AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

You can run but you can't hide [feat. Shane]


Marlon Ramirez
ADMIN ∎ in cuāuhtli in ocēlōtl
Marlon Ramirez
Inscrit le : 11/05/2018
Messages : 1562
Avatar : D.J. Cotrona
Date de naissance : 15/06/1983
Bloc notes :

You can run but you can't hide [feat. Shane] Tumblr_pip76b8zLQ1xplb6io2_400




You can run but you can't hide [feat. Shane] Empty
You can run but you can't hide [feat. Shane], le Lun 24 Sep - 16:12

HJ:
 


Marlon ne peut pas vraiment se plaindre: depuis qu'il est Lieutenant il a vu son salaire augmenter de manière significative, il gère son temps de travail comme il l'entend, dirige une petite équipe de détectives compétents qu'il a pu façonner à son image et on le respecte bien plus que lorsqu'il était simple flic. Mais s'il y a bien un inconvénient, c'est le temps qu'il passe désormais au tribunal quand on l'appelle à la barre dans le cadre de procès de gens qu'il a fait arrêter. C'est long, terriblement long, il faut qu'il soit sur son 31, le procureur et ses substituts lui mettent une pression de malade pour qu'il fasse bonne impression au juge et/ou aux jurés et réponde correctement aux questions, il doit faire face aux questions vicieuses et aux insinuations abjectes des foutus avocats de la défense...

Ça fait maintenant 8 heures qu'il est présent au tribunal, 8 heures qu'il n'a pas passées à bosser sur ses affaires en cours et à faire avancer les choses. Bien sûr, il sait que c'est important. Si les meurtriers et criminels qu'il arrête ne sont pas condamnés, ce sont des dizaines, voire des centaines d'heures de boulot qui tombent à l'eau et c'est retour à la case départ, mais ça ne l'empêche pas de vouloir en finir au plus vite.

Alors qu'une pause de 30 minutes a été déclarée par le juge, Marlon se rend dans le hall du tribunal pour pouvoir y prendre un café dans une des machines automatiques. C'est à ce moment que le chaos commence. Le service de sécurité condamne toutes les entrées et les sorties, ce qui ne manque pas de créer la panique dans la foule de visiteurs. Piqué par la curiosité, il s'approche d'un des policiers en service pour lui demander ce qui se passe, s'imaginant les pires scénarios. La réponse parvient pourtant à le surprendre: suspicion d'une attaque à l'anthrax. Ce qui veut dire que le bâtiment entier est placé en quarantaine jusqu'à ce qu'une équipe du CDC arrive sur place pour installer une cellule de décontamination avant de les bourrer d'antibiotiques. Ce qui pourrait prendre des heures et des heures, voire même plus. Il est fort probable qu'ils passent tous la nuit ici.

Il ne manquait plus que ça. Marlon soupire mais propose tout de même son aide, comme un bon nombre de ses collègues d'ailleurs lorsqu'ils apprennent à leur tour ce qui se joue dans les couloirs du tribunal, histoire de pouvoir maintenir le calme et la sérénité. Les affaires en cours sont évidemment suspendues pour la journée. 

Les heures passent et les gens sont agréablement tranquilles et compréhensifs. Bien sûr, il y a toujours un excité du bocal pour péter un plomb et exiger de sortir en demandant une connerie du genre "Vous savez qui je suis?" et en menaçant de faire jouer ses relations pour ruiner des carrières, mais de manière générale tout se passe plutôt bien.

Jusqu'à ce que Marlon repère une silhouette qui se faufile dans la foule et se glisse dans une pièce interdite au public en essayant de ne pas être vue. Discrètement, il se lance à sa poursuite et arrive dans une petite salle de réunion déserte, où l'individu qu'il a suivi tente d'ouvrir une fenêtre pour pouvoir se faire la malle. De dos et habillé d'un sweat à capuche, il ne sait pas s'il s'agit d'un homme ou d'une femme"Police d'Austin, ne bougez plus!" s'exclame-t-il en dégainant son arme. Il ne peut absolument pas prendre le risque de laisser la personne s'échapper, même si le risque de contamination inter-humaine est quasiment nul. Et puis, ça pourrait être un prévenu qui tente de s'enfuir ou pire, le responsable de cette situation... "Reculez et retournez-vous, les mains bien en évidence." Il ne fera usage de son arme qu'en cas d'absolue nécessité mais il y est préparé, et à cette distance, avec les nouvelles techniques enseignées par Neil au centre de tir, il est certain de ne pas manquer sa cible...
Invité
Invité
Anonymous


You can run but you can't hide [feat. Shane] Empty
Re: You can run but you can't hide [feat. Shane], le Sam 6 Oct - 10:39

Cela fait plusieurs jours que Shane n’est pas vraiment dans son assiette. Depuis qu’il a appris la séparation de Tyler et Hadès, il fait tout pour être présent auprès de son ami et employeur, quitte à délaisser ses activités extra-légales. C’est peut-être pas plus mal en soi, mais le souci, c’est que l’australien commence à ressentir une forme de manque, pour le contact humain, plus particulièrement. Quand on passe de se « vider » plusieurs fois par jour à rien pendant plusieurs semaines, autant vous dire que les bourses se remplissent bien trop… Et c’est exactement ce que ressent Shane qui n’est pas du genre à se satisfaire seul.

Se levant du pied gauche, c’est grognon qu’il rejoint la cuisine où il se fait couler un café. Il devrait être heureux de pouvoir enfin avoir une vie normale, plutôt bien payée et la possibilité d’avoir une réelle relation amoureuse. Mais c’est tout le contraire qui se passe, faisant naitre en lui une forme d’angoisse constante. Tyler lui annonce bientôt qu’ils ont rendez-vous au tribunal aujourd’hui. Pour qui, pour quoi, le brun ne demande aucune explication supplémentaire. Il se contentera d’accompagner Tyler, comme d’habitude. Il hoche la tête sans quitter des yeux sa tasse de café et un peu plus tard, ils se mettent en route, bien que la simple idée de se rendre dans un lieu aussi plein de policiers et justiciers lui donne envie de prendre ses jambes à son cou.

Et quelques heures plus tard, le pire arrive. Voilà notre ancien prostitué prisonnier de ce lieu qui n’est qu’horreur pour lui. Et malgré ses recherches, il ne retrouve pas Tyler, la seule personne qui serait susceptible de le calmer en ces temps mouvementés. Durant la première partie du confinement, Shane cherche dans toutes les pièces du tribunal afin de retrouver la trace de son ami, mais rapidement, on lui demande de s’asseoir et de ne plus bouger. Il obtempère, ne souhaitant pas attirer l’attention sur lui. Un flic l’a à l’œil, ce qui rend toute tentative pour s’évaporer discrètement impossible. Et par ce qu’il interprète comme étant de la chance, voilà que le professionnel est appelé autre part. L’australien ne perd pas une minute, se lève et entre dans la première pièce qu’il trouve, jetant un regard autour de lui pour être certain de ne pas être suivi.

L’angoisse monte encore. Il suffoque et a besoin de sortir. Il ouvre alors la fenêtre et s’apprête à plonger le nez dehors pour prendre un grand bol d’air frais lorsqu’il entend une voix derrière lui qui lui glace le sang. Ce sont surtout les paroles qui l’immobilisent. Un policier… Il ne manquait plus que ça pour que l’homme entre dans un état de panique considérable. « Je n’ai rien fait ! » Dit-il aussitôt, d’un air coupable alors qu’il n’a réellement rien à se reprocher. Il se retourne, les mains devant lui. « J’voulais juste prendre l’air. J’étouffe ici ! » Tente-t-il d’expliquer d’une voix agitée, peu sereine. C’est la panique qui parle, mais on pourrait facilement imaginer autre chose à son expression faciale. Il faut dire que Shane n’a jamais été très serein face à la police, de par son passé. Il ne prend même pas conscience qu’il a déjà croisé l’homme en face de lui, il y a bien longtemps, dans son état de panique. « Faut que je retrouve mon ami ! » Il lance également, dans une suite assez illogique.
Marlon Ramirez
ADMIN ∎ in cuāuhtli in ocēlōtl
Marlon Ramirez
Inscrit le : 11/05/2018
Messages : 1562
Avatar : D.J. Cotrona
Date de naissance : 15/06/1983
Bloc notes :

You can run but you can't hide [feat. Shane] Tumblr_pip76b8zLQ1xplb6io2_400




You can run but you can't hide [feat. Shane] Empty
Re: You can run but you can't hide [feat. Shane], le Mar 16 Oct - 16:47

Fort heureusement, comme dans la plupart des cas où Marlon est amené à dégainer son arme, il n'a pas besoin de tirer. L'homme (à moins qu'il ne s'agisse d'une femme à la barbe bien fournie...) s'immobilise immédiatement et se retourne les mains en l'air, professant son innocence de manière fort peu convaincante.

Marlon lève les yeux au ciel mais range son arme dans son étui. "On aimerait tous prendre l'air mais une quarantaine, c'est quelque chose de sérieux et se faufiler en douce dans une salle interdite au public, c'est pas forcément l'idée du siècle," sermonne-t-il en fronçant les sourcils. Mais bon, maintenant que la fenêtre est grande ouverte et que le brun n'a pas vraiment l'air prêt à se faire la malle... "Bon ben allez-y, respirez un bon coup. Si vous voulez en griller une, c'est le moment ou jamais, je suis pas sûr combien de temps on va encore rester bloquer ici..." fait-il en s'installant sur une des chaises, hissant ses pieds sur la table. Ça fait du bien de se poser un peu, après des heures à rester debout et à patrouiller pour s'assurer que tout se passe bien alors même que ce n'est plus son job.

A observer le jeune homme, il se pose quelques questions. Son visage lui est curieusement familier mais il n'arrive pas à le remettre sur un souvenir. "On s'est pas déjà vus, par hasard? Et c'est qui, votre ami?" Lui-même n'est que trop heureux d'avoir enfin pu se débarrasser du substitut du procureur qui lui colle habituellement aux basques.
Invité
Invité
Anonymous


You can run but you can't hide [feat. Shane] Empty
Re: You can run but you can't hide [feat. Shane], le Jeu 25 Oct - 15:06

Les choses tournent à l’avantage du brun qui n’est pas pour s’en plaindre. Il écoute, et son cœur se met à battre un peu moins vite au fil des secondes, bien qu’il ne retrouve pas sa sérénité en un claquement de doigt. Il hoche la tête pour faire comprendre qu’il a bien saisi le sermon. Il ne va plus pouvoir se sauver dorénavant mais comme ce n’est pas spécialement ce qu’il comptait faire, ce n’est pas bien grave. Shane sort la tête dehors et respire à grandes bouffées à plusieurs reprises. Ses mains réussissent à se décrisper peu à peu. « J’avais même pas fait gaffe que c’était interdit au public. » Il tente bientôt de s’expliquer, comme si ça allait lui donner une excuse. L’autre homme se met plutôt à l’aise, ce qui perturbe quelque peu l’australien qui ne sait plus comment il doit se comporter. Il se contente alors de s’adosser contre le mur, tout en restant sur ses gardes. « Ça peut durer si longtemps que ça ? » demande-t-il ensuite, légèrement effaré. Il ne va pas tenir des heures, ça c’est sur !

Finalement, l’officier lui demande s’ils ne se seraient pas déjà vus et Shane imagine mille scénario. Et s’il l’avait déjà vu faire le trottoir ? Maintenant qu’il y pense, sa tête lui est familière. Comme une impression de déjà vu. « C’est possible. Je rencontre pas mal de monde mais je ne suis pas très physionomiste. » Ce n’est pas tellement un mensonge en soit. Le simple fait qu’il ait à faire à un agent des forces publiques est un indicateur d’une possible rencontre. « Il se nomme Tyler Redfield. » Peu de chance que l’autre l’homme le connaisse, ou peut-être de vue seulement, se dit Shane.

Peu à peu, l’australien regarde son interlocuteur, remontant de ses pieds vers son visage. Ses mains se cramponnent au mur alors qu’il a toujours peur que l’autre le reconnaisse vraiment, qu’il sache ce qu’il faisait dans sa vie, même si aujourd’hui, il a la parfaite couverture de l’homme qui n’a rien à se reprocher en tant que garde du corps de Tyler. « J’imagine que vous avez mieux à faire que de me surveiller. Est-ce que vous pourriez vous arranger pour que je puisse chercher mon ami par hasard ? » Il tente, espérant pouvoir se débarrasser de l’homme assez rapidement.
Marlon Ramirez
ADMIN ∎ in cuāuhtli in ocēlōtl
Marlon Ramirez
Inscrit le : 11/05/2018
Messages : 1562
Avatar : D.J. Cotrona
Date de naissance : 15/06/1983
Bloc notes :

You can run but you can't hide [feat. Shane] Tumblr_pip76b8zLQ1xplb6io2_400




You can run but you can't hide [feat. Shane] Empty
Re: You can run but you can't hide [feat. Shane], le Dim 4 Nov - 15:35

Marlon se met à l'aise (peut-être un peu trop...) après des heures à patrouiller dans tous les sens. C'est là qu'il se rend compte qu'il s'est un peu laissé aller, depuis qu'il est devenu lieutenant. Il est toujours en très bonne condition physique mais ce qui ne l'aurait pas affecté le moins du monde à l'époque le fatigue désormais. A moins que ce ne soit l'âge qui commence à le rattraper. A 35 ans, il ne se considère pas vieux du tout mais c'est sûr qu'il n'a plus le même panache qu'un mec de 20 piges. Le mec n'a pas l'air de vouloir se barrer mais il est toujours un peu nerveux. "Ça fait déjà un moment qu'on est là, on devrait pas trop tarder à recevoir les résultats des analyses normalement. J'ai cru entendre tout à l'heure qu'ils commençaient à installer des douches de décontamination mais..." A vrai dire il n'en sait pas plus, c'est pas lui qui est en charge de tout ça. Lui n'est là qu'en renfort, si on peut dire. "Si les résultats reviennent négatifs, ça sera vite réglé." S'ils reviennent positifs... Il préfère ne pas en parler. Ça ne sert à rien de penser négativement avant l'heure.

Marlon rencontre beaucoup de gens lui aussi, sa profession oblige. Et lui est plutôt physionomiste mais il ne peut tout de même pas se souvenir de tout le monde. Pourtant, il est certain d'avoir déjà rencontré son interlocuteur, d'avoir parlé avec lui. Et puis le mec mentionne Tyler. "Tyler Redfield?" s'exclame-t-il en se redressant vivement. "C'est mon voisin, et un ami! Il est ici lui aussi?" Tyler dans ce genre d'environnement... ça peut vite dégénérer.

L'homme lui demande alors à chercher son ami et Marlon se lève, hochant la tête. "Oui, oui, on va aller le chercher. Le tribunal est grand mais quand même, on devrait pas trop galérer à le retrouver." A moins que Tyler ne soit sorti avant la quarantaine...
Invité
Invité
Anonymous


You can run but you can't hide [feat. Shane] Empty
Re: You can run but you can't hide [feat. Shane], le Ven 9 Nov - 18:05

Les mains de Shane se nouent. Il espère sincèrement que les résultats reviendront négatifs dans ce cas ! En attendant, il claque machinalement des dents, tout en hochant la tête. « On va croiser les doigts alors. » Dit-il simplement, tendu. Puis, il arrive tout de même à se détendre un brin quand il commence à parler de Tyler et qu’il entend le nom de famille de son employeur dans la bouche du lieutenant de police. C’est dingue comme le monde peut être petit. « Oui ! » Shane est vraiment surpris par ce qu’il apprend ensuite. « Oui, il est là. C’est lui que j’accompagnais. Je suis son garde du corps. Et j’habite chez lui, ce qui explique que vous ayez un air de déjà-vu. » Ceci semble tout expliquer et l’australien n’ira certainement pas chercher une explication plus loin. C’est dingue tout de même qu’il ressente ce besoin de se justifier de la sorte en mentionnant son rôle et son lien avec son employeur. Qu’est-ce qu’il ne ferait pas pour cacher la vérité sur son ancienne profession à un agent de police ?!

« Merci. » Se contente-t-il de dire dans un demi-sourire lorsque son interlocuteur accepte de l’aider. Si Shane avait su que Tyler le sortirait de cette panade, sans aucun doute qu’il l’aurait mentionné plus tôt. Il faudra qu’il pense à le remercier pour lui sauver autant la mise, même lorsque l’intéressé n’y est pour rien. Le brun se dirige vers la porte sans attendre l’accord du justicier et l’ouvre. Il laisse toutefois la place pour le laisser passer car au dehors on risque de ne pas être aussi cool avec lui. « Vous le connaissez depuis longtemps ? » Il demande à l’agent. Puis, il fait un signe en montrant un couloir non loin d’eux. « Lorsque je l’ai quitté tout à l’heure, il allait passer dans cette pièce, là-bas. » Il est loin d’avoir de grands talents pour trouver les gens, Shane. Il est plus doué pour coucher avec…
Marlon Ramirez
ADMIN ∎ in cuāuhtli in ocēlōtl
Marlon Ramirez
Inscrit le : 11/05/2018
Messages : 1562
Avatar : D.J. Cotrona
Date de naissance : 15/06/1983
Bloc notes :

You can run but you can't hide [feat. Shane] Tumblr_pip76b8zLQ1xplb6io2_400




You can run but you can't hide [feat. Shane] Empty
Re: You can run but you can't hide [feat. Shane], le Lun 19 Nov - 21:56

Marlon ne dirait pas qu'il a l'habitude de ce genre de situation mais contrairement au citoyen lambda, il y est préparé. Du coup, il ne se rend pas forcément compte à quel point toute cette histoire peut être anxiogène pour les autres, lui ressentant principalement l'ennui, mais il voit bien au visage et aux mouvements un peu tendus de l'homme qu'il est extrêmement nerveux. Il recentre alors la conversation sur l'ami de l'inconnu, qui s'avère n'être nul autre que Tyler. Quelque part, ça ne l'étonne même pas. Le mec le plus poissard du monde, évidemment qu'il se retrouve lui aussi coincé avec eux.

Le jeune homme est le garde du corps de Tyler, celui que son ami a mentionné quelques jours plus tôt. Et évidemment, Marlon l'a aperçu de loin donc c'est tout à fait sensé de penser que c'est pour ça que son visage lui dit quelque chose mais... Il est persuadé qu'ils se sont déjà rencontrés auparavant. Cela dit, il est incapable de se rappeler où et comment. Tant pis, ça lui reviendra plus tard, ou ça ne lui reviendra peut-être pas du tout. "Ah, le fameux garde du corps. Je pense que ça lui fait du bien, une présence à la maison, après... euh..." Il réalise alors que Tyler n'a peut-être pas parlé d'Hadès à son employé, même si ça lui paraît peu probable, et il n'a pas envie de faire de boulette. "Oui, euh, allons-y..."

Marlon suit son nouvel ami (l'ami de son ami est également son ami, non?) à l'extérieur et ils avancent dans les couloirs, là où Tyler a apparemment été vu pour la dernière fois. "Oh ça fait... A peu près deux ans, je crois. A l'époque il était encore étudiant et venait d'hériter de sa société, et moi je bossais à l'université." Longue histoire qu'il n'a pas envie de raconter, il se contentera donc des grandes lignes. Il passe alors la tête dans la nouvelle pièce et... aucun signe de Tyler. Mais Marlon a une illumination. Il se retourne alors, les sourcils haussés et la bouche grande ouverte. "Je me rappelle de toi. Je sais qui tu es," dit-il, l'air plus inquisiteur et désapprobateur qu'il ne l'est réellement. Mais du coup, il se pose une multitude de questions. Est-ce que Tyler et lui sont réellement amis ou est-ce que c'est une histoire pour embellir la vérité? Marlon a envie de croire que Tyler ne lui aurait pas menti mais... il comprendrait. C'est pas forcément facile de dire qu'on fait appel à un gigolo à son ami flic...
Invité
Invité
Anonymous


You can run but you can't hide [feat. Shane] Empty
Re: You can run but you can't hide [feat. Shane], le Mer 21 Nov - 12:24

Shane hoche la tête. La rupture avec Hadés, c’est en partie pour cela que l’homme est encore plus proche et présent pour Tyler en ce moment. « Oui, c’est pas une période facile pour lui. » Il émet une grimace. Il aimerait tellement que son ami aille mieux, mais Shane n’a beau jamais avoir été amoureux, il sait tout de même qu’une rupture est pas quelque chose dont on peut se remettre du jour au lendemain, si la relation a été sérieuse.

Mais bientôt, alors qu’ils cherchent Tyler, voilà que des paroles viennent s’entrechoquer dans les oreilles de Shane. Ses yeux s’ouvrent aussitôt très grands et il comprend qu’il est démasqué. Une peur irrationnelle s’empare de lui alors que de vieux souvenirs remontent à la surface et en quelques secondes, il fait enfin le rapprochement avec l’entrevue qu’ils avaient eu à l’époque. Quel con ! Pourquoi n’y a-t-il pas songé plus tôt ? Un dernier regard vers l’officier et l’ancien prostitué prend ses jambes à son cou dans le bâtiment. Nous l’admettrons facilement, ceci est un geste désespéré, complètement idiot et inutile étant donné le nombre d’hommes de loi présents dans les lieux qui stoppent notre australien au bout d’une dizaine de mètres seulement. A croire que le brun n’a pas toujours la lumière à tous les étages…

Quand il fait de nouveau face au lieutenant, Shane est terrifié. Il n’a aucune envie d’aller en prison et c’est vraiment ce qu’il redoute le plus, maintenant qu’il a une vie plus ou moins rangée ; parce que oui, on ne va tout de même pas se voiler la face : il n’a pas complètement arrêté ses anciennes activités, même s’il les a considérablement réduites. « Lâchez-moi ! » Tente-t-il de se défendre pour que les autres officiers le laissent tranquille. « Je ne suis plus le même homme ! J’ai un travail honorable maintenant. Je sais que j’ai fait des conneries dans le passé, mais j’avais pas le choix ! C’était ça ou crever de faim. » Ouais, bon, il y va un peu fort mais à situation désespérée, comportement désespéré… « J’vous jure que j’ai changé ! » C’est pas beau de mentir ! même si ce n’est qu’un quart de mensonge pour le coup.
Marlon Ramirez
ADMIN ∎ in cuāuhtli in ocēlōtl
Marlon Ramirez
Inscrit le : 11/05/2018
Messages : 1562
Avatar : D.J. Cotrona
Date de naissance : 15/06/1983
Bloc notes :

You can run but you can't hide [feat. Shane] Tumblr_pip76b8zLQ1xplb6io2_400




You can run but you can't hide [feat. Shane] Empty
Re: You can run but you can't hide [feat. Shane], le Dim 2 Déc - 19:10

Quand l'homme se met à courir pour tenter de s'échapper, Marlon reste sur place, l'air interdit. Il ne s'attendait pas à cette réaction, même s'il peut plus ou moins comprendre. Après tout, lui-même est impliqué dans une sombre affaire dont le dénouement reste complètement obscur pour le moment, et il est tellement anxieux qu'il en dort mal la nuit. Mais quand même, il compte aller où, le mec? Le bâtiment est toujours en quarantaine, ils sont dans un tribunal, il y a des flics et des représentants de la justice un peu partout... Il semble s'en rendre compte assez vite car il s'arrête au bout du couloir avant de lui faire face à nouveau.

Évidemment, cette petite course n'est pas passée inaperçue et quelques collègues s'approchent, suspicieux, pour voir ce qu'il se passe. "Je m'en occupe," fait-il, badge à la main, et tout ce petit monde se disperse quelques secondes plus tard. "Hé, du calme. Je vais pas t'arrêter ni rien." Même s'il le voulait, ce qui n'est pas le cas, il n'a aucune preuve matériel et n'a pas pris l'ancien gigolo en flagrant délit. Aux yeux de la loi, ce dernier ne risque quasiment rien. Et puis, pour avoir tenter d'aider une prostituée à New York, Marlon est bien conscient que très rares sont celles et ceux qui font ce métier par véritable choix. "Tyler m'a dit que t'étais dans une situation délicate avant de bosser pour lui, j'avais juste pas fait le rapprochement. Si ton nouveau job te permet de t'en sortir, tant mieux, hein, je suis content pour toi. Je veux juste pas que ça retombe sur Tyler d'une manière ou d'une autre, il a vraiment pas besoin de ça. Surtout en ce moment..." Il suffit d'un ancien mac un peu violent, de dettes non remboursées à des mecs de la pègre pour chambouler la vie déjà mouvementée de son ami. Marlon doit s'assurer que rien de tout ça n'arrivera. "Si t'as des soucis avec des gens de ton ancienne vie, faut absolument que tu me le dises, je peux aider." Est-ce seulement une bonne idée? Marlon sait pertinemment qu'il ne peut pas sauver le monde entier et que ça a tendance à se retourner contre lui quand il met le nez dans ce qui ne le regarde pas mais c'est plus fort que lui, il ne peut pas s'en empêcher, il faut qu'il vienne en aide à la veuve et à l'orphelin. Et au gigolo devenu garde du corps, apparemment.
Invité
Invité
Anonymous


You can run but you can't hide [feat. Shane] Empty
Re: You can run but you can't hide [feat. Shane], le Dim 9 Déc - 13:03

Il ne va pas l’arrêter ? C’est comme si Shane avait déjà entendu ces paroles, tout en sachant pertinemment que c’est un mensonge. Sa peur des hommes de loi est justifiée. Il a vu plus d’une collègue se faire emmener de force pour passer la nuit en garde à vue. Souvent, ça n’allait pas plus loin, et heureusement. Une amende. Tous les profits d’une semaine réduit à néant. Ils ont tellement de mal pourtant, à faire un tout petit peu de profit. Tout va dans la poche du mac, ou dans le cas de Shane, de sa directrice, comme il l’appelle. Et dans ce cas là, il faut encore rembourser le dit-mac, ce qui signifie encore une semaine de plus de perdue… Shane s’y voit encore, a l’impression que tout ceci est dans son présent, alors qu’il s’agit pourtant du passé. Il ne l’a plus revu depuis des mois, la fameuse directrice. Et quand bien même il s’adonne encore à ses activités, il le fait en son propre chef.

Il regarde Marlon, estomaqué, la peur au ventre. Que va-t-il advenir de lui ? Mais les paroles qui suivent permettent à l’australien de se détendre un peu, même s’il n’est pas complètement en confiance. Il reste un long moment sans ouvrir la bouche, ne sachant pas quoi dire, tout simplement. Le brun lui propose de l’aide mais Tyler l’a aidé, bien assez comme ça pour qu’il soit clean, maintenant, Shane. « Je… » Nouvelle pause. « Non, j’ai pas de soucis. » Il leur a dit adieu. Il ne les reverra sans doute jamais, bien qu’il aurait aimé aidé certaines de ses anciennes collègues. Non, il a juste sauvé sa peau à lui au final. « Ils ne savent pas où je suis. Ni même ma véritable identité. » Ils ne le retrouveront pas, bien qu’il ne soit pas allé bien loin. Jamais ils ne viendraient le chercher chez Tyler. Et puis, il ne leur doit plus rien. « J’leur devais pas de tunes. Enfin… J’étais pas au point de… J’ai réglé tous mes comptes avec le milieu. » Finit-il par conclure. Il n’avait jamais eu de dettes au point d’être emprisonné dans leur filet. Il devait juste donner sa part pour le logement, le couvert, enfin, tout simplement le pourcentage de 70% à sa directrice… « Ça retombera pas sur Tyler. Il n’a rien à craindre. Je m’en suis assuré. » Enfin, il l’espère en tout cas.

Il aurait bien envie de tout raconter au type, pour se soulager l’esprit mais c’est sans doute pas recommander, donc il s’abstient. Cela retomberait un jour ou l’autre sur lui, s’il le faisait. Shane s’assoit à même le sol. Un trop plein d’émotions. « Ils ne sont pas tous comme vous, les flics. » Il reprend après un petit silence, regardant le lieutenant droit dans les yeux. « J’en ai vu faire du chantage à des collègues féminines. Les obliger à coucher avec eux, sans être payé évidemment, juste pour qu’ils ne les embarquent pas. » Il ne sait même pas pourquoi il lui dit tout ça dans le fond.
Marlon Ramirez
ADMIN ∎ in cuāuhtli in ocēlōtl
Marlon Ramirez
Inscrit le : 11/05/2018
Messages : 1562
Avatar : D.J. Cotrona
Date de naissance : 15/06/1983
Bloc notes :

You can run but you can't hide [feat. Shane] Tumblr_pip76b8zLQ1xplb6io2_400




You can run but you can't hide [feat. Shane] Empty
Re: You can run but you can't hide [feat. Shane], le Sam 15 Déc - 21:08

Marlon est quelque peu rassuré. Bien sûr, il n'a aucun moyen de savoir si Shane lui dit la vérité ou non mais le jeune homme a l'air sincère, et vu son état de panique générale, ça paraît difficile au lieutenant de police de croire qu'il pourrait inventer des mensonges aussi facilement. Il finit par promettre que Tyler n'a rien à craindre, et Marlon hoche la tête pour approuver. S'il devait arriver malheur à son ami à cause de proxénètes vicieux, il s'imagine bien se transformer en espèce de John Wick latino, les traquant pour tous les buter un à un de manière très violente. Ça ferait un bon film, ça... mais il préférerait bien évidemment que rien de tout ça n'arrive.

Le jeune homme, qui semble tout d'un coup au bout du rouleau, se laisse tomber au sol et Marlon l'observe, les sourcils hauts sur son front. Il ne sait pas trop comment réagir. Est-ce qu'il lui faut demander une assistance médicale? Mais non, il semblerait que l'ancien gigolo ait juste besoin de vider son sac. "Non, ils sont pas tous comme moi," répète-t-il, ne pouvant qu'être d'accord avec cette affirmation avant de grimacer devant ce qui suit. "Je vais certainement pas défendre ces connards ni même tenter de minimiser ce qu'ils font mais... J'espère ne pas me tromper en disant qu'ils sont une minorité. Une minorité terrible, certes, mais ce n'est pas l'image que j'ai de la police." Marlon ne lui en voudrait pas si c'était l'image qu'il en avait, lui. Après tout, quand on subit l'oppression des membres d'un groupe suffisamment longtemps, on finit par penser que tout le monde est fait du même bois. Il est bien placé pour le savoir, ayant lui-même placé tous ses collègues dans le même panier après avoir quitté la police momentanément il y a un peu plus de deux ans maintenant.

Il finit par imiter son acolyte, s'asseyant à même le sol avec un long soupir. "Les hommes sont des porcs. Pas tous, bien sûr, mais suffisamment pour que ce soit un fléau pour les femmes. Et malheureusement, même si on est censé être des exemples de vertu et de bonté, les flics sont pas souvent bien mieux que les autres à ce niveau-là." Il ne sait pas ce qu'il pourrait faire pour que ça change. Sûrement pas grand chose, mais peut-être qu'essayer au lieu de baisser les bras, fataliste, ou même détourner le regard parfois... ça pourrait peut-être faire un peu évoluer les choses. "En tout cas, je suis content que tu t'en sois sorti," fait-il en secouant la tête tristement. Même si les hommes sont un peu moins à plaindre que les femmes dans ce milieu, c'est tout de même quelque chose qu'il n'aurait pas supporté de vivre. "Et euh... Ne t'en fais pas, j'en parlerais à personne." Shane mérite de se refaire une nouvelle vie sans avoir à être jugé par les gens super friqués et conservateurs de leur quartier de riches. Il ne dira rien à Seb non plus, par respect pour le jeune homme.
Invité
Invité
Anonymous


You can run but you can't hide [feat. Shane] Empty
Re: You can run but you can't hide [feat. Shane], le Ven 21 Déc - 17:53

Shane écoute le lieutenant. Il ne sait pas vraiment s’il approuve ou désapprouve ses paroles. Il a envie de le croire, de faire confiance au jugement de son interlocuteur, même si c’est difficile avec ce dont il a lui-même été victime, ou témoin. Ils se retrouvent assis, face l’un à l’autre désormais. « J’espère aussi. » Shane est tout de même assez intelligent pour savoir que chaque individu est différent et que toute une profession n’est ni toute blanche, ni toute noire. « Ouais, ça c’est sûr ! » Même lui, c’est un porc parfois. Il n’en a pas spécialement conscience et surtout, ne le fait pas exprès mais il lui arrive de faire du mal aux femmes, en refusant certaines choses, ou bien lorsqu’il profitait de leur argent. « Merci. » Cela semble conclure leur petit tête à tête improvisé et surtout remettre de l’ordre dans les idées de l’australien ; assez pour qu’il se relève enfin et tende la main au lieutenant.

« On se remet à sa recherche ? » C’est sans doute ce qu’ils ont de mieux à faire, et de plus productif. Mais alors qu’ils recommencent à arpenter les couloirs, Shane remarque un peu d’agitation et bientôt, un homme de la sécurité vient s’adresser, sans doute plus à l’agent qu’à lui. « On lève la quarantaine. C’est plus nécessaire. » Il n’explique pas pourquoi, pas comment et il retourne aussitôt sur ses pas. Il doit avoir plus important à faire. Les personnes retenues là semblent vouloir se presser vers la sortie, et Shane en meurt d’envie également. Ainsi, il s’apprêtait à dire au lieutenant qu’il allait attendre Tyler dehors lorsqu’un abruti lui fonce dessus, le bousculant. L’abruti en question est menotté et Shane se demande aussitôt où est-ce qu’il pense aller comme ça. « ATTRAPEZ-LE ! » Hurle un agent à l’autre bout de la pièce, visiblement à bout de souffle. Mais Shane, évidemment, ne bouge pas d’un pouce, se contentant d’être passif face à la situation.
Marlon Ramirez
ADMIN ∎ in cuāuhtli in ocēlōtl
Marlon Ramirez
Inscrit le : 11/05/2018
Messages : 1562
Avatar : D.J. Cotrona
Date de naissance : 15/06/1983
Bloc notes :

You can run but you can't hide [feat. Shane] Tumblr_pip76b8zLQ1xplb6io2_400




You can run but you can't hide [feat. Shane] Empty
Re: You can run but you can't hide [feat. Shane], le Jeu 17 Jan - 10:45

Après un bref mais intense moment de panique dans lequel Shane tente de s'enfuir, il semblerait bien que Marlon parvienne, avec quelques paroles bien senties, à le calmer et à le rassurer quant à ses intentions. Il ne compte ni l'arrêter, ni l'afficher sur la place publique, loin de là.

Ils sont sur le point de repartir à la recherche de leur ami en commun, s'engouffrant dans le couloir le plus proche, où Shane pense avoir vu Tyler pour la dernière fois, quand on leur annonce que la quarantaine a été levée. "Bonne nouvelle!" s'enthousiasme-t-il avec le sourire aux lèvres. Certes, ça fait des heures qu'ils sont enfermés dans le tribunal mais c'est toujours moins long que ce qu'il ne craignait. Les analyses sont très certainement revenues négatives. Même pas besoin de douche de décontamination!

Le collègue retourne à ses activités sans plus attendre quand un homme force un chemin dans la foule de gens qui se dirigent vers la sortie, bousculant Shane au passage. "Hey!" s'exclame Marlon, les sourcils froncés. Ce n'est que lorsqu'un agent crie de l'arrêter que le lieutenant remarque les menottes aux poignets de la brute. Il n'y a qu'un abruti pour penser qu'il peut profiter de la situation pour s'évader d'un tribunal, les mains entravées comme ça. Ni une, ni deux, Marlon se jette à la poursuite de l'homme et il ne s'écoule pas plus de dix secondes avant qu'il ne le rattrape et le plaque au sol. Son homme, ex-rugbyman de carrière, serait fier de lui. "Arrête de gigoter," gronde-t-il, gardant l'homme au sol malgré les insultes et les menaces. Les collègues arrivent rapidement à la rescousse et prennent l'homme en charge. La foule qui s'était attroupé pour regarder commence à nouveau à se dissiper, et Marlon hoche la tête en direction de Shane, soudainement gêné sans trop savoir pourquoi. "Je crois que c'est bon..."
Invité
Invité
Anonymous


You can run but you can't hide [feat. Shane] Empty
Re: You can run but you can't hide [feat. Shane], le Lun 28 Jan - 8:30

Shane assiste à toute la scène et cela procure comme un regard neuf sur cet agent. Il y a encore quelques heures, il en aurait eu peur mais pour la première fois de sa vie, il ressent comme un élan d’envie à regarder cet homme plaquer l’autre au sol. Lui qui préfère à la base largement les femmes, se sent assez gêné dès qu’il se rend compte de ses pensées, du fait qu’il vient de trouver un homme séduisant sans avoir besoin d’être payé, et l’envie de quitter cet endroit s’accroit considérablement. Qu’est-ce qui me prend ! se dit-il. Il répond d’un sourire poli à son interlocuteur mais le cœur n’y est pas. C’est alors qu’il est comme sauvé par le gong par son téléphone qui vibre dans sa poche. Il le regarde et en un instant, il se sent un peu plus en sécurité, libéré. « C’est Tyler. Il m’attend à la voiture. » Il relève la tête vers son ‘ami’ de quelques heures. « Je lui passe le bonjour de ta part ?! » C’est plus une supposition qu’une véritable question. Un dernier sourire et il lui tend la main pour dire au revoir. Dès qu’il peut, il tourne les talons pour rejoindre Tyler, un soupir de soulagement lorsqu’il quitte les portes du tribunal, lieu qu’il n’arrivera jamais à apprécier.

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé


You can run but you can't hide [feat. Shane] Empty
Re: You can run but you can't hide [feat. Shane], le

You can run but you can't hide [feat. Shane]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2019-