AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

"Si vous n’avez pas peur du vide, regardez les bébés dans les yeux" (PV.les Mousquetaires et Les fouteuses de merde. Es & V.)


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 449
Avatar : Nekfeu
Crédits : Gamyn
Mes rps : Esvir#6 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Marlon



Bloc notes :


Afficher


"Si vous n’avez pas peur du vide, regardez les bébés dans les yeux" (PV.les Mousquetaires et Les fouteuses de merde. Es & V.), le Lun 23 Juil - 19:04





Si vous n’avez pas peur du vide,
regardez les bébés dans les yeux





J’étais enfin guéri ! Et j’avais grave niqué les pronostics de ces foutus médecins ! On d’vrait leur apprendre l’optimisme à ceux-là ! J’avais donc une putain de blessure de guerre, une cicatrice aussi fine que belle, un putain d’chef d’œuvre. J’devais fêter ça avec mes potes, une raison pour s’bourrer la gueule, parler d’meuf et exploser des zombies complètement stones. Tant qu’Eli m’faisait pas une crise comme la dernière fois, ça pouvait être que du bénéf’ pour tout l’monde.

« Ramenez votre zgeg Vendredi soir ! Ma jambe est comme neuve ! Binouse et beuh à volontéééééé ! »

L’ptit sms envoyé à Eli, Jayden et Robbie en début d’semaine leur laissait bien l’temps d’se libérer pour la soirée entre couilles. Heureux d’retrouvé ma mobilité, j’avais même rangé l’apart’ et fait l’plein de bière. L’frigo débordait. Ca allait être une putain de soirée come j’les aime. Avec mes potes. Robbie avait réussi à gagner ma confiance et même s’il était un peu chelou, j’voulais l’présenter à mes potes. C’était l’moment idéal pour faire ça. J’suis sure qu’avec Elijah ça pos’rait pas d’soucis. Avec Jayden j’étais moins sûr mais osef, il finira par l’apprécier. Et enfin, l’premier des mousquetaires arrive ! La soirée pouvait commencer ! J’enfourne une poignée d’cacahuètes dans ma bouche prêt à accueillir mon pote comme il se doit en boxer americain pour montrer ma cicatrice !

(c) DΛNDELION
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 1117
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) t-rex ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (7/5)


- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza
- Lloyd
- Event - Presley
- Poppy #2

Bloc notes :


Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: "Si vous n’avez pas peur du vide, regardez les bébés dans les yeux" (PV.les Mousquetaires et Les fouteuses de merde. Es & V.), le Lun 23 Juil - 20:08





Si vous n’avez pas peur du vide,
regardez les bébés dans les yeux





Est-ce que vous me croyez si je vous dis que ça fait un bail que je n'ai pas revu Aksel? Depuis la fois avec cette Esvir, je n'avais pas osé revenir de mon plein-gré, d'autant plus que je passais la plupart de mon temps avec Albane et que pour couronner mon emploi du temps de ministre, je suis parti à Paris pour bien un mois et des poussières avec une fille rencontrée par hasard. J'étais fraichement revenu en ville, laissant Charlie à l'abandon de son homme d'Eglise et les autres à leurs histoire mais le fait qu'il m'envoie un message me refait ma journée. Tyrolienne et compagnie je déboule dans la pièce. "SHA SHA SHA!" m'exclamais-je comme à mon habitude et un sourire see fait voir sur mon visage. Je m'étais bien calmé depuis la dernière fois et même si je n'apprécie pas des masses Jayden, je sais que cette soirée allait être du grand n'importe quoi, une soirée entre couilles avec personne pour venir nous pourrir la vie. Un check, je dépose les bouteilles du sac sur la table avant de les ramener vers le frigo, vodka et bières au frais sinon c'est péché. Je me retourne et reviens à lui avant de le regarder de son long. "Enfin, tu ne ressembles plus à un handicapé! C'est cool ça! Mais t'as foutu quoi avec ta jambe là? C'est une blessure par balle ça. A cause des conneries de l'autre là avec sa purge ou un règlement de compte?" Ne sait-on jamais, bien que la purge avec tous les cinglés qui rodent en ville -n'est-ce pas un peu ironique de dire ça des autres?- semblait être la réponse la plus adéquate. "Mais bon, c'est juste pour savoir, ça ne va pas être le sujet de la soirée. Une bière en attendant les autres?" lui proposais-je en lui en sortant deux déjà fraiche. "Du coup, toi, Jayden... et moi? T'as invité de nouvelles recrues? Faut bien remplacé Ash, j'sais pas ce qu'il fait et c'est pas mon pote donc... Peut-être que tu as plus de nouvelles?" Un briquet, une capsule, une clope, un canapé. Ca c'est la belle vie mon frère et je compte bien resté le plus longtemps possible pour squatter cette partie de la pièce.

(c) DΛNDELION




i lost myself somewhere in the darkness
Robbie Lewinsky
avatar
Inscrit le : 19/01/2018
Messages : 173
Avatar : Aaron Taylor Johnson
Mes rps :


Bloc notes :


Afficher


Re: "Si vous n’avez pas peur du vide, regardez les bébés dans les yeux" (PV.les Mousquetaires et Les fouteuses de merde. Es & V.), le Lun 23 Juil - 22:17





Si vous n’avez pas peur du vide,
regardez les bébés dans les yeux





Rose était en train de se coiffer quand son téléphone sonna. Un SMS, elle avait sauté sur l’occasion pour voir si c’était pas Ezekiel qui avait envoyé un texto pour lui demander de sortir avec elle. Nope. Un certain “Aks - gropoto” qui s’adressait à “Robbie”. Elle n’eut pas le temps de verrouiller le téléphone que Nate reprit le devant de la scène et s’imposa en s’agitant dans tous les sens pour retirer son maquillage et ses nattes. Putain de fille !
Une soirée ? Avec son pote ? Bien sûr qu’il allait venir !! Nate avait immédiatement répondu qu’il serait là. Le jeune homme s’était précipité sur ses vêtements, il avait retiré tous les trucs de nana que Rose avait fait avant de courir à la superette la plus proche. Bordel. Son pote lui demandait de venir. Jamais il n’avait eu cette occasion. Jamais il n’avait eu d’ami comme Aks. Une fois accompagné de la sainte bouteille de Whisky et de coca il se dirigea à l’adresse de sa soirée, là où pour la première fois il avait fait un plan avec son pote. Jamais il n’oublierait cette soirée et encore moins celle qui allait arriver. Nate monta les escaliers deux par deux avant d’arriver devant la porte. Il enfonça son poing dans son jean, se balançait sur ses talons, attendant - avec impatience- l’ouverture de la porte tout en portant la bouteille. Il savait pas trop comment ça allait se passer. Une fois la porte ouverte, il entra.

Salut. Chui Nate. Il salua le type qu’il ne connaissait pas, donna la bière à Aks avec un large sourire. J'ai amené du Whisky et du coca. Il savait pas trop quoi amener d'autres. Tu vas bien ? Félicitation pour ta jambe.

Une fois les politesses faites il s’installa sur le canapé, une bière la main, un peu intimidé.

(c) DΛNDELION


HELL IS
EMPTY
Jayden G. Westwild
J'travaille les abdos de mes mains en levant le doigt du milieu
avatar
Inscrit le : 26/12/2017
Messages : 258
Avatar : Max Hamilton
Crédits : t-rex et crackle bones.
Date de naissance : 02/12/1995
Bloc notes :

Baby Chayton ♥️



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: t-rex
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: "Si vous n’avez pas peur du vide, regardez les bébés dans les yeux" (PV.les Mousquetaires et Les fouteuses de merde. Es & V.), le Mer 1 Aoû - 0:05





Si vous n’avez pas peur du vide,
regardez les bébés dans les yeux





Bordel de merde, jamais j'avais été aussi heureux d'recevoir un SMS de quelqu'un de toute ma vie. Déjà, quand on m'dit bières et spliffs à volonté, j'rapplique direct mais en plus c'était avec les meilleurs mecs qui ont jamais existé ! Bon, j'dirais plutôt LE meilleur mec qui ait jamais existé parce que ma relation avec Elijah n'a jamais été sensationnelle. Quant à Ash, ça fait un bail qu'j'l'ai pas vu et j'sais même pas c'qu'il fout d'sa vie. J'dirais pas qu'j'en ai rien à foutre parce que c'est mon pote, mais quand même il fait chier. Disparaître comme ça sans laisser d'nouvelles ça troue l'cul merde. Bon, assez parlé d'mauvaises nouvelles - pas d'nouvelles bonnes nouvelles comme on dit -, ni une ni deux j'me magne le cul pour arriver à l'heure chez Aks. S'il a l'alcool, moi j'ramène la bouffe comme d'hab. Taffer dans une pizzeria ça a du bon faut s'le dire, après j'ai jamais dit qu'le boss était au courant d'mes trafics de pizza. Comment dire que j'les ai gratos illégalement, m'enfin c'est pas pire qu'd'avoir d'la beuh sur moi alors franchement ma conscience s'en remettra. Et si ce soir j'ai pas pris d'plantes vertes, c'est bien parce que j'savais qu'elles ne me serviraient à rien sachant qu'Aks a tout prévu niveau cons.

J'toque même pas, j'rentre comme si c'était chez moi et lève les pizzas dans un hurlement d'taré. J'tchéque Aks, Elijah et un p'tit nouveau qu'j'avais jamais vu auparavant. « Hey moi c'est Jay, toi c'est comment ? » Quand j'connais enfin son prénom, j'dépose les pizzas toutes chaudes sur la table basse avant d'me diriger vers l'frigo pour m'chopper une bière. « Trainez pas trop sinon elles vont refroidir ! » J'reviens vers mes trois acolytes et comme tout bon branleur qui s'respecte, j'me cale tranquille dans l'canapé. Sans attendre un ustensile, j'décapsule ma bière avec le bord d'la table et la lève en direction d'Aks. « A notre canard boiteux qui s'est enfin remis d'ses émotions ! » J'ai qu'une hâte, c'est qu'on torche cette soirée comme jamais, même si on doit finir dans un coma éthylique et au bord de l'overdose.
(c) DΛNDELION



Les joints c'est pour empêcher les larmes de couler. Le scotch c'est pour les choses irréparables.
(c) crackle bones
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 618
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + DANDELION
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

DISPONIBLE (6/10)



▸ Aksel M. Lennox (7) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Les démons de minuit ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ Morrigan (2)

Bloc notes : HER AND ONLY HER.
▸ Ce qu'elle écoute en boucle :
▸ Russe de naissance, américaine de cœur.
▸ Un tempérament de feu.
▸ Tatouée de partout.
▸ Directrice du meilleur café d'Austin.
▸ Toujours à la recherche d'énergie créative.
▸ Elle habite seule dans une jolie maison.
▸ Elle possède une grosse voiture, qui fait beaucoup de bruit.


HER AND THE OTHERS.
▸ Amoureuse d'Aksel.
▸ Petite sœur de Demyan.
▸ Elle travaille avec Leevi, qu'elle considère comme son meilleur ami.
▸ Blonde de Scar.


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: "Si vous n’avez pas peur du vide, regardez les bébés dans les yeux" (PV.les Mousquetaires et Les fouteuses de merde. Es & V.), le Ven 31 Aoû - 21:27





Si vous n’avez pas peur du vide,
regardez les bébés dans les yeux






Mon téléphone vibre sur la table et je me force à sortir le nez de mon bouquin pour voir quelle énergumène me demande quelque chose. A ma grande surprise, le SMS venait d'Aksel. Que je n'avais pas vu depuis un certain temps. Le brun me manquait beaucoup et je me retrouvais invitée à cette fameuse soirée qui devait être une soirée entre couilles. J'savais pas combien il y aurait de couilles mais en tous cas, j'avais rien à faire ce soir. J'étais fatiguée avec l'accouchement de Vaughn et son déménagement rapide aussi. La faire se barrer dans le plus grand des secrets pour qu'elle puisse reprendre du poil de la bête et gérer le tout, c'était compliqué mine de rien.

J'arrive devant la porte, armée d'un pack de bière et de quelques conneries comme des chips. J'sais pas ce que ça va donner cette soirée mais s'il y a Aksel, c'est que ça peut être sympathique. Il me semble que le père des jumeaux est un bon pote à lui, j'pourrais sûrement lui annoncer et assister à une véritable crise cardiaque, en live. D'autant plus qu'il en a pas qu'un seul de môme, non, deux c'est beaucoup mieux. Dans le hall, une personne sort et j'en profite pour éviter de sonner chez Aks. Je monte les escaliers tranquillement, je toque, puis je rentre. Dans le couloir de l'appartement, j'entends quatre voix, bien distinctes. Il n'y en a qu'une que je ne connais pas. Je reconnais celle d'Aksel, celle d'Eli (qui est là, à mon grand regret), et celle de ... Nate ? OH PUTAIN. Je me rapproche du salon à pas de louve pour aller vérifier si c'est bien sa voix. Et je le vois, lui. Merde, ça fait deux mois que je n'ai pas répondu à ses appels, ni ses textos. Putain mais qu'est-ce qu'il branle ici ? Je passe une main sur mon visage avant de faire mon entrée. Bonsoir.. J'ai ramené des chips et des bières ? Je lève mes deux mains une par une. J'vois le visage de Nate qui s'étire avec un sourire tandis que celui d'Aks prend une forme bizarre. J'hausse un sourcil et je pars dans la cuisine mettre les bières au frais. Je ne cesse de répéter, tout bas. Oh putain, oh putain, oh putain, putain, putain, putain, putain. Tout en m'énervant, j'ouvre le placard d'Aks pour y chercher la vodka. Je la trouve enfin et je bois directement à la bouteille. Dans quelle merde je me suis collée ?

(c) DΛNDELION



( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 449
Avatar : Nekfeu
Crédits : Gamyn
Mes rps : Esvir#6 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Marlon



Bloc notes :


Afficher


Re: "Si vous n’avez pas peur du vide, regardez les bébés dans les yeux" (PV.les Mousquetaires et Les fouteuses de merde. Es & V.), le Sam 1 Sep - 16:13





Si vous n’avez pas peur du vide,
regardez les bébés dans les yeux





Un habituel ‘’SHA SHA SHA’’ tonitruant brise le silence de l’attente. Elijah parvient même à ne plus me faire sursauter, je me suis habitué à ses entrées fracassantes ! Enfin, mon pote était là ! Où étaient les autres ? Je demeurais impatient, excité comme une pucelle en attente d’un gang bang. On s’échange une poignée d’mains secrète puis il va d’nouveau remplir le frigo : on va en avoir pour des jours de beuverie ! « Ben ouais à cause de l’autre taré avec ses idées aussi noire que sa peau ! » J’me bidonne et j’luis tends une bière avant qu’les autres arrivent comme il m’le propose. Faut pas d’mander ces choses-là ! « Ha nan hein, c’est juste une occasion pour s’revoir tous les quatre ! » Et puis il comprends qu’on s’ra pas trois « Ben j’ai quelqu’un à vous présenter ! » Je suis sensé l’appeler comment moi du coup ? Robbie ou Nate ? Et si c’est Rose qui débarque ? Fucking Shit. « J’lui laisserais le loisir d’se présenter ! Tu vas voir ! Il est unique en son genre et dans l’même délire que nous ! » Je marque un pause l’air un peu déçu « Nan pas d’nouvelles. Si ça s’trouve il a trouvé l’grand amour et s’est barré avec sans nous l’dire… » Puis, soudain, on toque ! « Ah , enfin » Je m’empresse de quitter le canap’ et j’cours vers la porte ! Sauf que je me prends les pieds dans l’tapis dans l’empressement. BANG. « AIE PUTAIN. » J’fais signe à Elijah d’aller ouvrir le temps que j’démêle mes jambes. Je tourne ma tête pour apercevoir Robbie. Il est otut sourire mais il a l’air aussi tendu que ma queue quand j’vois Esvir. D’ailleurs, faudrait que je réponde à ses sms un jour… Mais bon, ça presse pas. C’pas comme si on était en couple. « Ramène toi mec ! Fous l’coca dans l’frigo. » J’me relève « J’te présente Elijah, un d’mes plus fidèles potes. Une crème. Un caviar. » J’me marre. Putain, je cours partout, j’ai l’impression d’avoir pris du speed. Et puis un hurlement me fait sursauter : Jayden. « Mec t’es malade ! ». J’pose ma main sur mon cœur, ça pulse grave !Et puis je vois les pizzas : « Mec, je t’aime. » Quand tout l’monde à sa part de Pizza et lève son verre , Jayden Trinque et j’ajoute : « Et à Nate qui va découvrir notre putain de Crew ! » J’bois une gorgée. Putain, ça fait du bien d’revoir mes potes ! On est bien là ! Je fous le goulot dans ma bouche et je manque de m’étouffer quand j’entends la voix d’Esvir : mais qu’est-ce qu’elle fous là ?! Elle est rentrée comme si elle était chez elle. Putain, c’est sans doute parce qu’je lui ai pas envoyé d’sms, elle veut v’nir habiter chez moi : non non non ! Okay, la dernière nuit passée avec elle était waaaaaaaaaw mais putain, non ! J’suis plus défoncé là, j’suis lucide : je veux pas d’une meuf chez moi quand y’a mes potes. Je deviens blême et je regarde un à un mes potes : « Je vais régler ça. » Je vais jusque dans la cuisine et là je la vois en train de boire au goulot de ma bouteille. Dans ma cuisine. Dans mon appartement. « Meuf, qu’est-ce que tu fous là ? » J’suis pas encore énervé mais on peut sentir qu’je suis agacé.
(c) DΛNDELION
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 1117
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) t-rex ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (7/5)


- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza
- Lloyd
- Event - Presley
- Poppy #2

Bloc notes :


Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: "Si vous n’avez pas peur du vide, regardez les bébés dans les yeux" (PV.les Mousquetaires et Les fouteuses de merde. Es & V.), le Jeu 20 Sep - 22:44





Si vous n’avez pas peur du vide,
regardez les bébés dans les yeux





Une team de vainqueurs au complet bien qu'il y ait un étranger parmi nous. J'aimerais dire quelque chose du genre "si Aksel l'a invité c'est qu'il doit être cool" mais quand je vois la tête de Jayden, je préfère ravaler au fond de moi ces pensées sympathiques, chose qui ne me ressemble pas en plus de ça. Tout pourrait se passer à merveilles mais il faut bien que les choses se compliquent; Esvir. Je pensais que c'était une soirée entre couilles mais il faut croire qu'il faut encore se passer de ça. Je soupire en la voyant, la fixant droit dans les yeux avant d'hausser les sourcils et détourner le regard. Un signe de mépris? De rancune? D'indifférence? Probablement les trois à la fois. Affalé dans mon siège, m'accoudant comme il se doit, je me maintiens la tête, Aksel nous promettant de régler ce souci de genre sexuel. J'aimerais converser avec les deux autres personnes restantes et dire le fond de mes pensées mais je ne me sens pas assez proche d'eux pour ça. "Sinon... Vous vous êtes rencontrés comment avec Aks?" demandais-je à Robbie, cette nouvelle recrue?

(c) DΛNDELION




i lost myself somewhere in the darkness
Robbie Lewinsky
avatar
Inscrit le : 19/01/2018
Messages : 173
Avatar : Aaron Taylor Johnson
Mes rps :


Bloc notes :


Afficher


Re: "Si vous n’avez pas peur du vide, regardez les bébés dans les yeux" (PV.les Mousquetaires et Les fouteuses de merde. Es & V.), le Ven 21 Sep - 21:48





Si vous n’avez pas peur du vide,
regardez les bébés dans les yeux





Tout le monde semblait joyeux. Pour faciliter son intégration, chacun y mettait de son petit commentaire pour l'accueillir. A mi chemin entre l’excitation et la tension, il s’était décidé à rire avec eux et partager un bon moment. Il aurait voulu tous les serrer dans les bras mais ils l’auraient pris pour un fou. Au lieu de ça, il se contenta de trinquer

Merci. Merci. C’est cool de vous rencontrer tous !

Il croqua dans sa part de pizza alors qu’une voix se fit entendre. Tous, tournèrent la tête vers la porte d’entrée et le visage d’Robbie s’illumina. Le hasard faisait bien les choses. Dans un claquement lourd, elle avait refermé la port en PVC de l’appartement où régnait, quelques minutes auparavant, le bonheur ou du moins ce qui s’en approchait.

Un pincement au coeur, il fixa Esvir qu’il n’avait pas revu depuis quelques mois. Sur le canapé, il ne détourna pas les yeux du vestige de la fille dont il avait rêvé, achevant de lui donner le bourdon pour le reste de la soirée. Comment est-ce qu’elle connaissait les mecs ici ? Pourquoi elle n’avait pas répondu à ses appels ? Ni à ses textos ? Pourquoi juste une nuit ? Etait-il vraiment prêt à lui parler ? À affronter tous les obstacles qui jalonnaient son parcours ? Comme ce Jay ou ce Elli ? Puis le regard inquisiteur d’Aks ? Pas tout à fait certain de sa force il se leva en direction de la blonde. L’esprit préoccupé par toutes ces questions qu’il n’entendit qu’à peine la question d’Eli. Un coup d’oeil rapide vers Aks qui se levait pour rejoindre Esvir, blessa encore un peu plus son petit coeur déjà endolori.

Heu… Il tourna rapidement la tête vers Eli. Quoi ? Il fronça les sourcils quelques instants. Ah oui. Heu… Il jeta un regard vers les deux qui discutaient dans l’entrée. On… allait au même endroit pendant un moment puis on s’est parlé dans la salle d’attente. Il posa de nouveau ses yeux dans ceux d’Elijah. Des rendez vous obligatoires pour différentes raisons. Il étira un petit sourire poli. Je reviens. Bougez pas.

Il sentait son corps bouillonner.  Nate se leva. Il avait l’impression de suffoquer, étranglé par la colère, la rancoeur et, par dessus tout, un désespoir inexprimable. Pourquoi est-ce qu’elle ne l’avait pas rappelé, alors qu’il lui avait envoyé plein de SMS ? Pourquoi est-ce qu’elle l’avait ignoré ? Il entendait les autres lui parler, au creux de son oreille. Ses autres personnalités qui lui disaient de se calmer ou bien de foncer. Elles lui disaient de lui faire comprendre ce qu’elle lui avait fait subir. Puis serrant légèrement les poings il se lança. Arrivé vers eux, il prit deux grands inspirations indispensables afin de lui insuffler le courage nécessaire pour passer le pas. Etait ce seulement son égo qui en avait pris un coup ? Quoi qu’il en était, c’était la tête dans les baskets qu’il parcouru les quelques mètres qui le séparait de la nouvelle arrivante. Quoi Qu'il en était le retour à la réalité était rude. Lui qui avait toujours eu peu d’être livré à lui même, il réalisait qu’il était désormais comme une tortue dans une cage aux lions, poussé dans le vide sans parachute Et ils allaient tous payer pour ça. Pour le moment ils n’avaient rien en comparaison avec son coeur qui était une épave. Un regard vers les deux l’extirpa de ses pensées négatives et voir ces petits yeux posés sur lui fit étirer un sourire niais. Il avait imaginé les choses différemment. Comment pouvait-il lui en vouloir ? Le sourire de Nate était sincère, tout comme sa peine de la voir ici. Feindre la colère lui était impossible, il avait cependant vainement essayé.

Salut. Il regarda rapidement Aks puis Esvir et à nouveau son poto : Vous vous connaissez ?

Malgré tous les efforts, il n’avait rien pu faire pour ce petit regard de déterré, étirant un sourire dans un souffle gêné. Il connaissait la réponse. Il s’en doutait au fond de ses tripes. Ce qu’il voyait ne lui convenait pas le moins du monde et il n’arriverait pas à berner les autres. L’expression des deux étaient hésitantes. Il était à la fois déçu de ne pas pouvoir l'interroger elle en bonne et due forme mais également satisfait de se dire qu’il la voyait enfin.

Ca me fait plaisir de te revoir, Esvir ?

(c) DΛNDELION


HELL IS
EMPTY
Jayden G. Westwild
J'travaille les abdos de mes mains en levant le doigt du milieu
avatar
Inscrit le : 26/12/2017
Messages : 258
Avatar : Max Hamilton
Crédits : t-rex et crackle bones.
Date de naissance : 02/12/1995
Bloc notes :

Baby Chayton ♥️



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: t-rex
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: "Si vous n’avez pas peur du vide, regardez les bébés dans les yeux" (PV.les Mousquetaires et Les fouteuses de merde. Es & V.), le Dim 23 Sep - 0:34





Si vous n’avez pas peur du vide,
regardez les bébés dans les yeux





Concrètement, on était au complet et ça promettait d'être cool. J'voyais pas bien qui Aks aurait bien pu inviter d'autre de toute façon. Après, tant qu'c'était des mecs cools j'voyais pas où était l'blème. Sauf que là, la porte elle s'ouvre certainement pas sur un mec, ou sinon il est vraiment doué niveau transformisme. Nan, là c'est une vraie d'chez vraie nana. Au flair, j'dirais même qu'elle a encore ses eins et son boul d'origine. Et bah putain, pas dégueu la gonzesse. « Wow les mecs, c'tait prévu au programme ça ? » Qui est-ce qui a ramené c'te belle blonde ? J'dirais qu'elle est au goût d'Aks...enfin d'ailleurs, elle s'rait au goût tout l'monde j'ai envie d'dire parce que j'vois déjà l'autre nouveau - Nate apparemment - qui sourit comme un teubé. Alors soit il la connait, soit il la trouve aussi bonne. J'souris, c'gosse il a d'l'avenir. Il sait c'qui est bon ou non on dirait. Mais mon sourire s'efface quand j'vois qu'Aks grimace. Wow, okay, là j'comprends vraiment plus rien. J'suis l'seul à m'dire qu'j'connais cette nana ni d'Eve ni d'Adam ? Parce que j'bien l'impression que même Eli la connait. Bon, j'avais comme idée qu'ça aurait pu être une strip-teaseuse ou carrément une pute, mais j'vois bien qu'l'ambiance d'vient pesante. Et puis une pute ça aurait pas ramener d'la bouffe et à boire comme ça.

J'fronçais les sourcils en voyant Aks suivre la blondasse, et de nouveau quand Nate se leva. Chacal, j'parie il veut aller la draguer lui aussi. J'pris une gorgée d'bière parce que sur l'coup j'me sentais un peu seul. Y avait bien Eli, mais on va dire qu'on s'entend pas de fifou. J'sais pas pourquoi, ça a toujours été plutôt froid entre nous deux. J'ai bien essayé d'le décoincer un peu quand même - parce qu'il l'est un peu avec tout l'monde - mais j'ai la nette impression qu'avec moi l'courant passe encore pire qu'avec les autres. Genre ché pas, y a un mur insurmontable entre nous. Pourtant, on s'connait pas tant qu'ça, mais apparemment la première impression qu'il a eu d'moi était pas la bonne. Puis d'toute façon il est chelou c'mec, ché pas, il a une tête qui m'revient pas. Une tête de tueur en série un peu t'vois. Il me met pas à l'aise l'con, malgré mes 90 kilos d'muscles. Sauf que là on est qu'tout les deux et qu'l'atmosphère devient...lourde. J'ai bien essayé d'me vider la tête en finissant le peu d'bière qui m'restait - d'ailleurs j'suis parti en rechercher une - et en m'goinfrant d'pizza, mais rien y faisait, sa présence me chagrinait, et puis j'aime pas quand y a des blancs. J'reprenais alors une gorgée d'ma bière pour me lancer. « T'as une idée de c'qui s'passe là ? » J'tournais la tête vers lui, mais j'crois bien qu'il en avait rien à foutre d'moi. « Et puis c'qui cette meuf ? J'l'ai jamais vu... Tu la connais toi ? » J'aimais pas être dans l'flou, j'voulais tout savoir. Si ça s'trouve on en a déjà parlé avant mais elle m'dit vraiment rien. D'ailleurs, j'me souviens pas qu'elle ait été conviée ici, surtout qu'on était censé être qu'entre mecs putain ! Mais fallait qu'j'pose ma question. Fallait sinon j'allais m'prendre la tête toute la soirée. Du coup, j'me penchais doucement vers Eli et mettais ma main en mode mur pour faire en sorte que seul lui entende c'que j'avais à lui d'mander. J'chuchotais. « Mec, tu crois qu'c'est une strip-teaseuse ? Parce que si c'est l'cas elle est vachement bonne ! » Bon bah voilà c'était sorti, maintenant restait plus qu'à savoir si elle en était vraiment une ou non. J'me mordais la lèvre, dans un coin d'mon esprit j'espérais un peu pour qu'mon hypothèse soit réelle.
(c) DΛNDELION



Les joints c'est pour empêcher les larmes de couler. Le scotch c'est pour les choses irréparables.
(c) crackle bones
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 618
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + DANDELION
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

DISPONIBLE (6/10)



▸ Aksel M. Lennox (7) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Les démons de minuit ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ Morrigan (2)

Bloc notes : HER AND ONLY HER.
▸ Ce qu'elle écoute en boucle :
▸ Russe de naissance, américaine de cœur.
▸ Un tempérament de feu.
▸ Tatouée de partout.
▸ Directrice du meilleur café d'Austin.
▸ Toujours à la recherche d'énergie créative.
▸ Elle habite seule dans une jolie maison.
▸ Elle possède une grosse voiture, qui fait beaucoup de bruit.


HER AND THE OTHERS.
▸ Amoureuse d'Aksel.
▸ Petite sœur de Demyan.
▸ Elle travaille avec Leevi, qu'elle considère comme son meilleur ami.
▸ Blonde de Scar.


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: "Si vous n’avez pas peur du vide, regardez les bébés dans les yeux" (PV.les Mousquetaires et Les fouteuses de merde. Es & V.), le Lun 24 Sep - 23:14





Si vous n’avez pas peur du vide,
regardez les bébés dans les yeux






Mais quelle magnifique soirée de merde. Putain, mon canapé m'était sans doute d'une meilleure compagnie. A la recherche de la vodka dans le placard d'Aksel, je tombe directement sur cette fameuse bouteille. Celle que j'aurais pu/dû boire lors de notre dernière soirée ensemble. La bouche contre le goulot, j'entends la voix d'Aks qui s'élève dans le salon "Je vais régler ça". Tsss. J'entends ses pas, je vois sa mine contrite. Il a pas l'air content de me voir et je devine d'avance sa question. J'ai bien envie de lui répondre que l'on dit bonjour quand on est poli mais visiblement, c'est pas le moment de blaguer avec lui. Je soupire en posant la vodka sur le plan de travail. J'ai les mains qui tremblent. Aks et Nate dans le salon, ça sent la mort pour moi. Sans oublier la présence d'Elijah qui est visiblement très heureux de me voir lui aussi. Je sors mon téléphone de ma poche et je lui montre son message, celui que j'ai reçu de sa part. "J'ai reçu ça mais si ma présence dérange, je m'en vais Nox.." J'ai surtout très envie de me barrer pour ne pas me confronter à Nate. Qui était dans le salon mais qui arrivait doucement mais sûrement dans la cuisine. Je vois le bouclé arriver alors que j'ai envie d'enfoncer mes doigts dans les cheveux d'Aksel et de l'embrasser. Putain. Il arrive, un sourire franc et sincère aux lèvres auquel je réponds par un sourire gêné, un peu méfiant aussi. J'ai peur des retombées. J'ai peur de voir le visage d'Aksel se durcir et celui de Nate aussi. Mon dieu, s'ils savaient aussi bien l'un que l'autre. Je bégaye un peu en répondant à Nate. "Hey.." Putain, je veux sortir d'ici. Je me sens mal et je commence à suer. Sa deuxième question m'assène un coup derrière la nuque. Je lance un regard à Aksel. "Oui ! D'ailleurs, comment vous vous connaissez tous les deux ?" Changement de sujet, vite et bien. "Je m'attendais pas à te voir ici Nate." Pas le moins du monde, d'ailleurs. Je soupire et je finis par sourire franchement en entendant ce que Nate me dit. Ca lui fait plaisir de me voir. Ca fait deux mois que je ne réponds ni a ses textos, ni a ses appels et ça lui fait plaisir de me voir. Un petit sourire gêné vient sur mes lèvres. "Oui, moi aussi Nate.. Et, je te demande pardon de ne pas t'avoir rappeler, ni répondu à tes SMS.. J'ai pas de raisons valables à t'offrir." Aksel était toujours là, toujours entre nous deux. Aksel savait l'existence de ce fameux plan cul que je devais larguer parce qu'on "s'en foutait" des plans culs. Je lève les yeux vers Aksel, je ne sais pas comment réagir, tout ce que je sais c'est que je dois fuir et me terrer au fin fond de la Sibérie. Les deux hommes se tienent devant moi. Je m'écarte légèrement. "Je vous ai ramener des bières et quelques pizzas, elles sont dans le frigo. Désolée de vous avoir déranger." Je plante un baiser sur la joue d'Aksel, un sur celle de Nate. Je me dirige vers le salon. Calme. Je sais qu'il y a Elijah dedans mais il faut bien que quelqu'un dise à Jayden qu'il est papa, non ? Je me penche dans le salon en donnant un bout de fromage à Kuzco. "Bonsoir Elijah, bonsoir Jayden. Jayden, Vaughn a accouché de deux jumeaux. Lily et Even. Elle est partie se mettre au calme et au vert pour quelques temps, n'essaye pas de la joindre, elle ne répondra pas.." J'essaye de ne pas être trop choquante dans mes révélations et je lui offre un petit sourire compatissant.

(c) DΛNDELION



( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 449
Avatar : Nekfeu
Crédits : Gamyn
Mes rps : Esvir#6 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Marlon



Bloc notes :


Afficher


Re: "Si vous n’avez pas peur du vide, regardez les bébés dans les yeux" (PV.les Mousquetaires et Les fouteuses de merde. Es & V.), le Mar 25 Sep - 0:24





Si vous n’avez pas peur du vide,
regardez les bébés dans les yeux





Elle était arrivée sans que je ne comprenne pourquoi. Elle ne devait pas être là. C’était une soirée entre couilles. Pas entre couilles et nibards. Merde. J’regarde mes potes. Ils sont surpris. J’prefere pas croiser le regard d’Elijah. Jay n’a pas l’air de comprendre ce qu’il se passe et Nate la regarde avec un regard pétillant, presque gourmand. C’est pas ma meuf, mais ca m’fait chier qu’il la r’garde comme ça. D’toute façon entre elle et moi c’était éphémère, juste une nuit presque parfaite, rien de plus. J’allais pas l’attirer dans mon monde de gangster des rues. C’etait le deal. Plus donner de nouvelles, lui promettre qu’elle aurait de mes nouvelles et ne jamais lui en donner. Ca faisait une semaine que j’avais provoqué la mort du maire. J’avais reussi mon coup sans trop de difficultés comme si le Noir attendait ma venue pour crever. J’étais un meurtrier. Et personne ne veut d’un mec tordu dans sa vie meme si, j’trouve, que mes intentions sont plutôt nobles sur ce coup.

Dans la cuisine, elle boit. Putain. Elle a un soucis avec la vodka. Ah ouais. Elle est Russe. Je lève les yeux au ciel et je prends la bouteille : « Ça, c’est à moi. » Froid. Glacial. Y’a un mur entre nous. Je remets son calice dans l’armoire que je ferme en grimaçant : que fait-elle ici ? Un sms. Mon sms. Merde. C’est ma faute et j’peux même pas l’engeuller pour ça. Fais chier. Sa présence dérange ouais, mais surtout moi. J’avais pas prévu de la revoir. « C’était une erreur. Pas fait exprès. » j’vais pas m’excuser non plus, elle n’avait qu’à repondre comme tout les gens normaux, ou presque (big up Robinet), qui sont dans la piece à côté. J’pas envie de m’disputer avec elle, j’veux juste qu’elle se casse. Sauf que Nate arrive tout souriant. Trop souriant peut-être ? Il pose une question, elle repond. J’regarde cet échange de mots comme un spectateur de Rolland Garros qui r’garde la balle aller de gauche à droite. Je gonfle mes joues. Leur gnangnanterie m’agace. « Tu peux... » je termine pas ma phrase, elle vient déposer ses levres sur ma joue avant que je n’ai pu faire un mouvement de recul. Son regard est fuyant. Pourquoi ? Y’a un détail qui m’échappe et je suis sûr que ce n’est pas à cause de la présence d’Elijah que j’entends même pas. D’ailleurs, je n’entends pas Jayden non plus. Qu’est-ce qu’ils fabriquent ? Qui à tué qui ? La blonde quitte la pièce sous le regard de Nate. Je la suis et nous sommes de retour dans le salon. Alors que j’allais la raccompagner à la porte, elle lâche une information... explosive. Je regarde Jay, les yeux écarquillés, la bouche ouverte. Mais quelle pétasse ! Genre, elle se prend pour qui ?! Je tente de venir a la rescousse de mon pote et j’attrape Esvir par le bras pour l’inciter à partir. « Ben si elle répondra pas, on s’en fou d’cette information. » elle parle pour ne rien dire, elle a envie de rester, ça me gave. « Cette meuf est assez grande pour parler a Jay si ça lui chante, il a pas b’soin d’un Hermès pour transmettre des messages.... » je regarde les autres et je croise les bras « Main’tnant, on aimerait commencer notre partie de Fortnite, donc ... » sous entendu : dégage meuf.
(c) DΛNDELION
[/b]
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 1117
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) t-rex ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (7/5)


- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza
- Lloyd
- Event - Presley
- Poppy #2

Bloc notes :


Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: "Si vous n’avez pas peur du vide, regardez les bébés dans les yeux" (PV.les Mousquetaires et Les fouteuses de merde. Es & V.), le Mar 25 Sep - 15:46





Si vous n’avez pas peur du vide,
regardez les bébés dans les yeux





Un homme complètement ailleurs, un autre probablement un peu stoned comme à son habitude, puis un dernier en panique à cause de son plan sexuel. Une oeuvre se présente à moi. Le Nate en question déboule auprès des deux tourtereaux à en devenir et je sens immédiatement la tension qu'il y a dans ce trio. Deux hommes, une femme. Ménélas, Pâris et Hélène. La guerre de Troie est déclarée Messieurs, Dames. Puis la donzelle vient à Jayden. Je tends une oreille attentive à ses paroles et hoche la tête. Je n'ai qu'une hâte; entendre la réponse de Jayden face à cette situation mais je préfère quitter rapidement ce cercle en me levant en furie et me dirige vers Aksel, lui faisant un petit signe discret pour qu'il me suive à quelques centimètres du nouvel énergumène. "Est-ce que tu le vis bien dis moi?" Absence de réponse. Bien. "Je veux dire... Nate et Esvir. On ne voit que ça dans la pièce. Enfin, sans compter la tension sexuelle qu'il y a entre vous deux." Je ne le regarde même pas, je préfère garder mon regard poser sur le duo qui va encore plus gâcher la soirée vu la bombe lancée par Esvir. "Promis, je n'ai pas tapé dans le fond. Et Jayden non plus, ou alors il cache très bien son jeu." Je prends une pause. "Mais trêve de plaisanterie. Tu comptes faire quoi maintenant? Il a l'air plutôt attaché à elle et toi, même si tu n'en donnes pas l'impression... Fin tu sais quoi. Je ne vais pas t'apprendre ce que tu ressens." Je me tourne à trente degrés vers lui, gardant la scène du coin de l’œil avant de plonger mon regard dans le sien, bien tendu sur mes deux pieds, les bras croisés. Malgré le brouhaha, je parviens à distinguer quelques phrases, quelques mots à l'égard de Vaughn. Pourquoi fuir ainsi? Elle qui semblait être heureuse d'avoir ses jumeaux de ce que j'en ai vu à l'hôpital. Je veux bien comprendre qu'elle ait besoin de repos mais sa façon d'agir fut tout de même assez radicale. Mais si Jayden réagit de la manière que je redoute... Il semblerait que les foudres de Zeus s'abattent sur cet individu.

(c) DΛNDELION




i lost myself somewhere in the darkness
Robbie Lewinsky
avatar
Inscrit le : 19/01/2018
Messages : 173
Avatar : Aaron Taylor Johnson
Mes rps :


Bloc notes :


Afficher


Re: "Si vous n’avez pas peur du vide, regardez les bébés dans les yeux" (PV.les Mousquetaires et Les fouteuses de merde. Es & V.), le Mer 26 Sep - 21:25





Si vous n’avez pas peur du vide,
regardez les bébés dans les yeux





C’était une putain de bonne soirée. De la bière, des potes et surtout Esvir. Nate ne se sentait pas encore à l’aise mais il se sentait pousser des ailes. Beaucoup de questions se posaient mais c’était très agréable qu’elle soit là, elle qui n’avait pas pris la peine de répondre à ses messages ou appels. Il avait beau lui en avoir envoyé une tonne, il n’avait trouvé que pour seule réponse : le silence. Il les regardait eux deux. Persuadé que ça ne le concernait pas, il n’écouta pas, n’observant que simplement le visage rougissant d’Esvir.

On est pote. On s’est connu dans une salle d’attente.

Un baiser sur la joue et il sentit la couleur envahir ses joues. Il mettait ça sur le compte de sa propre nervosité. De même que ses mains moites. Il avait du mal à expliquer la façon dont son coeur bondissait dans sa poitrine, ou pourquoi il ne pouvait s’empêcher de regarder entre ses yeux et sa bouche. Ce ne fut qu’un instant, rien de plus, mais cela mit quelque chose en mouvement. Ils se dirigèrent ensemble vers le salon. Cependant une question lui trottait alors dans l’esprit : “Qu’était Aksel pour Esvir ?”.

Il se redressa et marcha en direction du salon. Une fois arrivé, Nate se tenait fièrement à côté d’elle, visiblement étonné. Aks était sur le côté, disparaissant de son champ de vision. Conscient qu’il était beaucoup trop apeuré à l’idée qu’elle puisse coucher avec Aksel, il l’observa elle, puis lui. Il était avec Elijah. Quelques secondes s’écoulaient avant qu’il ne distingue un ou deux mots. Entre deux discussions, il avait envie de s’étendre dans le canapé qui semblait des plus accueillant. Nul doute qu’il prendrait un plaisir véritable à s’assoupir dans les bras avec la blonde. Sur le long terme, il n’était pas sûr que ce soit des plus pratiques mais c’était une bonne idée. Il posa doucement sa main sur son bras. Aks lui avait demandé de partir avant qu’Elijah ne vienne lui mettre le grappin dessus.

Ne pars pas. C’est cool que tu soies là.

Sourire aux lèvres, il poursuivi aux côtés de la blonde. Ce qui n’avait pas attiré son regard la première fois retint désormais toute son attention. Pouvait-il rêver mieux pour entamer sa relation avec Charlie ? Il était passé à autre chose même si la voir lui retournait les entrailles. Cs quelques mois sans la voir, étourdissants de secrets et de découvertes connurent une fin abrupts avec l’arrivée de Charlie en tant que petite amie. Il avait marché sur un fil très fin, vivant sa vie pour lui même et non plus pour les autres. Adieu Gary et ses rendez vous. Il n’y était plus allez. Aks était son pote et sa petite asiatique était maintenant le diamant posé sur le haut de ses envies. Ils étaient ensemble maintenant.

Comment t’as connu Aks ? Vous êtes potes depuis longtemps ? Il se racla la gorge et passa ses doigts sur sa nuque visiblement mal à l’aise. Désolé de t’avoir envoyé autant de SMS… J’ai pas trop l’habitude de… enfin de ça quoi. Enfin… je… les filles tout ça. Je sais pas comment expliquer.

(c) DΛNDELION


HELL IS
EMPTY
Jayden G. Westwild
J'travaille les abdos de mes mains en levant le doigt du milieu
avatar
Inscrit le : 26/12/2017
Messages : 258
Avatar : Max Hamilton
Crédits : t-rex et crackle bones.
Date de naissance : 02/12/1995
Bloc notes :

Baby Chayton ♥️



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: t-rex
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: "Si vous n’avez pas peur du vide, regardez les bébés dans les yeux" (PV.les Mousquetaires et Les fouteuses de merde. Es & V.), le Lun 1 Oct - 1:26





Si vous n’avez pas peur du vide,
regardez les bébés dans les yeux





Nate, Aksel et la jolie blonde sont tous les trois dans la cuisine et j’me retrouve tout seul avec Elijah qui est aussi bavard qu’un cadavre. Carrément j’lui parle, le mec en a rien à s’couer et m’ignore complètement. Super l’ambiance ! J’sais même pas pourquoi il est pote avec Aksel d’ailleurs. Ils font quoi quand ils sont ensemble, des combats d’regards ? Non mais c’est hallucinant à quel point il m’renie c’mec. Du coup ça m’énerve, et j’m’enfonce encore plus dans le canap’ avec ma bière. L’envie m’vient même d’me faire un p’tit joint tellement j’m’emmerde. Sans Aksel, j’me fais carrément chier. Peut-être que l’nouveau s’rait carrément à la hauteur aussi. Il s’rait p’t’être déjà plus joyeux qu’Elijah. Franch’ment, au classement, après la joie d’ce mec, y a un enterrement m’voyez. Enfin bref, ça m’saoule qu’la soirée commence comme ça surtout qu’les deux autres gaziers sont occupés à parler avec la gonzesse. J’sais même pas son prénom au fait. Mystère.

C’est même pas 5 secondes après avoir penser ça qu’j’la vois débarquer dans l’salon comme une fleur, suivie des deux autres énergumènes qui blablataient avec elle d’puis t’à l’heure. J’souris un peu en voyant qu’elle compte s’adresser à moi, mais quand même hyper surpris d'voir qu’elle connaît Elijah et même mon prénom. P’t’être qu’j’aurais pas dû sourire d’ailleurs, parce que c'qu’elle m’dit après m’laisse sur l’cul. J’arrive même pas à ouvrir la bouche, j’reste là l’cul posé sur l’canap à fixer l’vide. Putain, nan nan nan c’pas possible, Vaughn peut pas être enceinte. Nan nan, elle a pas eu des jumeaux nan, c’pas possible. On a p’t’être baisé sans capote plusieurs fois et elle m’a p’t’être dit qu’elle avait grossi et d’autres merdes dans l’délire, mais nan c’est impossible qu’elle ait été enceinte. Et encore moins d’moi, si ça s’trouve ils sont d'quelqu’un d’autre ? J’suis pas l’père hein ? Et puis qu’est-ce que j’en ai à foutre qu’elle soit pas joignable, ça fait bien longtemps qu’j’lui parle plus ! Depuis la dernière fois qu’elle m’a fait croire qu’elle était enceinte et qu’j’l’ai viré du studio d’ailleurs. Nan j’parie qu’cette meuf là, la blonde, elle ment. J’vois pas d’autres solutions possibles, et puis elle essaye d’faire passer la pilule avec son p’tit sourire tout gentil tout mignon à la con. Elle m’sort toutes les infos comme ça, et j’commence à m’rendre compte du bordel qu’elle est en train d’mettre et ça m’saoule. Aksel essaye bien d’me défendre, mais j’sais qu’ça servira à rien, la colère elle monte déjà. Parce que, même si au fond d’moi j’sais qu’c’est la vérité, qu’j’ai totalement pu la mettre en cloque, j’comprends pas qu’elle m’en ait pas parlé sérieusement avant, qu’elle ait pas décidé d’avorter ou une connerie dans l’genre. Tout c’qu’elle a trouvé à faire, c’est s’barrer avec ses merdeux, sans rien m’dire, et faire passer tout ça par sa pote la blondasse. Putain ça m’met en rogne. J’entends qu’des bribes des paroles de Nate qui a voulu la prendre à part. J’arrive pas à m’contrôler, j’lève la bière et j’la casse sur la table basse dans un mouvement d’colère. L’bruit fait tourner les yeux vers moi. J’grince des dents et m’lève pour m’rapprocher d’Nate. J’lâche une bombe parce qu’j’veux qu’il lâche la grappe d’la blondasse pour qu’j’puisse lui parler entre quatre z’yeux. Désolé Aks, vraiment désolé gros. « Écoute mec, range ton discours de puceau fleur bleu à deux balles, ça s’voit bien qu’c’est son plan cul nan ? Alors maint’nant tu vas voir ailleurs si j’y suis. » J’me fais menaçant, et mon r’gard passe de lui à elle. Elle, celle qui vient d’faire effondrer une partie d’ma vie d’sportif. Qu’est-ce qui va s’passer quand on va découvrir qu’j’ai mis enceinte une pauvre trainée, hein ? Fini le sport de haut niveau. Toute ma hargne est dirigée vers la blonde, même si c’n’est pas elle la véritable concernée. « Alors comme ça Vaughn a b’soin d’toi pour faire passer les nouvelles ? T’son pigeon voyageur ou quoi ? » J’commence à élever la voix et mon r’gard s’fait plus noir qu’jamais. « Tu t’rends compte de c’que tu viens d’lâcher là ? T’aurais pas pu fermer ta gueule non ? Franchement, j’aurais préféré qu’tu gardes ça pour toi, au moins j’serais rester dans l’déni tu vois. Mais non, madame a été obligé d’faire sa balance ! Mais tu sais quoi ? En fait, j’en ai complètement rien à foutre. J’t’avouerais que j’aurais aimé qu’elle avorte c’te pute, mais si elle a envie d’se faire chier à élever des mômes c’cool pour elle. D’ailleurs, elle pourrait s’réfugier au Groenland qu’j’en ai rien à foutre, tant qu’elle est loin d’moi et qu’elle réclame rien pour ces merdeux d’enfants j’m’en branle. » J’suis presque nez à nez littéralement avec la meuf quand j’continue, j'me montre imposant quoi. « Est-ce que c’est clair ? » J’me recule un peu et rit nerveusement, presque en me moquant. « Et puisque t’es apparemment son clébard, tu pourras aller tout lui raconter s’tu veux. » Putain, faut vraiment pas qu’cette histoire se sache. Sauf qu’j’suis tellement énervé au moment même que j’pense plus à rien à part avoir envie d’faire la peau à Vaughn, j’ferais même disparaître les gosses pour que personne soit au courant s’il faut.

(c) DΛNDELION



Les joints c'est pour empêcher les larmes de couler. Le scotch c'est pour les choses irréparables.
(c) crackle bones
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 618
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + DANDELION
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

DISPONIBLE (6/10)



▸ Aksel M. Lennox (7) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Les démons de minuit ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ Morrigan (2)

Bloc notes : HER AND ONLY HER.
▸ Ce qu'elle écoute en boucle :
▸ Russe de naissance, américaine de cœur.
▸ Un tempérament de feu.
▸ Tatouée de partout.
▸ Directrice du meilleur café d'Austin.
▸ Toujours à la recherche d'énergie créative.
▸ Elle habite seule dans une jolie maison.
▸ Elle possède une grosse voiture, qui fait beaucoup de bruit.


HER AND THE OTHERS.
▸ Amoureuse d'Aksel.
▸ Petite sœur de Demyan.
▸ Elle travaille avec Leevi, qu'elle considère comme son meilleur ami.
▸ Blonde de Scar.


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: "Si vous n’avez pas peur du vide, regardez les bébés dans les yeux" (PV.les Mousquetaires et Les fouteuses de merde. Es & V.), le Lun 1 Oct - 20:19





Si vous n’avez pas peur du vide,
regardez les bébés dans les yeux






Penchée dans l'encadrement de porte, j'annonce gentiment à Jayden ce qu'il est devenu : papa. C'est fou toutes les conséquences qu'il peut y avoir par le simple fait de ne pas mettre un petit bout de plastique sur le bout de sa queue. Tssss. Vaughn s'est déjà tapé mes remontrances et j'ai comme l'impression qu'il vaut mieux que je me taise fasse à Jayden. J'attends une réaction, quelque chose mais pour le moment, il n'y a rien. Il faut maintenant que je me casse, et vite. Aksel m'y invite en m'disant avec son air arrogant qu'il n'y a pas besoin d'un Hermès. Certes. Un véritable ballet se déroule sous mes yeux. Jayden joue les statues. Aks est pris par Elijah qui vient lui parler. Nate se rapproche de moi en m'attrapant doucement le bras et m'inviter à revenir parmi eux. Je n'ai aucune envie de rester ici. AUCUNE. Je soupire un instant quand j'entends les bribes d'Elijah. Mes yeux grossissent quand je croise le regard d'Aksel, je fini par baisser les yeux sur le sol avant de les remonter sur le bouclé. "Non merci Nate. Aksel m'a demandé de partir et jusqu'à preuve du contraire, on est chez lui. Pas chez toi, ni chez moi." J'attrape mon sac à main, mes clés de voiture. La question de Nate me percute encore une fois. Comment je suis censée lui répondre ? Je prends une grande inspiration. "Hm, on se connait depuis un peu avant qu'on se soient rencontrés." Je souris légèrement et je l'entends s'excuser de m'avoir envoyer trois tonnes de messages. Putain, je suis la méchante de l'histoire et c'est lui qui s'excuse, c'est quoi ce délire ? Je le stoppe gentiment en posant ma main sur son bras. "Nate, c'est de ma faute, tu n'as pas à t'excuser.. Je ne t'ai pas répondu et c'est pas cool de ma part." Puis soudain, le bruit d'une bouteille qu'on éclate. C'est une manie de casser des trucs ici ?

Jayden arrive vers Nate et moi, méchamment il dégage Nate. Je fronce les sourcils. "Tu lui parles pas comme ça !" Je commence à grogner moi aussi. Il me prend entre quatre yeux, je l'écoute. Lui et son ton arrogant, sa haine qui dépasse et qui suinte sur son front. Je le regarde droit dans les yeux. J'entends ses putains de piques et je sers les poings. "Non, je suis la marraine de tes gosses, putain." Mes sourcils se froncent d'avantage, mes mains deviennent moites. Il continue son putain de monologue. Jusqu'au moment où je l'entends traiter Vaughn de "pute". Je n'entends plus rien, seulement ce mot qui tourne en rond dans ma tête. Concentrée sur ses lèvres, je lis ce qu'il dit. Je le coupe dans sa tirade. "Minute, t'as dit que c'était quoi là ?" Je me rapproche de lui, je colle mon front au sien. "T'as dit que c'était une pute ou je rêve ? Tu crois que tu me fais peur avec tes 90kg ? " Mes sourcils sont froncés et si j'ai bien compris une chose, c'est que Vaughn est loin d'être une pute. "Tu préférerais que les deux mômes viennent frapper à ta porte dans 15 ans ? Quand tu te seras posé avec ta femme et tes gosses ? Tu préfères quoi, hein Jayden ?" Je soupire avec un sourire aux lèvres. "Mettre une capote ça te coûte rien, putain ! Et lui demander de prendre la pilule non plus, bordel de merde !" Les deux sont aussi inconscients que des gamins. Putain. Je l'entends me dire que je suis le clébard de Vaughn. " Mais tu te démerdes mon vieux, j'ai pas à lui raconter quoi que ce soit ! D'ailleurs, je suis pas la seule qui était au courant ici, hein." Mon regard se tourne vers Elijah tandis que je m'allume une clope. Après Elijah, mes yeux se déposent sur Aksel avant que je détourne le regard sur mon sac et mes affaires. Je regarde Jayden, plus calme. "Je suis désolée que tu l'apprennes de cette manière, c'était ni à moi de te le dire, ni à personne, à part Vaughn.."

(c) DΛNDELION



( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 449
Avatar : Nekfeu
Crédits : Gamyn
Mes rps : Esvir#6 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Marlon



Bloc notes :


Afficher


Re: "Si vous n’avez pas peur du vide, regardez les bébés dans les yeux" (PV.les Mousquetaires et Les fouteuses de merde. Es & V.), le Mar 2 Oct - 15:20





Si vous n’avez pas peur du vide,
regardez les bébés dans les yeux





What the fuck ?

Ça c’est c’qui s’pose en boucle dans ma tête. J’décide d’prendre les choses en main, parce que putain, j’suis chez moi, bordel ! DU coup, la Go, je la pousse dehors presque gentiment. Faut pas déconner. Déjà qu’elle s’incruste. Elle avait pas compris qu’elle était pas vraiment invitée ? Pendant que j’la raccompagne vers le salon, voilà qu’elle lâche une bombe à Jayden. Et c’est à partir de là qu’ma question d’base se transforme en réponse : Holy Shit.

Parce que ouais, pendant qu’une bombe est lâchée, y’en a vingt autres qu’explosent en même temps. J’suis sûr qu’même Hiroshima ça a pas fait autant d’dégats. Tandis Qu’Esvir s’fait gueuler d’sus par Jayden. Elijah m’prends à part. Au début, j’écoute pas vraiment c’qu’il dit, j’obsevre Jayden : il la frappe, je le défonce. Mais il a raison d’gueuler. Faut qu’elle comprenne, alors j’le laisse faire.

« Hein ? »

Qu’est ce qu’il me raconte avec Nate et Esvir ? Eli aime pas Esvir, j’le sais. J’suis pas teubé mais de là à raconter des trucs pareils…. « Arrête de dire des conneries. » Je le crois pas. Pourquoi Esvir serait avec Nate ? Y’a des connexions qui s’font pas dans ma caboche. Et puis là tout s’enchaine. Jayden en rajoute une couche. Un plan cul ? What the fuck ? Encore cette foutue question qui r’vient. Et l’autre blonde qui baisse les yeux. Je vois Jayden gueuler, faire des gestes aussi grands qu’la taille de ses muscles mais j’entends aucun son. J’entends Elijah qui résonne en boucle dans ma tête.

Qu’est-ce que j’compte faire ? Qu’est-ce que j’compte faire ?
Je sens cette chaleur dévastatrice ronger mes entrailles, cette jalousie morbide dévorer mes tripes. Mes poings se serrent. Je sais pas qui je vais défoncer mais ça va cogner sec. Comment Nate a pu me faire ça ? Comment elle a osé coucher avec un d’mes potes ?

« J’vous conseille de dégager. Tous les deux. »

C’est froid, glacial. Mes yeux bruns sont noirs comme l’ébène. Noir comme du charbon qui s’apprête à rougir de fureur. La haine s’immisce dans mes veines comme la puanteur d’une poubelle éviscérée par des chats érrants. J’vais le cogner, le défoncer. Le déchiqueter en morceaux, lui faire bouffer sa queue.

BAM BAM BAM.

D’un geste je me retourne sous ces coups secs et lourds frappés à la porte. J’hausse les épaules, je n’attends personne. J’attends juste qu’ils prennent l’opportunité de partir avant que je lui fracasse la mâchoire. BAM BAM BAM ! « Police ! Ouvrez ! » Un détail. Je veux m’occuper de Nate et d’sa libido foireuse. Il m’a trahi. Putain de fils de pute. La porte s’ouvre dans un grands fracas. Explosée au bélier, des bouts d’bois volent à travers la pièce. C’est l’heure. Je m’agenouille, les bras au-dessus de la tête : j’connais cette danse par cœur. Un type vient et m’fous les menottes. « Aksel Lennox, je vous arrête pour le meurtre de Johnny Begood, ancien maire de la ville d’Austin. » Il me tire en arrière. Et la haine laisse passer un sourire malsain sur mon visage. Je vois les flics envahir mon appartement comme des fourmis travaillant dans leur colonie. Le flic me tire en arrière. Je ne montre aucun signe de résistance. Nate à de la chance. Je lance un regard à Elijah, j’vois son regard. Je secoue la tête « bouge pas vieux » qu’ça veut dire. « Tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous. Vous avez droit à un avocat. » L’autre parle mais son blabla je le connais par cœur. Je vois les flics fouiller l’appartement mais ils ne trouveront rien. J’suis pas con. Les poulets sortent de chez moi avec des cartons rempli de babioles à analyser. RAF. J’ai rien à cacher. Ils ne trouveront rien, j’en suis persuadé. On me tire, j’vais décoller pour la taule. Je crache au pieds d’esvir et de Nate « Tu pourras profiter pleinement de ton mec de substitution. » Je la regarde elle. La dernière image que j’aurais d’elle sera sans doute ses petits yeux à la fois triste et énervés, cette moue choquée. Mais au moins j’en aurais une d’image. Je la regarde avec cet air qui signifie, tu vois poupée, j’te l’avais dit, j’suis pas un gars bien. On quitte l’appartement, j’fais gaffe à pas tomber dans les escaliers. Ils m’engouffrent dans le van. Vitres teintées. Ils ont fini par chopper leur assassin.

Spoiler:
 

(c) DΛNDELION
[/b]
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 1117
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) t-rex ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (7/5)


- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza
- Lloyd
- Event - Presley
- Poppy #2

Bloc notes :


Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: "Si vous n’avez pas peur du vide, regardez les bébés dans les yeux" (PV.les Mousquetaires et Les fouteuses de merde. Es & V.), le Mar 2 Oct - 19:37





Si vous n’avez pas peur du vide,
regardez les bébés dans les yeux





N'étant pourtant pas croyant pour un sou, encore moins de Dieux mythologiques, il semblerait que la tâche doit être réalisée par un simple humain dont la vie est si banale que les situations qui défilent sous mes yeux. Une vie. Qu'est-ce qu'au fond? 'est tout simplement un corps avec une âme nouvelle ou vieille de plusieurs siècles, rien de bien extraordinaire. Une vie en moins ou en plus, cela ne change absolument rien d'autant plus que la Terre est déjà bien surpeuplée. Ce n'est pas une malheureuse "gueule d'ange" déchiqueté qui changera quelque chose. Front contre front, je m'avance doucement vers les deux énergumènes, laissant ainsi Aksel réfléchir à ce qu'il pense être des sottises. Si seulement il pouvait être plus réactif, ça m'éviterait de revenir vers lui pour lui expliquer de A à Z les relations humaines qui sont en général une copie, d'une copie, d'une copie et ainsi de suite. Rien de plus compliquée. Une engueulade digne de ce nom dans le salon. Une dispute qui se doit d'être arrêtée. Ni une, ni deux, je pousse l'épaule droite de Jayden et en deux pierres deux coups, son corps s'écrase comme la merde qu'il est sur la table basse en verre qui n'est toujours pas la mienne. Il faut vraiment que je fasse un virement à Aks pour les dégâts mais là n'est pas la question. Je secoue ma main gauche comme pour la remettre en place tellement la puissance était élevée puis me fais finalement craquer les doigts, un sourire aux lèvres. Un pour le "pute" qui n'est pas passé, l'autre pour hausser la voix auprès d'Esvir. Serais-je en train de "dire" que j'ai voulu par ce massacre défendre la blonde qui m'avait une fois poussé à bout? Oui. Après tout, si on oublie cet épisode, je n'ai absolument rien contre elle. Je ressens juste de la pitié; une femme aussi adorable malgré son caractère de cochon qui se fait prendre dans les griffes d'un chaud lapin en espérant qu'il y ait une suite... Elle a surtout du courage en fait la donzelle, elle ne lâche rien et ses répliques affirment mes pensées. "Autant je n'aime pas le contact physique, autant les poings dans la gueule ça ne me dérange pas plus que ça." dis-je en me tournant vers Esvir les yeux brillants et remplis d'émotions. Et je me retourne vers ce qu'il reste d'un Jayden presque inconscient sous le choc. "Je t'avoue que ça me tue presque de le dire mais la demoiselle a raison. Ne fais pas genre que tu n'étais pas au courant, elle a envoyé un message à tous ses contacts, dont moi." Le comment du pourquoi? Personne ne sait dans cette pièce qu'elle et moi sommes assez familiers. "Mais ne reparle pas d'elle de cette manière. Tu es censé avoir de bonnes grosses couilles non? Vu le temps que tu te vantes pour avoir sauté untel ou untel. Maintenant tu les portes et tu assumes tes putains de conséquences sale merde." Et un coup de pied au niveau de la mâchoire pour redresser son cerveau vers sa place initiale. Mais bien qu'étant concentré sur cette histoire, la bruit de la porte s'ouvrant grand sur d'autres chiens, laisse mon visage reprendre sa haine habituelle. Et mes yeux se posent sur un Aksel agenouillé comme s'il avait fait ça toute sa vie. Le voir dans cet état... Je n'ai même pas la force de rouler des yeux pour le coup dont il est accusé mais ça ne m'étonnerait pas de lui. Je crois que lui et moi, nous aurons besoin d'une conversation sur certains points. Un pas en avant prêt à réagir, je me rétracte aussitôt en voyant son regard plongé dans le mien. J'hoche la tête. "Très bien bro, mais si tu n'es pas sorti de là-bas après 48h, je me charge de ton cas." Des paroles non prononcées certes mais compréhensibles. Et le voilà sorti de la pièce laissant ici une femme, un presque cadavre, un mec perdu dans sa vie et un mec con qui une fois de plus a tout perdu bien qu'il lui reste encore une ou deux personnes sur qui il peut encore compter. Je me tourne une fois de plus vers Esvir. "Dis moi, elle est où la bouteille de vodka que t'avais entre les mains car il fait grand soif." Un soupir voulant tout dire et une main sur son épaule. "Ne t'en fais pas, tu le connais un peu maintenant. Il s'en sortira." Je me dirige vers la cuisine passant à côté de Robbie. "Et toi, s'il te plait, ne sois pas tiraillé. Tu devrais rester concentré sur Charlie et non pas changer de cap dès que la blonde entre la pièce. " Une bouteille en passant, je l'attrape et me barre de cet appartement pour m'assoir sur le trottoir de l'immeuble. Qui aurait cru que je prendrais le chemin adéquate pour réaliser ce genre d'action? La bouteille au sol, une clope entre mes mains. Est-ce que cet enfer cessera un jour?
(c) DΛNDELION




i lost myself somewhere in the darkness
Robbie Lewinsky
avatar
Inscrit le : 19/01/2018
Messages : 173
Avatar : Aaron Taylor Johnson
Mes rps :


Bloc notes :


Afficher


Re: "Si vous n’avez pas peur du vide, regardez les bébés dans les yeux" (PV.les Mousquetaires et Les fouteuses de merde. Es & V.), le Ven 5 Oct - 11:54





Si vous n’avez pas peur du vide,
regardez les bébés dans les yeux





Ça aurait dû être une putain de soirée entre potes. Nate aurait pu se faire pleins d’amis, apprendre à connaître Aks et son entourage. Entrer dans ce cercle fermé, comme entrer dans une confrérie. Tout ce qu’avait toujours voulu le jeune homme tel le Saint Graal. Durant les longues heures à l’hôpital psychiatrique il avait rêvé d’avoir des amis, des gens à qui parler et qui ne lui fourrait pas des médicaments dans la bouche ou qui lui mettrait une camisole de force. A sa sortie, il avait repris goût à la vie et notamment avec sa rencontre avec Charlie puis Esvir et enfin Aksel. Il avait trouvé un certain équilibre et même ses multiples personnalités avaient progressivement appris à faire confiance et à vivre tout simplement. Aujourd’hui tout partait en lambeau. C’est sous ses yeux que Jayden se mit à insulter Esvir, à crier comme son père lui criait dessus. Qu’il levait la main parfois, si haut qu’il avait l’impression que ses doigts allaient prendre tant de vitesse qu’il lui en retournerait la tête. Les cris, les larmes, le son. Tout se bousculait comme quand il avait dix ans. Robbie était fragile et Nate avait été là pour prendre les coups. Tous avaient su protéger l’être le plus cher à leur cœur. Elijah avait prit le dessus et les coups avaient plu mais pas sur le bouclé, cette fois ci. Il n’osait plus bouger, espérant qu’il ne s’en prenne pas une aussi. Elijah lui faisait penser au père de Robbie. En moins imposant par la taille certes mais ce regard… Il avait le même que le géniteur Lewinsky. A cette pensée il en frissonna de terreur.
A l’instant T il était totalement désemparé. Aks avait siffler à ses oreilles de partir. On sonnait le glas du cercle de l’amitié que Nate affectionnait tant. Il entrouvrit les lèvres, une vague de froid le faisant frissonner de la tête aux pieds. N’osant plus bouger il resta figé, face au regard noir de son seul et unique ami. Soudain des coups. Comme dans une pièce de théâtre. Les flics entraient en scène. Nate ne bougeait toujours pas. Tout partait en couilles. Personne n’avait la maîtrise des événements. Pas même Aksel. Puis les mots, les gestes, les menottes. Nate fit un pas en avant, les poings serrés.

Bouge pas, petit, une main sur l’épaule, un flic l’empêchant de faire un pas pour les empêcher de venir prendre Aks. Et il ne bougea plus.

Le souffle court, Nate semblait observer le vide considérable qui s’étirait entre lui et son ancien ami. Puis se tournant vers eux, tandis qu’ils emmenaient des cartons, l’hôte cracha à leurs pieds, sifflant des mots blessants pour Esvir. Nate fronça légèrement les sourcils, les yeux brillants. Comment son pote pouvait lui faire ça ? Comment pouvait-il cracher sur leur amitié et tout briser en quelques secondes ? Il n’avait rien fait ! Nate ne comprenait rien. Tout tournait dans son esprit comme dans une tornade. Le silence qui dura quelques secondes après le départ d’Aks furent longues et pesantes. Nate fixa la porte alors qu’Elijah prit la parole. Il releva les yeux vers lui et ses mots furent plus tranchantes que des lames de rasoirs. Charlie. Sa petite amie. Il cligna bêtement des yeux et bafouilla :

Je… non. C’est pas… ce que tu … non ! Il était juste content de la revoir, mais il aimait profondément Charlie, du plus profond de son âme. Jamais il n’avait voulu la tromper. Il n’avait pas regarder Esvir depuis tous ces événements. Il n’osait pas. Il était encore là, à côtés d’elle mais il n’osait pas bouger d’un pouce de peur que le peu de choses qui tiennent encore ne se brisent pas. Puis soudain, Elijah était parti. Il tourna la tête vers Jay, sur la table basse puis baissa à nouveau les yeux sur ses mains. Impuissantes. Nate sentit comme une vague de froid et ferma les yeux quelques secondes.

Ouvrant les yeux il se dirigea vers la sortie, descendit les escaliers et traversa la rue, sans faire attention à Elijah qui était assis là sur le trottoir. Il avança vers une voiture et donna un coup de poing dans le verre. Puis un autre. Et encore, jusqu’à ce que la vitre se fissure et que son poing saigne. Il avait été faible. Trop faible. Nate était faible… mais pas lui. Un sourire étira son visage. Aks avait été lâche. Jay n’était que la moitié d’un homme. Son sourire s’étira encore. Esvir était une traînée. Charlie se foutait de lui. Nate n’avait pas su le voir. Lui il voyait tout. Il avait toujours été là. Objectif. Tapi dans l’ombre tel un prédateur, il les avait tous observé. Chacun de leurs vices, de leurs travers, des mots, des gestes. Lui, il avait tout vu. Il prenait les commandes maintenant et tout serait mit à feu et à sang. Tout comme son prénom.

Edan.

(c) DΛNDELION


HELL IS
EMPTY
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: "Si vous n’avez pas peur du vide, regardez les bébés dans les yeux" (PV.les Mousquetaires et Les fouteuses de merde. Es & V.), le

"Si vous n’avez pas peur du vide, regardez les bébés dans les yeux" (PV.les Mousquetaires et Les fouteuses de merde. Es & V.)

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Les logements-