AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Comme une Sangsue endettée [Floyvi]


Leevi J. Valentine
ADMIN ∎ Broken Heart
avatar
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 586
Avatar : Nicolas Simoes
Crédits : Goldboode
Mes rps : FULL. 6/6
¥ Esvir#2 ¥ Floyd ¥ Louis#3 et #4 ¥ Giovani ¥ Zach




Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Comme une Sangsue endettée [Floyvi], le Dim 5 Aoû - 3:04





Floyd x Leevi





Enfin, des vacances. Même si j’avais supplié Esvir qu’elle ne me donne pas tout de suite mes congés, j’étais tout de même heureux d’avoir un peu de temps pour moi. Elle me disait que j’en faisais trop, qu’elle allait embaucher quelqu’un d’autre. Mais j’aimais bosser pour elle, je n’avais pas de raisons de m’arrêter. Une pause me ferait du bien. Sauf que rapidement, je tournais en rond chez moi. Louis était occupé et Matteo avait annulé notre rendez-vous. Je n’avais rien d’autre à faire que d’écouter la radio toute la journée et me balader au parc de temps en temps. Je n’allais tout de même pas appeler Ceyleste, elle aurait été capable de m’attacher au lit et me forcer à dire des choses insensées. Bref. Du coup, je m’en suis réduit à faire des concours sur les réseaux sociaux et sur les ondes. Ma vie sociale est au point mort. Et puis, un jour, j’ai gagné sur Austin FM. Des vacances pour deux personnes direction le Costa Rica. 10 jours de rêve à prendre quand on veut. JUSTE PARFAIT !

A l’aéroport, je suis impatient et je sautille comme jamais. J’aurais bien emmené Esvir avec moi mais elle ne pouvait pas se permettre de fermer le café. Louis, mon seul véritable ami, avait des problèmes avec son mec. Ce n’était pas le moment de foutre encore plus la merde entre eux. Du coup, sac à dos sur le dos et seul je me lance pour des vacances de luxe pour deux personnes. Au calme. Première classe champagne à volonté, Hôtel cinq étoiles et dans une suite, s’il vous plait ! En réalité rien que je n’aurais pu me payer. J’embarque dans l’avion et je m’installe à mon siège avant tous les autres passagers : la grande classe. Je me suis fait tout beau pour l’occasion, histoire de feindre que je pèse. Un beau costume élégant mais décontracté bleu marine et des escarpins en cuir et pour couronner le tout, une chemise légère. La classe je vous dis. Je m’installe à côté du hublot, j’ai deux sièges pour moi tout seul : c’est PARFAIT. De plus, deux coupes de champagne m’attendent. Je m’installe, attache ma ceinture et je regarde avec avidité les bulles qui m’appellent. Boire les deux coupes, ça serait un peu exagéré, non ?


(c) DΛNDELION
Floyd McCoy
avatar
Inscrit le : 30/05/2018
Messages : 79
Avatar : Boyd Holdbrook
Mes rps : [center]


Bloc notes : /

Afficher


Re: Comme une Sangsue endettée [Floyvi], le Mar 7 Aoû - 14:46





Floyd x Leevi





Son premier rendez vous était avec un Monsieur Richard Delacroix, venu à Austin quelques temps et qui se rendaient au Costa rica quelques jours. Bien sûr, un voyage accompagné de l’escort 5 étoiles. Tout frais payé. Floyd n’avait pas pu dire non. Il n’avait pas vu son visage sur l’appli et le prix qu’il estimait d’un tel voyage, le client n’avait pas besoin, aux yeux de Floyd, d’avoir une photo. Dans son esprit, il devait avoir près d’un centaine d’années, faisant à peine plus d’un mètre tente avec des cheveux gris et une peau aussi ridée qu’un vieux parchemin.
Une fois à l’aéroport, Floyd avait suivi la route tracée. Plusieurs jours au Costa Rica. Damn ! C’était trop beau pour le croire. Bon ok avec un vieux mais voyage quand même. Il était monté dans l’avion au milieu de tous les autres passagers et on le dirigea en première classe. Ouais il allait pas aller en éco non mais oh ! Il était une diva au milieu des prolo. Lentement il chercha sa place. Des grands sièges, de la place, une petite odeur de jasmin et surtout le plus important pour l’escort : du calme ! Il n’avait pas envie d’entendre des bébés pleurer, des grands mères parler. Non. C’était trop pour lui. Arrivant vers son siège, il vit un homme, brun déjà assis. Monsieur Richard ? Déjà ? Floyd se mordit la lèvre. Il arriva et s’arrêta devant le siège un grand sourire au lèvre, faisant face au… jeune homme ? Lui qui l’imaginait petit et moche il avait devant lui un beau brun sexy et grand. Finalement le Costa Rica serait tout aussi bien dans la chambre d’hôtel avec ce mâle.

Bonjour. Je suis Floyd. Il attendit quelques secondes avant de s’installer à ses côtés. Pas de réaction particulière. Ok. Il voulait se la jouer inconnu. Tant mieux. Floyd aimait jouer. Un verre de champagne pour chacun. Trop bon ! Enchanté de vous rencontrer.

Floyd attacha sa ceinture en se disant que bon, ce voyage n’était vraiment pas si mal et commençait même très bien. Ce Richard avait vraiment un air sexy. Étrangement sur l’appli il avait écrit comme un vieux de soixante ans et là, l’escort était face à un beau jeune homme sexy. Un petit génie de l’informatique probablement qui pouvait mettre un paquet d’oseille sur la table juste pour avoir le cul de Floyd. Il se mordilla la lèvre.

On trinque ?

Il leva son verre dans sa direction.

(c) DΛNDELION


HELL IS
EMPTY
Leevi J. Valentine
ADMIN ∎ Broken Heart
avatar
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 586
Avatar : Nicolas Simoes
Crédits : Goldboode
Mes rps : FULL. 6/6
¥ Esvir#2 ¥ Floyd ¥ Louis#3 et #4 ¥ Giovani ¥ Zach




Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Comme une Sangsue endettée [Floyvi], le Mer 15 Aoû - 17:11





Floyd x Leevi





Etre dans un avion, et en première classe de surcroît était un cadeau du ciel. J’avais deux places pour moi tout seul vu que je n’avais demandé à personne pour m’accompagner, les hôtesses de l’air étaient carrément sexy à se damner. Ce petit voyage allait être très sympathique. Je découvre ensuite les coupes de champagne. Interdiction de monter dans l’avion bourré mais une fois dans les airs ? Rien ne l’interdisait et c’était mes vacances. J’avais le droit de faire ce que je voulais et être qui je souhaitais. Pendant 10 jours j’allais être un gros riche, possédant un yacht et une maison sur la côte méditerranéenne. J’étais seul, autant m’amuser non ? Et puis, ça me changerait les idées. Alors que j’allais prendre plaisir à siroter les deux coupes de champagne, un jeune homme vint me sortir de mon idée théâtrale.

« Enchanté je suis… » Je tends la main, le rideau se lève « Richard » Un pur prénom de gros riche ! Tout collait parfaitement. D’un sourire étincelant je le regarde s’assoir. Mais que faisait-il ? Je fini par finalement hausser les épaules, la compagnie avait finalement dû vendre la place à quelqu’un d’autre. Richard, propriétaire d’un vignoble au Texas et en Andalousie, possédant un yacht et une villa au bord de mer : j’achète. Je prends. Je vais me marrer durant vacances. Que pourrais-je inventer d’autre ? Que j’ai une femme mais que je suis infidèle ? Oh oui, typique, cliché, j’adore. Je crois que Louis et ses idées folles déteignent un peu sur moi mais : je dois lâcher prise. « Tout le plaisir est pour moi ! » Je regarde à travers le hublot. Je veux décoller en même temps que mon nouveau moi pour dix jours. J’attache ma ceinture et je m’installe correctement sur mon siège, impatient de décoller. Ce Floyd m’interpelle. Je vais devoir partager mes coupe de champagne, c’est pas grave, mon nouveau statut me permettait d’en avoir des milliers !

« Trinquons ! »

Je fais ricocher mon verre contre le sien et je porte ce délicieux breuvage à mes lèvres. Hmm. Je ne peux pas être propriétaire de vignoble. Si on me demande ce que je fais dans la vie et que je réponds que je m’y connais en vin… Les gens, ou plutôt le peuple, va me griller directement. Non. Je suis Richard… Psychologue pour stars à Los Angeles. Et voilà, ça, ça me convient mieux et je n’aurais aucun problème à discuter sur ce sujet. Une voix dans un interphone grésille et nous annonce que nous allons décoller. Les hôtesses nous miment les règles de sécurité. Dommage que le voyage ne dure pas assez longtemps, j’aurais aimé tester les toilettes de l’avion avec l’une d’elles.

« Vous avez déjà été au Costa Rica ? »

Je trempe à nouveau mes lèvres dans la flûte de champagne. Je serais donc Richard le bavard. Ces quelques heures de vol passeront bien plus vite si je discute avec mon voisin de siège. Peut-être aurait-il un carnet d’adresses à me conseiller ? Des choses à visiter peut-être ?

« Si je parle trop, n’hésitez pas à me le signaler, je … » Mon dos est plaqué contre le siège sous l’impulsion de la vitesse de l’avion. Ca y est, on quitte le sol. Je suis aussi excité qu'un enfant :

« C’est parti ! »

(c) DΛNDELION
Floyd McCoy
avatar
Inscrit le : 30/05/2018
Messages : 79
Avatar : Boyd Holdbrook
Mes rps : [center]


Bloc notes : /

Afficher


Re: Comme une Sangsue endettée [Floyvi], le Ven 17 Aoû - 0:21





Floyd x Leevi





Si Floyd s’était attendu à ça ? Non. Ce mec devait être vieux et moche mais là… C’était un beau gosse et jeune en plus. L’escort étira un long sourire. Il était tellement bien tombé sur ce client. C’était donc bien Richard. Il se présenta comme tel. Ce putain de sourire, Floyd n’arrivait pas à s’en défaire. Il avait beau essayer de se calmer il continuait d’avoir ce sourire béat sur la tronche. Leurs verres tintèrent dans un son absolument délicieux et les lèvres du jeune homme se posèrent pour boire le breuvage. Un bon champagne comme il en avait déjà bu dans les yacht club ou chez les gros riches. Bordel que c’était cool tout ça. Floyd kiffait littéralement sa vie. Assis dans un avion pour dix jours au Costa Rica tout frais payé par ce beau Richard. Floyd secoua la tête.

Non, jamais. Et vous ?

Il se pencha sur son téléphone et le posa sur la petite tablette en face de lui. Son appli lui avait permis de rencontrer ce mannequin brun. Il allait passer des vacances de folies. L’escort n’en croyait toujours pas ses yeux. Il secoua la tête. Non. Il adorait l’entendre parler. Il avait l’air aussi heureux que lui.

Non non, continuez. Ca ne me dérange pas.


Il posa son verre sur la tablette tandis que l’avion décollait. Ca allait être bon. C’était parti pour dix jours trop bons, dix jours avec ce mec. Floyd se mordilla la lèvre tout en se tournant vers son nouveau client. Bordel il était sexy. Il déboucla sa ceinture quand le signal se fit entendre et voir.

Vous prenez souvent l’avion ?

Floyd ne connaissait rien de ce client mystère. Il n’avait lâché que très peu d’information. C’est ce qui avait charmé Floyd aussi même si ça l’avait un peu inquiété aussi. Y avait des fous partout mais là c’était la perle rare. Etrangement, l’escort se demandait comme un mec aussi canon avait besoin de payer. Il pencha la tête sur le côté. Il avait envie de le connaître, cet homme mystérieux, le séduire comme il le lui avait dit par message. Il semblait jouer un petit rôle distant mais c’était dans les règles non ? Ne pas se connaître et s’exciter comme ça jusqu’à l’hôtel. C’était peut-être ça qu’il voulait.

Vous faites quoi dans la vie ?

Floyd étira son plus beau sourire tout en prenant une autre gorgée de champagne.

(c) DΛNDELION


HELL IS
EMPTY
Leevi J. Valentine
ADMIN ∎ Broken Heart
avatar
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 586
Avatar : Nicolas Simoes
Crédits : Goldboode
Mes rps : FULL. 6/6
¥ Esvir#2 ¥ Floyd ¥ Louis#3 et #4 ¥ Giovani ¥ Zach




Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Comme une Sangsue endettée [Floyvi], le Ven 17 Aoû - 1:29





Floyd x Leevi





Je me suis créé un petit délire à moi tout seul et j’avoue que cela m’amuse beaucoup. Il n’y avait que moi sur ce voyage qu’elles seraient les conséquences de ce petit jeu entre moi et moi-même ? Aucune. Je suis donc Richard et je dois dire que la première classe et cette charmante coupe de champagne entre les doigts me vont à merveille. Je commence à discuter avec mon voisin de siège, un jeune homme blond souriant qui semble être ravi d’avoir un peu de compagnie.

« Non, jamais. C’est une première. D’ailleurs, je joue au parfait touriste avec les guides touristiques que j’ai emporté pour être sûr de ne rien rater. »

Je parle de futilités mais nous avions quatre heures devant nous autant les combler comme nous pouvions. J’espère cependant ne pas le gaver, je ne voudrais pas passer pour le mec chelou du siège d’à côté. A sa réponse par la négative, je souris.

« Vous y aller pour vos vacances ? »

Il pouvait être en déplacement professionnel même s’il me semblait être un peu jeune pour être à la tête d’une entreprise. Soudain, l’avion accèlére et je sens le stress monter. Je feins que tout va bien en lâchant un ‘’c’est partiiit !!’’ Ridicule mais mes mains se crispent sur l’accoudoir et je ferme un instant les yeux. Mon ventre se soulève, je déteste cette sensation. Je sens l’avion entrer dans les airs et je me relâche : je ne décéderais pas tout de suite.

« Oh j’ai pris quelques fois l’avion pour des déplacements professionnels. Une histoire de quelques heures pas plus. »

J’avais été à New-York plusieurs fois lorsque j’exerçais encore comme psychologue à l’aube de ma carrière. Carrière que j’avais balayée lorsque je vivais une crise existentielle voulant penser à moi et à mon bonheur. Bonheur que j’attendais toujours d’ailleurs même si être serveur m’apportait plus de joie que d’enseigner à l’université ou à l’hôpital. Le jeune homme semble curieux de me connaître et ça me fait plaisir. C’est agréable de tomber sur des personnes sympathiques et qui semblent un tantinet intéressantes.
« Ne riez pas mais je suis psychologue. » je me racle la gorge « Pour stars à Los Angeles. » J’ai envie de rire et de tout révéler mais c’est beaucoup trop amusant. Et puis de toutes façons, ce gars, dans quelques heures disparaitra de ma vie. « Et vous ? » Simple question de rhétorique. Je regarde quelques instants par le hublot, le ciel est dégagé, il y a peu de nuages. Je me rends compte que je peux enfin détacher ma ceinture. J’en profite pour me pencher en avant et ramasser mon sac à dos en cuir brun. Un style baroudeur qui contraste violement avec ma tenue du jour. Je l’ouvre et j’attrape mes lunettes que je dépose sur mon nez. Je sors un guide touristique et je commence à le feuilleter armé d’un bic. Je croise les jambes, l’air sérieux. Tout comme un Richard le ferait sans doute.

« Vous aimez la rando ? Je crois que je vais m’en faire une de deux trois jours pour aller voir le Poas Volcano. Il parait que ça en vaut le détour. Vous comptez y aller ? »


(c) DΛNDELION
Floyd McCoy
avatar
Inscrit le : 30/05/2018
Messages : 79
Avatar : Boyd Holdbrook
Mes rps : [center]


Bloc notes : /

Afficher


Re: Comme une Sangsue endettée [Floyvi], le Sam 25 Aoû - 11:14





Floyd x Leevi





Le brun était si sexy que Floyd en avait presque la bave aux lèvres. Richard était une véritable révélation. Une perle rare que le jeune blond n’avait pas envie de perdre. Il l’écoutait parler de ses projets de touristes. Floyd se mordit la lèvre. Il allait donc l’emmener partout ? L’emmener balader après l’hôtel ? Mais avec le corps qu’il pouvait deviner sous ses fabuleux vêtements, l’escort n’allait pas le laisser sortir de la chambre. Il lui demandait alors s’il venait en vacances. Floyd, se mordant la lèvre, secouant la tête avec un petit sourire. Il voulait jouer à l’inconnu ? Très bien.

Non, j’y vais pour le plaisir. Plaisir d’offrir comme il disait mais non ce n’était pas des vacances. Le plaisir de croquer ce petit Richard. L’avion décolla et ce fut un vrai tourbillon dans le ventre de chacun. Il lui raconta alors qu’il avait déjà pris l’avion quelques fois. Tout comm Floyd. Puis venant d’un grand riche comme Richard ça n’étonnait même pas Floyd qu’il n’ait pas pris autant de fois l’avion que ça. Il l’avait bien vu se crisper mais c’était léger. Et ça n’enlevait rien à son charme. Floyd lui posa alors la question du boulot. Car oui Richard n’avait rien dit sur ses occupations. Il se doutait bien qu’il était riche parce que pas grand monde pouvait se payer une soirée avec Floyd mais dix jours… encore moins. Il était donc psychologue, pour ls stars. Les yeux du jeune blond s’illuminèrent. Ouaah un vrai métier trop cool. Il entrouvrit les lèvres.

Ouah c’est top. Il pencha la tête sur le côté tout en pensant à une réponse convenable. Il n’allait pas lui dire qu’il avait été une prostituée à l’âge de 14 ans et qu’il avait évolué en escort boy. Il pinça les lèvres tout en observant les traits de son client. On va dire que je suis dans l’aide à la personne. Floyd pouffa. C’était une question idiote, Richard savait parfaitement pourquoi le blond était là, à ses côtés mais il jouait le jeu. Si c’était son truc, alors Floyd allait continuer dans son sens.

Le jeune homme brun regardait par le hublot avant de se pencher pour prendre son sac cabine. Et ses lunettes… Floyd cru défaillir. Il était vraiment trop sexy ce gars. Il l’observa sans rien dire, armé de son bic, à lire, très consciencieux. Il se mordit la lèvre tout en hochant la tête.

Je suppose. Je n’en ai jamais fait. Et pour le reste, oui. Je veux bien découvrir de nouveaux paysages. Floyd le regardait avec un grand sourire. Il avait envie de lui donner un avant goût de ces dix jours mais devant tant de personne autour d’eux ça n'allait pas être aisé. Il se tourna vers lui, après avoir détaché la ceinture. Bordel ce qu’il était sexy.

Et pourquoi le Costa Rica ? Pourquoi pas Hawaï ? Ou Los Angeles ? Ou même l’Europe ? Il étira un grand sourire charmeur. Ce Richard le faisait fondre tandis que l’hôtesse de l’air s’approchait pour servir à nouveau du champagne.

(c) DΛNDELION


HELL IS
EMPTY
Leevi J. Valentine
ADMIN ∎ Broken Heart
avatar
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 586
Avatar : Nicolas Simoes
Crédits : Goldboode
Mes rps : FULL. 6/6
¥ Esvir#2 ¥ Floyd ¥ Louis#3 et #4 ¥ Giovani ¥ Zach




Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Comme une Sangsue endettée [Floyvi], le Mar 28 Aoû - 13:49





Floyd x Leevi





Le jeune homme me regardait avec une certaine considération. Je devais sans doute en imposer avec cette démarche assurée de gros bourge alors que je suis plutôt un gars des champs. D’ailleurs, faudrait que j’appelle Granny un de ses quatre. Ça doit faire deux semaines que je ne l’ai plus eu au téléphone. J’entame la conversation avec mon voisin de siège. Nous discutons de choses insignifiantes mais qui nous permettaient de passer un bon voyage et rapidement. Je lui demande s’il y va pour ses vacances et sa réponse me laisse perplexe :

« Donc, vos vacances ne sont pas du plaisir ? » Je fronce les sourcils. Il me montre un côté énigmatique qui me fait sourire. Il est très sympathique et j’ai eu déjà une chance de dingue de gagner ce voyage que j’ai du mal à croire que je ne suis pas assis à côté d’un vieux con. Il me demande ce que je fais dans la vie et mon tout récent jeu d’acteur entre en jeu. J’ai envie de rire à chaque connerie mais je commence à me prendre au jeu. Diable que c’est amusant ! C’est une réflexion que dirait Richard non ?

« Oh, ça dépend des jours…. Certaines mériteraient d’être internées. Ces vacances sont un repos bien mérité ! » Je kiffe. Non, que dis-je, je surkiffe à mort. Par politesse, je m’intéresse à ce qu’il fait dans la vie. Dans l’aide à la personne ? Intéressant ? Il doit être une personne plutôt altruiste dans ce cas. Les travailleurs sociaux sont rarement des psychopathes. « Oh intéressant ! Et vous faîtes quoi exactement ? Nous pouvons dire que nous sommes presque collègues alors ! Je travaille beaucoup avec les assistants sociaux et les infirmiers. Et donc, vous êtes quoi exactement ? » je suis curieux, j’ai envie de savoir.
Je me penche en avant pour récupérer mon sac à dos. Mes lunettes sur le nez et un guide touristique dans la main, je le feuillette tranquillement tout en continuant notre discussion. Je fais rouler mon bic entre mes doigts tout en admirant les paysages du dit volcan.

« Vous n’avez pas prévu d’excursions ou des lieux à visiter ? » Ma mine est légèrement scandalisée. Ferait-il partie de ses personnes qui se paient des vacances de rêve juste pour profiter de la plage et du soleil ? « Vous m’êtes sympathique, si vous voulez, vous pouvez m’accompagner dans mes déplacements. Enfin, sauf si vous devez rejoindre des personnes là-bas. » Je me racle la gorge, soudain mal à l’aise « Bon après, si vous refusez, je comprendrais. Nous ne nous connaissons pas. »

Et puis, comme sauvé par l’hôtesse qui s’approche, je tends ma coupe de champagne en répondant à sa question. « Oh vous savez, j’ai juste fait tourné le globe et posé mon doigt dessus. Et j’ai tout simplement trouvé ma destination. J’aime l’aventure. » Je relève les yeux vers la sublime hôtesse devant moi « Mais peut-être que la prochaine fois je m’arrangerais pour être dans l’avion de cette délicieuse Debbie… » Dis-je en matant sans me cacher le cul de l’hôtesse qui se faufile dans l’allée.


(c) DΛNDELION
Floyd McCoy
avatar
Inscrit le : 30/05/2018
Messages : 79
Avatar : Boyd Holdbrook
Mes rps : [center]


Bloc notes : /

Afficher


Re: Comme une Sangsue endettée [Floyvi], le Mer 29 Aoû - 20:26





Floyd x Leevi





Ce début de voyage avait très bien commencé. Richard était une vraie révélation et il n’y avait eu pas ou presque de vibration désagréable dans l’avion. Le brun était très intéressant et c’est avec beaucoup de curiosité que le jeune homme l’observait et le questionnait. Il avait connu des clients bien pire. Il étira un grand sourire. Lui aussi voulait en savoir plus. Il répondait comme dans une vraie conversation. Rare étaient les clients qui agissaient de la sorte. Penchant la tête sur le côté Floyd souffla :

Je travaille mais c’est pour le plaisir. Floyd se demandait pourquoi ce genre de question. Il savait bien pourquoi le blond était là, la preuve était le premier virement qu’il lui avait fait et les billets d’avions. Mais soit. Richard voulait jouer à la “découverte”, Floyd n’allait pas lui dire non. Ensuite, son client se met à lui parler de son travail. Le jeune homme continuait d’hocher la tête sans perdre une miette de la conversation. Chacun des mots du brun était un vrai délice. Puis Richard faisait comme si le métier de Floyd lui était inconnu. Un petit rire traversa ses lèvres.

Je ne dirais pas que je suis assistant social mais on va dire ça. C’est un peu plus compliqué… mais je donne beaucoup de ma personne. Il n’allait pas lui mentir. Qui était le genre de personne qui pourrait faire ça ? Un taré pour sûr ! Il le regarda alors faire, se penchant pour prendre son livre et son stylo. Il était vraiment sexy surtout avec ses lunettes. Floyd secoua la tête.

Je ne prévois rien. J’attends qu’on m’y emmène ou qu’on m’y invite. Il étira un grand sourire. Il hocha rapidement la tête. Ce serait avec plaisir. Il désigna le livre du menton. Puis vous avez l’air d’être un fin connaisseur du pays. Au moins comme ça je ne me perdrais pas. Il étira son sourire, dévoilant ses dents blanches et parfaitement alignées. Une fois l’hôtesse assez proche, le blond tendit son verre qu’elle se mit à remplir avec un grand sourire. Il continua de parler et là… il lui mata le cul. Mais ? Vraiment ? Floyd haussa les sourcils. Richard jouait sur les deux tableaux ? Pourtant il lui semblait avoir lu que Richard était gay. A moins que ce soit pour le jeu ? Floyd l’observa quelques instants avant de boire une petite gorgée de champagne. A moins que vous ne vouliez passer le reste de votre voyage avec elle dans votre lit ? Il bu une autre gorgée avant de déposer le verre sur la tablette. Je suis plutôt du genre Steward ET hôtesse de l’air. Au moins le message était passé, en tout cas il le souhaitait.

(c) DΛNDELION
[/quote]


HELL IS
EMPTY
Leevi J. Valentine
ADMIN ∎ Broken Heart
avatar
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 586
Avatar : Nicolas Simoes
Crédits : Goldboode
Mes rps : FULL. 6/6
¥ Esvir#2 ¥ Floyd ¥ Louis#3 et #4 ¥ Giovani ¥ Zach




Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Comme une Sangsue endettée [Floyvi], le Jeu 30 Aoû - 14:23





Floyd x Leevi





Il était étrangement énigmatique ce jeune homme. Mystérieux tout en se dévoilant. Les parts de mystère, j’aime ça. J’aime les personnalités complexes et humaines. Notre conversation est simple, sans ambages. Nous parlons de notre fonction, il travaille pour le plaisir. Une belle façon de voir les choses pour son âge. Il devait avoir quel âge ? Vingt-trois ans tout au plus ? Une belle maturité.

« C’est plutôt mature comme réflexion… J’aimerais pouvoir retravailler pour mon propre plaisir moi aussi… »

Allais, hop. Je joue la carte du praticien épuisé. Alors que dans les faits, travailler pour Esvir et son café est vraiment plaisant. Je cherche à en savoir plus, j’aimerais percer cet aura mystérieuse qui stagne autour de lui. Après tout, tout comme Richard, j’ai été psychologue. Je devrais pouvoir y arriver, non ?

« C’est important d’être passionné par son travail ! D’accompagner les patients à satisfaire leurs besoins. » Et Dieu sait ô combien c’est difficile de faire comprendre à certains qu’ils doivent manger pour survivre même s’ils sont convaincus que chaque chose qu’il touche se couvre d’asticots. Et puis, il y a ceux qui ont des envies démesurées ou qui ne savent pas vraiment ce dont il leur manque pour être heureux. Des cas complexes, mes préférés à l’époque. Je commence à feuilleter d’un air distrait mon guide touristique tout en continuant cette conversation. Je relève les yeux vers lui lorsqu’il me répond. Ses réponses sont perturbantes : qui irait en vacances pour attendre qu’on l’invite à faire des excursions ? Etrange comme comportement. Je lui propose donc de venir avec moi faire de la randonnée. Il accepte. Il y a quelque chose qui m’échappe chez ce gars. Une donnée manquante. Je n’arrive pas à le cerner ce qui rends la conversation bien plus intéressante.

« Ah non, je n’y connais rien du tout. Je ne connais juste ce que ces lignes m’apprennent. J’ai organisé mon voyage que sur des témoignages, rien de bien particulier en soi. » Je n’ai pas la prétention de dire que je connais le pays comme ma poche, je n’y suis jamais allé. Mentir d’accord, mais sans se mettre en danger ! « Donc du coup, si je comprends bien votre façon de faire, vous n’avez rien prévu à faire ? » Je suis intrigué. Carrément intrigué. J’ai l’impression qu’il attend quelque chose de moi mais je ne parviens pas à mettre le doigt dessus. Puis l’hôtesse passe avec son petit cul agréable à regarder et je ne m’en cache pas auprès de mon voisin.

« Oh ben si elle me le propose, je ne dirais pas non… Ca fait bien trop longtemps que pour je ne refuse ce genre d’avances… » Si je pourrais baver, je le ferais. Elle a des courbes généreuses, une chair à croquer. Des cheveux bruns… tout ce que j’aime. J’attrape mon verre fraîchement rempli et je le tourne entre mes doigts avant de le porter à mes lèvres. A sa remarque je manque de m’étouffer. « Ho mais j’espère que vous n’imaginez pas que je suis homophobe ! Moi-même je suis plutôt curieux, je n’ai pas vraiment de préférence. » Je souris, puis mes yeux captent une lueur dans son regard. « Humm… Attendez, c’est une proposition ? »


(c) DΛNDELION
Floyd McCoy
avatar
Inscrit le : 30/05/2018
Messages : 79
Avatar : Boyd Holdbrook
Mes rps : [center]


Bloc notes : /

Afficher


Re: Comme une Sangsue endettée [Floyvi], le Jeu 30 Aoû - 23:02





Floyd x Leevi





La conversation avait commencé. Ce Richard était sympa et surtout sexy. Floyd n’en demandait pas plus. Juste de quoi passer un bon moment autre qu’avec un vieux. Floyd en avait un peu ras le bol des vieux. Autant la question se posait entre homme/femme ou non-binaire mais sur l’âge, Floyd préférait les trentenaires et de loin. Il disait qu’il était mature et Floyd ne put s’empêcher de sourire. Ouais il était mature. Probablement en fait. Depuis ses quatorze ans il avait été plongé dans un monde difficile mais Floyd avait toujours su rebondir. Il aimait son travail, surtout depuis qu’il se faisait une montagne de fric ou presque. Il hocha la tête.

Ah ça oui. J’aime les accompagner à satisfaire leurs besoins.

Il lui avait parlé de ses vacances et l’avait surtout invité à venir avec lui. Un peu mon neveu qu’il allait venir. Il n’était pas parti au Costa Rica pour ne pas retrouver son client sexy. Il avait accepté bien sûr. Comment résister à ce beau brun ? Il hocha la tête. Il partait à la découverte lui aussi et c’était ce qui rendait le client encore plus sexy.

Vous vous êtes lancé à l’aventure. J’adore. Peu de gens le font. Floyd secoua la tête. Non il n’avait rien prévu. C’était Richard qui avait tout décidé. Il le lui reprochait maintenant ? Lui, il avait juste prévu de passer les vacances au lit avec son client parce que c’est ce qu’on attendait de lui. Et pouvait-on vraiment appeler ça des vacances quand c’était pour le travail ? Non je n’ai rien prévu. Je n’aime pas prévoir. J’aime me laisser porter au gré du vent. Une vraie girouette peut-être mais c’est ce qu’il était. Malgré son air mature il n’était encore qu’un gosse aux yeux de la société.

Floyd haussa les sourcils. Donc Richard ne refusait pas ce genre d’avances ? Il était donc comme ça ? Mais il se payait un escort. Ca n’avait aucune logique mais c’est ce qui le rendait encore plus irrésistible. Floyd appuya le fait qu’il était bi et Richard manqua de s’étouffer. Quoi ? C’était pas évident qu’un homme accepte de coucher avec un autre sur une application d’escort ? Il avait l’air réellement surpris. Floyd se tourna légèrement vers lui. Vous avez l’air étonné. Floyd pencha la tête sur le côté en se prenant son verre. On va dire que vous ne refusait pas ce genre d’avance mais… Si vous voulez que ça en soit une alors oui, si non… Il bu une gorgée. Ce n’en est pas une. souffla-t-il avant de cogner doucement son verre contre le sien. A vous de voir. Il draina son verre avec élégance. Toujours faire comme le voulait le client. S’il voulait aller baiser dans les toilettes, c’était ok, ou s’il préférait attendre ou simplement dire non. Dans ce cas Floyd avait donné son accord pour coucher. Ce n’était pas toujours le cas et pour Richard, il avait même fait un tarif préférentiel.

(c) DΛNDELION


HELL IS
EMPTY
Leevi J. Valentine
ADMIN ∎ Broken Heart
avatar
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 586
Avatar : Nicolas Simoes
Crédits : Goldboode
Mes rps : FULL. 6/6
¥ Esvir#2 ¥ Floyd ¥ Louis#3 et #4 ¥ Giovani ¥ Zach




Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Comme une Sangsue endettée [Floyvi], le Mar 4 Sep - 13:30





Floyd x Leevi





Il semble vraiment dévoué à son travail et à ses patients. C’est une bonne chose. Rien ne m’énerve plus que des gens qui travaillent pour l’aide à la personne et qui n’aiment pas ce qu’ils font : ça se ressent et c’est nocif pour la reconstruction de l’autre. Des abrutis qu’il faudrait reconvertir. Je lui lançais un sourire compréhensif, moi aussi j’aimais ça à l’époque. Maintenant je sers des cafés et des pâtisseries russes. C’est différent mais étrangement, le contact humain est beaucoup plus riche, surtout avec les habitués.

« J’essaie de mettre du piment dans ma vie comme je peux. »

L’aventure. Oui ça résumait très bien le voyage. Une aventure où je n’avais rien à payer. Tout était gratuit et je pouvais faire ce que je voulais. Hôtel de luxe, service cinq étoiles, cocktails à volonté, excursions à gogo, une chance de dingue ! Et tout ça doublé car je n’avais pris personne pour m’accompagner. Le bonheur, le paradis. Une aventure tous frais payés. Ce qui m’étonne c’est que Floyd est plutôt du genre à se laisser aller dans les divers courants sans choisir la direction. C’est drôle, je l’imaginais plutôt à régler sa vie comme une montre Suisse. « Oh, c’est pas une mauvaise chose, on peut s’attendre à tout comme ça ! » Peut-être est-ce que je devrais lui proposer de m’accompagner durant ce voyage ? Je ne le connais pas mais il a ma sympathie. Peut-être pourrions-nous être amis ? Est-ce le Destin qui l’a placé sur ma route ? « Si vous voulez, toutes mes excursions ont été réservées pour deux personnes car une personne devait m’accompagner mais n’a pas su se libérer. » J’hausse les épaules et je me replonge dans mon libre « Enfin, c’est comme vous voulez. J’espère au moins que vous avez un hôtel » Petit sourire, petite touche d’humour.

L’hôtesse de l’air arrive et la conversation prend un tout autre tournant et je suis troublé par ce que le jeune homme me raconte. Je ne suis pas du genre à coucher comme ça à tout va. Je recherche l’amour le vrai et sans doute Richard aurait accepté la proposition du jeune homme et sauter cette hôtesse de l’air mais pas moi. J’aurais tout fait dans les règles de l’art. « Oui, quand même » Etonné ? Non c’est bien plus que ça. Je ne m’attendais pas à avoir un voisin de siège aux mœurs légères. Je ne le juge pas, il fait ce qu’il veut mais je dois dire que je suis assez surpris. Je ne m’attendais pas à ça. J’ai lu un article qui disait que nous avions une chance sur cinquante de trouver le grand Amour en avion. Je doute que Floyd soit l’heureux élu. « On va alors dire que ce n’en n’est pas une… » Je me sens rougir et bien que je ne regrette pas encore la proposition que je lui avais faite, j’espère ne pas devoir annuler notre deal. Je l’observais. Un curieux spécimen. Intriguant. Il semblait tellement détaché mais en même temps dans l’attente perpétuelle. Je secoue la tête. Non je n’allais pas utiliser mes compétences d’ex profiler pour lui dresser son profil comportemental. Je suis en vacances. Je préférais tout de même mettre les choses au clair « Ne le prenez pas mal mais… vous n’êtes pas mon genre. » Sourire Colgate « Néanmoins, je serais ravis que vous m’accompagniez, ma proposition tient toujours. » Je lui tends la main, comme si je signais un contrat avec lui. On verra bien ce que l’avenir nous réservera mais comprendre son comportement risque de virer à l’obsession. Je me connais.



(c) DΛNDELION
Floyd McCoy
avatar
Inscrit le : 30/05/2018
Messages : 79
Avatar : Boyd Holdbrook
Mes rps : [center]


Bloc notes : /

Afficher


Re: Comme une Sangsue endettée [Floyvi], le Jeu 6 Sep - 15:59





Floyd x Leevi





Pour lui, ce moment, c’était un peu comme les Noël qu’il n’avait jamais fêté de sa vie. Ses yeux émerveillés ne lâchaient pas ceux de Richard depuis qu’il était assis à ses côtés. Il était si excité et si heureux qu’il aspirait l’intérieur de sa bouche pour la mordre. Floyd souriait tellement qu’il avait l’impression que ses lèvres n’allaient plus revenir à la normale. Il était assis entre Richard et le couloir, regardant l’homme qui lisait armé de son stylo. Il ne faisait pas vraiment attention aux images du livres, ni même aux choses qu’il soulignait lentement et gracieusement. Il n’arrêtait pas de revoir mentalement les gestes de Richard quand il lui avait fait sa proposition. Il pouvait entendre sa voix grave la refuser tout comme ses yeux noisettes avaient suffi à le chambouler. Son regard empli de charisme l’avait rendu muet, incapable de parler. Il n’avait même pas réussi à entrouvrir les lèvres. Simplement un hochement de tête pour qu’il ne se sente pas plus mal à l’aise qu’il ne l’était déjà. Floyd baissa les yeux sur sa main tendue. A quoi jouait-il ? Il avait payé pour le supplément pour coucher avec l’escort. Pourquoi refuser maintenant et continuer son ptit jeu d’inconnus ? Il but son verre de champagne, regarda rapidement vers l’écran qui indiquait l’heure et le trajet qui lui indiqua qu’il était encore tôt. Il avait encore la main tendue alors que Floyd tourna les yeux vers lui. Le jeune homme, les lèvres pincées entre elles, opina en louchant sur son sourire.

Je ne le prends pas mal. Il avala avec difficulté sa salive. Il résista de toutes ses forces de garder ses questions pour lui mais sa gorge se noua. Toutefois sa proposition tenait toujours. Son coeur fut rassuré en entendant ces mots. Ses yeux exprimaient de la gentillesse quand le sien était toujours dans un sombre bleuté. Il étira un sourire charmant, ceux des vendeurs à la télé.

Et ma réponse tient aussi. Sa voix était bizarre. Un peu dure ou sérieuse. Il regardait Richard. Il avait pourtant acquis, au fil des années, la capacité d’être à l’écoute de ses clients. Où avait-il merdé ? A quel moment il avait raté une information aussi capitale ? Il serra doucement sa main avant de se soustraire à ce contact chaud. Il fronça les sourcils, légèrement, continuant de se demander ce qu’il avait mal compris dans les échanges avec Richard. Etait-ce son jeu ? Il regarda dans le vide quelques secondes, tentant de se remémorer les gestes, les mots, etc. Il ouvrit la bouch mais il fut incapable de poser une question à son client. Ce n’était pas correct. Chez Floyd le besoin de contrôler était maladif. Il pouvait se laisser porter mais actuellement, ne pas savoir où il avait échoué était un véritable calvaire.

Du bout des doigts, il attrapa sa coupe et draina le verre de champagne qu’il posa avec douceur. Il allait passer des yeux à ne pas pouvoir oser poser la question. Ce mec était un si grand mystère que ça en devenait agaçant. Il ne savait plus comment se comporte avec cet homme qu’il ne voulait pas lui faire peur en intervenant comme ça. Il leva les yeux vers le haut de l’appareil avant de croiser les yeux de son client.

Je vous ai mis mal à l’aise ? C’était plus une confirmation qu’une question. Décidément en instabilité, Floyd ne savait pas vraiment garder sa langue dans sa bouche. Comment ça il n’était pas son genre. Le genre blond ? Le genre plus jeune ? Qu’est ce qui n’allait pas avec l’image de l’escort ? Est-ce qu’il devait changer quelque chose ? Et si oui quoi ? Tant de questions se bousculaient dans la tête du jeune homme. Il avait perdu le fil de sa conduite à tenir, celle qui lui avait donné ses cinq étoiles dont il était si fier.

(c) DΛNDELION


HELL IS
EMPTY
Leevi J. Valentine
ADMIN ∎ Broken Heart
avatar
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 586
Avatar : Nicolas Simoes
Crédits : Goldboode
Mes rps : FULL. 6/6
¥ Esvir#2 ¥ Floyd ¥ Louis#3 et #4 ¥ Giovani ¥ Zach




Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Comme une Sangsue endettée [Floyvi], le Lun 24 Sep - 13:21





Floyd x Leevi





L’avion continue son chemin dans les nuages tandis que je poursuis mes notes dans ce livre sur le Costa Rica tout en discutant avec mon voisin. Floyd, à qui j’ai proposé de me suivre dans mon voyage. Il semble avoir embarqué dans l’avion, comme ça. Je ne sais pas ce qu’il vient faire au Costa Rica. Peut-être a-t-il pris l’avion sur un coup de tête, prenant une destination où il y avait des sièges libres ? Un mystère entoure ce jeune homme et ça m’intrigue. Je ressens ce titillement au fond de moi, cette même sensation qui me guidait lorsque j’étais toujours psychologue. Cette étincelle qui me poussait à connaître d’avantage un patient pour comprendre son fonctionnement. J’essaie d’éviter d’observer ses tics, sa façon de me parler, sa gestuelle mais c’est plus fort que moi : il a piqué ma curiosité. Et même s’il m’a proposé de jouer au docteur et que j’ai refusé, il ne semble pas déçu mais plutôt tourmenté. Est-il frustré que j’ai refusé sa proposition déguisée ? Cherche-t-il quelque chose que je ne comprends pas encore ? Je lui propose de me suivre dans mon aventure. Il est gentil, sympathique et il ne semble pas être un serial killer pour le moment. Je garde mon sourire lorsqu’il me confirme qu’il ne prend pas mal mon refus. Je ne voudrais en aucun cas lui manquer de respect où le blesser. Néanmoins, il semblait perdu dans ses pensées. Du coin de l’œil j’observais ses mains se nouer, sa bouche s’ouvrir puis se refermer comme s’il avait honte de me parler suite à cette discussion. Peut-être n’avait-il pas l’habitude qu’on lui dise non ? D’ailleurs, si j’avais été à sa place, je l’aurais surement mal pris, mon égo aurait été blessé. A une époque moi aussi, je ne recherchais que le doux contact chaud de la chair et puis, j’ai grandi après avoir écumé quelques frustrations. Ceyleste, Silver puis Matteo. Trois échecs, trois tentatives d’amour échangés, une frustration. Dans un sens, je n’avais plus envie de me prendre la tête mais il semblerait que mon horloge biologique se mettait à déconner, me poussant à rencontrer la personne idéale avec qui fonder une famille. Grandir, devenir adulte et ne plus sortir avec des bouches mielleuses à gauche et à droite.

« Mal à l’aise ? Oh non, pas du tout ! » M’exclamais-je en croisant son regard. Je suis rarement dans cet état, j’aime analyser les choses, les comprendre. Le cerveau humain est tellement fascinant, mes émotions me submergent rarement. « J’espère que toi, tu ne l’es pas… » Je garde ce sourire rassurant sur mes lèvres. J’en profite pour boire une lampée de champagne. Il semble tourmenté. Son visage semble couvert de questions, ses sourcils s’agitent discrètement, ses joues se rehaussent parfois : quelque chose le tracasse. « Est-ce que ça va ? » Une voix douce, rauque, s’échappe de mes lèvres « Je suis désolé si je vous ai blessé mais… » Comment dire ça ? « Je suis plutôt de la vieille école, j’aime prendre le temps de connaitre les gens avant de passer aux choses sérieuses… » Sauf quand je suis bourré, feu Matteo, mon délicieux cow-boy.




(c) DΛNDELION
Floyd McCoy
avatar
Inscrit le : 30/05/2018
Messages : 79
Avatar : Boyd Holdbrook
Mes rps : [center]


Bloc notes : /

Afficher


Re: Comme une Sangsue endettée [Floyvi], le Jeu 11 Oct - 22:17





Floyd x Leevi





Quelque chose n’allait vraiment pas. Si Richard l’avait senti c’était la fin. Il  pouvait pas jouer la comédie ne serait-ce que deux minutes alors qu’il venait de le repousser. Cela signifiait que les choses étaient bien pire qu’il ne les avait imaginées. Floyd aurait dû se retenir et ne pas sauter dans le premier avion pour aller retrouver son client. Son corps tout entier tremblait, rien qu’à l’idée que quelqu’un ne veuille pas de lui. Était-ce le lot de la vieillesse ? Est-ce qu’à partir de maintenant il se ferait repousser ? Est-ce que son travail d’escort se terminait maintenant ? Richard n’avait-t-il voulu qu’un ami durant son voyage et ne souhaitait aucune relation sexuelle durant ces 10 jours ? Floyd se posait énormément de questions. Il avait beau chercher dans tous les sens, il ne comprenait pas pourquoi il avait eu droit à un tel refus. Il n’était pourtant pas si moche même plutôt beau garçon. Qu’est-ce qui lui manquait pour que Richard accepte ? Ce client, qui avait payé d’avance pour des relations au lit faisait comme si il ne souhaitait rien. Étrange… très étrange même. Floyd dirait même plus : « énigmatique ». Derrière ce regard sombre, Richard, était un mystère. Il secoua vivement la tête.

Non du tout je ne l’ai pas mal pris.

Il poussa un petit soupir, marqua une pause, puis repris :

Il est vrai… Que je n’ai pas pour habitude d’être repoussé. Je comprends toutefois vos raisons et vous n’avez pas à me donner. Dis comme ça on dirait que je pète plus haut que mon cul, pardonnez-moi l’expression.

Il prit lentement son verre entre ses doigts, bu une gorgée et le posa à nouveau sur le plateau en face de lui. Durant quelques instants il observa l’homme à sa droite. Il était donc du genre de la vieille école. Qu’est-ce que ça voulait dire ? Était-il universitaire ? Fois il ne comprenait pas, lui qui avait arrêté l’école si tôt. Richard voulais apprendre à le connaître et pourtant il jouait à son petit jeu - celui de faire comme si il ne connaissait pas son escort. Floyd pencha la tête sur le côté durant quelques instants. Il était bien plus qui énigmatique il était un véritable mystère à lui tout seul.

Je comprends que vous ayez envie de connaître une personne. De nos jours on apprend plus à parler aux autres on se contente de relations distante à travers un écran.


Il se tourna lentement vers lui ça, s’appuyant sur l’accoudoir. Il marqua une pause tout en observant ses traits.

Je le dis rarement, mais vous êtes très intriguant comme si vous détoniez de cette environnement.


(c) DΛNDELION


HELL IS
EMPTY
Leevi J. Valentine
ADMIN ∎ Broken Heart
avatar
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 586
Avatar : Nicolas Simoes
Crédits : Goldboode
Mes rps : FULL. 6/6
¥ Esvir#2 ¥ Floyd ¥ Louis#3 et #4 ¥ Giovani ¥ Zach




Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Comme une Sangsue endettée [Floyvi], le Mar 16 Oct - 14:57





Floyd x Leevi





Le visage de Floyd s’était fermé, il semblait réfléchir. Peut-être même angoissait-il ? Je ne saurais pas dire ce qu’il lui passe par la tête à ce garçon mais l’atmosphère entre nous semble avoir changé et je me sens terriblement responsable. Il vient en vacances et il semblerait que je l’ai blessé ou que sais-je. Quelque chose ne va pas. Ma conscience me murmure encore de m’éloigner des personnes qui me semblent instables. Comment faire ? J’ai toujours ressenti ce besoin d’aider, de soutenir les autres. Sauf qu’il semblerait que pour le moment, je tombe sous le charme de ces personnes qui n’arrivent pas à gérer leur vie. Et puis, Floyd n’est que mon voisin de siège, celui qui allait profiter des vacances gratuites grâce à moi. Où est-ce que j’ai merdé ? Est-ce que c’est parce que je l’ai repoussé.

Je n’ai pas pour habitude d’être repoussé
.

Ah voilà, nous y sommes. Une histoire d’égo. Je tente de cacher mon rire, à l’étouffer. Je ne voudrais pas qu’il se croie que je me moque de lui. « Je ne crois pas du tout que vous … » Est-ce qu’un Richard dirait pète plus haut que son cul ? Non. « …Soyez hautain. Pas du tout. » Sourire. Je le regarde, il est pas moche, même pluôt pas mal mais ce n’est pas le moment pour moi de me distraire par des beaux yeux. Mes vacances, c’est aussi pour faire l’impasse sur les relations, pour oublier Mattéo. Mon sourire disparaît peu à peu. C’est vrai que j’ai été blessé dans mon égo. Moi non plus je n’ai pas l’habitude d’être repoussé et je déteste être oublié, abandonné. Même si rien n’avait vraiment commencé, ça me fait mal. Une douleur puissante remontant à l’enfance, à la perte de mes parents. Cette crainte d’être abandonné me suivra toute ma vie. Je suis psy, je sais de quoi je parle. Il a peut-être besoin de ça aussi Floyd. De se sentir aimé, ce besoin de plaire incessant comme moi. C’est pas si rare en fin de compte. Je me penche vers lui et avec un sourire triste je murmure :

« Le problème ne vient pas de vous, je vous rassure. » Je regarde ses yeux, sans doute aussi triste que les miens ? « Vous êtes charmant, vraiment mais… » Je soupire « Je ne suis pas là pour ça. » Comment expliquer à un inconnu autrement ? Je veux oublier Mattéo, visiter des choses, profiter de mon temps sans me prendre la tête avec des histoires d’amour à la con. J’inspire profondément. « Ouais, vous avez tout à fait raison » Par Sms j’avais cru qu’il était intéressé, il parlait avec tellement d’aisance, il était si flatteur et dragueur. Putain, c’est dingue que je n’arrive toujours pas à digérer cette histoire. Je soupire, vide d’un trait mon verre. Nous allons bientôt atterrir. Lorsque le liquide glisse dans ma gorge, une partie semble s’être trompée d’orifice et je tousse. Je détone de cet environnement ? Putain. Aurait-il grillé ma couverture ? Mon super jeu ? Je prends l’air étonné :

« Comment ça ? »

Mon cœur bat la chamade alors que concrètement, je ne fait rien d’illégal. Et puis, si je suis intriguant, lui qu’est-ce qu’il est ?
« Est-ce un problème ? » Demandais-je en souriant en coin.
L’avion amorce sa descente, les signaux lumineux pour les ceintures s’allument. Je commence à avoir chaud mais mon malaise sera sans doute excusé par l’atterrissage.

« Putain, j’aime pas ça. » Je ferme les yeux. Mon ventre se tord. A chaque fois, c’est pareil, je rebute l’atterrissage.



(c) DΛNDELION
Floyd McCoy
avatar
Inscrit le : 30/05/2018
Messages : 79
Avatar : Boyd Holdbrook
Mes rps : [center]


Bloc notes : /

Afficher


Re: Comme une Sangsue endettée [Floyvi], le Dim 28 Oct - 19:22





Floyd x Leevi





Une sacrée énigme. Un homme tel que son voisin, était indéchiffrable pour Floyd qui avait pourtant toujours réussi à dénouer les liens les plus coriaces de la pensée. Il n’avait pas envie de débattre des points de vu avec un inconnu. Il y opposait un refus catégorique. Peu de personne avait eu droit au point de vu de l’escort. L’idée même d’ouvrir la bouche pour en parler lui semblait inouïe. Il fallait donc laisser toute cette histoire derrière lui et aller de l’avant. Floyd ne voyait aucune raison de prêter attention à ces “soucis” de rejet. Il devait rebondir. Richard avait répondu qu’il ne semblait pas hautain. Un vrai gentleman, pas comme lui qui venait de la rue. Selon lui le problème ne venait pas de Floyd. Un haussement de sourcil, les yeux rivés sur les lèvres du client avant de les plonger dans ses yeux. Le garçon écoutait attentivement ce que Richard disait. Il avait ce ton qui inspire, qui capte l’attention et le jeune homme était tout ouïe. Soudain, la chute. Il ne voulait pas de Floyd ? Mais quel était le fuck ? Pourquoi l’avoir payé pour des relations sexuels, puis invité à un voyage pendant dix jours pour finalement le repousser ? Les yeux du jeune homme s’écarquillèrent. Il leva les yeux sur les parois de l’avion blanc, observa les moindres recoins. Derrière ces épaisses parois blanches il n’y avait que du vide où dans les films tragédies et comédies alternaient comme dans la vie elle-même. A une différence près : quand l’avion tombait le spectacle était terminé, pas de scène suivante.
Au bout de quelques minutes Floyd donna son point de vu sur ichard. Il n’était pas en adéquation avec ce décor. Quelque chose le tracassait depuis son arrivée et l’homme manqua de s’étouffer. Il avait renoncé à attendre la fin du voyage pour le lui dire. Richard avait piqué sa curiosité, au delà des règles que l’escort s’était imposé.

Floyd entrouvrit les lèvres, près à répondre mais le sourire de son client l’immobilisa. Il ne savait ni pourquoi ni comment mais cet homme là lui paraissait hors cadre. Comme s’il percevait la présence d’un autre Richard dans l’équation. Floyd se mit à sourire, de toutes ses dents, celui qu’il sortait pour plaire et pour mettre un distance entre lui et le monde. C’est ce qu’on attendait de lui, une jolie poupée sans cervelle ou presque.

Non, ce n’est pas un problème. C’est étonnant comme une boisson que l’on goûte pour la première fois, vous voyez ?

Richard avait dit -en tout cas sur son profil- avoir plus de cinquante ans mais celui en face de lui semblait plus dans la trentaine. Il avait commandé la formule “extra” de Floyd et maintenant il ne voulait rien de plus qu’un simple voyage entre “copain-copain”. Sur quoi d’autre allait-il changer de son de cloche ? Est-ce d’avoir vu Floyd qui l’avait déçu ? A cette pensée le sourire du jeune homme s’effaça tandis que l’avion entamait sa descente. L’estomac du jeune homme se serra mais voyant son client encore plus mal en point que lui, il ne put obéir aux règles si stricts qu’il s’était imposé. Il posa sa main sur la sienne et souffla d’une voix calme et rassurante.

Ce n’est rien. C’est un moment désagréable mais ca va vite se terminer. Et puis ça veut dire qu’on est arrivé alors il faut penser à toutes les choses que vous voulez faire comme excursions. Parlez moi de ce que vous avez lu du Poas Volcano.

Occuper l’esprit c’était toujours bon pour oublier le problème en cours. Quelques minutes plus tard l’atterrissage était un succès. Une fois l’ordre donné, tous se levèrent et prirent les bagages en cabine.

Vous êtes à quel hôtel ?

(c) DΛNDELION


HELL IS
EMPTY
Leevi J. Valentine
ADMIN ∎ Broken Heart
avatar
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 586
Avatar : Nicolas Simoes
Crédits : Goldboode
Mes rps : FULL. 6/6
¥ Esvir#2 ¥ Floyd ¥ Louis#3 et #4 ¥ Giovani ¥ Zach




Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Comme une Sangsue endettée [Floyvi], le Mar 20 Nov - 17:56





Floyd x Leevi





Allait-il découvrir le pot-aux-roses ? Étais-je si mauvais acteur ? Richard était un homme monté de toute pièce par mon imagination débordante pour pouvoir fuir plusieurs choses. Déjà la monotonie de ma vie qui à chaque m’atteint semblait m’enlacer et m’enraciner encore plus. Ensuite Mattéo, un coup de foudre rare qui m’avait laissé sur le carreau blessant mon égo et enfin Esvir qui me prenait la tête avec son nouveau mec. Ces vacances de luxe que je n’aurais jamais su m’offrir avant une bonne dizaine d’années tombaient à pic et mon cerveau, créant un système de défense particulier avait choisi Richard pour me changer les idées. C’était stupide et amusant bien que stressant quand Floyd m’annonça que j’étais un mystère, une intrigue. Malgré que je ne me présentais pas en tant que Leevi, mon égo fût content.

« Oui, j’aime être imprévisible… »

Clin d’œil non dissimulé. Je termine mon verre de champagne. A combien de verres en était-on ? Quatre ? Six ? J’avais perdu le fil et je commençais à sentir la chaleur de l’alcool parcourir mon corps. Ce voyage n’était pas très long et pourtant, il était déjà gorgé en surprises. Je voulais profiter de ces vacances, faire des choses insensées comme inviter cet inconnu même si les raisons de sa venue dans cet avion sont encore floues. Lui aussi rêvait d’aventures. Du moins, c’est ce que j’avais cru comprendre. Et puis, il était lui aussi intriguant et semblait avoir une certaine vivacité d’esprit qui me prêtait à sourire. Me comparer à une boisson, c’était étonnant, n’est-ce pas ?
Bientôt le descente fut annoncée, mon ventre se contracta. J’attachais ma ceinture, peu à l’aise. J’avais beau être très détendu durant le vol, les décollages mais surtout les atterrissages ne me mettaient pas à l’aise. Mes oreilles commençaient à se boucher légèrement mais ce n’était pas ça le plus désagréable. C’était ces horribles pensées qui me poussaient à imaginer que les freins allaient lâcher, que l’avion allait perdre ses ailes et … Floyd posa sa main sur la mienne bien cramponnée a la poignée de mon siège. Il était rassurant et il avait raison. Je ne devais pas avoir de pensées désagréables. Peter Pan vole grâce à de belles pensées. L’avion était juste ma poudre de fée Clochette. J’acquiesçais de la tête. Parler du Poas Volcano. Oui. Je devais faire ça.

« C’est un volcan toujours en activité. Il abrite un lac acide dont il est préférable de ne pas se baigner » Une turbulence. J’attrapais alors sa main en fermant les yeux pour éviter de voir la peur en face mais aussi pour me souvenir de ce que j’avais lu « Ses vapeurs sont toxiques. Altitude de près de-de 3000 mètres… » Faut que je respire calmement. Mes phrases sont courtes. C’est bientôt terminé. « Vos doigts sont fins… » Des doigts fins, des doigts d’intellectuel, d’artiste peut-être. « Avant, l’eau du lac était utilisée pour ses vertus soignantes. Soulager les douleurs…musc…musculaires. » JE fermais les yeux encore plus fort en appuyant mes paupières entres elles lorsque l’avion rencontra le sol nous faisant légèrement sauter sur notre siège. Quand l’avion fut stabilisé, les passagers applaudirent. Je n’ai jamais compris pourquoi d’ailleurs. Le pilote faisait juste son travail. Il n’effectue pas un exploit, les avions savent voler depuis des années.

« Merci » soufflais-je en libérant sa main.

Chaque passager se lève, prenant ses bagages à main. J’attrape mon sac à dos après y avoir glissé mes affaires et mes lunettes de vue les troquant pour des solaires. Je les glisse dans le v de mon col. Je me rends compte qu’à force de parler avec mon voisin je n’ai même pas pensé à observer les paysages vus du ciel. Tant pis, la conversation était intéressante, c’est un mal pour un bien en quelque sorte.  

« Je suis à L’Hotel Alta Las Palomas. Et vous ? Ou bien vous êtes assez aventureux pour ne pas avoir reservé ? »

Un large sourire s’étend sur mon visage. Nous descendons de l’avion. La chaleur m’étouffe directement. Nous avions bel et bien quitté Austin était devenu plus froid et moins ensoleillé. Nous traversons l’aéroport, toujours côte à côte. J’avais soif d’aventure, soif de spontanéité :

« Vous voulez qu’on partage le taxi ? » dis-je en attrapant ma valise sur le tapis roulant. J’ai toujours eu envie de m’assoir dessus pour voir où il m’emmènerait, d’ailleurs. « Vous savez, je suis seul ici, ça ne me dérange pas de les passer avec vous. » J’espère que je ne vais pas paraître trop insistant mais si je me sens seul, un peu de compagnie ne me ferait pas de mal. Et puis, nous venions du même pays, il m’aiderait à passer outre le mal du pays.

HJ :

Putain, ouais, ils vont être bien. :
 

(c) DΛNDELION
Floyd McCoy
avatar
Inscrit le : 30/05/2018
Messages : 79
Avatar : Boyd Holdbrook
Mes rps : [center]


Bloc notes : /

Afficher


Re: Comme une Sangsue endettée [Floyvi], le Sam 24 Nov - 1:59





Floyd x Leevi





Floyd se sentait comme le cul entre deux chaises. Un moment où il ne savait pas s’il devait plaire ou pas. Jamais il n’avait été dans pareille situation. Il avait toujours su où se placer et surtout n’avait jamais eu une douche aussi froide de la part d’un de ses clients. Une surprise. Un défi qu’il était prêt à relever. Un clin d’oeil et un verre de champagne en moins, Floyd étira un petit sourire, dévoilant ses dents parfaitement alignées. Alors que la descent était annoncée, Richard ne semblait pas se sentir bien et pour le coup, le jeune homme pouvait l’aider. Il posa sa main sur la sienne et le poussa à parler de ce qu’il connaissait ou de ce qu’il voulait voir. Il laissa ses doigts subir maintes pressions tandis que Richard parlait, Floyd observait ses traits. Il avait l’air si fragile mais ses bras si musclés dénotaient. Son regard glissa sur ses larges épaules et son cou. Sa peau avait l’air douce. Il serra doucement ses doigts autour de ses siens. Il avait l’air angoissé, le grand homme. Il souffla qu’il avait les mains douces et un petit sourire se dessina sur le visage du jeune homme. Après quelques instants et un superbe atterrissage, Richard lui lâcha la main et le remercia.

Je vous en prie, répondit-il en hochant la tête.

Il se leva à son tour avant de croiser le regard de son client. Prenant sa valise, il se figea en un petit rictus. Richard jouait toujours son petit jeu ; faire comme si il n’avait jamais engagé Floyd. Il pinça les lèvres et pencha la tête sur le côté. Il allait lui aussi jouer son petit jeu.

Ca tombe bien je suis au même hôtel. J’aime avoir un point d’attache. Il s’avança dans les couloirs de l’avion avant de sortir. On ne sait jamais ce qui peut arriver.

La chaleur était étouffante. L’air était humide. Floyd avait déjà envie d’être nu dans une piscine. Toujours accompagné de son cher client, le jeune homme entra dans l’aéroport et attendit sa dernière valise sur le tapis roulant. D’un geste il l’attrapa et releva la tête vers Richard. Floyd étira un sourire polis.

Avec plaisir.

Il hocha la tête et s’avança en direction de la sortie où se trouvait déjà une file de voitures. Toujours à jouer son jeu il étira un petit sourire.

Je serais ravis de les passer avec vous, Richard.

Tout en continuant d’avancer il se dirigea vers un taxi et ouvrit la porte avant de laisser Leevi passer en premier tandis que le chauffeur se chargeait des bagages. Il claqua la porte une fois assis et regarda en face de lui. Il était heureux d’être là. Ces quelques jours promettaient beaucoup surtout accompagné de son superbe client. Aussi timidement que possible il tenta de le regarder de côté. Comment ce type pouvait être célibataire et se payer une escort ? Il pouvait avoir toutes les personnes qu’il voulait et en plus de ça il était riche. Le temps du trajet, Floyd n’osait pas parler. Même une fois dehors, devant l'hôtel il hésita mais préféra simplement sourire avant d’entrer dans le hall. La pièce était immense et bien décorée. Tous deux s’avancèrent vers l'accueil et son hôtesse. Elle les accueillit avec un grand sourire.

Bonjour, Messieurs. Souriant il regard vers Leevi. Votre réservation ? Une fois tous les papiers en main elle tapota sur son ordinateur et releva la tête avant de donner une carte. La suite nuptiale pour deux avec une superbe vue. Bon séjour parmi nous, messieurs.

Floyd se tourna vers Richard et avec un grand sourire, il souffla :

On y va ?

(c) DΛNDELION


HELL IS
EMPTY
Leevi J. Valentine
ADMIN ∎ Broken Heart
avatar
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 586
Avatar : Nicolas Simoes
Crédits : Goldboode
Mes rps : FULL. 6/6
¥ Esvir#2 ¥ Floyd ¥ Louis#3 et #4 ¥ Giovani ¥ Zach




Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Comme une Sangsue endettée [Floyvi], le Sam 24 Nov - 23:32





Floyd x Leevi





Plus le temps passait, plus je m’enfonçais dans un jeu que je ne maîtrisais pas. Je ne me rendais pas compte dans la merde dans laquelle j’étais, et j’avais sans doute été fou d’inviter floyd à passer ces vacances avec moi mais pour le moment, je n’y vois que du feu. Pour moi, il n’y a aucun problème et c’est peut-être mieux ainsi.

Avant de monter dans le Taxi, j’insiste encore une fois auprès de Floyd, c’était une personne agréable et j’appréciais de plus en plus sa compagnie. Ca ne me dérangeait vraiment pas de les passer avec lui. Et il semble être de mon avis, je souris en rougissant. C’est vraiment étrange de me faire appeler Richard. Je ne sais pas si je m’y ferais. Et si je ne me retournais pas si un jour il m’appelle ? Je réglerais ce détail plus tard. Nous arrivons à l’hôtel. Je le regarde de haut en bas et … on va être bien. C’est vraiment un cadre magnifique et j’avais hâte de plonger dans la piscine. Nous entrons, et nous avançons vers l’accueil. J’observe le hall. Magnifique. Malgré sa réputation, l’hôtel à l’air assez intimiste. L’hôtesse d’accueil nous salue avec un petit accent exotique. Elle est jolie, j’en profite pour jouer de mes charmes en lui balançant mon plus beau sourire. Suite nuptiale, carrément ! J’attrape la carte et je la fait glisser entre mes doigts. Une grande suite pour moi tout seul, c’est ridicule, n’est-ce pas ? Floyd semble avoir la même idée en me proposant d’aller voir ça ensemble.

« Oui, tu as raison, ca serait ridicule que tu paie une chambre alors que le courant passe bien entre nous. J’pourrais dormir dans le canapé. Il y a toujours des canapés dans ce genre de suite. » Je suppose qu’il annulera sa réservation plus tard, il doit être aussi excité que moi à l’idée de découvrir cette fameuse chambre. Un bagagiste s’occupe de nos bagages et nous le suivons dans l’ascenseur. Sur le chemin, des jeunes filles se baladent dans l’hotel en bikini. Je glisse à Floyd « Je te propose que nous allions faire un petit tour à la piscine dès qu’on sera installés » Mon regard ne les lâche pas avant que les portes ne se ferment où je lance un sourire qui en disait long à mon nouveau compagnon de chambre. Nous arrivons à notre étage, le dernier, et nous nous engouffrons dans le couloir. Le bagagiste nous fait un signe de tête et ouvre la porte pour nous laisser admirer notre chambre.

« Waw. »

Une baie vitrée, une vue imprenable sur la mer et sur la ville. Un cadre bucolique et Urbain à la fois. C’est magnifique. Le bagagiste disparaît sans que j’y prête attention. Je m’approche et j’ouvre la grande fenêtre, au sol, les gens ont l’air si petit. Vraiment petits, petits, petits. Minuscules. « C’est dingue. » Je fais le tour de la chambre, enfin de la suite. Il y a un canapé en L qui a l’air tellement moelleux que j’ai envie de me coucher dessus directement. Je pousse ensuite deux portes et je tombe dans la chambre. « Putain, tu vas être bien. » Je n’ai jamais vu une chambre aussi belle de ma vie. Le lit double est large, les draps sont clairs. Je glisse ma main dessus, du tissu de luxe sans aucun doute. Il y a deux armoires. Deux tables de chevets. Des roses sur l’oreiller. A gauche, une autre porte qui cache la salle de bains. J’ouvre. Bain bulles, douches italienne séparée, lavabos en bois. La douche doit sans doute coûter plus cher que mon loyer. « Prem’s ! » Je cours chercher ma valise et une fois en main, je fonce dans la salle de bains pour me mettre en maillot. Je ferme à clé et je me change en vitesse. J’opte pour mon premier jour pour un short bleu. J’attrape ma crème solaire, J’ai pas envie d’avoir l’étiquette du touriste abruti couleur homard. Je dois parfaire mon bronzage. Une fois étalée sur mon corps, je sors. Je tends le pot de crème à Floyd.

« Tu peux m’en mettre dans le dos s’il te plaît ? »

En plus, il a les mains douces.

(c) DΛNDELION
Floyd McCoy
avatar
Inscrit le : 30/05/2018
Messages : 79
Avatar : Boyd Holdbrook
Mes rps : [center]


Bloc notes : /

Afficher


Re: Comme une Sangsue endettée [Floyvi], le Dim 2 Déc - 21:22





Floyd x Leevi





Floyd avait l’impression de plus savoir où il était. Immédiatement en sentant cette sensation de vide il observa ce qu’il y avait autour de lui : un hôtel, un homme, un nouveau pays. Des vacances qui auraient pu être des plus lambda mais à bien y réfléchir ça n’avait rien d’ordinaire. D’abord, parce que Floyd n’était pas en vacances mais aussi parce que l’homme qui se devait être son client jouait à un petit jeu malsain qui plaisait et déplaisait à l’escort. Il ne s’était pas attendu à voir un si bel homme. Une fois devant l'accueil, Floyd laissa son client faire. Richard avait une superbe prestance, digne des grands hommes mais il avait ce côté détendu qui ne faisait qu’exciter Floyd. Le temps de l’échange, le jeune homme ne souffla mot et préféra analyser les traits de son client. Finalement il haussa les sourcils. Il avait vraiment pensé qu’il allait se prendre une chambre ailleurs et maintenant il lui proposait d’aller dans la sienne ? Ce Richard aimait donc bien les jeux et ça commençait a déstabiliser le jeune homme. En bon vendeur il hocha la tête avec un petit sourire charmant.

Oui, allons-y.

Ils suivirent le bagagiste et marchèrent dans les couloirs. Deux filles passèrent à côté d’eux et Richard en glissa un mot à Floyd. Haussant un sourcil il se demanda à quoi il jouait avec lui. Son message avait été court et succinct mais là, Richard jouait un tout autre personnage. Il aurait dû lui dire qu’il voulait un jeu de rôle. Là, Floyd n’était pas prêt. Il hocha timidement la tête en se mordillant la lèvre avant de regarder devant lui. A quoi jouait Richard ? Est-ce que c’était quelque chose qui l’excitait ? Le sourire du jeune homme disparu puis ils entrèrent dans la suite nuptiale. La chambre était aussi grand que deux fois l'appartement du jeune homme, tout était si beau et si brillant. Il n’en avait jamais vu d’aussi sublime. Il haussa les sourcils et ouvrit légèrement la bouche. Jamais il n’avait vu autant de luxe. Richard devait vraiment être riche et la prime à la fin n’en serait que plus incroyable. Il suivit Richard dans la chambre. Il voulait vraiment dormir sur le canapé et pas avec lui dans le lit ? Étrange. Floyd souffla :

Merci. Mais... vous ne voulez pas qu'on dorme dans le même lit ? Il est assez grand pour au moins six personnes.


Il marqua un temps et entrouvrant les lèvres il se fit couper par son client et criait et qui se mit à courir vers sa valise. Floyd le suivit du regard puis fit face à la porte, durant un long moment. Il en profita pour prendre sa valise et installer ses affaires avec soin. Il n’était pas aussi riche que Richard non, mais il saurait lui faire passer un bon moment si c’était son souhait. Il se changea et prit son maillot de bain : un short avec des fleurs qui mettait soigneusement bien son corps et sa peau en valeur. Tout était si bien calculé. Floyd tourna la tête au retour de son client. Il en eut la bouche sur les clavicules et ses joues se mirent à rosir. Richard et tout bonnement bien foutu. Un dieu grec. Il hocha la tête et s’avança vers lui avant de prendre la crème. Il en étala sur ses mains et les posa délicatement sur le dos de son client. Il était beau c’était dingue. Étonnant qu’il ait prit une escort alors qu’il aurait pu avoir qui il voulait. Les mains de Floyd se baladait dans le dos de Richard. Il était si musclé, qu’à côté de lui l’escort se sentait maigrelet.

Richard… Vous… Il poussa un petit rire. Vous êtes bien foutu.

Il n’allait pas lui mentir, il devait le probablement déjà le savoir mais ça faisait toujours du bien de flatter l’égo d’un homme. Pour le pourboire évidemment !!

Vous faites beaucoup de sport ? Il caressa sa peau si chaude avant de souffler J’ai fini à son oreille. Il recula d’un pas et avec un petit sourire il pencha la être sur le côté. Vous m’aidez à en mettre aussi ?

Il était temps de pousser son client vers ce qu’il avait demandé à Floyd. Ok pour son petit jeu mais il n’avait pas envie de passer à côté de quelque chose.

Je peux vous payer un verre ce soir ?

(c) DΛNDELION


HELL IS
EMPTY
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Comme une Sangsue endettée [Floyvi], le

Comme une Sangsue endettée [Floyvi]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Le reste du monde-