Partagez| .

Viva la vida |libre]


Cassandre MacKenzie
Calamity Jane
avatar
Inscrit le : 08/06/2018
Messages : 59
Avatar : Behati Prinsloo
Mes rps :

Celui qui partage ma vie



Bloc notes : /

Afficher


Viva la vida |libre], le Jeu 5 Juil - 15:25

Viva la vidaOn était pas loin d’une heure du matin. Je suis venu dans ce bar avant tout pour boire. Les journées étaient devenu plutôt longue, je ne savais pas trop quoi faire, j’étais en pleine découverte de la vie. Avec les compétitions et mes parents, je n’ai jamais vraiment eu le temps de vivre une vraie jeunesse, j’ai été mise sous les projecteurs bientôt. Certaines choses font parti des regrets et d’autres sont des souvenirs dont je n’ai jamais envie de me séparer. Persane en fait principalement partie, elle était mon plus grand bonheur comme mon plus grand chagrin. L’avoir perdu à été la chose la plus difficile que j’ai traversé, beaucoup me diront qu’il ne s’agissait que d’un cheval. Elle représentait tellement plus, elle ne quitte jamais mes pensées et j’en ai aucunement honte.

Debout devant le bar avec un petit vers de whisky, je tenais encore debout au contraire des hommes qui ont voulu jouer au jeu de boire avec ma personne. Je tape légèrement sur le comptoir du bar sous les yeux du barman amusait. Je chantais avec les gars haut les coeurs et crier également mettant une certaine ambiance. Je lève mon verre et regarde les trois cow boys

- Allez cul sec les gars.

Je chope le verre avec mes dents et le lâche avec mes doigts et balance ma tête en arrière laissant l’alcool glissant dans ma bouche et dans ma gorge me réchauffant la traché par son passage brûlant. Je reprend le verre avec une main et le pose sur le comptoir. C’est à ce moment là que l’un des cow boys qui sous l’effet de l’alcool, ose me mettre la main aux fesses. Oui, bon je veux bien m’amuser à boire avec eux mais de là à les laisser me tripoter avec leurs mains baladeuses, il était hors de question.

Alors je lui donne une grande droite en plein visage, j’aurais pu me contenter d’une gifle mais ce n’était pas dans mon tempérament. Sachant qu’il ne tenait plus debout ou à moitié, il en tombe sur un mec assis sur une chaise et une bagarre commence à éclater dans le bar. Je pousse un qui a voulu me mettre une droite et me décale légèrement évitant de me prendre une bouteille de bière sur le crâne. Le barman s’était planquée sous le comptoir. je m’assois sur une chaise comme si de rien été alors que la bagarre s’est déclenchée juste à cause d’une de mes droites. Je manque de recevoir un coup par un mec mais il était tellement bourré qu’il rate sa cible et tombe littéralement par terre ne tenant plus debout sur ses jambes. Je me marre littéralement en le voyant les quatre fers en l’air et attrape une bouteille derrière le comptoir pour me servir. Quoi ? le barman est incapable de me servir alors je me sers toute seule.


© 2981 12289 0


CASSANDRE M.
    Je préfère vivre une vie d'amour et de passion que de gloire et d'argent. Je préfère une vie simple et heureuse. que d'être une milliardaire malheureuse. Le coeur ne s'achète pas, il se gagne
Barthelemy De Olivierec
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 12/01/2015
Messages : 2328
Avatar : Ian Somerhalder
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1988
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Viva la vida |libre], le Lun 3 Sep - 20:37

Barthelemy n’est pas du genre à passer ses soirées dans les bars. Il avait eu une période, lorsqu’il avait eu le cœur brisé, mais ça s’était tout de même assez rapidement terminé. Il s’était vite rendu compte que se saouler pour oublier n’est pas forcément la meilleure solution. Et puis, maintenant, avec la responsabilité de Bloom, il ne peut plus se permettre des soirées complètes d’innocence. On sait jamais, si Zoé venait à avoir un accident et qu’il devait aller chercher sa fille en urgence à l’autre bout du pays…

Assis dans son canapé, seul comme chaque soir où Indylla est de garde, il pense à sa fille. Zoé a emmené Bloom depuis bientôt deux mois, un délai qui semble interminable au père de famille. Il scrute son téléphone, presque toutes les deux minutes, espérant avoir des nouvelles, une photo, quelque chose. A l’autre bout du pays, elles sont encore en train de dormir. Et lui, il tourne en rond, zappant les chaines de télévision sans accrocher à rien. Alors qu’il a l’impression qu’une éternité s’est écoulée, il n’est au final que 15 minutes plus tard.

Et bientôt, il vibre ce fameux téléphone, ce qui met le sourire aux lèvres de nos français. Sa puce… Et non, ce n’est qu’Indylla pour lui indiquer qu’elle a dû prendre un service supplémentaire et qu’elle ne pourra donc pas le rejoindre dans la nuit comme prévu. Barth en est au point où il serait bien capable de se mettre à chialer pour si peu, tellement la sensation de solitude est forte. Sur un coup de tête, il se lève, attrape une veste, enfile ses chaussures et sort. Il attrape un taxi à qui il indique de s’arrêter dans le premier bar qu’il trouvera.

C’est ainsi qu’il se retrouve là, accoudé au bar avec un verre dans la main, une bière pour être plus précis. Il est toujours seul, mais il a l’impression d’être entouré. Il observe cette nana qui accumule les verres avec trois hommes. Il se plait à en rire, comme s’il faisait parti de la bande. Il se demande d’où ils peuvent bien se connaitre. Il se pose plein de questions sur chacune des personnes qui croisent son regard. C’est comme un jeu. Il doit deviner, sans jamais connaitre la véritable réponse.

Et bientôt, une bagarre explose. Lui, il décale de justesse son verre qui manque de prendre un coup et de se faire renverser. Il hausse les sourcils, levant également les yeux au ciel. Franchement, c’est quoi leur délire là ? La nana se sert directement derrière le bar, ce qui ne manque pas de faire rire le français.

« J’en veux bien un à l’occasion si cela ne te dérange pas. »

Dans un bar, tout le monde se tutoie, mais ça n’est pas un manque de politesse. Lui, n’est pas alcoolisé, ou en tout cas pas autant que tous ces autres individus. Au final, si elle pouvait juste lui passer la bouteille, ça lui irait très bien.

« J’espère que tu es fière de toi. »
Dit-il bientôt en plaisantant, mentionnant le fait qu’elle est à l’origine de tout ce remue ménage. Oui, ça a du bon d’observer les gens.
Cassandre MacKenzie
Calamity Jane
avatar
Inscrit le : 08/06/2018
Messages : 59
Avatar : Behati Prinsloo
Mes rps :

Celui qui partage ma vie



Bloc notes : /

Afficher


Re: Viva la vida |libre], le Jeu 13 Sep - 21:18

Viva la vidaLa bagarre avait éclaté et tout cela part une de mes malheureuse droite dans un mec qui avait osé mettre sa main sur mes fesses, il ne tenait tellement plus droit qu’il a fini par tomber sur une autre personne, tel dans un film western et bien les hommes se battaient. Cela m’amuser tout de même me sentant pas du tout la culpabilité m’atteindre. Avec la peur du barman qui sûrement, il ne voulait pas se recevoir un coup, il y a des hommes pour se cachaient ainsi c’est qu’il n’avait pas de couille, j’ai donc attraper une bouteille c’était du whisky évidemment, après tout c’était ma boisson préférée cela doit venir de mes origines écossaises. Je me tourne alors en entendant une voix masculine, il était comme moi, il n’allait pas dans la mélée et buvait tranquillement son verre enfin; il était plutôt vide

- Une bière, vous souhaitez, j’imagine.

Je me marre et me redresse à nouveau sur le tabouret où j’étais assise, j’attrape donc un verre et voyant le barman, je lui fis un clin d’oeil alors qu’il plaquait les mains sur ses oreilles, je met dans le verre la bière et glisse celui ci vers l’inconnu qui s’est adresser à moi, tournant légèrement la tête, j’esquive ce qui devait être une bouteille, encore un peu et je la recevais en plein visage. Mes bons vieux réflexes étaient encore très actifs. Je souris alors à (homme en l’écoutant, je rigolais de la situation. Ne cherchant pas du tout à m’esquiver de la vérité.

- Oh ça et bien, mon passage les aura marqué au moins… Et puis pour ma défense l’un d’entre eux m’a mise la main aux fesses
Je me marre et bois une gorgée dans la bouteille de whisky, je donne tout de même un billet au barman, j’étais une vilaine fille mais pas une voleuse. Je reprend mon attention sur l’homme alors que la bagarre semblait ne pas vouloir s’arrêter.

- Oh faite, je m’appelle Cassandre

Je reprend une gorgée et pousse la tête du bar d’un mec qui avait atterri entre nous, il tombe littéralement par terre sans grande résistance cela me fait rirer. Bon dieu y avait t’il d’autres personnes qui n’étaient pas saoul mise à part moi, le mec pas très loin de moi et le barman dans ce bar ?
© 2981 12289 0


CASSANDRE M.
    Je préfère vivre une vie d'amour et de passion que de gloire et d'argent. Je préfère une vie simple et heureuse. que d'être une milliardaire malheureuse. Le coeur ne s'achète pas, il se gagne
Barthelemy De Olivierec
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 12/01/2015
Messages : 2328
Avatar : Ian Somerhalder
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1988
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Viva la vida |libre], le Sam 29 Sep - 12:55

Barthelemy hausse les épaules. « Le whisky fera l’affaire. » On ne doit pas faire trop de mélange normalement, mais ce n’est pas comme s’il ne faisait que de changer de boisson au fil de la soirée. Et puis, il s’en est pris tellement des cuites au whisky, lorsqu’il était au plus mal, que son estomac n’est plus affecté par cet alcool le moins du monde. Finalement, il a droit à une bière mais ça lui va mieux. Il ne voulait juste pas déranger la jeune femme à la base. « J’imagine que ça suffit à excuser le tout ? » Il se met à rire. Certes, l’homme n’aurait pas dû mettre la main aux fesses de cette femme, mais de là à ce que ça tourne à la baston générale… Le Français préfère en rire. Il n’a aucune envie de se mêler des querelles et de noircir sa soirée avec des choses peu sympathique. Non, il est là pour s’amuser et tenter de passer un bon moment.

Une bouteille fuse encore. Heureusement, il n’est pas dans le champ de tir pour sa part, ce qui n’empêche pas au brun de rouler les yeux tellement la bêtise humaine l’exaspère. Ce n’est surement pas lui qui se serait livré à de telles choses… « Barthélemy. » Il dit bientôt pour se présenter à son tour, bien que le comportement de la jeune femme le surprenne. Il a pitié pour cet homme qu’elle vient de pousser au sol et qui ne semble pas à même de se relever. « T’as l’air d’avoir un sacré tempérament ! » Il ne dit pas cela comme une critique, juste une simple constatation. « Je suis plutôt sage de mon côté. » Il sourit, repensant qu’il ne s’amuse plus autant depuis qu’il a sa fille. Il parait que ça fait prendre en maturité et il a pu le constater. « Du coup, c’est habituel les soirées qui dégénèrent ? Tu dois avoir de sacrés histoires à raconter. » Curieux, il préfère en savoir plus sur la jeune femme plutôt que de la juger sans savoir.
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Viva la vida |libre], le

Viva la vida |libre]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: South Austin :: Bars et Restaurants-