Partagez| .

On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel.


Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 538
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + Gasmask
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

Disponible (6/10)


▸ Aksel M. Lennox (5) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Aks/Eli/Jay/Robbie/Esvir ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ You ?

Bloc notes :



Tchertionak


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lulupowaa
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Lun 18 Juin - 19:19

On passe sa vie à romancer.
Aksel
feat.
Esvir


 

 



 

 



Pour la première fois depuis cette fameuse soirée, je retournais chez Aksel. Faut dire que la dernière fois, tous les trois, on avaient joués aux cons. Beaucoup trop même. J'étais repartie traumatisée, Eli dans un état de nerfs incroyable et Aks totalement désolé. J'avais une sacrée boule au ventre de retourner chez lui. Mais on m'a toujours dis de toujours remonter après être tomber. Battre le fer tant qu'il est encore chaud alors, autant le faire.

On avait beaucoup discuté par SMS, lui et moi. C'était drôle de voir le décalage entre sa façon de parler et ses SMS sans raccourcis, sans fautes,  avec une belle syntaxe, tout. Le décalage était aussi grand que le décalage horaire entre Los Angeles et Paris. Je me pointais comme prévu avec deux pizzas, une Hawai pour lui et une Chèvre-miel pour moi. Il avait des goûts chelous mais je lui en voulais pas. Les pizzas dans une main, le paque de bière dans l'autre. Je me débrouillais comme je pouvais pour appuyer sur son nom à l'interphone. Enfin, il m'ouvrait la porte et je la poussais avec l'aide de mes fesses.

Je montais rapidement les marches et je toquais en posant le paque à mes pieds. Et je le reprenais en poussant sur la poignée. Je fermais la porte derrière moi et je rentrais tranquillement, comme papa dans maman. J'arrivais dans le salon, je le regardais, affalé comme un veau sur le canapé son téléphone dans les mains. "T'attends une réponse de ma part, peut-être ?. Je dépose les pizzas sur la table et je pars mettre les bières au frais, j'en sors deux et je reviens dans le salon.


️ Gasmask





( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 388
Avatar : Nekfeu
Crédits : Afanen
Mes rps : Esvir#4 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Camille



Bloc notes :


Afficher


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Lun 18 Juin - 20:09


On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits
Poupée x Glyphosate
Toute la journée, j’avais conversé avec Esvir par SMS. J’attendais ses messages à chaque fois avec une impatience honteuse. Elijah m’avait aidé à remettre mes pendules à l’heure après son pétage de câble. Ouais, cette meuf me plaisait et ça m’torchait d’cul d’l’avouer mais ça, elle pouvait pas l’savoir et c’était mieux comme ça. C’était un secret entre Eli et moi. D’t’façon, vu comment ça s’était passé, ça m’étonnerait qu’ils s’recroisent ces deux-là. J’crois qu’elle a un peu été, beaucoup, traumatisée. Du coup, en grand seigneur qu’je suis, j’ai fait mes excuses par sms pour l’horrible moment que nous avions passé tous les trois. Faut dire qu’on a été cons. Surtout moi parce qu’tout ça, c’était d’ma faute. C’est moi qui voulais plus la voir. Puis elle est partie, j’me suis senti con et Elijah m’a mis face à c’que j’ressentais. Sauf que j’sais pas moi-même mais j’l’apprécie cette meuf. Même si elle est casse-couilles. Et puis putain, la jalousie m’avait frappé. Et ça, ça puait du cul pour moi. Elle avait un mec. Du moins, un pseudo plan cul. Et ça m’faisait chier qu’ça soit pas moi. D’toute façons, on s’mettra jamais ensemble, on est justes potes. Et j’veux pas être en couple avec une meuf qu’j’apprécie. Elle me faisait trop penser à Elle.

C’était y’a quelques années. J’étais encore un gamin à l’époque. Plein d’rêves, plein d’espoirs. J’faisais pas encore toutes mes conneries. J’quittais la ville pour m’installer ici avec mes vieux. J’l’ai rencontré elle. Elle m’a fait délirer, j’ai plongé dans ses conneries avec elle, et j’me suis sacrifié. En sortant d’la prison, j’pensais qu’elle m’attendrait mais elle était partie. Me laissant seul avec mes rêves d’avenir avec Elle. Une vraie pétasse. Une petite fille d’bourges qui cherchait à mettre du piment dans sa vie de merde.

J’l’entends ouvrir la porte et débarquer comme si elle était chez elle. J’en profite pour envoyer un message à Eli « Bro, elle est là. Tu viens m’sauver quoi qu’il arrive hein ?! » On sait jamais autant m’couvrir même si elle m’a juré qu’elle mettrait sa ceinture de chasteté. Je sens l’odeur des pizzas et mon estomac gronde. « T’es pas l’centre du monde, poupée ! ».  Je regarde ce qu’elle fait en tirant mon cou en arrière. Elle revient avec deux bières : « Ramène les pizzas dans l’canap’ ! On s’en fiche. Ce soir, on s’met posey. » J’recule et j’lui fait d’la place. J’suis pas c’qui a d’plus excitant dans mon jogging gris et mon sweat à capuche noir mais j’suis pas là pour là pécho. Le plan : regarder Peter pan.

code by bat'phanie

 
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 538
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + Gasmask
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

Disponible (6/10)


▸ Aksel M. Lennox (5) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Aks/Eli/Jay/Robbie/Esvir ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ You ?

Bloc notes :



Tchertionak


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lulupowaa
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Lun 18 Juin - 20:30

On passe sa vie à romancer.
Aksel
feat.
Esvir


 

 



 

 



J'attrape les bières, les deux pizzas sont déjà sur la table et bordel, j'ai trop faim. Mon ventre gargouille et je cherche un décapsuleur. "Nox, tu l'as mis où le décapsuleur ?" J'ai beau chercher, je connais pas assez son appartement pour savoir. Mais je pense qu'il est sur la table, avec les cadavres des autres bouteilles. J'ai demandé aux gars de la pizzeria de nous découper les pizzas, parce qu'on a pas que ça a faire. Faut qu'on regarde Peter Pan d'abord !

Je viens poser mes fesses dans le canapé, j'attends qu'Aks se bouge un peu pour y placer mon petit cul. Une fois dedans, je viens lui faire un bisou sur la joue. "Je t'ai même pas dis bonjour." C'est qu'un bisou de bonjour, de la politesse, rien de plus. S'il s'enflamme, ce sera pas de ma faute ! Je soulève le carton d'une des pizzas et je me rend compte que les gars les ont pas coupées. Je grogne. "Est-ce que tu aurais une roulette pour découper la pizza ou un couteau, bêtement ?" J'ai même pas eu le temps de boire une gorgée que je m'apprête à me relever pour aller prendre de quoi la découper. Je tourne mon regard vers la télé qu'Eli a défoncé. "Elle est bien ta nouvelle TV!". Elle est immense. "Elle est énoooooooooorme !" Priez pour qu'il n'ajoute pas un "comme ma bite" derrière.

️ Gasmask





( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 388
Avatar : Nekfeu
Crédits : Afanen
Mes rps : Esvir#4 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Camille



Bloc notes :


Afficher


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Lun 18 Juin - 20:51


On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits
Poupée x Glyphosate
« T’as regardé dans ton cul ? » Qu’jréponds quand elle m’demande où est l’décapsuleur. J’me marre comme un gros porc parce qu’c’est l’genre de réplique qui m’fait marrer. J’ai beau être malin parfois, je reste un mec. « Dans l’tiroir à côté du micro-onde, à gauche ! » Elle pouvait fouiller, c’pas dans ma cuisine que j’ai des choses à cacher. Elle ramène enfin son cul et j’trinque avec elle. J’vais essayer d’être sympa aujourd’hui. De toute façon, j’vois pas pourquoi on engueulerait, on doit juste r’garder Peter Pan. Elle vient déposer ses lèvres sur ma joue « Salut, poupée » qu’j’réponds indiffèrent. J’pige pas pourquoi on s’dit bonjour, on s’envoie des messages d’puis ce matin. Je la regarde s’énerver contre les gars d’la pizzeria, ça m’fait sourire. « Pas bsoin » J’ouvre mon carton, et je déchire la pizza avec mes doigts en deux même si c’est chaud. Je la plie et j’fourre la première bouchée dans ma bouche « MMm Ptain cha chanche des churchelés ! » Bouche pleine et alors ? Elle regarde ma nouvelle télé. Dernier cri. Un vrai petit bijou de technologie avec l’écran incurvé pour être à fond dans les parties où dans l’film. Le pays imaginaire, ça va être d’enfer « Ouaip, j’y ai foutu toutes mes économies ! » Mensonge, mais elle a pas à savoir qu’j’suis plein aux as, elle trouverait ça sans doute suspect surtout qu’elle en sait déjà beaucoup trop à mon sujet. « Tiens en parlant d’économies…. » J’lui tends une liasse de billets verts « y’a 20 mille là-d’dans. J’te conseille d’pas d’les foutre sur ton compte, ça s’rait trop suspect. T’pourras t’acheter des grains d’café s’tu veux ! » J'enfourne ma seconde portion comme si tout ça était parfaitement normal.
top:-10px;width:450px;height:2px;border-top:3px solid #c1c1c1;border-left:0px;border-right:0px;border-bottom:0px;padding-left:5px;padding-right:5px;">code by bat'phanie

 
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 538
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + Gasmask
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

Disponible (6/10)


▸ Aksel M. Lennox (5) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Aks/Eli/Jay/Robbie/Esvir ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ You ?

Bloc notes :



Tchertionak


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lulupowaa
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Lun 18 Juin - 21:04

On passe sa vie à romancer.
Aksel
feat.
Esvir


 

 



 

 




La réponse d'Aks concernant le décapsuleur me laisse un goût amer mais je rigole bien. "Je peux regarder dans le tien si tu veux." Je l'entends se marrer comme une baleine et forcément, je rigole aussi. Finalement, il me dit où est ce fameux décapsuleur et j'arrive avec dans le canapé. Je décapsule ma bière et je lui tends pour qu'il fasse de même. Je souris quand il me dit bonjour à son tour. On s'est envoyés des SMS toute la journée mais je m'en fous. J'avais quand même envie de lui faire un bisou. Il est tout seul toute la journée, et le connaissant, c'est pas ses potes qui doivent lui faire des petits bisous.

Je râle pour le fait que la pizza soit pas coupée et je vois le brun prendre la sienne entre ses doigts et la découper comme ça. Ca fait 35 minutes que j'attends ma pizza et il la découpe comme ça. J'ris en le voyant manger comme un gosse. Et finalement, je fais la même que lui pour découper ma pizza. C'est Aksel, je m'en cogne de ce qu'il pense. Je croque dans ma part. Je l'entends me dire que c'est bon et que ça change de ses pizzas surgelées toutes nazes. Malheureusement, j'ai la bouche pleine moi aussi. Et j'ai les yeux qui papillonnent quand je prends ma première bouchée. "T'as vu ! Ch'est meilleur ! Ch'te l'avais dis !"

Je termine ma bouchée et mon regard se porte sur la télé. Putain, elle est vraiment dingue. "Je veux bien te croire. J'ai hâte qu'on balance Peter Pan !". J'étais pas prête quand il me sort la liasse de billets d'un coup. "20 000 dollars ?" Je les attrape dans mes petites mains et je les fous dans mon sac à main, bien dans le fond, dans un bouquin. D'ailleurs, le bouquin en question c'est Alice aux Pays des Merveilles de Lewis Caroll. "Nop, t'inquiète, ça ira pas sur mon compte. J'aime pas les banquiers, que des rats de merde." Je me retourne vers Croûtard. "Désolée Croûtard, c'était pas pour te vexer." D'ailleurs, tant que j'ai les mains dans mon sac, je sors un bout de fromage que je lui ai ramener. Exprès pour lui. Je regarde Aksel. "Il en mange ?"

️ Gasmask





( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 388
Avatar : Nekfeu
Crédits : Afanen
Mes rps : Esvir#4 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Camille



Bloc notes :


Afficher


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Mar 19 Juin - 0:29


On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits
Poupée x Glyphosate
Passer pour un mal élevé devant elle, je m’en contre fou. En fait, devant n’importe qui en fait. On m’prends comme j’suis. Alors sans scrupule, j’découpe la pizza à l’aide d’mes p’tits doigts et j’l’enfourne. J’entends déjà les ritals puristes hurler au scandale mais j’m’en balec’, j’suis chez moi quand même. Cette pizza est divine et les morceaux d’ananas sont chauds à la perfection « Ouaip ! J’dois bien reconnaître que t’avais raison ! » Ca m’fait bizarre d’la voir à côté d’moi et d’passer un moment normal avec elle. J’vous jure, ça m’perturbe. A c’demander quand la situation va tourner au vinaigre ou partir en couille. J’prie pour qu’Elijah débarque pas tel un ninja en ayant pas compris mon sms. J’suis bien dans s’canap’ avec elle comme compagnie. C’est tranquille, on chill et c’est cool parce qu’on gueule pas pour une fois.

Comme elle s’impatiente, j’lance le film « C’partit babe ! » J’vois l’fond bleu derrière l’château d’Disney et j’suis tout excité. J’adore Peter Pan. Je lui tends ensuite sa thune, elle semble être étonnée de voir autant d’argent « Bah ouais, ça vient d’trucs qu’il avait signé à ton nom. » J’reste évasif, je ne précise pas. Je la laisse ranger son flouze dans son bouquin et je me concentre sur le générique. « Deuxième fois qu’j’suis d’accord avec toi en moins de cinq minutes. On progresse grave. » Elle regarde Croûtard, anciennement Fabrice, né Kuzco. « Nan mais faut qu’vous arrêtiez d’lui donner des surnoms à la con aussi. C’est Kuzco à la base hein. » Pauvre Rat. Il doit même plus savoir comment il s’appelle. « Bah ouais, c’t’un rat quoi ». J’regarde l’écran et les images de Londres défilent sous mains yeux. Ca y est, j’suis dans l’film. J’ai des étoiles plein les yeux lorsque je vois Jean et Michel jouer aux pirates sur leur p’tit lit. L’père arrive il gueule après ses boutons d’manchette et s’acharne sur cette pauvre Nana qui n’a rien fait. « Pauvre Nana ? Non mais cette fois s’en est trop ! Dehors ! DEHORS J’AI DIT ! … Non, papa, papa, non ! … SI ! Nous n’aurons plus jamais de bonne d’enfant dans cette maison ! » Je connais les répliques par cœur, j’m’amuse à singer les personnages en geulant quand c'est l'père qui parle tout en m’agitant dans l’fauteuil. J’vois qu’Esvir m’regarde chelou, alors j'fais l'indigné « Ben quoi ? Tu les connait pas par cœur ? »

top:-10px;width:450px;height:2px;border-top:3px solid #c1c1c1;border-left:0px;border-right:0px;border-bottom:0px;padding-left:5px;padding-right:5px;">code by bat'phanie

 
[/quote]
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 538
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + Gasmask
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

Disponible (6/10)


▸ Aksel M. Lennox (5) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Aks/Eli/Jay/Robbie/Esvir ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ You ?

Bloc notes :



Tchertionak


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lulupowaa
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Mar 19 Juin - 1:01

On passe sa vie à romancer.
Aksel
feat.
Esvir


 

 



 

 




Pour la première fois de notre vie, Aksel et moi, on ne s'engueule pas. J'irais pas jusqu'à dire qu'il y a un manque d'engueulade, ou quoi. J'dis juste que c'est bizarre mais c'est tout de même très agréable de passer du temps avec lui. On chill, tranquille. On mange et on rigole un peu. C'est chouette. J'ai promis de me tenir à carreau, de plus crier pour rien et de pas m'énerver. Et bizarrement, je suis détendue et le brun aussi. Je le regarde manger sa pizza et j'entends des éloges. "Oh my." Je souris en coin. "Ca valait le coup d'attendre, je confirme." Je croque dans mon énorme part à mon tour. J'ai les doigts pleins de miel et je me penche sous la table pour récupérer le rouleau d'essuie-tout. J'en coupe aussi pour Aks. "Tiens babe." Je m'essuie la bouche et je repars dans ma pizza. J'ai envie de m'y noyer tellement elle est bonne.

Quand il balance Peter Pan, j'ai les yeux rivés sur la télé. Je retire même mes chaussures et je me pose en tailleur. J'ai l'impression d'être à la maison et c'est trop génial. Je lance un regard vers Aks, on dirait un môme qui a bouffé trop de sucre. "J'savais pas que t'aimais autant les Disney." Je lui souris, ce qu'il est chou comme ça. Je prends les billets et en les rangeant, j'souris en coin à sa remarque. "Tu vois qu'on progresse." Petit clin d'œil et sourire. Croûtard attire mon attention, surtout que je lui ai ramené un bout de fromage. Je suis gentille quand même, envers un rat qui m'a pissé dessus. "Tu m'excuseras mais Eli me l'a présenté en tant que Fabrice, donc je suis perdue." Son nom me fait sourire. "Mais dites-moi, jeune homme, j'ai affaire avec un fan de Disney ou je me trompe ?" Je me lève pour lui mettre le bout de fromage dans sa cage. "Bon appétit Kuzco." En me retournant vers Aksel, je souris en coin et je lâche ma plus belle imitation d'Izma. "UN LAMA ?! MAIS IL DEVRAIT ÊTRE MORT !" Je lui fais tout, la tête, le son, les lumières, la grimace, le ton, tout !

Je m'assois dans le canapé, une nouvelle tranche entre les doigts. Les yeux rivés sur la télé, un petit sourire passe sur mes lèvres en écoutant le jingle et je souris en regardant les images qui ont bercés mon enfance. Aksel est tellement à fond que je l'entends me sortir les répliques, il imite, il me fait la totale. J'ad-ore. Je souris comme une gosse en le voyant, il est beaucoup trop chou. Il se retourne vers moi, l'air indigné. "Nop, pas de Peter Pan. Par contre, si tu me mets Mulan, là, je te les fait TOUTES. " Je continue ma tranche mais je la repose rapidement, trop à fond dans le dessin animé. Si quelqu'un nous voyait, il rigolerait sans doute en pensant qu'on a collé les gosses devant la téloche pour que Papa et Maman soient tranquilles cinq minutes.

️ Gasmask





( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 388
Avatar : Nekfeu
Crédits : Afanen
Mes rps : Esvir#4 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Camille



Bloc notes :


Afficher


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Mer 20 Juin - 16:33


On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits
Poupée x Glyphosate
J’ai l’impression d’m’être grave attendri depuis la crise de nerfs d’Elijah, ça m’avait remis les idées en place tout ça. Et puis, cette introspection avec moi – même depuis 15 jours avait surement aidé. Tout ça pour dire que c’était agréable de partager ce moment avec Esvir. C’était inattendu. Jamais j’aurais pu penser qu’on serait là comme deux gamins à regarder Peter Pan à bouffer une pizza divinement délicieuse. « Merchi » dis-je la bouche pleine lorsqu’elle me temps un rouleau pour m’essuyer la bouche. Damn, j’suis même poli.

On lance Peter Pan et directement j’ai les yeux rivés sur la télévision. Le vendeur m’avait pas menti : une putain de qualité d’image même si l’dessin animé est vieux d’puis vingt mille ans. J’suis excité comme jamais, pas à cause d’elle mais à cause du film. Je kiffe à mort ce dessin animé, pas ma faute. « Pas les Disney, Peter Pan ! » C’est pas vraiment un mensonge, y’en avait plein d’autres qu’je kiffait mais j’allais pas lui faire une liste non plus. Voilà qu’elle a amené du fromage à Kuzco. Ca me rend dingue qu’on ne l’appelle pas par son prénom, l’rat il va d’venir fou à force. « Non mais Eli, parfois, j’comprends pas moi-même c’qu’il fou t’sais. C’pas mon meilleur pote pour rien. » J’me marre, c’est vrai qu’il était aussi chelou qu’moi, c’pour ça qu’j’l’appréciais autant sans doute. « Okay, j’suis démasqué. C’est d’la culture comme une autre hein ! » Bon j’suis grillé tant pis. « T’sais grâce à ça, j’ai appris plein d’trucs. Genre… Ouais non oublie, j’arrête de t’soûler avec ça » Je reporte mon attention sur le film et j’commence à balancer toutes les répliques en même temps que les personnages du film. JE KIFFE. Et puis elle m’entraîne sur des répliques de Kuzco, du coup j’m’emballe moi aussi « TIRE LE LEVIER ! PAS CELUI LAAAAAAAAAAAAAAAAAA » j’tombe sur l’côté du divan à l’opposé d’où elle est et j’reste comme ça, j’suis posey. « Mulan ? On s’le fait après s’tu veux ? » Mulan c’est une putain d’fille badass qui en jete grave. Elle vaut pas Lara Croft, mon fantasme de toujours, ouais j’usis un gamer pervers so ? « Fin, s’tu veux hein, j’veux pas t’faire rester s’tu veux pas… » Et puis, ça m’évitera ptete d’jouer à confessions intimes comme elle l’a suggéré dans les sms qu’on a échangé.

code by bat'phanie

 
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 538
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + Gasmask
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

Disponible (6/10)


▸ Aksel M. Lennox (5) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Aks/Eli/Jay/Robbie/Esvir ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ You ?

Bloc notes :



Tchertionak


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lulupowaa
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Mer 20 Juin - 18:29

On passe sa vie à romancer.
Aksel
feat.
Esvir


 

 



 

 




Aksel et moi, on est posés dans son canapé, on mange, on rigole et pour une fois, pas d'engueulade en vue. Ca rend les choses plus intéressantes d'un coup et surtout plus agréables. Je croque encore une fois dans ma pizza avant de la laisser. Mon bide va exploser si je continue comme ça, et ça risque d'être pas beau à voir.

Il est comme un fou, les yeux rivés sur la télévision. Faut dire qu'elle est chouette sa télévision, elle est grande avec l'écran incurvé et tout. 'Fin, t'es vraiment bien dans le truc que tu regardes. Je m'imagine déjà en train de le défoncer sur un jeux. Oh ! Mais on pourrait faire ça après, je suis sûre qu'il aura envie de prendre sa revanche sur Mortal Kombat. L'idée m'plait bien, je lui proposerais plus tard. Pour l'moment, il est trop concentré sur Peter Pan et je le suis aussi. Peter emmène Wendy et ses frères au Pays Imaginaire. Le seul truc dont je me souviens dans Peter Pan, c'est la chanson de la file indienne. Je me tourne vers Aksel qui me dit qu'il n'aime pas les Disney mais seulement Peter Pan. "Ouais, ouais, c'est ça. Je vais te croire." Je suis sûre qu'il aime Disney comme pas possible mais qu'il fait simplement genre. Du coup, je lui lance un petit regard pour accompagner ma phrase. J'donne le fromage a Kuzco, je me justifie du nom par rapport à Eli et je regarde Aks. "Il est fou Eli, c'est tout.." Je passe vite dessus, j'ai pas envie qu'on reparle de cette putain de soirée. J'entends Aksel rire, il me fait sourire.

Je me repose dans le canapé, Aks se dévoile de plus en plus. Je dois bien avouer que ça me fait plaisir. "J'ai jamais dis le contraire, tu sais ? Je suis une grosse fan de dessins animés aussi." Ce qu'Aksel ne sait pas, c'est que je chiale systématiquement devant un Disney. C'est terrible. J'hausse mon regard quand il me dit qu'il a appris des trucs dedans, mais il s'arrête, je souris. "Mais continues, tu m'saoules pas avec ça. T'inquiète." Il s'arrête pour m'sortir les répliques et forcément, ça me fait sourire. Je l'ai rarement vu aussi détendu et je pense qu'il m'a rarement vue comme ça aussi. C'est agréable. J'éclate de rire quand il me répond par une autre réplique, du coup, je relance en souriant. "CADEAU DE MOI A MOI!" Je tente tant bien que mal d'imiter la tête de Kuzco mais ça se transforme en vieille grimace, je rigole en m'voyant dans le reflet de la télé. Le brun me propose qu'on matte Mulan après. Grand sourire sur ma face, je m'installe confortablement dans le canapé. "OH MAIS TROP !" Je suis grave contente qu'il me le propose, j'adore ce dessin animé et là, c'est les larmes assurées. J'essayerais de me retenir mais j'garanti rien ! "Je suis là pour l'instant, et ça me dérange pas de rester ici, tu sais ?" Je lui souris en le regardant. "Et puis, on progresse, non ?"

️ Gasmask





( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 388
Avatar : Nekfeu
Crédits : Afanen
Mes rps : Esvir#4 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Camille



Bloc notes :


Afficher


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Mar 17 Juil - 14:02


On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits
Poupée x Glyphosate
D’vant la télé, avec not’ pizza, on est bien. On s’marre même et ça c’est vachement cool. Faut dire qu’j’avais jamais imaginé qu’on pouvait s’faire une soirée posey avec Esvir. Ça m’plait. D’vant Peter Pan, on r’tourne en enfance quittant momentanément l’âge adulte. C’est sympa et faut dire qu’mon nouvel écran en jette un max. J’en veux d’ja plus à Eli d’avoir défoncé l’autre télé, c’t’un mal pour un bien. J’sens qu’on va pas r’parler d’cette soirée d’si tôt, elle semble éviter l’sujet. Faut dire qu’eli avait grave pété les plombs c’jour-là. J’me tourne vers elle en souriant, toujours la bouche pleine de cette délicieuse Pizza Hawaï lorsqu’elle m’dit qu’elle kiffe aussi les dessins animés. D’ailleurs, c’est une porte ouverte à la culture et à la littérature l’air de rien. « J’te soûle pas encore, mais va bien y’avoir un moment où j’vais t’soûler. » Je me penche vers elle, j’regarde à gauche et à droite sans tourner la tête plusieurs fois et j’lâche « C’est trop calme, beaucoup trop calme. » Clin d’œil. J’regarde la scène d’la file indienne « JM Barrie, il était pas tout net dans sa tête t’sais. En vrai Peter Pan, il emmène les enfants morts au paradis, c’pour ça qu’ils grandissent jamais. » J’hausse les épaules « J’avoue, c’t’un peu glauque mais l’type il lui manquait une case » On enchaine sur d’autres Disney après avoir fait quelques répliques de Kuzco « C’est définitivement mon dessin animé préféré ! » Ce lama, il m’fait mourir de rire à chaque fois. J’lui propose qu’on matte Mulan après avoir regardé Peter le nevrosé. Elle s’emballe d’un coup et j’sursaute « Arrête d’gueuler comme ça ! » m’exclamais-je la main sur le cœur. J’tombe en arrière dans l’canapé, j’ai plus faim. Elle sourit et m’regarde. Son sourire invite à la trêve, à la paix alors moi aussi j’dévoile mon sourire « C’est vrai qu’on progresse. Tant qu’tu restes pas sur mon canap’ toute la vie, moi ça m’va… » J’me penche pour attraper ma bière et j’lâche « Toujours l’bonheur fou avec ton plan cul ? » Je me retiens d'ajouter "à la con". Ouais, y'a une pointe de jalousie, m'faites pas chier avec ça.

code by bat'phanie

 
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 538
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + Gasmask
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

Disponible (6/10)


▸ Aksel M. Lennox (5) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Aks/Eli/Jay/Robbie/Esvir ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ You ?

Bloc notes :



Tchertionak


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lulupowaa
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Jeu 19 Juil - 13:18

On passe sa vie à romancer.
Aksel
feat.
Esvir


 

 



 

 



Qu'on le veuille ou non, les dessins animés ça reste de la culture à proprement parlé. Ca berce notre enfance et puis, ça fait toujours plaisir de les revoir un peu plus tard. Mon bide est éclaté, j'ai trop mangé et il reste la moitié de ma pizza dans son carton. Je le mangerais plus tard j'crois. Aksel est pas loin, dans le canapé. Apparemment, il va m'saouler. Il en sait rien en fait. Je ris légèrement. "Mais non, tu vas pas me saouler. R'garde, on passe une bonne soirée, tous les deux, tranquille." Je souris en coin, j'baisse un peu mon regard. "Et puis je te l'ai déjà dit, j'aime bien quand tu m'expliques les trucs et que tu me déballes ta science. Toujours plus intéressant que Machine qui s'est fait tatoué un hibou sans yeux sur le cul." Je ris un peu, les futilités, ça m'intéresse pas.

Aks me regarde, déclarant que c'est trop calme. Je lui souris en coin. "J'aime pas beaucoup bien ça." La scène de la file indienne arrive et forcément, je chantonne en entendant la musique. J'adore les musiques de Disney. Elles sont parfaites. Je rebondie un peu sur le canapé en me balançant de droite à gauche. "A la file indienne, indienneeeuh. Nous marchons en chantant ! Pidam, pidoum." Une gamine ? A peine. J'écoute ce que me dit Aksel, et je souris en coin. "C'est carrément glauque mais je crois que j'ai pire ! Tu savais que Lewis Caroll parlait de pédophilie dans Alice au pays des merveilles ? La gosse dont il parle, c'était sa voisine. C'est archi dég." Et pourtant, ce livre est une merveille ! Kuzko est son dessin animé préféré, je note ça dans un coin de ma tête. Une question me survient. "Aksel.... T'as quel âge ? Je t'ai jamais demandé." Je pense qu'on est dans les mêmes eaux, mais on sait jamais.

Il m'parle de Mulan et il est étonné de me voir gueuler comme une groupie. Je ris à sa réaction. "Pardon, je voulais pas te faire peur." Finalement j'éclate de rire quand je le vois avec la main sur le cœur. Toujours en tailleurs dans le canapé, je me laisse retomber près de lui. Il me sourit en dévoilant ses canines, son petit regard planté dans le mien. "Promis, je resterai pas dans ton canapé toute la vie. Tu me dis quand tu veux que j'y aille et j'y vais, babe." Petit clin d'oeil. J'attrape ma bière à mon tour mais je me tourne quand j'entends cette drôle de question. J'hausse un sourcil, j'bois une gorgée avant de répondre. "C'est un plan cul, quoi. Tant que j'ai ce que je veux, ça me va personnellement. On s'entends bien et c'est le principal." Je reprends une gorgée en baissant les yeux. "J'crois que t'avais raison, Nox. Y'en a toujours un qui veut plus... Ca me fait chier." Je relève le regard vers lui. "J'crois qu'il s'est fait des films. Il m'dit qu'il se prend pas la tête mais je vois bien comment il est avec moi. C'est trop bizarre." J'ai pas l'intention d'étaler ma vie mais bon. "Et toi ? Mary Sue est pas revenue ?" Ca me ferait terriblement chier mais je tente quand même. J'ai pas envie de savoir s'il a quelqu'un dans son lit tous les soirs et que ce soit pas moi.


️ Gasmask





( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 388
Avatar : Nekfeu
Crédits : Afanen
Mes rps : Esvir#4 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Camille



Bloc notes :


Afficher


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Mar 24 Juil - 0:45


On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits
Poupée x Glyphosate
J’sais pas pourquoi, mais j’me dis qu’à un moment donné, ça va geuller entre elle et moi. On sait faire qu’ça et même si elle dit qu’j’la soûle pas, peut-être qu’à un moment donné c’est elle qui va m’soûler. On sait jamais. Mais c’est vrai, la soirée est tranquille. Pour une fois. « Hein ? Qu’es-tu racontes ? Machine qui s’tatoue un hibou ? Sur le cul ? » Elle se marre mais moi j’pige pas c’qu’elle veut dire. J’parviens quand même à lui avouer sur l’ton d’l’ironie que c’est trop calme. « Il dit, J’aime pas trop beaucoup ça, exactement. Faut r’voir tes classiques, poupée. » Clin d’œil et j’m’refocalise sur la file indienne. J’me marre quand elle s’balance dans l’divan en chantant. Non, j’vais pas e réduire à la suivre, j’suis pas une tapette. Je m’en tiens aux répliques. Mais elle m’fait marrer. J’aime bien la voir sourire, elle illumine la pièce. Du coup, j’enchaîne sur la vie d’ce fameux Barrie. Un taré. « What ? C’est dégeu ! » Lewis, un pédophile ? On aura tout entendu ! « Après, à l’époque, c’était courant d’pécho d’la gamine. Pour l’époque, ça devait pas être si étrange. » C’est vrai, non ? C’est un dessin animé chelou de toute façons. Un que j’dois avoir vu ptete une ou deux fois ans ma vie. Mais la reine de cœur, j’la kiffe. Un des plus badass vilain avec Hadès. J’manque de m’étrangler avec ma bière quand elle m’demande mon âge. « 28 ans, pourquoi ? C’pas très poli de d’mander son âge à un gentleman ! » J’la taquine, pour l’instant, ça reste bon enfant.

Toujours dans l’canapé, j’décapsule une autre bière. J’ai envie d’m’en faire un mais elle va me prendre pour un drogué. Elle gueule, je sursaute : elle est tarée. Je souffle. Mon cœur bat la chamade. Tarée, je vous dit ! J’lui dit qu’j’veux pas qu’elle reste toute ma vie sur l’canapé, mais pour une nuit ? « Bah s’il est trop tard pour toi, tu peux dormir ici. J’te laisse mon pieu, j’dormirais dans l’divan. Ca s’rait con que t’aille te crasher parce que tu t’es endormie au volant. » Changement de sujet, vite. Son plan cul. Elle s’entend bien avec. Cool. J’bois en même temps qu’elle. Pourquoi j’sens un malaise là. Et puis, elle m’donne la réponse. « Bah largues-le. Les mecs accro, c’est jamais bon. » Mensonge. Mais osef. « Comment ça, il s’fait des films ? T’as pas été claire avec lui ? Genre, t’es qu’un coup d’bite ? » Après, moi j’lui avait dit ça, mais j’en pensais pas moins. Je regarde ses lèvres quand elle parle. J’suis hypnotisé par sa bouche fine et bien dessinée. Elle me parle de Mary-Sue. « T’as… » je tends mon bras et à l’aide de mon pouce j’effeleure le coin de ses lèvres « d’la tomate, Cochonne. » Je devais pas dire ça à la base. Le cochonne est tellement ambigu. Je me râcle la gorge et je place mes mains dans ma nuque et j’regarde Peter voler dans les airs « Elle veut r’venir’, mais j’fais l’mort. J’m’en fous, c’pas elle qui m’intéresse. » Putain, j’suis con.

code by bat'phanie

 
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 538
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + Gasmask
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

Disponible (6/10)


▸ Aksel M. Lennox (5) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Aks/Eli/Jay/Robbie/Esvir ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ You ?

Bloc notes :



Tchertionak


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lulupowaa
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Mar 24 Juil - 14:15

On passe sa vie à romancer.
Aksel
feat.
Esvir


 

 



 

 




Posés tranquillement dans le canapé, c'est le caractère calme de la soirée qui me choque le plus. Pas d'effusions de voix, pas de cris, pas d'insultes, pas de saloperies. Juste le calme et une soirée qui me plait de plus en plus. Déjà parce que le sale môme est là, et ensuite parce qu'on regarde Peter Pan et après, Mulan. Aks me regarde bizarrement et je comprends rapidement qu'il n'a pas compris. Je souris en coin, gentiment avant de m'expliquer. "Je te disais simplement que je préférais tes discours scientifiques ou du moins, culturel aux futilités que j'entends au café, par exemple." Je lui souris et je reporte mon attention sur l'écran avant de le sentir plus près de moi et reprendre ma phrase. "Ah oui, pardon." Un petit rire sort d'entres mes lippes. "Ca nous fera un autre film à regarder tous les deux, dans ce cas.", je me mords la lèvre en repensant à "Il est où le magneau ?" avant de détourner le regard sur la télévision. File indienne et remue ménage dans le sofa quand je chantonne comme une gosse. Je sens le regard d'Aksel sur moi mais concrètement, je m'en fous. Moi je m'éclate. On arrive sur la vie des auteurs, et je jette un œil sur la réaction d'Aksel quand je lui annonce le côté pédophile d'Alice au Pays des Merveilles. Je ris un peu en agitant ma tête en guise de réponse positive. Je me tourne vers lui. "Non mais la môme avait six ans, apparemment. C'est ignoble !" Je secoue la tête de dégoût et je me concentre avant de lui poser la question qui me vient sur le moment. 28 ans. "Excusez moi mon cher Aksel, je ne voulais pas vous brusquer." Je ris un peu. "T'es plus vieux que moi du coup." Je me sens toute jeune, toute fraiche et je lui tire la langue un instant, sur le même ton taquin qu'il emploie.

Je le laisse s'ouvrir une deuxième bière et j'attrape mes clopes de mon côté. Je me tourne un instant. "T'as pas quelque chose pour en faire une clope magique, par hasard?" Je m'en roulerais bien un avec lui, histoire que cette soirée soit encore plus chouette. Je fouille dans mon sac jusqu'à trouver un briquet et des feuilles quand je l'entends me proposer de dormir ici, s'il est trop tard. "Si on s'en roule un, c'est sûr que je te pique ton lit. Je prends pas de risques. A moins que je laisse ma caisse ici et que je rentre à pieds." Je souris. Invitation explicite au caractère implicite ? J'ai promis de garder ma ceinture de chasteté, mais gardera t-il la sienne ? En parlant du loup, la conversation retombe sur mon plan cul, qui a l'air d'intéresser Aksel, bizarrement. J'attrape ma bière et je déballe tout. Je l'écoute en souriant bêtement. "Si on doit en arriver là, c'est ce qui se passera, je pense.." J'ai aucune envie de faire du mal à Nate mais je veux pas que ça arrive à ce niveau entre nous deux, pas avec lui. "Je pensais que ce serait un coup d'un soir, personnellement.. Du coup, pas de mises en gardes ou quoi." Je ris légèrement. "Tu me vois vraiment dire ça ?" Je me tourne vers Aksel, plantant mon regard dans le sien. Je répète sa phrase, cash. "T'es qu'un coup de bite.". Je souris en coin. "Ca fait mal, non ? Je trouve ça horrible.."  J'enchaine sur sa blonde mais ses yeux glissent sur ma bouche. Je fronce un instant les sourcils et je le regarde approcher son pouce de mes lèvres. Des bribes de notre baiser me reviennent et putain, je rêve de reprendre ses lèvres contre les miennes. Je le laisse retirer la tomate et je regarde ailleurs, comme si j'avais pas entendu ce petit mot avant d'éclater de rire. Fail. "C'est plus "Poupée" maintenant ?" Je me mords la lèvre en le regardant. Il me reparle de Mary Sue, j'écoute jusqu'à la fin et je reste stoïque. "C'est pas elle qui m'intéresse." Mon sang ne fait qu'un tour mais je ne lui dit rien. Je reste neutre. "Ah ? T'as trouvé quelqu'un d'autre..?" On sent facilement que je suis dégoûtée, on l'entends presque. Je soupire et détourne mon regard vers la télé. Le moment où Crochet prend Wendy en otage.

️ Gasmask





( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 388
Avatar : Nekfeu
Crédits : Afanen
Mes rps : Esvir#4 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Camille



Bloc notes :


Afficher


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Mar 24 Juil - 19:03


On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits
Poupée x Glyphosate
Elle préfère mes discours à ceux de ses clients. J’peux l’dire : j’me sens flatté. Modeste, j’ne dis rien, j’préfère ne rien ajouter et sourire simplement. De toute façon, avoir un sujet plus intéressant qu’un tatouage de chouette sur l’cul, c’est pas bien compliqué. Après Mulan, elle veut regarder Asterix et Obélix avec moi, ce bon film français qui me faire rire aux larmes. Un des rares d’ailleurs. « Okay, on peut s’faire ça, mais en version originale alors ! » Faut pas déconner, j’vais pas regarder un film français o les doublages sont en anglais. C’trop chelou. « Tu veux vraiment passer ta nuit à regarder des films ? » j’m’interroge juste parce que moi, je tiendrais pas la cadence avec les calmants et les antidouleurs qui m’donnent une flegme peut comparable au plus flegmatique des mortels. On parle un peu littérature, tranquillement, posément. Le calme avant la tempête ? « J’avoue six ans, c’est un peu tôt pour s’faire cueillir le pistil » J’éclate de rire, et j’bois au goulot comme un pur boloss. RAF. « Après, si elle est bonne… Oh ! Ca va ! c’est une blague hein ! » dis-je avant qu’elle me mitraille des yeux. Elle m’demande mon âge mais tait le sien. « T’sais j’m’en fous tant que t’as pas six ans, moi ça m’va ! » Tendancieux, j’suis sur une pente glissante même si j’emploie l’ton d’l’humour.

On ouvre la ptite sœur, histoire d’se remplir l’ventre de gaz. Comme si elle avait entendu mes prières, elle m’demande pur qu’on s’en roule un. « Poupée, j’ai toujours de quoi m’éclater. » Petit sourire en coin puis j’me lève. J’sautille jusque dans l’tiroir sous la télé où j’suis obligé d’lui montrer mon cul vu qu’je peux pas plier mes jambes « Matte pas trop, tu vas t’brûler les yeux » J’sais pas si elle regarde mon fessier mais j’aime bien l’imaginer me mater l’cul sans gêne. Tout en cherchant ce calumet d’la paix j’continue « Bah, tracasse, j’te laisse mon pieu. » J’suis quand même gentil, hein. Trop un prince charmant. J’espère que c’est pas c’qu’elle se dit, sinon on est mal barrés. Elle semble accepter la proposition. Elle va pieuter dans mon lit. Fuck. Ca m’donne chaud de l’imaginer nue, les tétons durcis dans la fraîcheur de mes draps. Encore bien qu’ils sont propres et qu’je suis pas soulagé dedans en pensant à elle ces derniers jours. Le canapé c’mon nouvel endroit. J’ai bien fait de dégager le rouleau d’essuie-tout.  J’me relève, j’me pose et j’lui balance l’matos, elle f’ra ça comme une grande. J’me risque à parler d’son plan cul. Ce sujet m’intéresse. Parce que si j’avais pas fait l’con, ça aurait pu être moi, voir plus si affinités. Les conversations avec Eli m’ont mis les pendules à l’heure mais jamais j’me risquerais à l’embrasser, elle a un plan cul, qu’elle le garde. NON JE N SUIS PAS FRUSTRE. « Ah ouais, s’il réagit comme ça, c’est qu’il veut plus. T’es pas dans la merde » J’ricane mais je ris jaune. Putain. Ca m’gave. « Bah ça lui f’ra que d’la peine à lui, on s’en cogne non ? Il avait qu’à s’renseigner ou être plus clair, d’sa faute. » J’m’en fous qu’ce type il souffre. Il s’en remettra. Au moins, mon nouveau surnom la fait rire, je suis soulagé, ça va pas gueuler. « J’t’appelle comme je veux, Chaton » j’accentue l’surnom, juste pour m’foutre de sa gueule et passer à autre chose. Elle restera poupée, quoi qu’elle décide. J’glisse que Mary-Sue m’intéresse plus, mais j’dis pas de qui je parle. Sauf qu’elle me pose la question évidement, elle veut savoir. Putain. J’suis coincé. « J’ai pas trouvé quelqu’un d’autre, c’est elle qui s’est imposée à moi avec ses gros sabots. D’toute façon, elle est trop compliquée et casée. » Je marque une pause et j’hausse les épaules « T’façons, j’en trouverais bien vite une autre » Ou pas. J’suis coincé avec mes pensées salaces, mes désirs d’adolescent, mes envies délirantes d’me réveiller un jour avec elle qui m’sourit de cet air qui m’fait craquer et qui m’dit « j’vais t’faire passer une bonne journée sale môme ». Une utopie.


code by bat'phanie

 
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 538
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + Gasmask
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

Disponible (6/10)


▸ Aksel M. Lennox (5) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Aks/Eli/Jay/Robbie/Esvir ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ You ?

Bloc notes :



Tchertionak


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lulupowaa
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Mar 24 Juil - 19:44

On passe sa vie à romancer.
Aksel
feat.
Esvir


 

 



 

 



Aksel sourit, encore et encore. J'adore voir cet air satisfait sur son visage, à croire que tout va bien dans le monde, le temps d'une soirée, d'une nuit, d'un instant. Se lasser de son sourire en coin et de ses canines ? Jamais. Il ne répond rien mais son sourire fait tout le boulot à la place de sa langue et pour une fois, je ne vais pas m'en plaindre. "Carrément ! Ce sera beaucoup plus drôle, surtout avec l'accent de Jamel Debbouze." Rien que d'y penser, je sens une boule de rire qui remonte le long de ma gorge. Je l'entends me demander si je veux passer ma nuit à regarder des films, je penche ma tête sur le côté. "On peut le regarder un autre soir aussi, si t'es fatigué et puis.." Je prends une petite inspiration en continuant ma phrase. Ceinture de chasteté, ceinture de chasteté, Esv. Reprends toi. "Je vois pas ce que tu veux faire d'autre a moins que tu veuilles que je te botte les fesses sur un jeu ?" Je lui glisse un petit sourire, un peu gêné. Un ange passe et j'entends Aksel rire comme un gros beauf en parlant de Lewis Caroll et de ses penchants pédophiles. Je manque littéralement de m'étouffer en entendant sa phrase a deux balles. Putain. Chacun de ses rires font en sorte de craqueler le peu de ciment que j'avais mis sur cette relation qui devait seulement être "amicale". "T'es vraiment un gros porc !" Il a beau l'être, j'éclate de rire avec lui et je finis dans le fond du canapé avec les larmes aux yeux. Il commence le début de sa seconde phrase mais mes yeux s'écarquillent tellement qu'il s'arrête. Et je ris, comme une baleine. "J'en peux plus de toi, bordel." On parle de son âge et du fait que je suis plus jeune que lui. "Putain Aksel... Je note quand même que ça te va au dessus de six ans !" Je note aussi que ça lui va tout court. Mon ton se veut aussi tendancieux que le sien, et mes regards appuyés aussi.

L'envie est toujours plus forte que la raison et on cède tous les deux aux délices de la Sainte Marie-Jeanne. "J'aime quand tu me dis des choses comme ça." Le ton fait parti de la plaisanterie, et je fais gigoter mes sourcils. Il se lève et je le vois trainer sa patte jusqu'au meuble de la télévision. J'ai son cul en visu et forcément, je le regarde. J'ai beau l'entendre, je ris et je réplique. "Ne t'inquiète pas pour mes yeux, j'ai des supers rétines, babe." Oui, je le matte et je vais pas m'en cacher. Encore moins devant lui. Je reluque ses petites fesses rondes et le temps qu'il soit de dos, je me mords la lèvre en imaginant mes mains les serrer. LA CEINTURE, PUTAIN. Je l'entends dire qu'il me donne son lit. "T'es un ange, Nox. Merci. " Il revient et me donne tout. Je me met à la tache. J'attrape les feuilles et je commence un deux feuilles. J'effrite ce qu'il nous faut, je mélange, je lèche les feuilles et je le roule, le tout tranquillement. "Qui roule tamboule, babe. Qui fournit, suit." J'allume le pétard en souriant et je lâche la première latte dans l'air. Je m'enfonce dans le canapé quand on repart sur le sujet de mon fameux plan cul. Aksel a le don de ne pas me rassurer. "Tu l'as dis. Je suis dans la merde jusqu'au cou." Je me redresse un peu avant de rire. "J'avais juste envie de baiser, bordel." Mon rire joint le sien. Et les paroles d'Aksel me donnent raison dans un sens. "Je verrais bien. De toutes façons, tant qu'il m'a pas dit qu'il voulait quelque chose de sérieux, c'est bon." Je regarde les yeux noisettes de Nox et je lui tend le pétard. Cochonne, ce surnom résonne encore dans mes oreilles. Je l'écoute m'appeler Chaton et je souris comme une conne. "D'accord, poussin." C'est vraiment un surnom à la con, je l'avoue. On avait un moment mais apparemment, Aksel s'est dégoté une nouvelle pouffiasse. Je vois rouge, vraiment. Mais je dis rien. A ce qu'il parait, elle est compliquée. "Et tu trouves pas ça mieux qu'elle soit compliquée plutôt que trop simple ? 'Fin, j'sais pas, y a pleins de discussions à avoir pour le coup, plus de choses a vivre.." J'ai l'impression de me passer la corde au cou et de taper dans le tabouret pour me tuer. Magnifique. Je pique le joint d'Aksel et je tire dessus. "Tu veux pas me faire une soufflette après ? Et je t'en fais une aussi ?" J'ai besoin de me défoncer le crâne, après la discussion sur cette nana et sur Nate. Reste à savoir comment il fait ses soufflettes avec contact, ou sans.


️ Gasmask






( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 388
Avatar : Nekfeu
Crédits : Afanen
Mes rps : Esvir#4 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Camille



Bloc notes :


Afficher


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Mar 24 Juil - 21:33


On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits
Poupée x Glyphosate
« Les médocs me défoncent, ouais, une autre fois… » Les films français, ça sera bon pour un autre jour, je ne tiendrais pas le coup. J’dors comme une larve. Et puis, on verra bien si la soirée ici, s’passe bien. Pour l’instant c’est prometteur. Ça fait du bien d’avoir de la compagnie et de l’avoir près d’moi-même si j’peux pas poser ma tête sur ses g’noux et qu’elle glisse ses doigts dans mes ch’veux. J’hausse un sourcil lorsqu’elle me suggère quelque chose sans terminer sa phrase. Mes hormones s’emballent et se calment instantanément. J’soupire « Ouais, s’tu veux » J’me rends compte que j’suis un peu froid, donc j’lui lance un sourire pour me rattraper. Cette histoire de ceinture et de plan cul m’exaspèrent. Rapidement, je la fais rire, et heureusement. Putain, j’ai failli tout gacher avec mes frustrations. J’me d’mande bien c’que Freud dirait sur mon cas. « Mais un porc Sexy ! » Je clâme. Un porc et une cochonne, on va de paire faut croire. Bon, faut que j’arrête de penser à ça. « Roh ça va, fais pas ta prude ! Un trou c’t’un trou hein ! » Elle en peux plus de moi qu’elle dit. Un mensonge, sinon elle serait déjà partie.

J’finis par me lever pour chercher l’matos. Elle m’fait marrer la go avec ses phrases que je juge tendancieuses parfois. Joue-t-elle au même jeu que moi ? J’crois pas, elle a son plan cul d’t’façon. Et sa ceinture. Et puis, j’ai été très clair, j’dois vivre avec ça. Babe. Ca m’fait frissonner. J’aime pas ce surnom, c’est trop proche de bébé. Je secoue la tête, elle n’fait pas exprès. Enfin, c’est c’que j’me dis. C’pas l’moment d’gueuler et d’jouer au con. J’lui donne gracieusement mon lit pour qu’on puisse se défoncer comme il faut. J’ai envie d’fumer, j’fume trop sans doute, mais osef, on vit qu’une fois. « un ange ? » J’éclate de rire « On aura tout entendu ici. » Elle savait rien. Elle savait pas mes sombres desseins pour le maire, mon infiltration, mes activités louches sur l’pc, la thune que j’ai amassée, mon plan avec Robbie pour faire exploser la voiture du Black et mes recherches pour le buter. Elle savait rien mais un ange, ça non, j’l’étais pas. J’la laisse rouler le splitt, et v’là pas qu’elle m’dit qu’elle l’allume. « Fais comme tu veux, j’suis patient » Une patience de fer. Une putain d’patience qui m’fait réfléchir toute la sainte journée à des trucs à la con qui n’arriveront jamais. « Fallait m’appeler, poupée. » Merde. Je la regarde l’air interdit. Elle avait envie de baiser, j’lui ai dit de m’appeler. Merde. Merde. J’dis quoi ? J’lui arrache le joint et j’tire dessus. Faut qu’j’me calme et que je parvienne à contrôle c’que j’dis. «Je crache la fumée lentement en penchant la tête en arrière « Ouais, c’est bon. T’prends pas la tête » J’crois que j’ai jamais été aussi hypocrite d’ma vie. « Poussin ? Sérieusement ? T’as pas quelque chose de plus… viril ? J’suis pas un poussin ! » J’lui balance un coussin sur la gueule, histoire d’oublier bien vite les conneries que je viens d’lui balancer. J’décide d’être un peu plus clair sur mes intentions mais la blonde, elle pige pas que j’parle d’elle ou alors elle a compris et elle le cache bien ? J’sais pas, vaut ptete mieux que j’arrête de jouer sur c’terrain-là. « Ouais sans doute, mais j’te dis, elle est casée. Puis, elle veut pas s’poser, j’ai b’soin d’ça même si c’est pas l’moment. » PUTAIN MAIS JE VAIS FERMER MA GUEULE OU QUOI ? Elle me propose une soufflette, je saute sur l’occasion pour changer d’sujet « Ouais s’tu veux ! ». Un défi de taille. S’approcher d’elle et ne pas flancher. Mais j’ai encore quelques minutes afin de me préparer psychologiquement. J’me marre quand j’vois crochet courir sur l’eau. C’est bientôt la fin. Le temps passe trop vite. « Tu prends d’autres trucs ? » dis-je en prenant de nouveau à mon tour, le joint que je glisse entre mes lèvres.

code by bat'phanie

 
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 538
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + Gasmask
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

Disponible (6/10)


▸ Aksel M. Lennox (5) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Aks/Eli/Jay/Robbie/Esvir ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ You ?

Bloc notes :



Tchertionak


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lulupowaa
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Mar 24 Juil - 22:56

On passe sa vie à romancer.
Aksel
feat.
Esvir


 

 



 

 




La soirée film s'écourte d'avance lorsqu'il m'annonce qu'il est trop fatigué avec ses médicaments, ce que je comprends. Je passe une main dans mes cheveux, je les détache un instant en regardant Aks. "Pas de soucis pour moi. Ca nous fera une occasion de se revoir et de passer une soirée aussi cool que celle-ci, non ?" Ca passe comme une lettre à la poste mais il a l'air un peu dans le vague quand je lui propose de lui botter le cul à un de ses jeux. Son sourire rattrape le coup et sa blague vaseuse aussi. J'éclate littéralement de rire dans l'appartement, le traitant de porc. "Un porc super sexy dans ce cas." Ta gueule, Esvir. Après la cochonne, vient le porc. Tout va bien dans le meilleur des mondes. Je ris légèrement en me calmant, je le regarde un instant en haussant les sourcils. "Ah parce que je suis prude peut-être ?" Je ris à la suite de sa phrase. On se glisse lentement sur la pente. C'est mauvais. Et je veux pas que la soirée parte en eau de boudin. Je me sens tellement bien ici, bon sang. Je me sens chez moi avec Aksel.

Il se lève, mes yeux se lèvent vers son cul. Je soupire en le regardant et je souris quand il revient. Il m'passe son lit pour la nuit, moi je trouve que c'est super chouette de sa part et je le qualifie d'ange, mais apparemment, ça lui plait pas au brun. Je relève mon regard vers sa tête quand son rire emplit la pièce. "Bhein quoi ? Je dis juste que c'est gentil de ta part de me passer ton lit." Je réalise qu'il y aura sûrement son odeur dedans, comme celle qu'il avait laissé sur mes draps après cette foutue purge. Je souris en coin et je le regarde en riant légèrement. "D'accord, t'es un petit démon. Un sacré démon d'ailleurs.". J'attrape le matos, je roule et j'allume tranquillement. Aksel me dit qu'il est patient, je lui souris en coin et je lui envoie ma fumée dessus. "T'inquiète, je te le passe dans quelques secondes, Nox." Je me souviens de sa patience quand je lui recousais la jambe ou quand je le trifouillais pour récupérer la balle. Cette soirée me revient, et je fixe sa jambe un instant. "Ils t'ont dit quoi les médecins au fait ?" D'un coup de tête, je désigne sa jambe avant qu'on recommence à parler de Nate. Au fait que j'avais simplement envie de baiser, la réponse de Nox me fait m'étouffer avec le joint. Putain, quelle conne. Je lui donne avant de me lever pour aller dans la cuisine et prendre un peu d'air. J'étais pas prête pour ce genre de révélation. Je ramène mes fesses dans le canapé, je prends une grande inspiration. "Je te le dirais la prochaine fois, alors." Je soupire un instant en me tournant vers lui. "Je vais arrêter de me prendre la tête avec ça, je vais lâcher l'affaire. T'as raison." Je l'écoute gentiment, prenant ses conseils pour argent comptant. Dans la série, cœur en berne, on continue sur les déboires d'Aksel avec la nana compliquée. "Mais pourquoi tu te lances pas ? Surtout que si tu me dis que t'en as besoin ! 'Fin, je sais pas. T'es mignon comme mec, t'as pas un cerveau trop atrophié, t'es loin d'être con, t'as un cul d'enfer. Enfin bref.." Je baisse les yeux en venant lui piquer une latte. Changement de sujet. Je lui propose qu'on se fasse des soufflettes. Histoire de bien planer, à deux. Comme Wendy et Peter-Pan. Sa question me surprends un peu mais je m'enfonce dans le canapé. J'aime ce canapé, j'veux le même. "Hm, nop. J'ai jamais voulu tenter par peur de m'y accrocher à fond et de devenir accro. Du coup, la verte ça me va très bien." Je tire une barre en venant accrocher ma bouche au joint lorsqu'il l'a dans la main. "Et toi ?" Y'aurait-il un épisode de Confession Intimes en lancement ? Mon regard passe sur la télé, j'ai totalement zappé le dessin animé.

️ Gasmask





( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 388
Avatar : Nekfeu
Crédits : Afanen
Mes rps : Esvir#4 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Camille



Bloc notes :


Afficher


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Mar 24 Juil - 23:26


On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits
Poupée x Glyphosate
J’souris en m’pinçant les lèvres lorsqu’elle m’propose d’se revoir pour passer une soirée comme celle-ci. C’est vrai qu’elle est cool c’te soirée. Pas d’prise de bec, pas d’gueulantes. C’parfait. « Ouais, pourquoi pas » J’reste évasif, j’reste sur mes garde. J’contrôle pas mal mes pensées, j’prends des risques sans l’vouloir. Mon rire se déploie lorsqu’elle confirme que je suis super sexy. C’bien la première fois qu’on m’dit ça et ça m’fait marrer. Elle est … imprévisible et putain qu’est-ce que j’aime ça. C’est vrai que prude, elle ne l’est pas. Elle devrait ptete être plus sage parfois, où alors c’moi qui suit trop compliqué. Je préfère rien dire et m’lever pour aller chercher notre saint graal. « Ouaip, j’peux être sympa quand j’veux, profite d’ma générosité, poupée » Je me mord la lèvre avant de détourner le regard. On discute, tranquillement. Elle me tends le pétard et me demande quoi pour ma jambe « Bah j’en ai encore pour deux s’maines. L’med’cin dit qu’je r’trouverais pas l’usage complet d’ma jambe mais j’te jure, j’finirais pas handicapé. Il est trop pessimiste, c’mec. » C’est vrai, il abuse. J’fais exactement tout c’qu’il m’dit. J’bouge pas, ou très peu, j’suis pas sorti d’chez moi. Si j’passe ma vie avec une béquille autant crever tout d’suite. Elle s’étouffe avec le joint lorsque j’lui dit qu’elle aurait du m’appeler quand elle avait envie d’baiser. J’tappe dans son dos « Heho, cool, c’tait une blague » J’me son con et j’rougis. Putain. Elle se barre, j’pose pas d’question. J’l’ai surement mis mal à l’aise. Quel con ! J’rétorque pas à sa remarque, je préfère pas. Ma langue pourrait encore fourcher et j’m’en voudrais. Un sourire large que j’ai du mal à dissimuler traverse mon visage lorsqu’elle m’annonce qu’elle va le dégager. Je secoue la tête, faut pas que je pense à ça. « J’te dis, c’est pas l’moment. J’ai des trucs à faire. C’pas une question d’physique, ni d’intelligence. C’est pas l’moment, c’tout. » Je la regarde dans les yeux « Tu vois, t’as maté mon cul. » Je souris et ma langue s’échappe au coin de mes lèvres, un sourire coquin, taquin. « J’suis pas fait pour ça, j’cause trop d’problèmes, poupée » dis-je en étirant mes bras pour toucher l’ciel. J’accepte son idée de soufflette, ça nous détendra un peu plus. Du coup, j’demande si elle a d’jà consommé autre chose, sa réponse me fait sourire. « J’suis de nature curieuse, donc ouais. Mais comme toi, j’m’en tiens à ça » dis-je en exhibant le joint qui s’est assez consumé pour que je le retourne dans ma bouche. Je le cale entre mes dents et je me rapproche de son visage. Putain, les yeux de malades qu’elle a. je tire son t-shirt et j’avance mes lèvres. Ne pas flancher. Ne. Pas. Flancher. Je tiens son regard, je ne la quitte pas des yeux. Impossible de m’en détacher. Son souffle vient caresser mon nez. J’essaie de reprendre le dessus « Bon, tu viens ? » dis-je en serrant l’truc entre mes dents. J’encercle mes mains autour de sa bouche. Distance de sécurité et je souffle lentement, comme une légère brise. Je ferme les yeux pour éviter que la fumée vienne me piquer les yeux. Après quelques secondes trop courtes, je me détache d’elle. Je retire du bout des doigts le joint et je lui tends « Ca va, tu survis ? J’ai été trop fort ? » Clin d’œil.
code by bat'phanie

 
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 538
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + Gasmask
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

Disponible (6/10)


▸ Aksel M. Lennox (5) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Aks/Eli/Jay/Robbie/Esvir ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ You ?

Bloc notes :



Tchertionak


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lulupowaa
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Mer 25 Juil - 0:03

On passe sa vie à romancer.
Aksel
feat.
Esvir


 

 



 

 



Je conclue se deal de prochaine soirée par un "Chouette !". On reste évasifs aussi bien l'un que l'autre, on ne sait jamais de quoi demain est fait. Et j'ai peur que la ceinture de chasteté saute à un moment ou à un autre. Mais bon, rien est fait et pour le moment, on est toujours devant le Peter Pan et on doit lancer mon Disney préféré. Je l'entends rire quand je lui dis qu'il est sexy. C'est un petit compliment mais je vois bien que ça lui fait plaisir.

Il se lève, puis revient près de moi, dans le canapé. Profiter de sa générosité ? Je ris légèrement. "J'oserais pas, tu le sais, démon." Ce surnom va lui coller a la peau. C'est décidé. Le pétard allumé, on le fait tourner. J'en profite pour lui demander pour sa jambe. Les médecins ne sont pas très optimistes. Je commence à me dire que j'ai peut-être fait une connerie en le trifouillant. Cette pensée me rend blême. Je respire un bon coup. "Je suis sûre que tu vas remarcher normalement, et dans le pire des scénarios, ça te donnerait un air de pirate." Tiens, comme les pirates informatiques. Je ris en pensant au fait qu'Aksel soit dans l'informatique et que sa jambe puisse lui donner cet air là. Ce serait drôle quand même. Mon regard se tend vers le sien, sourire aux lèvres avant de l'entendre me sortir ce coup fatal. Je m'étouffe encore et je l'entends me dire que c'est une blague. Ouais, ouais. Il me tape dans le dos et même avec les yeux pleins de larmes, je le vois rougir. Je tente d'articuler quelque chose. "T'in..quiète, ça va pass..er" Je tousse un peu entre chaque syllabes puis je pars prendre l'air dans la cuisine, histoire de reprendre mes esprits avant de revenir. Quelle conne, bordel.. J'espère ne pas l'avoir mis mal à l'aise avec ma réaction trop spontanée, et un brin désespérée. Du bout des doigts, je retire les larmes aux coins de mes yeux. "C'est la fumée, je vais ouvrir un peu, je peux ?" Comme si il allait te croire, tiens.

Alors que Nate revient sur le tapis, je vois Aksel qui tente de cacher son sourire quand je lui dis que je vais sûrement arrêter cette relation. Je passe dessus, je fais comme si de rien n'était. "Et je peux savoir pourquoi c'est pas le moment ? " Je creuse encore un peu, histoire de bien m'enterrer dans la tombe que je me construis au fur et à mesure. Je veux pas qu'il aille avec une autre nana, moi. Je fronce les sourcils avant de les détendre lorsque son regard croise le mien. Grillée ma vieille. Je ris un peu. "En même temps... C'était offert, littéralement." Je cherche une excuse mais elle ne vient pas. J'observe ce sourire qui me rend dingue et mon petit sourire coquin apparait sur la commissure de mes lèvres. "M'ouais. 'Fin un gars comme toi, ça se loupe pas, si tu veux mon avis sur la question." Mon corps se détend avec le joint et je me laisse tomber comme une molasse sur le canapé. J'écoute Aksel et sa vision des drogues dures. "Tant mieux. C'est bien les drogues douces. Mieux que le reste. Pas meilleur que le cul mais tout aussi bon. " Elle commence à faire effet la verte. Je sens la main de Nox qui tire mon t-shirt, un démon ce mec. Je me rapproche de lui, mon regard rentre dans le sien et j'en profite pour détailler ses yeux noisettes. J'en boufferais tous les jours, littéralement. Je me mords la lèvre un instant. Putain, la ceinture de chasteté.. Je me rapproche quand il me le demande, j'accole mes mains aux siennes. Sur les siennes. Son contact me donne un frisson. Je veux rester là pendant une éternité. Mais il termine la soufflette et je me détache lentement en recrachant la fumée. Je souris en coin en l'entendant. "Il en faut plus pour m'abattre, Nox. Et je t'ai jamais vu y aller fort." Petit sourire coquin. J'attrape le joint et je le fourre dans ma bouche. "Ramène ta tête, poussin." Ce surnom me tue beaucoup trop et je manque de m'étouffer encore une fois avec le joint dans la bouche. Mes mains se glissent contre le t-shirt du brun, je le rapproche un peu plus de moi. La ceinture, bon sang. Ca relève du défi de ne pas grimper sur lui et de lui faire une vraie soufflette. Une où les bouches sont collées l'une à l'autre. Je regarde sa bouille avant de déposer mes mains entre nos bouches et de souffler le restant du joint vers lui. La soufflette se veut forte, puissante. Mes mains ne lâchent pas les siennes, et c'est quand le joint est terminé que je lâche tout. Je m'écarte un instant, je retire le joint d'entre mes dents avant de me tourner vers lui. "Ca va ?"


️ Gasmask






( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 388
Avatar : Nekfeu
Crédits : Afanen
Mes rps : Esvir#4 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Camille



Bloc notes :


Afficher


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Mer 25 Juil - 0:37


On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits
Poupée x Glyphosate
On rit ensemble, on fume, on se détend. Parfois, y’a des p’tits malaises, mais ça doit juste venir de moi. Peter Pan se déroule devant nos yeux mais on s’en fiche au fond, on est juste là pour s’parler, pour s’apprivoiser. « Menteuse, t’as d’jà mon lit et une autre soirée film, tu veux quoi après ? » J’me marre, c’est vrai. J’lui tends la main, elle m’bouffe l’bras. J’ai même pas envie d’regarder Mulan après, j’veux continuer à parler avec elle. L’dessin animé, c’était juste un putain de prétexte pour se parler. Elle s’inquiète pour ma jambe,j’lui dit qu’tout ira bien, elle, elle m’compare à un pirate « Au pire ouais, j’srais Capitaine Porc. Ca t’fra bander, j’suis sûr. » Je regarde le plafond. Malaise. Je me mords la lèvre et j’enchaîne les phrases débiles, elle s’étouffe. J’en profite pour toucher la courbure de son dos lorsque je l’aide à reprendre le contrôle de sa respiration. Elle s’en va, revient et moi j’me sens con. « Ouais, vas-y, fais comme chez toi.. » Le temps s’écoule en silence, juste un instant bien trop long à mon goût. Changement d’sujet sur son plan cul, j’sais pas si c’est une bonne idée mais ça passe crème. On parle d’moi, d’mon attirance pour elle mais elle comprend pas. « heu… » pour pas te mettre en danger, pour pas qu’tu sortes avec un meurtrier ? « Parce que, j’ai beaucoup d’boulot. J’pas l’temps d’m’occuper d’une go. » C’était ça au fond, le temps qui me manquait. Ma double vie qui prenait le pas sur ma vie simple et privée. Je sens les vertus de notre pétard commencer à faire effet. Pour elle aussi j’ai l’impression. « Un gars comme moi ? Tu m’connais pas poupée, laisse tomber. » Cette discussion commence à me gaver. Je tente de rester sympa mais l’agacement se fait quand même sentir. Je grimace lorsqu’elle me dit sans préambules que le cul c’est meilleur que tout. Elle a vraiment un problème avec ça. J’dois avouer que j’me donne un genre avec ça mais au fond, c’est pas c’que j’recherche. J’me souviens d’cette fois, chez elle où elle s’est excitée sur ma queue alors que j’avais rien d’mander. Okay c’était bon mais, y’a eu un blocage. « C’est quoi ton problème avec le sexe ? T’es accro ou bien ? « Un question. Une simple question. J’veux comprendre. Elle tente de cacher un truc avec ça ? D’se convaincre qu’elle est désirée ? J’pige pas trop. Je glisse le joint à l’envers dans ma bouche et je l’attire vers moi, je veux sa bouche, ses yeux. Je me retiens et je bloque l’accès avec mes mains. Elle y ajoute les siennes, ça m’fait sourire. « Ah ouais ? Tu joues les dures ? J’vais t’en refaire un, tu vas voir. » Poussin. Encore. J’éclate de rire, faut qu’elle arrête avec ça. Elle me rend la pareille, j’aspire profondément. Ptain, c’est bon. Elle me lâche, trop tôt encore. L’inspiration était longue et je crache la fumée par mes narines avant de cracher le reste par la bouche. Elle me d’mande si ça va. J’ai mes paupières plus lourdes. « Ouaip, j’suis défoncé. » J’me marre mais je m’arrête d’un coup. Mon regard s’attarde sur ses yeux, son petit nez droit que j’ai envie de caresser avec le bout du mien, sa bouche que j’ai envie d’emprisonner de mes lèvres. « T’es canon quand j’suis défoncé, poupée » Je détourne la tête, faut qu’j’pense à autre chose, j’me penche en avant, j’en roule un autre avec moins de tabac, mais plus d’herbe. « Ptit poussin va abattre la cochonne, tu vas voir. » Tout prétexte est bon pour éviter son regard charmeur et son sourire malicieux qui m’attirent de plus en plus vers les abysses de ses lèvres.
code by bat'phanie

 
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 538
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + Gasmask
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

Disponible (6/10)


▸ Aksel M. Lennox (5) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Aks/Eli/Jay/Robbie/Esvir ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ You ?

Bloc notes :



Tchertionak


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lulupowaa
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Mer 25 Juil - 1:19

On passe sa vie à romancer.
Aksel
feat.
Esvir


 

 



 

 



Peter Pan nous sert littéralement de fond sonore. Nos rires passent au dessus de tout et c'est vraiment agréable de passer une soirée avec Aksel, une soirée posée et calme. Je ris encore une fois quand il me traite de menteuse. Je fais ma tête de personne choquée. "N'importe quoi.... Le lit, tu m'as proposé. La soirée film, aussi. Après, je veux bien ta télé. Elle serait bien dans mon salon, non ? " Petit regard coquin et rires qui suivent. Nox avec une jambe de pirate ? J'achète totalement mais je m'étouffe avec ma bière à l'entente de "Capitaine Porc". Je ris comme une conne et j'apprends que ça pourrait me faire bander. "Franchement, on devrait faire un jeu vidéo où on incarne Capitaine Porc. Et genre, ce serait un cochon avec ta tête." Rien qu'en imaginant, je me mords la lèvre pour éviter de partir en fou rire. Le bordel que ce serait ce jeu.

Je me remet peu à peu de ses idioties et je reprends mon souffle, tranquillement. Je l'entends. Je me retourne en riant légèrement. "C'est ce que je fais, figure toi." Je lui tire la langue, de façon plus que puérile mais tant pis. Y a pas de jugements. On reparle de la nana, un instant. "Ouais, j'vois.. Mais quand t'aimes les gens, tu trouves toujours du temps, tu sais ?" Ferme ta gueule, dis lui que c'est mort avec elle. Couillone ! Je le pousse vers cette nana alors que je le veux pour moi toute seule, un peu maso sur les bords. Je le regarde me dire que je le connais pas et je finis par laisser tomber, comme il me le propose. Le joint commence à faire effet et je me sens beaucoup plus lourde. Je lâche un petit "Okay, Nox.." Je me tais un instant avant de reporter mon attention sur le film, qui est terminé. On se tape le générique depuis 10 minutes. Top. Le joint me fait parler, et Aksel me pose une drôle de question. J'hausse un sourcil avant de répondre le plus calmement possible. "C'est pas une question d'addiction en tant que telle. Juste que j'ai jamais eu quelqu'un qui m'a fait passer avant le cul, et qui m'a montrer qu'une relation ne se basait pas que sur ça. 'Fin, c'est compliqué.." J'ai aucune envie de parler de Cole avec Aks, vraiment aucune mais Marie Jeanne a décider de me délier la langue. Je soupire. "Avec Cole c'était le cul qui passait d'abord. Et quand c'est parti en couille.. On se touchait plus, rien. " Marie-Jeanne est une connasse.

Première soufflette. Je laisse mes yeux bleus ancrés dans les siens et je lui souffle gentiment que je suis difficile à coucher. Il me prend au mot, et prévoit d'en rouler un deuxième. Je ris en l'entendant. "Je t'attends, Lennox." Je fais la dure mais je suis déjà bien secouée par le premier et par cette foutue soufflette. Je prends un peu d'air en respirant doucement et je me lance sur la seconde. Ses yeux deviennent rouges et les miens le sont sûrement aussi. Le contact de ses lèvres sur les miennes m'appellent, j'ai envie de l'embrasser, encore une fois, comme la dernière fois. Je secoue la tête pour effacer ces pensées fugaces. Mais une autre viens germer à la place, et elle est mauvaise : et si la nana, c'était moi ? C'est sûrement la verte qui me joue des tours. Le problème c'est que quand j'arrive à cette conclusion, Aks me balance que je suis canon. Je rougis. "Je te ferais remarquer que tu l'es aussi, Sexy Porc." Je souris comme une conne et je l'observe rouler. Son regard me déstabilise beaucoup trop, donc je le regarde faire son affaire. "Pff, j'aimerais bien voir ça !" Le ton est taquin, coquin, plus que d'habitude. "Tu vas me défoncer avec toute cette verte ! Oh my ! "


️ Gasmask





( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 388
Avatar : Nekfeu
Crédits : Afanen
Mes rps : Esvir#4 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Camille



Bloc notes :


Afficher


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Mer 25 Juil - 1:50


On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits
Poupée x Glyphosate
Au final, ce n’était pas très compliqué d’parler avec Esvir. On semblait même sur la même longueur d’ondes. On a même pas vu l’film passer et au fond, j’m’en fous royal. J’la taquine souvent, c’est d’la drague dissimulée, j’le sais mais il m’reste que ça à faire avec elle. Ptete qu’si j’arrive à la charmer elle pourait larguer son plan cul ? T’façon, vu comment elle me parle, j’suis clairement friendzonné. Suffit qu’à voir ses réactions. « S’tu veux ma télé, j’te la donne, j’irais m’en chercher une autre » J’suis sérieux. L’argent, c’pas un problème et si ça lui fait plaisir… « Nan mais j’suis sérieux. » J’hausse un d’mes sourcils, j’suis sûr qu’elle ne me croit pas. Un jour elle aura un carton d’télé d’vant sa porte, elle aura rien compris. Elle éclate de rire, son rire résonne dans mes oreilles. Un son aussi agréable que les grelots du père Noël. Putain, elle est trop géniale son idée. « T’sais, y’a moyen que j’te bidouille ça sur PC. J’te l’ferais si t’es sage. » Créer un jeu, c’pas compliqué. Bon il s’ra pas super abouti et les graphismes seront pourri mais si ça l’éclate…

On calme un peu nos zygomatiques, et on part sur un sujet plus sensible, plus sérieux. Elle ouvre la fenêtre, elle n’semble pas tenir rigueur des conneries qu’j’viens d’lui balancer. Elle dit qu’on peut trouver du temps pour les gens qu’on aime. Ouais pas sûr. « J’te jure poupée, le temps, dès qu’je serais guéri, il va me manquer, j’sais même pas si j’aurais l’temps d’aller pisser, ni d’voir mes potes » Ni d’prendre le temps d’la voir. Au pire, j’lui enverrais une télé. Elle pose trop de questions, et j’ia peur qu’un jour j’lui en dise trop, qu’elle m’juge et qu’elle me parle plus. J’préfère être clair : ne pas en parler. J’prends pas d’risques. Et puis, au fond, j’la connais pas, elle est ptete une flic infiltrée. Mais ça, c’est clair, c’est l’Herbe qui parle. Néanmoins, j’veux savoir c’est quoi son addiction au sexe. Elle me dit qu’c’en est pas une et elle me parle de son ex. Je l’écoute attentivement, j’ai envie d’lui péter les dents à ce connard. D’lui faire bouffer l’bitume. Il a d’jà perdu son pognon, perdu des cotes en bourses, j’pourrais faire encore pire. J’attrape sa main, elle est fine, douce et un peu froide. « Laisse tomber, c’est un fils de pute. » Je crache les mots comme du venin, il m’fous la haine. « Un jour tu trouveras un type bien. Un vrai qui ne sera pas juste un plan cul. L’genre de type qui t’vendra du bonheur gratuitement, qui t’fra rire et pas chialer. J’te jure, j’suis sure tu trouveras. T’es quelqu’un d’bien. » Les contes de fées diraient qu’c’est l’m’moment d’agir d’l’embrasser mais j’fais rien, j’bouge pas à part préparer cette soufflette. Elle me la rend bien, me défie. OKAY POUPEE.  « Tracasse ça vient. » Elle va voir comment j’vais l’charger, elle s’souviendra même plus d’son prénom. J’éclate de rire à sa remarque et je manque de tout foutre par terre « Arrête d’me faire rire quand j’roule ! » Enchaîner les deux d’un coup, c’pour nous assommer mais en s’en branle. J’cherche un moyen pour passer un peu plus de temps avec elle sans de dessins animés entre nous. « Ouais, j’vais t’défoncer, tu vas moins faire la maligne. «  Je l’allume et ça me brûle l’œsophage. Okay, il est un peu trop chargé. Je souffle la fumée en serrant les dents. J’finis par tousser. « Ptain, j’vais nous chercher d’la biere. » J’lui tends le pétard. Je prends ma béquille pour m’aider jusque dans la cuisine. J’passe derrière le divant, j’lui fait un bisou sur l’haut d’la tête et j’lâche « Captain Porc revient, J’vais chercher des munitions ! » J’m’éloigne en me marrant. J’suis défoncé mais assez lucide pour faire gaffe à ma jambe. Je sors le packde 8 que j’ramène. Autant s’éviter de faire des allers et retours pour rien. J’en ouvre une, je lui tends. Je trinque « Santé à tous ces pauvres gens dans la friendzone ! » J’suis dead, lourd.

code by bat'phanie

 
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 538
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + Gasmask
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

Disponible (6/10)


▸ Aksel M. Lennox (5) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Aks/Eli/Jay/Robbie/Esvir ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ You ?

Bloc notes :



Tchertionak


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lulupowaa
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Mer 25 Juil - 13:11

On passe sa vie à romancer.
Aksel
feat.
Esvir


 

 



 

 



Peter Pan est mort. Le générique tourne. Je m'en balance totalement parce que pour une fois, on parle. Beaucoup. On se découvre au fur et à mesure, on se taquine, on se lance des piques, on réplique. J'aime ce genre de relation où on est jamais sûrs de rien, où c'est toujours en mouvement. C'est ce qui me plait chez Aksel, rien n'est gagné, rien n'est perdu. Je relève mon regard vers lui pour la télévision, estomaquée. "Bien sûr et tu veux pas qu'on habite ensemble non plus ? La télé elle me sert à rien si t'es pas là pour la regarder ou me défoncer sur un jeu, poussin." Je le taquinais tranquillement pour la télévision mais il me semble tellement sérieux que je reste scotchée. J'en ai rien a faire de son écran plat HD, c'est lui que je veux. Pas la télé, bordel. Je respire un bon coup quand je sens mon coeur et mes hormones s'exciter, parce que j'ai l'impression d'avoir besoin d'Aksel dans ma vie. Mais pour le moment, il est sur une autre nana. C'est toi l'autre nana., c'est Marie Jeanne qui me souffle des conneries dans le crâne. Je remue ma tête pour passer à autre chose quand l'idée de faire un jeu sur Capitaine Porc me vient. Faut que j'arrête de fumer. Aksel me le promet si je suis sage. Il est trop sérieux, ça me perturbe. "Tu déconnes pas ? Ce serait trop chouette un jeu comme ça, on pourrait le créer tous les deux en plus !" J'ouvre la bouche en grand en poussant un petit cri. "Tu pourrais m'apprendre plein de trucs sur l'ordinateur en plus !" Je me reprends avant d'ajouter. "Et je suis toujours sage.. Enfin, je crois, non ?"  

Le sérieux s'empare de cette conversation. Dans un sens c'est agréable; de l'autre, ça me fait peur. "Tu verras bien comment ça se passe. Au pire, elle t'attendra, non ?" En tous cas, je le ferais si j'étais cette fameuse meuf qui semble envahir les pensées d'Aksel. "Avec un peu de chance, elle aura largué son mec.." Putain, je suis défoncée. A l'entendre, on dirait que c'est le même cas de figure que moi. L'addiction au sexe, quelle blague. Je me prends la tête entre les mains quand je lui explique. J'sens la main chaude d'Aksel rejoindre la mienne, je l'entends insulter Cole. Il m'a l'air remonté. Mon regard dans le sien, je l'écoute en me rapprochant de lui. Je finis par poser ma tête dans son cou quand il me dit que je trouverais quelqu'un de bien parce que je suis quelqu'un de bien. Il me fait sourire. "Quand je dis que t'es un ange. Et me contredis pas. C'est adorable ce que tu viens de me dire." La tête nichée dans son cou, je baragouine, je me relève un peu en le regardant. "J'en connais un de mec comme ça, mais il veut pas ou du moins, il veut plus. "  Son parfum file dans mes narines, mon pouls s'accélère quand mon regard rejoint le sien. Je suis beaucoup trop tactile et c'est dangereux, pour nous deux. Je m'écarte quand il prépare la soufflette.  Je la prends et je repars un peu plus loin pour préparer la mienne.

Il roule un second joint qui devrait me défoncer. Je le fais rire et je me fais engueuler, gentiment. "J'y peux rien si tu rigoles à mes blagues de merde, ein." Mon regard est tendancieux et je le regarde rouler, calmement. Bien sûr, le rire reprend quand je l'entends me dire qu'il va me défoncer. "C'est ça, ouais ! Tu me prends pour une bleue de la beuh !" Il tousse, et il s'étouffe un peu. Je tape doucement dans son dos. "Ca va, Capitaine Porc ?" J'attrape le joint qu'il me tend et je tire dessus. Je sens mes pupilles grossir. Oh putain. Il l'a chargé, beaucoup. Je sens ses lèvres s'écraser sur mon crâne et je frissonne à ce contact. "J'aime bien quand tu me fais des bisous, tu sais ?" MAIS TA GUEULE. Je me mords la lèvre pour me punir. Il part prendre des bières et reviens avec le pack de 8. J'attrape celle qu'il me propose. "Mais quel gentleman, merci Nox." Je l'entends trinquer aux Friendzonés. Je ris légèrement. "Santé !" je bois, puis j'ajoute. " Et dire qu'on ne le seraient pas si on s'étaient bougé le cul avant." Je baisse les yeux et je regarde Aks, tout aussi défoncé que moi.


️ Gasmask





( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 388
Avatar : Nekfeu
Crédits : Afanen
Mes rps : Esvir#4 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Camille



Bloc notes :


Afficher


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Mer 25 Juil - 23:16


On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits
Poupée x Glyphosate
J’lui propose mon lit, une soirée film, ma télé et … elle en demande encore. Sur l’ton d’l’humour mais quand même ; Et c’qu’elle m’propose me perturbe. Genre habiter ensemble ? Okay, c’pour rire mais paraît que c’que les gens disent pour rire, y’a 50% d’chance qu’ça soit vrai. C’est une idée chelou, j’la supporterais pas et elle non plus j’crois « T’arriv’rais pas à m’supporter, poupée. Dis pas des choses qu’tu pourrais regretter ! » Mes taquineries se mélangent aux siennes, gentiment. Puis, comment est-c’qu’on pourrait rfuser une télé. Elle m’croit ptete pas au fond. Bref, on est cons. On fume tranquillement, délirons sur Capitaine porc, et voilà qu’elle s’emballe. Créer ça avec elle ? « T’emballe, Gisèle. Toi tu t’occupes du café pendant qu’j’ferais ton jeu. Chacun son truc ! » J’lui dévoile mes dents, sourire faussement forcé avant de lâcher un p’tit rire « T’apprendre plein de trucs ? Genre quoi ? T’sais pas envoyer un mail ? » J’ricane, j’aime trop l’emmerder cette meuf. « Toujours ? J’sais pas, faut voir. » Faut voir comment la soirée va s’terminer surtout.

On continue d’parler d’la meuf qui m’fait d’l’œil. C’bizarre d’parler d’elle sans qu’elle comprenne que j’parle d’elle. C’est vraiment chelou comme discussion. « Elle ? M’attendre ? Ça m’étonnerai ! » Et puis, j’ai grave foiré. J’lai traité d’salope, traité comme d’la merde même s’il est ma sauvé la vie. Ces putain d’barrières qu’j’me fixais m’obligeaient à m’comporter comme un pire connard. Et maintenant qu’j’ai bien compris les effets qu’elle m’fait, la barrière, c’est elle. La vie est mal foutue. « Elle est trop bien pour moi t’façons. » J’me râcle la gorge avant d’prendre une gorgée d’houblon, mal à l’aise. Son plan cul, il avait pas intérêt à la lâcher. Elle méritait d’être heureuse cette go, ptete que ce gars pourrait l’y aider. Fin, c’pas mon problème au fond. Fallait qu’j’me mette en tête qu’elle n’est qu’une simple pote, un fantasme inaccessible. Un jour j’devrais arrêter d’me toucher en pensant à elle, enfin, j’espère sinon j’suis dans la merde. Cole ce pauvre type. Elle me trouve adorable, ça m’fait bien rire jaune ça. J’la laisse dire, elle semble avoir oublié nos échanges chaotiques. Et elle vient poser sa main dans mon cou. Comme ça. Sans prévenir. Je me raidis, très, très mal à l’aise. Je suis sensé faire quoi ? J’ai envie de capturer ses lèvres pour la faire taire, j’avais pas envie d’entendre qu’elles a des vues sur un mec. Et l’pire, elle m’dit ça en me fixant, en pénétrant bien son regard dans l’mien. Tellement fort qu’elle pourrait transpercer mon âme d’un coup d’cils. « T’as qu’à lui dire, tu seras fixée. » C’est un conseil que j’tiens même pas à mettre en application moi-même. J’suis débile et lâche. Elle finit par s’écarter et je regrette de n’avoir rien tenté.

J’roule, elle me fait rire, totu manque de se fracasser la gueule. A sa réponse, je lui montre mon majeur. J’me mords la lèvre pour me concentrer, lèche du bout de la langue le papier et le deuj est enfin prêt. « Tu riras moins quand t’auras fumé, j’ai un peu exagéré ! » J’me marre. Le premier commence vraiment à faire effet, j’me sens mou, lourd et cette boule de rire dans mon ventre qui m’accompagne. J’l’allume et ma toux confirme carrément c’que j’viens d’lui dire. Elle tape dans mon dos « Cap..tain porc va pas...ser à bab..ord. » J’tousse comme un dingue à en cracher mes alvéoles. M’faut à boire. J’vais chercher la bière tout en lui embrassant le haut du crâne en passant derrière elle. J’manque de me casser la gueule lorsqu’elle m’dit qu’elle kiffe mes bisous. C’est la beuh ou j’ai vraiment entendu c’qu’elle vient d’dire ? Impossible. J’reviens avec d’la bière, j’en ouvre une que j’lui tends. « Avec plaisir, meuf. » J’casse le mythe. J’suis pas un gentleman. On trinque à la friendzonne et là une petite voix m’demande où sont passées mes couilles. Je déglutis. « Tu crois que ça pourrait fonctionner si on se bouge le cul après ? » Ma langue vient se glisser sur ma bouche, avide de regoûter les siennes. Putain. Merde. Fais chier. J’en peux plus. J’ai le cerveau ramolli, complètement stone. J’attrape son cou du bout des doigts et je la tire vers moi. Le geste n’est pas lent mais pour moi tout fonctionne au ralenti. J’plante mes yeux défoncés dans les siens aussi rougis que les miens. « Depuis tantôt j’en crève d’envie, m’en veux pas. » Je penche la tête et j’embrasse ses lèvres délicatement comme une plume frivole et dangereuse. Elles sont encore plus douces que la dernière fois qui remonte à une éternité. Un monstre de soulagement rugit dans mon ventre, satisfait. Mais lorsque je m’écarte d’elle, des remords s’empressent de me rendre ma lucidité. « J’voulais te dire merci pour ma jambe. » Je m’écarte, attrape ma bière, faut que j’m'occupe la bouche, sinon, je pourrais recommencer. J'baisse les yeux, je n'ose plus la regarder.

code by bat'phanie

 
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 538
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + Gasmask
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

Disponible (6/10)


▸ Aksel M. Lennox (5) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Aks/Eli/Jay/Robbie/Esvir ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ You ?

Bloc notes :



Tchertionak


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lulupowaa
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le Mer 25 Juil - 23:55

On passe sa vie à romancer.
Aksel
feat.
Esvir


 

 



 

 



Habiter avec Aksel ? Ce serait l'horreur absolue, un véritable cauchemar teinté par beaucoup d'éclats, autant de rires que de cris. Bien sûr que je déconne en disant ça, mais d'un autre côté, je peux pas m'empêcher d'y penser. De me dire que ce serait peut-être cool. Après tout, cette soirée le prouve bien. "J'pense que tu me supporterais pas non plus, enfin j'crois. " En soit, il sait comment je suis. Du moins, il connait les grandes lignes. Je lui souris en coin. "C'était pour rire, y a pas de regrets à avoir." Clin d'œil. Apparemment, je m'emballe et le brun me le fait comprendre. J'hausse un sourcil en l'écoutant avant de lui sortir mon majeur. "Ouais, de toutes façons, je suis que bonne à compter les grains de cafés. C'est ça ?" Je ris légèrement en prenant un air vexé qui ne l'est pas tout. Je continue dans ma lancée quand il me dit que je sais pas envoyer de mails. "Mais je rêêêve." Petite pause. "Nan mais j'aimerais bien savoir comment on fait les jeux vidéos." Il rit, et je ris aussi.  J'fais genre que je boude mais en vrai, je me marre beaucoup trop avec lui. "Mais si, je suis toujours sage. Tu le sais très bien." Mouais. Même moi je suis pas convaincue.

Je l'écoute me dire qu'elle est trop bien pour lui, qu'elle l'attendra pas. Putain. Je soupire un instant en le regardant. "Nox, arrête de te prendre pour la dernière des ordures, s'il te plait. T'es un mec bien, t'as de vraies valeurs et t'es génial.." Je sais pas qui est cette nana mais elle mériterait des baffes. On passe sur Cole et le joint me rend beaucoup plus bavarde, beaucoup plus tactile avec Aksel que je ne devrais l'être. Je viens contre lui pour lui faire un câlin mais je le sens mal à l'aise. Je continue de déblatérer, de lui parle de ce mec. Je lui parle de lui-même mais il comprends pas. Il me dit de lui dire pour être fixée et j'sens une boule d'angoisse monter dans mon ventre. "Je lui dirais peut-être plus tard.." Je m'écarte de lui, je regrette de ne pas lui avoir dit, de pas l'avoir avouer. Quelle conne.

Je le fais rire quand il roule. Mes yeux l'observe lécher la feuille avec le bout de sa langue. Je détourne le regard, ça me parait obscène et j'ai des envies impures qui me viennent à l'esprit. Putain, fallait que je me calme. Vraiment. "Je pense qu'on rira encore plus mais bon. J'ai tout de même hâte de voir a quel point t'as exagéré." Mon rire rejoint le sien un instant, profitant de cette bonne ambiance. Il l'allume et il tousse. Ma main passe dans son dos et je l'entends essayer d'articuler, je ris à sa connerie. "Arrête de parler, tu vas t'étouffer encore plus, Capitaine Porc." Alors qu'il passe derrière moi pour aller dans la cuisine, je sens ses lèvres sur le haut de ma tête et comme toute personne défoncée, je parle. Trop. Je l'entends qui manque de se péter la gueule à la suite de ma phrase. Je lève les yeux au ciel comme si j'avais rien entendu, comme si sa réaction n'était rien. Il m'tends ma bière, on trinque. Sa phrase me choque, me bloque, me prend. Je jette mon regard dans le sien. "J'espère putain.." Je l'espère du plus profond de moi-même. Il se lèche les lèvres, j'ai envie de les goûter. De sentir ses lèvres contre les miennes. Sa main passe dans mon cou, il m'attire vers lui et je me laisse faire. Il me dit qu'il en crève d'envie depuis un moment, je fronce les sourcils. Interloquée. Ses lèvres viennent contre les miennes. Mes yeux se ferment. La boule dans mon ventre explose en milles morceaux, je me rapproche délicatement de lui. Mes doigts viennent s'emmêler à ses cheveux bruns. Mais il repart, trop vite. Je le regarde. Insatiable de ses baisers. Je souris en coin quand je l'entends me dire merci pour la jambe. Si c'est sa façon de me dire merci, je suis prête à faire beaucoup de choses. Mais pour l'instant, j'ai envie de le remercier pour beaucoup de choses. Des petites, certes. Mais quand même. Il a l'air mal à l'aise, gêné. Je reviens déposer mes lèvres sur les siennes, doucement, avec délicatesse. Je profite de ce second baiser, mes yeux se ferment encore une fois et mes mains retrouvent leur place dans ses cheveux. Doux et léger comme un oiseau, le baiser se fait, il dure un peu plus longtemps que le précédent. Je le rompt malgré moi, je plante mon regard dans le sien. Je veux déjà retrouver ses lèvres charnues et douces. "Aksel, le mec dont je parlais tout à l'heure. C'est toi." Mon regard se baisse, j'attends sa réponse comme le jugement dernier.


️ Gasmask





( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Contenu sponsorisé
Afficher


Re: On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel., le

On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. - feat Aksel.

Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Les logements-