AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez

what a fucking day de merde ft. Cole


Invité
Invité
Anonymous


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
what a fucking day de merde ft. Cole, le Lun 25 Fév - 1:00





 




Y’a rien qui va en ce moment. L’engueulade avec Aksel suivie de son départ, sans un mot, sans rien. Leevi qui s’est barré en me laissant en plan avec le café. Et la cerise sur le gâteau, Cole qui doit passer à Austin et qui veut absolument me voir alors que j’en ai aucune envie. Je ne veux pas revoir mon bourreau, je ne veux voir personne. Je veux simplement me noyer dans des litres de vodka et périr tranquillement dans mon jardin. D’ailleurs, quand je rentre, c’est la vodka qui m’attends sur le comptoir. S’il y en a bien une qui m’attends tous les soirs, c’est elle. C’est quand je retombe sur les post-its d’Aksel que tout me revient et que les larmes montent au ras de mes cils. C’est dans ces moments là où la vodka devient une alliée assez forte et assez salope pour me remonter le moral. Les shots, je me les enfile jusqu’à voir flou. Jusqu’à perdre l’envie de vivre ou simplement d’oublier de respirer. Mais ce soir, c’est différent. Ce soir, Cole est en ville et ce soir, j’ai envie de le voir à cause de l’alcool. J’ai envie de le voir pour me rappeler que j’ai su me reconstruire sans lui. Pour lui prouver, aussi. Je suis en train de faire une belle connerie mais j’ai terriblement envie de lui aussi, et là, c’est la vodka qui parle. Je soupire et j’attrape mon téléphone dans une main, un shot dans l’autre. « Allez, meuf. » Je tapote sur le clavier, je lui envoie mon adresse et je l’attends, dans les marches. La vodka sous le bras et la boîte de mouchoir pas loin. Une clope au bec, j’attends que cette putain de porte s’ouvre sur mon ex-mari.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
Re: what a fucking day de merde ft. Cole, le Lun 25 Fév - 1:33





 




"Abort Mission" Les mots qui me sont passés dans la tête après son dernier sms. Mais je continuais ma vie, ayant atterri depuis quelques semaines déjà bien que je pensais réellement partir en coup de vent. Esvir, sans même qu'elle ne le sache m'a fait rester, ayant eu la confirmation qu'elle était bien à Austin. Une adresse, je sais pertinemment où elle se trouve que ce soit son café ou son appartement dès à présent. Un regard interrogatoire. Pourquoi me jeter pour finalement vouloir me voir? Elle a toujours été indécise dans le fond bien que fonceuse pour ce qui lui fait vraiment envie. Je ne me fais pas prier plus longtemps, attrapant les clefs de la Posche pour rappliquer aussitôt chez elle. Garé comme un aveugle, je range le trousseau dans ma poche avant de pousser rapidement la porte, me donnant vue sur la russe avec sa bouteille d'alcool. Un regard entre l'inquiétude et le choc, je m'empresse d'aller vers elle pour la redresser. Qui aurait cru que mon alcoolisme serait transféré sur cette personne? Je veux bien qu'elle ait le sang chaud, je ne sais même pas ce qui se passe dans sa vie pour qu'elle en soit là. Je la descends peu à peu pour l'amener sur son canapé, le paquet de mouchoirs sous le bras, la bouteille dans une main, l'odeur me donnant déjà la nausée. "Esvir." murmurais-je en m'accroupissant devant elle, mes mains sur ses genoux. "Qu'est-ce que t'as encore fait, oh bon dieu?" lui demandais-je en relevant sa tête tout en lui passant une mèche de cheveux derrière l'oreille. "Tu... Tu veux en parler?" Bien que j'en doute fort. Pourquoi m'avoir appelé alors? Une femme bourrée, un message direct, devrais-je comprendre que... "T'as juste envie de baiser, c'est ça?" lui demandais-je dans un soupir.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
Re: what a fucking day de merde ft. Cole, le Lun 25 Fév - 1:56





 




Je bois, je bois, jusqu’à n’en plus finir mais quand la porte s’ouvre, j’ai le coeur qui se serre dans l’espérance de voir Aksel débarquer et venir m’attraper mais non, c’est Cole qui passe la porte avec cette fois que je reconnaîtrais entre mille. Un soupire s’échappe d’entre mes lèvres quand il prononce mon prénom. Je lève la vodka en ajoutant un « Présente ! » plus vindicatif qu’énergique. Je soupire encore une fois quand il attrape mon corps entre ses bras. Ce parfum, il l’a changé, je le sens à nouveau, préférant largement celui-ci à l’ancien. Je sens aussi ses muscles, bien plus musclé qu’avant, je le regarde un instant. Il a l’air beaucoup mieux, aussi bien dans sa tête que dans son corps. Je me serre un peu contre lui, profitant de ce contact. Il me demande ce que j’ai fais en remettant mes cheveux. J’hausse les épaules en caressant le plaid du canapé. « Il est parti. » Je fonds en larmes en posant ma tête contre la sienne. « Ca fait depuis deux semaines. J’en peux plus. » Les larmes roulent le long de mes joues et je croise son regard quand il me demande si j’avais simplement envie de baiser. Je fronce les sourcils. « Non ! N’importe quoi ! » Menteuse. « Enfin, si.. mais plus maintenant. » Je soupire en tentant d’attraper la vodka qu’il garde si bien entre ses doigts. « Cole, passe moi la bouteille, s’il te plait.. » Je soupire en le regardant. « Qu’est-ce que tu fais à Austin d’ailleurs ? » Pour une personne qui n’est plus très sobre, j’articule encore relativement bien.


(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
Re: what a fucking day de merde ft. Cole, le Lun 25 Fév - 12:54





 



Mes mains viennent faire des mouvements de caresse sur ses cuisses avant que je ne me redresse et que je m'assois à côté d'elle, la faisant basculer pour la récupérer dans mes bras. "T'es beaucoup trop bien pour lui. Il n'aurait pas dû te laisser. Il ne sait vraiment pas qu'est-ce qu'il perd." Et je suis assez bien placé pour le savoir je pense. Ma question se fait claire et nette mais elle ose en jouer, bourrée, ne sachant exactement ce qu'elle dit. Je fronce les sourcils à mon tour. "Tu sais bien que je ne vais pas profiter de toi sauf si tu veux vraiment passer à l'acte. Tu le sais n'est-ce pas?" Il y a un an de ça, j'aurais été le premier à lui sauter dessus même sans sa permission orale mais les temps changent et les gens aussi au final bien qu'ils restent les mêmes au fond d'eux. Je recule la bouteille et secoue la tête. "T'as assez bu je crois. Je ne veux pas t'amener à l'hosto pour un coma éthylique, c'est hors de question. lui dis-je d'une voix sérieuse avant qu'elle ne me demande pourquoi je suis ici. "J'ai cherché un local pour ouvrir un bar, je ne savais pas si ça serait définitif vu que les papiers n'ont pas été signés mais il semblerait que le bail soit à moi maintenant, à côté de la faculté." lui répondis-je en toute honnêteté. Je soupire, me décalant légèrement d'elle avant de passer ma main sur sa joue et de déposer un baiser sur son front. "Tu l'aimes vraiment encore ou tu as autant de haine pour lui que pour moi?" lui demandais-je, un petit tic aux lèvres avant qu'elles ne redeviennent normales. "Malgré notre passé, je veux que tu saches que je suis là pour toi et tu peux toujours me faire confiance. J'ai été un gros connard et je le sais mais j'ai toujours été fiable malgré ça." Un soupire avant de baisser la tête et de reporter mon regard sur elle.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
Re: what a fucking day de merde ft. Cole, le Lun 25 Fév - 13:21





 




Alors que mon futur vient de se barrer, je me retrouve dans les bras du passé. Je soupire en reniflant, j’attrape la boite de mouchoir pour me moucher. J’hoche la tête quand Cole me dit qu’Aksel ne sait pas ce qu’il perd. J’ai le coeur qui se serre quand je l’entends en parler. Je me mouche, bruyamment. Me reposant contre lui un instant avant de lui répondre. « D’accord mais là, j’ai pas envie. » Je soupire avant de quémander la bouteille qui m’est finalement refusée. J’arque un sourcil avant de me laisser faire, n’ayant même plus le courage de gueuler. « Mmh. » Je marmonne avant de porter mon regard sur Cole et ses changements. « Oh ! C’est super ça. Je suis contente pour toi, Cole, vraiment. » Un tout petit sourire s’étire sur mes lèvres en le regardant. Je pose ma tête contre son épaule. Malgré notre passif, je trouve qu’il a repris du poil de la bête. Il ne sent plus l’alcool, il n’a plus l’air énervé, il a l’air d’être bien plus calme et réfléchi. Il dépose un baiser sur mon front après avoir caresser ma joue. Son contact me fait beaucoup de bien, bizarrement. Mon regard se plonge dans le sien. « Je l’aimais. Mais je commence à me faire une raison. » J’hausse les épaules en me penchant sur la table pour attraper une cigarette. Je cherche un briquet en me tournant vers lui. « J’ai eu beaucoup de haine pour toi, pour lui aussi. Je l’ai aimé autant que je t’ai haïs et inversement. » Je baisse la tête et j’attrape un mouchoir, essuyant les larmes qui me serres la gorge. J’étouffe un sanglot en râlant. « Et j’arrête pas de chialer, je te jure, j’en ai marre putain. » Je tambourine dans le plaid avant de venir contre lui. Je l’écoute me dire qu’il a changé, que ce n’est plus un gros connard. « J’espère simplement que tu t’en veux, que tu te bouffes les doigts à chaque secondes parce que t’étais le pire des enculés, Cole. » Mon regard se plante dans le sien. « Ce que m’a fait Aksel n’est rien comparé à ce que tu as pu me faire. J’espère que tu le sais. » Je soupire en soufflant ma fumée de cigarette. « Mais oui, tu as toujours été fiable, aimant, câlin, tout ce qu’on veut. »

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
Re: what a fucking day de merde ft. Cole, le Lun 25 Fév - 13:40





 



Je soupire. "Ce qui veut dire que je reste ici, à Austin. Je passerai te voir si besoin ou lorsque tu le demanderas. Je veux juste renouer avec toi même s'il faut que ça prenne du temps." lui dis-je avant qu'elle ne vienne poser sa tête sur moi. J'lui parle de son ex et elle continue à enchaîner sur ce sujet. L'amour a toujours fait des ravages, pourquoi s'en étonne-t-elle? Mais elle se met à râler et je rigole en toute sincérité. "Chiale un bon coup, même si ça doit durer des semaines, tu te sentiras beaucoup mieux, crois-moi. Tu trouveras quelqu'un d'autre qui ne partira pas, j'en suis persuadé." Et je ne pense même pas à moi en lui disant ça, sachant pertinemment que c'est mort d'avance. "Tu veux regarder de stupides comédies romantique pour te faire encore plus plonger, histoire de mieux repartir?" lui demandais-je en souriant en coin. Elle m'explique et me dit rapidement mes quatre vérités et je ne peux m'empêcher de baisser le regard. Je le sais bien oui et je ne pense pas que quelqu'un pourrait lui faire plus de mal que je ne lui en ai fait. "Je sais oui. Si on devait me coller une étiquette pour toutes les conneries que j'ai faite, mes habits en seraient remplis." J'hoche la tête avant de m'affaler bien comme il le faut dans le canapé, attrapant avec difficulté un coussin pour le mettre sur mes jambes. "Si tu veux t'allonger..." Je la regarde et reste silencieux quelques instants. "Pourquoi m'avoir appelé moi et pas un ou une amie à toi?" lui demandais-je.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
Re: what a fucking day de merde ft. Cole, le Lun 25 Fév - 14:04





 




J’hausse un sourcil quand il me dit qu’il veut renouer. « Renouer ? » Je soupire. « On verra mais je t’avoue que ça me fait peur de te savoir dans les alentours. » Je baisse les yeux un instant en l’entendant rire pendant que je râle. « Moui, j’ai pas trop envie mais c’est peut-être une bonne idée. » Il me dit que je trouverai quelqu’un qui ne partira pas. « J’ai plus trop envie de voir quelqu’un maintenant. Deux fois qu’on me chie sur les bottes alors que je donne tout ce que j’ai, j’en peux plus. » Je pose ma tête contre son épaule. « Ouais, pourquoi pas ? Je suis sûre que tu te rappelles de ma rom-com préférée. » Je le regarde avant de lui balancer ses quatre vérités en pleine face. Je suis méchante mais juste. « Ce serait même tes cheveux, d’ailleurs. » Je souris légèrement en passant ma main dans ses cheveux. Il s’affale sous mon regard, je souris et me propose de venir contre lui. L’idée de me blottir me plaît largement. J’hoche la tête en souriant en venant sur lui. Je caresse sa jambe doucement. « Ca me fait beaucoup trop bizarre de te voir ici. » Sa question me tord l’estomac. « Leevi est parti, Scar aussi. Je n’ai plus personne ici.. Aksel est parti aussi et putain, t’es la seule personne a qui j’ai pensé. » Je pince les lèvres avant de le regarder. « Tu veux manger quelque chose ? » Je tapote sur mon ventre. « J’ai faim. »

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
Re: what a fucking day de merde ft. Cole, le Mar 26 Fév - 0:08





 



J'avale difficilement ma salive. Je sais bien que ses craintes les plus profondes ne disparaîtrons pas aussi rapidement que je le voudrais. C'est impossible. "Tu n'auras pas à t'en faire. Je ferais ma vie et tu poursuivras la tienne mais je suis surtout prêt à t'aider à remonter la pente pour ensuite te lâcher histoire que tu reprennes ton envol." lui expliquais-je avant qu'elle ne me dise qu'elle ne veut plus personne dans sa vie pour le moment. "Souffle un peu oui." Bien que l'amour tombe parfois au moment où l'on ne s'y attend le moins. C'est bien l'un des scénarios possibles au cinéma non? J'hoche la tête une fois qu'elle valide ma proposition, un petit sourire en coin. "Crazy, stupid, love, je pourrais même dire que je le connais par cœur tellement on l'a regardé." Elle vient sur moi et je passe ma main dans ses cheveux, lui faisant par la même occasion une sorte de massage crânien. Le fait qu'elle ait vraiment vu tous ses proches partir, je ne peux même pas lui répondre quoi que ce soit. Elle ne doit certainement pas être dans l'humeur de faire de nouvelles rencontres donc à quoi bon essayer? "Un jour tu arrêteras de ne penser qu'à la bouffe." lui dis-je en secouant la tête. "On dit que les femmes qui parlent souvent de bouffe sont en manque de sexe?" Mes sourcils se relèvent comme pour une question. "Que veux-tu manger encore? Me dis pas un pot de glace ou un truc du genre. Tu rentrerais dans le cliché du post-séparation sinon." Je lui souris en posant mes yeux sur elle. Je tente de la redresser pour me relever et viens mieux l'installer avec le coussin. "Reste ici, pose toi. Tu veux quoi?" lui demandais-je.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
Re: what a fucking day de merde ft. Cole, le Mar 26 Fév - 0:55





 




Je lui fais part de mes craintes le concernant. Rien que l’idée qu’il soit en ville me tord l’estomac, en revanche, qu’il soit dans mon canapé, ça n’a pas l’air de me déranger pour un sou. Contradiction ambulante. Attentive à ses mots, je soupire légèrement. « Cole, je ne veux pas te blesser mais comprends simplement que j’ai encore quelques peurs à ton égard. » Je grimace. « Je vois bien que tu as changé. T’as changé de parfum, t’es beaucoup plus musclé qu’avant, tu ne cries plus, tu as retrouvé ton calme, je le vois bien mais, j’ai peur. » Non, je ne veux plus personne dans ma vie pour l’instant, l’idée de souffrir me file la gerbe. « Ouaip. » Je baisse les yeux avant de les relever et de ricaner. « Il est tellement drôle aussi ce film. » Je viens contre lui, profitant de ses doigts qui filent dans mes cheveux avec une douceur impressionnante. J’ai aimé cet homme comme jamais, jusqu’à me marier avec, bon sang. Je soupire d’aise en me détendant petit à petit. Je lui avoue même que j’ai faim et je ris en l’entendant. « Jamais, tu le sais bien. » Je plante mon regard dans le sien. « Oui, apparemment, c’est pour compenser le manque. C’est terrible, hein. » Je souris en coin en le regardant avant de réfléchir à ce que je veux manger. « Ce que tu veux, j’ai juste envie de manger quelque chose. » Je réfléchis un instant. Le fromage, mon dieu. Je me lèche les lèvres rien que d’y penser. Je me redresse pour le laisser passer et mieux me reposer ensuite. Je le suis du regard lorsqu’il passe dans la cuisine. Un petit sourire en coin. Qu’on le veuille ou non, ça fait du bien d’avoir quelqu’un qui prends soin de soi. « Je mangerai bien des pâtes au fromage, tiens. »

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
Re: what a fucking day de merde ft. Cole, le Jeu 28 Fév - 23:35





 



Un petit sourire vient se poser sur mes lèvres. "Pourquoi je me vexerai alors que je comprends très bien ce que tu peux ressentir?" lui demandais-je sans réellement attendre de réponse concrète. Un tel passé, ça ne s'oublie pas en un claquement de doigts. Même avec le temps ça ne s'efface pas bien que ça puisse s'atténuer. "Je te ferais faire la scène de Dirty Dancing en même temps que Ryan Gosling si tu veux. Bon, je ne suis pas aussi beau gosse que lui mais tu pourras t'en contenter je pense." lui répondis-je en rigolant avant de partir dans la cuisine puisque madame a une faim de loup. Le manque de sexe c'est parfois terrible. Si on grossit durant une relation, ce n'est pas à cause de l'amour. C'est juste l'amour qui s'estompe et qui laisse place à la nourriture. C'est tout. En entendant sa demande, je fouille dans son frigo et dans ses placards pour lui préparer plus ou moins ce qu'elle demande, des pâtes sauce fromagère en gros, si j'ai bien compris. Une bonne vingtaine de minutes à me concentrer en cuisine, c'est avec un gros bol de pâtes que je reviens dans le salon, le déposant sur la table basse. "Bon, on mangera dans le plat directement, ça fera moins de vaisselles." Toujours aussi économique qu'avant apparemment bien que ce soit pour l'énergie de mon propre corps. Un petite bibliothèque et je récupère le dvd puis l'insère dans le lecteur. Je continue ma route en éteignant les lumières et reviens à ses côtés, posant le plat chaud sur ma jambe pour qu'elle n'est pas à avancer trop son bras pour manger. "Ce te fait du bien dis moi? Tu ne veux pas un médicament ou une bonne bouteille d'eau pour que l'alcool redescende ou tu préfères me parler bourrée?" lui demandais-je en remettant la fourchette dans ma bouche. Un regard vers elle, puis sur le film, cette partie où Emma Stone est chez Gosling, je me retrouve avec un sourire presque pincé aux lèvres. "Tu... Tu crois que je pourrais dormir ici ou pas? Juste pour cette nuit, je dormirai sur le canapé si tu veux bien ou dans la baignoire si tu en as une..."
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
Re: what a fucking day de merde ft. Cole, le Ven 1 Mar - 0:39





 




Je l’écoute me parler de la scène de Dirty Dancing et je me pince les lèvres en ricanant. « Tu sais que si on fait ça je vais te dégueuler dessus ? » Je ricane plus clairement en imaginant la scène. Je ne souligne pas la beauté de son corps et encore moins de sa face. Aussi bien l’une que l’autre, elles ne sont plus à prouver. Cole a une belle gueule, depuis des années. Il part dans la cuisine tandis que je reste dans le salon fumant ma clope en le regardant faire. Ca fait un moment qu’on a pas réellement cuisiner pour moi et le hasard veut que ce soit mon ex mari qui le fasse après le départ soudain de mon copain. Il revient rapidement avec des pâtes au fromage. J’ai les yeux qui brillent. «T’es toujours aussi génial et ingénieux ! » Je ricane en le voyant revenir avec un énorme bol de pâtes. J’attrape une fourchette et je pique dans le plat, enfournant le tout dans ma bouche. « Tu t’es amélioré en cuigine aushi. » Alors qu’il met la télé en marche et qu’il lance le film, j’hausse un sourcil quand il me parle de mon taux d’alcool. Je secoue la tête. « Je redescend doucement t’inquiète pas, mais je veux bien de l’eau s’il te plaît » Un petit sourire dans sa direction puis je reporte mon attention sur le film. Je me tourne vers lui quand il me demande s’il peut dormir ici. Je me pince les lèvres beaucoup plus fort cette fois. Je suis tiraillée entre l’envie de lui dire oui et celle de lui dire non. Finalement, c’est le peu d’alcool qui reste qui se met à parler pour moi. « J’ai envie de dormir avec toi. » Je baisse les yeux en me rendant compte que mon discours sur ma peur et le reste est totalement contraire à mes envies. Je prends une dernière bouchée de pâtes avant de ramener le plat dans la cuisine. Je viens me poser dans le canapé, contre lui. « Du coup, on dort ensemble ? Comme avant ? »

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
Re: what a fucking day de merde ft. Cole, le Ven 1 Mar - 1:46





 



Je fronce les sourcils. C'est vrai que j'avais oublié cette possibilité. "Un autre jour, peut-être alors." lui dis-je avec un sourire amusé. Un tour en cuisine puis finalement dans le salon, j'hoche la tête après ses compliments. "J'ai pris quelques cours du soir, c'est vrai." lui répondis-je. Il fallait bien une autre occupation que celle de se bourrer la gueule chaque soir avec des gens que je ne côtoie même plus maintenant. Des collègues de boulot. Certains peuvent devenir de très bons amis mais s'il y a bien une chose que j'ai compris, c'est que rien ne vaut les bons moments passés en famille ou avec des personnes qui ont tout notre amour. Je me relève aussitôt pour lui remplir un grand pichet d'eau et lui ramène avec un verre, me servant chez elle qui si j'étais chez moi. On a beau suivre le film, les conversations à côté n'ont clairement rien à voir. Je me sens même étonné par sa proposition. Je n'en demandais pas tant. "Euh..." Je me racle la gorge. Je ne sais même pas ce que je suis censé lui répondre. Bien sûr que j'en ai envie mais... "Si j'accepte, demain matin au réveil, tu me promets de ne pas tenter de m'étouffer avec un oreiller ou alors de me menacer avec une bouteille cassée, hum?" lui dis-je en la regardant. J'ai beau lui faire peur, vu le mal que je lui ai fait, j'ai peur aussi de ce qu'elle pourrait me faire. On continue à se goinfrer et vient le moment fatidique, la fin du film. Le programme étant prévu, on se retrouve dans sa chambre, me déshabillant jusqu'à me mettre en caleçon avant de passer sous les draps. Esvir vient me rejoindre et ayant toujours été la grande cuillère, je passe ma main derrière le coussin pour plus de confort, la deuxième venant caresser ses courbes avant de venir s'entremêler avec la sienne. Et un baiser déposer sur son épaule. "Ca m' a manqué ce genre d'attentions." lui dis-je en posant comme il le faut ma tête sur mon coussin. Je ferme les yeux, me rapprochant un peu plus d'elle, me baissant dans le lit pour que ma tête vienne se poser contre son dos en guise d'oreiller. "Si seulement je pouvais remonter le temps, bordel." dis-je à haute voix histoire qu'elle entende sans forcément avoir de réponses, la connaissant déjà. "T'avais cas réfléchir." J'étais bourré mais cela n'explique en rien tout ce que je lui ai fait. "Bref. Dors bien Esvir." Je me décale afin de me mettre sur le dos, gardant ma main derrière le coussin pour qu'elle puisse s'allonger sur mon torse, comme à l'époque.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
Re: what a fucking day de merde ft. Cole, le Ven 1 Mar - 2:25





 




J’apprends beaucoup de choses ce soir, comme le fait que Cole a prit des cours du soirs pour savoir faire à manger et puis, je vois bien aussi les changements qu’il a fait sur lui. Il peut être fier de lui pour tout ça. Je suis très fière de lui aussi, malgré la peur qui m’envahit et qui repart rapidement aussi. Je lui propose de dormir ensemble, dans mon lit. Cette proposition est totalement contradictoire, totalement contraire à mes pensées et ma question de sécurité mais tant pis. Je n’ai pas envie de dormir seule ce soir, Cole me connaît depuis des années, je crois même que c’est la personne qui me connaît le mieux sur Terre en ce moment même. Je le regarde hésiter et me poser une question qui me ferait presque rire si je savais que je n’en étais pas capable, or, ce n’est pas du tout le cas. Les deux idées me sont déjà venues en tête à plusieurs reprises dans notre vie de couple antérieure. Je plante mon regard dans le sien. « C’est promis. Je me fais même une note à moi-même, regarde. » J’attrape un bout de papier où j’écris : « Bonjour à toi gueule de bois. Tu as appelé Cole hier soir, c’est pour ça qu’il est dans le lit. Il s’est excusé (+4) mais tu n’as pas accepté et il a arrêté de boire (+6). Il t’a fait des pâtes au fromages (+pas de vomis donc COOL) et TU lui a proposé de dormir avec toi dans ton lit. Pas de panique. » Je lui montre et je le colle sur mon téléphone pour demain matin. Le film terminé, nous montons dans la chambre. J’entends ce qu’il me dit mais je ne réponds pas. J’ai un grand sourire collé à la face. Je me retourne une dernière fois vers lui, embrassant son torse. « Bonne nuit Cole. »

Le réveil est rude car les rayons du soleil viennent s’éclater sur ma face. Je tends le bras pour attraper mon téléphone et je tombe sur mon petit mot de la veille. Je me souviens très bien l'avoir écrit. Je le repose à sa place. Je grogne dans le lit en venant me coller au corps de Cole pour m’en cacher. J’attrape un de ses bras pour m’entourer avec et espérer que la chaleur le réveillera pour qu’il aille fermer le store. Je me rendors pour me réveiller quelques heures plus tard. Je m’étire et je viens trifouiller les cheveux de Cole pour le réveiller doucement. « Debout chaton. » J’embrasse sa joue et finalement, je me résigne, me laissant tomber dans ses bras et enroulée dans la couette. Cole le sait, je suis d’humeur coquine le matin. Beaucoup trop d’ailleurs.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
Re: what a fucking day de merde ft. Cole, le Ven 1 Mar - 2:51





 



Un frisson vient traverser mon corps en sentant un certain contact physique. Esvir. On avait dormi ensemble et vu sa réaction en venant se coller à moi, je pense qu'elle a bien lu son mot qui m'avait bien fait rire hier soir. Au moins, peut-être qu'elle ne regrette pas, j'en saurais peut-être plus plus tard. Dans tous les cas, qui dit qu'elle se cache veut forcément dire "homme lève toi pour fermer le store" et je m'exécute, me prenant dans le petit orteil la table de chevet tout en m'autorisant un "Bordel de merde" dans une petite colère tout en serrant les dents. Je veux bien m'être calmé, il y a toujours des petits détails qui me font râler comme les chaussettes dans une petite flaque d'eau bien que j'ai appris à prendre sur moi et à soupirer au lieu de partir au quart de tour. Je reviens finalement dans le pieux, en compagnie de mon ex puis me rendors comme une merde au lieu de me lever en sursaut pour aller au boulot. Quelques heures plus tard, la blonde vient jouer avec mes cheveux, m'appelant par un surnom que j'avais presque oublié. Je sais bien ce que ça veut dire quand elle commence comme ça mais suis-je censé sauter sur l'occasion ou pas? Tant qu'elle ne fera pas le premier pas pour passer à la casserole, je ne bougerai pas le petit doigt. Je ne veux pas qu'elle m'en mette plein la tête plus tard en disant que c'est de ma faute et que je l'ai forcé, voire violé ou je ne sais quoi. Un baiser sur sa chevelure, je viens poser ma joue contre ma tête, me mettant à bailler tout en me cachant la bouche. Ma main vient caresser son dos et un autre bâillement vient à moi. "Bonjour princesse." lui répondis-je bien qu'en doutant du surnom choisi, si elle accepte que je reprenne de vieilles habitudes. "Grasse mat' du coup à ce que j'ai compris?" lui dis-je dans une voix encore endormie. "Pancakes ou œufs au plat avec du bacon?" lui demandais-je. Je m'étire avant de commencer à me lever, m'asseyant sur mon côté du lit avant de me passer les mains sur le visage. Une petite tape sur mes genoux, me voilà finalement sur pied, ma main venant ébouriffer mes propres cheveux, mon autre main venant gratter le dessous de l'aisselle relevée. "Dis moi, tes petits numéros avec des plus là, ça voulait dire quoi?" lui demandais-je en allant aux toilettes, laissant la porte entrouverte pour mieux l'entendre me répondre. Essuyage, lunette rebaissée, chasse d'eau, je pars me laver les mains avant d'aller dans la cuisine préparer le petit déjeuner pour madame, tentant de trouver un plateau mais pars finalement sur deux grandes assiettes pour les amener au lit. La lumière du couloir allumée, je pose chaque plat sur nos tables de chevet et relève légèrement le store pour laisser la lumière entrer sans nous aveugler. "Bon appétit chat." lui dis-je en piquant dans son assiette ayant pris la deuxième proposition. "Chai bien le droit de goûcher, on?" Je lui adresse un petit sourire avant de me concentrer sur mon petit repas.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
Re: what a fucking day de merde ft. Cole, le Ven 1 Mar - 15:09





 




Cole a dormi avec moi cette nuit et bien que ce ne soit pas dans mes habitudes de renouer avec le passé, là, je dois dire que ça me fait beaucoup de bien. Mes doigts s’entremêlent dans ses cheveux pour le réveiller, accompagné d’un surnom qui vient d’outre-tombe. J’embrasse sa joue doucement. Il le sait, le matin rime avec coquin chez moi mais il ne tente rien, rien du tout même. Bêtement, je me sens en sécurité en voyant sa réaction, il est bien moins con qu’avant. Il embrasse mes cheveux et je souris en venant me lover contre lui. Bordel, ça fait du bien de retrouver ce confort. Sa joue est contre ma tête et je souris en baillant à mon tour. « Bonjour toi. » Je caresse sa joue avec l’envie de poser mes lèvres sur les siennes mais je me retiens, même si ça me tire dans le ventre. « Ouaip, grasse mat’ de gros porcs. J’ouvrirai le café plus tard, j’ai la flemme aujourd’hui. » Gérer le café seule, c’est loin d’être simple. Il me propose deux plats et je penche sur les pancakes. Il se lève tandis que je reste dans le lit. Je me rends compte que j’ai dormi en t-shirt avec mon string, super. Je l’entends depuis les toilettes, je me retourne vers la feuille en question. « J’crois que c’est des bons points, comme en maternelle . » Je ricane en me levant, je viens l’entourer de mes bras dans la salle de bain. « Tant que tu me fais pas de crasses, tout va bien. » Je descend les escaliers pour préparer la gamelle du chat, le chat d’Alexis tandis que Cole s’occupe de notre petit déjeuner. Je remonte avec la gamelle en criant dans la maison. « Le chaaaaat ! Viens manger, gros rouquin ! » Il se ramène tranquillement et je lui pose sa gamelle au sol. Je me remet dans le lit en attendant les plats de monsieur. Je me mords la lèvre en le voyant arriver avec ces assiettes. « J’ai trop faim ! » Il a même ramené de la confiture pour mes pancakes. Il se penche pour goûter mon assiette. A sa question, j’hoche la tête pour l’autoriser et je plonge ma fourchette dans son assiette. « Ch’est trop bon. T’es vraiment doué. » J’embrasse sa joue, l’envie tirant encore. Je soupire en me rendant compte qu’il me fait encore de l’effet, malgré les années et le reste. Je baisse les yeux en mangeant mon pancake. Les assiettes terminées, je les prends pour les descendre dans la cuisine. Je m’occupe de la vaisselle, clope au bec. « Fais comme chez toi, s’il te plaît. » J’appuie sur un bouton, dévoilant jardin et le jacuzzi.


(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
Re: what a fucking day de merde ft. Cole, le Ven 1 Mar - 20:25





 



Des bons points comme à la maternelle? Mes sourcils se haussent à l'entente de cette phrase, un petit sourire en coin amusé par ses petites idioties mais elle me recadre rapidement en enchaînant. "Je crois que je t'en ai assez fait comme ça, j'suis passé à autre chose et je n'ai pas que ça à faire maintenant." lui répondis-je bien que je pourrais lui en refaire seulement si elle m'en fait en premier lieu. Je l'entends appeler le chat que je n'ai même pas capté dans la maison et notre repas fini, elle part faire la vaisselle, donnant une vue sur son jardin. Je me rapproche d'elle, lui donnant un petit coup de hanche. "Laisse moi faire je t'ai dit." lui dis-je en attrapant une éponge pour commencer ma corvée. Des assiettes passent et viennent se ranger sur l'égouttoir, jetant un coup d'oeil par-ci, par-là sur la blonde. "Au pire, ne l'ouvre pas. C'est fermé et voilà." Je parle bien entendu de son café, histoire qu'elle ne soit pas perdu sur mes phrases qui popent d'un coup. Le dernier verre, je m'essuie les mains sur l'un des torchons et m'en vais passer mes mains froides et humides dans le dos de la russe. Elle n'a pas intérêt à râler. Elle est d'un endroit où il fait encore plus froid que ça, elle devrait être habituée. Mes bras viennent l'encercler, des baisers viennent se poser naturellement sur son cou alors que je sais qu'elle sort à peine d'une rupture difficile. Est-ce profiter de la chose? Je viens poser ma tête sur son épaule, nous faisons bouger de droite à gauche comme une sorte de bercement. "Ces petites attentions, le fait de m'avoir rappelé... Je ne suis qu'une sorte de relation pansement n'est-ce pas?" lui demandais-je en laissant échapper un petit soupir. "J'veux pas juste être là pour occuper ton temps comme avec un bouche-trou. Occuper ton temps mais je ne veux pas perdre le mien." ajoutais-je toujours dans cette voix douce et pas forcément sur un ton de reproche.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
Re: what a fucking day de merde ft. Cole, le Ven 1 Mar - 21:06





 




Je me fais allègrement virer par Cole alors que je tente de faire la vaisselle. Apparemment, je n’ai pas le droit et je ricane en le regardant. Je me retrouve à ranger un petit peu le salon. Je vide le cendrier, je dégage les bouteilles – mes fausses copines – puis je me retourne vers lui, je range ce qui est sorti pour le mettre dans le frigo avant de m’attaquer aux assiettes qu’il a nettoyé. Le café, il m’en parle. « Ouaip, c’est fermé aujourd’hui. J’ai mal au crâne d’hier soir et j’ai pas envie de voir les gens. » J’hausse les épaules et je me concentre sur les assiettes. Je les sèche une par une avant de les ranger. Je viens juste de poser une assiette quand il décide de me mettre ses mains froides dans le dos. Toujours ses fameuses blagues. Ses baisers me font frémir, je me mords la lèvre quand ses bras entourent mon petit corps. Bordel, il m’a manqué. Sa tête contre mon épaule, je pose la mienne par dessus et je l’accompagne dans son bercement. Soudain, sa question me fait me pincer les lèvres. « Je pense que t’es revenu au moment où j’en avais le plus besoin. » Je me tourne à demi vers lui. « Je ne te considère pas comme un pansement, loin de là. Et encore moins comme un bouche trou. Tu ne remplaceras pas Aksel mais je ne veux pas que tu le remplaces. Vous êtes totalement différents. » Je me tourne vers lui, je pose mon front contre le sien. « S’il doit y avoir à nouveau quelque chose entre nous, soit sûr que je ne te ferais pas perdre ton temps, bébé. » Et puis je craque, je pose mes lèvres contre les siennes, je passe mes mains dans ses cheveux. « Tu m’as manqué. Ce Cole là m’a manqué. Celui que tu étais avant tout ce bordel. » J’ai les larmes aux yeux en le regardant, je les efface rapidement en venant reprendre ses lèvres.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
Re: what a fucking day de merde ft. Cole, le Dim 3 Mar - 18:43





 



Son front contre le mien, son souffle chaud sur mon visage, je ferme les yeux histoire de profiter de ce moment de douceur. "Et je ne te ferais pas perdre le tien et encore moins de refaire ta vie un enfer." rétorquais-je aussitôt avant qu'elle ne vienne m'embrasser, ouvrant mes yeux sous l'étonnement de ce geste qui arrive bien trop tôt. J'aperçois dans la lueur de ses yeux que les larmes sont proches de couler lorsqu'elle me dit que je lui ai manqué, du moins, le Cole d'avant, le gars adorable qui ne l'aurait jamais touché. Je soupire en reprenant goût à ses lèvres, mes bras autour de son corps pour la serrer contre moi. Des baisers qui s'enchaînent, je me décolle rapidement d'elle pour lui dire que "Ce Cole est mort maintenant. Il peut refaire surface mais vu que je ne compte pas toucher à une goutte d'alcool, tu peux être sûre qu'il s'en est allé." avec un soupçon de larmes dans la voix, je reviens attraper ses lèvres pour y déposer les miennes. "Je t'ai aimé, je t'aime et je t'aimerais jusqu'à ce que la mort m'emporte Esvir. Je ne supportais pas de t'avoir perdu." Un moment de faiblesse certes, mais je veux qu'elle entende ces mots. "J'ai tout plaqué pour toi. Absolument tout. Boulot, collègues et connaissances néfastes. C'est vrai que je t'ai cherché par tous les moyens et oui j'aurais pu choisir une autre ville mais je voulais juste te savoir sous le même air Texan que moi." continuais-je les larmes aux yeux, à mon tour, ma sensibilité étant toujours aussi présente dans les moments où il en faut un minimum. Si ça ne tenait qu'à moi, je lui redemanderai de m'épouser mais il est beaucoup trop tôt pour ça et je ne veux absolument rien gâcher. Mes baisers viennent se glisser dans son cou, posant ma tête au creux de son épaule puis laisse tomber mes bras doucement, ces derniers lui caressant le dos pas la chute. "Tu accepteras donc de me revoir un autre jour qu'aujourd'hui? Tu me promets d'arrêter de boire sauf pour des fêtes avec tes futurs amis?" lui demandais-je, redressant le regard pour plonger mes yeux dans les siens.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
Re: what a fucking day de merde ft. Cole, le Dim 3 Mar - 19:40





 




Ces moments de douceur m’ont manqués, beaucoup trop. Peu importe ceux que j’ai passé avec Aksel, ceux avec Cole sont d’une douceur inégalable. Avec lui, c’est la longueur d’onde qui est intéressante parce qu’on est dessus quand tout va bien. Mon front contre le sien, je frotte le bout de mon nez au sien, je l’écoute attentivement. Je ferme les yeux en venant l’embrasser avant que mes larmes ne coulent le long de mes joues. Il se décolle de moi pour m’assurer que l’autre Cole, celui que j’ai quitté avec envie est définitivement parti. « J’espère bien, chaton. » J’entends sa voix qui déraille doucement avant qu’il ne repose ses lèvres sur les miennes. Je profite de ces baisers comme des derniers. Mes doigts passent dans ses cheveux alors qu’il me dit qu’il m’a toujours aimé. J’ai la gorge qui se noue en l’entendant. Je me pince les lèvres, je plonge mon regard dans le sien. J’écoute ce qu’il a me dire avec un sourire. Il a tout dégagé de sa vie pour pouvoir me retrouver, mieux que jamais. Je vois les larmes qui commencent à se présenter au bord de ses yeux. Je viens les effacer avec un petit coup de pouce. « T’es toujours aussi émotif, hein ? » Je souris en le regardant, j’attrape ses joues entre mes mains. Je dépose un dernier baiser sur ses lèvres avant de le laisser m’embrasser dans le cou et venir me faire un câlin. Il me demande de lui promettre d’arrêter de boire. Je prends une grande respiration. « Oui, Cole. Je te le promet. D’ailleurs, on va dégager les bouteilles d’ici. J’en peux plus. » Je me décolle de lui en l’embrassant. J’attrape un grand cabas et je fous toutes les bouteilles dedans, vidant les placards et les diverses cachettes. Je reviens vers lui en lui donnant un petit coup de fesses. « On passe la journée ensemble ? »

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
Re: what a fucking day de merde ft. Cole, le Dim 24 Mar - 22:49





 



Un souffle du nez, je secoue légèrement la tête qui est toujours collée à son front. "Je ne dirais pas ça non." Juste un surplus et une sorte de soulagement de la savoir toujours attachée à moi d'une certaine manière bien qu'elle redoute que l'autre "moi" débarque un de ces jours malgré la promesse que je lui faite. Elle se défait peu à peu de moi et en l'espace d'un instant, je me sens comme abandonné, ayant soif de sa personne jusqu'à en crever. Elle se met en route et commence à ranger les bouteilles pour les jeter en en acquiesçant doucement, je m'en vais l'aider. "Si ça te branche mais ailleurs qu'ici, ça te dit?" Les sourcils légèrement froncés en espérant qu'elle accepte la proposition. N'étant pas originaire de cet état, je ne sais absolument rien des choses qu'il y a à voir, à manger en particulier pour être local, des top 10 à voir à Austin. Rien de tout ça, je n'ai pas cherché à me renseigner encore. "Tu veux qu'on tente une sorte de speed dating, voir si tu accroches avec certaines personnes? Enfin, pour te faire des potes ou autre? Ou qu'on aille à un concert, un festival?" Je tente tant bien que mal à trouver des idées bien qu'elles soient complètement nazes. "Enfin, un endroit où l'on parle facilement avec les gens sans que ça soit un bar." Je ne veux pas qu'elle se sente seule maintenant qu'elle a tout perdu.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
Re: what a fucking day de merde ft. Cole, le Jeu 4 Avr - 1:22





 




Selon lui, il n’est plus aussi émotif mais à mes yeux, c’est ce qui faisait son charme. L’humain avant tout. C’est alors que je lui propose de passer la journée ensemble, il émet une condition : ailleurs que chez moi. « Tu veux que je te fasse visiter la ville ? » J’ai ce petit rictus au coin de la bouche. Je crois qu’il ne connaît pas encore assez Austin. « Tu veux que je te montre là où je vais courir ? Et on en profite pour faire un petit jogging tous les deux ? » J’sais qu’on allait courir ensemble avant, peut-être que l’idée lui plaira. Comme avant. C’est alors qu’il me propose de rencontrer d’autres personnes. Je souris en le regardant, je viens l’attraper dans mes bras. « Pour l’instant, je ne veux voir personne d’autre que toi. J’ai envie qu’on se retrouve et qu’on se redécouvre. » Je lui souris en embrassant son cou. « Par contre, un concert, ça me tente à mort ! » Un bon petit concert tranquille, ensemble. « T’inquiète pas, on va aller visiter la ville, on trouvera bien quelque chose à faire. J’en suis certaine. » J’ai bien envie de voir son bar aussi et là où il vit. Je lui souris un instant. « Merci d’être venu hier soir. »

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
Re: what a fucking day de merde ft. Cole, le Ven 19 Avr - 17:19





 



En tant qu'intru dans cette ville, il faut bien que quelqu'un me la fasse découvrir et je ne peux rêver de mieux que la compagnie de ma chère et tendre pour ce genre de promenade. Elle me propose de faire un jogging et j'acquiesce, m'avançant vers la porte pour partir et récupérer mes affaires. "Il y a un festival dans pas trop longtemps ou des petits concerts de rock indépendant, on a cas voir ce qu'ils font ou découvrir sur place." lui dis-je en haussant les épaules avant qu'elle ne me dise qu'elle ne veut voir que moi. Je baisse la garde et souris avant de replonger mes yeux dans les siens et d'hocher la tête. Ses désirs sont des ordres et elle sait très bien que je ne risque pas de partir aussi facilement. "C'et normal, tu le sais bien." répondis-je à son remerciement en m'avançant vers elle pour la prendre dans mes bras. "Change toi vite, je repars chez moi pour récupérer certains habits, on se dit en bas de chez toi d'ici une demi-heure?" Une question rhétorique en soi, un baiser et me voilà déjà reparti, plus en forme qu'avant. Il fallait bien que je compense l'alcool par quelque chose. J'ai préféré rester dans une autre drogue comme certains diraient; le sport.
(c) DΛNDELION
Contenu sponsorisé


what a fucking day de merde ft. Cole Empty
Re: what a fucking day de merde ft. Cole, le

what a fucking day de merde ft. Cole

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2019-