Partagez| .

Abi – A m'asseoir sur un banc cinq minute avec toi...


Jay Pierce
Nothing a dry martini can't cure
avatar
Inscrit le : 18/03/2018
Messages : 218
Avatar : Justin Hartley
Crédits : Blondie
Date de naissance : 29/01/1982
Mes rps :
Disponibilité RPG: fermé
Contacter moi par MP si vous souhaitez être prévenu quand je suis dispo pour RP ^^

Maxence #1Maxence #2LucasAbi #2SamHeather



Bloc notes :

Heureux parrain d'Even


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Andromeda
• ÂGE : 35 ans
• BLOC NOTE :


Abi – A m'asseoir sur un banc cinq minute avec toi..., le Ven 27 Juil - 18:42



A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi.

Jay et Abigail

Aujourd'hui était un grand jour pour Jay. Enfin d'un point de vu strictement privé. Depuis peu, il était devenu le parrain du petit Even. Bien que se fut sa sœur jumelle Lily, qui lui vola son cœur au premier regard, il ne s'en était pas moins senti proche du nourrisson. Et il était bien décidé à veiller sur ses deux petits êtres comme il veillait sur leur maman. Cette dernière avait rapidement pénétré le cercle restreint des gens en qui il avait toute confiance et vu le rôle qu'elle lui avait accorder dans la vie de sa progéniture, la réciproque était vrai. Après avoir quitté Vaughn à la maternité suite à son accouchement, il avait pris les dispositions nécessaire pour faire aménager une vraie nursery dans une des chambre de sa villa dans le nord de la ville, près a garder les jumeaux à chaque fois que cela s’avérait nécessaire. N'ayant aucune expérience des enfants, le grand blond allait devoir s'entraîner à changer des couches et cela risquait d'être drôle. Quoiqu'il en soit pour le moment, il n'était pas encore question d'accueillir les bébés chez lui, ils étaient encore bien trop petits et venaient juste de sortir de la maternité. Cependant, les affaires fonctionnant au ralenti en cette période estival, il avait proposé à Vaughn de prendre Even quelques heures. Après avoir troqué son costume cravate contre un jean et un simple t-shirt, il était allé récupérer son filleul pour une petite balade au parc. Ne se voyant pas traîner une poussette, Jay avait opté pour l'option écharpe de portage. Il avait passé quelques heures à s'entraîner à la mettre correctement avec l'aide de son assistante qui en avait bien profiter pour rire.

À l'heure convenue, Jay débarqua donc chez la jeune maman et après avoir discuté quelques instants, il installa Even contre son torse et s'enroula dans l'écharpe. Confortablement installé et solidement attaché, le petit duo était près pour la balade. Avant de franchir le seuil de la porte, Vaughn lui glissa un sac contenant tout l'attirail nécessaire pour un nouveau-né. C'est en plaisantant qu'il lui assura qu'ils ne s'absentaient qu'une heure ou deux et pas pour six mois. Une fois dehors les deux représentants de la gente masculine commencèrent leur balade. Prenant son nouveau rôle de parrain très au sérieux, le grand blond commença à parler à Even de tout et de rien. Une conversation dont le bébé n'aurait certainement aucun souvenir, mais qui serait la première d'une très longue série.

La chaleur devint infernale pour Jay, qui n'avait plus du tout l'air du PDG qu'il était. Even lui, c'était endormi depuis un moment, la tête posée contre le cœur de son parrain. Traversant une place ombragé, ce dernier avisa un banc. Après avoir acheté une boisson fraîche à un vendeur ambulant, il alla s'asseoir et dénoua l'écharpe de portage en tentant de ne pas réveiller le bébé. Mission accomplie ! Il cala le petit être au creux de son bras, appréciant la sensation de fraîcheur qu'il ressentait maintenant qu'il n'était plus empêtré dans ce tissu. C'est avec une grande tendresse dans le regard, que le grand blond se mit à bercer Even tout en lui parlant d'une voix douce du grand mystère de la vie.

©️ YOU_COMPLETE_MESS


Spoiler:
 




Jay Pierce
Le succès n'est pas final, l'échec n'est pas fatal,
c'est le courage de continuer qui compte
Masen A. Jennings
avatar
Inscrit le : 21/03/2018
Messages : 59
Avatar : Richard Madden
Mes rps :

Bloc notes : /

Afficher


Re: Abi – A m'asseoir sur un banc cinq minute avec toi..., le Ven 27 Juil - 19:54

Cela faisait maintenant plusieurs semaines que la rouquine était en arrêt de travail. Un tas de chose c'était passé dans sa vie, un tas de malheur c'était enchaîné. Il y a maintenant un mois exactement, son portable avait sonné et sur l'afficheur il y avait la police. Apeurée comme elle ne l'avait jamais été auparavant, elle espérait recevoir de bonnes nouvelles... malheureusement. Ce fût tout le contraire. Elle apprit que le corps d'un petit garçon avait été retrouvé dans un ruisseau, dans la ville voisine. Des test fût fait comparant l'ADN trouvé dans la chambre de son fils et ce fameux corps pour qu'ils comprirent qu'il s'agissait bel et bien de lui... son petit Nathan. Maintenant, il n'y avait même plus d'espoir, maintenant c'était bien réelle bien qu'elle ne pouvait le croire.

Elle souffrait de tout son corps, de tout son être. Incapable de placer un mot devant l'autre ni même un pas devant l'autre. Voilà pourquoi elle était en arrêt. Abi passait la majeure partie de son temps dans son lit en versant tous les larmes de son corps, en brisant tout ce qu'il y avait à briser dans sa maison. Une souffrance que jamais elle n'oserait la souhaiter à son pire ennemis. Elle enchaînait anxiolytiques avec anti-dépresseur que lui avait prescrit son médecin, son psychothérapeute. La jeune femme était tout simplement une zombie...

Aujourd'hui en ce réveillait, elle se sentie presque un peu mieux, même si la douleur était toujours présente en elle. L'avocate prise la décision de sortir de sa maison pour tenter de se changer un peu les idées et voir un peu les rayons du soleil. Par orgueil et sans doute aussi parce qu'elle en avait besoin, elle se maquilla, s'habilla convenablement pour ensuite partir d'un pas lent et rêveur... elle rêvait de le prendre dans ses bras, de pouvoir le serrer contre elle une dernière fois. Quel monstre pouvait-il faire cela à un enfant innocent tel que Nathan...

Bref, Abigail arriva après quelques minutes, dans le parc ou déjà quelques personne se reposaient. C'est alors qu'elle vit non très loin d'elle, un jeune homme qu'elle avait connu il y a maintenant plusieurs mois. Un homme qui lui avait plus, mais que les événements avaient fait qu'ils n'avaient pas pu se revoir. Elle prit une grand souffle se disant qu'il était grand temps de se remettre dans le bain et de converser avec une autre personne que son thérapeute. La jeune femme se dirigea vers celui-ci et remarqua qu'il tenait dans ses bras un bébé presque naissant. En toute surprise, la jeune femme poursuivit son avancé.


'' Jay? '' Dit-elle d'une voix douce et faible.
Jay Pierce
Nothing a dry martini can't cure
avatar
Inscrit le : 18/03/2018
Messages : 218
Avatar : Justin Hartley
Crédits : Blondie
Date de naissance : 29/01/1982
Mes rps :
Disponibilité RPG: fermé
Contacter moi par MP si vous souhaitez être prévenu quand je suis dispo pour RP ^^

Maxence #1Maxence #2LucasAbi #2SamHeather



Bloc notes :

Heureux parrain d'Even


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Andromeda
• ÂGE : 35 ans
• BLOC NOTE :


Re: Abi – A m'asseoir sur un banc cinq minute avec toi..., le Sam 28 Juil - 17:53



A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi.

Jay et Abigail

Jay parlait paisiblement à son filleul tout en le couvant des yeux. Depuis que se petit être avait fait irruption dans sa vie, ainsi que sa sœur, il ressentait de plus en plus l'envie de fonder sa propre famille. Mais pour cela, il devait trouver la femme avec qui il pourrait finir sa vie et avoir des enfants. Et de ce côté-là, on ne pouvait pas dire qu'il avait été chanceux ses derniers temps. Enfin, depuis qu'il avait décidé de cesser de se mettre des barrières inutiles en voulant trop protéger sa vie privée. Il avait cru trouver quelqu'un qui s'intéressait à lui pour ce qu'il était réellement et non ce qu'il représentait il y a quelques mois de cela. Une jolie rousse à qui il avait laissé sa carte de visite dans l'espoir qu'elle l'appelle. Mais le temps était passé et rien... Il avait bien pensé à le faire, mais il ne se souvenait que de son prénom... Pourtant, il lui était souvent arrivé de penser à elle. Ils avaient passé que peu de temps ensemble et se connaissaient à peine, mais il avait été sous le charme presque instantanément.

Alors qu'une nouvelle fois, il se demandait pourquoi elle ne l'avait jamais rappelé, une voix prononça son prénom. Jay leva les yeux pour voir le visage d'Abigaïl. Pour un peu, il se serait levé d'un bon. À croire que le ciel avait finit par avoir pitié de lui. Cependant, il resta assit afin de ne pas réveiller le bout de chou qu'il avait dans les bras.

« Abigaïl. »

Lança-t-il avec entrain. Cependant, sa joie fut de courte durée. En effet, d'un seul regard, Jay réalisa qu'il y avait quelque chose qui clochait. La jeune femme semblait différente. Étaient-ce ces souvenirs qui étaient faussés ou bien avait elle l'aire réellement éteinte ? Il plongea son regard dans le sien, un léger sourire flottant sur son visage.

« Je suis ravi de vous revoir. Cela fait un moment depuis cette fameuse soirée de bienfaisance. Comme allez-vous ? »

Demanda-t-il d'une voix calme. Jay revenait d'un séjour à Hawaï et il avait le teint halé. Tout l'inverse de son interlocutrice qui avait l'air de ne pas avoir vu la lumière du soleil depuis des lustres. Le grand blond commençait à s'inquiéter un peu bien qu'il ne laissait rien paraître. Après tout, ils n'avaient fait qu'échanger quelques mots durant une fête de charité et elle ne lui devait rien. Même s'il s'était senti totalement à l'aise avec elle à ce moment-là, ils n'étaient que de simple connaissances rien de plus. Alors cela pourrait sembler déplacer de se montrer inquiet.

©️ YOU_COMPLETE_MESS




Jay Pierce
Le succès n'est pas final, l'échec n'est pas fatal,
c'est le courage de continuer qui compte
Masen A. Jennings
avatar
Inscrit le : 21/03/2018
Messages : 59
Avatar : Richard Madden
Mes rps :

Bloc notes : /

Afficher


Re: Abi – A m'asseoir sur un banc cinq minute avec toi..., le Dim 29 Juil - 15:54

La demoiselle n'avait jamais été du genre à se plaindre à haute voix. Elle avait toujours préféré garder tous ses émotions pour elle. Après tout, qui voulait réellement entendre parler de problème pendant une si belle journée. La seule personne à qui elle éprouvait aucune difficulté à s'ouvrir c'est bien sa thérapeute, car elle était une personne complètement externe à la situation. C'était sans doute cela que lui reprochait son ex mari lorsqu'il est partie. Elle ne lui avait pas permis de faire ce deuil ensemble, en couple... comme parents. La rouquine avait complètement éteinte sa souffrance et avait fourrer son nez au boulot pendant des semaines et des semaines. Elle avait semblé presque qu'inhumain de faire une telle chose, comme si la disparition de son fils ne lui avait fait ni chaud ni froid... alors que c'était bel et bien le contraire. Personne ne savait réellement se qui se passait lorsqu'elle était sous la douche, lorsque personne ne pouvait croiser son regard.

Quoi qu'il en soit, elle eu tout de même un certain pincement lorsqu'elle vit Jay sur le banc de parc. La demoiselle avait apprécié la soirée passé avec lui et avait vraiment voulu le revoir seulement les événements ne lui avait pas permis de le faire. Elle espérait que l'homme d'affaire ne lui en veut pas trop... Abi fût tout de même surprise de voir l'homme avec un bébé dans les bras... était-ce le sien? Elle tenta de ne rien laissé paraître de cette surprise sur son visage, tout comme de sa tristesse.

'' Je suis aussi ravie de vous voir. Désolé de ne pas vous avoir téléphoner... trop de chose s'est passé dans ma vie, je n'avais plus une seule seconde de répit, mais ça va ''

Dit-elle tout simplement en tentant de voir dans l'expression du jeune homme une pointe de colère ou bien d'indifférence concernant ses excuses. Elle regarda l'enfant qu'il tenait dans ses bras se remémorant le doux visage de son fils lorsqu'il avait cet âge. Un ange tout simplement... Elle tenta de sortir de ses pensés rapidement afin de ne pas laisser paraître ce qu'elle vivait dans le moment.

'' Et qui est ce petit amour? ''

Poursuivi t-elle d'une voix enjoué question de ne pas sombrer dans une conversation mélodramatique, mais surtout pour savoir s'il était père...
Jay Pierce
Nothing a dry martini can't cure
avatar
Inscrit le : 18/03/2018
Messages : 218
Avatar : Justin Hartley
Crédits : Blondie
Date de naissance : 29/01/1982
Mes rps :
Disponibilité RPG: fermé
Contacter moi par MP si vous souhaitez être prévenu quand je suis dispo pour RP ^^

Maxence #1Maxence #2LucasAbi #2SamHeather



Bloc notes :

Heureux parrain d'Even


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Andromeda
• ÂGE : 35 ans
• BLOC NOTE :


Re: Abi – A m'asseoir sur un banc cinq minute avec toi..., le Dim 29 Juil - 19:14



A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi.

Jay et Abigail

Les sentiments de Jay étaient mélangés et il n'aurait su dire e qu'il ressentait exactement alors qu'Abi se trouvait face à lui. Des tas de choses lui traversaient l'esprit et autant dire que ca s'activait dure sous sa tignasse blonde. Cependant, il fut soulagé d'entendre que si elle ne l'avait pas appelé avant cela n'était qu'une question d'emploi du temps surchargé. Lui-même savait parfaitement de quoi elle parlait, bien qu'il soit à mille lieux de s'imaginer un instant l'enfer que la jolie rousse était en train de traverser. Un léger sourire flottait sur ses lèvres alors qu'Even s'agitait doucement dans ses bras, lui faisant savoir qu'il se réveillait. Et dire que le grand blond avait peur d'avoir dépassé les bornes en déposant un baiser sur la joue de la jeune femme lors de leur première rencontre quand il dut la quitter précipitamment à cause de son boulot.

« Ne vous inquiétez pas pour cela. Mais cela me fait vraiment plaisir de vous revoir. »

Répondit-il avec sincérité. Jay posa un regard bienveillant envers le nourrisson qu'il tenait au creux de ses bras et qui venait d'ouvrir les yeux après une bonne sieste. Un nouveau sourire, plein de tendresse cette fois, éclaira son visage.

« Ce petit ange qui est venu chambouler ma vie, c'est Even. »

Répondit-il simplement sans prendre la peine de préciser le lien qui l'unissait à l'enfant, ne pensant même pas qu'Abigaïl pourrait croire qu'il s'agissait du sien. Cela lui semblait tellement ridicule comme idée. Ceci dit, il devait bien admettre que depuis que lui et sa sœur avaient fait irruption dans sa vie, son instinct paternel venait le titiller et l'envie de fonder une famille, qui était déjà présente depuis quelques années, déjà, ne se faisait que plus oppressante. Mais il n'y avait rien d'étonnant à ce qu'il s'attache autant à ce petit être quand on sait le lien qui l'unit à sa mère. Le grand blond souleva les bras qui soutenaient Even pour le redresser afin qu'il puisse regarder la jeune femme et avec un sourire, il ajouta à l'oreille du nouveau-né :

« Cette jolie dame, c'est Abigaïl. Fait lui ton plus beau sourire charmeur comme je viens de te l'apprendre. »

En guise de réponse, Jay eut le droit à un filet de bave. Avec un léger rire, il leva les regards vers Abi en déclarant :

« Je crois qu'il y a encore du travail. »

Jay réalisait bien que son interlocutrice faisait des efforts pour cacher qu'elle n'avait pas la forme. Faire le clown avec son filleul était sa façon à lui de tenter de lui changer les idées. Ignorant ce qui la rongeait, il préférait ne pas aborder le sujet. Après tout, ils étaient encore des inconnus l'un pour l'autre. Cependant, après avoir observé la rouquine pendant quelques secondes, il ne put s'empêcher de demander :

« Vous êtes sûr que ca va ? Je sais qu'on ne s'est vu qu'une seule fois et que cela remonte à quelques mois, mais je sens bien que quelque chose vous tourmente. Pardonnez-moi de vous dire ca, comme cela, mais votre regard semble éteint comparer à notre première rencontre. »

Tout en parlant, Jay attrapa l'écharpe de portage de sa main libre et commença à s'enrouler dedans, calant de nouveau Even contre son torse. Ce n'était pas une chose aisée et surtout, c'était du sport, mais il s'en sortait bien et une fois le bébé bien installé et ficelé, il se leva.

« Venez, marchons un peu. »

Ajouta-t-il en balançant le sac à langer sur son épaule.

©️ YOU_COMPLETE_MESS




Jay Pierce
Le succès n'est pas final, l'échec n'est pas fatal,
c'est le courage de continuer qui compte
Masen A. Jennings
avatar
Inscrit le : 21/03/2018
Messages : 59
Avatar : Richard Madden
Mes rps :

Bloc notes : /

Afficher


Re: Abi – A m'asseoir sur un banc cinq minute avec toi..., le Mar 7 Aoû - 21:41

Elle n'eut pas plus de détail. Le petit homme se prénommait Evans et il avait chambouler la vie de Jay. Elle ne su donc pas s'il était père, mais commençait réellement à le penser voyant comment il agissait avec ce bébé. Abigail afficha un sourire sur les lèvres lors de la présentation en faisant des petit salut de la main muni de sa petit voix spécialement réservé pour les bébés. L'enfant de fit que rire ce qui réussie aussi à faire rire la rouquine quelque peu. Son regard resta bien sur Evans avec un sourire mélancolique. Voir un bébé en ce moment n'était sans doute pas une bonne idée, mais on dirait qu'elle se sentait un peu mieux à parler de nouveau à l'homme d'affaire.

Malheureusement, cet homme avait l'oeil. Ce n'est pas pour rien qu'il avait déjà été avocat dans le passé. Il remarqua malgré les essaies de s'afficher un sourire sur les lèvres de la belle que quelque chose n'allait pas. Et qu'est-ce qu'il y avait de pire de flancher que de ce faire demander ce qu'il n'allait pas? Malgré tout, il garda un sourire le temps que Jay ne se lève pour ensuite placer l'enfant dans une écharpe de portage. Ils se mirent alors en marche... doucement.

'' Il y a seulement tout un tas de truc qui est arrivé c'est dernier temps. Crois-moi, j'ai penser plusieurs fois à t’appeler, mais ce n'était pas le bon moment... si je peux dire ça comme ça. ''

La demoiselle ne savait pas si elle pourrait dire à voix haute se qui s'était réellement passé. Elle ne l'avait dit à personne, mis à part son thérapeute et son collègue afin qu'il puisse gérer ses cas en cours. L'avocate était incapable de poursuivre son travail avec autant de concentration alors valait mieux prendre une pause le temps que tout se range un peu dans sa tête.

Bref, Abigail posa le regard sur Jay quelques instants espérant trouver les mots juste s’il venait à vouloir plus précisément ce qu'elle avait vécu. Puis, se regard retourna sur l'enfant qui était posé sur la poitrine de l'homme, qui semblait si confortable...

'' Il semble apprécier beaucoup les promenades dans le parc dans cette écharpe. ''


Dit-elle d'une voix légèrement amusée.
Jay Pierce
Nothing a dry martini can't cure
avatar
Inscrit le : 18/03/2018
Messages : 218
Avatar : Justin Hartley
Crédits : Blondie
Date de naissance : 29/01/1982
Mes rps :
Disponibilité RPG: fermé
Contacter moi par MP si vous souhaitez être prévenu quand je suis dispo pour RP ^^

Maxence #1Maxence #2LucasAbi #2SamHeather



Bloc notes :

Heureux parrain d'Even


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Andromeda
• ÂGE : 35 ans
• BLOC NOTE :


Re: Abi – A m'asseoir sur un banc cinq minute avec toi..., le Ven 10 Aoû - 15:49



A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi.

Jay et Abigail

Devenir papa ne serait pas pour déplaire à Jay. Cela faisait quelque temps qu'il pensait à fonder une famille, mais depuis que les jumeaux avaient pointés le bout de leur nez, son instinct paternel s'était fait plus présent. L'idée d'adopter lui trottait de plus en plus dans la tête, mais cela lui semblait bien compliqué. La réaction d'Abi face à Even le fit sourire. L'effet des bébés sur les gens était incroyable. Pendant quelques secondes, elle eut un petit rire. Pour un peu, le grand blond aurait pu être jaloux. Malgré cela, il s'était rendu compte que quelque chose n'allait pas pour la jolie rouquine. Inquiet, il lui fit savoir qu'il s'était rendu compte que quelque chose clochait avant de remettre son filleul dans son écharpe. Alors qu'ils avancèrent d'un pas tranquille, la jeune femme, lui expliqua qu'il lui était arrivé beaucoup de chose et que bien qu'elle eût pensé à l'appeler à plusieurs reprises, ce n'était jamais le bon moment. Mais qu'avait-il donc bien pu lui arriver...

« Tu n'as pas à te justifier, tu sais. Je sais parfaitement que le métier d'avocat est parfois très prenant. »

Jay ne voulait pas insister et se montrer intrusif en demandant à Abigaïl ce qui pouvait bien la mettre dans cet état. Encore une fois, Even attirait le regard. Même si cela devait de plus en plus courant de voir un homme porter un enfant de cette manière, le grand blond avait constater depuis qu'il était sorti de l’appartement de Vaughn que cela attisait quelque peu la curiosité des passants. Il s'en moquait pas mal dans le fond. L'essentiel était qu'il passe un peu de temps avec son filleul. Il avait cette furieuse envie de tisser des liens indéfectibles avec le nouveau-né et toutes les occasions seraient bonnes pour cela.

« Et bien, c'est notre première sortie. Du coup, je teste. Mais cela à l'air efficace. Cela va créer un lien particulier entre nous. Et vu que son père refuse de le reconnaître, je trouve qu'il est important qu'on passe un peu de temps entre hommes. Même s'il est encore trop petit pour comprendre mon long discours sur les mystères de la vie. Le seul problème, c'est que cela tien très chaud. »

Jay n'avait pas quitté des yeux son filleul pendant qu'il parlait. Lorsqu'il eut fini sa tirade, l'homme d'affaires porta le regard sur son interlocutrice, un sourire bienveillant sur son visage. Il se racla doucement la gorge, quelque peu hésitant, mais il ne put s'empêcher de demander :

« Je sais que cela ne me regarde pas et je ne t'en voudrais pas de m'envoyer promener, mais... Qu'est-ce qu'il t'arrive ? Je peux peut-être t'aider. »

Jay s’arrêta et attrapa doucement le bras de la jolie rousse pour l'obligeant à lui faire face avant d'ajouter :

« Cela va te paraître étrange, parce qu'on se connaît à peine, mais je m'inquiète pour toi sincèrement. Je ne l'explique pas, mais c'est comme ça. »

L'expression dans le regard du grand blond était bienveillante même si on pouvait y lire une pointe d'inquiétude.

©️ YOU_COMPLETE_MESS




Jay Pierce
Le succès n'est pas final, l'échec n'est pas fatal,
c'est le courage de continuer qui compte
Masen A. Jennings
avatar
Inscrit le : 21/03/2018
Messages : 59
Avatar : Richard Madden
Mes rps :

Bloc notes : /

Afficher


Re: Abi – A m'asseoir sur un banc cinq minute avec toi..., le Ven 10 Aoû - 17:26

Était-elle concentré sur l'enfant que portait Jay seulement car il lui faisait penser à son fils ou serais-ce parce qu'elle ne voulait pas parler de l'événement majeur de sa vie... pas maintenant. En faite, Abi' avait surtout peur de gâcher l'humeur de Jay, qu'il l'a regarde maintenant autrement... avec pitié ou beaucoup trop de tristesse. Ça, elle ne pourrait l'accepter. La demoiselle avait beaucoup trop d'orgueil pour se laisser prendre en pitié. Pourtant... malgré qu'ils ne s'étaient vu qu'une fois, elle avait une certaine confiance en cet homme. Malgré cela , elle préféra changer de sujet pour l'instant et elle avait bien fait. Avec la réponse de Jay concernant le petit, Abigail avait enfin comprise qu'il n'était pas le père de cet enfant.

'' C'est triste cette histoire de père. Je ne comprend pas comment quelqu'un ne voudrait pas connaître un enfant aussi adorable ''

Conclu t-elle sur le sujet puisque Jay revint sur celui auquel il s'intéressait réellement. Puisqu'il semblait vraiment sincère dans ses intentions et qu'il désirait vraiment savoir pourquoi la rouquine n'avait plus cette étincelle dans son regard que lors de leur première rencontre, elle allait tenter de lui dire tout. Alors qu'elle était maintenant face à lui, la demoiselle prise une grande inspiration avant de commencer.

'' En fait, j'ai un fils … avait... avait un fils. ''

Déjà c'était bien difficile pour elle de tout mettre au passé de cette façon. Pour la jeune femme, son petit homme était encore bien réel.

'' Il s'appelait Nathan... Il à été enlevé il y a plusieurs années, en fait, il y a 6 ans pour être exact. Au début, tout le monde le cherchait, ne baissait pas les bras, mais lorsque l'enlèvement passa la barre des 1 an... c'est comme s'il avait été oublié. Aucune indice... Crois-moi, moi je ne l'ai jamais oublié, mais c'est pourquoi mon mariage est sombré dans le divorce. Je me suis plonger dans le boulot.. étant avocate, facile de ne faire que cela. ''

Elle marqua alors une pause, pour énoncé la partie la plus difficile pour elle, car tant qu'il était porté disparu, une certaine espoir avait régné en elle.

'' Il y a un mois.. j'ai reçu un appel de la police... son corps, enfin... ce qui en restait... a été retrouvé dans la ville voisine...''

Dit-elle la voix faible et tremblante. C'était la première fois qu'elle s'ouvrait à une autre personne qu'un professionnelle alors pour elle, c'était tout de même une grande étape. Une larme qu'elle avait tenter tant bien que mal de retenir, coulait maintenant au long de sa joue.
Jay Pierce
Nothing a dry martini can't cure
avatar
Inscrit le : 18/03/2018
Messages : 218
Avatar : Justin Hartley
Crédits : Blondie
Date de naissance : 29/01/1982
Mes rps :
Disponibilité RPG: fermé
Contacter moi par MP si vous souhaitez être prévenu quand je suis dispo pour RP ^^

Maxence #1Maxence #2LucasAbi #2SamHeather



Bloc notes :

Heureux parrain d'Even


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Andromeda
• ÂGE : 35 ans
• BLOC NOTE :


Re: Abi – A m'asseoir sur un banc cinq minute avec toi..., le Mar 14 Aoû - 18:02



A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi.

Jay et Abigail

Il était vrai que Jay était sur son petit nuage depuis quelques semaines maintenant. Et il n'avait pas envie de voir s'agglutiner des petits nuages noirs dans son ciel bleu. Du coup, il était encore plus attentif à son entourage, veillant à ce que chacun soit heureux. C'est sans doute pour cela qu'il avait remarqué l'état de morosité de la jolie rousse. Il esquissa un léger sourire lorsque Abi lui dit que c'était triste que les jumeaux ne puissent pas connaître leur père. De toute manière, il était prêt à tenir ce rôle en attendant que ce type se réveille un jour et qu'il prenne ses responsabilités. Mais il ne s'attarda pas plus que cela sur le sujet, préférant se concentrer sur la jeune femme et faire en sorte de lui rendre le sourire. Il ne s'attendait pas vraiment à entendre qu'elle avait un fils. Cependant, il ne tiqua pas, comprenant qu'elle avait dû le perdre. Cependant, il ne tiqua pas, comprenant qu'elle avait dû le perdre. Il l'écouta avec intention. Durant sa carrière d'avocat à New-York, il avait dû défendre des criminels de ce genre et avait vu comment les familles étaient dévastées. Défendre des monstres qui osaient s'en prendre à des êtres si innocents le rendait malade et c'était sans doute ce qu'il aimait le moins dans ce job, mais il avait dû faire avec. Le visage du grand blond était fermé et sérieux, comme à chaque fois qu'il écoutait le témoignage d'une victime à l'époque. Et même s'il avait envie de prendre Abi dans ses bras, de la réconforter, il n'en fit rien. Il avait enfilé inconsciemment son ancien costume d'avocat. Il posa doucement la main sur le dos d'Even qui était en train de s'endormir, bien à l'abri dans son écharpe et contre son torse. Il ne savait pas vraiment quoi dire. Les seules choses qui lui venaient à l'esprit étaient le genre de phrases standard qu'il pouvait sortir lorsque ces clients étaient les familles des petites victimes. Le genre de chose qu'on peut se permettre de dire à des inconnus. Mais cette fois, il était concerné, car il connaissait la mère de la victime. Jay posa délicatement son pouce sur la joue de la rouquine pour chasser la larme qui roulait sur sa joue. Puis sans vraiment s'en rendre compte, il passa son bras autour de ses épaules et l'attira contre lui avant de déposer un baiser dans ses cheveux.

« Je ne sais pas quoi te dire. Je ne vais pas prétendre comprendre ou imaginer ce que tu ressens, mais tu peux compter sur moi pour faire ce qu'il faut pour t'aider pour surmonter cette période. »

L'homme d'affaires relâcha son étreinte avant de glisser son index sous le menton d'Abi pour pouvoir la regarder dans les yeux avant d'ajouter :

« J'aurais une oreille attentive pour t'écouter si tu en as envie. Si tu préfères pleurer, mon épaule est également un excellent mouchoir. Mais je suis aussi à ta disposition pour aller boire un verre, écouter de la musique ou ce que tu veux si tu as envie de te changer les idées. Et ma proposition de t'initier au sport en t'emmenant voir un match est toujours d'actualité. »

Jay esquissa un sourire doux et attentionné. La tendresse se lisait dans son regard. Il se doutait bien que la jeune femme devait cruellement souffrir à la perte de son enfant. Pourtant, il ne ressentait pas de pitié pour son interlocutrice. Non sa seule envie était de faire tout ce qu'il pouvait pour retrouver la jeune femme souriante qu'il avait rencontré quelques semaines plutôt. Naturellement, depuis ce jour, il s'était imaginé l'invité au restaurant, la charmer plus que la séduire et tenter de construire quelque chose avec elle. Mais maintenant, il était prêt à se contenter de lui offrir son amitié et de la soutenir le temps nécessaire à son deuil. Le grand blond n'était pas le genre de gars à profiter de la détresse d'une femme pour obtenir ce qu'il voulait. S'il devait se retrouver en « friendzone » comme disent les jeunes maintenant, ben tant pis.

« En tout cas, tu peux compter sur moi à tout moment. N'hésite pas à user et abuser de mon téléphone d'accord. »

©️ YOU_COMPLETE_MESS




Jay Pierce
Le succès n'est pas final, l'échec n'est pas fatal,
c'est le courage de continuer qui compte
Masen A. Jennings
avatar
Inscrit le : 21/03/2018
Messages : 59
Avatar : Richard Madden
Mes rps :

Bloc notes : /

Afficher


Re: Abi – A m'asseoir sur un banc cinq minute avec toi..., le Lun 20 Aoû - 17:10

Maintenant qu'elle venait de lui avouer tout, Abigail se sentit tout de même un peu mieux. C'est comme si elle n'avait pas l'obligation de s'afficher un sourire et d'être une tout autre personne devant lui. Depuis tant d'année elle faisait semblant d'être cette femme forte que pourtant, elle n'était pas. C'était comme si tout le point de l'univers était maintenant un peu plus léger sur ses épaules. Elle fut même heureuse de voir que Jay ne sembla pas la prendre en pitié et ne fit que la réconforter et lui proposer son aide. Il avait même placé ses bras autour de ses épaules afin de déposé sur ses cheveux un baiser qui voulait tout dire de ce qu'il ressentait face à la situation de l'avocate. Même si Abi ne le connaissait à peine, elle fut contente de cette proximité. Elle sentie un baume sur son cœur. Son regard dans le sien, elle tenta de cesser les petites larmes qu'ils avaient coulées sur ses joues.

'' Merci, je l'apprécie vraiment. ''

Et c'était sincère. La rouquine se sentait plutôt seule par moment, surtout depuis que son ancien époux avait refait sa vie avec une autre... il n'y avait personne avec qui passer ses soirées qui comprenait sa peine. Mais, elle n'avait pas envie de pleurer, elle l'avait fait assez depuis quelques semaines, maintenant, c'était le temps de penser un peu à autre chose même si elle n'allait jamais réellement oublier un jour.

' J'accepte avec plaisir les invitations pour me changer les idées, j'en ai bien besoin ces jours-ci. ''


Dit-elle maintenant sur un autre ton. Elle ne voulait pas rester le drame de la situation, pas devant d'autre personne et surtout Jay. Depuis qu'Abi l'avait rencontré, elle avait bien envie d'apprendre à le connaître, ils avaient plutôt bien cliqué lors de la soirée de bienfaisance. Elle tenta bien que mal d'afficher un sourire sur ses lèvres maintenant, démontrant un intérêt pour parler d'autre chose... elle n'avait pas envie de se remettre à pleurer.
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Abi – A m'asseoir sur un banc cinq minute avec toi..., le

Abi – A m'asseoir sur un banc cinq minute avec toi...

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Autres lieux-