AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

does it hurt ? (lloyd)


Presley Montesano
femme à l'amer
avatar
Inscrit le : 12/09/2018
Messages : 293
Avatar : Lily Collins.
Crédits : anesidora (avatar) ; collinsgifs (gif)
Date de naissance : 15/02/1989
Mes rps :
╸DISPONIBLE╺

alistaire #4aloïszeuselijah (event halloween)


terminés : lloyd #1 ; alistaire #1 ; alistaire #2 ; alistaire #3.
abandonnés : lloyd #2 ;

Bloc notes :




does it hurt ? (lloyd), le Sam 22 Sep - 0:16

Terrible série, putain d’vie. Travailler aux urgences n’est pas tous les jours, d’un grand repos. On parle souvent du reflet de la société, comme un regard sur le monde qui t’entoure. Une véritable claque quand tu vois toute la misère sociale. Elle encaisse, Presley. Jour après jour. Patient après patient. Le soin est une vocation, comme un appel. C’est ta mission, ce pourquoi tu es fait. Tu ne le sens pas, tu le sais, c’est viscéral. Pris aux tripes, tu réfléchis plus et tu agis, pour le bien de ton prochain. Tout simplement.

Pour cette dernière journée de cette longue série, Presley se trouve dans le secteur de traumatologie. L’ambulatoire, comme tout le monde l’appelle. Un secteur plus léger que les autre et ça lui fait du bien pour terminer. Il y a déjà pas mal de patients dans le secteur, les boxes d’examens ne sont pas encore tous pleins, ça ne saurait tarder. Alors qu’elle ajuste sa blouse, elle regarde le tableau d’un air songeur. Le prochain patient qu’elle doit examiner est un jeune homme de vingt-ans se présentant aux urgences chute de son skateboard, multiples plaies jambes gauche. Elle hoche la tête un instant, il doit avoir mal, ce garçon. Lloyd Haslam, plus précisément. Elle vérifie l’antalgie que le senior a prescrit auparavant, il a eu ce qu’il fallait. Il faudra sûrement suturer, elle verra bien sur place. Sur le chemin, elle croise l’infirmière du secteur qui lui précise que le plan de suture est prêt, que si elle a besoin, elle n’a juste qu’à l’appeler. Elle la remercie avec un large sourire et frappe à la porte avant d’entrer. « Bonjour Monsieur Haslam. » dit-elle, après avoir refermé la porte. Elle s’approche du jeune homme, s’asseyant sur la chaise à roulette, elle fait face au patient, au bout du brancard. « Je suis Presley, l’interne qui va s’occuper de vous cette après-midi. » dit-elle, alors qu’elle lève le regard vers lui. Il est plutôt mignon à regarder, bien qu’elle se garde bien d’avoir ce genre de pensées. Ce n’est pas orthodoxe de penser cela d’un patient. « Racontez-moi un peu ce qu'il s'est passé. » susure-t-elle alors qu'elle s'est approché de la hanche gauche du jeune homme, posant ses yeux sur sa cuisse dénudée. Effectivement, il ne s'est pas loupé le pauvre.

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄



i am not afraid anymore, ready to face this, dying to taste this, sick sweet warmth. i am not ashamed anymore and touch me like you nerver, wrawling underneath my skin. devil underneath your grin, sweet thing.
Lloyd Haslam
CARPE THAT FUCKING DIEM
avatar
Inscrit le : 19/09/2018
Messages : 238
Avatar : Dacre Montgomery
Crédits : delusion angel
Date de naissance : 02/03/1998
Mes rps : (6/3) ~ ScarMelissaPresleyNoraKevinElijah

Bloc notes :




Re: does it hurt ? (lloyd), le Sam 22 Sep - 11:21


J'me suis bien ramassé. J'vais pas faire le gars, quand tu tombes en déballant une pente à toute vitesse, la chute fait très mal. Tu prends un coup dans ta dignité aussi, surtout que t'as ton mate derrière qui filme toute la scène pour ta prochaine vidéo de skate. J'ai tout fait pour pas m'ramener à l'hosto, mais mon pote m'a fait comprendre que j'perdais trop de sang.

Fait chier, je déteste les hôpitaux. J'crois que c'est ma plus grosse peur: La mort. Parfois, j'suis seul dans le noir, et j'tente de m'imaginer le néant, sauf que par définition, y'a rien dans le néant, et du coup, j'commence à ventiler et partir en couilles. J'me montre pas très patient alors qu'on m'fait attendre dans un box. Finalement, quelqu'un s'ramène pour moi, une jeune femme, brune aux yeux noisettes. « Bonjour Presley. » que j'réponds dans un sourire amusée repensant que c'est elle qui va ''s'occuper de moi aujourd'hui''. J'jauge directement son regard, on dit qu'ils sont les reflets de l'âme, et j'y crois sincèrement. On peut exprimer beaucoup de choses par nos yeux, des choses qu'on oserait pas dire ou exprimer autrement. « J'ai dévalé une pente avec mon skate, à toute vitesse. Sauf que j'avais pas assez d'appuie sur les jambes. » Pas besoin de raconter la suite, ma cuisse parle pour moi. Je la laisse regarder les dégâts. J'sais pas trop, finalement, j'ai envie que ça s'éternise. « Je vais passer pour le gars le plus lourdingue de la terre, mais vous aidez pas vraiment à décrédibiliser le fantasme de l’infirmière. » J'vais pas m'en plaindre. J'aurais pu tomber sur l'gars qui a encore de la sauce aigre doux sur les mains que j'avais capté un peu plus loin tout à l'heure.
Presley Montesano
femme à l'amer
avatar
Inscrit le : 12/09/2018
Messages : 293
Avatar : Lily Collins.
Crédits : anesidora (avatar) ; collinsgifs (gif)
Date de naissance : 15/02/1989
Mes rps :
╸DISPONIBLE╺

alistaire #4aloïszeuselijah (event halloween)


terminés : lloyd #1 ; alistaire #1 ; alistaire #2 ; alistaire #3.
abandonnés : lloyd #2 ;

Bloc notes :




Re: does it hurt ? (lloyd), le Sam 22 Sep - 13:13

Encore un petit effort, Presley, plus que quelques heures, songe-t-elle, en regardant l’heure sur son smartphone, dans le bureau central. En attendant, le prochain patient l’attend. Ce jeune homme tombé de son skateboard, la vingtaine. Ils ne sont pas prudents, ces jeunes d’aujourd’hui. Finalement, c’est sans doute ça qui les excitent : le fait de toujours vouloir aller plus loin, jusqu’à l’instant ultime où ça dérape. Lui, c’est de sa planche qu’il a dérapé. Elle se dit qu’elle pense comme une vieille en secouant la tête, qu’elle a besoin de sortir pour se changer les idées. C’est urgent, elle devrait se faire prescrire une bonne cuite, ça lui remettrait sûrement les idées en place. Elle se jure d’appeler une amie en sortant de l’hôpital, son frère lui pardonnera. Elle en est certaine.

Une fois la porte fermée, elle se retrouve face au patient, prénommé Lloyd. Elle se présente à lui, s’asseyant et s’approchant de la jambe tuméfiée. Ce n’est pas très beau à voir, pas gore non plus. Elle a vu bien pire. Elle écoute l’anamnèse de l’incident, décrit par le jeune homme. Elle hoche la tête, le regard toujours posé sur la cuisse. « Je comprends. » dit-elle, en enfilant une paire de gants non stériles. « Heureusement que vous portiez un jean, cela aurait pu être pire que ça. » Elle lève enfin les yeux vers lui, croisant son regard. Elle esquisse même un léger sourire. Elle attrape un paquet de compresses imbibé de sérum et se penche sur la cuisse. « Je vais… » Coupée dans son élan, elle était loin d’imaginer ce qu’il allait lui sortir. Elle se fige un instant. La drague facile, pourtant, elle sent ses joues rosirent légèrement. Elle n’a pas l’habitude des compliments, Presley. Très longtemps qu’elle lance des bourrasques à des garçons, pas l’temps pour ça, bien qu’elle en ait l’envie. Un petit rire nerveux s’échappe de ses lèvres. « Je vois que l’antalgie a bien fonctionné sur vous. Un peu trop même. » Elle pose une compresse sur la première plaie, s’attelant à la détersion de cette dernière. « Surtout, n’hésitez pas à me dire si je vous fais mal. Je vais d’abord nettoyer, ensuite, je vous ferais une anesthésie locale avant de recoudre. D’accord ? » dit-elle, son attention rivée sur sa tâche. Elle n’ose plus le regarder, perturbée par ses dires. Elle fait tout pour cacher son malaise. Elle reste professionnelle, droite dans ses bottes, solide comme un roc.

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄



i am not afraid anymore, ready to face this, dying to taste this, sick sweet warmth. i am not ashamed anymore and touch me like you nerver, wrawling underneath my skin. devil underneath your grin, sweet thing.
Lloyd Haslam
CARPE THAT FUCKING DIEM
avatar
Inscrit le : 19/09/2018
Messages : 238
Avatar : Dacre Montgomery
Crédits : delusion angel
Date de naissance : 02/03/1998
Mes rps : (6/3) ~ ScarMelissaPresleyNoraKevinElijah

Bloc notes :




Re: does it hurt ? (lloyd), le Sam 22 Sep - 14:05


J'hoche simplement la tête en détaillant son visage. Sûrement, ça aurait pu être pire, ça l'a déjà été. Mais c'est pas grand chose à côté de ce que le skate peut procurer. Ce sentiment de liberté, la brise du vent à contre sens qui te fait sentir vraiment vivant. Cette impression que ton cœur s'tourne et s'retourne quand tu descends une pente à grande vitesse. J'veux bien me rétamer encore milles fois comme ça si c'est c'qui me faut pour me sentir vivant. J'ressens son malaise après ma remarque sur son joli minois. C'est drôle, j'm'imaginais pas réussir à l'intimider aussi facilement. Il y a quelque chose d'attendrissant dans tout ça. C'est mignon, innocent. Elle tente une remarque pour pas avoir l'air totalement décontenancée. J'décide de me faire discret, j'ai pas envie que la discussion devienne pénible pour nous deux, que le malaise s'installe trop.

« Faîtes tout ce que vous voulez. »  J'prends un certain temps pour capter le double sens de ma phrase. C'était plutôt destiné à lui faire comprendre que j'allais pas interférer avec son boulot, mais avec ma petite remarque d'avant, j'suppose que ça prenait un tout autre sens. Je la regarde panser ma plaie, grinçant des dents quand ça piquait trop, mais j'me refusais de me plaindre sur ma douleur, il y a bien pire que moi aussi. « Vous avez déjà vu un gars mort ?  » Question plutôt rhétorique, c'est sûr que oui. J'veux comprendre comment on réussit à relativiser la mort au point de l'affronter tous les jours. Moi, j'suis plutôt de ceux qui en font tout une maladie.
Presley Montesano
femme à l'amer
avatar
Inscrit le : 12/09/2018
Messages : 293
Avatar : Lily Collins.
Crédits : anesidora (avatar) ; collinsgifs (gif)
Date de naissance : 15/02/1989
Mes rps :
╸DISPONIBLE╺

alistaire #4aloïszeuselijah (event halloween)


terminés : lloyd #1 ; alistaire #1 ; alistaire #2 ; alistaire #3.
abandonnés : lloyd #2 ;

Bloc notes :




Re: does it hurt ? (lloyd), le Mar 25 Sep - 14:14

La future médecin, à peine entrer dans le box d’examen, se laisse avoir par un jeune homme de presque dix ans de moins qu’elle. Pas de sa faute, elle ne s’attendais pas à ce qu’il la complimente. Si prise dans son quotidien, elle ne se laisse plus bercer par les plaisirs de la chair, l’émoi des sentiments. Face à ce jeune inconnu, elle se sent cruche, complètement désemparée. Elle fait tout pour le cacher, il reste silencieux. Étonnamment silencieux, d’ailleurs. Il semble ne pas avoir sa langue dans sa poche. D’un sens, elle profite de ce répit pour se concentrer de nouveau sur ses mains qui s’appliquent à panser ses plaies, autant ne pas le blesser davantage.

Presley le prévient de ce qu’elle va faire, à savoir la détersion des plaies et de recoudre par la suite. Faire tout ce qu’elle veut ? Bizarrement, elle ne relève pas, se contentant de simplement lever ses yeux de chats vers Lloyd. Elle capture son regard un instant, fugace. Se défroisserait-elle un peu ? Presque aussitôt, se replonge dans son travail. Elle l’entend quelque peu serrer les dents à des moments, elle vient de terminer. Ses mains quittent la peau pour préparer les seringues d’anesthésiant, trois pour les trois plaies. Alors qu’elle purge la seconde, il vient crever le silence dans la pièce. Elle se fige en entendant la question, pour le moins étonnante. Quelle tournure étrange prend la conversation ? Autant de sérieux tout d’un coup. Elle reprend son geste. « Bien sûre, c’est une facette de la vie à laquelle vous êtes confronter quand vous voulez devenir médecin. » dit-elle, en décapuchonnant l'aiguille avant de poser le tout sur le champ stérile. La jolie brune lève la tête vers Lloyd, cherchant une nouvelle fois son regard. « Pourquoi cette question ? » dit-elle, d’un ton interrogateur. « Avez-vous des craintes ? » pose-t-elle, se voulant emphatique. « Vous savez, je ne suis pas que présente pour recoudre vos plaies, je peux répondre à certaines de vos interrogations. » Oui, elle est en train d’établir une relation de soin, ce pourquoi elle a choisi ce métier. Apaiser l’esprit humain, calmer des angoisses et des peurs en ce qui concerne demain. Après, seul lui a le pouvoir de s’ouvrir et proposer la main qu’elle lui tend. Presley a stoppé tout geste technique pour se tourner vers son jeune patient, posture d’écoute. Esprit à esprit, elle est prête à trouver les mots justes s’il en a besoin.

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄



i am not afraid anymore, ready to face this, dying to taste this, sick sweet warmth. i am not ashamed anymore and touch me like you nerver, wrawling underneath my skin. devil underneath your grin, sweet thing.
Lloyd Haslam
CARPE THAT FUCKING DIEM
avatar
Inscrit le : 19/09/2018
Messages : 238
Avatar : Dacre Montgomery
Crédits : delusion angel
Date de naissance : 02/03/1998
Mes rps : (6/3) ~ ScarMelissaPresleyNoraKevinElijah

Bloc notes :




Re: does it hurt ? (lloyd), le Mer 26 Sep - 3:28


Sursaut d'orgueil. Le temps d'un regard, je mesure l'éventail des possibles. Toutes les pensées qui me viennent sont des plus agréables. Tentation charnelle, cerveau stimulé. Je n'attendais qu'un signe, un seul. La flamme ravivée, je me redresse quelque peu. La douleur me semble surmontable, le jeu en vaut la chandelle.

Je suis sorti de mon état second par cette discussion sérieuse, beaucoup trop sérieuse. Mon regard cherche à capter plus souvent le sien, pour la défier de tenir plus longtemps, voir de quoi elle est capable. « C'est pas trop ça. Simplement, j'ai toujours trouvé les hôpitaux très sinistres, et même si c'est égoïste, je fais tout pour occulter cette partie là de la vie. » J'y arrive un peu trop bien même. Chaque retour à l'hôpital, c'est un peu comme une piqûre de rappel. Un retour à une réalité universelle, incontestable. Une injustice qui se répare jamais: Une vie fauchée.  « Comment vous faîtes pour oublier la mort une fois votre blouson rangé ?  » Je marque une pause avant de partager une confidence, dans un sourire complice et charmeur. « Le moyen le plus efficace que j'ai trouvé moi, c'est la baise.  » que je dis sur le ton de la plaisanterie sans aucune hésitation dans ma voix, le sexe fait pas vraiment parti de mes sujets tabous, ça fait parti intégrante de la vie. Ça rend vivant. Plus que vivant. Je profite de ma délicieuse digression que je sais totalement intéressé pour détailler le visage de Presley, capturer la moindre de ses réactions. Collecter des infos en somme, recoller les morceaux du puzzle.
Presley Montesano
femme à l'amer
avatar
Inscrit le : 12/09/2018
Messages : 293
Avatar : Lily Collins.
Crédits : anesidora (avatar) ; collinsgifs (gif)
Date de naissance : 15/02/1989
Mes rps :
╸DISPONIBLE╺

alistaire #4aloïszeuselijah (event halloween)


terminés : lloyd #1 ; alistaire #1 ; alistaire #2 ; alistaire #3.
abandonnés : lloyd #2 ;

Bloc notes :




Re: does it hurt ? (lloyd), le Mer 26 Sep - 14:41

Les iris capturés, l’attention concentré vers lui. Il a l’œil malicieux, Presley n’a pas de mal à imaginer son imagination qui semble débordante. Pourtant, elle tient le regard, se livre une joute silencieuse. Du mal à commencer la suture, il semble déterminer à la déstabiliser. Elle se promet de tenir bon.

Presley entraperçoit, entre les mots, une peur. Cette peur dévorante que peut provoquer la fin d’une vie, l’extinction de soi. La conversation, qui se voulait légère, semble prendre un ton plus sérieux. Presley lui tend implicitement la main, qu’il ne prend que partiellement. Elle écoute attentivement son ressenti. De son point de vue, les hôpitaux ne sont pas sinistres. Il peut se passer de très belles histoires ici, malgré ce que les gens peuvent penser. Elle en aurait pas mal à lui raconter d’ailleurs, en d’autres circonstances peut-être. Elle ne dit rien, le laissant dérouler le fond de sa pensée. Oublier la mort en passant au vestiaire ? S’il savait… Elle sent son cœur se pincer un court instant. « A titre personnel, la mort me suit jusque chez moi. » dit-elle, capturant le regard de Lloyd. « Je ne l’oublie pas, bien au contraire,  j’ai juste appris à vivre avec elle. » Sa propre mort, elle en a fait l’tour, elle est bien au clair. La seule qu’elle ne peut accepter est celle de son frère. Très vite, toutes ces images s’effacent par ce qu’il lui dit. La baise. C’est cru. Son sourire ne la laisse pas forcément indifférente, qui pourrais l’être devant ce sourire en coin ? Elle se mord presque imperceptiblement la lèvre inférieure. Le sexe en soi, ne dérange pas Presley, son métier a levé les barrières du tabou. C’est plutôt sa propre sexualité qui en est un, il la pousse doucement vers le piège tendu. Dans un élan d’audace, elle le fixe du regard, haussant un sourcil. « Vous savez, depuis le Moyen-Âge, beaucoup de cultures occidentales ont qualifié l’orgasme de "petite mort". Encore aujourd’hui, ce terme est répandu. » dit-elle, hochant la tête. « Intéressant que vous aillez si peur de la mort alors que vous en expérimentiez une infime partie sans vraiment le savoir. » Pause. « Toujours aussi peur ? » chuchota-t-elle en se pencher légèrement vers lui, avant d’enfiler ses gants stériles. Pousser dans son propre piège, le garçon. Elle commence à suturer la première plaie, rompant le contact visuel. C’est bien beau tout ça mais il faut quand même refermer. Là, il peut commencer à entrevoir un Presley joueuse, qui se déride quelque peu. Pour son plus grand plaisir, imagine-t-elle. Elle aura tout le loisir plus tard de se poser des questions.

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄



i am not afraid anymore, ready to face this, dying to taste this, sick sweet warmth. i am not ashamed anymore and touch me like you nerver, wrawling underneath my skin. devil underneath your grin, sweet thing.
Lloyd Haslam
CARPE THAT FUCKING DIEM
avatar
Inscrit le : 19/09/2018
Messages : 238
Avatar : Dacre Montgomery
Crédits : delusion angel
Date de naissance : 02/03/1998
Mes rps : (6/3) ~ ScarMelissaPresleyNoraKevinElijah

Bloc notes :




Re: does it hurt ? (lloyd), le Mer 26 Sep - 15:24


Ramener la mort chez soi. J'peux pas m'empêcher de voir ça comme une espèce de malédiction. Et ça l'est sûrement. Y'a une différence entre porter le sceau de la mort dans son quotidien et l'affronter tous les jours. Je garde de le dire, mais je trouve tout ça très courageux. Arrêter de penser à soi pour penser aux autres. Accepter de passer au second plan pour prolonger aux mieux la vie de certains. Au fond, c'est sûrement vain et tout est dénoué d'sens. Mais c'est tout ce qu'on a. Alors on s'bat pour un peu plus de temps. « Et vous vous débranchez jamais ?  » Mettre le cerveau de côté, arrête de penser, de réfléchir. Se laisser corrompre par ses instincts primaires. Se laisser aller, complètement.

J'ressens l'audace jusqu'au bout des mes doigts. En total contradiction avec cette discussion sérieuse qui aboutira à une conclusion de toute façon stérile, il y a ce jeu. Cette curiosité qui m'envahit l'esprit, m'retourne le cœur. Les questions se bousculent dans ma tête. J'me demande jusqu'où elle peut aller, qu'elles sont ses limites. J'imagine même le goût de ses lèvres, l'odeur de son parfum, tout en sachant qu'en jouant bien, il m'serait peut être possible de le découvrir. J'trouve son analogie entre l'orgasme et une petite mort très amusante. « D'une certaine manière, on expérimente tous un peu la mort chaque jour. » Certains de manière plus frontale que d'autres. C'est comme ça, c'est une composante essentielle de notre vie. Tantôt un frein, tantôt une train lancé à toute vitesse. C'est parfois elle qui nous rappelle qu'on est vivants. «  Et ça me fait pas peur de mourir avec vous. » La surenchère comme simple réponse, signe qu'elle m'a fait vacillé, le temps de quelques instants. Au moins, j'dégage la balle dans son camp, et j'reprends les devants.

J'en oublie les gestes médicaux. En y regardant de plus près, j'découvre une Presley chirurgicale. Le soin qu'elle apporte sur chaque mouvement m'impressionne autant que ça m'effraye. Avoir un tel contrôle sur sa vie, ça me semble un peu malsain.
Presley Montesano
femme à l'amer
avatar
Inscrit le : 12/09/2018
Messages : 293
Avatar : Lily Collins.
Crédits : anesidora (avatar) ; collinsgifs (gif)
Date de naissance : 15/02/1989
Mes rps :
╸DISPONIBLE╺

alistaire #4aloïszeuselijah (event halloween)


terminés : lloyd #1 ; alistaire #1 ; alistaire #2 ; alistaire #3.
abandonnés : lloyd #2 ;

Bloc notes :




Re: does it hurt ? (lloyd), le Mer 26 Sep - 16:23

Ce fameux Lloyd ne sait pas toute l’histoire. Il ignore tout de la personne la plus chère dans la vie de Presley a une épée de Damoclès au-dessus de lui, qu’elle en souffre chaque jour. S’oublier pour mieux profiter de l’autre, l’aider à chaque instant de sa vie. C’est peut-être ça, le véritable problème de Presley : trop d’temps pour les autres et pas assez pour soi. Débrancher ? A quoi bon ? Son quotidien est rythmé par cela depuis des années, les habitudes sont tenaces. « Quel intérêt ? » dit-elle, doucement. « J’ai pas forcément l’temps pour ça. » Que de mauvaise foi. Le temps se trouve toujours. Elle en aurait si elle laissait un peu son frère vivre sans l’étouffer. Chacun se sentirait mieux, surtout Presley.

Il est bien rare de croiser la Presley audacieuse, pleine de malice. Celle qui teste un peu ses propres limites, qui ne recule devant rien. Pas même à un jeu un peu dangereux auquel elle ne connaît pas forcément les règles. Ses yeux croisent ceux sombres de son patient, tout en lui transpire la luxure et l’allégresse. Presley s’y perd doucement, lentement. La question est surtout : est-ce qu’elle y succombera ? Pas un instant elle envisage de céder. Loin d’être une femme facile, elle s’imagine bien différente de toutes celles qui passent entre les draps du jeune homme. Elle veut clairement être désirée jusqu’à en perdre la raison. Elle est bien loin de penser qu’elle est déjà l’objet de certaines convoitises. « Pas forcément chaque jour mais j’imagine qu’un rappel ne fait pas d’mal. » dit-elle, esquissant un léger sourire. L’instant d’après, tout est dit. L’intention est clairement révélée. Elle inspire doucement, prenant le temps de laisser quelques sensations envahir son corps. C’est très loin de lui ressembler de se perdre ainsi, avec un parfait inconnu, qui plus est bien plus jeune que lui. Il pourrait être son frère ! Elle ne lâche pas l’regard. « Qui vous dit que je n’ai pas quelqu’un dans ma vie ? » esquive-t-elle, maline. Elle gagne du temps, le fait croire qu’il est proche du but alors qu’il est si loin.

Elle a alors repris les soins, injectant l’anesthésie et commençant à suturer. Ses gestes sont d’une dextérité captivante, d’une précision chirurgicale. « Je sens votre regard, Lloyd. » Elle se garde bien de dire que ça la perturbe quelque peu, mais elle n’en fit rien. Concentrée, elle se pince doucement les lèvres. Première boucle. Serrer. Deuxième boucle. Serrer encore. Couper. Recommencer. Elle se dicte presque la routine dans la tête, comme un mantra pour se couper du regard de ce déstabilisant garçon.

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄



i am not afraid anymore, ready to face this, dying to taste this, sick sweet warmth. i am not ashamed anymore and touch me like you nerver, wrawling underneath my skin. devil underneath your grin, sweet thing.
Lloyd Haslam
CARPE THAT FUCKING DIEM
avatar
Inscrit le : 19/09/2018
Messages : 238
Avatar : Dacre Montgomery
Crédits : delusion angel
Date de naissance : 02/03/1998
Mes rps : (6/3) ~ ScarMelissaPresleyNoraKevinElijah

Bloc notes :




Re: does it hurt ? (lloyd), le Mer 26 Sep - 17:08


Chercher de l'intérêt à tout. Optimiser son temps, le rendre utile pour les autres. Elle vit à 100 km à l'heure Presley. Sa route elle est toute tracée, c'est tout droit, ça dévie pas. Le sens du devoir, le serment d’Hippocrate. Une assurance terrible dans son travail, une timidité extrême en dehors, elle est scindée en deux. Deux parties distinctes, l'une qui prend plus de place que l'autre. Au jeu du pile ou face, elle a décidé de jouer avec deux côtés piles. « Il est sûr qu'un jour, vous n'aurez plus le temps pour ça.  » Et pour cause, le temps fait ses ravages sur tout le monde. Il n'épargne personne et continue sa course inexorable. Infinie.

Livré à moi-même, c'est ce que j'étais. Prendre du recul pour sauter beaucoup trop loin, j'm'étais fait avoir par mon propre jeu. Ce qui n'était encore que de délicieux sous-entendus deviennent une sollicitation réelle. Sincère également. « Si c'est le cas, vous pouvez l'inviter. Je ne suis pas contre de nouvelles expériences. » que je plaisante. Une façon de me dissocier de mon trop plein d'entrain. La tactique ? Adopter un air plus détaché. Paraître intéressé tout en ayant l'air un peu désintéressé. Un vrai exercice de funambule. « Mais bon, il semblerait que vous n'ayez pas le temps pour ça de toute façon, n'est-ce pas ? » Le plaisir éphémère de la chair. C'est dénué d'intérêt, ça sert rien, c'est qu'une simple résultante de notre instinct animale. Satisfait de ma joute, le rictus fier est perceptible sur mon visage.

Elle notifie sentir mon regard se poser sur elle. Je ne relève pas, absorber par la dextérité de ses doigts. Un peu espiègle, je les imagine être très compétents dans d'autres situations plus personnelles.  
Presley Montesano
femme à l'amer
avatar
Inscrit le : 12/09/2018
Messages : 293
Avatar : Lily Collins.
Crédits : anesidora (avatar) ; collinsgifs (gif)
Date de naissance : 15/02/1989
Mes rps :
╸DISPONIBLE╺

alistaire #4aloïszeuselijah (event halloween)


terminés : lloyd #1 ; alistaire #1 ; alistaire #2 ; alistaire #3.
abandonnés : lloyd #2 ;

Bloc notes :




Re: does it hurt ? (lloyd), le Mer 26 Sep - 21:58

Presley, ce délicat morceau de féminité, mise au silence par cet inconnu. Plus l’temps pour ça ? A vrai dire, elle n’avait jamais pris le temps d’y penser. Chaque seconde défile à une vitesse qu’on juge souvent trop rapide. Révolu, chaque instant ne reviendra plus. La tasse brisée ne se reformera plus jamais, comme une de ses séries préférées aime l’imager. Elle ne relève pas ce qu’il vient de lui dire, preuve implicite qu’il a entièrement raison. Trop fière pour le reconnaître, bien évidemment. Elle se contente d’hausser les épaules, passant rapidement à autre chose.

Le brun venait d’avouer. Il la voulait entre ses draps, s’abandonner à la volupté pendant qu’il en était encore possible. Il n’avait pas l’air de rire, rien que son regard en disait long. Pousser dans ses propres retranchements, Lloyd semblait alors reprendre le contrôle. Un combat sans relâche, le premier qui craquera. Ni l’un ni l’autre semble vouloir lâcher l’affaire. Presley avance alors qu’elle partage sa vie, ce qui aurait pu être possible. Il ne se démonte pas, bien au contraire, il sous-entend alors qu’un plan à trois ne le dérangerait pas. Elle hausse un sourcil, le laissant continuer. La remarque suivante la ferait presque rire. Encore une fois, il semble qu’elle ait la parade. Elle se tourne vers lui, ne décrochant plus son regard du sien alors. « Si je n’ai pas l’temps, dans ce cas, on n’en parle plus alors. » dit-elle, le défiant. « L’affaire est close. » murmure-t-elle, un sourire en coin se dessine sur ses lèvres rosées.  Il n’allait pas lui ramper à ses pieds non plus donc soit il allait jouer l’jeu et terminer la conversation, soit se trahir lui-même pour faire marche arrière. Dans les deux cas, il ferait certainement quelque chose qu’il n’aura pas envie de faire. Il y a plus malin que toi, Haslam.

De ses fines mains, elle avait entamé la suture. Elle sentait le regard de son patient, l’avait relevé mais il n’en avait rien fait. Ne voulant pas lever le regard pour être sortie de sa suture, elle n’avait que la voix du jeune homme pour indication. Elle va vite, dejà la moitié de la seconde plaie. « J’ai presque terminé. » dit-elle, doucement. « J’ai omis de vous demander : est-ce que votre tête a cogné le sol ? » Voilà de nouveau la Presley professionnelle, le silence de Lloyd l’avait replongé dans ce pourquoi elle était venu dans la pièce. Il n’est certain qu’il apprécie ce revirement de situation.

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄



i am not afraid anymore, ready to face this, dying to taste this, sick sweet warmth. i am not ashamed anymore and touch me like you nerver, wrawling underneath my skin. devil underneath your grin, sweet thing.
Lloyd Haslam
CARPE THAT FUCKING DIEM
avatar
Inscrit le : 19/09/2018
Messages : 238
Avatar : Dacre Montgomery
Crédits : delusion angel
Date de naissance : 02/03/1998
Mes rps : (6/3) ~ ScarMelissaPresleyNoraKevinElijah

Bloc notes :




Re: does it hurt ? (lloyd), le Jeu 27 Sep - 12:38


Dans sa joute verbale sans fin, l'infirmière Presley pensait avoir marqué le point décisif. Ce point qui est censé être de non-retour pour moi. C'est fou l'assurance folle que les gens peuvent trouver au fond d'eux même quand on les pousse dans leurs derniers retranchements. Mon sourire fier ne me quitte pas réellement, j'avais réussi l'essentiel. Rendre cette discussion moins informelle. Casser, d'une certaine manière, cette relation de patient à médecin. « C'est qu'un conseil, un peu intéressé. Mais en vous créant du temps, vous pourriez certainement en retirer plus que des genoux qui tremblent, qu'une respiration haletante et un cœur qui s'arrête quelques secondes.  » Je ne vais pas prétendre connaître parfaitement Presley, on a pas dans ce genre de films romantiques où les deux amoureux se comprennent au premier regard, mais il y a quelque chose qui me semble flagrant: elle avait besoin de ça. S'oublier un petit moment, perdre de notion de la réalité. Et en tant que bon samaritain, je suis prêt à l'aider pour ça.

Elle avait presque finie. Encore une question de temps, et le nôtre était désormais compté. Une fois les plaies recousues, si je n'avais pas transformé l'essai, Presley deviendrait au mieux une rencontre piquante et amusante. C'est fou comme la vie peut s'décider sur quelques nuances. J'hoche la tête négativement à sa question. « Non, j'ai fais en sorte de retomber sur mes pattes.  » L'habitude des chutes. Au début, on prend des risques, on s'fait des vilaines blessures, et avec le temps, on apprend à mieux se ramasser, à prendre moins de risques inconsidérés. « Vous faîtes quoi après votre service ?  » Un verre, ça n'engage à rien. Et ça peut permettre de découvrir la Presley de dehors. J'suis certain qu'elle a bien plus à offrir que cette Presley infirmière.
Presley Montesano
femme à l'amer
avatar
Inscrit le : 12/09/2018
Messages : 293
Avatar : Lily Collins.
Crédits : anesidora (avatar) ; collinsgifs (gif)
Date de naissance : 15/02/1989
Mes rps :
╸DISPONIBLE╺

alistaire #4aloïszeuselijah (event halloween)


terminés : lloyd #1 ; alistaire #1 ; alistaire #2 ; alistaire #3.
abandonnés : lloyd #2 ;

Bloc notes :




Re: does it hurt ? (lloyd), le Ven 28 Sep - 21:45

Le jeu, au départ qu’une mascarade aux yeux de Presley, s’était révélé bien plus stimulant. Alors, oui, il était un patient et bien plus jeune que lui mais il avait comme ressenti la détresse mal assumée de Presley. Audacieuse, elle avait gagné la partie. La reine a vaincu le roi. Échec et mat. Avec un sourire toujours aussi fier sur les lèvres, il lui lance qu’elle pourrait trouver bien plus qu’un plaisir charnel quelconque. Que voulait-il dire par là ? Elle est un peu interloquée par cette phrase quelque peu énigmatique. Il fait très fort, il sait comme la tenir en haleine. Levant ses yeux bruns vers lui, elle ne peut s’empêcher d’être curieuse. « Tiens donc, et ce serait quoi alors ? » dit-elle, bien qu’elle sent que sa réponse sera toute aussi perturbante. Elle en a presque l’tournis, Presley. Il lui fait ressentir des sensations qu’elle avait enfouie, là, bien au fond de son être, pour le bien des autres. Pour une des rares fois dans sa vie, être un peu égoïste ne lui semble pas être un dilemme pour sa conscience. Prendre du temps pour elle est devenu une urgence.

Replongée dans le soin technique, Presley avait de nouveau cet air inaccessible, infranchissable. Celui de la blouse blanche, celui que certains soignants adoptent pour se protéger. Une carapace contre les agressions extérieures, les regards, le jugement. Tandis que ses fines mains gantées continuent à recoudre la peau tuméfiée de Lloyd, elle lui avait posé une question d’ordre médical, à mille lieux de l’échange fort peu conventionnel quelques minutes plus tôt. L’atmosphère avait perdue en chaleur, en sensualité. Le silence n’a pourtant pas le temps de s’installer bien longtemps. Après son quart ? Un petit sourire en illumine alors son visage, la rendant immédiatement moins sérieuse. « C’est une invitation ? » questionne-t-elle, une peu de manière rhétorique, il faut bien l’avouer. Elle est dans une singulière situation, pourtant, il ne semble pas se poser un dillemme dans son esprit. Au diable les conventions archaïques, dépassées. Elle cherche à s’faire désirer un peu, durant le peu de temps qu’il leur reste. Enfin, pour cette après-midi.

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄



i am not afraid anymore, ready to face this, dying to taste this, sick sweet warmth. i am not ashamed anymore and touch me like you nerver, wrawling underneath my skin. devil underneath your grin, sweet thing.
Lloyd Haslam
CARPE THAT FUCKING DIEM
avatar
Inscrit le : 19/09/2018
Messages : 238
Avatar : Dacre Montgomery
Crédits : delusion angel
Date de naissance : 02/03/1998
Mes rps : (6/3) ~ ScarMelissaPresleyNoraKevinElijah

Bloc notes :




Re: does it hurt ? (lloyd), le Sam 29 Sep - 15:52


A vrai dire, j'sais pas trop quoi. C'était qu'une supposition. Peut-être même qu'elle en savait bien plus que moi sur ce qu'elle pourrait en retirer. Je mordille instinctivement la lèvre, le regard toujours posé dans le sien. En confiance, j'm'aventure même à la reluquer de la tête au pied, comme un exposant d'art fier de sa dernière acquisition. A ce moment précis, Presley, c'est un trophée, mais pas que ça. Une énigme aussi, certainement. Le sujet de nombreuses curiosités, questions qui inondent mon esprit pourtant étriqué. « Je sais pas vous dire. Vous en serez plus en l'expérimentant. » Un peu d'humilité. Je ne peux pas prétendre que je changerai sa vie. Qu'elle verra les choses autrement si je transformai l'essaie. Je connais juste mieux que personne les joies de s'abandonner à la chair, à l'allégresse et à la facilité. Ce vague sentiment de satisfaction, comme un mirage, une illusion.

A vrai dire, ce petit jeu commence à me lasser. J'estime qu'il était temps de voir ce que Presley avait dans les tripes. Ce qu'elle était prête de faire ou non. C'est la raison de mon entrain soudain, cette demande non dissimulé, ou presque. Un fin sourire se dessine sur mon visage à sa question. Totalement rhétorique. « Il me semble que c'est assez clair non ? » J'ai bien envie de l'envoyer se faire foutre le serment d'Hippocrate. Moi j'lui promets un moment hors du temps, loin des problèmes et des merdes qui entourent notre quotidien. « Quand vous aurez terminer votre service, j'vous emmènerai danser.  » J'me rends même pas compte que ma proposition laisse peu de place au refus.
Presley Montesano
femme à l'amer
avatar
Inscrit le : 12/09/2018
Messages : 293
Avatar : Lily Collins.
Crédits : anesidora (avatar) ; collinsgifs (gif)
Date de naissance : 15/02/1989
Mes rps :
╸DISPONIBLE╺

alistaire #4aloïszeuselijah (event halloween)


terminés : lloyd #1 ; alistaire #1 ; alistaire #2 ; alistaire #3.
abandonnés : lloyd #2 ;

Bloc notes :




Re: does it hurt ? (lloyd), le Lun 1 Oct - 18:57

Le Lloyd aguicheur, joueur venait de dévoiler une nouvelle facette de sa personnalité. L’énigmatique, le mystérieux. Le temps semble se figé un instant tandis qu’ils se regardent un long moment, nuances de bleu glacial sur tons chocolats. Sa lèvre pincée, son regard qui s’égare soudain sur la silhouette de Presley. C’est tendu, presque électrique. Presley inspire brusquement, comme pour reprendre son souffle. Sous l’intensité de ce regard, elle se sent flotter. Sa mémoire kinesthésique s’affole, bouffée de sensations en cascade, elle se retient si fort de se lever pour se saisir de ses lèvres, cueillir le lâcher-prise qu’il souhaite lui offrir. Le silence se brise. « Faisons ainsi, dans ce cas. » dit-elle, en levant un sourcil, la curiosité est bien trop grande pour ses frêles épaules. Impossible de résister plus longtemps, ce serait se mentir à elle-même.

Les yeux toujours rivés sur sa suture, elle n’a que le reste de ses sens pour discuter avec son patient. La conversation prend une tournure plus ou moins prévisible, pourtant Presley feint l’ignorance, son petit sourire pouvant tout de même la trahir. Une invitation à danser, alors ? Elle grimace légèrement. Non pas qu’elle soit une mauvaise danseuse mais c’est plutôt d’être au centre des regards qui l’embête. Un manque de confiance en elle dans sa vie privée, on en revient toujours au même problème. « J’ai bien peur d’être une mauvaise partenaire. » commença-t-elle, doucement. « Mais compte tenu du fait que vous ne semblez pas me laisser le choix, je viendrai. » dit-elle, terminant le dernier point de suture. Elle désinfecte la plaie, fini par recouvrir de pansements secs les plaies fraîchement recousues. Elle lève enfin le regard vers Llyod, avant d’aller sur l’ordinateur présent dans la pièce. « Plus formellement, je vais vous faire une ordonnance d’antalgiques ainsi qu’une seconde pour que des infirmières viennent à votre domicile pour refaire vos pansements et par la suite, dans dix jours exactement, venir vous enlever les points. Entendu ? » demande-t-elle, alors qu’elle pianote sur les touches de l’ordinateur rapidement. « Je termine et je vous laisse vous rhabiller tranquillement, Lloyd. » Les minutes sont comptées, ils sont sur le point de se séparer, pour mieux se retrouver lorsque que le soleil sera couché.

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄



i am not afraid anymore, ready to face this, dying to taste this, sick sweet warmth. i am not ashamed anymore and touch me like you nerver, wrawling underneath my skin. devil underneath your grin, sweet thing.
Lloyd Haslam
CARPE THAT FUCKING DIEM
avatar
Inscrit le : 19/09/2018
Messages : 238
Avatar : Dacre Montgomery
Crédits : delusion angel
Date de naissance : 02/03/1998
Mes rps : (6/3) ~ ScarMelissaPresleyNoraKevinElijah

Bloc notes :




Re: does it hurt ? (lloyd), le Lun 1 Oct - 20:37


Cette tension, ça fait battre mon coeur. J'le sens se cogner très fort contre ma poitrine, cette dose d'adrénaline, cette première découverte de son corps. Je ne bataillais même plus pour stopper les pensées perverses que m'inspirait Presley. J'vois mon propre désir dans ses yeux, cette lueur qui brille intensément, comme une étincelle qui n'attendait qu'à se transformer en feu de camp. Il n'est plus vraiment question de perspective. « On va déjà commencer par se tutoyer. » Ce n'est pas au marteau que j'détruis ce mur que représente notre lien de docteur à patient, c'est à coup de grue. Le point non retour, celui qui enterre à jamais ces conventions dépassées.

Elle prétend être une mauvaise partenaire en danse. Tellement naïf que ça en devient mignon. J'me demande à quel moment elle peut s'dire que c'est ça qui m'importe. Il était déjà sûr et certain que je n'allais pas placer la réussite ou non de cette soirée à ses prouesses en danse. Je ne rajoute rien, je me laisse la possibilité de remettre à plus tard mon jugement sur sa qualité de partenaire. J'hoche simplement la tête quand elle me sort son baratin d'infirmier. J'ai déjà une p'tite idée sur qui j'veux pour venir les changer mes pansements. Il semble qu'elle en avait terminé.

J'en profite pour remettre mon jean's, amusé par la tournure de sa phrase. « J'espère que ce soir, tu m'diras pas de me rhabiller. » Petite plaisanterie pour faire descendre un peu la tension, mais aussi pour lui rappeler subtilement que mes plans restent inchangés. Cette soirée, j'veux que ce soit des montagnes russes. Prendre beaucoup de hauteur, en sachant que la chute sera belle, puis sentir ton cœur se retourner avant d'pouvoir souffler et répéter le cycle, encore et encore. « Je passe te chercher à quelle heure ? » Oui, ça s'apparentait à un rencard. J'aime faire les choses correctement. Puis ça me changera un peu les idées, ça fait une éternité que je n'avais plus dansé.
Presley Montesano
femme à l'amer
avatar
Inscrit le : 12/09/2018
Messages : 293
Avatar : Lily Collins.
Crédits : anesidora (avatar) ; collinsgifs (gif)
Date de naissance : 15/02/1989
Mes rps :
╸DISPONIBLE╺

alistaire #4aloïszeuselijah (event halloween)


terminés : lloyd #1 ; alistaire #1 ; alistaire #2 ; alistaire #3.
abandonnés : lloyd #2 ;

Bloc notes :




Re: does it hurt ? (lloyd), le Mer 3 Oct - 21:52

Il a suffi d’un regard. Un seul et unique pour véritablement embraser la jeune interne. Plus de faux semblants, plus de sous-entendus. C’était bien réel, une attraction, le désir. Se tutoyer ? Après tout, autant fouler au pied le dernier fil qui tient cette bancale relation de patient à médecin. Elle ne s’en préoccupe pas encore, Presley, des terribles conséquences morales et éthiques. Elle prend les choses comme elles viennent, pas le temps de réfléchir, de cogiter dans tous les sens, de culpabiliser. Le retour sera bien difficile quand sa raison sera de nouveau là pour lui faire la morale. Elle hoche la tête, le tutoiement rendra les choses plus simples.

Elle n’a maintenant plus les yeux posés sur la suture, elle avait fait son travail. Alors qu’elle avait pris place derrière l’ordinateur, sa voix grave s’élève dans l’air, lui expliquant les consignes pour la suite de sa prise en charge. D’ailleurs, elle est à mille lieux de s’imaginer qu’il pense déjà savoir quel professionnel de santé il va choisir pour ses soins. Envisagerait-il de la revoir, dans un avenir proche ? Bien trop de questions qu’elle ne se pose pas encore, c’est trop tôt. Pendant qu’elle prépare les ordonnances, il se rhabille devant elle, sans la moindre pudeur. Est-ce que cela l’étonne ? Pas le moins du monde, Lloyd a l’air vraiment à l’aise dans sa peau et son corps. Il ne tarde pas à répondre à la sollicitation de Presley, qui se voulait pourtant parfaitement innocente. Elle ne peut s’empêcher d’esquisser un petit sourire. Il a déjà tous ses plans en tête, comme si elle était déjà entre ses draps. Elle lève furtivement le regard vers lui, profitant pour le regarder de toute sa hauteur. « Il faudrait déjà que, ce soir, tu arrives à être nu. » dit-elle, l’audace non dissimulée. Petit sous-entendu pour lui faire comprendre que même s’il y a du désir entre eux, elle ne compte pas lui rendre la tâche facile. Loin de là, ce n’est pas ce genre de femme, Presley. Elle se tourne pour attraper les feuilles fraîchement sorties de l’imprimante, signe chacune d’entre elles. Alors qu’il lui demande à quelle heure il passe la chercher, elle prend le temps d’écrire rapidement au dos des papiers de Lloyd, son adresse, son numéro de portable, signé de son identité complète. « Disons vingt-et-une heures trente, ça te convient ? » répondit-elle, alors qu’elle plie les feuilles avant de se lever. Elle marche vers lui, pour se poster à ses côtés. « Tu as tout ici. Si tu ne comprends pas quoi que ce soit, tu pourras m’en parler ce soir. » dit-elle, lui donnant ses feuilles, espérant qu’il ait remarqué sa petite annotation privée. Ses yeux noisettes capturent les siens, un instant de silence. « A ce soir, alors. » Elle se pince doucement les lèvres. Maintenant, elle a encore plus hâte de quitter l’hôpital.

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄



i am not afraid anymore, ready to face this, dying to taste this, sick sweet warmth. i am not ashamed anymore and touch me like you nerver, wrawling underneath my skin. devil underneath your grin, sweet thing.
Contenu sponsorisé


Re: does it hurt ? (lloyd), le

does it hurt ? (lloyd)

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2018-