AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Shades of guilty [Jaxson]


Jason V. Butler
ADMIN ∎ Ambition & Regrets
avatar
Inscrit le : 18/12/2017
Messages : 556
Avatar : Joseph Gordon Levitt
Crédits : Balaclava
Mes rps : 3/5
JAX#9 - SHANE - DRAMAQUEENS




Bloc notes : BAE.


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Shades of guilty [Jaxson], le Ven 16 Nov - 23:41




Shades of guilty

Jaxson & Jason





Depuis la mort de Milan, Jason semblait ailleurs. Il se sentait mal. Il avait l’impression qu’il n’avait pas joué son rôle de petit ami parfait et ça le rongeait de l’intérieur. Il était tourmenté et s’en voulait terriblement. Si Jaxson avait été à la place de Milan il n’aurait pas eu les mêmes réactions. Était-ce pour lui prouver son amour ? Était-ce pour lui prouver qu’il ne ressentait rien pour le feu italien ? Depuis, Jason était quelque peu distant avec Jaxson et s’il ne s’en rendait pas spécialement compte il était bien conscient que quelque chose avait changé entre eux et ça lui brisait le cœur. Ce matin encore, il était parti au bureau sans sa cravate. Ses pensées étaient embrumées, il fallait qu’il parle à Jaxson, qu’il lui dise tous ces mots qui restaient bloqués dans sa gorge. Il l’aimait tellement. Tellement qu’il avait peur que chaque mot soit mal interprété et qu’il claque la porte. Jason se sentait démuni et les cernes sous ses yeux trahissaient son manque de sommeil. Souvent il faisait semblant de dormir pour ne pas avoir à lui parler alors que ses yeux fixaient le mur face à lui. Il lui tournait le dos alors qu’il mourrait d’envie de se réfugier dans ses bras. Il regrettait tous les instants qu’il avait passé avec lui avant cet accident. C’était il y a deux putain de longues semaines interminables. Chaque jour était long, comme si une année entière s’écoulait. Parfois, il s’enfermait des heures dans son bureau pour pleurer. L’homme d’affaires ne travaillait plus, il ouvrait les vannes. Aujourd’hui encore, il était assis sur sa chaise de bureau fixant le vide, pensant désespérément à l’homme de sa vie qui devait être en train de changer un moteur. Même ça, ça ne le faisait plus sourire. Même l’imaginer dans sa belle combinaison ne le faisait plus vibrer. Il fallait qu’il lui parle. Et vite. Il n’arriverait pas à parler, alors peut-être qu’il pourrait écrire ?
« Bébé… » Rien que d’écrire ces quatre lettres ses yeux s’humidifient. Il inspire profondément, secoue la tête et se remet à écrire sans se soucier que ces mots aient du sens. Il voulait juste essayer même si sa gorge était nouée à l’en étouffer.

« Bébé,
Je suis un connard. Un incapable. Et je suis tellement désolé que tu aies à supporter un rater comme moi. Tu sais, je t’aime même si je ne te le dis pas souvent ces derniers temps. Personne ne pourra t’aimer comme moi et habituellement, j’aurais pu te le montrer cent fois, défier ces crétins qui reluquent tes jolies fesses dans la rue mais… je n’ai plus la force. J’ai l’impression d’avoir tout gâché, d’avoir tout fichu en l’air avec ma fierté et mon sale caractère. Tout ce que je voulais c’était toi et j’ai l’impression que tu glisses hors de mon étreinte. J’ai l’impression d’être un bon a rien. Je suis même pas capable de te dire tout ça en face. Je suis un lâche. Dès le début, j’ai su que tu étais le plus courageux, le plus fidèle. Moi je me nourris du compte en banque des gens. Je n’ai pas de véritable ami. Toi, tu es vrai, authentique. Moi, je suis un connard qui cherche à amasser le plus d’argent possible. Et je n’en peux plus. Je ne veux pas être cet homme-là pour toi. Je veux que tu sois fier de moi et mon comportement n’est pas excusable. Sans doute que si j’avais agi, il ne serait pas mort à l’heure qu’il est. Peut-être que ton ami serait rassuré de te savoir près de moi. Mais tout ça est faux pas vrai ? Je n’attire pas souvent la sympathie. Toi oui. Bordel, je t’aime et je me sens si impuissant. J’aimerais pouvoir à nouveau te serrer dans mes bras sans voir cette culpabilité et cette honte qui me font de grands sourires hypocrites. Alors, pour toi, j’ai envie de changer. De devenir meilleur. Je veux que tu sois fier de moi et je veux te rendre heureux. Je ne vois pas mon avenir sans toi et s’il en coûte de mettre des nappes oranges avec des serviettes mauves toute ma vie je le ferais sans rechigner parce que toi, tu t’en fiche que les choses ne soient pas accordées. Tu t’en fiches du regard des autres et je me rends compte qu’un seul et unique regard ne m’importe à présent et c’est le tien. Alors, peut-être que tu vas me dire que tout est fini après cette lettre, peut-être que quand je serais au restaurant que j’ai réservé pour nous deux se soir j’attendrais en vain. Mais je t’attendrais à cette place toute la vie s’il le faut. Alors, j’ai pris une décision, mon amour. Et je veux t’en parler. Je veux que nous nous retrouvions. Je veux qu’on soit comme avant mais en mieux. Je ne veux plus de cette culpabilité, je veux être un homme meilleur pour toi. Alors, si tu veux, tu peux me retrouver à ce petit restaurant au coin de la rue, en bas de chez nous.

J’espère t’y voir mon amour.

Je t’aime.
Ton Jason.
»

Jason ne réfléchit pas. Il glisse cette lettre dans une enveloppe et envoie le stagiaire donner cette lettre en main propre à Jaxson avec la recommandation de ne pas revenir avant que cette lettre ait trouvé son destinataire. Avant de partir, Jason organise ses papiers et clôture des dossiers. Il a la tête plus ailleurs et le cœur plus lourd que jamais. Et s’il ne venait pas ? Et si à l’annonce de sa décision il le quittait ? Jason se torture l’esprit et devant cette bougie à la flamme vacillante il attend Jaxson dans ce petit ressautant qui ne paie pas de mine mais que son beau mécanicien adore plus que tout.


(c) DΛNDELION


You and I
IN MY HEAD
STAY MINE FOREVER, BE US

Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 290
Avatar : James McAvoy
Mes rps :


J'ai arrêté de compter !



Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: Shades of guilty [Jaxson], le Sam 17 Nov - 0:56




Shades of guilty

Jaxson & Jason





Jaxson était stressé. Pas seulement par le travail mais par Jason. Il avait un comportement étrange. Est-ce que c’était dû à lui ? Est-c qu’il se rendait compte que Jaxson n’était pas fait pour lui ? Que cette distance auquel il avait droit depuis une semaine était lié à leur relation sexuel ?Est-ce qu’il n’était pas l’homme qu’il espérait ? Tant de questions sans réponse que le barbu tournait dans sa tête. Dans le lit, Jason se tournait et ne se collait plus à lui, il n’y avait plus les câlins et les éclats de rire. Le barbu l’attendait le matin pour le petit déjeuner, lui préparait son café mais il n’avait droit qu’au silence. Est-ce qu’il avait fait quelque chose de mal ? Dit ou fait quelque chose qu’il ne fallait pas ? Alors au travail ne pensait plus à tout ça. Il se concentrait sur les pièces, la mécanique et les blagues étranges de la secrétaire un peu trop collante du garage. Il était penché sur une voiture quand quelqu’un le demanda pour une lettre. Lisant les mots de son petit ami il serra les dents et posa immédiatement la main sur sa poche droite. Il voulait que tout soit parfait mais c’était impossible à réaliser. Ce n’était peut-être pas le bon moment. Jason était préoccupé et lui aussi avec les séances chez l’avocat, le juge et les papiers que Sylwia avait enfin signés. Il avait voulu mettre Jason au courant mais il semblait constamment l’éviter. Une fois il avait même mis un post-it mais Wealey l’avait mangé et son petit ami ne l’avait pas vu. Jaxson n’avait pas osé en parler depuis.
Il termina la lettre le coeur lourd et attendit la fin de la journée pour aller se changer. Il avait envie de courir. Il avait envie de discuter. Il avait reçu une lettre un peu plus tôt dans la journée aussi. Une bonne lettre. Une de celle qu’on a envie de partager avec un proche.
Les heures étaient passées lentement tel un séisme au ralenti. Les pensées de Jaxson fusaient à toute allure et il avait du mal à se concentrer. Il avait pu passer rapidement à leur appartement pour se changer et mettre un costume. Il ne lui avait jamais montré qu’il pouvait bien s’habiller aussi. Les conseils de son petit ami il les écoutait minutieusement et il avait fait tant de chose qu’il voulait lui montrer. Mais c’était peut-être encore trop tôt. Doucement, Jaxson poussa la porte et il le vit, lui, au fond de la pièce, de dos. Jaxson adorait ce restaurant. Il s’y sentait à l’aise. Pas de chichi, juste eux. Il salua le serveur d’un signe de tête et s’avança vers Jason. Il avait la gorge nouée. Et si ça se passait mal ? Du bout des doigts il caressa la nuque de Jason.

Hé bébé.
Il fit le tour mais ne s’assit pas immédiatement. Il préféra rester debout quelques secondes. Avant que tu ne commences j’ai… quelque chose à te dire. La gorge de Jaxson se noua. Il en avait mal au ventre. Se mordillant la lèvre il se demanda si ce n’était pas le moment. Et un long frisson lui parcouru le corps. Il cru s'évanouir en croisant son regard. Il leva la main pour l'empêcher de parler. Laisse moi parler d'abord sinon je vais jamais y arriver après. Jaxson inspira profondément avant de se lancer dans le vide. Il avait l'impression de faire une chute de 15 mètres.

Jason. T’es pas un connard ou un raté. Tu es pour moi la définition même de la réussite. Regarde tout ce que tu as construit et tout ce qu’on a fait ensemble. T’as une image déformée de toi mais je te vois tel que tu es. Tu m’as dit te nourrir du compte en banque des gens mais… c’est pas avec moi que tu vas manger. Il se mit à esquisser un sourire avant de l’effacer dans un souffle. Il avait le coeur battant. Je suis déjà fier de toi et de tout ce que tu peux faire mais effectivement je veux que tu soies “meilleur”. Il s’interrompit se passant une main sur le front. Je voulais faire ça bien. Je suis désolé. Il n’osait plus regarder Jason. C’était bien trop difficile. Pourtant il s’était entraîné un nombre de fois incalculable. Il y avait mûrement réfléchi et c’était la meilleure solution. Il posa un genou à terre et sortit de sa poche un écrin. Il l’ouvrit. Quoique tu penses de toi ou ce que les gens peuvent bien dire... je m’en fiche. Alors...  il souffla les yeux brillants, plongeant son regard dans le sien…  Est-ce que tu veux bien me combler encore un peu et devenir mon époux et me prouver chaque jours de ma vie que le orange ne va pas avec le violet ?

(c) DΛNDELION


I'm scared
The closed blinds in my home, see no light or day. I'm scared to face another day, Coz' the fear in me just won't go away.
Jason V. Butler
ADMIN ∎ Ambition & Regrets
avatar
Inscrit le : 18/12/2017
Messages : 556
Avatar : Joseph Gordon Levitt
Crédits : Balaclava
Mes rps : 3/5
JAX#9 - SHANE - DRAMAQUEENS




Bloc notes : BAE.


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Shades of guilty [Jaxson], le Dim 18 Nov - 22:12




Shades of guilty

Jaxson & Jason





Jason était suel dans le restaurant et regardait dans le vide. Il avait mal au ventre, il se sentait fiévreux comme s’il couvait une grippe. Il était terrorisé d’enfin faire face à Jaxson. Ce rendez-vous dans ce restaurant n’était pas anodin, Jaxson l’adorait et c’était un lieu public, deux raison qui allaient sans doute peser dans la balance. Son petit ami n’allait pas lui faire une scène ici. Du moins, il s’était raccroché à cette idée. Jason se sentait honteusement coupable de la mort de Milan alors qu’il n’y était pour rien. Cependant cette morbide histoire avait ébranlé l’homme d’affaires. Il voulait changer pour Jaxson. Etre un homme bon. Moins avare, plus sociable. Il ne vivait que pour son travail et Jaxson. Lui il avait des amis, une vie sociable, des collègues : Jason n’avait qu’Elijah et son frère. Louis aurait pu être un ami commun mais au vu des circonstances, il était préférable pour Jason de se faire discret. Jason bien qu’il soit très axé sur les règles d’usage, avait déchiqueté sa serviette en mille et un morceaux pour tenter de contenir son stress. Tentative ratée. A chaque fois que la porte du restaurant s’ouvrait, il levait les yeux en sursautant, frôlant l’arrêt cardiaque à chaque fois. Alors il s’était mis de dos pour éviter de perdre la vie de manière stupide. Quand Jaxson entra enfin, il ne le vit pas mais il sursauta lorsqu’il senti ses doigts refroidi par l’air humide de dehors dans sa nuque. Il s’installa en face de lui. Jason fu aveuglé par son sourire. Il était si parfait. Et lui si nul. Il tenta d’esquisser un sourire qui ressemblait plutôt à une grimace. Son ventre était contracté comme jamais, il avait chaud comme s’il était dans une fournaise. Aux enfers, il faisait plus frais, c’est sûr. Il détacha le premier bouton de sa chemise, chose rare. Mais il lui fallait de l’air. Il ouvrit la bouche mais Jaxson le coupa. Sa voix tremblait presque. Jason serra ses doigts sous la table. Il allait le larguer sans qu’il ait eu le temps de s’expliquer, sans avoir eu l’occasion de parler. Il sentait les larmes lui monter aux yeux. Jaxson était tout pour lui, tout ! Et lui il avait tout foutu en l’air. Il était tellement prêt à tout pour rester avec lui. Il a voulu intervenir mais Jaxson leva la main, autoritaire. Jason baissa les yeux, soumis, tel un chien battu. Il avait envie de disparaître, de hurler à s’en peter la voix.

Il allait se retrouver seul. Pour toujours. Personne ne pourrait remplacer Jaxson. Personne. Jason en était malheureux d’avance. Son cœur saignait, un frisson se faufila dans sa colonne. Il voulait courir loin, ne pas entendre les mots qu’il allait prononcer. Fuir, il voulait fuir mais l’odeur de parfum de Jaxson l’env… Depuis quand mettait-il du parfum ? Alors qu’il levait des yeux incrédules vers lui, Jaxson se mit à parler et bien qu’il voulait fuir, Jason ne pouvait le quitter des yeux. D’ailleurs, il n’écouta rien de ce qu’il était en train de lui dire. Il se perdait dans son regard. Il sentait ses yeux briller, les larmes montaient. Il ne voulait pas entendre qu’il allait l’abandonner. Il avait besoin de lui pour respirer correctement dans ce monde. Il voyait sa bouche si délicate bouger mais aucun son ne traversait ses oreilles. Il était en transe Jason, ailleurs. Il priait pour que Jaxson change d’avis pour qu’il… Il sursauta lorsque la chaise de Jaxson racla le sol. Ca y est. Il partait. Il lui avait dit et lui ne l’avait pas écouté. Putain, il voulait changer et il n’ét… Qu’est ce qu’il fait ?! Jason le regarda l’air stupide et un cri indéfinissable de sa bouche s’échappa. Il regardait Jaxson, la bouche ouverte, les mains en cœur tenant une boite de…une boite de… de… Le genou posé au sol comme un vrai gentleman. Jason était bloqué devant cette bague de fiançailles devant lui. « Bleble » Jason n’arrivait plus à articuler. Depuis combien de temps jaxson était là a attendre une réponse ? Et pouquoi voulait-il l’épouser ? Trop de questions s’entrechoquaient dans l’esprit de Jason qui murmure un « oui » faiblement audible, toujours les yeux écarquillés. Il était en état de choix. Le plus beau jour de sa vie était en train de se dérouler sous ses yeux. Son aspiration profonde de fonder une famille était en train de prendre vie sous ses yeux. Une larme. Une deuxième. Une troisième coulait timidement et lentement sur ses joues. Il n’était pas triste non. Il était le plus heureux des hommes. Oubliant la culpabilité qui l’habitait quelques instant plus tôt, il se jeta dans ses bras. Il le sera fort. Il avait eu si peur qu’il le quitte, il avait eu peur de perdre son amour, de perdre l’homme de sa vie qu’il ne voulait à présent plus le lâcher. Des applaudissements s’élevèrent dans la salle mais Jason n’avait pas envie de les remercier. Il s’accrocha à Jaxson comme une sangsue. Jamais il ne l’abandonnerait, jamais. La voix serrée par l’émotion, il parvint à articuler : « Ça sera toujours toi. Toujours. »


(c) DΛNDELION


You and I
IN MY HEAD
STAY MINE FOREVER, BE US

Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 290
Avatar : James McAvoy
Mes rps :


J'ai arrêté de compter !



Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: Shades of guilty [Jaxson], le Dim 18 Nov - 23:53




Shades of guilty

Jaxson & Jason





S’il y avait bien un moment où le stress était au plus haut c’était maintenant. Jax avait un genou à terre, sa cuisse était douloureuse et Jason ne répondait pas. Il sentait son coeur battre à tout rompre et le regard des quelques clients présents peser sur lui comme un million de tonnes. Et si Jason disait non ? Et s’il voulait simplement le quitter ? Ou pire lui dire qu’il l’avait trompé avec un autre type. Il sentit une goutte de sueur couler le long de sa joue.

Mais… heu… si tu veux pas. Je… Je sais pas pourquoi je dis ça maintenant. Je veux dire c’est peut-être pas le bon moment et pas le bon endroit. J’avais commandé une table mais… je savais pas où ni… comment te le dire. Et ils parlent français la bas j’ai rien compris… Et…

Puis soudain il en eut le souffle coupé. Un simple mot que Jason avait soufflé. Un long frisson parcouru le corps du mécanicien.

Qu… Oui ? Oui ??!


Il se releva, tremblant, les yeux brillants. Il n’en revenait pas. Jason avait bien dit oui ? Il voulait se marier ? Jaxson écarta les bras et enlaca son fiancé avec toute la force qu’il pouvait, glissant son nez dans son cou. Les paupières écrasées il tremblait dans les bras de son compagnon. C’était le plus beau jour du monde. Il le serra si fort qu’il cru étouffer d’amour. Il recula la tête et essuya rapidement ses paupières avant de lui tendre la bague. Elle était faite d’or pur et il avait gavé “J & J” à l’intérieur. Il avait voulu mettre la date mais il n’arrivait pas à se lancer. Il prit la main de son petit ami et la lui glissa au doigt, le coeur serré. C’était la plus belle chose au monde et quand il releva les yeux vers les siens, tout aussi brillant il lui attrapa le visage et l’embrassa.
Chez Jaxson, ce soir, il n’y avait plus de honte à être gay. Il était juste heureux, fiancé à l’homme de sa vie. Le moment était trop beau pour tout foirer à cause de la peur. Il colla son front au sien.

J’ai réservé un restaurant français -celui dont tu m’as parlé- si tu veux qu’on y aille pour fêter ça. Je t’aime. Je t’aime tellement. Tu fais de moi l’homme le plus heureux du monde.

(c) DΛNDELION
[/quote]


I'm scared
The closed blinds in my home, see no light or day. I'm scared to face another day, Coz' the fear in me just won't go away.
Jason V. Butler
ADMIN ∎ Ambition & Regrets
avatar
Inscrit le : 18/12/2017
Messages : 556
Avatar : Joseph Gordon Levitt
Crédits : Balaclava
Mes rps : 3/5
JAX#9 - SHANE - DRAMAQUEENS




Bloc notes : BAE.


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Shades of guilty [Jaxson], le Mer 21 Nov - 18:04




Shades of guilty

Jaxson & Jason





Il n’entendait que le silence et ne voyait que les yeux brillant de Jaxson. Jason était aspiré dans un vortex de bonheur. Sa tête tournait si fort ! Il avait l’impression d’être vidé de toute forme de communication. Il était en état de choc mais heureux à la fois. Son sourire s’élargissait petit à petit. La marche vers la réalisation d’un rêve. Jaxson venait de lui offrir ça, son rêve. Et il semblait si minuscule symbolisé par ce bijou en ord. Cette alliance. Un Cercle fin qui signifiait tellement pour Jason. Il aurait voulu que ce moment de plénitude dure éternellement. Il murmura un simple oui, lourd de sens. Alors qu’il avait imaginé ce moment tant de fois, hurlant son accord, là il arrivait à peine à le prononcer. L’émotion était trop grande, trop forte et c’est encore Jaxson qui lui procurait ce plaisir immense. C’était lui. C’était lui.  Il était si beau et ses joues rosées n’étaient pas comparable au feu qui brûlait dans le cœur de Jason. Un feu ardent, brûlant d’amour et de passion. Il se jete sur lui, le serrant le plus fort possible.

« Oui ! Oui ! Mille fois oui ! »

Son souffle dans les cheveux de Jaxson. Ses yeux fermés pour profiter encore plus du moment. Ils étaient intouchables à présent. Dans leurs bulles, ils faisaient abstraction du décor qui semblait content pour eux. Jason à l’impression d’avoir la tête sous l’eau et que Jaxson est sa bouée de sauvetage. Il le serre fort. Il est heureux, tellement heureux ! Il sentait son nez dans son cou, il est là pour lui. Il sera toujours là pour lui, Jason. Son cœur explose en million de particules de bonheur à partager avec cet autre cœur avec lequel il s’unira pour toujours. Une délicieuse promesse. Une douce chaleur se glissait entre eux, les prémices du bonheur parfait. Jason était le plus heureux des hommes. Jaxson releva la tête et l’embrassa. Il venait de poser ses lèvres sur les siennes devant tout le monde. Devant tout le monde ! Jason perdit l’équilibre et se rattrapa à la table. Trop d’émotions, trop de bonheur. Il avait envie d’hurler, de sombrer dans un mutisme. De pleurer et de rire à gorge déployée. Jason chancelle de satisfaction. Il était joie et c’était grâce à lui. Il sourait bêtement à présent oubliant complètement pourquoi il avait demandé à Jaxson de venir ici. C’était un de ses restaurant préférés et voilà qu’il voulait l’emmener ailleurs.

« Tu es adorable. » Ses yeux brillent et s’humidifient légèrement. C’est un sensible Jason l’air de rien. Surtout quand il s’agit de Jaxson. Il regarda la bague qu’il avait autour du doigt. Elle était magnifique et elle avait dû coûter une fortune à Jaxson. « Restons ici, c’est très bien. » De toute façon, il aurait été incapable de conduire dans cet état. C’est comme si  il avait pris une trop grosse dose de cocaïne, il se sentait tellement bien. Il arriva tant bien que mal à se relever, tirant son fiancé, oh quel bonheur de pouvoir le nommer ainsi, par la main. Il se mordit l’intérieur de la joue, rougissant encore plus. Ce qu’il avait chaud ! « Je me sens encore plus qu’heureux bébé. C’est… fou… » Il murmura presque ces mots, il avait encore du mal à réaliser ce qu’il venait de se passer. Il était fiancé à Jaxson. Ils allaient se marier et passer le reste de leur vie ensemble.

Alors qu’il était debout, un serveur se râcla la gorge leur présentant deux coupes de champagne pour fêter ça. Jason le remercia d’un signe de tête, c’est vrai qu’ils venaient assez régulièrement pour être des habitués, et tendit une coupe à son beau mécanicien. « A nous, bébé. » dit-il avant de faire ricocher le verre qui sonnait agréablement. Des clochettes, c’était noël avant l’heure. Jason n’avait pas du tout envie de rompre le contact physique avec Jaxson, il voulait encore le serrer dans ses bras mais les conversations reprirent autour d’eux et … Il devait annoncer la nouvelle a Jaxson. Il l’invita à s’assoir et ferma les yeux. Il avait à présent la gorge sèche. Sa décision, c’était un mal pour un bien mais suite à l’annonce de Jaxson, Jason doutait que son fiancé allait comprendre. Il tendi la main sur la table et pris la main de son merveilleux amant. Il lui fallait du courage. « Je sais pas comment annoncer ça. » Il se passa une main sur le visage. Inspira un bon coup et lâcha « J’ai vendu ma société » et baissa les yeux instantanément.


(c) DΛNDELION


You and I
IN MY HEAD
STAY MINE FOREVER, BE US

Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 290
Avatar : James McAvoy
Mes rps :


J'ai arrêté de compter !



Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: Shades of guilty [Jaxson], le Mer 21 Nov - 21:56




Shades of guilty

Jaxson & Jason





Jaxson n’avait jamais cru être aussi heureux et surtout parvenir enfin à demander Jason en mariage. Il avait imaginé un nombre de scène incalculable et dans son esprit ça se finissait toujours en pleur dans la voiture et sous la pluie. Il avait presque décidé de simplement lui envoyer un SMS. Finalement il avait eu le cran de le faire et son petit ami venait de dire oui. Jaxson avait l’impression de planer. Il était beau son homme. Ils ne faisaient même pas attention aux applaudissements ou aux félicitation. Ils vivaient juste l’instant présent. Il ne perdit pas de temps pour l’embrasser sans se rendre compte qu’il venait de faire son coming out à une trentaine personne. Il était sur un petit nuage et Jason cru défaillir. Il manqua de tomber et le bras de Jaxson s’enroula autour de lui pour le rattraper. Il proposa alors d’aller ailleurs pour fêter ça. Un bon restaurant français comme les aimait Jason. Ce qu’il refusa. Jaxson haussa un sourcil alors qu’il récupérait sa coupe de champagne qu’il tinta contre celle de son fiancé.

A nous deux, mon amour.

Il bu une gorgée qui vida le verre de moitié. Il avait besoin d’un petit peu d’alcool dans le sang. Il n’avait même pas pris sa flasque dans sa veste de costume. Quel idiot. Le barbu déposa un baiser sur la joue de son compagnon avant de s'asseoir en face de lui. Lentement il entrelaça ses doigts aux siens.

Moi aussi je me sens heureux, bébé.

Il étira un grand sourire, les yeux brillants puis pinçant les lèvres il cru revenir à la réalité. Il allait le quitter après sa demande en mariage ? Finalement il ne voulait plus de la maison ? Il était malade ? Les sourcils de Jaxson se haussèrent. Qu’allait-il lui annoncer ? Une boule se forma dans sa gorge. Jaxson écarquilla les yeux. Jason avait vendu son bébé number one ? Durant un instant, il ne su quoi répondre ou quoi faire. Jason avait vendu. Il se répétait ça en boucle. Doucement il posa son autre main sur celle qu’il tenait déjà.

Et tu te sens comment ?

Il n’y avait pas encore les pourquoi, et quand simplement la volonté de savoir si son fiancé allait bien. C’était tout ce qui lui importait à l’heure actuelle. Il serra doucement sa main avant de tendre le bras pour poser ses doigts sur sa joue. Jason avait l’air triste.

C’est pour ça ta lettre ? Tu sais que je t’aime, mon coeur et quoique tu fasses je serais là.

(c) DΛNDELION


I'm scared
The closed blinds in my home, see no light or day. I'm scared to face another day, Coz' the fear in me just won't go away.
Jason V. Butler
ADMIN ∎ Ambition & Regrets
avatar
Inscrit le : 18/12/2017
Messages : 556
Avatar : Joseph Gordon Levitt
Crédits : Balaclava
Mes rps : 3/5
JAX#9 - SHANE - DRAMAQUEENS




Bloc notes : BAE.


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Shades of guilty [Jaxson], le Sam 24 Nov - 17:04




Shades of guilty

Jaxson & Jason





Le large sourire de Jason s’effaçait peu à peu. Après la merveilleuse annonce de Jaxson, il était temps de retomber sur terre, de lui annoncer toutes ses nouvelles qui pleuvaient sur l’entreprise comme des couperets. Il ne parlait pas souvent, voire jamais du boulot avec lui, préférant profiter de leurs moments à rêver à deux, à vivre les bras enlacés et leurs corps serrés. Il avait envie d’aller au bout du monde avec lui, faire des choses incesées. Il était prêt à tout pour un bonheur brut, comme un diamant à tailler et à polir. Passer du temps pour rendre leurs souvenirs encore plus beaux que les précédents. La solution n’avait pas été simple à prendre mais Jason avait ce besoin irrépressible de vivre avec Jaxson. Et il savait pertinemment que le travail qu’il faisait ne pouvait pas permettre ça. La vie de Jason était jalonnée entre les réunions tardives, les voyages d’affaires, des heures perdues passées loin de celui qu’il aimait, celui pour qui il voulait vivre à présent. Avant lui, Jason ne comptait pas ses heures, il bouffait du travail et tirait son énergie de celui-ci. Jaxson était entré comme un volcan au repos avant d’éclater et de brûler cette passion de Jason pour le travail. Il lui avait rappelé les bienfaits de la vie de famille, renoué avec l’amour et l’intérêt de vivre à deux. Il avait ravivé son rêve le plus enfoui : fonder une famille. Et quand il annonça la nouvelle, Jaxson ne broncha pas. Jason leva des yeux timides vers lui, abattu. Sa main chaude vint couvrir la sienne, il articula faiblement :

« Bien… J’avais juste peur de ta réaction … »

Jason c’était lui qui faisait rentrer le plus d’argent. Il vivait bien et n’avait pas changé sa façon de dépenser quand Jaxson était entré dans sa vie. Il était toujours aussi avare et cupide mais pour Jaxson, rien n’était trop cher. Et il avait peur que Jaxson ne comprenne pas, qu’il remette en cause leurs plans d’acheter une maison et de se marier à présent. Jaxson l’ignorait mais jason avait plus d’argent qu’il ne lui avait laissé comprendre. Et la vente de cette société et l’argent récupéré allait mettre du beurre dans les épinards pendant des centaines d’années. A présent, Jason avait envie de fondre en larmes. La culpabilité le rongeait toujours, obsédant presque chacune de ses pensées. Les lèvres tremblantes, il préféra se cacher derrière le menu. Un peu de répit pour retrouver ses esprits et être maître de ses émotions. Toujours campé derrière les entrées, il préféra ne pas croiser le regard de son fiancé. Il avait l’impression que son corps se consumait, se vidant de tout courage et pourtant, il était l’heure d’assumer :

« Je… Je suis désolé d’avoir gâché la soirée… »

Pas besoin de la nommer. C’était la pire soirée du monde, et Jason avait envie de la supprimer de sa mémoire. « Je ne me suis pas comporté comme il fallait et … » Sa voix se brisa un peu mais toujours caché, Jason prit le temps de fermer les yeux et d’inspirer profondément avant de reprendre. Des cordes encerclaient de plus en plus sa gorge, mais il se força à parler : « … et… » Mais il n’arrivait pas à le dire. Milan était mort. Ce bel italien à qui il avait failli tout donner un soir dans ce café. Ils n’en n’avaient jamais reparlé mais Jason en avait besoin. Il voulait que Jaxson comprenne qu’il n’y avait que lui, qu’il avait eu ce comportement ridicule pour lui prouver que Milan n’était rien. « Je voulais que tu comprenne qu’il n’y avait que toi pour moi. » Murmura-t-il a demi-mots. Il vida d’un trait la coupe de champagne. Le plus dur avait été dit, mais il y avait encore tant à raconter. Tant à dire sur l’étrange relation que Jason avait avec Milan. « C’est vrai. Lui et moi… Mais c’était avant toi. Il n’y a rien eu d’autre que … » Jason ne voulait pas parler de ça, mais il le fallait. Autant pour la mémoire de Milan que pour dissiper les éventuelles questions et craintes de Jaxson. Il abaissa son menu, il était lancé : « On s’est juste embrassés et je tue jure c’était avant de te connaître. Et quand tu es venu me chercher cette nuit-là au bar… » Il inspira profondément « J’ai failli dépasser les limites mais c’était ton visage que je voyais, pas le sien. » Jason se sentait mieux mais il avait peur de la réaction de Jaxson. Il venait de lui avouer qu’il avait eu un moment de faiblesse, qu’il avait failli céder au charme de Milan mais le plus important c’était qu’il ne se soit rien passé. « Je…Je… Je voulais être honnête… Je me suis comporté comme un con parce que je savais que tu avais compris qui il était et je ne voulais pas qu’il s’immisce entre nous…Encore une fois. » Il renifla légèrement et porta à ses yeux le coin d’une serviette. Il souffla. Il se sentait plus léger, plus en paix avec lui-même. Et il espérait que Jaxson comprendrait. Il l’espérait sincèrement.


(c) DΛNDELION


You and I
IN MY HEAD
STAY MINE FOREVER, BE US

Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 290
Avatar : James McAvoy
Mes rps :


J'ai arrêté de compter !



Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: Shades of guilty [Jaxson], le Sam 24 Nov - 20:25




Shades of guilty

Jaxson & Jason





Jaxson était heureux et maintenant ils devaient tous les deux revenir sur Terre. Jason avait besoin de parler et le peu de mot qu’il avait sorti, le barbu avait essayé de les balayer en le rassurant. Peu importait qu’il soit riche ou non, avec un boulot ou pas. Jaxson n voyait qu l’homme, ses sourires et son visage. Rien ne comptait plus au monde que son Jason adoré. Il haussa les sourcils. Gâcher la soirée ? Il lui en faudrait bien plus pour ça. Ils allaient se marier, rien n pouvait entraver le bonheur de Jaxson.

Mais non, bébé. T’as rien gâché du tout. Il étira un petit sourire dans un souffle. Tout va bien. Il caressa le dos de sa main de son pouce tout en hochant la tête comme pour appuyer ses propos.

Jason retira ses mains pour prendre le menu alors que Jaxson avait voulu le retenir il l’avait finalement laissé filer. Son fiancé avait besoin de temps et d’être seul quelques instants, Jax posa les mains à plat sur la table avant de baisser les yeux. Il n’imaginait pas une soirée comme ça non mais plutôt des baisers, des rires tout ça fini au lit avec beaucoup de tendresse. Au final il avait un petit ami à moitié en pleur qui se cachait derrière un menu.
Jaxson releva les yeux quand son petit ami avait repris la parole. Haussant un sourcil il écouta le moindre mot. Qu’est-ce qu’il voulait dire par la ? Il l’observa vider sa coupe de champagne et vit à quel point il en avait besoin. Du bout des doigts, Jaxson avança le verre vers son fiancé. Il en avait plus besoin que lui. Puis les choses se précisent tel un tableau qui prenait forme. De qui parlait-il ? Milan ? Quelqu’un d’autre ? Jason continuait de parler la tête dans le menu avant qu’il ne le baisse et qu’il ne plante le décor. La bouche de Jaxson s’ouvrit, le fixant de ses yeux bleus azurs. Il parlait bien de Milan. De ce qu’il s’était passé le soi il devait venir le chercher au karaoké. Il avait l’impression de chuter de cinq étages. Il secoua légèrement la tête tout en réfléchissant. Ses pensées fusaient à cent à l’heure. Non. Jason ne lui avait pas dit ça ce soir là. Non il ne lui avait jamais dit non plus qu’il avait embrassé Milan avant leur rencontre. Jaxson baissa les yeux en fronçant légèrement les sourcils. Il le laissa terminer sans réellement l’écouter.

Non. Non tu ne m’as pas dit ça !! Il releva les yeux légèrement brillant vers lui. Tu m’as dit qu’il avait abusé de toi, que tu étais coincé et que t’avais pas bougé !! Il avait la respiration rapide et les mains tremblantes.

Il ne s’est pas immiscé tu l’as foutu entre nous !!

Les yeux de Jaxson était brillant et malgré lui, une larme coula pour la première fois sur sa joue, depuis des mois. Jaxson posa son regard sur la table.

Tu l’as aimé ?
Il releva les yeux vers Jason pour faire face à cette réponse. Sans attendre et la lèvre tremblante il leva la main vers le serveur avant de vite s’essuyer d’un revers de manche. Une fois le serveur à leur table il souffla :

Un Whisky sans glace.

Finalement la soirée était peut-être bien gâchée.

(c) DΛNDELION


I'm scared
The closed blinds in my home, see no light or day. I'm scared to face another day, Coz' the fear in me just won't go away.
Jason V. Butler
ADMIN ∎ Ambition & Regrets
avatar
Inscrit le : 18/12/2017
Messages : 556
Avatar : Joseph Gordon Levitt
Crédits : Balaclava
Mes rps : 3/5
JAX#9 - SHANE - DRAMAQUEENS




Bloc notes : BAE.


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Shades of guilty [Jaxson], le Sam 24 Nov - 22:59




Shades of guilty

Jaxson & Jason





Jason se sentait maladroit mais il avait besoin de parler, d’en parler. De mettre toute cette histoire au clair, surtout avant de faire le grand Saut en compagnie de Jaxson. Il voulait s’excuser, soulager ses épaules abattues par la culpabilité et le secret. Révéler des zones d’ombres à propos de Milan et de cette histoire particulière. Oui, il avait été attiré par Milan, mais Jason l’avait jugé trop jeune et l’avait repoussé. Et ça même avant de connaître Jaxson. Son beau brun n’avait rien à craindre mais Jason éprouvait le besoin de parler, de rétablir la vérité mais aussi de blanchir un peu la mémoire de Milan. Jason avait besoin d’un peu d’espace pour trier ses idées emmêlées. Caché derrière le menu, tout lui semblait plus facile mais il avait besoin de voir Jaxson sauf que tout se mit à déraper. Avait-il manqué de clarté ? Mais quand les sourcils de Jaxson se froncèrent, le cœur de Jason se serra et il y eu comme un vide lorsqu’il s’emporta les yeux brillant. Une larme. Jaosn avait envie de disparaître. Il avait voulu être honnête mais il sembalit que le problème ne venait pas de là, Jaxson avait mal compris !

« Bébé, non ! Ce n’est pas ça ! »

Jaxson ne semblait pas l’écouter et Jason vit un voile devant les yeux de l’homme de sa vie. Il n’y voyait plus aucun optimisme, plus une once de bonheur. Jason avait tout balayé en quelques phrases. Il le regard appeler le serveur impuissant. Du whisky. Un truc fort. Jason leva deux doigts pour souligner au serveur d’en apporter deux. « Je… » Jason ne savait pas par où recommencer, ni où Jaxson n’avait pas compris. Avait-il cru que Jason avait embrassé Milan le soir du Karaoké.

« Bébé, je n’ai pas embrassé Milan le soir du karaoké ! »

Une affirmation. Une main tendue. Jaxson avait la main glacée. « Bébé. S’il te plait, écoute-moi. » la voix de Jason avait faibli. Il avait envie de pleurer mais il restait fort. Il ne devait pas flancher. Jaxson avait besoin d’éclaircissement. Jason devait rétablir la vérité et ne pas perturber plus Jaxson ! « Ce n’est pas ce que tu crois. Et je ne l’ai JAMAIS aimé. » Il insista profondément, il ne quittait pas ses yeux bleus. « Jamais, tu entends, jamais. » C’était une voix douce mais affirmée. Il étiat prêt à tout pour que Jaxson comprenne la vérité. « Et je t’ai dit la vérité. Le soir du Karaoké, il m’a coincé. » le serveur apporta les deux verres de whisky. Le reste de la commande attendra et ça le serveur avait bien compris et Jason le remercia d’un signe de tête. « Je ne l’ai pas embrassé ce soir-là malgré son insistance. Je ne pensais qu’à toi, qu’à toi. » Jason pinça ses lèvres. « Jamais je ne prendrais le risque de te perdre. Tu es la personne la plus importante à mes yeux. Celle qui me donne envie de me réveiller le matin, celle qui aime te regarder dormir, celle qui fermera les yeux sur tout ce que tu feras parce que je t’aime. » D’ailleurs, si Jaxson lui aurait demandé de tuer Milan, Jason l’aurait sans doute fait. « Je suis prêt à tout pour toi mais il est hors de question que je me laisse salir sous des menaces. TU es ma force et sans toi je ne suis rien. » Jason avait une voix assurée, il sera un peu plus la main de Jaxson. « Tu es l’homme de ma vie et je ne laisserais personne s’immiscer entre nous. Personne. Et je n’y glisserais personne non plus car si je te perds, c’est mon âme qui s’envole et je n’aurais plus aucune raison de vivre. » Jason vida d’un trait son whisky. Trop d’émotions à gérer. « Je voulais être honnète parce que je me sens coupable de sa mort. Et je ne dis pas que j’aurais voulu qu’il soit vivant pour batifoler avec lui. Non. Je me sens coupable car à cause de cette soirée, ton ami à perdu un être cher et je ne t’ai pas aidé à être la pour lui. Je voulais me rattrapper en te racontant toute cette histoire qui n’est rien comparé à tout ce que tu me fais vivre. » Jason marque une pause, il hésite à se commander encore un nouveau verre. « Dès que je t’ai embrassé, j’ai su que je serais avec toi pour le meilleur et pour le pire, bébé. Et pas une journée n’est passé sans que le doute ne s’immisce. »


(c) DΛNDELION


You and I
IN MY HEAD
STAY MINE FOREVER, BE US

Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 290
Avatar : James McAvoy
Mes rps :


J'ai arrêté de compter !



Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: Shades of guilty [Jaxson], le Dim 25 Nov - 19:34




Shades of guilty

Jaxson & Jason





Jaxson avait mal à la gorge et les joues rouges. Il avait versé une larme. Est-ce que ce type, même mort, allait signer la fin de leur relation ? Jason et lui c’était fini ? La dernière fois que c’était arrivé, Jaxson avait appelé sa mère et avait avoué son homosexualité et Jason s’était fait tabasser. Cette fois-ci il avait envie de mourir ! Sans Jason à ses côtés il ne voulait plus vivre ou respirer. Il était son tout, son âme soeur et avec lui il voyait une vie longue et heureuse. Peut-être que tout aller se terminer maintenant ? Là. Dans ce restaurant.
Milan allait donc sonner le glas de leur amour ? Même mort, Jaxson lui en voulait. C’était triste à dire mais il avait essayé de briser leur couple. Louis devait être mal, si désolé. Pour le moment il n’y pensait pas vraiment, tout ce qui importait c’était les mots de Jason.
Jaxson releva les yeux et plongea son regard dans le sien. Non il ne l’avait pas embrassé. Durant un court instant, la respiration d Jaxson se stoppa et il sentit son sang se remettre à fonctionner normalement. La main de Jason caressa la sienne et la réchauffa tout comme son coeur qui se remettait à battre par intermittence. Milan n’avait jamais pas été aimé par Jason. Il n'aimait seulement que son mécanicien. Et c’était réciproque. Durant un court instant Jaxson détourna les yeux vers les verres de Whisky mais ne fit aucun geste pour le boire. Il devait être fort et écouter soigneusement Jason avec toute la sobriété possible. Pourtant il en avait bien besoin de ce verre. Lentement, Les sourcils de Jax se haussèrent. C’était la plus belle déclaration d’amour du monde. Les doigts du mécanicien serrèrent ceux de son fiancé. Son coeur se remettait à battre pour l’homme de sa vie. Il avait eu si peur. Il avait eu si mal.

Moi aussi, j’ai su. Il passa sa langue sur ses lèvres. Je t’aime… si tu savais à quel point. Y a pas de mot pour décrire tout le bonheur que tu me fais vivre chaque jour. Il serra un peu plus ses doigts et les entrelaça à ceux de Jason. Putain, j’avais mal compris. J’ai eu peur. Je veux juste t’épouser. Je veux juste fonder une famille avec toi. Dès que j’ai su qu’elle avait signé les papiers du divorce, j’ai foncé à une bijouterie pour t’acheter cette bague.

Lentement il se pencha au dessus de la table et déposa un baiser sur la joue de son petit ami.

Je… Même si un jour tu me dis que tu veux faire un couple avec une autre personne, je serais prêt à l’accepter. Je ne veux pas te perdre. Je te veux pour toute ma putain de vie. Je veux être dans tes bras tous les jours, avoir des enfants et mourir un jour avec toi dans notre sommeil. T’es la plus belle chose au monde… que t’aies ta boite ou pas. C’est toi que j’aime. Quoique tu fasses ou que tu choisisses. Il marqua une pause. Je sais qu’avec toi je ne fais pas d’erreur. Pas comme quand j’ai dû épouser l’autre. Je sais que tu es l’homme de ma vie !

(c) DΛNDELION


I'm scared
The closed blinds in my home, see no light or day. I'm scared to face another day, Coz' the fear in me just won't go away.
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Shades of guilty [Jaxson], le

Shades of guilty [Jaxson]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Austin North :: Bars & Restaurants-