AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Heather & Nell #2


Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
Nell Maisonneuve
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6707
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Heather & Nell #2, le Mar 4 Déc - 23:12

Nell avait trouvé la semaine longue. Il avait hâte de revoir la demoiselle et son chien, avec qui il avait eu un bon feeling. Etre seul chez lui, depuis le départ d’Avalon, sa colocataire, n’était pas évident. Et puis, ce n’est pas comme s’il pouvait reprendre un colocataire, étant donné que la jeune femme pourrait revenir à tout moment de son voyage en Europe. Quoi que, aux dernières nouvelles, elle s’est entichée d’un bel espagnol… Il avait passé un peu de temps avec Maxine également, du bon temps mais trop peu à son goût. Bref, un peu de compagnie supplémentaire n’est pas de refus pour notre professeur et c’est donc à l’heure indiquée qu’il arrive chez Heather.

« Bonjourrrrrrrrrr ! » Dit-il avant de se faire sauter dessus par Kenna. « Toi, on va avoir deux mots à se dire. » chuchote-t-il à l’oreille du chien, avant de sourire en direction de sa maitresse. « Mais tu t’es fais toute belle. » Dit-il dans un large sourire à la New-Yorkaise. Il plaisante pour détendre l’atmosphère et mettre tout le monde à l’aise bien entendu.

Quelques minutes plus tard, il propose à la jeune femme de monter en voiture et c’est encore un peu plus tard qu’ils arrivent au parc. Nell avait une idée bien précise en tête lorsqu’il a proposé à Heather de se revoir, une idée qu’il a eu en faisant son footing habituel la semaine précédente. « Je me suis dit que Kenna aurait envie de se dépenser. » Il sourit alors qu’après quelques pas, ils arrivent au niveau d’un parcours sportif pour chien où en journée, des dresseurs viennent avec leur animal pour s’entrainer ou tout simplement s’amuser.

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Heather & Nell #2 Tumblr_o7ogry8zJe1ttbb2io1_500
Heather Wilson
ADMIN ∎ Time to move on
Heather Wilson
Inscrit le : 05/08/2018
Messages : 764
Avatar : Nina Dobrev
Crédits : Zuz'
Mes rps : Indisponible (8/8)
Barthelemy - Nell - Stanislas - Zeus - Melissa - Shanleigh - Rose - Morrigan - Milo

En attente: Neeve - Morrigan

Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Mer 5 Déc - 21:10

Ton petit parcours, je crois que c'est dans la poche

ft. Nell Maisonneuve


Il passe me prendre à dix-huit heures. Enfin, nous. Kenna et moi. Je fais les cent pas. Je suis nerveuse. Je sais pas trop ce que c'est tout ça. Un rencard? Nan. J'crois pas. Une sortie entre connaissances? Oui, sûrement. Il compte m'emmener où déjà? Ah oui... Surprise. Je soupire en m'arrêtant de marcher et je pose mes yeux sur Kenna. "Me regarde pas comme ça. La dernière fois que j'ai été invitée à sortir, même entre potes, ça remonte..." A quelques années, pour être honnête. J'ai rencontré Max, un an après on s'est marié, notre mariage a duré trois ans... Ça fait environ un an qu'on est séparé, pour dire ça de manière "polie"... Donc ça fait bien cinq-six ans que j'ai plus fait de sortie digne de ce nom. Une fois avec Max, ça a été les rendez-vous d'affaires, les dîners à la maison pour ses collègues ou dîner au restaurant... Alors oui, je suis nerveuse. Et je n'aime pas ça. Est-ce-que j'ai peur de Nell? Non. J'ai peur en mon jugement. Il a l'air super, gentil et tout et ça passe vraiment bien. Mais... Max aussi, était super. Il s'est avéré être un psychopathe. Je ne sous-entends pas que Nell en est un mais... Peut-être qu'au final, c'est qu'un sale type égoïste... Kenna choisit ce moment précis pour aboyer, comme si elle donnait son avis. "T'as raison... Je dois me faire confiance. On va s'habiller?" Je ris toute seule. Comme si Kenna a besoin de s'habiller, elle. Je vais dans ma chambre et opte pour un jean, des bottes plates, un pull. Je mettrai une veste et une écharpe quand il arrivera. Je passe dans la salle de bain me remettre un peu de maquillage, quelque chose de léger qui me donne bonne mine. J'attache mes cheveux en une queue de cheval pour ne pas être gênée, comme j'ignore où il compte m'emmener...

Dix-huit heures. Pile à l'heure. J'ouvre la porte et lui adresse un sourire. « Bonjourrrrrrrrrr ! » Je n'ai même pas le temps de dire quoi que ce soit que Kenna lui saute dessus. J'hallucine. Personne n'a jamais eu un accueil comme le sien, je tiens à le souligner. « Toi, on va avoir deux mots à se dire. » Je lève les yeux aux plafond. J'ai l'impression qu'ils sont faits pour s'entendre ces deux-là. « Mais tu t’es fais toute belle. » Hein? Non mais c'était pas mon but. Je voulais juste... Être présentable... "Dis pas n'importe quoi..." Je souris doucement, quand même un peu gênée par ce que j'imagine être un compliment, gêne que je tente tant bien que mal de cacher. Le temps de mettre mon manteau et mon écharpe et on monte en voiture. Durant le trajet, je tente de soutirer des informations à Nell. "Dis moi où on va." Je tente même les yeux de cocker mais rien à faire. Il ne crache pas le morceau. Je fais la moue mais ça non plus, ça ne marche pas. J'aime bien les surprises. J'aimais ça en tout cas à une époque. Mais ma dernière surprise ayant été de découvrir que mon ex-mari est un taré, ça casse un peu la joie des surprises.

On arrive enfin à destination. Le parc? Sérieusement? Il m'emmène au parc? Pourquoi tant de mystères pour m'emmener au parc? Je le suis, sans vraiment comprendre où l'on va. « Je me suis dit que Kenna aurait envie de se dépenser. » Je ne suis toujours pas sûre de comprendre. Quelques pas plus tard, on se retrouve devant un parcours sportif pour chiens. Je me mets à rire. Je comprends beaucoup mieux. "En fait, t'es venue chercher Kenna pour l'emmener ici et la remercier, c'est ça? Moi je suis qu'accompagnatrice." Je souris en le regardant et tente aussi un peu d'humour, même si je suis pas toujours la plus douée: "Je dois aussi tenir la chandelle?" La chienne aboie et semble bien contente d'être ici. De toute façon, j'ai l'impression qu'elle apprécie bien trop Nell. Plus que n'importe qui auparavant. Je croyais que j'avais un feeling avec Nell mais en fait... Ce serait pas Kenna qui l'a? "Bon. C'est effectivement une surprise. Une bonne. J'ai jamais fait de parcours sportif avec elle, je sais pas si ce sera son kiff." Je regarde la chienne et soupire doucement. Je sais ce qu'elle veut. Je sors de ma poche et lui tend une friandise. "On dirait que Nell veut tester tes compétences. Tu lui montres ce que tu sais faire?" Je lui fais un signe avec ma main libre. Je communique autant avec la voix qu'avec les gestes. Si jamais un jour elle devient sourde, elle comprendra encore grâce aux gestes. Et si elle devient aveugle, elle aura ma voix. Bon, si elle perd les deux sens par contre, je serais embêtée mais espérons que rien ne lui arrive du tout, ce serait encore mieux. La chienne fait la belle en se mettant bien sur ses pattes arrières, sans utiliser mon bras qui pourrait lui servir de roue de secours si jamais elle perdrait un peu l'équilibre. Je souris et lui donne la friandise avant qu'elle ne se remette assise pour la manger. "C'est pas pour me vanter mais ton petit parcours, je crois que c'est dans la poche." Je ris. En fait, c'est rien du tout. Faire le beau c'est super basique pour un chien. Mais faire ça m'a permit de me détendre totalement et d'être à cent pour cent à l'aise avec Nell.

Spoiler:
 

code by ORICYA.


╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮


« WHEN YOU LOVE SOMEONE, IT'S NOT FOR A SECOND OR A MINUTE. IT'S FOREVER. »
« CONNECTED LIKE NEVER. »
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
Nell Maisonneuve
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6707
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Mar 18 Déc - 12:57

Nell note deux choses entre le moment où il toque chez la jeune femme et le moment où ils arrivent au parc. 1. Elle n’a pas l’air d’être très à l’aise avec les compliments, ou de manquer de confiance en elle peut-être. 2. Elle est curieuse et n’a pas l’air très patiente ; à moins que ce soit l’effet qu’un presque inconnu lui fasse une surprise qui la rende nerveuse. Dans tous les cas, le professeur ne cède pas, ne lui révélant rien de ses plans qui n’ont rien de maléfiques. Le tout semble avoir fait bon effet et il est persuadé qu’il ne s’est pas trompé de stratégie aux vues de la réaction de la demoiselle.

« J’avais bien dit que c’était Kenna qu’il fallait que je remercie. » Ce sont les mots exacts de ses SMS, même si les sous-entendus sont qu’il voulait tout simplement passer un nouveau moment avec la maitresse, plus qu’avec le chien. Il aborde un petit sourire malin, avant d’abdiquer. « En réalité, j’ai cru voir une telle complicité entre vous, que quand je suis passé là il y a quelques jours pour mon jogging, j’ai tout de suite pensé à vous. Je me suis dit que ce serait le rendez-vous parfait. » Il sourit encore. Il n’a pas peur des mots, Nell. Il n’entend pas spécialement pour autant pas là un rendez-vous amoureux ; plutôt des retrouvailles. « J’avais un peu peur que tu connaisses déjà cependant alors je suis content de voir que ce n’est pas le cas. » C’était un risque à prendre en amenant Heather ici, un risque qui a payé finalement.

« Il n’y a qu’en essayant qu’on saura. » Elle n’a pas l’air trop triste de voir tout cela, la chienne ; même s’il n’est pas certain qu’elle comprenne clairement pourquoi l’homme les a amenées là. Puis, voici les deux femmes qui montrent un petit tour au français, ce qui ne manque pas de le faire réagir positivement avec un petit éclat de rire. « Je ne sais pas si c’est l’animal ou la maitresse qui est la plus fière. » Il se met à rire encore, devant l’air satisfait de ses deux accompagnatrices. Il ne s’était pas trompé sur la complicité, ça c’est certain. « Je n’attends que ça, de voir si c’est dans la poche. » enchérit-il d’un ton de défi. Kenna semble comprendre ce qu’il veut dire car elle saute en quelques sortes sur elle-même. Nell traduit cela par une forme d’impatience, en mode ‘je vais te montrer de quoi je suis capable’. Il a beau ne connaitre ce chien que très peu, il l’adore déjà. Il faut dire que cela fait bien longtemps qu’il n’a plus d’animal de compagnie et que cela a tendance à lui manquer. C’est tellement dommage que le propriétaire de son appartement interdise la possession de chats et chiens. « A vous l’honneur, mesdemoiselles. »



╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Heather & Nell #2 Tumblr_o7ogry8zJe1ttbb2io1_500
Heather Wilson
ADMIN ∎ Time to move on
Heather Wilson
Inscrit le : 05/08/2018
Messages : 764
Avatar : Nina Dobrev
Crédits : Zuz'
Mes rps : Indisponible (8/8)
Barthelemy - Nell - Stanislas - Zeus - Melissa - Shanleigh - Rose - Morrigan - Milo

En attente: Neeve - Morrigan

Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Ven 21 Déc - 22:12

Ton petit parcours, je crois que c'est dans la poche

ft. Nell Maisonneuve


Il ne lâche pas le morceau de tout le trajet et je dois avouer que c'est un peu frustrant. Ne pas savoir où il nous emmène, Kenna et moi, c'est perturbant et intriguant. C'est dans le bon sens. J'espère juste ne pas regretter d'avoir accepter une surprise. Après tout, une surprise peut être à double tranchant: elle peut être bonne, faire très plaisir mais elle peut aussi s'avérer empoisonnée... Aux risques et périls de Nell. Finalement, je dois dire que je suis agréable surprise. « J’avais bien dit que c’était Kenna qu’il fallait que je remercie. » Je fais une moue, comme si j'étais un peu vexée mais ce n'est que de l'humour. "Je peux aussi aller vous attendre dans la voiture pour vous laisser de l'intimité." C'est léger, simple. Une bouffée d'air frais dans une vie qui a été trop compliquée pour moi ces derniers temps. « En réalité, j’ai cru voir une telle complicité entre vous, que quand je suis passé là il y a quelques jours pour mon jogging, j’ai tout de suite pensé à vous. Je me suis dit que ce serait le rendez-vous parfait. » Je souris en le regardant. Comment dois-je prendre ça? Le terme "rendez-vous parfait" est vague. Ça peut être un rendez-vous amical comme un rencard. Ça doit bien faire cinq ans au moins que je n'ai pas été dans le bain et vu ma récente expérience, je ne suis pas sûre de pouvoir me fier à mon jugement. J'ai également trop peur de dire une bêtise pour clairement poser la question au brun, à savoir de quelle teneur est ce rendez-vous. "Oh, je suis sûre que Kenna est plus que ravie de l'endroit choisis pour votre rendez-vous." Ne sachant pas comment réagir, je préfère continuer sur l'humour. C'est sûrement la meilleure stratégie que je puisse adopter pour ne pas mettre les pieds dans le plat et me sentir plus mal à l'aise qu'autre chose. Voir le mettre lui dans l'embarras.

« Il n’y a qu’en essayant qu’on saura. » C'est certain que sans essayer, on ne saura pas comment Kenna se comporte face à un parcours sportif. Mais avant de s'y mettre, on montre au français un petit tour qu'on a apprit récemment. « Je ne sais pas si c’est l’animal ou la maitresse qui est la plus fière. » Je ris en haussant les épaules. "Je pense qu'on l'est autant l'une que l'autre." Je préviens Nell que c'est sûrement dans la poche son petit parcours. Il veut nous mettre au défi? Il va voir ce qu'il va voir. J'espère que Kenna sera à la hauteur. Et moi aussi d'ailleurs. « Je n’attends que ça, de voir si c’est dans la poche. » Décidément. C'est un véritable challenge qu'il nous propose là. « A vous l’honneur, mesdemoiselles. » Je regarde Kenna et lui donne une caresse. "Aller, viens, au boulot." On va au premier obstacle. Il s'agit de sauter une sorte de haie, ce que Kenna fait sans problème. Elle doit ensuite monter sur une planche, redescendre de l'autre côté, sauter dans un anneau suspendu un peu plus loin, faire la poutre. Tout se passe bien jusqu'à ce qu'on arrive au tuyau dans lequel elle doit passer. Elle s'arrête net. Je fronce les sourcils. J'avoue ne pas comprendre. Elle a assuré le reste, je ne vois pas où est le problème. Je ne m'énerve pas. Je ne me suis d'ailleurs jamais énervée contre Kenna. Elle n'a jamais fait de bêtise et franchement, je ne suis pas sûre que j'arriverais un jour à m'énerver contre elle. Je me mets à côté d'elle, accroupis et la caresse en lui parlant. Parler est la meilleure chose à faire. "Qu'est-ce-qui ne va pas? Tu as tout bien fait jusqu'à maintenant." Kenna penche la tête vers le côté. "Tu n'as rien à craindre. Tu me fais confiance?" Il n'y a pas vraiment de réaction de sa part. Je lui donne une friandise. "On va essayer, d'accord? Je te forcerais pas si tu veux pas, mais essaies." Je la positionne bien face au tuyau et je me mets à l'autre bout de ce tuyau. Je m'accroupis pour qu'elle me voit et je l'appelle à plusieurs reprises. Elle finit par le traverser. Je la félicite et on termine le parcours avec le slalom. On revient vers Nell et Kenna s'assoit, attendant bien sûr une friandise pour avoir terminé le parcours. Je la lui donne et la caresse. "C'est bien Kenna. Je suis fière de toi." Je regarde Nell. "A part ce petit blocage, monsieur est-il satisfait du savoir-faire de ma chienne?" Il nous a mit au défi après tout. Est-il content du résultat?

code by ORICYA.


╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮


« WHEN YOU LOVE SOMEONE, IT'S NOT FOR A SECOND OR A MINUTE. IT'S FOREVER. »
« CONNECTED LIKE NEVER. »
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
Nell Maisonneuve
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6707
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Sam 29 Déc - 17:42

Tout ceci n’est qu’une pure bouffée d’air frais, que ce soit la compagnie de la jeune femme, ou l’activité en elle-même. De ce fait, Nell est souriant et plein de bonnes intentions. Il hoche la tête aux paroles d’Heather, plutôt ravi. Puis, lorsque vient le moment, il challenge les deux pour qu’elles entament le parcours. L’homme les regarde attentivement et reste silencieux lorsque l’animal bloque devant le tunnel. Il ne voudrait pas déranger Heather dans sa tactique pour faire parvenir son chien à franchir l’obstacle. Et finalement, c’est victorieuses que reviennent Kenna et sa maitresse, devant le professeur qui ne peut alors plus s’empêcher d’applaudit, un large sourire aux lèvres. « En réalité, je n’ai jamais eu aucun doute sur le fait que vous y parviendriez ! » Il caresse de bon cœur la chienne, dans de grands mouvements, tout en lui faisant quelques compliments au passage. Après quelques instants, il se relève et regarde Heather. « A nous deux maintenant ! » Il s’éloigne vers le parcours à son tour, dans le but de le faire avec Kenna. « Viens ma belle. » Evidemment, il s’adresse au chien, même s’il aurait pu dire exactement la même chose à Heather. Elle ne semble pas se faire prier et il n’a pas besoin de dire grand-chose pour qu’elle recommence le parcours avec autant d’agilité que quelques minutes plus tôt, mais encore une fois, arrivée au niveau du tunnel, un blocage semble opérer. « Manque de bol, je n’ai pas de croquettes ! » Nell tâte ses poches par automatisme. Il aurait dû y penser ! « Mais si tu arrives de l’autre côté, je fais un bisou à ta maîtresse. » Il chuchote de telle sorte à ce que la maitresse en question n’entende pas, et comme si Kenna comprenait, elle se met à bouger ; sauf qu’elle contourne l’obstacle pour arriver de l’autre côté. « Ah mais toi, t’es maline ! » Le français lève les yeux au ciel, tout en se mettant à rire. La chienne a respecté le pacte, si on s’en tient au sens littéral des mots qu’il a employé. Il semblerait qu’elle soit bien plus futée que ce qu’il n’y parait, à moins que ce ne soit qu’une pure coïncidence.

Le brun, après quelques caresses supplémentaires, rejoint Heather. « Je crois qu’elle ne l’aime pas des masses ce tunnel quand même ! » Il hausse les épaules. Ce n’est pas bien gênant. Et Kenna se met à aboyer en regardant Nell, qui se met aussitôt à rougir. « Oui, c’est bon, j’ai compris. » Dit-il à l’animal, tout en levant une nouvelle fois les yeux au ciel. Il interprète bien vite ce qui l’arrange des réactions du chien, diront certains, alors que d’autres diront tout simplement que c’est Kenna qui est trop intelligente. « Je suis désolé, mais un pacte est un pacte alors… » dit-il à l’attention d’Heather, tout en s’approchant d’elle et en lui collant un baiser sur la joue. Kenna aboie de nouveau et Nell se met à rire. Il n’a jamais dit qu’il allait lui rouler un patin non plus, faut qu’elle se calme cette petite futée ! « J’ai tenté le chantage pour le tunnel et il semblerait que Mle m’ait pris au mot, même si elle n’a accompli que la moitié du marché ! » Explique-t-il à la brune.

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Heather & Nell #2 Tumblr_o7ogry8zJe1ttbb2io1_500
Heather Wilson
ADMIN ∎ Time to move on
Heather Wilson
Inscrit le : 05/08/2018
Messages : 764
Avatar : Nina Dobrev
Crédits : Zuz'
Mes rps : Indisponible (8/8)
Barthelemy - Nell - Stanislas - Zeus - Melissa - Shanleigh - Rose - Morrigan - Milo

En attente: Neeve - Morrigan

Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Sam 29 Déc - 21:14

Ton petit parcours, je crois que c'est dans la poche

ft. Nell Maisonneuve


Il nous applaudit Kenna et moi quand on revient en ayant franchis tous les obstacles. « En réalité, je n’ai jamais eu aucun doute sur le fait que vous y parviendriez ! » Je souris en le regardant. Moi je n'étais pas si sûre que lui. Surtout quand elle a bloquée devant l'obstacle. J'ai beau avoir une confiance absolue, aveugle en ma chienne, je ne peux pas deviner si elle va bien prendre un parcours comme celui-ci puisque nous n'en avions jamais fait jusque là. Je suis donc plutôt fière de Kenna qui profite d'ailleurs bien des caresses et compliments du brun. « A nous deux maintenant ! » Hein? Il veut faire le parcours avec elle? Je souris sans rien dire et en le laissant faire. Pourquoi pas après tout? Ça me permettra de voir ce que Kenna fait avec quelqu'un d'autre que moi, comment elle se comporte. C'est aussi une bonne chose d'en savoir plus de ce côté là. « Viens ma belle. » Petit surnom pour la chienne qui ne doit sûrement en avoir rien à faire tant qu'on s'occupe d'elle de toute façon. Tout se passe bien jusqu'au tunnel. J'ignore ce qu'il lui dit mais ce que je constate c'est que Kenna contourne l'obstacle. Je souris légèrement mais tristement. Elle doit avoir un truc avec cet espace confiné... Il va peut-être falloir que je travaille ça avec elle pour lui redonner confiance.

Je ne suis donc au courant de rien au sujet du pacte quand ils reviennent vers moi. Je souris en caressant Kenna et en la félicitant quand même pour le parcours. « Je crois qu’elle ne l’aime pas des masses ce tunnel quand même ! » J'hoche la tête en reposant mes yeux sur le brun. "Quand je l'ai récupérée, elle était à la rue. J'ignore ce qu'elle a vécu avant que je la prenne. Elle a peut-être été traumatisée par quelque chose et le tunnel le lui rappelle..." C'est la seule déduction que je puisse faire. Kenna se met alors à aboyer en regardant Nell qui lui répond directement à elle: « Oui, c’est bon, j’ai compris. » Hm? Je pense d'abord que Kenna veut sûrement une friandise, mais je suis loin du compte visiblement. Je fronce les sourcils. Depuis quand communiquent-ils ces deux-là? J'apprécie qu'ils s'entendent mais les cachotteries, j'apprécie un peu moins. « Je suis désolé, mais un pacte est un pacte alors… » Je ne suis pas sûre de comprendre... Je vois Nell se rapprocher de moi et par réflexe j'ai voulu reculer mais c'est trop tard. Il a déposé un baiser sur ma joue. Kenna se remet à aboyer et Nell se met à rire. Personnellement, je dois sûrement avoir une couleur similaire à une tomate et je ne ris pas. Ce n'est pas que je n'ai pas apprécié. C'est juste que je ne suis pas à l'aise avec le contact humain. Je le tolère, parfois même je le cherche avec certaines personnes de confiance. Mais le dernier réel contact que j'ai eu m'ont laissé des cicatrices. Ensuite, j'ai évité par douleur et ensuite parce que j'avais peur. Maintenant, c'est un réflexe d'éviter les contacts. C'est bête parce que je sais très bien que ça peut être doux et agréable comme un baiser sur une joue. Mais c'est au niveau psychologique que ça coince encore. « J’ai tenté le chantage pour le tunnel et il semblerait que Mle m’ait pris au mot, même si elle n’a accompli que la moitié du marché ! » Je souris doucement et je me détourne pour revenir sur nos pas en direction de la voiture. "Merci pour la... pour la surprise. C'était un moment vraiment très agréable." Ce n'est pas que je veux fuir. Enfin, peut-être un peu quand même. Mais surtout, je ne veux pas qu'il voit ma gêne, mes joues roses et mon embarras. Je mets nerveusement une mèche de cheveux derrière mon oreille. T'es nulle Heather. Tu devrais pas réagir comme ça. J'en ai conscience. Surtout que c'est rien du tout, coller un bisou sur une joue. Franchement. C'est une bagatelle non? Je me sens bête. Tellement bête. Mais c'est trop tard pour faire marche arrière, nan? La voiture est sûrement le refuge le plus proche que je puisse atteindre et d'ici là, j'espère avoir retrouvé ma pâleur habituelle.

code by ORICYA.


╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮


« WHEN YOU LOVE SOMEONE, IT'S NOT FOR A SECOND OR A MINUTE. IT'S FOREVER. »
« CONNECTED LIKE NEVER. »
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
Nell Maisonneuve
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6707
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Dim 30 Déc - 18:37

Nell émet une grimace aux paroles de la jeune femme et il imagine déjà mille scénarii concernant l’histoire de Kenna. « Peut-être, oui. » Mais ce n’est pas bien grave selon lui. Elle est tellement adorable comme elle est que cela n’est absolument pas un défaut que d’avoir quelques faiblesses par ci, par là.

Puis, alors que le chien s’enflamme, Nell finit par faire un bisou sur la joue d’Heather. Il en rigole après, avec le chien et espère avoir un retour positif de la part de la brune mais il ressent le malaise que ce geste a provoqué, sans comprendre pourquoi. La jeune femme a déjà fait quelques pas en direction de la voiture, ce qui enlève quelque peu le sourire de l’homme, qui ne comprend pas. « Tu veux pas qu’on aille faire le tour du parc ? T’as froid peut-être ? » Il n’a aucune envie de déjà rentré chez lui après seulement une demi-heure. La solitude de son appartement est bien trop difficile à supporter et pour une fois qu’il a l’occasion de passer une charmante soirée, il n’a aucune envie que celle-ci se termine. Il en passe des bonnes avec Maxine, lorsqu’ils ont l’occasion de se voir, mais malheureusement, elle n’est pas toujours disponible. Il est donc plus que temps que Nell augmente son cercle social.

Le jeune homme rejoint la demoiselle en quelques foulées. « Excuses-moi. Je ne voulais pas te mettre mal à l’aise. C’était purement amical. » Et c’est vrai d’ailleurs. Il n’avait vraiment eu aucune mauvaise intention, ni pensées perverses d’ailleurs.

Spoiler:
 

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Heather & Nell #2 Tumblr_o7ogry8zJe1ttbb2io1_500
Heather Wilson
ADMIN ∎ Time to move on
Heather Wilson
Inscrit le : 05/08/2018
Messages : 764
Avatar : Nina Dobrev
Crédits : Zuz'
Mes rps : Indisponible (8/8)
Barthelemy - Nell - Stanislas - Zeus - Melissa - Shanleigh - Rose - Morrigan - Milo

En attente: Neeve - Morrigan

Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Dim 30 Déc - 20:52

Ton petit parcours, je crois que c'est dans la poche

ft. Nell Maisonneuve


Il est d'accord avec moi sur le fait que Kenna a sans doute dû être traumatisée avant que je ne la récupère. Qui peut savoir ce qu'elle a vécu après tout? Je ne vois cependant pas de raisons autres qu'un traumatisme pour qu'elle se comporte comme ça devant ce seul et unique obstacle. Quoi qu'il en soit, nous passons à autre chose. Cette autre chose n'est pas forcément désagréable mais n'est pas non plus agréable à cent pour cent pour moi. C'est compliqué. C'est confus. C'est perturbant. Il embrasse ma joue. C'est doux, c'est agréable, ça n'a pas d'arrière pensée. Ça n'a rien de grave. Pourtant, pour moi, c'est déjà trop. « Tu veux pas qu’on aille faire le tour du parc ? T’as froid peut-être ? » Je suis déjà en train de retourner vers la voiture. Je me sens tellement ridicule. Je suis qu'une idiote qui panique sans raison. Je pourrais pas juste me contenter de profiter d'une jolie soirée, non?! Il faut que je gâche tout?! Je n'entends même pas sa proposition d'aller faire le tour du parc. Ou peut-être que je l'entends mais c'est plus facile de faire comme si je ne l'avais pas entendue. Nell me rejoint déjà. Je ne sais pas si j'ai déjà récupéré une couleur de visage convenable mais de toute façon, qu'importe, il est déjà à ma hauteur. « Excuses-moi. Je ne voulais pas te mettre mal à l’aise. C’était purement amical. » Je m'arrête et je baisse la tête. "Je sais... Je..." Comment lui expliquer que ça n'a rien à voir avec lui? Que c'est moi qui a un problème? Il va croire que je lui sors la phrase bidon et clichée du "c'est pas toi, c'est moi", qu'on dit quand on veut pas blesser. Ce serait la vérité pourtant. Sans rentrer dans les détails mais la vérité quand même. Je dois trouver autre chose à dire, d'autres mots à utiliser pour lui expliquer sans dire le véritable pourquoi du comment je suis comme ça. Je soupire et joue nerveusement avec une bague que j'ai au doigt. "J'ai un problème avec les relations... Je sais pas... Je sais plus... comment ça marche." C'est vraiment trop nul comme explication. Je relève les yeux vers lui. "Je ne suis pas contre les contacts... C'était même agréable..." J'ai rarement des contacts, les derniers ayant laissés des traces que je ne suis pas prête d'oublier. "C'est juste que..." Je m'embrouille. Franchement, je perds tout mes moyens. Alors finalement, je lance un petit sourire et un: "Bon, on va le faire ce tour du parc?" Kenna aboie et je souris doucement. Je ne sais plus comment m'en sortir avec mes explications et je crois qu'au lieu d'arranger la chose, je ne fais qu'empirer alors j'ai décidé de changer de sujet avant de le faire fuir totalement. Dixit celle qui était prête à partir à toutes jambes.

Spoiler:
 

code by ORICYA.


╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮


« WHEN YOU LOVE SOMEONE, IT'S NOT FOR A SECOND OR A MINUTE. IT'S FOREVER. »
« CONNECTED LIKE NEVER. »
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
Nell Maisonneuve
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6707
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Dim 30 Déc - 23:17

L’explication n’est pas forcément très claire mais elle a au moins le mérite de rassurer le français qui se sent immédiatement moins coupable. Il ne s’excuse pas. Il ne pouvait pas savoir tout ça après tout. Mais il comprend, parce qu’après son séjour en prison, il a mis du temps à accepter qu’on le touche de nouveau, surtout au niveau des parties intimes. Il lui arrive d’ailleurs encore d’avoir quelques blocages, surtout quand il est dans ses périodes où il repense aux hommes qui le coinçaient dans les douches ou les toilettes, profitant de l’absence ou de la négligence des gardes pour abuser du pauvre professeur de sport. Rien que d’y songer, la chair de poule lui vient. « Je comprends. » Dit-il alors simplement. Il n’a pas besoin qu’elle lui en dise plus. Il sait pertinemment que quelle que soit la cause de tout ceci, la jeune femme n’a sans doute pas envie d’en parler et cela ne lui apportera rien de le savoir. Donc à part faire un club des âmes brisées, à quoi bon ?

« Allez viens. » Dit-il. Il lui aurait bien pris le bras, pour se promener bras dessus, bras dessous, mais il s’abstient de tout contact supplémentaire, pour ne pas recommencer à déstabiliser la jeune femme. Ils se mettent à marcher à travers le sentier qui longe les bois du parc, un parcours que le brun adore tout particulièrement. « Mon deuxième plan pour ce soir, c’était de récolter tout plein d’infos sur toi, genre les trucs honteux à savoir et tout – parce que ça peut toujours servir ces trucs là ! » Bien entendu, il plaisante. « Donc… » Il prend une longue inspiration, comme s’il allait demander quelque chose de vraiment embarrassant, mais en fait, il n’en est rien : « Quel est ton meilleur souvenir de Noel de ta vie ? » Les fêtes sont encore un peu loin mais il a déjà reçu dans la boite aux lettres, différents catalogues de jouets, ce qui lui a fait penser à cette question.

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Heather & Nell #2 Tumblr_o7ogry8zJe1ttbb2io1_500
Heather Wilson
ADMIN ∎ Time to move on
Heather Wilson
Inscrit le : 05/08/2018
Messages : 764
Avatar : Nina Dobrev
Crédits : Zuz'
Mes rps : Indisponible (8/8)
Barthelemy - Nell - Stanislas - Zeus - Melissa - Shanleigh - Rose - Morrigan - Milo

En attente: Neeve - Morrigan

Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Mar 1 Jan - 20:17

Ton petit parcours, je crois que c'est dans la poche

ft. Nell Maisonneuve


Il faut dire que mes explications sont carrément nulle, que je m'embrouille et au lieu d'arranger les choses, je suis presque sûre de les empirer. Il faut croire que j'ai eu tort en pensant rendre les choses pires encore vu la réponse que Nell me fournit: « Je comprends. » Quoi? C'est tout? Il ne pose pas plus de questions? Il n'essaie pas d'en savoir d'avantage? Il ne propose pas de manière très spontanée de me ramener, histoire de se débarrasser de la "fille aux problèmes"? Malgré ma demande d'aller faire le tour du parc finalement, il aurait pu refuser vu mon comportement. Ce que j'aurais pu comprendre. Mais non. « Allez viens. » Je souris doucement et on se met en marche, Kenna à côté de moi au début. « Mon deuxième plan pour ce soir, c’était de récolter tout plein d’infos sur toi, genre les trucs honteux à savoir et tout – parce que ça peut toujours servir ces trucs là ! » Je me remets à rire, comme si rien ne s'était passé. C'est encore dans un coin de ma tête mais je ne le montre pas et Nell fait également comme si de rien n'était alors... Il n'a pas tort, les trucs honteux peuvent toujours servir!

« Donc… » Je grimace en m'attendant à la pire question qui soit. « Quel est ton meilleur souvenir de Noel de ta vie ? » Je ne m'y attendais pas à celle là! Je souris en prenant quelques secondes pour réfléchir. Je ne voudrais pas raconter n'importe quoi. "J'avais six ans. Je rêvais de rencontrer le Père Noël. On a dîné le 24 au soir avec de la famille et certains d'entre eux sont restés pour dormir parce qu'ils habitaient loin. Mon cousin, qui avait dix ans à l'époque, m'a fait monter sur le toit de ma maison. Il avait emmené une couverture polaire rouge avec des rennes dessus et des sapins. On est resté plusieurs heures." Je me souviens très bien de cette soirée-là. Ça a beau remonté à vingt ans, je m'en souviens comme si c'était hier. Ça se voit que c'est un souvenir agréable vu le sourire que j'ai sur les lèvres et je suis presque certaine que mes yeux doivent briller comme la petite fille que j'étais à l'époque. "Il m'a fait redescendre avant que qui que ce soit se réveille. Il faisait encore nuit. Il m'a convaincue que si je ne retournais pas dans mon lit, le Père Noël ne viendrait peut-être pas. J'étais de toute façon trop fatiguée pour rester alors on est allé se coucher... Le lendemain matin, j'ai eu la peluche que je voulais tant." Je ris en y repensant. J'avais juste demandé une peluche. C'est bête mais je ne voulais rien d'autre. J'ai eu malgré tout d'autres cadeaux mais c'était cette peluche qui m'intéressait le plus. "Et avant que tu me poses la question, le pire souvenir de noël c'est quand à la fête de bureau de mon père j'ai voulu embrasser un garçon qui me plaisait et qu'il m'a foutu un vent monumental. J'avais treize ans et je croyais que c'était la fin de ma vie." Autant se soulager du poids du pire souvenir tout de suite hein. "Et toi? Ton meilleur souvenir de noël?" Kenna avance un peu pour nous dépasser mais reste à une distance raisonnable. Je ne la quitte pas des yeux.

code by ORICYA.


╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮


« WHEN YOU LOVE SOMEONE, IT'S NOT FOR A SECOND OR A MINUTE. IT'S FOREVER. »
« CONNECTED LIKE NEVER. »
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
Nell Maisonneuve
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6707
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Dim 6 Jan - 19:33

Parler de Noel et des traditions, c’est presque toujours une bonne idée, un bon compromis. Rares sont les personnes qui n’aiment pas cette fête alors, il avait peu de chance de se tromper en posant cette question ; preuve en est qu’un sourire est revenu sur le visage de la jeune femme. Nell ne manque pas de le remarquer et de s’en réjouir intérieurement.

« Mais c’est hyper dangereux ! Si tes parents t’avaient vu, ils auraient sans doute fait une crise cardiaque ! » Il ouvre de grands yeux. Il sait que tout s’est bien fini, alors il n’est pas vraiment effrayé et même plutôt amusé par le cran du dit-cousin. « C’est mignon quand même, faut bien le reconnaître. » Des étoiles semblent pétiller dans les yeux de la demoiselle et il aimerait qu’il en soit autant dans les siens. Il rit quand elle lui raconte son pire souvenir. « Ah, les ados ! Y’a pas pire qu’une fille qui vit un chagrin amour ! Qu’est-ce que j’ai pu entendre ma sœur chialer quand elle avait 12/15 ans. » Il éclate de rire. Ce n’est absolument pas pour être méchant envers sa cadette. Il l’aime, mais il faut avouer qu’à l’époque, il ne la comprenait absolument pas et restait persuadé qu’elle jouait la comédie pour se faire plaindre par leurs parents. « Faut dire qu’à cet âge, les garçons sont particulièrement cons et n’ont aucune conscience du mal qu’ils peuvent faire aux filles. » Avec le temps, la plupart apprennent. Ou ils essayent de s’améliorer et d’être plus humain en tout cas. « Il n’empêche que j’ai bien du mal à croire que quelqu’un ait pu te rejeter. Tu avais un appareil dentaire avec plein de bagues et plein d’acné à l’époque ? » Là, il plaisante pour détendre l’atmosphère bien entendu.

Le professeur s’arrête quelques secondes pour réfléchir. « Je crois que je n’en ai pas de précis mais… Je me souviens de sensations de bonheur à l’approche des fêtes, le soir quand on trainait en pyjama / peignoir avec ma sœur après notre douche et qu’on se calait au coin de la cheminée. Souvent, on faisait des jeux de société avec mon père et après on mangeait un bon repas en famille, avec le sapin allumé, la maison décorée, etc. On faisait ça aussi le reste de l’année mais va savoir pourquoi, c’est à cette période de l’année que j’aimais ça le plus. » Il sourit aussi, nostalgique. A l’époque, il n’avait aucun problème dans la vie, si ce n’est de mauvaises notes à l’école. « Quant aux mauvais… Les repas interminables quand on allait chez mes grands-parents. Il y avait mes cousins, donc c’était vraiment chouette mais comme on n’avait jamais le droit de sortir de table, c’était plutôt l’horreur d’attendre à rien faire… »

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Heather & Nell #2 Tumblr_o7ogry8zJe1ttbb2io1_500
Heather Wilson
ADMIN ∎ Time to move on
Heather Wilson
Inscrit le : 05/08/2018
Messages : 764
Avatar : Nina Dobrev
Crédits : Zuz'
Mes rps : Indisponible (8/8)
Barthelemy - Nell - Stanislas - Zeus - Melissa - Shanleigh - Rose - Morrigan - Milo

En attente: Neeve - Morrigan

Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Dim 6 Jan - 20:25

Ton petit parcours, je crois que c'est dans la poche

ft. Nell Maisonneuve


Il n'a pas du tout tort en mentionnant la dangerosité de la situation. J'étais qu'une gosse et d'ailleurs, mon cousin aussi n'était encore qu'un gamin. Mais comme tout s'est bien passé et que personne n'en a jamais rien su, je lui suis reconnaissant d'avoir été aussi gentil avec moi. « Mais c’est hyper dangereux ! Si tes parents t’avaient vu, ils auraient sans doute fait une crise cardiaque ! » Je ris en hochant la tête. C'est vrai qu'ils auraient paniqué. Je suis leur fille et en plus, leur enfant unique alors forcément! « C’est mignon quand même, faut bien le reconnaître. » Je souris en hochant la tête. "Oui... J'étais sans peur à cette époque là." Je ris doucement. En grandissant, j'ai appris à découvrir la peur de diverses choses, encore plus avec Max. C'est fou de se dire qu'enfant, on peut être sans peur, totalement inconscient et qu'en grandissant, on prend conscience de tout un tas de choses qui changent tout. Je décide ensuite d'anticiper en lui racontant mon pire souvenir de noël. « Ah, les ados ! Y’a pas pire qu’une fille qui vit un chagrin amour ! Qu’est-ce que j’ai pu entendre ma sœur chialer quand elle avait 12/15 ans. » Je ris en même temps que lui. C'est vrai qu'à cet âge là, on vit un chagrin d'amour et c'est la fin du monde. On croit que plus rien n'a de sens. « Faut dire qu’à cet âge, les garçons sont particulièrement cons et n’ont aucune conscience du mal qu’ils peuvent faire aux filles. » Je souris en posant mes yeux sur Nell et je fais une petite grimace. "En fait... Je lui suis plutôt reconnaissant quand même. Enfin, je dis ça maintenant parce qu'à l'époque, c'était un autre discours." J'ai omis un petit détail dans l'histoire qu'il ne va plus tarder  découvrir. « Il n’empêche que j’ai bien du mal à croire que quelqu’un ait pu te rejeter. Tu avais un appareil dentaire avec plein de bagues et plein d’acné à l’époque ? » Je souris en le regardant. "Non rien de tout ça. La vérité c'est... Le type était plus âgé: il avait 18 ans. En me foutant ce vent monumental, il nous a sûrement évité quelques ennuis." Je ris en reposant mes yeux devant moi.

On s'arrête quelques instants quand je lui retourne la question. « Je crois que je n’en ai pas de précis mais… Je me souviens de sensations de bonheur à l’approche des fêtes, le soir quand on trainait en pyjama / peignoir avec ma sœur après notre douche et qu’on se calait au coin de la cheminée. Souvent, on faisait des jeux de société avec mon père et après on mangeait un bon repas en famille, avec le sapin allumé, la maison décorée, etc. On faisait ça aussi le reste de l’année mais va savoir pourquoi, c’est à cette période de l’année que j’aimais ça le plus. » Je l'écoute, profitant de ce petit moment de confidences sans conséquences. "J'aime cette tradition. Nous on faisait pas ça. Mon père était déjà avocat à l'époque alors il avait pas beaucoup de temps. Mais pour Noël, il prenait une semaine complète de congés. Tu t'entends toujours aussi bien avec tes parents et ta soeur?" Question innocente à mes yeux qui risque d'être plus compliquée pour le brun. « Quant aux mauvais… Les repas interminables quand on allait chez mes grands-parents. Il y avait mes cousins, donc c’était vraiment chouette mais comme on n’avait jamais le droit de sortir de table, c’était plutôt l’horreur d’attendre à rien faire… » Je grimace. L'horreur de ne pas pouvoir sortir de table! De la torture pour des enfants. "Bon, et bien, je suis ravie que tu ais survécu à tous ces dîners chez les grands-parents dans ce cas." Cette fois, c'est moi qui fait une petite, très petite, touche d'humour. Je souris en continuant à avancer. "Ce qu'on était innocents à l'époque... Loin de la réalité, de l'horreur et de la complexité que peut être la vie parfois." Je souris malgré le discours un peu négatif que je tiens. "J'ai envie de dire à tous ces enfants qui veulent grandir si vite de prendre leur temps et de profiter de leur insouciance. Ils seront adultes bien assez tôt." Mon sourire est présent mais un peu triste quand même.

code by ORICYA.


╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮


« WHEN YOU LOVE SOMEONE, IT'S NOT FOR A SECOND OR A MINUTE. IT'S FOREVER. »
« CONNECTED LIKE NEVER. »
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
Nell Maisonneuve
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6707
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Sam 12 Jan - 11:12

Sans peur. Au final, ça semble être le qualificatif de tout enfant alors Nell ne se dit pas une seule seconde que ces paroles ont plus de sens pour la jeune femme qu’il ne le comprend. Puis, elle mentionne un souvenir moins joyeux, ce qui ne manque pas de faire réagir Nell qui se souvient parfaitement comment il était, ainsi que ses camarades masculins, en pleine période d’adolescence. « Ah oui ! Du coup, il n’avait peut-être pas envie de se prendre un poing en pleine gueule de la part de ton père, ou pire encore. » Les gens sont tellement fous et prêts à tout désormais sur Terre, qu’on n’a plus vraiment d’autres choix que de se méfier de tout et n’importe qui/quoi. Un procès est vite arriver, même si Heather n’aurait sans doute voulu cela pour rien au monde à l’époque.

Au tour du professeur de raconter ses souvenirs de Noel. C’est avec un sourire nostalgique qu’il les mentionne. Ces souvenirs sont tellement gravés dans sa mémoire qu’il n’a aucun mal à resituer le tout, allant jusqu’à se remémorer l’odeur du feu de cheminée, les couleurs des lumières de la guirlande de Noel, etc. « Je crois que c’est quelque chose que j’aimerais reproduire avec mes enfants, si j’en ai un jour. » Ce n’est absolument pas un projet pour l’instant et d’ailleurs, il n’y a jamais songé, se disant que ça arriverait peut-être un jour, lointain ; néanmoins, le voilà qui en parle. « J’espère être capable d’être présent pour eux aussi. Mon père à moi l’était, dans la mesure du possible ; mais j’avais ma meilleure amie, Charlotte, qui était un peu dans le même cas que toi. Et quand je vois comment ça a pu la rendre malheureuse. » Repenser à Charlotte lui fait un bien fou. Il l’a pourtant eu au téléphone encore la semaine dernière mais, ce n’est pas pareil que de la voir en vrai et de pouvoir la tenir dans ses bras. Heureusement qu’elle est entre de bonnes mains avec son Olivier dont elle rabâche les oreilles au brun.

Il esquive la question sur sa famille en parlant de Charlotte et de potentiels projets de paternité. Cela impliquerait d’évoquer pourquoi il n’est plus aussi proche d’eux, ses années en prison, le séisme entre lui et sa famille. Au final, ce n’est que retarder l’échéance. Le mieux est peut-être tout simplement de dire une partie de la vérité. « Disons qu’on ne se voit plus beaucoup depuis que je vis ici. J’ai été les voir cet été, quelques semaines, et depuis, on essaye de se donner des nouvelles régulièrement. » Tout ça, c’est bien vrai. Les rancœurs semblent d’ailleurs oubliées, ou en tout cas, c’est en voie. On essaye de laisser le passé derrière soi pour tenter d’avoir le meilleur avenir possible et de ne pas se laisser polluer dans le présent.

« Je te le fais pas dire ! »
Les paroles de Nell sont lourdes de sens, plus que la jeune femme pourrait s’en douter. Elles font parfaitement écho à la vie du français, autant qu’elles le font à celle d’Heather, même si le brun l’ignore. « Je crois que je donnerais tout pour redevenir enfant parfois, d’ailleurs. » Enfin, pas tant que ça en fait, car si cela signifiait de devoir revivre également les années entre ses 20 ans et aujourd’hui… Le futur s’annonce meilleur que le passé.

Ils passent devant un banc, au fil de leur promenade dans le parc et Nell s’arrête quelques secondes. « L’autre jour, j’sais pas, il y a environ deux trois semaines. J’étais assis là pour reprendre mon souffle pendant mon jogging et genre, j’ai entendu des bruits bizarres à un moment. » Il se met à rire. Il s’était fait tout un film avant de se rendre compte que ce qu’il imaginait était bel et bien vrai. « Et tout à coup, il y a une nana qui sort des buissons, là derrière. » Il pointe du doigt l’endroit. « Je la vois remettre sa jupe en place. Et environ deux minutes plus tard, un mec… Ils ne voulaient pas se faire voir mais ils se sont bien rendus compte que je les avais cramé. La fille ne savait plus où se mettre. » Pourquoi est-ce qu’il raconte ça ? Tout simplement comme une anecdote, parce qu’il y pense. Il est comme ça, Nell, naturel.

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Heather & Nell #2 Tumblr_o7ogry8zJe1ttbb2io1_500
Heather Wilson
ADMIN ∎ Time to move on
Heather Wilson
Inscrit le : 05/08/2018
Messages : 764
Avatar : Nina Dobrev
Crédits : Zuz'
Mes rps : Indisponible (8/8)
Barthelemy - Nell - Stanislas - Zeus - Melissa - Shanleigh - Rose - Morrigan - Milo

En attente: Neeve - Morrigan

Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Sam 12 Jan - 18:00

Ton petit parcours, je crois que c'est dans la poche

ft. Nell Maisonneuve


Il a raison de mentionner les poings de mon père. Il est vrai qu'il n'aurait sans doute pas apprécié que sa fille de treize ans à peine sorte avec un garçon de dix-huit. Peut-être qu'il ne l'aurait pas frappé, parce que c'était le fils d'un collègue à lui donc ça aurait pu être excessif mais dans l'ensemble, ça se serait clairement mal passé pour le jeune homme qu'il était et moi. On aurait eu des remontrances monumentales. « Ah oui ! Du coup, il n’avait peut-être pas envie de se prendre un poing en pleine gueule de la part de ton père, ou pire encore. » J'hoche la tête, signifiant qu'effectivement, mon père était protecteur. Il l'a toujours été et il l'est encore aujourd'hui bien que sa fille de treize ans a maintenant le double de cet âge. Je reste malgré tout sa petite fille et vu ce que Max m'a fait subir, son envie de protection a au moins triplé.

« Je crois que c’est quelque chose que j’aimerais reproduire avec mes enfants, si j’en ai un jour. » Je n'aurais pas pensé qu'il se confierait sur le fait d'avoir ou non des enfants. « J’espère être capable d’être présent pour eux aussi. Mon père à moi l’était, dans la mesure du possible ; mais j’avais ma meilleure amie, Charlotte, qui était un peu dans le même cas que toi. Et quand je vois comment ça a pu la rendre malheureuse. » Oh, je n'étais pas malheureuse. Mon père faisait des efforts et puis, j'avais conscience que ce n'était pas simple de son côté non plus. C'est aussi pour ça que j'allais parfois à son cabinet après l'école pour faire mes devoirs par exemple. Même s'il travaillait, je passais un peu de temps avec lui. C'est vrai que quand il avait de gros dossiers, il rentrait tard et ne venait pas me border quand j'étais petite. Mais il a toujours fait de son mieux pour qu'on ne manque de rien et surtout pas de son amour. Ma mère aussi aurait pu lui faire des reproches mais il n'en a jamais rien était. Sans doute qu'il a su trouver le bon équilibre entre travail et vie privée malgré tout. "Oh, j'étais pas malheureuse. On avait trouvé un rythme. C'est vrai qu'enfant, j'avais du mal à comprendre qu'il ne soit pas là quand j'allais me coucher mais en grandissant, on a trouvé un équilibre. J'allais à son cabinet quand je rentrais de l'école et à une certaine heure, je rentrais pour profiter de ma mère. Et il prenait des congés durant l'année aussi." J'avais cette chance. Sans doute que Charlotte n'a pas eu la même chance que moi. "Mais je comprends que ton amie ait pu être malheureuse." Je fais une petite moue. "Quant au jour où j'aurais des enfants, j'espère aussi être comme mes parents. Ma mère est mon modèle en matière d'éducation." Il n'y a qu'à voir la femme que je suis devenue en grandissant, même si par la suite, j'ai encore changé mais ça, ce sont les aléas de la vie et de la faute à mon ex-mari. C'est une autre histoire.

« Disons qu’on ne se voit plus beaucoup depuis que je vis ici. J’ai été les voir cet été, quelques semaines, et depuis, on essaye de se donner des nouvelles régulièrement. » Je peux comprendre. Je ne verrais pas beaucoup les miens non plus. Je ne sais pas si je vais pouvoir remettre les pieds à New-York de si tôt et eux, ne pourront pas venir à chaque fois non plus. Ils ont des emplois après tout, ce que je comprends parfaitement. Mais on s'appelle souvent. C'est déjà ça, même si ce n'est pas pareil. "Les relations ne sont décidément jamais simples à entretenir, mêmes quand elles sont familiales." Je souris doucement, n'insistant pas plus sur le pourquoi ils ne sont pas si proches que ça. Ça ne me regarde sûrement pas après tout. « Je te le fais pas dire ! Je crois que je donnerais tout pour redevenir enfant parfois, d’ailleurs. » Oh comme je ne peux qu'acquiescer! "Moi aussi. Cette période d'innocence me manque, quand ma plus grande préoccupation c'était de savoir si j'allais pouvoir aller à cette fête ou si j'allais réussir mon contrôle." Ouais... C'était la vieille époque! On avait pas besoin de se soucier de payer des factures, de ce que l'être humain est capable de commettre comme atrocité. Je ris à ma remarque sur les fêtes et les contrôles, sans rien ajouter de plus.

On s'arrête au niveau d'un banc et là, Nell commence à me raconter une anecdote. « L’autre jour, j’sais pas, il y a environ deux trois semaines. J’étais assis là pour reprendre mon souffle pendant mon jogging et genre, j’ai entendu des bruits bizarres à un moment. » Je fronce les sourcils. Quel genre de bruits bizarres? Un animal? « Et tout à coup, il y a une nana qui sort des buissons, là derrière. » Arf. Je crois pas que ce soit un animal. « Je la vois remettre sa jupe en place. Et environ deux minutes plus tard, un mec… Ils ne voulaient pas se faire voir mais ils se sont bien rendus compte que je les avais cramé. La fille ne savait plus où se mettre. » Je me mets à rire. Elle devait effectivement être très gênée. En même temps, ce sont les risques quand on fait des choses derrière un buisson. "J'aurais pas voulu être à sa place et en même temps, c'était à ses risques et périls hein." Je souris. Est-ce-que ça me gêne? Non. C'est une simple anecdote. "Quand est-ce-que tu comptes faire ton prochain footing? Je pourrais... peut-être... Enfin, Kenna et moi, on pourrait peut-être t'accompagner?" Je suis sûre que ça plairait à Kenna d'aller courir. J'ai appris à bien connaître la chienne qui, très calme et discrète jusqu'à maintenant, se met à aboyer comme si elle voulait donner son avis.

Spoiler:
 

code by ORICYA.


╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮


« WHEN YOU LOVE SOMEONE, IT'S NOT FOR A SECOND OR A MINUTE. IT'S FOREVER. »
« CONNECTED LIKE NEVER. »
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
Nell Maisonneuve
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6707
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Dim 20 Jan - 18:07

Parler d’un avenir incertain, d’un monde plein de promesses, c’est quelque chose qui arrive peu souvent avec Nell. Il a été formaté pendant des années à croire qu’il ne serait jamais libre, qu’il ne pourrait jamais avoir d’enfants, ni même de relations tout court alors maintenant que c’est le cas, il ne se fait pas encore à l’idée que tout est possible, continuant à vivre dans le présent comme s’il n’y avait pas de lendemain. « Tant mieux. » Si seulement il en avait été autant pour Charlotte ; au moins, il n’aurait pas dû essuyer ses pleurs plus d’une fois. Mais le mal est fait et le principal est que sa meilleure amie soit heureuse aujourd’hui. « On dit tout ça et au final, on fera comme tout le monde : du mieux qu’on peut. » Il se met à rire. Il parait que ce n’est pas évident d’être parent, mais Nell n’en a pas vraiment conscience car en dehors des conversations de ses collègues féminines, mères, il n’y a pas grand monde autour de lui qui a des bambins.

A discuter de tout cela, le professeur ressent quelque chose d’étrange au fond de son corps, comme un sentiment inconnu. Il ne saurait vraiment le décrire, mais cela lui fait du bien en tout cas. C’est toutefois un sentiment qui s’évapore dès que les deux se mettent à parler de la famille du français. Il hoche la tête aux paroles de sa partenaire, ne pouvant que confirmer ses propos. « C’était bien plus simple ! » Nostalgie quand tu nous tiens… C’est sans doute le fait que la conversation amène vers des sujets si sensibles et si personnels qui amène le professeur a raconter une de ces anecdotes débiles. Monsieur boulet international serait-il de retour ? Il a beaucoup muri ces derniers mois, se reconcentrant sur l’essentiel dans la vie, comprenant certaines choses, mais pour autant, le brun est toujours ce même homme, complètement en décalage avec la réalité. « Disons qu’il faut être prêt à assumer les conséquences quand on fait quelque chose comme ça. Encore heureux que je ne leur sois pas tombé en plein dessus au moment fatidique. » Il se met à rire de bon cœur, avant que la jeune femme propose de l’accompagner à son jogging. « J’en fais un demain matin, et le matin d’après… Mais vu que c’est avant mes cours, autant dire que c’est de bonne heure. Le weekend, c’est plus en matinée par contre. » Il lui propose plusieurs options car il ne sait pas vraiment comment elle est disponible. « En tout cas, tu peux te joindre à moi quand tu veux ! » Est-elle une habituée ? Parce qu’il faudrait qu’elle sache tenir la route. Bon, au pire des cas, Nell fera un effort pour ralentir le rythme ! Ce n’est pas comme s’il ne ferait pas cet effort pour une jolie fille. « Tu ne m’avais pas dit que tu courrais ?! » Ou peut-être bien que si et qu’il a oublié, avec sa mémoire de poisson rouge. « Mademoiselle est intelligente, sportive, belle. Qu’est-ce que tu me caches encore ? » Il la drague, cela devient évident. Il n’a aucune envie de la faire flipper pourtant. Il ne peut pas s’empêcher de se dire qu’il doit y avoir anguille sous roche, pour qu’une femme comme elle soit célibataire. Petit saligot.

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Heather & Nell #2 Tumblr_o7ogry8zJe1ttbb2io1_500
Heather Wilson
ADMIN ∎ Time to move on
Heather Wilson
Inscrit le : 05/08/2018
Messages : 764
Avatar : Nina Dobrev
Crédits : Zuz'
Mes rps : Indisponible (8/8)
Barthelemy - Nell - Stanislas - Zeus - Melissa - Shanleigh - Rose - Morrigan - Milo

En attente: Neeve - Morrigan

Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Lun 21 Jan - 18:39

Ton petit parcours, je crois que c'est dans la poche

ft. Nell Maisonneuve


J'espère qu'au moins, à présent, sa meilleure amie a réussis à trouver le bonheur et se sent bien dans sa peau. La vie est faite d'une certaine façon mais ce n'est pas parce qu'on débute un peu mal notre vie qu'elle est vouée à être pourrie jusqu'à la fin. « Tant mieux. » Oui, j'ai eu de la chance avec mes parents. Ils ont toujours fait de leur mieux. Je n'ai jamais eu à me plaindre. On dit qu'on aimerait faire ci ou ça quand on aura nos propres enfants mais Nell soulève un point important: « On dit tout ça et au final, on fera comme tout le monde : du mieux qu’on peut. » Il a tout à fait raison. On a beau parler avant, on ne sait pas dans quelle situation on sera exactement le moment venu. Peut-être qu'on devra changer nos plans mais une chose est sûre: on fera de notre mieux. J'hoche alors la tête avec un sourire, sans rien répondre. Il a tout dit et je n'ai rien à ajouter. Et puis, ce n'est pas encore demain la veille que j'aurais des enfants personnellement. C'est encore un long processus qui m'attend si vous voulez mon avis.

« C’était bien plus simple ! » Ah, l'enfance! Un monde plein d'insouciance et d'innocence. « Disons qu’il faut être prêt à assumer les conséquences quand on fait quelque chose comme ça. Encore heureux que je ne leur sois pas tombé en plein dessus au moment fatidique. » Une anecdote qui détend l'atmosphère et ne fait pas décidément pas de mal. On rit un peu et ça fait du bien. On ne parle plus d'un sujet sensible ou trop personnel. Bien sûr que le but est aussi d'apprendre à se connaître mais nous ne sommes pas obligés de nous prendre tout le temps au sérieux non plus. "J'avoue que ça aurait pu être pire." Mais comme il le dit: à eux d'assumer les conséquences de leurs actes. Je lui demande finalement quand aura lieu son prochain footing. Je lui propose qu'on se joigne à lui, Kenna et moi. C'est pas une tentative de drague. A moins que? Je n'en sais rien en fait. Je n'ai pas dragué depuis... des années. Alors franchement, j'ignore si c'est de la drague ou pas. Tout comme je ne saurais sans doute pas reconnaître si un homme me draguait. C'est d'abord une occasion pour moi de m'y remettre. Je sais que seule, je n'oserais pas reprendre, même si j'ai Kenna qui m'accompagne. Et j'avoue que ça me donnera aussi une occasion de revoir Nell. « J’en fais un demain matin, et le matin d’après… Mais vu que c’est avant mes cours, autant dire que c’est de bonne heure. Le weekend, c’est plus en matinée par contre. » Hm. Trop de choix s'offrent à moi. Mais à dire vrai, je pense qu'attendre le week-end serait préférable. Non pas que je ne me lève pas tôt. Là n'est pas la question. Mais ça me forcera à m'entraîner un peu avant, histoire de suivre un minimum la cadence. Ça fait quand même plus d'un an que je n'ai pas fait de footing.

« En tout cas, tu peux te joindre à moi quand tu veux ! » Je souris en le regardant puis je rougis légèrement en reposant mes yeux devant moi. "Dimanche matin? Je m'entraînerais avant, histoire que tu ne me mettes pas dans le vent." Je sais que je devrais le faire seule mais avec l'objectif de ne pas être trop à la traîne, ça me forcera à sortir de chez moi, à bouger mon popo pour la bonne cause. Bref, à reprendre une activité arrêtée depuis bien trop longtemps. « Tu ne m’avais pas dit que tu courrais ?! » Je ris un peu. "En fait si, je te l'ai dis. Sur le bord de la route. Je courrais à New-York. Mais ça fait plus d'un an que j'ai arrêté." Il m'avait dit qu'il s'entraînait pour le marathon et j'avais signaler que je courrais aussi, avant. Il ne s'en souvient peut-être pas mais ça ne fait rien. Ce n'est qu'un détail. « Mademoiselle est intelligente, sportive, belle. Qu’est-ce que tu me caches encore ? » Bien entendu, le rouge me monte aux joues. J'essaie de cacher ça avec une blague, pas forcément drôle, mais qu'importe. Il faut cacher la gêne du mieux possible. "T'es sûr de vouloir savoir?" Je me tourne vers lui et dis d'une voix plus basse. "Parce que... Je vais devoir te tuer après..." Je fais une petite moue avant de rire. "Plus sérieusement... J'ai tout un tas de défauts. Je suis tête en l'air, un peu bordélique mais c'est un bordel organisé puisque je m'en sors toujours, têtue comme une mule, et j'en passe." Je suis loin d'être parfaite et on ne peut clairement pas me résumer avec "intelligent, sportive et belle". En prime, je traîne pas mal de bagages de mon passé, mais ça, je le garde pour moi. Qui n'a pas de bagages après tout? J'espère qu'avec tout ça, le rose aux joues a disparu, mais j'en doute un peu pour être honnête.

code by ORICYA.


╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮


« WHEN YOU LOVE SOMEONE, IT'S NOT FOR A SECOND OR A MINUTE. IT'S FOREVER. »
« CONNECTED LIKE NEVER. »
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
Nell Maisonneuve
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6707
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Dim 27 Jan - 16:43

Nell hoche la tête afin de valider la date du dimanche matin. Ils auront tout le temps de finaliser les détails par messages ultérieurement. « T’en fais pas, je sais m’adapter quand il faut. » Il se met à rire. Si elle vient avec lui, il fera un effort pour ne pas courir trop vite ou trop longtemps, sans quoi il n’y aurait aucun intérêt à se faire accompagner. « Je suis tête en l’air décidemment. Mes collègues disent souvent que j’ai une mémoire de poisson rouge. Je vais finir par croire qu’ils ont raison. » Boulet, sans mémoire. Il en a des qualificatifs pas forcément très positifs, notre petit français. On va presque avoir envie de le plaindre à force.

Finalement, il fait tout un tas de compliments à Heather en énumérant les qualités qu’elle a et il hoche la tête avant d’éclater de rire lorsqu’elle lui signale qu’elle devra le tuer après. Heureusement que ce n’est qu’une expression, sans quoi il s’enfuirait en courant. La phrase fait tout de même écho dans sa tête, quand on sait par quoi il est passé durant ses années de prison. « Ce sont des défauts qui me plaisent bien ! » Et qui lui ressemblent bien aussi, il faut le dire. La seule chose, c’est que Nell n’est pas du tout têtu, lui. Il est vraiment conciliant et abandonne facilement lorsqu’on ne veut pas lui donner raison, tout simplement pour ne pas se prendre la tête. Il aime lorsque la vie est simple et il évite donc les conflits en tout genre. « Et si tu devais améliorer quelque chose – ou plusieurs choses – chez toi, ce serait quoi ? » Continue-t-il sur la même lancée. La question est assez ouverte, même si à la base il pense plus au caractère puisque c’est ce dont ils sont en train de parler.

Spoiler:
 

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Heather & Nell #2 Tumblr_o7ogry8zJe1ttbb2io1_500
Heather Wilson
ADMIN ∎ Time to move on
Heather Wilson
Inscrit le : 05/08/2018
Messages : 764
Avatar : Nina Dobrev
Crédits : Zuz'
Mes rps : Indisponible (8/8)
Barthelemy - Nell - Stanislas - Zeus - Melissa - Shanleigh - Rose - Morrigan - Milo

En attente: Neeve - Morrigan

Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Dim 27 Jan - 17:28

Ton petit parcours, je crois que c'est dans la poche

ft. Nell Maisonneuve


Je crois que quelque chose me chagrine chez Nell. En fait... Il a l'air presque trop parfait pour qu'il n'y ait pas quelque chose derrière. Il doit y avoir anguille sous roche. Je veux dire: il est beau, il sait s'adapter, il a l'air conciliant et malgré son côté tête en l'air, il a l'air de prêter attention aux autres. Il a même fait en sorte de me faire plaisir, et à Kenna par la même occasion, alors qu'on ne se connait même pas. Il est aussi serviable parce que j'en connais pas beaucoup qui se serait arrêté au bord de la route pour essayer de donner un coup de main. Du coup... Je ne peux pas m'empêcher de me demander où est le piège. « T’en fais pas, je sais m’adapter quand il faut. » Encore une fois, il donne une bonne réponse. « Je suis tête en l’air décidemment. Mes collègues disent souvent que j’ai une mémoire de poisson rouge. Je vais finir par croire qu’ils ont raison. » Je ris en hochant la tête. "C'est pas grave. On ne peut pas tout retenir dans une vie." Et puis, qui savait qu'on allait se revoir? Rien n'était sûr ce jour-là, sur le bord de la route.

« Ce sont des défauts qui me plaisent bien ! » Vous voyez?! On dirait que rien ne le dérange dans la vie. C'est quand même dingue non? Est-ce-que je me triture trop l'esprit? Sans doute. Avec Max qui avait l'air bien sous toutes les coutures, sous tous les angles, je crois que ça devient un réflexe de me méfier. Max aussi avait l'air presque parfait et il s'est avéré être un parfait psychopathe. Je tente l'humour pour chasser mes pensées. "Tu dis ça parce que tu n'as pas à me supporter au quotidien." Je ris. En fait, je ne suis pas difficile à vivre tant que j'ai mon espace personnel pour mon petit bordel du boulot. Mais ça, il n'a pas besoin de le savoir. « Et si tu devais améliorer quelque chose – ou plusieurs choses – chez toi, ce serait quoi ? » C'est une question à laquelle je ne m'étais pas attendue. Mais j'ai déjà la réponse. Je n'ai pas besoin de longuement réfléchir. "Ma crainte des autres, je dirais. T'as remarqué mon comportement un peu étrange tout à l'heure et... Je crois que c'est ce que j'aimerais améliorer." Histoire de reprendre une vie normale. Ou en tout cas la plus normale possible. "Et toi, monsieur parfait? Tu voudrais améliorer quoi chez toi?" Je le surnomme monsieur parfait de manière affectueuse mais aussi pour le taquiner un peu, j'avoue. Je souris avant de demander: "Alors, puisqu'on parle de choses bien personnelles, je me permets de demander: y a t-il une demoiselle qui fait chavirer ton coeur?" Quoi? Ce n'est pas parce que ma dernière relation a été un désastre que c'est le cas pour tout le monde. Et puis... J'avoue que je suis très curieuse de savoir si cet homme si agréable sous tout les points est célibataire, amoureux, ou pris ou... Ou que sais-je encore. "Désolée si je suis indiscrète mais c'est juste que je suis très curieuse." Je souris en continuant à avancer. J'appelle Kenna et lui fait quelques caresses. On ne voit plus très loin alors je la garde près de moi quelques instants avant de la laisser repasser devant.

Spoiler:
 

code by ORICYA.


╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮


« WHEN YOU LOVE SOMEONE, IT'S NOT FOR A SECOND OR A MINUTE. IT'S FOREVER. »
« CONNECTED LIKE NEVER. »
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
Nell Maisonneuve
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6707
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Lun 4 Fév - 8:06

« Mais non voyons ! » Ou peut-être que si après tout, elle sait mieux que lui. Il fronce les sourcils lorsqu’elle lui parle de sa peur des autres. Elle n’a vraiment pas grand-chose à craindre avec lui. Il sait ce que c’est que d’avoir peur, d’être terrorisé même. Dans un sens, lui aussi à peur des autres lorsque ça devient plus personnel, même si désormais, il a réussi à aller de l’avant. Il se souvient encore des blocages en matière de sexe, avec sa dernière petite amie, ce qui avait été l’un des éléments déclencheurs de la fin de leur relation d’ailleurs. « J’avoue que j’ai mis ça sur le fait que je suis un inconnu et un homme qui plus est et qu’on rabâche tellement aux femmes de faire attention aux pervers sexuels… » S’il était déjà capable de déposer plus qu’un baiser sur la bouche d’une femme déjà, ce serait bien. Il n’y a qu’avec certaines d’entre elles, une seule en fait jusqu’à maintenant, en plus d’un an, qu’il arrive à passer à l’étape supérieure. « Faut dire que les bois en presque nuit, ce n’est pas le meilleur plan drague. » Il se met à rire. C’est dans ce genre de lieu qu’on lieu les assassinats et viols en tout genre – et en prison aussi.

Dans tous les cas, il ne cherche pas à renchérir sur ce qu’elle caractérise comme une voie d’amélioration, car ce serait un coup à ce qu’elle se renferme, avec la maladresse du professeur. Et puis, elle lui pose une autre question alors il prend quelques secondes de réflexion avant de répondre. « Rien. T’as raison, je suis parfait. » Il se met à rire de plus belle. Il n’a pas dit cela sérieusement, évidemment. « Déjà, j’ai du chemin à faire pour devenir un bon cuisinier et crois-moi, j’aimerais tant manger des bons petits plats. » Il se débrouille bien, pourtant, pour un homme, mais il y a encore beaucoup de raté et les pizzas, il en a un peu sa claque. Il a du mal à vraiment se confier au final, et c’est avec la question suivante qu’il commence à le faire un peu plus, sans toutefois s’ouvrir vraiment.

« Je suis célibataire depuis plus d’un an si tu veux tout savoir. » Il y a bien eu des flirts, des bisous volés et échangés, mais rien qui ne soit vraiment sérieux à aujourd’hui. Il y a bien eu cette fille aussi à Paris, qu’il a revu à Austin ensuite mais il ne saurait pas dire si le futur les rapprochera ou non. En tout cas, à l’heure d’aujourd’hui, il n’a rien d’officiel dans sa vie. « Je n’ai pas encore trouvé la femme assez patiente pour être avec moi. » Son visage se ferme. Il évite le regard de la brune et traine le pas, laissant une petite distance de quelques dizaines de centimètres se créer entre eux. Parler de tout cela fait remonter des souvenirs douloureux. « J’ai quelques bagages, tu sais, ce genre de casseroles qui te suit et qui t’empêche de faire certaines choses. Toi, tu as peur des autres ; moi, je suis terrorisé par le contact humain depuis quelques années. J’ai des blocages quand on en vient à certaines parties du corps. » Cela lui pèse d’avouer cela mais d’un autre côté, ça fait bien longtemps qu’il n’en avait pas parlé et c’est presque soulageant. Il redoute la réaction de la jeune femme et honnêtement, si elle se barre en courant, il ne lui en voudra pas, même s’il risque de retomber en dépression aussi sec. Il reste silencieux. Il aimerait poursuivre, lui dire que ça ira mieux avec le temps et qu'il a déjà fait un gros travail sur lui-même mais la vérité, c'est que les terreurs nocturnes de ses journées en prison ne réveillent encore la nuit, parfois. Alors, il reste là, sur place, comme bloqué, attendant qu'on le remette dans son état normal, vraisemblablement. Il aurait mieux faire de ne rien dire !

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Heather & Nell #2 Tumblr_o7ogry8zJe1ttbb2io1_500
Heather Wilson
ADMIN ∎ Time to move on
Heather Wilson
Inscrit le : 05/08/2018
Messages : 764
Avatar : Nina Dobrev
Crédits : Zuz'
Mes rps : Indisponible (8/8)
Barthelemy - Nell - Stanislas - Zeus - Melissa - Shanleigh - Rose - Morrigan - Milo

En attente: Neeve - Morrigan

Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Lun 4 Fév - 12:10

Ton petit parcours, je crois que c'est dans la poche

ft. Nell Maisonneuve


Il dit apprécier ces défauts uniquement parce qu'il n'a pas à me supporter au quotidien. En vérité, je suis une personne assez facile à vivre, malgré ma liste interminable de défauts. Le défaut le plus chiant chez moi serait sûrement mon côté borné. Quand je suis persuadée d'avoir raison, j'ai vraiment beaucoup de mal à lâcher le morceau et si je m'aperçois que j'ai finalement tort, ça me coûte de l'admettre. Mais à part ça, je ne suis pas compliquée. « Mais non voyons ! » Je souris sans rien ajouter. « J’avoue que j’ai mis ça sur le fait que je suis un inconnu et un homme qui plus est et qu’on rabâche tellement aux femmes de faire attention aux pervers sexuels… » Et non. Il a tout faux. Avant mon traumatisme, j'étais pas comme ça. J'aimais penser qu'on peut faire confiance aux gens, que tous ne sont pas mauvais, qu'il y a de l'espoir. Après Max... Les choses sont devenues différentes. Je recommence à croire que l'homme n'est pas foncièrement mauvais, bien sûr, mais c'est pas pour autant que j'arrive à mettre ma confiance dans les autres. Tout simplement. "Non, c'est plus... C'est plus profond que ça." Autant être honnête. Ça n'a rien à voir avec lui, le fait qu'il soit un inconnu, ni le lieu, rien. C'est moi en fait, le plus gros du problème. Surtout qu'avec Kenna, je ne crains pas grand chose. « Faut dire que les bois en presque nuit, ce n’est pas le meilleur plan drague. » Je souris en lui jetant un coup d'oeil. "Je dois en déduire que c'était sensé être un plan drague?" Quoi? Il a dit que les bois en presque nuit c'est pas le meilleur plan drague donc je dois en déduire que c'était sensé en être un, non? Ou peut-être que je m'emballe et que je vais totalement me ridiculiser... Et de toute façon, tant pis, c'est trop tard, les mots ont déjà franchis le seuil de ma bouche.

Je cherche à savoir ce que lui, il améliorerait chez lui. « Rien. T’as raison, je suis parfait. » Mon rire accompagne le sien. C'est bien, il est sûr de lui. « Déjà, j’ai du chemin à faire pour devenir un bon cuisinier et crois-moi, j’aimerais tant manger des bons petits plats. » Je souris et sans réfléchir, je lui dis: "Tu pourrais peut-être venir dîner un soir chez moi. Je t'apprendrais quelques trucs." Mais qu'est-ce-qui me prend?! Depuis quand j'invite quelqu'un chez moi et qui plus est... Nell me fait décidément faire un peu n'importe quoi j'ai l'impression. Je ne sais même pas moi-même ce qu'il m'arrive.

J'avoue être curieuse mais sa réponse m'étonne. « Je suis célibataire depuis plus d’un an si tu veux tout savoir. » Comment est-ce possible? Il est beau, gentil... Il doit bien avoir un truc derrière tout ça. Qu'est-ce-que je disais avant déjà? Il doit y avoir anguille sous roche. « Je n’ai pas encore trouvé la femme assez patiente pour être avec moi. » Je ne remarque pas tout de suite qu'il ralentit le pas. « J’ai quelques bagages, tu sais, ce genre de casseroles qui te suit et qui t’empêche de faire certaines choses. Toi, tu as peur des autres ; moi, je suis terrorisé par le contact humain depuis quelques années. J’ai des blocages quand on en vient à certaines parties du corps. » Quand je le constate, je m'arrête et me tourne vers lui pour l'écouter. J'ai l'impression de m'entendre. On a bien plus de choses en commun que ce qu'on aurait pu penser au premier abord. Rares sont les personnes à se rencontrer avec des bagages comme les nôtres qui nous bloquent, nous empêchent d'avancer. J'hésite avant de rappeler Kenna pour qu'elle ne s'éloigne pas de tout, puis je m'approche de Nell. Je prends sur moi et je pose ma main sur son bras. "Je comprends. Et je ne dis pas ça pour être polie. Je sais ce que c'est. J'ai divorcé il y a plus d'un an et... je recommence à peine à accepter le contact physique. Mon intimité est en suspend depuis et..." Je soupire longuement. J'ai peur des autres, mais le contact aussi, j'ai du mal. Une femme, ça va. Un homme, non. J'ai du mal. Je tolère mais ça me met quand même dans un état de stress. Il a des blocages quand il en arrive à certaines partie du corps? Personnellement, j'ai même du mal à me regarder dans un miroir. J'ai des cicatrices horribles. Je ne sais même pas si un jour j'oserais me mettre nue devant quelqu'un. Les réactions, tout ça, ce serait trop dur à gérer pour moi. Enfin, c'est une autre histoire. "On dit que le temps guérit de tout... Moi je crois qu'il n'y a pas que le temps qui peut guérir certaines choses. Je crois que parfois... Il faut rencontrer la bonne personne. Celle qui t'inspirera une confiance que tu n'as plus ressentie et qui t'aidera à surmonter les blocages..." C'est sincèrement ce que je crois. Je pense que si un jour, je rencontre un homme bon qui m'inspire un sentiment de sécurité et de confiance assez grand, je pourrais y arriver. Je pense que ça pourrait être pareil pour Nell. Je l'espère en tout cas.

code by ORICYA.


╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮


« WHEN YOU LOVE SOMEONE, IT'S NOT FOR A SECOND OR A MINUTE. IT'S FOREVER. »
« CONNECTED LIKE NEVER. »
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
Nell Maisonneuve
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6707
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Dim 10 Fév - 21:13

Les mots sont sortis vite, sans qu’il ne prenne le temps de réfléchir aux incidences qu’ils pourraient avoir et ça y est, la jeune femme demande si c’est un plan drague. Nell hausse les épaules avec un petit sourire en coin, signe qu’il est possiblement démasqué. « Ça peut l’être si tu as envie que ça en soit un. » Après, ça peut être seulement amical si elle en a envie aussi. On ne va pas dire qu’il s’adapte mais disons qu’il n’est pas non plus totalement indifférent aux charmes d’une jolie demoiselle. « En fait, je n’avais pas d’idées derrière la tête en t’amenant ici, mais faut quand même avouer qu’il est difficile de ne pas te trouver jolie. » Et le voilà le professeur maladroit qui met les deux pieds dans le plat. Il n’a pas sa langue dans sa poche, il ne l’a jamais eu.

« Avec plaisir. » Faut croire qu’il n’a pas réussi à effrayer la jeune femme et c’est plutôt un bon point. « Je fais très bien le commis de cuisine en plus ! » S’extase-t-il.

Le voilà qui se confie sur sa vie, son passé, ses ‘casseroles’ comme il dit. Il a le cœur qui s’emballe, qui bat la chamade et ce n’est pas parce qu’il est amoureux, non, mais bien parce qu’il a peur. C’est la première fois qu’il dit ça à voix haute depuis Silver et forcément, ce n’est pas anodin. Il n’aurait jamais cru en parler ainsi, mais en même temps, il n’a pas tout dit, et ce serait bien étonnant qu’il le fasse. Il reste silencieux. Il n’a pas envie de lui dire qu’il est désolé pour elle, parce que lui, ce n’est pas ce qu’il a envie d’entendre. Il n’a aucune envie qu’on le prenne en pitié, loin de là. « Le cœur a ses raisons que la raison ignore comme on dit. » Il avance de nouveau vers la jeune femme et reprend un rythme plus standard. « Cette personne dont tu parles, « la bonne personne », je pensais l’avoir rencontré à vrai dire. Je sortais d’un véritable enfer et elle était au courant de tout. Mais ce devait être trop parfait justement. Je devais être trop brisé de l’intérieur. Elle en a préféré un autre, au bout d’à peine quelques semaines… » C’était plus sérieux pour elle que pour lui sans aucun doute. « Si tu savais, je lui ai couru après pendant presque trois ans. Elle ne m’avait jamais pris au sérieux jusqu’à ce qu’elle sache tout de mon passé. Et puis… Enfin, ça n’a servi à rien quoi. » Il a bien du mal à parler de cette histoire, autant que de son passé. « Je n’ai pas été marié et ça n’a été que quelques semaines… Tu dois me trouver vraiment stupide. » Finit-il par dire. Mais dans le fond, ce n’est que la partie visible de l’iceberg, et il le sait pertinemment. « Surtout qu’un homme n’est pas censé montrer ses sentiments comme ça. » Reprend-t-il d’un ton idiot, sur un ton qui se voudrait de la plaisanterie, mais qui ne l’est pas vraiment.

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Heather & Nell #2 Tumblr_o7ogry8zJe1ttbb2io1_500
Heather Wilson
ADMIN ∎ Time to move on
Heather Wilson
Inscrit le : 05/08/2018
Messages : 764
Avatar : Nina Dobrev
Crédits : Zuz'
Mes rps : Indisponible (8/8)
Barthelemy - Nell - Stanislas - Zeus - Melissa - Shanleigh - Rose - Morrigan - Milo

En attente: Neeve - Morrigan

Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Lun 11 Fév - 11:55

Ton petit parcours, je crois que c'est dans la poche

ft. Nell Maisonneuve


Je dois admettre une chose: j'aime bien le sourire de Nell. Je le trouve charmant. En fait, je trouve tout le personnage charismatique. C'est agréable de voir une personne comme lui. Sa compagnie est fraîche, on rit, sans se priver de mentionner des sujets plus sérieux. Je finis par demander si je dois déduire que cette soirée est un plan drague. « Ça peut l’être si tu as envie que ça en soit un. » Han, le malin! Il ne se prononce pas, me laisse le choix, sans pour autant émettre une fermeture à l'idée d'un plan drague. J'hallucine. Il ne s'enfonce pas, ne risque pas de se tromper et de se prendre un râteau monumental. Ça me fait sourire. Mais... Et moi dans tout ça? Qu'est-ce-que j'en pense? Ais-je envie que ce soit un plan drague? Je ne sais pas quoi penser. Je ne sais pas si je suis prête à être draguée, ou aller vers une relation qui pourrait par la suite être plus qu'amicale. Je suis compliquée. J'ai des bagages, comme Nell. Le fait qu'on soit tout les deux un peu encombrés par notre passé ne risque t-il pas de nous jouer un mauvais tour si jamais on allait vers la drague? Ou au contraire, est-ce-que ça pourrait être bénéfique pour une compréhension des choses, une patience différente d'une personne "normale"? Allez savoir. Moi je ne sais pas. « En fait, je n’avais pas d’idées derrière la tête en t’amenant ici, mais faut quand même avouer qu’il est difficile de ne pas te trouver jolie. » Je sens le rouge me monter aux joues. Je dois quand même avoir un peu changée finalement, durant cette année bien qu'elle fut difficile. Pour être honnête, vu ce que je dégageais à New-York, je ne crois pas qu'un homme m'aurait trouvé jolie. Je crois que je dégageais tellement de mauvaises ondes qu'on ne m'aurait certainement pas draguée comme Nell le fait, ou pourrait possiblement le faire. "C'est gentil..." Pour le fait qu'il me trouve jolie. Quant au plan drague... "Je vais être honnête... Je crois que ça ne me déplairait pas, que ça soit un plan drague..." Mais le fait est qu'au fond, tout se bouscule en moi. Je ne suis pas à l'aise avec certains gestes, certaines paroles malgré tout, malgré que se faire draguer par un homme charmant n'est pas déplaisant. Au contraire. Je crois... Que ça fait du bien au moral que quelqu'un fasse abstraction de mon comportement un peu distant, hésitant, pour s'arrêter sur ce que je peux avoir de positif. J'imagine que ça donne plus envie d'avancer encore qu'avant. Je crois. Parce que j'y vois du progrès, progrès qui n'existait pas à mes yeux avant.

« Avec plaisir. » Il accepte de venir dîner. J'ignore même ce qu'il m'a prit de l'inviter. C'est sorti tout seul. Je crois tout simplement que Nell me permet d'avoir un peu plus de confiance en moi. Il ne m'angoisse pas. Ce n'est pas une torture d'être en sa compagnie. Je me souviens qu'à New-York, rien que d'être au travail me faisait souffrir. Le regard de mes collaborateurs, mon patron qui me disait souvent que je pouvais rentrer si ça n'allait pas, et tout le reste, c'était devenu trop pénible. Là, Nell se comporte normalement avec moi et rien que ça, ça m'aide à être plus détendue. Il n'y a pas de regard de pitié, de mots retenus etc... « Je fais très bien le commis de cuisine en plus ! » Je me mets à rire. "On verra ça. Vendredi soir? Dix-neuf heures?" Je lui propose, à lui de voir si il est disponible. Sinon, ça peut toujours être remis à un autre soir, il n'y a pas d'urgence après tout.

« Le cœur a ses raisons que la raison ignore comme on dit. » Comme il dit. Il se rapproche à nouveau de moi et je souris doucement en hochant la tête. « Cette personne dont tu parles, « la bonne personne », je pensais l’avoir rencontré à vrai dire. Je sortais d’un véritable enfer et elle était au courant de tout. Mais ce devait être trop parfait justement. Je devais être trop brisé de l’intérieur. Elle en a préféré un autre, au bout d’à peine quelques semaines… » Elle ne le méritait pas alors. Si on aime une personne, on se doit d'être patient, d'essayer de l'aider sans la brusquer. « Si tu savais, je lui ai couru après pendant presque trois ans. Elle ne m’avait jamais pris au sérieux jusqu’à ce qu’elle sache tout de mon passé. Et puis… Enfin, ça n’a servi à rien quoi. » Je soupire doucement. Encore une qui a cru pouvoir réparer l'autre? Allez savoir. Aucune femme ne mérite qu'on lui coure après pendant trois ans. Si elle n'a pas été capable de voir quel homme bien il était, ma foi, ça aurait dû être tant pis pour elle. Surtout quand on voit qu'elle l'a laissé tomber au bout de quelques semaines. Mais je ne suis personne pour juger. Chacun réagit différemment aux choses, aux situations. "Entre croire avoir trouvé la bonne personne et l'avoir réellement trouvée, il peut y avoir un énorme fossé..." Je sais de quoi je parle. « Je n’ai pas été marié et ça n’a été que quelques semaines… Tu dois me trouver vraiment stupide. » Je le "fusille" un peu du regard, plus par choc que par méchanceté. Ça va pas ou quoi?! Pourquoi je le trouverais stupide?! « Surtout qu’un homme n’est pas censé montrer ses sentiments comme ça. » Idées reçues! "Je ne te trouve pas stupide. Marié ou pas, ça ne change rien. Et quelques semaines suffisent pour vraiment s'attacher. Et puis... Tu sais, être un homme, c'est pas cacher ses sentiments. C'est se battre pour ce à quoi l'on tient, c'est être capable de se remettre en question, c'est protéger ceux qu'on aime... T'as le droit de pleurer si t'en as envie." J'hausse les épaules. "Je préfère un homme qui montre ses sentiments plutôt qu'un homme dont je ne sais rien, qui cache tout et dont je ne sais pas quoi penser." Max, au début, il montrait ce qu'il ressentait. C'est sûrement pour ça que j'ai pensé qu'il ne pouvait être qu'un homme bien, un homme honnête. J'avais tout faux. Il jouait l'homme parfait. Honte à moi de m'être laissée embarquée dans une histoire d'amour basée sur un mensonge.

code by ORICYA.


╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮


« WHEN YOU LOVE SOMEONE, IT'S NOT FOR A SECOND OR A MINUTE. IT'S FOREVER. »
« CONNECTED LIKE NEVER. »
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
Nell Maisonneuve
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6707
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Jeu 14 Fév - 13:55

Nell sourit, un peu comme un enfant à qui on viendrait d’offrir une gourmandise. Ça fait tellement longtemps qu’il n’a pas fait ça, en dehors de cette nuit-là à Paris, quelques semaines plus tôt. Il s’en souvient comme si c’était hier d’ailleurs. Vivre de pareils moments, c’est une des choses qui lui manque dans sa vie. De brefs instants de bonheur, sans se poser de questions sur le lendemain et la suite des événements. « On n’a qu’à dire que s’en est un alors. » Il se met à rire. Si s’en était réellement un, il aurait déjà passé sa main dans le dos de la jeune femme pour entamer un rapprochement physique ; mais les deux semblent plus occupés à se livrer sur le plan émotionnel et à se confier sur leurs passés. Le professeur n’a encore jamais rencontré qui que ce soit avec qui partager les histoires de sa vie, ou en tout cas personne qui ne puisse réellement le comprendre. Il en a parlé à Silver, à Louis, à son psy, à Avalon, et c’est tout. Au final, c’est plutôt peu. Son ancienne colocataire a surtout vu les conséquences avec des nuits et des nuits de cauchemar. Louis a pu constater sa dépression, tout comme Silver et son psy. Il est tombé au fond du trou après la prison et les viols. Alors, se livrer à quelqu’un qui a le potentiel de vous comprendre, ça a une forme libératrice, même s’il n’a qu’insinué certaines choses, sans tout révéler. Il ne le ferait pas, pas déjà.

Puis, ils se retrouvent à parler d’un diner, quelque chose de vraiment inattendu. Il y a quelques instants, elle voulait s’enfuir et désormais, elle l’invite à manger. Nell aime l’idée. Cela le sortira de son quotidien trop morose de ces derniers temps. Il hoche la tête pour valider.

Il se dévoile sur sa relation avec Silver et hoche une nouvelle fois la tête face à la réponse de la brune. Il lui avoue se sentir stupide de dire de telles choses, même s’il les pense sincèrement. Les hommes montrent rarement leurs faiblesses, mais lui sait se montrer sensible, même s’il n’en fait généralement pas l’étalage en public. « T’as raison. » mais c’est plus facile à dire qu’à faire en général. Il conclut ce sujet de discussion au passage, n’ayant pas envie de s’étaler davantage. Il en a déjà trop dit pour la soirée.

« Je te ramène ? Il commence à faire un peu trop nuit et un peu froid. »
Il lui sourit avant qu’ils se mettent en route.

Spoiler:
 

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Heather & Nell #2 Tumblr_o7ogry8zJe1ttbb2io1_500
Heather Wilson
ADMIN ∎ Time to move on
Heather Wilson
Inscrit le : 05/08/2018
Messages : 764
Avatar : Nina Dobrev
Crédits : Zuz'
Mes rps : Indisponible (8/8)
Barthelemy - Nell - Stanislas - Zeus - Melissa - Shanleigh - Rose - Morrigan - Milo

En attente: Neeve - Morrigan

Bloc notes :
Heather & Nell #2 Giphy




Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le Ven 15 Fév - 21:03

Ton petit parcours, je crois que c'est dans la poche

ft. Nell Maisonneuve


Sans savoir comment, on en arrive à se mettre d'accord sur le fait que cette soirée est une sorte de rencard. Je ne sais pas comment on en est arrivé là mais ce qui est certain c'est que cette soirée est décidément pleine de surprises. Je finis par l'inviter à dîner. Il s'ouvre un peu à moi en confiant certaines choses, on parle des sentiments. Il avoue que j'ai raison. J'espère bien tiens! J'ai souvent raison. Quand ça concerne de conseiller les autres, je suis championne. Mais pour suivre mes propres conseils, c'est une bien toute autre histoire. Et puis, comme toute bonne chose a une fin, il me propose de me ramener. Il est vrai qu'il commence à faire très sombre et plutôt froid. On retourne à la voiture et il nous ramène chez nous. Je sors du véhicule mais avant de fermer la portière, je me tourne vers lui et le remercie pour la soirée, lui souhaite une bonne nuit et je lui dis à vendredi. Je fais ensuite sortir Kenna de la voiture et on retourne chez nous. Je ne suis pas certaine d'avoir compris tout ce qu'il s'est passé mais ce dont je suis sûre sans l'ombre d'un doute, c'est que la soirée a été autant appréciée par Kenna que par moi-même...

code by ORICYA.


╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮


« WHEN YOU LOVE SOMEONE, IT'S NOT FOR A SECOND OR A MINUTE. IT'S FOREVER. »
« CONNECTED LIKE NEVER. »
Contenu sponsorisé


Heather & Nell #2 Empty
Re: Heather & Nell #2, le

Heather & Nell #2

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2019-