AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

“Interroger, c’est enseigner.” [ft. Tommy]


Andria L. Giudicelli
ADMIN ∎ With or Without You
avatar
Inscrit le : 27/01/2018
Messages : 495
Avatar : Simon Baker
Crédits : TAG (vava) FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 13/01/1977
Mes rps :
INDISPONIBLE (6/5)


- Tommy
- Morrigan
- Zeus
- Robbie
- Charlie #4
- Esvir #3



“Interroger, c’est enseigner.” [ft. Tommy], le Sam 21 Juil - 15:15





“Interroger, c’est enseigner.”





Je me rappelle très bien les mots d'Esvir lorsqu'elle parlait de Charlie sans savoir qui elle était. Garderie. C'est le terme que je pourrais employer dès à présent depuis que ce jeune Tommy traine dans mes pattes. Il aimerait devenir Pasteur de ce qu'il m'en a dit et je lui ai proposé de passer de temps en temps, lors des jours importants mais je crois qu'il ne s'est arrêté qu'à la première partie de ma phrase vu le temps qu'il passe ici. "Bonjour Tommy. Comment vas-tu?" Je me dois de rester poli et patient bien que je n'ai pas vraiment de raisons pour péter un câble pour le moment. Il est là et ne me gêne pas des masses au final, mais parfois, un peu de répit ne me ferait pas de mal. "De quoi aimerais-tu parler aujourd'hui? Des questions que tu te poses particulièrement sur le métier?" Ce genre de questions qui me donne l'impression de m'occuper d'un stagiaire plus qu'autre chose. Je fronce les sourcils à cette réflexion. "Dis moi, je ne t'ai jamais réellement posé la question mais... C'est pour l'école que tu es là ou...? Tes parents ne s'inquiètent pas de ton absence?" J'arque un sourcil. Si on le voit trop traîner avec moi, bien que je sois innocent sur tous les points, je risquerais d'avoir des problèmes.

(c) DΛNDELION

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄



That's me in the corner, That's me in the spotlight, Losing my religion
Tommy Powell
avatar
Inscrit le : 06/07/2018
Messages : 51
Avatar : Jaeden Lieberher
Crédits : Google and me
Mes rps :


Bloc notes : /



Re: “Interroger, c’est enseigner.” [ft. Tommy], le Sam 21 Juil - 18:38





“Interroger, c’est enseigner.”





D’aussi loin que j’men souvienne j’avais été dans la foi (et le foie vu ce que mon père engloutissait comme alcool). A l’époque nous allions tous les dimanches à l’église prier le Seigneur. Depuis qu’ma mère sort plus forcément on y va plus puis bon mon père est plus là non plus donc c’moi qui y vais. J’ai toujours eu envie d’bosser dans une Eglise mais c’est vrai que je m’y suis jamais vraiment intéressé. La semaine précédente je m’étais enfin décidé à aller voir demandé et le pasteur m’avait dit de passer puis après j’avais plus écouté ce qu’il me disait. En vrai j’avais ma réponse donc bon…
C’est à l’aide de mon bike que j’avais foncé ce matin à l'Église du Padré. Comme un bon garçon j’avais ramené des chips chinoises (savez les rondes et blanches goût crevette) pour le donner au pasteur parce que d’après Erica qui avait dit à Brian qui l’avait dit à John, les pasteur bouffait que ça parce que ça ressemble à l'hostie. Pas qu’on dise de moi après qu’chui de mauvaise volonté hein. Une fois entré, quelques regards se tournèrent vers moi. Je fis le signe pour saluer Jésus avec l’eau bénite et tout puis je cherchais du regard le sauveur de mon avenir scolaire.

Yo, pasteur ! Je m’avançais vers lui, ma voix résonnant dans toute la paroisse. Ca va, uesh et vous ?

J’haussais les sourcils à sa question. Je m’apprêtais à répondre alors qu’une deuxième vint s’ajouter à la première.

Nope c’pas pour l’école et ma mère sort pas de la maison alors j’fais ce que je veux tant que je lui ramène le journal qu’elle fout dans sa collection. Puis si je peux lui trouver un machin en plus elle me fera un gâteau.

J’haussais les épaules, sortant de mon sac le paquet de chips aux crevettes. Je le lui tendais avec un grand sourire. J’vous ai pris des hosties !! Paraît que vous mangez que ça, vous les pasteur.

Je posais le sac au sol avant de taper doucement dans mes mains. C’vrai qu vous discutez avec le Seigneur ? Vous utilisez quoi ? Skype ? Discord ? Il vous répond direct ou il fait genre qu’il est occupé ? Et Dieu vous répond ou pas ? Ou vous devez lui laisser un message ? Et sinon vous avez fait des études ? Genre un master en Jésus avec option bénédiction ?

(c) DΛNDELION

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄

The Outsiders
You would worn me down, I struggled on the ground. So lost, the line had been crossed. You held me down but I fought back loud.

Andria L. Giudicelli
ADMIN ∎ With or Without You
avatar
Inscrit le : 27/01/2018
Messages : 495
Avatar : Simon Baker
Crédits : TAG (vava) FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 13/01/1977
Mes rps :
INDISPONIBLE (6/5)


- Tommy
- Morrigan
- Zeus
- Robbie
- Charlie #4
- Esvir #3



Re: “Interroger, c’est enseigner.” [ft. Tommy], le Sam 21 Juil - 20:47





“Interroger, c’est enseigner.”





Je lève les yeux au ciel. Quand diable va-t-il apprendre à parler correctement, sans argot? Je lui souris. "Bien je t'en remercie." J'insiste bien sur ces mots pour qu'il comprenne la façon qui est convenable pour ce qui est du langage. Il m'explique qu'il est là en tant que bénévole. Devrais-je au moins lui donner de quoi le payer pour être sûr de ne pas créer de problème, lui faisant signer un contrat de stage ou dois-je mentir aux gens lorsqu'ils me demandent qui c'est. Mon fils? Mon neveu? Un enfant qui s'est un peu trop pris d'affection pour moi? Je vais finir par demander un garde du corps s'il continue à me coller comme ça. Et je me mets à rire lorsqu'il me tend ses chips. "Merci c'est gentil Tommy, je t'avoue que je connaissais à avoir fin." J'en attrape une poignée et en fourre une dans ma bouche. "Mais je te rassure, tu n'es pas obligé de suivre une telle diète. Tu peux manger de tout, on ne va pas te punir pour ça." Il lui adresse un sourire sincère. Où donc a-t-il lu ça encore ce gamin? Il faut qu'il revoit ses sources. Puis le retour de ses questions. Elles ne m'avaient pas manqué celles-ci mais je rigole tout de même. Ce bambino, malgré tout, il a un esprit vif mais je ne sais pas trop par où commencer. C'est comme s'il me posait une colle. Mon travail consiste à dire aux paroissiens de croire en un Dieu à qui je ne parle pas directement. "Alors... Pour commencer, tu dois savoir que je ne parle pas au Seigneur directement. Aux dernières nouvelles, je m'appelle Andria Giudicelli et non Jeanne D'arc. Ensuite, tu dois savoir qu'un Pasteur n'est qu'un intermédiaire, un porte parole. Dieu ne me parle pas, mais suivant les textes qu'il a laissé, je sais quoi répondre aux personnes qui me posent des questions." Sauf pour ce gosse. Dieu ne m'a rien dit au sujet d'un stagiaire qui viendrait un peu chambouler ma vie. Je reprends une chips, m'apprêtant à répondre à sa question sur les études. C'est vrai que c'est difficile à expliquer ce genre de choses. Un master Jésus. Qu'est-ce qui ne faut pas entendre! Mais ça me fait rire. Je mâche et passe une main devant ma bouche tout en continuant à manger pour reprendre la parole. "Alors non, il n'y a pas ce genre d'études mais par contre, tu dois étudier la théologie protestante. Tu étudieras les textes bibliques, l'histoire du christianisme, la théologie et son insertion dans la réalité concrète. C'est les bases que tu as besoin pour être Pasteur. Après, de mon côté, je suis fils de Pasteur, donc j'ai toujours baigné là-dedans. J'ai certes suivi les études comme il se doit mais j'avais déjà tous les bagages nécessaires." Et encore une chips. Il a raison, j'en raffole. Je ne sais pas s'ils sont tous comme moi, mais apparemment je ne fais pas parti de l'exception. Non, je suis l'élite, les pasteurs mangeurs de chips aux crevettes. "Et pourquoi tu veux être Pasteur? Ca t'a prie sur un coup de tête ou?" Et encore une. "Tu t'entends bien avec tes parents? Tout se passe bien? Tu veux en discuter si tu veux, comme ça je te montrerai aussi ce que tu dois faire dans un confessionnal." continuais-je toujours la bouche pleine, gardant mes provisions dans le creux de mes joues pour mieux articuler.
(c) DΛNDELION

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄



That's me in the corner, That's me in the spotlight, Losing my religion
Tommy Powell
avatar
Inscrit le : 06/07/2018
Messages : 51
Avatar : Jaeden Lieberher
Crédits : Google and me
Mes rps :


Bloc notes : /



Re: “Interroger, c’est enseigner.” [ft. Tommy], le Sam 21 Juil - 21:26





“Interroger, c’est enseigner.”





Le padré je le trouvais cool parce qu’il avait ce petit air de surfeur californien des posters. Un peu l’image que les nanas aiment bien. Puis il avait cette façon de parler comme les commentateurs télé, c’était trop marrant. Alors je lui avais tendu le sachet de chips et il l’avait directement ouvert. Yes ! Un point de plus dans ma tirelire de bonnes actions pour Jésus. Je sourais à pleine dent.

Ah cool ! J’voulais pas abandonner le Mcdo. D’ailleurs… vous en mangez ? Ou c’est péché ? J’écarquillais les yeux, une idée me venant en tête. Oooohh !! J’agitais mes mains en l’air. Vous bénissez le coca ? OOhhh Et si au lieu d’avoir de l’eau bénite on avait du coca en venant ici ? Ce serait trop cool !! Ca déchirait sa maman !! Et pourquoi de l’eau alors que vous buvez du vin ? Genre c’pour montrer qu’z’êtes le big boss ?

Il m’expliqua qu’il n’était qu’un intermédiaire et pas l’autre folle qui a brûlé. Il parlait pas directement au big boss mais bien à juste une secrétaire qui tiendrait dieu informait. Ca me faisait penser à la poste ou les tucs administratifs. Mon père détestait ça et à chaque fois qu’il revenait d’un truc du genre il hurlait que les Etats Unis courraient à leur perte. Ma mère hochait la tête et moi j’écoutais attentivement. Il reprenait une chips puis une autre et encore une autre. Finalement il me faisait plutôt penser à un petit chat. Si je lui gratouillais sous le menton est-ce que serait bizarre ? Est-ce qu’il allait ronronner ? Je regardais les chips passaient de la main à sa bouche. Non pas un chat… Un hamster. Le padré était un fucking hamster. J’hochais la tête.

Merde y a encore des études à faire et genre ça dure longtemps ou j’peux l’faire en accéléré ? Je souriais en voyant une autre chips entrer dans sa bouche. Bordel mes potes avaient raison. Ma mère disait toujours qu’en nourrissant un homme on l’avait dans la poche. Le padré dans ma poche un peu comme le couteau suisse de Jésus !!

Ché pas. J’aime Dieu, j’aime aller à la messe dooooonc. J’haussais les mains et les épaules en une petite moue. J’y pense depuis longtemps mais bon j’sais pas si je suis fait pour. Une autre chips. J’hochais la tête. Ouais ça se passe bien. Mon père est mort et maman reste à la maison. C’tout. Je me levais pour aller au confessionnal. Je prenais mon sac et le mettais sur mon dos puis lui faisant signe j’ajoutais sur le chemin. Vous kiffez trop les chips !! C’est parce que ça ressemble à des hosties ? Ou parce que vous avez du sang de hamster ? Je m’arrêtais quelques secondes en haussant les sourcils. On vous nourri pas ici ? C’pour ça que vous bouffez les vieilles chips et le vin à la messe ? C’votre seul repas ? J’peux demander à ma reum de vous faire un gâteau hein en forme d’hostie !!

(c) DΛNDELION

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄

The Outsiders
You would worn me down, I struggled on the ground. So lost, the line had been crossed. You held me down but I fought back loud.

Andria L. Giudicelli
ADMIN ∎ With or Without You
avatar
Inscrit le : 27/01/2018
Messages : 495
Avatar : Simon Baker
Crédits : TAG (vava) FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 13/01/1977
Mes rps :
INDISPONIBLE (6/5)


- Tommy
- Morrigan
- Zeus
- Robbie
- Charlie #4
- Esvir #3



Re: “Interroger, c’est enseigner.” [ft. Tommy], le Lun 23 Juil - 18:46





“Interroger, c’est enseigner.”





Il ne s'arrête donc jamais? Je suis content d'avoir quelqu'un de volontaire mais ce dynamisme -si on peut appeler ça ainsi et non pas de hyperactivité- m'épuise à un point. J'ai juste envie de lui mettre une petite baffe derrière la tête en m'accroupissant à sa taille pour lui dire "Tommy, calme toi." mais je ne suis pas sûr que ça ait son effet. Je lève les yeux au ciel. "Tout, Mcdo, KFC, Starbucks, Pizza Hut. TOUT! Rien n'est péché niveau nourriture." lui répondis-je avant qu'il lui vienne une idée saugrenue. Pourquoi Dieu tu me fais ça? C'est pour me punir de sortir avec une femme qui a 20 ans de moins que moi? Ou c'est pour me faire comprendre que je ne devrais jamais avoir de gosses pour inciter à ce que notre relation avec la jeune femme dure? Tu ne m'aides vraiment pas toi non plus le vieux! "Alors... Non. Le coca il sera là si on devait faire un évènement et un buffet et pour ce qui est du vin... Je ne suis pas encore Jésus à ce que je sache. Mais c'est vrai qu'une fois de temps en temps." Un petit sourire s'étire à l'idée de me voir avec ma bouteille après une longue journée. Mais je reprends rapidement mes esprits. "L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Tu dois boire avec modération." ajoutais-je sur un ton plus sérieux. "De ce que je m'en rappelle, ça a duré longtemps. Je crois que ta licence/master théologie protestante c'est 4 ans, puis tu as un stage souvent en paroisse pendant un an avec un mémoire à rédiger et pour finir, pour être reconnu en tant que Pasteur, tu dois être dans une paroisse pendant deux ans en tant que proposant, ou futur pasteur, tu peux appeler ça comme tu veux. Puis à la fin, tu as une cérémonie de reconnaissance de ministère ou d'ordination qui se fera dans l'Eglise où tu seras et voilà." Je lui adresse un sourire. Peut-être que de savoir tout ça, ça le fera fuir et je n'aurais plus à m'occuper de ce bambin. Il m'explique ensuite sa motivation. Au moins il a déjà ça je suppose, est-ce qu'il sera ensuite assez sérieux pour retenir ce rôle? De ce que j'ai compris, il n'a que 16 ans, il aura tout le temps de s'assagir avec les sept ans d'études qu'il se prendra en pleine poire. "Je.. Wow. Ok. Pardonne moi pour cette situation." Sa petite histoire m'avait coupé de court même si elle ne se résumait qu'en une phrase mais ça n'a pas l'air de le perturber plus que ça. Et ça repart ensuite de plus bel. Mais sauvez-moi d'ici. Qu'il rentre chez lui. Je veux la paix. "J'ai du sang chinois en fait. Le riz, c'est un mythe, le chien moyennement. On dit que c'est des chips aux crevettes mais c'est faux. Médite sur ça." Question idiote, réponse idiote. On va se concentrer sur ça je crois. "Je me nourris très bien, tu n'as pas à t'en soucier. L'argent que je gagne c'est pas pour la restauration de l'église en fait, que nenni! C'est pour bouffer! J'en suis même à un stade où je mange même les pierres qui tombent au sol. Un vrai aspirateur!" Je soupire. Nous nous retrouvons dans le confessionnal. Je profite de ce silence. "Ici, nous discutons avec les paroissiens qui ont besoin de vider leur sac et en aide, tu leurs donnes des prières à réciter, matin midi, et/ou soir, tout dépend du problème qu'ils ont." lui expliquais-je. "Et parfois même, on se tait. On ne se regarde que très peu et on reste là, en silence. On va tester tu vas voir. On parlera par télépathie. Et on commence ainsi "Un, deux, trois roi du silence."" Prions ô Seigneur pour que ça fonctionne!
(c) DΛNDELION

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄



That's me in the corner, That's me in the spotlight, Losing my religion
Tommy Powell
avatar
Inscrit le : 06/07/2018
Messages : 51
Avatar : Jaeden Lieberher
Crédits : Google and me
Mes rps :


Bloc notes : /



Re: “Interroger, c’est enseigner.” [ft. Tommy], le Mar 24 Juil - 12:54





“Interroger, c’est enseigner.”





Il était drôle le padré. Il avait cet air patient et furieux que je lui pose autant de question. C’était amusant, puis le voir bouffer toutes ces chips me rendait encore plus fier de moi. Donc un pasteur pouvait tout bouffer et ça c’était cool. Plus tard je garderais l’agent de la paroisse et j’irais me goinfrer aux fast food parce que la bouffe standard non merci. Les frites c’est la vie ! Quant au coca, le padré ne semblait pas ok avec l’idée.

Ouais t’façon dès qu’on veut changer les choses y a toujours quelqu’un qui veut en rester aux traditions soufflais-je boudeur. Et pour le vin bah le pasteur se faisait plaisir à ce que j’ai cru comprendre. Un peu de vin quoi… Mouais on me la fait pas à moi. Le pasteur il s’envoie du cubi dans l’arrière salle. Puis vint son moment morale : L’abus d’alcool est dangereux.

Ouais mon père buvait beaucoup mais c’pas ça qui l’a tué alors bon. Pourquoi s’en empêcher ? Puis vous l’faites aussi hein. On me l’a fait pas, padré.

Andria m’expliqua tout ce qui avait à savoir sur les études et déjà rien que de l’entendre ça me faisait chier. J’avais pas envie de passer encore sept ans à bosser même si c’est ce que je voulais faire. Pas de patience pour les vrais !! Néanmoins j’l’écoutais et je retenais tout ce que j’avais à faire pour arriver au même niveau que lui.

Du coup c’pour ça que vous êtes si vieux ? Z’êtes juste sorti de l’école là ? Genre vous avez à peine terminé là ? C’est ça ? Et du coup vous avez commencé quand l’école ? Quand on avait pas encore l’électricité ?

Quoi ? C’était des vraies question. J’y peux rien s’il peut le prendre mal. Les adultes t’façon ils prennent tout mal à partir du moment où on parle de leur âge. Genre c’est interdit quoi. Quant à sa phrase sur les chiens et les chips j’avais pas tout compris et pour le coup il m’avait coupé le sifflet. Je fronçais les sourcils. Quoi ? Je captais rien à son histoire. genre les chips c’était pas de la crevette mais du chien ? J’haussais les sourcils soudainement puis le regardait la bouche entrouverte. Il bouffait du chien comme les chinois ? J’étais choqué/déçu. Mais soit. Je reprenais mon rythme de parole. Une fois devant le confessionnal je l’écoutais et… il me prenais pour un con.

Uesh, chui pas bête hein. J’sais qu’on peut pas être télépathe. Y a qu’les X-men qui peuvent et déso’ mais vous en êtes pas un. Chui pas con hein, padré. C’juste qu’vous voulez pas que je continue de parler et pour le coup… Bah je comprends… J’haussais les épaules. Mais je m’en fous. Du coup vous parlez avec les paroissiens de quoi ? Y a genre un truc du secret professionnel ou vous pouvez en discuter avec Dieu ? Mais en faites vous êtes genre un médecin vous filez une ordonnance quoi. “Récitez moi dix fois Notre Père et toussez deux fois ?”. Je ricanais. cette image me faisait rire. Et vous avez des gens qui parlent de meurtres ou de truc méchant ? Je le regardais avec des yeux brillants. Il était le gardien des secrets. Z’êtes un psy quoi ?

(c) DΛNDELION

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄

The Outsiders
You would worn me down, I struggled on the ground. So lost, the line had been crossed. You held me down but I fought back loud.

Andria L. Giudicelli
ADMIN ∎ With or Without You
avatar
Inscrit le : 27/01/2018
Messages : 495
Avatar : Simon Baker
Crédits : TAG (vava) FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 13/01/1977
Mes rps :
INDISPONIBLE (6/5)


- Tommy
- Morrigan
- Zeus
- Robbie
- Charlie #4
- Esvir #3



Re: “Interroger, c’est enseigner.” [ft. Tommy], le Dim 19 Aoû - 20:25





“Interroger, c’est enseigner.”





Les enfants sont formidables. De grands mots prononcés par un ancien animateur télévision. C'est ce que je me dis en écoutant parler cet énergumène qui est complètement dans son monde et totalement borné. Je laisse échapper un soupire en guise de réponse. Que voulez-vous que je fasse de lui? Je sais bien que je pose cette question assez souvent mais je me demande encore pourquoi j'ai plus ou moins accepté sa proposition de le "former" si je puis dire ainsi. Du moins, ai-je vraiment accepté ou est-ce lui qui s'est mis ça en tête? Je ne m'en rappelle plus. "Tu trouveras bien une cause pour laquelle tu peux te battre et faire changer les mentalités mais il semblerait que pour l'Eglise, ça soit peine perdue." Un sourire en coin. Je n'aime pas le briser dans ses espoirs. Détruire le rêve des gens, très peu pour moi mais je me dois d'être réaliste. Enfin, un homme qui croit en quelqu'un qu'il n'a jamais vu... En réalisme, on a connu mieux, il est vrai. Il me parle rapidement de son père comme si cela ne le touchait pas. A croire que je suis plus empathique que les gens et leurs histoires. Il faut vraiment que je change quelque chose dans ma vie. Être une éponge qui absorbe tout va vraiment finir par me nuire. Mais je ne lui réponds pas, préférant passer à autre chose avant de me mettre à rire. "J'ai presque 100 ans oui mon garçon. Tu sais que vos chevaux de fer, nous c'était des roulottes. Les routes n'existaient pas, c'était que du gravier et pour écrire c'était à l'aide de plume d'oie et d'un encrier. Pour réviser dans lumière, on avait des bougies et ça m'a causé du tort. Une fois j'ai brûlé une Bible comme ça. Je ne m'en suis jamais remis." Ce dernier point étant vrai, mais ça il ne s'en doutera pas. Nous passons aussitôt dans le confessionnal où il semblerait que ma tactique ne fonctionne pas sur lui. J'avale difficilement ma salive. La télépathie. Ce serait une merveilleuse invention oui. Mais je souris. Sa curiosité m'apaise et me fait penser à autre chose dans le fond. "C'est un peu ça, un psy qui donne une ordonnance et qui a un secret professionnel et qui discute de tout et de rien avec ses paroissiens. Dieu est présent parmi nous dès le début de la conversation, comme une discussion à trois mais seul deux d'entre nous parlons. Pour ce qui est des meurtres, il m'arrive parfois d'en entendre parler, certains voulant se faire pardonner mais il semblerait que la justice soit plus forte que la religion. Heureusement d'un autre côté. Imagine toutes les personnes dans l'illégalité qui se diraient que c'est ok de tuer quelqu'un ou de braquer une banque sous prétexte qu'il suffit de me le dire pour continuer ces péchés. Ça serait l'anarchie!" lui expliquais-je en sortant de ma cachette en lui touchant l'épaule pour qu'il en fasse de même. "Dis moi, tu les prends où tes chips que j'en achète plus souvent. C'est vraiment un délice. Sérieux. Tu as raison. Faut vraiment que je songe à les échanger contre les hosties." Je crois qu'en lui donnant raison j'ai plus ou moins perdu la mienne. Je lui fais signe de venir dans mon bureau. Je crois qu'il a y certains points dont nous devons discuter. "Du coup, l'eau bénite en coca, les hosties en chips aux crevettes, tu as d'autres idées comme ça pour révolutionner les choses? Que direz-tu de comics à la place de la Bible? Et des petites histoires avec un réel fond en guise de micelles? Et si on continue par-là, pourquoi ne pas changer l'orgue par un synthétiseur, on redécorerait la façade de l'église et on fera de même avec la statue de Jésus. Tu en dis quoi, toi?" lui demandais-je. Je crois que mon stade de battage de couilles des plus totales est arrivé à son comble.
(c) DΛNDELION

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄



That's me in the corner, That's me in the spotlight, Losing my religion
Tommy Powell
avatar
Inscrit le : 06/07/2018
Messages : 51
Avatar : Jaeden Lieberher
Crédits : Google and me
Mes rps :


Bloc notes : /



Re: “Interroger, c’est enseigner.” [ft. Tommy], le Jeu 23 Aoû - 20:33





“Interroger, c’est enseigner.”





Son histoire que la cause de l’Eglise n’était pas pour moi ça m’avait brisé le coeur. Ouais j’étais croyant, ouais j voulais bosser pour Dieu mais m’entendre dire que j’étais pas fait pour ça, ça m’avait fait mal. Un peu comme quand le grand Yann m’avait mis un coup dans le bide. C’est violent et ça coupe le souffle. Je baissais les yeux le temps de reprendre mes esprits. Ouais j’allais pas baisser les bras comme ça. Du coup je lui demandais pourquoi il était si vieux, si c’était à cause de ses études et lui il me répondait qu’il avait vécu au moins au Moyen- ge mais j’étais pas con ! Je savais qu’il avait au moins vécu la première Guerre Mondiale. Toutefois j’haussais les sourcils quand il me parlait d’avoir brûlé la Bible. J’étais sur le cul.

Non mais c’est vrai ça ? Genre vous l’avez fait exprès ? Et vous avez dû la recopier avec votre plume de poule ? J’aimais bien quand il me racontait ses histoires le pasteur. Il était cool. J’avais bien envie de l’ajouter sur Facebook en fait et lui parler sur Messenger. J’lui posais plein de question et il me répondait à toutes. Il était vraiment trop cool. J’hochais la tête tout le long de son discours sur les meurtres et l’anarchie. J’avais envie qu’il continue encore et encore de parler. En plus sa voix était hyper apaisante. Je sortais à mon tour et je continuais de le suivre comme un petit poussin. Il me demandait pour les chips et moi je sourais à pleine dents. Je sautillais presque sur place.

Je les achète dans la petite supérette à Guadalupe St à côté de la pizzeria The Parlor. C'est une bonne pizzeria si vous voulez y aller en plus. J’étais trop content. Il m’écoutait enfin. Ca fait trop plaiz’, padré. Mes idées c’était pas de la merde. Je lui tendais la main pour qu’il m’en tape cinq. Je continuais de le suivre avec un grand sourire jusque dans son bureau. Je fermais la porte et me tournais vers lui. Bordel le bureau trop cool. J’en voulais un comme ça. Il avait aussi plein d’idées et moi j’haussais les sourcils. Je sautais sur place avant de plaquer les mains sur le bureau.

Oh ce serait trop cooool !! Et on peut filer des gâteaux en forme de Jésus pour attirer les gamins le mercredi !! Et… Et… On peut changer la soutane en rouge avec des casquettes !! Et mettre de la fumée quand vous entrez pour faire la messe !! Et… et des bonbons à la fin pour remercier tout le monde d’être venu. Je m’emballais et je sentais que la crise montait. Et-et-et… je bégayais. Et des chewings-gums avec écrit Jésus dessus et des confettis !! NON !! De la neige !! De la fausse neige !! Je m’emportais et j’arrivais plus à m’arrêter. NON JE SAIS !! Je criais presque. DE LA PIZZA !! DES P… PU-PU-PU-PUTES !! Oops, j’étais allé trop loin avec ma crise. J’haussais les sourcils en me plaquant les mains sur la bouche. Pas dans la main du Seigneur. Mais j’avais beau m’être plaqué les mains la crise continuait comme un éternuement continu. NI-NI-NIQUE. J’agitais mes mains dans tous les sens. J’avais peut-être oublié de lui dire que j’avais la Tourette au padré vu la tête qu’il faisait. NI-NI-NIQUE.

(c) DΛNDELION

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄

The Outsiders
You would worn me down, I struggled on the ground. So lost, the line had been crossed. You held me down but I fought back loud.

Andria L. Giudicelli
ADMIN ∎ With or Without You
avatar
Inscrit le : 27/01/2018
Messages : 495
Avatar : Simon Baker
Crédits : TAG (vava) FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 13/01/1977
Mes rps :
INDISPONIBLE (6/5)


- Tommy
- Morrigan
- Zeus
- Robbie
- Charlie #4
- Esvir #3



Re: “Interroger, c’est enseigner.” [ft. Tommy], le Ven 24 Aoû - 16:20





“Interroger, c’est enseigner.”





Je baisse la tête. C'est un passage de ma vie qui fut assez douloureux mais peut-être qu'il faut que je m'en débarrasse une bonne fois pour toute; les prières et les confessions ne m'ont jamais enlevé ce poids. "Et bien, lorsqu'on s'endort sur les révisions avec une bougies à la main et du simple papier en guise de support, il semblerait que le mélange des deux ne soient pas quelque chose de merveilleux mais plutôt funeste. Les flammes s'emparaient de ma chambre et la seule chose dont je me souviens c'est mon père me traînant au sol en me lançant un flot d'insultes et de paroles insensées avant de me prendre dans ses bras et de se mettre à pleurer. J'ai failli tué un homme. Tu devrais me craindre Tommy. Je ne suis pas un brave homme." Les larmes me montent aux yeux, une plaie ouverte que je tente de refermer en continuant d'enfoncer le couteau à l'intérieur. Rien n'y fait et ça ne changera jamais. C'est encré en moi à tout jamais. il me raconte ensuite l'itinéraire pour les chips sacrées et je lui accorde un sourire, essuyant de mes doigts les larmes nichées au coin de l’œil. Mais la conversation devient de plus en plus sérieuse. Le petit me fait part de nouvelles idées et tout en attrapant vite un bout de papier pour les noter, je l'entends dire des choses que je n'aurais jamais soupçonné sortir de sa bouche. Je relève doucement ma tête vers lui, des yeux ronds, une bouche bée. Je suis offusqué. Des insultes? Serais-je en train de comprendre son jeu, sa volonté de fer de changer tous les éléments de mon Eglise, particulièrement l'eau bénite? Je sais bien que j'étais sérieux en prenant ses requêtes telles quelles sont mais je ne peux laisser passer ce genre de langage. Mon visage devient plus sévère, ma bouche s'étant refermée, mes sourcils étant maintenant froncés. Je me lève en frappant violemment mon bureau. Je n'ai pas été formé pour ce genre de comportement. J'avale difficilement ma salive. "Tommy." lui dis-je en contournant mon bureau pour me rapprocher de lui. Va-t-il continuer de la sorte? Se mettre à être violent? A gratter le bois qui décore cette pièce? "Assis-toi, je t'en prie. J'en ai pour quelques secondes." J'attends qu'il s'exécute pour sortir du bureau, une bouteille en plastique à la main et me pointe devant la statue de Jésus. "Pardonne-moi pour ce que je vais faire." Un signe de croix, je tourne les talons vers l'eau bénite et la remplis à la moitié avant de revenir. Je referme la porte doucement derrière moi et inspire un grand coup. Comment procéder? Un pas devant l'autre, la bouteille posée finalement sur le bureau près de ce jeune homme, je parcours le dressing pour sortir une écharpe violette que je mets autour de mon coup. "Tu sais pour quel usage on met cette écharpe?" lui demandais-je sans attendre de réponse. "Ferme les yeux et laisse moi te conter une histoire." Je le fixe, me rapprochant, attrapant au passage une bible que je feuillette jusqu'à arriver à la bonne page. "Si tu ne m'entends pas dans un premier temps c'est normal, mon chuchotement te servira à te mettre dans l'ambiance." Et je murmure des mots latins, des mots servis par les plus grands, les plus expérimentés, digne d'un Gabriele Amorth. Je l'observe, me rapprochant, gardant la bible d'une main, attrapant la bouteille d'eau de l'autre. De deux doigts, je tente de l'ouvrir bien que ce soit légèrement difficile vu la force que j'y ai mis pour la fermer et d'un coup lui vide la moitié du contenu dessus en m'écriant "Retire-toi donc, Satan ! Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Retire-toi par la foi et la prière de l'Église. Retire-toi par le signe de la sainte Croix de notre Seigneur Jésus Christ, qui vit et règne pour les siècles des siècles. Amen!" Mais il semblerait que rien ne change. Je reprends tout mon texte du début jusqu'à la fin, lui vidant le reste de la bouteille sur la tête comme si je voulais me venger d'une bataille dos et avec des yeux apeurés et attristés, je me mets à sa hauteur. "Tommy, es-tu là?" Ma voix est tremblante, mon cœur l'est tout autant. Aurais-je réussi?
(c) DΛNDELION

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄



That's me in the corner, That's me in the spotlight, Losing my religion
Tommy Powell
avatar
Inscrit le : 06/07/2018
Messages : 51
Avatar : Jaeden Lieberher
Crédits : Google and me
Mes rps :


Bloc notes : /



Re: “Interroger, c’est enseigner.” [ft. Tommy], le Ven 24 Aoû - 19:17





“Interroger, c’est enseigner.”





J’étais dans le bureau du chef. Celui qui dirigeait l’Eglise et surtout, il prenait en considération mes propos et toutes mes idées super cools pour révolutionner sa paroisse. Ca allait péter !! Tout le monde allait venir et parler de cet endroit. Le pasteur me verrait comme un sauveur et je serais probablement élu Saint !! Rien que d’y penser j’avais envie de pleurer de joie. Bon… Par contre je m’étais peut-être emporté. J’avais eu une crise devant le padré. Je continuais de déblatérer des insultes alors qu’il se levait en frappant sur son bureau. Je sursautais et ça ne m’aidait absolument pas à me calmer. J’avais le coeur battant et j’étais rouge mais c’était comme un éternuement, quasi impossible de l’arrêter. Je continuais d’insulter tous les Saints en m’asseyant sur la chaise en face du bureau tandis qu’il était sorti. J’essayais de contrôler mes bras qui s’agitaient et ma langue qui se déliaient comme mon père après de l’alcool. Quand il revint, je savais pas trop pour quelle raison mais mon coeur cessa de battre. J’le regardais tout en continuant de m’agiter sur mon siège. Je me calmais pourtant lentement en fermant les yeux, me calant sur ma respiration et le bruit de ses pas. Il murmurait des mots en latins, que je ne comprenais pas. J’en avais entendu certains quelques fois pendant une messe. Je ne vois rien, tout est noir. Je l’entends juste bouger certaine fois. Puis d’un coup de l’eau sur moi, comme un torrent. J’ouvre grand les yeux et je m’agite. Mais qu’est ce qu’il me fait ? Il criait que j’avais Satan en moi. Je paniquais alors je criais encore en agitant mes bras :

NI-NI-NI-NI-NI-NI-NIQUE… Je faisais des doigts d’honneur. Il me vida la bouteille dessus tandis que je continuais. NI-NI-NI-NI-NI-NI-QUEUH ! Je tremblais tant l’eau était froide que par la réaction du padré. Il se mettait en face de moi tandis que je grelotais. J’essayais de calmer la crise pour qu’il arrête et en même temps j’avais froid. Je me mordais la lèvre pour ne pas continuer de parler avec des gros mots mais ma main s’agita devant sa face et lui fit un doigt d’honneur. Je passais mes bras au dessus de mon crâne pour l’empêcher de voir cet affront mais c’était trop tard. PU-PUTAIN !! PU-PU-PU-PUTAIN. Je perdais littéralement le contrôle. J’allais me faire gave engueuler par le pasteur ET par l’association. Ma mère aussi allait me démonter. J’étais bloqué dans cette pièce avec le padré qui pensait que j’étais possédé. Je me levais en essayant de me diriger vers la porte, tandis que tous mes membres s’agitaient. Bordel mais qu’est ce qu’il avait le pasteur ? Il avait trop mangé de chips ?

(c) DΛNDELION

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄

The Outsiders
You would worn me down, I struggled on the ground. So lost, the line had been crossed. You held me down but I fought back loud.

Andria L. Giudicelli
ADMIN ∎ With or Without You
avatar
Inscrit le : 27/01/2018
Messages : 495
Avatar : Simon Baker
Crédits : TAG (vava) FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 13/01/1977
Mes rps :
INDISPONIBLE (6/5)


- Tommy
- Morrigan
- Zeus
- Robbie
- Charlie #4
- Esvir #3



Re: “Interroger, c’est enseigner.” [ft. Tommy], le Sam 1 Sep - 10:28





“Interroger, c’est enseigner.”





Qu'est-ce que le Diable, Satan, Abigor, Belzébuth, Cheitan, L'Ange Déchu, L'Antique Serpent, Le Cornik, Le Cornu, Le Corrupteur, Le Malin, Le Maudit, Le Pasteur du Néant, Le Père du Mensonge, Le Prince de ce Monde, Lucifer ferait de ce corps si innocent? Il y a des questions auxquelles je ne peux point répondre malheureusement et j'ai beau utiliser la seule méthode jamais enseignée à ce jour contre lui, rien n'y fait. Il ne veut déguerpir de ce jeune homme et semble bien ancré en lui au point que les mots ne suffisent plus, il doit dorénavant se montrer via des gestes vulgaires. Je grimace et tente de le comprendre, de communiquer avec ce dernier. "Exprime ta pensée à fond. Niquer qui? Quelle putain? Confis toi à moi fils de Dieu, je ne pourrais que t'aider à trouver ta voie." Mensonge. Je ne le sais guère. Je me relève et attrape les poignets de Tommy afin de le maintenir en une seule et même position. "Respire un grand coup. Ecoute le son de ma voix. Je sais que je te parle pour ne rien dire mais je connais beaucoup de personnes qui sont apaisés par cette mélodie, bien que je ne saurais dire pourquoi. Ferme les yeux. Garde tes esprits, je t'en prie. Tes idées sont bonnes, nous allons faire du changement. Je sais que je vais dans le sens du Diable et qu'il ne faut pas, mais le seul moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder comme dirait Oscar Wilde. Peut-être est-ce la solution?" Je le lâche et me dirige au coeur de l'Eglise en prenant une fois de plus le soin de refermer derrière moi. "CETTE EGLISE EST FERMÉE A TOUT PUBLIC. VEUILLEZ SORTIR IMMÉDIATEMENT!" Et je repars à l'intérieur. Un raclement de gorge, les yeux droit dans les yeux, je tente de lui sourire et de rester de bonne foi bien qu'en voyant ce spectacle, le peu qui me restait semble s'affaiblir de plus en plus. "Que dirais-tu, Satan, qu'on aille au supermarché prendre le coca et les chips aux crevettes qui tu as si bien suggéré?" Prions pour que cela fonctionne.
(c) DΛNDELION

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄



That's me in the corner, That's me in the spotlight, Losing my religion
Tommy Powell
avatar
Inscrit le : 06/07/2018
Messages : 51
Avatar : Jaeden Lieberher
Crédits : Google and me
Mes rps :


Bloc notes : /



Re: “Interroger, c’est enseigner.” [ft. Tommy], le Jeu 13 Sep - 16:57










J’avais du mal à respirer et je tremblais sous l’eau froide qu’il avait versé sur ma tronche. J’étais terrorisé. Est-ce qu’il faisait ça pour mon bien ou juste pour me faire du mal ? Je devais laisser sa voix me détendre mais l’ambiance austère autour de nous n’aidait pas, je ne pouvais pas le nier. Bientôt je finissais même par bégayer des mots incompréhensibles.

No… qu… n… pa... fau


Son visage accrochait la lumière à mesure qu’il s’approchait de moi et j’étais frappé d voir combien il me terrifiait là tout suite. Il tenait mes poignets et me demandait de dire le fond de ma pensée. Ne se rendait-il pas compte que je ne maitrisais ni ma parole ni mes gestes ? Je restais là, les yeux exorbités, les lèvres s’agitant sans qu’aucun sons ne sortent. Il tenait fermement les mains, et si je n’avais pas vu des films comme des prêtres qui voulaient faire sortir des démons des corps, j’aurais pu croire qu’il était fou. Je fermais les yeux, laissant une petite larme couler le long de ma joue. Je tremblais. De froid mais surtout de peur.

Mais… mais !

En plus il me citait un mec que je connaissais pas. Un mec d’Austin ? C’était qui ce Oscar Wilde ? Soudain, alors que je me mordais la lèvre, baissant progressivement la tête comme pour éviter de l’entendre il lâcha mes mains et durant quelques instants je pu respirer. Je déglutissais tout en ouvrant les yeux. Il n’était plus là. Évaporé ? Comme Dieu appelle ses fidèles au moment de l’Apocalypse ? Pourquoi j’entendais pas les cloches ? Pourquoi j’entendais qu’une voix résonner entre les murs de l'Église ? Il entra de nouveau alors que je me redressais comme pour tenter de mettre de la distance entre nous. Le padré me faisait peur mais je savais qu’il voulait pas me faire de mal. Je sentais mes mains s’agiter et mon ventre se tordre. Je sentais l’éternuement de gros mots approcher de nouveau. Je serrais les poings, m’apprêtant à réagir, fuir ou me cacher alors que le pasteur me soufflait l’idée d’aller acheter du coca et des chips.

Je clignais bêtement des yeux tandis que mes sourcils se haussèrent. J’avais bien entendu ? Il voulait qu’on y aille tous les deux pour révolutionner le monde de Dieu ? J’essuyais rapidement mes yeux et la morve sous mon nez d’un revers de manche. Je claquais encore des dents mais je sentais progressivement la chaleur reprendre le dessus. S’il recommençait à me crier dessus ou me verser de l’eau alors je me mettrais à courir. Je m’approchais de lui, lentement, comme un chien qui avait peur de s’en prendre une autre. Je lui pris la main et me dirigeait vers la sortie. J’essuyais à nouveau mes yeux et je replaçais ma mèche sur le côté.

C’est pas loin d’ici. Je reniflais encore. A cinq minutes en voitures.

(c) DΛNDELION

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄

The Outsiders
You would worn me down, I struggled on the ground. So lost, the line had been crossed. You held me down but I fought back loud.

Andria L. Giudicelli
ADMIN ∎ With or Without You
avatar
Inscrit le : 27/01/2018
Messages : 495
Avatar : Simon Baker
Crédits : TAG (vava) FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 13/01/1977
Mes rps :
INDISPONIBLE (6/5)


- Tommy
- Morrigan
- Zeus
- Robbie
- Charlie #4
- Esvir #3



Re: “Interroger, c’est enseigner.” [ft. Tommy], le Mar 25 Sep - 18:58





“Interroger, c’est enseigner.”





Si j'avais su que pour calmer le Démon qui est en lui, il fallait tout simplement parler de choses telles que les chips ou le coca, je l'aurais fait sur le champ. Peut-être est-ce la même chose pour tous les exorcismes? Peut-être que ces gens ne sont pas possédés et qu'ils veulent juste vers les gros? Allez savoir. J'ouvre la porte de mon bureau pour le laisser passer, virant au fur et à mesure les gens qui ont eu l'audace de rester en ces lieux alors que j'avais donné l'ordre de déguerpir et on se dirige vers la voiture. "Allons changer le monde, petit." Et se met en direction du supermarché le plus proche, celui aux fameuses chips que j'aime tant. Un caddie, un enfant à mes côtés qui n'est pas le mien. "On s'en tient à ce qu'on a dit?" On prend le nécessaire dont on avait parlé plus tôt et on s'en va à la caisse. "Penses-tu, toi, grand sage, qu'il faudrait faire une grande fête pour ce changement? Tu imagines quoi?" Je continue de lui parler comme s'il n'y avait rien dans son corps. Peut-être est-ce une autre solution? "J'imaginerais bien aussi des néons ou même des boules discos pour illuminer l'Eglise car elle est un peu sombre à mon goût au point que ça en est déprimant. Vraiment, je perds toute ma tête là-bas!" m'exclamais-je une fois à la caisse. Peut-être que l'hôtesse sera choquée par de tels propos, nous n'e savons trop rien. "Tu voudras faire venir ta maman pour lui montrer le travail que tu as su réaliser à mes côtés?" De la folie pure pour certains. Un autre point de vue, un changement de cap pour d'autres.
(c) DΛNDELION

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄



That's me in the corner, That's me in the spotlight, Losing my religion
Tommy Powell
avatar
Inscrit le : 06/07/2018
Messages : 51
Avatar : Jaeden Lieberher
Crédits : Google and me
Mes rps :


Bloc notes : /



Re: “Interroger, c’est enseigner.” [ft. Tommy], le Dim 25 Nov - 19:28










Je me sentais mal à l’aise même en sortant du bureau du padré. J’avais peur qu’il se remette à me verser de l’eau pétillante dessus et à me parler bizarrement. J’étais peut-être pas le plus fou de cette ville. Il fit partir les gens qui étaient restés et moi je le suivais comme un petit chien. Je montais dans sa voiture et une fois le trajet terminé je descendais avec lui pour faire les courses. On rentrait dans le supermarché et entre les rayons j’hochais la tête. J’avais pas envie qu’il pète un câble ici alors j’hochais de nouveau la tête en zieutant tous les trucs cools des rayons avec l’envie de courir partout. Une fois à la caisse je me mordais la lèvre :

Bah oui, ça ferait plaisir aux gens. C’est un truc de vieux non les boules discos, non ? Vous avez connu les dinos ? C'était comment ?

Je mettais les affaires dans les sacs et je marmonnais :

Non ma mère sort pas de la maison. Jamais. Même si je voulais elle viendrait pas.

Histoire compliquée sur laquelle j’avais pas envie de m’étendre.

Et vous votre maman ? Elle va venir ?

(c) DΛNDELION

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄

The Outsiders
You would worn me down, I struggled on the ground. So lost, the line had been crossed. You held me down but I fought back loud.

Andria L. Giudicelli
ADMIN ∎ With or Without You
avatar
Inscrit le : 27/01/2018
Messages : 495
Avatar : Simon Baker
Crédits : TAG (vava) FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 13/01/1977
Mes rps :
INDISPONIBLE (6/5)


- Tommy
- Morrigan
- Zeus
- Robbie
- Charlie #4
- Esvir #3



Re: “Interroger, c’est enseigner.” [ft. Tommy], le Mar 27 Nov - 17:48





“Interroger, c’est enseigner.”





Tout se passe dans le plus grand des calmes. Ne pas entendre la voix du blondinet pourrait même me faire penser que ça me manque. Un peu. Un tout petit peu. Une fois à la caisse, je parviens enfin à entendre le son de sa voix. "Tu penses? Tu verrais quoi à la place toi?" lui demandais-je un peu inquiet. Je pensais que les effets lumières, les stroboscopes, les spots, ça aurait été le genre d'ambiance que les jeunes aiment mais il faut croire que non. "Je ne me fais plus tout jeune c'est vrai... J'aurais voulu les connaître mais la seule vision que j'ai de ces animaux c'est à travers Jurassic Park..." lui répondis-je avant que la conversation ne devienne plus sérieuse. "Même si on la faisait venir en limousine ou qu'on l'escortait?" lui demandais-je. On ne sait jamais. S'il fuat sortir le grand jeu pour qu'elle sorte de chez elle et que ça fasse plaisir au môme, je suis prêt à prendre plus de dispositions. "Du coup, tu es l'homme de la maison? Elle doit être fière d'avoir un fiston comme toi, tu feras de grandes choses même si j'ai voulu contrarié un peu tes plans pour voir si tu tenais réellement à suivre la voie que tu veux prendre." Puis retournement de question. Je souffle du nez. "Elle ne viendra pas directement mais elle ne sera pas très loin." Je lui fais un clin d’œil. Oui, pas très loin, dans le cimetière juste à côté de l'Eglise, la distante ne sera pas infranchissable. On retourne vers la voiture, je récupère les sacs pour les mettre dans le coffre et je m'installe. "Je te ramène chez toi et tu reviens quand tu veux petit?" lui proposais-je. "Je te propose même de garder tes idées en tête et la grande fête, on la fera à l'honneur de l'anniversaire du petit Jésus, tu en dis quoi? Je suis persuadé que les gens qui voudront venir pour la messe de Noël ne seront pas déçus." Ou alors s'ils le sont, moi je ne le serais pas.
(c) DΛNDELION

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄



That's me in the corner, That's me in the spotlight, Losing my religion
Contenu sponsorisé


Re: “Interroger, c’est enseigner.” [ft. Tommy], le

“Interroger, c’est enseigner.” [ft. Tommy]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Austin North :: Red River Church-