AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Welcome to the Twilight Zone [LIBRE]


Marlon Ramirez
in cuāuhtli in ocēlōtl
Marlon Ramirez
Inscrit le : 11/05/2018
Messages : 1085
Avatar : D.J. Cotrona
Date de naissance : 15/06/1983
Bloc notes :






Welcome to the Twilight Zone [LIBRE], le Lun 19 Nov - 23:32


Marlon n'est déjà pas fan des aéroports en temps normal, mais la nuit, c'est vraiment bizarre. Tout est fermé, il n'y a quasiment personne, le moindre son résonne dans les espaces gigantesques, donnant au tout un aspect fantasmagorique presque flippant. Si Marlon devait imaginer et concevoir son enfer personnel, ça serait exactement ça. Ça fait seulement 40 minutes qu'il est là et il en peut déjà plus, alors imaginer passer le reste de l'éternité dans un endroit comme ça, ça lui fout le cafard.

Il n'a plus que 10% de batterie sur son téléphone (ah non, 9%... Arrête de regarder, cabrón!), n'a pas pensé à prendre un livre... L'ennui est sur le point de le tuer. Toujours aucune nouvelle de l'avion de son père, à part qu'il est en retard, mais au moins Marlon est soulagé de savoir que son vieux va passer les prochaines semaines à Austin, loin de la Californie et de ses incendies ravageurs. Sacramento n'est pas touchée, du moins pas encore, mais la fumée est partout et nocive et il ne veut pas que son père, à la santé encore fragile, ne reste là-bas à respirer l'air vicié.

Il est complètement déboussolé lorsqu'il se réveille quelques instants plus tard, n'ayant pas conscience de s'être endormi. Mais se le rappelle-t-on jamais? "Hein, quoi?" grommelle-t-il, un peu (beaucoup) grognon d'être surpris de la sorte par une personne qu'il juge beaucoup trop proche de lui. "Tu veux quoi?" demande-t-il, pas forcément très agréable.
Jessie Davidson
Jessie Davidson
Inscrit le : 13/11/2018
Messages : 66
Avatar : Adelaide Kane
Crédits : Delreys - Citation sign Jake Jaglieski
Mes rps : Disponible (5/6)
Raphael - Marlon - Stanislas - Henley - Andria

RP libre

Bloc notes :



Re: Welcome to the Twilight Zone [LIBRE], le Mer 21 Nov - 11:49

Welcome to the Twilight Zone

ft. Marlon Ramirez


J'aime les endroits calmes. Ceux où il n'y a pas beaucoup de monde, pas beaucoup de bruit. La nuit. Le mystère. L'angoisse pour certains. L'apaisement pour moi. Ça peut paraître glauque mais je vais parfois à l'aéroport la nuit, quand je n'arrive pas à dormir parce que mes démons refont surface. J'y traîne, je fais semblant d'attendre quelqu'un. Je me fonds dans la masse, en quelque sorte. Je fume une cigarette à l'extérieur de l'aéroport puis je vais sur un banc et je profite de ce silence qui n'est troublé que par certaines personnes. Des bruits de pas, quelques fois. Des murmures, d'autres fois. Puis le calme. Le vide. La paix. On vit dans un monde où il y a du bruit sans arrêt, où tout le monde est tout le temps en mouvement, où le stress est le maître mot. On ne prend plus le temps de rien. Alors je viens ici, je prends le temps de savourer la plénitude de ce calme. Je suis tranquillement assise sur un banc à observer le moindre détail du bâtiment quand il y a lui. Ce type, endormi, qui trouble ma concentration. Il fait des bruits bizarres quand il dort. Je suis sûre qu'il n'en a même pas conscience. Ça m'agace. Je soupire et je me mets près de lui. J'ai mon visage près de lui. Je n'ai pas peur de la proximité avec les autres, même si je l'évite autant que possible surtout quand il y a du monde. Mais là, il n'y a que lui, moi, et d'autres personnes à l'autre bout de la salle. "Hein, quoi?" Quand même! "Tu veux quoi?" Je recule pour m'asseoir correctement sur mes fesses. "Tu fais des bruits bizarres quand tu dors, tu le savais?" J'hausse les épaules. "Ça m'agaçait." Maintenant qu'il est réveillé, je peux retourner à ma contemplation. Et en même temps, je peux contempler en parlant non? "T'attends quelqu'un?" Ma curiosité légendaire doit être satisfaite, j'y peux rien. Je mets une mèche de mes cheveux derrière mon oreille avant de passer ma main sur le banc parce que j'ai ressentis le besoin de faire ce geste.

code by ORICYA.


❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄

Il était bien trop solitaire pour tendre la main à cette fille aussi seule que lui. On est toujours seul, seul dans la vie, on se croise sans se voir comme perdu dans le noir.©TENNESSEE.
Marlon Ramirez
in cuāuhtli in ocēlōtl
Marlon Ramirez
Inscrit le : 11/05/2018
Messages : 1085
Avatar : D.J. Cotrona
Date de naissance : 15/06/1983
Bloc notes :






Re: Welcome to the Twilight Zone [LIBRE], le Jeu 29 Nov - 16:48

Non pas que Marlon se sente réellement en danger, mais il a le myocarde qui cogne fort dans sa poitrine. C'est que c'est un peu flippant, tout de même, de se retrouver avec le visage d'une totale inconnue à 20 centimètres du sien à son réveil. La jeune femme se recule et s'assoit, lui affirmant l'excuse la plus pourrie du monde. Marlon a peut-être encore la tête dans le pâté mais il la suspecte d'être une pickpocket qui s'en prend aux personnes assoupies comme lui pour leur dérober leur portefeuille ou leurs clés. Il passe la main sur ses poches, y trouve les bosses familières des deux choses. "Mouais," grogne-t-il pour lui montrer qu'il n'est pas convaincu par ce qu'elle lui raconte, mais aussi parce qu'il n'est pas la personne la plus joyeuse et bavarde lorsqu'il est encore en train d'émerger. Et pis s'il faisait réellement des bruits étranges, Seb ne se serait pas privé de lui faire remarquer en se foutant de sa gueule. Il a suffit qu'il ronfle une nuit alors qu'il était malade comme un chien pour en entendre parler pendant des semaines...

La demoiselle, apparemment en confiance, commence à lui poser des questions. La théorie de la pickpocket se fait moins plausible, une voleuse aurait déjà pris ses jambes à son cou. "Je suis le pape et j'attends ma sœur," fait-il, sarcastique, avant de se rendre compte qu'il se comporte comme un vieux grincheux et que la petite brune essaye peut-être simplement de faire la conversation pour passer le temps. "J'attends mon père, son avion a été retardé," explique-t-il alors en levant les yeux vers l'écran le plus proche. Il y a désormais une heure d'atterrissage affichée. C'est plutôt encourageant, même s'il lui faut encore attendre 40 minutes. Vivement le weekend de 4 jours pour Thanksgiving... "Et toi?" demande-t-il plus par politesse que par pure curiosité. Quoique. Il l'imagine bien attendre son cher et tendre, de retour du front, ou un truc du genre...
Jessie Davidson
Jessie Davidson
Inscrit le : 13/11/2018
Messages : 66
Avatar : Adelaide Kane
Crédits : Delreys - Citation sign Jake Jaglieski
Mes rps : Disponible (5/6)
Raphael - Marlon - Stanislas - Henley - Andria

RP libre

Bloc notes :



Re: Welcome to the Twilight Zone [LIBRE], le Mer 5 Déc - 13:57

Welcome to the Twilight Zone

ft. Marlon Ramirez


On peut me qualifier de sans-gêne, je ne serai pas vexée. Je sais que je le suis. Je suis curieuse, je rentre dedans, je n'hésite pas à poser les questions, qu'elles fâchent ou non. A quoi bon mentir ou éviter ce qui fâche? Tôt ou tard, de toute façon, tout sort. Alors autant que ce soit tout de suite. Je préfère une personne un peu blessante mais franche plutôt qu'une personne qui essaie de dire la bonne chose juste pour ne pas blesser. L'honnêteté est récompensée, à mon sens. J'ose l'espérer en tout les cas. "Mouais," me répond-il au fait que je dise qu'il fait des bruits étranges quand il dort. Je ne le connais ni d'Adam, ni d'Eve, mais je crois que je l'aime bien, même s'il a pensé que je suis une pickpocket ambulante. J'ai bien vu de quelle façon il a touché ses poches pour vérifier que tout est encore en place. Ça me fait d'ailleurs sourire. "Toute personne n'est pas voleur." Je lui adresse un petit clin d'oeil, sans rien ajouter. Je comprends sa méfiance vu le monde dans lequel on vit.

Je veux ensuite savoir s'il attend quelqu'un. Quand je vous dis que je suis curieuse, je le suis jusqu'au bout. "Je suis le pape et j'attends ma sœur." Mais c'est qu'il est marrant, lui! Un vrai comique! "J'attends mon père, son avion a été retardé." Tiens! Je n'étais pas sûre qu'il répondrait aussi facilement à ma question finalement. "Il doit arriver à quelle heure?" Je regarde les vols qui s'affichent sur l'écran, même si j'ignore lequel je dois regarder. Personnellement, je n'attends personne et je ne sais pas quel est le vol du père de cet inconnu. "Et toi?" J'hausse les épaules, négligemment. Qu'est-ce-que je fais là? Est-ce-que j'attends quelqu'un? Je devrais sûrement être chez moi en train de dormir et pourtant, je suis dans un aéroport, seule, la nuit, sans une seule bonne raison de me trouver ici. "J'attends personne. Je traîne juste ici, profitant du calme..." Ça doit paraître tellement bizarre qu'il va peut-être penser que je mens et pourtant, c'est la stricte vérité. Je remets une mèche de cheveux derrière mon oreille en continuant à fixer les panneaux indiquant les vols et leur heure d'arrivée.

code by ORICYA.


❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄

Il était bien trop solitaire pour tendre la main à cette fille aussi seule que lui. On est toujours seul, seul dans la vie, on se croise sans se voir comme perdu dans le noir.©TENNESSEE.
Marlon Ramirez
in cuāuhtli in ocēlōtl
Marlon Ramirez
Inscrit le : 11/05/2018
Messages : 1085
Avatar : D.J. Cotrona
Date de naissance : 15/06/1983
Bloc notes :






Re: Welcome to the Twilight Zone [LIBRE], le Ven 21 Déc - 17:16

Marlon n'est pas du genre à être discret et subtil (quoi qu'en comparaison de Seb...) et encore moins au réveil, quand tous ses filtres sont encore en train de redémarrer, du coup la jeune femme comprend rapidement qu'il ne la croit pas réellement. Elle y va de sa petite remarque sur le fait que pas tout le monde n'est voleur et il pousse un petit rire étranglé. Elle n'a aucune idée qu'elle parle à un flic et que pour lui, tout le monde est coupable de quelque chose ou tout du moins suspect. Docteur House avait raison, en vrai: tout le monde ment.

Ils entament quand même une discussion, parce que même si Marlon ne s'est pas rasé depuis genre 3 semaines et qu'il peut renvoyer l'image d'un homme un peu sauvage, il n'en reste pas moins poli. Enfin... il essaye. C'est déjà bien. "Il devrait atterrir à 3h40. Le temps de débarquer, récupérer les bagages..." Maigre consolation, il s'agit d'un vol intérieur, ils n'auront donc pas à passer à la douane. Quant à elle, elle n'attend personne. Elle est ici pour le fun. Non, y'a pas à dire, ça tourne pas rond dans sa tête, à la petite. Il secoue la tête, l'air interdit, avant de frotter les yeux. Il tourne sa langue 7 fois dans sa bouche avant de parler, ça lui évitera de dire une connerie qui pourrait la froisser. Il pourrait s'en moquer, après il ne la connait ni d'Adam ni d'Ève, mais bon, c'est la période des fêtes, faut être gentil, tout ça... "Le calme, je préfère le trouver dans mon lit..." Après, il a la chance d'habiter une maison gigantesque, dans un quartier huppé très, parfois trop calme, parfaitement silencieux la nuit (à part quand Seb ronfle, mais ça c'est une autre histoire). Qui sait? Peut-être qu'elle habite un immeuble bruyant et mal isolé et que ses voisins la rendent dingue. Mais quand même... l'aéroport... Faut avoir un pet au casque pour aimer ce genre d'endroits. "Mais tu bosses pas demain? T'as pas cours ou je sais pas, moi?" Le voilà qui commence à lui poser un million de questions... Mais c'est plus fort que lui, il veut comprendre à qui il a affaire.
Jessie Davidson
Jessie Davidson
Inscrit le : 13/11/2018
Messages : 66
Avatar : Adelaide Kane
Crédits : Delreys - Citation sign Jake Jaglieski
Mes rps : Disponible (5/6)
Raphael - Marlon - Stanislas - Henley - Andria

RP libre

Bloc notes :



Re: Welcome to the Twilight Zone [LIBRE], le Dim 30 Déc - 21:31

Welcome to the Twilight Zone

ft. Marlon Ramirez


Ok, je dois avoir l'air louche. Je le conçois. Mais de là à sous-entendre que je sois une voleuse, ça me plaît moins. Tout le monde n'est pas méchant ou n'a pas d'idées louches derrière la tête. Je lève les yeux au plafond avant qu'on ne parle du vol de son père. "Il devrait atterrir à 3h40. Le temps de débarquer, récupérer les bagages..." Je regarde l'heure. Il va encore devoir patienter un peu. Je souris en posant mes yeux sur lui. "Je vais te tenir compagnie." C'est pas comme si j'avais quelque chose de mieux à faire après tout. Alors ouais, qu'il le veuille ou non, il est coincé avec moi. Ça me fera passer le temps et après ça, je pourrais rentrer et peut-être que j'arriverais à dormir. "Le calme, je préfère le trouver dans mon lit..." Je ris. Quelle fermeture d'esprit. "Le calme, on peut le trouver n'importe où. La seule différence c'est qu'un lit est plus confortable qu'un banc d'aéroport, je te l'accorde." Pour moi, ça n'a rien d'anormal. J'ai conscience que pour les autres ça doit être bizarre mais pour moi, c'est naturel. "Mais tu bosses pas demain? T'as pas cours ou je sais pas, moi?" Alors là, très bonne question. Je souffle en faisant mine de réfléchir puis je prends mon téléphone. Ah oui. Maintenant qu'il le dit, j'ai cours demain. Je me mets ensuite à sourire en reportant mon attention sur lui. "J'ai cours demain. Mais j'irais, t'en fais pas. J'ai beau traîner dans les aéroports, je sèche pas les cours." J'hausse les épaules. Je commence un peu plus tard, j'aurais le temps de dormir. Ce sera pas pire qu'après une soirée après tout. "Et toi, tu bosses pas demain?" Il se permet de me poser la question, je la lui retourne. Simple retour des choses. Je m'installe un peu mieux sur mon siège. Il est mal barré avec moi à côté. "Au fait, tu devrais passer ta mains dans tes cheveux pour les remettre un peu en place." Histoire qu'il soit présentable pour l'arrivée de son père après tout. Je suppose qu'il n'a pas envie d'avoir l'air négligé. Quoi que. Vu sa barbe... Encore qu'elle n'est pas trop négligé et que ça lui va plutôt bien. Mais quand même! Un minimum d'effort pour rentrer dans le moule de la société voyons! Cette pensée me fait sourire, moi qui suis quand même différente de ce qu'il faudrait être pour être parfaitement intégrée au monde.

code by ORICYA.


❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄

Il était bien trop solitaire pour tendre la main à cette fille aussi seule que lui. On est toujours seul, seul dans la vie, on se croise sans se voir comme perdu dans le noir.©TENNESSEE.
Marlon Ramirez
in cuāuhtli in ocēlōtl
Marlon Ramirez
Inscrit le : 11/05/2018
Messages : 1085
Avatar : D.J. Cotrona
Date de naissance : 15/06/1983
Bloc notes :






Re: Welcome to the Twilight Zone [LIBRE], le Lun 14 Jan - 21:39

Malgré son attitude d'ours mal léché, réveil en sursaut oblige, la jeune femme a l'air bien décidé à lui tenir compagnie le temps que son père atterrisse et débarque. Marlon hausse les épaules. Maintenant qu'il est réveillé, autant entamer la conversation plutôt que de s'ennuyer comme un rat mort. Et si son comportement de sauvage n'a pas encore fait fuir la petite brune, il est fort probable qu'il lui en faille plus pour l'effrayer.

Pas besoin d'être chez soi pour trouver le calme, certes, mais Marlon reste bloqué sur l'aéroport. Quoique c'est toujours moins glauque que les gens qu'ils retrouvent fréquemment en train de déambuler dans les cimetières, la nuit. Et puis, après, c'est peut-être une question de génération ou d'âge. C'est pas parce qu'il approche de la quarantaine à vitesse grand V et se fait de plus en plus casanier que les autres sont forcément tous comme lui.

Il s'avère qu'il avait raison, en demandant son emploi du temps du lendemain à la demoiselle. Elle a bien cours et compte s'y rendre. Ah, les joies de la jeunesse... Une nuit un peu courte ne fait pas de mal quand on a vingt ans mais lui... il sait déjà qu'il lui faudra une semaine pour s'en remettre. "Je travaille demain, aussi" répond-il avec une grimace. "Mais pas le choix, j'allais quand même pas laisser mon père arriver seul jusque chez moi." Son père est tout à fait capable de se débrouiller tout seul mais c'est une question de principe. Marlon a toujours été très axé sur la famille, et c'est d'autant plus vrai depuis la mort de sa mère, et les soucis de santé de son père.

Elle lui fait une remarque sur ses cheveux alors il sort son téléphone de sa poche pour s'observer dans le noir étincellant de l'écran. C'est vrai qu'il a les cheveux en bataille et il passe machinalement une main le long de son crâne pour essayer d'arranger les choses. C'est un peu mieux, mais pas de beaucoup. "Ouais, demain direction le barbier..." Enfin, s'il a le temps. Au pire, il ira pendant la pause déjeuner. "J'arrive à rien quand ils sont aussi longs." Les voilà maintenant qu'ils parlent coiffure. Comme quoi, tous les sujets sont possibles au beau milieu de la nuit, avec une parfaite inconnue dans le hall de l'aéroport. "Je m'appelle Marlon, au fait." Tant qu'à faire, autant se présenter officiellement, maintenant.
Jessie Davidson
Jessie Davidson
Inscrit le : 13/11/2018
Messages : 66
Avatar : Adelaide Kane
Crédits : Delreys - Citation sign Jake Jaglieski
Mes rps : Disponible (5/6)
Raphael - Marlon - Stanislas - Henley - Andria

RP libre

Bloc notes :



Re: Welcome to the Twilight Zone [LIBRE], le Ven 18 Jan - 14:32

Welcome to the Twilight Zone

ft. Marlon Ramirez


Pourquoi devrais-je avoir peur? Il est mal poilé, et alors? Ça arrive à tout le monde. Et je suis assez intelligente pour savoir que m'être positionnée visage au dessus du sien, c'est moyen comme réveil et ça a de quoi chambouler un peu et, sûrement, mettre de mauvaise humeur. J'informe le brun que j'ai effectivement cours le lendemain mais que je ne compte pas sécher, si c'est ce qu'il sous-entendait. Je lui retourne la question. "Je travaille demain, aussi. Mais pas le choix, j'allais quand même pas laisser mon père arriver seul jusque chez moi." Je souris. Il y a des gens pour qui la famille est hyper importante, quitte à passer des nuits blanches. J'avoue être un peu jalouse. Personnellement, la famille... C'est sans commentaire. "C'est tout à ton honneur." Je ne trouve rien de mieux à dire.

Je lui fais ensuite une remarque sur ses cheveux. Autant dire qu'ils sont grave en bataille et que c'est moyen. J'ignore si il souhaite être un minimum présentable pour la venue de son père ou non, mais si c'est le cas, il faudrait qu'il fasse quelque chose. Je le vois passer sa main dedans pour essayer d'arranger ça - autant préciser que c'est en vain - après s'être regardé dans l'écran de son téléphone. "Ouais, demain direction le barbier..." Il vaut mieux! "J'arrive à rien quand ils sont aussi longs." Je me décide à le taquiner, comme me le dite mon naturel: "Tu veux un élastique?" Bah quoi? Ça lui permettra de mettre un peu ses cheveux en ordre après tout hein. J'ai un sourire malicieux aux lèvres tout en lui disant ça. "Je m'appelle Marlon, au fait." Je pose mes yeux sur lui. "Jessie." Je ne vais pas faire ma chiante et je décide donc de lui répondre. Si j'étais d'une autre humeur, j'aurais aussi bien pu garder le mystère. "Alors dis moi, tu fais quoi comme boulot? J'espère que t'as pas trop besoin d'être concentré parce que vu ta nuit, c'est mal barré." Je ne me doute pas une seule seconde qu'il est flic.

code by ORICYA.


❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄

Il était bien trop solitaire pour tendre la main à cette fille aussi seule que lui. On est toujours seul, seul dans la vie, on se croise sans se voir comme perdu dans le noir.©TENNESSEE.
Marlon Ramirez
in cuāuhtli in ocēlōtl
Marlon Ramirez
Inscrit le : 11/05/2018
Messages : 1085
Avatar : D.J. Cotrona
Date de naissance : 15/06/1983
Bloc notes :






Re: Welcome to the Twilight Zone [LIBRE], le Mer 23 Jan - 14:44

Marlon hausse les épaules. Pour lui, s'occuper de son père est une chose tout à fait normale et anodine mais il faut croire qu'avec la société dans laquelle on vit, ce n'est pas si évident pour tout le monde. Il évite de trop y penser, ça a tendance à le rendre mélancolique.

Alors qu'il se recoiffe, après la remarque de la jeune femme, celle-ci continue de le vanner, lui proposant même un élastique pour qu'il puisse attacher ses cheveux. Un sourcil sarcastique se lève, et il dévisage la petite brune qui a déjà pris ses aises. Ah, être jeune et insolent à nouveau... Il finit par se présenter, et hoche la tête lorsqu'elle se présente à son tour. Jessie. Ça lui va bien, même si pour lui, elle a une tête de Louise ou de Marie. Il laisse échapper un petit rire nerveux quand elle lui dit espérer qu'il ne fasse pas un boulot qui demande trop de concentration. "Je suis lieutenant de police pour la ville d'Austin donc euh... ouais, j'ai quand même besoin de réfléchir un minimum. Mais ça va, j'ai l'habitude, je gère." C'est pas la première fois, ni la dernière d'ailleurs, qu'il part au boulot avec quelques heures de sommeil à peine. "L'avantage avec mon rang, c'est que je peux déléguer comme je veux aux détectives que j'ai en charge." C'est déjà ça. Au moins, il pourra se ménager un peu, à moins qu'une grosse affaire ne leur tombe dessus, ce qui arrive parfois mais de manière relativement rare, heureusement.
Jessie Davidson
Jessie Davidson
Inscrit le : 13/11/2018
Messages : 66
Avatar : Adelaide Kane
Crédits : Delreys - Citation sign Jake Jaglieski
Mes rps : Disponible (5/6)
Raphael - Marlon - Stanislas - Henley - Andria

RP libre

Bloc notes :



Re: Welcome to the Twilight Zone [LIBRE], le Ven 25 Jan - 20:59

Welcome to the Twilight Zone

ft. Marlon Ramirez


Je dois dire que pour le moment, je ne sais pas trop quoi penser de cet homme. Il a l'air sympa. Un peu bougon, mais sympa. Je le taquine en lui proposant un élastique avant de lui avouer que j'espère qu'il ne fait pas un boulot demandant trop de concentration. Après tout, le manque de concentration peut s'avérer dangereux dans certains métiers et je ne souhaite à personne un accident de travail. "Je suis lieutenant de police pour la ville d'Austin donc euh... ouais, j'ai quand même besoin de réfléchir un minimum. Mais ça va, j'ai l'habitude, je gère." Aoutch. Je grimace. Oh, le fait qu'il soit flic, je m'en contre-fiche. Ce n'est pas pour ça que je grimace. Je fais cette moue uniquement parce que du coup, si, il a besoin d'un minimum de concentration. Les policiers ont quand même des armes à feu et on sait qu'on ne doit pas jouer avec ça, que ça peut être dangereux. "L'avantage avec mon rang, c'est que je peux déléguer comme je veux aux détectives que j'ai en charge." Je souris et dis dans un soupire d'aise: "Ah, les joies de la hiérarchie." Je regarde devant moi la rangée de sièges vides en face de nous. "T'es dans la police depuis longtemps?" Ce n'est certainement pas parce que j'ai appris son rang que je vais me mettre à le vouvoyer. Ce n'est pas un outrage à agent et puis de toute façon, il est pas en service alors... Puis, ce n'est pas mon genre de changer ma façon d'être pour plaire aux autres ou quoi que ce soit du genre. "Dis moi si j'ai tort..." Je me tourne vers lui et prends le temps de l'observer. "La trentaine. Pas marié. Je dirais que t'es célibataire. Une femme t'aurait déjà poussé à aller chez le coiffeur." J'imagine. Mais qu'est-ce-que j'en sais de ce que les femmes en couple font après tout? En fait, je vais vite me rendre compte que j'ai pas tout à fait tort mais je suis quand même un peu loin de la vérité. J'ai encore du boulot pour être profileuse mais je l'ignore encore à ce moment précis alors chut.

code by ORICYA.


❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄

Il était bien trop solitaire pour tendre la main à cette fille aussi seule que lui. On est toujours seul, seul dans la vie, on se croise sans se voir comme perdu dans le noir.©TENNESSEE.
Marlon Ramirez
in cuāuhtli in ocēlōtl
Marlon Ramirez
Inscrit le : 11/05/2018
Messages : 1085
Avatar : D.J. Cotrona
Date de naissance : 15/06/1983
Bloc notes :






Re: Welcome to the Twilight Zone [LIBRE], le Jeu 31 Jan - 18:22


Marlon est toujours curieux de voir comment les gens réagissent lorsqu'ils apprennent qu'il est policier. Métier clivant, de toute évidence. Entre ceux qui leur vouent un culte et ceux qui les détestent, en passant par les gens qui s'en méfient ou s'en moquent complètement. C'est toujours intéressant de savoir de quelle catégorie font partie les gens que l'on rencontre, ça en dit souvent long sur leur personnalité.

Jessie, elle, a l'air plus curieux qu'autre chose. "Euh..." Marlon fait un rapide calcul dans sa tête. "Ça fait 15 ans, en fait." Quinze ans depuis qu'il est sorti de l'académie de police de Sacramento, fier comme il l'a rarement été, des étoiles plein les yeux et des rêves plein la tête. Il est sacrément moins naïf et idéaliste, désormais, mais il tache quand même de rester un minimum optimiste, histoire de ne pas se tirer une balle dans la tête.

Mais il faut croire que sa carrière ne la passionne pas tant que ça (il ne peut pas vraiment lui en vouloir) et elle se met à jouer les Sherlock Holmes, tentant d'en découvrir plus sur sa vie personnelle à partir d'observations hâtives et d'interprétations quelque peu hasardeuses. "La trentaine, ouais, bien entamée mais je suis toujours dans cette tranche d'âge. Pas marié, c'est vrai aussi." En même temps, au Texas, c'est un peu compliqué... Mais il suffirait de changer d'état pour régler le problème. "Je sais pas si une femme m'aurait déjà envoyé chez le coiffeur mais... je suis pas célibataire," répond-il avec le sourire, bizarrement satisfait d'avoir pu la contredire, entretenant cela dit le mystère quand à la personne qui partage sa vie. Enfin, pour le moment.
Jessie Davidson
Jessie Davidson
Inscrit le : 13/11/2018
Messages : 66
Avatar : Adelaide Kane
Crédits : Delreys - Citation sign Jake Jaglieski
Mes rps : Disponible (5/6)
Raphael - Marlon - Stanislas - Henley - Andria

RP libre

Bloc notes :



Re: Welcome to the Twilight Zone [LIBRE], le Ven 1 Fév - 10:40

Welcome to the Twilight Zone

ft. Marlon Ramirez


Je suis curieuse, c'est dans ma nature propre. Je ne peux pas m'empêcher d'interroger les autres. Si quelque chose m'intrigue, si je veux savoir un truc, je dois poser la question. Certaines personnes hésitent, de peur que ce soit trop intime, trop ci ou trop ça. Pas moi. Si les gens ne veulent pas répondre, ils ne répondront pas. Mais au moins, je ne serais pas en train de regretter ou de me dire "j'aurais du poser la question." Du coup, je veux savoir si ça fait longtemps qu'il travaille pour la police. "Euh..." Je pense qu'il doit calculer rapidement. "Ça fait 15 ans, en fait." Hm! Quinze ans! Du coup, ma théorie, formulée jusqu'à présent dans ma tête, qu'il aurait environ la trentaine, se confirme. Mais plus vers les quarante que les trente du coup. Je tablerais sur trente-cinq. C'est au milieu, ça me plaît bien.

"La trentaine, ouais, bien entamée mais je suis toujours dans cette tranche d'âge. Pas marié, c'est vrai aussi." Je tente de mettre en pratique des cours de psychologie. Je note des détails, je les assemble et c'est sensé - plus ou moins - me fournir des informations sur la personne en face de moi. Bon, on va dire que c'est pas trop mal. "Je sais pas si une femme m'aurait déjà envoyé chez le coiffeur mais... je suis pas célibataire," Hum... Pas célibataire, mais pas marié... En couple... Mais il ignore si une femme l'aurait... HAN! Je sais! "Gay ou bi?" Je souris malicieusement. Je suis personnellement hétéro mais je ne suis pas contre de nouvelles expériences. Je tenterais peut-être avec une femme un jour, qui sait? Je n'ai rien contre le mélange des genres, des sexes. Je ne dis pas que je comprends tout mais je suis très tolérante. Je suis moi-même plus ou moins une "exclue" de la société. C'est un bien grand mot de parler d'exclusion mais je suis mise de côté, on me regarde parfois même de travers. J'ai subis les moqueries et tout ce qu'il s'en suit. Alors je suis pour la tolérance et l'acceptation de l'autre sans distinction. Même si personnellement, être seule ne me dérange pas plus que ça non plus. Je suis sociable, mais j'aime avoir mon intimité aussi, j'aime avoir mes moments de solitude. Je crois que je n'ai simplement pas encore rencontré la bonne personne, celle qui me fera tomber amoureuse, qui me permettra de croire en l'être humain. "Je suis étudiante en psychologie. Je tente de mettre en pratique mes plus ou moins acquis." Je lui explique parce qu'il risque de trouver ça bizarre qu'une jeune essaye de deviner qui il est. Tout simplement.

code by ORICYA.


❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄

Il était bien trop solitaire pour tendre la main à cette fille aussi seule que lui. On est toujours seul, seul dans la vie, on se croise sans se voir comme perdu dans le noir.©TENNESSEE.
Marlon Ramirez
in cuāuhtli in ocēlōtl
Marlon Ramirez
Inscrit le : 11/05/2018
Messages : 1085
Avatar : D.J. Cotrona
Date de naissance : 15/06/1983
Bloc notes :






Re: Welcome to the Twilight Zone [LIBRE], le Ven 8 Fév - 22:44

Marlon hausse un sourcil amusé. Le moins que l'on puisse dire, c'est que la demoiselle n'y va pas par quatre chemin, posant ses questions sans tourner autour du pot, cash et sans fioriture. Heureusement que Marlon n'est pas du genre à jouer la vierge effarouché et qu'il en faut plus pour le choquer. "Et pourquoi pas pansexuel ou demisexuel aromantique?" demande-t-il d'un ton extrêmement sérieux avant de se fendre d'un sourire goguenard. "Gay," finit-il par répondre sérieusement, parce que même s'il ne le crie pas sur les toits, il ne s'en est jamais caché non plus et puis... Il pourrait bien mentir et raconter n'importe quoi à la jeune femme qui l'aura probablement déjà oublié au petit matin, mais il n'en voit pas l'intérêt.

Elle lui explique alors ce qu'elle fait dans la vie, et ce qu'elle tente de faire avec lui. Il hausse les épaules. "Tu sais, les apparences sont souvent trompeuses, et il faut rarement prendre pour argent comptant ce qu'un inconnu te raconte au beau milieu d'un aéroport..." Mais il ne peut pas la blâmer, il fait quasiment toujours la même chose, avec tout le monde. C'est ce qu'on appelle communément la déformation professionnelle, et que Marlon reconnaît volontiers comme un de ses plus gros défauts. Jessie, par exemple. Étudiante en psychologie, qui hante le hall de l'aéroport en pleine nuit. Insomnies, besoin de contact humain tout en gardant ses distances? Est-ce qu'elle n'essayerait pas de se comprendre elle-même, en faisant ces études? Manière personnelle de surmonter un traumatisme? Tant de possibilités, de scénarios possibles...

"Mais vas-y, continue, c'est marrant. Avec tout ce que tu sais déjà de moi, essaye d'en deviner plus. Je te dirais si t'as juste ou si t'as faux." Manière comme une autre de passer le temps, non? Bon, d'accord, peut-être pas, mais bon, faut savoir s'amuser un peu de temps en temps.
Jessie Davidson
Jessie Davidson
Inscrit le : 13/11/2018
Messages : 66
Avatar : Adelaide Kane
Crédits : Delreys - Citation sign Jake Jaglieski
Mes rps : Disponible (5/6)
Raphael - Marlon - Stanislas - Henley - Andria

RP libre

Bloc notes :



Re: Welcome to the Twilight Zone [LIBRE], le Jeu 14 Fév - 20:50

Welcome to the Twilight Zone

ft. Marlon Ramirez


Je ne m'attendais pas à cette réponse de la part du policier, je dois l'admettre. "Et pourquoi pas pansexuel ou demisexuel aromantique?" Parce que ça existe tout ça? Pansexuel, j'ai déjà entendu mais alors le reste, sérieux, ça m'est d'un inconnu total. Du coup, je fais une moue de réflexion. Ça me laisse perplexe tout ça... "Gay", finit-il par répondre et je lui adresse un sourire, même si les termes qu'il a employé me laisse toujours quelque peu perplexe et dans le flou. Faudra que je me renseigne. J'irais moins bête au lit, comme on dit. "C'est pas cool de me perturber avec des termes venus d'un autre monde." Je suis toute jeune, je n'ai pas la prétention de dire que je connais tout de la vie et du monde qui nous entoure. Je pense avoir connaissance du genre humain, savoir à quel point il peut être bon mais aussi à quel point il peut être cruel. Mais je n'ai pas la science infuse alors oui, ça m'a foutue la pression, si je puis dire.

"Tu sais, les apparences sont souvent trompeuses, et il faut rarement prendre pour argent comptant ce qu'un inconnu te raconte au beau milieu d'un aéroport..." Pour qui me prend-il? Je sais qu'on ne peut pas toujours croire ce qu'un inconnu dit. Je fronce les sourcils en le regardant. "Je ne suis pas tombée de la dernière pluie tu sais? Pourquoi tu me dis ça? Je sais qu'on ne peut pas croire tout ce qu'un inconnu dit. Quant aux apparences, j'ai aussi conscience qu'elles peuvent être fausses. Mais le corps, le regard, ils trahissent souvent beaucoup de choses. Ils en disent beaucoup plus qu'on ne le croit. Ou qu'on ne voudrait." Alors oui, les apparences peuvent globalement être trompeuses mais il y a des choses qui elles, ne trompent pas.

"Mais vas-y, continue, c'est marrant. Avec tout ce que tu sais déjà de moi, essaye d'en deviner plus. Je te dirais si t'as juste ou si t'as faux." Aoutch. J'ai dis tout ce que j'avais à dire. Je dois avouer que là, mes études m'aident pas beaucoup. Mais bon, autant tenter le coup. Au pire, j'aurais tout faux et on passera à autre chose. "Je pense que tu assumes le fait d'être gay mais tu ne vas pas forcément le dire à tout vent. Hum... Je dirais que tu as toujours voulu faire ce métier." J'avoue que j'improvise. Comment je pourrais savoir si enfant, à six, sept ou dix ans, il voulait déjà devenir flic. "Je pense que t'es quelqu'un de prévenant mais souvent ronchon aussi." Je ris en faisant référence à son réveil qui ne l'a pas tout de suite rendu de bonne humeur, ce qui était un peu de ma faute au passage. Ouais, j'improvise royalement et ça doit bien se remarquer.

code by ORICYA.


❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄

Il était bien trop solitaire pour tendre la main à cette fille aussi seule que lui. On est toujours seul, seul dans la vie, on se croise sans se voir comme perdu dans le noir.©TENNESSEE.
Marlon Ramirez
in cuāuhtli in ocēlōtl
Marlon Ramirez
Inscrit le : 11/05/2018
Messages : 1085
Avatar : D.J. Cotrona
Date de naissance : 15/06/1983
Bloc notes :






Re: Welcome to the Twilight Zone [LIBRE], le Jeu 21 Fév - 17:48

Jessie a l'air plutôt perplexe quand Marlon lui énonce quelques orientations sexuelles et il éclate de rire. "Bon, pansexuel je sais que ça existe mais j'ai toujours pas bien compris la nuance. Le reste, j'avoue que j'ai un peu inventé." Non mais c'est vrai, aussi. Comme si hétéro, gay, bi, gay et trans n'étaient pas assez, il faut que la communauté invente de nouvelles étiquettes et de nouvelles cases dans lesquelles il faudrait rentrer. Pourtant, Marlon se considère ouvert, tolérant et progressiste mais il est tout de même dépassé, voire même largué, par toutes ces "nouveautés". Mais qui sait, peut-être qu'il n'est qu'un vieux schnoque rétrograde sans s'en rendre compte.

Il semblerait que sa petite remarque ait piqué la jeune femme à vif, et elle pense pouvoir deviner qui il est réellement de par son regard, le langage de son corps. Marlon la met alors au défi d'en deviner plus sur son histoire, sa personnalité, là comme ça, au beau milieu de l'aéroport. Elle se lance dans ses prédictions, un peu maladroite, mais on ne peut pas dire qu'elle se plante. "C'est pas trop mal, même si je pense pas que ce soit le fruit de simples observations mais plutôt d'un travail de déduction d'après les éléments dont tu disposais déjà." Cela dit, c'est quand même bien vu et il se demande comment elle en est arrivée à ces conclusions. Mais il y a une chose qu'il ne peut pas laisser passer... "Par contre je suis pas ronchon du tout!" nie-t-il en bloc, même si toute sa famille, son mec, ses amis, ses collègues, le lui disent constamment. Il est juste râleur, c'est tout!
Jessie Davidson
Jessie Davidson
Inscrit le : 13/11/2018
Messages : 66
Avatar : Adelaide Kane
Crédits : Delreys - Citation sign Jake Jaglieski
Mes rps : Disponible (5/6)
Raphael - Marlon - Stanislas - Henley - Andria

RP libre

Bloc notes :



Re: Welcome to the Twilight Zone [LIBRE], le Jeu 21 Fév - 20:56

Welcome to the Twilight Zone

ft. Marlon Ramirez


Bah quoi? On est pas tous calés. Et puis même, ils viennent tout le temps avec de nouveaux termes. Moi je veux bien être ouverte, je veux dire, j'ai rien contre, les gens sont comme ils sont. On est tous différents et c'est aussi la beauté de ce monde. Là n'est pas le problème. Mais sérieux? Pansexuel? C'est quoi ça? Un rapport avec la flûte de Pan ou pas du tout? C'est une petite blague juste parce que je ne connais pas du tout. Je me suis arrêtée aux termes "basiques": hétérosexuel, bi, gay, trans. Et je trouve que c'est déjà pas mal. Pourquoi devoir rajouter encore plus de cases dans une société qui en a déjà tellement? J'avoue que je ne suis pas sûre de comprendre le but de l'opération. Mais bon. Tout ça pour dire que c'est pas cool qu'il m'embrouille avec des termes inconnus dans mon dictionnaire, ou que j'aurais déjà entendu sans savoir ce que ça signifie exactement. "Bon, pansexuel je sais que ça existe mais j'ai toujours pas bien compris la nuance. Le reste, j'avoue que j'ai un peu inventé." AH! Génial! Je suis pas la seule à pas tout comprendre. Un grand sourire apparaît sur mes lèvres. "Je suis ravie de ne pas être la seule à ne pas tout comprendre." Surtout qu'il fait parti de la communauté du coup... C'est encore plus rassurant pour moi.

Il me met au défi de deviner des choses sur lui, sur sa personnalité. Je relève le défi, même si je ne suis pas sûre de mon coup pour autant. Mais je suis trop fière pour dire que je ne sais pas quoi répondre alors je tente le coup. Je n'ai rien à perdre après tout. "C'est pas trop mal, même si je pense pas que ce soit le fruit de simples observations mais plutôt d'un travail de déduction d'après les éléments dont tu disposais déjà." Yay! Je suis toute fière d'avoir quand même tapé juste. Bon... Il a pas tort. J'ai repensé à ce que je sais déjà sur lui pour essayer d'en déduire plus de choses. Mais chut. "Avoue que ça t'impressionne quand même un peu." On a le droit de se la péter un peu dans la vie non? "Par contre je suis pas ronchon du tout!" Là, je ris. C'est sûrement la chose dont j'étais la plus sûre dans l'histoire. "Tu rigoles j'espère?" Il me l'a montré à peine il avait les yeux ouverts. "Tu dirais quoi de moi, au premier abord? T'es flic, j'imagine que t'es sensé avoir un peu le sens de l'observation et de la déduction, je me trompe?" Pour résoudre des enquêtes, faut avoir un peu de bon sens, un sens de l'observation et de la déduction. Du moins, ça me paraît logique à moi mais je me trompe peut-être.

code by ORICYA.


❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄

Il était bien trop solitaire pour tendre la main à cette fille aussi seule que lui. On est toujours seul, seul dans la vie, on se croise sans se voir comme perdu dans le noir.©TENNESSEE.
Contenu sponsorisé


Re: Welcome to the Twilight Zone [LIBRE], le

Welcome to the Twilight Zone [LIBRE]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Le reste du monde :: Aéroport d’Austin-