AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Leevi & Nell


Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
Nell Maisonneuve
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6711
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :
Leevi & Nell Giphy




Leevi & Nell Empty
Leevi & Nell, le Lun 15 Jan - 12:16

Nell était assis dans le bureau de son psychologue depuis une bonne demi-heure. Ce n’est pas son premier rendez-vous et pourtant, on ne peut pas dire que la thérapie soit très efficace. Le professeur a plus l’impression d’aller à reculons que d’avancer dans la bonne direction. Pourtant, son but final est clair : récupérer Silver, mériter de faire partie de sa vie, être l’homme parfait qu’elle rêve d’avoir à ses bras. Avec M Valentine, ils ont parlé de la prison, de l’effet que ça a eu sur Nell, des choses qu’il a enduré là-bas. Il est désormais au courant de la vie entière de notre homme, mais le brun a encore du chemin à parcourir, beaucoup trop de chemin à parcourir.

Nell se détend un peu sur le grand fauteuil, se mettant un peu plus à l’aise. Ca le stresse ces séances, bien que ce soit nécessaire pour aller mieux et alors que son psychologue lui pose une énième question dans le cadre du processus, le français entre dans un silence de plomb. Ses pensées le reprennent et le mutisme fait place, comme ça arrive bien trop souvent ces dernières semaines. Il a des flashs, de mauvais souvenirs et il ne sait plus discerner le vrai du faux. Au bout d’un moment, il revient quand même sur terre et il se redresse précipitamment. « J’irais jamais mieux ! Ca marche pas votre truc ! Je sais même pas pourquoi je viens vous voir ! » Il s’emporte contre un homme qui sans doute ne demande pourtant qu’à l’aider…

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Leevi & Nell Tumblr_o7ogry8zJe1ttbb2io1_500
Invité
Invité
Anonymous


Leevi & Nell Empty
Re: Leevi & Nell, le Lun 15 Jan - 12:43

Je fais craquer mes doigts et étire mon cou. Sur le canapé, derrière moi, mon patient : Nell Maisonneuve. Ce n’étais pas notre première séance, depuis des semaines déjà, il me parlait de sa vie, je l’écoutais. Tout se passait bien. Enfin, plus pour moi que pour lui, car sa vie était franchement dramatique. Avoir déjà été en prison à son âge… Pour rien en plus. Il avait subi quelques intenses atrocités que ce type m’avait fait franchement fait de la peine. Jusqu’au jour où, il osa se confier sur les raisons de ces séances. Il était amoureux une femme, raide dingue même. Elle occupait ses pensées et il voulait aller mieux pour elle. J’étais vraiment prêt à l’aider, et il avait confiance en son thérapeute ce qui était plutôt positif. Et puis, il lâcha le nom de cette belle demoiselle qu’il convoitait. Silver. Au début j’étais sceptique, j’essayais de me convaincre qu’il ne pouvait s’agir de la même Silver. Il ne pouvait pas parler de la mienne. Impossible, mais vrai. Nous convoitions la même Silver et puis, l’article du Texas tales me revint en mémoire. Ce Nell dont faisait allusion l’article, c’était lui. Je n’étais pas du genre à croire ces vieux bout de torchons, mais le doute s’était insinué en moi comme une évidence : nous étions tous les deux sur la même fille. Quelle situation de merde.

« Moi je trouve que vous progressez bien ! En quatre séances seulement, j’en sais déjà beaucoup sur votre vie ! Vous, vous confiez, vous me faites confiance. Et même si vous ne vous en rendez-pas compte, ça vous soulage. Vous êtes moins tendu, même si là vous traversez une phase de doute, ce qui est parfaitement normal ! » Je devais aider ce mec, mais je devais en même temps le contrôler pour qu’il éviter d’aller draguer ma Silver. Dans ces cas-là, je regrettais presque d’avoir posé ma démission à l’université. J’inspire profondément avant de me retourner et croiser son regard « Nell, vous faites beaucoup d’efforts. Même si je sais que ce n’est pas facile et que ça prend du temps, vous avancez, je vous l’assure. » Je me retourne complètement vers lui et je lui fais face « Pour commencer, lors de votre première séance, vous osiez à peine me regarder dans les yeux, vous marchiez le dos vouté comme si tout le poids du monde était sur vos épaule. Aujourd’hui, vous m’avez même souri quand vous m’avez dit bonjour et vous vous tenez bien plus droit ! Le changement se voit, croyez-moi. » je lui souris pour essayer de lui donner du courage alors que dans ma tête, j’avais juste envie de lui fracasser sa gueule de fouteur de merde.
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
Nell Maisonneuve
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6711
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :
Leevi & Nell Giphy




Leevi & Nell Empty
Re: Leevi & Nell, le Mar 16 Jan - 10:28

On lui dit qu’il avance et pourtant, il a l’impression qu’il recule. Il ne devrait même pas aller mal en premier lieu. Ce n’est pas quelqu’un de dépressif, il est même censé être la bonne humeur incarnée, le mec sur qui on compte pour faire des blagues en toutes circonstances. « Ca suffit pas ! C’est ça le problème ! » Il ne veut pas s’en prendre à son psychologue parce que ce n’est pas lui le fond du problème. Ce n’est pas à lui qu’il en veut. Enfin… s’il savait, les choses seraient sans doute différentes ! « Comment vous voulez que je la récupère si je redeviens pas moi-même rapidement ? Elle va finir par rencontrer quelqu’un d’autre, c’est évident ! Elle est tellement parfaite qu’il doit y avoir déjà 10 mecs qui lui tournent autour ! Ces vautours ! » C’est à lui que Nell en veut et aux mecs fictifs qui tournent autour de Silver. En fait, s’il n’y avait pas cette femme, il ne se mettrait pas dans cet état et continuerait à progresser à son rythme. Il reprendrait sa petite vie une fois qu’il serait prêt, sans avoir à s’inquiéter d’une quelconque deadline. « Je peux pas me permettre de la perdre. Si vous la connaissiez, vous comprendriez. » Nell sourit en repensant à Silver. Au fond, c’est aussi elle qui lui donne la force de se battre et de retrouver goût à la vie. C’est grâce à elle que la nuit, il parvient à se rendormir quand les cauchemars le submergent. « Trois ans que je lui cours après. Trois ans et maintenant que j’ai enfin une chance, faut que je foute tout en l’air à cause de cauchemars merdiques… » Nell met sa tête entre ses mains, cachant ainsi ses émotions, comme il a l’habitude de le faire. « Le pire, c’est de savoir que je pourrais mener une vie de rêve grâce à l’argent que j’ai gagné. Je pourrais tout avoir… et la seule chose que je veux vraiment, je ne peux pas l’avoir. C’est un comble hein ?! » Ca le fait rire jaune, cette belle ironie et il cherche un peu de réconfort dans le regard de son psychologue.

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Leevi & Nell Tumblr_o7ogry8zJe1ttbb2io1_500
Invité
Invité
Anonymous


Leevi & Nell Empty
Re: Leevi & Nell, le Mar 16 Jan - 23:12

Je pourrais être assis confortablement dans ma chaise, faire le vide et simplement écouter mon client s’il n’avait pas été mon rival. D’ailleurs, c’est assez délicat comme situation, mais en plus, lui ne savait même pas que j’existais dans la vie de Silver, j’avais un énorme avantage sur lui bien qu’en ce moment, j’avais juste envie de le refiler à un autre de mes collègues. J’aurais trop peur que ça lui mette la puce à l’oreille, je préférais ne pas prendre de risque et rester le plus professionnel possible. Alors que je tente de lui montrer par A+B qu’il s’en sort de plus en plus, ce qui est vrai, il s’énerve contre moi. Coup classique. Les gens préfèrent et s’exciter sur leur psy que de les écouter réellement. En règle générale, ils gueulent et nous paient une fortune pour qu’on se laisse hurler dessus. Il m’avait déjà évoqué Silver lors de séances précédentes mais cette fois c’était différent. Je ressentais son cœur meurtri, il voulait la récupérer plus que tout au monde. Bordel, je ne sais pas pour qui de lui ou moi c’était le plus douloureux d’entendre ses mots. Il l’aimait comme un dingue, et je crois, que c’était son amour pour elle qui le rendait si perturbé. Lui, il l’aimait, il pourrait tuer pour elle, c’était évident. Moi, à côté, j’voulais juste jouer à la dinette avec elle et discuter. Je ne sais pas si j’aimais Silver, les histoires d’amour n’ont jamais été mon truc. Avec Silver, il y avait un drôle de lien entre nous, quelque chose que je ne peux expliquer. Une alchimie particulière. Mon ventre se tordait dans tous les sens. L’écouter, c’était de la torture. Il souffrait tellement. Et le pire, je pouvais être coupable d’aggraver son état. Vu son instabilité, il pouvait être prêt à tout. Mais ce type-là, c’est l’amour qui le rendait fou, rien d’autre. C’était évident et clair. Pas besoin de faire 5 ans d’études pour comprendre ça. J’enlève mes lunettes et frotte mes yeux. Inspire. « Ecoutez, Nell. » Je regarde le mur, je reste dos à lui, je suis incapable de le regarder dans les yeux. « Je vais être franc avec vous. Vos cauchemars sont alimentés par votre angoisse de la perdre, c’est évident. Je sais que je vous ai répété d’attendre. Que ce n’étais pas le bon moment, mais aujourd’hui… » J’inspire « Je comprends que c’est cette fille, c’est elle qui pourra vous aider. Vous avez tellement peur de la perdre que vous ne serez pas capable d’aller mieux si vous n’allez pas la voir, si vous ne tentez rien pour la récupérer. » Je griffonne des traits sans aucun intérêt sur mon bloc note, je fais des dessins qui ne ressemblent à rien pour rester concentrer « Si vous aimez cette fille autant que vous le dîtes, elle serait stupide de vous rejeter. » Ma main gauche serre le dossier de mon siège. Ma main devient blanche tant je serre. Je serre les dents, parce que je sais que c’est vrai. Je le sais. Je me souviens de la tête de la brune lorsque j’ai évoqué le prénom de Nell le jour où j’ai pris ma démission. Elle n’avait jamais vraiment répondu à ma question. Elle le portait toujours dans son cœur, j’avais toutes mes chances, ça j’en étais sûr mais je ne pouvais pas me permettre de foutre en l’air la vie de mon client. Silver serait bien plus heureuse avec lui. Nell a des sentiments bien plus matures que les miens, il fallait que j’arrête de me voiler la face. « Si elle est aussi intelligente que vous le dîtes, elle comprendra votre situation. » Putain, et elle l’était. C’était une de ses nombreuses qualités qui m’avaient charmé. Je regarde par la fenêtre. Le fait d’être au 5ème étage me donne le luxe d’avoir une belle vue sur la ville. J’vous jure, me jeter de cette fenêtre ferait moins mal à mon égo que cette situation actuelle. Alors qu’il ne peut me voir, je sors mon téléphone de ma poche. Rapidement, j’écris « Salut ! Est-ce qu’on peut se voir cette semaine ? Genre, Vendredi ? » J’insère un petit smiley qui sourit simplement et envoie le message à Silver. J’vous jure que si j’avais su qu’elle allait annuler en dernière minute, j’aurais fait le mort, elle n’aurais plus jamais entendu parler de moi.
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
Nell Maisonneuve
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6711
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :
Leevi & Nell Giphy




Leevi & Nell Empty
Re: Leevi & Nell, le Ven 19 Jan - 8:11

Nell en est presque au point de se tordre de douleur sur sa chaise, tellement dire ces mots lui fait du mal. Et pourtant, il est loin de se douter de ce qu’il va entendre ensuite. Silver serait la cause de ses maux ? Ca parait juste impossible. Elle n’est que du positif dans la vie de Nell et ses cauchemars n’ont rien à voir avec la jeune femme. Bien que quand il y réfléchit, les cauchemars n’ont pas commencé à sa sortie de prison, c’était après, lorsque l’absence de son avocate s’est fait sentir et que le professeur a commencé à penser bien trop à elle. Mais pourquoi dans ce cas, est-ce qu’il a eu ces visions d’horreur quand ils commençaient à faire l’amour ? C’était un merveilleux moment que l’homme n’aurait voulu gâcher pour rien au monde. La peur de la perdre ? Ou plutôt la peur de ne jamais l’avoir peut-être ? Leur relation est tellement étrange depuis 3 ans. Elle n’a jamais rien fait d’autre que le repousser au départ, malgré les bonnes intentions du français. Puis, lorsqu’il s’était montré plus gentil, plus avenant, les choses avaient évoluées. Tout ceci est trop confus dans la tête de Nell et clairement, il va falloir qu’il prenne le temps d’y réfléchir pour aller mieux, si c’est vraiment la cause du problème. Il fait une totale confiance en son psychologue et si Silver est bien au centre de son mal-être, il va devoir faire le nécessaire pour aller lui parler.

« Sauf que si elle me rejette, ça va être la fin du monde pour moi ! »

Voilà, à quoi bon réfléchir quand ses simples paroles, sorties naturellement, prouvent à quel point notre protagoniste est amoureux de la belle américaine. Il ne s’en rend juste pas compte, bien que les mots agissent comme un déclic en lui.

« Mais si ça peut m’aider à aller mieux… Vous avez raison… Faut que j’essaye. »

Nell baisse la tête, regarde ses chaussures. Il est à la fois perdu et décidé à arranger les choses. Il retrouve enfin un but, un truc qu’il n’avait plus depuis bien longtemps. Puis, il relève la tête et tente de la tourner vers son psy. Ca ne lui ferait pas de mal d’avoir un contact visuel. C’est quelque chose qu’il ne comprend pas dans ce métier d’ailleurs, même s’il n’a pas d’autres choix que de se plier à la règle.

« Mais quand même… Je ne vois pas trop le rapport avec des cauchemars de gens qui me violent… »

Il lance, perplexe, bien que plus calme que quelques instants auparavant.

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Leevi & Nell Tumblr_o7ogry8zJe1ttbb2io1_500
Invité
Invité
Anonymous


Leevi & Nell Empty
Re: Leevi & Nell, le Sam 20 Jan - 17:06

Ecouter Nell parler de Silver de cette façon m’arrachait le cœur. Je ne pouvais rien faire contre le pouvoir de l’amour. La relation que j’ai avec Silver n’était pas définissable, j’appréciais sa compagnie, j’aimais passer du temps avec elle et je la trouvais intéressante. Je l’aimais bien cette jeune brune mais pas autant que Nell. Nell, il l’aimait d’un amour qui le rendait malade, elle était devenue son obsession. Il était tellement accroché à elle qu’elle lui mettait des barrières, enfin, son cerveau plutôt. Alors, lui dire qu’il devait aller tout lui dire, se dévoiler et lui avouer tout l’amour qui lui portait était une souffrance bien moindre que celle qu’il vivait actuellement. Mélanger vie privée et sphère professionnel c’était une très mauvaise idée et je ne voulais prendre aucun risque. Je devais aider Nell même si nous convoitions le même brin de femme.

« Non ça ne sera pas la fin du monde. Votre cœur va surement souffrir mais que sont les maux du cœur comparé à ceux de la tête ? En parler avec elle, va vous soulager, vos pensées seront plus claires, vous aurez l’impression d’avancer. Là, vous stagnez, Nell. Vous n’avez pas d’objectif, à part celui d’aller mieux. Parfois, pour avancer, il faut reculer de deux pas pour pouvoir en faire trois. »

Je me retourne vers lui et ose affronter son regard dévoré par la tristesse. Je ne montre pas mon trouble. Silver ne pouvait pas le rejeter, c’était impossible. S’il lui parlait comme il venait de le faire, elle allait fondre, c’est sûr. C’est une romantique Silver, je l’avais bien compris. Et peut-être que ma relation avec elle allait aider Nell car je connaissais Silver. C’était salement ironique d’ailleurs.

« Parlez-lui avec votre cœur, comme vous venez de le faire. Silver appréciera, j’en suis certain. »

Cette conversation me tourmentait, brisait mes espoirs avec Silver, jamais je ne pourrais découvrir ce lien étrange qui me lie à elle avec Nell de retour dans la course. Je devais le laisser gagner, dire à Silver que je ne souhaitais plus la voir, inventer un mensonge, sans doute lui raconter que j’avais rencontré quelqu’un d’autre. Je devais laisser à mon patient la joie de retrouver le bonheur, il en avait plus besoin que moi. Il s’interrogeait du lien entre ses cauchemars et Silver, la réponse était bien simple.

« Vous avez vécu un traumatisme, Nell. Quelque chose qui vous a tellement affecté qu’il se matérialise dans vos rêves. Vous n’arriverez jamais à oublier ce qu’il s’est passé, et ça, je vous l’ai dit à notre première rencontre. Mais vous pouvez passer à autre chose. Mais il vous faut un déclic. Vous êtes tellement amoureux de Silver que tout se bloque, c’est comme si vous aviez un disque rayé qui tournait en boucle. C’est comme si vous aviez un bouchon qui empêchait l’eau de s’écouler, du coup, tout stagne. Et ce bouchon, je pense que c’est elle. Si vous débouchonner, tout s’écoulera à nouveau. Après, on pourra continuer à travailler sur le traumatisme. Vous comprenez ? »

Je ne savais pas si mon explication était assez claire pour lui, il est souvent difficile d’expliquer des mécanismes du cerveau à ceux qui n’ont pas étudié la psychologie.
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
Nell Maisonneuve
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6711
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :
Leevi & Nell Giphy




Leevi & Nell Empty
Re: Leevi & Nell, le Lun 22 Jan - 18:34

Les paroles de son psychologue sont logiques. Elles prennent sens dans l’esprit du professeur. Il a toujours les bons mots. Il sait toujours quoi lui dire. Et si Nell prenait toutes ces paroles au pied de la lettre, il va sans dire qu’il irait bien mieux en un rien de temps. Malheureusement, dès que le sportif sort du bureau de son médecin, il a tendance à repartir en vrille et tout oublier, malgré son désir de s’en sortir. C’est comme une spirale infernale. Cette fois-ci sera peut-être la bonne, ne sait-on jamais. Arrêter de stagner. Reculer. Avancer. Trouver un objectif. Tout cela pour pouvoir enfin retrouver gout à la vie. Ca semble si simple mais à la fois si complexe. La simple idée de confronter Silver effraie le français, bien qu’il en meure d’envie. Sa vie est rythmée par des paradoxes depuis des mois. Ca le tue. Si seulement il prenait enfin son courage à deux mains, qu’il montrait qu’il a des couilles un peu… Mais non, apparemment, c’est plus facile de se morfondre dans son coin et de payer pour une thérapie qui n’avancera à rien tant que l’homme n’aura pas chassé ses démons… Il finit quand même par hocher la tête. C’est décidé, il ira parler à Silver, dans quelques jours, le temps d’accumuler assez de courage et de trouver ce qu’il lui dira. Nell sert les poings et hoche vivement la tête, sa décision est prise !

« Je le ferais ! Je vais le faire ! » On dirait qu’il essaye de finir de se convaincre tout seul. « C’est pour mon bien ! Je vais trouver le courage. » Il se parle plus à lui-même qu’autre chose au fond, se persuadant ainsi qu’il en est capable. Bien sûr qu’il en est capable en même temps… Nell Maisonneuve n’a jamais eu peur de personne et surement pas d’une femme. Il est direct d’habitude même. Il dit toujours ce qu’il pense, passant même pour un boulet de première… « C’est ma santé ! C’est primordial ! » A un moment donné, il va juste paraitre encore plus fou qu’il ne l’est déjà, mais peu importe… Il se lève et se rassoit. « Vous pouvez pas me jeter un verre d’eau froide à la figure s’il vous plait ? » Vraiment, il en aurait bien besoin ! Sinon, il irait bien se mouiller le visage dans les toilettes, mais ça n’aurait pas exactement le même effet… « Moi, je vous le dis ! D’ici la prochaine séance, je serais un homme nouveau ! » Il est loin de s’attendre à ce que à la prochaine séance, il aura appris que Silver l’a remplacé par un autre homme, chose qui provoquera peut-être son déclic après tout… « En tout cas, je sais pas si on vous l’a déjà dit, mais vous êtes un bon psy et quelqu’un de bien M Valentine ! » Nell hoche de nouveau la tête, lui qui disait du mal de son psy quelques minutes avant…

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Leevi & Nell Tumblr_o7ogry8zJe1ttbb2io1_500
Invité
Invité
Anonymous


Leevi & Nell Empty
Re: Leevi & Nell, le Dim 28 Jan - 16:17

J’avais vraiment envie d’aider mon patient même si pour ça, je devais foutre le bordel dans ma vie privée. Il avait besoin de moi, j’étais son seul espoir et ce gars-là était quelqu’un qui avait une force mentale exceptionnelle. Il avait juste besoin d’un coup de main pour affronter Silver et même si ça me trouait le cœur de l’aider, c’était ce que je devais faire. Il avait plus besoin d’elle que moi, son amour n’était pas comparable à l’affection que je lui portais. Alors que je terminais mon explication, un silence pesant s’installe. J’avais envie que la séance se termine, que je puisse souffler et gueuler un bon coup pour évacuer toute cette frustration que j’avais au fond de moi depuis que je l’ai autorisé à dévoiler ses sentiments. Et soudain, Nell se réveille et sa voix me fait sursauter. Il tente de se convaincre et je le laisse parler seul un instant jugeant cela important de le laisser avec ses pensées un instant. Je ne peux m’empêcher de sourire, content de constater que mon client semble enfin prêt à affronter ses démons et à parler avec Silver. Je me retourne vers lui interloqué lorsqu’il me demande de lui jeter un verre d’eau à la figure. S’il n’était pas dans ce fauteuil en cuir et s’il n’était pas mon client, je l’aurais fait sans la moindre hésitation. « Je suis ravi d’entendre votre motivation, Nell. » Je lui souriais pour lui donner du courage, pourqu’il continue dans cette voie. Son éloge sur mon travail me fait un pincement au cœur.

« J’essaie juste de faire de mon mieux, et faire ce qui est juste… »

Il ne pouvait pas comprendre ce que je laissais sous-entendre car il n’était pas au courant de ce qui se tramait entre moi et Silver. J’espérais d’ailleurs qu’il ne l’apprenne jamais, cela ruinerait toute la confiance qu’il a envers moi et cela pourrait briser toute sa motivation. Je me lève de mon siège et retourne me camper derrière mon bureau pour ouvrir mon agenda. « Vous souhaitez que nous nous revoyions quand ? » Dans ma tête je priais pour que notre prochain rendez-vous ne soit pas trop rapide, il me faudrait du temps pour digérer tout ça, y compris le moment où je devrais dire à Silver que nous ne devrions plus nous voir.

[/quote]
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
Nell Maisonneuve
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6711
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :
Leevi & Nell Giphy




Leevi & Nell Empty
Re: Leevi & Nell, le Mar 6 Fév - 21:01

Nell ne saisit évidemment pas les allusions de son psychologue, sans quoi les choses seraient bien différentes et l’état dans lequel il se trouve notamment. La colère et l’incompréhension l’envahirait. Mais là n’est pas le souci du jour. Il sourit par politesse, et aussi parce qu’il est reconnaissant envers son thérapeute. Il n’imaginait pas tomber sur quelqu’un comme monsieur Valentine en cherchant le nom de tous les psys de la ville dans le bottin, avant de finalement se rabattre sur le seul disponible : un nouveau que personne ne connait. Comme quoi la nouveauté a parfois du bon. « Début de semaine prochaine s’il vous reste de la place. » Et deux minutes plus tard, le rendez-vous était fixé. Le cœur un peu plus léger, et surtout un peu plus déterminé, Nell sort bientôt du boulot avant de rentrer chez lui pour élaborer sa future stratégie d’attaque avec Silver. Qu’est-ce qu’il va lui dire ? Comment il va lui dire ? Telles sont les questions auxquelles l’ancien professeur doit désormais répondre.

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Leevi & Nell Tumblr_o7ogry8zJe1ttbb2io1_500
Contenu sponsorisé


Leevi & Nell Empty
Re: Leevi & Nell, le

Leevi & Nell

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2018-