AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew


Alexis J. Dawson
Take it or leave it.
avatar
Inscrit le : 08/08/2018
Messages : 251
Avatar : Minja Cvetkovic
Crédits : T-rex
Date de naissance : 08/06/1992
Mes rps :
❁ JE NE MANGE PERSONNE, VIENDEZ ❁

6/10

❁Andrew Denbrough (6) ❁ Heather Wilson ❁ Saoirse N. Mulligan ❁ Zeus Borne ❁ Morgan ❁ Victoire ❁





Bloc notes :


Afficher


When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew, le Mer 12 Sep - 22:52

When she arrives
Andrew
feat.
Alexis


 

 



 

 



Andrew est parti de la maison hier soir, il m'a laissé un putain de mot à double sens. J'sais plus sur quel pied danser maintenant et je me retrouve bien conne avec lui. Est-ce que je le rend dingue dans le sens où je le rend fou mais de manière négative ? Est-ce que c'est l'inverse ? Est-ce que je dois lui dire qu'il me rend tout aussi dingue ? Plutôt dans le sens où je suis heureuse de passer du temps avec lui ? Que je me demande comment va se terminer notre relation ? Bref, ça ne sert à rien de faire des statistiques, ou encore de se faire des films, on verra bien.

J'viens de lui dire que j'étais devant le bar, en train de terminer ma cigarette. De toutes manières, il pourra pas me louper avec ma robe jaune et mes lunettes en cœur. Enfin, s'il arrive à me louper c'est qu'il est vraiment con. Je l'ai reperé au bar, il sourit à chaque fois qu'il reçoit un message. Il m'a aussi dit qu'il était au courant pour la vente aux enchères. La seule différence entre lui et moi, c'est que je lui propose, lui non. D'ailleurs, ça me met un peu en rogne. Mais je vais rien dire, j'ai pas envie qu'il s'énerve comme hier soir. Même si la raison reste un grand mystère. J'écrase ma clope et je vois mon loup se lever de son tabouret. Il arrive, et quand je le vois avancer vers moi, y a cet incorrigible sourire qui vient se placer sur mes lèvres. Je vais encore passer pour une conne, bordel. Et puis merde, je me retourne. Comme ça, il verra pas mon sourire. Je ferais style "Oh bha t'es là !" et puis voilà.

️ Gasmask





( everything doesn't have to be black or white. )

it's so much easier in grey 


Andrew Denbrough
avatar
Inscrit le : 07/08/2018
Messages : 203
Avatar : David Alexander Flinn
Crédits : t-rex, Bazzart
Mes rps :


Afficher


Re: When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew, le Jeu 13 Sep - 11:47










Malgré les nombreuses choses dont je n’étais pas sûr, je ne pouvais pas nier qu’elle me rendait complètement dingue. Je pouvais pas continuer à traîner avec elle, à me cacher sous la surface de ma vie trompeusement tranquille. Je ne pouvais pas continuer de courir partout. Il fallait que je fasse un choix. Donc j’étais là, à tenter de me changer les idées dans un bar en face d’une vente aux enchères de bagnoles. La plus part j’avais volé les pièces et j’avais fourni mon pote Steeve pour sa petite boutique. Il allait se faire un paquet de fric et moi aussi par la même occasion. J’étais là, voyant Alexis et sa putain de bagnole au nom de sa tata de merde. J’étais là, où j’aurais aimé qu’elle soit, la faisant remonter à la surface, pensant à elle, laissant la rosée m'imprégner complètement. Contre ma volonté et mes intentions. Elle était là en moi.

J’avais reçu des textos d’elle et suite au petit mot que j’avais laissé chez elle, elle voulait en savoir plus. On allait se rejoindre en face du bar où elle m’attendait avec une robe jaune. Je tournais la tête vers la vitrine. Elle me regardait t s’était vite tournée pour se mettre dos à moi. De dos, elle dégageait un charme fou. Je me levais, payais et mettant mes mains dans mes poches je me mettais en marche pour me diriger vers la Grande Vente automobile d’Austin. J’avais pas envie de la voir mais c’était peut-être bien qu’on se retrouve. Peut-être que je pourrais exorciser ce fantôme qui hante mes nuits une fois pour toute. Peut-être qu’en passant du temps avec elle j’allais me rendre compte que c’était juste une passade. Pas plus mal en fait. Du passé dans quelques jours. Si j’avais su la repousser directement, si j’avais pu mettre une distance entre nous... ce ne serait probablement pas aussi… intense. Une fois sorti, j’ai beau me dire de ne pas la toucher, ma main se plaça immédiatement sur ses reins pour souffler à son oreille :

Fais pas genre. Je sais que tu m’as regardé venir. J’étirais un grand sourire avant de passer devant et d’ouvrir la marche vers la vente aux enchères.

(c) DΛNDELION



--- always fine lines
between us. They say our days don’t mean much...
Alexis J. Dawson
Take it or leave it.
avatar
Inscrit le : 08/08/2018
Messages : 251
Avatar : Minja Cvetkovic
Crédits : T-rex
Date de naissance : 08/06/1992
Mes rps :
❁ JE NE MANGE PERSONNE, VIENDEZ ❁

6/10

❁Andrew Denbrough (6) ❁ Heather Wilson ❁ Saoirse N. Mulligan ❁ Zeus Borne ❁ Morgan ❁ Victoire ❁





Bloc notes :


Afficher


Re: When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew, le Jeu 13 Sep - 18:03

When she arrives
Andrew
feat.
Alexis


 

 



 

 



J'attends, j'attends, j'attends. J'attends en me tortillant, j'ai envie qu'il arrive et qu'il pose sa main au creux de mes reins. Pour la peine, je me rallume une cigarette. Ca le fera peut-être venir plus vite ? Je sens une boule d'angoisse au creux de mon ventre. J'ai peur mais j'ai hâte de le voir. La sensation est horrible, je ne sais pas ce qu'il m'arrive, je me comprends plus et je comprends surtout pas pourquoi ce chien de la casse me fait cet effet. Il l'a dit, on est pas du même monde. Mais finalement, est-ce que c'est pas cette différence qui m'attire indéniablement vers lui ? Est-ce que c'est pas ça qui fait que notre relation est plus intense que toutes celles auxquelles j'ai pu faire part ? Je tire sur ma clope tandis que mon cerveau part en vrille. Je sais qu'il arrive, je l'ai vu descendre de son tabouret. Le bruit de la porte battante m'indique qu'il est sorti et je sens sa main se poser contre mes reins. Sa chaleur m'envahie et je sens déjà mon cœur qui tressaute quand son souffle passe dans mon cou et sur mon oreille. Quel petit salaud. Je tente tant bien que mal de réprimer mon sourire mais finalement, quand je me retourne vers lui, j'affiche le plus grand sourire que j'ai jamais fait. "Je n'vois pas de quoi tu parles. C'est comme pour le mot, t'as du voir un fantôme, bébé."

Il ouvre la marche et moi, je le suis. Je tire sur ma cigarette en marchant près de lui, je me sens bizarre. Un peu comme une envie de vomir et aussi comme une envie de lui arracher ses fringues en pleins milieu de cette vente. Je tire sur ma cigarette, encore une fois. L'envie me passe pour mieux revenir. Je décide d'attraper son bras. "Tu marches trop vite pour mes petites jambes."

️ Gasmask





( everything doesn't have to be black or white. )

it's so much easier in grey 


Andrew Denbrough
avatar
Inscrit le : 07/08/2018
Messages : 203
Avatar : David Alexander Flinn
Crédits : t-rex, Bazzart
Mes rps :


Afficher


Re: When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew, le Jeu 13 Sep - 21:27










Une fois à sa hauteur je lui touche les reins et je me sens bien. C’était comme si j’y avais pensé toute la journée et que je pouvais enfin assouvir ce besoin. Lentement ma main glissa sur sa hanche avant de se détacher d’elle et de commencer à marcher vers la vente. Je roulais des yeux.

Ouais ouais. Sauf que moi je t’ai vu. Le soit disant mot on sait pas d’où il est sorti. Je lui fais un clin d’oeil tandis qu’elle se mit à me rattraper et qu’elle s’agrippa à mon bras. J’inspirais profondément. J’avais le coeur qui cognait mais j’pouvais pas faire comme si tout avait changé. Je la bousculais doucement de la hanche en passant mon bras autour de ses épaules.

Ouais t’es trop petite mais je risque pas de te perdre avec ta tenue et tes cheveux. T’es pire que qu’un déguisement au carnaval, poupée.

Je continuais de marcher à allure raisonnable pour pas qu’elle me chie une pendule. Une fois entré, je matais les bagnole et aussi les nanas qui se déhanchaient autour des carrosseries. Pas une n’arrivait à la hauteur d’Alexis. Ouais elles étaient sexy mais l’autre elle avait son truc qui me rendait fou. Et même si Esvir avait noté mes petits regards et mon comportement j’allais pas dire à Kitty cat ce que j’avais sur le coeur. J’observais les bagnoles d’un regard d’expert. J’avais envie d’une caisse que je pourrais bricoler et vendre après. Un petit bijou. J’avançais avec elle à mon bras. Parfois je la regardais mais furtivement. J’avais pas envie qu’elle se fasse des idées.

Pourquoi t’es là au fait ? T’as pas une maison à repeindre ?

(c) DΛNDELION



--- always fine lines
between us. They say our days don’t mean much...
Alexis J. Dawson
Take it or leave it.
avatar
Inscrit le : 08/08/2018
Messages : 251
Avatar : Minja Cvetkovic
Crédits : T-rex
Date de naissance : 08/06/1992
Mes rps :
❁ JE NE MANGE PERSONNE, VIENDEZ ❁

6/10

❁Andrew Denbrough (6) ❁ Heather Wilson ❁ Saoirse N. Mulligan ❁ Zeus Borne ❁ Morgan ❁ Victoire ❁





Bloc notes :


Afficher


Re: When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew, le Ven 14 Sep - 1:43

When she arrives
Andrew
feat.
Alexis


 

 



 

 


Il était drôle Andrew, il arrivait à me faire rire même quand j'avais l'impression que mon coeur allait me lâcher. Et être avec lui, lors de cette vente, j'avais littéralement le sentiment que mon coeur allait sortir de ma poitrine pour marcher. Mais je pouvais rien dire, rien faire qui puisse le montrer parce que j'savais que le loup allait partir en courant. Je riais légèrement quand il mentionnait le mot. "T'as rien vu du tout, faut juste que t'arrêtes de boire." Je lui donnais un petit coup de coude dans les cotes en ricanant. Finalement, rire c'était le meilleur moyen de montrer que tout était normal entre nous. En espérant mon rire ne se transforme pas en un rire nerveux et terrible. Je lui agrippais le bras pour éviter de le perdre ou qu'il marche trop vite. Mais finalement, il enroulait son bras autour de mes épaules et je venais attraper sa main toute chaude. Je glissais mes doigts entre les siens, et je ricanais encore une fois sur son commentaire. "Je ne suis pas trop petite, d'abord. Et puis, tout ce qui est petit est mignon." Je lui tirais la langue comme une gamine. "J'aime bien cette robe, elle est jolie je trouve." Fallait bien dire qu'une robe jaune, c'était visible et puis, je voyais bien le regard des gens sur moi. Surtout celui des hommes. J'voulais pas qu'Andrew pense que j'étais in love avec lui. Il devait comprendre que je pouvais me taper n'importe qui même si j'en voulais qu'un seul.

On entrait enfin dans l'entrepôt. Andrew et moi, on faisait notre petit tour. J'observais les différentes voitures. Pendant qu'il matait les nanas qui se déhanchaient, je soulevais les capots pour voir l'état des différents moteurs. Je me penchais au dessus, avec ma robe mi-longue et je revenais vers lui, me raccrochant à son bras. Je lui jetais des petits regards quand il me regardait pas, histoire de l'observer encore un peu. Il était dans son élément, avec les voitures, des moteurs et des poufiasses qui lui faisaient les yeux doux dès qu'il passait près d'elle. Sa question me percutait. "Parce que j'aime les voitures et que j'ai envie d'un nouveau challenge." Le but : trouver une superbe américaine. Une Cadillac Deville, noire. Et au fur et à mesure qu'on s'approchait des américaines, je sentais mon cœur battre à une allure de dingue. Enfin, je l'apercevais : La Deville. Je tirais le pull d'Andrew comme une gamine et j'haletais. "Andrew, Andrew ! Andrew, regarde ! C'est elle ! Je la veux, putain !" Je gémissais presque en voyant cette foutue bagnole. Je me rapprochais de la voiture en sautillant comme une enfant. "Faut que je l'ai aux enchères. Je suis sûre que je peux l'avoir, et même avant toi." Oui, ça sonnait comme un air de défi. Je voulais voir s'il allait tenir le choc en jouant avec moi. Je me détachais de son bras et j'allais ouvrir le capot pour regarder l'état général. Le cul en l'air, je plongeais mon nez dedans.


️ Gasmask





( everything doesn't have to be black or white. )

it's so much easier in grey 


Andrew Denbrough
avatar
Inscrit le : 07/08/2018
Messages : 203
Avatar : David Alexander Flinn
Crédits : t-rex, Bazzart
Mes rps :


Afficher


Re: When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew, le Ven 28 Sep - 21:29










Le bras autour de son épaule, je marchais à côté d’elle. Et putain elle était vraiment magnifique. Même avec toutes ses couleurs tout droit sorti du trou du cul du monde. Alexis, sexy, amusante, attendrissante, intelligente… Tous ces éléments m’enivraient.

C’pas c’qu’on dit des bites. Plus c’est petit moins c’est mignon.

Une fois dans l’entrepôt je me détachait d’elle. Les affaires commençaient. Une fois éloigné d’elle, j’avais les idées plus claires, je reculais légèrement d’elle alors qu’elle observait autour de nous, j'observais son visage. Je cherchais la moindre trace de regret, d’indifférence voire même de rejet. Ce n’était pas tous les jours non plus que je trainais avec une nana surtout en public. J’étais même prêt à parier qu’il n était de même pour elle. Malgré ces fameux moments ensemble, je ne la connaissais pas vraiment. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre maintenant que nos envies sexuelles étaient passées. Mais je voyais rien de tel sur son visage. Il y avait un regard tendre et pâle comme d’habitude. Ses joues étaient toujours rosées. Je croisais son regard et je lui fis un clin d’oeil en prenant l’air détaché. Je lui demandais alors pour sa maison et sa peinture. La bouche de cette dernière s’étira en un grand sourire ce qui m’aida à me détendre un peu, un poids en moins sur les épaules. J’aurais été un peu déçu, je l’avoue.

Un défi… Je vois. J’aime bien ça aussi.

J’acquiesçais à ce qu’elle avait dit et je sentais des papillons non pas seulement dans le ventre mais partout dans mon corps. On s’arrêtait soudainement et elle tirait mon pull comme une mioche. J’haussais les sourcils et observait la putain de bagnole trop belle qu’il y avait sous mes yeux. Un bijou. On s’approchait et j’observais chaque détail de la carlingue avant de relever les yeux. Elle me mettait au défi ? Vraiment.

Challenge accepted, poupée. Je vais te rétamer !!

Je reculais pour la mater en train de regarder le moteur. Je pinçais les lèvres.

Fais pas comme si tu t’y connaissais, bébé. J’ai bien vu que tu savais à peine dévisser une vis. Je lui mettais une petite fessée avant de d’aller regarder l’intérieur de la caisse.

(c) DΛNDELION



--- always fine lines
between us. They say our days don’t mean much...
Alexis J. Dawson
Take it or leave it.
avatar
Inscrit le : 08/08/2018
Messages : 251
Avatar : Minja Cvetkovic
Crédits : T-rex
Date de naissance : 08/06/1992
Mes rps :
❁ JE NE MANGE PERSONNE, VIENDEZ ❁

6/10

❁Andrew Denbrough (6) ❁ Heather Wilson ❁ Saoirse N. Mulligan ❁ Zeus Borne ❁ Morgan ❁ Victoire ❁





Bloc notes :


Afficher


Re: When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew, le Dim 30 Sep - 21:22

When she arrives
Andrew
feat.
Alexis


 

 



 

 



Ok, je venais bel et bien de dire que tout ce qui était petit était mignon. Et encore une fois, Andrew me prouve le contraire en me parlant de bite. Ce mec représentait tout bonnement la délicatesse à son paroxysme. Je levais les yeux au ciel, un sourire aux lèvres. "Putain, j'en ai marre de toi, bébé." Faux, je n'en ai pas marre. Non, j'en veux encore. J'en veux tous les jours de ses conneries et de ses gros mots, de ses idées vulgaires, et de son ricanement qui tourne en boucle dans ma tête.

Une fois dans l'entrepôt, on se séparait pour aller voir chacun de notre côté mais on se retrouvait toujours au bout d'un moment. Alors qu'il me demandait pour la maison, je lui répondais par mon besoin d'un nouveau challenge, d'un nouveau défi. Lui aussi, il représentait un nouveau défi, un nouveau challenge. Je ne savais pas encore où cette idée saugrenue allait me mener avec lui mais, je crevais d'envie de faire pleins de choses avec cet homme. Un sourire venait sur ses lèvres et il acquiesçait mon envie de nouveauté en y ajoutant son envie personnelle. Mon sourire s'agrandissait et mon regard se remplissait de tendresse envers lui. "J'aime bien me mettre à l'épreuve, vivre de nouvelles choses, faire des expériences.." Mon regard se déportait vers le sien, et forcément, je souriais davantage. Puis, je tirais sur sa manche comme une enfant, je venais de voir la voiture de mes rêves. Celle dont je rêvais depuis des années. Bien évidemment, il fallait que je la vois maintenant, avec lui. On se rapprochaient d'elle tandis que dans un élan de connerie, je le mettais au défi de l'avoir avant moi lors de la vente aux enchères. Je voulais cette voiture, plus que tout. Je relevais la tête quand il assurait me "rétamer". "Ouais, c'est ça, ouais. Si tu l'as, tu me baises dessus et si je l'ai, tu me baises dessus ? " Je me mordillais la lèvre avec un petit sourire en coin. Je penchais ma tête au dessus du capot quand je l'entendais et que j'éclatais de rire, le doigt en l'air comme une maitresse d'école. "Je te rappelle que j'étais fatiguée, bébé."

Sa main s'abattait sur mon cul et je laissais cette vague de chaleur m'envahir avant de rentrer dans l'habitacle. Je m'asseyais sur le siège passager avant de tenter de monter sur les genoux du brun, assis derrière le volant. "C'est ma future voiture, faut que je l'essaye !" Une fois sur ses genoux, je posais mes deux mains sur le volant en le caressant. "Mon dieu, qu'est-ce qu'elle est belle.. " Je posais mon regard dans celui d'Andrew. "Je vais te rétamer."


️ Gasmask





( everything doesn't have to be black or white. )

it's so much easier in grey 


Andrew Denbrough
avatar
Inscrit le : 07/08/2018
Messages : 203
Avatar : David Alexander Flinn
Crédits : t-rex, Bazzart
Mes rps :


Afficher


Re: When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew, le Jeu 4 Oct - 19:57










Y avait peu de monde qui me rendait comme ça… non en fait y avait qu’elle. Je me sentais moi même et surtout pas jugé. Je parlais de bite, de cul, de trucs dégueulasses et elle, elle se marrait comme une baleine. Putain ce qu’elle pouvait m’faire rire. On avait tous les deux l’amours des bagnoles, des défis et quand elle me parlait d’avoir encore un truc à faire j’étirais mon sourire. On se rapprochait de la même caisse et on bavait dessus comme des putains d’ados attardés. Je la regardais faire, se pencher, inspecter comme une maîtresse d’école un peu chic. J’en profitais pour voir son cul avant de me détourner et de monter dedans voir si elle était à mon convenance. Un peu comme moi et Alexis. Elle me mettait au défi et moi je bronchait pas. Elle voulait jouer ? Parfait !! J’étais un putain de bon joueur.

Au final je te baise quoiqu’il arrive donc… c’pas un défi ça, poupée.

Je voulais faire monter ça d’un cran.

Si je gagne, tu me suces. Si tu gagnes… je t’embrasse.

Je tapotais mes lèvres de mon index. Un vrai baiser, pas un de ceux qu’on voit chez les vieux. Un baiser avec la langue comme dans les films. Je ricanais. Elle savait que je faisais pas ça et que c’était un peu exceptionnel comme défi. Fallait pas que je perde ! Elle venait s’installer sur mes genoux et caressait le volant avec envie. Elle m’avait jamais fait autant envie que maintenant. Je la regardais, les yeux ne pouvant se détacher d’elle. Je parlais plus. Elle m’avait carrément couper le sifflet. Elle avait ce regard craquant, cette pose si attendrissante. Mes mains étaient de chaque côté du siège. J’osais même pas la toucher. Je voulais lui dire que c’était elle qui était belle et que bizarrement j’avais bien envie de perdre ce foutu pari pour ses beaux yeux. J’avais envie de graver cette image dans ma tête pour toujours.

Je vais choper la bagnole avant toi, poupée.


(c) DΛNDELION



--- always fine lines
between us. They say our days don’t mean much...
Alexis J. Dawson
Take it or leave it.
avatar
Inscrit le : 08/08/2018
Messages : 251
Avatar : Minja Cvetkovic
Crédits : T-rex
Date de naissance : 08/06/1992
Mes rps :
❁ JE NE MANGE PERSONNE, VIENDEZ ❁

6/10

❁Andrew Denbrough (6) ❁ Heather Wilson ❁ Saoirse N. Mulligan ❁ Zeus Borne ❁ Morgan ❁ Victoire ❁





Bloc notes :


Afficher


Re: When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew, le Jeu 4 Oct - 20:57







When she arrives everybody shut the fuck up.




Ca peut paraitre débile comme défi. Enfin, j'veux dire, tout le monde peut s'embrasser, tout le monde peut baiser. Sauf qu'avec Andrew, on sait que ces deux choses ont une signification très différente. J'ai beau adoré ce mec de corps et d'âme, l'embrasser ne me vient que très rarement à l'esprit. Enfin, "rarement", c'est vite dit. Je me surprends souvent à imaginer la sensation de ses lèvres sur les miennes, de vouloir sentir sa langue danser contre la mienne. Je l'imagine plus, je le fantasme a force. Mais par pudeur, on dira que ça ne me vient que très rarement à l'esprit. Je souris en coin en l'entendant me parler d'une pipe. "Tu sais, si tu voulais que je te suce, fallait simplement le dire bébé."

Ma main se pose discrètement sur son entre jambe et je la retire aussi vite qu'elle est venue. Un sourire aux lèvres. L'idée du baiser me revient et je souris encore plus. J'ai aucune envie de lui laisser la voiture en m'arrêtant à 1000$ sur ma mise et je me dis que le jeu en vaut la chandelle. Et puis, voir sa tête quand je l'écraserai. J'en ricane maléfiquement d'avance. Je rentre dans la voiture puis je monte sur ses genoux. Je caresse le volant, je le laisse glisser entre mes petites mains. Même le volant est d'une beauté à couper le souffle. Je soupire un instant puis je me retourne, lui jurant de le rétamer. Mais Andrew ne dit jamais son dernier mot. A croire que c'est une pipelette, lui aussi. A demie tournée vers lui, je souris en coin. "C'est ce qu'on verra, Kiss boy."

Je jette un coup d'oeil à ma montre avant de descendre de ses genoux, caressant allègrement son entre jambe, le sourire aux lèvres. Dehors, devant la portière, je souris encore plus. "L'enchère commence dans exactement deux minutes. Le dernier arrivé lèche l'autre !" Le défi est lancé et je cours sur mes petites pattes jusqu'à arriver sur un siège. Si tout se passe bien, j'ai gagné un cuni.

(c) DΛNDELION



( everything doesn't have to be black or white. )

it's so much easier in grey 


Andrew Denbrough
avatar
Inscrit le : 07/08/2018
Messages : 203
Avatar : David Alexander Flinn
Crédits : t-rex, Bazzart
Mes rps :


Afficher


Re: When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew, le Mer 10 Oct - 21:02










On rigole, on fait des paris. Je lui faisais une proposition et elle acceptait. Elle m’faisait rire c’était dingue. J’étirais un sourire malgré moi et je soufflais :

Bah là j’t’en parle. Dooonc tu le feras.

L’cul entre nous c’était pas tabou. On en parlait librement et ça faisait vraiment du bien de pas faire face à quelqu’un qui s chiait dessus dès qu’on mentionnait des mots “vulgaires”. Je la regardais faire, posant sa main sur ma braguette. Elle croyait m’avoir avec ça, mais j’étais bien plus fort. Je voulais gagner et je la laisserais pas l’opportunité de me demander de l’embrasser. J’étais pas assez con pour me laisser faire surtout. Elle allait devoir m’attacher. Dans tous les cas ça n’allait pas arriver parce que j’étais sûr de pouvoir gagner. Je me mis à sourire avec son ptain de surnom. J la regardais se lever quand elle se mit à courir comme une folle. Je sortais de la voiture en trombe, lui courant après. Elle avait triché et j’arrivais in extremis après elle, glissant et m’écrasant sur une chaise. Je tombais en arrière, entraînant la rangée derrière moi. Je me relevais en ricanant et replaçant les quelques chaises.

T’as triché, putain de merde. T’es parti avant. Je posais ma main sur sa cuisse. Mais ok t’as gagné. Voilà ta récompense.

J’agrippais ses joues et collait ma langue sur sa mâchoire, remontant jusqu’à sa tempe. Elle voulait mes lèvres sur sa peau bah voilà ma salive en prime. Je la connaissais, je savais qu’elle avait pas parlé de ça mais j’allais pas lui faire ce plaisir. Ouais j’étais un putain d’enfoiré. Je ricanais encore et regardais sa tête avant de me coller contre mon dossier.

Bon tais toi, hein ça va commencer.

Je levais les yeux vers le commissaire priseur qui lançait les hostilités. Le temps était long jusqu’à ce que notre bagnole arrive enfin. Le moment était venu. Fallait pas que je perde. Je levais la main pour enchérir.

4000$.

J’allais pas me faire laminer par cette nana. Je la voulais cette bagnole et elle aussi. toutes les deux chez moi, la victoire en prime et la bouche de la donzelle sur mon sexe.

5000$, lachais-je.

Les enchères augmentaient vite et je sentais que mon portefeuille pourrait pas monter aussi haut que certains. J sentais cette boule dans mon ventre grossir encore et encore. J’étais dans la merde. Partagé entre l’idée de gagner et mon compte en banque qui criait à la catastrophe.

(c) DΛNDELION



--- always fine lines
between us. They say our days don’t mean much...
Alexis J. Dawson
Take it or leave it.
avatar
Inscrit le : 08/08/2018
Messages : 251
Avatar : Minja Cvetkovic
Crédits : T-rex
Date de naissance : 08/06/1992
Mes rps :
❁ JE NE MANGE PERSONNE, VIENDEZ ❁

6/10

❁Andrew Denbrough (6) ❁ Heather Wilson ❁ Saoirse N. Mulligan ❁ Zeus Borne ❁ Morgan ❁ Victoire ❁





Bloc notes :


Afficher


Re: When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew, le Sam 13 Oct - 12:50







When she arrives everybody shut the fuck up.




Le pari était lancé : celui qui arrivait en dernier devait lécher l’autre. J’avais rarement des idées pures ou dénuées de sens sexuel quand j’étais en compagnie du brun et ce pari en était la preuve existante. Je lui annonçait le topo, et je courais. Je l’avais vu partir en retard et moi ça me faisait rire de le voir courir comme un con derrière moi. J’avais triché et je le savais parfaitement mais c’était d’autant plus drôle. Assise sur ma chaise depuis 10 secondes, je voyais le brun débarqué avec fracas, comme à son habitude. Je voyais la rangée de chaises qui s’étalait comme une crêpe après le passage de cet ouragan nommé Andrew. Les mains sur les yeux, je retenais les larmes de rires qui dévalaient mes yeux mais le fou rire était lancé et je riais tellement fort que la rangée devant s’était retournée pour nous observer. Je me mordais l’intérieur des joues en espérant me calmer mais le fait de le voir se lever et de remettre quelques chaises relançait mon fou rire. Il râlait et je riais. « T’as perdu et t’es mauvais joueur, c’est tout. » J’allais avoir ma récompense mais je me décomposais rapidement quand il posait sa main sur ma cuisse. Là ? Maintenant ? Devant l’assemblée ? La bouche ouverte, je fronçais mes sourcils. Il attrapait mes joues en faisant trainer sa langue le long de mon visage. Choquée, j’étais choquée mais je riais aux éclats en le voyant faire, tout fier de sa connerie du jour. Je chuchotais à son oreille. « T’es dégueulasse. » avant de rajouter avec un sourire au coin des lèvres « Mais j’aime bien. » Il me disait de me taire et je ricanais encore en voyant les gens remettre les chaises qu’il avait fait tombé.

Le mec arrivait sur l’estrade et je l’observais avec un joli sourire. Ce mec détenait ma prochaine voiture, elle serait à moi et Andrew allait poser ses lèvres contre les miennes. L’enchère à peine commencée, Andrew enchérissait. Je lui donnais un coup de coude. « C’pas du jeu de commencer direct ! » Je levais la main en criant : « 4500$ » mais il montait le prix à 5000$. Ok, il voulait jouer, on allait jouer. Peu importe les conséquences, tant que j’avais la caisse et le bouche du brun sur la mienne. « 8000$ » Une autre main se levait contre nous, annonçant : « 12 000$ »

Je me tournais vers le brun dans l’empressement. « Andrew, je veux que cette bagnole soit à nous. Peu importe qui de nous deux l’a tant que tu l’as ou que je l’ai chez moi. T’as combien à mettre ? » Ce mec n’allait sûrement pas nous passer devant et s’il le faisait, j’allais lui éclater les dents. « Je te préviens, si il l’a, je le tue. » La colère et la hargne s’emparaient de ma face. La détermination à avoir cette bagnole valait plus que tout à cet instant même.


(c) DΛNDELION



( everything doesn't have to be black or white. )

it's so much easier in grey 


Andrew Denbrough
avatar
Inscrit le : 07/08/2018
Messages : 203
Avatar : David Alexander Flinn
Crédits : t-rex, Bazzart
Mes rps :


Afficher


Re: When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew, le Jeu 18 Oct - 21:36










Le paris était lancé. Y avait de quoi miser gros et après avoir fait dégringoler les chaises la mise était faite. Je lâché quasi cinq milles dollars pour avoir cette bagnole. Pire que l’idée de me ruiner, l’idée de perdre contre elle me donnait le tourni. J’avais pas envie de l’embrasser, pas envie de passer pour un naze et finir comme ces débiles qui concède tout à une nana. Je levais la main pour miser après elle. Hors de question que je perd, putain !!

9000$.

Et là un mec nous avait cloué le bec. Douze milles dollars. Bien plus que ce que je pouvais mettre. J’étais sur le cul. Avant même que j’ai pu réalisé, elle se tourna vers moi. J’avais la bouche ouverte et le regard perdu. Mon cerveau était en off et la voir aussi excitante que jamais ne m’aidait pas à me concentrer.

Heu… Dix milles cinq cent dollars. Et toi ?

Putain ce qu’elle était sexy en harpie. Hargeuse comme jamais j’avais envie de lui sauter dessus et d’oublier la caisse mais je levais la main et ajouter à la mise. J’voulais qu’on gagne. Bien plus qu’une simple sucette dans un coin sombr du parking. J’voulais lui faire plaisir quitte à acheter cette bagnole et plus jamais la revoir après. Cette gonzesse me rendait dingue.

18 000 $.

J’avais le coeur battant et sans quitter des yeux le commissaires priseurs qui annonçait presque la fin de la vente, j'attrapais la main d’Alexis et je la serrais contre moi, entortillant mes doigts entre les siens. Personne n’avait misé. Mon souffle se coupait tandis qu’il faisait le décompte.

18 000 une fois, 18000 deux fois…


(c) DΛNDELION



--- always fine lines
between us. They say our days don’t mean much...
Alexis J. Dawson
Take it or leave it.
avatar
Inscrit le : 08/08/2018
Messages : 251
Avatar : Minja Cvetkovic
Crédits : T-rex
Date de naissance : 08/06/1992
Mes rps :
❁ JE NE MANGE PERSONNE, VIENDEZ ❁

6/10

❁Andrew Denbrough (6) ❁ Heather Wilson ❁ Saoirse N. Mulligan ❁ Zeus Borne ❁ Morgan ❁ Victoire ❁





Bloc notes :


Afficher


Re: When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew, le Sam 20 Oct - 11:35







When she arrives everybody shut the fuck up.




Les nerfs, la rage, voilà ce qui complétait ma tenue du jour. Ma robe jaune et mes cheveux roses n’étaient rien comparé à la tronche que je tirais. Je voulais cette bagnole du plus profond de mon âme et rien n’allait m’en empêcher, pas même Andrew. J’lui demandais combien il avait sur lui. Il fallait qu’on additionne nos forces pour avoir cette voiture. Je la voulais et lui aussi. Quitte à faire ça, autant qu’on la possède tous les deux. Je me tournais vers Andrew. Andrew qui avait la bouche ouverte et le regard au fond du trou. Il m’annonçait qu’il avait dix mille cinq cent dollars à mettre dedans. « Dix mille, j’ai dix mille dollars à mettre dedans. Monte l’enchère d’un cran et on voit ce qu’il se passe. »

Y avait une pression dans la salle, tout le monde retenait son souffle et nous les premiers. Je regardais l’homme qui avait annoncé ses 12 000 dollars avec l’envie de l’égorger puis de l’étriper. Je ne voulais pas qu’il ait cette bagnole. Elle était à nous, putain ! Andrew montait la mise et j’avais le coeur qui se levait. Mon regard s’arrêtait sur le mec des 12 000, s’il montait encore sa mise, j’allais le tuer. Mais la main du brun venait s’immiscer dans la mienne, il y entrelaçait ses doigts et je restais sur le cul. Aussi bien parce qu’on était en train de remporter l’enchère que parce qu’il me tenait la main. Mes yeux se retirait de l’homme aux 12 000 pour se planter dans ceux des commissaires priseurs.

18 000 trois fois. La Cadillac DeVille noire de 1959 est attribuée au couple du fond. Félicitations !

On l’avait et je me levais d’un coup en gueulant. « PUTAIN DE MERDE ! ON L’A ! » Je lançais un superbe doigt d’honneur au mec des 12 000 puis je me tournais vers le brun avec un sourire éclatant. « On l’a bébé, putain ! On l’a ! » Je trépignais de joie. Sa main dans la mienne, je me blottissais contre Andrew avant de poser mes lèvres sur les siennes dans un élan de joie incontrôlé. Je me retirais rapidement avec les yeux grands ouverts, attendant la réaction du brun.

(c) DΛNDELION



( everything doesn't have to be black or white. )

it's so much easier in grey 


Andrew Denbrough
avatar
Inscrit le : 07/08/2018
Messages : 203
Avatar : David Alexander Flinn
Crédits : t-rex, Bazzart
Mes rps :


Afficher


Re: When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew, le Dim 21 Oct - 20:42










J’avais les nerfs aussi tendu qu’un string. Je la voulais cette putain de caisse. Je voulais qu’elle ait un putain de sourire à s’en décrocher la mâchoire, qu’elle hurle et crie sa joie, accrochée à mon cou. Cette caisse ça allait être notre bébé. On allait la bichonner, la caresser, probablement baiser dedans. Y a tellement de trucs que je voulais mais je voulais surtout voir Alexis heureuse. J’aurais pu tout faire pour voir son visage s’illuminer. L’enchère montait et on jouait le tout pour le tout. C’était notre dernière chance et quand le décompte fut presque fini, j’avais envie de gerber et je me raccrocher à la main de cette gonzesse pour pas vider mes tripes. Je réagissais même pas au mot “couple du fond”. J’étais sur le cul. On l’avait. On l’avait putain. Je bougeais à peine quand elle se levait pour hurler. J’étais perdu. Je me levais, les yeux vides. Putain. On l’avait. Sans comprendre comment j’avais sa bouche sur la mienne. J’écarquillais les yeux et je me figeais. Bordel mais c’était quoi cette journée de dingue. Ses lèvres avaient le goût d el clope, elles étaient chaude et douces. Je voyais la scène en photos dans ma tête. Pas en vidéo, des instantanés. Je me souviendrais toujours de l’urgenc de ses lèvres poussant sur les miennes, tellement contradictoires avec l’expression de son visage, comme si elle n’arrivait pas à croire que cela avait pu vraiment se passer. Je n’avais aucune idée de ce qu’elle voyait sur mon visage mais très certainement la même chose qu’elle. Elle reculait. Je déglutissais et je soufflais sereinement :

Heu… Ha. Cool. Je bougeais toujours pas.

On est mardi ? Mon cerveau avait littéralement fondu.

Et j’ai.. pas vu… le foot à la télé. Je la fixais, clignant des yeux. Une pensée genre “seau d’eau glacée m’éclaboussant en pleine figure” pour me débloquer mais rien n’y faisait. Je détestais ça. Mes neurones se touchaient plus. Je savais pas si c’était elle ou juste une réaction défensive mais mon cerveau s’était littéralement éteint.

Allez…on m’appelle.

Je lui serrais la main comme un con et je tournais les talons.

(c) DΛNDELION



--- always fine lines
between us. They say our days don’t mean much...
Alexis J. Dawson
Take it or leave it.
avatar
Inscrit le : 08/08/2018
Messages : 251
Avatar : Minja Cvetkovic
Crédits : T-rex
Date de naissance : 08/06/1992
Mes rps :
❁ JE NE MANGE PERSONNE, VIENDEZ ❁

6/10

❁Andrew Denbrough (6) ❁ Heather Wilson ❁ Saoirse N. Mulligan ❁ Zeus Borne ❁ Morgan ❁ Victoire ❁





Bloc notes :


Afficher


Re: When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew, le Dim 21 Oct - 23:00







When she arrives everybody shut the fuck up.




Partagée entre l’envie de m’écarter de lui le plus vite possible et l’envie de rester là, contre ses lèvres, de ne plus bouger, finalement je m’écarte rapidement. J’attends sa réaction, j’ai peur putain. Je m’écarte, je regarde son visage. Il a l’air de câbler, enfin, c’est plus qu’un air à ce niveau là. Il réagit carrément plus. Je passe ma main devant son visage pour le ramener par ici mais rien. Le néant. La déchéance. Rien. J’ai les mains qui tremblent, les yeux qui s’écarquillent devant ma connerie. Putain mais quelle idée de l’avoir embrassé, bordel. Ma main vient s’écraser contre ma face. Je me mettrais des baffes bordel. Puis, lui. Lui qui ne bouge plus, qui ne réagit plus normalement ou même anormalement. Je le regarde, droit dans les yeux, le souffle court. Ses lèvres se délient. J’écoute ce qu’il dit avec un sourcil arqué. « Non, on est samedi, bébé. » Il m’parle de foot maintenant. Qu’est-ce qu’il veut avec le foot et la télé ?« Le foot ? Mais de quel foot ?» Toujours la même face grave qui se forme sur mon visage. Y a plus aucune réaction de sa part à part celles-ci. Il déraille totalement. Il m’dit qu’on l’appelle. Je reste là, surprise et choquée par ce bordel. Il me serre la main avant de partir. Je tente de le retenir, brièvement mais il tourne les talons sans un mot.

Le commissaire priseur m’appelle à mon tour pour venir récupérer mon lot. Ma voiture. Notre voiture. Je soupire un instant avant d’aller régler les papiers et de regarder la masse sombre que forme Andrew dès à présent. Bordel, quelle conne j’ai été.

(c) DΛNDELION



( everything doesn't have to be black or white. )

it's so much easier in grey 


Andrew Denbrough
avatar
Inscrit le : 07/08/2018
Messages : 203
Avatar : David Alexander Flinn
Crédits : t-rex, Bazzart
Mes rps :


Afficher


Re: When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew, le Dim 28 Oct - 19:46










Je marchais en direction de la sortie. Mon corps ne réagissait plus mais progressivement je reprenais les commandes. QU’est ce que je foutais ? Je devais aller payer. Bordel elle m’avait embrasser !! J’avais b’soin d’un verre. Non d’un pétard. Non des antalgiques. Un truc qui me rende bien stone et qu’j’puisse plus réfléchir. J’étais dans la merde ! Pas parce qu’elle m’avait embrassé, non mais parce que… Arg cette nana. J’avais rien écouté à tout ce qu’elle m’avait dit et à toutes les conneries que j’avais pu sortir pour me casser de là. Soudain je me stoppais net. Mon cerveau sonnait enfin : je devais aller payer. D’un coup je faisais demi-tour et marchait rapidement vers la table où fallait tout signer. Elle était là, penchée, un stylo à la main. Je déglutissais. Putain. Je m’avançais encore. Bordel. Mais qu’est ce que je foutais là ?

Bébé ?

J’attrapais son visage et j’écrasais mes lèvres sur les siennes. Mon geste avait franchi la raison sans même que je m’en rende compte et cette action m’apportait un peu de soulagement. Mes lèvres s’ouvrirent d’elles mêmes et j’y glissais ma langue. Je me redressais légèrement sans même que nos lèvres ne se quittent un instant. Nos langues allaient se battre, ma bouche se fondant dans la sienne. Je me détachais d’elle avant de me tourner vers le mec de la compta qui nous regardait avec des yeux de truite.

Elle a gagné un pari.


Je sortais mon chéquier et remplissais le coupon avant de le tendre au mec. Sans un mot je tendais la main pour chopper les clefs. J’avais chaud et j’évitais soigneusement de regarder Alexis dans les yeux. Pas parce que je l’avais embrassé mais parce que je voulais le faire encore et encore. J’avais jamais été amoureux mais je crois que mon coeur battait pour elle.

(c) DΛNDELION



--- always fine lines
between us. They say our days don’t mean much...
Alexis J. Dawson
Take it or leave it.
avatar
Inscrit le : 08/08/2018
Messages : 251
Avatar : Minja Cvetkovic
Crédits : T-rex
Date de naissance : 08/06/1992
Mes rps :
❁ JE NE MANGE PERSONNE, VIENDEZ ❁

6/10

❁Andrew Denbrough (6) ❁ Heather Wilson ❁ Saoirse N. Mulligan ❁ Zeus Borne ❁ Morgan ❁ Victoire ❁





Bloc notes :


Afficher


Re: When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew, le Lun 29 Oct - 17:36







When she arrives everybody shut the fuck up.




Le commissaire priseur m’appelle tandis que le corps d’Andrew disparaît petit à petit. J’ai envie de pleurer, d’hurler, de crier et de dire au commissaire de merde qu’il peut la garder sa bagnole à la con. J’en ai rien à foutre de cette putain de voiture, moi ! C’est le brun qui est en train de se casser que je veux dans mon pieux tous les soirs. C’est pas cette bagnole qui me réchauffera l’hiver. Puis finalement, je m’allume une clope. J’entends les gens me dire que c’est interdit de fumer ici. Je fronce les sourcils en m’approchant du comptable, prête à lui péter la gueule s’il continue de m’emmerder. Les poings fermés, la clope au bec avec mes sourcils en V, je m’approche de lui. « Vous le voulez votre argent oui ou non ? » Je laissais un temps de pause, histoire qu’il réfléchisse à la bonne réponse. Finalement, il me laissait fumer ma clope à l’intérieur et il avait sa thune. Je me penchais en tirant sur ma blonde, j’attrapais le stylo quand une fois que je ne connaissais que trop bien arrivait à mes oreilles. Je me tournais au ralenti, ahurie par ce surnom et ces lèvres qui s’abattaient sur les miennes. Je lâchais ma clope sur le ciment du hangar.

Je sentais les mains d’Andrew venir s’écraser contre mon visage. Je collais mon front au sien avec un sourire en coin. Sa langue entrait en contact avec la mienne. Il m’avait promis un baiser si je gagnais mais finalement, on avait gagné. Mes mains partaient dans ses cheveux, je tirais dessus comme une malade. Je voulais plus qu’il parte, c’était mort, hors de question. Ce mec allait rester avec moi, ici et maintenant. Je sentais nos dents qui s’entrechoquaient tant le baiser se voulait gourmand. Debout sur la pointe de mes pieds, je laissais le brun mener la danse, les yeux clos. Puis finalement, le baiser s’arrêtait quand Andrew le voulait et je souriais en coin en le regardant. Je prenais l’une de ses mains dans la mienne. Il ouvrait la bouche et j’éclatais de rire. Le type devait me prendre pour une folle. Cinq seconde auparavant, je lui gueulais dessus comme du poisson pourri et maintenant, je le regardais avec les yeux brillants de bonheur. Andrew précisait que j’avais gagné le pari et je glissais ma main dans la poche arrière de son jean pour lui pincer le cul.

Il se penchait à son tour, remplissant le chèque alors que j’avais déjà rempli le mien. Je le voyais tendre la main et une fois les clés dedans, je posais ma main sur la sienne pour y enfermer les clés entre nos deux pognes. Je me mordais la joue pour éviter de crier de joie. J’attrapais Andrew par le col et je le faisais sortir du bureau en rapide. J’attrapais le premier mur pour le coller contre et redéposer mes lèvres sur les siennes. Je parsemais ses lèvres de baiser en craquant progressivement, laissant un baiser entre chaque mots. « Tu. Me. Rends. Dingue. »

(c) DΛNDELION



( everything doesn't have to be black or white. )

it's so much easier in grey 


Andrew Denbrough
avatar
Inscrit le : 07/08/2018
Messages : 203
Avatar : David Alexander Flinn
Crédits : t-rex, Bazzart
Mes rps :


Afficher


Re: When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew, le Lun 29 Oct - 20:25










On avait la bagnole et j’avais surtout pris ses lèvres. J’sais pas ce qu’j’avais eu… Peut-être un sursaut de couilles mais m’voilà à la choper devant le mec avec un balais dans le cul derrière sa table. On avait bien rigolé avant tout ça et j’avais peur que maintenant tout devienne bien trop sérieux. J’avais pas envie d’un truc sérieux, ni de quelque chose de prise de tête. J’voulais juste m’amuser comme on le faisait maintenant. J’avais le ventre qui se tordait tout en chopant les clefs de la caisse. J’étais heureux d’avoir mon dû mais anxieux de me tourner vers elle. Alexis était peut-être le genre à vouloir se marier et avoir des mioches. Moi j’voulais bouger, faire ma vie sans de compte à rendre. J’avais à peine entendu son rire et senti sa main se poser sur la mienne. Ni même sa main sur mon cul qu’elle avait soigneusement pincé. J’étais ailleurs, entre la bague au doigt et l'échafaud. Elle m’avait attrapé par le col et déjà je suivais comme un toutou. Tout ça me plaisait pas trop. J’étais pas un caniche et ça fallait qu’elle l’apprenne. Je sentais la peur monter progressivement en moi comme de l’essence enflammé. J’allais exploser comme toutes les autres fois. Soudain le mur. Froid et dur. Je revenais à la réalité et je voyais enfin. On était dehors, elle était collé à moi et m’embrasser de nouveau. J’avais tout vécu avec de la distance et là je revenais sur Terre. Je fermais les yeux quelques secondes et posais mes mains sur ses épaules.

Alexis… Je soufflais, tremblant -d’excitation ou de panique je ne savais même pas moi même. On est rien de sérieux on est d’accord ? Je louchais sur ses lèvres. J’avais envie de les mordre bordel. Je voyais avec envie cette partie d’elle qui m’avait été inaccessible depuis. J’veux pas qu’on perde c’qu’on a tu vois ? J’aime bien c’qui a entre nous.

Je détachait pas mes mains de ses épaules. Je la sentais sauvage et si fragile à la fois. J’attendais le signal. Un seul mot de sa part pour reprendre ses lèvres.


(c) DΛNDELION



--- always fine lines
between us. They say our days don’t mean much...
Alexis J. Dawson
Take it or leave it.
avatar
Inscrit le : 08/08/2018
Messages : 251
Avatar : Minja Cvetkovic
Crédits : T-rex
Date de naissance : 08/06/1992
Mes rps :
❁ JE NE MANGE PERSONNE, VIENDEZ ❁

6/10

❁Andrew Denbrough (6) ❁ Heather Wilson ❁ Saoirse N. Mulligan ❁ Zeus Borne ❁ Morgan ❁ Victoire ❁





Bloc notes :


Afficher


Re: When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew, le Lun 29 Oct - 20:54







When she arrives everybody shut the fuck up.



Tremblante. Voilà ce que j’étais. Tremblante de pieds en cape. De partout. Je sentais tous les petits poils de mon corps qui se mettaient à frémir les uns après les autres. Fallait voir l’effet qu’il me faisait le brun et puis, ce baiser torride et inattendu. Néanmoins, je sentais ses larges mains prendre mes épaules et me reculer légèrement. Je le regardais, la tête penchée sur le côté. Il soufflait mon prénom comme on souffle une prière. Il tremblait lui aussi et je passais mes mains contre son torse en espérant le détendre un peu. J’savais pas si c’était l’adrénaline, la colère ou l’excitation de la journée qui me rendait comme ça et qui le rendait comme ça mais c’était fort et impressionnant à voir. Puis soudain, cette question qui me faisait baisser mes épaules. On est rien de sérieux. J’haussais un sourcil en le regardant puis avec toute la simplicité du monde, je répliquais. « Non, pourquoi ? » Y avait rien entre nous, enfin, on ne formait rien de concret à part un duo de baise.

Mais faut croire qu’ils étaient aussi aveugles l’un que l’autre pour ne pas se rendre compte qu’ils commençaient à former autre chose.


J’entendais le brun me préciser que c’était bien ce qu’on avait et m’dire qu’il ne voulait pas qu’on le perde. J’hochais la tête. Je venais lentement contre lui. J’avais peur de le brusquer Andrew. Il avait pas l’air comme ça avec ses airs de gros dur à cuire, ses mains pleines de cambouis mais il fallait pas le perturber. La tête contre son torse, je relevais mes yeux vers les siens avec un sourire malicieux et plein de tendresse. « Moi non plus, je n'veux pas perdre ce qu’on a, bébé. »

J’attrapais les clés de la DeVille dans sa poche arrière avec un immense sourire. « D’autant plus qu’on a réussi à avoir cette vieille garce. » Je secouais les clés en le regardant et je les mettais dans ma poche. Je reposais mon regard sur les lèvres de cet homme qui faisait naitre beaucoup de choses dans mon ventre, y compris des nuées de papillons. Je me pinçais les lèvres un instant et comme si c’était de nouveau interdit, je demandais la permission. « Est-ce que je peux encore t’embrasser ? »

(c) DΛNDELION



( everything doesn't have to be black or white. )

it's so much easier in grey 


Andrew Denbrough
avatar
Inscrit le : 07/08/2018
Messages : 203
Avatar : David Alexander Flinn
Crédits : t-rex, Bazzart
Mes rps :


Afficher


Re: When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew, le Dim 11 Nov - 21:01










J’avais peut-être fait une connerie ou peut-être pas. Allez savoir. Y avait trop de paramètres à prendre en compte et des symboles à analyser. Est-c qu’embrasser cette nana était une erreur ? J’en savais foutrement rien mais j’avais cette boule dans le bide celle qui me donnait envie de la voir et de la fuir en même temps. On était l’un contre l’autre et je soufflais la question qui me torturait l’esprit. Elle y répondit avec le ton le plus naturel du monde. Non elle voulait rien de sérieux non plus. Ouf. Je poussais un petit soupir soulagé tandis qu’elle se collait à moi, sa tête contre mon torse. Ptain j’aimais son sourire et ses dents blanches, son petit nez froncé et ses yeux grands et brillants. Je déglutissais, glissant mes mains sur ses reins. Je souriais comme un con alors qu’elle prenait les clefs.

On l’a mérité cette beauté !


Je la regardais me prendre les clefs puis fixer mes lèvres. Je déglutissais. J’avais envie qu’on recommence mais je savais que c’était interdit. C’était peut-être ça qui m’excitait le plus. Je marquais un temps.

Si tu me rends les clefs, ouais.

J’attendais pas et je posais mes lèvres sur les siennes. J’avais aucune volonté avec elle. J’en profitais pour plonger ma main dans sa poche et récupérer les clefs alors que je continuais de l’embrasser. Ma main glissa sur sa nuque et j'approfondissais notre échange avec envie. Je sentais mon ventre se tordre, cette nuée m’envahir encore. J’avais plus envie de me détacher d’elle. Je reprenais ma respiration le temps de quelques secondes pour l’attraper par les hanches et la soulever pour la mettre sur un capot de bagnole. Comme le jour de notre rencontre… Je kiffais bien cette nana. Mes mains glissèrent sur ses fesses tandis que je me penchais sur elle pour reprendre à nouveau ses lèvres. Elles n’étaient là que pour elle.

Que pour ma Alexis...


(c) DΛNDELION



--- always fine lines
between us. They say our days don’t mean much...
Alexis J. Dawson
Take it or leave it.
avatar
Inscrit le : 08/08/2018
Messages : 251
Avatar : Minja Cvetkovic
Crédits : T-rex
Date de naissance : 08/06/1992
Mes rps :
❁ JE NE MANGE PERSONNE, VIENDEZ ❁

6/10

❁Andrew Denbrough (6) ❁ Heather Wilson ❁ Saoirse N. Mulligan ❁ Zeus Borne ❁ Morgan ❁ Victoire ❁





Bloc notes :


Afficher


Re: When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew, le Mar 13 Nov - 19:56







When she arrives everybody shut the fuck up.




C’est le côté permissif du baiser qui le rendait aussi excitant et excellent. On avait jamais fait ça tous les deux, on ne se l’était jamais permis entre nous. A croire que c’était la beauté de cette exception. Le pari avait été lancé entre l’un et l’autre, un baiser contre une pipe. Finalement, le baiser l’avait remporté alors qu’on avait gagné ce pari ensemble. La question d’Andrew arrivait comme un cheveu sur la soupe et j’y répondais avec un naturel déconcertant. L’idée qu’on forme quelque chose me mettait mal à l’aise dans le sens où je n’étais ni prête à me l’avouer, ni prête à le vouloir pour le voir. On ne formait rien. Juste un duo d’amant encerclé par une amitié dure et forte. J’voulais que ça dure plus que n’importe quoi. En peu de temps, le brun était devenu un roc, un phare, un repère. Autant de mot qu’il en faut pour le décrire comme quelque chose sans lequel je ne me sentais pas complète. Les journées où on ne se voyait pas me semblaient mornes et longues. Je relevais la tête vers lui, le sourire aux lèvres et les clés dans la main. Les mains du brun venaient contre mes reins et je souriais en me mordant la lèvre. Je tremblais toujours d’excitation et d’envie devant lui. « Je suis totalement d’accord. » Je marquais un temps avant de reprendre. « On devrait fêter ça, non ? »

Je lui demandais par la même occasion si j’avais le droit de recommencer, de réitérer l’interdit. Il posait sa condition : lui rendre les clés. Je les sortais de ma poche, et je voulais lui donner quand ses lèvres arrivèrent contre les miennes. Il récupérait les clés pour les mettre dans sa poche. Les mains libres, je les passaient contre son torse avant de les laisser monter dans ses cheveux. Il allait me rendre dingue et il y arrivait très bien. Sa main venait dans ma nuque et je me détendais doucement contre lui. Je me détendais au fur et à mesure que la tension montait. Là, dehors, nous étions seuls. Tous les gens étaient à l’intérieur, ils observaient la vente aux enchères alors que nous avions déjà récupérer notre lot. Le baiser se stoppait un instant et je me retrouvais sur le capot de la voiture. De notre voiture. Il reprenait à nouveau mes lèvres tandis que mes jambes s’enroulaient autour des siennes. Je savais que cette voiture ferait partie intégrante de nos péchés. Je me reculais légèrement, rompant ce baiser plein de fougue et d’envie. « Bébé.. » Ses mains remontaient le long de mes cuisses pour arriver près de mon cul. Je sentais cette chaleur familière m’envahir encore et encore. Putain, ce que c’était bon. Mon regard plongé dans le sien, je me mordillais la lèvre nerveusement avant de venir enfouir mes lèvres dans son cou. J’attrapais un bout de peau entre mes dents. Je léchais ce bout de peau du bout de ma langue avec envie puis je remontais vers son lobe d’oreille. « Faut qu’on essaye cette voiture, et vite. J’ai envie qu’on décampe d’ici. »

(c) DΛNDELION



( everything doesn't have to be black or white. )

it's so much easier in grey 


Contenu sponsorisé
Afficher


Re: When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew, le

When she arrives, everybody shut the fuck up - ft. Andrew

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Autres lieux-