AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujetRépondre au sujetPartagez| .

Libre - Séance photo subitement interrompue


Aimee Coldman
ADMIN ∎ Femme aussi douce
que ses patisseries
Aimee Coldman
Inscrit le : 22/04/2016
Messages : 542
Avatar : Phoebe Tonkin
Date de naissance : 12/12/1989
Bloc notes :



Libre - Séance photo subitement interrompue, le Sam 17 Nov - 10:38

Plusieurs fois par an, Aimée achète un spot publicitaire dans le journal local afin de promouvoir ses pâtisseries et autant dire qu’avec les fêtes de Noel qui approchent, c’est le moment ou jamais. Le rendez-vous est pris depuis déjà deux bonnes semaines avec le photographe qui doit prendre des clichés de la jeune femme devant sa boutique du centre ville. La brune est toute excitée. Avec son cancer, elle n’a pas pu profiter de choses aussi dérisoires l’année précédente alors forcément, c’est comme une renaissance de pouvoir s’amuser un peu et poser. Manque de chance, son photographe habituel a déménagé dans un autre état et elle a dû prendre quelqu’un d’autre, trouvé sur le net mais qui a l’air sérieux et dont Aimée a beaucoup aimé le site web.

A l’heure du rendez-vous, tout se passe bien dans un premier temps. La jeune femme sourit de toutes ses dents alors que la vitrine a été longuement travaillée et mise en valeur par elle-même et ses employés. Puis, après plusieurs clichés, voilà ce moment où le photographe lui dit haut et fort : « C’est l’heure des photos nues ! » Il a un large sourire mais instantanément, Aimée perd le sien et devient toute blanche. « Pardon ? » Demande-t-elle alors, ayant peur d’avoir mal compris. « Si vous voulez attirer les clients, faut y mettre un peu du votre ma p’tite dame alors allez, à poil ! » Le vieux pervers ! Voilà qu’en plus il s’approche de la pâtissière qui commence à paniquer. « ME TOUCHEZ PAS ! » hurle-t-elle ne sachant pas quoi faire d’autre. Il semblerait qu’elle se soit bien trompé sur les intentions du photographe…
Kathlyn Espinosa
Neil's
Kathlyn Espinosa
Inscrit le : 25/06/2018
Messages : 812
Avatar : Gina Rodriguez
Crédits : bibi
Mes rps : /

Bloc notes : /



Re: Libre - Séance photo subitement interrompue, le Sam 17 Nov - 20:26

J’avais déjà prévu les cadeaux de Noël et j’avais fait une grande partie des achats cette journée-là. Il avait fallu que je mente à Théo, et que je lui dise que je partais travailler, afin de pouvoir trouver ce qui pourrait lui faire plaisir sans ruiner la magie de Noël dans son imaginaire si naïf d’enfant.

C’est les bras chargés, que je tournais et retournais dans ma tête les préparatifs de la fête. Et oui, c’est tout moi, j’aime tout prévoir à l’avance et le repas de Noël ne faisait pas exception. J’étais déjà passé des tonnes de fois devant une pâtisserie qui avait grande renommée ici, mais je n’avais jamais osé pousser la porte d’entrée de l’un de leurs établissements, de peur que les prix ne soient pas pour moi.

Pourtant, cette année, j’avais envie que ce Noël soit le plus beau de tous, et je voulais nous offrir le meilleur pour Neil maintenant que nous nous étions retrouvés. Je sais qu’un dessert maison aurait tout autant fait plaisir, mais je pouvais faire une exception pour une fois. Je n’avais pas envie de passer ma journée entière derrière les fourneaux et être cassée le soir du réveillon à ne pas pouvoir profiter.

Je m’arrête alors à cette dite boutique. Je ne sais pas si elle est ouverte, mais il y a encore de la lumière en cette fin d’après-midi. Je pousse alors la porte sans hésitation et quand je rentre, j’en lâche mes paquets d’indignation. Il ne me faut pas beaucoup de temps pour analyser la situation, et c’est sans réfléchir que j’attrape le mec par le col. Je suis poussée par l’adrénaline, et ni une, ni deux, ma poigne de fer s’abat sur son museau. Je lui donne un coup de pied dans les parties aussitôt, en profitant de l’effet de surprise, et un coude de coude dans le dos pour le mettre à terre. Je m’installe sur lui pour être sûre qu’il ne se relève pas et souffle à la pauvre victime :

-ça va aller mademoiselle ? Il n’a pas eut le temps de vous faire du mal ? Vous devriez appeler la police, je vais pas réussir à le tenir très longtemps.

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄



**************************************************

Merci Yenko♥️

Kathlyn parle en: ff66cc
Chelsea parle en: 009933
Théo parle en: 00ccff
Aimee Coldman
ADMIN ∎ Femme aussi douce
que ses patisseries
Aimee Coldman
Inscrit le : 22/04/2016
Messages : 542
Avatar : Phoebe Tonkin
Date de naissance : 12/12/1989
Bloc notes :



Re: Libre - Séance photo subitement interrompue, le Mer 21 Nov - 16:08

Entre les propos déplacés du photographe et la femme qui rentre dans la boutique avant de le mettre à terre, Aimée ne comprend absolument pas ce qui se passe. Elle en vient à regretter toutes ces fois où elle a souhaité que sa vie soit moins calme et tranquille. Ahurie, elle n’ose rien dire. Elle n’est pas vraiment en état de parler de toute façon et c’est lorsqu’un des employés pâtissiers arrive en trombe qu’elle reprend enfin contenance. « T’en fais pas Fernando, ça va. Appelle juste la police s’il te plait. » Et il s’en va aussi vite qu’il est arrivé après avoir indiqué à sa patronne qu’il allait faire ce qu’elle venait de lui demander. La jeune femme regarde alors la brune, assise sur le photographe et elle ne manque pas de trouver la situation particulièrement folklorique, bien qu’elle ne laisse rien paraître. Elle pourrait sans doute en rire dans quelques jours ou quelques semaines, dès qu’elle se serait remise de ce fâcheux incident. « Merci ! » Entame-t-elle. « Et non, non, il n’a pas eu le temps de me faire de mal. Vous êtes arrivée pile poil à temps. » L’homme à terre tente de se débattre et pousse des cris mais Fernando revient et lui jette un seau d’eau glacé sur la figure, histoire de le faire taire un peu. « Fernando ! » Aimée crie son nom, presque furieuse. Dans le fond, elle est reconnaissante envers son employé d’agir de la sorte mais tout de même, la surprise l’a emportée. Alors il s’en retourne une nouvelle fois en cuisine. « Vous voulez que je le rappelle pour qu’il puisse maintenir ce… » Elle pointe le photographe du doigt, ne sachant même plus comment le qualifier. Elle fait une petite grimace en même temps. « A moins que vous ne soyez bien installée au final. » Elle rit légèrement, plus par nervosité qu’autre chose.
Kathlyn Espinosa
Neil's
Kathlyn Espinosa
Inscrit le : 25/06/2018
Messages : 812
Avatar : Gina Rodriguez
Crédits : bibi
Mes rps : /

Bloc notes : /



Re: Libre - Séance photo subitement interrompue, le Sam 24 Nov - 22:30

Je ne me rends pas encore bien compte que j’ai mis un homme au tapis. Je n’y connais rien en self-defense et je n’ai fais que réitérer instinctivement des gestes à la noix vus et revus à la télévision. Si ça se trouve, ils n’auraient pas du fonctionner et j’avais probablement bénéficié de l’effet de surprise.

Un homme arrive dans l’intention de défendre la jeune femme. A en juger sa tenue et de l’endroit d’où il sortait, je ne pouvais pas faire autrement que de comprendre qu’il bossait ici. Je suis contente de constater que même sans moi quelqu’un aurait pu tirer la demoiselle d’affaire, on ne sait jamais dans ce genre de moments.

L’idée que j’aurais pu me planter sur les apparences de la scène ne m’a pas effleurée le moins du monde, mais maintenant que l’homme gisait au tapis, sous mes fesses, j’avais peur d’avoir mal jugé la situation. Je soupire de soulagement quand la demoiselle m’explique qu’elle n’a rien eut et qu’effectivement, le mec n’avait pas de bonnes intentions à son égard. Soulagée, je commence à revenir petit à petit sur terre. C’est la jeune dame qui vient de se faire agresser et c’était comme si je ressentais moi-même l’affront de cette attaque physique.

Il est marrant ce Fernando. Pour un peu j’aurais aimé prendre le seau aussi sur le visage. Par ricoché, ça m’éclabousse mais ça va, je ne suis pas non plus archi trempée.  Je regarde la jeune femme, et cette fois, c’est moi qui aie l’air ahurie :

… Oui… Oui… Vous pouvez bien le rappeler… FERNANDOOOO !!!

Ce n’était pas à moi de le faire, mais je sentais l’homme assommé par mon attaque et revigoré par le seau, commencer à remuer sous moi, et j’avais peur qu’il se relève d’une minute à l’autre. Autrement j’aurais probablement ris avec la jeune femme. Je perdis des couleurs, et par reflexe, redonnais un coup de coude dans les cotes de l’homme qui renonçait à se relever pour s’enfuir. J’espérais simplement ne pas me voir intenter un procès pour l’avoir trop amoché.

-Bon sang, je suis faite pour soigner, pas pour blesser…

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄



**************************************************

Merci Yenko♥️

Kathlyn parle en: ff66cc
Chelsea parle en: 009933
Théo parle en: 00ccff
Aimee Coldman
ADMIN ∎ Femme aussi douce
que ses patisseries
Aimee Coldman
Inscrit le : 22/04/2016
Messages : 542
Avatar : Phoebe Tonkin
Date de naissance : 12/12/1989
Bloc notes :



Re: Libre - Séance photo subitement interrompue, le Mar 4 Déc - 19:08

Visiblement, la sauveuse a bien compris le nom de l’employé d’Aimée, ce qui ne manque pas de faire sourire cette dernière quand l’autre femme l’appelle à sa place. Il rapplique aussi vite, comme s’il était en train d’écouter derrière la porte pour voir si tout allait bien se passer. Alors que Fernando lance des éclairs avec ses yeux envers le photographe, la commerçante tend une main à la brune pour l’aider à se relever. « Venez, il va prendre le relais. » Elle lui sourit, réellement reconnaissante pour l’aide que cette demoiselle lui a apporté. « Vous avez de sacrés réflexes ! » la complimente la pâtissière, tout en regardant derrières elles comment l’espagnol s’en sort. Il l’emmène dehors tout en lui maintenant les mains en arrière. Il tourne son regard vers son employeur et Aimée lui fait comprendre qu’elle est vraiment reconnaissante qu’il soit là.

Elle reporte alors son attention vers la brune. « Comment est-ce que je peux vous remercier ? Quelques gourmandises offertes par la maison pour commencer ? » Son ton est revenu presque à la normale, bien que son cœur batte encore relativement vite. « Je peux peut-être vous offrir un café à l’étage aussi, le temps que nous nous remettions de nos émotions ? » C’est vraiment le moins qu’elle puisse faire ! Elle se recule d’un pas, le temps que la demoiselle lui dise ce qu’elle souhaite faire. « Je m’appelle Aimée au fait. Aimee Coldman. »
Kathlyn Espinosa
Neil's
Kathlyn Espinosa
Inscrit le : 25/06/2018
Messages : 812
Avatar : Gina Rodriguez
Crédits : bibi
Mes rps : /

Bloc notes : /



Re: Libre - Séance photo subitement interrompue, le Ven 28 Déc - 22:14

Heureusement, le brave Fernando ne se fait pas prier, et au taquet, il vient prendre la relève, ce qui soulage mes nerfs parce que je n'étais pas sûre de pouvoir contenir l'autre dingue sous mes fesses plus longtemps. Mes dernières forces s'envolaient en fumée à mesure que mes nerfs se relâchaient de soulagement. Toutes traces d'adrénalines m'avaient quitté.

J'attrape volontiers la main de la jeune femme, surtout que je sens mes jambes flageller sous l'effet du contrecoup. Je retiens mon souffle quand enfin l'employé mène le type dehors:

-Je... Merci... J'avoue être chanceuse... Je crois que c'est mon métier... Je suis infirmière... En cas d'urgence, on n'a pas le temps de réfléchir, il faut savoir vite analyser les situations... Je ne suis pas médecin mais la réactivité permet de sauver des vies...

Et probablement un bon sens de l'observation. Mais je voulais surtout expliquer le pourquoi du comment, pas redorer mon blason, alors j'estimais que cette explication en valait mille autre et qu'il était inutile d'approfondir la question. Peut-être même que j'aurais dû ne pas développer et me contenter de rester humble et d'un merci. Mais je suis sous le coup des émotions et la jeune femme a l'air de très bien l'avoir compris:

-Un café... ça suffira amplement mademoiselle Coldman, je n'ai pas besoin de récompense...


Je lui dédie un beau sourire, et j'hoche respectueusement la tête:

-Enchantée de faire votre connaissance, même si j'aurais préféré en d'autres circonstances... Je m'appelle Kathlyn Espinosa, appelez-moi Kate...

Je pose une main sur la sienne avec beaucoup de douceur:

-Mais vous venez de subir une tentative d'agression... C'est moi qui devrait m'occuper de vous, et pas le contraire...

Je sais que les mots que j'utilise ne sont pas plaisant à entendre, mais il faut qu'elle les entende pour bien réaliser, que ça soit verbalisé. Par elle, ce serait encore mieux. J'essaie également de déterminer son état psychologique par ce biais, parce qu'on a beau être fort dans sa tête, ce genre d’événement ce n'est pas facile à vivre, même si on y a réchappé.

-Si vous voulez bien, je vais récupérer mes sacs et on pourra monter, si vous voulez... Je pense que ça pourrait être bien qu'on s’assoit.

Je serais plus rassurée de voir le type embarquer dans la voiture de police, mais si je pouvais soustraire la demoiselle de la vue de son agresseur, le plus tôt serait le mieux. Il faut vraiment que j'arrête de faire de la déformation professionnelle.



❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄



**************************************************

Merci Yenko♥️

Kathlyn parle en: ff66cc
Chelsea parle en: 009933
Théo parle en: 00ccff
Aimee Coldman
ADMIN ∎ Femme aussi douce
que ses patisseries
Aimee Coldman
Inscrit le : 22/04/2016
Messages : 542
Avatar : Phoebe Tonkin
Date de naissance : 12/12/1989
Bloc notes :



Re: Libre - Séance photo subitement interrompue, le Mar 8 Jan - 19:22

Infirmière. C’est vrai que ça explique pas mal de choses et notamment la réactivité de la jeune femme. Aimée n’a absolument pas ces réflexes et ne les a d’ailleurs jamais eu. Elle hoche la tête dans un sourire. « Je ne sais pas si chanceuse est le bon mot. Entrainée, peut-être. » Forcément, lorsqu’on a pour habitude de voir certaines choses tous les jours, on finit par y être plus préparé mais pour autant, on n’est pas infaillible.

Kate se présente à son tour. La commerçante ne peut s’empêcher de se dire qu’elle a vraiment l’air amical, fort sympathique. Cette Kate semble être de ceux à qui on donnerait le bon dieu sans confession. Il faut dire qu’elle vient de lui sauver la vie alors le jugement d’Aimée est peut-être un peu altéré. La propriétaire de la boutique se cale derrière le comptoir et prend un plateau où elle dépose deux croissants, deux pains au chocolat (ou chocolatines suivant ce que tu dis ) et les deux cafés. Les mains de la demoiselle sont encore tremblantes mais elle prend sur elle pour que cela ne se voit pas trop. Se concentrer sur ces taches qu’elle a l’habitude de faire l’aide.

« Je vous laisse me suivre. »
Dit-elle quand elle est enfin prête, prenant le chemin vers les escaliers qui mènent à l’étage. Arrivé, elle pose le plateau sur la table et prend place. « Je ne sais pas si on peut vraiment parler d’une agression. Après tout, il ne m’a rien fait. Il ne m’a pas touché ni rien. Il a juste… fait une proposition indécente. » Est-ce une bonne manière de formuler les choses ? Aimée trouve que oui. Elle aura mis du temps à répondre à son interlocutrice mais elle avait besoin de se concentrer sur le reste, le temps de monter. La jeune femme dépose une tasse devant Kate et met entre elles les viennoiseries pour qu’elle puisse se servir à sa guise. Elle, n’a pas trop faim mais malgré tout, elle prend un croissant auquel elle arrache un petit bout qu’elle trempe dans son café, sans pour autant le manger. « J’en verrais sans doute d’autres dans ma vie. » Elle sourit poliment tout en haussant les épaules. Elle préférerait essayer de tourner la page au plus vite, même si les souvenirs ne s’en iront sans doute pas aussi rapidement.
Kathlyn Espinosa
Neil's
Kathlyn Espinosa
Inscrit le : 25/06/2018
Messages : 812
Avatar : Gina Rodriguez
Crédits : bibi
Mes rps : /

Bloc notes : /



Re: Libre - Séance photo subitement interrompue, le Mar 29 Jan - 16:29

Je récupère mes paquets tandis que la jeune demoiselle nous prépare un plateau et je dois bien avouer que je n'en mène pas large. J'ai qu'une envie, m'asseoir et ne plus y penser, maintenant que l'adrénaline retombe. C'est même difficilement que mes jambes me portent à l'étage et je dois avouer que pour une fois, j'ai laissé ma politesse dans les vestiaires de l’hôpital et que je m'affale presque sur le siège qui m'est offert une fois en haut, même si on ne me l'a pas dit explicitement de le faire.

Par réflexe, je me mets à humer la bonne odeur du café et des viennoiseries, et mes narines palpitent légèrement de contentement. Je suis soulagée d'entendre que l'homme n'a pas eu le temps de mettre ses propositions à exécution. Peut-être que c'était des paroles en l'air de la part du type mais j'estime toujours qu'il vaut mieux prévenir que guérir.

-Oh... Tant mieux alors... J'ai peut-être sur-réagis du coup...

Je souris en retour à la jeune femme, l'air un peu gêné du fait de m'être trop vite emballée:

-Cela ne reste pas anodin, tout de même... Je déteste quand les gens font ça...

Je pose les mains autour de ma tasse et laisse refroidir un peu le breuvage en attendant:

-Vous devez certes en voir des vertes et des pas mûres tous les jours. Les clients sont parfois...


Je pense à certains de mes patients, et je sais que le parallèle est maladroit, mais je suis aussi amenée à en voir des pas mal dans mon quotidien. Même si je le fais avec plaisir.

-Ils ont le don d'abuser de la patience des autres... Sous prétexte qu'ils paient...

Je prends une gorgée de mon café après avoir soufflé dessus, et j'essaie d'orienter le sujet ailleurs que sur l'incident:

-Alors, euh... Vous devez être débordée en ces périodes de fêtes? Ouais, bon, cela doit se voir que faire la conversation en dehors du travail n'est pas mon grand fort.

Pain au choco ou chocolatine:
 

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄



**************************************************

Merci Yenko♥️

Kathlyn parle en: ff66cc
Chelsea parle en: 009933
Théo parle en: 00ccff
Aimee Coldman
ADMIN ∎ Femme aussi douce
que ses patisseries
Aimee Coldman
Inscrit le : 22/04/2016
Messages : 542
Avatar : Phoebe Tonkin
Date de naissance : 12/12/1989
Bloc notes :



Re: Libre - Séance photo subitement interrompue, le Dim 10 Fév - 11:05

« Vaut mieux trop tôt que de ne rien faire. » D’habitude, on dit qu’il vaut mieux tard que jamais mais pour le coup, l’inverse semble également fonctionner, surtout dans la situation actuelle. Et puis, Aimée est bien trop reconnaissante pour dire que la femme a sur-réagi. Elle est bien contente qu’elle l’ait fait. « A vrai dire, je n’ai pas trop à me plaindre d’habitude. Les clients ne restent pas plus de 5 minutes dans la boutique en général, sauf quand vraiment on planifie le dessert d’un mariage ou d’une grande réception. Du coup, ils disent ce qu’ils veulent et ils repartent presque aussitôt. » L’austinienne sourit. Il ne fait aucun doute que lorsque les gens mettent la main à la poche, ils sont plus exigeants, mais il semblerait que ce soit surtout lorsque les sommes à sortir sont importantes. Pour quelques dollars, comme dans le magasin de la brune, ça va encore. « Et puis, ce ne doit être rien en comparaison de ce que vous devez vivre au quotidien. » Lorsque les gens sont malades, ils peuvent être particulièrement insupportables. Aimee en sait quelque chose avec toutes les journées, voir semaines, qu’elle a passé à l’hôpital avec son cancer. Il y avait parfois des patients pas loin d’elle qu’elle aurait giflé. C’est vrai que la maladie peut être difficile à accepter, mais ce n’est de la faute de personne alors il ne sert à rien de faire retomber sa frustration sur les autres ou d’emmerder le monde à râler sans arrêt.

« C’est vrai que c’est le coup de bourre depuis quelques jours, mais ça ne me déplait pas, je dois dire. C’est la période de l’année où on fait le plus gros du chiffre d’affaire alors c’est vraiment important. » Aimée n’est pas du genre à ne penser qu’à l’argent, loin de là, mais elle a des employés à payer et tout plein de charges à honorer. « Ce que j’aime, c’est que tout le monde est plus souriant que le reste de l’année. Tout le monde veut faire plaisir et tout. »
Kathlyn Espinosa
Neil's
Kathlyn Espinosa
Inscrit le : 25/06/2018
Messages : 812
Avatar : Gina Rodriguez
Crédits : bibi
Mes rps : /

Bloc notes : /



Re: Libre - Séance photo subitement interrompue, le Jeu 14 Fév - 14:50

J'acquiesce simplement parce que je suis en accord avec ce que dit la demoiselle. Je ne me serais jamais pardonnée, de toute façon, si l'homme avait pu mettre ses menaces à exécution. Je l'écoute tranquillement et je crois comprendre qu'elle est aussi passionnée que moi par son métier. En tout cas, elle a l'air de très bien mesurer ce que peut être mon quotidien au travail, même si j'aurais préféré qu'elle ne minimise pas les difficultés du sien. Je me sens presque un peu trop valorisée, et c'est un sentiment étrange, parce que j'essaie de rester humble. Alors je précise modestement:

-Y'a des jours avec et des jours sans comme dans tout corps de métier, je pense, et puis les très bons moments compensent certains "aléas"...

Je sors vite de ma gêne en buvant une gorgée de café et hoche la tête:

-Oui, c'est vrai. Et sans argent, plus de boutique, ou plus d'employés... Y'a des réalités qu'on ne peut pas oublier même si des fois on aimerait avoir plus de temps pour soi

Je n'aimerais pas avoir à licencier quelqu'un parce qu'un commerce ne marcherait pas. Cela demande de la bonne gestion et elle a l'air de savoir ce qu'elle fait mademoiselle Aimée. J'admire son professionnalisme et pour une des rares fois sur terre j'ai l'impression d'avoir en face de moi une personne qui me ressemble et qui me fait sentir comme si je n'étais pas une extraterrestre. Je fais cependant une petite moue à sa dernière déclaration:

-C'est beau, mais je trouve quand même dommage que les gens ne se fassent pas plus de bien durant toute l'année... Comme s'il fallait attendre des fêtes pour prendre soin des autres... Cela me dépasse...
, dis-je probablement avec trop de verve. C'est juste que j'essayais de faire attention aux gens au quotidien, même si je comprends parfois que ce dernier nous rattrape. Pourtant je trouve cela très important, un mot, un geste pour que quelqu'un soit bien, et cela ne prend pas longtemps et ne coûte rien, si ce n'est un peu d'efforts pour ceux pou qui ce n'est pas naturel.

Mais je ne veux pas doucher son enthousiasme et je me permets de lui tapoter amicalement sur la main, geste plutôt rare chez moi vis-à-vis d'une personne étrangère à mon entourage:

-Mais je crois voir ce que vous voulez dire... Du moins j'espère... On est tous un peu plus joyeux, on reprend espoir, on est un peu plus légers, ou du moins on s'y autorise un peu plus. Et puis les villes se parent de leurs plus beaux atours... Mon moment préféré c'est quand on décore l'appartement avec mon fils, et ma maman, et qu'on s'occupe du sapin... Voir ses petits yeux pleins d'émerveillement de Théo quand il voit la table décorée et les plats bien garnis...

Je laisse échapper un petit soupire de bien-être en y pensant, la tasse suspendue au-dessous de mes lèvres, entre mes deux mains. Cette année serait différente, et signe de renouveau pour nous, puisque la famille s'agrandit de mon amour retrouvé.

-Et vous? Vous avez des enfants?

Je pose la question, peut-être trop indiscrète, mais comme je pensais au mien, c'est la première chose qui m'était venue en tête après mon mini monologue.

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄



**************************************************

Merci Yenko♥️

Kathlyn parle en: ff66cc
Chelsea parle en: 009933
Théo parle en: 00ccff
Contenu sponsorisé


Re: Libre - Séance photo subitement interrompue, le

Libre - Séance photo subitement interrompue

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Parker Lane-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet