AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan]


Louis Le Roy
ADMIN CORBEILLE
∎ Pour vous servir
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 2221
Avatar : Andy Samberg
Crédits : FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 01/06/1989
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Hibby-Blue #2
- Leevi #3
- Diana
- Leevi #4
- Nell #2

Bloc notes :


Afficher


L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Sam 21 Juil - 13:39





L'élection des Drama Queen





Un ou deux mois après ma dernière rencontre avec Jaxson, je décide de lui envoyer un message suite à un sms de ce cher Milan. Bon. J'avais pris la décision avant de lui en parler mais il semblerait ok pour qu'on se retrouve tous les quatre; lui, sa "copine", mon salaud de boyfriend -si je peux encore l'appeler comme ça- et moi. Une adresse et nous y sommes. Le trajet s'est fait plus ou moins silencieusement. J'espère que ce dîner sera plus fun que ce pilote. "Nous y voilà." Je sonne au nom donné et attends qu'il nous ouvre, faisant ainsi passer Milan avant. Un ascenseur, même pas de musique pour accompagner la légère tension qu'il y a entre nous deux. Je frappe à la porte et aperçois Jaxson qui nous invite à rentrer. "Jaxson, Milan, Milan, Jaxson." Présentation faite, je retire mon gilet pour le placer sur une chaise. "Ca fait un bail, je pense qu'on aura de quoi discuter durant la soirée." Je rigole et me retourne vers lui. "Alors, où est ta somptueuse femme dont tu me fais des éloges?" Puis un sourire. Me savoir en compagnie de d'autres personnes me fait revenir à moi, à cet homme qui est prêt pour n'importe quelle connerie plutôt que celui qui broie du noir.
(c) DΛNDELION




If you're going to be weird, be confident about it.
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Sam 21 Juil - 13:49





L'élection des Drama Queen





T’avais été, tu peux l’avouer, à la fois plutôt enthousiaste et super angoissé quand tu avais reçu ce sms de Louis. Un dîner à quatre, un repas de couple, pour reprendre les termes qu’il avait choisi, ça t’avait paru génial, une occasion en or de resserrer les liens que tu avais sacrément abîmé, avec tes mains baladeuses et ton air malin. Aussi, quand tu étais passé cherché Louis chez lui, ce soir, tu étais devenu une vraie tombe, muette, stressée à l’idée de tout foirer. Un simple salut quand il rentre dans ta voiture, pas même un baiser rapide. Tant pis ; plus tard, sans doute. Tu te diriges à l’adresse qu’il t’indique, et dans l’ascenseur de l’immeuble autant que dans l’habitacle de ta voiture, un silence pesant. Tu ne sais pas trop quoi dire, tu as peur de le blesser à nouveau, alors tu te tais, tu te mures dans un mutisme qui te détend. La porte s’ouvre, Louis te présente. « Enchanté, Jaxson. » Un sourire, un peu contrefait. « Je vous ai amené ça ! J’espère que vous aimez le vin. » Faux intérêt. Tu rentres. Ce prénom te glace le sang, tu ne sais pas pourquoi, mais Jaxson, ça t’évoque quelque chose ; il y a une vraie tension dans l’endroit, et ton stress n’arrange pas les choses.
(c) DΛNDELION
Jason V. Butler
ADMIN ∎ Ambition & Regrets
avatar
Inscrit le : 18/12/2017
Messages : 556
Avatar : Joseph Gordon Levitt
Crédits : Balaclava
Mes rps : 3/5
JAX#9 - SHANE - DRAMAQUEENS




Bloc notes : BAE.


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Sam 21 Juil - 15:37





L'élection des Drama Queen





Un jour, Jaxson est rentré en me demandant si nous pouvions inviter des amis à souper et je ne sais pas pourquoi, mais une petite voix dans ma tête hurlait de ne pas accepter. Ce qui est ridicule n’est-ce pas ? Comment des amis de Jaxson pouvaient me faire passer une mauvaise soirée ? Surtout que je voyais ça comme un pas de plus en avant : il me présentait à ses amis et nous allions dîner en couple. Comme à mon habitude, j’étais stressé de recevoir. Tout devait être parfait, et même si cette fois, Jaxson n’avait pas mis les serviettes orange avec la nappe mauve il avait quand même réussi à me mettre des sets de table à la place de recouvrir la table. Quel effronté ! « Jaxson, les sets de table, c’est bon pour le petit déjeuner entre toi et moi, pas pour recevoir tes amis ! » Je m’étais agité pour changer tout ça. La prochaine fois, Jaxson s’occupera de commander et réchauffer le dîner et je m’occuperais de la décoration de table. Je suis sûr que le jour de Noël il serait capable de me mettre des décorations avec des œufs de pâques. Alors que j’étais afféré à foutre le poulet dans le four en pressant les ailes et les cuisses entre elles pour qu’elles passent (oui le poule est énorme), la sonnerie retenti et je me dressait droit comme un i. J’attrapais Jaxson par la main « Tu vas ouvrir ? Comme ça je prépare l’apéro sur la table basse du salon ? » Un baiser volé et mon mécanicien agite son petit cul sexy vers la porte. Rapidement, j’entends des voix dans le hall d’entrée et la cocotte ainsi fourrée dans le four, je m’attelle à disposer les cacahuètes enrobées, les olives et le saucisson dans des petits récipients rouges histoire de rappeler la couleur de la nappe. Rouge et blanc : mélange divin. J’avais hâte de rencontrer les deux amis de Jaxson. A petits pas précipités, je les rejoints dans le hall d’entrée pour les accueillir à mon tour.

Louis & Milan.

Oh non.

Pas ça.

C’est un cauchemar.

Bouche bée, je les regarde un instant sans savoir que dire. Que devais-je faire ? Faire comme si je ne les connaissais pas où jouer la carte de l’honnêteté et risquer un bain de sang ?

« Ah ! Enchanté de faire votre connaissance ! » Ma lâcheté à encore parlé « Oh un bordeaux, très bon choix ! Je suis Jason ! Entrez, entrez ! »

Ne croiser les regards de personne, le temps qu’ils comprennent mon plan. J’ai honte pour Jaxson, vraiment, mais que suis-je sensé faire d’autre ?

"Je vous en prie, donnez moi vos vestes, je vais les ranger soigneusement." proposais-je en ouvrant la porte du placard. Si je m'enferme dedans, est-ce que c'est crédible?

La soirée va être un véritable fiasco.

(c) DΛNDELION


You and I
IN MY HEAD
STAY MINE FOREVER, BE US

Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 290
Avatar : James McAvoy
Mes rps :


J'ai arrêté de compter !



Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Sam 21 Juil - 18:10





L'élection des Drama Queen





Jaxson avait tout préparé comme l’avait demandé Jason : mettre la table, faire le lit, préparer l’appartement pour les invités. Il avait beau lui avoir expliqué que c’était juste un pote et pas la Reine d’Angleterre, Jason avait voulu que tout soit parfait. Prenant soin de ne pas mélanger les couleurs et pour éviter les fautes de goûts, Jax avait placé les sets de tables du petit déjeuner sur la table avec des verres à vin et à eau. Il avait même acheté des fleurs pour Jason et les avaient placé dans un vase au centre de la table. Bon ok il avait encore mal placé les couverts mais il avait fait de jolis pliages pour les serviettes. Y avait un effort !! Une fois douché, habillé, Jax se plaça sur la terrasse, roulant sa clope et mattant son petit ami courir partout. Y avait quelque chose d’attendrissant à le voir s’agiter dans tous les sens. Il prit une ou deux bouffée avant d’écraser sa clope tandis que la sonnerie retentissait dans l’appartement. Jaxson entra et se fit attraper les mains par son compagnon.

Yep, bébé. Un baiser volé qui ne manqua pas de lui arracher un petit sourire et Jax se dirigea vers le hall. Une fois la porte ouverte, il se mit sur le côté pour les laisser entrer. Enchanté, Milan. Oui parfait pour le vin. Il posa virilement sa main sur l’épaule de Louis et la lui tapota pour le saluer. Ca va, Louis ? Ma f… heu…oui... tu vas rire mais... Sa femme ? Oh bordel. Sa peau devint glacée et son coeur se mit à battre la chamade dans sa poitrine. Jax recula d’un pas, essayant de reprendre son sang froid. Qu’est ce que c’était que ça ? Le simple résultat d’un mensonge dit quelques semaines plus tôt.
Il eut à peine le temps d’entendre ça que déjà Jason venait saluer les invités. Relevant les yeux pour voir si son petit ami avait eu une réaction similaire, il le trouva bien trop crispé mais faisant bonne figure comme d’habitude. Jax lutta pour retrouver son contrôle. Il tremblait sous l’effet de la peur, au point de ressentir des spasmes. Seigneur ! Pourquoi ça ? Se raclant la gorge, il se précipita vers Jason pour l’aider.

Je vais servir de quoi boire. Prenant une profonde inspiration, il essaya de se détendre alors que Jason s’agitait déjà pour aller mettre les vestes dans le placard. Après une pause silencieuse, Le barbu reprit la parole : Qui boit quoi ? Une vodka. Il lui fallait une vodka !! Là maintenant tout de suite. Il se dirigea rapidement vers la table basse pour voir les bouteilles que Jason avait sorti. Bordel où était l’alcool fort ? Installez vous !! ajouta-t-il tout en regardant les bouteilles. Une fois les boissons dans les verres, tous s’étaient assis dans le canapé. Un long silence pesant était là.

Bordel quelle idée de merde il avait eu.

(c) DΛNDELION


I'm scared
The closed blinds in my home, see no light or day. I'm scared to face another day, Coz' the fear in me just won't go away.
Louis Le Roy
ADMIN CORBEILLE
∎ Pour vous servir
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 2221
Avatar : Andy Samberg
Crédits : FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 01/06/1989
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Hibby-Blue #2
- Leevi #3
- Diana
- Leevi #4
- Nell #2

Bloc notes :


Afficher


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Sam 21 Juil - 20:04





L'élection des Drama Queen





Tout semble bien se passer pour le moment. Du moins c'est l'impression que j'ai. Jaxson allait rapidement me répondre mais un homme débarqua de nulle part, se faisant passer pour un majordome ou je ne sais quoi. Mais je la reconnais bien cette bouille. J'esquisse un grand sourire. Le voir en costard cravate, maintenant en costume... Oui tout s'explique. Tant de classe... Et pour rien au monde il quitterait son travail... Il doit être bien accroché à son maître. Mais le voir me fait aussi réaliser que Milan a tenté de le pécho comme disent les jeunes de nos jours. Mais peu importe, on règlera cette affaire en douceur, bien évidemment. "Salut Jason! Comment tu vas depuis la dernière fois? Je ne savais pas que tu travaillais ici!" lui demandais-je en toute amitié. Après tout, je n'ai rien contre lui dans le fond, puis il m'a quand même donné 100 dollars pour qu'on se pinte. Et je suis l'hôte jusqu'au canapé, un verre à la main. Tout semble calme et je regarde un peu les environs. "Tu as un très bel appartement en tout cas. Tu as du goût pour la décoration. Vraiment." Je lui adresse un sourire avant de continuer à scruter l'horizon, un petit sourire pincé. Je regarde Milan et respire un grand coup avant de tout expirer en posant mes yeux sur Jaxson. "Du coup... Ta femme?" lui demandais-je en me penchant. Et je suis Jason du regard avant de le reposer sur mon compagnon et sur l'hôte. J'hoche la tête une fois vers l'avant, un regard sérieux au visage avant d'avaler difficilement ma salive. J'espérais juste qu'il comprenne ce que je cherchais à lui dire. Allô Jaxson, mon copain a tenté de baiser ton majodorme apparemment. C'est à cause de ce type là que tout part en couille dans ma relation. HELP ME. Et je me lève, continuant à regarder le penthouse. La bibliothèque, les étagères, une photo complice des deux? J'arque un sourcil. Et merde. Je suis censé faire quoi? Je me retourne et souris bêtement. "Du coup Jason... Tu vas partout avec Jaxson en vacances?" continuais-je avec mes questions pour faire la conversation.
(c) DΛNDELION




If you're going to be weird, be confident about it.
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Sam 21 Juil - 20:23





L'élection des Drama Queen





Bordel, si tu t’étais attendu à ça. Jason. Là. A moins de trois mètres de toi, derrière Jaxson. Tu réprimes un hoquet de surprise, et tu te contentes d’un seul regard dans ses yeux. Ce n’était pas un piège de Louis, pas un piège de Jaxson, non, c’était juste ce fichu hasard. Vous êtes tous en panique -tous, pour des raisons différentes. Tu regardes le sol, et tu tends ta veste -indigo, veste de costume assortie à ton pantalon du soir- à Jason, en évitant tout contact, comme si il avait une aura négative. Tu souris dans le vide, et tu suis votre hôte dans son bel appartement. Jason ayant disparu quelques secondes, tu te détends un peu, et hoche la tête au compliment de Louis. « Les meubles sont très beaux, tout est bien agencé, c’est digne d’un vrai pro. » Jason continue de se promener dans tout l’appartement, et son stress te contamine à nouveau, te rendant anxieux plus que de raison. Tu écoutes la question de ton compagnon, et, d’un air distrait, tu te rapprochais de la terrasse, les yeux dans le ciel, la pensée ailleurs. Lorsque tu te retournes, que tu fixes ton regard sur Louis, tu es à la fois en colère contre toi et contre lui. Lui, parce qu’il t’a attiré ici, et que les coïncidences te semblent trop grosses pour être un simple fruit du destin. Toi, parce qu’il semble réellement tendu, trop tendu pour avoir orchestré tout ça ; tu sens qu’il a peur de Jason, peur de ce qu’il représente. Et pourtant, tu as bien veillé à ne pas lui accorder plus d’un regard, pas une seule pensée. Il n’aura eu que ta frayeur ce soir. « Je prendrais bien un verre de rosé, si tu as ? » Un alcool peu fort, un de ceux qui ne te saoulent pas ; pas question d’être ivre ce soir, même si ça détendrait tes pensées et t’aiderait à faire le vide. La dernière fois que tu as été bourré en compagnie de Jason, ça a mal tourné, et ça t’a coûté Louis. Tu ne veux plus payer ce prix là pour une euphorie passagère.
(c) DΛNDELION
Jason V. Butler
ADMIN ∎ Ambition & Regrets
avatar
Inscrit le : 18/12/2017
Messages : 556
Avatar : Joseph Gordon Levitt
Crédits : Balaclava
Mes rps : 3/5
JAX#9 - SHANE - DRAMAQUEENS




Bloc notes : BAE.


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Sam 21 Juil - 22:09





L'élection des Drama Queen





Milan était face à moi et je n’avais évidemment rien trouvé de mieux que de le prendre pour un inconnu et de le vouvoyer. Quel imbécile ! J’étais soudainement rongé par le fait de mentir à Jaxson et de me retrouver face à celui qui avait voulu me déshabiller et abuser de mon innocente personne il y a quelques semaines. Putain, mais c’était quoi ce bordel ! Et depuis quand Jaxson connaissait Louis ? Et depuis quand j’étais le majordome de Jaxson, moi ? Okay, restons calme, tout doit avoir une explication logique. Je panique. Je panique grave et les manteaux m’échappent des mains. J’inspire un grand coup et je les installe soigneusement comme promis sur des ceintres.

« Je vais très bien, merci Louis. » Une pause. Okay, tant pis pour ma conscience et la façon dont me voient les gens. Si Jaxson m’a présenté comme son majordome, très bien ! Qu’il en soit ainsi mais nous allons avoir une discussion lorsqu’ils seraient partis. « Je travaille pour Monsieur Jaxson depuis quelques mois à présent. » Je lance un bref regard noir à Jaxson. Mes yeux sont aiguisés comme des couteaux. J’en ai marre de protéger son homosexualité et de passer pour un pigeon, ce soir, ça va gueuler ! Je maugrée entre mes lèvres et me dirige vers le salon en prenant mes idées noires sous mon coude. J’entends de loin Louis et Milan dire ô combien ce penthouse est charmant. C’est normal, c’est MA décoration, c’est MON appartement ! Je n’arrive pas à avaler le fait que Jaxson ait raconté à Louis qu’il avait un majordome. J’entends Milan demander un verre de rosé. « Oui bien sûr, je vous apporte ça tout de suite. » J’ai envie de vomir. Je file à la cuisine. La tête dans le frigo je prie pour garder la tête froide. Je sors le cubi et verse un verre de rosé pour ce connard de Milan qui m’a valu une crise existentielle de mon couple. Mais la crise qui attend Jaxson ne sera pas comparable à celle dans la voiture ! Dans la cuisine, j’ai envie de hurler. J’en profite pour couper le four. Non. J’ai une meilleure idée. J’augmente le four à 280 degrés. Si le repas est raté, plus vite ils partiront ! Je perds les pédales.

De retour dans le salon, je dépose le verre de rosé sans accorder un regard à Milan. Je sens sa nervosité. Il n’est pas à l’aise lui non plus. Intérieurement, je prie pour que le poulet carbonise avant l’heure du repas. Après m’être inquiété que tout le monde soit servi, ben oui, c’est mon nouveau travail il parait, je manque de m’étrangler lorsque Louis lui parle de sa femme. Du tac au tac, je réponds : « Madame est en vacances pour raisons familiales malheureusement » Faux sourire. D’abord la venue de Milan, puis l’histoire du majordome et enfin Sylwia, c’est le sommet des plus hautes péninsules ! Et puis évidement, Louis tombe sur une des rares photos de Jaxson et moi que j’avais pris soin d’encadrer, fier d’être au bras de l’homme que j’aime qui me considère comme sa boniche apparement. Je me tourne vers Jaxson, un sourire sarcastique sur mes lèvres tandis que des flammes brûlent dans mes yeux « Je vais laisser Monsieur vous expliquer notre amitié ! Je pense qu’il est le mieux placé pour vous raconter ce genre d’anecdotes. » J’inspire un bon coup. C’en est trop pour moi. « Si vous voulez bien m’excuser, je dois aller vider la machine à laver ! » Je file en direction de la chambre et attrape un cousin et j’hurle à en perdre mes poumons. Mon cri étouffé me fait bien fou. Je profite de ma solitude pour masser mes tempes du bout de mes doigts. Restons calmes.

De retour dans le salon, je m’installe sur une chaise loin de tout contact avec Jaxson, Louis ou pire : Milan. Je ne sais pas quelles conneries Jaxson leur à encore racontées mais j’implore le Ciel pour que ce poulet ne tarde à cramer !


(c) DΛNDELION


You and I
IN MY HEAD
STAY MINE FOREVER, BE US

Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 290
Avatar : James McAvoy
Mes rps :


J'ai arrêté de compter !



Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Sam 21 Juil - 22:44





L'élection des Drama Queen





La soirée commençait mal mais Jax, en son fort intérieur, espérait que ça allait en s’améliorant. Tout le monde s’installa sur le canapé, un peu mal à l’aise comme toujours lors d’une première soirée quand les uns et les autres apprennent à se connaître. Jason devait apprendre à découvrir Louis et Milan. Alors Jax voulait lui laisser tout le temps dont il aurait besoin. C’est avec un grand sourire qu’il le regarda s’assoir à côté de lui. Puis soudain le drame…
La voix de Louis résonnant plus comme un coups de feu à ses oreilles. Le coeur du mécano battait la chamade et avant qu’il ne puisse tenter de le calmer il le sentait pulser dans sa gorge, entravant totalement sa capacité à prendre une grande inspiration. Les mots qu’il avait prononcé tournoyaient dans son cerveau mais sa bouche était tout à fait incapable de dire quoique ce soit de plus que quelques balbutiements à peines intelligibles. Sa femme ? Bordel de merde encore ??! Il n’eut pas le temps de répondre tout allait trop vite. Milan devait aussi se demander ce qu’il foutait là et pourquoi soudainement tout le monde faisait la gueule. Sa vision se troublait et le sang se précipitant si bruyamment dans ses oreilles qu’il ne put rien entendre à l’exception de son propre pouls. Tout allait trop vite !

Je… c’est… p-pas…

Au son de ses propres paroles - si on pouvait appeler ça comme ça - Jax leva les yeux et observa ses convives avec attention.

Qu-que… Noon. C’est pas mon... Sa voix n’était qu’un long chuchotement rauque.

Souhaitant simplement que sa bouche arrive enfin à se synchroniser avec son cerveau, il laissa échapper un grognement de frustration quand Jason revint et s’installa sur une chaise, loin d’eux. L’anxiété de Jax se transformait rapidement en embarras et en honte. Les mots de son petit ami avaient une texture sinistre et presque vague, lui donnant un indice sur ce qui allait lui arriver une fois les invités rentraient chez eux. La tension bouillonnante entre Jason et lui et le choc que Louis avait lâché déclenchait en Jax une montée gigantesque bulle de panique dans sa poitrine. Quelques secondes s’écoulèrent. Enfermés dans un regard fixe et un silence pesant, le reste de la maison s’effaçait.
Il amena ses doigts à ses yeux, au désespoir ayant besoin de lever le voile qu’il avait dans ses rétines. Il ouvrit les globes oculaires et put voir devant lui ses invités le fixant visiblement mal à l’aise. Louis avait foutu un sacré bordel. Jax bu son verre cul sec avant de souffler. D’une voix calme et rassurante :

Louis, on s’est mal compris. Je ne t’ai jamais dit qu’il était mon majordome. C’est chez lui ici. Jason est mon petit ami et quant à ma femme je divorce depuis déjà quelques semaines déjà. Jaxson se racla la gorge. Je t’ai dit que c’était… ma… petite amie. Au moment où on s’est vu j’étais pas encore très à l’aise avec… tout ça. Il désigna vaguement la pièce pour dire “son homosexualité”. Donc merci pour les compliments de l’appart, Milan mais c’est à Jason qu’il faut dire ça. C’est lui qui a le plus de goût ici parce que je suis à peine capable de mettre la table correctement. Et donc, Louis, si c’était trop dur de te dire que j’étais gay à l’époque, aujourd’hui je suis heureux de te présenter l’homme que j’aime. Et c’est Jason.

Jax se tourna vers Jason et lui tendit la main. Tu veux bien venir, bébé ?

Au fond de lui il repensait à tous les films nunuche qu’il avait vu avec Jason et il espérait qu’il avait sauvé les meubles. Sinon… pénurie de sexe pendant au moins un mois pour lui et ça c’était un drame.  

(c) DΛNDELION


I'm scared
The closed blinds in my home, see no light or day. I'm scared to face another day, Coz' the fear in me just won't go away.
Louis Le Roy
ADMIN CORBEILLE
∎ Pour vous servir
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 2221
Avatar : Andy Samberg
Crédits : FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 01/06/1989
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Hibby-Blue #2
- Leevi #3
- Diana
- Leevi #4
- Nell #2

Bloc notes :


Afficher


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Sam 21 Juil - 22:58





L'élection des Drama Queen





Un Milan discret et silencieux, un Jason en nerf et complètement sarcastique et un Jaxson qui semble vouloir réparer les choses. Ne me dites pas que je viens de créer un malaise de plus sans le vouloir? Jason se ramène et me demande ma veste comme un majordome, pardonnez moi mais ça prête à confusion, non? Et Jaxson s'explique. Je reste immobile avant de me décoincer et de me rapprocher de la foule puis je me mets à applaudir doucement et monte le volume et la vitesse de mes mouvements. Et c'est avec un grand sourire aux lèvres que j'écarte mes bras pour parler. "Et bien voilà! Toute cette mascarade pour que tu l'avoues enfin. Je suis heureux d'entendre ces mots venant de ta bouche. Vraiment. Et Jason pardonne moi. Lorsqu'on s'est rencontrés au bar, on n'a pas vraiment eu l'occasion de parler de choses plus personnelles. Je te présente mes excuses les plus sincères." dis-je, gêné, en baissant légèrement la tête avant de la secouer. "Dire que j'allais me chauffer et te demander pour combien de dollars tu serais prêt à lâcher ton job et venir souper avec nous." Je me marre tout seul, posant ma main sur l'épaule de Jason pour me retenir sous la puissance de mon rire. Mais il s'arrête net. Je pose mon regard rapidement sur Jaxson. S'il n'est pas trop con, il fera vite le lien entre Milan, l'homme en couple du bar et mon travail perdu à cause d'un défi à base d'argent. Jamais une parole pour en rattraper une. J'avale difficilement ma salive. "Quelqu'un veut un autre verre peut-être?" demandais-je mine de rien en récupérant le mien et en le descendant pour me resservir. Un jour je n'serais plus un gaffeur, j'dirais plus d'merde sans répit. Je ferais tout pour être meilleur et gagner leur sympathie.
(c) DΛNDELION




If you're going to be weird, be confident about it.
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Sam 21 Juil - 23:19





L'élection des Drama Queen





C’est la plus grande des tragédies grecques qui se déroule sous tes yeux. Ou peut-être est-ce un western ? Jason, frustré, à la colère muette, qui, la main sur la gâchette, fusille un Jaxson qui se perd dans ses mots à force de ne plus savoir comment les formuler. Toi, tu te contentes d’être silencieux, spectacteur de ce show qui se déroule sous tes yeux. Le bla-bla de Jaxson fini, tu établis un nouveau fait : Louis est un ami de Jaxson, mais jamais, ô grand jamais, il n’aurait pu savoir que Jason, ton Jason, était aussi celui de Jax. Tu l’as bien vu à la façon dont ses yeux s’étaient arrondis, vagues soucoupes, lorsqu’il s’était rendu compte de l’étendue des dégâts que ses mots avaient provoqué. Jason, la femme de Jax… Tu retins un rire sarcastique. Il n’aurait plus manqué que ça, une femme, un cinquième énergumène, qui sortirait d’un placard, pimpante, et qui, immédiatement, aurait contribué au malaise que tous avaient façonné dans cet appartement ce soir. Ton regard sur Louis était devenu sec, tu lui en voulais, sans trop de raison, tu restais persuadé que c’était lui le fautif ce soir. Enfin bon, ça faisait 1-1, la balle était au centre, et elle avait intérêt à y rester. « Très bien, alors félicitations, Jason, c’est vraiment superbe ici. » Le ton était glacial, et sans appel. Tu étais assis à côté de Louis, et tu sentis son regard peser sur toi ; tu l’ignorais royalement, et laissais tes lèvres tremper dans le rosé. Tu écoutais avec la même désinvolture la pirouette qu’avait lancé Louis pour tenter d’alléger l’atmosphère, puis, n’y tenant plus : « Bien joué, Louis, alors. C’est vraiment toi le champion des coups montés. » Le ton était lourd de sens, et à force de te remplir la bouche de rosé pour éviter d’avoir à parler -tu avais même raté le traditionnel tchin !-, ton verre fut rapidement vide. Tu te levais à nouveau, et t’approchant d’une des fenêtres, loin des autres, tu fixais l’extérieur, les passants, et surtout le ciel, qui virait plus encore à l’orangé, baignant dans une mare de sang. C’était finalement une belle métaphore de ce qui se déroulait, ici. « Très belle vue. » Sec.
(c) DΛNDELION
Jason V. Butler
ADMIN ∎ Ambition & Regrets
avatar
Inscrit le : 18/12/2017
Messages : 556
Avatar : Joseph Gordon Levitt
Crédits : Balaclava
Mes rps : 3/5
JAX#9 - SHANE - DRAMAQUEENS




Bloc notes : BAE.


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Dim 22 Juil - 0:44





L'élection des Drama Queen





Cette soirée était folle, insensée ! Et moi, je perdais les pédales.  Résumons les choses. Je suis fou amoureux de Jaxson. Louis est dingue de Milan. Milan s’en contre fou de ce mec et a voulu me pousser dans mes retranchements dans un bar. Jaxson voulait défoncer Milan mais ignore que Milan est ce type du bar. Louis, que j’ai rencontré dans un autre bar m’a fait des confidences sur son amour aveugle envers Milan. Et pour couronner le tout, le type que Jaxson a invité pour une soirée couple qui se devait être merveilleuse est Louis qui me prend pour le majordome de Jaxson. Super soirée ! On atteint des records ! Je suis sensé faire quoi ? Jouer à la boniche et faire comme si tout allait bien ? Non, j’en avais marre. Plus que marre d’être pris pour le con et la tafiole de service. Je ne suis pas qu’un cul qu’on veut défoncer à coups de reins ! C’en est trop pour moi. De retour dans le salon, après avoir évacué ma frustration et ma colère dans un oreiller qui n’avait rien demandé, je m’installe à une chaise loin d’eux comme ma condition de majordome l’exige. Je broie du noir et j’attends patiemment que le poulet crame et noircisse encore plus l’ambiance. Je les regarde un à un. Milan était plongé dans un mutisme ce qui renforçait son charme italien, Louis jouait aux imbéciles et Jaxson, malgré lui, illuminait la pièce de son aura. Pourquoi, pourquoi je ne peux jamais lui en vouloir à cent pour cent ? Ce dernier affonne son verre, moi, je veux vider une bouteille et finir dans un coma. C’est insupportable d’être niché entre la beauté indescriptible de Milan et l’amour que je porte à Jaxson. QU’est-ce que j’ai fait au bon Dieu pour mériter ça ? HEIN ?! Et puis, Jaxson retrouve la parole et mes yeux s’illuminent. J’écoute sa tirade sans le quitter des yeux. Bordel qu’il était sexy à parler comme ça. Enfin, il avouait au monde qui j’étais et je me rends compte que j’ai pensé mal en imaginant qu’il avait dit à Louis que je n’étais que son majordome. Je me sens bien con tout à coup. J’ai envie de l’embrasser, de lui dire que je suis fier de lui et me confondre en excuses sauf que ce cretin de Louis gâche tout en applaudissant comme un phoque qui demande sa balle. Soufrerait-il d’un trouble de l’attention ce gamin ? Je suis à fleur de peau.

« Je crois que je vais éviter de parler de choses personnelles avec toi de toutes façons. » Il va foutre la merde, je le sens. Ce diner. J’ai bien compris. Une putain de vengeance. Sauf qu’il m’avait mis dans la merde avec ses conneries. Putain. Les problèmes de couple ça se règle entre quatre yeux ou sous la couette et non pas à un diner entre « amis ». Je me lèvre, ignorant la remarque de Louis concernant notre jeu stupide au bar et je viens me poser à côté de Jaxson, un faible sourire retrouvé sur le visage. Je glisse ma main dans la sienne, entrelace mes doigts avec les siens et je ne dis rien. Par ce geste, il comprendra que je l’excuse, que je ne lui en veux pas. Mais aux deux autres là-bas, campés dans le canapé comme si de rien n’était… C’est de leur faute et le poulet pouvait cramer, j’avais hâte qu’ils décampent tous les deux.  L’autre charmeur qui n’a pas sa bite dans son pantalon me félicite froidement sur mes capacités de décoration. Je ne réponds pas. Je lui en veux toujours de ce qu’il s’est passé entre nous. Cette attirance au musée, cette attirance maléfique au bar et ce charme qu’il dégage sur mon canapé. Je veux qu’il disparaisse de chez moi. « C’est marrant que tu dises ça, un champion des coups monté avec le champion des relations foirées, c’est un parfait duo. » Je ne sais pas où je trouve la force de lui répondre ainsi mais il m’énerve. Ils m’énervent tous les deux. Je vide mon verre et remplis les vides. Cul sec. L’alcool va me donner du courage à affronter cette tornade. L’italien se lève et se poste devant la baie vitrée. Une belle vue dit-il. « T’as raison, regarde la vue et laisse les adultes discuter. » Ma main s’est serrée dans celle de Jaxson depuis un certain temps. Ma main était presque blanche. Je la lâchais instantanément, craignant de lui faire mal. Le bain de sang, c’était peut-être moi qui allais le faire finalement.



(c) DΛNDELION


You and I
IN MY HEAD
STAY MINE FOREVER, BE US

Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 290
Avatar : James McAvoy
Mes rps :


J'ai arrêté de compter !



Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Dim 22 Juil - 1:27





L'élection des Drama Queen





Bon. Mieux qu’un capitaine qui sauve un bateau d’un iceberg, Jaxson avait réussi à rattraper la merde dans laquelle il s’était fourré. Le point positif c’est qu’en sauvant les meubles, Jax aurait son câlin sous la couette. Ce qui avait commencé par une simple soirée relax entre amis se transformait en une attitude tout à fait inverse.
Louis connaissait Jason. Il haussa les sourcils, visiblement surpris par cette nouvelle annonce. Il n’y aurait rien dû avoir d’exceptionnel à cette soirée. Le temps n’était pas différent des autres jours, la lune ne briillerait pas d’avantage et les étoiles ne scintilleraient pas plus qu’elles ne le faisaient d’habitude. Et pourtant… tout portait à croire que quelque chose allait changer entre eux quatre.

Ah vous vous connaissez ?
Jaxson avait un petit sourire, tournant la tête entre Jason et Louis attendant une réponse par l’affirmative.

Un petit sourire étira son visage quand Jason se leva et le rejoignit sur le canapé. Bordel qu’il était beau son petit ami avec ses petites dents dévoilés et son corps. Damn il lui aurait bien fait sa fête si personne n’avait été présent. Prenant sa main, Jaxson sentit son coeur faire un bond. Il était si fier de se tenir là, à côté de son beau brun. Son visage se tordit, toutefois, d’incompréhension sous le ton de la conversation. Secouant la tête il décida de ne pas trop les contrarier mais l’idée faisait son chemin. “Coup monté”, Milan parlait. Jaxson tournait sa tête dans tous les sens, sans comprendre vraiment ce qui se passait autour de lui. Un petit rire mal à l’aise passa entre ses lèvres. C’est lui qui avait fait ça en faisant son coming out ? Les sourcils froncés, il jeta un coup d’oeil à Jason, la confusion combattant la honte sur son visage. regardant dans le vide, Jaxson essaya d’assembler les pièces.
Jason connaissait Louis. Louis avait parlé d’un homme en costard qu’il avait rencontré à ce bar. Ce bar même où il avait appris que son petit ami avait tenté de coucher avec cet homme en costard. Jason avait parlé d’un mec qui avait essayé d’abuser de lui. Et c’était là que la dure réalité le frappa en plein coeur : Milan. C’était ce mec là qui avait touché Jason et par conséquent il lui avait menti en le voyant. Jason lui avait menti !!
Depuis quand il lui mentait ? C’était la première fois ? La centième ? C’était quelqu’un de totalement différent et il réalisait alors que c’était exactement pour ça qu’il ne voulait pas arrêter de boire. Alors au lieu de la rage et de la haine qu’il ressentait, il laissa place à une profonde tristesse pour prendre le relais. Jax ne bougea que lorsque toutes les lumières montèrent à tous les étages, comme si cette lumière était tout ce dont il avait besoin pour sortir de sa paralysie. Il retira ses doigts de ceux de Jason.
Se tenant là, pendant un bref moment, il frotta sa main pour retrouver sa capacité sensorielle avant de s’écarter complètement de son petit ami. Ses épaules étaient courbés, avachies par l'abattement, ses bras le long de son corps presque sans vie. Il ne leva pas les yeux et n’osait pas le lui demander - surtout qu’il n’était pas prêt à faire face à son regard. Son langage corporel lui rappelait les innombrables fois où il avait essayé de mentir sur sa sexualité. Jason lui avait menti. Il aurait voulu crier et hurler à s'en briser la voix. Il aurait voulu qu’il se fasse violence pour secouer son corps.
Malgré les paroles de Jason, méchantes, balles empoisonnées visant à blesser, Jax ne broncha pas. La balle n’était pas pour lui. Il était épuisé, ayant littéralement besoin de prendre de larges bouffés d’air.
Les yeux de Jax étaient vides, sans âme.

Milan ? La voix de Jax était nerveuse et frêle presque comme s’il avait peur que parler trop fort ne brise quelque chose. Jax se leva, lentement, sentant sa cuisse douloureuse refaire des siennes. Il fit le tour du canapé avant de relever les yeux vers Milan. Il marqua une pause, reprenant son souffle et assemblant ses mots. C’est toi qui a essayé de te taper mon copain à la soirée Karaoké ?. Il tourna la tête vers Jason sans le regarder : Et toi tu m'as menti.

(c) DΛNDELION


I'm scared
The closed blinds in my home, see no light or day. I'm scared to face another day, Coz' the fear in me just won't go away.
Louis Le Roy
ADMIN CORBEILLE
∎ Pour vous servir
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 2221
Avatar : Andy Samberg
Crédits : FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 01/06/1989
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Hibby-Blue #2
- Leevi #3
- Diana
- Leevi #4
- Nell #2

Bloc notes :


Afficher


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Dim 22 Juil - 1:49





L'élection des Drama Queen





Alors moi perso, dans cette histoire, j'ai que deux questions. Est-ce que Dieu existe et où Jason a donc t-il trouvé ses serviettes et sa nappe? Voilà. C'est tout pour moi. Non parce que je veux bien me prendre des remarques en plein dans la face, mais bon, à un moment donné faut être attentif aux détails quoi. Oui, la table fait parti de l'environnement et par exemple avec une cuillère, je pourrais retirer les yeux de Milan de leur orbite, ou trancher la gorge à l'aide d'un couteau ou encore enfoncer une fourchette dans le cœur de ce dernier. Des détails. Faut prendre note de tout. Je sors d'un Master Criminologie, excusez-moi de penser à tout! Mais là, la scène de crime n'est pas encore résolu. Le coupable? Il y en a quatre. Le businessman nerveux, le rital adultérin, le gay refoulé et le bouffon Le Roy. Et non DU roi. Lol. Trop des barres. Allez s'il vous plait rigolez. C'est juste que les mouchoirs à la menthe ça coûte cher et j'ai plus assez de tunes pour en reprendre. MAIS BREF. L'arme du crime? L'amour. Voilà. Cold case, on peut partir! Du moins, c'est ce que j'espérais. Jason avait répondu à Milan pour moi et je lui en suis reconnaissant comme ça je n'ai pas à lui adresser la parole, Jaxson venait d'avoir une révélation, j'hoche simplement la tête et le voilà qui s'en va parler à Milan. Je reste silencieux pour le moment, reprenant ma respiration. Je baisse ma tête, mes mains se touchent entre-elles. "Bon. Riri, Fifi et Zaza là. Je ne voudrais pas être trop dramatique mais..." Sortez les violons. "Nous avons tous beaucoup souffert durant cette soirée, si ce n'est plus... Milan m'a trompé avec Jason mais ce dernier l'a repoussé. Jason t'a menti oui, mais c'était pour ton bien, car il sait de quoi tu es capable et je t'assure que je suis au courant aussi... Et de mon côté, j'avoue ma faute qui a été de parler à un ami de mes problèmes de coeur. Vous deux, vous n'avez pas à vous séparer ou même à vous engueuler sur ça méchamment. Vous vous aimez et il n'y a eu aucune faute. Pour le début de la soirée, ce n'est que mon incompréhension. Pour ce qui est de Milan et moi... Nous verrons bien par la suite. Je ne pensais pas que le hasard était si présent dans la vie et je ne pensais pas que la dernière personne manquante à ce tableau serait toi, Jason, qui ne ferait que planter le couteau dans la plaie dans ce quatuor. Je voulais passer un bon moment, avec un ami, et un amant coureur de jupon mais... Mais maintenant, il faut relever une seule et unique question...." Je renifle, les larmes me montant aux yeux. "Qu'est-ce qui est en train de cramer dans le four? La fumée me pique les yeux."
(c) DΛNDELION




If you're going to be weird, be confident about it.
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Dim 22 Juil - 2:01





L'élection des Drama Queen





Toi, tu demeurais debout, dans l’encadrement de l’immense fenêtre. Une ombre qui se détachait du paysage, du soleil meurtrier, du ciel torturé. T’étouffes un ricanement quand Jason te lance sa pique, et tu profites de la prise de conscience de Jaxson pour enfin tout lâcher. Tu n’as plus rien à cacher de toute façon. « Bon, vous allez nous l’arrêter votre romance pathéthique, Roméo et Jules ? Putain, mais il est où cet épilogue où vous vous criez votre amour, agonisants ? Non pas que je veuille votre mort, non, j’en ai juste rien à carrer de votre douleur. » Tu plonges une nouvelle fois ton regard à l’extérieur, te perdant dans le vague, dans une vision abstraite, artistique, la palette orangée, jaunâtre, la souffrance toujours au creux de ton coeur. « Si vous pensez tous individuellement que vous êtes le seul à morfler, par pitié, réfléchissez un peu plus. La seule souffrance valable ici, c’est la tienne Jaxson. Jason, qu’on en finisse, une bonne fois pour toutes : tu ne représentes rien pour moi, rien d’autre que ce que l’alcool arrive à créer. Ca tombe bien, je suis abstinent depuis près d’un mois. Louis, si t’arrêtais trente secondes de te regarder le nombril, tu verrais tous les efforts que je déploie pour toi, pour me faire pardonner. Il serait temps de tourner la page, non, vous ne pensez pas ? » Un silence, dans ta voix. Tu ne les écoute plus, tu as l’esprit à mille lieues de ce penthouse, tu es en Sicile, sur les plages dorées, vers l’eau azur. Putain. Dire que t’avais acheté de quoi emmener Louis à Naples avec toi, lui introduire toute ta famille, lui montrer à quel point tu t’étais attaché à lui. Convaincre la mama de l’acheter, cette maison que t’avais repéré à Austin, pour vous deux. Lui montrer par le matériel que l’époque de la timidité c’était révolu, que tu l’aimais vraiment. Tu rejetais un sanglot, qui montait, escaladant l’échelle de tes émotions. « Pour finir Louis, une bonne fois pour toutes, fais-toi Némésis, mais arrête, par pitié, tous tes stratagèmes. On est pas dans un épisode d’Inspecteur Gadget, on est plus des enfants, alors si tu as un truc à me reprocher, fais-le franchement. Parce que... » Tu es interrompu. C’est vrai que ça sent le brûlé. Une larme dans les yeux, tu te retournes, face à eux tous. « Parce que je pense pas que je pourrais tolérer de plus souffrir d’être sans toi. Je vais à la salle de bains. » Tu quittes le salon, cherchant, foulant toutes les règles de politesse. Enfin, tu arrives dans la salle de bains, tu verrouilles le loquet, et tu fais face au miroir, essuyant les larmes qui tracent leur chemin sur ta peau, ravagée ces dernières semaines par toute sorte de manque.
(c) DΛNDELION
Jason V. Butler
ADMIN ∎ Ambition & Regrets
avatar
Inscrit le : 18/12/2017
Messages : 556
Avatar : Joseph Gordon Levitt
Crédits : Balaclava
Mes rps : 3/5
JAX#9 - SHANE - DRAMAQUEENS




Bloc notes : BAE.


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Dim 22 Juil - 2:28





L'élection des Drama Queen





Toute la frustration que j’ai emmagasinée se déverse sur Milan et mes propos acerbes viennent se heurter à lui. Cinglants. Au fond, je n’avais pas grand-chose à lui reprocher si ce n’est qu’il m’avait valu une putain de dispute de couple à en faire pâlir de jalousie mes voisins d’en bas. Mais lorsque ma main quitte celle de Jaxson et que je lève les yeux vers lui, il est ailleurs et son visage est déformé par la tristesse. Merde. Qu’est-ce qu’il y a encore ? Je lis une souffrance indescriptible dans son regard, un mal être intense. Son sourire à disparu, laissant une peau blême, presque translucide. Et puis Milan parle et je lève les yeux vers lui, choqué. Il ne voit pas que mon bébé souffre là ?! Et contre toute attente, il en rajoute une couche. Une bonne couche de désespoir et de douleur. Je rêve, où il était en train de dire que c’était ma faute ? Alors que j’avais tu son identité auprès de Jaxson pour éviter qu’il se fasse refaire le portrait. Quel enculé. Quel bel enculé. Je me lève et la pétasse en moi se réveille, j’agite mon bras en claquant des doigts.

« Non mais je rêve. Tu te prends pour qui ? Le jour où un gamin comme toi arrivera à rivaliser avec un homme comme lui, on en rediscutera » je commence à m’énerver s’sévère. « Et … » Et Louis me coupe la parole pour me sortir une tirade sur le pardon, blablabla. Je vais tuer quelqu’un. Un des deux. Néanmoins, il a raison sur un point, j’ai caché la vérité à Jaxson pour ne pas lui faire de peine mais surtout parce que je n’avais pas envie d’assister à une violence sans nom. L’odeur me parvient aussi aux narines. « C’est le poulet. » La mine grave je cours dans la cuisine qui est noire de fumée. Armé d’un essui de vaisselle, je suis bien trop occupé à sauver la vie de Jaxson d’un éventuel incendie que d’entendre les contemplations de Milan. Qu’il retourne en Italie et qu’il se noie dans les canaux de Venise s’il n’est pas content ! J’ouvre la porte fenêtre et l’air s’engouffre dehors intensément. La pièce s’éclaircit et j’aperçois le four que j’éteins. De retour dans le salon j’annonce, faussement triste « Le diner est cramé, c’est dommage ! » Je m’avance dans le salon et je remarque que Milan a disparu « Elle est où la drama queen là ? » D’accord, c’est l’hôpital qui se fou de la charité. Je soupire. Je suis méconnaissable. Tant de sarcasme, tant de méchanceté dans ma voix. Mais j’en peux plus. Jaxson qui me traite de menteur, Louis qui se la joue Père Damien, et l’autre qui pleurniche dans la salle de bain (j’entends les sanglots étouffés, j’ai une oreille supersonique). « Tu vas vraiment râler parce que je ne t’ai pas dit toute la vérité ? En réalité, je ne t’ai même pas menti. Bref. Si tout le monde fait la gueule et fait comme il le souhaite dans MON appartement… Ta petite copine va donc se faire plaisir ! » je sors ma boite de Pandore de sous le tiroir de la table basse d’une main, tandis que l’autre attrape une bouteille qu’elle porte à mes lèvres. J’en sors mon attirail de camé, ma coke, ma came, celle que je n’ai jamais utilisé devant Jaxson. Foutu pour foutu, autant essayer d’oublier ce désastre. Carte de banque, rail, je sniffe. « Quoi, t’en veux ? » dis-je agressif à Louis qui me regarde avec un air de chien battu. « T'en auras pas, t'as bien causé assez de dégâts comme ça pour tes 20 prochaines autres vies."


(c) DΛNDELION
[/quote]


You and I
IN MY HEAD
STAY MINE FOREVER, BE US

Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 290
Avatar : James McAvoy
Mes rps :


J'ai arrêté de compter !



Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Dim 22 Juil - 3:06





L'élection des Drama Queen





Il n’arriva pas à retenir le gloussement sarcastique qui avait jailli de ses lèvres. Toutes des fucking drama de merde ! Résultat de la soirée ? Des queens qui chouinent et Jason qui voulait baiser ce type. Jason ne le regardait pas mais continuait. Jaxson ne comprenait plus rien. Entre les mots de Milan, de Jason et de Louis il était complètement perdu. Il m’avait pas menti ? Nooon pas du tout.

Tu m’as pas menti en faisant comme si tu connaissais aucun de ces mecs ? Tu m’as pas menti non, t'as juste joué la comédie, ouais ! Après que les mots soient sorti de sa bouche il les avait regretté. Mais alors que Jason se mit à parler, il abandonna l’idée de s’excuser.

Plus de cynisme dégueulant des mots. Haussant les épaules, il mit sa main dans sa poche pour en sortir son paquet de clope. Protégeant le briquet de sa main courbée il alluma sa clope, la première bouffée calmant ses nerfs. Ils restèrent là, un long moment, le claquement de la port de Milan qui le fit sursauter. Ses paroles avaient une teneur nerveuse comme s’il voyait toutes ses actions. Un rire dédaigneux tomba sur ses lèvres.

Mil… La dernière partie de ce prénom resta coincée dans sa gorge. Merde se dit-il intérieurement. Il aurait aimé lui défoncer la gueule mais par respect pour Jason il n’en fera rien. Le dos de Jax se raidit et ses poings se serrèrent de part et d’autre de son corps. Incapable de dire autre chose que ce prénom.

Il marqua une pause, une minute, étudiant les possibilités d’échappatoire. Ses yeux cherchaient un vague moment pour s’échapper, à la recherche de quelque chose. Dans un long soupir il répondit :

Comme si j’avais pas déjà trouvé ta putain de boite. Sa voix s’était estompée, soudain coupée. Tu l’as caché comme un gosse qui cache ses magazines porno sous son lit. Après quelques secondes de silence supplémentaire il tourna les talons et se dirigea vers la cuisine. Oh et puis merde tout le monde faisait ce qu’ils voulaient. Pas sûr de savoir comment réagir à ce qu’il se passait ni à tout ce qu’ils venaient de dire. Il devait trouver une façon plus productive pour se calmer plutôt que de casser la gueule à ce mec.
Il se dirigea dans la cuisine. Il y avait de la fumée partout. Il avait chaud et froid. Il avait envie de se jeter du haut du balcon. Un air dégoutté se mit à envahir son visage alors qu’il se détournait de la télénovela. Pathétiquement il se retenait de pleurer mais des larmes coulaient déjà sur ses joues. Il serra ses poings faisant pâlir davantage ses articulations. Il se sentait stupide. Tous les trois l’avaient pris pour un con. Puis y avait ce putain de poulet cramé. L’image de la soirée. Ca avait l’air appétissant, moelleux et finalement tout avait été gâché, alors la clope au bec, Jax se mit à réfléchir même pas un millième de secondes. Il le prit et le jeta par la fenêtre.

Une seconde.

Deux secondes.

BAM. La chute sur un pare brise.

Jax se colla contre le comptoir de la cuisine, fumant sa clope fixant le vide. Le poulet écrasé lourdement sur la bagnole plus bas. Celle de Milan probablement car celle de Jason était au parking.

(c) DΛNDELION


I'm scared
The closed blinds in my home, see no light or day. I'm scared to face another day, Coz' the fear in me just won't go away.
Louis Le Roy
ADMIN CORBEILLE
∎ Pour vous servir
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 2221
Avatar : Andy Samberg
Crédits : FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 01/06/1989
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Hibby-Blue #2
- Leevi #3
- Diana
- Leevi #4
- Nell #2

Bloc notes :


Afficher


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Dim 22 Juil - 13:30





L'élection des Drama Queen





Des déclarations de haine, des déclarations d'amour indirectes, il semblerait que ces deux hommes répondant au nom de Milan et Jason ont enfin mis carte sur table. Jason aime Jaxson, c'est une évidence et c'est réciproque. Milan m'aime, et moi dans le fond, même si par principe je dois le quitter, je ne sais pas si j'en serais capable une seule seconde. Il me fait d'ailleurs comprendre qu'il a fait énormément pour moi, pour nous mais ce n'est pas en ne me donnant pas de nouvelles et en faisant le mort que je peux deviner ses actions et ses projets. Maintenant il est parti dans la salle de bain, Jaxson dans la cuisine où un bruit se fait légèrement entendre, une voiture qui sonne comme une sonnette d'alarme et Jason, qui est là, juste à côté de moi. "Demandé si gentiment, comment pourrais-je refuser? Tu as l'esprit de convivialité, j'apprécie!" Un petit sarcasme qui ne semble pas en être un vu que je m'approche un peu plus de lui, lâchant le canapé sur lequel je me tenais avec mes bras. "Tu feras gaffe, le blanc te donne une allure de cadavre." Et je pars lentement vers la salle de bain, donnant trois coups contre la porte. Pas de réponse mais des pleurs. "Milan. Ouvre moi. Je crois qu'on doit discuter mais plutôt partir sur quelque chose de calme au lieu que ce soit de l'énervement. J'ai des choses à te reprocher en effet, et vu que la bombe est amorcée, je pense que c'est le bon moment, tu ne crois?" lui dis-je sur un ton posé. Je tente d'ouvrir la porte mais en vain. Je frappe une nouvelle fois. Rien. Je me recule donc pour prendre de l'élan et fonce droit devant avant de retomber au sol. Et je me relève, tente avec le pied, l'épaule encore. Bien. Je repars dans la cuisine, n'adressant aucun regard au camé. Dire que j'en ai pris moi aussi comme seule et unique solution pour mettre fin à mes jours. Deviendrais-je aussi excité et affreux que ce mec en costard? Je ne l'espère pas du moins. Je pars dans la cuisine lentement. "Jax..." commençais-je d'une voix timide. "Je dois bien être la dernière personne que tu veux voir mais... Est-ce que tu peux m'aider s'il te plait? Je te demande ça comme un dernier service... Peux-tu m'aider à ouvrir la porte de la salle de bain? Milan reste coincé dedans et je ne sais pas pourquoi, j'ai un mauvais pré-sentiment..." Je marque une pause de quelques secondes. "Et je... Je suis désolé encore pour ce soir, je ne savais pas que Jason était ton copain et que ce repas de couple partirait comme ça... Ce n'était même pas prévu toute cette catastrophe, je voulais juste de le présenter, que tu vois le spécimen, rien de plus..." repris-je d'une voix tremblante et désolée avant de quitter les lieux et de repartir vers la salle de bain, seul, en attendant que la décision de Jaxson soit prise. Je frappe une nouvelle fois avant de me laisser glisser contre cette dernière. "Milan, j'espère que tu m'entends mais oui. Je t'en veux d'avoir tenté de voir ailleurs. Je t'en ai voulu au point d'avoir voulu faire la même chose. Et j'en ai fait tout autant. Certes les personnes ou plutôt la personne avec qui je t'ai trompé pour qu'on soit quittes, j'ai dû la payer, les personnes gratuites se sentant plus proches de moi pour des confidences que pour un plan cul mais ça ne m'a pas procuré plus de plaisir que ça. Je me suis même senti con. Je suis tombé bien bas, je le sais bien mais je suis aussi tombé de haut en te revoyant. Je pensais que ça en était fini, que je ne ressentais que de la haine à ton égard mais je crois que je me suis trompé, encore une fois. Je suis prêt à fermer les yeux sur cette histoire et tourner la page, comme tu l'as suggéré. On ne va pas se séparer pour si peu, si? Même si d'une certaine façon, depuis l'histoire de l'emménagement, on était comme séparés..." lui dis-je, parlant probablement de le vide avant de me racler la gorge. "Ce repas, c'était pas un coup monté. Jason je l'ai rencontré dans un bar, il m'a expliqué ce que tu as fait et a tu le nom de Jaxson. Jaxson lui, il n'assumait pas vraiment son homosexualité certes, mais je ne pouvais pas deviner que Jason était son copain ou sa femme comme il me le disait. Et j'ai juste parlé de cet épisode à Jaxson en tant qu'ami, rien de plus. Du coup, le fait qu'on se retrouve tous les quatre dans la même pièce... Ce n'était pas prévu. Je voulais surtout te présenter à Jaxson, qu'il me dise en t'analysant, qu'est-ce que je devais faire pour te quitter mais je crois que je ne suis pas prêt à passer ce cap..." continuais-je sur ce même ton calme et mûr, un ton que je n'emploie pas souvent.
(c) DΛNDELION




If you're going to be weird, be confident about it.
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Dim 22 Juil - 13:43





L'élection des Drama Queen





T’as fait couler un peu d’eau chaude, pour essayer de la passer sur ton visage, pour effacer le chemin que les larmes avaient creusé. T’entends, par la fenêtre de la salle de bain, l’alarme d’une voiture en bas ; c’est sûrement la tienne, mais sur l’instant, ça ne te touche même pas. Tu jettes ton regard sur l’immense miroir qui te fait face ; il y a de la buée, mais tu distingues une forme floue. Ta silhouette est effrayante, tu as cette allure perdue, décharnée. Ta vision est trouble, et les larmes ne coulent plus ; tu ne ressens sur l’instant rien d’autre qu’un terrible vide, un creux, qui part de ta tête pour s’étendre jusqu’au plus bas de ton corps. Tu n’es qu’une coquille vide, un corps qui fait tourner les têtes, une enveloppe qui, si l’on prend le temps de creuser un peu, n’est que le déguisement pour une mauvaise âme. T’entends des mots derrière la porte ; tu reconnais la voix de Louis, cette voix à laquelle tu avais consenti à lier la tienne il y a quelques mois déjà, par ébats ou par débats. Tu prêtes une oreille peu attentive, tu reconnais des pas ; il part déjà, il abandonne, bien plus facilement que tu ne l’aurais prévu. Une nouvelle larme. Un regard vers le miroir. « Putain, mais casse-toi ! » Pas même des cris, non, juste un bruit rauque, un ordre que tu adresses à cette ombre ravagée dans le verre. Tu jettes un coup de poing, un peu au hasard, pour la faire disparaître. Un autre. Encore un autre. Et avec le dernier, la surface se brise, s’effondrant au sol. Tu continues pourtant de marteler le mur, les larmes de nouveau dans les yeux, les poings en sang.

Epuisé, tu te laisses tomber contre un mur, et, pris de convulsions liées à tes larmes, tu ne réagis même plus. Tu entends de nouveau la voix de ton bien-aimé, dehors, mais tu n’as ni l’énergie, ni la matière pour répondre. Tu mords tes lèvres, à tel point que ta lippe supérieure est souillée par le sang, à son tour. Une de tes mains tâtonne en vain sur le carrelage de la salle de bain, cherchant un morceau de verre suffisamment long. Un souvenir des années lycéennes ; le sang qui coulait, par goutte, flot ininterrompu, quand le chagrin se faisait trop lourd. Une façon de se décharger, de se calmer, d’apaiser un peu les démons quand ils se faisaient trop insistants, trop insolents. Une façon de lui fermer le clapet, à cette voix qui criait toujours dans ta tête que tu étais trop faible, trop insipide, un simple jouet sexuel, que jamais personne ne t’aimerait. T’y avais cru, en ton histoire avec Louis -tu l’entendais déblatérer quelques mots à ce sujet dehors, et même si tu ne prêtais pas attention au sens de ses phrases, tu sentais que sa voix t’apaisait, te calmait. T’étais un peu réconforté, par cette présence extérieure, et aussi par l’incision que le verre avait tracé sur l’avant-bras. Cinq centimètres, d’abord, la douleur aigüe. Dix. Vingt. Vingt-cinq, et tu t’arrêtais, lâchant un sanglot, les yeux dans le vide, calmé pour ce soir.

Ta première pensée, un sourire gigantesque, faux, un peu perdu, c’était qu’il faudrait rembourser le miroir. Quoiqu’avec les dégâts apparemment causés sur ta voiture… Tu laissais tes paupières se fermer, dans un faible rire, toujours aussi rauque.
(c) DΛNDELION
Jason V. Butler
ADMIN ∎ Ambition & Regrets
avatar
Inscrit le : 18/12/2017
Messages : 556
Avatar : Joseph Gordon Levitt
Crédits : Balaclava
Mes rps : 3/5
JAX#9 - SHANE - DRAMAQUEENS




Bloc notes : BAE.


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Dim 22 Juil - 14:18





L'élection des Drama Queen





Je décide de ne plus rien en avoir à foutre de ces deux petits merdeux qui ont foutu la zizanie chez moi. Je savais que Louis était étrange même si nous avions passé une bonne soirée. Tout comme je savais ô combien Milan était immature malgré son expérience en séduction. Un couple qui devrait vite déguerpir de chez moi mais je préfère les laisser s’entre tuer. Je n’en n’ai plus rien à foutre d’eux. Du coup, je m’occupe à mes occupations habituelles, jouant encore la carte du sarcasme auprès de Jaxson qui me donne de plus en plus envie de le voir dégager. Pour qui se prenait-il ? Comment osait-il me juger, m’accuser après tous les sacrifices que j’avais fait pour lui ? Je ne lui ai pas menti, je l’ai protégé mais ça apparemment, c’est trop dur pour lui à comprendre. Cette soirée me transforme en un monstre immonde et repoussant. Mes paroles volent et s’écrasent contre Jaxson, j’en ai marre. Marre de cette situation ou je suis obligé de faire semblant parce que monsieur n’assume pas, parceque monsieur raconte des couilles. Parce que Monsieur ne les porte pas assez pour réclamer les papiers à son ex-femme. J’ai été là, et c’est comme ça qu’il me remercie ?!« Va te faire foutre, Jaxson. Tu me gaves. » Froid. Tellement froid que ça me fait moi-même mal au cœur d’entendre ces paroles sortir de ma bouche. Je l’aime, oui, plus que tout mais c’est fini d’être le gars qui dit oui à toutes ses conneries pour cacher la vérité. Stop, c’est terminé. S’il ne veut pas comprendre, très bien. Même si mon cœur se serre, je dois lui tenir tête et arrêter de m’écraser sous son joli sourire et ses yeux scintillants. Il me parle de ma boite. Je suis choqué par ses paroles, sans doute que je le mérite mais … « Ah bon ? Tu fouilles dans mes affaires à présent ? » Je n’en reviens pas. « Je… putain… tu me déçois. » Un murmure, une prise de conscience. Jaxson avait une emprise sur moi, une force qui me poussait toujours au-delà des limites. C’était le diable déguisé en ange qui montrait mon vrai visage sans doute. « Ouais, c’est ça ! Casse-toi ! » Hurlais-je à l’attention de Jaxson qui disparaît dans la cuisine. Second rail. J’ai ma dose. Je regarde Louis s’en aller vers Milan. Rien à foutre. Je me couche sur le sol, les jambes toujours en tailleurs. Mon visage est calme, impassible mais mes cellules sont en ébullition. Je sens la drogue parcourir es veines et ça m’apaise. C’est la seule chose qui m’apaise contre Jaxson. Putain. Comment est-ce possible d’aimer quelqu’un aussi fort et de se faire aussi mal. Chaque émotion que Jaxson me fait vivre est semblable à une chute de cinquante étages. Tout est décuplé, tout est déformé. De l’euphorie, je passe à la haine comme une personne bipolaire. Je sursaute lorsque j’entends un bruit sourd. Louis tnte s’en doute de défoncer la porte. Qu’il fasse donc, il me paiera les dégâts. S’il pouvait se péter la mâchoire en même temps, ça m’arrangerait. Un autre bruit sourd, une faible alarme au loin. Je me relève, pris de panique. Jaxson. Non. Il n’aurait pas fait ça. Mon cœur palpite, une angoisse me gagne. Je me relève, trébuche dans le tapis et je cours jusqu’à la cuisine. Un soupir de soulagement lorsque je vois Jaxson debout. Il n’est pas passé par la fenêtre. La peur me ronge le ventre. Un instant j’ai eu peur de le perdre. Une putain de seconde, juste par le pouvoir d’un bruit sourd là, dehors. Je serre mes dents, mes poings. Comment peut-il arriver à me faire cet effet-là ? Je me passe une main dans les cheveux pour tenter de me calmer. A part me décoiffer, ça ne change rien. Je m’avance près du robinet, laisse couler l’eau froide entre mes mains en coupoles avant de m’en asperger le visage. Je m’appuie contre le bord de l’évier, la tête cachée entre mes épaules laissant les larmes se mélanger aux goûtes d’eau. « Tu sais... Je crois sincèrement que mon amour pour toi nous détruit un peu plus à chaque fois… » Ma voix est calme mais lourde comme une enclume « Tu… tu devrais prendre tes amis et partir. J’ai besoin d’être seul » Je relève la tête, les yeux rougis, le visage bouffis et ces sanglots qui trahisent ma tristesse la plus profonde. « Je… Je comprends p-pas. T-tu me traites de menteur. M-mais, j-j’ai fa-fais ça pour t-toi ! Je croyais qu-que tu t’étais caché de la v-vérité et je-je voulais p-pas te trahir, tu comprends ça ?! » Je balance une assiette au sol, de rage, de colère et de tristesse. « Tu ne vois pas à quel point je t’aime ?! A quel point j’ai paniqué quand j’ai vu l’autre débarquer0 ? Pourquoi tout est à chaque fois compliqué ? HEIN ?! » Une seconde, puis une troisième s’écrasent au sol. La cuisine se transforme en ouragan. « J’en ai marre Jaxson, MARRE ! » Quatre, cinq. Cette violence me fait peur, je sens que ce n’est pas la drogue qui agit mais mon cerveau, mes membres, ma conscience : la coupe est pleine. Mon rythme et ma respiration se sont accélérés. « Je voulais juste te protéger. » D’un revers de la main j’essuie mon nez sur ma manche. Je regarde Jaxson droit dans les yeux et je ne supporte pas ce que j’y vois. Je fuis, encore. Je ne peux plus voir son visage. J’ai envie de le serrer contre moi, de l’étouffer de mon amour mais non, ça ne marchera plus. J’en ai assez de me faire mener en bateau. Je pose ma main sur l’embrassure de la porte de la cuisine, tremblant comme une feuille. Je tourne la tête vers lui sans croiser son regard bleuté : « Tu étais la chose la plus importante à mes yeux Jaxson. J’aurais pu faire n’importe quoi pour toi mais, je n’accepte pas que tu m’accuse de toutes ces choses. »


(c) DΛNDELION


You and I
IN MY HEAD
STAY MINE FOREVER, BE US

Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 290
Avatar : James McAvoy
Mes rps :


J'ai arrêté de compter !



Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Dim 22 Juil - 19:03





L'élection des Drama Queen





Se sentant stupide, il ne bougea pas du comptoir de la cuisine, la clope au bec. Jason était venu précipitamment, le regard perdu. Jax se détourna cette fois. Seule sa voix le ramena à la réalité. A ses mots, Jax se retourna et haussa les sourcils une expression confuse étirant ses traits. Silence déconfit. C’était la seule façon de décrire la sensation qui se passait dans la tête de Jax. Il le foutait à la porte. Jason avait fait ça pour le protéger. Une partie de lui trouvait ça mignon, une autre lui donnait envie de lui foutre la tête contre l’évier et de lui vider un seau de glace pour le ramener à la réalité. Jason jetait des assiettes sans que rien ne trouble Jaxson. Il ne bougeait pas, l’observait attentivement, le laissant vider son sac. S’il voulait qu’il parte alors il le ferait. Il acquiesça d’un signe de tête, se mordant la langue. Repoussant toute inquiétude qu’il ait une crise de larme alors qu’ils étaient avec Louis et Milan. Il lui prit le poignet et plongea son regard dans le sien. Rien d’agressif, juste l’arrêter dans son délire, le forcer à revenir à la réalité. Aussi figé qu’une gargouille, Jax resta là lui tenant le poignet pour qu’il s’arrête de parler.

Je suis désolé, souffla-t-il d’une voix gentille, posée - une voix qui était très différente de celle qu’il avait utilisé à son égard quelques secondes auparavant. Il se détendait le plus possible pour calmer Jason. Ca ne servait à rien de crier.

J’ai cru… commença-t-il. Les questions semblaient inutiles. C’était la seule incompréhension qu’il pouvait trouver au vu de ses réactions. Jax secoua la tête, gardant ses yeux collés à son poignet qu’il tenait gentiment. Arrête de pleurer.

Les derniers mots sortaient de façon un peu plus sèche qu’il ne le voulait. Il voulait plutôt dire qu’il l’aimait, qu’il n’avait pas fait exprès de voir cette boîte mais cela résonnait forcément méchamment comme s’il était sur la défensive. Ayant besoin de changer l’expression blessée sur son visage il reprit :

Ecoute c’est Weasley qui a fait tomber la boîte. Je fouillais pas dans tes affaires et je me le permettrais jamais. Jamais plus j’aurais honte de nous, ok ? J’ai merdé mais toi aussi !! J’ai besoin de toi. Me laisse pas. Je t’ai...

Puis Louis vint. Ecoutes Louis, tu tombes mal là !! J’ai besoin de parler à Jason… Qu… Va voir ton copain et parle lui vous avez suffisamment foutu la merde. Jax fit un signe du menton en direction de la salle de bain. Comme il avait l’impression de tout faire de travers son agitation augmenta. Il posa une main sur le bras de Jason, glissant ses doigts sur sa peau tout en regardant Louis. Non il ne laisserait pas Jason partir comme ça. Leur amour ne pouvait pas se terminer comme ça. Il expira une bouffée d’air frais, épuisé. Il roula des yeux. Finalement il avait pas vraiment le choix. Si Milan avait fait une connerie il devait en avoir le coeur net.

Ptain… souffla-t-il énervé. Il avait envie de régler cette histoire avec Jason pas aller secourir la chouineuse dans la salle de bain qui pour le barbu était entièrement fautive. Allez faire des soirées avec des divas… Quelle idée !! Ecoute bébé, je vais voir ce qu’il se passe et après promis je te laisse tranquille, okay mais s’il-te-plaît ne prends pas des décisions hâtives.

Il se risqua à déposer un baiser sur son front avant de se diriger vers la salle de bain. Louis était en train de parler. Le ridicule de la situation le frappait. Est-ce que c’était qu’un mec chouinait dans la salle de bain ou bien que Louis parlait à une porte ? Jax s’avança, sourcils froncés. Il souffla tout en essayant d’ouvrir la porte :

Merci d’avoir niqué ma soirée. Si j’avais su... Putain de porte de merde !! Milan !! Ouvre ! Il agita avec force la poignée. PUTAIN MILAN !! CA COMMENCE A ME GONFLER !

Il poussa Louis sur le côté et recula un peu avant de donner un fort coup d’épaule. Quelle idée de fermer cette porte aussi ? Lui et Jason ne le faisait jamais. En même temps ils prenaient souvent leur douche ensemble et puis même ils se voyaient souvent nu donc bon… Il donna un deuxième coup plus fort cette fois ce qui ne fit que trembler la porte.

Louis, écarte toi !

Il se mit à bonne distance, se prépara et donna un coup de pied dans la serrure de la porte. Elle s’entrouvrit légèrement, la faisant sortir un peu de ses gonds. Un deuxième coup, tout aussi fort. Et encore et encore jusqu’à ce que la porte s’ouvre à moitié et que le verre et le sang soient visible de tous depuis le salon.

OH putain !! Appelle une ambulance !!

Ni une ni deux, Jax entra, trébuchant à moitié à l’intérieur. Il dérapa sur le verre et se coupa sans y prêter attention. Il se rattrapa au lavabo, faisant tomber la multitude de produit de soin de Jason -un métrosexuel on vous dit- Tant pis pour le désordre une vie était en jeu. Jax se mit à genou à côté de Milan prenant son poignet ouvert et appuyant avec force dessus pour empêcher l’hémorragie. Il y avait du sang partout. Qui aurait cru qu’un bras saignerait autant. Il était pâle comme la craie. Le coeur de Jax battait à cent à l’heure et il tremblait comme une feuille sans pour autant desserrer ses mains de ses plaies. Le choc de voir quelqu’un en train de mourir le heurta durement. Ca lui rappelait l’accident et tout le sang qu’il avait eu sur lui. Sa main était couverte du liquide rouge qui ne cessait de sortir en litre sur le carrelage de la salle de bain. Jax tentait de juguler l'hémorragie. Ses poumons ne voulaient plus fonctionner, prenant à peine le peu d’oxygène en de cours et difficiles halètements.

Reste avec moi, Milan !! Reste avec moi !!

(c) DΛNDELION


I'm scared
The closed blinds in my home, see no light or day. I'm scared to face another day, Coz' the fear in me just won't go away.
Louis Le Roy
ADMIN CORBEILLE
∎ Pour vous servir
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 2221
Avatar : Andy Samberg
Crédits : FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 01/06/1989
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Hibby-Blue #2
- Leevi #3
- Diana
- Leevi #4
- Nell #2

Bloc notes :


Afficher


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Dim 22 Juil - 20:37





L'élection des Drama Queen





Intervenir au mauvais moment pour demander de l'aide. Je sais bien que tout le monde est sur les nerfs mais je ne viendrais pas demander ce genre de choses si ce n'était pas urgent. Mais je repartais seul, parlant à Milan, ou plutôt à une porte. Je n'ai pas la force nécessaire pour la défoncer même si je faisais de mon mieux. Vu l'état dans lequel il était, j'avais juste peur qu'il fasse une connerie mais j'essayais de faire durer la chose en espérant qu'il m'écoute plutôt que de commettre une chose insensée. Puis Jaxson se ramène. Je ne sais pas à qui de nous deux il s'adresse, peut-être à un peu des deux. Il me pousse comme une merde, j'ai bien envie de me révolter lorsque je me redresse mais la porte laisse place à une scène qui ne me donne plus envie de rien. Je reste immobile devant le corps de Milan, prenant difficilement mon portable pour appeler les secours. Tout en leur parlant, je me dirige vers le placard et récupère les clefs de la voiture de Milan, probablement défoncée et je reviens, les mettant dans la poche arrière de mon jeans. "Ils seront là dans 10 minutes. Donc peut-être dans une demi-heure, voire une heure." dis-je après l'appel sur un ton plat. Je ferme les yeux. Je croyais qu'il ne pouvait pas faire sans moi et le voilà qui décide de s'ôter la vie. Jaxson s'énerve sur son corps et je ne fais rien alors que je devrais être celui qui devrait l'aider. C'est exactement ça. Je ne peux pas le laisser ainsi. Je retire mon haut blanc et m'avance dans la salle de bain avant de pousser Jaxson à mon tour comme une sorte de vengeance futile. "Continue." lui dis-je en attrapant un petit sac de poubelle neuf pour faire une compréhension sur la plaie mais cela ne suffit pas. J'attrape donc mon t-shirt retiré pour lui faire un garrot. La plaie semble pour le moment se stabiliser mais rien n'est jamais trop sûr dans ces cas là. Je m'accroupie, passe son bras par dessus mes épaules et tente de le relever. "Aide-moi s'il te plait." Un ton toujours aussi serein. Comment se fait-il que je sois aussi calme dans une situation pareille? Je suppose qu'il en faut bien un entre Jaxson qui en devient presque malade, Jason qui est pour le moment hors état de fonctionne et Milan... N'en parlons même pas. J'amène l'homme que je suis sur le point de perdre jusqu'à ascenseur. "Je m'en occupe maintenant. Retourne à l'intérieur, tu as d'autres chats à fouetter." lui dis-je en jetant un regard meurtrier vers Jason. "Faisons comme ça. Occupe toi de ton couple, et j'en fais de même pour le mien. Je t'enverrai un message pour te dire comment il va, si encore, ça t'intéresse un minimum." Et les portes se referment. Une fois en bas, je l'amène difficilement jusqu'à la voiture et tente d'ouvrir la portière pour le placer sur le siège passager, faisant rapidement le tour après l'avoir fermé pour m'installer à mon tour. Putain de poulet. Je l'attrape et le jette par le pare-brise et démarre la voiture pour partir en direction de l'hôpital le plus proche.
(c) DΛNDELION




If you're going to be weird, be confident about it.
Jason V. Butler
ADMIN ∎ Ambition & Regrets
avatar
Inscrit le : 18/12/2017
Messages : 556
Avatar : Joseph Gordon Levitt
Crédits : Balaclava
Mes rps : 3/5
JAX#9 - SHANE - DRAMAQUEENS




Bloc notes : BAE.


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Lun 23 Juil - 14:18





L'élection des Drama Queen





Tout aurait pu être différent si toutes ces mauvaises circonstances et tous ces malentendus n’avaient pas eu lieu. Tout ça, c’était la faute de Louis. Qui d’autre ? Milan avait peut-être fauté mais il cherchait la rédemption et il ne l’écoutait pas. Jaxson avait encore vu la situation lui échapper des mains et moi j’avais pété un câble comme beaucoup trop souvent ces derniers temps. Mais qu’est-ce qui n’allait pas chez moi ? Regardez-moi dans cette cuisine à hurler et à jeter des assiettes par terre. Regardez-moi ! Un putain de névrosé. Depuis quand ne contrôlais-je plus mes émotions ? Et dire qu’il y a un temps c’était une force chez moi. La situation m’a échappé, il semblerait que j’ai paniqué. Garder les choses sous contrôle, c’est la clé de la réussite et ce soir, tout est passé entre les mailles du filet.  Je n’autoriserais plus Jaxson à inviter qui que ce soit chez moi tant que je n’aurais pas analysé leur profil. Ce Louis était taré, complètement à côté de ses pompes. Sans doute le suis-je autant que lui mais là n’est pas la question. Il avait tout fichu en l’air et ma belle table n’a pas pu être utilisée. Jamais je n’ai vu un souper aussi pitoyable ! Note à moi-même : ne jamais inviter Louis à des évènements publics que j’aurais organisé, je l’enverrais à la concurrence.

Mon poignet est vivement attrapé par Jaxson qui m’incite à me calmer. Bien élevé, mes bras arrêtent de lancer des assiettes au sol et je lève le regard vers lui. Ses yeux. Ses yeux bleus et apaisants alors que les miens sont noirs de rage. Il parle gentiment, il chuchote presque. Mes yeux ne quittent pas les siens, je suis happé par la douceur de sa voix et les étoiles de détresse que je lis dans ses pupilles.  Jaxson sait comment me calmer autant qu’il sait me faire sortir de mes gonds. Toutes ces émotions qu’il me procure me rendent fou mais tellement vivant. Je crois qu’il m’est impossible de m’en passer ; de lui et de tous les effets qu’il suscite en moi. Je parviens à l’écouter, mon ardeur se calme, je m’apaise et puis Louis arrive. Je vais en faire un steak tartare de ce crétin. Je souris de fierté lorsque Jaxson l’envoie enfin promener. Enfin, il disait non, enfin il arrêtait d’être gentil et d’écouter les autres aveuglément. Ses doigts sur mon bras me font frissonner tout semble se remettre dans l’ordre petit à petit. Sauf qu’il me quitte, qu’il quitte notre cocon de miséricorde pour rejoindre Louis.

« Ok. Parfait. »

Mon regard suit la silhouette de Jaxson disparaître. Ma colère renaît, mes cellules grondent, mon sang ne fait qu’un tour. Puisque je suis mis de côté, qu’il en soit ainsi ! Je retourne dans le salon, j’entends la voix de Jaxson s’exciter contre Milan. Je ne veux pas savoir ce qu’il se passe là-bas, qu’ils fassent leur popote, je m’en cogne. Jaxson n’aura qu’à gérer tout ça, c’est lui qui les a invités. Je ramasse ma boite de Pandore et j’attrape au passage le dossier du Maire concernant sa soirée de bienvenue. Puisque c’est ainsi, qu’ils passent la soirée ensemble, moi, j’ai d’autres choses bien plus importantes à faire que de jouer au Gardiennage avec des abrutis. Je ferme la porte vitrée derrière moi et je m’installe sur le transat, dehors. Ce calme. C’est fou comme le triple vitrage absorbe toute nuisance sonore. Et en ce moment, je préfère entendre les bruits de la ville que les hurlements des uns et des autres. Qu’ils se débrouillent.

Après dix minutes, je relève la tête de mon dossier pour la tourner vers le salon où des ombres viennent perturber mon travail. Un stylo entre les dents, je souris lorsque je vois Louis et Milan partir. J’hausse les épaules. Indifférent. Je suis plutôt préoccupé à l’idée de devoir choisir entre des drapés presque transparents ou unis pour habiller les murs de la salle des fêtes. Qu’est-ce que Johnny voudrait ? La pâle figure de Jaxson m’interpelle. Qu’est-ce qui semble autant lui faire peur ? Sur la chemise de Milan, il me semble discerner du sang et Louis est à moitié nu. A moins que l’autre se soit fait dépuceler, ce dont je doute fortement, je ne comprends pas vraiment d’où peut provenir cette teinte rougeâtre. Je replonge dans mon dossier : ce n’est pas mon problème.

« S’ils ont fait un seul dégât dans mon appartement, je les poursuis en justice » murmurais-je à moi-même.


(c) DΛNDELION


You and I
IN MY HEAD
STAY MINE FOREVER, BE US

Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 290
Avatar : James McAvoy
Mes rps :


J'ai arrêté de compter !



Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le Lun 23 Juil - 15:19





L'élection des Drama Queen





Tout partait si vite. Les heures, les secondes, les amis, les vies. Tout s’évaporaient et du jour au lendemain il n’y avait plus rien. Malgré le fait qu’il pense que tout était parfait dans sa vie. Jason. L'appartement. L’amour. La vie était assez incroyable mais à cette instant il ressentait tout le contraire.
Seul.
Effrayé.


Et Jason n’était pas là pour l’aider. Tandis que Jax serrait les poignets de Milan il repensait à tout ce qu’il avait pu faire ou dire, à tous les regrets qu’il avait quant à sa famille ou ses choix. Jason quoiqu’on en dise c’était l’homme de sa vie. Il avait trop longtemps vécu pour les autres. Une part de lui savait qu’il voulait juste respirer mais l’autre part trouvait que c’était difficile de croire qu’il ne pouvait plus vivre comme ça. Aujourd’hui, alors que la vie s’échappait des veines de Milan il se rendait compte qu’il devait dire à quel point il aimait Jason. Le montrer au monde entier. Les larmes aux yeux, il se fit pousser par Louis qui faisait un pansement de fortune. Son cerveau reconnut que les gestes de Louis avait un un sens mais son coeur pouvait encore laisser partir le poids gigantesque de tout cela. Il l’aida à le porter jusqu’à l’ascenseur.

J’viens avec toi ! File à l’hôpital. Je vous rattrape. Il posa une main sur son épaule pour lui donner un peu de courage. Après qu’il l’ait aidé à monter dans l’ascenseur, Jax s’éloigna. Ses actes résonnaient dans sa tête comme une boucle infernale. Est-ce qu’il avait vécu une belle vie ? Bien sûr que non. Il y avait tellement de chose qu’il aurait pu faire et il le savait mais il avait laissé sa peur et sa culpabilité lui barrer le passage. Il lui jeta un petit regard par dessus son épaule tandis que Jax se dirigea vers la terrasse où il cherchait Jason. Il ouvrit la fenêtre et s’arrêta devant lui. Jason ne se rendait pas compte de tout ce qui venait de se passer. Il chuchota un petit “ Milan a... “ à son intention pour lui dire ce qui s’était passé et l’avoir laissé faire face à cela tout seul. Jason releva les yeux au sol de sa voix. Il ne savait pas si c’était parce qu’il sentait la tension monter en lui, du simple fait qu’il devait lui dire ce qui c’était pas ou non, mais Jax cru défaillir. Il avait du sang sur sa chemise, sur les mains. Il avait les yeux brillants, la lèvre tremblante.

Bébé… Il a…

Il se jeta sur ses lèvres et l’embrassa comme si c’était la dernière fois qu’il pourrait le faire. Jaxson tremblait, effondré comme jamais. Ce Milan il ne le connaissait pas mais il espérait qu’il aille bien. Maintenant que la tension s’estompait légèrement, il pensait à toutes les conséquences, tout ce qu’il avait envie de faire pour vivre.

Je... dois… dois y aller. Il a… tenté de se suicider. Je… Je vais les rejoindre à l’hôpital…. Tout… tout est ma faute bébé. J'aurais dû te croire. Il avait collé son front au sien, écrasant les paupières, le temps de souffler les informations. Je… Je payerai pour la porte… je… te le jure. Une larme coula le long de sa joue tandis qu’il se décoller de l’amour de sa vie. Je suis désolé. Jax se redressa, tremblant. Tu… viens avec moi ?
Un fois la réponse de Jason il tourna les talons et se dirigea rapidement vers l’ascenseur et prit la direction de l’hôpital.


(c) DΛNDELION


I'm scared
The closed blinds in my home, see no light or day. I'm scared to face another day, Coz' the fear in me just won't go away.
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan], le

L'Election des Drama Queen [ft. Jason, Jaxson, Milan]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2018-