AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

(elijah) for the sake of humanity.


Invité
Invité
Anonymous


(elijah) for the sake of humanity. Empty
(elijah) for the sake of humanity., le Mer 23 Jan - 15:18

Le treize décembre dernier, une nouvelle était tombée, qui avait diviser l’opinion des habitants d’Austin. Apple, cette marque à la pomme croquée, venait d’annoncé la construction d’un complexe gigantesque pour accueillir des ingénieurs en tout genre, le projet ne parlant pas de la construction des téléphones sur le sol américain. La firme continuait de faire produire ses smartphones sur le sol chinois, engendrant tous les dommages humains que tout le monde connaît aujourd’hui, bafouant les droits de l’Homme devant les yeux du monde. Une marche pacifique avait lieu aujourd’hui, dans les rues de la ville. Presley avait entendu parler de l’événement mais elle ne se voyait pas prendre part au mouvement, elle-même possédant un IPhone, les appréciant particulièrement. Puis cela aurait fait tâche dans le paysage, elle n’a pas envie de se faire agresser si elle sort son téléphone sans faire attention. On ne sait jamais sur qui on peut tomber, jamais. Seulement, deux de ses amies l’ont harcelé durant des jours, argumentant qu’elles devaient y aller. Elle est tellement gentille qu’elle a fini par céder. Il fait beau ce jour-là, un grand soleil illumine la ville. Le temps idéal, à vrai dire. Elles sont là, tous les trois, au milieu d’une folle plutôt dense. Elles portent un t-shirt blanc, on peut y lire des slogans chocs, Presley a un bandeau noir dans son carré brun, symbole que la marque traîne la mort derrière elle, elle n’est pas la seule d’ailleurs. La marche commence alors, le mouvement de foule disperse les gens. Elle se retourne, remarquant que ses amies sont déjà en marche. Elle soupire, déjà perdu de vue avant d’avoir commencé. Ses yeux bruns scannent la foule, à la recherche des demoiselles. Le monde autour d’elle débute, en cœur, un slogan. Le niveau sonore s’élève alors qu’elle continue de chercher ses amies du regard, avec difficulté par sa petite taille.

HJ :
 
Invité
Invité
Anonymous


(elijah) for the sake of humanity. Empty
Re: (elijah) for the sake of humanity., le Lun 4 Fév - 22:21







for the sake of humanity.



Pourquoi faut-il que les gens se mettent à marcher pour je ne sais quelle raison? A part faire chier le monde, ils ne font pas grand chose. Certes, s'il n'y avait pas eu ce genre de mouvements il n'y aurait pas eu certains droits mais que veulent-ils de plus à notre époque? Ces manifestants ont tendance à me mettre hors de moi et après une journée de boulot, ce n'est vraiment pas le moment de me faire chier. A cheval sur ma moto, je roule, au pas, tellement ces gens sont lents. J'ai beau klaxonner, ce que je reçois en retour ne sont que des insultes. Que je leur rends bien entendu. Une heure pour rentrer chez soi alors que je suis normalement à 10 minutes. Il y a de quoi péter un câble. Je klaxonne encore, accélère légèrement pour faire avancer la foule et regarde aux alentours avant de voir un visage que je reconnais marcher jusqu'à côté de moi. Je relève la visière et secoue la tête en sa direction. "Ca ne m'étonne même pas de te voir ici, toi." lui dis-je avant de lui retirer son bandeau en un seul geste. "C'est pour quoi que vous marchez connement?" lui demandais-je. Je ne sais rien de pour quoi ils se battent, je sais juste que ça ne va servir à rien. "C'est un sujet qui te tient à coeur au moins?" lui demandais-je sur un ton presque provocateur, accusant l'impatience plus que de la revoir elle.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


(elijah) for the sake of humanity. Empty
Re: (elijah) for the sake of humanity., le Lun 4 Fév - 23:09

Au beau milieu de la foule, il a fallu un instant que je perde mes amies des yeux pour ne pas les retrouver ensuite. Génial, ça vient de commencer que je suis seule. Je scrute les gens aux alentours, ce n’est pas forcément évident vu que la plupart des personnes présentes sont plus grandes que moi. C’est dingue, elles ne devraient pas être loin, pourtant. Soudain, juste sur ma droite, j’entends un moteur plutôt nerveux et impatient ainsi que des éclats de voix. Je grimace, sûrement un motard en colère. Puis, je prête plus attention aux voix, qui se rapprochent de moi. Je fronce les sourcils, croyant reconnaître quelqu’un. Je me dirige alors vers eux, posant mon regard sur le casque du motard, je rencontre son regard glacial. Bon sang, tout mais pas ça. Elijah, le fou furieux qui m’a quand même sauvé la vie. Dommage qu’il soit un véritable goujat. Je roule des yeux en arrivant à sa hauteur, faisant signe aux autres manifestants que je prenais le relais. Bordel, il commence fort. « Bonjour Elijah ! Moi aussi, je suis contente de te revoir, j’espère que tu vas mieux depuis avoir rencontré Cerbère. » dis-je, avec un petit sourire faux. Soudain, il tire sans ménagement le bandeau noir, libérant mes cheveux bruns. « Eh ! » criais-je, tentant de le récupérer. « Toujours aussi charmant, à ce que je vois. » Mes sourcils se froncent à nouveau pendant que je secoue doucement la tête. C’est fou ce qu’il peut inspirer le sarcasme, ce mec. Il me demande alors pourquoi cette marche est organisée. Enfin, dans le langage Elijah. Si ce sujet me tient à cœur ? Bien sûre, même si le fait d’avoir un IPhone peut me mettre en porte-à-faux. « Parce que ça t’intéresse vraiment ? » Je n’y crois pas une seule seconde. « Je ne serai pas là si cela ne me tenait pas à cœur, tu peux me croire. » terminai-je, modérant le ton dans ma voix.
Invité
Invité
Anonymous


(elijah) for the sake of humanity. Empty
Re: (elijah) for the sake of humanity., le Mer 6 Fév - 20:21







for the sake of humanity.



Je lève les yeux au ciel. "Oui enfin, façon de parler. Un chien en hologramme c'est pas bien méchant." lui répondis-je en lui adressant le même sourire. Je balance son bandeau à son opposé. "Non, en vrai je m'en fous c'est juste qui vous casser les couilles de tout le monde." Son petit air presque hautain et sûr d'elle va aussi commencer à me les briser. Je la regarde de haut en bas après sa petite réflexion. "Hum." Je pose mon regard en direction de la foule devant moi. "J'crois plutôt que comme un mouton, tu as suivi le troupeau. Il est où ton berger?" lui demandais-je en faisant rugir un peu plus le moteur pour avancer, klaxonnant de plus bel mais ils en ont rien à faire et je sais d'avance que si je fonce ans le tas, j'aurais le droit à des accusations digne d'attaque terroriste ou ce genre de conneries. "Vous comptez faire cette marche qu'une seule fois rassure moi." lui dis-je en roulant un peu plus vite, gardant un œil sur la brune à travers le rétro. "Non, car il y a des gens qui travaillent par exemple. On ne peut pas tous se la toucher." rajoutais-je en regardant les gros beaufs circuler. Je la vois bien aussi vieille et chiante que les autres lorsqu'elle aura atteint l'âge de crever.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


(elijah) for the sake of humanity. Empty
Re: (elijah) for the sake of humanity., le Mar 12 Fév - 13:57

A mon tour de lever les yeux au ciel lorsqu’il balance mon bandeau bien loin, là où je ne pourrais plus le récupérer. Je soupire, exaspéré par ce gamin qui ne prend vraiment pas pour de la merde. J’hausse un sourcil, on casse les couilles alors ? « Je suis ravie d’au moins briser les tiennes, vu comment tu es désobligeant, ça te fera les pieds. » Là, je suis en colère. Je le fusille encore plus du regard lorsqu’il me dit que je ne fais que suivre le mouvement. Je ne réponds pas une seule seconde à cette provocation. Il reprend alors ses klaxons, comme un forcené. Il ne comprend vraiment pas que ce n’est pas la bonne manière mais vu qu’il est aussi subtil qu’un coup de canon, il ne fera pas autrement. Je pourrai même trouver un moyen pour le faire passer plus facilement mais ma gratitude semble s’envoler quand il est dans les parages. Il avance, me lançant derrière. Je vois son regard sombre dans le rétroviseur de sa moto. Juré, je vois rouge quand il dit qu’il y a des gens qui travaillent. Comme si moi, je me touchais tranquillement ! Je serre les dents. « Ah oui ? » commençai-je. « Parce que tu crois que je ne fais rien de ma vie peut-être ? » dis-je, en haussant le ton. « Je peux te dire que tu seras bien content de me trouver aux urgences pour te recoudre quand tu te feras casser la gueule par un manifestant vraiment excédé ! » J’accélère le pas, le rattrapant presque. « Qu’est-ce que j’t’ai fait, putain ? Je t’ai forcément fait quelque chose pour que tu me traites comme tu le fais ?! » Je perds mon sang froid. Jamais quelqu’un ne m’avait fait sortir de mes gonds autant que lui. Je commence à me dire que je devrais lâcher l’affaire, que je ne pourrai jamais tirer quelque chose de bon de ce mec, et ça m’énerve profondément.
Invité
Invité
Anonymous


(elijah) for the sake of humanity. Empty
Re: (elijah) for the sake of humanity., le Ven 15 Fév - 2:12







for the sake of humanity.



Il semblerait que la femme ne soit pas aussi gentille qu'elle pourrait le paraître bien que ses mots ne toucheraient pas la plus sensible des personnes mais elle essaie et ça, c'est un effort que j'apprécie énormément. "Tu apprends bien petit oisillon, je suis fier de toi." lui répondis-je en faisant semblant de sécher mes larmes. Le troupeau avance et telle une brebis galeuse, je tente de me frayer mon chemin mais c'est presque en vain, tentant d'occuper mon temps en la provocant. "Pour venir ici, non ou alors tu dois faire quelque chose qui ne doit pas avoir grand intérêt." rétorquais-je avant de reprendre rapidement. "Mais je t'en prie, dis moi ce que tu fais, on ne sait jamais, peut-être me serais-je trompé." Bien que j'en doute fort. En voyant sa tête, je ne saurais même pas dire quel genre de métier elle fait. Elle est aussi douce qu'une institutrice des écoles et aussi feignante qu'un instituteur ou qu'un agent ferroviaire donc les choix de carrière sont assez restreints. Mais elle ne tarde pas à m'en faire part, clamant haut et fort ce qu'elle fait, comme une fierté. Je lève les yeux au ciel. "On verra ça mais c'est vrai que mes roues sur leur gueule, ça, ça te fera du travail." Je grimace légèrement, toujours dans l'abus de mes réactions qui sont bien évidemment fausses. J'accélère un peu ma course, voyant presque un moyen de s'échapper rapidement d'ici mais la jeune femme me rattrape presque pour venir m'agresser. Je prends un air outré, presque théâtral. "Malheur! Mais que dis-tu ma parole? Oserais-tu dire que je suis mal élevé? Que je te traître comme je traiterais mon esclave de maison? Je suis choqué et surtout déçu de ces propos jeune fille." lui dis-je. Qu'est-ce qu'elle m'a fait? Peut-être est-ce juste le fait qu'elle soit tombée là, au mauvais endroit, au mauvais moment, ce genre d'excuses qui n'excuse en rien un comportement. "Tu m'amuses." lui répondis-je donc bien que le terme exact serait aussi le fait qu'elle existe, tout simplement. Peut-être que ses traits me sont familiers, comme si... comme un fantôme du passé que je ne saurais vraiment expliquer. "Toi aussi tu finiras ravagé, si ce n'est pas par la drogue ni l'alcool, ce sera par la tristesse ou par un amour." continuais-je. Une phrase qui n'aura probablement aucun sens pour elle mais qui en est rempli pour moi. "Laisse tomber tu veux? Maintenant dis à tes petits copains les moutons de dégager avant que j'en fasse un méchoui." lui ordonnais-je agressivement.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


(elijah) for the sake of humanity. Empty
Re: (elijah) for the sake of humanity., le Mar 19 Fév - 16:25

Chaque mot, l’un après l’autre, qui sort de sa bouche me font l’effet d’un coup de couteau. Je ne devrais même pas faire attention à lui, passer mon chemin et juste le laisser mariner dans son jus, là. J’en peux plus d’entendre sa voix me martelé le crâne, m’insultant presque, bafouant tout ce que je suis jusqu’à ma profession. Je finis par le choper, lui demandant ce que j’ai bien pu lui faire pour qu’il s’acharne sur moi comme ça. Au fond, c’est une véritable interrogation. Je voudrais comprendre, c’est tout. Là, il se lance dans un truc absolument ridicule. Son discours ne m’atteint même pas, c’est lui qui se met en scène comme un imbécile en pleine rue. Je sens des regards sur nous. Je bous de l’intérieur, j’ai envie de lui foutre une claque. J’hausse un sourcil. Je l’amuse ? Alors, voilà, la raison. Juste parce que je suis une simple distraction à ses yeux. « Va t’amuser avec quelqu’un d’autre alors, j’ai autre chose à faire que d’écouter tes conneries de psychopathe ! » Puis, là, il me sort un truc qui me flingue. Ce sera par la tristesse ou par un amour. Je recule d’un pas, comme si je venais de me prendre une balle. Cette phrase tourne en boucle dans mon esprit. Il ne sait rien de ma vie et pourtant, il a tapé dans le mille. Barry. Alistaire. Je me sens mal, j’ai soudainement la nausée. Je me tiens le ventre. Ça devient une affaire personnelle maintenant. Cette phrase est loin d’avoir aucun sens, au contraire. Que je demande gentiment à le laisser ? « Démerde-toi, pauvre connard. » Je mets mes dernières forces dans ce hurlement du cœur. Je le plante, sortant mon portable et filant le plus vite possible entre la foule. Loin de ce mec. Je ne veux plus jamais croiser ce visage, à part peut-être sur mon lieu de travail. Dans une putain de housse mortuaire.
Contenu sponsorisé


(elijah) for the sake of humanity. Empty
Re: (elijah) for the sake of humanity., le

(elijah) for the sake of humanity.

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2019-