Partagez| .

Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue ▬ feat Floyd


Maxine A. Ghiotto
avatar
Inscrit le : 07/06/2018
Messages : 21
Avatar : Stephani Germanotta
Crédits : llyria
Date de naissance : 07/06/1990
Afficher


Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue ▬ feat Floyd, le Mer 13 Juin - 23:04

Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue
Floyd &Maxine




Dans les quelques jours qui avaient suivis mon arrivée à Austin, je m'étais retrouvée conviée à un Gala New-Yorkais en honneur des nouveaux créateurs de haute couture. J'habitais désormais à Austin mais je devais absolument m'y rendre, photographes et journalistes seraient présents et ma présence était requise. Je soupirais en posant le carton d'invitation qui avait atterri dans ma boite aux lettres. Bien évidemment, personne ne savait que j'avais déménagé ici. A part trois personnes qui me tenaient à cœur, deux pour une raison plus évidente que l'autre : mes parents et mon assistante. Celle-ci s'évertuait à tout me renvoyer à ma nouvelle adresse, et elle avait plutôt intérêt à bosser si elle ne voulait pas perdre son job en claquement de doigt.  

Je me retrouvais donc à : devoir créer une tenue qui n'avait jamais été vue auparavant, devoir sourire devant ces connards de journalistes, parler de ma nouvelle collection qui n'avançait pas d'un poil, et en prime, cerise sur le gâteau : je devais être accompagnée à ce foutu gala. J'avais juste envie qu'on me lâche la grappe mais visiblement, le gratin New Yorkais ne connaissait ni l'intimité, ni le respect et encore moins la distance. Je soupirais en me laissant tomber sur le canapé. Je ne connaissais personne ici, je ne voulais pas que les gens me voient. Sûrement pas ces culs-terreux d'Austin. J'attrapais mon ordinateur portable pour voir les agences d'escort. Mon choix allait être décisif. Sur ma carrière, sur la façon dont les gens me verraient. Il me fallait un homme. Un bel homme avec du charisme, une gueule à tomber par terre. Quelqu'un qui m'aille bien au bras et à qui j'irais bien. Je savais que je serais vue avec. Il fallait que ça marche, que les gens achètent ce nouveau couple qui faisait fureur sur la toile. Sur ce site, il y avait beaucoup d'hommes, plutôt beau et bien foutu. Mais je recherchais l'excellence et apparemment, celle-ci avait un prénom, un nom et même une belle gueule. Je souriais en coin en écrasant ma clope dans mon cendrier en cristal. J'avais mes cinq étoiles.

J'envoyais un mail, simple et bref :
"J'aurais besoin de vos services dans deux jours. Rendez-vous à l'aéroport d'Austin. Vos services consisteront à m'accompagner lors d'un gala de créateurs de haute couture à New York. Photographes et journalistes seront présents. Il vous faudra donc un smoking de marque et de quoi amuser la gallerie. Rendez vous à l'aéroport à 14h.

PS : 5000$ pour la soirée, ça vous ira ?

M. Ghiotto."


J'envoyais mon mail, je rallumais une autre clope. J'attendais ma réponse et pendant ce temps là, j'attrapais du papier et un crayon pour créer ma tenue. Je voulais quelque chose d'élégant de classe. Je grattais et je dessinais jusqu'à réussir à avoir quelque chose de potable. Quoi de mieux qu'un smoking féminin inspiré d'Yves Saint Laurent pour l'entrée de Marguerite Yourcenar à l'Académie Française ? Je redessinais ce noeud magique en le stylisant à ma sauce. Je le faisais plus géométrique, plus marquant. Je ne voulais pas d'une nouille qui pendouillait. Ah non. Maxine Ghiotto n'arrivait jamais de cette manière.




©️ Gasmask


Crushing you like a cockroach

©️ flotsam.
Floyd McCoy
avatar
Inscrit le : 30/05/2018
Messages : 43
Avatar : Boyd Holdbrook
Mes rps :


✤ Johnny - Elephant in the room.
✤ Livio - Meet you maker.
✤ Ryo - Gold coins
✤ Scar - Dans le capital de nos péchés
✤ Louis - Bien, on f'ra avec ça
✤ Kelly - When you go off the rails


Bloc notes : /

Afficher


Re: Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue ▬ feat Floyd, le Mer 13 Juin - 23:23





Maxine & Floyd





Floyd, il en avait des demandes. Des demandes parfois sans queue ni tête (sans mauvais jeu de mot). Des demandes qui en voulait seulement à son cul ou des formes plus romantiques avec des envolées lyriques. Caché sous des formes métaphoriques ou des photos de pénis. Tout ça, ça ne donnait pas envie. Maintenant qu’il se faisait un nom dans le milieu, il pouvait se permettre de sélectionner ses clients, faire la fine bouche. Parfois il acceptait un ou deux clients un peu chiant pour arrondir ses fins de mois. Livreur ça gagnait pas si bien et vendre son cul beaucoup mieux. C’est devant la télé, que Floyd checkait ses mails, son appli d’escort, ses nombreuses photos un peu classes qui ne laissaient personne indifférents. Il y avait si peu de bonnes propositions, de celles qui payaient bien, celles qu’on ne pouvait refuser. Floyd zappa. Non merci le docu arte, lui il préférait la vraie vie comme une émission de télé réalité. Puis soudain le bruit du mail entrant dans sa boite. Le jeune homme roula des yeux et dévérouilla son téléphone. Son doigt glissa jusqu’a dernier mail reçu. Une femme. Du fric. Un gala.

Oh putain de merde. Il se redressa et prit le temps de lire une deuxième fois ce qu’il venait de recevoir. Impossible. Ca allait faire exploser sa carrière ou la détruire… A voir. Oh my gaaaaaad, hurla-t-il en se levant. Il avait chaud et sautillait de partout. Il se dirigea vers la cuisine, se servit un verre de vin avant de se pencher sur le comptoir et de répondre :

Bonjour,
Nickel pour moi. J’y serais.
A ce prix là, je couche pas mais je peux jouer le parfait petit gentleman dont vous avez besoin. Pour une nuit, c’est plus cher… Mais on pourra en discuter à l’aéroport.
Cordialement,

Floyd


Il se mordit la lèvre avant d’appuyer sur le bouton d’envoi. Il prit son verre et le bu en entier. Ca allait être une soirée de dingue. A voir si elle allait accepter mais c’était en bonne voie. Et si elle voulait une nuit, alors autant empocher l’argent. Coucher avec une fille c’était ce qui lui rapportait le moins alors autant la bousculer un peu, cette femme riche. Puis soudain l’idée lui vint de googler son nom. Il cru défaillir en voyant son curriculum vitae.

Pas une simple femme riche. C’est LA femme riche par excellence et si sa petite gueul de minet lui avait plus alors c’était pas l’argent qui allait la freiner.

(c) DΛNDELION


HELL IS
EMPTY
Maxine A. Ghiotto
avatar
Inscrit le : 07/06/2018
Messages : 21
Avatar : Stephani Germanotta
Crédits : llyria
Date de naissance : 07/06/1990
Afficher


Re: Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue ▬ feat Floyd, le Mer 13 Juin - 23:55

Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue
Floyd &Maxine




Un nouveau mail venait d'arriver sur ma boite mail et il s'agissait de ce fameux 5 étoiles. Je souriais en coin en le lisant. Il précisait dedans que pour ce prix là, il ne coucherait pas. Tant mieux, j'avais aucune envie de me retrouver avec quelqu'un qui trainait son cul dans les trottoirs ou même ailleurs. Hors de question qu'il trempe quoi que ce soit dans moi. Même un doigt. Hors de question. Je riais un peu en lisant son mail. Lui, il n'était pas moche, loin de là. Beau blond, belle gueule. Mais il ne me toucherait pas. Je répondais rapidement à son mail. Je n'avais pas de temps à perdre avec lui. 5000$ c'était déjà bien.

Parfait, merci.

PS : Ne soyez pas en retard, sinon je retire 100$.



M. Ghiotto

Comme ça, j'étais sûre qu'il ne serrait pas en retard et que je ne perdrais pas mon temps avec. Point barre. Je me remettais à mon croquis et rapidement, mon idée prenait forme. Je prenais ma machine à coudre et je commençais à réaliser ce que j'avais imaginé sur le papier.


Deux jours étaient passés. Il était 13h45 et j'attendais sur le tarmac. Mon jet privé n'allait pas tarder à arriver et mon escort aussi. Oh non. Maxine Ghiotto ne se mélangeait jamais à la plèbe. Loin de là. Quand je rencontrais mes fans, je portais toujours des gants. La plupart pensaient qu'il s'agissait simplement d'accessoire pour ma tenue mais mes proches savaient que c'était pour ne pas les toucher. Je ne supportais plus ce contact depuis quelques années et ça n'allait sûrement pas s'arrêter maintenant. J'attendais ce fameux Floyd en tapant du pied. S'il n'arrivait pas rapidement, je serais foutue. Foutue de chez foutue. J'aurais très bien pu emmener un lama ou un animal exotique lors de ce gala mais les journalistes auraient crier à la torture pour ces animaux. Je jetais un coup d’œil à ma Rolex. Allait-il se bouger le cul, oui ou non ? La question restait en suspend.




©️ Gasmask



Crushing you like a cockroach

©️ flotsam.
Floyd McCoy
avatar
Inscrit le : 30/05/2018
Messages : 43
Avatar : Boyd Holdbrook
Mes rps :


✤ Johnny - Elephant in the room.
✤ Livio - Meet you maker.
✤ Ryo - Gold coins
✤ Scar - Dans le capital de nos péchés
✤ Louis - Bien, on f'ra avec ça
✤ Kelly - When you go off the rails


Bloc notes : /

Afficher


Re: Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue ▬ feat Floyd, le Jeu 14 Juin - 0:11





Maxine & Floyd





Il avait envoyé son mail sans prendre le temps de lire les autres. Elle allait lui filer un paquet de fric et ça, ça donnait droit à tous les coupe-fils possibles pour Floyd. L’idée fugace de la somme que cette M.Ghiotto pourrait lui filer pour coucher avec lui traversa l’esprit. Et le fit presque avoir une érection. Dans le style “vieille bourgeoise”, la femme lui avait demandé de bien vouloir un costume. Il s’agissait d’une invitation à un gala, suivie de quoi ? Il ne savait pas encore. Elle avait précisé pour un beau costume. Il devait donc s’en fournir un. Merde… quand même… Un gala !!
Il ne pouvait pas rater une cliente pareille !! Il appela un de ses potes qui travaillait dans un magasin de grand couturier pour avoir un costume digne de ce nom pour son rendez vous. Floyd lui expliqua l’affaire. Il prit donc un smoking avec quelques petites retouches à faire. Son ami savait faire. Le prêt d costume était donc possible, il fallait cependant qu’il le rende nickel. Sans compter les chaussures qui lui seraient prêtées aux mêmes conditions. Il voulait en mettre plein la vue à sa cliente et montrer qu’il n’était pas impressionné de sortir chez les bourges.

Installé dans la banquette arrière du taxi, il arriva pile à l’heure devant le jet privé de sa cliente. Elle était là, à attendre, avec son téléphone et ses airs de bourgeoises. La grande dame était une déesse de la mode. Certes elle ne devait pas être dupe : l’enveloppe après le rendez vous avait dû éveiller l'intérêt vénal du garçon mais elle devait être tout de même heureuse. Il sortit du véhicule tout en prenant son sac. Les lunettes de soleil sur le nez il s’avança vers elle.

Bonjour. Je suis Floyd.

Il pencha la tête sur le côté. Pas mal. Elle était beaucoup mieux en vrai que sur les photos. Un petit côté pète sec qui lui allait bien, et cet air de “ta vie c’est de la merde”.

Enchanté de vous connaître, M.Ghiotto. Autant soigner son approche et se paraitre adorable.

(c) DΛNDELION


HELL IS
EMPTY
Maxine A. Ghiotto
avatar
Inscrit le : 07/06/2018
Messages : 21
Avatar : Stephani Germanotta
Crédits : llyria
Date de naissance : 07/06/1990
Afficher


Re: Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue ▬ feat Floyd, le Jeu 14 Juin - 0:50

Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue
Floyd &Maxine




Mes lunettes de soleil sur le nez et une clope au bec, j'attendais avec impatience mon escort. Ma montre au poignet gauche m'indiquait qu'il était maintenant 13h58 et je voyais enfin un putain de taxi arriver sur le tarmac. C'était pas trop tôt ! Je n'aimais pas attendre, ou du moins, on n'osait rarement faire attendre. Je soupirais en le voyant prendre son temps pour descendre du taxi. Il était plutôt grand, il avait l'air d'avoir une bonne carrure. Parfait, ça allait plaire aux journalistes et ça allait faire jaser tout New-York et le monde entier. Je regardais le blond s'approcher gentiment. Mais il avait quel âge au juste ? Il n'avait pas 21 ans, j'en étais sûre et certaine. Même si le site spécifiait qu'ils ne traitaient qu'avec des jeunes adultes consentants. Je savais très bien qu'il fallait seulement 50$ pour falsifier une carte d'identité. Dans quelle merde que je m'étais foutue ?

Le blond s'approchait lentement mais sûrement de moi. J'écrasais ma clope avec la pointe de mes Manolo Blanik noires et je relevais rapidement la tête. Aucun sourire de ma part. Hors de question que je lui dévoile mes dents blanches. Il était là pour me servir et c'était tout. Une fois devant moi, je le regardais de haut en bas. "Bonjour Floyd. Je vous laisse monter à bord, nous en avons pour quelques heures." J'allais tout de même pas lui dire que j'étais enchantée de le voir, non mais oh. On était où là si je commençais à dire à mon jouet que j'étais contente de le voir. Je relevais le regard vers lui. "Appelez moi Maxine et tout ira pour le mieux."

Je montais dans le jet. Un jet simple avec des fauteuils en cuir et des hôtesses qui offraient du champagne. A vrai dire, il n'y avait que deux hôtesses et elles savaient parfaitement à quoi s'en tenir. Aucunes questions, rien. Juste un silence de mort entrecoupé par de la musique. Je me retournais pour voir s'il me suivait. Et c'est ce qu'il faisait, parfait. Je m'installais confortablement et je claquais des doigts pour avoir une flûte de champagne. Je regardais Floyd s'installer à son tour. "Pour commencer, je vous explique rapidement comment va se dérouler la soirée. Nous sommes invités à 18h au MET. Le MET, vous savez ce que c'est ?" J'attendais et je continuais tout en le dévisageant. Il ne pouvait pas être majeur impossible. "A 18h, nous gravirons les marches du MET en compagnie de plusieurs grands couturiers. Le but de ce soir, est de faire croire à la planète entière que nous sommes amants et que nous partageons nos vies. Compris ?" Les conditions en place. Je buvais un peu de champagne.




©️ Gasmask



Crushing you like a cockroach

©️ flotsam.
Floyd McCoy
avatar
Inscrit le : 30/05/2018
Messages : 43
Avatar : Boyd Holdbrook
Mes rps :


✤ Johnny - Elephant in the room.
✤ Livio - Meet you maker.
✤ Ryo - Gold coins
✤ Scar - Dans le capital de nos péchés
✤ Louis - Bien, on f'ra avec ça
✤ Kelly - When you go off the rails


Bloc notes : /

Afficher


Re: Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue ▬ feat Floyd, le Jeu 14 Juin - 1:06





Maxine & Floyd





Il acquiesça à tout ce qu’elle disait. Elle voulait qu’il l’appelle “caniche” ok pas de problème pas de question il le serait tel un petit chien-chien attentif. FLoyd était très attentif aux besoins de ses clients et c’est bien pour ça que sur son appli il avait une aussi bonne notes. 5 étoiles. C’était sa force, ce qui lui donnait envie de se lever tous les jours, sans parler du fric bien sûr.

Ok Maxine.

A l’intérieur il jubilait. Une fois dans le jet, Floyd ne montra aucune émotion, comme si c’était tous les jours qu’il montait dans un jet privé en direction de New-York. Il s’enfonça dans un confortable fauteuil en cuir et souris à sa nouvelle meilleure client. Ses yeux firent le tour de la salle. Il était à l'affût du moindre bruit, changement dans l’air. Au son de sa voix, il hocha la tête. Bien sûr qu’il savait ce qu’était le MET. Il souffla : le Metropolitan Museum of Art. Il était jeune mais pas idiot. Néanmoins il préféra taire cette pensée avec un petit sourire pincé.

Depuis longtemps ? Je veux dire on est un nouveau couple ou bien ça dure entre nous ? Il fallait qu’il le sache pour affiner son rôle à la perfection. On agit pas de la même manière entre une petite amie toute fraîche et une qu’on a déjà sauté sur un canapé. Il haussa les épaules, sans même jeter un coup d’oeil à l'hôtesse de l’air. Il n’en avait pas envie. Il ne voulait pas quitter des yeux sa cliente. C’était elle le centre de toutes les attentions. Il passa une main dans ses cheveux blonds. Ils restèrent quelques instants sans parler, à se regarder. Au fond il était soulagé. Il n’avait pas encore parlé de la fin de soirée avec elle.

Après ce gala, qu’est ce que je vais devoir faire ? Venir avec vous dans votre chambre ou vous laisser et rentrer chez moi ?

Un sourire espiègle se dessina sur son visage. Il croquait la vie à pleine dent avec elle. S’il s’en faisait une cliente régulière, adieu le vélo, adieu les livraisons.

(c) DΛNDELION


HELL IS
EMPTY
Maxine A. Ghiotto
avatar
Inscrit le : 07/06/2018
Messages : 21
Avatar : Stephani Germanotta
Crédits : llyria
Date de naissance : 07/06/1990
Afficher


Re: Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue ▬ feat Floyd, le Ven 15 Juin - 22:04

Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue
Floyd &Maxine




Mon verre de champagne en main j'observais le blond qui se tenait devant moi. Il s'installait tranquillement dans le siège, à croire qu'il en avait l'habitude et c'était tant mieux. S'il me convenait, il allait venir à chaque sortie avec moi. J'attendais sa réponse concernant le MET, s'il ne savait pas ce que c'était. Il allait sortir de l'avion. J'haussais un sourcil en entendant sa réponse. "Bien. Autrement dit, c'est le gala le plus attendu de l'année." Je soupirais. On devait apparaitre comme un couple et pour ça, il fallait qu'on apprenne à se connaitre. Qu'on mette au point les choses basiques d'une rencontre. Je n'avais plus eu de petit copain depuis des années, à part quelques coups d'un soir. Et encore, la jouissance n'était pas toujours au rendez vous. Je passais ma main sur ma face en le regardant avant de lui répondre, sèchement. "Il faut que les gens boivent ce qu'il y a sur les photos. On m'a toujours connue seule sur la toile, et je dois faire en sorte qu'on nous prennent pour le nouveau Jay-Z et Beyoncé, si vous voyez ce que je veux dire ?" Je prends une gorgée de champagne en le regardant. "Floyd, petite question. Vous avez quel âge ?" Je marque une pause en le regardant. Je le vois ouvrir la bouche mais je parle avant lui. "Et ne me dîtes pas 21 ans, je sais très bien qu'on peut avoir 21 ans pour 50$." Je retire mes lunettes en le regardant, mon regard froid plonge dans le sien. Je sais très bien qu'il n'a pas 21 ans. Ca se voit comme le nez au milieu de la figure.

Il m'interroge concernant la fin de la soirée, j'hausse un sourcil et j'hésite même à sourire. Mais je ne le fais pas. Je bois encore une gorgée de champagne. "En ce qui concerne la fin de la soirée, nous dormirons au Plaza. J'ai ma chambre là-bas. Et en ce qui concerne, nous deux. Ca dépendra de la soirée et si je suis satisfaite de votre service." Je plonge mon regard dans le sien et on voit y apparaitre l'esquisse d'un sourire en coin.

Je me lève un instant pour aller chercher une seconde flûte, je la lui tends. "Bon, travaillons sur votre personnage. Pour commencer, je pense qu'on devrait arrêter de se vouvoyer, non ?" Je prends encore une gorgée et je m'allume une cigarette. "Vous... Tu... T'as déjà fait ce genre d'embrouille grand public ?" Je me retrouve à balbutier comme une abrutie devant lui. Génial.




©️ Gasmask



Crushing you like a cockroach

©️ flotsam.
Floyd McCoy
avatar
Inscrit le : 30/05/2018
Messages : 43
Avatar : Boyd Holdbrook
Mes rps :


✤ Johnny - Elephant in the room.
✤ Livio - Meet you maker.
✤ Ryo - Gold coins
✤ Scar - Dans le capital de nos péchés
✤ Louis - Bien, on f'ra avec ça
✤ Kelly - When you go off the rails


Bloc notes : /

Afficher


Re: Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue ▬ feat Floyd, le Ven 15 Juin - 23:19





Maxine & Floyd





L’examen se passait bien avec Maxine, même s’il aurait préféré directement coucher avec elle. Après tout il pouvait avoir tout foirer. Il n’avait plus qu’à attendre les résultats Quitter Austin, même quelques heures lui faisait terriblement envie.
La surprise devait se lire sur son visage. Et pour cause, c’était la première fois qu’on lui parlait de son âge. Il avait toujours pris soin de ne pas aborder le sujet. Il n’avait jamais cherché à creuser pour une probable excuses jusqu’à présent mais il décida de profiter de l’occasion de l’entendre en parler pour trouver quelque chose à dire. Il secoua la tête en signe de dénégation.
Il fronça les sourcils, attendant qu’elle en dise plus mais il se contenta de secouer la tête avant de détourner le regard. Merde comment elle avait vu ? C’te vieille avait su voir immédiatement qu’il n’était pas majeur. Si elle en parlait alors il serait cuit. Il avait vraiment envie de savoir comment elle avait découvert ça. Peut-être que pour elle ça semblait anodin, mais il avait envie d’en savoir plus ou mieux la connaitre elle ! Mais plus le temps passait et plus il avait l’impression qu’elle n’avait pas envie de s’ouvrir à lui et ce silence lui fit mal au coeur. Il comptait vraiment le découvrir.
Floyd releva la tête pour ancrer son regard dans le sien. C’était déstabilisant. Semblant reprendre pied, il poussa un profond soupir. Il n'avait pas encore répondu. Cette question l’avait décontenancé. Son âge… Ca partait d’un “bon” sentiment, mais il n’avait aucune envie de découvrir sa réaction en apprenant la vérité. Ce regard, mélange d’horreur et de pitié. Il serra les dents et ferma les yeux. Ses mains étaient tellement crispées sur les accoudoirs que ses jointures blanchissaient. Il ignorait combien de temps il resta là mais il comprit que ça devait faire un moment lorsqu’il comprit qu’il fallait qu’il réponde. Il prit une profonde inspiration :

J’ai 19 ans. répondit-t-il d’un air nonchalant.

Mais la boule qui s’était formé dans son estomac ne voulait pas disparaître. Il ne s’était jamais dévoilé à ses clients. Parce que c’était un pas qu’il n’était pas prêt à franchir. Cela impliquerait bien trop de conséquences, qu’il avait toujours refusé d’assumer. Il s’était voilé la face mais se rendant parfaitement compte mais il ne pouvait faire autrement. Comme ça tout de suite, ça lui paraissait bien difficile. Il fallait dire qu’elle l’avait déjà pris par surprise. Il hocha la tête pour tout le reste. Il avait écouté attentivement. Il n’avait même pas réagi à la suite des actions quant à la soirée dans sa chambre.

Ok. Non j’ai jamais fait ça à si grande échelle, ni même quitté Austin mais je suis très convaincant. Tu peux compter sur moi. J’ai déjà joué le rôle d’un petit ami lors d’une soirée richousse.

(c) DΛNDELION


HELL IS
EMPTY
Maxine A. Ghiotto
avatar
Inscrit le : 07/06/2018
Messages : 21
Avatar : Stephani Germanotta
Crédits : llyria
Date de naissance : 07/06/1990
Afficher


Re: Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue ▬ feat Floyd, le Mar 19 Juin - 18:08

Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue
Floyd &Maxine




Floyd me semblait légèrement décontenancé quand je lui demandais son âge. Je savais bien qu'il lui manquait quelques années pour être escort dans une parfaite légalité. A force d'être entourée de mannequin trop jeune, j'avais appris à reconnaitre ceux qui n'étaient pas encore majeurs. Je me frottait les tempes en attendant sa réponse, il avait l'air à la fois surpris et anxieux. Je riais intérieurement en le voyant se torturer ainsi. Son secret était bien gardé avec moi, si quelqu'un apprenait son âge, j'étais autant dans la merde que lui alors, je n'allais sans doute pas le révéler au grand jour. Je voyais déjà les gros titres " MAXINE GHIOTTO ET SON ESCORT MINEUR ". Franchement, ça me faisait pas rêver d'imaginer tout ça. Ca m'inquiétait plus qu'autre chose. Je soupirais en reprenant une gorgée de champagne pour me calmer. Mon coeur battait à 1000 à l'heure et j'avais peur qu'on le découvre. Bien sûr j'avais de l'argent, et l'argent avait ce pouvoir de tout faire taire mais, on ne savait jamais. Il fallait toujours se méfier. Je relevais mon regard vers ce petit homme crispé qui se tenait devant moi et pour la première fois, j'établissais un contact physique. Ma main venait se poser sur la sienne et j'esquissais un sourire franc et sincère. "Personne n'en saura rien, tu peux me faire confiance là dessus, Floyd."

Je voulais qu'on établisse une relation de confiance lui et moi, il le fallait. On avait pas forcément le choix de toutes façons. Il fallait qu'on me voit en compagnie de ce beau blond pour qu'on me foute enfin la paix. Les paparazzis me cassaient les pieds avec leur photos et c'était en partie pour ça que j'avais quitté New York. Austin semblait être un havre de paix comparé à la folie de la grosse pomme. J'expliquais à Floyd ce qu'il fallait qu'on fasse, les points qu'on avait à mettre au clair avant d'arriver la bas. Ca n'allait pas être simple, mais il le fallait. Le blond hôchait la tête. Je savais que je l'avais perturbé avec ma question sur son âge. Je l'écoutais me répondre quant à cette arnaque de grosse envergure. Je riais légèrement en l'entendant. "Dans ce cas, mettons nous au travail." Je jetais un oeil sur ses habits. Il était parfait. "C'est ce costume là que tu comptes mettre ce soir, ou tu en as un autre ?" Je me redressais un instant en le regardant.




©️ Gasmask



Crushing you like a cockroach

©️ flotsam.
Floyd McCoy
avatar
Inscrit le : 30/05/2018
Messages : 43
Avatar : Boyd Holdbrook
Mes rps :


✤ Johnny - Elephant in the room.
✤ Livio - Meet you maker.
✤ Ryo - Gold coins
✤ Scar - Dans le capital de nos péchés
✤ Louis - Bien, on f'ra avec ça
✤ Kelly - When you go off the rails


Bloc notes : /

Afficher


Re: Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue ▬ feat Floyd, le Mer 20 Juin - 9:51





Maxine & Floyd





Il fallait bien le reconnaître, elle était forte !! Personne n’avait vu aussi clair en lui. Ca faisait peur. Maxine avait lu en lui comme un livre ouvert alors que depuis toutes ses années, il avait été aussi invisible qu’un ninja. Alors, oui, Floyd était complètement sur le cul. La bouche ouverte, il essayait tant bien que mal de regrouper ses idées. Lui faire confiance ? A une nana qu’il venait à peine de rencontrer ? D’un autre côté, elle risquait beaucoup plus gros que lui. Sa carrière serait détruite et puis go la case prison. Et ce petit geste, sa main sur la sienne. Compatissante la star en plus de ça. Floyd passa sa langue sur sa lèvre inférieure pour l’hydrater un peu. Bordel ça avait été plus simple de dire à ses parents qu’il avait déjà couché avec des mecs. Pire qu’un coming out là. Il allait devoir dire qui il était vraiment et non se cacher derrière son masque de petit con. Et puis… si un jour elle en venait à le balancer, il nierait tout en bloc. Qui croirait-on ? La nana qui se tape un escort mineur ou bien un enfant perdu au milieu d’Austin obligé de vendre son corps ? A cette idée, Floyd se sentait plus en confiance. Bravo Maxine. Il hocha la tête en inspirant sèchement.

J’fais ça depuis mes 14 ans si tu veux tout savoir, Maxine.

A l’époque il disait en avoir 18 et pour les pervers qui le payaient pour son cul, peu importait son âge tant qu’ils pouvaient le voir à poils. Il s’était fait pas mal de blés mais il en avait eu marre d’avoir des tarés en face de lui, qui pour certains ne rêvait que du corps du jeune homme en écolière. Puis toutes ses histoires… heureusement il s’était offert une promotion.
Pour le soirée, il était prêt. Il s’était rejoué mille fois Gatsby le magnifique pour avoir l’air chic et décontracté. Il avait aussi regardé des soirées au festival de Cannes et avait noté tout ce qu’il fallait faire. Il hocha la tête. Costume Calvin Klein. Pas de la merde mais pas non plus à tomber. Néanmoins avec son charme, le costume lui allait comme un gant.

Ouip. J’en ai un autre au cas où. Un pro, ce Floyd ! Si celui va pas, je peux me changer au besoin. Il la regarda droit dans les yeux avec cet air de mannequin qui n’a peur de rien. Les yeux rivés sur l’objectif. Elle. Elle était son objectif, son but. La satisfaire pouvait lui rapporter gros. Très gros !! De quoi se mettre à l’abri durant des années peut-être. Un lien de confiance donc…

Puisqu’on en est aux confidences, pourquoi prendre un escort ? Vous pouvez avoir qui vous voulez, non ? Vous avez déjà réfléchi à ce vous allez dire quant à notre rencontre ?


(c) DΛNDELION


HELL IS
EMPTY
Maxine A. Ghiotto
avatar
Inscrit le : 07/06/2018
Messages : 21
Avatar : Stephani Germanotta
Crédits : llyria
Date de naissance : 07/06/1990
Afficher


Re: Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue ▬ feat Floyd, le Mer 20 Juin - 14:59

Il n'y a pas de mode
Floyd
feat.
Maxine


 

 



 

 



La révélation de Floyd me laissait sur le cul, bouche bée. 14 ans. C’était tôt quand même pour se lancer là dedans. Je passais ma main sur mon visage, laissant cette révélation fracassante faire son effet. Floyd m’avait appelée par mon prénom en me laissant avec cette phrase. Bordel, je n’en revenais pas. 14 ans. Il en avait 19 maintenant, et ça faisait 5 ans qu’il vendait son corps. Je sirotais ma coupe de champagne, lentement, alors que je voulais tout bonnement la vider d’un trait après cette confidence. “Mais t’avais pas tes parents derrière toi ? Ou quelqu’un pour te dire que t’étais en train de faire une connerie ?” Je l’imaginais, petit, avec sa bouille blonde. Ca me rendait dingue. A son âge, mes parents ne me laissaient même pas sortir de la maison seule, je devais bûcher sur mes devoirs pour réussir à l’école. Je soupirais en le regardant. Pauvre gosse.

Mon regard passait sur son costume. Il lui allait bien, certes mais je voyais déjà quelques retouches à faire. Il était hors de question que l’homme qui allait se présenter à mon bras ait des retouches à faire sur son costume. “Tu veux bien me montrer le second s’il te plait? Et s'il te plait, tutoie moi.”  Je voulais voir le deuxième, voir s’il y avait le même problème que sur le premier. En attendant, je profitais qu’il soit debout pour regarder. Et effectivement, il manquait un ourlet.  Et ça, ça ne faisait pas pro, du tout. Je me levais pour attraper mon nécessaire de couture. J’étais à ses pieds, littéralement. “Bouge pas, j’en ai pour trente secondes.” Je levais mon regard vers lui. “Ton tailleur t’as arnaqué, il te manque un centimètre sur ton ourlet.

Sur le ton de la confidence, Floyd m’interrogeais sur le fait d’avoir pris un escort plutôt que quelqu’un d’autre. Assise en tailleur, je riais intérieurement en relevant mon regard vers lui. Mes épingles au coin des lèvres. “J’aime pas les gens du show-biz. Ils sont tous cons et imbus d’eux même. Beaucoup oublient d’où ils viennent.” Je marquais une petite pause en épinglant son ourlet. “Tandis que là, je paye pour avoir un service de qualité. Si j’y perds, t’y perds aussi.” En ce qui concernait la rencontre, je n’en savais rien mais j’avais quelques idées. Un de mes mannequins, un ami d’enfance, un ancien assistant. “T’as une idée derrière la tête ?

️ Gasmask




Crushing you like a cockroach

©️ flotsam.
Floyd McCoy
avatar
Inscrit le : 30/05/2018
Messages : 43
Avatar : Boyd Holdbrook
Mes rps :


✤ Johnny - Elephant in the room.
✤ Livio - Meet you maker.
✤ Ryo - Gold coins
✤ Scar - Dans le capital de nos péchés
✤ Louis - Bien, on f'ra avec ça
✤ Kelly - When you go off the rails


Bloc notes : /

Afficher


Re: Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue ▬ feat Floyd, le Mer 20 Juin - 19:48





Maxine & Floyd





Il vit son visage se décomposer. Quoi ? Elle n’avait jamais regardé Tellement vrai ? A croire qu’elle avait toujours vécu dans l'opulence. Dans son quartier, Floyd était celui qui avait le mieux tourné. Entre drogue, criminalité, meurtre,... Austin avait du boulot. Lui il s’était barré très vite. Ses parents ? Il savait plus trop ce qu’ils étaient devenu et à quoi bon s’en soucier ? Drogue et alcool dirigeraient leurs vies. Le fils McCoy on s’en fichait un peu. Alors à 14 ans il avait prit ses clics et ses clacs et avait déménagé sous un pont, chez des potes avant de se faire plus de pognon que sa mère en trois mois. Tout ça c’était derrière lui. Il avait bien enfoui tout ça. A quoi bon en pleurer ?
Il secoua la tête.

Nope personne. Ils étaient trop défoncé pour se soucier de moi. Même pas sûr qu’ils aient capté mon absence depuis. Il ricana dans un souffle. J’viens pas des beaux quartiers d’Austin. Plutôt ceux derrière les poubelles. Cette image le fit rire. Non c’était pas joyeux mais il en gardait quand même un bon souvenir. Il avait eu des super amis là bas et il espérait qu’ils allaient bien.

Il se leva et sortit de son sac son beau costume Christian Dior. Pas de la merde non plus mais bon, elle avait l’oeil aussi. C’tait son métier quoi. Lui, il voyait juste un beau vêtement sans aucun problème. Maxine verrait les moindres défauts. Il hocha la tête tout en haussant les sourcils. Ok. Arnaqué. Merde. Lui qui l’avait emprunté à son pote, c’était la merde. Il la regarda faire, s'asseoir par terre comme une vulgaire chiffonnière. Décidément elle ne manquait pas de surprise et il aimait ça. Elle était de la haute mais pas du tout à se la péter. Elle le traitait comme son égal et c’était plaisant.

Toi, tu sais d’où tu viens. T’as pas l’air de te la péter. Franc le garçon. Ca se voit. Il marqua une pause en haussant les épaules. ils étaient juste là, entre eux tandis qu’une femme célèbre lui faisait l’ourlet. A croire que la Terre ne tournait plus rond. Mannequin ça marchera pas je pense. Chui pas connu et puis je pense pas avoir la dégaine. Sinon un assistant, l’ami d’un ami ? il agita la main en l’air en haussant les sourcils. Nooon. Le pote venu pour un de tes défilés et on a parlé toute la soirée ? C’est pas plus crédible ça ? Il baissa les yeux vers elle. T’aimes pas les gens mais t’as bien été attiré par une ou deux personnes, non ? T’es plutôt mignonne alors pourquoi t’es célibataire ? A la voir comme ça, sous lui, il avait envie de lui tendre la main et lui caresser la joue. Il avait toujours adoré voir une femme comme ça, si proche de lui. Floyd la trouvait sexy et charismatique. A croire qu’elle avait vraiment tout pour elle et qu’elle n’avait rien laissé aux autres. Puis, je te pensais libre comme femme, pas à t’accrocher à ce que des cons de paparazzis veulent de toi, non ?

(c) DΛNDELION


HELL IS
EMPTY
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue ▬ feat Floyd, le

Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue ▬ feat Floyd

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Le reste du monde :: Aéroport d’Austin-