AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

NELL || En panne au milieu de nul part...


Heather Wilson
avatar
Inscrit le : 05/08/2018
Messages : 316
Avatar : Nina Dobrev
Crédits : .Cranberry
Mes rps : Indisponible (9/9)
Barthelemy - Nell - Jean-Baptiste - Zeus - Stanislas - Alexis - Shanleigh - Melissa - Rose

En attente: Neeve - Morrigan

Bloc notes :




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Ruby*
• ÂGE : 25 ans
• BLOC NOTE :


En ligne
NELL || En panne au milieu de nul part..., le Ven 10 Aoû - 22:17

En panne au milieu de nul part...

ft. Libre


J'ai juste eu envie de prendre l'air. Monter en voiture, prendre la tangente. J'ai eu comme une envie de me sentir libre. D'aller où le vent me portera. De laisser mes ailes s'ouvrir et... Oui bon d'accord. J'ai juste eu envie de faire un tour en voiture sans but précis. Je n'ai pas eu l'intention d'aller loin. Juste rouler un moment pour changer d'air. La vérité c'est que le manuscrit que je suis en train de lire est super méga déprimant mais il fait réfléchir sur certaines choses. Quoi qu'il en soit, je ne suis pas encore sûre qu'il soit publiable. Il risquerait de créer une vague de dépression et je ne pense pas que ce soit une chose qu'on veuille... Quoi que les gens n'ont pas besoin d'un bouquin super déprimant pour être en dépression. Je prends mon chien, le fait monter en voiture et je roule au hasard des routes. Je ne connais pas encore le secteur autour d'Austin alors on en profite pour voir du paysage et ça nous fait du bien. Autant à Ewan qu'à moi-même. Je souris en voyant mon chien assit sur le siège et j'augmente le volume de la musique. Je commence à chanter à tue-tête. Je ne chante pas très longtemps car soudainement, le moteur commence à faire un drôle de bruit... « Oh non, c'est pas vrai... » Je soupire et de la fumée commence à s'échapper de sous le capot... Je me gare sur le bas côté. Je ne me suis pas rendue compte que je me suis tellement éloignée de la ville. Je grimace en éteignant la voiture et j'ouvre le capot. Vous vous doutez bien que je n'y connais rien du tout en mécanique mais bon, qui ne tente rien n'a rien alors... Je sors de la voiture, laissant les vitres ouvertes pour qu'Ewan ait de l'air surtout qu'on est à l'arrêt. « Reste dans la voiture Ewan. » Je ferme ma portière après lui avoir dit ça puis je vais ouvrir le capot en grand et je tousse un peu avec toute la fumée qui s'échappe... « J'ai l'impression que je vais devoir appeler un dépanneur... », je murmure en ronchonnant. Moi qui ai horreur d'avoir des inconnus, il fallait que ma voiture tombe en panne au milieu de nul part?! Je vais du côté passager où attend Ewan et j'attrape mon sac pour en sortir mon téléphone, espérant avoir du réseau dans le secteur. Manquerait plus que ce ne soit pas le cas...

code by ORICYA.




« WHEN YOU LOVE SOMEONE, IT'S NOT FOR A SECOND OR A MINUTE. IT'S FOREVER. »
« CONNECTED LIKE NEVER. »
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6203
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Re: NELL || En panne au milieu de nul part..., le Dim 12 Aoû - 17:44

Objectif de l’été : se préparer pour courir le marathon de New-York. Vaste programme, certes mais qui a au moins le mérite d’occuper le professeur alors qu’il n’a pas grand-chose à faire de ses journées. Sa colocataire, meilleure amie et fausse fiancée Avalon est trop souvent absente et à chaque fois que l’homme appelle un ami, ils sont toujours pris. Du coup, il s’est mis à faire ce qu’il fait de mieux : courir. Les jours passants, il s’éloigne un peu plus du centre-ville en direction de la banlieue. Il ne compte plus les kilomètres, profitant des rayons du soleil pour parfaire son bronzage par la même occasion.

A une quinzaine de kilomètres de chez lui, alors qu’il ne se rend même plus compte de la distance, le jeune homme remarque une voiture qui se gare sur le bas côté, environ 500m devant lui. Il fronce les sourcils, se demandant ce qu’il peut bien se passer et au moment où il arrive enfin à hauteur, il se rend compte que la conductrice est en train de regarder le moteur. Il est bien obligé de s’arrêter. Sur le ton de l’humour, il dit : « Vous m’avez vu courir et vous vous êtes sentie obligée de faire le coup de la panne ? » Il n’est pas présomptueux, c’est vraiment une plaisanterie pour aborder la conversation. « Vous voulez que je jettes un œil ? Je ne suis pas un grand mécano mais bon, peut-être que… » Il a une voiture depuis à peine un an pour tout dire, donc vraiment pas un expert. Néanmoins, il ne voudrait pas laisser quelqu’un sur le bord de la route, sachant que c’est plutôt dangereux. Il remarque son chien et sourit.

Spoiler:
 



Heather Wilson
avatar
Inscrit le : 05/08/2018
Messages : 316
Avatar : Nina Dobrev
Crédits : .Cranberry
Mes rps : Indisponible (9/9)
Barthelemy - Nell - Jean-Baptiste - Zeus - Stanislas - Alexis - Shanleigh - Melissa - Rose

En attente: Neeve - Morrigan

Bloc notes :




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Ruby*
• ÂGE : 25 ans
• BLOC NOTE :


En ligne
Re: NELL || En panne au milieu de nul part..., le Dim 12 Aoû - 18:50

En panne au milieu de nul part...

ft. Nell Maisonneuve


Franchement, il ne manquait plus que ça. J'ai envie de prendre l'air, de juste profiter d'un moment d'évasion avec mon chien et je récolte quoi? Une panne. Vous y croyez? J'en reviens pas d'être malchanceuse à ce point pour le coup. Concentrée dans mon pétrin, je ne remarque même pas que le coureur que j'ai dépassé peu de temps de avant arrive à ma hauteur. Pour la première fois depuis longtemps, je ne me soucie pas des autres mais que de ce qui m'arrive. Il va falloir que j'appelle un dépanneur, que j'attende des plombes jusqu'à ce qu'il daigne arriver et ça va m'agacer. Je sens qu'en plus, comble de la chance, je vais tomber sur un vieux bizarre qui va me foutre la trouille. Heureusement que mon chien est là, ça le dissuadera de m'embêter. Sauf s'il veut être mordu. « Vous m’avez vu courir et vous vous êtes sentie obligée de faire le coup de la panne ? » Je sursaute. Comme je le disais, je n'ai pas remarqué que le coureur est déjà à ma hauteur. « Oh hum... J'aurais préféré que la panne soit fictive, malheureusement, elle ne l'est pas... » Je souris doucement. Heather, tu voudrais pas te décontracter un peu? T'ouvrir aux autres et arrêter d'imaginer le pire quand on s'adresse à toi? Ça pourrait être bien.

« Vous voulez que je jettes un œil ? Je ne suis pas un grand mécano mais bon, peut-être que… » Qu'est-ce-que je risque? J'ai pas très envie d'appeler le vieux grincheux qui me demandera une blinde pour le déplacement puis les réparations. « Et bien... Si vous avez le temps et que ça ne vous dérange pas, je ne suis pas contre. Elle a fait un bruit bizarre et il y a eu de la fumée... C'est la première fois qu'elle me fait un coup foireux comme celui-là... » Autant dire que ça ne me réjouit pas. Je vais ouvrir à Ewan pour qu'il puisse descendre. Le chien s'approche de Nell pour le sentir. « Vous affolez pas, il veut juste vous sentir. » Ewan n'est pas un chien méchant. Il ne l'est que si je le lui dit ou si il sent que je suis menacée. Donc autant dire que c'est un chien plus qu'adorable et il est même très câlin. Cependant, je sais que parfois, certaines personnes ont peut des chiens alors je me tiens prête à le rappeler si jamais cet inconnu aurait une peur des chiens.

Spoiler:
 

code by ORICYA.




« WHEN YOU LOVE SOMEONE, IT'S NOT FOR A SECOND OR A MINUTE. IT'S FOREVER. »
« CONNECTED LIKE NEVER. »
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6203
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Re: NELL || En panne au milieu de nul part..., le Lun 13 Aoû - 8:21

Nell sourit, heureux que sa plaisanterie ait eu l’effet escompté. Il commence à mettre le nez au dessus du moteur et à y approcher la main mais malheureusement, c’est extrêmement chaud. « Je crois qu’il va falloir attendre un petit quart d’heure, le temps que ça refroidisse un peu par contre, car je ne tiens pas à me brûler. » Il a un regard et un ton qui se veut amical. Il a déjà retiré ses doigts d’ailleurs et la fumée commence à se dissiper, sans doute juste de la vapeur d’eau. Il se recule légèrement et le chien est bientôt à sa hauteur. Il tend sa main à l’animal afin qu’il la sente et lorsque c’est fait, il lui caresse le haut de la tête. Il n’a plus eu de chien depuis des années et des années. Pour tout dire, cela fait un bail qu’il n’en a pas côtoyé tout court mais c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas. « Peut-être que vous devriez quand même appeler le dépanneur au cas où je n’arriverais pas à la remettre en route ? Cela vous gagnera déjà un peu de temps. » Ils sont toujours très longs à venir. Une demi-heure quand on a de la chance, qu’il n’y a pas trop de bouchons à Austin, mais c’est souvent plus une heure, voir encore plus. Nell se rappelle encore, quand il était ado, avoir attendu près de deux heures sur le bord de la route qu’on daigne venir récupérer la voiture de ses parents. Nell sourit de nouveau en regardant l’animal retourné vers sa maîtresse. « Au fait, je m’appelle Nell. » S’ils sont amenés à rester quelques instants ensemble, autant faire ça formellement. « Vous alliez encore loin ? » Demande-t-il ensuite dans l’unique but de faire la conversation en attendant de pouvoir mettre les mains dans le cambouis.



Heather Wilson
avatar
Inscrit le : 05/08/2018
Messages : 316
Avatar : Nina Dobrev
Crédits : .Cranberry
Mes rps : Indisponible (9/9)
Barthelemy - Nell - Jean-Baptiste - Zeus - Stanislas - Alexis - Shanleigh - Melissa - Rose

En attente: Neeve - Morrigan

Bloc notes :




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Ruby*
• ÂGE : 25 ans
• BLOC NOTE :


En ligne
Re: NELL || En panne au milieu de nul part..., le Lun 13 Aoû - 11:56

En panne au milieu de nul part...

ft. Nell Maisonneuve


Je ne pensais pas que quelqu'un s'arrêterait. De nos jours, les gens serviables se font plutôt rares. Les gens ont tendance à plus penser à eux qu'aux autres alors perdre son temps à aider quelqu'un, très peu pour eux! Heureusement qu'il existe encore des personnes là pour les autres. Ça m'évitera peut-être d'avoir à attendre un dépanneur pendant des heures... Je dis bien peut-être. « Je crois qu’il va falloir attendre un petit quart d’heure, le temps que ça refroidisse un peu par contre, car je ne tiens pas à me brûler. » J'hoche la tête. Je ne tiens pas non plus à ce qu'il se brûle. Manquerait plus que ça. Je suis contente de voir que cet inconnu n'a pas peur de mon chien. C'est toujours embêtant si quelqu'un les craint, même si Ewan est adorable. Le chien sent la main de l'homme et accepte ensuite les caresses. « Peut-être que vous devriez quand même appeler le dépanneur au cas où je n’arriverais pas à la remettre en route ? Cela vous gagnera déjà un peu de temps. » Il n'a pas tort. « Oui, je vais faire ça... » Cela m'arrangerait fortement qu'il réussisse à la redémarrer mais dans le doute... Je sors mon téléphone et appelle un dépanneur. Je soupire en raccrochant. Misère. « Il sera pas là avant au moins une heure... » Quelle galère...

Finalement, l'homme se présente. « Au fait, je m’appelle Nell. » Je souris et pour une fois, je tends ma main à quelqu'un que je ne connais pas. C'est presque un miracle. « Heather. » Je tente tant bien que mal de reprendre ma vie en mains et pour ça, je me dois de prendre sur moi et de me comporter comme n'importe quelle personne qui n'a jamais été traumatisée. Quand j'aurais repris ces habitudes, tout reviendra tout seul et je pourrais tourner la page. « Vous alliez encore loin ? » Cette question me fait sourire. « Oh non. Je roulais juste au hasard de la route, pour me vider l'esprit. » Je sais que ça peut paraître bizarre mais certaines personnes boivent, d'autres fument et moi je roule au hasard des routes, là où le destin m'amène. Avant de finalement retourner dans mon appartement, cela va de soi. « Et vous, vous alliez encore loin ? » Je lui adresse un nouveau sourire alors qu'Ewan s'assoit par terre près de moi. « Vous vous entraînez pour un marathon ou un truc du genre? » Autant continuer sur la lancée et poursuivre la conversation. Sinon, les minutes vont paraître des heures et ce n'est pas le but non plus. Avant, il m'arrivait de courir aussi, deux ou trois fois par semaine. Avant. Avant qu'il me fasse subir ce qu'il m'a fait subir. Je devrais peut-être m'y remettre. Réflexion faite, j'ai Ewan avec moi. Ça le changera aussi des simples promenades ou des jeux avec la balle. Ça ne nous fera pas de mal, ni à lui ni à moi.

code by ORICYA.




« WHEN YOU LOVE SOMEONE, IT'S NOT FOR A SECOND OR A MINUTE. IT'S FOREVER. »
« CONNECTED LIKE NEVER. »
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6203
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Re: NELL || En panne au milieu de nul part..., le Jeu 16 Aoû - 10:59

Nell fait une grimace lorsqu’il apprend pour la durée. Espérons qu’il parvienne à quelque chose, histoire d’éviter à cette jeune femme l’attente interminable. Pour l’instant, il ne peut que faire la discussion. « Je vois. Moi je cours quand j’ai besoin de me vider l’esprit. » Cela lui permet d’entretenir son corps par la même occasion, même s’il n’a pas forcément besoin de cela. Il n’ose pas lui demander pourquoi est-ce qu’elle a besoin de se vider l’esprit, malgré sa curiosité naturelle. Il a beaucoup changé depuis son enfermement en prison. Le traumatisme sans doute d’avoir perdu autant de temps pour rien, alors qu’il était innocent depuis le début. Fini la maladresse légendaire avec les femmes, ou disons qu’il fait bien plus attention qu’avant, même si le naturel revient vite au galop malheureusement. « Je pense que j’aurais fait demi-tour quand j’aurais commencé à en avoir eu marre. Donc… Bonne question. » Il sourit. C’est sans doute son plus gros problème, de ne pas organiser les choses, de ne jamais savoir de quoi sera fait demain. « A vrai dire, j’aimerais bien tenter le marathon de New-York, oui ; même si pour l’instant, ce n’est qu’à l’état de projet. Je suis loin d’être au point ! » Et s’arrêter en plein milieu, ce n’est pas pour lui. Soit il est capable d’arriver au bout, soit il ne fera rien. Et pour cela, s’entrainer est nécessaire. « Et je suis professeur de sport aussi, donc j’avoue que le jogging fait parti de mes habitudes depuis des années, même si d’habitude, je me cantonne au parc à côté de chez moi. » Il se met à rire. Nell a toujours aimé les discussions légères et n’a pas grand-chose à cacher sur sa vie alors il la déballe sans aucune gène. Il repasse bientôt sa main sur le moteur. C’est moins chaud, mais encore un peu trop quand même. 5 minutes et il devrait pouvoir se salir les mains dans la bécane.



Heather Wilson
avatar
Inscrit le : 05/08/2018
Messages : 316
Avatar : Nina Dobrev
Crédits : .Cranberry
Mes rps : Indisponible (9/9)
Barthelemy - Nell - Jean-Baptiste - Zeus - Stanislas - Alexis - Shanleigh - Melissa - Rose

En attente: Neeve - Morrigan

Bloc notes :




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Ruby*
• ÂGE : 25 ans
• BLOC NOTE :


En ligne
Re: NELL || En panne au milieu de nul part..., le Ven 17 Aoû - 22:14

En panne au milieu de nul part...

ft. Nell Maisonneuve


Je mets une mèche de cheveux derrière mon oreille en entendant sa réponse et je souris. « Je vois. Moi je cours quand j’ai besoin de me vider l’esprit. » Chacun a sa méthode pour se vider l'esprit. Certains font du sport, d'autres des tours en voiture, certains fument, d'autres vont faire la fête, taper dans un punching-ball ou toute autre chose qui leur fait du bien. « Je le faisais aussi, avant... Quand j'habitais à New-York mais depuis plus d'un an, déjà avant que je n'arrive à Austin, je ne le fais plus. Je devrais recommencer. C'est moins polluant que la voiture après tout. » Autant trouver les points positifs et toutes les raisons seront bonnes pour me pousser à m'y remettre et à m'aérer les poumons. « Je pense que j’aurais fait demi-tour quand j’aurais commencé à en avoir eu marre. Donc… Bonne question. » Je souris encore plus en entendant ça. C'est chouette de faire un truc sans se poser de questions et de juste improviser. J'ai tendance à essayer de tout contrôler parce que ça me rassure même si je travaille sur ce point-là pour tenter de me détendre, de profiter de l'instant sans calculer quoi que ce soit. Autant dire que ce n'est pas simple. « A vrai dire, j’aimerais bien tenter le marathon de New-York, oui ; même si pour l’instant, ce n’est qu’à l’état de projet. Je suis loin d’être au point ! » Il a raison de prendre son temps alors j'hoche la tête. Il faut beaucoup s'entraîner pour le marathon. Quand je courais, j'ai une fois rencontré un participant et il m'avait dit s'entraîner depuis des mois. Et il était un grand sportif déjà au départ mais ça ne l'a pas empêché de s'entraîner à un point hallucinant. Ce n'est pas rien comme marathon, il faut l'admettre et il vaut mieux être préparé et au point. Au taquet quoi. « Ça fait combien de temps que vous vous entraînez? » Autant continuer à faire la conversation. « Et je suis professeur de sport aussi, donc j’avoue que le jogging fait parti de mes habitudes depuis des années, même si d’habitude, je me cantonne au parc à côté de chez moi. » Tiens! Je ne pensais pas tomber sur un professeur de sport. Information parfaite pour enchaîner. « J'avais l'habitude d'aller au parc près de chez moi aussi. C'est tellement agréable comme endroits. » Arrive ensuite la question qui s'est imposée à mon esprit en apprenant qu'il est professeur de sport: « Vous êtes professeur dans le milieu scolaire? Ou dans un centre? » Il peut très bien donner des cours de sports dans une salle de sport ou qu'en sais-je après tout.

code by ORICYA.




« WHEN YOU LOVE SOMEONE, IT'S NOT FOR A SECOND OR A MINUTE. IT'S FOREVER. »
« CONNECTED LIKE NEVER. »
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6203
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Re: NELL || En panne au milieu de nul part..., le Mar 21 Aoû - 10:45

Le jogging, Nell pourrait en parler pendant des heures bien qu’il n’y ait pas grand-chose à dire sur le sujet. C’est vraiment l’activité qui l’a aidé à ne pas se noyer suite aux dures épreuves qu’il a traversé l’an dernier, et toutes les années précédentes. Il se concentrait, se donnait un but et cela lui permettait d’avancer. « Entre la pollution et votre bien-être, il faut voir ce qui est le plus important. » Il se met à sourire. Il sous-entend par là que même si la pollution est un réel problème de nos jours, il faut d’abord prendre soin de soi, et pour cela tout moyen est bon. Il aime l’idée qu’elle vienne de New-York, lui qui a toujours eu cette ville en admiration. S’il avait pu, c’est là-bas qu’il se serait réfugié, mais trop de caméras dans la ville pour un fugitif en cavale. Austin s’était donc révélé être un meilleur compromis.

Il lui parle bientôt de son envie de faire le marathon de New-York justement. « Oh seulement quelques semaines à vrai dire. Enfin, je cours depuis 5/6 ans mais des parcours aussi longs, que depuis peu. » Une lubie toute récente en fait, mais comme on dit, il faut bien commencer quelque part. « Oui, ça a un côté reposant qui s’aligne bien avec l’envie de se vider la tête. » Bien sûr, il ne mentionne pas qu’il regarde les jolis petits culs des femmes courant. Cette pensée le fait sourire. L’homme n’a plus eu de relations depuis 6 mois maintenant, depuis qu’il sait ce que c’est que de s’être fait brisé le cœur, mais ça ne l’empêche pas de jouir du plaisir des yeux. « A l’université d’Austin en fait. » Dit-il pas peu fier. Même s’il avait menti la première fois pour avoir son poste, falsifiant son CV afin de trouver un emploi coute que coute, maintenant il mérite sa place.

Et elle, que peut-elle bien faire ? Elle a une tête à travailler dans un bureau, quelque chose de plutôt sérieux. Quelque chose qui a besoin de faire fonctionne l’imaginaire peut-être ? Il ne la voit pas faire la même chose toute la journée. Dur dur de deviner… « Et vous alors, qu’est-ce que vous faites dans la vie ? » Demande-t-il bientôt pour plus de simplicité.



Heather Wilson
avatar
Inscrit le : 05/08/2018
Messages : 316
Avatar : Nina Dobrev
Crédits : .Cranberry
Mes rps : Indisponible (9/9)
Barthelemy - Nell - Jean-Baptiste - Zeus - Stanislas - Alexis - Shanleigh - Melissa - Rose

En attente: Neeve - Morrigan

Bloc notes :




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Ruby*
• ÂGE : 25 ans
• BLOC NOTE :


En ligne
Re: NELL || En panne au milieu de nul part..., le Dim 28 Oct - 16:00

En panne au milieu de nul part...

ft. Nell Maisonneuve


Je ne sais pas toujours m'y prendre avec les gens mais cet homme a un truc qui fait que c'est encore assez simple de lui parler. C'est peut-être son charisme qui fait ça. Il a une tête de quelqu'un à qui on a envie de parler. C'est bizarre. « Entre la pollution et votre bien-être, il faut voir ce qui est le plus important. » En réalité, c'est ni la pollution ni mon bien-être la question dans l'histoire. Ce n'est ni l'un ni l'autre qui me ferait me remettre à courir ou non. C'est mon mental. Ma peur. Je courais pour le plaisir, parce que j'aimais ça. Bien sûr, ça me faisait du bien physiquement mais surtout, ça me vidait la tête. Après, ce n'était pas pour ma santé en particulier que je le faisais, ni pour éviter de polluer. C'était comme la lecture, par simple plaisir et envie. "Les deux sont importants. Mais ce n'est pas ça qui va me convaincre de reprendre en réalité." C'est nettement plus compliqué que ça.

« Oh seulement quelques semaines à vrai dire. Enfin, je cours depuis 5/6 ans mais des parcours aussi longs, que depuis peu. Oui, ça a un côté reposant qui s’aligne bien avec l’envie de se vider la tête. » Ça c'est certain que ça aide bien à se vider la tête. C'est contradictoire d'ailleurs parce que c'est autant reposant que fatigant. Cherchez l'erreur. "Et bien bon courage pour atteindre le niveau et participer au marathon de New-York alors." Je lui adresse un sourire, autant sympathique que d'encouragement. « A l’université d’Austin en fait. » Waouh. Professeur de sport en université, ce n'est quand même pas anodin, mine de rien. "Et bien. Ça doit être intéressant de travailler avec les élèves. Pas toujours simple je suppose mais captivant malgré tout." Et là, il me retourne ma question. Rien d'anormal ou de surprenant.

« Et vous alors, qu’est-ce que vous faites dans la vie ? » Je jette un oeil à mon chien Ewan qui est tranquillement couché par terre puis je reporte mon attention sur Nell. "Je suis éditrice. Ce qui me permet de travailler de chez moi. Ça m'a surtout permit de conserver mon job à New-York tout en venant vivre ici, ce qui est clairement très pratique." J'ai eu de la chance que mon patron accepte ça. Si on a besoin de se voir, de voir un client, je branche la caméra et tadam. Quant aux salons du livre ou autres endroits où je devrais me trouver, il s'en charge ou envoie une collègue. Ewan se lève et s'assoit alors je lui donne quelques caresses. "Il faut que tu patientes encore un peu, le dépanneur va bien finir par se montrer." Alors le chien se recouche sagement. Quelle chance j'ai avec cet animal. Je ne le dirais jamais assez.

code by ORICYA.




« WHEN YOU LOVE SOMEONE, IT'S NOT FOR A SECOND OR A MINUTE. IT'S FOREVER. »
« CONNECTED LIKE NEVER. »
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6203
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Re: NELL || En panne au milieu de nul part..., le Dim 4 Nov - 19:25

Nell se met à rire et s’il ne pose pas plus de questions, c’est tout simplement parce qu’il se dit que c’est sans doute la motivation qu’il manque à la jeune femme. Pour les ¾ de la population, la flemme est cause de beaucoup d’empêchements et le professeur n’échappe pas à cette règle en général.

Ils en viennent à parler de leurs métiers. « C’est en effet un parcours semé d’embuches parfois mais ça vaut vraiment le coup lorsqu’on les voit réussir. Même s’ils sont grands et qu’il n’y a parfois pas un grand écart d’âge, ils sont un peu les enfants que je n’ai pas. » Il sourit. C’est vrai que c’est exactement comme cela qu’ils les considèrent. Ils pourraient être un grand frère, un meilleur ami ou une forme de figure paternelle. Il les aime ses étudiants, ça c’est le moins que l’on puisse dire. « Après, il y a aussi ces étudiants qui sont tellement doués en tout qu’il est difficile de les challenger. » Il se met à rire. Heureusement, ce n’est pas la plupart de ses élèves sans quoi le brun devrait faire fonctionner ses neurones davantage pour trouver des exercices plus compliqués les uns que les autres.

Assez parlé de lui. Nell a tout de même un minimum de galanterie, même s’il est rare qu’il fasse passer les autres en priorité. Tellement bavard ce petit que ça ne le dérange pas de raconter sa vie pendant des heures. Editrice. C’est donc ça. Il hoche la tête, pas si surpris. Il fronce cependant les sourcils. « Mais pourquoi avoir eu envie de venir à Austin du coup ? » Elle aurait pu rester à New-York et continuer à faire son travail là-bas. Il ne se rend pas du tout compte que la question qu’il vient de poser est personnelle. Il l’a posée sans aucune forme de jugement, juste spontanément pour faire la discussion.



Heather Wilson
avatar
Inscrit le : 05/08/2018
Messages : 316
Avatar : Nina Dobrev
Crédits : .Cranberry
Mes rps : Indisponible (9/9)
Barthelemy - Nell - Jean-Baptiste - Zeus - Stanislas - Alexis - Shanleigh - Melissa - Rose

En attente: Neeve - Morrigan

Bloc notes :




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Ruby*
• ÂGE : 25 ans
• BLOC NOTE :


En ligne
Re: NELL || En panne au milieu de nul part..., le Lun 5 Nov - 11:46

En panne au milieu de nul part...

ft. Nell Maisonneuve


Je l'entends rire et je comprends très bien pourquoi. Il ignore les véritables raisons de mon arrêt du jogging. Il doit sans doute penser que, comme pour la plupart des personnes sur terre, je manque simplement de motivation pour m'y remettre. Il ne me connait pas, il ne sait pas ce qui m'a conduite à être celle que je suis aujourd'hui donc il est parfaitement normal que la première chose à laquelle il pense soit: la flemmingite aiguë. Je ne le prends pas mal, au contraire. Ça me facilite la chose. Le fait qu'il ne pose pas plus de questions que ça m'arrange alors je souris simplement.

« C’est en effet un parcours semé d’embuches parfois mais ça vaut vraiment le coup lorsqu’on les voit réussir. Même s’ils sont grands et qu’il n’y a parfois pas un grand écart d’âge, ils sont un peu les enfants que je n’ai pas. » Je souris toujours quand il parle de son métier. Il a l'air passionné et de vraiment aimer ce qu'il fait. C'est beau de voir quelqu'un qui vit de sa passion. « Après, il y a aussi ces étudiants qui sont tellement doués en tout qu’il est difficile de les challenger. » Je me mets à rire avec lui. J'imagine que ça ne doit pas être facile tous les jours mais ça doit être chouette d'inculquer des choses aux enfants, ou plutôt aux jeunes adultes dont il a la charge. "Vous avez l'air passionné, c'est agréable." Je suis moi-même passionnée par ce que je fais. Et croyez-moi, il faut vraiment l'être parce que lire un nombre de bouquins par semaines qui peut parfois s'élever à trois ou quatre c'est pas de la tarte. Faut avoir l'envie.

C'est là que la conversation varie sur un sujet plus personnel, intime. En même temps, je ne peux pas le lui reprocher: je lui ai tendu la perche en disant que ça m'a permis de garder mon travail tout en allant vivre ailleurs. « Mais pourquoi avoir eu envie de venir à Austin du coup ? » Je souris doucement mais mon regard se voile un peu malgré le léger sourire que je peux arborer. "C'est un peu compliqué mais... pour faire simple... Disons... Disons que j'ai fui de trop mauvais souvenirs." Un ex-mari psychopathe, je pense que ça justifie assez le faire de m'être barrée de cette ville, non? J'imagine que oui. Même si il est en prison, j'ai eu ce besoin de prendre l'air, de voir autre chose et de quitter tout ce qui pouvait me lier, de près ou de loin, à lui. "Et vous? Vous êtes d'Austin?" Changement de sujet pas très subtil, je l'avoue. Cependant, il faut bien faire passer le temps en attendant le dépanneur.

code by ORICYA.




« WHEN YOU LOVE SOMEONE, IT'S NOT FOR A SECOND OR A MINUTE. IT'S FOREVER. »
« CONNECTED LIKE NEVER. »
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6203
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Re: NELL || En panne au milieu de nul part..., le Ven 9 Nov - 18:32

Nell hoche la tête. Si elle savait tout ce qu’il a dû affronter lui aussi comme obstacles et horreurs dans sa vie, sans aucun doute qu’elle saurait à quel point il peut la comprendre. Son visage se veut poli et compréhensif. Il n’a pas le temps de répondre qu’elle lui retourne la question. « Non. Je viens de Paris. Je ne suis là que depuis trois ans environ. » Il repense à ce que lui a dit son avocat comme quoi il faudrait qu’il change d’identité dès que possible, sa vie étant de nouveau en danger depuis que ceux qui l’ont piégé pour meurtre il y a 10 ans maintenant sont de nouveau contre lui. Il n’aurait peut-être pas dû mentionner cela sur son passé. Trop tard… Et puis, que pourrait bien faire cette femme contre lui ? Elle n’a pas vraiment l’air d’une ennemi. « Moi aussi j’ai fui de trop mauvais souvenirs en venant ici. » Confie-t-il alors. « Austin est une ville parfaite pour se construire une nouvelle vie. » Dit-il ensuite avec plus d’entrain, comme pour chasser les mauvais souvenirs de son esprit. Fuir, c’était littéralement le bon mot, puisqu’il s’était évadé de prison à l’époque, changeant ensuite d’identité lors de son établissement à Austin. « Vous avez déjà eu le temps de rencontrer plein de monde ? Ou bien vous avez de la famille dans le coin peut-être ? » Continue-t-il.






Heather Wilson
avatar
Inscrit le : 05/08/2018
Messages : 316
Avatar : Nina Dobrev
Crédits : .Cranberry
Mes rps : Indisponible (9/9)
Barthelemy - Nell - Jean-Baptiste - Zeus - Stanislas - Alexis - Shanleigh - Melissa - Rose

En attente: Neeve - Morrigan

Bloc notes :




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Ruby*
• ÂGE : 25 ans
• BLOC NOTE :


En ligne
Re: NELL || En panne au milieu de nul part..., le Lun 12 Nov - 13:18

En panne au milieu de nul part...

ft. Nell Maisonneuve


Je ne sais pas où ça va nous mener. Je trouve ça gentil de la part de Nell de rester avec moi mais au fond, est-ce-que ça mène à quelque chose, ce genre de rencontre? Le hasard fait-il entrer dans notre vie des personnes de cette façon? L'avenir le dira. C'est toujours compliqué de juger une relation. Au premier abord, elle peut paraître géniale et prometteuse alors qu'au final, elle s'avère catastrophique. Tout comme elle peut d'abord paraître sans lendemain pour finalement s'avérer durer toute la vie. Alors, allez savoir. « Non. Je viens de Paris. Je ne suis là que depuis trois ans environ. » Paris. La France. Je n'ai jamais quitté New-York. Je suis née et j'y ai grandis. J'y ai construit des relations familiales, amicales, professionnelles. Je n'ai jamais trop ressentis l'envie de voyager. La seule fois où je suis partie c'est pour venir vivre à Austin. Même pour le travail, je n'en ai jamais eu besoin. On se partageait les tâches avec un collègue, on travaillait en binôme. Il aimait partir, voir du paysage donc il faisait les choses en dehors de New-York et je faisais les séances de dédicaces etc... en ville. Ça marchait très bien comme ça. "Il paraît que c'est la ville du romantisme. Est-ce-que c'est vrai?" Je souris en le regardant. J'ai déjà entendu ça mais comme j'ai en face de moi un parisien, autant demander à une personne digne de répondre à la question.

« Moi aussi j’ai fui de trop mauvais souvenirs en venant ici. Austin est une ville parfaite pour se construire une nouvelle vie. » J'hoche la tête. Je ne suis pas la seule à avoir vécu des choses horribles, alors j'imagine que je ne suis pas la seule qui fuit son passé. "On dit que fuir c'est choisir la facilité. Je ne suis pas d'accord. Vous en pensez quoi?" On a tout les deux fuit mais on ne pense pas forcément de la même façon. Certaines personnes disent qu'il faut affronter les choses, que fuir c'est trop facile. Personnellement, pour avoir fuit, je ne suis pas d'accord avec ça. Pour fuir, j'ai quand même dû quitter ma famille, mes amis, mes collègues, ma maison, ma ville. J'ai quitté un endroit où j'aimais vivre, où j'avais d'excellents souvenirs. Dire que fuir est trop facile sans avoir vécu d'horreurs soi-même, ça, c'est trop facile. De mon point de vue. « Vous avez déjà eu le temps de rencontrer plein de monde ? Ou bien vous avez de la famille dans le coin peut-être ? » Je secoue légèrement la tête. "Non, je... Je ne suis pas très sociable en ce moment alors... J'ai rencontré quelques personnes mais on ne peut pas dire que j'ai un cercle social très grand. Et pas de famille par ici. Et vous? Je pense que vous avez dû faire connaissance avec pas mal de monde en trois ans." Je ne pose pas de questions sur son passé. On a tous droit à notre jardin secret. Si il veut en parler, il le fera de lui-même. Je considère que ça ne me regarde pas, je suis une parfaite étrangère à ses yeux.

code by ORICYA.




« WHEN YOU LOVE SOMEONE, IT'S NOT FOR A SECOND OR A MINUTE. IT'S FOREVER. »
« CONNECTED LIKE NEVER. »
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6203
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Re: NELL || En panne au milieu de nul part..., le Mar 20 Nov - 17:48

« J’imagine que oui. » Mais pour les parisiens, la vraie ville de l’amour, c’est Venise. Nell n’a jamais vraiment compris qu’on assimile Paris au romantisme. La Seine n’est rien d’autre qu’à ces yeux qu’un amas d’eau naviguant au rythme de la pollution environnante. Pour le reste, bien entendu, il y a bon nombre d’édifices, de monuments historiques, mais rien de plus flagrant que dans d’autres villes d’Europe. La seule chose qui peut dénoter par rapport aux Etats-Unis, c’est le nombre de châteaux présents en France, ainsi que le nombre de rond-point également, même si ça n’a pas grand lien. « Enfin, c’est ce qu’on dit, mais de mon point de vue, je dirais que non, pas spécialement. » Il hausse les épaules. Si encore, il avait vécu là-bas une histoire d’amour si inoubliable qu’elle le ferait encore vibrer aujourd’hui. Mais non, rien de tout cela. Rien de vraiment mémorable. Et puis, bien au contraire, Paris et la France en général lui rappelle de bien mauvais souvenirs, chose qu’il ne tarde pas à partager avec l’inconnue. « Parfois, on n’a juste pas le choix, si on ne veut pas sombrer. » La facilité, rien que ça, c’est facile à dire. « Et puis, j’estime qu’il faut du courage pour tout abandonner, repartir de zéro, s’éloigner de ses racines. » Dans son cas, ça n’avait pas été trop compliqué étant donné que tout le monde lui avait tourné le dos.

Nell fronce légèrement les sourcils. Cela le surprend qu’elle lui dise ne pas être très sociale car elle semble lui parler sans trop de difficultés. « Des fois, il n’y a pas besoin de beaucoup de personnes, juste quelques essentiels. » Tente-t-il alors de la rassurer. Après tout, lui il connait plein de monde, mais ce n’est pas pour cela qu’il a beaucoup de vrais amis sur qui compter. « Mon métier m’amène en effet à avoir pas mal de connaissances mais après, comme beaucoup de monde, les vrais amis… » Il n’a pas le temps de terminer sa phrase qu’il entend un klaxon non loin de lui. C’est le dépanneur qui vient de faire irruption. Soit il est arrivé plus vite que prévu, soit c’est le professeur qui n’a pas vu le temps passer. « … se comptent sur les doigts d’une main. » finit-il tout de même avant de sourire à la jeune femme. « Il semblerait que votre véritable chevalier servant soit arrivé. » C’est dommage, il serait bien resté là plus longtemps à discuter avec cette femme dont il apprécie bien la compagnie.

Il se met un peu en recul, le temps qu’ils règlent ce qu’ils ont à régler. Dès qu’il le peut, il intercepte la demoiselle. « Je ne vais pas vous embêter plus longtemps. » Il ferme quelques secondes la bouche avant de reprendre : « Si… vous avez envie d’une personne de plus dans votre entourage, tenez mon numéro. » Il lui tend le bout de papier sur lequel il a écrit son numéro quelques instants plus tôt. « Mais ne vous sentez pas obligée. » Même s’il aimerait bien la revoir, quand même.



Heather Wilson
avatar
Inscrit le : 05/08/2018
Messages : 316
Avatar : Nina Dobrev
Crédits : .Cranberry
Mes rps : Indisponible (9/9)
Barthelemy - Nell - Jean-Baptiste - Zeus - Stanislas - Alexis - Shanleigh - Melissa - Rose

En attente: Neeve - Morrigan

Bloc notes :




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Ruby*
• ÂGE : 25 ans
• BLOC NOTE :


En ligne
Re: NELL || En panne au milieu de nul part..., le Mer 21 Nov - 20:44

En panne au milieu de nul part...

ft. Nell Maisonneuve


Il paraît que Paris est la ville du romantisme. J'ignore si c'est un vrai ou si c'est plutôt comme une légende. D'où ma question pour le jeune homme qui vient de là-bas. « J’imagine que oui. » A sa réponse, quelque chose me dit qu'il ne pense pas trop ça malgré sa réponse positive. « Enfin, c’est ce qu’on dit, mais de mon point de vue, je dirais que non, pas spécialement. » Et là, un sourire illumine mon visage. "J'imagine qu'une ville ne peut se montrer romantique pour quelqu'un que si ce quelqu'un est avec la personne qu'il aime." Il y a bien un autre proverbe qui dit qu'un foyer n'est pas là où on habite mais là où son coeur appartient. Un truc comme ça. Alors pourquoi pas appliquer ce genre de proverbe au romantisme dans les villes? « Parfois, on n’a juste pas le choix, si on ne veut pas sombrer. » Quoi? Pardon? Il a tout comprit. Si j'étais restée à New-York j'aurais sombré. Même si le psy disait que c'était bon, je suis sûre que j'aurais finis par sombrer tôt ou tard. Le fait qu'un inconnu mette des mots sur ce sentiment, ça me soulage, je crois. Ça me surprend aussi, tout autant que ça me rassure. C'est étrange comme des sentiments peuvent se mélanger dans notre esprit. « Et puis, j’estime qu’il faut du courage pour tout abandonner, repartir de zéro, s’éloigner de ses racines. » Il n'a pas tort non plus. "J'imagine que finalement, fuir ou rester, il faut du courage. Recommencer à zéro demande du courage et en même temps, affronter ses souvenirs aussi, ça en demande." Je persiste quand même à penser que c'était plus simple pour moi de partir que d'affronter mon passé. Et ça m'a effectivement évité de sombrer, même si refaire ma vie à Austin n'est pas si simple que ça non plus.

J'avoue au brun que je ne suis pas très sociable. Je m'entends bien avec les gens mais je ne vais pas vers eux. J'évite les communautés, de m'intégrer, de trop... fréquenter des gens. C'est dans ce sens là que je ne suis pas très sociable. Malgré tout, je reste polie, gentille, je discute. Quand je n'ai pas le choix... C'est compliqué. « Des fois, il n’y a pas besoin de beaucoup de personnes, juste quelques essentiels. » J'hoche la tête en le regardant, avec un petit sourire aux lèvres. Il a tout à fait raison. Mieux vaut avoir un petit cercle d'amis sur qui on peut réellement compter plutôt que de n'avoir finalement personne à ses côtés en cas de problèmes. « Mon métier m’amène en effet à avoir pas mal de connaissances mais après, comme beaucoup de monde, les vrais amis… » Il est interrompu par le dépanneur qui arrive. Déjà?! L'heure est donc passée si rapidement? C'est dommage. Je me sens bien en la compagnie de Nell. « … se comptent sur les doigts d’une main. » Il termine quand même sa phrase et je souris. "Peu importe combien ils sont, l'essentiel est de savoir que vous pouvez compter sur eux. Quoi qu'il arrive, quoi qu'il en coûte." « Il semblerait que votre véritable chevalier servant soit arrivé. » Je souris et en voyant la tête du chauffeur, je ne peux pas m'empêcher de dire: "Je préfère le premier chevalier servant." Bah quoi? Il faut bien admettre que Nell est plus agréable à regarder que le monsieur un peu ronchon qui descend de son camion et qui doit avoir deux fois mon âge. Pardonnez-moi d'être honnête.

Je m'approche du dépanneur tandis que Nell se met un peu à l'écart pour nous laisser régler les détails. Le dépanneur regarde et il pense pouvoir réparer la panne sur place. Génial. Je vais pouvoir repartir avec mon véhicule et ça reviendra moins cher aussi. Nell m'intercepte alors. « Je ne vais pas vous embêter plus longtemps. » M'embêter? Il rigole j'espère?! « Si… vous avez envie d’une personne de plus dans votre entourage, tenez mon numéro. » Je crois que ça doit bien faire... des années que quelqu'un ne m'a pas donné son numéro comme ça. Je souris en prenant le papier. « Mais ne vous sentez pas obligée. » "Vous ne voulez pas que je vous ramène chez vous? Ou au moins jusqu'en ville?" Il refuse poliment, préférant terminé son entraînement. "Merci d'être resté avec moi." On se dit au revoir et il s'en va. Je regarde Kenna. "Me regarde pas comme ça." Je souris à mon chien et le dépanneur termine de réparer ma voiture avec laquelle je peux retourner chez moi après avoir payé le monsieur pour son service.

code by ORICYA.




« WHEN YOU LOVE SOMEONE, IT'S NOT FOR A SECOND OR A MINUTE. IT'S FOREVER. »
« CONNECTED LIKE NEVER. »
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: NELL || En panne au milieu de nul part..., le

NELL || En panne au milieu de nul part...

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2018-