AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

What are you ready to die for ? - ft. Demyan


Maxine A. Ghiotto
avatar
Inscrit le : 07/06/2018
Messages : 96
Avatar : Stephani Germanotta
Crédits : Endlessly epic.
Date de naissance : 07/06/1990
Mes rps :

DISPONIBLE (6/10)

♔ Jayden ♔ Nell#2 ♔ Tommy ♔ Demyan ♔ Jean-Baptiste ♔ Morrigan ♔


Bloc notes :



Afficher


What are you ready to die for ? - ft. Demyan, le Mer 8 Aoû - 19:01

What are you ready to die for ?
Demyan
feat.
Maxine


 

 



 

 



Au fur et à mesure que ma carrière grandissait, plus je me rendais compte que des fous pouvaient s'introduire chez moi, ou m'envoyer des saloperies par le courrier, ou simplement me harceler physiquement. L'une des raisons pour lesquelles j'étais venue à Austin était de me dégager de ce genre de problèmes. Ceux que je rencontrais souvent à New-York. Les paparazzis qui me suivaient à chaque coin de rue, le fait d'avoir les fenêtres fermées quasiment tout le temps pour éviter d'avoir des photos compromettantes sur la toile, et puis la folie New-Yorkaise était bonne un moment mais à la longue, elle devenait une horreur. Épuisante, c'était le mot.

J'avais fais mes recherches, j'avais cherché dans mes contacts, je voulais un garde du corps, quelqu'un qui allait pouvoir m'accompagner dans mes déplacements, histoire de me redonner confiance en moi-même et aussi en les gens. J'en avais besoin. Ce besoin de protection grandissait a chaque fois que j'allumais la télévision, et que j'entendais le monde qui ne tournait plus rond. Un soir, j'avais pris mon téléphone et j'avais composé ce numéro. Celui de Demyan Astankov. Un ancien de l'armée qui m'avait été conseillé par beaucoup de mes compères. Au téléphone, nous avions fixé un rendez-vous et j'attendais avec impatience qu'il passe les portes de mon appartement.

Quelqu'un frappait à la porte, Marie entrait accompagnée d'un grand blond aux airs russe. "Bonsoir Mr Astankov."

️ Gasmask




I'm gonna crush you like a cockroach

Demyan A. Astankov
avatar
Inscrit le : 15/06/2018
Messages : 103
Avatar : Alexander Skarsgård
Crédits : t-rex
Date de naissance : 18/04/1984
Bloc notes :

☆Zolatka☆


☆Feliks☆

⚚ Il conduit une Chevrolet Corvette C1 de 1962.
⚚ Pour contrôler sa solitude, il a adopté Feliks, un bon gros dalmatien de 1 an et demi. Les chiens, c'est toujours mieux que les humains. Ça parle pas.
⚚ S'il t'insulte et que tu comprends pas, normal, il te crache dessus en russe.
⚚ S'il a besoin de se vider la tête et être seul, il va nager. Tout simplement.
⚚ Il aime la pluie plus que n'importe qui. Il pourrait s'endormir avec la douce musique qu'elle lui procure, comme il pourrait rester dehors quand elle déverse sa haine sur le monde, quitte à être mouillé jusqu'aux os.

Afficher


Re: What are you ready to die for ? - ft. Demyan, le Jeu 9 Aoû - 21:14


What are you ready to die for ?
Dangerous job means risks for you life, and mine.

Je devais bien avouer que Austin regorge d'offres d'emploi dans mon secteur, que ce soit ne serait-ce que pour une soirée ou pour 2 mois. En général, j'enchaine les petits laps de temps histoire de pouvoir toujours être disponible pour un nouveau client et surtout je fais en sorte que mon emploi du temps concorde parce qu'entre être garde du corps, agent de sécurité et barmaid il faut dire qu'il y a de quoi faire. Cependant en ce moment je privilégie surtout la sécurité rapprochée et laisse un peu de côté mes autres métiers. Mes employeurs savent qu'ils peuvent m'appeler en dernier recours, je suis vraiment la personne à contacter en dernier dans leur liste si jamais il n'y a vraiment personne pour les aider. Dans tous les cas je m'arrange pour être disponible soit pour un seul en particulier soit pour plusieurs en même temps mais surtout pour ne pas être à un endroit et en délaisser un autre en même temps.

Il y a quelques jours de cela j'ai été contacté par une certaine Maxine Ghiotto, grande couturière venue de New-York, qui cherchait un garde du corps. Elle ne ma donna pas plus d'informations alors aujourd'hui était le jour que nous avions convenu pour nous donner rendez-vous chez elle pour un espèce d'entretien. Drapé d'un smoking tout ce qu'il y a de plus banal, je m'étais rendu à l'adresse qu'elle m'avait donné par mes propres moyens. Une fois passé la porte de son appartement, une jeune fille qui semblait être l'assistante de Mme Ghiotto m'amena auprès d'elle. Mon hôte, blonde et magnifiquement parée de vêtements de luxe - je supposais -, leva la tête de quelques documents qu'elle semblait regarder avec attention. Elle se leva, marchant jusqu'à moi avec des talons hauts qui rehaussaient sa petite taille - semble-t-il puisque même avec ce petit avantage elle ne me dépassait guère -, avant de me tendre sa main certaine pour me saluer. Je m'avançais de la même façon et empoignais sa main que je serrais doucement. « Bonsoir Mme Ghiotto. » Une fois les salutations faites, nous nous assîmes l'un en face de l'autre. Maintenant, j'attendais patiemment qu'elle m'en dise plus à propos de sa situation et de sa possible offre d'emploi.
copyright acidbrain



If we were vampires and death was a joke
Maxine A. Ghiotto
avatar
Inscrit le : 07/06/2018
Messages : 96
Avatar : Stephani Germanotta
Crédits : Endlessly epic.
Date de naissance : 07/06/1990
Mes rps :

DISPONIBLE (6/10)

♔ Jayden ♔ Nell#2 ♔ Tommy ♔ Demyan ♔ Jean-Baptiste ♔ Morrigan ♔


Bloc notes :



Afficher


Re: What are you ready to die for ? - ft. Demyan, le Jeu 9 Aoû - 22:08

What are you ready to die for ?
Demyan
feat.
Maxine


 

 



 

 



Le grand blond passait la porte. Même avec mes Manolo Blahnik aux pieds, il était plus grand moi et ça ne me déplaisait pas. Je n'aimais pas les petits hommes et concrètement, j'avais besoin de quelqu'un qui voit plus loin que moi pour pouvoir me protéger. J'avais besoin de quelqu'un à la hauteur. Je me dirigeais vers lui, je lui serrais la main en le saluant. Je paraissais froide mais je l'observais sous toutes ses coutures. Je l'invitais à s'asseoir face à moi, à mon bureau et je commençais à lui expliquer le pourquoi du comment. "Monsieur Astankov, je vous ai contacté car j'ai besoin d'une garde rapprochée. J'ai récemment quitté New-York et je souhaiterais acquérir votre protection rapprochée lors de mes déplacements et en temps complet." Je m'allume une cigarette et je lui en propose une. "Vos compétences me paraissent parfaites et je pense que vous seriez fait pour ce travail, si vous l'acceptez bien évidemment." Je soupire un instant. "J'ai besoin de rester à l'écart du monde, c'est pour ça qu'Austin me parait parfaite. Je ne veux plus de paparazzis à mes trousses, ni de fans qui trouvent mes adresses personnelles ou de journaux qui m'appellent sur ma ligne fixe pour obtenir une interview. De plus, je ne veux plus être agressée ou même touchée si ça ne vient pas de moi.. New York ne me manque pas et j'ai besoin de calme." Je lui souriais légèrement. "Vos compétences sont remarquables et soulignées par mes compères, vous m'avez été conseillé par les plus grands. Je vous joins cette note sur laquelle est inscrit votre salaire par mois. Si vous avez besoin de plus, n'hésitez pas." J'avais beau avoir l'air sûre de moi, j'avais tout de même peur de mes fans et du reste, c'était pour cette raison que le travail proposé offrait 6000$ par mois.

Je me levais un instant, allant vers une petite desserte en argent avec des bouteilles en cristal dessus. "Je peux vous offrir quelque chose à boire ?" Je prenais deux verres. Je versais dans le mien, un verre de vin blanc français et j'attendais sa réponse pour le servir. "Il y a du vin, du whisky, de l'eau, du jus de fruit, ce que vous voulez." Je marque une pause. "J'ai oublié de vous précisez que vous aurez des appartements de fonction si vous le désirez. Je n'ai pas de date précise de commencement, ni d'arrêt."

️ Gasmask




I'm gonna crush you like a cockroach

Demyan A. Astankov
avatar
Inscrit le : 15/06/2018
Messages : 103
Avatar : Alexander Skarsgård
Crédits : t-rex
Date de naissance : 18/04/1984
Bloc notes :

☆Zolatka☆


☆Feliks☆

⚚ Il conduit une Chevrolet Corvette C1 de 1962.
⚚ Pour contrôler sa solitude, il a adopté Feliks, un bon gros dalmatien de 1 an et demi. Les chiens, c'est toujours mieux que les humains. Ça parle pas.
⚚ S'il t'insulte et que tu comprends pas, normal, il te crache dessus en russe.
⚚ S'il a besoin de se vider la tête et être seul, il va nager. Tout simplement.
⚚ Il aime la pluie plus que n'importe qui. Il pourrait s'endormir avec la douce musique qu'elle lui procure, comme il pourrait rester dehors quand elle déverse sa haine sur le monde, quitte à être mouillé jusqu'aux os.

Afficher


Re: What are you ready to die for ? - ft. Demyan, le Mer 15 Aoû - 20:12


What are you ready to die for ?
Dangerous job means risks for you life, and mine.

Mme Ghiotto avait la stature d'une femme de son milieu. Droite dans ses escarpins et le regard dur. À côté d'elle sa secrétaire paraissait être un petit agneau inoffensif. Alors qu'elle la renvoyait, je m’assis à son bureau en face d'elle pour qu'on puisse enfin discuter affaire. Elle commençait donc par m'expliquer d'où elle venait et pourquoi elle m'avait contacté, ainsi que me signifier que si je devais travailler pour elle ça serait à temps complet. Inconsciemment, elle répondait à une des questions que je m'étais posée avant d'arriver. Est-ce que je devrais laisser de côté mes autres boulots ? Oui. Indéniablement la réponse était oui. Pour lui faire comprendre que j'entendais ce qu'elle voulait dire, je hochais la tête doucement puis la secouais pour refuser poliment le cadeau qu'elle souhaitait me faire en ajoutant les mots « Non merci. » Depuis ma reconversion, je me refusais catégoriquement à fumer de nouveau. Retomber dans mes travers serait renouer avec mon ancienne vie, et ça je ne le voulais certainement pas. Les moments que je passais à fumer sur le champ de bataille sont à bannir de mon quotidien autant qu'ils le sont de ma mémoire.

Mes yeux étaient rivés vers la fumée qui sortait d'entre ses lèvres tandis que j'écoutais d'une oreille ce qu'elle débitait. Je ne refusais jamais un travail en général, alors je ne vois pas pourquoi celui-ci ferait exception. Je comprenais totalement les raisons de sa demande d'un garde du corps. Étant devenu une célébrité, elle n'était pas du tout à l'abri de paparazzis trop pénibles ou de fans un peu trop curieux. À ses dires, je ne faisais que hocher la tête puisque j'étais à chaque fois entièrement d'accord avec elle et quand elle me rapporta l'éloge que ses connaissances faisait de moi, je pinçais les lèvre dans un hochement de tête qui traduisait ma gratitude. Elle me fit ensuite glisser la note, que j'accrochais de mes doigts charnus pour la ramener vers moi. Si j'avais été aussi expressif que n'importe qui, mes yeux seraient déjà en forme de soucoupes volantes à l'heure qu'il est. Sur le papier, il y avait beaucoup de zéros ne serait-ce que pour un mois de travail. Plus ? C'était déjà bien assez, qu'est-ce que je ferais bien de plus de toute façon ? Je passais du papier à ses yeux. « C'est peut-être même trop, lui avouais-je. » D'accord j'allais peut-être devenir un de ses employés, mais elle n'avait pas besoin de débourser autant pour moi.

Mon regard suivait la jeune femme jusqu'à son meuble entièrement couvert d'argent où des bouteilles m'éblouissaient tellement elles étaient lustrées. Elle se servait ce qui semblait être du vin blanc, tout en listant tous les alcools qu'elle avait en stock, avant de me demander ce que je voulais. « Je prendrais un whisky si cela ne vous dérange pas. » J'attendais qu'elle me serve puis attrapais le verre qu'elle me tendait en la remerciant. Portant le contenant à mes lèvres, je me délectais du liquide amer qui coulait dans ma gorge. Qu'est-ce que ça faisait du bien ! Il faut dire que ça réveillait, et bien comme il fallait. Cependant, quand elle me proposa de prendre des appartements ici, je faillis recracher tout le whisky sur mon costume. Pour ne pas faire de bêtises, je déglutissais proprement pour pouvoir lui répondre promptement. « Ce n'est pas la peine, j'ai déjà ma propre habitation. » Je réfléchissais avant de prendre rapidement de nouveau la parole. « À moins que vous vouliez que je sois à vos côtés jour et nuit ? » Ce serait une raison valable, mais dans ce cas il faudrait alors que je vois ce que je vais faire de mon loft dans Austin East et surtout de mon chien car si cela se trouve elle n'apprécie pas du tout les animaux chez elle, et encore moins un gros molosse comme Feliks. Quant à mes disponibilités, je pourrais commencer quand elle le voudrait. Il fallait juste qu'elle me laisse quelques minutes histoire que j'appelle mes autres patrons pour les prévenir de mon indisponibilité. « Je peux prendre mes fonctions dès que vous le voulez, à condition que je puisse passer quelques coups de fils pour me désengager de mes autres travails. » Rien de plus simple. J'étais bien assez proche de mes autres employés pour qu'ils comprennent ma situation. En attendant, je buvais encore histoire de profiter du bon alcool que l'on m'a servi.
copyright acidbrain



If we were vampires and death was a joke
Maxine A. Ghiotto
avatar
Inscrit le : 07/06/2018
Messages : 96
Avatar : Stephani Germanotta
Crédits : Endlessly epic.
Date de naissance : 07/06/1990
Mes rps :

DISPONIBLE (6/10)

♔ Jayden ♔ Nell#2 ♔ Tommy ♔ Demyan ♔ Jean-Baptiste ♔ Morrigan ♔


Bloc notes :



Afficher


Re: What are you ready to die for ? - ft. Demyan, le Lun 20 Aoû - 18:20

What are you ready to die for ?
Demyan
feat.
Maxine


 

 



 

 



Je lui glissais le papier avec son futur salaire sous les yeux puis je me levais pour me servir un verre de Chardonnay. J'aimais ce goût un peu amère mais toujours aussi bon. J'en profitais pour proposer au blond de boire quelque chose. A sa réponse, je lui sortais un verre à whisky et je le versais dedans, avec deux glaçons. Je lui tendais en lui souriant gentiment. Je reprenais lentement sur le salaire. "Pour ce qui est du salaire, c'est une offre qu'on ne baisse pas. Soit vous prenez, soit c'est la porte." Je pouvais me montrer un peu bitchy mais je trouvais ça encore trop peu pour quelqu'un qui risquait de mourir pour moi.

Je prenais une gorgée en me rasseyant à mon bureau. Je remontais mes jambes en tailleurs, à la cool. Ca m'arrivait aussi d'être cool et plutôt gentille. J'expliquais gentiment à Demyan qu'il aurait des appartements de fonction près de chez moi, voir chez moi. Il m'envoyait sur les roses avant de reconsidérer l'offre. "Je vous avoue que j'aimerais avoir une garde rapprochée, jour et nuits comprises." Je sirotais mon verre de vin avant de me rallumer une seconde cigarette. "Vous avez des animaux ou une famille peut-être ?" Je comprendrais sûrement plus facilement son hésitation. Il n'était pas rare d'avoir des animaux de nos jours et une famille non plus. Je lui souriais gentiment. Il me demandait s'il pouvait passer quelques coups de fils par rapport à ses autres boulots et je souriais. "Oh oui, avec plaisir. N'hésitez pas si vous avez besoin de quoi que ce soit." Je lui souriais en tirant sur ma cigarette. Il se levait et je laissais mes yeux regarder sa stature et le reste. Surtout ses fesses.

️ Gasmask




I'm gonna crush you like a cockroach

Demyan A. Astankov
avatar
Inscrit le : 15/06/2018
Messages : 103
Avatar : Alexander Skarsgård
Crédits : t-rex
Date de naissance : 18/04/1984
Bloc notes :

☆Zolatka☆


☆Feliks☆

⚚ Il conduit une Chevrolet Corvette C1 de 1962.
⚚ Pour contrôler sa solitude, il a adopté Feliks, un bon gros dalmatien de 1 an et demi. Les chiens, c'est toujours mieux que les humains. Ça parle pas.
⚚ S'il t'insulte et que tu comprends pas, normal, il te crache dessus en russe.
⚚ S'il a besoin de se vider la tête et être seul, il va nager. Tout simplement.
⚚ Il aime la pluie plus que n'importe qui. Il pourrait s'endormir avec la douce musique qu'elle lui procure, comme il pourrait rester dehors quand elle déverse sa haine sur le monde, quitte à être mouillé jusqu'aux os.

Afficher


Re: What are you ready to die for ? - ft. Demyan, le Ven 31 Aoû - 2:44


What are you ready to die for ?
Dangerous job means risks for you life, and mine.

Mon verre de whisky en main, je m'effarais presque en voyant la somme astronomique que Mme Ghiotto me proposait. Pour un travail qui se voulait assez "basique" techniquement, je trouvais que c'était tout de même cher payé. Ce n'est pas que j'avais peur d'endetter mon employeur ou quoi que ce soit dans le genre, je me disais juste à titre personnel que je n'avais pas besoin qu'on me paye autant pour une fonction que j'avais l'habitude de faire. D'un autre coté, je voulais bien avouer qu'on ne m'avait jamais payé aussi cher et que c'était aussi pour cela que sa proposition m'avait surpris. Comme je ne voulais certainement pas prendre la porte et plier sous un ton qui se voulait aussi autoritaire, j'acceptais rapidement. « Alors comment pourrais-je refuser ? » Question rhétorique que je faisais passer avec une gorgée de whisky.

Je savais qu'avec le futur travail qu'elle me proposait, je devrais faire des concessions et des aménagements convenables dans ma vie. Je n'avais clairement pas pensé à déménager, mais c'était les aléas de la vie. « Je comprends tout à fait, dis-je en hochant la tête. » Concrètement cela ne me dérangeait pas, aux détails prêts que j'avais un chien, un loyer et des impôts à payer. L'idée de louer mon loft me traversa l'esprit, mais je doutais qu'une personne ait dans ses projets d'habiter dans un lieu qui vaut tout de même cher. Il faudrait que je me penche sérieusement sur la question... En tout cas, le problème ne venait pas de la famille mais plutôt du chien pour l'instant. Sauf que je ne voulais pas trop en demander à mon nouvel employeur dès le premier jour. « Je possède un chien...mais je peux toujours essayer de le mettre en pension s'il le faut. » On sentait dans ma voix que cela me tracassait un peu parce qu'entre Feliks et moi c'était le grand amour, nous étions inséparables.

Quand elle me donna la permission, je sortais avec ma main libre mon téléphone afin de prévenir mes autres employeurs et me levai pour aller plus loin et ne pas embêter Mme Ghiotto. Il ne me fallut qu'une dizaine de minutes pour prévenir les quelques sociétés où je travaillais en tant qu'agent de sécurité et le bar où il m'arrivait de servir certains soirs dans la semaine. Je revenais donc ensuite auprès d'elle pour la prévenir, le verre pendant au bout de mon bras. « Voilà, c'est chose faite. Nous pouvons commencer dès que vous le voulez Madame. » Elle pouvait me demander ce qu'elle souhaitait, après tout j'étais à son service maintenant. Il allait falloir que je ressorte l'arme et la triptyque et bien sûr que je reprenne ardûment ainsi qu'avec bien plus de sérieux l'entraînement. Un retour au dojo se fait sentir...
copyright acidbrain



If we were vampires and death was a joke
Maxine A. Ghiotto
avatar
Inscrit le : 07/06/2018
Messages : 96
Avatar : Stephani Germanotta
Crédits : Endlessly epic.
Date de naissance : 07/06/1990
Mes rps :

DISPONIBLE (6/10)

♔ Jayden ♔ Nell#2 ♔ Tommy ♔ Demyan ♔ Jean-Baptiste ♔ Morrigan ♔


Bloc notes :



Afficher


Re: What are you ready to die for ? - ft. Demyan, le Sam 1 Sep - 20:40

What are you ready to die for ?
Demyan
feat.
Maxine


 

 



 

 



Le papier indique qu'il sera payé 6000$ par mois, qu'il le veuille ou non. Je le vois passer par toutes les émotions et je souris en coin. Je lui sers un verre de whisky tandis que je sirote mon vin blanc. Il sait qu'il ne peut pas refuser, et je refuse de le payer moins. Cet homme risque sa vie pour la mienne après tout. 6000$ n'est pas assez à mes yeux, et ça l'est trop aux siens. Il n'y a pas de compromis. C'est comme je l'entends, un point c'est tout. J'entends sa question rhétorique et je souris en coin. "Vous ne pouvez pas, monsieur Astankov."

Sur un ton plutôt aimable, je lui demandais s'il était prêt à venir vivre dans mes appartements. Après tout, il aurait les siens. Un grand loft avec un superbe jardin, je le regardais. Il comprenait. Je soufflais la fumée de ma cigarette vers le haut en lui demandant s'il avait des animaux ou une famille. A ce moment là, j'aurais compris qu'il puisse être embêté. Surtout avec une famille. Mais quand j'entendais qu'il avait un chien, je souriais. D'un sourire qui allait d'une oreille à l'autre. J'adorais les animaux. Je m'insurgeais. "En pension ?! Mais non, mais enfin, non." Je tentais de me calmer. "Prenez votre chien avec vous, je pourrais même m'en occuper si vous avez besoin de le faire garder. J'adore les animaux." Et merde, je me ramollissais comme une gamine à l'idée qu'il avait un chien. Heureuse, je l'étais. J'avais hâte de le voir. Tellement hâte que je me redressais vers lui. "Vous avez une photo ?" Je le regardais avec les yeux d'une enfant.

Demyan me demandait s'il pouvait sortir et de mon côté, j'ouvrais les fenêtres pour aérer le bureau. Il fallait que j'arrête de fumer, que je reprenne en main ce côté addictif que je pouvais avoir. Il fallait surtout que je me remette au travail pour la collection automne/hiver qui arrivait à grands pas. Je devais bien dire que la photo de Feliks me donnait beaucoup d'idées et je souriais en coin. J'attrapais une grande feuille sur laquelle je me mettais à dessiner un manteau asymétrique, col haut, blanc avec de petites tâches parsemées. Quand il rentrait, je lui souriais. Le côté autoritaire était parti, pour un moment. Je me levais, tout contente. "Je vous fait visiter ?" J'arrivais près de lui. "Nous avons donc, cet immense appartement en centre ville. Et j'ai aussi une villa dans le quartier Nord de la ville. La villa, on ira rarement donc on verra au moment venu. Enfin, rarement, j'y vais le week-end en règle générale. " J'avançais doucement dans le couloir en lui parlant. J'avais l'impression d'être une petite gamine face à lui qui se montrait si imposant. Je lui montrais un immense escalier, de chaque côté, il y avait deux couloirs. "De ce côté-ci, il y a la cuisine, la salle à manger et un petit salon. Si jamais vous avez un petit creux dans la nuit, n'hésitez pas. On s'y croisera sûrement." Je ricanais légèrement. Je m'avance dans ce couloir en lui montrant à quoi correspond chaque porte. Nous passons à l'autre couloir. "Ici, ce sont les appartements de Jeremiah, mon chauffeur. Je pense que vous vous entendrez bien tous les deux, c'est un amour." Je lui souris et je reviens devant le grand escalier. "En haut, il y a mes appartements d'un côté et les votre." Je monte les marches tranquillement. "A gauche les votre, les miens à droite." Je sors une clé de ma poche et je lui tends. "Allez y !" Je trépignais comme une enfant.

️ Gasmask




I'm gonna crush you like a cockroach

Contenu sponsorisé
Afficher


Re: What are you ready to die for ? - ft. Demyan, le

What are you ready to die for ? - ft. Demyan

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2018-