AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Alvy & Aimée


Invité
Invité
Anonymous


Alvy & Aimée Empty
Alvy & Aimée, le Sam 29 Sep - 11:03

Cela fait deux jours qu’Aimée a reçu un coup de téléphone lui indiquant qu’elle doit venir à la morgue pour identifier un corps. La boule au ventre ne la quitte plus depuis cet appel mais manque de chance, avec le travail dans les boutiques et les différents arrêts maladie de ses salariés, la jeune femme n’a pas eu une seule minute à elle. Lorsqu’enfin, elle peut prendre une heure pour aller dans ce sombre recoin de l’hôpital, son cœur se serre encore davantage, se demandant qui peut bien être la personne décédée. Elle a eu sa mère au téléphone la veille donc déjà, elle sait que ce n’est pas quelqu’un de sa famille… Peut-être un client régulier ? Après tout, cela fait un bout de temps qu’elle n’a pas vu Mme Doutfile, cette quadragénaire sans famille…

Aimée toque enfin à la porte indiquant la morgue. Hésitante, elle finit par ouvrir la porte lorsque personne ne lui répond. « Il y a quelqu’un ? Je suis Mme Coldman. On m’a demandé de passer pour identifier un corps. » Sa voix est chevrotante. Quelqu’un se présente enfin à elle et l’emmène dans une pièce voisine où se situe une table, couverte d’un drap. La jeune femme sent déjà les sanglots monter en elle. Qu’elle connaisse ou non cette personne, l’ambiance même du lieu où elle se trouve suffit à la faire trembler. La brune ressent même une soudaine envie de s’évanouir tellement tout ceci est invraisemblable. Elle n’a jamais vu de cadavre d’aussi près, si ce n’est cette fois où une femme est décédée devant elle après avoir pris un coup de pistolet en pleine rue, sans motif. Aimée s’en souvient encore comme si c’était hier et elle en frissonne.

« Allez-y, qu’on en finisse. » Prononce-t-elle bientôt, tellement elle se sent mal. L’employée relève alors une partie du drap et Aimée fronce les sourcils. Elle ne s’attendait pas à ce qu’un cadavre ressemble autant à quelqu’un d’apaisé qui dort juste. Ce qui la surprend encore plus, c’est qu’elle ne sait absolument pas qui est cette jeune fille allongée devant elle… Un long silence se fait entendre dans la pièce. Où l’a-t-elle déjà vu ? « Je… Je ne crois pas connaitre cette personne. » Dit-elle bientôt à l’employée. « Quel est son nom ? » Poursuit-elle en espérant que ça lui donnera une idée ou bien un souvenir. Mais bientôt, alors qu’elle obtient la réponse, elle a l’impression de voir les yeux bouger. Elle a déjà entendu parler des réflexes des morts mais autant dire qu’en vrai, c’est hyper flippant ! Elle se recule d’un pas, par instinct de protection. « C’est souvent que les morts clignent des yeux ? » Demande-t-elle d’une voix qui veut tout dire, n’ayant qu’une envie : échapper à son devoir en sortant de cette pièce le plus rapidement possible.
Alvérize Jenkins
ADMIN ∎ cruel intentions ✰
Alvérize Jenkins
Inscrit le : 20/06/2016
Messages : 1246
Avatar : Bridget Satterlee.
Mes rps : (1) - Ezekiel

Bloc notes : Alvy & Aimée Tumblr_owskdac0g31uom9too3_500

Alvy & Aimée VWOAG5li
Alvy & Aimée GWTQwWEy
Alvy & Aimée 1s2WtdT4



Alvy & Aimée Empty
Re: Alvy & Aimée, le Mar 23 Oct - 14:50


"Allez Alvy ! On le fait !" Je baissais les yeux, retenant un rire. "C'est vraiment degueulasse..." Mais mon amie n'en démordait pas. Elle avait récupéré un numéro de téléphone sur une publicité et voulait à tout prix lui faire une mauvaise blague. "Puis comment t'as eu les clés d'abord ?" "Jte l'ai dit ! Mon mec du moment bosse à la morgue, on a déjà fait des trucs là bas, et il a oublié de me redemander les clés..." "Ce que t'es vilaine..." Et c'était parti. Le coup de fil avait été passé et la jeune femme ayant décroché devait passer identifier un corps deux jours plus tard.

Plus le temps passait, et plus je ne voyais même plus de mal dans cette idée. Ca n'était qu'une petite blague, une petite frayeur dont la piégée rigolerait dans quelques semaines. Enfin, je pense. Le jour J, je donnais tout. J’étais à ma place, prête à jouer une morte aussi crédible que Juliette dans la pièce de Shakespeare. J’entendais les bruits de pas dans le couloir. Malheureusement, je ne pus m’empêcher de vouloir rire et je sentis mes yeux cligner très légèrement. Ce que la piégé avait remarqué. « BOUUUUUH ! » Hurlais-je en me relevant brusquement pour l’effrayer. Autant jouer à la débile jusqu’au bout après tout.

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

D'emblée , nous fûmes passionnément, gauchement, scandaleusement, atrocement amoureux l'un de l'autre. minori
Invité
Invité
Anonymous


Alvy & Aimée Empty
Re: Alvy & Aimée, le Ven 26 Oct - 20:32

Aimée est juste complètement effrayée et absolument pas dans son élément. Alors qu’elle pose sa question, il ne lui vient pas une seconde à l’idée que c’est quelqu’un de vivant qui est en réalité sous ses yeux. Pourtant, avant même que son cerveau puisse réfléchir sur la question, elle entend une voix qui l’effraye et elle ne réalise absolument pas ce qui se passe. C’est quelqu’un de vivant sur ce lit de morgue. D’instinct, elle recule violemment, manque de tomber au sol et renverse un plateau métallique où était tout un tas d’ustensile de médecine. « MON DIEUUUUUUUUU ! » Elle n’est pourtant pas croyante. Elle n’est pas sensible non plus aux histoires de fantômes et de résurrection en temps normal. Elle se pousse encore. Elle est tremblante. Ses jambes chancellent mais l’adrénaline la pousse à ne pas tomber. Son regard se trouble. Elle n’est plus capable de rien discerner. Son cri de terreur ne se termine pas. Elle hurle.
Alvérize Jenkins
ADMIN ∎ cruel intentions ✰
Alvérize Jenkins
Inscrit le : 20/06/2016
Messages : 1246
Avatar : Bridget Satterlee.
Mes rps : (1) - Ezekiel

Bloc notes : Alvy & Aimée Tumblr_owskdac0g31uom9too3_500

Alvy & Aimée VWOAG5li
Alvy & Aimée GWTQwWEy
Alvy & Aimée 1s2WtdT4



Alvy & Aimée Empty
Re: Alvy & Aimée, le Mar 6 Nov - 1:50


La blague tournait à l’énorme catastrophe. Tous les trucs métallisés se cassaient la binette, la fille piégée hurlait à la mort, en bref, ça allait alerter n’importe qui présent ici. On était dans la merde. « Chut ! Chuuuuut ! » Criais-je à la brune en regardant mon amie de façon paniquée. Par un grand signe, je lui indiquais de fermer la porte et de la bloquer afin que nous soyons encore un peu en sécurité le temps d’éclaircir tout ça. « C’était qu’une blague ! Pour Halloween !! » Maintenant c’était moi qui commençait à avoir peur. La fille allait péter les plombs et nous engueuler. On pouvait aussi avoir des soucis pour notre intrusion dans la morgue. J’aurais du réfléchir un peu plus… Et dire que je voulais juste m'amuser un peu, c'était vraiment pas de chance.

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

D'emblée , nous fûmes passionnément, gauchement, scandaleusement, atrocement amoureux l'un de l'autre. minori
Invité
Invité
Anonymous


Alvy & Aimée Empty
Re: Alvy & Aimée, le Ven 9 Nov - 19:05

Comment la fille peut-elle lui demander de se taire alors qu’Aimée vient d’avoir la peur de sa vie ? Et voilà qu’en plus, la deuxième demoiselle bloque la porte derrière la pâtissière et qu’elle se retrouve coincée là, avec ce qui semble être deux psychopathes. L’étudiante aura beau lui dire que ce n’est qu’une blague, Aimée n’assimile pas du tout les mots et est dans un état de panique total. « Ecoutez, je vous donnerais tout ce que vous voulez mais ne me tuez pas ! Je sors juste d’un cancer, j’ai aucune envie de mourir ! » Elle a les larmes aux yeux qui commencent déjà à couler le long de ses joues. Ses paroles sont larmoyantes également. Elle se sent prise au piège, Aimée et ne voit aucun moyen de se sortir de tout ça. Elle en oublie presque qu’elle était venue là pour identifier un corps à la base et qu’elle ne sait toujours pas qui est mort. Son regard va de l’une vers l’autre de ses ravisseuses. Pourquoi elle ? « Je ne dirais rien à personne. Je vous le promets ! »
Alvérize Jenkins
ADMIN ∎ cruel intentions ✰
Alvérize Jenkins
Inscrit le : 20/06/2016
Messages : 1246
Avatar : Bridget Satterlee.
Mes rps : (1) - Ezekiel

Bloc notes : Alvy & Aimée Tumblr_owskdac0g31uom9too3_500

Alvy & Aimée VWOAG5li
Alvy & Aimée GWTQwWEy
Alvy & Aimée 1s2WtdT4



Alvy & Aimée Empty
Re: Alvy & Aimée, le Mar 27 Nov - 1:55


Oh wow. La jeune femme sortait d’un cancer, et elle pensait qu’on était deux cinglées prête à la tuer. J’observais Maddie, qui semblait finalement aussi paniquée que moi. On était vraiment connes. Jamais on aurait imaginé tomber sur quelqu’un qui prendrait ça au premier degré. « Non non, on ne va pas vous tuer ! » Bravo Alvy, tu vas lui faire quoi alors ? La torturer ? La voler ? La panique me faisait réagir trop rapidement, sans réfléchir. Voila que la brune pleurait. Il ne manquait plus que ça ! Je m’approchais doucement, posant ma main sur l’une de ses épaules alors qu’elle promettait de ne rien dire à personne. « On est désolées. Maddie et moi, on est de simples étudiantes. On a voulu vous faire une blague débile. Personne n’est mort. On ne vous veut aucun mal ! » Je lançais un regard à mon amie, qui m’encourageait à continuer mon discours. « On a vraiment honte de nous maintenant… »

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

D'emblée , nous fûmes passionnément, gauchement, scandaleusement, atrocement amoureux l'un de l'autre. minori
Invité
Invité
Anonymous


Alvy & Aimée Empty
Re: Alvy & Aimée, le Mer 19 Déc - 11:34

Comme réagir ? Que faire ? Que dire ? Aimée semble enfin prendre conscience des paroles d’une des étudiantes. « Je… Je ne… comprends pas ?! » Elle est toujours sur la réserve, méfiante, mais elle est rassurée également. Cela pourrait être un jeu de plus après tout : lui faire croire que tout va bien pour lui faire peur de nouveau. Ses jambes flageolant bien trop, la pâtissière en vient à perdre l’équilibre, comme si elle était prise de vertige. Elle se maintient à l’aide d’une sorte de table, avant d’arriver à prendre une chaise où elle s’assoit. « C’est inhumain de faire vivre des choses pareilles aux gens. » Elle n’a pas une once de colère en elle d’habitude mais là, c’est différent. Pourtant, elle ne hurle pas et elle ne hausse pas non plus le ton. Non, on dirait juste une mère qui est tellement déçue de sa fille qu’elle trouve juste cela à lui dire, de manière assez désespérée. Elle tente encore de reprendre son souffle, de faire descendre son rythme cardiaque.
Alvérize Jenkins
ADMIN ∎ cruel intentions ✰
Alvérize Jenkins
Inscrit le : 20/06/2016
Messages : 1246
Avatar : Bridget Satterlee.
Mes rps : (1) - Ezekiel

Bloc notes : Alvy & Aimée Tumblr_owskdac0g31uom9too3_500

Alvy & Aimée VWOAG5li
Alvy & Aimée GWTQwWEy
Alvy & Aimée 1s2WtdT4



Alvy & Aimée Empty
Re: Alvy & Aimée, le Mar 8 Jan - 2:10


Elle ne comprenait pas. Et c’était tout à fait normal. Car on avait tout fait pour rendre notre blague des plus réelles. La morgue, moi jouant à la morte… A sa place, je serais aussi morte de trouille, je devais l’avouer. J’avais carrément honte, et j’étais vraiment en train de demander si elle n’allait pas trouver un moyen de pouvoir porter plainte contre nous. « On a eu les clés de cet endroit et on a voulu faire une blague à quelqu’un. C’est tombé sur vous. » Je baissais les yeux, telle une gosse prise en flagrant délit de vol de bonbons sur le marché. Inhumain ? Oui sans doute. Mais ça n’était absolument pas mon idée à la base ! Je regardais Maddie, de mauvaise foi. « Tu vois, je te l’avais dit ! Il faut toujours que tu m’embarques dans des conneries! » Je m’approchais alors de la belle brune, tentant de me rattraper. « Je m’excuse encore. Voulez vous que je vous raccompagne quelque part ? »

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

D'emblée , nous fûmes passionnément, gauchement, scandaleusement, atrocement amoureux l'un de l'autre. minori
Invité
Invité
Anonymous


Alvy & Aimée Empty
Re: Alvy & Aimée, le Jeu 17 Jan - 23:58

Le fait que la jeune femme engueule son amie n’arrange rien pour notre Aimée qui n’a pas l’air bien, encore. La commerçante n’a plus qu’une idée en tête : sortir d’ici le plus vite possible et oublier cette fâcheuse aventure. A quoi bon continuer à parlementer avec ces étudiantes. Cela ne mènerait surement à rien, si ce n’est à dépenser inutilement de l’énergie – énergie que la brune n’a pas. « Non. Je vais me débrouiller. Je pense que vous en avez fait assez pour aujourd’hui. » Reprenant une grande inspiration, Aimee se lève et attrape son sac qu’elle a fait tombé un peu plus loin. Un dernier coup d’œil vers la pièce et elle ouvre la porte pour retourner chez elle. C’est une fois arrivée dans sa voiture qu’elle fond littéralement en larmes pour évacuer tout le stress de la situation.
Contenu sponsorisé


Alvy & Aimée Empty
Re: Alvy & Aimée, le

Alvy & Aimée

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2018-