AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

(esvir) life is too short for bad tea.


Invité
Invité
Anonymous


(esvir) life is too short for bad tea. Empty
(esvir) life is too short for bad tea., le Jeu 21 Fév - 1:38





 





Demain, c’est le départ pour Aspen. Normalement, si tout va bien, tout est bouclé. Il ne me reste plus que quelques achats en ville à faire. « On va sortir, p’tit ange ? » dis-je, en marchant vers Benny. Il est sagement couché dans son panier, une balle de tennis entre les pattes. Je le regarde avec un air attendri. Cela fait seulement quelques jours qu’il est à la maison et pourtant, j’ai l’impression qu’il en a toujours fait partie. C’est un drôle de sentiment. Je repense à la tête de Barry quand il m’a vu arriver avec. Il était tellement content, heureux que je franchisse enfin le pas. Enfin, sans Alistaire, je ne l’aurai probablement jamais fait. « Allez, tu viens ? » Je l’appelle en allant chercher son harnais et sa laisse. Bizarrement, il arrive immédiatement, la queue qui remue rapidement. Je le prépare avant de le faire pour moi. Je passe mon manteau, mes bottines et me regarde dans le miroir de l’entrée. Je réajuste le col en V de mon pull en cachemire et passe une main dans mes cheveux lâchés. Sac à main sur l’épaule, liste dans la poche, je passe la porte avec Benny. Direction le garage.

Il est aux alentours de seize heures quand on termine les courses. La balade a été bonne et on arrive à la voiture. Quand je pose les sacs dans le coffre, je me dis soudain que nous ne sommes pas loin du кактус. Ce café que j’apprécie énormément. Je ne peux pas résister à l’appel de ce thé imprononçable mais tellement délicieux. Benny a l’air content que la balade se prolonge. Le ciel est clair, le soleil commence à percer doucement. Peut-être un timide début de printemps qui pointe le bout de son nez. Va savoir, seul le temps nous le dira. J’arrive devant le café et m’installe en terrasse. Maintenant que j’ai Benny, je dois faire attention de ne pas incommoder la clientèle. Je croise mes jambes et Benny vient poser ses deux pattes avant sur mes cuisses. Je le regarde, étonnée, avant de glousser. « Qu’est-ce que tu veux, hein ? » dis-je, doucement. Je lui caresse la tête en attendant la serveuse. Cette jolie blonde qui va sans doute me reconnaître. Il faut dire que j’en mets de l’argent, dans son café.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


(esvir) life is too short for bad tea. Empty
Re: (esvir) life is too short for bad tea., le Lun 25 Fév - 0:27





 




Il est bientôt seize heures et le café ne cesse de se remplir. Assurer le service toute seule, c’est compliqué. Surtout depuis que Leevi est parti sans me laisser aucune raison, ni adresse, ni moyen de le contacter. Comme Aksel. Rien. Le néant s’est répandu sur ma vie comme la peste s’est abattue sur Londres à une certaine époque. Je suis en nage quand j’arrive sur la terrasse, je prends même le temps de m’allumer une clope quand je tombe sur Presley, la copine du voisin d’Aksel. Enfin, de l’ancien appartement d’Aksel. Je soupire légèrement en venant la voir. Je passe une min sur le crâne du chien avec un petit sourire. « Bonjour, qu’est-ce que je te sers ? Un bol d’eau pour le loulou ? » Je ne demande même pas, je m’assois sur la chaise face à elle, exténuée. Je lui souris un instant avant de profiter des caresses que le chien quémande. Je me dis que les gens attendront. J’ai le droit de me prendre une pause. Heureusement que le café ferme dans quelques heures. Je soupire en tirant sur ma cigarette. « Tu vas bien toi ? » Je m’adresse à la brune cette fois. « Je suis désolée mais je suis exténuée. »

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


(esvir) life is too short for bad tea. Empty
Re: (esvir) life is too short for bad tea., le Dim 3 Mar - 15:08





 





Après notre shopping, je décidé de faire un détour par mon café préféré de l’univers. Je m’installe en terrasse alors que Benny met ses deux pattes avant sur mes cuisses. Je lui caresse le crâne avec un petit sourire. Mon petit bonhomme. Soudain, je sursaute légèrement en entendant la voix de la si jolie serveuse. Esvir, si je ne m’abuse. « Bonjour Esvir. » Je croise son regard, elle a le regard absent. Pas celui qu’elle arbore d’habitude. « Je veux bien le thé que tu me sers tout le temps, j’oublie son nom à chaque fois, je suis désolée. » Je grimace légèrement. Ces noms russes à coucher dehors, je vous jure. « Et merci pour lui, oui, je veux bien, s’il te plaît. » Sa main caresse la tête de Benny à son tour, il remue de la queue. Elle s’assois en face de moi, un sourire de façade sur les lèvres. On ne me la fait pas, à moi. C’est mon métier, de voir que les gens vont mal. Elle tire sur sa cigarette, me demandant comment je vais. A vrai dire, je m’en fiche de lui dire. « Je vais bien, merci. » Elle me sort qu’elle est exténuée. C’est maintenant que son serveur très canon n’est pas là. « Il n’est pas là, ton serveur ? » Je m’avance un peu vers elle. « Je vois bien que ça ne va pas, Esvir, tu veux en parler ? » Je n’ai pas envie de la brusquer, mais je la croise assez souvent et je veux lui faire comprendre qu’elle peut se confier à moi les yeux fermés. Elle peut se reposer sur mon épaule, toujours.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


(esvir) life is too short for bad tea. Empty
Re: (esvir) life is too short for bad tea., le Dim 3 Mar - 21:39





 




Je n’ai pas l’habitude de parler et encore moins de m’installer avec mes clients pour discuter mais là, je suis fatiguée. J’ai beaucoup de personnes à l’intérieur et pas mal à l’extérieur, je suis claquée, vraiment. Je m’assois près de ma cliente avec un petit sourire. « Je termine ma cigarette et je te rapporte ça. » Alors qu’elle sait mon prénom, je suis incapable de me rappeler du sien. Je grimace, gênée de devoir demander. « Excuse moi mais, je ne me souviens pas de ton prénom. » Je grimace vraiment cette fois. Je lui demande comment elle va en souriant, un sourire faux vu l’état actuel des choses. « Super alors, avec ton brun, ça se passe ? » Pourquoi je lui pose des questions alors que je sais très bien qu’elle risque de me les retourner et que je m’effondre comme une crêpe ? Je suis conne bon sang. Elle me demande alors pour Leevi. « Non, il est parti du jour au lendemain. Je suis toute seule pour l’instant. » Je lève les épaules avant de soupirer. Elle me propose de lui parler, je souris en coin. « Je reviens, ne bouge pas. » Je pars à l’avant du café, je met le panneau « Closed » vers la rue. Je lui sers un thé, je m’en fais un aussi et je reviens avec un grand bol d’eau pour le Beagle. Je me pose en face d’elle. « Oui, je veux bien en parler. » Je soupire en rallumant une cigarette. « Mon mec s’est barré sans laisser aucune trace et je viens de me faire planter par mon serveur et meilleur ami. Je viens d’apprendre que mon ex-mari est de retour en ville et je vais clairement finir alcoolique. Voilà. » Connement, ça fait du bien de tout déballer, d’un coup. Je bois un peu de thé en soupirant.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


(esvir) life is too short for bad tea. Empty
Re: (esvir) life is too short for bad tea., le Ven 8 Mar - 0:17










La serveuse ne se souvient plus de mon prénom et elle s’en excuse. « Ce n’est rien, voyons. » dis-je en croisant son regard. « Presley. » Je lui fais un joli sourire pour la rassurer, lui montrer que je ne suis absolument pas vexée. Je vois bien que le sien est forcé, ça me fait mal au cœur d’ailleurs. Elle me demande si tout se passe bien avec Alistaire. Je retiens une grimace, on est dans le flou. « Tout va pour le mieux, merci. » Je sens bien qu’il ne faut pas que je lui retourne la question. C’est le genre de chose que je ressens, avec les autres. C’est mon métier. Son serveur l’a quitté du jour au lendemain. J’hausse les sourcils, surprise. « C’est sympa, ça. » dis-je, en grimaçant. Ma proposition de se confier un peu ne tombe pas dans l’oreille d’une sourde. Elle revient. Je la vois fermer son café et aller me chercher mon thé, qu’elle pose devant moi et le bol d’eau au sol pour mon chien. « Merci beaucoup, Esvir. » dis-je en me redressant pour glisser le sachet dans la théière. Je pose mon regard sur elle, concentrée sur ce qu’elle a me dire. Elle veut en parler. Je reste silencieuse, je laisse venir. La rousse me déballe tout d’un bloc. Putain, c’est beaucoup trop pour une seule femme. Bien. Dans ces cas-là, il faut prendre un souci à la fois. « Je suis navrée d’entendre tout ça, vraiment. » De ce que je connais d’elle, rien n’est mérité. « Dans un premier temps, pour ton café, je connais beaucoup d’étudiants qui cherche des petits boulots. » dis-je, voulant l’aider du mieux que je peux. « Si tu es prête, tu peux déjà embaucher un ou deux contrats pour te soulager au moins plusieurs heures par jour, non ? » C’est une simple suggestion mais elle peut alléger son fardeau et lui permettre de souffler. C’est la première des priorités. « Pour ton alcoolisme, je peux médicalement t’aider, si tu le souhaites. » Ne pas entrer tout de suite vers des psychologues et tout le bazar, je vais commencer par créer une relation avec elle. « Ton ex-mari, tu n’as pas envie de le revoir, j’imagines ? » demandai-je, habilement. Je suis maline, je ne lui demande pas de me raconter mais je lui laisse la porte ouverte si elle veut me raconter. Il faut croire que mes référents ont raison : je suis doué pour les entretiens médicaux. Je la cherche du regard pour lui sourire. Non, elle n’est pas forcément seule, même si tout pense à lui faire croire le contraire.
(c) DΛNDELION

Invité
Invité
Anonymous


(esvir) life is too short for bad tea. Empty
Re: (esvir) life is too short for bad tea., le Sam 9 Mar - 13:15





 




Presley, c’est ça, Presley. Je me le répète intérieurement pour ne pas oublier, je lui souris alors que je lui demande comment les choses vont avec son brun. Je suis heureuse de savoir que tout va pour le mieux. « Super alors. » Je lui raconte alors ce qu’il m’arrive en ce moment avec Leevi. Je me sens abattue par la situation. Ça m’exaspère. « Très. » Je tire sur ma cigarette et je prends un peu de thé en caressant la tête du chien. Je reviens avec ce qu’elle a commandé et je m’assois en face d’elle. Je lui déballe tout, d’un coup. Je me sens mieux déjà, ça ne fait pas de mal de parler. Elle est navrée, et moi dont. Je soupire légèrement en regardant le chien. Je remonte mon regard vers elle. « N’hésite pas à leur dire qu’on cherche des serveurs/serveuses, tout. » J’ai besoin de monde, je ne peux pas le nier. « Ah mais je suis carrément opérationnelle pour embaucher des petits étudiants. J’ai simplement plus le temps de poster des affiches pour dire qu’on cherche. » J’hausse les épaules avant de lui sourire et de perdre ce sourire dans la demi-seconde. « C’est très gentil, Presley mais je refuse la médication. » Je lui souris un petit peu. « Je me connais et je sais que ça va passer, il me faut juste de quoi souffler. Je prends beaucoup trop sur moi en ce moment, et c’est mauvais, ça risque de péter. » Je tire sur ma clope quand elle me parle de Cole. « Pas pour l’instant. Il a envie mais moi, non. Du moins, pas pour le moment. » Je connais Cole, je ne sais pas s’il a fait ce qu’il fallait pour changer mais je ne le reprendrai pas comme je l’ai laissé. Le chien se met sur le dos et je viens lui caresser le ventre en m’asseyant sur le sol. Je le gratouille. « Il est beau comme tout. » Il remue la queue, je souris. « Mais oui, t’es beau ! » Je continue mes caresses.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


(esvir) life is too short for bad tea. Empty
Re: (esvir) life is too short for bad tea., le Lun 11 Mar - 12:34










Après qu’elle a fermé son café, elle est venue s’installer avec moi, buvant un café en ma compagnie. Ça se voyait à des kilomètres qu’elle avait besoin de parler. Je me verse du thé alors que je commence point par point, les différents pans de sa vie qui déconnent. Le café. Je sais que beaucoup d’étudiants cherchent un petit job pour arrondir un peu leur fin de mois. Elle est d’accord pour embaucher du monde, mais elle manque de temps. « Tu ne t’occupes de rien, Esvir. » dis-je, en croisant son regard. « Dans quelques jours, tu auras des étudiants à la porte de ton café. » Je vois déjà plusieurs noms qui défilent dans ma tête, des jeunes sérieux et qui ne la décevront pas. Je lui fais un petit sourire, je veux l’aider. Vraiment. Je lui propose ensuite médicalement mon aide. Elle refuse, comme je m’y attendais, mais au moins, j’ai essayé. Je l’écoute religieusement. « Je comprends. » dis-je, avant de boire un peu de mon thé. « Sache que si tu changes d’avis ou n’importe quoi, tu sais que tu n’es pas toute seule. » Je parle de moi, bien évidemment. On en vient à son ex-mari. « Est-ce que ça fait longtemps que tu l’as vu ? » que je lui demande en serrant les dents. Et encore, je ne sais pas le quart de qu’il lui a fait subir. Peut-être que c’est mieux comme ça, d’ailleurs. Soudain, elle retrouve son sourire en jouant avec Benny, elle lui gratte le ventre affectueusement. Je souris largement quand elle me dit qu’il est beau. « Il est surtout très mignon, ce garçon. » dis-je en ricanant. « Il vient d’arriver à la maison, on s’apprivoise doucement. » Je suis presque attendrie face à cette vision. « Tu n’as pas d’animal, toi ? » Je me pose la question, peut-être que ça lui ferait du bien. Je ne propose rien, je la laisse venir. On verra bien ce qu’elle dira.
(c) DΛNDELION

Invité
Invité
Anonymous


(esvir) life is too short for bad tea. Empty
Re: (esvir) life is too short for bad tea., le Mer 13 Mar - 20:54





 




Le café est fermé, nous sommes toutes les deux maintenant. Je reviens me poser sur la terrasse et je lui déballe mes soucis. Bordel, ça fait du bien de se libérer de ce poids putain. Je tire sur ma cigarette un bon coup en la regardant. Elle m’annonce que je n’ai rien à faire, j’hausse un sourcil, interloquée. « Hein? » Je comprends rapidement avec la suite de sa phrase. Elle va s’en occuper, comme une petite reine, j’en suis sûre. Je pose ma main sur la sienne. « Merci. T’es un ange. » Je sais bien qu’elle veut m’aider mais j’ai toujours ce besoin de prouver que je peux m’en sortir toute seule, toujours. Je ne suis pas russe pour rien après tout. « Merci, mais ne t’inquiète pas. D’ailleurs, je n’ai pas ton numéro de téléphone. Est-ce que je peux le prendre ? Des fois que j’ai un coup de mou, je vois que tu sais trouver les mots facilement et je dois bien avouer que ça fait du bien de se livrer. » Je lui souris, presque gênée en posant mon téléphone sur la table, ouvert sur le clavier numérique pour qu’elle le note. Je me pince les lèvres quand elle parle de Cole. « Je ne l’ai pas vu depuis quatre ans mais il m’a envoyé un message aujourd’hui pour me demander si l’on pouvait se revoir. » J’hausse les épaules avant de les baisser rapidement. « Je verrais bien comment ça se passe avec lui, ça se trouve tout ira pour le mieux. » Mon regard est attiré par cette jolie boule de poil. Je meurs en le voyant. Je passe mes mains sur son ventre pour lui faire des petites caresses plus ou moins vives. J’adore les chiens. Je lui dis même qu’il est beau, c’est pour dire. J’apprends alors qu’il vient d’arriver chez elle. Je souris en coin. « Tu l’as pris à la SPA ? » Je souris encore plus. « Je vois, je vois. Ca doit te changer la vie. » Je le regarde en train de se rouler quand elle me demande si je n’ai pas d’animaux. « Non, mon ex avait un rat mais bon, ce n’est pas aussi agréable qu’un chien ou un chat. » Je lui souris. « J’irai peut-être faire un tour à la SPA en espérant que je n’en ramènerai pas trois. » Je ricane légèrement.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


(esvir) life is too short for bad tea. Empty
Re: (esvir) life is too short for bad tea., le Sam 16 Mar - 15:50










La patronne du café me demande mon numéro de portable avec un petit air gêné. Sa démarche me fait presque chaud au cœur. « Bien évidemment, tu peux en abuser, ne t’en fais pas. » dis-je, en lui faisant un petit sourire rassurant. Je me prends son téléphone qu’elle fait glisser sur la table. Je compose le mien et me fait sonner dans le vide avant de lui rendre. On finit par discuter de son ex-mari. Quatre ans, c’est long. Je ne peux rien lui conseiller là-dessus, je serai très mal placer pour le faire. Je sais juste que je n’ai jamais voulu renouer après une rupture, c’est tout. « Je te demande juste de faire attention à toi, Esvir. » dis-je, après avoir bu quelques gorgées de thé. « Je vais m’inquiéter pour toi, après. » A vrai dire, je m’inquiète déjà pour elle mais j’ai surtout pas envie que cela se majore. Quelques instants plus tard, je la vois qui porte beaucoup d’intérêt à Benny, elle le papouille et lui semble aux anges. Je souris largement, ça fait du bien de la voir sourire un peu. Je lui explique qu’il vient d’arriver chez moi. « Oui, il vient du refuse à South Austin. » Si ça me change la vie ? J’éclate de rire en hochant la tête. « J’ai mis des années à franchir le pas, c’est grâce à Alistaire finalement. » Sa furie blanche y est pour quelque chose aussi. « Oui, ça, c’est certain. Mon petit frère en est tout content. » J’ai la gorge qui se serre un instant en pensant à Barry, même Alistaire ne le sait pas pour sa mucoviscidose encore. Je me pince les lèvres, une gaffe qui va peut-être me coûter cher si elle me parle de lui. Je détourne le moment en lui demandant si elle a elle-même des animaux. J’ai une mine apeurée et des frissons quand elle me parle du rat de son ex-mari, j’essaie de le cacher mais cette phobie est bien trop ancrée. « Oui, je te conseille d’y faire un tour, il y a tellement d’animaux qui rêveraient de trouver une famille. » dis-je, en croisant son regard. Je glousse. « C’est sûre que c’est le risque. » Un me suffit très bien. Je la regarde et j’ai envie de lui proposer quelque chose. J’hésite un instant, je ne veux pas paraître trop intrusive ou quoi. Je me lance quand même. « Est-ce que ça te dit que je t’aide à fermer ton café et qu’ensuite on va se manger quelque chose ce soir ? » L’heure tourne et j’avoue que ça me ferait le plus grand bien d’avoir de la compagnie ce soir, la connaître mieux me tente beaucoup aussi. « On va se boire des cocktails avec des ombrelles ridicules, ça va nous faire du bien. » J’esquisse un sourire mutin. Un beau programme, ma foi.
(c) DΛNDELION

Invité
Invité
Anonymous


(esvir) life is too short for bad tea. Empty
Re: (esvir) life is too short for bad tea., le Lun 18 Mar - 1:00





 




Gênée, je lui demande son numéro de téléphone, elle le note avec un joli sourire en soulignant bien que je peux en abuser. Je lui rend son sourire, gênée comme jamais. « C’est très gentil, Presley, je te remercie. » C’est sincère ce que je lui dit, je la remercie du fond du coeur de bien vouloir récupérer une épave à la petite cuillère. La discussion tourne sur Cole, mon ex-mari. Je me pince les lèvres en l’évoquant, je lui assure que pour l’instant, je n’ai pas envie de le voir. « Ne t’inquiète pas, j’ai de longues années de krav-maga derrière moi. Je sais me défendre. » Un petit sourire pointe sur mes lèvres quand je te tente de la rassurer. Je prends un peu de café à mon tour en lui souriant. « Si jamais tu t’inquiètes de trop, n’hésite pas à m’envoyer un SMS et vice-versa pour toi. » J’aime bien cette fille, elle est humaine avant toute chose et bordel, ça fait du bien. Beaucoup de gens sont pire que des animaux, et en parlant d’animaux, mon regard se pose sur ce superbe Beagle, le dénommé Benny. Elle m’apprends qu’il vient du refuge de South Austin, je gratte la tête du chien avec un sourire. « C’est bien que tu l’aies pris là-bas, il faut. » Je tape sur mes jambes pour qu’il vienne poser ses pattes et je lui fais un gros câlin. Je lui dit que ça doit lui changer la vie et elle éclate de rire. Son rire est communicatif. Ce chien est une évidence. « Oh, le joli brun qui t’accompagne ici de temps en temps ? » Je lui souris en coin. « Je ne savais pas que tu avais un frère ! J’en ai quatre de mon côté ! » Je souris en la regardant. La conversation vient sur moi. Je lui souris quand elle me dit d’aller y faire un tour. C’est vrai que je devrais aller voir. « Oui, je pense que ce serait bien. J’aimerais bien un gros nounours nerveux mais câlin. » Je rêvasse doucement avant de planter mon regard dans le sien. Le risque c’est d’en ramener plus que prévu. « On verra bien, mais un c’est bien pour commencer. » Une idée me vient en tête. « Tu viendrais avec moi ? Voir ces loulous ? » Je prie pour qu’elle dise oui. Son regard vient dans le mien et je lui souris en terminant mon café. C’est là qu’elle me propose que nous mangions ensemble ce soir. « Ce serait avec plaisir ! Ca fait longtemps que je n’ai pas eu un vrai repas, en plus. » Je me lève tranquillement en ricanant. « Oh oui, avec du sucre sur le côté du verre. » J’éclate de rire en nous imaginant là dedans. « J’ai archi faim ! » Faut croire que de parler, ça creuse. Nous fermons rapidement le café et je propose à Presley de l’emmener dans ma voiture. J’attends sa réponse avec impatience, histoire qu’elle voit mon bolide.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


(esvir) life is too short for bad tea. Empty
Re: (esvir) life is too short for bad tea., le Jeu 21 Mar - 18:27










Je vois bien qu’elle essaie de me rassurer comme elle peut, Esvir. Elle me dit même qu’il ne faut pas que j’hésite à lui envoyer un message et l’inverse vaut la même chose. Je hoche vigoureusement la tête avec un petit sourire. « Promis. » Une fois le sujet épineux de son ex-mari passé, la conversation tourne autour de Benny et du refuge. « Je ne me voyais pas le prendre ailleurs, pour tout te dire. » C’est vrai, il faut juste passer au refuge pour voir que suffisamment d’animaux sont mal et qu’il faut les sortir de là. Benny pose ses pattes sur ses genoux quand elle l’appelle. J’éclate de rire en le voyant remuer de la queue. Un vrai gosse, celui-là. Je parle par inadvertance de Barry, je pince les lèvres, comme prise sur le fait. J’ai peur d’en avoir trop dit. « C’est bien lui, oui. » Je tente de retrouver ma superbe. « Quatre ? Je ne sais pas comment tu fais ! » dis-je, en gloussant et en priant qu’elle n’en demande pas trop sur lui. Retour sur les chiens, elle me confie qu’elle en voudrait un et même s’il est possible que je puisse l’accompagner pour voir le refuge. « Bien sûre, je l’ai déjà fait quand Alistaire a adopté son deuxième chien, je peux encore le faire pour toi. » dis-je, en croisant son regard. « Ce serait avec plaisir. » En plus, ça me permettra de donner des nouvelles de Benny au refuge, ils aiment bien en général savoir ce que deviennent leurs anciens pensionnaires. Je lui propose ensuite que l’on aille manger ensemble ce soir, avec des cocktails avec des ombrelles ridicules. Elle accepte alors que je termine rapidement ma tasse. Elle parle même de sucre autour des verres et moi, j’éclate de rire. « Tu vois, j’étais certaine que tu ne dirais pas non. » Je l’ai mis en appétit avec cette idée et j’en suis fière. Elle me propose qu’elle m’emmène mais je décline. Je dois rapporter Benny à la maison mais je lui dis de m’envoyer un message pour me donner son adresse et à partir de là, on prendra la sienne ou la mienne. Peu importe, à vrai dire. J’ignore encore que je vais tutoyer son bolide, je suis loin d’être au bout de mes surprises, avec cette russe adorable.
(c) DΛNDELION

Contenu sponsorisé


(esvir) life is too short for bad tea. Empty
Re: (esvir) life is too short for bad tea., le

(esvir) life is too short for bad tea.

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2019-