AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Jessie & Raphael


Raphael Blaxtone
ADMIN ∎ Le Gentleman Célibataire
avatar
Inscrit le : 02/03/2017
Messages : 408
Avatar : Jesse Williams
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 05/08/1981
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Jessie & Raphael , le Mer 21 Nov - 10:50

Cela fait plusieurs semaines maintenant que Malhia est revenue vivre chez Raphael. Elle est toujours là lorsqu’il ne va pas bien et s’empresse de venir aider lorsque le père n’a plus autant de force pour s’occuper du petit Gabriel, 7 ans. Néanmoins, en dehors de ces bons côtés que ne manque pas d’apprécier le père de famille, la jeune femme semble encline à ce qu’il refasse sa vie et après un speed dating forcé, la voilà qui a décidé d’organiser pour son frère, un rendez-vous avec une de ses amies. Bien entendu, le professeur ne connait rien de ses intentions et pense juste qu’il va manger avec sa sœur, au restaurant. Arrivé avant elle, il s’installe à la table que lui indique le serveur, mis dans la confidence, bien évidemment. Il attend une bonne dizaine de minutes avant que ce même serveur revienne avec une jeune femme à la table, qui n’est pas du tout Malhia, même si la couleur de cheveux est la même.

« Excusez-moi mais vous devez faire erreur. J’attends ma sœur. » Adresse Raphael à destination des deux personnes. C’est là que le serveur arbore un grand sourire, prêt à se lancer dans des explications inattendues. « Votre sœur Malhia oui. C’est justement à elle que vous devez tout ceci. » Le métis fronce les yeux, ne comprenant pas davantage. « Il doit y avoir un malentendu. » s’exclame de nouveau le jeune homme. « Non Non. » Assure le serveur qui fait quelques pas en arrière avant de reprendre : « Et sachez que si l’un de vous s’en va avant 22 heures, j’ai pour ordre strict de ne pas vous laisser partir. » Visiblement, ils sont plus que de méches… Et il les laisse là, tout les deux.

« Asseyez-vous, du coup, j’imagine. »
Raphael ne veut pas se montrer désagréable, loin de là. Cela ne le surprend pas tant que ça venant de sa sœur au final. « Donc, vous connaissez ma sœur ? » demande-t-il ensuite, un brin intimidé.
Jessie Davidson
avatar
Inscrit le : 13/11/2018
Messages : 20
Avatar : Adelaide Kane
Crédits : Moonlight - Citation sign Jake Jaglieski
Mes rps : Disponible (3/6)
Raphael - Nolan - Marlon

RP libre

Bloc notes : /

Afficher


Re: Jessie & Raphael , le Mer 21 Nov - 11:36

Dîner inattendu

ft. Raphael Blaxtone


J'aime les surprises. Je les ai toujours adorées. Noël est ma période préférée de l'année. Et bien quoi? J'ai beau être bizarre, je peux parfois adorer les mêmes choses que les autres. Mais à cette surprise, je ne m'y attendais pas. Le matin même, Malhia, une de mes rares amies, m'a envoyé un message pour m'inviter à dîner. Pourquoi pas. C'est ça ou aller en boite. J'accepte, sans me douter du piège qui m'attend. L'heure de me préparer à sortir est arrivée. Même si je vais dîner avec une amie, rien ne m'empêche d'être sexy. On ne sait jamais sur qui on peut tomber, au détour d'une rue, d'une table... J'enfile une robe noire s'arrêtant avant les genoux et des escarpins noirs. Sobriété est le maître mot de cette soirée. Quoi que, ça reste encore à vérifier. Je boucle mes cheveux et les laisse pendre en cascade sur mes épaules. Maquillage simple mais mettant mes yeux marrons en valeur. Fin prête, j'enfile mon perfecto rouge pour casser avec tout ce noir et j'attrape mon sac pour me rendre au restaurant à pied. Avant de partir, je vérifie à plusieurs reprises que j'ai bien fermé la porte d'entrée de mon appartement à clés. J'allume une cigarette sur le chemin. J'ai besoin de ça. De me détendre. J'arrive sur le lieu du rendez-vous et je ne tarde pas à rentrer dans le restaurant. Je m'annonce au serveur, n'ayant pas envie de chercher par moi-même où se trouve la table de Malhia. J'ai d'ailleurs bien fait, vu la tournure que prend la situation...

Le serveur me conduit à la table d'un homme. Hein? « Excusez-moi mais vous devez faire erreur. J’attends ma sœur. » Voix très sexy. Beau gosse. Mais ce n'est définitivement pas Malhia. "Excusez-moi, Malhia est une femme.", dis-je au serveur pour bien lui faire comprendre qu'il s'est trompé. Et lourdement. « Votre sœur Malhia oui. C’est justement à elle que vous devez tout ceci. » Je pose mes yeux sur l'homme assit à la table. C'est vrai qu'il a le même nez que Malhia, quand je le regarde de plus près... « Il doit y avoir un malentendu. » Je ne dis rien, fronçant simplement les sourcils. Elle ne m'a quand même pas fait ça... « Non Non. Et sachez que si l’un de vous s’en va avant 22 heures, j’ai pour ordre strict de ne pas vous laisser partir. » Je jette un oeil à la montre accroché au mur. Dix-neuf heures. Sérieusement?! Malhia t'es une traîtresse! Et le serveur s'en va en plus, me laissant là, comme une cruche! Génial. Elle va m'entendre celle-là!

« Asseyez-vous, du coup, j’imagine. » Je suppose que je n'ai pas le choix de toute façon. Je m'assois en face de lui après avoir retiré ma veste que j'accroche à ma chaise. Ça risque d'être long... « Donc, vous connaissez ma sœur ? » Je remets mes couverts correctement en place, ils ne sont pas droits. "Oui. Et je peux vous dire qu'elle va m'entendre." Ce n'était vraiment pas prévu que ça se passe comme ça. J'ignore pourquoi elle nous a fait ça. Je sais qu'elle veut caser son frère, elle m'en a déjà vaguement parlé, mais sans plus. Cependant... Moi?! Quel est l'intérêt de nous présenter l'un à l'autre et surtout de cette façon?! "On peut se tutoyer? J'aime pas le vouvoiement." J'ai l'impression de me prendre dix ans dans la tronche quand je suis vouvoyée. On nous apporte les menus. "J'espère que c'est Malhia qui paye..." Ma vengeance sera de prendre les plats les plus chers pour que plus jamais elle ne me fasse un coup pareil. "J'imagine qu'elle nous a bien eu pour le coup." Bien sûr, il doit y avoir bien pire que de passer la soirée avec ce type. Il est beau gosse, il a l'air gentil, ça pourrait être pire non? "Jessie." Je ne lui tends pas ma main, je préfère quand c'est informel. Je n'aime pas respecter les codes en règle générale même si parfois, je fais des exceptions.

code by ORICYA.



Il était bien trop solitaire pour tendre la main à cette fille aussi seule que lui. On est toujours seul, seul dans la vie, on se croise sans se voir comme perdu dans le noir.©TENNESSEE.
Raphael Blaxtone
ADMIN ∎ Le Gentleman Célibataire
avatar
Inscrit le : 02/03/2017
Messages : 408
Avatar : Jesse Williams
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 05/08/1981
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Jessie & Raphael , le Mar 27 Nov - 18:46

« Si on s’y met à deux, elle va avoir les oreilles qui vont siffler en effet ! » Il sourit. Il est un peu mal à l’aise de toute cette mise en scène et surtout, il a peur que la demoiselle croit qu’il y est pour quelque chose, ou bien qu’il était au courant. Enfin, cela ferait sans doute de lui un très bon comédien après la scène qu’il a faite au serveur. Le professeur fait un signe de la tête en guise d’approbation lorsque la brune lui propose qu’ils se tutoyent. Quitte à être bloqué là pour plusieurs heures, autant rendre les choses les plus agréables que possible. Et puis, Raphael a bien besoin de faire de nouvelles rencontres, même s’il n’a rien d’autre en tête que de l’amical pour le moment. « Ça serait bien la moindre des choses, mais je pense que c’est trop espérer d’elle. Malhia a la main sur le cœur, mais pas l’argent qui va avec. » Ils n’ont jamais été très riches dans sa famille. C’est même tout l’opposé. Le professeur est sans doute celui qui s’en sort le mieux et c’est pour cette raison qu’il a acheté une belle maison. En dehors de cela, il vit simplement, comme une personne de la classe ouvrière, comme l’était son père. Pour en revenir à sa sœur, c’est donc plutôt lui qui lui prête un peu d’argent que l’inverse. Au pire des cas, il payera l’addition, ce n’est franchement pas le problème. « Oui. » Il rit légèrement. Toute colère semble se dissiper à la vue de la demoiselle, qui a l’air d’une compagnie forte agréable. « Raphael. »

Puis, il ouvre la carte à la page des apéritifs. Son regard se porte sur l’ensemble des choix et rapidement, il voit un nom qui l’interpelle. « Aperol Spritz. » Certains diraient que c’est un alcool pour femmes mais il s’en fiche des stéréotypes. Cela lui fait juste penser à l’Italie, pays où il prévoyait d’emmener Anaëlle dès qu’ils pourraient poser des vacances ensemble. Autant dire que ça aurait été compliqué. L’amertume de la boisson sera parfaite pour accompagner ces sentiments aux goûts amers. « Une planche d’entrée à partager ? » Propose-t-il.

Lorsque leurs choix sont faits, il repose sa carte et regarde la demoiselle. Il ne sait pas trop par où commencer. « Tu fais quoi dans la vie ? » Il va donner l’impression d’en avoir que pour l’argent alors que ce n’est franchement pas le cas. Il s’en veut aussitôt. C’est juste que son travail à lui représente beaucoup… Et puis, ça permet de faire connaissance sans trop rentrer dans l’intimité de chacun.
Jessie Davidson
avatar
Inscrit le : 13/11/2018
Messages : 20
Avatar : Adelaide Kane
Crédits : Moonlight - Citation sign Jake Jaglieski
Mes rps : Disponible (3/6)
Raphael - Nolan - Marlon

RP libre

Bloc notes : /

Afficher


Re: Jessie & Raphael , le Mer 28 Nov - 13:15

Dîner inattendu

ft. Raphael Blaxtone


Je ne comprends pas pourquoi Malhia a fait ça. Je veux dire, elle sait comment est son frère, elle sait comment je suis alors... Pourquoi ce rendez-vous arrangé? Cela n'a aucun sens. De ce fait, vous pouvez me croire quand je dis qu'elle va m'entendre. « Si on s’y met à deux, elle va avoir les oreilles qui vont siffler en effet ! » Je souris en entendant cette phrase. Ça se dit encore, que les oreilles vont siffler si on parle de quelqu'un derrière son dos? Je n'entends pas ce "dicton" très souvent alors oui, dans un sens ça me surprend. « Ça serait bien la moindre des choses, mais je pense que c’est trop espérer d’elle. Malhia a la main sur le cœur, mais pas l’argent qui va avec. » Ça, je ne peux que le comprendre. Il est vrai que Malhia a la main sur le coeur mais il est vrai que financièrement, on ne parle pas trop. Elle gère son argent, je gère le mien. On préfère parler d'autre chose que de ça. Cependant, je ne peux que comprendre n'ayant moi-même pas une grosse fortune sur mon compte en banque. Enfin quoi qu'il en soit, ça ne m'empêchera pas de payer ma part. Il a rien demandé dans l'histoire, c'est Malhia qui a tout arrangé après tout. Je ne verrais pas pourquoi il paierait le repas. A moins qu'il ne fasse partie de ces hommes qui ne payent que leur part? J'ignore tout de lui finalement. Tout ce que je savais avant ce soir, c'était que Malhia a un frère. Ce qui ne fait pas beaucoup d'informations pour le coup... Je souris en hochant simplement la tête. Je mentionne ensuite le fait qu'elle nous a bien eu pour le coup. « Oui. » Il rit et je ne peux m'empêcher de trouver son rire agréable. J'étais un peu fâchée en comprenant le complot de mon amie mais la colère commence finalement à se dissiper. « Raphael. » Si déjà on doit passer plusieurs heures ensemble, autant commencer par la base et connaître le prénom de l'autre, non? Je ne donne pas mon prénom à tout les types qui passent mais j'imagine qu'à situation exceptionnelle, comportement exceptionnel.

J'ouvre la carte pour les apéritifs. « Aperol Spritz. », je l'entends commander. Hm? Qu'est-ce-que c'est? J'avoue que je suis curieuse. Quoi? Je suis pas une spécialiste de tout les alcools. Ce n'est pas parce que je fais beaucoup la fête que j'y connais quelque chose. "Un sex on the beach, s'il vous plait." Ça par contre, je connais. Un cocktail au goût que j'affectionne tout particulièrement. « Une planche d’entrée à partager ? » Intéressante proposition. "Ça me va." Le serveur repart avec leurs commandes. "C'est quoi cet apéro que tu as commandé?" Je suis curieuse et je ne vais pas hésiter à poser des questions, même si pour le coup, il n'y a rien de très intime.

« Tu fais quoi dans la vie ? » Sérieusement? C'est la première chose qu'il demande? J'aurai pensé qu'il aurait plutôt demandé comment je connais Malhia. Par exemple. Je souris en posant mes yeux dans les siens. "Etudiante en psychologie." D'ailleurs, mes cours ne sont pas en vain puisque je peux aisément remarqué à son comportement qu'il n'est pas très à l'aise. L'observation, c'est ce qui est le plus utile pour savoir ce que ressentent les gens. Il faut observer les moindres détails. Le regard fuyant ou la nervosité retranscrite par les jambes ou les mains qui bougent sans arrêt. "Tu n'es pas à l'aise. C'est simplement la situation qui te rend un peu nerveux ou c'est moi? A moins que ce ne soit les deux?" Je ne suis pas sûre que d'entamer la conversation de cette façon facilite à la détente. Mais qu'importe. "Et toi? C'est quoi ton passionnant boulot?" Vous voyez? Même ça, je l'ignore. Niveau infos, Malhia est radine. Elle aurait quand même pu anticiper et m'informer de certaines choses avant de me jeter dans la gueule du loup. Je remarque un détail sur le col de Raphael. Un détail qui, bien entendu dû à mon don du détail - on va dire ça comme ça pour faire genre que c'est pas une maladie -, m'angoisse. Je me lève un peu pour passer par dessus la table et je remets son col correctement en place. "Ça me dérangeait." Je ne m'excuse pas. Il trouvera peut-être ce geste déplacé ou étrange, mais je ne m'excuse pas. J'assume qui je suis, j'assume mes tocs, et ça passe par là. Je remets les choses à leur place, sans jamais m'excuser d'en avoir besoin.

code by ORICYA.



Il était bien trop solitaire pour tendre la main à cette fille aussi seule que lui. On est toujours seul, seul dans la vie, on se croise sans se voir comme perdu dans le noir.©TENNESSEE.
Raphael Blaxtone
ADMIN ∎ Le Gentleman Célibataire
avatar
Inscrit le : 02/03/2017
Messages : 408
Avatar : Jesse Williams
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 05/08/1981
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Jessie & Raphael , le Ven 7 Déc - 19:39

Lorsque Raphael entend la commande de sa partenaire de table, il ne peut s’empêcher de sourire. Allez savoir pourquoi, certaines images lui viennent toujours en tête lorsqu’il entend ce nom de cocktail. Pourtant, il est loin d’être porté sur LA chose. « Un apéritif particulièrement apprécié en Italie. L’été, tu peux être sûr que tous les italiens ont ça dans leurs mains pour le peu qu’ils soient à la terrasse d’un café. » Il n’a pas voyagé beaucoup dans sa vie et pourtant, il raconte ces détails comme si c’était le cas. « C’est une liqueur à base d’orange, mélangée avec du Prosecco, un mousseux italien. Ca a un goût amer, il faut aimer. Je te ferais goûter si tu veux. » Dès que son verre arrivera. Cela ne le dérange pas du tout de partager avec une semi-inconnue.

Puis, il lui demande ce qu’elle fait dans la vie. Et c’est là qu’il apprend qu’elle est étudiante. Et merde ! Il s’était déjà mis dans une relation dangereuse en sortant avec Anaelle, alors que la faculté interdit toute relation entre professeur et élève alors pourquoi sa sœur l’a-t-elle fait rencontré une autre étudiante ? Croit-elle qu’il n’apprécie que les femmes bien trop jeunes pour lui ? En vérité, il n’a absolument rien contre les femmes de son âge, voir plus vieille que lui, pour le peu qu’ils s’entendent bien intellectuellement et que la complicité soit au rendez-vous. « HOULA ! C’est un domaine dans lequel je n’ai jamais excellé malheureusement. » Trop terre à terre. C’est plutôt lui qui aurait besoin d’en savoir plus sur les comportements humains, pour analyser ce qu’être normal veut dire. C’est ce qu’on lui a souvent rabâcher même s’il s’aime comme il est.

Elle remarque qu’il n’est pas à l’aise. Il lui dit et lui se sent d’autant plus idiot. C’est bien, pourtant, qu’elle soit aussi franche. C’est une qualité qu’il apprécie généralement chez les femmes. Que lui répondre ? La question est embarrassante pour Raphael qui a légèrement honte de sa timidité. Il ne doit pas répondre assez rapidement, ou peut-être veut-elle juste l’aider car elle lui retourne la question concernant son métier. « Professeur de mathématiques appliquées. Pas certain que tu trouves cela particulièrement passionnant. » Il s’arrête un très court instant avant de reprendre. « Les gens ne trouvent pas cela passionnant généralement. » Son stress grandit encore, un peu bêtement. Elle se déplace pour remettre son col en place. Il la laisse faire. Il n’est peut-être pas le seul à avoir un comportement bien à lui finalement. L’apéritif arrive et il boit aussitôt une gorgée pour se donner un peu de contenance. Il tend le verre vers la jeune femme pour lui proposer de gouter, comme il l’avait mentionné plus tôt.

« Ce n’est pas vous. » Il fait référence à ce qu’elle lui a demandé un peu plus tôt et qu’elle a peut-être déjà oublié. « Qui me rendez nerveux je veux dire. » Il la tutoyait mais le trop plein d’émotions fait revenir le vouvoiement qui risque de s’envoler aussi vite qu’il est revenu. « Je… En fait, je sors d’une rupture difficile. Donc, la situation en elle-même ne me met pas à l’aise. J’ai comme l’impression que je ne devrais pas être là, même si… je n’ai plus de compte à rendre à qui que ce soit. » Il s’arrête de nouveau de parler avant de se fondre en excuses. « Désolé… Ce n’est sans doute pas ce que tu as envie d’entendre. Je ne devrais peut-être pas dire tout ça ! »
Jessie Davidson
avatar
Inscrit le : 13/11/2018
Messages : 20
Avatar : Adelaide Kane
Crédits : Moonlight - Citation sign Jake Jaglieski
Mes rps : Disponible (3/6)
Raphael - Nolan - Marlon

RP libre

Bloc notes : /

Afficher


Re: Jessie & Raphael , le Ven 7 Déc - 21:32

Dîner inattendu

ft. Raphael Blaxtone


Je ne pense jamais à l'effet que peut faire le nom du cocktail que je choisis. Il est vrai qu'il fait référence à LA chose mais je n'y prête nullement attention. Le sexe fait partis des choses naturelles de la vie et ça ne me choque pas. Je le commande uniquement parce que j'aime son goût, qu'importe l'effet que ça peut faire aux personnes qui entendent le nom de ce fameux cocktail que j'aime commandé. Si ça gêne quelqu'un, il a qu'à le dire à celui ayant donné ce nom au cocktail. Ce n'est pas mon problème. Je ne prête donc pas plus attention que ça au sourire qu'affiche Raphael. Je préfère parler du choix de son apéritif que je ne connais pas. « Un apéritif particulièrement apprécié en Italie. L’été, tu peux être sûr que tous les italiens ont ça dans leurs mains pour le peu qu’ils soient à la terrasse d’un café. » J'aime la façon dont il en parle et ça me fait sourire. On dirait qu'il parle de quelque chose qui le passionne ce qui rend l'homme plus intéressant encore. "J'en déduis que tu as déjà voyagé en Italie?" Il a l'air de connaître le sujet donc la logique voudrait que la réponse soit oui. « C’est une liqueur à base d’orange, mélangée avec du Prosecco, un mousseux italien. Ca a un goût amer, il faut aimer. Je te ferais goûter si tu veux. » Il a l'air tantôt mal à l'aise et tantôt, il m'épate en ayant l'air un peu plus... libre. Proposer à une inconnue, parce qu'avouons le, c'est bien ce que je suis pour lui, même si je connais sa soeur, de goûter sa boisson, c'est particulier et ça ne m'est encore jamais arrivé. J'hoche la tête en guise de réponse. S'il ne me l'avait pas proposé, j'aurais demandé. Sur la même longueur d'ondes.

Il me demande ce que je fais dans la vie et sa réaction me fait rire. « HOULA ! C’est un domaine dans lequel je n’ai jamais excellé malheureusement. » Je ne m'attendais pas à ça mais plutôt aux questions classiques: c'est pas trop dur? Tu apprends à profiler? Qu'est-ce-que mon comportement t'apprend sur moi? Etc... Etc... Etc... J'apprécie du coup sa réaction qui me paraît naturelle et même s'il parle de lui, ce n'est centré sur sa personne comme la question "mon comportement t'apprend quoi sur moi?", à croire que le monde tourne autour de cette personne. J'aime cette manière qu'il a finalement de nous comparer l'un à l'autre sans tout rapporter à lui ou à moi d'ailleurs. Encore une fois intéressant. "J'imagine qu'il faut être un peu timbré soi-même pour étudier le cerveau des autres." Bah quoi? Je suis un peu timbrée, je ne dis que la vérité sans pour autant m'insulter ou insulter les autres étudiants en psychologie. Je veux aussi voir de quelle façon il va réagir à ça. Tester les personnes que je rencontre pour la première fois, j'aime bien. Va t-il se la jouer gentil et classique dans le genre: "mais non t'es normale" et blablablah ou va t-il au contraire aller dans mon sens? Bonne question.

Je sens qu'il n'est pas à l'aise et ma question ne semble pas arranger les choses. J'ai tendance à être un peu trop franche, tout le monde n'est pas apte à répliquer du tac au tac. Je lui demande alors ce que lui, fait dans la vie. Parce que ça aussi, ça m'intéresse. « Professeur de mathématiques appliquées. Pas certain que tu trouves cela particulièrement passionnant. » C'est vrai que les maths, c'est pas trop mon truc. Voir pas du tout. « Les gens ne trouvent pas cela passionnant généralement. » J'hausse les épaules sans le lâcher des yeux. "Les maths, c'est pas mon domaine. Par contre, j'imagine qu'être prof doit être passionnant. Enseigner à d'autres quelque chose qu'on maîtrise, ça doit être chouette." J'imagine en tout les cas. Et puis, franchement, qu'importe ce que les autres pensent. Ce qui est important c'est qu'il fasse ce qu'il aime dans la vie. "De toute façon, les autres, tu t'en fous. Si toi t'aimes enseigner les mathématiques appliquées, alors c'est tout ce qui compte." Je suis peut-être un peu crue mais n'est-ce-pas la vérité? Que les autres balaient devant leur porte avant de s'intéresser à celle de leur voisin si vous voulez mon avis. Je remets son col en place. Je ne pense pas au fait que ça peut le déranger. Je ne pense pour le coup qu'à mon angoisse qui aurait finit par monter. Mes plantes m'aident à rester calme mais ça ne marche pas à tout les coups et même si je suis franche et parfois crue, je ne souhaite pas me donner en spectacle. Je ne pense pas que Raphael ait mérité ça. Pour l'instant en tout cas. Les verres arrivent et je bois une gorgée de mon cocktail, tout comme lui, avant qu'il ne me propose de goûter. J'accepte comme ça avait été convenu plus tôt et je prends le verre pour goûter. Je fais une petite grimace. "C'est vrai que c'est amer." Je souris en reposant le verre devant lui.

« Ce n’est pas vous. » Je penche très légèrement la tête sur le côté en attendant qu'il continue. Il se met à me vouvoyer, ce qui trahit sûrement son stress. C'est mignon. Pour être honnête, j'aurais pensé qu'un homme comme lui n'aurait pas de stress dans cette situation. Comme quoi, même en étant étudiante en psychologie on peut se tromper dans l'analyse. « Qui me rendez nerveux je veux dire. » Je souris en remettant ma tête droite. « Je… En fait, je sors d’une rupture difficile. Donc, la situation en elle-même ne me met pas à l’aise. J’ai comme l’impression que je ne devrais pas être là, même si… je n’ai plus de compte à rendre à qui que ce soit. » Tiens donc! C'est pour ça que madame Malhia nous a fait ce coup-là? Ceci explique cela. « Désolé… Ce n’est sans doute pas ce que tu as envie d’entendre. Je ne devrais peut-être pas dire tout ça ! » Je ris, sincèrement. Je ne me moque pas de lui. Au contraire. "Alors déjà, tu t'excuses pas. Depuis quand on s'excuse d'être honnête?" J'apprécie qu'il me dise ça. Il ne cache rien et je ne peux qu'approuver. Sans doute qu'une autre femme aurait essayé de prendre ses jambes à son cou en entendant ça - déjà parce que ça se dit pas à la première rencontre d'après les codes instaurés par on ne sait qui et sûrement parce qu'elle penserait qu'un mec venant de rompre est déprimant. Fort heureusement, je ne suis pas une autre femme. Je suis bel et bien moi et laissez moi vous dire que je suis unique dans mon genre. "Ensuite, c'est vrai que tu n'as plus de compte à rendre à qui que ce soit, si ce n'est à toi-même. Et quant bien même, tu ne fais rien de mal. Tu dînes avec une femme, ça ne t'engage pas à l'épouser." Bah quoi? C'est vrai non? Je ne suis pas contre le mariage, contre l'engagement, mais c'est simplement ma manière de lui dire que même s'il ne se sent pas à sa place, il y est et qu'en prime, il ne fait rien de mal. Sa soeur nous a piégé, à nous de passer une soirée agréable, sans que ça ne l'engage à quoi que ce soit par la suite.

code by ORICYA.



Il était bien trop solitaire pour tendre la main à cette fille aussi seule que lui. On est toujours seul, seul dans la vie, on se croise sans se voir comme perdu dans le noir.©TENNESSEE.
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Jessie & Raphael , le

Jessie & Raphael

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Austin North :: Bars & Restaurants-