AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

One man, one cock, one heroes [ft. Leevi]


Invité
Invité
Anonymous


One man, one cock, one heroes [ft. Leevi] Empty
One man, one cock, one heroes [ft. Leevi], le Sam 25 Aoû - 11:01





One man, one cock, one heroes





Aussi loin que ma mémoire puisse remonter, Jody m'avait confié la tâche d'animer la radio durant son absence et de trouver de bons sujets qui plairaient aux auditeurs. Vous dire que c'était facilement jouable est un mensonge. J'avais regardé ce que les "fans" réclamaient et ils voulaient une interview exclusive avec le plus grand de tous les acteurs: MATTHEW MCGRORY. 2 mètres 31, ça ne se refuse pas. Mais malheureusement le destin n'étant pas dans mon sens, j'apprends qu'il est mort il y a quelques années de ça. Mais je ne me laisse pas abattre! Des rencontres, j'en ai fait dans ma vie et le plus grand, le plus beau, le meilleur acteur que je connaisse au monde, il s'avère que c'est... "GOOOOOOD EVENING RADIO d'AUSTIN! J'espère que vous allez bien car de mon côté ça pète la forme. J'ai de grandes nouvelles pour vous. Vous l'avez voulu, vous l'avez demandé, réclamé même! Que dis-je! Vous m'avez supplié de l'avoir parmi nous ce soir... Je vous présente Leevi Valentine!" m'exclamais-je pour lancer l'émission après que le "ON" soit apparu. Je me mets à applaudir l'invité. Cette émission allait être un fiasco mais après ce que nous avions vécu, je me dis qu'il a plus d'un tour dans son sac. Il savait très bien dans quoi il s'embarquait. Notre rôle; nous jouer du public. "Certains me demanderont sur les réseaux "mais qui?" mais non non non, on ne me la fait pas à moi! Vous le connaissez, vous l'avez déjà vu. Il a joué auprès des plus célèbres dont Jason Statham. Il a joué le fameux rôle de l'homme invisible, Jésus dans Ben-Hur, il a aussi joué dans le nouveau Fantomas. Oui messiers dames, vous voyez exactement de qui je veux parler." Un petit jingle de batteries avant de prendre la suite. Improvisation est maître mot aujourd'hui. "Mais dites nous en plus en détails, Sir Valentine. Je n'ai fait qu'annoncer vos oeuvres les plus connues mais quels rôles avez-vous préféré jouer et pourquoi? Ceux que vous avez détesté? Des anecdotes peut-être?" Je tente de faire mon interview non préparée. Ne jamais refaire cela durant votre vie les enfants. C'est risqué.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


One man, one cock, one heroes [ft. Leevi] Empty
Re: One man, one cock, one heroes [ft. Leevi], le Mar 28 Aoû - 14:14





One man, one cock, one heroes





Quand Louis m’appelait, ce n’était jamais pour une simple raison. Jamais. A chaque fois, je savais qu’il allait se passer quelque chose de particulier. Le genre de truc qui ne se passe que dans les films. Mais ce jour-là, étonnamment, il m’avait contacté car il avait besoin d’un témoignage. De mon témoignage. Il voulait interviewer quelqu’un qui avait quitté la campagne pour la ville pour comprendre le phénomène des migrations. J’avais accepté. Je savais pas vraiment ce qui m’attendais ni en quoi mon vécu pouvait lui être utile mais, si je pouvais aider mon pote… Sans hésitation j’avais accepté. Je n’aurais peut-être pas du.  
J’arrive rapidement dans les locaux de la Radio D’Austin, le nouveau job de Louis. Dans un sens ça ne m’étonne pas qu’il finisse là, ça lui corresponds bien ce boulot-là. Depuis que je le savais, j’avais changé la radio de ma voiture, que j’avais reçue grâce à lui lorsque nous avons rencontré Jason Statham, pour l’entendre tous les matins en allant travailler. Il me faisait marrer et sa voix passait agréablement bien dans les baffles de ma voiture. Lorsque j’arrive il est déjà occupé à travailler et sans bruit je m’installe dans la cabine, face à lui. Je lui adresse un signe de la main. Je pose le casque sur mes oreilles et je suis prêt à intervenir. Il m’introduit de manière très très enjouée, comme si j’étais quelqu’un de relativement connu dans la région, ce qui n’est absolument pas le cas « Bonjour, bonjour ! » Je suis assez mal à l’aise de parler dans un micro comme ça. Je suis bien moins joyeux que mon ami c’est certain. Il continue à parler et je me rends compte qu’il ne va pas du tout me parler de l’exode rural. Putain. Je vais le tuer. Je le regarde avec des yeux ronds et je réponds à sa question par le silence «…. » Je suis sur le cul. Comment pouvais-je faire ça ?! Bon d’accord, je m’étais déjà fait passer pour un gros riche du nom de Richard mais là, moi , Leevi, un acteur ?! Jamais ! Je me râcle la gorge. Si Louis me foutais au pied du mur c’est qu’il était dans la merde « Je… Je crois que le rôle que j’ai le plus aimé jouer c’est celui du journalise qui se réveille dans une cage sans plus aucun souvenir de ce qu’il est…  Un vieux film qui n’a pas eu beaucoup de succès mais que j’ai adoré tourner. » Je le fusille du regard et je lui montre mon plus gros doigt d’honneur, il allait me le payer.
DELION
Invité
Invité
Anonymous


One man, one cock, one heroes [ft. Leevi] Empty
Re: One man, one cock, one heroes [ft. Leevi], le Mar 25 Sep - 17:11





One man, one cock, one heroes





Ha oui. J'ai oublié de parler d'un détail. L'homme qui se trouve en face de moi ne connaissait absolument pas la nature de cette interview. Il pensait que j'allais parler d'un sujet ennuyeux à mourir mais non. J'ai besoin de quelque chose de punchy, qui intéresse les gens même si entre nous, malgré nos performances, Leevi est juste un inconnu aux yeux de tous, un figurant dont personne ne se préoccupe, un random, un rien, un visage qu'on voit rapidement vu qu'il s'évanouit en plein milieu de la scène enregistrée. Je lui adresse un grand sourire en le voyant me menacer et lui dessine un coeur dans les airs, murmurant un "moi aussi je t'aime Leevi", audible seulement de lui. Du moins, s'il parvient à lire sur mes lèvres. "Il faudrait rappeler le nom, que nos chers auditeurs puissent le visionner si ce n'est pas déjà fait." Une seconde de pause. Il ne faut aucun blanc. C'est la règle. "Et avez-vous déjà tourné avec d'autres monstres du cinéma? Nous savons tous votre renommé mais il faut dire tous les grands rôles que vous avez eu... Robert de Niro, Al Pacino. Je me rappellerai toujours de cette scène dans Heat où vous étiez en fond mais bien présent. Un vrai chef d'oeuvre!" Je lui laisse le temps de répondre. "Et vous aimeriez jouer quel genre de films pour la suite?" Je m'affale dans ma chaise, un grand sourire amusé aux lèvres.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


One man, one cock, one heroes [ft. Leevi] Empty
Re: One man, one cock, one heroes [ft. Leevi], le Mar 25 Sep - 22:56





One man, one cock, one heroes





Là tout de suite, j’ai envie de commettre un meurtre. Louis. Sale bête. Je le foudroie du regarde t je lui montre mon majeur bien en évidence. J’ai envie de lui faire bouffer son micro. Au fond, c’est lui qui allait avoir des problèmes à me faire raconter de la merde à ses auditeurs. J’essaie de m’en sortir comme je peux, je rentre dans son jeu mais je ne maîtrise pas aussi bien l’art de la dissimulation que je ne l’espérais. Au moins avec Floyd, ça avait été simple, ici, je dois carrément me réinventer une vie avec mon prénom en plus de ça ! On allait venir me stlaker sur les réseaux sociaux et tout ça et j’allais être la risée d’Austin. Bon, peut-être que je m’emballais un peu. Mais quand même ! Du coup, j’écoute la suite de ses questions et je me décide à le foutre lui dans la merde. Histoire qu’il comprenne bien que ce n’est pas lui qui va gagner la partie. Je le laisse continuer ses bablas futiles. Bientôt, c’est lui qui va me faire manger le micro. Voir même le casque. Je souris. « En réalité, je suis ici pour venir faire une annonce d’une grande importance. » dis-je sans répondre à sa question. Je suis l’invité, c’est moi qui pilote ! Avant qu’il ne me coupe dans mon élan, j’enchaîne : « Je suis venu annoncer l’arrêt de ma prestigieuse carrière… » je tente de prendre une voix un peu triste et je continue « En réalité, il y a quelques mois, j’ai été victime d’un grave accident de la route dans les bois et, suite à l’explosion de MA voiture, j’ai perdu une partie de ma mémoire… Du coup, je ne me souviens plus vraiment de ce que j’ai pu réaliser comme rôles ou de mes partenaires de plateau. » J’inspire longuement « C’est triste mais… c’est la vie. Je dois me réorienter car je ne récupérerais jamais les facultés de mémorisation que j’avais avant. » Et voilà. Maintenant qu’il ne me casse plus les couilles avec ses questions à la con !
Invité
Invité
Anonymous


One man, one cock, one heroes [ft. Leevi] Empty
Re: One man, one cock, one heroes [ft. Leevi], le Mar 2 Oct - 20:15





One man, one cock, one heroes





Ha oui. Pour la petite histoire, j'ai dit des bêtises à Leevi pour qu'il accepte ma proposition. Je sais que c'est un bro, que je peux compter sur lui mais à une certaine limite. Si je lui avais dit que je voulais parler de sa soi-disant carrière d'acteur, il aurait refusé à pour sûr. Mais là, il tente de me lâcher et de me mettre dans la merde. HAHAHA. Quelle erreur! Je souris diaboliquement. "Comment avez-vous pu oublier cette belle carrière? Il faut vous rafraîchir la mémoire et dire ce qu'il en est à nos auditeurs." Je me racle la gorge, prêt à prendre un ton de narrateur passionné par ce qu'il dit avec des sursauts de voix quand il le faut, des chuchotements et tout ce qui rend un texte vivant avec ses intonations. "Tout commence dans le film 300, un acteur à en devenir, pas seulement un simple figurant. Il était là, dans l'armée de Xercès, à jouer son rôle à merveille, un rôle de guerrier où bien d'entre nous baveraient sur lui si seulement on l'avait reconnu mais et homme a voulu rapidement changer de cap. Les films de guerre, très peu pour lui bien qu'il aime l'action et c'est ainsi qu'il a été dans des films de mafia comme dit précédemment. Un autre film où son personnage meurt. Pour le moment, il est considéré comme le nouveau Steve Buscemi, un homme qui ne vit que pour mourir jusqu'au jour! où une histoire romantique vient lui donner un rôle hors du commun. Je suppose que vous avez tous vu au moins un Sexy Dance. Cet homme, en plus d'être un acteur est un danseur de haut niveau, ayant réalisé tous les concours possibles et inimaginables et les gagnants haut la main! Il a été repéré et dans toutes les scènes de danse commun, il en a fait parti. Je ne vous cache pas que c'était l'un des acteurs sur qui je bavais le plus." Mon sourire s'étend. "Comment vous est venu cet amour pour la danse Sir Valentine?" Une simple question, comme toujours.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


One man, one cock, one heroes [ft. Leevi] Empty
Re: One man, one cock, one heroes [ft. Leevi], le Mar 16 Oct - 13:33





One man, one cock, one heroes





Je crois que je ne parviendrais pas à me sortir de cette galère. Je plains carrément les auditeurs qui écoutent ce fiasco monumental. D’ailleurs ça ne m’étonnerait pas que Louis se fasse virer après ça. Non mais ! Il aurait pu me prévenir histoire que je me prépare psychologiquement à cette histoire abracadabrante. Il a intérêt à me payer un resto ce con. « Ben… J’ai survécu à une explosions dans un bois. C’était sur un tournage. L’explosion n’a pas été contrôlée, j’étais trop près et… BOUM » J’hurle dans le micro histoire de lui faire ravaler son petit sourire démonique : oh ce qu’il m’énerve quand il fait ce genre de chose. Problème : il fait toujours ce genre de choses. Au moins, je ne me fais pas chier avec lui. « Commotion cérébrale, perte de mémoire… sans oublier cette greffe de peau ! Je suis donc méconnaissable et c’est aussi grâce à ça que j’ai arrêté ma carrière. » Pour la deuxième fois je lui montre mon majeur mais il ne semble pas se laisser abattre, voilà qu’il commence à me réciter ma fausse biographie. Plus il parle, plus ma mâchoire s’abaisse. Mon menton va finir par toucher la table en bois. JE VAIS LE TUER. Soudain, j’ai envie de rire moi aussi. « Ma passion pour la danse ? Hum… » je marque une pause. « Je pourrais vous la faire découvrir, je préfère danser à deux… Si vous voyez ce que je veux dire… » Voix chaude et suave « Quel délice de pouvoir réaliser un fantasme, n’est-ce pas ? » Il n’avait qu’à fermer sa gueule, fermer sa petite bouche à dire des conneries. Il bavait sur moi ? Très bien, j’allais faire couper la radio, envoyer la musique de force pour ne pas que les auditeurs entendent mes obscénités. CA VA CHAUFFER.
Invité
Invité
Anonymous


One man, one cock, one heroes [ft. Leevi] Empty
Re: One man, one cock, one heroes [ft. Leevi], le Lun 22 Oct - 13:04





One man, one cock, one heroes





Des épreuves terribles. Je tente de garder un air compatissant mais mon sourire trahit complètement ma pensée. Est-ce que nous sommes en train de réaliser un concours de celui qui dit la plus grosse connerie? J'en ai bien peur. Puis il rebondit sur la danse. Mes lèvres bougent, j'ai envie de rire mais il me propose de montrer ses talents à deux. "Il semblerait que l'atmosphère se fait plus chaude par ici. Grrr. Et c'est donc avec une interlude musicale, la pause qu'on se retrouve d'ici 10 minutes!" Et je coupe les micros, m'occupe de la table pour avoir un meilleur son pour la musique qui passe. "Alors, comme ça on veut me faire valser?" le provoquais-je. "Avoue quand même que tu aimes bien pour l'instant même si nous sommes en train de berner les auditeurs. Ca m'étonnerait qu'il y en ait un qui va faire des recherches à ton sujet. Quoi que... On le découvrira bien vu qu'on va lire les questions des auditeurs et leurs commentaires." rajoutais-je, un sourire grand comme ma queue aux lèvres.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


One man, one cock, one heroes [ft. Leevi] Empty
Re: One man, one cock, one heroes [ft. Leevi], le Jeu 15 Nov - 14:37





One man, one cock, one heroes





Rien à foutre de passer pour un chaud lapin. Personne ne sait qui je suis et je n’ai aucun scrupule à foutre Louis dans la merde. Il le fait bien lui, pourquoi pas moi ? Satisfait d’avoir fait passer le message de vouloir sois disant de faire danser nos corps, Louis envoie la musique comme je m’étais dit. Une pause. Enfin. Je bouge mon casque qui compresse mes oreilles. « Même avec un bâton je te toucherais pas mon vieux. » J’ris à moitié. Jamais je ne le toucherais mais je n’arrive pas à être sérieux. Il me prend la tête et m’amuse en même temps : j’en peux plus de ce pote. « C’est fou ! Qu’est-ce qu’on s’amuse ! » lâchais-je ironiquement. « Je n’existe pas, je vois pas pourquoi il trouveraient quelque chose ! Mais je t’assure, si tu fous ma vie en l’air, je te tue. » J’dis ça en rigolant mais au moindre truc de travers, je lui ferais bouffer son micro sans scrupules ! « Je te jure, je me vengerais. Je ne sais pas encore comment, mais je me vengerais ! » Sifflais-je entre mes dents avant de remettre le casque sur mes oreilles. Ca reprend. J’ai deux sentiments qui se mélangent. Je m’amuse de cette situation mais j’ai peur des réactions de Louis, il a toujours des paroles pires que les précédentes, comme si son objectif dans la vie était de me foutre la honte à chaque fois qu’on se voyait.
[/quote]
Invité
Invité
Anonymous


One man, one cock, one heroes [ft. Leevi] Empty
Re: One man, one cock, one heroes [ft. Leevi], le Dim 18 Nov - 18:58





One man, one cock, one heroes





Je le regarde d'un air choqué et surtout outré. "Ce n'est pas très gentil ça quand même." lui répondis-je un air triste. Je me ballade dans la pièce, on a que ça à faire de toute façon. On peut fumer une cigarette ou quelque chose d'un peu plus fort en compagnie d'un café mais on n'a pas le droit, c'est un lieu public enfin.... "Cigarette magique?" lui proposais-je avant qu'il ne me lance un flot de menace. "T'en as pas marre de toujours vouloir me tuer? C'est épuisant." Je parle, je meurs, je respire, je meurs, je suis mort, je meurs. Ca m'énerve un peu tout ça quand même. "Ca reste rigolo, c'est comme un Rémi Gaillard, à faire n'importe quoi on devient n'importe qui. De toute façon, c'est bientôt la fin de l'émission, genre dans 1h c'est supportable." l'encourageais-je. "On peut... Parler de... On peut mettre court à l'émission en disant qu'il y a un problème technique si tu veux sinon." râlais-je en espérant que MONSIEUR Valentine arrête de faire la tête, ce blaireau là. La pause défile au fur et à mesure et on reprend l'antenne. "ET NOUS REVOILA. On vous avait manqué n'est-ce pas? Enfin on, je mais on n'est pas tout seul. Valentine, ce fameux a traversé l'autoroute et est mort. Si vous voulez lui rendre hommage, allez tous à la villa bleu ciel dans le quartier d'Austin North, 7 rue des templiers, au Texas à Austin. Sur ce, malgré ce triste événement, je vous fais des bisous." Et je lance une dernière musique avant de me cacher sous la table de mixage.

(c) DΛNDELION
[/b]
Invité
Invité
Anonymous


One man, one cock, one heroes [ft. Leevi] Empty
Re: One man, one cock, one heroes [ft. Leevi], le Lun 14 Jan - 1:40





One man, one cock, one heroes





Louis me casse sérieusement les pieds avec ses idées à la cons. C'est à se demander d'où il tire toute cette imagination. Pourquoi ne l'a met-il pas à profit pour faire autre chose ? Il pourrait écrire un bouquin ou faire une bande dessinée humoristique au lieu de me prendre à chaque fois à parti pour ses conneries. Ca sera quoi la prochaine fois ? Une demande en mariage ? Quel crétin il pouvait être. "Nan c'est pas drôle, tu me fais perdre mon temps." Je ne suis pas très convainquant vu que je ris à moitié de ces conneries. Un jour, il va aller trop loin et là ça ne sera plus du tout drôle. Mettre court à l'émission, en voilà une bonne idée ! "Ouais, vas-y fais donc ça !" . Enfin je serais libéré de ce jeu débile. Et puis, alors que je pensais que tout était terminé. Louis balance mon adresse à l'antenne et annonce ma mort. Il coupe le micro et se réfugie sous la table : "Putain Louis ! Tu fais chier !" Mais ce mec, je vous jure ! Je pourrais porter plainte contre lui si je voulais. "Sors de là !" Qu'il porte ses couilles. Voyant qu'il ne se décide pas à sortir, j'en profite : "Bon maintenant que tu n'a plus besoin de moi, j'me casse. Ne M'envoie pas un sms la prochaine fois que t'as besoin de moi, imbécile." Et je me casse, sans demander mon reste. Il va me rendre fou ce type, complètement.
Contenu sponsorisé


One man, one cock, one heroes [ft. Leevi] Empty
Re: One man, one cock, one heroes [ft. Leevi], le

One man, one cock, one heroes [ft. Leevi]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2018-