AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez| .

saturday night fever w/ jessie


Stanislas Seidel
avatar
Inscrit le : 25/11/2018
Messages : 27
Avatar : Hugh Laurie
Crédits : galuche pour l'avatar
Date de naissance : 12/08/1963
Mes rps :
En cours

Meredith + Caesar + Heather + Jessie

Terminés

...



Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: casielsilencio
• ÂGE : 23
• BLOC NOTE :


saturday night fever w/ jessie, le Ven 7 Déc - 17:56

saturday night fever
jessie & stanislas

Samedi soir, et je n’étais pas de garde. Il fallait en profiter, car cela n’arrivait pas souvent. Il n’était pas rare que je passe mes week-end au bloc opératoire, ou alors dans mon bureau à rattraper le retard que j’accumulais d’un point de vue administratif, pour mes courriers, mes comptes-rendus et toutes ces autres choses un peu nulles, mais qu’il fallait tout de même réaliser. Du travail de bureau, que je n’appréciais pas vraiment. Mais tout bon médecin doit se maintenir à jour. Et puis, quand je n’avais pas ma fille à la maison, il m’importait peu d’y être ou bien de me trouver à l’hôpital. Ça ne changeait pas grand-chose : l’hôpital était ma deuxième maison.

Mais ce soir-là, j’avais envie de sortir, et de boire des coups. Seul. Il était loin le temps où je n’étais pas sorti dans un bar, tout simplement parce que j’en avais pas le temps, ou bien parce que je n’étais pas accompagné, et que ça faisait un peu alcoolique, de boire tout seul. Mais j’avais passé une semaine si affreuse que rien ne pourrait m’empêcher de vider des verres à shots si j’en avais envie. Peu importait que l’on me reconnaisse, ou que je termine ivre mort. Ce que je voulais, c’était m’amuser. Tant qu’à faire, mon choix se porta sur un bar à concert, l’occasion pour moi d’allier l’alcool à la musique, et découvrir, peut-être, de nouveaux talents. Et c’est ainsi qu’à vingt-deux heures, je me retrouvai assis à un comptoir, à vider une pinte de bière en regardant un groupe que je ne connaissais ni d’Eve ni d’Adam se déchaîner sur la mini-scène, prévue pour l’occasion.

La musique était forte et l’alcool était bon. Cela faisait pratiquement une heure que j’étais là et je m’étais déjà fait resservir plusieurs fois. J’étais seul et personne ne prêtait attention à ce que je faisais. Tout était parfait. Une chanson se termina, tout le public présent dans le bar se mit à applaudir et c’est alors qu’une masse s’installa à côté de moi. Une masse de cheveux, de blouson en cuir, et de peau à moitié dénudée, qui sentait la cigarette. Je posai les yeux sur la jeune femme qui venait de s’asseoir et qui commandait à boire, avant de m’intéresser de nouveau à mon propre verre. Une fois qu’elle fut servie, je me tournai un peu vers elle et tendis mon verre. « Santé ! » lui dis-je en faisant trinquer mon verre contre le sien. J’avais pourtant dit que je préférais être seul, alors qu’étais-je en train de fabriquer ? C’était ma nature, de parler avec les inconnus, d’entretenir des conversations… Aussi, j’enchaînais : « Vous les connaissez ? » lui demandai-je en désignant le groupe d’un signe du menton. Cela m’étonnerait fort que quiconque eut connu ces gens, qui faisaient plus de bruit que de vraie musique, mais après tout, on ne savait jamais…  
(c) DΛNDELION
Jessie Davidson
avatar
Inscrit le : 13/11/2018
Messages : 20
Avatar : Adelaide Kane
Crédits : Moonlight - Citation sign Jake Jaglieski
Mes rps : Disponible (3/6)
Raphael - Nolan - Marlon

RP libre

Bloc notes : /

Afficher


Re: saturday night fever w/ jessie, le Ven 7 Déc - 22:01

Saturday Night Fever

ft. Stanislas Seidel


Samedi soir. Une semaine d'examens. Je méritais bien un peu de lâcher prise, non? Comme si j'avais besoin d'examens pour m'autoriser ça. Mais pour une fois, je pourrais utiliser cette excuse pour justifier ma présence dans un bar. Comme si ça intéressait quelqu'un... Je vis seule, j'ai très peu d'amis et mes parents... Mon père et moi, on ne se parle plus et ma mère a déménager pour un travail. Alors franchement... Sans compte à rendre pour personne et n'ayant pas ma conscience à soulager, pourquoi aurais-je besoin d'une excuse quelconque pour aller m'amuser dans un bar un samedi soir? J'hausse les épaules et me douche. Je remets bien sûr avec soin la bouteille de shampoing et celle de gel douche à la place exacte où elles se trouvaient quelques secondes plus tôt. Une fois ma douche prise et mon corps sec, j'enfile une jupe courte, un débardeur et une veste en cuir style perfecto. Je mets des bottes plates pour être à l'aise si jamais je vais sur la piste de danse, ne sait-on jamais. Je ne sais même pas encore où je vais passer ma soirée mais qu'importe, j'anticipe. Je quitte mon appartement en vérifiant plusieurs fois - quatre fois pour être précise - que la porte ne s'ouvre pas quand j'abaisse la clenche. C'est mon rituel. Je descends dans la rue et je m'allume une cigarette en marchant au hasard. Je décide que je m'arrêterais dans le premier bar sur lequel je tomberais.

J'arrive finalement à destination. Un bar concert? Bien. Ça me plaît. J'entre dans le bâtiment et je vais m'installer au bar. Je ne sais pas ce que va me réserver la soirée. Je ne sais pas si je vais draguer, juste boire un verre ou que sais-je. Pour le moment, l'intérieur ne tient pas ses promesses. Je m'attendais à autre chose en pénétrant dans le lieu. Mais j'ai peut-être tort de me fier à cette première impression qui peut s'avérer fausse. Je décide donc de lui laisser une chance. Je commande une bière au barman qui me paraît très charmant. Il pourrait finir dans mon lit comme ça, si le bar est nul, j'aurais au moins eu ça de ma soirée. Je commence à l'observer, ne pensant pas que quelqu'un m'adresserait la parole. Encore moins l'homme à côté duquel je viens de m’asseoir. Je remercie le barman qui m'apporte ma bière. « Santé ! » Je tourne mon visage vers l'homme à côté de moi qui fait tinter son verre contre le mien. Sérieusement? Ça se dit encore ça? « Vous les connaissez ? », me demande t-il en me désignant le groupe sur scène d'un mouvement de menton. Je me retiens de rire et je souris simplement. "Non." Je dois reconnaître que pour un vieux, il est plutôt sexy. La différence d'âge n'a aucune importance, vous savez? Ce qui compte c'est le feeling. "C'est comme ça que vous draguez?" Un homme seul dans un bar qui accoste une femme, c'est presque obligatoirement pour la draguer non? En tout cas, aucun homme ne m'a jamais prouvé que le contraire était possible jusqu'à présent et qu'il pouvait accoster une femme sans aucune arrière pensée. Vous me direz, c'est toujours mieux comme technique de drague, si c'en est une, que les lourdeaux qui ont tendance à nous tomber dessus et je plussoie. "J'imagine que vous, vous ne les connaissez pas non plus." Je ne dis pas ça vu son âge, c'est juste une déduction. Je ne suis pas sûre que ce groupe soit connu par qui que ce soit en fait. Je bois une gorgée de ma bière avant de reposer mon regard sur l'homme.

code by ORICYA.



Il était bien trop solitaire pour tendre la main à cette fille aussi seule que lui. On est toujours seul, seul dans la vie, on se croise sans se voir comme perdu dans le noir.©TENNESSEE.

saturday night fever w/ jessie

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Bars et Restaurants-