Partagez| .

quartier des lunes (milo)


Scar Blue
Tu ne peux pas faire partie du crew si tu n'as pas de cernes
avatar
Inscrit le : 10/05/2018
Messages : 1494
Avatar : Magdalena Zalejska
Crédits : SOEURS D'ARMES - BAE
Mes rps :

GAELLEELIJAH #2DEMYANNYXESVIR #2MIKKEL #2LLOYDLIBREMILOGIOVANNI


Bloc notes :
H A L L O W E E N
I S
C O M I N G
✞ ✞ ✞ ✞ ✞ ✞

RIGHT NOW
✞ Elle s'retape une 1ère année de CI
✞ Elle est toujours escort
✞ Elle monte un plan pour Halloween
✞ Elle vit chez Nyx
✞ Elle a adopté un Tosa abandonné
✞ Elle n'a toujours pas une vie stable

IN FRONT OF U
✞ Elle a la voix légèrement cassée
✞ Ses cheveux lui tombent au bas du dos
✞ Elle a un piercing à la langue + téton
✞ Elle mesure 1m75 pour 59kg



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 19
• BLOC NOTE : Big up à Malbe, Manal, Vanessa, Alex et Hortie !


quartier des lunes (milo), le Jeu 11 Oct - 12:09

Putain d'insomnie. C'n'est même plus des nuits blanches, qu'elle passe, Scar. C'est des nuit grises. L'milieu pile entre l'noir de l'obscurité et l'blanc d'la lune qui anime le ciel. Elle s'râcle la gorge, plusieurs fois, puis elle s'tourne, s'retourne sur son matelas. Non, à replonger dans son sommeil, elle n'y arrivera pas. Alors, la brune s'extirpe d'ses draps, l'adynamie dans les pattes et l'apathie dans la tête. Topless, elle récupère l'premier gros sweat qui lui tombe sous la main pour l'porter. Il lui tombe jusqu'au dessus des g'noux, on n'voit pas sa culotte. Avec ça, elle s'trouve des chaussettes longues et épaisses qui lui montent à la naissance des cuisses et elle enfile ses baskets usées, trouées dans la semelle. Une clope d'coincée entre les lèvres et la voilà entrain d'l'allumer, sortant à peine du penthouse de Nyx. Elle tire sur sa clope et s'engage dans une balade nocturne. La capuche sur la tête, les cernes sous les yeux, la fatigue au corps, elle dégage c'genre de marasme qui fait qu'on a pas envie, d'lui parler. Et tant mieux, parce qu'là, à la moitié d'la nuit, elle n'veut parler à personne d'autre qu'à Morphée. A croire qu'elle attire, indéniablement, les autres à elle. C'est un putain d'clebs qui commence à la suivre, d'partout. Il emboîte son pas pour n'plus dévier d'trajectoire, et sautille presque à côté d'elle, la langue pendue et les yeux brillants. « Rentre chez ta mère Snoopy » balance Scar à l'intention de l'animal, dépourvu d'collier. Et elle continue son chemin, l'clébard assurant ses arrières, la suivant comme son ombre jusqu'au petit parc où elle décide d'aller s'installer.


Des abysses de ton spleen à la cime de mon spliff
Voyage abyssal sous mon tapis sale, où résident des acariens aquatiques, de la marie-jeanne. Pour asthmatique, et des farines animales; est-ce admirable, fantastique ou simplement minable ?
Milo River
avatar
Inscrit le : 16/09/2018
Messages : 497
Avatar : Taemin Lee
Crédits : av. nightingale gifs. tumblr
Date de naissance : 26/12/1993
Mes rps :
ᴅɪsᴘᴏɴɪʙʟᴇ
───── ⋆⋅☾⋅⋆ ─────
AlienorRyoichiAutumn
GiovanniLuciaJellybee
ScarDani


Bloc notes :


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: moonlight.
• ÂGE : 20 étoiles dans le ciel
• BLOC NOTE :


Re: quartier des lunes (milo), le Ven 12 Oct - 4:13


L’regard perdu, j’marche sans destinations précises dans les rues d’Austin North. Les talons d’mes chaussures tapent contre le goudron, mes pas n’sont pas doux, j’marche brutalement, précipitamment. J’ai la tête baissée, j’ai même plus la force d’lever mon regard. J’me sent lourd, pas d’fatigue mais d’remords. C’n’est pas d’la déprime, j’le sais, mon passé est juste lourd à porter. J’ai l’impression d’avoir cessé de vivre alors qu’le temps continue d’avancer, j’veillis, j’grossis toujours pas, j’ai toujours c’teint cadavérique. Les gens autour d’moi évoluent, alors qu’moi, j’suis toujours bloqué à une telle époque. Mes relations sont toutes éphémères, car j’finis toujours par disparaître, j’fuis tout. Parfois, j’comprends les gens qui m’surnomment Moon. J’ai toujours c’te face cachée que j’montre à personne. Tout l’monde connaît l’Milo complètement con, l’cadavre blond qui mate les autres parce qu'ils sont plus gros qu'lui, mais c’qu’un masque. Tout l’monde porte des masques, pas vrai ? J’lâche un soupir les mains dans les poches, j’lève enfin ma tête pour regarder l’ciel. Ça fait si longtemps qu’j’me suis pas confié à toi, les gens m’comprennent pas quand j’dis qu’tu m’comprends et qu’tes fascinante. Chaques nuits, t’es là. Chaques nuits, tu m’réconforte. Chaques nuits, t’surplombes le ciel d’Austin. T’es loin d’moi, mais t’es toujours là pour moi peu importe la distance. T’es pâle et mystérieuse, comme moi… Mes pieds s’arrêtent devant l’entrée d’un parc, bien que c’était pas prévu, un rendez-vous improvisé avec toi n’tuera personne. J’rentre dans le parc, la légère brise fraîche caressant mon pâle visage. J’cherche l’endroit parfait, j’cherche l’endroit tu pourras m’écouter. J’m’arrête à un banc, il était assez en retrait pour qu’j’puisse discuter avec toi. J’m’installe en mettant mes genoux entre mes bras, soupirant à nouveau. « Ces s’maines ont étés insupportables. » Ma voix s’fait légère, elle est douce, n’craquant pas une seule seconde. « J’l’impression qu’ma chance est restée au Canada. » Vu toute les conneries qui m’sont arrivés, je n’pouvais pas penser à autre chose. Mon ouïe est attiré par l’bruit des feuilles qui dansent avec la brise d’cette soirée, j’aime cette mélodie. J’suis reposé en discutant avec toi, j’me confie à toi mais tu restes toujours mystérieuse, tu gardes toujours tes secrets. « Mais c’est la vie, hein ? » J’lâche un léger rire. « Qu’est-ce qui pourrait m’arriver d’pire ? » L’ironie du sort, serait qu’il m’arrive quelque chose là, tout d'suite… J’tourne vivement ma tête vers un bruit qui attire mon attention, j’vois une silhouette. Fait chier, j’suis pas seul dans l’parc. J’suis un peu irrité mais j’me fais raison qu’le parc n’est pas qu’à moi. Mes yeux sont attirés par une silhouette plus basse, j’me fige directement. C’était un putain d’clébard, tout mais pas un putain d’clébard. Mon coeur s’met à s’prendre pour un batteur dans un groupe d’hard rock, j’suis figé, terrifié en voyant l’clébard qui était pourtant loin d’moi.


Spoiler:
 




☽☽ et comme la lune, il avait une partie de lui si sombre que même les étoiles ne brillaient pas dessus. il avait un côté de lui, si froid que même le soleil ne pouvait pas le brûler.

Scar Blue
Tu ne peux pas faire partie du crew si tu n'as pas de cernes
avatar
Inscrit le : 10/05/2018
Messages : 1494
Avatar : Magdalena Zalejska
Crédits : SOEURS D'ARMES - BAE
Mes rps :

GAELLEELIJAH #2DEMYANNYXESVIR #2MIKKEL #2LLOYDLIBREMILOGIOVANNI


Bloc notes :
H A L L O W E E N
I S
C O M I N G
✞ ✞ ✞ ✞ ✞ ✞

RIGHT NOW
✞ Elle s'retape une 1ère année de CI
✞ Elle est toujours escort
✞ Elle monte un plan pour Halloween
✞ Elle vit chez Nyx
✞ Elle a adopté un Tosa abandonné
✞ Elle n'a toujours pas une vie stable

IN FRONT OF U
✞ Elle a la voix légèrement cassée
✞ Ses cheveux lui tombent au bas du dos
✞ Elle a un piercing à la langue + téton
✞ Elle mesure 1m75 pour 59kg



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 19
• BLOC NOTE : Big up à Malbe, Manal, Vanessa, Alex et Hortie !


Re: quartier des lunes (milo), le Ven 12 Oct - 13:01

A c't'heurre ci, Scar, elle devrait déjà dormir. Somnoler - au moins. S'perdre entre la réalité d'sa vie et la fiction d'ses rêves. Essayer d'trouver une réponse, quelque part entre ces deux mondes. Un terrain d'entente, déjà, qui lui f'rait comprendre qu'il y a bien une frontière entre les deux. Mais, elle est sûrement pas encore prête à ça, l'insomniaque. Au fond, elle a toujours interprété ses rêves comme la volonté d'son putain d'cerveau. Et, aussi bête, elle s'est déjà amusée à en rendre réel plus d'un. Même c'lui où elle devait déchirer, avec toute sa haine, l'une d'ses lettres, et ça c'était l'étape la plus facile. Quand elle a dû récupérer chacun des p'tits morceaux pour les scotcher bout à bout et reconstituer la feuille, ça allait encore. L'pire, c'était d'enfoncer la déclaration au fond d'une bouteille d'verre et jeter cette dernière à la mer. Bon, elle l'avait fait dans le lac, mais ça compte, pas vrai ? A c't'heurre ci, Scar, elle devrait déjà dormir. Mais non, elle s'fait talonner par un vagabond d'plus, un clebs. Et malgré ses réticences, il la suit, d'partout, dissimulé dans son ombre. C'est sage, qu'il se couche près d'elle, assise en tailleur, la tête baissée et les yeux toujours aussi pétillants. Et la Louve, en éternelle solitaire d'copine d'la lune, s'laisse à la confidence. « T'es pas tombé sur la bonne personne, toi. J'sais pas, t'aurais pas pu choisir quelqu'un qui a d'la thune, qui t'laissera pas crever parcequ'il n'a pas les moyens d't'emmener au véto. » dit-elle, à voix basse, alors qu'elle s'allume une nouvelle clope, s'allongeant à son tour, accoudée sur l'herbe, la fumée s'élevant dans l'ciel comme un échange spirituel entre la brune et le bleu. Son regard dévie, quand l'chien, plus agité, commence à s'essouffler sur place avant d'courir vers un mec un peu plus loin, posé sur un banc. Scar s'fait une raison et l'laisse faire, il a sûrement trouvé meilleur qu'elle pour s'en occuper - au moins ce soir. C'qui ressemble le plus à un Tosa semble attiré par l'mec là bas, et s'avance plus lentement vers lui une fois à quelques mètres seulement. Il le toise du regard, aiguise les oreilles et l'fixe en position figé. Scar, n'y fait plus gaffe. Elle continue d'fumer sa clope sous les étoiles.

Spoiler:
 


Des abysses de ton spleen à la cime de mon spliff
Voyage abyssal sous mon tapis sale, où résident des acariens aquatiques, de la marie-jeanne. Pour asthmatique, et des farines animales; est-ce admirable, fantastique ou simplement minable ?
Milo River
avatar
Inscrit le : 16/09/2018
Messages : 497
Avatar : Taemin Lee
Crédits : av. nightingale gifs. tumblr
Date de naissance : 26/12/1993
Mes rps :
ᴅɪsᴘᴏɴɪʙʟᴇ
───── ⋆⋅☾⋅⋆ ─────
AlienorRyoichiAutumn
GiovanniLuciaJellybee
ScarDani


Bloc notes :


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: moonlight.
• ÂGE : 20 étoiles dans le ciel
• BLOC NOTE :


Re: quartier des lunes (milo), le Lun 15 Oct - 1:34


T’es la seule à qui j’peux me confier sans avoir peur d’être jugé, beaucoup pensent que les hommes n’ont pas l’droit pleurer sinon c’est des fieutasses. Pourtant les hommes sont humains, et les humains ont des émotions… J’comprendrais jamais l’fonctionnement d’la société actuelle, pour être un homme… tu dois genre être Chuck Norris ? Mais Chuck est humain lui aussi. Donc Chuck Norris a d’jà pleuré lui aussi. J’me demande comment tu fais pour supporter les humains, t’es toujours là à écouter nos plaintes et nos craintes… Mais personne n’t’écoute toi. J’aimerai savoir c’que tu ressens à l’actuel mais c’est impossible. J’baisse finalement mon regard, écoutant l’bruit du vent contre les feuilles. C’est une mélodie agréable à entendre, seul, dans l'calme total. Et bien qu’on entende de rares voitures passer, c’n’est pas aussi dérangeant. J’laisse échapper un soupir à travers mes croissants d’chair et me serre un peu plus contre moi-même. Mon esprit s’laisse emporter dans l’calme total, c’est comme d’la méditation. J’ferme mes yeux puis j’écoute le vent, j’apprécie c’moment. J’rouvre subitement les yeux lorsque j’entends un bruit provenant d’l’entrée du parc. J’remarque que j’suis pas seul, et qu’la fille est accompagnée par un clébard. C’pas la fille qui m’terrifie, mais plutôt l’clébard. J’essaye de calmer mon coeur en vain, mais rien n’y fait. L’chien me donne vraiment la chair de poule. J’pose l’une de mes mains sur mon torse, sentant mon coeur battre aussi rapidement que du hardcore. J’me sent tout d’un coup tremblant, cette phobie des chiens n’est clairement pas la plus aisée à avoir. Enfin, j’aurai pu quitter le parc tranquillement si l’chien n’commençait pas à venir vers moi. Il ralentit puis s’fige, inspire et expire Milo… Ce chien n’va pas t’attaquer comme l’dobermann. J’détourne immédiatement mon regard, essayant d’me calmer. J’remarque que la fille ne vient pas chercher son chien, puis j’baisse mon regard vers la terreur du démon, il n’a pas d’collier. Oh chouette. J’déglutis et ferme mes yeux avant d’respirer un bon coup, j’espère qu’le chien va pas m’attaquer lorsqu’ma voix va s’élever.  « H-Hum, m’dame ! », j’regarde du coin d’l’oeil le clébard.  « C’pas qu’le chien dérange hein… Mais, la personne que j’suis est un peu phobique des chiens v’voyez ? », j’n’sais même pas si elle bougera, mais si c’est pas l’cas… J'suis sacrément dans la merde, parce que j'ai pas l'air d'faire copain-copain avec le chien.      




☽☽ et comme la lune, il avait une partie de lui si sombre que même les étoiles ne brillaient pas dessus. il avait un côté de lui, si froid que même le soleil ne pouvait pas le brûler.

Scar Blue
Tu ne peux pas faire partie du crew si tu n'as pas de cernes
avatar
Inscrit le : 10/05/2018
Messages : 1494
Avatar : Magdalena Zalejska
Crédits : SOEURS D'ARMES - BAE
Mes rps :

GAELLEELIJAH #2DEMYANNYXESVIR #2MIKKEL #2LLOYDLIBREMILOGIOVANNI


Bloc notes :
H A L L O W E E N
I S
C O M I N G
✞ ✞ ✞ ✞ ✞ ✞

RIGHT NOW
✞ Elle s'retape une 1ère année de CI
✞ Elle est toujours escort
✞ Elle monte un plan pour Halloween
✞ Elle vit chez Nyx
✞ Elle a adopté un Tosa abandonné
✞ Elle n'a toujours pas une vie stable

IN FRONT OF U
✞ Elle a la voix légèrement cassée
✞ Ses cheveux lui tombent au bas du dos
✞ Elle a un piercing à la langue + téton
✞ Elle mesure 1m75 pour 59kg



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 19
• BLOC NOTE : Big up à Malbe, Manal, Vanessa, Alex et Hortie !


Re: quartier des lunes (milo), le Lun 15 Oct - 23:31

La louve et son clebs. C'est plutôt ironique. Scar, elle a des crocs plus pointus qu'ce colosse. Elle aboie plus fort. Elle a la langue plus pendue. L'poil moins doux. Les oreilles plus attentives. La vue en couleur. Ses pattes n'laissent pas d'empreintes. Elle n'a jamais été abandonnée parce qu'elle n'a jamais été adoptée. Elle n'revient jamais au même endroit. Puis si jamais, elle n'sera jamais foutue au chenil. Elle peut mordre sans s'faire insulter d'sale bête. Elle peut laisser l'troupeau d'moutons derrière elle, démissionner d'son rôle de guide pour toutes ses baltringues qui tentent d'trouver un sens à leur vie en la passant avec elle. Elle peut coucher avec un homme sans s'faire accuser d'zoophilie. Elle n'se fera pas bouffer par un renard. Elle peut tuer un vétérinaire au lieu d'se faire piquer. Elle a la rage, mais elle n'est pas malade. Aucune laisse n'la retient à quiconque. Elle grogne sans muselière. Personne n'pourra jamais lui dire qu'elle est mal dressée même si elle n'a pas l'meilleur pedigree. Aucun vermifuge n'sera jamais assez puissant pour la soigner. C'est peut-être pour tout ça, qu'il l'a choisit, l'chien. Et qu'il s'couche, paisiblement à côté d'elle. Mais sa plénitude n'fait pas long feux, l'voilà déjà au galop pour s'trouver un nouveau copain. Un mec louche, comme elle, assis sur un banc au milieu d'la nuit, entrain d'chuchoter des mots inaudibles dans son coin. Scar, elle l'laisse faire. Mais elle s'fait vite emmerder par l'inconnu. Elle soupire tout en s'levant, rejoignant l'homme qui murmurait à l'oreille d'la lune. « C'est moi qu't'appelles Madame ? » lui demande-t-elle sèchement, s'plantant devant lui, à quelques mètres à peine, tout en faisant tomber sa capuche de sa tête sur ses épaules. Le chien, s'remet à s’essouffler sur place comme un imbécile, avant d'se placer devant les jambes de l'insomniaque. « Puis, il est même pas à moi c'clebard ! » Elle baisse les yeux, l'regard sensibilisé par celui pétillant d'l'animal, qui lève la tête. Manquerait plus qu'elle s'encombre d'un sac à problèmes sur pattes. « T'sais un chien c'est comme un gosse. 'Suffit qu'tu lui montres c'que tu ressens, et il en abuse jusqu'à c'que tu craques. Alors j'sais pas moi, prends sur toi, parce qu'la prochaine fois, tu s'ras tout seul, face à ton colosse. » balance-t-elle, l'air nonchalant, en haussant légèrement les épaules. « Mais bon, j'imagine qu't'es ce genre de mec qui s'est fait mordre par un clebs à cinq ans et qui a été traumatisé pour l'reste de sa vie, comme tous les autres qui ont peur d'ces animaux. » Elle aurait pu s'présenter, lui tendre la main et s'enchanter d'leur rencontre, mais nan. Ce s'rait pas Scar. Scar, c'est comme ça, qu'elle fait connaissance.


Des abysses de ton spleen à la cime de mon spliff
Voyage abyssal sous mon tapis sale, où résident des acariens aquatiques, de la marie-jeanne. Pour asthmatique, et des farines animales; est-ce admirable, fantastique ou simplement minable ?
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: quartier des lunes (milo), le

quartier des lunes (milo)

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Austin North :: Bull Creek Park
-