AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Remise en question [ft. Poppy]


Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Remise en question [ft. Poppy], le Mer 30 Jan - 1:01







Remise en question.



Moto, boulot, dodo. C'est à ça que se résumait mes journées. Charlie était partie et avait été remplacé par Poppy, ce bout de femme qui vient maintenant squatter ici depuis un assassinat important. Pas une grosse perte, je ne dirais pas ça mais je n'ai même pas été payé pour ça bien que ça devrait changé vu que j'ai repris mon activité malgré que j'ai promis de ne pas recommencer à ce cher Jason Butler. Je suppose qu'on ne peut pas réellement échapper à son destin et l'histoire écrite actuellement se passe dans ma salle de bain, dénudé, paré à aller dans la douche avant d'avoir le corps nu de Poppy sous les yeux. Je ne saurais dire pourquoi je ne bouge pas. Mes yeux sont posés sur elle mais je ne la regarde pas. C'est le vide, c'est flou, il n'y a qu'une silhouette qui semble avoir bien changé depuis la dernière fois. Elle a beau avoir une tête d'enfant, finalement, c'est une femme. Je referme le rideau malgré que je reste derrière sans broncher et pars vers le miroir de la pièce. Aurais-je finalement tenté de flirter avec une personne que je peux avoir, si tel était mon souhait? Sans avoir de problèmes bien qu'il ne vaille mieux pas que j'ai une petite-amie, ce genre d'individu pouvant être une arme comme un otage? Même si je serais le premier à dire de la faire sauter pour leur montrer qu'elle m'est complètement égal? Il semblerait bien. "Tu as quel âge? Tu t'appelles bien Poppy au moins?" Ne sait-on jamais. "C'est ta jumelle car vous passiez la majorité de votre temps à traîner ensemble?" Comme deux vieux amis qui passent leur vie côte à côte?

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Mer 30 Jan - 1:23






 





La douche, mon moment préféré de la journée. Sentir l’eau chaude qui coule le long de mon corps, entre mes seins, entre mes reins. Ce doux moment intime et solitaire qui peut rapidement se transformer en véritable partie de plaisir lorsque l’on sait s’y prendre. Ce moment génial qui peut être ruiné en un instant, comme Eli vient de le faire en ouvrant le rideau et ses yeux aussi grands que des portes de monastères. Il reste là, à me regarder. Je me tourne un peu, lui montrant mes fesses plutôt que le devant. Les sourcils froncés, je le regarde me fixer un moment avant de réaliser qu’il est lui aussi nu, j’articule lentement mais avec un ton sec. « Tu veux de l’aide pour me mater ? » Je ricane avant de le voir fermer le rideau. Il a l’air à l’ouest ce joli brun aujourd’hui. Alors que je me rince le crâne, j’entends ses questions me parvenir avec un étonnement qui me surprend à mon tour. « Mais, Eli. T’as bu ou quoi ? » Je sors ma tête pleine de mousse pour le regarder devant le miroir, je ne vois que ses fesses mais je m’inquiète surtout pour son état mental. Un sourcil haussé. « J’ai 23 ans, comme la semaine dernière. » Mes deux sourcils sont remontés à présents. « Poppy Jane Fisher, comme la semaine dernière et celle d’avant et d’encore avant. Tu sais très bien que je déteste ce prénom.» Je me rince l’autre côté de la tête avant de la ressortir. « Surtout vu la ressemblance frappante et le fait qu’on soit deux véritables garces. » Je m’enroule dans une serviette et lui jette la sienne. « Je n’veux toujours pas voir ton vers de terre, sunshine. » Je souris en coin et m’asseyant sur les toilettes. « Il me semblait qu’on avait dit non à la drogue dans la maison, Eli. » Je le taquine en essuyant mes jambes et en enroulant ma tête dans une serviette. « T’as eu une drôle de journée ? »

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Mer 30 Jan - 20:06







Remise en question.



Qu'est-ce que j'ai foutu dans ma vie pour perdre la boule comme ça? Déboussolé. C'est bien le mot. Un jour elle a 17 ans à mes yeux et c'est une gosse et le lendemain par je ne sais quel miracle, je ne sais pourquoi je me l'imaginais comme ça, maintenant elle a cinq ans de plus avec des formes que beaucoup d'hommes apprécieraient. Toutes ses paroles n'étaient-elles que mensonge? Est-elle encore vierge? A-t-elle, avons-nous réellement tuer son père ou quelqu'un de random? Non, Elijah, non Cayden, non Dawson, peu importe qui tu es, tu n'es pas fou. Juste à côté de la plaque pour je ne sais quelle raison. Pourquoi est-ce que je me suis forgé cette image? Pour ne pas être atteint et me faire une raison, pour me dire qu'elle ne me plait pas et qu'un amour ou peu importe est complètement inimaginable? Je me passe de l'eau froide sur le visage tout en entendant ses réponses. Elle me balance une serviette, je l'enroule autour de ma taille avant de passer devant elle pour me doucher. Durant des heures. Je crois que j'en ai besoin. Je ne prends même pas le temps de répondre, je tourne l'eau froide à son maximum et reste dessous comme un con. "Je peux rester seul?" C'est vrai que je galère à dire ces quelques mots mais j'attends patiemment que la porte se referme derrière elle. Un peu plus prés, non pas des étoiles mais du mur, c'est ma tête qui vient se cogner dessus, à plusieurs reprises, comme un robot qui reste bloqué dans son coin. Du savon, un gant et tout ce qu'il faut pour être propre, je prends littéralement 20 minutes pour me sécher et m'habiller. Elle m'a vu nu. Je l'ai vu nue. Cette histoire va beaucoup trop loin. J'ouvre la porte lentement après m'être fringué et avance dans l'appartement tel un zombi. Je ne trouve même plus l'appétit. Un main sur le visage, je soupire et m'assois dans le canapé. "T'as fait quoi de ta journée?" Je suis complètement ailleurs. Ramenez moi sur Terre, ça en devient presque infernal. "Pourquoi je l'ai prise pour une môme de 17 ans bordel?" Est-ce que je me mets à parler à voix haute ou était-ce bien la petite voix qui parle dans ma tête? Bordel. Aidez-moi.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Mer 30 Jan - 22:54





 





La tête enroulée dans la serviette, je la relève en voyant Eli se diriger vers la douche et me demander s’il peut être seul. « Oui, pardon. » Je baisse la tête et j’ferme presque les yeux en sortant de la salle de bain. Après l’avoir vu nu, je ne dis pas que la vue m’était désagréable mais quand on sait que ni lui, ni moi n’aimons le contact, ça aide. Je referme la porte derrière moi, me dirigeant dans ma chambre – anciennement celle de Charlie, qui a laissé tout en plan d’ailleurs -, je me pose sur le lit un petit peu. Histoire de sécher tranquillement. J’entends des coups dans la douche et j’arque un sourcil en me demandant ce qu’il fout. Ca ne m’étonnerai pas qu’il commence des travaux de rénovation en restant sous la douche mais ça me paraît tout de même bizarre. Le bruit ne se calme pas mais je met mon casque pour écouter la BO de Dark.

Une vingtaine de minutes plus tard, je suis dans le salon, un livre ouvert sur les genoux, emmitouflée dans un énorme pull noir et un leggings qui me sert de pyjama. Eli sort de la douche, habillé. J’hausse un sourcil en le voyant marcher au ralenti, lui qui est toujours si vif. Il vient dans le canapé et je pose mon livre sur la table basse. Sa question me fait sourire. « J’ai disséqué un corps humain et j’ai étudié les marques de strangulations. Toi ? » Il a vraiment l’air de ne pas être dans son assiette quand l’autre question arrive sur la table. A qui il parle ? « Eli ? » Je me rapproche, ayant entendu sa question indirecte. « Tu crois que ça pourrait être le poison dans les sabres ? » Je soupire. Cette histoire est du passé, certes mais elle reste tout de même conséquente. Un homme est mort, mon père. Ma sœur s’est fait adoptée par quelqu’un parce que je ne pouvais pas le faire. J’habite chez Elijah et la maison familiale est en vente.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Jeu 31 Jan - 23:52







Remise en question.



Le même regard vide, peu importe qu'elle soit à côté de moi ou pas. Elle me répond, je rame comme un ordinateur et son réseau. "Ha euh... Oui." lui répondis-je, ayant en fait oublier la question de base. "De quoi on parlait déjà?" lui demandais-je en me retournant vers elle avant de revenir à ma place. Je n'arrive même plus à la regarder dans les yeux. Sa soeur s'est bien foutu de ma gueule et comme un abruti je l'ai cru. Dix-sept ans et jumelles, mais on m'a fini à la pisse ou quoi? Je ne me reconnais pas. "Non, c'est du passé ça. Aucune drogue ne dure aussi longtemps sauf si on la prend à maintes et maintes reprises." Par contre ça, je l'ai bien entendu. Allez savoir. J'aspire profondément avant de tout relâcher. Je me lève et m'approche d'elle, me maintenant sur le canapé tout en la regardant avant de m'accroupir et l'embrasse, passant ma main sur sa joue et je me recule. "Et merde." m'exclamais-je. Lorsqu'elle était jeune, je ressentais de la gêne, de la honte, une envie presque de gerber malgré le plaisir que j'avais pris mais là, tout était différent. Je pourrais presque dire que j'en ai envie. Je pars dans la cuisine, attrape un bouteille de vodka en essayant de ne pas me rappeler de la cuite avec Esvir qui me remonte dès que cette odeur me passe sous le nez mais je la referme aussitôt et la pose pour l'échanger contre une bouteille d'absinthe. Il me faut quelque chose de fort. Un verre à pied pour se la jouer distinguer, je la remplis et le bois cul sec, avec beaucoup de difficulté. Pourquoi j'ai ça moi? Je déteste l'anis. J'en reprends un autre et en enchaîne un troisième. Quelle erreur. Je sens au plus profond de mon être que c'est en train de m'affaiblir. J'avance vers le canapé en titubant et reviens vers Poppy pour l'embrasser. Bordel, que ça fait du bien. Je me mets à rigoler sans raison. "Bon sang, que tu sens bon, on dirait de la tulipe à la cannelle. Si j'étais un lapin j'en boufferais à la pelle." Je feins de me casser la figure à cause de la table basse que je n'ai pas vu sur mon chemin et me laisse naviguer vers la fenêtre, l'ouvrant pour prendre l'escalier de secours pour monter sur le toit. Et merde, il fait froid. Je redescends difficilement, allant chercher un plaid et un paquet de tabac puis y repars, m'allongeant sur le toit tout en regardant les étoiles. Puis quelque chose d’inhabituel. Je me redresse, regarde la partie inférieure de mon corps et m'étale une fois de plus. "Putain. Je bande." m'exclamais-je à voix haute, pensant aux choses horribles de la Terre, sortant une cigarette de mon paquet, que j'allume bien entendu, à l'envers. "Pourquoi ça tire pas bordel?" Je renifle, passe ma langue sur mes lèvres. Suis-je réellement en train de pleurer à cause d'une clopinette?
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Ven 1 Fév - 0:22






 





J’hausse les épaules quand je l’entends me parler des drogues. C’est vrai qu’elles ne durent pas aussi longtemps dans le corps. Je suis conne, j’aurais sûrement dû le savoir pour mes études. Je me passe la main sur la face. Eli le zombie se lève et vient s’accroupir près de moi. Je pose mon livre sur mes genoux alors que je sens ses lèvres se poser sur les miennes. Le mouvement est tellement surprenant venant de lui que je reste interdite, les yeux écarquillés. Sa main passe sur ma joue mais moi je le regarde faire avant de l’entendre râler. D’une petite voix, je demande. « Euh.. Il te prends quoi là ? T’as bouffé du lion ? » Il se lève et revient avec une bouteille d’absinthe. Je n’ai jamais vu Eli boire et je dois bien avouer que son comportement me choque. Il prends un, puis deux, et trois verres, sous mes yeux. La bouche ouverte, je le regarde faire. « Mais Eli ! Mais tu vas te calmer, bon sang ?! Il t’arrives quoi ? » Il revient vers moi, titubant comme un ivrogne. Les sourcils froncés, je laisse ses lèvres se poser contre les miennes, encore une fois. Je le laisse faire, me laissant aller à mon tour. J’ferme les yeux le temps d’une seconde avant de l’entendre. J’éclate de rire. « Une tulipe à la cannelle, d’accord. J’veux sentir. » La seconde partie de sa phrase me laisse sur le cul. Je marmonne : « Pourquoi t’es pas un lapin, putain. » Je jure devant son incapacité à exprimer les choses clairement, toujours à me les laisser deviner.

C’est le pompon sur la Garonne. Il sort par l’escalier de secours en haut de l’immeuble. Je me relève quand je le vois redescendre pour prendre de quoi vivre en haut. « Eli, attends ! » Il attends rien du tout, ce con. Je soupire en prenant mes clopes et mon écharpe. En montant, je l’entends s’exclamer qu’il bande et je reste interdite. Clignant des yeux plusieurs fois avant d’oser monter encore une marche. J’arrive sur le rooftop. Eli pleure et je le regarde d’une drôle de manière. Je viens me poser contre lui, effaçant la larme qui coule sur sa joue. « Elle est à l’envers ta clope. » Je la retourne et je la remet dans sa bouche. « Je peux savoir ce qu’il t’arrive ? Pas que je n’aime pas que tu m’embrasses, hein. Simplement que j’ai l’impression que le fait de m’avoir vu à poil t’a… comment dire.. changé ? » Je pointe son entre jambe du doigt en allumant ma clope. La bosse est encore bien présente.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Ven 1 Fév - 0:41







Remise en question.



Des voix. J'entends des voix. Qui me disent d'arrêter mais je n'en fais qu'à ma tête. Non, laissez-moi faire, je suis complètement conscient ou du moins je crois l'être, je ne sais pas trop, c'est comme si mes faits et gestes étaient contrôlés par une force surhumaine. Un Superman de la pensée. Un Hulk des temps modernes. Calmez-moi je vous en prie mais non s'il vous plait, laissez moi aussi planer. Poppy me rejoint sur le toit, je le sens juste lorsqu'elle m'essuie mes larmes. "Ah mince, il commence à pleuvoir." lui dis-je en faisant une référence à FMA. "Si, il pleut." lui dis-je avant même qu'elle ne réponde quoique ce soit. Elle retourne ma clope, je l'allume et recrache la fumée en fermant les yeux avant qu'elle ne s'inquiète pour moi. Un bruit incompréhensible sort de ma bouche, ce genre de son qui dit qu'une personne est complètement torchée. "T'es une femme bordel. J'suis heureux pour toi." lui dis-je un grand sourire aux lèvres. Ca n'a absolument aucun sens. Mais je suis content, sérieusement. Elle a grandi la petite, et c'est grâce à moi, à la vie qu'elle mène et va mener grâce à moi. Je me sens fier, comme si j'étais papa ou une connerie du genre. Imaginez comme la vierge marie elle finit enceinte. Et merde. J'suis censé faire quoi moi maintenant? Mon sourire s'efface et des larmes coulent pour aucune raison. L'alcool, ça doit être ça. "J'veux pas être un père pour toi." lui dis-je. Elle ne doit absolument rien comprendre à ce qui se trame et je ne saurais même pas lui expliquer c'est comme si tout partait en vrille, tout commence à tourner. J'me fais presque aspirer par un trou noir, ce qui fait s'envoler ma clope qui roule jusqu'à tomber. Et merde. "Embrasse moi. Tue moi de baisers." lui dis-je en montrant mes lèvres comme pour en recevoir. Et merde. Ça ne va pas arranger mon érection ça. Comment je la dégage? En me branlant? Hors de question? En me faisant branler? Encore moins. "Mets moi un grand coup dans les couilles s'il te plait. Je t'en supplie oh bordel." m'écriais-je. Peut-être que ça va marcher.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Ven 1 Fév - 0:58






 





Apparemment, ou du moins, selon Elijah, il pleut. Je tends la main mais je ne sens rien, c’est juste lui qui pleut des yeux. Je ricane en le regardant tandis que les larmes ne cessent de couler sur ses joues. Bordel, qu’est-ce qui arrive à Sunshine ?! Je lui tourne sa clope tandis qu’un torrent larme découle de ses yeux vers le toit. Putain mais dans quel état il est. Je l’entends baragouiner. Il est heureux pour moi parce que.. je suis une femme ? Un sourcil haussé, l’autre arqué, un sourire mi-amusé, mi-interdit sur le visage. Putain mais qu’est-ce que c’est que ce délire ? Il part dans ses pensées et je reste choquée, j’observe le ciel en face de nous. Il brise le silence par une connerie. Je ne comprends rien mais je l’écoute. Je sais juste que l’absinthe c’est encore 40 et 90 % d’alcool. Je crois même que celle qu’on à en bas, elle en possède 70. Je soupire. « Eli, t’es bourré. » Il est bourré. Il peut me dire autant de fois qu’il veut le contraire, il l’est. Il chiale comme un gosse et il dit de la merde. C’est un gosse, bourré qui plus est. Il veut que je l’embrasse mais c’est l’alcool qui parle. « Nop, je t’embrasserais quand tu ne seras plus saoul. » Ou alors que je le serais moi aussi. Une autre proposition, plus hard. « Mais ça va pas dans ta tête ?! » Ma main s’écrase sur ma face dans un éclat de rire. Il crie en plus ce con. « Tu veux pas rentrer ? On s’met devant un film, tranquille et je te fais un burger à la Eli ? » Normalement, la proposition devrait fonctionner. Je me lève en attendant de le voir se lever à son tour mais il ne bouge pas. « Allez ! » Je lève les bras pour lui dire de venir. « Promis, je les fait dégouliner de fromage. » Le Elijah est un animal très spécial, fasciné par le fromage, il refuse rarement l’appel de ce produit laitier.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Ven 1 Fév - 1:16







Remise en question.



Je rigole et pleure en même temps, un son bizarre en ressort. "J'suis pas bourré, juste un peu saoul. Oh ouais, viens on va mettre de la bossa-nova dans le salon." lui dis-je mais je ne bouge pas. C'est bien la peine de faire des propositions. Je prends une mine boudeuse lorsqu'elle refuse mes avances. Tant pis, c'est moi qui lui ferais des bisous quand j'aurais la force de me lever ou de faire semblant d'être vivant du moins. Mais la belle se met à rire alors que je veux juste débander. Moi je veux juste la protéger de mon anaconda et elle, elle se paie ma tête. "J'aime beaucoup la mélodie de ton rire." lui dis-je un sourire aux lèvres, reniflant tout en passant une main pour sécher mes larmes. C'est le froid sinon, je ne vois que ça. La dame me chauffe, m'excite, tente d'avoir le contrôle sur moi. Une dominante et moi, comme le dominé que je suis, j'hoche la tête mais ne me relève pas. Elle me parle de fromage, je tente de bouger mais tout bouge à une vitesse pas possible. On rentre à l'intérieur, j'agrippe les barreaux car il en dépend de ma vie quand même et m'étale à l'intérieur. "J'ai envie d'to..." lui dis-je dans une voix presque inaudible.  Mais je suppose que des burgers, ça peut être bien aussi, ça sera mieux que rien. Je rampe, le cul vers le haut, les jambes qui poussent le poids de mon corps et je continue ainsi jusqu'au canapé, m'agrippant à ce dernier pour me relever et m'allonger de tout mon long, prêt à m'endormir sur place.

Le soleil dans la gueule. Un mal de tête qui résonne comme un tambour. Je braille, je gémis. "POPPY." me mis-je à crier dans l'appartement. Probablement le meilleur des réveils pour elle si elle n'est pas déjà partie en cours. Merde. Je suis en retard au boulot. Tant pis, journée de repos pour moi, c'est moi le patron maintenant, j'fais ce que je veux et là, c'est vraiment pas le moment pour aller taffer sur des organisations de soirées ou d'événements. Ça attendra et si c'est vraiment important ils appelleront ma ligne privée. Je me lève rapidement mais regrette immédiatement mon choix et traîne les pieds jusqu'à la salle de bain, faisant couler un bain froid. "Poppy..." Je gémis, prenant avec moi un bac de glaçons et les fous dans la baignoire. Je me désape mais reste en caleçon, prends un médicament et me glisse dans l'eau. "Rejoins moi." lui dis-je. Les bains en bonne compagnie me manque ceci-dit. Pourquoi Charlie est partie? Je ne me la poserai jamais assez cette question.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Ven 1 Fév - 1:28






 





Je peux toujours l’attendre pour mettre de la bossa-nova dans le salon. L’animal s’est étalé dans le canapé comme une antilope morte après avoir bouffé trop d’herbe. Je le laisse là, le temps de la nuit.

Au petit matin, alors que mon réveil sonne à 7h, je me lève pour voir s’il est toujours présent dans le salon. Effectivement, il dort comme un âne mort. Je souris en le regardant baver sur le canapé. Ce qu’il est mignon. Pourtant, ses compliments de la veille tournent dans mon crâne comme un vieux vinyle rayé. « J’aime la mélodie de ton rire » Je souris en coin, je sèche pour le surveillé comme il a pu le faire quand je suis arrivée chez lui à l’improviste. Je vais me remettre dans le lit. Posant mon masque de nuit sur mes yeux. « Tu sens bon, on dirait de la tulipe à la cannelle. Si j’étais un lapin, j’en boufferai à la pelle. » Je me rendors sur ces belles paroles. Quelques heures plus tard, le cri de mon prénom me fait sursauter dans le lit. Avec la même hargne, je gueule. « QUOI ?! » Il est en retard au boulot et je le sais parce qu’il est 11h30. J'enfile mon grand t-shirt par dessus une culotte. Je soupire en traînant des pieds jusqu’au salon. J’attrape deux tasses de cafés. Une pour moi, une pour lui. Mais je vois le ver de terre se faufiler dans la salle de bain en gémissant mon prénom avec un bac à glaçons dans les bras. Qu’est-ce qu’il fout encore ? Je traîne mes chaussons dans la salle de bain quand je l’entends me demander de le rejoindre. Il est en caleçon dans de l’eau gelée. Je ricane. « Moi ? Dans ce bain. Jamais. J’aime la chaleur et les flammes de l’enfer, Eli. » Je lui ramène sa tasse de café et je viens embrasser son front. « Tu te souviens de ce que tu m’as fait, et dit hier soir ? » Son air con me fait rire. « Tu m’as embrassé, deux fois. » Je lui dis ou pas ? Une gorgée de café pour le courage. « T’as bandé aussi. »

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Ven 1 Fév - 1:40







Remise en question.



La belle semble être là. Soudainement le son de sa voix ne parait pas aussi mélodieux dans ce genre de situation. Qu'est-ce qui m'a pris bon sang de lui dire des choses comme ça? J'étais bourré, c'est elle-même qui l'a dit et peut-être qu'elle avait raison au final. Elle vient dans la salle de bain, me passe une tasse de café et j'en prends quelques gorgées avant qu'elle décline mon invitation. "Si Madame est difficile en plus oh la la." râlais-je en enlevant le capuchon et commencer à verser de l'eau bouillante dès lors que le niveau d'eau froide est assez bas. "Ce que j'ai dit... rapidement, t'embrasser aussi et j'en suis désolé, vraiment." lui dis-je en reprenant du café avant qu'elle m'annonce une autre nouvelle. Je le recrache dans la baignoire. J'ai bandé. J'ai réussi à faire ça. Je tourne ma tête vers elle, des grands yeux de hiboux sur le visage. "Ha ça, c'est impossible. Ca ne m'arrive pratiquement jamais." lui dis-je. Je fronce les sourcils. Comment ça j'ai bandé? Elle se fout encore de moi. Je soupire. "Bon, les bains au café, j'espère que c'est ton truc hein. Tu viens maintenant?" lui dis-je en tapotant l'eau pour la faire venir. Ca me tourne en tête. Qu'est-ce qui a bien pu changer pour que ce truc durcisse? "On a fait quoi hier, toi et moi?" lui demandais-je en arquant un sourcil. "T'as aimé au moins?" lui demandais-je, sachant pertinemment que ça peut porter à confusion. Si elle dit oui, c'est qu'on a rien fait de plus que de s'embrasser, si elle dit non, c'est que sa première fois a vraiment dû être pourrie. Après, elle ne me regarderait pas ainsi, si? "Tu veux qu'on recommence?" J'insiste. Donnez-moi des réponses.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Ven 1 Fév - 1:54






 





Assise, près de la baignoire. Je raconte à Eli ses exploits de la veille. « T’as rien dit de mal. Tout va bien. » Les baisers et le fait qu’il ait bandé, visiblement, l’un le choque plus que l’autre. Il recrache sa gorgée de café dans l’eau et je ricane. « Je t’assure que tu l’as fait. T’étais surpris aussi. » Je mets mon doigt dans la baignoire pour voir si l’eau est bien chaude. L’eau est aussi chaude que celle du Styx. Monsieur s’impatiente. « Oui, roh. J’arrive. » Je passe une jambe, puis l’autre. L’eau chaude me fait du bien quoi que je préférerais être nue dedans. Le t-shirt blanc devient rapidement transparent lorsque je met ma tête sous l’eau et que je la ressors. Je ramène mes genoux devant moi. Je reprends ma tasse entre mes doigts. « Hier, t’es rentré quand j’étais sous la douche. T’as ouvert le rideau. J’étais à poil et toi aussi. » Je prends une gorgée. « Je suis sortie, t’as pris ta douche, t’es venu m’embrasser une première fois, t’as pris trois shots d’absinthe et tu m’as encore embrassé. » Je ricane. « T’es monté sur le toit, t’as bandé, t’as pleuré aussi. Je t’ai demandé de descendre et tu l’as fait mais tu t’es étalé dans le canapé, mort de fatigue. » Je souris en coin avant de rire. « Tu m’as aussi dit que je sentais bon. La tulipe et la cannelle. » Je ris de plus belle avant de plonger mon regard dans le sien. « Oui, j’ai aimé sentir tes lèvres sur les miennes, même si j’étais surprise. » Je bois un peu de café en le regardant avec ses cheveux dans un désordre total. Si je veux recommencer ? J’arque un sourcil. « T’as envie toi ? » Je demande, j’veux pas qu’il se force. Je mets mes jambes contre le rebord de la baignoire et je fais tremper mes épaules dans l’eau chaude. « Je suis pas aller en cours pour toi ce matin. J’avais peur que tu sois dans le mal. »

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Ven 1 Fév - 15:05







Remise en question.



La chose, la femme, cet être du mal comme diraient certains rentrent enfin dans la baignoire. en général, lorsque les gens veulent se faire prier, je les laisse faire et ne réagis face à ce qu'ils attendant mais elle, c'est différent. Elle me raconte l'entendu de la soirée, j'hoche la tête comme s'il s'agissait d'un grave problème. "Bon, ça aurait pu être pire en fait." répondis-je bien que la seule information qui me reste en tête c'est que j'ai bandé. Peut-être que je ne suis pas si malade que ça en fait, que peut-être une personne sans désir peut malencontreusement en ressentir. Allez savoir. Je crois que je vais devoir consulter pour avoir plus d'informations à ce sujet. Je n'ai jamais réellement cherché à en savoir plus. J'voulais pas coucher ni voir de corps nus, j'me suis juste dit que j'étais extrêmement pudique et que de toute façon, j'avais mieux à faire que ces conneries. Mais dans ses propos, elle me confirme que nous n'avons rien fait et ça me rassure. J'me serais senti violé autant dans mon intimité ou mon moral que physiquement. "Seulement si toi, tu en as envie." Non, je ne me mouille jamais, il n'y a pas de mal à ça si? Poppy s'allonge presque dans la baignoire et son t-shirt blanc marque la forme de ses formes? C'est vrai qu'elle est potable quand même. Comment n'a-t-elle jamais pu avoir quelqu'un? Je baisse les yeux lorsqu'elle me dit qu'elle n'est pas allée en cours. "Faut pas te déranger pour moi. Dans le pire des cas, à mon réveil, je serais parti chier un bon coup accompagné d'un coulis de vomi mais rien de plus." Je ne bois pas souvent mais je me connais tout autant. "Me mets pas avant tes projets ou ta vie, d'accord? Toi avant tout. Tu t'en fous de moi. J'suis un grand garçon après tout." lui dis-je droit dans les yeux, insistant sur ce fait. Je la regarde sans vraiment la regarder, me concentrant plus sur les traits de son visage que sur le reste. En bon copains, c'était le bon vieux temps. "T'as fait quoi toi du coup?" demandais-je poliment. Je l'abandonne, lui gâche la soirée et je ne dois rien dire de plus. Je la regarde de haut en bas avant de plonger mes yeux noirs dans les siens, mon mug en main, prenant quelques gorgées. "Dis m'en plus sur toi. Je connais presque rien si ce n'est que t'as buté des gens, que t'as une soeur, que tes parents sont morts et que t'avais un crocodile. Ta vie ne se résume pas à ça donc... Je ne sais pas moi, raconte moi tes petites manies, tes habitudes, des choses que des gens en temps normal ne connaissent pas sur toi." lui demandais-je en haussant les épaules.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Sam 2 Fév - 2:52






 





Eli se tient devant moi, il doit avoir la tête dans le cirage mais je lui raconte ce qu’il s’est passé hier soir. Lui et ses frasques. Je souris en coin quand il me dit que ça aurait pu être pire. Je ricane légèrement. « Oui, c’est sûr. » La notion de pire entre nous, elle équivaut sans doute au fait de baiser étant donné que la limite pour les gens normaux est de tuer quelqu’un. Est-ce que j’ai envie de l’embrasser, encore ? Je réfléchis un instant avant de me rapprocher et de poser mes lèvres contre les siennes. Je chuchote contre celles-ci. « Je crois. » Mon corps s’écarte du sien et je viens me reposer au fond de la baignoire, je me lèche les lèvres. Le goût du café est différent sur ses lèvres et j’apprécie la saveur qu’il possède. Je m’installe correctement, laissant mes épaules traîner dans l’eau chaude. Il me regarde, droit dans les yeux et je souris. « Très classe, sunshine. » Je ricane avant de reprendre une gorgée. Le tableau dépeint à le don de me dégoûter légèrement et de m’amuser d’avantage. Son regard devient perçant et je l’écoute. « Je le sais, Eli. Maintenant, t’étais dans un sale état hier soir et à sept heures, t’étais en train de baver sur le canapé comme un morveux. » J’hausse les épaules. « Et j’avais pas envie d’y aller ce matin. J’voulais rester à la maison. J’suis fatiguée. » Je reprends ma tasse de café avant de refaire couler de l’eau chaude. Je me gèle le cul dans cette baignoire. En même temps que je tourne les robinets, je réponds au brun. « Je me suis mise dans le lit, j’ai lu un peu avant de me coucher et voilà. » Je souris en coin. Ses yeux plongent dans les miens. Son regard aussi noir que deux onyx, je souris en venant près de lui. Je passe de chaque côté des siennes, je laisse mes cheveux flotter dans l’eau brûlante et je referme le robinet. Il me pose beaucoup de questions ce matin. « Mes petites manies ? » Un instant, je réfléchis. Est-ce que j’ai le droit de m’ouvrir à lui comme ça ? Est-ce que ce n’est pas risqué ? Oh et puis merde. « Je bois un thé dès que je rentre ici le soir, systématiquement. Je replace toujours les trucs dès qu’ils ont bougés de trois centimètres, ou moins. J’aime les plannings car je peux restée ordonnée. » Je souris en coin. « J’adore les bougies et les regarder danser pendant des heures. Je peux rester la nuit à regarder les étoiles. Je ne suis jamais tombée amoureuse. » Je réfléchi encore un peu. « J’adore les comédies romantiques d’adolescentes débiles.  » Petit sourire en coin. « J’adore tes lèvres parce qu’elles sont douces. » Je ricane. « Je crois que mon plat préféré, c’est tes hamburgers depuis que je suis arrivée ici. » Je m’avance vers lui, je chuchote presque. « J’ai un diable tatoué dans la nuque et ça, personne ne le sait à part toi. »

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Sam 2 Fév - 19:34







Remise en question.



La belle vient déposer un énième baiser sur mes lèvres et cela me fait sourire. A croire que j'y prends réellement du plaisir sans vouloir le reconnaître. C'est complètement idiot et insensé. Pourquoi dès lors où j'ai la possibilité d'être avec un être que j'apprécie, je me sens dans l’obligation de tout envoyer valser et de rester en retrait? Ne puis-je pas trouver simplement le bonheur vu qu'apparemment l'amour fait parti de ces choses du quotidien pour être heureux? Ce ne sont même pas des questions à poser sachant qu'il n'y a absolument aucun sentiment entre elle et moi, du moins, pas à ma connaissance bien qu'elle m'intrigue et me perturbe. Je tente de me redresser dans la baignoire pour me rapprocher d'elle et l'embrasser à mon tour mais rien que de voir son corps presque nu sous les yeux me fait revenir rapidement à ma place, attrapant presque avec gêne sa main pour un déposer un baiser. Recommence. C'est ce que j'aimerais lui dire à la place de ça mais il faut que je me fasse une raison, même si j'ai eu le malheur d'y croire un instant, ce n'est vraiment pas pour moi. Les yeux au ciel lorsqu'elle me dit qu'elle voulait en gros rester avec moi. "Qu'est-ce qui t'épuise autant dis moi?" La perte de sa sœur bien que cette dernière ne soit pas encore morte? Les cours? Sa santé mentale est peut-être un peu fragile, qui sait? Mais la voilà partie sur autre chose. Je souris, l'entendant déballer toutes ses petites habitudes. En vivant avec quelqu'un c'est une chaise qui est bon à savoir. "Et merde, une maniaque à la maison. Je vais pas supporter qu'on touche à toutes mes affaires." lui dis-je en lui souriant avant de me pencher vers elle. "Viens, mets toi dos à moi que je vois ton tatouage. Et genre ta sœur ne l'a jamais vu?" Une raison pour la voir un peu plus dénudée ou juste de la curiosité? Elle a vu le mien et peut encore le voir maintenant, pourquoi je n'aurais pas le droit de savoir à quoi il ressemble? "On essaiera de faire d'autres plats quand même, ça va être énervant pour toi de manger tous les jours la même chose." continuais-je à rebondir sur ses petites anecdotes avant de poser mes mains sur ses épaules et de l'allonger petit à petit vers moi, en douceur, pour ne pas me brusquer moi plus qu'elle. Je prends ma respiration dès lors que son dos commence à frôler mon torse et je ferme les yeux. C'est vraiment bizarre comme sensation. J'ai l'impression d'avoir une ventouse permanente sur moi mais je me dis que les fétichistes de ce genre de choses s'y sont bien habitués donc pourquoi pas moi? Oui, je tente de me trouver des raisons d'apprécier ça et alors? "Ton péché mignon? Histoire que si ça ne va pas fort, je sache quoi te ramener pour ne pas être emmerdé?" lui dis-je sur un ton taquin. Dois-je lui rendre l'appareil? "J'adore le café noir, sans sucre, je dois bien boire une dizaine de tasses par jour." Mais ça, elle a dû le remarquer, c'est bien à cause de ça que je ne dors presque pas tellement je suis excité. "Je ne suis pas bordélique mais je déteste les environnements trop rangés, c'est d'ailleurs pour ça que ma chambre est un foutoir mais c'est mon foutoir à moi, désorganisé pour certains, complètement organisé pour d'autres." Je tente de trouver des similitudes entre ses propos et ce que je fais de ma vie quand elle n'est pas là. "Le soir, si la porte se referme sans aucune raison, c'est que je suis sorti pour rejoindre le cinéma et me visualiser les films que je veux, seul, allant dans la salle de projection et m'étalant sur les sièges." Je réfléchis encore quelques instants. Mes manies? Fumer comme un pompier, ça aussi elle le sait, je ne vais pas lui rappeler. "Je préfère entendre un silence de mort ici que d'entendre ne serait-ce qu'un bruit de fond, une télé qui grésille, de la musique classique. Je ne parviens pas à me concentrer même si le seul bruit présent est celui d'un battement d'ailes." Que peut-elle savoir de plus après tout? "Je ne bouffe que des burgers, très bien mais on peut m'amadouer avec du chocolat noir aussi mais à la pâte d'amende." Ma main vient se passer sur mon visage, me frottant le nez avant de la laisser tomber dans l'eau. "J'aime les odeurs sucrées, ce n'est pas pour rien que malgré les conneries dites, je t'ai complimenté." continuais-je, ma main écartant les mèches de ses cheveux collés à son épaule pour y déposer un baiser du bout des lèvres. "Je suis né le pire jour de l'année, le jour d'Halloween, où malgré le fait que je n'ai pas de costumes, les gens ont peur de moi. Je déteste les fêtes de Noël, la Saint-Valentin et ces conneries-là mais j'aime la Fête Nationale car c'est pratique pour commettre un crime, le son des feux d'artifices effaçant celui d'un cri ou même d'une balle tirée." J'ai beau lui dire des choses inutiles et qui ne servent à rien, j'ai juste envie de continuer. Je me redresse et passe mes bras autour de son cou, me tenant le poignet pour me maintenir. "J'adore les bains aussi. Avec des la mousse. J'ai l'habitude d'avoir soit un verre à la main, soit un canard en plastique ou une glace, pour me voir faire des chapeaux débiles avec la mousse." D'ailleurs Charlie se foutait toujours de ma gueule quand je faisais ça.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Sam 2 Fév - 20:39





 





La dernière révélation doit être la meilleure. Toujours. J’avoue avoir un petit diable dans la nuque, un joli petit diable. Je souris en coin, il est amusé par le fait que je sois maniaque et je ricane légèrement en le regardant. Il me demande de venir dos à lui, j’arque un sourcil avant de me tourner et de venir contre lui, comme demandé. Je n’aime pas m’exécuter quand on me demande quelque chose mais avec Eli, c’est toujours différent, c’est toujours demandé d’une manière qui me charme et qui ne me brusque pas. « J’arrive. » Mon t-shirt est trempé. Il doit déjà voir le bout de mes seins mais ne pas en tenir compte. Je soupire un instant en changeant de place. Je viens dos à lui, retirant mes cheveux de ma nuque pour dégager la vue du tatouage. « T’es officiellement la seule personne de mon entourage à l’avoir vu. » Je souris quelque peu avant d’attraper ma tasse de café. « J’aime beaucoup le tien, d’ailleurs. Il est très… énigmatique mais aussi très.. toi. » Je bois un peu de café en l’écoutant me parler des burgers. « Je te ferais des lasagnes si tu veux. J’sais plutôt bien les faire. » Il attrape mes épaules pour me laisser couler lentement contre lui. Eli y va doucement, il sait que je ne suis pas une fana du contact et je sais qu’il l’est encore moins. Doucement, on y va. Lentement mais sûrement pour ne brusquer personne. Mon dos touche son torse, j’ai un petit mouvement de recul quand sa peau touche la mienne. « Ca va ? » Je suis tendue, lui aussi. Je le sens. Je me relaxe doucement. « Mon péché mignon ? Les macarons. » Je souris en coin. « A la vanille. » La langue d’Eli se délie doucement et j’apprends ses petites manies que j’ai déjà eu le temps d’observer. Comme le café. Je l’écoute en souriant. « J’irais pas dans ta chambre, promis. » Je ricane légèrement et je le laisse m’expliquer pour le ciné. Un sourire s’étend sur ma face. « T’es fascinant comme type. » Je lui jette un petit regard, tournant ma tête pour embrasser sa joue. J’écoute la suite de ses manies avec un petit sourire, son amour pour les odeurs sucrées, pour le silence, pour le chocolat noir et la pâte d’amande. Il embrasse mon épaule et je frémis sous son contact. Le laissant faire. J’apprends sa date de naissance. « Ca te va merveilleusement bien d’être né ce jour là. » Je souris. « Je n’aime pas Noël non plus, ni les autres fêtes. Ca devient commercial et nul. » J’hausse les épaules. Ses bras passent de chaque côté de mon corps et je l’écoute me parler de ses chapeaux en mousse. J’attrape le gel douche et met de l’eau à couler pour pouvoir créer de la mousse. Une fois qu’il y en a un peu plus. J’en prends pour la ramener contre nous. « Concours de chapeaux ? » Je souris en coin. L’idée est puérile, mais tellement amusante. « Petit défi : je te fais le tien et tu me fais le mien. » Je m’extirpe de ses bras un instant, prenant assez de mousse pour modeler un chapeau haut de forme sur sa tête. La mousse s’affaisse et je râle tandis que mes seins sont à la hauteur de son visage. Je râle. « Ca n’tient pas ! » J’en reprends un peu pour en remettre encore. Il tient ! « Ca y est, sunshine. »

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Sam 2 Fév - 21:21







Remise en question.



Mon doigt vient suivre les traits de l'encre qu'elle a dans le dos et j'hoche la tête. "Car t'es une tête brûlée, c'est pour ça? Le diable car tu n'as rien d'un ange et le rouge pour le sang de tes ennemies et tout ça?" lui demandais-je. On cherche des explications pour tout. Ça me fait aussi penser au carnaval de Rio sans réel rapport mais ça, je préfère le garder pour moi. "Des pâtes et des burgers. T'as bien le profil de l'étudiante toi. Un jour un fera un rôti avec des haricots verts, ça nous changera vraiment." Puis j'croyais que même les pâtes elle les faisait brûler. Peut-être que les lasagnes sont une exception, allez savoir. Je l'amène vers moi, elle me demande si ça va. "Oui, oui, j'essaie de m'habituer." A sa présence, d'une manière aussi proche, oui, je fais comme je peux. Macarons à la vanille, c'est noté. Mais j'ai beau lui dire mes petites manies, elle me lance des petits commentaires par-ci, par-là et je ne sais pas vraiment comment les interpréter. "C'était ironique?" demandais-je un sourcil arqué avant de continuer, comme si son "fascinant" n'avait aucune importance. "T'es née quand toi?" lui demandais-je histoire de lui faire un petit cadeau en cette date. Ce n'est pas tous les jours que Poppy Fisher naît. Il faut bien honorer ce don des dieux. Mais la belle se décale de moi pour faire de la mousse et tenter de réaliser un fantasme que j'assouvie à chaque fois. Un sourire gêné vient se poser sur mon visage tout en baissant la tête mais je me prête au jeu. C'est comme si elle entrait dans mon jardin secret, peut-être avais-je trop parlé. J'attrape la mousse et lui pose sur la tête, tentant de couper chaque morceau pour lui faire la casquette d'un titi parisien. Ce n'est pas un concours, un défi, c'est de l'art. Ephémère certes, mais de l'art. Les représentants ne comprendraient pas. Elle tente de faire le mien, mettant ses seins devant moi et je ferme les yeux par respect de son corps avant qu'elle ne s'écarte pour finir le mien. "Là, on a pas de glace, on ne peut même pas dire qui a le mieux réussi." Je tente de me pencher par dessus la baignoire et m'essuie les mains sur la première serviette venue pour récupérer mon portable, appareil photo, caméra frontale, je tente de garder ceci en mémoire. Ma main par dessus son épaule, je ne colle pas ma tête à la sienne pour ne pas détruire nos chefs-d'oeuvre. "C'est dans la boîte!" lui dis-je avant de la lâcher et de le mettre en fond d'écran. Ca me fera une bonne image à voir tout en me levant. Je le repose et mon bras derrière elle, je lui tourne la tête et l'embrasse, prenant un certain courage pour m'approcher d'elle, de face, sa tête entre mes mains jusqu'à ce que mes lèvres viennent se perdre dans son cou. Puis je la lâche et me mets debout pour me frotter partout, en dessous du caleçon et me rince normalement avant de me sécher. Pourquoi est-ce que j'en veux encore? Je pars devant la glace pour me préparer, attrape un Marcel aux manches complètement effilées et un simple jeans noir pour compléter la tenue. "Tu veux faire quoi du reste de la journée?" lui demandais-je en me rapprochant d'elle, hésitant à la prendre par derrière pour la serrer. Ce n'est pas la première fois que je la prends dans mes bras après tout mais c'est comme si tout était différent. J'avale difficilement ma salive, posant mes mains sur ses hanches pour la faire virevolter vers moi et l'attraper comme un sac à patates jusque dans le salon. Et je la balance dans le coin coussin de la pièce, allumant par la même occasion la cheminée électrique avant de me jeter sur elle, me retenant sur les bras et venir m'installer à ses côtés, ma tête cherchant à passer sous son bras pour me caler. "Tu fais de la musique?" lui demandais-je. "Tu ne veux pas faire un tour sinon, en ville, dans un parc, où tu veux, je m'en fous." Du moment que je suis avec toi. "On ira jouer avec la neige et s'il n'y en a plus, en se prendra la pluie dans la tête, on n'est pas des êtres en sucre donc bon." continuais-je en espérant qu'elle accepte mon excursion.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Sam 2 Fév - 23:19






 





Son doigt touche les lignes du tatouage et je me laisse faire sans rien dire. Il me touche, je prends sur moi pour ne pas avancer, ni couper ce contact. « Non, c’est parce que je suis sataniste.. » Je ricane légèrement pour détendre l’atmosphère. « C’est uniquement parce que j’aimais le dessin et que je lui trouvais un certain charme, un bel écho à mon cerveau. » Selon lui, j’ai bien le profil de l’étudiante. J’arque un sourcil. « J’vais te faire des plats qui n’ont rien de la vie étudiante, tu vas saliver comme un porc et moi j’serais fière de moi. » Oui, c’est un défi que je compte relever avec brio. Je le regarde avec ce petit sourire mutin qui veut simplement dire que je suis prête à le rétamer comme jamais. Son torse vient contre le mien et je sais que le contact n’est pas dans nos habitudes. Il s’habitue et moi aussi. « Prends ton temps. » Je prends le mien, il prends le sien et tout va bien. Je respire doucement avant de rire légèrement. « Non, ce n’était pas ironique. Je te trouve vraiment intéressant, Eli. T’as des habitudes qui me charment. » Ceci est un aveu, un gros. Je lui réponds directement quand à ma date de naissance. « Le 5 mars. » Les deux enfants que nous sommes nous partons dans un concours de chapeau en mousse. Le concours se termine rapidement avec un chapeau haut de forme et une casquette parisienne. « Prends ton téléphone ? » Connexion de pensées. Il attrape son téléphone et nous prends en photo, son bras autour de mon épaule. Un bon point. Je souris en le voyant mettre la photo en fond d’écran. « Tu pourras me l’envoyer ? J’ai envie de la mettre en fond d’écran aussi. » Je n’ai pas le temps de dire « ouf » que les lèvres d’Eli sont sur mes lèvres. Je souris contre celles-ci, profitant de cette douceur qu’il possède. Mes doigts parcourent ses cheveux avant qu’il termine le baiser. Je sens mon bas ventre qui chauffe. Il se lève et je fais de même, je me frotte tranquillement avant de me rincer quand il sort. « Eli, tu peux me passer ma serviette s’il te plait? » J’attends et je l’attrape. Retirant mon t-shirt et m’enroulant dans la serviette. Je relève la tête pour répondre à sa question mais le brun en a décidé autrement et en quelques secondes, je sens ses mains venir contre mes hanches avant qu’il ne me passe sur son épaule et qu’il se déplace dans le salon, j’éclate de rire en laissant faire trouvant amusant toute cette agitation. Propulsée sur le canapé, j’y reste en sentant son corps venir contre le mien. Pour la toute première fois, ce contact mêlé à l’amusement ne me gêne pas, je me sens bien. Il vient contre moi et j’embrasse le haut de son crâne. « Seulement du piano. » Je lui sourit en le laissant venir sous mon bras. Jouer dans la neige. Oh que oui ! « Carrément ! Je m’habille et on est partis ? » J’embrasse sa joue, puis sa bouche avant de me lever. Je pars dans ma chambre avant de gueuler. « Eli, il fait trop beau dehors ! Y’aura plus de neige ! » Je passe un slim noir et un gros pull noir aussi avant de venir dans le salon. J’attrape mon maquillage dans la salle de bain et je me maquille rapidement sous les yeux du brun. Je referme le tout avec un petit sourire. « Allez, go ! »

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Dim 3 Fév - 0:19







Remise en question.



Un regard en mode "Really nigga?" sur mon visage bien qu'elle ne puisse pas le voir à moins de se retourner. Elle m'explique son dessin avant de se lancer un défi presque personnel. "J'ai hâte de voir ça, j'croyais que tu ne savais pas cuisiner." lui dis-je d'un ton taquin. Je ne fais que reprenne ses propres mots, rien de plus. Je tente une nouvelle fois une approche et elle se veut presque compatissante. Entre personne non-tactile, il faut bien qu'on fasse des efforts si l'on veut que ça aille plus loin. Ou peut-être suis-je le seul dans ce cas là. Je ne veux pas non plus être ce genre de personnes à faire des baisers et des câlins à tout va, ce genre de comportement me donnant la gerbe mais un minimum d'attention ne fait pas de mal, enfin, je crois. Je fronce les sourcils, ne comprenant cependant pas où elle veut en venir. "Des manies à la con quoi." J'hausse les épaules. Il n'y a rien de charmant à ne vouloir voir personne et rester seul dans sa chambre en bordel avec pour seul bruit le silence. Puis des chapeaux, une photo, un envoi de photo en mms et puis finalement le calendrier pour se rappeler de sa date de naissance, ayant déjà des cadeaux stupides en tête à lui offrir. En espérant que elle, s'en servira pas comme Scar et la robe que j'ai casqué. Je sors de l'eau, l'embrasse, lui lance une serviette et l'amène finalement dans le salon pour qu'on décide de nos plans de la journée. La belle s'en va se préparer et je file à mon tour dans la chambre pour récupérer une marinière puis l'enfiler. Je me brosse les dents tout en la regardant se maquiller. En général les femmes clignent des yeux mais pas elle. En même temps, elle reste les yeux éveillés à me voir buter son père donc ce n'est pas un crayon noir qui va la faire vaciller. Je recrache tout dans le lavabo et m'en vais prendre mon manteau d'hiver avec mon écharpe et mes gants, me ramenant devant elle avec deux casques de moto. Je l'amène dans la plus grande rue d'Austin et garde les casques en main, ces derniers me serviront de sac à main. On passe devant chaque boutique, je jette un œil par-ci, par-là, et m'échappe sans qu'elle ne comprenne quoi que ce soit dans un magasin de musique, touchant les touches du piano. Je me retourne voir si Poppy n'est pas loin et lui souris. "L'appartement est assez grand tu penses pour un piano à queue?" lui demandais-je. Je n'ai pas pratiqué depuis quelques temps déjà. La dernière fois remonte à lorsque j'avais revu cette fille, celle qui sur la côte ouest m'avait bien aidé à m'entraîner à la gare. "Comment tu le trouves l'appart en soi? Petit? Grand? Normal? Pas assez éclairé?" la questionnais-je.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Dim 3 Fév - 0:58






 





Maquillée et préparée, j’attrape le casque qu’Eli me tends. Je n’ai pas peur de la moto, encore moins avec lui. Il prends la direction de la plus grande rue d’Austin et je le laisse faire. Nous nous garons et je suis Eli dans un grand magasin de musique. C’est devant les pianos qu’Eli me demande s’il y aurait la place dans l’appartement. J’arque un sourcil devant le piano à queue. Je pose mes doigts dessus, caressant les touches avec envie d’y ajouter de la mélodie. Je souris au brun face à sa question. « Je pense qu’on aurait la place si on bougeait un peu le canapé mais je crois qu’on peut, ouais. Tu vas pas l’acheter quand même ? » Je lui lance un regard lourd. Espérant qu’il ne le fasse pas pour moi car je me sentirais beaucoup trop redevable. J’arque un sourcil en m’asseyant sur le tabouret du magasin. « L’appartement ? Il est très bien. Moi je l’aime beaucoup en tous cas. Il est parfait à mes yeux et je me sens bien dedans. Maintenant, il est grand et spacieux. J’aimerais bien qu’on change quelques petites choses mais après, c’est pas mon appartement, Eli. C’est le tien. » Je lui souris légèrement. Je pose mes doigts sur le piano et commence deux trois notes des Arabesques de Debussy. « Tu sais en jouer ? » Je le regarde en continuant les notes de cette mélodie. « Tu connais Debussy ? »

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Dim 3 Fév - 1:47







Remise en question.



J'hausse les épaules, peut-être est-ce un peu trop optimiste. On serait vite serrés je pense si on devait tout décaler. Je pourrais en prendre un plus petit ou même un synthétiseur mais ça n'a pas la même beauté ou même le même son qu'un piano de cette allure. "Je ne sais pas trop, peut-être en changeant le canapé de place alors." Mais ce serait beaucoup trop galère. "Après, tu y vis maintenant, je dois faire quelques petits sacrifices je suppose. Il faut assez de place pour ce piano-là." C'est tout ce que j'ai à dire et je ferais en sorte d'en trouver. Je suis même prêt à le faire louer pour en acheter un autre tout en ayant une sorte de salaire avec la rente. La belle se rapproche et compose quelques notes. "Oui je sais en faire." Apparemment très bien d'après certaines personnes. Je sais juste que ça ne dérangeait pas les gens lorsque j'en faisais. "Je n'en ai jamais joué. J'étais plus Mozart, Chopin ou des musiques d'animes. Ce genre de choses." lui répondis-je, une petite moue au visage. "Bref, on n'est pas là pour rêvasser. Faut les réaliser donc se bouger." continuais-je en repartant dehors les mains dans les poches. "Si on tombe sur un magasin de déco ou je ne sais quoi, on s'y arrête et on se fera livrer si on trouve des choses qui nous intéresse." lui dis-je en continuant ma route avant de m'accroupir devant un chiot samoyède accroché dehors à un banc, comme s'il n'avait aucun maître.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Dim 3 Fév - 2:14






 




Il a tendance à tout vouloir bouger pour ma pomme et ça me gêne beaucoup. J’attrape sa main un instant. « Tu n’as aucun sacrifice à faire, on verra plus tard pour le piano. D’autant plus que je veux qu’on s’en serve tous les deux. » J’hausse les épaules en le regardant. « Eli, on verra bien. » Je souris en le regardant, je me pose au piano. Commençant quelques notes de Debussy. Je m’arrête un instant pour l’écouter. « On pourra en faire à deux, du coup. » Je lui souris et je le suis avec les mains dans mon sac pour chercher mes clopes. « Oui, oui, on verra pour la déco ! OH MON DIEU ! » Quand je tombe nez à nez avec ce chiot tout blanc ! Eli s’accroupit et je fais de même. « Eli, on peut l’appeler Piano ? Et prendre un Piano ? Comme celui là ? » Je fais mes petits yeux. « S’il te plait.. »

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Dim 3 Fév - 2:32







Remise en question.



Je secoue légèrement la tête. "Sacrifice n'est pas vraiment le mot mais c'est un intérieur à deux là, faut bien que ça plaise à 100% au deux." lui expliquais-je d'une autre manière en espérant que ça soit moins confus que la première fois. Mais le chien nous coupe dans la conversation et je la regarde d'un mauvais oeil. "Alors, non et comment dire... non." Il est hors de question que j'ai un cleps dans mon appartement ou même tout autre animal. Ca fout des poils partout, faut s'en occuper, il lui faut un jardin pour se défouler et à part le toit ben, on a pas grand chose et encore il ne pourra même pas y aller, il va chier l'appartement. C'est un non catégorique. Je me relève et continue ma route, entrant dans un magasin de meubles, les mains dans les poches, une posture d'homme blasé. Je me retourne, elle n'est pas là. Bordel. Elle n'a pas intérêt à faire une crise ou c'est elle que je tire en laisse. Je ressors et continue ma route. "Reste là si tu veux mais moi j'me casse." lui criais-je. Si elle le prend réellement, elle restera sur le palier avec. Je m'arrête, souffle et attends qu'elle se bouge mais elle semble assez déterminée. Et je m'avance vers elle, passe à côté, jetant un œil au chien puis repars en direction de la moto. "Quand tu veux hein."
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Dim 3 Fév - 2:43






 




Les sourcils froncés, j’affronte Eli qui refuse qu’on prenne cette sublime boule de poil à la maison. « Mais Eli.. » D’abord la confrontation affective et ensuite, l’attaque. Toujours sublimer avant d’attaquer réellement. Mais je me prends plusieurs refus en pleine face et je n’aime pas ça. Il part pour aller dans un magasin de meuble tandis que j’attends et que je regarde le chien. Je checke tout : tatouage, poil, voir s’il a faim, je cherche même autour de moi si quelqu’un nous regarde et je finis par re-rentrer dans le magasin de musique pour demander si le chien est là depuis longtemps ou pas. La réponse est catégorique : le chien est ici depuis ce matin. C’est un chiot, un beau bébé, avec une belle gueule. Hors de question que je le laisse ici. Je reviens sur place, près du chien que je câline. Je retire la laisse du banc et je le caresse doucement. Je vois Eli et son regard noir revenir vers nous deux, à Piano et moi. « Eli, il est là depuis ce matin... » J’essaye encore même si j’essuie les refus du brun. Il repart, puis reviens. Me tentant avec son « Quand tu veux, hein. » Les sourcils froncés, je m’avance vers lui, la corde de Piano en main. « Je rentre avec le chien, sinon je ne rentre pas. Y a quelqu’un qui l’a abandonné, on nous l’a mis sur notre passage, on emmène ce chien à la maison. » Mon ton est sec et il sous-entends aucunes négociations. « Regarde sa gueule, s’il te plait, regarde comme il est mignon. Je le sortirait le chien, Eli. »

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le Dim 3 Fév - 2:54







Remise en question.



Elle tente par tous les moyens mais je ne changerai pas d'avis. Je soupire. Il est là depuis ce matin mais ce n'est pas mon problème. "Je m'en fous Poppy. Il reste là ou tu appelles un centre de refuge pour animaux mais ça ne sera pas chez moi." lui dis-je en mettant mon casque. "De toute façon, tu veux qu'on le prenne où? Sur tes genoux? Au pire tu le fais courir et je m'en fous que tu vas le sortir, c'est non." continuais-je sur la même lancée. "S'il traverse le seuil de la porte, dès demain il dégage c'est aussi simple que ça. C'est pas ce genre de Piano que je veux chez moi." Pour le piano, elle est gênée mais pour le chien il n'y a pas de soucis, c'est chez elle maintenant. Mon regard se fait plus sombre, je pourrais presque exploser si elle continue d'insister mais il ne faut pas. Ce n'est qu'une petite dispute de rien du tout pour le moment. J'attrape mon téléphone et appelle le numéro du centre. "Bonjour, un samoyède a été retrouvé et il semblerait que malgré tout, son maître n'est pas venu le chercher. Vous venez ou on doit venir? Nous on ne peut pas, on a qu'une moto. La grande rue principale d'Austin. Merci. Au revoir." Fin de la conversation. "Ils arrivent. Affaire réglée. On y va maintenant." lui dis-je d'un ton bien ferme.
(c) DΛNDELION
Contenu sponsorisé


Remise en question [ft. Poppy] Empty
Re: Remise en question [ft. Poppy], le

Remise en question [ft. Poppy]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2019-