AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

"Little boredom can be a dangerous thing." [ft. Jayden]


Invité
Invité
Anonymous


"Little boredom can be a dangerous thing." [ft. Jayden] Empty
"Little boredom can be a dangerous thing." [ft. Jayden], le Lun 11 Fév - 23:13







"Little boredom can be a dangerous thing."  
- Light Yagami



Miséricorde. Qui aurait-cru voir un abruti pareil dans un tel espace? J'ai beau être concentré sur mes propres recherches concernant la mission pour laquelle j'ai été recruté, je ne peux m'empêcher de laisser divaguer mon regard dès lors où je l'ai laissé scotché trop longtemps à l'écran. Et je le fixe, suivant chacun de ses pas et même si je suis bien conscient qui ne viendra pas à ma table, je lui adresse un sourire presque provocateur. "Et bien alors, tu as changé Jayden. T'avoir refait le portrait a eu du bon, tu as moins une tête à claque, bravo." l'accostais-je au moment où il se présente presque devant moi. J'arrête mes écrits, prenant le temps d'enregistrer mes détails et ferme légèrement l'ordinateur avant de le pouser et de m'accouder sur la table. "Et alors dis moi, Jayden chéri, on ne te voyait plus aux soirées. Tu as fait quoi de ton temps libre à part baiser tout ce qui bouge? Tu t'es senti perdu toi aussi quand Aksel est parti? Oh mon mignon, rejoins moi qu'on en discute." continuais-je sur le même ton sarcastique avant de lui adresser une expression digne d'un homme triste, en bon foutage de gueule bien entendu. "Non non non, Jayden, on ne s'énerve pas. Nous sommes dans un lieu de travail et de détente, voire de discussion, je ne suis pas là pour t'agresser ne t'en fais pas." Et un autre sourire qui repart aussi rapidement qu'il est venu se coller à mes lèvres. A l'aide de ma jambe, je pousse la chaise en face de moi pour qu'il prenne place avant de lui faire un signe en quoi il a le droit de me rejoindre. Qu'il profite un peu de mes bons jours, il comprendra bien que je ne suis pas aussi méchant et aussi détestable que d'habitude.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


"Little boredom can be a dangerous thing." [ft. Jayden] Empty
Re: "Little boredom can be a dangerous thing." [ft. Jayden], le Mar 12 Fév - 0:24

Little boredom can be a dangerous thing.
Eli & Jay

Je suis un boss en comédie
Mais je veux plus me servir de ce don
Si t'es pas con et que je t'aime pas
Tu peux le voir en 2 secondes
Si t'es con tant mieux pour toi
Joyeuse vie dans le monde merveilleux des fourbes
Je dis la vérité comme un enfant
Ça rend pas vraiment heureux mais ça défoule

Mes cahiers d'anatomie humaine sous l'bras et mes écouteurs dans les oreilles, j'me dirige vers l'Open Space d'la fac pour pouvoir étudier tranquille et refaire mes croquis. J'entre, marchant d'un pas las. J'ai pas envie d'bosser, comme d'hab, mais faut bien qu'j'me bouge un peu l'cul si j'veux avoir mon année. L'regard morne, j'lève les yeux à la recherche d'une table pour m'poser. Bizarrement, j'ai encore moins envie d'bosser quand j'croise la gueule d'Elijah, un grand sourire d'con scotché sur sa belle tronche d'cake. Putain j'peux pas m'le voir, c'est physique, c'est viscérale. J'sais même pas d'où ça vient cette haine entre nous. Depuis que j'l'ai connu par Aksel et à cause d'l'histoire avec Vaughn j'crois qu'on peut plus s'voir, même en peinture. Il joue les grands alors qu'en quelques secondes j'pourrais lui refaire l'portrait. Mais j'reste zen, pas vraiment envie d'me faire virer encore une fois. J'soupire en l'écoutant parler. Ça m'rappelle les bleus et les coupures qu'j'ai encore dans l'dos quand j'me suis pris la table en verre d'chez Aks et sur le visage, mais j'dis rien. Toujours une langue de pute c'mec. A moi d'afficher un sourire provocateur. « Toi par contre t'as pas changé, t'as toujours une tête de nœud Elijah. » J'daigne même pas enlever mes écouteurs tellement j'pas envie d'l'entendre jacasser. Ouais il m'a mis un poing, et alors ? Ça l'autorise à être aussi relou sérieux ? Moi, j'veux juste passer mon chemin et le laisser parler dans son coin mais l'con touche des points sensibles. Pourquoi il parle d'Aks alors que c'est autant son pote qu'le mien ? Même sourire, même rengaine devant son piètre jeu d'acteur. « C'est p't'être parce que j'en avais marre de voir ta sale gueule, t'y as pensé à ça Honey ? Oh tu sais ça m'prend tout mon temps d'sauter d'la meuf, tiens d'ailleurs tu passeras l'bonjour à ta mère tant qu'j'y pense ! Et bah alors, t'es en train d'avouer qu'tu t'es senti abandonné ? T'as pas d'amis c'est ça ? T'sais, j'pense que ça doit exister les sites pour s'payer des amis ! Et encore, j'sais pas si quelqu'un voudrait bien d'toi. » J'suis à deux doigts d'péter un plomb, mais j'me dis qu'ça servirait à rien de lui démonter la gueule. Ah si, en fait, ça s'rait carrément jouissif en fait. Ses paroles se font sarcastiques, ça m'gonfle, mais même si j'essayais d'l'ignorer j'y arriverais pas, alors j'mets les deux pieds dans l'plat. J'prends la chaise et la tourne d'façon à c'que mon torse soit collé au dossier. J'croise les bras sur le haut d'la chaise et plisse les yeux. « C'quoi ton problème en fait ? T'es autant une tête de nœud  avec tout l'monde ou c'est qu'avec moi ? Parce que j'te rassure, c'est réciproque vieux. » On va pas s'mentir, j'peux pas m'le voir. Mais j'aimerais au moins savoir pourquoi il est aussi con, histoire d'voir si on peut l'soigner l'pauvre.
Made by Neon Demon
Invité
Invité
Anonymous


"Little boredom can be a dangerous thing." [ft. Jayden] Empty
Re: "Little boredom can be a dangerous thing." [ft. Jayden], le Mar 12 Fév - 2:23







"Little boredom can be a dangerous thing."  
- Light Yagami



Un grand sourire vient se poser sur mes lèvres. Je ne dirais pas qu'il m'a manqué mais avoir un bouc-émissaire, ça c'est quelque chose dont j'avais besoin, me défouler en choisissant bien ma victime et Jayden était parfait pour ce rôle. Je ne peux pas me le voir certes, mais j'aime sa répartie. En même temps avec le caractère et la gueule qu'il a, au lieu de se faire marcher sur les pieds, il faut bien qu'il se démarque. Mais voilà qui se montre ma foi, assez impoli, ne retirant pas ses écouteurs mais il joue toujours dans ma court. Il me parle de ma sale gueule et de ma mère. Ah c'était bien tenté ça, dommage que je n'en ai absolument rien à faire. Je sais ce que je vaux et pour l'autre, je ne sais même pas si elle est encore sur Terre. Ils sont morts à mes yeux depuis que je me suis barré de cet endroit néfaste. "J'pense surtout que tu as eu quelques soucis mais ça, tu ne veux pas en parler. Tu t'es remis de la nouvelle? Comment vont les jumeaux dis-moi?" lui demandais-je, toujours cet air amusé sur le visage. Il veut tenter d'aller sur des sujets glissants, très bien honey, glissons ensemble. "Je ne dis pas que je n'ai pas pu faire sans lui, ça ce n'est pas un problème mais je pensais plutôt à Esvir. T'étais un peu comme sa copine mais en mec après tout si on y pense bien donc je me disais..." lui répondis-je, bougeant la tête légèrement sur le côté avant de le voir finalement s'installer tel un cowboy sur la chaise que je lui ai lancé. Je soupire, ses paroles n'ayant parfois aucun sens. "Et toi, t'es toujours aussi superficiel avec les gens ou seulement qu'avec ta personne au point de te mentir à toi-même? Parce que je t'assure, j'ai un sandwich jambon-fromage." Peut-être que lui parviendra à trouver quelque chose de sensé dans ce que je viens de dire, vu que c'est de son niveau apparemment. Autant je suis bon en maths et logique, autant faudrait-il que le reste soit logique. 1 poireau + 2 tomates est égal à 5 truffes, moi j'connais pas ces problèmes là. "Lorsque tu m'expliqueras ce qui est réciproque, je pourrais peut-être envisager de te donner une réponse. Après, si tu veux que je fasse tout le travail moi-même." Je prends une pause avant de me pencher vers lui. "Etre con avec tout le monde, oui c'est vrai que c'est un trait qui nous va bien à tous les deux. Je me pencherais plus sur ça." lui répondis-je, faussant un sourire sur mon visage avant de brancher une clef usb sur mon ordinateur et de déplacer le fichier dessus. "Bienvenue dans la bande des pauvres merdes, vu que c'est comme ça que tu me vois. Ne t'en fais pas, tu n'auras pas de mal à t'intégrer, y'avait déjà une place pour toi de réserver." Je suis gentil dans mes paroles au moins, ça pourrait être pire. Je crois que ça par contre, il ne s'en rend pas bien compte. Je retire la clef et viens la ranger dans ma veste de travail. "C'est bon, tu peux repartir chéri. Je me suis assez diverti pour la journée. Après si tu veux rester à faire le bouffon pour ton roi, ça ne me dérange pas." continuais-je un peu avant de reprendre mon travail.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


"Little boredom can be a dangerous thing." [ft. Jayden] Empty
Re: "Little boredom can be a dangerous thing." [ft. Jayden], le Mer 13 Fév - 2:30

Little boredom can be a dangerous thing.
Eli & Jay

Je suis un boss en comédie
Mais je veux plus me servir de ce don
Si t'es pas con et que je t'aime pas
Tu peux le voir en 2 secondes
Si t'es con tant mieux pour toi
Joyeuse vie dans le monde merveilleux des fourbes
Je dis la vérité comme un enfant
Ça rend pas vraiment heureux mais ça défoule

J'peux pas m'le voir. Lui, c'est clair, il m'avait pas manqué. Ça f'sait depuis la soirée chez Aksel qu'j'l'avais pas vu et bah franchement j'aurais préféré qu'on continue à pas s'voir. J'le connais à peine, j'lui cherche même pas d'noises et même s'il m'a mis un pain la dernière fois qu'on s'est vu, c'pas pour autant qu'j'lui en fais voir d'toutes les couleurs. On dirait qu'il m'prends pour son puching-ball d'la journée, histoire d'faire passer l'temps et d'se calmer les nerfs. Je joue pas les victimes, j'constate juste par moi-même qu'sa vie doit vraiment être nulle à chier pour être un aussi gros connard. Et de c'que j'sais, c'est pas qu'avec moi qu'il est comme ça. Mais bon, qu'est-ce que j'y peux ? J'suis ni son psy - et il faudrait p't'être qu'il pense à aller en voir un d'ailleurs - ni sa mère, donc j'm'en branle un peu. D'ailleurs, en parlant d'mère, quand j'évoque la sienne ça lui fait ni chaud ni froid. Chelou. En général, quand on parle des parents et surtout d'la mère ça fait toujours un truc. Hum, ça sent les embrouilles de famille à plein nez ça ! Ça m'fait sourire à pleines dents. S'il veut appuyer sur des points sensibles, alors j'vais creuser un peu pour voir c'qui s'cache sous monsieur dickhead. « J'pourrais dire la même chose de toi mon chou, les soucis c'est dans ta tête et c'est toi qui les crée tout seul. Tu crois qu'ça va m'faire quelque chose si tu parles d'eux ? Pour moi ils n'existeront jamais, ils sont morts à la naissance à mes yeux. Juste une excuse de plus pour essayer d'faire mal Elijah, dommage qu'la bave du crapaud n'atteigne pas la blanche colombe. » Métaphore de merde, c'est clair, mais il peut bien sortir c'qu'il veut j'm'en fous, ça n'amuse que lui...et un peu moi d'voir qu'ces phrases acides retombent dans l'vide. Comme si évoquer les enfants d'Vaughn allait m'faire crisser. C'est les siens, pas les miens. Ils peuvent bien être d'l'autre côté d'l'océan ou d'l'autre côté tout court qu'ça m'ferait le même effet. Bref, en rev'nant à Elijah j'pige vraiment que dalle à c'qu'il m'dit. J'plisse les yeux en grimaçant. Il est vraiment pété c'mec, j'en viens même à m'demander s'il s'drogue pas. Soit c'est moi qui suit lent, soit il s'exprime vraiment mal. « La copine de qui au juste ? J'comprends r gros, t'es chelou un peu. Surtout que Esvir elle a quoi à avoir dans l'histoire ? C'est même pas ma pote et j'me fous bien d'sa relation avec Aksel. » Esvir j'ai dû la voir une fois à tout casser dans ma vie et c'est cette même fois où j'l'ui ai dit ces quatre vérités à propos d'Vaugh, fin d'l'histoire. J'crois que le seul autre truc que j'sais c'est qu'c'était l'plan cul d'Aksel à un moment, c'tout. Passionnant franchement, passionnant ! A la suite de ça, j'finis quand même par m'assoir en face d'lui juste pour voir si y a quelque chose d'croustillant à me mettre sous la dent mais non, rien, rien d'plus qu'un mec qui a rien à foutre d'sa vie que d'faire chier son monde. J'soupire quand il m'dit un truc qui n'a ni queue ni tête. Il m'a pas compris, ok, donc là on est vraiment lents tous les deux. « Superficiel ? » En quoi j'suis superficiel avec lui ? J'l'aime pas, il le sait et ressent la même chose. J'pense que c'est assez profond comme sentiment nan ? Mais, wait, il s'réveille enfin ! J'lève les yeux au ciel quand il m'sort sa théorie du "si j'suis con, t'es con aussi". Super, on va aller loin comme ça s'il continue à voir sa propre personne en chacun d'entre nous. On va dire qu'on joue pas dans la même cours, qu'on est cons mais pas pour les mêmes choses. En ce qui concerne le gang des pauvres merdes, merci mais non merci, j'laisse ma place. Putain, l'con, il a quand même réussi à m'donner soif à force d'me faire parler. J'sors ma gourde de sport d'mon sac à dos pour m'boire une petite gorgée tout en essayant d'rester concentré sur c'qu'il m'dit. Difficile quand la plupart des choses qu'il m'dit m'passe au d'ssus. J'la repose que quand j'décide d'me plonger un peu plus dans son jeu et d'commencer à réfléchir un peu sournoisement. Franchement, contrairement à lui, j'ai pas d'problème dans ma vie et j'suis heureux. S'il est aussi couillon c'est p't'être parce que comme j'disais il lui manque un truc, il lui faut ça pour exister. Cool, franchement paye ta vie ! Il a beau essayer d'me virer, j'veux au moins lui répondre quoi, question d'politesse. « Ah ça, pour être le roi des cons, y a aucun doute tu décroches la couronne. Y en a partout des cons, mais alors toi t'es collector. Après franchement t'inquiète, j'laisse la place de pauvre merde à ta future meuf, ou mec d'ailleurs, qu'est-ce que j'en sais après tout tu peux aussi être d'ce bord là. Ça m'étonnerait même pas. Après, p't'être aussi qu'tu veux finir seul, c'ton choix ! Mais dis-toi qu'en bon con qu'je suis j'viendrais au moins t'rendre visite de temps en temps sur ta tombe, histoire d'me soulager la vessie t'as vu. » J'lui fais un clin d’œil. J'veux même pas avoir à m'écouter parler parce que j'ai dû dire tout et n'importe quoi. Wow, j'crois qu'le joint d'ce matin était puissant. Beaucoup trop puissant pour qu'j'réfléchisse à mes mots ou mes actions. Ah là là, un accident est si vite arrivé ! Dites ça à ma gourde que j'ai malencontreusement renversé à moitié sur l'ordi à moitié sur la veste de l'autre tête de nœud. Putain c’est bête ça, si j’étais moins maladroit rien de tout ça ne serait arrivé ! Mais bon, c’est cool de laisser une p’tite trace de ma visite tout d’même. La comédie c’pas mon fort, mais j’fais genre j’suis désolé, m’grattant l’arrière d’la tête frénétiquement. « Ah merde…tu vois t’avais raison, être con ça m’fait faire n’importe quoi… » J’marque une pause et lui fait un salut militaire. « Allez salut trou d’balle, au plaisir ! » J’lui ris à la gueule, ramasse ma gourde qu’je remets bien fermée dans mon sac, et tourne les talons pour n’plus faire face à Elijah. Ah, ça, c’t’une bonne chose de faite. J’sais pas, j’me sens libéré d’un coup d’un poids énorme. Vue d’l’extérieur, on pourrait appeler ça d’l’hacèlement. Mais si ça va dans les deux sens, on appelle ça comment ? Une visite de courtoisie ?
Made by Neon Demon
Invité
Invité
Anonymous


"Little boredom can be a dangerous thing." [ft. Jayden] Empty
Re: "Little boredom can be a dangerous thing." [ft. Jayden], le Mer 13 Fév - 16:02







"Little boredom can be a dangerous thing."  
- Light Yagami



On a beau se prendre le chou dans cet endroit de travail, il y a bien une chose que nous n'avons en rien préciser; l'agencement de cet Open Space. Derrière moi, il y a des étagères, une sorte de bibliothèque si l'on cherche certaines informations. A ma droite, d'autres étagères qui permettent de séparer l'endroit en plusieurs parties avant de les diviser une autre fois en d'autres petits espaces. Derrière l'étagère où je suis de dos, il y a une petite table, plus une autre étagère et ainsi de suite. Ce ne sont que des détails pour vous mais je trouvais que c'était important de le dire, surtout pour la suite, histoire que vous vous visualisez la chose.

La blanche colombe, si seulement il était aussi blanc que neige. C'est tout aussi une pourriture que je peux l'être. J'esquisse un sourire en l'entendant brayer lui aussi pour ne rien dire. "Tes parents ne sont donc pas au courant. Que c'est dommage." lui répondis-je. Il ne faut pas grand chose pour retrouver la trace d'une personne si on en a réellement envie et je ne sais pas si ce Mr. Westwild ou même sa femme serait ravi de savoir que son champion a enfanté une gosse et que du haut de ses 22/23 ans. On n'est pas assez mature à cet âge-là pour se dire "papa". Peut-être qu'un jour il regrettera ses actes mais il n'a pas l'air d'être de ce bord-là. Mais j'ai beau lui expliqué des choses, il ne comprend absolument rien. A croire que je parle chinois. "Je ne fais qu'une comparaison. Une comparaison est le fait d'envisager ensemble, deux ou plusieurs objets de pensée pour en chercher les différences ou les ressemblances." lui expliquais-je comme on le ferait à un enfant avant qu'on ne parte rapidement sur un autre sujet. Superficiel est le mot qu'il a retenu. Est-ce que je continue à me moquer de lui en lui adressant une autre définition ou alors je le laisse réfléchir seul à mon mot choisi pour le définir? Mais l'homme sort une bouteille d'eau, en boit quelques gorgées. "Encore faudrait-il que tu arrives à savoir où je suis enterré. Mais ça me fera plaisir d'avoir de ta visite même six pieds sous terre. Cela montre que tu me portes au moins un minimum d'intérêt bien qu'il ne soit pas forcément positif." Mais il renverse sa gourde sur mon ordinateur, s'excusant faussement. Je ne réagis pas. Pourquoi s'énerver pour si peu alors qu'il y a bien des choses plus grave. Je lui fais un signe de main presque amical pour lui faire comprendre d'arrêter d'être si poli et désolé. "Ce n'est rien, ça se rachète." lui répondis-je avant qu'il ne se lève et s'en aille. Du moins, pas pour très longtemps. En toute discrétion, je retire un petit couteau pliable contre ma jambe gauche et lui fais un croche-pied de mon autre jambe, ce qui me laisse le temps de me relever tout en le déstabilisant. Et c'est là que les choses se compliquent. Aussi rapidement que ma répartie à son égard, à l'aide de ma main droite je l'attrape par derrière, la plaquant contre sa bouche tout en bouchant son nez histoire qu'il ne gueule pas comme la victime qu'il est. Et je le glisse de l'autre côté de la bibliothèque, m'accroupissant derrière les chaises de la table en le laissant allongé sur moi. Mon autre main cependant, armée de son canif, vient se glisser aussitôt sous son cou, juste assez fort pour qu'il sente la lame mais pas assez pour que ça y laisse des marques. "Mon petit Jayden chéri. Autant que tu t'en prennes à moi, ça me passe au-dessus de la tête. Autant être irrespectueux envers d'autres personnes, cela me pose un problème." C'est exactement pour cette raison d'ailleurs que l'homme a fini sur une table de verre. Je déplace ma lame de telle sorte que la pointe vient se caler sous entre son menton et le long de son cou. "Donc calme toi un peu Westwild. Tu ne me connais pas, tu ne sais pas non plus de quoi je suis capable et ce serait dommage de te savoir disparu de ce monde à tout jamais." lui dis-je en chuchotant d'une voix douce et presque agréable. Je sais bien qu'il peut se débattre mais avec un faux mouvement, une bêtise est si vite arrivée. Je prends le temps de me redresser, regardant bien à travers les chaises si personne ne passe et finis par le relâcher, le poussant dans le dos pour qu'il circule avant de partir à reculons vers ma place pour y récupérer mes affaires tout en gardant un œil sur lui.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


"Little boredom can be a dangerous thing." [ft. Jayden] Empty
Re: "Little boredom can be a dangerous thing." [ft. Jayden], le Ven 15 Fév - 0:24

Little boredom can be a dangerous thing.
Eli & Jay

Je suis un boss en comédie
Mais je veux plus me servir de ce don
Si t'es pas con et que je t'aime pas
Tu peux le voir en 2 secondes
Si t'es con tant mieux pour toi
Joyeuse vie dans le monde merveilleux des fourbes
Je dis la vérité comme un enfant
Ça rend pas vraiment heureux mais ça défoule

Il est vraiment pas possible c'mec, toujours à chercher la p'tite bête. Quand il n'me parle pas juste que d'l'existence des jumeaux, il faut évidemment qu'il mentionne l'fait qu'j'n'en ai pas parlé à mes parents. Encore, du côté d'ma mère, ça m'ferait grave chier, certes. Si on lui apprenait qu'son fils a mis en cloque une meuf à 22 ans et qu'il refuse d's'occuper des gosses, elle s'rait déjà dépassée par les événements mais clairement elle m'renie à vie. C'est la femme que j'respecte le plus au monde et ce pour ses nombreuses qualités autant d'mère qu'humaine tout court. Elle est tellement généreuse et empathique qu'elle n'pourrait même pas faire d'mal à une mouche alors si elle savait c'que j'avais fait, elle m'tuerait j'pense. Et pour de vrai. Enfin, c'est pas c'qui m'fait le plus peur. Si c'trou du cul a envie d'appeler ma mère pour le lui dire, grand bien lui fasse. J'lui passe même son numéro d'téléphone. Quant à mon père, n'en parlons même pas. Ce serait une satisfaction des plus immenses ! Imaginez, le fils du grand Westwild qui nie complètement ses propres enfants et qui n'fait rien pour leur apporter d'quoi vivre, ça f'rait la une des journaux et ça l'mettrait tellement dans la merde ! Mais bon, l'annonce s'rait à double tranchant : dévastant pour ma mère et jouissif pour mon père. Sauf que je haïs beaucoup plus mon père qu'autre chose, voilà pourquoi j'ris bruyamment au nez de Elijah. « J'te passe volontiers leurs numéros, et surtout celui d'l'enculé qui m'sert de daron ! » J'espère qu'il tient ses promesses, parce que j'adorerais voir la tronche de mon géniteur quand les journalistes viendront l'interviewer sur son pseudo-fils. Jouissif j'vous dis, jouissif ! Hormis quand l'brun joue aux intellos et qu'il utilise des mots beaucoup trop compliqués pour mon p'tit cerveau d'sportif. « Merci j'sais c'que c'est une comparaison, j'vois juste pas c'que fout Esvir dans l'histoire c'est tout. » Putain, toujours a dire des trucs hyper recherchés quand il pourrait juste être clair et précis. C'est bien digne d'un casse-couilles d'me faire trop réfléchir. En même temps, en général, au lieu d'parler j'tape direct mais comme aujourd'hui j'ai décidé d'essayer d'réussir ma vie, j'l'ai pas encore touché. J'ai bien dit essayer, parce que le p'tit commence à m'faire monter en température - et pas dans l'bon sens du terme. « Pour moi ça s'rait plus une distraction plutôt que vraiment d'l'intérêt. J't'accorde que le sens est proche, mais la différence c'est que comme tu dis l'intérêt est souvent positif alors que là si j'te pisse à la raie c'est juste pour mon plus grand bonheur et mon entière satisfaction. » D'la merde, j'dis d'la merde. J'suis même pas sûr qu'ma phrase ait du sens mais à vrai dire j'm'en bas les couilles. L'problème c'est que même quand j'essaye d'le faire chier, il arrive à rester impassible et à jouer l'bon samaritain. Putain mais qu'est-ce qu'il me gonfle ! J'pars énervé, ça se sent à mon pas rapide et frusté. Cependant, je n'm'attendais pas du tout à c'qui allait s'passer ensuite. En même pas un quart de s'conde, j'me retrouve déstabilisé et j'manque d'me casser la gueule par terre. Juste l'temps d'fermer les yeux par réflexe, Elijah passe derrière moi par je n'sais quel tour de passe-passe, m'immobilise pour qu'je n'bouge pas et que je n'crie pas. Jusque là, j'aurais pu tenter d'me dégager pour lui faire sa fête mais dès qu'je sens quelque chose de froid sur mon cou, mon sang s'glace. Pour avoir participé à un bon nombre de bastons, j'sais exactement c'que c'est : un couteau - ou tout du moins une sorte de canif ou de couteau-suisse vue la taille. L'contact d'l'objet sur ma peau me refroidit immédiatement, et je cesse totalement d'bouger. Si en deux temps trois mouvements il a pu me mettre par terre, j'imagine même pas c'qu'il peut m'faire avec son couteau si j'fais un faux mouvement. J'dirais pas qu'j'vois ma vie défiler, mais j'avoue qu'j'suis pas serein. C'est quand même un putain d'connard, attaquer dans l'dos c'est tellement bâtard. Ça pour pas porter ses couilles, il sait parfaitement le faire. Mais ce n'est qu'en écoutant ses paroles que j'me rends compte que j'ai en fait réussi à blesser quelque chose en lui. J'dirais pas briser parce que clairement il a pas du tout l'air désespéré, mais y a quelque chose qui a changé. Comme chez Aksel quand j'ai engueulé Esvir, il a réagi. Alors cette fois, qu'est-ce qui l'a chamboulé ? Sa mère ? Aucune chance... Sa ou son compagne ? Cette réponse est tellement plus plausible. J'suis pas psychologue et encore moins sociologue, or ses réactions ont été totalement différentes quand j'ai parlé d'sa mère ou que j'ai renversé de l'eau sur ses affaires et quand j'ai énoncé l'existence d'une quelconque personne à ses côtés. Ayant peut-être trouvé une de ses failles, j'souris même sous l'emprise de ses doigts sur ma bouche et mon nez. Si mon regard s'faisait haineux il y a quelques secondes, il est désormais totalement et complètement vicieux. Pas très longtemps, parce que quand il déplace son canif de nouveau cela envoie une décharge électrique dans mon corps, tout autant que les menaces qu'il prononce, et ce dernier m'intime de pas bouger l'p'tit doigt d'pied. Pour être toujours et encore une tête brûlée, ses paroles ne me font ni chaud ni froid. Il sait attaquer - et bien - mais je n'ai pas encore eu le temps d'me défendre. Il ne sait pas non plus d'quoi j'suis capable. Si lui n'a pas été loyal en m'attaquant par derrière, j'lui laisse la surprise de découvrir c'qu'il va s'passer quand ça va être à mon tour. Pour le moment, j'le laisse me manipuler comme une marionnette mais quand viendra sa chute, c'est moi qui m'ferait un plaisir d'lui chuchoter des mots doux à l'oreille. Au final, il me dégage d'une traite et se relève comme s'il ne s'était rien passé. En même temps pas con l'mec, il a fait en sorte qu'personne ne nous voit derrière les chaises. Son ingéniosité m'fait sourire jusqu'aux oreilles. J'me dépoussière les vêtements et me redresse à mon tour. J'prends mon temps pour rassembler mes affaires éparpillées par terre puis m'retourne vers lui avec c'même sourire satisfait sur l'visage. Un rire franc et bruyant sort d'mes entrailles pour que tout l'monde présent dans cet Open Space m'entende - j'ferais pas deux fois la même erreur que d'me retrouver face à lui seul - alors qu'mes yeux rieurs s'posent sur lui. J'prends un ton narquois et condescendant en même temps, tentant un genre au hasard. « Prends bien soin d'ta blonde Elijah, on n'sait jamais de quoi demain s'ra fait ! » J'lance un nouveau rire puissant, jusqu'à c'que la personne en charge d'l'immense pièce ne vienne à ma rencontre et m'engueule comme jamais. Il fronce sévèrement les sourcils et m'pointe la sortie du doigt en m'sortant une phrase du genre « Sortez tout de suite, vous gênez tout le monde ici ! Continuez comme ça et je vous envoie chez le directeur de l'université, cela va vous faire tout drôle ! » en voyant qu'c'est moi le trouble-fête avant de se tourner vers un Elijah silencieux et lui dire « Il en va de même pour vous, si vous restez ici vous ne faites plus aucun bruit. Respectez le silence et le travail de vos camarades ! » Comme je rigole encore un coup, cette même personne me presse vers la sortie directement. Aucune chance que j'puisse rester. Comme c'est bête, j'aurais tellement voulu encore embêter Elijah ! Tant pis...mais ça ne m'empêche pas d'regarder par dessus mon épaule et d'faire un d'mes sourires les plus machiavéliques. Une fois dehors, j'me dirige directement vers la patinoire pour me cacher dans un endroit familier. Si jamais il m'suivait, il risquait d'avoir une sacré surprise. Premièrement, la glace c'est mon élément. Deuxièmement, j'suis peut-être tout seul, mais c'est tellement simple d'appeler des renforts ! Bref, quoi qu'il en soit, j'vais devoir jouer les détectives et enquêter sur la vie d'ce pauvre mec. Sait-on jamais, j'pourrais trouver des infos croustillantes. Déjà sa vie en général mais aussi et bien évidemment son date.
Made by Neon Demon
Invité
Invité
Anonymous


"Little boredom can be a dangerous thing." [ft. Jayden] Empty
Re: "Little boredom can be a dangerous thing." [ft. Jayden], le Ven 15 Fév - 1:59







"Little boredom can be a dangerous thing."  
- Light Yagami



L'homme semble tout aussi ravi de mes idées. Au moins quelque chose où nous nous entendons. Il veut me passer les numéros? Pas besoin très cher, je saurais les trouver. Voit-il ça comme un signe de vengeance envers sa propre famille? Au moins du côté de son père. J'avais déjà cette idée en tête, le fils qui abandonne ses gosses comme le père de famille l'a fait. Je ne sais pas vraiment si c'est l'histoire exacte de ces Westwild, mais c'est comme pour tout; un homme qui bat ses enfants, ses enfants ont de fortes chances de battre les leurs, une femme qui boit comme un trou en fumant, ses enfants feront probablement la même chose, c'est dans les gênes dirons-nous bien que pour certains, ce genre de problèmes incite la progéniture à ne pas céder à la tentation. Et il continue à parler pour ne rien dire. Je l'écoute d'une oreille bien entendu mais ça repart aussitôt de l'autre. Lorsque ses phrases auront du sens je pourrais converser avec lui, jusqu'à ce qu'il en dise trop et que je passe directement à l'action. Son regard est satisfait mais tout aussi terrifié. Il pense avoir gagné la bataille d'un certain point mais il est loin d'avoir gagné la guerre. Je le relâche rapidement, gardant toujours un œil sur lui mais il revient à la charge, m'adressant presque des menaces, auxquelles je ne réponds pas. Encore faudrait-il qu'il parvienne à la trouver, d'autant plus qu'il ne sait vraiment pas à qui il aura à faire lorsqu'elle se trouvera en face de son nez. Mais ses ries et ses paroles se font un peu trop entendre au point que le gérant vient le mettre à la porte et me conseille presque d'en faire autant. Je le suis donc, lui partant dans une direction, moi partant à l'opposé. Il veut avoir sa peau ainsi que la mienne dans son biais et qui dit traquer, dit recherches, hors il ne risque pas de trouver grand chose. Je ne sais pas s'il pourra trouver quoique ce soit sur Poppy, dans tous les cas, avant même qu'elle ne s'en rende compte, je me chargerais de ce genre de détails, enlevant par la même occasion toute trace d'elle. Devrais-je lui en parler avant? Ne devrais-je pas? S'il veut jouer au plus détective, il semblerait que cela ne soit pas un bon point pour lui, ayant déjà quelques années d'avance dans ce domaine.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


"Little boredom can be a dangerous thing." [ft. Jayden] Empty
Re: "Little boredom can be a dangerous thing." [ft. Jayden], le Dim 17 Fév - 0:58

Little boredom can be a dangerous thing.
Eli & Jay

Je suis un boss en comédie
Mais je veux plus me servir de ce don
Si t'es pas con et que je t'aime pas
Tu peux le voir en 2 secondes
Si t'es con tant mieux pour toi
Joyeuse vie dans le monde merveilleux des fourbes
Je dis la vérité comme un enfant
Ça rend pas vraiment heureux mais ça défoule

Cette p'tite rencontre n'avait pas été si futile qu'ça finalement, j'ai appris quelques infos croustillantes que j'me ferais un plaisir d'utiliser à "bon escient". Si le p'tit Elijah est complètement insensible quand on mentionne ses parents ou qu'on pète son matos, il l'est bizarrement beaucoup moins quand on parle d'sa blonde. J'peux pas passer à côté d'l'occasion d'lui pourrir sa vie quand même, si ? Bah non, j'ai l'devoir d'le descendre plus bas que terre et j'ai bien l'intention d'savoir à quoi ressemble sa p'tite vie tranquille d'amoureux transi derrière sa face de cul, en plus d'avoir envie de la lui casser sa sale gueule. Si j'en ai fini pour l'instant avec lui parce qu'le gérant d'la salle me fout à la porte, j'ai clairement plein de "casse-couilles attitude" à revendre. J'suis d'une pêche d'enfer d'un coup, même les potes du hockey n'en reviennent pas qu'j'sois d'aussi bonne humeur pour une fois. J'en profite donc pour leur expliquer mon plan machiavélique d'la journée. Si vous voulez un p'tit indice, j'peux juste dire qu'il va pas être très content le Elijah de tomber face à nous. Tout s'passe une fois qu'l'entraînement prend fin. J'dis à mes partenaires d'se tenir à carreaux jusqu'à c'que j'leur envoie un message. A c'moment, ils pourront s'munir d'leur plus belle batte de baseball et d'leur plus puissant poing américain. Ça va être l'extase. J'ai pas rêvé si ardemment que quelqu'un s'fasse passer à tabac comme ça d'puis longtemps ! Dans tous les cas, c'est moi qui donne l'signal mais d'abord j'pars en reconnaissance sur l'terrain. Dès qu'les cours s'finissent, j'suis discrètement Elijah jusqu'à c'qui semble être son lieu de travail. Dès lors, j'envoie un message à ma bande pour qu'ils s'tiennent prêts dans les environs mais j'laisse Elijah faire son taff tranquille avant qu'les choses sérieuses commencent. Il doit bien être 21h passé quand il décide enfin d'montrer le bout d'son nez dehors. J'le laisse marcher quelques mètres avant d'lui tomber dessus. « Eh beh dis donc, ça f'sait longtemps Elijah ! » J'le vois soupirer et rouler des yeux, excédé d'me revoir encore une fois, avant qu'il ne sourit comme il l'a fait cet après-midi. C'est ça qui déclenche tout, ça m'rend encore plus vénère qu'j'l'étais déjà. D'un coup, je crie dans la nuit. « C'est bon les gars ! » Une dizaine de mecs sortent de l'ombre, prêts à sauter sur leur proie. Quand j'vois qu'la mine d'Elijah s'renfrogne, j'souris. Il sait parfaitement c'qui va lui arriver mais il sait aussi pertinemment qu'il pourra rien faire contre nous. « A mon tour d'attaquer lâchement, dis-je avec un énorme sourire. » C'est l'signal, et on lui tombe tous dessus. Les coups s'enchainent, mais c't'enculé sait quand même bien s'protéger. Les bras en carapace pour qu'on puisse pas trop attaquer son visage, j'fais signe aux miens d'sen prendre plus à tout c'qui est côtes, bide et articulations. Ouais, on l'tabasse dans les règles de l'art, là où ça fait l'plus mal. Quand j'vois qu'il est bien amoché et qu'il bouge presque plus, j'fais signe aux mecs d's'arrêter. J'profite du silence pour m'griller une cigarette puis du spectacle devant mes yeux : Elijah, recouvert d'blessures et à moitié mort. J'souris, puis m'agenouille près d'lui pour lui susurrer quelques mots à l'oreille comme il l'avait fait plus tôt. « Bonne nuit Elijah. La prochaine sur ma liste tu sais très bien qui ça s'ra. » J'lui recrache ma fumée dans la gueule avant d'me relever. Comme pour clôturer la baston, j'lui donne un bon coup de tibia dans l'ventre, juste pour le fun, avant d'lui lâcher un gros mollard dessus. Quitte à l'humilier, autant l'faire bien. Ensuite, j'tourne les talons, seule la lumière d'ma clope éclairant notre chemin. Avec la lumière, on peut voir un sourire s'dessiner sur mes lèvres. J'sais à qui j'dois rendre visite quand j'l'aurais trouvé... Mais pour l'instant ma source d'lumière s'éteint peu à peu, la nuit nous engloutissant entièrement. Nous n'sommes plus qu'des ombres repartant aussi vite qu'nous sommes arrivées.

TO BE CONTINUED

Made by Neon Demon
Contenu sponsorisé


"Little boredom can be a dangerous thing." [ft. Jayden] Empty
Re: "Little boredom can be a dangerous thing." [ft. Jayden], le

"Little boredom can be a dangerous thing." [ft. Jayden]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2019-