AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

(alistaire) Aspen those nights with you.


Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Presley Montesano
« LA VITA È BELLA »
Presley Montesano
Inscrit le : 12/09/2018
Messages : 674
Avatar : Lily Collins.
Crédits : chrysalis (avatar) ; collinsgifs (gif)
Date de naissance : 15/02/1989
Bloc notes :
╸RELATIONSHIPS╺

(alistaire) Aspen those nights with you. Tumblr_p5rzapynLy1qbgxnuo4_250

Elle est profondément amoureuse d'Alistaire.
Hourie, future pote de shopping.
Elle côtoie le sauna avec Marlon.
Elle ne veut plus jamais croiser Elijah.
you ?




(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
(alistaire) Aspen those nights with you., le Mar 19 Fév - 15:57





 





JOUR 1

Je me suis levée ce matin avec une énergie débordante. Je suis excitée comme une puce ! C’est le départ à Aspen, j’ai tellement hâte d’y être avec Alistaire. Oui, je pars avec lui. Il s’est passé quelque chose l’autre soir qui a vraiment changé le cours de notre histoire. J’en ai le cœur qui s’accélère légèrement rien que d’y penser. Depuis ça, on en n’a pas rediscuté. Rien n’est officiel mais chacun sait ce que ressent l’autre, c’est un bon début. Je suis folle amoureuse, bordel. Je pense à lui la plupart du temps, j’ai envie de tout partager avec lui. Aspen, c’est un beau voyage qui va nous faire du bien. J’ai attendu Alistaire sur le tarmac de l’aéroport d’Austin, lui et ses deux monstres. J’ai finalement réussi à négocier les chiens en cabine, sanglés dans leurs cages de transports. Nous sommes donc partis pour quatre heures de vol, dans un jet privé. La vie est vraiment belle.

Il fait un temps si beau, à Aspen. Le soleil est sur le déclin, certes, mais je suis contente. Nous aurons un magnifique coucher de soleil sur les montagnes. Mes après-ski au pied, j’ai Benny avec son beau harnais tout neuf, qui marche devant moi. Il est fier en plus, ce petit con. Je glousse en le voyant marcher dans la neige. Je tourne la tête et regarde Alistaire de derrière mes lunettes de soleil. « Tu vas voir, demain, on va aller skier tous les deux, ça va être génial ! » J’ai le sourire jusqu’aux oreilles. « J’ai hâte de te voir te rétamer dans la neige, on va bien rigoler ! » Je ris alors que je me rapproche de lui. « On ira chercher nos skis demain. » Ce sera plus facile. « Je vais te montrer le chalet de mes parents, accroche-toi, tu n’es pas prêt à autant de fric réuni au même endroit. » Moi non plus, je ne m’en remettrai jamais.

Nous quittons le cœur d’Aspen pour nous rendre au téléphérique. Je regarde ma montre, nos valises vont arriver bientôt, si tout se passe bien. Le grand chalet surplombe le cœur d’Aspen, De larges baies font le tour de la bâtisse, donnant une vue si imprenable et panoramique sur la vallée. On peut voir d’ici la piscine d’un peu moins de vingt-mètre de long, couverte. De quoi faire la planche dans l’eau et de regarder les étoiles la nuit. Un jardin recouvert de neige, certes, mais une belle étendue pour que les chiens jouent sans danger. Mes parents adorent cette maison, ce n’est pas étonnant. Jeremiah, qui s’occupe de l’entretien de la maison, à la demande de mes parents, a dû remettre le chauffage en route avant notre arrivée. Le connaissant, il n’a pu que faire ça bien. Cette maison va revivre le temps d’une semaine. Nous arrivons en face de la maison, je sors les clés de ma poche. Un double attend à l’intérieur, pour mon brun. « Qu’est-ce que tu en penses ? » dis-je, en ouvrant la porte. Je laisse entrer tout le monde et enlève mes après-skis, mon manteau en vitesse. Je laisse tout au sol avant de détacher rapidement Benny. Je cours dans la maison en rigolant comme une gamine. Jeremiah est passé il n’y a pas si longtemps que ça, un beau feu réchauffe la pièce. La décoration est toujours aussi incroyable. Un mélange de rustique, avec le bois, et d’extrêmement moderne. Je me tourne vers l’extérieur. J’en ai encore le souffle coupé après des années. C’est tellement magnifique. « Je suis sûre que ça te les coupe, bébé. » dis-je, en gloussant, avant de me mordre la lèvre.

(c) DΛNDELION

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮



i will be the Persephone to your Hades, the yin to your yang, the hope to your despair. it will ve the little light that gets in to your cracked and dejected soul. or better yet, i will be yours forever. if you just let me be.- cynthia go.
Invité
Invité
Anonymous


(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Sam 23 Fév - 13:29





 





DAY ONE.

Ce matin, c’est le grand départ. J’ai tout acheté pour les chiens, j’ai même racheté un nouvel harnais à Lily parce que le sien était tout mâchouillé. Quelle connasse quand elle s’y met. Ma valise est prête, les chiens aussi. Je suis un peu stressé car ils sont censés voyager dans la soute mais c’est absolument hors de question. Je préfère me taper seize heures de route plutôt que de les savoir là-dedans. J’arrive sur le tarmac avec les deux dingues qui tirent en direction de leur nouveau copain : Benny. Presley, douée comme elle est, à réussi à les faire passer avec nous en cabine, dans leur cage. Ce qui me semble beaucoup mieux que dans la soute. Le voyage se passe rapidement et les quatre heures de vol se passent sans encombre.

Presley à l’air heureuse d’être ici, tandis que je galère avec les deux chiens qui tirent comme des cons. Il fait beau mais la chaleur n’est pas si présente que ça et je commence déjà à me geler les fesses, ici. Je l’entends me dire que nous allons skier demain, je grimace un peu avant de sourire. « Je te préviens, je ne suis pas doué sur des skis, mais alors pas du tout. » Je ricane un peu avant de me concentrer sur les chiens qui jouent avec la neige. « Je te pousserai pour que tu tombes avec moi pour la peine. » Je la regarde avec un petit sourire en coin. Oh oui, je vais la laisser tomber ou la faire tomber. « Bien sûr bébé. » Elle m’annonce que le chalet de ses parents est relativement riche et friqué. « Mokay. T’sais je m’en fous tant qu’on s’y sent bien, hein. » Je siffle Lily pour qu’elle se calme avec la neige. Je vais finir par ne plus la voir si elle continue de se rouler dedans.

Nous prenons le téléphérique pour aller jusqu’au chalet et je retiens mon souffle en voyant ce chalet de dingue. Je me tourne vers Presley avec un petit sourire en coin. Je chuchote dans son oreille. « C’est magnifique, bébé. » Je rajoute. « J’ai hâte de te prendre contre ces baies vitrées. »  Une fois dans le chalet, je lâche les deux dingues en retenant mon souffle une seconde fois. Le chalet est impressionnant. Il est grand, luxueux, dingue et il fait tellement bon que je retire tout de suite mon manteau pour l’accrocher. Elle court dans le chalet comme une enfant et je retombe encore une fois sous son charme. Je regarde autour de moi en restant sur le cul par la beauté de l’endroit. « C’est sublime. » Je passe mes doigts sur les murs en souriant. Je continue de m’aventurer dans les pièces jusqu’à découvrir la suite où nous dormirons. Je me jette sur le lit après avoir retirer mes chaussures. Je crie, ne sachant pas où elle est. « On peut rester ici toute notre vie ?! »

(c) DΛNDELION
Presley Montesano
« LA VITA È BELLA »
Presley Montesano
Inscrit le : 12/09/2018
Messages : 674
Avatar : Lily Collins.
Crédits : chrysalis (avatar) ; collinsgifs (gif)
Date de naissance : 15/02/1989
Bloc notes :
╸RELATIONSHIPS╺

(alistaire) Aspen those nights with you. Tumblr_p5rzapynLy1qbgxnuo4_250

Elle est profondément amoureuse d'Alistaire.
Hourie, future pote de shopping.
Elle côtoie le sauna avec Marlon.
Elle ne veut plus jamais croiser Elijah.
you ?




(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Sam 23 Fév - 19:58





 





Nous avons fait bon voyage jusqu’à Aspen. Je suis si contente d’être ici, je suis particulièrement attachée à ces lieux. J’y ai beaucoup de souvenirs. De rares moments où nous étions réunis. Mes parents, Barry et moi. Cette époque est bien révolue aujourd’hui. Oui, nous sommes grands maintenant. C’est ce que dirait ma mère, faute de voir son fils mourir à petit feu chaque jour. Je chasse ces pensées qui pourraient me faire pleurer immédiatement s’il y n’y avait pas l’excitation de les faire découvrir à Alistaire. Je tourne la tête vers lui quand je lui dis que nous allons skier demain. « Tu verras, tout ira bien, je t’apprendrai. » Petit sourire et un ton que je veux rassurant. C’est pour mieux le taquiner l’instant d’après, il me répond qu’il me fera tomber avec toi. « Tu veux vraiment qu’on fasse des roulé-boulé dans la neige, toi. » Je roule des yeux avant de glousser. Je me rapproche tandis que je vois les deux fous tirer comme des dingues. Benny commence à être engrené et commence aussi, son cirque. Je fronce les sourcils et l’appelle. Tant qu’on s’y sent bien ? je ne peux m’empêcher d’éclater de rire. « On verra si tu dis toujours ça là-bas. » Je trépigne presque comme Lily, hâte qu’il découvre le chalet de mon enfance.

Mon vœu est exaucé. Son éternel sourire en coin quand il voit la bâtisse, il s’approche de moi. J’allais répondre que j’étais contente que ça lui plaise mais il ne peut s’empêcher de laisser glisser une pensée coquine, pensant qu’elle passerait discrètement. Il y avait longtemps qu’une vitre avait fait l’objet de convoitise. Je me penche rapidement pour prendre un peu de poudreuse fraîche et de lui poser rapidement dans le cou. « Tiens, ça rafraîchira tes ardeurs, bébé. » Je glousse avant d’avancer un peu plus vite pour m’éviter d’éventuelles représailles. Je finis par ouvrir la porte et tout le monde rentre au chaud. Après avoir détacher Benny et m’être délesté des couches de vêtement superflues, je cours dans le chalet avec mon chien sur les talons. Je suis tellement contente, véritablement. Retrouver ce cocon de douceur et le partager avec mon brun. Je me tourne vers lui, justement, il est estomaqué. Je le vois parcourir les lieux, j’ai envie de le laisser découvrir par lui-même tandis que je passe doucement mes fines mains devant les flammes. Je le vois s’engouffrer dans la suite parentale. La plus belle chambre de la maison, vue directe et panoramique sur la vallée avec un king size et une salle de bain juste sublime. La suite de mes parents, dans mon temps. C’est à mon tour de m’y installer. Je l’entends me dire, de là-bas, si on peut y rester éternellement. J’éclate de rire alors que j’entends sonner. Nos valises, c’est certain. « Moi, j’aimerai bien rester avec toi, ici. » Je lui réponds sur le même ton alors que je vais à la porte. Je rentre les valises avec le personnel et je leur donne deux billets de cent dollars en partant. Petit pourboire, ça leur servira. Je laisse les valises dans l’entrée et cours dans la chambre, sautant sur le lit. Je finis par me mettre à califourchon sur lui, le sourire jusqu’aux oreilles, reine du monde du haut de notre chalet luxueux. « Nous avons toute une villa rien qu’à nous, bébé. » J’hausse un sourcil avec un petit sourire coquin. « Oh, tu n’as pas vu la piscine intérieure, tu veux la voir ? » Je plonge mon regard dans le sien, pétillant comme jamais. Je suis tellement heureuse, mon dieu. Je bouge doucement mes hanches contre son bassin, impatiente de partager pleins de choses avec lui.

(c) DΛNDELION

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮



i will be the Persephone to your Hades, the yin to your yang, the hope to your despair. it will ve the little light that gets in to your cracked and dejected soul. or better yet, i will be yours forever. if you just let me be.- cynthia go.
Invité
Invité
Anonymous


(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Lun 25 Fév - 23:23





 




Une promesse d’apprentissage qui me plaît et un sourire taquin qui vient sur mes lèvres. « Je pourrais t’appeler « Maîtresse », bébé ? » Je ricane légèrement en la regardant avant de me mordre la lèvre quand elle parle de rouler boulé dans la neige. Si elle savait ce que j’ai envie de lui faire dans la neige. Je veux qu’on se sente bien pendant cette semaine, je veux qu’on se découvre tous les deux, qu’on s’apprivoise doucement mais sûrement. « Je te fais confiance. »

Je lui fait part de ce fantasme des baies vitrées, soulignant le fait que j’ai relativement hâte de m’amuser avec elle contre ces baies. Je souris en coin en la regardant avant de me retrouver avec de la neige dans le cou et de sautiller dans tous les sens. Elle a beau avancer, je la rattrape rapidement. Je ramasse un peu de neige entre mes doigts et je viens lui éclater dans le visage. « Tu devrais arrêter de dire des bêtises comme ça ! » Je lui tire la langue et je lui retire quelques bouts de neige sur le visage. Je lui souris en embrassant son front, me laissant accompagner jusqu’à l’entrée. Je découvre ce magnifique chalet et je me retrouve rapidement dans la suite. Je lui dit que j’aimerais vivre ici toute ma vie, avec elle et nos chiens mais on sonne à la porte. « On est toute la semaine, que tous les deux, c’est déjà le pied, bébé. » Elle revient rapidement dans la chambre, sautant sur le lit. Je l’attrape dans mes bras et je la serre contre moi. Mes lèvres viennent se poser sur son front. « Tout pour nous, tout pour toi, bébé. » Je lui souris, remettant une mèche de cheveux derrière son oreille. Elle me regarde avec cet air coquin qui lui va si bien et je me vois déjà ouvrir la bouche en grand suite à l’annonce qu’elle fait. « Y a une piscine intérieure et c’est seulement maintenant que tu me le dis ? » Je l’attrape contre mon torse. « Tu me guides. » Je vais la jeter dedans, c’est officiel. « Déshabille nous. On va dans l’eau. » Je ricane en suivant ses instructions jusqu’à arriver devant une belle piscine. « Oh putain. » Je retire mon jean en le faisant glisser le long de mes jambes. Je lui jette un regard avant de nous laisser tomber dans l’eau, en sous-vêtements.


(c) DΛNDELION
Presley Montesano
« LA VITA È BELLA »
Presley Montesano
Inscrit le : 12/09/2018
Messages : 674
Avatar : Lily Collins.
Crédits : chrysalis (avatar) ; collinsgifs (gif)
Date de naissance : 15/02/1989
Bloc notes :
╸RELATIONSHIPS╺

(alistaire) Aspen those nights with you. Tumblr_p5rzapynLy1qbgxnuo4_250

Elle est profondément amoureuse d'Alistaire.
Hourie, future pote de shopping.
Elle côtoie le sauna avec Marlon.
Elle ne veut plus jamais croiser Elijah.
you ?




(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Mar 26 Fév - 1:17





 





Maîtresse ? J’arque un sourcil avant d’éclater de rire. « Tu as même intérêt, jeune homme. » dis-je, le regardant d’un faux air supérieur malgré ma petite taille. Est-ce que je suis crédible ? Je ne suis pas certaine. Je ne sais pas ensuite ce qui traverse son esprit lorsque j’évoque des rouler boulé dans la neige mais il se mord la lèvre. Je secoue la tête de droite à gauche. « Qu’est-ce que tu es encore en train d’imaginer ? » dis-je, un petit sourire étirant mes lèvres. « Je veux savoir, je te préviens. » Je veux savoir si je dois faire attention à mes fesses, surveiller mes arrières. Avec mon brun, je peux m’attendre à tout.

Je le vois se secouer face à la neige qui doit maintenant lui couler dans le dos. J’éclate de rire, prenant un peu de distance sur lui, Benny suivant mon rythme. Soudain, je me prends de la neige en pleine figure. Ça, ce n’est pas du jeu. En plus, je raconte des bêtises, apparemment. « Tu es un enfant, Calgrini. » dis-je, très sérieuse, pendant qu’il passe ses mains sur mon visage. Le fait que je sois vexé s’envole lorsqu’il pose ses lèvres sur mon front. Je fais ensuite découvrir le chalet à Alistaire, il semble beaucoup l’aimer. Il est déjà posé sur notre lit tandis que je réchauffe mes mans au feu. « Tu as raison, c’est déjà pas mal. » lui dis-je, de loin. J’hausse les épaules avant que le personnel vienne nous apporter nos valises. Grassement remerciés, ils s’en vont et je rejoins le brun sur le lit, grimpant sur lui. Je me penche sur lui et il embrasse mon front. Je ferme un instant les yeux, le sourire jusqu’aux oreilles. « Tout pour moi ? » Je marque une pause, croisant son regard. « Rien qu’à moi ? » Je perds mon sourire, je suis sérieuse d’un coup. Il doit se douter de quoi je parle. Je retrouve mon sourire alors qu’il glisse une mèche de mes cheveux bruns derrière mon oreille. Mes mains remontent son torse lentement, une douce caresse. L’instant d’après, il semble choqué que je lui dise qu’il y a une piscine intérieure. « Alzheimer te guette un peu trop tôt ou quoi ? » dis-je, en me moquant de lui. « Je te l’ai dit par SMS, je t’ai même dit de prendre ton maillot, banane. » Je lui tire la langue. Il m’attrape contre lui et se lève. J’éclate de rire, l’envie de se baigner n’attend pas apparemment. Je dois même le déshabiller. Ça, par contre, je ne me fais pas prier. « Tu sais qu’il y a des maillots de bain pour ça, justement ? » Je passe son gros pull par-dessus sa tête, habilement. Le mien rejoint le sol aussi, laissant apparaître une brassière de dentelle noire. La piscine se trouve à l’arrière de la maison, complètement ouverte sur l’extérieure, comme une verrière. La vue sur la montagne est spectaculaire, magnifique. Devant le bassin long d’une vingtaine de mètres, je pose mes pieds au sol, glissant aussi mon jean slim contre mes fines jambes. Je me mords la lèvre face à lui, croisant son regard. Je m’agrippe de nouveau à lui avant qu’on tombe dans l’eau bien chaude. De nouveau la tête hors de l’eau, j’éclate de rire. « Tu aurais pu attendre avant de nous mettre en sous-vêtements. A peine arrivé, quand même. » Mes jambes glissent autour de sa taille, alors que je lisse mes cheveux avec mes mains. « La vache, qu’est-ce qu’elle est bonne. » Je parle de l’eau, bien évidemment. Je glisse mes mains autour du cou d’Alistaire avant de poser mes lèvres sur les siennes. Je joue délicatement avec sa langue, prolongeant le baiser, avant de mordre sa lèvre inférieure. « Viens m’attraper. » soufflais-je avant de me délivrer de lui, partant en crowl le plus rapidement que je peux. L’occasion rêvée pour lui montrer que je suis un poisson dans l’eau, malgré le fait que ça fait un moment que je n’ai pas été nagé.

(c) DΛNDELION

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮



i will be the Persephone to your Hades, the yin to your yang, the hope to your despair. it will ve the little light that gets in to your cracked and dejected soul. or better yet, i will be yours forever. if you just let me be.- cynthia go.
Invité
Invité
Anonymous


(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Mer 27 Fév - 1:20





 




Je l’entend me demander des comptes pour le fait de pouvoir l’appeler « Maitresse » mais je ricane plus qu’autre chose en voyant sa petite taille et son air pétaradant. « On repassera pour le côté crédible, hein. » Je souris en coin en l’écoutant me parler de ces roulades dans la neige qui se termineront sans doute par des roulades dans le lit. « J’ai simplement les idées très déplacées lorsque je suis avec toi. » Elle devrait comprendre mes idées comme une grande. Je lui souris avant de lui lancer une boule de neige en pleine face et de venir en retirer les morceaux. « Oui, mais tu m’aimes. » Mes lèvres se déposent sur les siennes. Après tout, c’est vrai, je suis un putain de gamin.

Dans le chalet, nous jouons comme des enfants. Elle qui s’en plaignait presque quelques minutes plus tôt, elle semble désormais apprécié mes gamineries. Presley reprends les termes de ma phrase. « Tout le chalet est pour nous, mais je ne suis là que pour toi. » Je souris en coin en caressant sa joue. Elle perd son sourire que je tente de rattraper. « Rien qu’à toi. » L’histoire de la piscine vient effacer ce moment romantique. Je l’attrape en lui demandant de nous guider et de nous déshabiller. Elle a deux missions tandis que la mienne est de la plus haute importance : ne pas tomber. « Chut, j’avais oublié mais tu vois, tu arrives quand même à me surprendre. » J’éclate de rire quand elle me rappelle qu’elle m’a demandé de prendre mon maillot de bain. Je l’aide à retirer mes affaires jusqu’à la piscine où je retire mon jean tandis qu’elle retire le sien. Je tombe nez à nez avec sa brassière noire et je souris en coin. La vue de sa brassière est impressionnante mais celle des montagnes l’est encore plus. Nous tombons rapidement dans l’eau et je joins mon rire au sien quand elle me dit dit que j’aurais pu attendre pour nous jeter dans l’eau. « A bat les règles de savoir vivre. » Je ricane en la sentant venir contre moi. Je clapote un peu dans l’eau avant de l’entourer de mes bras. « Il n’y a pas que l’eau qui est bonne, si tu veux tout savoir. » Elle vient jouer avec mes lèvres et je me laisse faire. Je la sens partir et me demander de venir m’attraper. Je ricane en battant des pieds avant de lâcher un « Non. » Je redresse ma tête dans sa direction. « Je fais la planche. » Je crois que ça m’amuse de la frustrer un petit peu.

(c) DΛNDELION
Presley Montesano
« LA VITA È BELLA »
Presley Montesano
Inscrit le : 12/09/2018
Messages : 674
Avatar : Lily Collins.
Crédits : chrysalis (avatar) ; collinsgifs (gif)
Date de naissance : 15/02/1989
Bloc notes :
╸RELATIONSHIPS╺

(alistaire) Aspen those nights with you. Tumblr_p5rzapynLy1qbgxnuo4_250

Elle est profondément amoureuse d'Alistaire.
Hourie, future pote de shopping.
Elle côtoie le sauna avec Marlon.
Elle ne veut plus jamais croiser Elijah.
you ?




(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Mer 27 Fév - 11:27





 





Lui, avoir les idées déplacées ? Ce n’est pas possible. Cet homme est chaste et parfaitement innocent. Je ne peux m’empêcher de glousser. « Tu ne penses qu’au sexe, j’ai déjà remarqué. » dis-je, croisant son regard. Après m’être pris une boule de neige dans la figure, je le vois se rattraper. « Oui, je me demande encore aujourd’hui comment c’est possible que je sois tombée amoureuse de toi, d’ailleurs. » Je soupire avant d’arborer un faux air dépité. En réalité, j’en suis parfaitement heureuse et je sus certaine qu’il le sait.

Après que nos valises soient arrivées, j’ai rejoint Alistaire dans le lit et il me confirme alors qu’il n’est rien qu’à moi. Son pouce caresse ma joue, je ne peux m’empêcher de rougir face à cet aveu, baissant les yeux. Je ne trouve pas de mot, je me contente de poser doucement mon front contre le sien. Il n’y en peut-être pas forcément à avoir. L’envie d’aller nager de mon brun prend le dessus et dans ses bras, on se dirige vers la piscine. Il avait oublié, cette andouille, mais il me dit que je le surprends malgré tout. Je roule des yeux, éclatant de rire. Je le guide à travers la maison en l’effeuillant rapidement, dans la hâte. Arrivé devant la piscine, je vois bien que ma brassière le fait tiquer. Je garde cette information dans un coin de ma tête et il nous immerge dans l’eau chaude. Nous rions ensemble avant que je vienne contre lui, il m’entoure de ses bras. Sa remarque manque de me faire rire mais je la joue plus. Je reste très sérieuse, tournant ma tête vers les montagnes. « Ah, tu parles de la vue ? » Je le regarde de nouveau, restant parfaitement dans mon rôle de celle qui ne veut pas comprendre. « C’est sûre qu’elle est extrêmement bonne, on a un merveilleux panorama d’ici. » Je me mords l’intérieur de la joue pour éviter de glousser. Je pense qu’il parlait de bien d’autre chose que le paysage mais j’aime le taquiner, ce n’est pas de ma faute. Je l’embrasse alors avant de lui demander de venir m’attraper. Après quelques mètres, je sens qu’il ne me suit pas et je me tourne vers lui, stoppant ma course. Monsieur veut faire la planche, j’hausse un sourcil alors qu’il me regarde, moqueur. « Tu vas voir si on peut dire "non" à une Montesano impunément. » dis-je, en m’approchant rapidement de lui. J’agrippe ses chevilles, le tirant le plus fort possible vers moi, ce qui a pour effet de se prendre une belle vague dans la figure sous l’effet de la vitesse. J’éclate de rire avant de lui sauter sur le dos, une fois qu’il est redressé. Mes fines jambes prennent appui sur le sol, le faisant basculer en arrière, avec moi. Je le coule avant de revenir à la surface. Un petit sourire joueur étire mes lèvres. « Alors ? » dis-je, me reculant doucement vers l’extrémité du bassin, face à lui. « On a bu la tasse, Professeur ? » Je ricane légèrement, haussant rapidement les sourcils d'une manière faussement hautaine, alors que mon dos touche le bord de la piscine. Il ne va pas être content. Oh non, pas du tout.

(c) DΛNDELION

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮



i will be the Persephone to your Hades, the yin to your yang, the hope to your despair. it will ve the little light that gets in to your cracked and dejected soul. or better yet, i will be yours forever. if you just let me be.- cynthia go.
Invité
Invité
Anonymous


(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Mer 27 Fév - 13:42





 




Son faux air dépité, je le connais par cœur. « T’es vraiment une très mauvaise menteuse, j’espère que tu le sais. » Je ricane un instant avant de lui sourire et de déposer un baiser sur ses lèvres. Nous rentrons dans le chalet et après avoir visité, je souris de toutes mes dents quand elle m’annonce qu’il y a une piscine. Une vraie et belle piscine. J’adore l’eau et toutes les choses qui y touche de près ou de loin. Comme un fou, je nous avance vers la piscine avant d’y tomber avec elle. Ses jambes s’entourent autour des miennes. Un sourire vient sur mon visage quand elle change de sujet, parlant du panorama. « Je confirme que la vue est magnifique mais je parlais surtout d’une petite chose brune qui est actuellement collée à moi comme une ventouse. » J’embrasse son front avant de la laisser vouloir jouer. Mais je m’y refuse. Je la frustre un petit peu. Je l’entends me dire qu’on ne peut pas dire « non » à une Montesano. J’hausse les épaules en profitant du calme avant la tempête. Elle me tuera un jour, je le sais. Je la sens arriver vers moi car ses mouvements forment des vagues en ma direction. Je souris en coin, m’attendant au pire. Ses doigts s’enroulent sur mes chevilles, je me retrouve d’abord droit avant de me faire couler comme un vulgaire chiffon. Je l’entends jouer avec moi quand je remonte. « Mais c’est que le chaton pourrait mordre ? » Je ricane un instant après avoir repris mon souffle. Son dos touche le bord de la piscine et je la tire vers moi, je la plaque contre mon torse avant de la soulever et de la jeter quelques mètres plus loin. J’entends son cul qui claque contre l’eau et j’éclate de rire. « Ca t’apprendra à m’emmerder ! » Je lui dégaine mon plus beau doigt d’honneur. Je me remet en position de la planche et je continue de flotter en regardant le plafond. Je me redresse pour venir la prendre dans mes bras. Je la hisse sur le rebord de la piscine, ma tête vient se poser sur ses genoux. « Bébé, j’ai faim. » Je souris en imaginant une grosse côte de bœuf.

(c) DΛNDELION
Presley Montesano
« LA VITA È BELLA »
Presley Montesano
Inscrit le : 12/09/2018
Messages : 674
Avatar : Lily Collins.
Crédits : chrysalis (avatar) ; collinsgifs (gif)
Date de naissance : 15/02/1989
Bloc notes :
╸RELATIONSHIPS╺

(alistaire) Aspen those nights with you. Tumblr_p5rzapynLy1qbgxnuo4_250

Elle est profondément amoureuse d'Alistaire.
Hourie, future pote de shopping.
Elle côtoie le sauna avec Marlon.
Elle ne veut plus jamais croiser Elijah.
you ?




(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Mer 27 Fév - 15:05










Nous sommes bien arrivés, Alistaire nous mets rapidement dans le bain. Littéralement. Nous voilà dans l’eau chaude de la piscine intérieure. Je souligne qu’elle est bonne, et ensuite, je joue mon ignorante, parlant de la vue imprenable sur les montagnes, justes devant nos yeux. Comme je le pressentais, il parlait de moi, sauf qu’il me traite de ventouse. J’hausse un sourcil, perdant mon sourcil. « Oh, pardon, je pollue l’espace vital de Monsieur. » dis-je, accentuant le dernier mot avant de me dégager de lui. Je me fais la promesse d’éviter le plus longtemps possible tout contact physique affectif avec lui, il verra que ça fait. Il rampera à mes pieds, ce petit insolent. Quelques instants plus tard, il connaît ma fureur. Je le coule, il l’a bien cherché. J’éclate de rire en le voyant essayer de reprendre son souffle, je me moque même de lui. Le chaton pourrait mordre ? « Tu n’as pas idée, garçon. » dis-je, en haussant un sourcil. Alors que je me retrouve dos au bord de la piscine, il m’attrape avant de me jeter plus loin. Il me soulève avec une scandaleuse facilité, un cri déchire le calme avant que je me retrouve immergé. Mes fesses ont quelque peu plaqué. Je remonte à la surface, toussotant légèrement. Apparemment, ça me fera une leçon pour l’avoir emmerdé. Je lui fais un sourire hypocrite quand il me fait un doigt d’honneur. Je murmure un « Petit con » dans mes moustaches avant de croiser les bras contre ma poitrine, vraiment vexée. Je me plonge dans l’eau jusqu’aux épaules, ne le lâchant pas du regard. Il refait la planche, regardant le ciel aux lueurs orangées. Le soleil est sur son déclin. Il se passe une bonne grosse minute dans le silence le plus complet avant que je décide de sortir de l’eau, passant à côté de lui. Je n’ai pas le temps de comprendre que je suis déjà assise sur le rebord de la piscine, mes bras toujours croisés. Il a les yeux de biches, me disant qu’il a faim. Je tiens bon, je ne peux pas le débouder comme ça, juste pour ses yeux magnifiques. Sa tête sur mes genoux, je me penche vers lui. « Il y a un plein dans le frigo, tu es un grand garçon. » Je le pousse doucement avec mes orteils sur son torse avant de me lever. Je défais ma brassière trempée, la faisant tomber juste devant son nez. Je me retourne, partant vers le salon, seins nus. « Ça t’apprendra à dire que je te colle ! » J’esquisse un sourire moqueur, qu’il ne voit pas, en lui criant cette phrase. Œil pour œil, dent pour dent. Je vais chercher mes deux valises dans l’entrée, les portant dans la chambre rapidement. Je croise les chiens, qui dorment tous prêt du feu. Au moins, eux, ils sont calmes. J’ouvre une valise, attrape ma trousse de toilette et file dans notre salle de bain, tirant la porte coulissante. Je me glisse sous la grande douche à l’italienne avant de m’être débarrassé de mon tanga mouillé. Je ferme les yeux, savourant le contact de l’eau sur mon corps. Faites qu’il me rejoigne, bordel. Mais non, en fait ! Je dois résister. Il va me rendre marteau, mon beau brun.

(c) DΛNDELION


╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮



i will be the Persephone to your Hades, the yin to your yang, the hope to your despair. it will ve the little light that gets in to your cracked and dejected soul. or better yet, i will be yours forever. if you just let me be.- cynthia go.
Invité
Invité
Anonymous


(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Mer 27 Fév - 20:11





 




Tout de suite, elle prend la mouche quand je lui dis que c’est une ventouse. Je ricane un instant en écoutant son ton soit disant vexé. « Mais, t’es ma ventouse préférée, mon cœur. » Oui, je tente de me rattraper aux branches. Je relève le regard vers elle une dernière fois avant de faire la planche et de me faire couler. « Tu ne connais pas la fureur des Calgrini, toi. » Je souris en coin, je la jette à l’autre bout de la piscine avec amusement. Mais elle boude dans son coin car je lui ai dit qu’elle m’emmerdait. Je crois que je l’ai vexé. Je me pince les lèvres en venant vers elle, je pose ma tête contre ses jambes avant de me faire envoyer balader, littéralement. «Très bien. Tu veux jouer, on va jouer. » Mais elle ne joue pas franc jeu en retirant sa brassière sous mes yeux, la laissant tomber à plat et me laissant pantelant avec un droit de regard sur ses seins. La vilaine. Je maintiens qu’elle mérite des fessées, et beaucoup. Elle part de la piscine en me laissant seule. Je continue de faire la planche cinq minutes mais je me fais rapidement chier sans elle. Je m’enroule dans une grande serviette et je remonte. L'eau de la douche est en route mais je ne lui ferai pas le plaisir de la rejoindre dedans, non. Elle est punie. Je me met en jogging, torse nu, histoire de chiller tranquillement. La route à été longue et les chiens sont claqués. J’ouvre le frigo et j’y trouve de quoi de nous faire de bons petits plats. Je souris en coin. C’est parti, Calgrini est dans la place. J’attrape un butternut que je coupe en dés. Pendant ce temps là, l’eau des pâtes se met à bouillir. Elle prend son temps sous la douche et c’est parfait. Je sors de la salade pour en faire une dans un joli saladier. Une sauce au vinaigre est faite en quelques minutes. Alors que les pâtes cuisent lentement, je fais revenir dans une poêle, deux steaks et le butternut en dés. J’entends l’eau qui se coupe. Je souris en coin. Je met la table, pour nous deux. Je sors un bon vin et l’ouvre pour faire remonter les tanins. J’attends qu’elle ramène son cul. Les pâtes sont prêtes, la table est mise. J’ajoute un peu de crème fraîche et de poivre dans la grosse casserole et je mélange le tout. Alors qu’elle vient dans la cuisine, la table et le repas sont prêts. « Si ma ventouse veut bien poser son joli petit cul, ce sera avec plaisir que je lui servirai ce plat réalisé avec amour et sans brûlures. » Je lui souris en la regardant. Putain, quel canon.

(c) DΛNDELION
Presley Montesano
« LA VITA È BELLA »
Presley Montesano
Inscrit le : 12/09/2018
Messages : 674
Avatar : Lily Collins.
Crédits : chrysalis (avatar) ; collinsgifs (gif)
Date de naissance : 15/02/1989
Bloc notes :
╸RELATIONSHIPS╺

(alistaire) Aspen those nights with you. Tumblr_p5rzapynLy1qbgxnuo4_250

Elle est profondément amoureuse d'Alistaire.
Hourie, future pote de shopping.
Elle côtoie le sauna avec Marlon.
Elle ne veut plus jamais croiser Elijah.
you ?




(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Mer 27 Fév - 22:41





 





Ventouse préférée ? Mes fesses, oui. J’ignore superbement sa remarque en haussant un sourcil, avant de m’éloigner de lui. Quelques instants plus tard, je le coule et apparemment, je me serai attiré les foudres de la famille Calgrini. Ce n’est que quand il me jette en l’air que je comprends ma douleur, mes fesses aussi. Je suis vraiment vexée quand il me fait un de doigt d’honneur. Mes bras contre ma poitrine, je fais ouvertement la tronche. Il essaie de m’amadouer, la tête sur mes genoux. Je l’envoie faire un tête-à-tête avec le frigo quand il me dit qu’il a faim, et ça ne semble pas lui plaire. On va jouer, alors Monsieur Calgrini. Une fois debout, je défais ma brassière et la fais tomber devant lui. Je le vois, complètement abasourdi devant ma poitrine. « Ne fais pas cette tête. » dis-je, moqueuse. « Tu en as vu d’autres. » Je le plante, tournant les talons, avant de scander qu’il n’avait qu’à pas me dire que je le collais d’un peu trop près. Je suis soufflée par mon audace, il me fait vraiment dérailler. Une fois avoir rentrée mes deux valises énormes dans la chambre, je vais prendre une douche bien chaude dans le but de me délasser un peu. J’y reste un bon moment. Je me savonne, je prends soin de mes cheveux, je pense à mon brun. Je me suis dit que j’y avais été peut-être été un peu fort, pour une fois. J’ai quand même l’espoir qu’il me rejoigne, fantasmant me faire surprendre sous la douche. Je finis par me résigner au bout d’un moment, coupant l’eau. Je me sèche avant d’enfiler un joli un t-shirt gris à manches courtes, qui m’arrive au niveau des cuisses. Je passe des chaussettes hautes noires, le haut effleurant mon genou, et un shorty dans les mêmes tons. Je sèche quelque peu mes cheveux, passe de la crème sur le visage et ébouriffe un peu mes cheveux bruns. Parfait. Je passe par la chambre, réfléchissant à ce que je pourrais faire à manger, vu que j’imagine Alistaire en train de jouer avec les chiens. Je me suis trompée sur toute la ligne. De la porte de la chambre, je le vois s’affairer en cuisine, torse nu. La table est dressée, il a même sorti une bouteille de vin. Je suis choquée, ça sent tellement bon en plus. Mon estomac se réveille soudainement. J’avance vers lui, la bouche ouverte. « Je… Euh. » J’arrive à sa hauteur, croisant son regard. « Ali, tu as fait ça alors que tu boudais ? » C’est l’homme parfait. Je l’ai, il est là. J’ai envie de me faufilé contre ce torse nu que j’aime tant mais je me retiens, de peu de me faire refouler. Il me demande de bien vouloir poser mes fesses avec un beau sourire. Je m’exécute en rougissant, baissant les yeux. Je me sens conne, tout d’un coup. « J’ai vraiment pas été très gentille toute à l’heure. » dis-je alors qu’il tourne autour de moi. « Je suis désolée, bébé, j’ai réagi un peu fort. » Je grimace alors qu’il me sert. Pourvu qu’il me pardonne.

Ce repas était vraiment délicieux, je suis repue. Je n’ai même plus la place pour un dessert. « Va te poser dans le canapé, tu as tout fait. » Je commence à mettre ranger les assiettes dans le lave-vaisselle. Il s’exécute pendant que je continue de ranger. Je nettoie le plan de travail et boucle tout le rangement. Une fois fini, je m’installe à l’opposée d’Alistaire, dans l’autre extrémité du canapé. Nos jambes se croisent, le feu nous réchauffent. Mes coudes se posent derrière moi, faisant ressortir ma poitrine nue, se dessinant sous le tissu fin. Je le regarde alors. « Tu as une idée de ce que l’on peut faire, bébé ? » dis-je, doucement. « Il faut bien qu’on occupe nos soirées, dans cette grande maison. » Pas de propos déplacés mais juste la vérité. J’esquisse un petit sourire, me creusant la tête pour trouver une idée.

(c) DΛNDELION

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮



i will be the Persephone to your Hades, the yin to your yang, the hope to your despair. it will ve the little light that gets in to your cracked and dejected soul. or better yet, i will be yours forever. if you just let me be.- cynthia go.
Invité
Invité
Anonymous


(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Jeu 28 Fév - 0:26





 




Le repas est prêt, les assiettes sont mises et le vin est sorti. Presley arrive dans le salon avec la bouche ouverte, me demandant si j’ai préparé tout ça pendant qu’elle boudait. Un petit sourire en coin pointe sur mes lèvres. « Exactement. J’avais faim et vu que je suis un grand garçon, je me suis occupé du repas. » Je dépose nos assiettes à nos places respectives. Je m’y assois en l’écoutant s’excuser par rapport à son comportement de tout à l’heure. Elle rougit et je souris en coin. Je savoure ma petite victoire, je savais que le fait de faire à manger ça la calmerait. « C’est tout pardonné, j’ai joué au con aussi. » Mon regard planté dans le sien, je souris. « Bon appétit, bébé. » Le repas se déroule tranquillement, en silence.

Alors que nos assiettes sont vides, je la regarde tandis qu’elle termine de se régaler. « Ca marche, je reviens. » Je pars chercher mon petit sachet de verte dans mon sac de voyage. Je reviens dans le salon, posant ma petite marchandise sur la table. Je fais mon affaire tranquillement, je lèche la feuille avant de me lever et d’ouvrir la baie vitrée pour faire sortir les chiens dans le jardin mais avant, je préviens Presley. J’attrape un sweat. « Bébé, je vais fumer mon pétard et sortir les chiens, on revient. » Lily a l’habitude de l’odeur tandis que Rufus et Benny me regardent avec un drôle d’air, je ricane en tirant sur mon joint. Nous la laissons seule dans le chalet tandis que nous marchons tranquillement dans le jardin. Le sourire aux lèvres, je profite des caresses que Lily quémande. Benny la rattrape rapidement et Rufus s’y joint en me sautant dessus. Je ricane en éteignant mon joint dans la neige. Je rentre rapidement avec les loulous. Je les fais s’asseoir un par un pour leur essuyer les pâtes avant qu’ils en foutent partout. Je rejoins ma belle dans le canapé. Au départ, ce sont nos jambes qui s’entrecroisent mais quand l’effet se fait. Je viens contre elle pour me nicher dans ses bras, mon visage contre son ventre. Ce qu’on peut faire ? Je réfléchis avant de relever mon regard vers elle. « Voudrais-tu que nous regardions un film, bébé ? » Je lui souris. « Je ne connais pas ton film préféré et tu ne connais pas le mien non plus. » C’est une idée comme une autre mais l’idée de me blottir contre elle ou de la laisser se blottir contre moi me plaît beaucoup.

(c) DΛNDELION
Presley Montesano
« LA VITA È BELLA »
Presley Montesano
Inscrit le : 12/09/2018
Messages : 674
Avatar : Lily Collins.
Crédits : chrysalis (avatar) ; collinsgifs (gif)
Date de naissance : 15/02/1989
Bloc notes :
╸RELATIONSHIPS╺

(alistaire) Aspen those nights with you. Tumblr_p5rzapynLy1qbgxnuo4_250

Elle est profondément amoureuse d'Alistaire.
Hourie, future pote de shopping.
Elle côtoie le sauna avec Marlon.
Elle ne veut plus jamais croiser Elijah.
you ?




(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Jeu 28 Fév - 22:01










Après ma longue douche, je suis soufflée de voir qu’il a préparé le repas alors que je boudais, toute seule dans mon coin. Je suis touchée et me sens profondément cruche. Je m’excuse de mon comportement et je le vois sourire. Je retiens très fort de lui faire un énorme câlin. Il me dit que c’est pardonné et me souhaite un bon appétit. « Merci, bébé, toi aussi. » Je souffle doucement sur les ingrédients délicieux qui se trouvent au bout de ma fourchette. « Tu es vraiment le meilleur. » Je dis ça, je le pense sincèrement. Nous mangeons tranquillement, dans le calme, les doux crépitements du feu comme fond sonore.

Dès que nous avons terminé, je l’envoie se reposer. Je peux bien faire le reste, il a fait le plus gros. Je fais mon affaire alors que je le vois revenir de la chambre avant qu’il se pose sur le canapé. Même si je ne l’ai jamais vu faire encore, je sais très bien ce qu’il est en train de faire. J’ai vu Barry le faire cent fois. Je secoue doucement la tête avant de glousser dans mes moustaches, le plus silencieusement possible. Il sera bien calme en revenant comme ça. Alors qu’il enfile un sweat, il me prévient qu’il sort le chien pendant qu’il va fumer sa merveille. « Pas de soucis, je vous surveille. » dis-je, le taquinant. L’avantage d’avoir une maison presque entièrement vitrée. Je suis seule, dans cette paisible atmosphère. Je termine dans la cuisine, fermant la lumière. Je remonte une de mes chaussettes qui descend avant d’aller juste devant la baie, regardant vers l’extérieur mon beau brun et les chiens. Je glousse quand je vois mon petit Benny se défouler dans la neige comme un cinglé avant de se mêler aux autres pour un câlin collectif avec Alistaire. J’ai les yeux qui pétillent, attendrie par cette vision. Je les vois revenir et pendant ce temps, je vais m’allonger dans le canapé. « La fumette était bonne ? » dis-je, en haussant un sourcil avec un petit sourire, pendant qu’il sèche les pattes des chiens. Il me rejoint dans le canapé, faisant tomber ce sweat de trop. Nos jambes s’entrelacent en douceur avant qu’il vienne finalement se poser entre mes jambes allongées, la tête sur mon ventre. Je respire profondément, savourant chaque seconde ce contact, tandis que mes fines mains glissent dans ses cheveux, lui caressant le cuir chevelu doucement. Les yeux dans le vide, je réfléchis à une idée avant qu’il me devance. Un film ? Je passe une main sous son menton avant de laisser glisser mon pouce sur ses lèvres. « En voilà, une bonne idée. » Joli sourire, yeux dans les yeux. Je dépose un doux baiser sur ses lèvres. « Attends, je reviens, mon ange. » Je me lève pour aller chercher mon disque dur, dans la chambre. « Mon film préféré, c’est The Shining du grand Kubrick. » dis-je, avant que j’allume la télé et que je branche le disque dessus. « Et toi ? » Je reviens à ma place, la télécommande en mains. « Je te laisse choisir lequel on va regarder en premier. » Je regarde son torse avec la folle envie de passer mes mains dessus, dans ses poils. Je me mords la lèvre, refrénant l’envie comme je peux. Ce n’est pas du tout le moment approprié pour ce genre de pensée. Je me fous une claque mentale avant de croiser le regard du professeur.

(c) DΛNDELION


╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮



i will be the Persephone to your Hades, the yin to your yang, the hope to your despair. it will ve the little light that gets in to your cracked and dejected soul. or better yet, i will be yours forever. if you just let me be.- cynthia go.
Invité
Invité
Anonymous


(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Jeu 28 Fév - 23:05





 




Je rentre tranquillement avec les chiens après avoir fumé mon petit bédo dans le plus grand des calmes, avec la neige autour et les loulous qui ont pu se dégourdir les pattes comme il le faut. Je souris en coin en l’entendant me demander si la fumette à été bonne. « Très bonne, je vous remercie. » Je ricane un instant, faisant une petite courbette à ma dame. Après les avoir sécher, je viens dans le canapé avec ma belle, ma tête se dépose entre ses seins. Ses mains passent dans mes cheveux et visiblement, mon idée lui plaît. Mes yeux se ferment pour écouter son cœur battre. J’aime l’entendre, ça me rassure de la savoir près de moi. Elle dépose un baiser avant de se lever pour aller prendre son disque dur. J’imagine qu’il y a beaucoup de films dessus et peut-être une chance d’y trouver mon préféré. Sait-on jamais. A l’entente de son film favoris, je souris en coin. « Madame se la joue grands classiques du septième art à ce que je vois. » Je la regarde du coin de l’œil en me moquant gentiment d’elle. Elle branche son disque tandis que je m’étends comme une crêpe dans le canapé. Mon film préféré. Question difficile. Une main sur le menton, je réfléchis du mieux que je peux. « Je dirais que c’est Kill Bill. » A chaque fois que je regarde ce film, je deviens un peu plus guerrier dans ma tête. Elle me donne la télécommande. Je lui donne un petit coup d’épaule en ricanant. « Tu vas pas avoir peur si on regarde Shining ? » Je vois son regard qui vient sur mon torse et je commence à m’inquiéter. « T’aimes pas mes poils ? Parce que si tu n’aimes pas, je rase, bébé. » Je la regarde en plongeant mon regard dans le sien.


(c) DΛNDELION
Presley Montesano
« LA VITA È BELLA »
Presley Montesano
Inscrit le : 12/09/2018
Messages : 674
Avatar : Lily Collins.
Crédits : chrysalis (avatar) ; collinsgifs (gif)
Date de naissance : 15/02/1989
Bloc notes :
╸RELATIONSHIPS╺

(alistaire) Aspen those nights with you. Tumblr_p5rzapynLy1qbgxnuo4_250

Elle est profondément amoureuse d'Alistaire.
Hourie, future pote de shopping.
Elle côtoie le sauna avec Marlon.
Elle ne veut plus jamais croiser Elijah.
you ?




(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Jeu 28 Fév - 23:59





 





Le joint fut bon, il me fait une courbette. J’éclate de rire pendant qu’il me rejoint dans le canapé. Un moment de calme, juste où Alistaire est tranquillement posé sur mes seins, l’oreille contre ma cage thoracique. Je le vois, les yeux fermés, pendant que je lui caresse les cheveux. J’ai le cœur qui déborde, à l’aide. Qu’est-ce que je l’aime, ce n’est pas croyable. J’inspire. J’expire. Lentement. Ce moment est juste parfait. Pourtant, il faut bien aller chercher le film que nous devons regarder. Je me lève à contrecœur, avant de revenir dans le salon. Je le branche sur la télé et remercie silencieusement Barry pour m’avoir fait cette vidéothèque, il est un grand cinéphile et connaît le sujet sur le bout des doigts. Je fais un détour très rapide par la cheminée, histoire de poser une bûche dans le feu. Il va nous réchauffer tranquillement pendant que nous serons tranquillement allongés. Apparemment, je me la joue grands classiques. « Ce n’est pas de ma faute si ce film est criant de justesse. » Criant, tout court, en fait. Je me suis tapé de bonnes frousses devant. Je lui retourne la question de son film préféré. « Et après, c’est moi qui me la joue grands classiques. » dis-je en haussant un sourcil. Il a la télécommande en main, c’est lui le chef. Il se moque de moi, me demandant si je ne vais pas avoir la trouille devant Kubrick. Je fronce les sourcils. « Peut-être que je vais simuler, juste pour pouvoir me frotter contre toi. » Petit sourire en coin, clin d’œil complice. Son torse devant moi, me déconcentre. J’ai le regard insistant avec la ferme envie de caresser cette toison brune. J’éclate de rire quand il me demande si je n’aime pas ses poils. Les raser ? Je pointe un doigt vers lui. « Si tu fais ça, tu es privé de sexe. » Je ne veux pas qu’il les rasent, pas du tout. « Allez, lance le film au lieu de raconter des bêtises mais viens là avant. » Je le fais reprendre la position que nous avions quelques instants plus tôt, je suis un peu plus allongée que toute à l’heure. Je nous plonge dans le noir et le film commence.

Mes yeux papillonnent doucement alors que je vois les crédits du film défiler devant moi. Merde, je me suis endormie. Mon corps est tout engourdi, je m’étire, comme un chat pourrait le faire. Mon dos se cambre légèrement tandis mon bassin bouge doucement contre Alistaire, qui me regarde d’un drôle d’air. Mes mains glissent dans ma chevelure brune avant de croiser son regard. « C’est le film qui t’a inspiré des pensées de psychopathes ou quoi ? » dis-je en fronçant les sourcils avant de le glousser. « Pourquoi tu me regardes comme ça, bébé ? » Je suis très sérieuse. Une main passe le long de sa joue alors qu’un petit sourire se dessine sur mes lèvres.
(c) DΛNDELION

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮



i will be the Persephone to your Hades, the yin to your yang, the hope to your despair. it will ve the little light that gets in to your cracked and dejected soul. or better yet, i will be yours forever. if you just let me be.- cynthia go.
Invité
Invité
Anonymous


(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Ven 1 Mar - 1:03





 




Elle a des grands goûts en ce qui concerne le cinéma, et moi aussi visiblement. Elle se défends comme elle peut devant ma petite attaque et je souris en coin. « C’est vrai qu’il est génial comme film. » Je l’observe avant de lui avouer mon film favoris. Je lui tire la langue pour toute réponse, je souris en coin en la regardant, la tête contre elle. Je me sens bien contre elle et je n’ai aucune envie de bouger de place. Je la taquine sur le fait qu’elle puisse avoir peur. « Oh tu peux, mes bras sont ouverts. » J’embrasse son front alors que ses yeux restent posés sur mon torse. Alors que je lui demande si elle veut que je rase, je me fais enguirlander. Je comprends que ça lui plaît et beaucoup apparemment. « Je n’y toucherai pas, c’est promis. » Je lance le film, comme demandé après être venu dans ses bras. Je me pose tranquillement sur elle, caressant sa peau tout en regardant le film.

Le film touche à sa fin et je pose mon regard sur ma brune qui a visiblement dormi pendant un sacré bout de temps. Mes yeux sont rivés sur elle, j’attends qu’elle se réveille. Ses questions fusent par rapport au regard que j’ai sur elle. Je ricane avant de tenter de prendre la voix de Jack Nicholson dans la fameuse scène de la salle de bain. « I’m Aliiiiiiiiiiii. » J’éclate de rire, étant un petit peu défoncé, tout de même. « Mais non, bébé. Je t’observai dormir. » Je me redresse, j’embrasse son front pour aller me faire un petit thé. « T’en veux un ? » Je fais bouillir l’eau en attendant sa réponse. « T’es chaude pour Kill Bill ? Parce que moi, oui ! »


(c) DΛNDELION
Presley Montesano
« LA VITA È BELLA »
Presley Montesano
Inscrit le : 12/09/2018
Messages : 674
Avatar : Lily Collins.
Crédits : chrysalis (avatar) ; collinsgifs (gif)
Date de naissance : 15/02/1989
Bloc notes :
╸RELATIONSHIPS╺

(alistaire) Aspen those nights with you. Tumblr_p5rzapynLy1qbgxnuo4_250

Elle est profondément amoureuse d'Alistaire.
Hourie, future pote de shopping.
Elle côtoie le sauna avec Marlon.
Elle ne veut plus jamais croiser Elijah.
you ?




(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Ven 1 Mar - 11:59





 





Contre moi, on se parle de nos goûts en matière de cinéma et il se moque de moi, pensant que je vais avoir une trouille bleue devant mon film préféré. Je peux toujours me lover contre son torse si j’ai peur, j’esquisse un petit sourire victorieux alors qu’il pose ses lèvres sur son front. L’instant d’après, je suis attirée par son torse et ce fou veut se le raser intégralement. Je le menace pour lui faire comprendre qu’il en est hors de question. Il n’y touchera pas et c’est une bonne chose. « Tu es beaucoup trop beau et viril avec. » Je le pense sincèrement et passe enfin mes doigts sur son torse, je n’aurais pas résister longtemps. Aucune volonté, c’est affligeant. J’ai raté la plupart du film, ce n’est qu’au moment des crédits que je me réveille avant de m’étirer avec Alistaire qui me regarde plutôt fixement. Soudain, il imite Jack Nicholson mais revisite à sa manière. Je suis prise d’un fou rire. Mon dieu, la tête. J’en pleurerai presque, quel idiot ! Nos rires se mêlent, bien que lui est bien défoncé. Il me dit finalement qu’il me regardait simplement dormir. Il finit par se détacher de moi alors que je retrouve mon calme, m’essuyant légèrement les yeux. Je comprends qu’il se fait un thé, il m’en propose un, d’ailleurs. « Oui, s’il te plaît, bébé. » Kill Bill ? « Si j’arrive à voir la fin du film, je veux bien. » Je me charge toute seule avant qu’il ne le fasse lui-même. Il revient alors avec deux tasses fumantes dans les mains et je l’en libère d’une, le remerciant avant de me blottir dans ses bras. C’est à mon tour de profiter. « Allez, c’est parti. » dis-je en lançant le second film de la soirée.

Pendant le film, Benny est venu me quémander des câlins. J’ai froncé les sourcils légèrement avant de fondre pour sa bouille que j’aime tant. Il est resté là, au sol, à se faire grattouiller le crâne. Je l’entends ronfler même à un moment donné. Je me retiens d’écrire avant de reporter mon attention sur la télé. La fin vient et je souris en regardant Alistaire. « Je n’ai pas dormi, t’as vu ? » dis-je comme tout fière de moi. « Par contre, je veux être aussi badass que cette blonde, c’est officiel. » J’hausse les sourcils avant de bailler. « Ce ne sera pas pour aujourd’hui, il faut croire. » Je me tourne vers mon brun, captant son regard. « Tu veux qu’on aille se coucher ? Il faut que tu sois en forme pour te prendre des gamelles en ski. » Je le taquine avec ce petit sourire en coin. Mes mains glissent sur ses épaules avant de joindre derrière sa nuque, posant doucement mes lèvres sur les siennes. Elles m’avaient manqué, entre temps.
(c) DΛNDELION

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮



i will be the Persephone to your Hades, the yin to your yang, the hope to your despair. it will ve the little light that gets in to your cracked and dejected soul. or better yet, i will be yours forever. if you just let me be.- cynthia go.
Invité
Invité
Anonymous


(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Ven 1 Mar - 17:13





 




Apparemment, ces fameux poils me rendent beau et viril. Ca fait beaucoup de bien pour l’égo d’entendre ça de la bouche de ma brune. Je me pince les lèvres en la voyant avancer ses mains pour toucher. Je profite de ses caresses avant de me concentrer sur le film. Tandis que je ne cède pas à la fatigue, ma brune s’endort dans le canapé. Les yeux rivés sur elle, je lui donne ma plus belle imitation de Jack version Alistaire. Elle éclate de rire et moi aussi, je me mords la lèvre en la regardant rire, elle est tellement mignonne. Le son de son rire pourrait me faire me faire bander tellement elle est belle. Je me lève pour faire les thés, je reviens rapidement avec les deux tasses. Après vérification de sa motivation, je lance Kill Bill. Elle vient se blottir contre moi et j’embrasse le haut de son crâne en chantonnant la musique de départ du film.

J’ai suivi le film de A à Z, à son instar, je n’ai pas dormi. Benny est venu demander des câlins, puis Rufus et Lily aussi. De deux sur le canapé, nous sommes passés à quatre. Presley est contre moi. Lily a la tête sur mes genoux, et Rufus s’est endormi dans une drôle de position entre nous tandis que Benny est resté au sol, sage comme une image. Encore une fois, ce sont les miens qui font désordre. Je ricane en regardant Rufus dormir. Je viens lui grattouiller le ventre. « J’ai vu, tu n’as pas dormi ! Tu mérites un bisou.» Je l’embrasse à pleine bouche, je souris en l’écoutant me dire qu’elle veut être comme Kill Bill. « Oh ouais, tu pourrais me défendre contre les méchants . » Mais elle baille et j’éclate de rire. « On verra ça demain alors. » Je lui tire la langue quand elle met en avant le fait que je vais péter la gueule demain, sur les skis. Je grogne et je l’attrape contre moi alors qu’elle vient m’embrasser. « Oh toi. » Je la relève, plaçant ses jambes contre mes hanches. Mon front contre le sien, je tapote ses fesses. « Au lit, vilaine. » Je l’emmène dans la salle de bain puis dans la chambre et la dépose doucement sur le lit. Je la pousse sur le lit, j’attrape ses mains pour les remonter au dessus de sa tête. J’en profite pour lui faire beaucoup de bisous. Sa bouche, le bout de son nez, son front, ses joues, tout y passe. Je m’arrête en terminant par un long baiser. « Je t’aime. »

(c) DΛNDELION
Presley Montesano
« LA VITA È BELLA »
Presley Montesano
Inscrit le : 12/09/2018
Messages : 674
Avatar : Lily Collins.
Crédits : chrysalis (avatar) ; collinsgifs (gif)
Date de naissance : 15/02/1989
Bloc notes :
╸RELATIONSHIPS╺

(alistaire) Aspen those nights with you. Tumblr_p5rzapynLy1qbgxnuo4_250

Elle est profondément amoureuse d'Alistaire.
Hourie, future pote de shopping.
Elle côtoie le sauna avec Marlon.
Elle ne veut plus jamais croiser Elijah.
you ?




(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Ven 1 Mar - 18:39





 





Attaque de chiens. Voilà le terme exact que nous avons vécu pendant que l’on se câlinait, tranquillement dans le canapé. Lily et Rufus sont grimpé sur le canapé alors mon petit ange est au pied du canapé. Lui, au moins, il est aussi sage que moi. Enfin, pour le moment. Je suis certaine que les deux malades finiront par déteindre sur lui. Je souris à cette pensée avant de me concentrer à nouveau sur le film, ma tête sur les pectoraux de mon brun, une main qui caresse mon Benny. Le film se termine et je souligne que je n’ai pas dormi. Pour ça, j’ai le droit à un beau baiser. « Je m’endormirai beaucoup moins souvent, maintenant que je sais que j’ai le droit d’être embrassée comme ça. » Je bats des cils avec un petit sourire taquin. Nous nous mettons d’accord que je ne pourrai pas protéger Alistaire des méchants ce soir. Maudit bâillement. Je suis sûre que la combinaison jaune de Kill Bill me scierai à merveille. J’hausse les épaules. Tant pis pour ce soir. Apparemment, le futur skieur n’est pas prêt à accepter qu’il va faire des chutes. Je glousse alors qu’il m’attrape contre lui, me portant dans la chambre alors qu’il me tape les fesses. Mon front contre le sien, je passe ma main contre sa joue alors qu’il me dépose doucement sur le lit. Je suis prise d’assaut, attaque de bisous. Je ris comme une gamine avant qu’il ne m’embrasse, longuement. Je prolonge le baiser, bien que frustrée de ne pas pouvoir le caresser. Je croise son regard avant de me mordre la lèvre. « Moi aussi, mon ange. » On finit par se décoller. Je défais mes grandes chaussettes et m’installe, non loin de mon brun, avant d’éteindre la lumière. « Dors bien, bébé. » Je sombre rapidement dans les bras de Morphée.


JOUR 2

« I've become so numb. I can't feel you there, become so tired, so much more aware… » Le son s’élève depuis la cuisine ouverte. Rien de mieux que du Linkin Park pour se réveiller le matin. Un beau levé de soleil illumine l’intérieur de la maison. Devant ma poêle, je laisse cuire un pancake, qui finit par rejoindre la pile dans l’assiette d’à côté. Je prépare le petit-déjeuner tandis que je me dandine en fredonnant les paroles alors que j’ai les chiens dans les pattes, espérant secrètement que je fasse tomber une de ces merveilles. Je les nargue parfois, tombant dans le panneau à chaque fois. Je ricane. Toujours en pyjama, j’ai la pêche, j’ai si bien dormi. Mes nuits sont littéralement différentes quand je sais qu’Alistaire dort avec moi. La table est prête, il manque juste le beau brun. Je termine la dernière louche et je me retourne soudainement. Je tombe nez-à-nez avec Alistaire. Je rougis subitement, perdant mon sourire. Je saute presque sur l’enceinte pour l'éteindre. Prise sur le fait. « Bonjour, bébé ! » Je manque de bégayer tellement je suis gênée. « Bien dormi ? » Je me mords la lèvre, le regard bas, n’osant même pas le regarder. Mon estomac gargouille, il ne manquait plus que ça au tableau. J’ai l’air d’une sombre cruche, plantée là.
(c) DΛNDELION

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮



i will be the Persephone to your Hades, the yin to your yang, the hope to your despair. it will ve the little light that gets in to your cracked and dejected soul. or better yet, i will be yours forever. if you just let me be.- cynthia go.
Invité
Invité
Anonymous


(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Ven 1 Mar - 20:16





 




DAY TWO.

La lumière s’immisce lentement dans la chambre jusqu’à venir sur moi. Du bout des doigts, je cherche ma brune mais je ne la trouve pas. Je grogne un instant avant de profiter de toute la place. De la musique, c’est ce que j’entends tandis que l’odeur du sucre arrive jusque dans mes narines. J’attrape mon jogging, et je me rends dans la cuisine, là où le spectacle se déroule. Dans l’encadrement de porte, j’observe ma brune en train de faire des pancakes et de narguer les chiens par la même occasion. Linkin Park résonne dans la cuisine et je la regarde chanter, danser et faire à manger. Je me mords la lèvre pour éviter de rire. Je me décide à me rapprocher d’elle pour venir lui faire un petit câlin mais visiblement, je la surprends et elle semble gênée. Je souris en coin en la voyant passer de sa couleur de peau au rouge. « Bonjour bébé. » Je viens déposer un baiser sur le haut de son crâne. « Très bien et toi ? » Je suis en forme pour passer une bonne journée. Je la regarde, elle qui baisse la tête. Son estomac gargouille et le mien répond au sien. J’éclate de rire. Je l’attrape dans mes bras en la posant sur le plan de travail. « Réquisition de bisou, s’il vous plait. » Je tends mes lèvres vers elle. Mes mains viennent caresser ses cuisses avant de remonter vers son buste. J’attrape un pancake et je le fourre dans ma bouche. J’ai une faim de loup. « Je dois dire que ton petit spectacle m’a mis en appétit. » J’embrasse son front et je lui présente un bout de pancake. « T’as donné à manger aux loups ? »

(c) DΛNDELION
Presley Montesano
« LA VITA È BELLA »
Presley Montesano
Inscrit le : 12/09/2018
Messages : 674
Avatar : Lily Collins.
Crédits : chrysalis (avatar) ; collinsgifs (gif)
Date de naissance : 15/02/1989
Bloc notes :
╸RELATIONSHIPS╺

(alistaire) Aspen those nights with you. Tumblr_p5rzapynLy1qbgxnuo4_250

Elle est profondément amoureuse d'Alistaire.
Hourie, future pote de shopping.
Elle côtoie le sauna avec Marlon.
Elle ne veut plus jamais croiser Elijah.
you ?




(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Sam 2 Mar - 0:42





 





Je me suis levée avec une forme d’enfer. Dans la cuisine, je prépare des pancakes avec du Linkin Park en fond sonore. Je balance mes fesses, je fredonne les paroles. Je suis totalement dans mon truc, je termine la dernière louche de pâte et c’est quand je me retourne que je le vois. J’ai cru que j’allais tomber dans les pommes, direct, tellement je me suis sentie gênée. « Pardon, je suis désolée. » Je m’excuse de m’éclater, je suis un cas désespéré. Il a ce petit sourire en coin que je ne connais que trop bien, moqueur. « Moi aussi, j’ai bien dormi. » Je n’ose pas lui dire que c’est ma meilleure nuit depuis quelques temps, je suis encore trop gênée pour ça. Nous éclatons de rire ensemble quand nos ventres gargouillent quasiment à l’unisson. L’instant d’après, il me prend dans ses bras pour me faire asseoir sur le plan de travail. Il tend ses lèvres et je l’embrasse langoureusement, savourant ses douces lèvres. Ses mains parcourent mon corps tandis que les miennes glissent sur ses larges épaules. « Dis donc, c’est une manie chez toi de me monter sur tout un tas de meuble ? » dis-je, haussant un sourcil, en retrouvant ma gaité habituelle. Sur son bureau, sur le plan de travail dans ma cuisine pour me faire l’amour. Il semble bien aimé ça. Soudain, je le vois attraper un pancake au-dessus de la pile. Je fronce les sourcils en lui mettant une petite tape sur le dos de sa main. « Gourmand, va. » Apparemment, me regarder en train de me dandiner l’a mis en appétit. « Je ne veux pas savoir de quel appétit tu parles, bébé. » dis-je, en roulant des yeux avec un petit sourire sur les lèvres. Il me présente un morceau du pancake à moitié dévoré, je ne peux m’empêcher de le manger, léchant rapidement au passage, le bout de ses doigts. Ils sont tellement bon, ces pancakes. « Oui, les fauves sont nourris, mais ils sont aussi gourmands que toi. » Je descends du comptoir et attrape la cafetière, me remplissant un mug et je me tourne vers Alistaire. « Tu en veux un ? » Je fais mon affaire avant d’apporter l’assiette de pancakes à table. J’ai faim, bon sang.

(c) DΛNDELION

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮



i will be the Persephone to your Hades, the yin to your yang, the hope to your despair. it will ve the little light that gets in to your cracked and dejected soul. or better yet, i will be yours forever. if you just let me be.- cynthia go.
Invité
Invité
Anonymous


(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Sam 2 Mar - 1:34





 




Je suis en train de rêver, je crois. Elle vient de s’excuser de s’éclater dès le matin, dans le cuisine alors qu’elle se dandinait à moité nue. J’attrape ses poignets avec douceur. « Arrête de t’excuser, bébé. » Nos ventres gargouillent à l’unisson et dans un éclat de rire, je l’attrape pour la mettre sur le plan de travail et avoir mon bisou du matin. « Je crois que c’est un besoin, de te mettre sur les meubles. » Je souris en caressant ses cuisses. « C’est pratique en plus, t’es à ma hauteur comme ça. » Elle est surtout à ma hauteur pour lui faire l’amour mais là n’est pas la question. En plus, j’ai faim. Quand je tente de prendre un pancake, elle me tape sur le dos de la main. Je fronce les sourcils mais je le prends quand même, en mangeant un bout. Je lui avoue que ça m’a mis en appétit de la voir se dandiner et je ricane à sa réponse. Je baisse les yeux vers mon entrejambe qui est visiblement bien réveillée. « C’est pas de ma faute si tu me mets dans cet état. » J’hausse les épaules en ricanant. Je lui présente un bout de pancake et elle me lèche les doigts. Ca ne va rien arranger à cette érection. Je me mords la lèvre en la regardant. J’essaye de penser à autre chose en lui demandant si elle a nourrit les chiens. « T’es la meilleure. » J’embrasse son front avant qu’elle ne descende, me laissant une superbe vue sur son petit cul. Oh putain. Il faut que je pense à autre chose. Elle se sert un mug de café avant de m’en proposer un. « Oui, s’il te plaît » Je passe une main dans ma nuque en fermant les yeux. Elle apporte l’assiette de pancakes sur la table et je la suis, j’embrasse sa nuque avant de me mettre à table. J’en prends trois dans mon assiette et je met un peu de confiture dessus. Je relève le regard dans sa direction, elle semble se régaler et c’est le cas aussi. Je me lèche les lèvres en commençant mes pancakes. Ils sont délicieux, il faudra que je lui demande la recette. La main devant la bouche, je la congratule. « Tu cuisines vachement bien bébé. » Mon pied vient rejoindre le sien et je le remonte le long de sa jambe. Putain, ce que j’ai envie d’elle.

(c) DΛNDELION
Presley Montesano
« LA VITA È BELLA »
Presley Montesano
Inscrit le : 12/09/2018
Messages : 674
Avatar : Lily Collins.
Crédits : chrysalis (avatar) ; collinsgifs (gif)
Date de naissance : 15/02/1989
Bloc notes :
╸RELATIONSHIPS╺

(alistaire) Aspen those nights with you. Tumblr_p5rzapynLy1qbgxnuo4_250

Elle est profondément amoureuse d'Alistaire.
Hourie, future pote de shopping.
Elle côtoie le sauna avec Marlon.
Elle ne veut plus jamais croiser Elijah.
you ?




(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Sam 2 Mar - 12:55










Après un doux bisou matinal, je ne peux m’empêcher de lui demander pourquoi il me hisse tout le temps sur des meubles. Je l’écoute me dire que c’est un besoin, que je suis à sa hauteur. « Dis tout de suite que je suis une naine, pendant que tu y es. » Je secoue la tête de gauche à droite en roulant des yeux. J’ai l’habitude de me faire attaquer sur ma petite taille. Alistaire est bien plus grand que moi, ce n’est pas un scoop. J’ai l’air d’un gnome à côté de lui. Il aurait fallu une belle grande femme élancée à son bras, mais il a choisi d’en faire autrement apparemment et j’en suis parfaitement contente. Je tente de l’arrêter de piquer dans le plat mais il arrive à attraper un pancake quand même. « Sale gosse. » soufflais-je, un petit sourire en coin sur mes lèvres. Mon regard tombe en même temps vers son entrejambe. Je glousse à sa remarque. « Ce n’est pas de ma faute non plus, c’est ton érection matinale ça, bébé. » Je me mort la lèvre pour m’empêcher de rire. Je joue la parfaite innocente, d’humeur joueuse et prête à le faire tourner en bourrique. Une fois descendue du comptoir, je nous sers deux tasses et les emportent à table. J’en dépose devant l’assiette de mon brun et l’autre devant la mienne. Je m’assois avant de sentir deux mains qui entourent rapidement ma taille avant qu’il me dépose un baiser dans ma nuque. Je frisonne légèrement en souriant de toutes mes dents. J’aime quand il est tendre comme ça. Je l’aime tout le temps, de toute façon. Il finit par rejoindre sa place. Je prends deux pancakes et me penche pour attraper une banane dans la corbeille. J’en coupe une moitié en fines rondelles sur mes pancakes avant de verser un généreux filet de sirop d’érable dessus. J’en salive d’avance. J’en prends une bouchée et je ferme les yeux, savourant mes merveilles. Mes papilles explosent, j’adore cette recette. J’entends Alistaire me féliciter et je lève le regard vers lui avec un beau sourire. « Merci, bébé. » Je lui envoie un petit clin d’œil furtif. « Nous sommes deux cordons bleus alors. » Je le pense sincèrement, on aime autant la cuisine l’un que l’autre et on sait que c’est une forme de partage entre nous. Alors que je pose ma cuillère, je sens soudain son pied qui cherche le mien, avant de glisser le long de ma jambe. J’attrape mon mug, comme si de rien était, mes coudes sur la table. « Pourquoi tu fais ça ? » dis-je, croisant son regard. « Tu vérifies si je suis épilée ou quoi ? » Je me retiens d’exploser de rire, toujours dans la démarche d’être parfaitement innocente. En réalité, je voudrais qu’il joue avec moi juste là, face au soleil levant. Je bois une gorgée de mon café avant de mon plonger mon regard vers l’extérieur, perdu dans la neige. « Il ne faut pas qu’on traîne, j’ai hâte d’aller skier. » J’en remets une bonne couche pour l’embêter, je tiens encore le choc. Pas que lui ai la même résistance.
(c) DΛNDELION


╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮



i will be the Persephone to your Hades, the yin to your yang, the hope to your despair. it will ve the little light that gets in to your cracked and dejected soul. or better yet, i will be yours forever. if you just let me be.- cynthia go.
Invité
Invité
Anonymous


(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Dim 3 Mar - 0:21





 




Mon érection matinale est une chose, le fait qu’elle soit alimentée par son petit cul qui se dandine dans la cuisine, c’en est une autre. Je la regarde avec un petit sourire, me disant gentiment qu’elle aime beaucoup trop jouer à l’innocente avec moi et qu’elle va tout bonnement me faire vriller pendant les vacances. Je lui tire la langue quand elle descends pour se mettre à table. Je prends ce qu’il me faut, me faisant mon petit mélange avant de voir Lily d’un côté et Rufus de l’autre. Les deux, avec une patte sur mes cuisses. Je fronce les sourcils avant de sourire en coin. « Un demi chacun, sinon M’dame va péter une durite. » Je fais attention à ce que l’un comme l’autre, ils fassent doucement en prenant le morceau avant de me concentrer sur ma brune. Je la félicite sur ses pancakes avant de recevoir à mon tour une petite congratulation. Je souris en coin. « Quel couple on fait ! » Je ricane un instant. « On pourrait avoir une émission en mode : Presley & Ali, les supers cuisiniers du quotidien. » J’étends les bras pour imiter une banderole déroulée avec une pose à la con avant d’éclater de rire en la voyant avec un sourcil relevé. Elle doit sûrement penser que je suis totalement dingue. En tentant de me calmer et de lui faire comprendre que je suis excité, je passe mon pied le long de sa jambe. J’arque un sourcil à sa question, je me retrouve tout con. « Euh, bha.. » Finalement, elle termine sa phrase et j’éclate de rire. « Même avec tous tes poils j’aurais toujours envie de toi, bébé. » Elle joue, je le sais, j’en suis même sûr et certain. Elle a ce regard quand elle a décidé de m’enquiquiner, ce regard qui me dit « je ne suis pas sérieuse et c’est juste pour t’embêter parce que ça me fait rire. » Bizarrement, je dois être un peu maso parce que j’aime, j’adore voir cet air sur son visage. Elle regarde l’extérieur en me parlant encore de la neige. « J’ai très hâte de te voir sur des skis. » En vérité, j’ai envie de prendre mon temps et je sais que ça va finir par sortir. Le déjeuner se passe tranquillement, et au moment de débarrasser les assiettes, je me lève pour attraper la sienne. J’embrasse le haut de son crâne en allant faire la vaisselle. Je la termine rapidement et je me retourne vers elle. J’attrape sa main et la serre dans la mienne, je l’attrape en sac à patate pour l’emmener dans la chambre. « J’ai envie de prendre mon temps ce matin et s’il faut que je t’attache pour le prendre, je le ferai. » Je passe ma main sur l’une de ses fesses avant de la jeter dans le lit. « D’autant plus que mon érection matinale est toujours présente et ça fait bientôt faire trois quart d’heures. » Je descend mon regard sur elle et ses petits seins parfaits. Je viens dans le lit pour l’embrasser tendrement. « On peut prendre notre temps s’il te plaît ? » J’ai envie d’elle, plus que jamais.

(c) DΛNDELION
Presley Montesano
« LA VITA È BELLA »
Presley Montesano
Inscrit le : 12/09/2018
Messages : 674
Avatar : Lily Collins.
Crédits : chrysalis (avatar) ; collinsgifs (gif)
Date de naissance : 15/02/1989
Bloc notes :
╸RELATIONSHIPS╺

(alistaire) Aspen those nights with you. Tumblr_p5rzapynLy1qbgxnuo4_250

Elle est profondément amoureuse d'Alistaire.
Hourie, future pote de shopping.
Elle côtoie le sauna avec Marlon.
Elle ne veut plus jamais croiser Elijah.
you ?




(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le Dim 3 Mar - 11:05










Alors que nous passons à table, les deux chiens de mon brun quémandent. Je fronce les sourcils alors qu’il leur donne un demi pancakes chacun. « C’est sûre, j’ai vachement l’air d’un pittbull. » Puis, ce que je craignais qu’il se passe, se réalise alors. Benny fait exactement la même chose. Je soupire, obligé de lui donner la même chose que ces copains. Ce ne serait pas du tout équitable s’il n’en avait pas eu. « Allez, tu files maintenant. » Je renvoie Benny et reprends où j’en été de mon délicieux petit-déjeuner. On se congratule mutuellement et soudain, d’entre ses lèvres, il sort un mot que j’ai besoin d’entendre. Je ne fais même pas attention à ce qu’il dit ensuite. Un sourcil levé, je déglutis difficilement. « C’est ce que l’on est, bébé ? » dis-je, le regard planté dans le sien. « Un couple ? » Bien évidemment que je pense savoir la réponse, mais jamais on n’avait tirer au clair cet amas de sentiments. L’occasion est trop belle pour je ne la loupe, au risque de gâcher ce beau moment. Peu après, il fait glisser sa jambe contre mon mollet et apparemment, il aurait envie de moi-même si je ressemble à un yéti. Je ne peux m’empêcher de glousser avant de replonger mon nez dans ma tasse. Je ne crois pas un seul mot du fait qu’il a hâte de me voir sur des skis. Je pense surtout que son esprit est bien plus focalisé ailleurs. Dans notre lit ou sur cette baie vitrée, peut-être. Nous finissons de manger et lui fait la vaisselle rapidement, pendant que je filme les pancakes avant de les mettre au frigo et de faire un coup de propre dans la cuisine. Soudain, je n’ai pas le temps de comprendre que je me retrouve comme un sac à patates sur une de ses larges épaules. Je pousse un cri de surprise avant de marteler son dos de mes petits poings. Les cheveux dans le vide, je l’écoute avant de glousser et mon bas-ventre se serre sous ses paroles. J’adore faire l’amour le matin, plus qu’à n’importe quel moment de la journée, mais ça, il ne le sait pas encore. J’arrête de le marteler et je gigote. Il me jette sur le king size sans vergogne et je suis souriante, un vrai soleil. Son érection ne s’est toujours pas dissipée. « Mince alors, ça doit être gênant à force. » dis-je, un petit sourire taquin sur les lèvres. Il me regarde et je mords la lèvre inférieure. Il grimpe dans le lit et me surplombe avant de m’embrasser, avec tendresse. Il me regarde presque avec des yeux implorants quand il me demande si on peut prendre notre temps. Je glisse ma main sur sa joue et l’autre vire doucement vers le bas de son ventre. « Ce serait vraiment dommage de gâcher une si belle érection, quand même. » dis-je, toujours en train de le chercher. « Allez, je me sacrifie pour l’Amérique. » J’éclate de rire avant de nous faire rouler entre les draps.

Lui seul sait parfaitement comment me toucher pour me rendre dingue, c’était de la folie. Après une bonne douche tous les deux, j’ai regardé l’heure. Il était plus de dix heure et demie. Notre matinée étant bien avancée, nous avons décidé d’aller skier dans l’après-midi et d’aller se faire un sentier à pied avec les chiens. Mon manteau de ski sur le dos et mon pantalon de ski sur mes jambes, j’enfile mon bonnet. Je n’ai pas envie d’avoir froid. Alistaire a un sac sur le dos avec ce qu’il faut à l’intérieur. Nous avons choisi un sentier simple, à travers une immense forêt de pin. Mes lunettes de soleil sur le nez, je ricane en voyant les chiens jouer comme des fous entre les arbres. « Je crois définitivement qu’ils s’entendent bien, non ? » dis-je, en serrant à travers mes gants la main d’Alistaire. Nous sommes à mi-parcours et je suis comblée. L’atmosphère est incroyable, l’odeur du bois, les paysages. J’ai envie de sortir mon appareil photo, dans le sac de mon brun, à chaque instant.
(c) DΛNDELION


╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮



i will be the Persephone to your Hades, the yin to your yang, the hope to your despair. it will ve the little light that gets in to your cracked and dejected soul. or better yet, i will be yours forever. if you just let me be.- cynthia go.
Contenu sponsorisé


(alistaire) Aspen those nights with you. Empty
Re: (alistaire) Aspen those nights with you., le

(alistaire) Aspen those nights with you.

Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2019-