AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

mosaïque solitaire (nyx)


Scar Blue
Tu ne peux pas faire partie du crew si tu n'as pas de cernes
avatar
Inscrit le : 10/05/2018
Messages : 1692
Avatar : Magdalena Zalejska
Crédits : PRETTY YOUNG THING
Mes rps :

Bloc notes :


RIGHT NOW
✞ Elle s'retape une 1ère année de CI
✞ Elle est toujours escort
✞ Elle monte un plan pour Halloween
✞ Elle vit chez Nyx
✞ Elle a adopté un Tosa abandonné
✞ Elle n'a toujours pas une vie stable

IN FRONT OF U
✞ Elle a la voix légèrement cassée
✞ Ses cheveux lui tombent au bas du dos
✞ Elle a un piercing à la langue + téton
✞ Elle mesure 1m75 pour 51kg





mosaïque solitaire (nyx) , le Jeu 21 Juin - 13:25

Voilà quelques jours que Scar a posé son seul bagage dans un penthouse beaucoup - trop luxueux pour ses p'tits doigts fauchés, ses pensées démunies et la richesse insuffisante d'son coeur. Curieusement, c'est tout l'monde du luxe qui va enrichir son été bourgeois. D'abord, elle se convertit en escort-girl et touche au champagne et aux paillettes - puis maintenant, on lui propose de l'héberger pour un loyer faible dans un logement huppé du quartier Nord. Jour après jour, Scar abandonne peu à peu ses convictions de fer pour s'nourrir de rêves argentés. C'est dingue. Mais ça monte vite à la tête, c'genre d'arrache-tout.
Scar, depuis son arrivée chez Nyx, cette étudiante devenue tutrice puis coloc', elle ne s'obsède que d'une seule chose : la bibliothèque. Elle n'est pas conne, Scar, elle sait qu'c'est là. Derrière ces archives en carton, il y a sûrement l'graal sûr. Louve est seule dans l'appartement, Ackerman étant partie faire quelques courses. Elle s'obstine à comprendre le métabolisme d'cette machine infernale, tentant par tous les moyens d'accéder au secret qu'elle renferme. Elle s'imagine les hypothèses les plus folles. Une chambre froide, un dressing à la Beyoncé, un coffre-fort retenant des sommes de dollars montres, une vitrine exposant le bijoux le plus onéreux de tous les Etats-Unis. Nyx, elle n'la connaît pas encore très bien. Elle l'a aidé à réviser ses examens - auxquels elle n'a finalement pas assisté, puis elles ont bien rit ensemble. Nyx, elle a compatit envers la baroudeuse, qui jonglait de toit en toit pour éviter la belle étoile une fois la nuit tombée. Elles s'entendent bien. Mais y'a quelque chose d'plus fort que ça. Scar, elle est persuadée qu'Nyx lui ressemble bien plus qu'il n'y paraît. Elle ressent c'truc. C'est l'genre de début d'amitié où tu sais comment ça va s'terminer. Soit tu crèves pour elle. Soit tu la tues pour survivre.   

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄

Des abysses de ton spleen à la cime de mon spliff
Voyage abyssal sous mon tapis sale, où résident des acariens aquatiques, de la marie-jeanne. Pour asthmatique, et des farines animales; est-ce admirable, fantastique ou simplement minable ?
Nyx Ackerman
avatar
Inscrit le : 09/03/2018
Messages : 226
Avatar : sg.
Crédits : midnight blues.
Mes rps :
Zara X Collectif X Scar. X Albane. X Llyod. X Kelly.

D O N E.

OLD ONES :
Ezekiel X Vaughn X Kelly X Vaughn and the voluntaries X Albane X Thomas.



Re: mosaïque solitaire (nyx) , le Lun 17 Sep - 11:52

Nyx se distrait en contemplant ses dextres parsemées de paillettes, mésaventure foireuse qui avait débouché d’un échange avec une fillette au centre commercial, dont elle s’était retrouvée à baby-sitter sans réellement comprendre comment. Les biceps doublement alourdis par des paquets de fournitures en tout genre, la jeune femme s’extirpe du véhicule sans peine. Le pas trainant, raisonnant en écho dans le hall, peu de pensées chahutant dans l’esprit, juste un repos mérité comme objectif. Une nonchalance audacieuse indécemment cramponnée aux chevilles, Nyx ne laissait transparaitre aucune inquiétude sur la sculpture de son faciès onirique. Attitude inconsciente, voir farfelue, étant donné la nature de la personne qui séjournait allégrement chez elle. Voilà une poignée de jours que le foyer de l’Anglaise accueillait un nouvel résident entre la chaleur de ses murs renforcés et dorés. Les choses avaient vite escaladé entre leur début qui se résumait à une aventure parsemée de coulées d’encres et de cahiers de révisions pour aboutir sur cette cohabitation à durée indéterminée. La plupart du temps, elle savait lire les gens, Nyx. Et même si elle eût été aveugle, les maigres récits autobiographiques que lui avait confié la louve sous le couvert de la lune éclatante, suffirent à lui dépeindre un portrait de la créature qu’elle côtoyait. Analyse très incomplète mais à partir de laquelle, elle était convaincue de ne pas se tromper sur un point : Scar représentait drastiquement la promesse d’un bon lot d’ennuis. Elle faisait mieux que le prédire, elle était capable de le sentir, de le palper.

Scar était une imprudence qu’elle s’était autorisée, à son propre désarroi. Sans réelles motivations, sous le coup d’une impulsion, d’une détresse que ce foutu myocarde ne pouvait supporter de voir et que quelque part, même en s’essayant, il n’arrivait pas à regretter.

Une routine précaire s’était installée entre les deux femmes saupoudrées d’éclats de rires, de solidarité maladroite, d’appréhensions, d’œillades discrètes. Cohabitation sans sous-entendus, juste le sentiment, le présentiment que chacune occultait un puit de secrets beaucoup plus sombres que la toile, que la façade laissait transparaitre. Mais les choses n’allaient pas tarder à mouver, évoluer, c’était une certitude. Car rien ne pouvait demeurer statique, idyllique, lorsqu’une bombe et une flammèche se livrent à une valse, séparés uniquement par une pincée de centimètres. Relation tantôt nue, tantôt fardée. Jeu de dupes à double-sens, cynégétique aux proies qui se révèlent prédateurs, partie de diablesses qui tarde à émerger. L’Anglaise avait parié sur le temps qu’il faudrait avant que la louve tempétueuse ne délaisse son rôle de gardienne du logis afin de s’en improviser voleuse. Mais elle ne s’attendait sûrement pas à ce qu’elle s’intéresse si tôt à ses secrets, comme le témoignait la scène qui se construisait sous ses iris.

L’Ackerman s’était servie de la carte automatique, la sienne qui ne déclenchait pas un petit tintement lorsqu’elle s’introduisait dans l’appartement. Elle dévisageait brièvement le dos de la Louve, qui parcourait avec un peu trop d’insistance la bibliothèque. Merde. Qu’elle ne put s’empêcher de penser. A quel moment avait-elle merdé pour déclencher des suspicions chez la brune ?

- Au vu de tes notes, qui eût cru que tu accordais autant d’importance à renflouer ta culture ? Le rictus mauvais aux commissures, le sarcasme polluant chacune de ses syllabes, cherchant à se faire notifier de son vis-à-vis.

Elles savaient toutes deux ce qui taraudait la curiosité de Scar n’avait rien avoir avec les partitions de Vivaldi ou les analyses Freudiennes de la nature humaine.
Scar Blue
Tu ne peux pas faire partie du crew si tu n'as pas de cernes
avatar
Inscrit le : 10/05/2018
Messages : 1692
Avatar : Magdalena Zalejska
Crédits : PRETTY YOUNG THING
Mes rps :

Bloc notes :


RIGHT NOW
✞ Elle s'retape une 1ère année de CI
✞ Elle est toujours escort
✞ Elle monte un plan pour Halloween
✞ Elle vit chez Nyx
✞ Elle a adopté un Tosa abandonné
✞ Elle n'a toujours pas une vie stable

IN FRONT OF U
✞ Elle a la voix légèrement cassée
✞ Ses cheveux lui tombent au bas du dos
✞ Elle a un piercing à la langue + téton
✞ Elle mesure 1m75 pour 51kg





Re: mosaïque solitaire (nyx) , le Jeu 20 Sep - 15:54

Scar, elle a l'sourire qui dit à la fois merci, à la fois va t'faire voir. Elle a ces gestes imprécis, ces promesses incertaines, ces rires équivoques, ces mots qui oscillent entre le truisme et la duplicité. On n'sait jamais, avec Scar. On danse avec elle, puis on chute en plein milieu de la chorégraphie. Elle nous aide à nous relever puis blâme notre incompétence. Alors on finit par faire mieux, par s'appliquer, et c'est à ce moment là qu'elle nous lâche de nouveau. Parce qu'elle pense le rythme trop solennel et le ballet trop lisse. Elle se permet de bâiller entre deux mouvements, sans prononcer une quelconque excuse et d'se barrer avant même que la mélodie ne se ponctue de sa dernière note. C'est une drôle de danseuse, Scar. Mais elle n'a plus d'étoiles qu'il n'en existe. Et Nyx, elle est tout autant lumineuse. Ensemble, elles brillent. Elles s'arrachent une même parcelle de ciel, même s'il y a beau y avoir une étendue infinie de territoire vacant à un mètre d'elles. « On dit qu'les gens intelligents sont ceux qui s'imposent eux-même une apparence idiote. » Scar ne s'est pas laissée envahir par la surprise d'être découverte par sa colocataire, visiblement rentrée plus tôt que prévu. La brune s'est contentée de reposer à sa place le livre qu'elle tenait entre ses mains, de le replacer rigoureusement sur la rangée qui l'abritait, et s'est à peine retournée, toujours accroupie face à la bibliothèque. D'ses petits yeux avide de curiosité, elle plonge son regard dans celui d'Ackerman, sur un léger air de défi. Elle se relève finalement, dans un geste lent, une attitude indifférente face à sa présence, et s'avance pour confronter leurs corps, face à face. « J'me suis permise de jeter un coup d'oeil à ta bibliothèque.. ça ne t'embête pas ? » demande la brune dans un premier temps, en haussant les épaules, un adynamique sourire d'innocent d'creusé sur ses lèvres. « Et j'me faisais la remarque... qu'il ne faut jamais juger un livre à sa couverture. Tu vois bien ce que je veux dire. » ajoute-t-elle, sur un ton insidieusement complice. Et les étoiles, elles filent, à celle qui promettra le plus beau vœu, celle qui paraîtra la plus visible, élancée dans sa trajectoire fugitive.

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄

Des abysses de ton spleen à la cime de mon spliff
Voyage abyssal sous mon tapis sale, où résident des acariens aquatiques, de la marie-jeanne. Pour asthmatique, et des farines animales; est-ce admirable, fantastique ou simplement minable ?
Nyx Ackerman
avatar
Inscrit le : 09/03/2018
Messages : 226
Avatar : sg.
Crédits : midnight blues.
Mes rps :
Zara X Collectif X Scar. X Albane. X Llyod. X Kelly.

D O N E.

OLD ONES :
Ezekiel X Vaughn X Kelly X Vaughn and the voluntaries X Albane X Thomas.



Re: mosaïque solitaire (nyx) , le Ven 11 Jan - 0:17

« On dit qu'les gens intelligents sont ceux qui s'imposent eux-même une apparence idiote. » Un rire suffisant carapate des lippes de l’Anglaise. « Oh ! Je prie pour que ce soit ton cas, Scar ! » l’impudence des océans noisette se répercute contre les hautes immensités lagons de Scar: reflets antinomiques, vision difforme renvoyée par un miroir de fête foraine. Pointe de soi qui se déguise dans l’autre ou poussières de l’autre, dupliquée en soi ?

l’amusement oint le pic de colère surgissant du myocarde de la prédatrice, l’enveloppe d’une couche épaisse et étroite, laissant pourtant filtrer sa sournoiserie. « Imagine un instant la tragédie… Cracher sur un tel confort, commenta l’Ackerman en désignant l’appartement du menton, pour de telles sottises. Tss, tss. » Les menaces fusent, projectiles amorcés prématurément. La brune ne perd pas plus de temps, ne se dépense pas en faux-semblants. Franchise décapante ? Carence de respect envers l’interlocuteur ? Susceptibilité délicate ? Non, pas vraiment. Détrompe-toi. Il n’y’a aucune bavure dans l’équation, juste des résidus de l’enfant de la nuit. Contrairement à ce qu’elle laissait paraitre, l’Ackerman avait la dégaine facile. On le retrouvait ses interactions avec Hellie, son nouvel entourage essentiellement composé de grosses brutes ou encore Kelly. Gérer des situations troubles, c’était une chose. dotée de si peu de patience, ça en était une autre. « Qu’est-ce que tu cherchais à voler, cette fois ? le sphynx ? » aboya la scientifique. l’induire vers d’autres pistes, c’est bien. Gobera-t-elle l’appât ?  

« (…) Tu vois bien ce que je veux dire. » la répartie nichée à l’orée des lèvres, comme toujours, Scar. Nyx, les foucades, elle sait appréhender. les pardonner par contre, lui coûte des ressources qu’elle ne possède pas forcément ; ou du moins, dont elle mime être démunie. L’effronterie de la louve l’amuse, mais continue de l’irriter néanmoins. Se montrerait-elle si avide à l’avenir ? Si elle venait à apprendre que les chimères qu’elle pistait n’étaient que des plateaux d’agonies ? que la luxure sur laquelle elle paressait a été mise au monde par la carcasse d’un passé débectant, des rivières empoisonnées perpétuées par le clan à l’hémoglobine Anglaise ?

S’emporter revenait à lui sacrifier trop d’énergie, considéra finalement la demoiselle aux bras chargés de courses, et s’offrir à la gamine ne lui rapporterait rien de positif. Pas aujourd’hui, pas ainsi. Car l’évidence était plus limpide que de l’eau, lui adresser une nouvelle mise en garde, ne ferait qu’asticoter la curiosité du chat, ou plutôt de la Louve, d’après leur cas. Et, dans l’entourage de Nyx, posséder une singularité pareille, signifiait posséder une prédisposition particulière à recevoir le baiser de la faucheuse.

Attirer les couleurs du papillon vers la lumière incendiaire, au creux de cette nuit sur laquelle elle régnait, pour mieux le bruler. Il fallait y penser, si jamais… Si jamais, la cohabitation se dévoilait trop dangereuse. Procédé que d’autres auraient piochés, les lèvres carnassières, heureux à l’idée. tels les jumeaux, qui auraient été capables d’abriter une personne rien que pour aboutir sur cette extrémité. première pensée semestrielle pour ces ordures, l’Anglaise ravala une grimace. Se résoudrait-elle à opter pour cette option si les choses venaient à réellement foirer ? Ces secrets se chargerait sûrement de Scar avant qu’elle ne puisse y trainer la patte… Si jamais un cambouis éclatait... était-ce réellement une bonne idée ? dans la famille Ackerman, les non-dits se transformaient trop souvent en Kalashnikovs. Sauf si, en définitive, la variable la plus conséquente de cette histoire s'avérait être l’impétuosité ou la roublardise de Scar.

« Loin de trouver ton petit manège peu divertissant mais je préfère te prévenir tout de suite : tu ne trouveras rien ici. » L’ignorer ne remuerait pas grandement la surface non plus, mais c’était l’option la plus reposante. Ces secrets étaient bien gardés après tout, pas vrai ? Ses pupilles retombèrent une ième fois dans les orbes lagons de leur adversaire ; conversation de livres ouverts.

certes, les batailles (de sous-entendus) en compagnie de Scar, ça la faisait bander. mais au fond, y avait pas vraiment de choses à cacher. les raisons se montraient hisurtes, mais les cœurs, ils avaient tout compris. Scar, elle l’estimait, assez pour vouloir en prendre soin. malgré le fait qu’elle soit persuadée que la louve allait bientôt provoquer une explosion. malgré qu’elle ne sente l’inévitable  approcher depuis leur première rencontre, son ouïe négligemment tournée vers la minuterie de l’explosif.

Soudainement, sans l’ombre d’une réponse, étincelles de démence dans l’attitude, l’héritière s’élance vers la cuisine où elle laisse échouer un paquet de provisions, contenant la commande de Scar dans la poubelle. « Tu prends la vie comme elle vient, d'habitude non ? c'est ta devise n'est-ce pas ? alors fermes là, prends sur toi. Cherche pas les emmerdes. »  « Y’a des problèmes que tu ne voudrais enfiler, Rocky Balboa. » Souvent elle se montrait un peu conne, Nyx. à vouloir protéger un gladiateur dans une arène, arroser une plante hermétiquement couverte, à gueuler contre une sourde.  délibérément.

Spoiler:
 

❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄❄

Contenu sponsorisé


Re: mosaïque solitaire (nyx) , le

mosaïque solitaire (nyx)

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Austin North :: Les logements-