Partagez| .

Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn]


Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Kathlyn Espinosa
avatar
Inscrit le : 25/06/2018
Messages : 308
Avatar : Gina Rodriguez
Crédits : Moi
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Jeu 5 Juil - 23:16

Neil se charge de maman et Théo, répondant à mon voeux. Et même si je n'avais jamais eu dans l'intention de le tester pour savoir s'il m'aiderait réellement dés que j'en aurais besoin, il me prouvait à sa manière d'essayer d'arranger la situation qu'il tenait réellement à être un soutien pour moi. Les actes comptant bien plus que les mots pour moi, je lui en étais reconnaissante d'avoir mis directement à exécution sa promesse. J'avais appelé à l'aide, il venait à mon secours. Bien entendu, ce n'était qu'un menu problème mais qu'il fasse déjà cette démarche pour si peu, me laisser présager de sa bonne foi dans des situations plus délicates à l'avenir. Même si je répugnerais à lui demander de l'aide pour des soucis bien plus fâcheux.

Alors qu'ils s'éloignent tous les trois bien vite, je ne sais où, je me laisse le loisir de pleurer ce qui avait besoin de sortir. C'est en caressant la joue qu'il avait lui même foulée de ses doigts quelques secondes auparavant qui m'insuffla un nouveau souffle, en plus de me tranquilliser. Cela ne fit pas tout mais m'aida à me recomposer une bonne figure à temps quand ils revinrent tous les trois sur les lieux du pique nique.

Ma mère ne serait pas dupe en voyant les serviettes utilisées pour sécher mes yeux, mes joues et me moucher, mais elle comprendrait qu'il ne valait mieux pas en reparler avant un bon moment. J'avais passé un peu d'eau sur mon visage pour faire dégonfler mes yeux et fais l'effort de grignoter un autre morceau de mon sandwich pendant leur abscence, signe que je me sentais le coeur plus léger.

Je me composais un sourire de façade, mais je n'eus pas trop à me forcer quand je vis arriver Neil et Théo main dans la main, mon fils tout heureux. Il lâcha pourtant le jeune homme pour venir me sauter dans les bras et réclamer un câlin. Je murmurais à son oreille que je l'aimais et caressais ses boucles brunes, tout en observant Neil. Mon regard lui exprimait ma gratitude.

Maman ne loupa pas ce regard mais ne fit étrangement aucune réflexion à ce sujet. Elle s'installa silencieusement et sorti des petits gateaux faits maisons de son sac, qu'elle avait placé dans une boîte en fer. Elle en proposa à tout le monde et Théo fut le premier à s'en servir. Il en raffolait et comme je contrôlais généralement le taux de sucre qu'il ingérait par semaine, il se donnait à coeur joie de pouvoir piocher un peu plus que d'habitude, en ce jour exceptionnel.

Tout en machouillant son gateau, mon fils me fit part de la proposition de Neil et j'hésitais:

-Et bien... Je ne sais pas...
-Allez, dis oui maman... C'est Neil... C'est pas n'importe qui...
-Je... Oui... Tu as raison... C'est pas n'importe qui...

Je bus une gorgée d'eau fraîche dans mon gobelet après en avoir proposé aux autres, et recrachais le tout dedans quand Théo m'interrogeais subitement:

-Maman, c'est Neil mon papa?
Neil Woodman
Well, Goddamn it then, Rangers, lead the way!
avatar
Inscrit le : 15/06/2018
Messages : 608
Avatar : Alex O'Loughlin
Crédits : Yenko
Date de naissance : 12/05/1987
Mes rps :
Disponible
La liste est ici

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Yenko
• ÂGE : 39
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Jeu 5 Juil - 23:51

Une prière n'arrête pas les balles
En remontant vers Kate, Théo lâche ma main et part en courant vers sa mère qui n'a pas bougé de la nappe. Chelsea me tape un instant sur l'épaule sans s'arrêter et je la regarde le temps de lui sourire un instant. Je la laisse s'installer près de sa fille et regarde Kate faire un câlin à son fils. J'ai le sourire en les voyant ainsi et me rend compte un peu plus à quel point Théo est important pour elle même si elle n'a jamais aimé son père.

Je vois le regard que me lance Kate et lui répond avec un sourire puis reprend ma place sur la nappe non loin d'elle et pique un gâteau dans la boite que Chelsea nous tend après que Théo se soit servi. Je reconnais la saveur de ces biscuits tout de suite, Chelsea nous en préparait souvent quand on passait les après-midis chez elle. Je suis en train de mâcher avec plaisir une bouchée lorsque Théo questionne sa mère à propos de ce que je lui ai proposé plus tôt à ma voiture et je suis ravi que Kate se range à l'avis du gamin et considère que je ne suis pas n'importe qui. J'en viendrais presque à oublier ses larmes tout à l'heure qui m'ont déchiré les tripes comme jamais. Je suis toujours en train de mâcher lorsque la question de Théo nous prend de cours. Je recrache un nuage de miettes de biscuit sous le coup de la surprise et manque de m'étouffer alors que Kate recrache l'eau dans son gobelet. Je regarde Théo et lui ébouriffe une nouvelle fois les cheveux de la main en lui répondant pour éviter à Kate de revenir sur le sujet.

- Non, mais j'aurais été fier d'avoir un fils comme toi !

Ce petit bout d'homme est loin d'être bête et pose des questions pertinentes teintés d'innocence enfantine. Je le regarde toujours et me dis qu'il a vraiment de la chance d'avoir une mère comme Kate.

- Mais ça ne nous empêchera pas de devenir amis si tu veux.

Je lui tends la main pour qu'il puisse taper dessus et sceller ce pacte. Je commence à bien l'aimer cet enfant et ce n'est pas seulement parce que je vois sa mère dans son regard et son sourire.


Neil Woodman & Kathlyn Espinosa
codage par Laxy Dunbar.




Neil Woodman

31 ans
Né à Austin,Tx le 12/05/1987

1m90 & 92kg
Type caucasien
Yeux bleus
cheveux bruns

Instructeur de tir

Associé à The range at Austin

Ex Capitaine de l'armée des Etats-Unis d'Amérique
Kathlyn Espinosa
avatar
Inscrit le : 25/06/2018
Messages : 308
Avatar : Gina Rodriguez
Crédits : Moi
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Sam 7 Juil - 18:27

Oui, Neil ce n'était pas n'importe qui. Il faisait parti de mon passé et je croyais en sa bienveillance, surtout envers Théo avec lequel cela avait l'air de matcher, même s'il me restait à le redécouvrir. Certaines choses avaient dues bien changer chez lui en 14 ans. Maman hésita sur la conduite à tenir, et si Neil n'avait pas rattrapé le coup, je crois qu'elle serait intervenue. Je prends le temps de me sécher les lèvres avec une serviette et repose mon gobelet au sol en essayant de ne pas le fracasser nerveusement. Théo rigolait, et visiblement prenait plaisir au contact de Neil. C'était un truc que je ne pouvais pas nier, ils s'étaient déjà attachés l'un à l'autre. Cela m'agaçait prodigieusement, c'est mon enfant, et puis je ne voulais pas que mon fils se mettent en tête des trucs.

Je ne sais pas si la question de mon fils était la plus déroutante ou bien ce que Neil venait de dire. Je me contenais une nouvelle fois pour ne pas brailler ce qui me rongeait de l'intérieur mais j'avoue que devoir prendre ainsi sur moi était compliqué, parce qu'il aurait probablement pu avoir un fils comme lui... Cela remua le couteau dans la plaie mais j'en savais suffisament maintenant pour me dire que ce n'était pas voulu non plus de la part de Neil. Et quelque part...S'il voulait faire partie de la vie de mon fils, c'était une bonne chose. D'ailleurs, je m'interrogeais sur un autre point. Si Neil n'avait pas d'enfant, cela ne voulait pas dire pour autant qu'il n'avait personne dans sa vie...

Cette pensée me fit me mordre la lèvre à sang. Depuis quand ce genre de choses auraient dû m'intéresser. Je ne devais pas y songer, je l'aimais toujours, je commençais à peine à l'accepter, mais nous étions convenus de rester amis. Alors pourquoi avais-je envie de me projeter plus loin avec lui? Pourquoi cette subite envie de vouloir rattraper le temps perdu... Sans doute parce qu'une image où Théo jouait au baseball avec Neil, venait de s'imposer dans ma rétine. Les pompiers, les voitures, c'était son truc, mais qu'on lui parle de baseball et là, c'était tout une machine de guerre qu'on enclenchait. Je ne sais pas pourquoi, cela le fascinait à un si jeune âge, mais il avait suffit que sa grand-mère joue de la zapette un jour qu'elle le gardait, qu'il tombe sur un match et le visionne quelques minutes, et qu'il ait fait une initiation à l'école pour que démarre la love story...

Je regarde Théo qui tape dans la main de Neil avec enthousiasme et probablement trop d'élan, et ne peut m'empêcher de rigoler un peu. Déjà parce que mon fils était heureux, mais surtout parce qu'il avait presque failli faire un tour sur lui s'il n'avait pas repris son équilibre. Seulement Théo ne semblait pas convaincu de quelque chose, et il fronçait soudainement les sourcils d'un air si grave que je m'attendais au pire:

-Est-ce que si on devient amis, ça voudra dire que tu pourras plus jamais te marier avec maman... Parce que je veux pas que tu me la voles... Mais j'aimerais quand même que tu sois mon papa...

C'est à ma mère de glousser dans son coin et de manquer de s'étouffer avec son gâteau. De mon côté, puisque Neil s'était engagé dans une zone délicate, j'avais bien envie de le laisser patauger tout seul. Je savais que c'était vache, mais il avait déclenché quelque chose, et j'étais curieuse de voir comment il allait se débrouiller avec cela. Si vraiment il peinait, je l'aiderais. Même si une partie de moi était excédée que mon fils s'imagine déjà des choses que j'étais incapable de me projeter pour le moment.  

Je pris le sandwich que je n'avais pas terminé alors et le machônais, l'appétit retrouvé, mais également pour me donner une certaine contenance.
Neil Woodman
Well, Goddamn it then, Rangers, lead the way!
avatar
Inscrit le : 15/06/2018
Messages : 608
Avatar : Alex O'Loughlin
Crédits : Yenko
Date de naissance : 12/05/1987
Mes rps :
Disponible
La liste est ici

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Yenko
• ÂGE : 39
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Sam 7 Juil - 22:03

Une prière n'arrête pas les balles
Théo me tape dans la main avec un enthousiasme rare qui me fait vraiment plaisir mais l'instant suivant il fronce soudainement les sourcils et je m'attend au pire. Il repasse à l'assaut avec de l'artillerie lourde et je cherche de l'aide chez Chelsea et Kate. Sa grand-mère est en train de rigoler dans son coin et sa mère ne semble pas décidée à me venir en aide. J'ai soudain l'impression d'entendre le Major Harrisson à Fort Benning me dire de me relever, de bouger et d'improviser. L'improvisation devient ta carte de sortie, n'hésite pas sinon tu es mort ! Voilà la phrase qu'il nous sortait presque à chaque exercice. Ma vie n'est pas en danger ici mais je ne pensais pas en acceptant l'invitation que mon entrainement militaire me servirait.

Je regarde une dernière fois les deux femmes et me tourne vers Théo en regardant à droite et à gauche comme un conspirationniste. Je me penche ensuite vers lui comme si je voulais que seul lui soit au courant mais je ne baisse pas assez le ton pour que Kate et Chelsea n'entendent pas.

- Je vais te dire un secret sur les mamans.

Encore un regard autour de nous pour faire semblant de m'assurer qu'on soit seuls.

- Peu importe ce qu'il peut se passer, Kate restera toujours ta maman et même si un jour elle veut d'un bonhomme tout déglingué comme moi, je ne pourrais jamais te la voler. Tu passera toujours avant le chéri de ta maman.

Je m'approche un peu plus de lui en espérant que Kate n'entende pas cette fois.

- Et si ta maman m'accepte dans sa vie un jour, tu resteras toujours son fils et elle t'aimera toujours.

J'évite soigneusement la question du papa pour l'instant et me redresse pour reprendre une conversation normale.

- On va commencer par être amis et voir si ta maman et toi arrivez à me supporter. Pour le reste, on prendra une décision tous ensemble. Ca te va ?

Neil Woodman & Kathlyn Espinosa
codage par Laxy Dunbar.




Neil Woodman

31 ans
Né à Austin,Tx le 12/05/1987

1m90 & 92kg
Type caucasien
Yeux bleus
cheveux bruns

Instructeur de tir

Associé à The range at Austin

Ex Capitaine de l'armée des Etats-Unis d'Amérique
Kathlyn Espinosa
avatar
Inscrit le : 25/06/2018
Messages : 308
Avatar : Gina Rodriguez
Crédits : Moi
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Dim 8 Juil - 2:45

Je dois dire que même si la situation m'est assez inconfortable étant donné le sujet, je me faisais un petit plaisir de voir comment il allait gérer cette crise. Après tout il disait vouloir m'aider, alors je pouvais bien le voir à l'oeuvre. N'importe qui dirait que cette entreprise est malveillante, mais ce n'était pas le cas pour moi. Je voulais juste le mettre à l'épreuve mais aussi qu'il me rassure par des actes et non par des paroles. Et pour l'instant, il s'en sortait plutôt bien, je dois dire, du peu que j'en entendais.

J'étais juste curieuse de savoir si Théo goberait son baratin, auquel cas il faudrait que j'aiguise plus avant encore son sens critique. Bien-sûr, il n'était pas question de trop pousser mon enfant, mais je voulais qu'il puisse faire la distinction entre quelqu'un qui le faisait marcher avec bienveillance et une personne qui lui mentait pour le manipuler. Cela pourrait toujours lui être utile d'apprendre les bases du discernement.

En attendant, je notais le message qu'il faisait passer et ma mère ne ratait pas une miette de ce discours.  J'étais à la fois émue et touchée par sa manière de tenter de le rassurer, tout en me rassurant au passage. Est-ce qu'il me faisait passer un message comme quoi la porte n'était pas fermée? D'un autre côté, il montrait qu'il ne cherchait pas à me voler l'amour de mon enfant et nous fiasait comprendre qu'on passerait toujours en premier, l'un pour l'autre mon fils et moi.

En entendant la suite, alors que je tendais l'oreille, même si je n'étais pas sensée capter cette conversation, sans doute. J'étais assez bouleversée de ce qu'il venait de dire. Il envisageait quelque chose avec moi un jour? Alors est-ce que cela voulait dire que lui aussi... Toujours? Une larme roula sur ma joue, je ne pouvais pas la cacher. Maman déplia une nouvelle serviette et me cajolais:

-Tiens, il semblerait qu'il fait plus chaud que d'habitude aujourd’hui. Tu as beaucoup transpiré depuis tout à l'heure... Je suis contente qu'un homme bon, gentil et fort s’intéresse à ma fille... Et il pourra te protéger grâce à son entraînement militaire.

Je fronçais les sourcils en soupirant:

Me protéger? Je n'ai pas besoin d'être protégée, tu le sais bien... Maman, arrête de chercher à arranger les choses pour qu'elles correspondent à ce que tu souhaiterais... C'est ma vie privée...

-Etant donné que je t'ai donné la vie, je m'estime encore le droit de pouvoir m'inquiéter pour toi...
-Mais il n'y a rien entre...
-Mentir, c'est mal, tu le sais très bien. Cela vaut aussi quand c'est à soi-même.

Je bouillonais intérieurement:

Oui maman... Mais mon histoire avec Neil... C'est moi qui dois régler les choses... Je ne veux pas que ça aille trop vite, et tu sais que...
-Oui, je sais que tu "n'aime pas être aidée..." répéta maman excédée d'avoir entendue cette même phrase des milliers de fois. Ou de l'avoir prononcée.

J'avais un peu perdu le fil de ce qui se passait entre Neil et Théo et je les observais tour à tour.

Théo semblait à la fois ravie et dubitatif. Je n'avais pas entendu la suite de leur échange qui était le suivant:

-Et même si maman veut pas de toi, je t'aimerais toujours Neil...

L'enfant s'était contenté de se laisser guider par son coeur, et il sait déjà qu'il appréciait cet homme qui lui faisait énormément de bien. Il lui avait été normal d'exprimer ce qu'il ressentait, contrairement à sa mère. Il avait fini par se jeter contre les jambes de Neil et de les entourer pour poser sa tête contre en fermant les yeux, en guise de câlin spontané. Voilà tout ce que j'avais raté. Ils semblaient revenir vers nous mais je sentais enfin mon petit apaisé. En attendant, il ne posait plus de questions et se mit à grignoter. Pourtant, quelques minutes après, il enchaîna de nouveau:

-Mais quand même... Il serait quand même temps que j'ai une petite sœur moi... Il va falloir vous dépêcher d'appeler la cigogne parce que moi je pourrais pas attendre plus longtemps. Neuf mois c'est déjà trop long alors...

Je rêvais ou bien mon propre fils nous demandait indirectement d'accélerer le mouvement. Ma mère me donne un coup de coude pour me dire "tu vois je te l'avais dit qu'il fallait que tu te grouilles". Je me renfrognais mais proposais à Neil de venir marcher avec moi:

-Neil..., fis-je discrètement une fois que nous nous éloignions assez loin pour ne pas être entendue. Tu...

Je me ravisais, je n'arrivais pas à poser cette question, pourtant cela devait être évident qu'il n'avait personne dans sa vie. Mais j’aurais voulu l'entendre de vive voix et de façon distincte. A la place, je noyais le poisson. Je te remercie d'avoir su apaiser Théo... En fait.. J'ignorais qu'il avait toutes ces questions en lui et je crois qu'il n'arrivait pas à s'exprimer... par ma faute... Je me sens terriblement mal, une mauvaise mère... J'ai dû le bloquer... Et toi tu me l'as débloqué alors euh... merci de l'avoir rassuré...

Je déposais un furtive et timide baiser sur la joue, rougissais un peu mais lui donnait ainsi comme un encouragement à patienter. Je ne savais pas si c'était bien, mais j'avais envie de le faire.




**************************************************

Merci Yenko♥️

Kathlyn parle en: ff66cc
Chelsea parle en: 009933
Théo parle en: 00ccff
Neil Woodman
Well, Goddamn it then, Rangers, lead the way!
avatar
Inscrit le : 15/06/2018
Messages : 608
Avatar : Alex O'Loughlin
Crédits : Yenko
Date de naissance : 12/05/1987
Mes rps :
Disponible
La liste est ici

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Yenko
• ÂGE : 39
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Dim 8 Juil - 19:15

Une prière n'arrête pas les balles
J'accueille le câlin de Théo avec plaisir et lui caresse un instant le dos. Sa naïveté enfantine est touchante mais je sais par expérience que rien n'est jamais acquis. Je ne veux pas le détromper.

- Moi aussi p'tit homme.

Je reviens vers Kate et Chelsea avec Théo pour m'installer à nouveau et quelques minutes se passent sans que Théo ne revienne à nouveau à la charge. Je regarde parfois Kate du coin de l’œil en mâchant tranquillement un nouveau biscuit et en me demandant ce que je pourrais dire pour briser le silence. Finalement, c'est Théo qui rompt le silence et m'assène un direct au menton. Je ne sais pas quoi lui répondre et cette fois Kate me sauve la mise en me demandant de venir marcher avec elle. Un peu à l'écart, c'est elle qui prend la parole et je comprend sur l'instant qu'elle a autant de mal à parler que moi à notre propos. L'entendre me dire qu'elle croit être une mauvaise mère me fend le cœur et c'est son baiser qui me sort de ma torpeur.

- Une mauvaise mère ne se poserait pas la question si tu veux mon avis. Tu es une bonne mère, n'en doute jamais. Ton fils sera quelqu'un de bien, il n'y a pas de raison d'en douter.

Je pose ma main contre sa joue un instant et lui dépose un baiser sur le front pour me donner du courage, j'ai trop de choses à lui dire et je ne sais pas vraiment par où commencer.

- J'ai des choses à te dire et il faut que tu me laisses parler sinon  je ne trouverais jamais le courage de tout te dire.

Je glisse mes mains dans mes poches pour ne pas me mettre à gesticuler dans tous les sens.

- Tu es la seule raison qui m’ait jamais fait regretter mon départ et tu es la seule raison qui m'a poussé à rester en vie. Je voulais te revoir, pas que tu apprenne par hasard un jour que j'étais mort au combat. Ta médaille m'a sauvé la vie plusieurs fois.

Je trouve enfin le courage de la regarder car j'ai besoin de savoir si je peux lui faire confiance avant de lui parler de ça même si je n'en doute pas. Je me rapproche d'elle car je ne veux pas que quelqu'un d'autre puisse entendre.

- Je vais te parler d'une chose alors que je n'ai pas le droit de le faire, il faut vraiment que tu gardes ça pour toi... Ta médaille a même sauvé mes hommes une fois. On était dans les montagnes au Pakistan, l'hélico qui devait venir nous chercher a été abattu et on a du repasser la frontière à pied. Ca nous a pris 8 jours de marche alors qu'on avait des vivres et de l'eau pour seulement une journée. Je devais montrer l'exemple à mes hommes pour les motiver à ne pas laisser tomber et j'ai trouvé la force de le faire en regardant ta médaille à chaque fois que je me demandais si ça valait le coup. Sans ta médaille, je serais mort avec mon équipe. On a réussi à nous en sortir et j'ai été décoré pour ça. C'est à toi qu'on aurait dû la décerner. Je suis resté en vie pendant 14 ans en me disant que je te reverrais en rentrant. Aucune femme n'a réussi à prendre ta place dans mon cœur et tu reste la seule à qui j'ai réussi à faire de la place dans ma vie.

Je m'éloigne un peu d'elle pour lui laisser digérer les informations mais je ne peut m'empêcher de laisser échapper une dernière phrase.

- Je t'ai toujours aimée et ce n'est pas en te retrouvant que ça a changé.


Neil Woodman & Kathlyn Espinosa
codage par Laxy Dunbar.




Neil Woodman

31 ans
Né à Austin,Tx le 12/05/1987

1m90 & 92kg
Type caucasien
Yeux bleus
cheveux bruns

Instructeur de tir

Associé à The range at Austin

Ex Capitaine de l'armée des Etats-Unis d'Amérique
Kathlyn Espinosa
avatar
Inscrit le : 25/06/2018
Messages : 308
Avatar : Gina Rodriguez
Crédits : Moi
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Lun 9 Juil - 10:44

J'en suis encore à me tortiller les doigts nerveusement quand Neil me dit des mots gentils. Je ne suis toujours pas convaincue par le fait que je suis une bonne mère mais au moins cela me calmait. Je remarquais que Neil avait une aptitude à trouver les mots justes dont j'aurais eu besoin 14 ans plus tôt, quand il est parti. Quelque part, j'étais contente qu'Emilio n'ait pas su le faire, ainsi il n'avait pas pu détourner mon cœur de Neil. C'était assez étrange de penser ça, sachant qu'il avait été là et qu'il m'avait plus ou moins aidé à surmonter cette épreuve. À l'époque, j'avais beaucoup d'estime pour Emilio et en dehors de ma mère il avait été tout ce qu'il me restait. C'est peut-être pour cela que j'en avais fait un petit ami... Et puis cela empêchait les autres hommes de m'approcher. S'il n'avait pas fui en apprenant que j'attendais Théo, je serais probablement dans une situation embarrassante aujourd'hui. En fait, indirectement, mon ex m'avait rendu plus d'un service. Je m'en veux de penser ainsi mais le pragmatisme fait partie intégrante de ma personnalité surtout depuis le départ de papa, de Neil, et d'Emilio.

Le baiser sur le front et la main sur la joue sont des gestes que j'ai encore du mal à accepter venant de sa part, mais pour une fois je ne me défile pas. Il faudrait bien que je m'habitue à eux si je veux pouvoir m'entendre avec Neil. Je me raidissais pourtant en le fixant dans les yeux d'un air grave. Je fis un simple petit hochement de tête pour lui faire comprendre que je me tairais et essaierai de ne pas le couper même si je sens, à sa manière d'agir que ça allait être dur pour moi de me retenir.

Je fis des gros yeux pour essayer de ne pas pousser de petits cris et me retins de lui plaquer la main sur la bouche pour ne pas entendre la suite. Il m'était aussi extrêmement difficile de ne pas me plaquer les mains sur les oreilles comme une gamine qui ferait "j'entends pas, j'entends rien, j'entends pas lalalalalla!"

Je crois que je devais d'ailleurs chiffonner un bout de ma robe et que mon visage de marbre qui commence à se fendiller ne devait pas aider Neil à parler. Je suis heureuse que la médaille l'ait aidée, même si je remettais le tout sur le fruit du hasard. Je réprimais une remarque un peu sarcastique d'ailleurs.

Je ferme les yeux quelques secondes, et quand je les rouvre, je constate que Neil me fixe avec plus de gravité que depuis le début de nos retrouvailles. Est-ce qu'il allait m'apprendre un truc énorme comme un enfant caché je ne sais où à aller rechercher ou une autre catastrophe du genre ? En tout cas j'interprète mal son rapprochement jusqu'à ce qu'il se remette à parler. Je ne cille pas et ne bouge pas d'un pouce, essayant de rester maîtresse de moi-même mais je n'avais pas idée à quel point ce serait difficile.

Je lève une main, comme lorsqu'on porte allégeance au drapeau américain, avant de me rendre compte que ce n'est pas très discret. Heureusement c'est bien trop furtif pour une personne extérieure à la scène car je baisse la main aussi sec, mais assez "long" pour qu'il puisse y lire ma promesse de ne rien dévoiler.

Je vois cela comme quelque chose plus fort qu'une marque d'estime puisqu'il est tenu au secret, apparemment. S'il ne l'avait pas précisé, j'aurais été loin de me douter de ce genre de pression qui pèse sur lui. Je suis touchée et à la fois tendue. Je suis bien plus ouverte à l'idée que Neil aussi doit souffrir de notre situation, même si je n'en doutais pas, mais j'étais maintenant plus sensible à la douleur et aux tracas qu'il devait supporter. Je suis un peu surprise d'entendre ce qu'il m'apprend, et je pose une main sur le haut de ma poitrine sous le coup de l'émotion. Savoir que j'avais été comme une oasis dans un désert pour lui me bouleversait. Il n'avait pas cessé de penser à moi... Je n'aurais jamais voulu d'une telle distinction et je ne l'aurais pas mérité, contrairement à ce qu'il pensait croire, car c'était lui qui avait su puiser la ressource là où il l'avait fallu. Qu'importe la manière dont il s'y était pris pour sauver son "escouade".

Alors que j'avais fait tout pour occulter son absence, lui avait tout fait pour se souvenir de moi. Et je me sentais coupable alors d'avoir continué ma vie sans lui, d'avoir eu un enfant d'un autre que lui. Cependant, cela soulevait une autre question. Aucune femme n'avait réussi à prendre cette place dans son cœur, certes, mais en 14 ans, il devait y en avoir qui avaient partagé sa couche. Cet aspect là me rendait tout de même complètement folle de jalousie. J'avais envie de pleurer pour tout ce gâchis, j'avais envie de pleurer à cause des belles choses qui me disaient, mais cet aspect de sa vie que je n'avais pas partagé me restait un peu en travers de sa gorge. Ce n'était pas de sa faute, mais l'idée que d'autres femmes avaient pu le toucher me rendait complètement dingue. Et c'est ce qui m'empêchait de pleurer. La gorge nouée, je n'arrivais pas à articuler quelconque mot, alors que je le fixais désormais les poings serrés à m'en faire blanchir les jointures de mes mains. Je croisais les bras ensuite sous ma poitrine et arquais un sourcil :

-....

J'ouvris la bouche quelques instants, j'essayais de me calmer, et de ne pas me focaliser sur ce GROS détail à mes yeux. Je me retenais de prononcer des paroles blessantes qui me feraient probablement plus de mal à moi encore par rejaillissement. Il fallait que j'occulte cette partie et très vite. Mais à côté, je ne voulais pas de non-dits entre nous. J'eus un petit ricanement presque mesquin et me mordillais la lèvre, la langue féminine étant parfois pire qu'un poison mortel de serpent.

-Combien... Combien t'ont aidé... à penser à moi... Neil...?

Si j'avais voulu être honnête avec moi-même, ce que j'avais fait était probablement pire et surtout, c'était une stratégie d'évitement que je venais d'employer pour ne pas avoir à lui avouer ce que je ressentais encore pour lui. Mais le fait que cela ait l'air de me blesser qu'il puisse avoir connu d'autres femmes n'était-il pas révélateur, au fond ?

-Rassure-toi... Je n'ai jamais aimé le père de Théo... mais il n'y a eu que lui après toi, soufflais-je entre mes dents serrées.




**************************************************

Merci Yenko♥️

Kathlyn parle en: ff66cc
Chelsea parle en: 009933
Théo parle en: 00ccff
Neil Woodman
Well, Goddamn it then, Rangers, lead the way!
avatar
Inscrit le : 15/06/2018
Messages : 608
Avatar : Alex O'Loughlin
Crédits : Yenko
Date de naissance : 12/05/1987
Mes rps :
Disponible
La liste est ici

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Yenko
• ÂGE : 39
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Lun 9 Juil - 11:53

Une prière n'arrête pas les balles
Sa réaction me fait peur, j’aimerais qu’elle dise quelque chose même si c’est pour me hurler au visage en m’accablant de reproches. Je commence à regretter de lui avoir dit tout ça et me prépare à plier bagages si elle me le demande. Ces 14 années passées loin d’Austin on fait des dégâts incalculables et je me demande soudain si on arrivera un jour, elle et moi, à passer par-dessus pour retrouver une situation équilibrée. J’accueille sa question comme un coup de poignard en plein cœur. Je ne sais pas ce qu’elle s’imagine mais je n’ai pas couru les jupons pendant 14 ans. Il y a bien eu quelques aventures lors de mes déploiements mais une seule femme a partagé ma vie brièvement pendant quelques mois quand j’étais Ranger à Fort Benning et savoir qu’elle n’a jamais aimé le père de Théo ne va pas m’aider à le lui avouer. J’avale douloureusement ma salive et tente de lui expliquer clairement.

- J’ai eu quelques aventures sans lendemain lorsque j’étais déployé.

Pas génial comme introduction mais je ne sais pas vraiment comment lui présenter les choses pour ne pas la faire souffrir encore plus.

- Il n’y a eu qu’une femme qui a partagé brièvement ma vie, c’était à Fort Benning. C’était le second lieutenant Amanda Westlake mais elle n’a pas supporté très longtemps de me voir toucher ta médaille au réveil tous les jours et de l’embrasser tous les soirs même si je pensais le faire sans qu’elle le voie. Je me souviens encore de la dernière phrase qu’elle a prononcée en partant de chez moi avec son paquetage sur le dos : "Si un jour tu arrives à oublier cette médaille et ce qu’elle représente, viens me voir. Sinon, retourne voir Kate parce que tu ne l’oublieras jamais."

Même en faisant des efforts pour l’oublier, Kate n’a jamais quitté mes pensées en 14 ans et je ne suis pas sûr de vouloir qu’elle comprenne à quel point j’ai pu regretter de l’avoir abandonnée même si j’aimerais le lui faire comprendre.

- Je crois qu’elle voyait bien plus clair en moi, ce jour-là, que je ne l’avais jamais fait. Elle m’a ouvert les yeux en disant ça et je me suis juré de revenir pour tenir ma promesse en espérant arriver, peut-être, à tirer un trait sur nous en te revoyant.

Je laisse échapper un petit rire ironique et triste pendant un instant.

- Plutôt débile comme raisonnement, non ?


Neil Woodman & Kathlyn Espinosa
codage par Laxy Dunbar.




Neil Woodman

31 ans
Né à Austin,Tx le 12/05/1987

1m90 & 92kg
Type caucasien
Yeux bleus
cheveux bruns

Instructeur de tir

Associé à The range at Austin

Ex Capitaine de l'armée des Etats-Unis d'Amérique
Kathlyn Espinosa
avatar
Inscrit le : 25/06/2018
Messages : 308
Avatar : Gina Rodriguez
Crédits : Moi
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Lun 9 Juil - 18:14

C'était de ma faute... Où avais-je la tête quand je lui ai posé cette question? Je réclamais l'honnêteté mais la vérité ne me fit pas du bien à entendre. Elle faisait même cruellement mal. Comme probablement la mienne que j'avais avoué à Neil vis-à-vis de Théo... En même temps j'aurais eu bien du mal à cacher l'existence de mon enfant. Même si cela avait été possible, je ne l'aurais pas fait. Je n'aurais pas pu cacher quoi que ce soit à Neil, je me rends même bien compte. Bref, je savais que c'était dur pour lui de dire cela, ce n'est pas le genre de pilule qu'il est évident de faire avaler, et j'appréciais mine de rien son courage. Il s'était lancé, sans faux-semblants et je me verrais mal lui reprocher de m'avoir dit ce que je voulais savoir. Je l'ai voulu, je l'ai eu. Et même si je m'y attendais, même si j'avais voulu me blinder contre cette révélation, je fus quand même surprise par la suite. Le fait que quelques femmes soient passées dans son lit, sans lendemain ce fut, me fit venir d'affreuses images en tête. Mais savoir qu'une personne avait un tant soit peu fait partie de sa vie de façon sérieuse... Je le vivais plus comme une trahison que tout le reste, même si clairement, on ne s'était rien promis avant son départ. J'étais probablement injutse envers lui, même, en livrant ouvertement toutes les interrogations qui s'étaient propagées dans mon cerveau. Théo me ressemblait tellement, c'était encore plus flagrant.

J'aurais pu esquisser un sourire, en me disant que la dame était partie, et me retrouver même soulager qu'elle l'ai laissé le nez dans sa propre merde. Mais il lui avait fallu qu'elle s'en aille pour qu'il réalise les choses. C'est donc qu'indirectement il avait quand même un fort attachement à elle, pour ne pas se poser des questions de la sorte tant qu'il était avec elle. Je ne voulais pas lui faire de mal, mais j'étais en colère et blessée et des mots horribles franchirent mes lèvres sans que j'arrive à les taire:

-Oh je vois... Et alors? Dis-moi... Quand tu leur passais sur le corps à ces pauvres femmes, tu tripotais aussi ta médaille en pensant à moi? Et à elle, cette, cette Amanda!? Peut-être n'était-ce que de la culpabilité? Tu es revenu ici en pensant réussir à tirer un trait sur nous deux? Pour pouvoir l'appeler ensuite?

Je me mordillais la lèvre, les larmes montant une nouvelle fois:

-Alors que juste avant tu me faisais la sérénade du "je serai toujours là pour toi?" Alors, oui, ton raisonnement comme quoi tu pouvais me prendre pour une idiote était fallacieux...

Ma voix se brisa dans ma gorge:

-Tu devrais rentrer chez toi... Avant que je ne puisse te montrer à quel point je suis devenue méchante avec le temps...

Puis je me rapprochais et le martelais de coups dans le torse, qui ne lui ferait probablement plus d'effet qu'une piquûre de moustique.

-A passer ces moments à essayer d'occulter que c'était lui à mes côtés, et pas toi. A essayer de t'oublier pour avancer, sans jamais y arriver. A avoir peur que tu meures, chaque minute, chaque seconde... A chacun de mes souffles mon cœur se brisait en pensant à toi. Chaque respiration sans toi m'était douloureuse. Tu ne sais pas à quel point j'ai pleuré toutes ces nuits à te vouloir près de moi... Tu ne sais pas... Ce que c'est que de voir ton image se superposer à celui qui est dans ton lit... De culpabiliser, d'essayer de le camoufler... De simuler la jouissance quand je revenais à la réalité et que j'étais incapable de prendre du plaisir. D'être juste malheureuse à en fermer son cœur à double tour? De devenir un mur de prison et de glace pour ton entourage? De vouloir mourir parce que je me sentais si triste sans toi...

Plus je parlais, et plus je le martelais, et plus ma colère cherchais à sortir, plus mes paroles étaient prononcées avec dureté.

-Il a peut-être été un sacré connard, mais il m'a au moins apporté cela dans ma vie... Il a été là sans rien attendre en retour, se souciant de moi à m'aimer, et moi ne pouvant jamais lui rendre cet amour. A me demander pourquoi ce n'est pas avec toi que j'ai eu Théo... A culpabiliser d'être heureuse en ayant eu Théo... sans toi. A culpabiliser que ce ne soit pas le tien...  J'aurais voulu de tout mon cœur qu'il soit le tien! Et si tu me serres pas fort contre toi je sens que je vais éclater en sanglots et faire rendre triste Théo. Je voudrais que tu sois son père, tout comme lui aimerait que tu sois le sien...

J'avais besoin qu'il me console, me crie dessus, me rejette la faute, qu'il soit colère, me prenne dans ses bras, me rejette, me pardonne, m'aime, me secoue comme un prunier, qu'il m'arrête.... J'avais besoin de tout cela à la fois.Je craquais, littéralement sous le poids des choses retenues depuis des années et de l'épuisement. Total blackout. Je ne m'en rends pas bien compte moi-même, je ne me sens pas partir, mais je perds connaissance malgré moi, à cause des nerfs qui lâchent.




**************************************************

Merci Yenko♥️

Kathlyn parle en: ff66cc
Chelsea parle en: 009933
Théo parle en: 00ccff
Neil Woodman
Well, Goddamn it then, Rangers, lead the way!
avatar
Inscrit le : 15/06/2018
Messages : 608
Avatar : Alex O'Loughlin
Crédits : Yenko
Date de naissance : 12/05/1987
Mes rps :
Disponible
La liste est ici

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Yenko
• ÂGE : 39
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Lun 9 Juil - 20:59

Une prière n'arrête pas les balles
Lorsqu'elle dessert enfin les dents, je regrette instantanément de lui avoir dit la vérité. Elle semble avoir autant de mal à encaisser ce que je vient de lui dire que j'ai eu du mal à encaisser la présence de Théo quand je les ai vu entrer dans l'église tout à l'heure. Je sens ma gorge devenir aussi large qu'une tête d'épingle au fur et à mesure où elle m'accable de reproches. Elle a comprit de travers certaines choses que je viens de lui dire, volontairement ou non peu importe, et je cherche à clarifier la situation sans réussir à en placer une. Ma relation avec Amanda n'a pas duré plus d'un mois et ça tenait plus par dégout de la solitude que par sentiments envers elle. J'aimerais pouvoir dire à Kate qu'Amanda n'a pas plus compté pour moi en définitive que les autres, sinon j'aurais au moins tenté de la retenir quand elle est partie mais je l'ai laissée partir sans hésiter un instant. Ca me paraissait la meilleure chose à faire si je voulais être honnête.

Kate me poignarde en plein cœur en me conseillant de rentrer chez moi et je sens les larmes me monter aux yeux lorsqu'elle vient me marteler le torse de ses petits poings. En temps normal, je lui aurais attrapé les poignets pour la calmer mais je ne l'avais encore jamais vu dans cet état là. Je pensais qu'elle arriverait à être heureuse sans moi mais finalement, elle a certainement souffert plus que moi. J'écoute chacune de ses paroles en sentant mes tripes se serrer et je sens un cri de rage monter dans ma gorge qui n'arrive pas à passer mes lèvres. Je m'en veux de l'avoir faite souffrir comme jamais et je ne sais plus quoi lui dire pour la calmer ou tenter une nouvelle fois de lui expliquer ce que je ressens toujours pour elle. Soudain, elle me demande brutalement de la prendre dans ses bras au milieu de deux phrases où elle me parle de Théo et il me faut quelques secondes pour comprendre. Quelques secondes de trop qui me font paniquer un instant quand je la vois perdre connaissance devant moi. Je l'attrape comme je peux pour qu'elle ne se fasse mal et je vois du coin de l’œil Théo qui se rue vers nous en courant aussi vite qu'il peut.

Théo - Maman !?
- Elle a juste prit un coup de chaud ! Aide moi Théo, s'il te plait !


C'est une situation que je connais et que je peux gérer. J'ai vu au combat des hommes perdre le contrôle et les focaliser sur des responsabilités est la meilleure des manières de les faire fonctionner. J'ai honte d'utiliser ça avec Théo alors que Kate vient de perdre connaissance sous ses yeux.

Théo - Qu'est-ce que je peux faire ?
- Je vais la ramener à la nappe, va me préparer une bouteille d'eau et les serviettes, on va lui passer de l'eau sur le visage.
Théo - J'y vais.


Théo fonce vers la nappe alors que Chelsea nous observe avec inquiétude. Je prends Kate dans mes bras aussi délicatement que possible mais pas de la façon la plus efficace et rejoint Théo qui tient déjà la bouteille d'eau et les serviettes. Je m'adresse à la mère de Kate sur un ton aussi doux que possible tout en restant autoritaire.

- Chelsea, ma veste sous sa tête s'il vous plait. Théo, ouvre la bouteille.

Dans l'urgence de la situation, j'ai enfin réussi par appeler mon ex belle-mère par son prénom mais elle ne semble pas s'en être rendue compte. Elle plie ma veste de costume et la glisse sous la tête de Kate lorsque je l'allonge sur la nappe. Je récupère ensuite la bouteille des mains de Théo et mouille deux serviettes pour humidifier et rafraichir le visage de Kate en espérant qu'elle retrouve ses esprits. j'en profite pour le féliciter qu'il se concentre sur mes paroles et pas sur sa mère.

- Tu gères p'tit homme, t'es un chef ! Bravo !

Malgré mon inquiétude, je le regarde un instant en lui souriant et lui adresse un clin d’œil complice avant de regarder à nouveau Kate. Discrètement, je prend le pouls de Kate à son poignet et soupire intérieurement quand je le sens battre fort et régulier sous le bout de mon index. Je mouille deux nouvelles serviettes et recommence à lui rafraichir le visage.

- Kate ? Tu m'entends ?
Théo - Neil ?


Le gamin ne va pas tarder à céder à la panique si je ne le rassure pas, je le sens au ton de sa voix. Ce n'est pas évident à gérer de front avec Chelsea qui reste figée et Kate qui n'a toujours pas ouvert les yeux. J'essaie de prendre un ton aussi rassurant que possible et m'adresse à Théo tout en continuant à m'occuper de Kate.

- Elle a fait un malaise, c'est rien de grave. T'en fais pas.
Théo - T'es sur ?
- Il fait chaud aujourd'hui et elle n'a pas du boire assez. Ca arrive.


Kate ouvre enfin les yeux et Théo le remarque tout de suite. Avant que j'ai le temps de faire ou dire quelque chose, il se jette au cou de sa mère et je recule un peu pour les laisser tous les deux avant de me relever tout en observant Kate pour voir si elle reprend des couleurs.

Neil Woodman & Kathlyn Espinosa
codage par Laxy Dunbar.




Neil Woodman

31 ans
Né à Austin,Tx le 12/05/1987

1m90 & 92kg
Type caucasien
Yeux bleus
cheveux bruns

Instructeur de tir

Associé à The range at Austin

Ex Capitaine de l'armée des Etats-Unis d'Amérique
Kathlyn Espinosa
avatar
Inscrit le : 25/06/2018
Messages : 308
Avatar : Gina Rodriguez
Crédits : Moi
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Lun 9 Juil - 23:15

Pouf! Plus rien. C'est comme si la Terre s'était arrêtée de tourner quelques instants pour moi. Puis j'avais rouvert les yeux, et c'était comme si la lumière du soleil vacillait au dessus de ma tête. J'ai à peine le temps de me redresser que je réceptionne mon fils dans les bras et que je me sens la femme la plus heureuse du monde. Seule ombre noire au tableau, je me souvenais encore, en partie du moins, de comment je m'étais comportée avec Neil. J'aurais pu faire semblant de ne pas me souvenir, être malhonnête, mais ce n'était pas dans mon tempérament.

Au lieu de cela, je le vis, toujours là, toujours présent malgré les sales mots que je lui avais craché à la figure. Je m'en voulais et je me sentais blessée moi-même d'avoir dit toutes ces choses. J'allais ouvrir la bouche mais Théo le fit le premier:

-Maman, maman! Neil il t'a sauvé!

Je le fixe quelques instants, je me sens un peu mieux qu'au moment où j'avais perdu connaissance mais fatiguée, très fatiguée, comme si j'avais couru un marathon. J'embrasse mon fils partout sur le visage, et il me serre fort dans ses bras. Ma mère se signe et je me rends compte que j'ai dû leur faire très peur. Je sens les larmes de Théo rouler sur ses joues et je lui frottais simplement le dos. Je regarde une nouvelle fois tendrement Neil et forme le mot pardon du bout de mes lèvres, de façon muette.

Je l'aime et je m'en veux de lui faire endurer tout ce mal. Je ne savais pas comment le lui dire ou rattraper le coup. Je pris mon fils par les épaules et l'obligeais ensuite à me regarder:

-Tout va bien, ne t'en fais pas... J'ai dû avoir trop chaud...
-Oui, c'est ce que Neil a dit aussi... On s'est occupé de toi maman, tous les deux...

J'embrassais alors son front tendrement:

-Vous êtes mes héros alors...

Je me mordillais les lèvres, je savais bien que la discussion ne pourrait pas s'arrêter là. En dehors du fait qu'il aurait probablement voulu s'exprimer, Neil aussi devait avoir le cœur en mille morceaux par ma faute, et surtout, je devais lui présenter de meilleures excuses. Je me doutais également qu'il devait s’inquiéter. Pourquoi ce malaise. Il n'était pas naïf, cela ne venait pas simplement de la chaleur, même si je l'avouerais difficilement de peur qu'il m'oblige à rester alitée ou je ne sais quel autre démarche qu'il pourrait entreprendre en voulant me protéger. Je soupirais, résignée.

-Pardon de vous avoir fait peur à tous...




**************************************************

Merci Yenko♥️

Kathlyn parle en: ff66cc
Chelsea parle en: 009933
Théo parle en: 00ccff
Neil Woodman
Well, Goddamn it then, Rangers, lead the way!
avatar
Inscrit le : 15/06/2018
Messages : 608
Avatar : Alex O'Loughlin
Crédits : Yenko
Date de naissance : 12/05/1987
Mes rps :
Disponible
La liste est ici

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Yenko
• ÂGE : 39
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Mar 10 Juil - 7:38

Une prière n'arrête pas les balles
Les bras croisés sur la poitrine, je regarde Kate embrasser son fils pour le rassurer après qu'il lui ait dit que je venais de la sauver. C'est un bien grand mot mais si ça lui fait plaisir de penser ça, pourquoi le lui refuser ? En observant les gestes de Kate envers son fils qui hurlent l'importance qu'il a pour elle, je crois que si c'était possible je l'aimerais encore plus et un fin sourire me vient sans que je ne réalise. Son regard lorsqu'elle me demande pardon silencieusement me fait oublier tout ce qu'elle m'a dit avant de perdre connaissance et je ne peux m'empêcher d'articuler quelques mots silencieusement. Trois mots que je ne me lasserais jamais de lui dire, je t'aime. Je ne sais pas si elle l'a vu mais je n'ai pas réussi à retenir ces trois mots qui me viennent du fond du cœur.

Théo est tout fier de dire à sa mère qu'on s'est occupé d'elle et je dois reconnaitre qu'il est solide pour son âge même si je l'ai un peu manipulé pour qu'il tienne le coup. En entendant Kate parler de nous deux comme ses héros, je remarque Chelsea me regarder en coin avec un petit sourire. Lorsque je la regarde, elle détourne soudain les yeux pour les poser sur sa fille et son petit-fils. J'ai l'impression qu'elle a une idée derrière la tête mais je peux me tromper. Dans mon souvenir, la mère de Kate n'était pas manipulatrice même si j'ai l'impression qu'elle se délecte de la situation aujourd'hui à me voir revenir dans la vie de sa fille.

Chelsea - Tu ne nous refais jamais un truc comme ça ! Ca t'évitera de demander pardon.

Puis elle se tourne vers moi avec un petit sourire en coin.

Chelsea - Kate n'est pas en état de conduire et ma jambe me fait trop mal. Tu pourrais nous ramener Neil, s'il te plait ?

Un seul chauffeur pour deux voitures, ça va compliquer les choses surtout qu'on habite de l'autre coté de la ville. Je décroise les bras tout en réfléchissant à la meilleure façon de procéder.

- Bien sûr, avec plaisir madame.
Théo - Mais, mamy Chelsea, la voiture de Neil va rester ici. Tu va faire comment pour la récupérer ensuite, Neil ?
- Bien vu, Théo ! T'es malin. Je prendrais un taxi pour revenir ici, ne t'en fais pas.
Chelsea - Merci Neil.


Je regarde Kate avec un léger sourire tendre sur le visage et lui demande quand même son accord. Après tout, elle m'a peut-être déjà assez vu pour aujourd'hui.

- Si tu es d'accord, Kate.

Neil Woodman & Kathlyn Espinosa
codage par Laxy Dunbar.




Neil Woodman

31 ans
Né à Austin,Tx le 12/05/1987

1m90 & 92kg
Type caucasien
Yeux bleus
cheveux bruns

Instructeur de tir

Associé à The range at Austin

Ex Capitaine de l'armée des Etats-Unis d'Amérique
Kathlyn Espinosa
avatar
Inscrit le : 25/06/2018
Messages : 308
Avatar : Gina Rodriguez
Crédits : Moi
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Mar 10 Juil - 11:47

J'avais de plus en plus honte, sachant que ma mère avait raison. J'aurais dû prendre plus soin de moi, et ce n'est pas faute de l'avoir entendu me le dire à plusieures reprises déjà, bien avant le retour de Neil. Je payais les conséquences de m'être oubliée. Mais je m'étais laissée emporter entre le travail et ma vie avec mon fils. Je ne pouvais pas toujours le lui laisser. On avait besoin de passer aussi du temps tous les deux, je ne voulais pas être cette mère absente. Sachant qu'il manquait déjà d'un père.

Je roulais des yeux quand elle recommença son rôle d'entremetteuse, car je savais bien, moi, que sa jambe allait parfaitement bien. Pourquoi s'immiçait-elle ainsi dans mes affaires privées? Est-ce que c'est parce qu'elle tenit tant que ça à avoir Neil pour gendre? Cela devait quand même rester ma décision, notre décision à Neil et à moi. J'allais répliquer qu'il fallait qu'elle arrête ce genre de coup de pouces mais je ne pouvais pas l'aligner ou la recadrer devant Neil, cela ne se faisait pas.

Par contre je rageais intérieurement. Depuis quand n'étais-je plus en droit de conduire ma propre voiture? Ah oui... Je risquais de refaire un malaise... Je ne pouvais que me ranger à cette idée même si c'était à contre-coeur. Je voulais me débrouiller par moi-même et ne dépendre de personne.

Bien-sûr, Neil bien trop poli acceptait la demande, et je devais bien me rendre à l'évidence, je n'avais pas tellement le choix, je ne voulais pas risquer la vie de maman ou de Théo dans un accident de la route à cause de mon entêtement. Et il n'y avait qu'à voir l'enthousiasme et la perspicacité de mon fils pour me faire plier. Je n'étais pas pour céder aux caprices, mais là ce n'en était pas un. C'était plus prudent et en plus cela ferait plaisir à mon enfant. Je pensais exclusivement à cela égoïstement.

Le fait que Neil ait la délicatesse, par contre, de me demander mon avis alors que c'était presque déjà décidé, me fit plaisir et ce fut le dernier clou enfoncé. Je ronchonnais pour la forme un "bon d'accord faisant abstraction du je t'aime qu'il avait renvoyé à mon pardon. Je crevais d'envie de le lui dire aussi, mais je n'étais pas encore prête à le faire.

-Neil, il faut que tu portes maman comme une princesse maintenant...

J'écartais la sympathique proposition de mon fils en essayant de me relever:

-Je suis encore capable de marcher seule, il vaut mieux qu'il aide mamy...

Le prétexte pour esquiver les bras de Neil de peur de succomber à une certaine forme de tentation intérieure, était probablement bidon, mais je sentais que ça serait plus doux de faire passer ce refus ainsi. Et c'était aussi une petite revanche sur les plans que maman avait fomenté pour nous faire ramener, car maintenant qu'elle avait dit qu'elle avait mal à la jambe, elle ne pourrait pas se défiler:

-Neil tu veux bien accompagner maman pendant qu'on range avec Théo? S'il te plaît?

Je lui souris tendrement comme pour le convaincre que c'était la meilleure chose à faire puis me mettais à l'ouvrage avec Théo... En réalite, je ne voulais pas qu'il voit que j'avais du mal à me relever, il me fallait encore probablement une petite minute histoire de me remettre doucement sur pieds.




**************************************************

Merci Yenko♥️

Kathlyn parle en: ff66cc
Chelsea parle en: 009933
Théo parle en: 00ccff
Neil Woodman
Well, Goddamn it then, Rangers, lead the way!
avatar
Inscrit le : 15/06/2018
Messages : 608
Avatar : Alex O'Loughlin
Crédits : Yenko
Date de naissance : 12/05/1987
Mes rps :
Disponible
La liste est ici

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Yenko
• ÂGE : 39
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Mar 10 Juil - 13:45

Une prière n'arrête pas les balles
Je suis presque déçu quand Kate me demande d'aider sa mère mais je n'ai pas envie de l'embêter avec ce qu'il vient de lui arriver. J'aimerais tant rester à ses cotés pour m'assurer qu'elle va bien mais je sais que Théo la surveillera surement du coin de l’œil et me préviendra si Kate rechute.

- Bien sûr !

Je récupère la clé de la voiture de Kate puis donne mon bras à Chelsea et l'accompagne jusqu'à la voiture. Je remarque rapidement qu'elle ne boite pas vraiment pour quelqu'un qui a mal à la jambe mais je me garde bien de lui dire. Une fois à bonne distance de Kate et Théo, Chelsea s'adresse à moi à la limite du murmure.

Chelsea - Tu sais Neil, Kate a vraiment besoin de quelqu'un comme toi dans sa vie.
- Je serais là mais je doute qu'elle en ait envie.
Chelsea - Laisse lui le temps de digérer la nouvelle de ton retour.
- J'attends depuis 14 ans, je ne suis plus à quelques années près, madame.
Chelsea - J'espère pour vous deux, et pour Théo, que vous serez plus rapides que ça.


Je ne peux réprimer un sourire qui s'étale sincèrement sur mon visage pendant un instant en repensant à Théo évoquant une petite sœur. Avoir un enfant avec Kate ne me déplairait pas mais il faut déjà que je sache si elle sera capable de me supporter à nouveau après toutes ses années. Nous avons changé tous les deux et, même si mes sentiments à son égard sont toujours les mêmes, il va nous falloir du temps pour réapprendre à se connaitre.

- On a quelques étapes à franchir avant de commencer à penser à ça, à mon avis.

Arrivés à la voiture, j'ouvre la portière et laisse Chelsea s'installer pendant que je retourne aider Kate et Théo à ranger les restes du pique-nique.

Neil Woodman & Kathlyn Espinosa
codage par Laxy Dunbar.




Neil Woodman

31 ans
Né à Austin,Tx le 12/05/1987

1m90 & 92kg
Type caucasien
Yeux bleus
cheveux bruns

Instructeur de tir

Associé à The range at Austin

Ex Capitaine de l'armée des Etats-Unis d'Amérique
Kathlyn Espinosa
avatar
Inscrit le : 25/06/2018
Messages : 308
Avatar : Gina Rodriguez
Crédits : Moi
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Mar 10 Juil - 16:31

Quand nous sommes enfin seuls, Théo et moi, il se confie un peu et explique:

-J'ai eu un peu peur maman... Mais Neil il a vraiment été très gentil... Je crois que j'aimerais bien qu'il soit ton mari comme ça il te ferait sourire tous les jours et il te protégerait... Tu veux pas qu'il soit ton amoureux maman?

Je range les couverts, les assiettes et lâche sans le faire exprès une bouteille mal refermée qui se renverse sur la petite nappe. Je répare rapidement les dégâts avec des serviettes, troublée par les paroles de mon petit. Il voyait décidément trop ça grand-mère. Sauf que je savais que de la part de mon petit garçon, c'était une question innocente.

-Théo... Pour ça il faut être amoureux et tenir forts l'un à l'autre...
-Bah vous avez qu'à faire les amoureux alors...
-Cela ne marche pas comme ça...
-Avec Suzie, à l'école, parfois on joue aux amoureux, on se fait des bisous sur les joues. Les grands faites toujours les choses comme si c'était difficile.
-Cela ne se résume pas à ça...
-Alors comment on sait qu'on est amoureux maman?
-...

Je me tournais en voyant Neil arriver:

-C'est quand on fait de la peine à une personne mais qu'on a envie de pleurer en dedans en sachant qu'on lui a fait de la peine...
-Comme quand je tape mon copain Michel quand il veut faire des bisous sur la joue à Suzie...
-Non ça c'est... Quoi? Depuis quand tu tapes les autres toi?! Je t'interdis de frapper, tu le sais bien...

Je venais d'étouffer l'affaire d'une bien piètre façon qu'il soit. Je n'en étais pas très fière mais c'était plus facile ainsi pour protéger Théo. Et puis Neil arrivait et je ne voulais pas que mon fils le torpille avec d'autres questions du genre. Il avait bien assez de maman pour ça. Je le regardais nous aider, le coeur battant, alors que nous finissions en rangeant en silence.

Je me relevais et concédais à Neil:

-Tu... Tu veux bien m'aider à marcher un peu, je me sens encore un peu faible...?

Théo commençait à courir devant pressé de retrouver sa grand-mère. Je le suivais des yeux tout en marchant avec Neil et demandais:

-Tout va bien? Maman ne t'as pas encore embêté avec des histoires qui ne la concernent pas? Je crois qu'elle a de drôles d'idées en tête... Et je ne voudrais pas que ça te mette dans l'embarras...

Je détournais le regard,il n'était pas facile pour moi de faire taire mon cœur gonflé d'orgueil:

-Excuse-moi pour toutes les méchancetés que je t'ai dites... Je crois que j'étais un peu... Jalouse..., expliquais-je avec gêne. Il fallait croire que la discussion avec mon fils avait porté ses fruits. En tous cas, pour lui, j'avais envie de faire des efforts. Mais aussi pour le doux regard de Neil, qui m'avait manqué et que je croyais ne jamais revoir un jour.

Je n'en dis pas plus, parce que c'était déjà beaucoup et m'arrachais franchement la langue de l'avouer. Le ciel ne m'a jamais paru aussi intéressant à regarder que depuis que mes joues avaient commencé à rougir.




**************************************************

Merci Yenko♥️

Kathlyn parle en: ff66cc
Chelsea parle en: 009933
Théo parle en: 00ccff
Neil Woodman
Well, Goddamn it then, Rangers, lead the way!
avatar
Inscrit le : 15/06/2018
Messages : 608
Avatar : Alex O'Loughlin
Crédits : Yenko
Date de naissance : 12/05/1987
Mes rps :
Disponible
La liste est ici

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Yenko
• ÂGE : 39
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Mar 10 Juil - 17:20

Une prière n'arrête pas les balles
Je rejoins Kate et Théo pour les aider et me met au travail sans leur laisser le loisir de refuser mon aide. Nous finissons de ranger en silence et c'est Kate qui parle la première pour me demander de l'aide lorsqu'elle se relève. Je ne sais pas si elle se sert de son malaise comme d'une excuse ou si elle a réellement besoin d'aide mais je ne m'arrête pas à cette considération car je ne me vois pas lui refuser mon aide.

- Avec un immense plaisir.

Alors que je lui donne mon bras pour qu'elle puisse s'y appuyer au besoin, Théo file rejoindre sa grand-mère en courant. Tout en retournant à la voiture, Kate m'interroge sur ce que m'a dit sa mère. Je ne veux pas lui mentir et préfère ne pas rentrer dans les détails. Je tente juste de la rassurer avec une simple phrase laconique.

- Il en faut beaucoup pour m'embarrasser. Ne t'inquiètes pas.

Lorsqu'elle m'avoue avoir été jalouse en me martelant tout à l'heure, je ne suis pas étonné de l'entendre car c'est ce que j'ai ressentis en voyant qu'elle avait un fils. Je nous laisse avancer de quelques pas en direction de la voiture avant de commenter ses excuses.

- Tu sais Kate, tu es la seule qui a toujours compté pour moi. J'ai vécu trois semaines avec Amanda parce que j'en avais marre d'être seul le soir, pas parce que je l'aimais, c'est ce qui l'a fait partir. Tu n'as pas de raison d'être jalouse même si je comprend très bien ta réaction. J'ai eu du mal à encaisser que tu ai eu un fils avec un autre homme, même si j'aime beaucoup Théo en définitive. On a tout les deux vécu pendant ces 14 ans et il va falloir qu'on compose avec maintenant. Si je pouvais, je reviendrais 14 ans en arrière et je resterais ici ou je t'emmènerais avec moi.

Je pose ma main sur la sienne et la sert doucement avant de réitérer ma promesse.

- Je suis revenu pour de bon et malgré tout ce qu'il s'est passé, je vous considère toujours de ma famille. Je serais là si vous avez besoin de moi, il ne faut pas que tu hésites un instant.

Neil Woodman & Kathlyn Espinosa
codage par Laxy Dunbar.




Neil Woodman

31 ans
Né à Austin,Tx le 12/05/1987

1m90 & 92kg
Type caucasien
Yeux bleus
cheveux bruns

Instructeur de tir

Associé à The range at Austin

Ex Capitaine de l'armée des Etats-Unis d'Amérique
Kathlyn Espinosa
avatar
Inscrit le : 25/06/2018
Messages : 308
Avatar : Gina Rodriguez
Crédits : Moi
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Mar 10 Juil - 20:53

Je ne savais pas comment prendre sa réponse en rapport avec ma mère. A l'en croire, tout allait bien, pourtant je la connaissais comme si c'était moi qui l'avait faite, et non l'inverse. Enfin, elle ne faisait jamais ses manigances à des fins malveillantes, au contraire. Je n'insistais pas, et puis j'étais un peu trop stressé par ce qu'il pourrait me répondre ensuite. Je me mordillais la lèvre nerveusement quand il reparlait d'Amanda, en me crispant un peu sur son bras. J'évitais de m'arrêter nette pour autant et écoutais même si j'avais envie de refaire le portrait de cette femme.

Je le laissais déballer son sac, et prendre ma main pour réitérer son serment. J'aimais bien que la sienne repose contre la mienne, et j'aurais aimé que cet instant se prolonge toute une vie. Pourtant je me sentais comme marquée au fer rouge quand il le fait. Parce que la jalousie est bien présente, même s'il n'a rien fait de mal et qu'il y a eu méprise de mon côté. J'avais encore du mal à avaler cette pilule:

-Ce qui est fait est fait... On ne peut pas revenir en arrière... Et tout ce que je voulais, c'est que tu sois heureux... Et je suis heureuse que tu sois là... Maintenant... Laisse moi juste un peu le temps de m'y faire... De te faire une place... C'est vrai que maman et Théo en ont pris une grande maintenant...

Et oui, il avait raison, il fallait qu'on compose avec ce trou béant de 14 ans et avec la manière dont la vie nous avait façonnée:

-Pourquoi j'ai toujours l'impression que tu es le même... Mais en bien plus doux, et plus patient? J'admire ton courage, et ta façon d'accepter les choses qui ne peuvent être changées...

Peut-être que cela venait de sa formation de militaire?

-Je ne suis plus aussi douce que par le passé, sauf avec maman et Théo... Et ces derniers temps j'ai perdu un peu de ma sociabilité... En réalité... Je me suis refermée sur moi... J'ai laissé un peu en plan les amis... Je n'arrive juste plus à m'accorder ce temps... Je veux me consacrer à mon fils... Enfin... Jusqu'à aujourd'hui je ne voulais me consacrer qu'à lui et à mon travail... Mais tu es là maintenant...

Je serrais sa main dans la mienne et murmurais en m'approchant de lui pour lui faire un câlin, collant ma joue contre son torse en répétant comme un soulagement:

-Mais tu es là maintenant... Mais tu es là maintenant... T'es pas un fantôme...

Comme si j'avais du mal à croire à cette seconde chance que la vie nous offrait et à sa présence, je respirais discrètement son odeur. Il faisait bon le retrouver, et me retrouver dans ses bras. Et pour le première fois de l'après-midi, je m'en foutais qu'on me voit le serrer, que ça puisse choquer ou impacter sur la vie de quelqu'un, il était là, et c'était tout mon bonheur.




**************************************************

Merci Yenko♥️

Kathlyn parle en: ff66cc
Chelsea parle en: 009933
Théo parle en: 00ccff
Neil Woodman
Well, Goddamn it then, Rangers, lead the way!
avatar
Inscrit le : 15/06/2018
Messages : 608
Avatar : Alex O'Loughlin
Crédits : Yenko
Date de naissance : 12/05/1987
Mes rps :
Disponible
La liste est ici

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Yenko
• ÂGE : 39
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Mar 10 Juil - 22:03

Une prière n'arrête pas les balles
Je L'écoute me dire ce qu'elle a sur le cœur de façon bien plus calme cette fois. Une façon que je préfère largement voir après la colère dont elle a fait preuve tout à l'heure. Elle peut prendre tout le temps qu'elle veut pour me faire une place dans leur vie, je serais patient. J'étais un excellent tireur de précision grâce à ma patience et ce n'est pas quelque chose qui s'oublie. Si je suis capable de rester allongé dans les hautes herbes pendant des heures sans bouger un orteil, je devrais pouvoir attendre quelques temps que mon seul et unique amour se décide à me faire à nouveau une petite place dans sa vie.

Même si elle a l'impression que je suis le même, j'ai pris 10 bons centimètres et quelques kilos mais ce n'est pas la plus grosse différence avec celui que j'étais à 17 ans. J'ai appris à me canaliser, à analyser pour tirer le meilleur de chaque situation au combat et c'est presque devenu une seconde nature pour moi en temps normal. Mais pas ici et pas avec Kate, la revoir après tout ce temps me chamboule trop pour que mes automatismes militaires soient pleinement opérationnels. Elle a toujours réussi à sortir le meilleur de moi et j'ai l'impression qu'elle possède toujours cette capacité à faire de moi un homme meilleur.

Elle aussi à certainement changé au quotidien d'après ce qu'elle me dit mais j'ai le sentiment qu'au fond d'elle, il y a toujours cette jeune femme que j'ai laissé derrière moi à regret et qui avait toujours la solution pour me donner le sourire. Lorsqu'elle vient se coller à moi en répétant à l'envie que je suis là maintenant, je la prends dans mes bras et pose délicatement mon menton sur sa tête.

- Je suis là et j'y reste. Prends le temps qu'il te faut pour me faire une nouvelle place dans ta vie.

Je lui dépose un baiser sur la tête et en profite pour sentir l'odeur de ses cheveux.

- Tu as déjà ta place dans la mienne si tu veux.

En lui disant ça, je remarque Théo qui tape sur l'avant-bras de sa grand-mère pour attirer son attention sur nous. Les deux nous regardent avec le sourire et je vois Chelsea dire quelque chose au gamin, probablement de nous laisser tranquille pendant quelques minutes.

- Tu m'a manqué chaque jour, chaque heure. Je ne veux plus jamais t'abandonner.

En lui disant ça, je lui caresse doucement le dos du plat de la main tout en souhaitant que ça ne s'arrête jamais.

Neil Woodman & Kathlyn Espinosa
codage par Laxy Dunbar.




Neil Woodman

31 ans
Né à Austin,Tx le 12/05/1987

1m90 & 92kg
Type caucasien
Yeux bleus
cheveux bruns

Instructeur de tir

Associé à The range at Austin

Ex Capitaine de l'armée des Etats-Unis d'Amérique
Kathlyn Espinosa
avatar
Inscrit le : 25/06/2018
Messages : 308
Avatar : Gina Rodriguez
Crédits : Moi
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Mar 10 Juil - 22:58

Quand il me sert ainsi dans ses bras, j'ai comme l'impression que rien ne s'est passé, comme au bon vieux temps, qu'il n'est jamais parti. Aurait-ce été plus simple? Je ne sais pas, je pense qu'on aurait fini par se rendre malheureux. Nous avons plus préservé la force de notre amour parce qu'il n'a pas été érodé par un quotidien routinier et tout tracé... Et pourtant... Pourtant c'était lui dont j'avais toujours rêvé. C'était cet homme qui m'avait donné, déjà à l'âge de dix-sept ans, l'envie de fonder un foyer, malgré les difficultés que pouvaient représenter une vie de couple. Je m'étais projeté avec lui, loin dans le temps, traversant les années, sans se lasser, une maison, un jardin, une barrière... Et même des chiens, alors qu'ils m'avaient toujours fichu une peur bleue. Parce qu'avec lui, je me sentais la force de déplacer des montagnes, et aujourd'hui cela n'avait pas changé. Nous nous étions réalisés, et nous ne pourrions jamais nous reprocher dans un futur proche de s'être empêchés l'un l'autre de vivre nos rêves. Avec lui je retrouvais mon côté positif, je me disais que nous avions eu cette chance tracer notre chemin, sans avoir à regretter quoi que ce soit et nous blesser dans le futur. On avait chacun pu vivre notre vie de notre côté, maintenant il ne nous restait plus qu'à traverser la route pour nous rejoindre. Et même si celle-ci avait été plus longue que prévue et semée d'embûches, c'est bien parce que nous devions nous retrouver à un moment donné. Il ne nous manquait plus que le bonheur ensemble:

-Je ne veux pas faire la copieuse, mais toi aussi... Tu m'as manqué chaque instant, et je t'interdis de sortir une nouvelle fois de nos vies...

Je frissonnais rien qu'en y pensant:

-J'ai encore un peu peur que tu sois obligé de partir, contre ton gré...

C'est là que je réalisais que je devais lui dire, parce qu'on ne savait pas ce que demain pouvait nous réserver. Je ne voulais pas que cela soit trop tard si l'un de nous devait s'en aller. Il devait au moins le savoir. C'était compliquée, ma gorge se nouait, mais je me reculais doucement:

-Neil, je t'aime...

Peut-être était-ce trop tôt pour le dire, mais j'avais la certitude maintenant qu'il le savait, même s'il l'avait peut-être deviné à demi-mot. Je me noyais dans ses yeux mais la réalité me ramenait vite sur la terre ferme. Le petit nuage sur lequel j'étais s'affaissais.

-Neil... Je plaisante pas, j'ai vraiment super mal aux muscles... J'ai envie de dormir...

Il y avait peut-être de la fatigue mais il s'agissait aussi de relâchement. J'étais soulagée et je me sentais juste bien, décrispée.




**************************************************

Merci Yenko♥️

Kathlyn parle en: ff66cc
Chelsea parle en: 009933
Théo parle en: 00ccff
Neil Woodman
Well, Goddamn it then, Rangers, lead the way!
avatar
Inscrit le : 15/06/2018
Messages : 608
Avatar : Alex O'Loughlin
Crédits : Yenko
Date de naissance : 12/05/1987
Mes rps :
Disponible
La liste est ici

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Yenko
• ÂGE : 39
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Mer 11 Juil - 7:48

Une prière n'arrête pas les balles
Je sais maintenant qu'elle tient à moi au moins autant que je tiens à elle, que ces années passées l'un sans l'autre n'ont pas réussi à effacer nos sentiments à l'égard de l'autre. Tout ce temps passé loin de l'autre aurait pu ternir notre amour mais j'ai l'impression que rien n'a changé finalement. L'entendre me dire qu'elle m'aime aussi me fait oublier la gifle et les horreurs qu'elle a prononcé tout à l'heure même si ce n'était pas important pour moi. Elle reste mon guide, mon étoile du berger, ma Vénus malgré tout ce qui a pu se passer entre nous en 14 ans. J'occulte inconsciemment tout ce qui se passe autour de nous et la sert un peu plus fort contre moi comme pour la garder à jamais dans mes bras, avec moi.

Ce n'est que lorsqu'elle m'annonce qu'elle fatigue aussi que je reconnecte mon esprit à la réalité avec une légère déception. J'aurais voulu que cet instant ne finisse jamais ou que je puisse au moins la garder dans mes bras pendant des heures mais je pense qu'il est mieux que je prenne soin d'elle maintenant pour pouvoir profiter de sa présence plus tard. Elle ne va pas se débarrasser de moi facilement.

- Accroche-toi, je t'emmène !

Sans lui laisser le loisir de refuser, je la prend dans mes bras et la soulève pour la ramener à la voiture alors que Théo s'installe dans son rehausseur et boucle sa ceinture. Le poids de Kate ne me gène pas et j'avance sans problème vers la voiture avec la femme de ma vie dans les bras. J'en profite pour lui répéter de vive voix ce que j'ai cherché à lui faire comprendre silencieusement tout à l'heure avant qu'on arrive à la voiture.

- Je t'aime aussi.

Je la dépose en douceur coté passager et l'aide à reprendre son équilibre puis lui ouvre la portière en lui tenant la main pour l'aider à s'installer. Je n'ai pas envie qu'elle se rate et se fasse mal. J'ai promis d'être là pour elle et cette situation ne fait pas exception.

Neil Woodman & Kathlyn Espinosa
codage par Laxy Dunbar.




Neil Woodman

31 ans
Né à Austin,Tx le 12/05/1987

1m90 & 92kg
Type caucasien
Yeux bleus
cheveux bruns

Instructeur de tir

Associé à The range at Austin

Ex Capitaine de l'armée des Etats-Unis d'Amérique
Kathlyn Espinosa
avatar
Inscrit le : 25/06/2018
Messages : 308
Avatar : Gina Rodriguez
Crédits : Moi
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Mer 11 Juil - 18:06

Je me sentais tellement patraque que je ne me voyais, de toute façon, pas refuser qu'il me porte, même si par esprit de contradiction et par fierté, il est vrai que j'aurais aimé terminer le chemin hanche contre la sienne. Cela me fait extrêmement bizarre, car dans mon imaginaire, Neil me portait comme cela pour franchir pour la première fois le seuil de notre maison, moi dans une belle robe blanche et lui dans un costume à faire craquer toutes les femmes, mais lui n'ayant d'yeux que pour moi. La différence, c'est qu'en réalité, j'allais juste m'installer dans ma voiture et que je n'avais d'yeux que pour lui. Il manquait juste les costumes et la fête qui allaient avec.

Je m'accrochais à lui, comme il le préconisait et vois déjà mon fils s'activer, surexcité et surtout des étoiles plein les yeux. Je me rends compte à ce moment-là qu'il nous a observé et je ne peux m'empêcher de sentir une boule dans mon ventre. Si cela ne marchait pas, il en souffrirait plus que nous encore. Il fallait que je le préserve de ça... Mais pourquoi ça ne marcherait pas ? Parce que je pourrais être assez idiote pour tout faire capoter.

Sa déclaration, en plus de me faire du bien, même si je le savais au fond de mon cœur et à sa manière d'agir avec nous, avait eu cette vertu de me faire oublier mes doutes et de me faire sourire comme une perdue. Il n'y avait que lui pour laisser opérer cette magie sur moi. Il savait me rassurer comme personne. Mieux que ma mère encore.

Je m'installe en prenant appui sur sa main, et mets ma ceinture. Je me sens le corps détendu, et je sens que je risque de m'assoupir pendant le trajet. C'est sans compter sur notre pie jacasse de Théo qui n'arrêtait pas de refaire le court instant de la journée en boucle, en commentant chaque étape.

J'indiquais le chemin à Neil, ne sachant pas qu'il connaissait le quartier et où nous habitions, même au bout de quelques minutes, je m'endormis bien malgré moi. Mon sommeil était paisible, et c'est maman qui prit le relais pour indiquer les dernières informations sur mes coordonnées.

Quand nous arrivâmes, je dormais si bien que mon fils essaya de me réveiller sans succès. Il en profita alors pour demander à sa grand-mère :

-Je peux montrer ma chambre à Neil Mamy?
-Il faut voir avec ta maman.
-Mais elle dort là. Allez juste le temps qu'elle se réveille ?, insistait-il

Il se tourna vers Neil comme si une idée de génie venait de lui traverser l'esprit. Si maman ne savait pas, elle ne pourrait pas dire non et Neil resterait plus longtemps :

-Tu voudrais bien la porter ? Comme ça, on ne la réveille pas et tu peux voir ma chambre ?

Théo fit un grand sourire au Capitaine Woodman et le fixait comme lorsqu'un enfant essaie de charmer un parent pour obtenir ce qu'il voulait. Et après on se demande pourquoi je ne veux pas vivre avec maman ou lui laisser trop souvent...

Ma mère appuya pourtant ma demande auprès de mon ancien amour retrouvé:

- Elle dort si bien, je ne lui ai plus vu cet air aussi serein depuis des années...

Un bâillement de ma part résonna dans l'habitacle, tandis que je m'étirais tranquillement, puis je rouvris les yeux, et me les frottais:

-Hum... Pourquoi vous me regardez tous? On est arrivé?




**************************************************

Merci Yenko♥️

Kathlyn parle en: ff66cc
Chelsea parle en: 009933
Théo parle en: 00ccff
Neil Woodman
Well, Goddamn it then, Rangers, lead the way!
avatar
Inscrit le : 15/06/2018
Messages : 608
Avatar : Alex O'Loughlin
Crédits : Yenko
Date de naissance : 12/05/1987
Mes rps :
Disponible
La liste est ici

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Yenko
• ÂGE : 39
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Mer 11 Juil - 21:45

Une prière n'arrête pas les balles

Je la laisse s'installer et boucler sa ceinture alors que je ferme doucement sa portière. Avant de m'installer au volant, je recule le siège pour pouvoir m'asseoir. Voilà une raison de plus de regretter les 20 cm de différence entre Kate et moi. Je m'assoie et règle ensuite le siège et les rétros avant de démarrer le moteur. Je tourne un instant la tête vers Kate et lui dit en riant.

- Ca me fait bizarre de me retrouver à conduire ta voiture.

Je démarre en douceur et suis les indications de Kate pour me guider jusqu'à chez elle. Sur la banquette arrière, Théo refait l'histoire de notre pique-nique point par point en commentant mieux que certains journalistes sportifs. Ce gamin est une vraie pipelette et ça a le don de me faire rire alors que je conduis. Je comprend rapidement que Chelsea habite toujours au même endroit et que Kate n'habite pas loin. Chelsea prend rapidement le relais alors que Kate vient de s'endormir. Arrêté à un feu, je prend délicatement sa main qui pend entre les sièges pour la poser sur sa cuisse afin qu'elle ne se fasse pas mal puis redémarre en tournant dans la direction indiquée par mamy Chelsea. A l'arrivée en bas de l'appartement de Kate, je me rends compte que j'habite à trois ou quatre blocs de là. L'histoire d'un quart d'heure pour un marcheur moyen.

Théo tente de réveiller Kate sans succès puis se tourne vers sa grand-mère pour lui demander si je peux visiter sa chambre. Il me fait rire ce gamin, on aura certainement d'autres occasions de le faire mais je pense qu'aujourd'hui il vaut mieux que Kate se repose. Théo me regarde avec un sourire charmeur et j'hésite soudain à le décevoir. Pendant ce temps là, je note intérieurement, grâce à la phrase de Chelsea, que ma présence a certainement fait du bien à Kate malgré les larmes. Heureusement pour moi, Kate fini par se réveiller et me sauve la mise.

- On est arrivés, tu te sens mieux ?

Je pose ma main sur la sienne pour être en contact encore un peu avec elle avant de les laisser se retrouver tranquilles tous les trois. Je n'ai pas envie de partir mais Kate a peut-être besoin de réfléchir ou de se retrouver seule avec son fils après toutes ces émotions et marcher un peu me fera le plus grand bien de toute façon. Il faut aussi que j'aille récupérer mon Tahoe pour aller bosser demain matin.

Neil Woodman & Kathlyn Espinosa
codage par Laxy Dunbar.




Neil Woodman

31 ans
Né à Austin,Tx le 12/05/1987

1m90 & 92kg
Type caucasien
Yeux bleus
cheveux bruns

Instructeur de tir

Associé à The range at Austin

Ex Capitaine de l'armée des Etats-Unis d'Amérique
Kathlyn Espinosa
avatar
Inscrit le : 25/06/2018
Messages : 308
Avatar : Gina Rodriguez
Crédits : Moi
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Jeu 12 Juil - 11:51

Je me sentais un peu mieux, mais je n'allais pas danser une jig dans l'heure qui suivait, c'était certain. Ce n'était pas une courte sieste qui allait me faire rattraper ma dette de sommeil. Je lui souris pourtant avant de répondre pour le rassurer sincèrement :

-Ce n'est pas la panacée, mais c'est un peu mieux que tout à l'heure, ça m'a fait un peu de bien... Merci... Merci d'avoir conduit...

J'ai encore les muscles endoloris, mais essaie de sortir de la voiture. Je prends la main de Neil pour appui, plus comme une excuse cette fois-ci pour descendre que parce que mon corps était faible, et atteignais le bitume sans encombres. La main toujours dans la sienne, je proposais :

-Cela te dirait de prendre un petit café pour digérer un peu ? Le repas a été court et maigre...

Maman et Théo commençaient déjà à sortir les vivres restantes pour aller les ranger dans l'appartement et je devais bien avouer que je n'étais pas pressée de le laisser partir, maintenant que je venais de le retrouver. Je n'étais pas prête à le regarder partir tout de suite, et je rallongeais son temps de présence pour mieux repousser l'échéance de son départ. Je caressais sa main du bout du pouce, sans faire attention puis la retirais lentement de la sienne:

-Tu me suis ? À moins que tu aies mieux à faire... Cela ne craint pas pour ton véhicule?

C'était difficile de le dire, mais je m'inquiétais malgré tout pour la mère de Neil malgré le mal qu'elle nous avait fait :

-Tu penses que ta mère a pu rentrer chez elle ?




**************************************************

Merci Yenko♥️

Kathlyn parle en: ff66cc
Chelsea parle en: 009933
Théo parle en: 00ccff
Neil Woodman
Well, Goddamn it then, Rangers, lead the way!
avatar
Inscrit le : 15/06/2018
Messages : 608
Avatar : Alex O'Loughlin
Crédits : Yenko
Date de naissance : 12/05/1987
Mes rps :
Disponible
La liste est ici

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Yenko
• ÂGE : 39
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Jeu 12 Juil - 14:10

Une prière n'arrête pas les balles
Je suis content de savoir qu'elle va mieux même si elle a encore bien besoin de repos. Son invitation à boire un café est tentante mais j'ai des choses à faire et il vaut mieux qu'elle se repose. N'arrivant pas à prendre une décision rapide, je me sers de sa question à propos de maman pour me laisser le temps de la réflexion et lui répond avant de sortir de la voiture.

- Ne t'inquiète pas pour ma mère, une des grenouilles de bénitier a du la ramener chez elle.

Je ne me fait pas de soucis pour elle, sinon mon téléphone aurait certainement déjà sonné. En tout cas, ça m'étonne de voir Kate s'inquiéter pour elle après ce que ma mère a fait pour nous séparer. Enfin, ça m'étonne, pas tant que ça en fait car déjà à l'époque elle s'inquiétait pour tout le monde. Je sors de la voiture et décline poliment son invitation.

- Ca sera pour une prochaine fois. Il vaut mieux que tu te reposes et j'ai ma voiture à aller chercher.

Théo m'a entendu et sort la tête de derrière la voiture pour me poser une question sur un ton inquiet.

Théo - Neil, tu l'aimes ou pas ma maman ?

Je me tourne vers lui en souriant. Encore une question qui me met sous pression mais cette fois Kate sait déjà que je l'aime.

- Bien sur que je l'aime.
Théo - Alors pourquoi tu veux pas rester ?
- Parce qu'aimer quelqu'un ce n'est pas lui imposer tout le temps ta présence. C'est aussi prendre soin d'elle et la laisser se reposer quand elle en a besoin.
Théo - Mmh.


Il n'a pas l'air convaincu alors que je lui ai dis ça aussi honnêtement que possible. Ce gamin est définitivement bien malin. Je préfère proposer autre chose pour le rassurer.

- Il faut aussi que j'aille récupérer ma voiture. J'en ai besoin pour aller travailler demain. Si je rentre chez moi pour me changer, que je vais ensuite récupérer ma voiture le temps de laisser ta maman se reposer et que je repasse vous voir en fin d'après-midi pour m'assurer que tout va bien, tu serais rassuré ?

Je le vois réfléchir intensément en me regardant dans les yeux puis accepter ma proposition.

Théo - Ca me va.

Je me tourne vers Kate de l'autre coté de la voiture.

- Tu en penses quoi, Kate ?

Neil Woodman & Kathlyn Espinosa
codage par Laxy Dunbar.




Neil Woodman

31 ans
Né à Austin,Tx le 12/05/1987

1m90 & 92kg
Type caucasien
Yeux bleus
cheveux bruns

Instructeur de tir

Associé à The range at Austin

Ex Capitaine de l'armée des Etats-Unis d'Amérique
Kathlyn Espinosa
avatar
Inscrit le : 25/06/2018
Messages : 308
Avatar : Gina Rodriguez
Crédits : Moi
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le Jeu 12 Juil - 19:28

Je suis un peu déçue qu'il décline, mais après tout, je ne peux pas le retenir contre son gré. Je préfère qu'il partage des moments avec moi par envie plutôt qu'il se sente forcé. Pour ce qui était de me reposer, il croyait vraiment que j'allais rester à ne rien faire quand je suis chez moi? Ce n'est pas possible, je veux passer le plus de temps en famille possible, et je devais encore préparer des tas de choses pour la journée de demain de Théo avec sa grand-mère. Je devais également lui donner un petit bain et le faire manger et s'endormir. Cela prendrait un bon moment. J'essayais de rester positive et de ne pas fendre le cœur de Neil avec mes émotions.

-Ce n'est que partie remise...

Je suis gênée par la demande de mon fils à Neil, encore plus à sa réponse à la question devant témoin. J'étais très pudique sur ce genre de choses et encore une fois, j'avais l'impression que les choses allaient beaucoup plus vite que ce que j'aurais pensé, trop pour mon propre rythme, peut-être... J'apprécie cependant ce qu'il dit sur ce qu'est l'amour selon lui et je dois dire que je partage sa vision des choses, même si, quand on aime, on a parfois envie de toujours être avec l'autre. Il est sûr qu'il fallait savoir laisser l'autre respirer, mais je voulais pouvoir être maîtresse des instants où je voulais me reposer.

Je comprenais les raisons de son refus cependant, et il était indéniable qu'il faudrait qu'il récupère son outil de locomotion. Si j'avais su faire plus attention... Il n'aurait pas eu cette démarche à faire... Et c'est là que je me rends compte que je devrais écouter ses conseils et me reposer. Mais a-t-on le droit de se reposer quand la vie d'un petit garçon repose sur vos épaules ?

Je suis contente que Neil trouve une alternative à son refus pour au final faire plaisir à Théo, mais je mentirais si je disais que j'avais espéré qu'il prenne cette décision aussi pour nous. Mon visage s'illuminait et je me mordillais la lèvre :

-Sans aucune hésitation... Je n'avais pas trop envie que tu partes... Mais si tu repasses un peu... Ça me ferait vraiment plaisir!

Maman fit rentrer Théo pour nous laisser un peu d'intimité. J'attendais qu'ils rentrent pour regarder Neil dans les yeux, comme si je ne me remettais toujours pas de le voir sur pieds, puis je déposais un baiser sur sa joue :

-Prenez soin de vous monsieur le gradé...

Je posais quelques secondes les doigts contre son torse, là où devait reposer la médaille sous le tissu de sa chemise, et la caressais tendrement :

-J'espère qu'elle te protégera toujours...

Je m'avançais pour déposer un baiser sur les lèvres, comme un vieux réflexe retrouvé, puis je me rétractais vite en entendant la porte s'ouvrir sur un Théo tout excité :

-Maman ! Tu viens, ça va être l'heure de mon dessin-animé !

Je m'excusais un peu auprès de Neil, en souriant, alors que mon enfant me tirait déjà vers la porte :

-C'est un de nos rituels du dimanche, quand je ne travaille pas... On se met des vieux dessins animés de Daffy Duck ou Bugs Bunny... Il en raffole... Avec tout ça, ça m'était sorti de la tête...

Je manquais me rétamer au sol quand Théo me tira avec plus de force et je fis un vague signe rapide à Neil, la mine contrariée :

-A... A tout à l'heure Neil !




**************************************************

Merci Yenko♥️

Kathlyn parle en: ff66cc
Chelsea parle en: 009933
Théo parle en: 00ccff
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn], le

Une prière n'arrête pas les balles [Kathlyn]

Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2018-