AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

La fête de trop (libre)


Lloyd Haslam
CARPE THAT FUCKING DIEM
avatar
Inscrit le : 19/09/2018
Messages : 237
Avatar : Dacre Montgomery
Crédits : delusion angel
Date de naissance : 02/03/1998
Mes rps : (6/3) ~ ScarMelissaPresleyNoraKevinElijah

Bloc notes :


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alex/ ocean apart.
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


La fête de trop (libre), le Ven 21 Sep - 11:12


Ode à la débauche dans le repère des plus que vivants. Ce soir, on a bu jusqu'à en perdre la tête, danser jusqu'à en oublier le sens de l'orientation. C'est où le nord ? Par là ? Non ! C'est là-bas ! Puis merde, on s'en fout. Le nord, il est où j'veux. J'me suis mis vraiment minable ce soir. Cette légère pointe d'amertume, les arômes inéluctables de la défaite face à l'envahisseur, encore une fois, comme toujours.

L'alcool & les drogues 1 et bibi 0. J'accepte d'avoir perdu, j'ai même pas opposé de résistance. J'me relève péniblement alors que j'suis aplati au sol. J'suis pas Peter Parker, mes sens sont pas aiguisés. J'ai laissé tomber l'araignée radio-active pour le Jack's. C'est mon super pouvoir: enculer le monde une bouteille à la main. J'titube difficilement, comme un mec en voiture qui passe son permis et qui évite les obstacles, inexistants sur le sol du skate parc. « Toi ! Tu veux te la jouer samaritain ? J'ai besoin d'aide pour rentrer chez moi. J'crois pas y arriver tout seul.    » Si ça s'trouve, c'est peut être Jack l'éventreur, j'sais pas, y'a des gens pas nettes le soir. Ou Jane l'éventreuse, l'évantrice, l'évan-truc. J'suis pas sexiste. C'serait pas plus mal, j'vivrai enfin quelque chose d'unique, même si j'serai plus là pour le raconter.
Melissa D. Gutterman
avatar
Inscrit le : 08/09/2018
Messages : 221
Avatar : Caitriona Balfe
Crédits : Moi
Date de naissance : 06/06/1981
Mes rps : * Andrew * Lloyd * Sonny * Ryan *

Bloc notes : /

Afficher


Re: La fête de trop (libre), le Ven 21 Sep - 11:23

Je ne sais pas trop ce que je fiche à traîner dans un skate parc à une heure pareille. J'ai croisé des jeunes, ivres, presque morts, et vu l'état de leurs pupilles, peu de chance qu'ils en soient resté qu'à ça. Cela n'est pas la première fois que j'en rencontre et je me dis que malgré mes déboires, la drogue, c'est clairement pas mon truc. Je n'y ai pas touché, j'ai déjà été tentée, mais je préfère la bouteille.

Je me pose sur un banc, je sors la petite flasque de mon sac à dos, j'ai fais le mur ce soir de chez mon mari ce soir, et pour passer incognito, j'ai passé un sweat à capuche, emprunté à un type en échange d'une bouteille d'alcool, par dessus mes vêtements plus classiques. Tous noirs.

Je me relève, et me promène. Je n'en suis qu'au début de mon programme d'ivresse, alors je suis encore assez lucide quand je rencontre l'homme qui gît au sol. A bien l'observer, il n'a l'air guère dans un meilleur état que les autres types que j'ai rencontré.

L'aider?Je ne sais pas trop si j'en ai envie. Surtout quand je me fais interpeller comme ça. Il est pas dans son état normal cela dit. Et vaut mieux pour lui que je passe par là qu'un prédateur fou ou un flic. Alors je m'avance vers lui, et je lui tends juste ma main manucurée:

-Viens-là... Je veux bien t'aider si tu me poses pas de questions indiscrètes...




Melissa

codage par LaxBilly
Lloyd Haslam
CARPE THAT FUCKING DIEM
avatar
Inscrit le : 19/09/2018
Messages : 237
Avatar : Dacre Montgomery
Crédits : delusion angel
Date de naissance : 02/03/1998
Mes rps : (6/3) ~ ScarMelissaPresleyNoraKevinElijah

Bloc notes :


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alex/ ocean apart.
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: La fête de trop (libre), le Ven 21 Sep - 11:42

Sauvé par une brune, ça ferait un bon titre de film. Demain, en m'levant, j'pose le copyright. Mon regard évasif porte plus ou moins vers sa direction. J'm'empare de sa main, d'habitude, on me la tend pas aussi vite. J'crois que le mec bourré, ça ferait une bonne technique de drague, à méditer et perfectionner. Sans vraiment demander la permission, j'entoure mes bras autour de sa nuque pour avoir un meilleur maintien. Vaut mieux si j'veux pas me casser la gueule. « T'es sûre ? Le chemin serait plus marrant si j'pouvais te poser plein de questions indiscrètes. » Je souffle légèrement de mon haleine qui empeste l'alcool. J'suppose que j'vais pas me plaindre. « J'suis trop def pour essayer de gagner le droit de t'en poser toute façon. »

On commence à marcher péniblement. J'veux même pas imaginer comment elle doit batailler pour me porter tel un poids mort alors que j'dois faire au moins une dizaine de kilos en plus qu'elle. J'aime bien ce genre de meufs. Elle a de la poigne et elle s'laisse pas intimider. « On passera juste au night shop ? J'ai plus de clopes. » Au culot. Pas trop envie d'me réveiller demain sans ma clope du matin.
Melissa D. Gutterman
avatar
Inscrit le : 08/09/2018
Messages : 221
Avatar : Caitriona Balfe
Crédits : Moi
Date de naissance : 06/06/1981
Mes rps : * Andrew * Lloyd * Sonny * Ryan *

Bloc notes : /

Afficher


Re: La fête de trop (libre), le Ven 21 Sep - 12:10

Je grogne un peu qu’il m’agrippe de la sorte, mais pas le choix. En plus, c’est moi qui lui ai demandé de compter sur moi. Je sais pas ce que j’avais dans la tête à ce moment là, et je le regrette déjà. Je sais même pas quel intérêt j’ai à faire ça. Je n’aime pas qu’on m’aide moi-même. Peut-être qu’il m’a juste fait pitié… Ah si, c’est vrai… Je voulais pas qu’il arrive une couille à un autre être humain. Pourtant ça fait longtemps que je m’étais pas souciée d’un truc pareil.

On se relève donc, et je dois pousser fort sur mes genoux pour réussir à le hisser à côté de moi. Je ne sais pas non plus pourquoi je le tutoie ? Peut-être parce que j’ai l’impression qu’il est comme moi, une sorte de déchet de l’humanité, en le voyant dans cet état. Ou la sensation d’être un anonyme sous ce sweat :

-Honnêtement, vu comment tu pues la mort, je préférerais que t’évites.

Je tente d’avancer, il est lourd le gars. En même temps, c’est ça quand on traîne de la viande saoule.

-Tu l’as dit bouffi…


Je ne me montre pas très aimable. J’en ai pas envie. Je le traîne presque alors que je sais pertinemment que j’ai même pas pris ma voiture avec moi. C’est plus discret de faire le mur quand on est à pieds.

-Je crois pas non… De toute façon, là, t’as plus vraiment besoin de fumer. Je pense que t’en as assez fait pour aujourd’hui. Faudra t’en passer.

On verrait à l’occasion si on passait devant, mais je me gardais bien de le lui dire quelque fois qu’il aurait l’idée de m’y traîner par la ruse :

-Pense que je vais déjà devoir te traîner un bout de chemin. D’ailleurs, c’est par où chez toi ? Parce que si je commence à te traîner du mauvais sens… On n’est pas sorti de l’auberge.




Melissa

codage par LaxBilly
Lloyd Haslam
CARPE THAT FUCKING DIEM
avatar
Inscrit le : 19/09/2018
Messages : 237
Avatar : Dacre Montgomery
Crédits : delusion angel
Date de naissance : 02/03/1998
Mes rps : (6/3) ~ ScarMelissaPresleyNoraKevinElijah

Bloc notes :


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alex/ ocean apart.
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: La fête de trop (libre), le Ven 21 Sep - 19:38


Y'a un sentiment agréable à se faire porter. J'dis pas que j'aime pas avoir le libre arbitre, mais pour une fois, j'ai pas vraiment à être moi. A m'porter. Porter le poids des mes angoisses, ma masse corporelle, mes muscles tendus continuellement. « Justement, tant qu'à être honnête, j'tiens à te dire que t'es ridicule en sweat à capuche. » J'dis même pas ça pour être méchant, j'profite de cet élan de sincérité, c'est assez rare.

J'fais une grosse moue devant son refus d'm'amener au night shop. J'croyais m'être trouvé un carrosse pour la soirée. « Ouais t'as raison, tu gères déjà à mort de me porter ! » Je me lèche le doigt et mime de lui coller une médaille sur le torse. Tu sais, genre un truc du style ''meilleur teammate de décuve''.« C'est la première fois qu'une meuf m'demande si vite où j'habite. T'es entreprenante.» J'ris tout seul à ma blague, même pas besoin de son approbation. J'lui montre le chemin avant de continuer, d'un ton que j'veux un peu plus neutre. « On d'rait ma daronne quand elle m'a raccompagné de ma première cuite... Les cris et les insultes en moins. » Quand même, j'peux pas lui enlever ça, elle est plus aimable que ma mère.
Melissa D. Gutterman
avatar
Inscrit le : 08/09/2018
Messages : 221
Avatar : Caitriona Balfe
Crédits : Moi
Date de naissance : 06/06/1981
Mes rps : * Andrew * Lloyd * Sonny * Ryan *

Bloc notes : /

Afficher


Re: La fête de trop (libre), le Dim 23 Sep - 0:48

Je passe sur son avis sur ce que je porte, je m’en moque un peu en vérité. Tant que je n’étais pas devant des hommes d’affaires qui connaissent mon mari, et tant qu’ils ne me voient pas, y’a aucune raison que cela pose problème. Je ne suis que la femme d’un chef d’entreprise, pas la femme du président ou d’une star internationale.

Son geste n’a rien de déplacé donc je ne me fais pas de soucis, et je vois bien qu’il n’est pas en  bon état. Je serre les dents parce qu’en vérité, ça commence à devenir compliqué de le traîner avec moi alors qu’on vient à peine de commencer à avancer. Je ne sais même pas réellement comment j’arrive à le traîner, il commence déjà à me faire mal au bras, mais je reprends la marche parce que mine de rien c’est moins fatiguant que de rester en position statique. Plus vite on irait, plus vite je serais débarrassée du paquet et je pourrais me la couler douce.  

Je ne suis pas spécifiquement hermétique à l’humour mais le fait qu’il évoque quelque chose de charnel me met mal à l’aise et ne fait que ragrandir une plaie déjà béante dans mon cœur. Je me raidis, machinalement, mais ça peut très bien être mis sur le compte de ma difficulté à le traîner :

-Arrête de parler… Utilise ton souffle pour un truc plus utile… J’ai pas envie d’y passer la nuit. Et franchement, je crois que si tu fais pas plus d’effort on va pas pouvoir aller bien loin…


Je tilte alors que j’ai zappé ma flasque  sur le banc et soupire :

-Je te pose là… Je vais récupérer un truc… promis, je reviens… Et t’as intérêt à me dire où on va quand je serais là. Ou alors je serais obligée de te fouiller pour trouver ton adresse sur ton permis de conduire…

Et encore, c’était s’il en avait un. Je ne lui laisse pas trop le choix, je fléchis les jambes et je le fais descendre lentement sur le bitume. Avant de reprendre la marche, je me masse un peu le cou, l’épaule et le bras, puis file rechercher mon dû. Heureusement, elle était toujours où je l’avais laissée, à côté de mon sac que j’avais aussi zappé. Un coup de chance qu’ils soient tous deux encore là. Je les pose sur mon dos et reviens presque en courant pour le rejoindre. J’espérais juste qu’il avait pas fait de connerie, en attendant :

-J’ai pensé à un truc, y’a un téléphone à ton "night shop" ?




Melissa

codage par LaxBilly
Lloyd Haslam
CARPE THAT FUCKING DIEM
avatar
Inscrit le : 19/09/2018
Messages : 237
Avatar : Dacre Montgomery
Crédits : delusion angel
Date de naissance : 02/03/1998
Mes rps : (6/3) ~ ScarMelissaPresleyNoraKevinElijah

Bloc notes :


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alex/ ocean apart.
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: La fête de trop (libre), le Mar 25 Sep - 11:13


Elle me conseille de garder mon souffle. J'crois que c'est un moyen détourner pour me dire de fermer ma gueule. Mais c'est dit avec classe, j'apprécie ce sens du tact. J'ai pas trop envie de me la mettre à dos, parce que très franchement, j'ai aucun autre moyen de rentrer, alors je m'exécute sans trop rouspéter. Elle m'installe sur le rebord d'une rue prétextant devoir aller chercher quelque chose. La larme à l'oeil, je la regarde alors qu'elle me promet de revenir.  « REVIENS ! ME LAISSE PAS ! JE TE PROMETS QUE J'ARRÊTERAI D'ÊTRE UN GROS CON ! » J'crie alors qu'elle est même pas encore parti. Je me retrouve seul dans la rue, genre vraiment seul. Je me laisse tomber sur le bitume pour regarder les étoiles. « Bonjour, je m'appelle Lloyd, j'ai 21 ans et j'habite en résidence universitaire.  » Je commence à réciter mélodieusement en attendant mon carrosse. Elle ne tarde pas à revenir et ça me soulage. J'ai crû à l'abandon au plus profond de moi, sans doute les effets de l'alcool.

Elle me demande si il y a des téléphones au night shop. La vérité ? J'en sais que dalle... Mais parfois, faut s'montrer roublard pour obtenir ce qu'on veut. « Oui, des téléphones cellulaires. Y'a de l'alcool aussi. Des clopes. Des capotes. Du gel intime.  » Je lève les sourcils l'air un peu charmeur avant de rire beaucoup trop fort. « Je rigole, j'aurais l'impression de baiser ma daronne... » J'me rends pas tout de suite compte de ma connerie, mais y'a un moment où les connexions se font dans mon cerveau étriqué. « Euh non pas que vous soyez aussi vieille que ma maman. Ni si barbante, je vous promets ! Je suis certain que vous comblez très bien un homme, voire plusieurs, je suis pas sexiste et je suis pour la liberté. Même des femmes. Vive l'égalité pour tous, je participe à la marche de la fierté tous les ans ! J'ai pas de problème avec ça, ça roule Raoul !  » J'décide de me taire. Parce que j'ai le droit de garder le silence, j'ai regardé assez de séries pour le savoir ça.
Melissa D. Gutterman
avatar
Inscrit le : 08/09/2018
Messages : 221
Avatar : Caitriona Balfe
Crédits : Moi
Date de naissance : 06/06/1981
Mes rps : * Andrew * Lloyd * Sonny * Ryan *

Bloc notes : /

Afficher


Re: La fête de trop (libre), le Jeu 27 Sep - 1:08

Je me sens totalement nulle quand il parle de téléphone portable. Je n’avais pas besoin d’aller en chercher un je ne sais où sachant que j’en ai un dans mon sac. J’aurais dû y penser avant tellement c’était évident, mais il fallait croire que ce soir, mon cerveau m’avait abandonné, parce que j’étais trop concentrée sur ce type dont je ne connaissais rien.

J’arque un sourcil quand il rajoute le gel intime et par rapport à ce qu’il dit sur sa mère. A vrai dire, je préférais qu’il me voit de cette façon. Je préfère ce rôle à la potiche qu’on se taperait bien pour la soirée.

On dirait qu’il croit avoir fait une connerie et essaie de se rattraper et je crois que ça me met plus mal à l’aise que toutes les conneries qu’il a pu débiter depuis tout à l’heure. Mais ce n’est pas bien grave, et au final, ça me fait presque rire. J’esquisse un sourire sardonique et glisse à son oreille :

-Tu as raison, je suis frigide…

Dit comme cela, il était difficile de savoir si je plaisantais ou pas, et j’espèrais que ma blague à froid le mette mal à l’aise. En attendant, il y avait un fond de vérité dans cette déclaration, puisque je ne faisais de galipettes avec personne. Cela dit, même si je me prétends asexuée, je sais que je suis capable de combler un homme. Même si avec Tonny nous n’avions jamais fait la chose, nous n’avions pas passé toute notre vie commune à enfiler des perles. Sauf aujourd’hui, cela ne m’intéressait plus, en fait, depuis sa mort, cela ne me disait plus. J’aurais l’impression de lui être infidèle, même si je suis remariée à un autre homme pour lequel je n’ai que de la tendresse. Il m’arrive parfois d’éprouver du désir à son égard, mais je ne lui donne rien qui pourrait le laisser se faire des illusions sur quelconque sentiment. Je pense que ça lui ferait plus de mal que celui que je lui apporte déjà au quotidien.

-Bon, pas la peine de passer à ton magasin, je vais nous appeler un taxi, ça sera plus simple pour nous deux… Et t’en fais pas, c’est moi qui paierait la course… Mais j’aurais une faveur à te demander…

Je savais que j’abusais, mais je me disais que cela m’apporterait au moins un peu de répit :

-Je peux dormir chez toi ? Juste cette nuit. Après je m’en vais, t’entendras plus jamais parler de moi…

Je ne lui fais pas confiance, il pourrait m’arriver n’importe quelle bricole, mais même si j’y perdais la vie, je m’en foutais. Ma dignité… J’en ai plus depuis que je me suis mariée avec un type qui m’entretient. J’espérais juste ne pas perdre mon trésor le plus précieux, le seul qui me restait.




Melissa

codage par LaxBilly
Lloyd Haslam
CARPE THAT FUCKING DIEM
avatar
Inscrit le : 19/09/2018
Messages : 237
Avatar : Dacre Montgomery
Crédits : delusion angel
Date de naissance : 02/03/1998
Mes rps : (6/3) ~ ScarMelissaPresleyNoraKevinElijah

Bloc notes :


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alex/ ocean apart.
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: La fête de trop (libre), le Sam 29 Sep - 15:15


J'arque un sourcil quand elle prétend être frigide. C'est toujours le problème quand on est connaît pas les gens, on sait pas faire la part des choses. Il est vrai qu'elle dégageait quelque chose de presque autoritaire. Peut-être que ça lui venait de son travail, ou alors de sa vie personnelle, j'en sais trop rien. J'sais juste que j'suis capable de suivre ses ordres sans rien d'mander, par peur de ramasser un coup de cravache ou un regard intimidant. Elle abandonne l'idée de me traîner jusqu'à chez moi. J'accueille l'idée avant un grand sourire béat et complètement idiot. « Ah non, j'insiste, je veux participer aux frais de la course. » Je fouille dans mes poches, l'regard vaseux qui tente tant bien que mal de viser quelque chose. Tenter, c'est bien le mot. J'sors de ma veste une petit porte-feuilles marron et l'ouvre pour en faire tomber mes économies. Dans ma main, j'avais pas plus que de quoi acheter un paquet de bonbon dans un night shop, mais j'm'en rends pas vraiment compte. « Tenez, et gardez la monnaie !  » Je lève la main contre toute protestation de sa part. Ah c'est comme ça, je peux me montrer généreux parfois.

J'incline légère la tête. Elle veut que je l'héberge cette nuit... Pourquoi pas ? C'est la moindre des choses que j'peux faire pour la remercier. « Bien sûr, on pourra se partager mon lit.   » Un sourire limite pervers, contradictoire avec mon état général et à mettre sur le compte de ll'alcool. J'ai peur qu'elle se fasse de fausses idées, ce soir, j'suis en état de pas grand chose, si ce n'est faire du mal à moi même. « On joue à qu'est ce que je vois en attendant le taxi ? Je vous jure que c'est marrant, attendez, on va essayer !   » Je n'attends pas vraiment son avis, j'espère simplement pas me retrouver à jouer seul comme un con. « Je vois quoi ? »
Melissa D. Gutterman
avatar
Inscrit le : 08/09/2018
Messages : 221
Avatar : Caitriona Balfe
Crédits : Moi
Date de naissance : 06/06/1981
Mes rps : * Andrew * Lloyd * Sonny * Ryan *

Bloc notes : /

Afficher


Re: La fête de trop (libre), le Dim 7 Oct - 6:44

Pas le temps de protester qu’il sort déjà sa ferraille. De l’argent, je n’ai à ne plus savoir quoi en faire. Je peux m’acheter ce que je veux, alors si je le dépensais pour autrui, cela me faisait sentir moins coupable de profiter de l’argent de mon mari. J’ai presque envie de rire, mais je vois à quel point le mec n’a pas grand-chose sur lui. Est-ce que c’est parce qu’il n’a pas prévu de quoi prendre pour sortir ou bien juste qu’il n’a pas grand-chose pour vivre ? Ou même, vu son état, je ne serais pas étonnée qu’il se soit fait dépouiller par quelqu’un.

Je prends son argent, parce que cela lui faisait plaisir, visiblement, et que je voulais lui laisser sa dignité. Et surtout que je n’avais pas envie de débattre avec un type qui n’est clairement pas en l’état. Ce serait un jeu sans fin.  

Partager un lit, cela fait un moment maintenant que cela ne m’était pas arrivé. Je ne peux pas prétendre que cela ne me manquait pas d’avoir une présence réconfortante et chaude à mes côtés, juste de quoi se caler pour se sentir bien mais l’idée me mettait mal à l’aise. On verrait chez lui. Quitte à ce que je dorme par terre.

Quand il me propose son jeu, je le fixe intensément. C’est que je ne l’ai plus l’habitude de ce genre de jeux. En fait, prise au dépourvue, j’arrive juste à lui sortir comme si j’étais outrée :

-Tu te fous de ma gueule ?! T’as cru qu’on était les deux idiots d’élans dans frère des ours ?

Je lui donne comme une sorte de coup de poing dans l’épaule, et finalement je souris presque d’amusement.

-Tu vois une abrutie qui joue à un jeu avec un autre abruti… Mais je te garantie que le plus crétin des deux c’est toi, pas moi…

Je sors mon téléphone de mon sac et passe l’appelle rapidement. Une fois que c’est fait, je m’assois à côté de lui, jambes fléchies devant moi, et les bras qui reposent sur les genoux, les mains pendant vers le bas en un signe de décontraction.

-Aller, je parie que tu vois… humm…

J’essaie de regarder dans la direction qu’il fixe, mais difficile de déterminer s’il fixe réellement quelque chose dans son état. Et puis c’est un peu tricher et je m’en moque :

-Tu vois un arbre ?




Melissa

codage par LaxBilly
Lloyd Haslam
CARPE THAT FUCKING DIEM
avatar
Inscrit le : 19/09/2018
Messages : 237
Avatar : Dacre Montgomery
Crédits : delusion angel
Date de naissance : 02/03/1998
Mes rps : (6/3) ~ ScarMelissaPresleyNoraKevinElijah

Bloc notes :


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alex/ ocean apart.
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: La fête de trop (libre), le Lun 8 Oct - 20:17


J'ai un p'tit sourire béat quand elle accepte mes thunes. C'est ma bonne action du jour, quand on fait un pas vers moi, j'peux me montrer bon et généreux. J'en doute pas qu'elle en ferait bonne usage, elle a un tronche de daronne, et les daronnes sont maîtresse dans l'art de débourser efficacement. J'me montre dans un premier temps vexé de voir qu'elle trouve mon idée de jeu bidon. J'sais pas, j'essayais juste de trouver un moyen de briser la glace en attendant notre carrosse. Mon visage s'illumine finalement quand elle accepte. « Aaaaah, tu serais très étonné d'savoir à quel point j'suis brillant. » Une petite pause finalement, avant de me rétracter. J'trompe personne. « Nan, en vrai, j'suis pas une lumière. Vraiment pas. »

Elle finit par rentrer dans l'jeu, et ça me fait plaisir. Elle me paraissait super frigide comme meuf, mais c'était peut être qu'une première couche. Comme les oignons, y'en a plein et faut éplucher pour découvrir. Oh, j'note la métaphore, ça ferait bien dans une de mes fan-fictions. L’œil dirigé vers un arbre, j'fais une moue quand elle découvre facilement ce que j'matais. « T'es forte, très forte ! » C'est à mon tour de deviner, alors j'réfléchis et j'me rapproche un peu de la daronne pour être dans son champ de vision.« Bah, tu m'regardes moi ?  » J'suis pas sûr, genre vraiment, mais j'crois que c'est bon ?
Melissa D. Gutterman
avatar
Inscrit le : 08/09/2018
Messages : 221
Avatar : Caitriona Balfe
Crédits : Moi
Date de naissance : 06/06/1981
Mes rps : * Andrew * Lloyd * Sonny * Ryan *

Bloc notes : /

Afficher


Re: La fête de trop (libre), le Ven 12 Oct - 21:21

Il a beau ne pas se prendre au sérieux, y’a un peu de vrai dans ce qu’il rétorque. Parfois, on voit des trucs surprenants chez des gens alors qu’on les en aurait cru incapables. C’est ce qui se passe parfois avec des idées de génie. Tout s’éclaire, même si dans l’état actuel dans lequel il se trouve, je doute que la lumière s’allume dans chacun de ses étages, au moins pour ce soir ?

Il est pourtant plus lucide que ce que j’aurais pensé. Un habitué ?

-Te mésestime pas petit…

Soudainement, comme ça, je n’avais pas envie d’achever ce mec à terre. Alors si ce n’est aimable je me montre assez sympa en lui mentant clairement :

-Oui, t’as gagné, c’est bien toi. Tu vois…

Je m’installe à côté de lui, lui donne un petit coup d’épaule dans la sienne, en espérant qu’il ne se rétame pas par terre.

- A ton tour. Et ça peut t’aider si tu m’appelles Pénélope. C’est pas mon vrai surnom, je sais, je crains en donnant pas le vrai, mais au moins tu n’auras pas à m’appeler machine, ou l’autre, ou toi, ou me donner je sais quel surnom idiot.

Je laisse passer quelques secondes, et essaie de me montrer diplomate pour une fois:

-Et si on arrêtait le jeu sur une égalité ?

Je ne suis pas sûre qu’il ait vraiment de quoi faire la conversation mais je m’allonge les bras derrière la tête, décontractée :

-Tu saurais les reconnaître, les constellations toi ?




Melissa

codage par LaxBilly
Lloyd Haslam
CARPE THAT FUCKING DIEM
avatar
Inscrit le : 19/09/2018
Messages : 237
Avatar : Dacre Montgomery
Crédits : delusion angel
Date de naissance : 02/03/1998
Mes rps : (6/3) ~ ScarMelissaPresleyNoraKevinElijah

Bloc notes :


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alex/ ocean apart.
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: La fête de trop (libre), le Mar 16 Oct - 20:22

J'dévisage la meuf sans m'retenir. J'me demande vraiment ce qu'elle peut trouver à un gars complètement torché. Sur quoi elle s'appuie pour s'dire que j'me sous-estime ? Je ne relève pas, mais je trouve l'attention mignonne, et ça en dit long sur elle. Je suppose que c'est quelqu'un de bien. « J'y peux rien, je suis trop chaud à ce jeu. » C'est à mon tour de jouer. Elle se met d'vant moi et prédit que c'est elle que j'vois. J'ris très fort, exacerbé par les grammes d'alcool dans le sang. « T'aurais pu choisir mieux que Pénélope, en général, ce sont toutes des salopes. » J'étouffe un petit rot après ce que j'venais dire. C'est vrai, j'en ai connu trois, et c'était des allumeuses, j'invente rien, c'est mathématique.

Elle me propose d'arrêter le jeu sur une égalité, je hausse les épaules, bien que j'ai compris son p'tit stratagème. Je la pointe du doigt dans un sourire complice. « Toi, tu veux pas perdre hein ? » Vas-y, elle a déjà été bien assez gentille, j'décide de battre en retraite. Elle se pose par terre et m'demande si j'saurais reconnaître les constellations. Bah oui, qu'elle est conne, j'étudie l'astronomie. Sauf qu'elle le sait pas, c'est vrai. J'me secoue la tête avant de me poser avec elle pour regarder le ciel. « Ouais. Y'a la grande ourse par là... » J'vise péniblement en sa direction. « T'aimerai pas être dans l'espace toi ? Genre tu sais, aller là ou personne est allé, traverser les trous noirs, en espérant que ce ne soit que les entrées vers d'autres univers... Parfois, j'ai l'impression que le monde est si petit... » Y'a que les cons pour pas s'intéresser à ce qui se passe plus haut. C'est juste au dessus de nous, en levant les mains, tu peux presque attraper les étoiles à toi tout seul.
Melissa D. Gutterman
avatar
Inscrit le : 08/09/2018
Messages : 221
Avatar : Caitriona Balfe
Crédits : Moi
Date de naissance : 06/06/1981
Mes rps : * Andrew * Lloyd * Sonny * Ryan *

Bloc notes : /

Afficher


Re: La fête de trop (libre), le Mer 17 Oct - 16:33

Sa façon de voir les dénommées Pénélope qu’il a connu me ferait presque rire, mais je me demandais bien à partir de quand sa désinhibition finirait par me taper sur le système. Parce que cela arriverait bien tôt ou tard. Pour l’instant je le trouve rustre mais un poil marrant alors ça passait.

Je me contente de lui donner du sourire, probablement un peu trop pincé pour être sincère, et lui laissais croire ce qu’il voulait sur mon côté mauvaise joueuse. Ce n’était pas si important et franchement ça rimerait à quoi de tenir un débat avec un mec complètement déphasé à cause de toutes les saloperies qu’il a ingurgité ?

Au lieu de quoi, je suis la direction que prend sa main. La grande Ourse, la seule étoile que je connaissais, scintillait comme à son habitude. Je me laisse aller à l’écouter et je ne sais pas trop quoi lui répondre. Ce n’est pas que je n’avais pas de point de vue sur ce qu’il racontait, et c’était même étrangement intéressant. C’est juste que j’ai du mal à me projeter dans un quelconque futur.

Une part de moi éprouve l’envie de dissimuler ce que j’ai sur le cœur, c’est pas dans mon tempérament de m’ouvrir comme ça, une autre est titillée par cette tentation d’être honnête. J’en ai un peu marre de mentir sur tout pour me cacher et puis lui, il était pas dans son état normal alors demain, il ne se souviendrait plus de ce qu’on se serait dit :

-L’espace et les univers… c’est infini non ? Je trouve pas ça si petit. Y’a juste des grosses coïncidences. Le truc que j’aimerais visiter ce sont les autres dimensions, trouver un passage pour parler aux morts… Mais c’est pas possible. Même si je me dis que le jour où on trouve une façon de découvrir les autres possibilités que nous offrent l’espace… On saura certainement aussi voyager d’un monde parallèle à un autre, non ?

Je tourne mon visage vers le sien, et lui souris avec beaucoup plus de sincérité. Il saurait pas si ce que je disais était vrai ou pas, alors pourquoi m’alarmer ? Cela fait un bien fou de ne pas avoir à dresser des défenses aussi haut que la grande Ourse, pour une fois, et de ne pas me prendre la tête. Je sors ma flasque de mon sac et bois une gorgée :

-Désolée de pas te proposer… Mais t’es déjà assez en vrac comme ça. Moi, ma soirée de galère, elle vient de commencer. Alors, elle est où la constellation de la Vierge ? Et Cassiopée ? Sirius ?

J’entends mon téléphone sonner et décroche avant de reprendre ma posture initiale puis reverrouille l’appareil :

-Bon, il arrive dans deux minutes… Il klaxonnera quand il sera à proximité. Tu crois que tu es prêt à te lever ?




Melissa

codage par LaxBilly
Lloyd Haslam
CARPE THAT FUCKING DIEM
avatar
Inscrit le : 19/09/2018
Messages : 237
Avatar : Dacre Montgomery
Crédits : delusion angel
Date de naissance : 02/03/1998
Mes rps : (6/3) ~ ScarMelissaPresleyNoraKevinElijah

Bloc notes :


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alex/ ocean apart.
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: La fête de trop (libre), le Mar 6 Nov - 16:09

J'tente de capter son discours sur les autres dimensions. J'savais pas qu'elle était du genre à rentrer dans des délires de science-fi. J'suis complètement dech', mais j'réussis à comprendre l'essentiel. Et je crois qu'elle a raison. On connaît pas grand chose de ce qui nous entoure encore. T'as plein de gars qui prétendent savoir plein de choses, mais la vérité, c'est qu'ils se perdent, comme tout le monde. On est tous des grains de sables portés comme des grosses feignasses par le vente. Tu peux tenter de lutter contre ça, ou te laisser porter. Moi, j'ai opté pour le second choix. « Je sais pas. En même temps, on peut voir ça autrement et se dire que l'évolution humaine aura un jour sa propre limite. » Pourquoi pas ? A force de vouloir toujours en savoir plus, on tombera peut-être de haut un jour.

J'm'attendais à des minutes interminables en sa compagnie, mais finalement, je m'amuse plutôt bien. C'est le genre de rencontres que j'aurais pas pu faire autrement que dans ce style de situations. On va pas se mentir. A priori, y'a rien qui nous rapproche. On se serait sans doute, juste croiser, peut-être qu'on aurait échanger un p'tit sourire aussi puis basta. C'est pour ça que j'l'aime, ma tendance à me torcher comme un déchet, t'es pas à l'abri d'une surprise. J'la mate boire son alcool sans broncher, honnêtement, j'en ai eu pour mon argent moi. J'fronce un peu les sourcils, en apprenant qu'elle était dans la galère. J'ai très bien compris qu'elle voulait s'épancher, se confier à moi, mais ma curiosité m'tuera un jour. « Dans quel merde t'es fourrée ? » J'peux être de bon conseil, quand il s'agit d'attirer les problèmes, j'suis plutôt doué.

J'ris très fort en l'écoutant énumérer toutes les constellations. On s'croirait dans les films romantiques où le gars, il a bizarrement la science infuse quand il s'agit de retrouver les étoiles et que t'as la meuf qui a l'air d'avoir 3 QI qui acquiesce en mode ''wouaw, t'es tellement intelligent''. Sauf que j'suis pas le genre de gars qu'on voit dans ses films. Et elle, elle a pas l'air d'être débile. « Sirius, c'est pas le parrain d'Harry Potter ? J'voulais pas qu'il meurt moi, c'est un bâtard Pettigrow. » Espèce de vieux rat, j'espère que tu crèves bien. Il paraît que le taxi arrive, j'réponds par la positif à sa question et me met sur mes talons, non sans difficultés. « J'suis plus solide que j'en ai l'air ! » J'manque de me torcher, mais je me maintiens sur l'un des poteaux à notre proximité. J'souris pour montrer que j'gère et que j'ai pas besoin d'aide. Le taxi tarde pas à arriver et s'garde devant nous. « Je.. crois que... je vais.. » J'cours jusqu'au trottoir et dégueule à quelques centimètres du taxi. Alors que j'me vide de mes boyaux, j'lève un pouce en l'air en direction de ''Pénélope''. J'l'ai dis, je gère tout parfaitement, j'ai pas besoin d'aide.


Spoiler:
 
Melissa D. Gutterman
avatar
Inscrit le : 08/09/2018
Messages : 221
Avatar : Caitriona Balfe
Crédits : Moi
Date de naissance : 06/06/1981
Mes rps : * Andrew * Lloyd * Sonny * Ryan *

Bloc notes : /

Afficher


Re: La fête de trop (libre), le Jeu 15 Nov - 21:54

Des bornes à l’évolution humaine ? Etant donné la société dans laquelle on vit, il me paraissait clair que l’espèce humaine avait déjà atteint ses limites en terme d’évolution. On reprend les mêmes schémas et on les assemble en une boucle infinie, avec un éternel recommencement. Voilà comment je la voyais la fameuse évolution de l’homme.

Je lui concède cette idée, on risque de tomber bien haut un jour, surtout si on s’évertue à vouloir greffer des têtes ou des corps à des parties électroniques, Ersatz de la partie du corps manquante. J’ai rien contre le progrès mais à ce stade de connaissance je me disais que c’était de la pure connerie et ces histoires de robots qui dirigent le monde, ça finirait bien par arriver, faut voir la main d’œuvre remplacée par les machines pour comprendre vers où on va. Faîtes que ça soit comme ma douleur, qu’elle s’arrête un moment.

Je ricane un peu bêtement et rétorque :

-Dans quelle merde ? Bah je ne sais pas au lieu de boire ma bouteille, posée, j’essaie d’aider une épave à rentrer chez elle. C’est déjà suffisant.

Bon, c’est clair que j’élude, et que je ne lui dis pas tout. Je m’épanche déjà pas vis-à-vis de mon mari, sauf quand je suis un poil jetée, ce n’était pas pour aller raconter des détails sordides à un… fêtard du dimanche. Enfin ça, je ne pouvais décemment pas le lui dire de cette façon.

-Disons que je me suis fourrée dans la merde à partir du moment où l’ovule et le spermatozoïde à l’origine de ma conception se sont rencontrés.

J’avoue que ma vision des choses était loin d’animer la soirée, et avait de quoi nous faire un poil déprimé, alors je préfère encore qu’on reste centrés sur les étoiles et le ciel. Comment on ferait, si un jour y’en avait plus ?

Je me marre encore une fois, en l’entendant évoquer Harry Potter :

-Mais crétin, Sirius c’est l’étoile principale de la constellation du chien. A ton avis pourquoi le tonton, il se transforme en chien comme animagus. C’est pas anodin !

Oui, et voilà que je parle culture à un mec qui va recracher ses boyaux probablement dans la nuit. Avec un peu de chance, il ne se souviendrait plus de cette conversation demain matin. Ah bah… Voilà, après avoir fait le fanfaron en mode « moi je gère », ce qui devait arriver, arriva. J’étais bien contente que ça ne se produise pas sur mes chaussures ou dans le taxi. En même temps… Je ne suis pas sûre que cela ne se reproduise pas.

Je range ma bouteille, en roulant les yeux vers le ciel après son lever de pouce, et je me tourne pour aller parler au chauffeur, en lui glissant discrètement un petit billet qui n’a rien à voir avec la course à régler après.

-Vous pourriez nous attendre quelques minutes, s’il vous plaît ? J’imagine que vous devez être pressé de rentrer, vous m’aviez dit qu’on était votre dernière course et que vous le faisiez pour nous dépanner. Désolée de vous faire attendre. Mais c’est mieux que d’avoir à ramasser et nettoyer au retour chez vous non ? Et je parle pas de l’odeur ?

Je vois bien que plus que le billet, c’est l’argument qui fait mouche. Désormais sûre qu’on ne nous laisserait pas en plan, je reviens vers le défenseur de Sirius Black, et tente de lui torcher les lèvres avec un mouchoir en papier, sans lui laisser le choix. Oh putain il a raison ! Comme une maman ! Nan !

Je me débarrasse du papier (s’il se laisse ressuyer la bouche, sinon elle lui donne et il se débrouille, ou elle le range) dans la poubelle la plus proche. Puis je reviens vers lui et pose une main amicale sur son dos :

-C’est bon ? Bébé a fait son rot ?

Je grimace et détourne le regard :

-ça pue… Bon, notre chauffeur nous attend. Il voudrait rentrer à sa maison, comme le petit pote Potter. Alors on ferait bien d’activer le mouvement, avant qu’il change d’avis. Tu crois que ça va aller ? Je veux pas que tu me dégobilles sur les jambes…




Melissa

codage par LaxBilly
Lloyd Haslam
CARPE THAT FUCKING DIEM
avatar
Inscrit le : 19/09/2018
Messages : 237
Avatar : Dacre Montgomery
Crédits : delusion angel
Date de naissance : 02/03/1998
Mes rps : (6/3) ~ ScarMelissaPresleyNoraKevinElijah

Bloc notes :


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alex/ ocean apart.
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: La fête de trop (libre), le Sam 17 Nov - 18:36

Wouaw, dur. Après la blague de circonstance pour faire genre qu'elle est détachée, elle sous-entendre que sa création même est une merde. C'est pas très réjouissant, mais j'aime le franc parler. J'lui lance un petit regard, laissant planer un peu le silence. C'est vrai que je sais pas vraiment quoi répondre à ce genre de trucs, mais il faut que j'trouve quelque chose non ? « Tu peux voir ça comme ça. Moi j'me dis que tout ça, c'est mieux que rien... On pourrait faire parti du rien du tout... Genre le néant. J'préfère largement galérer que me contenter de rien du tout.  » L'éternel question: La vie après la mort, puis surtout la peur de mourir, la peur de plus rien ressentir. Du tout. J'me montre très surpris et intéressé quand elle m'dit que Sirius, c'est une étoile de clebs. J'avais jamais fait le rapprochement jusqu'à maintenant. « Ah ouais ? Et la constellation du chien, c'est genre des étoiles qu'il y a que les toutous qui peuvent voir ? Ou une constellation en forme de chien ? Avant, j'avais un carlin, il s'appelait Bob. Tu sais, ce sont les chiens qui servent absolument à rien, à part baver...  » C'est tout ce que j'avais à dire. Y'a pas d'anecdotes derrière. « T'es une fan d'Harry Potter ? » Décidément, elle me semble de moins en moins barbante. J'ai bien fais de pas m'arrêter aux apparences.

Alors qu'on s'apprêtait à rentrer dans le taxi, j'm'étais retirer pour dégueuler. Fallait bien que ça arrive, j'étais beaucoup trop mal au point. Pénélope m'aide en m'essuyant les lèvres, d'un geste quasiment maternel. Son allusion d'en suite abonde encore plus en ce sens. « Ouais. Et c'est quand que tu donnes le sein ?» J'suis bien trop torché pour que mon filtre à vannes soit en parfait état de marche. J'espère que ''Pénélope'' ne va pas m'en tenir rigueur. « Je gère. Faut juste que j'fixe un point... fixe. » Ma logique est implacable. Je me relève pour rejoindre le taxi en compagnie de la fan d'Harry Potter. Je me pose à l'arrière, faisant signe au chauffeur qui semblait déjà à bout alors que j'venais de rentrer dans le véhicule. « Tu sais quoi Pénélope ? T'es ultra cool comme meuf ! » J'le pense. J'm'attendais pas à faire une rencontre aussi cool et aussi tard.
Melissa D. Gutterman
avatar
Inscrit le : 08/09/2018
Messages : 221
Avatar : Caitriona Balfe
Crédits : Moi
Date de naissance : 06/06/1981
Mes rps : * Andrew * Lloyd * Sonny * Ryan *

Bloc notes : /

Afficher


Re: La fête de trop (libre), le Jeu 29 Nov - 23:55

Il y a quelques années, je lui aurais dit pareil sur le mieux rien que de ne pas exister. J’avais mon Tonny, et pas grand-chose, et c’était mieux que rien du tout. Mais aujourd’hui, il n’était plus, et j’avais pourtant tout, et je ne voulais rien. Comme quoi la vie est parfois loufoque. Et puis quand on a galéré comme mon amour et moi, au bout d’un moment, on cesse de vouloir galérer, quitte à ne plus rien avoir du tout. Mais ces pensées sont bien trop intimes pour que je les partage avec lui, et s’il ignore pourquoi je pense ainsi, il ne pourrait pas comprendre. Hors, je n’ai pas envie de m’étaler sur le sujet. Je ne le fais déjà pas avec Allen, alors avec le premier venu dans la rue, encore moins même. Même si je dois avouer que ce type, bien qu’éméché… Je lui trouve quelque chose de sympathique et de simple, d’authentique dans sa façon de me parler. Et je n’ai pas le sentiment d’être jugée.

Et il est super marrant, même un peu trop pour moi. Je ne mérite même pas qu’il me fasse autant rire. JE suis le déchet humain, même si les apparences pourraient donner la sensation du contraire à cette bonne vielle société.  Je lui laisse gamberger cette question sur la constellation de Sirius, en forme de chien, du Grand chien, même. Parce que si y’en avait pas de petit, comme pour celle de l’ours, ça serait pas amusant… Et tout ça pour dire qu’elle suit Orion… Une autre constellation. Enfin un truc issu de mythologie grecque, Orion, chasseur, avait un chien nommé Sirius… Enfin bref, je n’allais pas lui faire un cours. Il se renseignerait comme un grand s’il voulait savoir.

Surtout que je me marre en pensant au fameux Carlin. Cela me rappelait le chien de Men In Black. Men in Black, dont il est question de la ceinture d’Orion… Oh lalalalala  Je retiens qu’avant il avait un chien de ce type là prénommé Bob. J’évite de demander en référence à quoi c’est, je préfère voir s’il va bien, je vais pas le laisser crever sur le pavé.

Pour la question sur Harry Potter, je l'avais bien entendue, mais avant de développer, je préférais être sûre qu'on soit bien installés dans le taxi. Il me laisse d'ailleurs sans voix une fois que je lui ai ressuyé la bouche. Je sais que ses mots ne sont pas méchants, je vois bien qu'il n'est pas tout à fait lui même. D'ailleurs, si je ressens ses paroles comme une gifle, c'est que c'est un rôle que je n'avais jamais eu le temps d'envisager. Je ne m'étais jamais posée cette question parce que ma vie ne s'y était pas prêtée et que pour faire un gosse, il y a quelques étapes à franchir. C'est une sacrée prise de conscience, quand même. Enfin, songer à donner la vie quand on donnerait cher pour perdre la sienne coûte que coûte... Cela ne serait pas la grande idée du siècle.

Je recouvre mon calme de surface en le regardant avancer péniblement jusqu'à la voiture et lui offre un sourire en demi teinte. Ce qui est bien, c'est qu'il est tellement torché qu'il ne s'en souviendrait pas demain, je ne suis même pas sûre qu'il le remarquerait. Je prends place à ses côtés quand il monte enfin dans le taxi:

-J'espère que je ne te donnerais pas des raisons de changer d'avis, alors...

Je n'en suis pas certaine mais je crois qu'il m'a fait plaisir. Même s'il ne s'agit pour moi que d'une illusion. Comment on pourrait avoir un avis positif sur moi alors que je n'étais pas capable de m'apprécier moi-même? Parce qu'il ne sait pas par quoi je passe. L'idée que c'est moi qui ait un avis biaisé à cause de mon mal-être ne m'effleure pas le moins du monde. C'est comme cela quand on souffre, on est auto-centré.

Je soupire parce que c'est comme si cela m'arrachait la tronche de le dire mais je lui offre ce petit cadeau:

-Je te trouve cool aussi...

Et je le pense. Une part de mes à priori sur les gens camés et retournés s'envolent un peu. Un tout petit peu, à mon insu. Je lui souris, sincèrement cette fois-ci, même si c'est surtout pour amadouer le chauffeur:

-LLoyd, tu as une adresse? Que le chauffeur puisse démarrer... Comme ça en plus on pourra continuer notre conversation pépère. Me semble que t'avais envie de parler d'Harry Potter...

Je referme la portière et lui accroche sa ceinture, puis la mienne en attendant qu'on se mette à rouler, puis je lui avoue:

-J'aime bien cet univers, oui. Je suis moins fan des films que des bouquins. C'est lequel ton préféré? Film ou bouquin, comme tu veux. Et ton personnage préféré? Je crois que les miens sont Rogue et Lestrange... Même si elle a tué Sirius... J'aime son côté barré. Et loyale à son maître au possible.

HJ:
 




Melissa

codage par LaxBilly
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: La fête de trop (libre), le

La fête de trop (libre)

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: South Austin :: Skate park-