Poster un nouveau sujetRépondre au sujetPartagez| .

(libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent


Cassandre MacKenzie
Calamity Jane
avatar
Inscrit le : 08/06/2018
Messages : 59
Avatar : Behati Prinsloo
Mes rps :

Celui qui partage ma vie



Bloc notes : /

Afficher


(libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent, le Sam 9 Juin - 17:59

On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent Une semaine, que je me suis installé ici, loin de New York, je ne voulais plus, que mes parents contrôlent ma vie, je me suis installée à austin sans leur avoir rien dit
, mais cela dit, il ne risque pas de s'en rendre compte bien vite, ils sont tellement occupée, qu'ils sen rendront compte qu'à noël. J'avais des économies pour vivre tranquillement durant un temps, mais, je savais qu'il allait falloir, que je trouve une nouvelle occupation, je travaillerais toujours dans le domaine équeste, mais les concours c'était fini. Peut être un élevage

Néanmoins étant dans une nouvelle ville, j'étais en pleine découverte et en passant dans ce quartier, je suis tomber par hasard sur cette brasserie, j'avais bien envie de boire un bon verre de whisky et manger peut être un bon plat, il y avait pas mal de monde, je 'm'installe à une table, les lieux étaient plutôt conviviale et agréable. La télé était allumé, mais je n'y prêtais pas attention. Je demande un verre de whisky à la serveuse et prend un livre, qui se trouve dans mon sac. Je vais lire tout en savourant mon verre rempli d'alcool accompagné de quelques chips. C'était Demain j'arrête d'un auteure français c'était frai et drôle tout ce que j'avais besoin

Le verre à la main et je bois une gorgée, je le repose pour tourner la page. Je laisse doucement l'alcool glissait dans ma gorge, il était plutôt bon. Je ne me rendais même plus compte, que la brasserie se remplissait. Cela dit, une fois mon verre terminait, je demande à la serveuse de me servir la même chose et me servir un bon plat texans, je ne tenais pas vraiment l'alcool, je savais que je devrais m'arrêter au deuxième verre, histoire d'être capable de rentrer par mes moyens. Je me sentais tout de meme d'un coup plus joyeuse et un sourire béa s'affiche sur mon visage, alors qu'une personne entre dans le bar, je regardait vers cette personne sans vraiment la regarder, j'étais plus dans la lune qu'autre chose. Bon finalement le deuxième verre était de trop, car je me mettais à rire vraiment pour rien © 2981 12289 0


CASSANDRE M.
    Je préfère vivre une vie d'amour et de passion que de gloire et d'argent. Je préfère une vie simple et heureuse. que d'être une milliardaire malheureuse. Le coeur ne s'achète pas, il se gagne
Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 1670
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Snowqueen (me)
Date de naissance : 24/10/1983
Bloc notes : A venir: Sonny, Esvir, Mérédith Laëna Maxine, Heather, Blake, Nell ou autre de ses persos + Alexis.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Matmatah
• ÂGE : +30
• BLOC NOTE : I want to break free!


Re: (libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent, le Jeu 14 Juin - 21:01


On dit que certains deviennent euphoriques quand ils boivent.

J'avais écumé une paire de bars et de restaurants d'Austin, mais pour une raison que j'ignorais, l'Austin paradise avait manqué à l'appel. Pourtant il était assez populaire. Ce soir, je n'avais rien à faire, et je n'arrivais pas à me détendre. Gary n'était pas là et je ne savais pas quoi faire de mes dix doigts. Un karaoké m'avait tenté et c'était ce qui m'avait enfin décidé à sortir de dessous ma couette. De toute façon, demain je ne bossais pas et comme j'avais fini plus tôt que prévu, je m'étais reposée une bonne partie de la soirée.

Je fis la grimace en voyant le mot sur la devanture. Le karaoké avait fermé depuis deux semaines, car le propriètaire était décédé. Un peu déçue, je ne comptais pas en rester là. Il me fallait trouver un autre plan... C'est en marchant dans la rue en réfléchissant à ce dont je pourrais avoir réellement envie, que me vint l'idée d'une soirée endiablée en boîte de nuit mais... Plusieurs arguments penchèrent pour le contre, alors j'y renonçais.

J'en étais encore à me creuser les méninges sur le trottoir que j'entendis une voiture s'arrêter à mon niveau et un mec me siffler en me demandant combien je prenais. Un coup d'oeil rapide me fit comprendre que j'avais affaire à une bande d'étudiants qui avaient juste voulus s'amuser un peu en tourmantant la première demoiselle venue. Je ne leur en voulais pas mais il fallait leur faire comprendre que leur comportement était déplacé. Je ne réponds rien, fait mine de sortir de mon sac un calepin et un stylo et de noter le numéro de la plaque d'immatriculation, en tournant autour de la voiture en éspèrant qu'elle appartenait au mec le plus fauché d'entre eux:

-Bonsoir, je peux très bien appeler les services de police pour les prévenir qu'une bande de jeunes étudiants font du racolage et leur donner votre signalement, si vous voulez...

Je fais semblant d'écrire, prenant mon rôle très à coeur. Avec beaucoup de sérieux, je commençais à pianoter un numéro de téléphone quand l'un d'entre eux me suppliait presque de raccrocher. Je ne sais pas comment j'ai fais mais j'ai tenu bon. Je leur ai fait un discours sur le respect à avoir envers tous les êtres humains, femmes y comprises, si, si, sérieux, nous ne sommes pas des monstres venus d'ailleurs, et ils s'excusèrent en repartant, grillant un feu rouge au passage, tellement ils avaient peur que je change d'avis.

C'est en éclatant de rire alors que j'entrais dans la brasserie s'étendant juste là où je m'étais arrêtée après avoir été interrompue dans ma marche par les jeunes. Austin Paradise! C'était plutôt charmant à voir, quand je me calmais un peu pour détailler la décoration, et le style de l'établissement. Je me promettais d'y inviter quelques personnes à l'avenir, si jamais c'était bon. C'est à cet instant que je remarquais une jeune femme, assise, un livre à la main. Il m'était étonnant, pour une ferrue de lecture comme moi, qu'on se perde dans une rêverie en lisant un bouquin, excepté si c'était pour y avoir le nez collé en vivant les aventures qui se jouaient dedans. A moins que ce soit le livre qui soit si bien écrit qu'il   nécessitait une pause pour rêvasser à une scène passée?

Je fus d'autant plus curieuse que la jeune femme riait. Je ne pouvais plus me contenir et fonçais droit sur elle, pour m'arrêter tout aussi prestement à sa table:

-Pardonnez-moi de vous déranger, mais... C'est votre livre, qui vous fait rire? Qu'est-ce que vous lisez?


C'est une intrusion peu banale, probablement malpolie, mais... Il fallait que je le sache, quelque chose en moi me poussais à vouloir savoir.

©️ Justayne



Merci encore, Yenko♥️

Il peut arriver que Momo parle en #cc66ff ou en deeppink selon rps ou codages. Si jamais cela vous pique les yeux, n'hésitez pas à me le dire.

Spoiler:
 
Cassandre MacKenzie
Calamity Jane
avatar
Inscrit le : 08/06/2018
Messages : 59
Avatar : Behati Prinsloo
Mes rps :

Celui qui partage ma vie



Bloc notes : /

Afficher


Re: (libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent, le Dim 17 Juin - 12:00

On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent
J'étais totalement happé par le roman que je lisais, il me faisait rire ou c'était plus l'alcool qui me rendait de bonne humeur, depuis la mort de ma jument, il était bien rare de m'entendre rire. Je lève néanmoins le nez de mon livre lorsque j'entends qu'on m'interpelle, il s'agissait d'une femme. Mon sourire béa ne quittant pas mon visage à cause de l'alcool. Je bois une gorgée de mon whisky. Quelques regards étaient posés sur moi, probablement parce que je riais et que cela en avaient dérangés, d'une  voix enjouée, je jette des regards à ses personnes

- Bordel, vous voulez ma photo ? On n'a même plus le droit de rire dans ce pays ?

Dis je en riant, bon j'aurais pas dû me laisser tenter par le second verre, surtout avec la fatigue, je dormais toujours aussi mal la nuit avec mes cauchemars. Je me réveillais parfois en sanglot, l'accident en plein concours, mon père me mettant la pression pour que je reprenne les concours et tout le reste me hantaient, malgré que j'ai pris une grande distance avec la ville de New York. Je savais que seul Hank me comprenait, il n'avait jamais insisté, le contraire de mon père parce qu'avoir une fille championne de CSO lui rendait une meilleure image qu'une fille dépressive, je ne l'étais pas loin de là. Au début, j'étais accablé de chagrin, rien ne pouvait me rendre ma jument à qui j'ai dû soulager ses souffrances, c'était le choix le plus difficile que j'ai fait. Elle était mon rayon de soleil, elle s'est éteinte et je ne suis plus que dans l'obscurité le plus total.

Je lève le nez à nouveau sur la jeune femme qui était toujours devant moi, je ne lui avais toujours pas répondu perdu entre mes pensées les plus tristes et d'un rire que j'ai laissée éclater depuis de nombreuse seconde maintenant, rien ne laisser paraître sur mon visage que j'avais du chagrin qui étreignait mon coeur. Je lui souris en me calment doucement

- Excusez moi, je lis Demain j'arrête de Gilles Lejardinier c'est un auteur  français plutôt sympa avec un humour assez décaler

Je vois un homme s'approchait de nous, il me dévisageait et je n'aimais pas cela du tout. " je vous reconnais, vous êtes Cassandre, vous montiez lors des concours hippiques, vous auriez pu continuez " mon sourire disparaît, j'avais l'impression de prendre une douche froide, il y a des personnes qui ne se rendent pas compte du mal qu'ils peuvent vous faire en prononçant quelques mots, il ne semblait pas méchant pour autant; Ma voix change devenant presque glacial.

- Vous vous trompez, je ne suis pas cette personne.... Cela dit, vous devriez vous mêlez de vos affaires, je suis sur qu'elle a une bonne raison de ne pas avoir continuer; Maintenant, j'aimerais manger tranquillement avec cette femme. Alors hors de ma vue, monsieur !!

Il me regarde surpris, il était sûr que j'étais Cassandre, il n'avait pas tord, mais je ne lui dirais pas que j'étais effectivement cette cavalière, j'avais beau être jeune, on avait souvent placer des espoirs sur mes épaules ainsi que sur celle de Persane, cela l'a tuer car je ne voulais pas monter ce jour là, on me disait que le terrain était sûr, j'aurais mieux fait de ne jamais écouter ses personnes et descendre du dos de ma jument, au lieu de cela la pression était tellement palpable que j'y ai cédé et j'ai gagnée quoi ? Rien du tout. Une fois qu'il est parti, je bois cul sec mon verre et en demande un autre à la serveuse, histoire d'oublier cette intrusion et ce manque de tact. Je lève les yeux sur la blonde. je ne pouvais donner mon identité exact les murs peuvent avoir des oreilles. Sachant que l'homme n'était pas loin, je n'avais aucune envie qu'il revienne au galop. Je n'ai aucune envie de parler de saut ou de l'accident ou du fait que j'aurais du continuer, car ce n'était pas mon intention malgré que certaines personnes avaient l'espoir que je remonte un jour en selle et que j'aille jusqu'au JO gagner des médailles pour les USA

- Je m'appelle Barbara et veuillez m'excusée. ce n'est pas la première fois qu'on me confond avec cette Cassandre. J'ai pu lire néanmoins dans les journaux, qu'elle avait perdu sa jument lors d'un concours, certaines personnes sont sans coeur, j'ai pu comprendre qu'elle avait un lien fort avec elle

Je fusille du regard l'homme malgré qu'il ne regardait pas en nôtre direction, je reprends alors mon rôle de la fille joyeuse malgré que l'alcool ne faisait plus trop son effet, ce soir s'est décidé, je me prends une belle cuite pour ne plus y pensée. j'aurais bien aimer cogner la tronche du mec contre la table juste pour m'avoir importunée

© 2981 12289 0


CASSANDRE M.
    Je préfère vivre une vie d'amour et de passion que de gloire et d'argent. Je préfère une vie simple et heureuse. que d'être une milliardaire malheureuse. Le coeur ne s'achète pas, il se gagne
Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 1670
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Snowqueen (me)
Date de naissance : 24/10/1983
Bloc notes : A venir: Sonny, Esvir, Mérédith Laëna Maxine, Heather, Blake, Nell ou autre de ses persos + Alexis.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Matmatah
• ÂGE : +30
• BLOC NOTE : I want to break free!


Re: (libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent, le Dim 17 Juin - 14:07


On dit que certains deviennent euphoriques quand ils boivent.

La jeune femme prit un certain temps à me répondre. On aurait dit qu'elle était shootée, mais quand je la vois prendre un verre d'alcool je me demande si la raison de son comportement ne se trouve sous mes yeux. Ce n'est pas bien grave, qui n'a jamais été bourré de sa vie. Sûrement pas moi et quand j'avais vraiment trop bu c'était pas joli joli à voir à la fin.

Après, je ne pouvais pas juger sans savoir, alors je laissais passer ça, et puis voir quelqu'un de bonne humeur, ça a le don de me rendre encore un peu plus joyeuse que d'ordinaire. Elle n'avait pas à s'excuser, mais elle le fit quand même et je trouvais ça plutôt charmant. Je ne connais pas l'auteur qu'elle me cite et je me promets d'aller faire un tour chez le libraire pour y jeter un œil plus tard. S'il valait le coup je me dis qu'on pourrait en acquérir quelques exemplaires pour la bibliothèque, et puis cela me rendait encore plus curieuse. Apparemment c'était l'objet de son hilarité, alors je pensais que l'alcool n'avait rien à voir là-dedans finalement.

A peine avons nous commencé à parler qu'un type l'aborde et de façon pas très finaude. Pourtant je ne m'explique pas le ton sec qu'elle emploie d'un seul coup, si ce n'est qu'elle doit avoir un fort caractère. Quand elle me dit pour quelle raison elle est comme ça avec l'homme, je ne demande qu'à la croire et je comprends mieux sa réaction. Une partie de moi s'interroge, mais je la fais taire, probablement naïvement. Tout cela n'était pas mes affaires et je ne forcerais jamais une personne à parler contre son gré. Du moins, je m'efforçais de le faire même si je n'y arrivais pas toujours.

J'offre un sourire sincère à la demoiselle et me dépêche de m'installer face à elle, puisque je prends sa déclaration pour une invitation, tout en espérant que ça dissuaderait l'importun de revenir à la charge.

-Vous n'avez pas à vous excuser pour le comportement des autres...

Je pose mes mains sur le menu et en caresse le plastique, comme si cela pouvait m'aider à me rendre compte de la qualité des services de la brasserie.

-Moi c'est Morrigan, enchantée, Barbara... Et oui... ça arrive, les gens ne se rendent parfois pas compte qu'ils manquent d'empathie...

Je ne voulais pas jouer l'avocat du diable mais je ne pensais pas que l'homme ait voulu se montrer malveillant, il était surtout maladroit. Cela dit je comprenais le point de vue de la jeune femme et trouvais remarquable qu'elle défende une personne qu'elle ne connaissait pas personnellement.

Je n'ai pas d'animal de compagnie à proprement parler mais j'aide dans un refuge pour animaux abandonnés. Je sais que ce n'est pas pareil mais quand l'un d'entre eux nous quitte, ça me fait toujours quelque chose... Alors j'ose pas imaginer quand on a créer une véritable relation avec l'un d'entre eux, cela doit vous briser le cœur. Je ne m'étalais pas sur le sujet, je sentais que je ne devrais pas rouvrir le débat et que la jeune femme cherchait à se changer les idées.  

Je décidais de parler d'un peu de moi. Non pas par égocentrisme mais parce que parfois quand on parle de soi, cela évitait aux gens d'avoir à parler d'eux-mêmes quand ils ne le voulaient pas. Sans le vouloir on leur rend parfois service. Bon, je voulais aussi briser la glace avec elle. Quitte à partager une table ensemble, autant que ça se passe dans la joie et la bonne humeur, non?

-Vous êtes sûre que ma compagnie ne vous dérange pas... Je me suis quand même bien incrustée...
Je pose le doigt sur la carte des boissons et lui désigne du doigt celles qui m'intéressent. Cela vous dirait qu'on les goutte toutes? Au début je pensais aller me faire un karaoké mais celui que je fréquentais a fermé. A moins que vous en connaissiez un autre... Autant se lâcher un peu, si ça vous dit?

Elle allait probablement me prendre pour une folle. On ne se connaît pas et pourtant je propose qu'on se marre à boire ensemble. Honnêtement, j'avais rien à faire d'autre ce soir, et j'avais besoin de compagnie. Si cela n'était pas elle, ce serait une autre personne. Je pourrais même bien appeler certains de mes amis pour faire la fiesta avec eux. Mais non, j'avais envie d'apprendre à connaître cette jeune femme dont le sens de la répartie avait su remettre à sa place un à priori "glandu".

©️ Justayne



Merci encore, Yenko♥️

Il peut arriver que Momo parle en #cc66ff ou en deeppink selon rps ou codages. Si jamais cela vous pique les yeux, n'hésitez pas à me le dire.

Spoiler:
 
Cassandre MacKenzie
Calamity Jane
avatar
Inscrit le : 08/06/2018
Messages : 59
Avatar : Behati Prinsloo
Mes rps :

Celui qui partage ma vie



Bloc notes : /

Afficher


Re: (libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent, le Mer 20 Juin - 18:25

On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent
J'étais soulager que la jeune femme s'assoit en face de moi, elle aurait pu refuser, elle ne me connaissait pas mais j'avais trouver ce prétexte pour que l'homme me lâche. Je n'étais pas une grande sociable mais les gens ne me déranger pas, je n'étais pas du genre à aller en premier vers les autres sauf si cela aller m'apporter quelque chose. Je préférais la compagnie des animaux que celle des humains, ils ne m'avaient jamais déçu, jamais blessée et ils m'ont toujours donner de la tendresse et de la douceur.

Tout ce que je demandais s'est d'aimer et qu'on m'aime en retour, les animaux avaient cette faculter que certains humains n'avaient pas, ils aiment sans compter, les chevaux sont des animaux particulièrement sensible et intelligent. Certains faisaient ce qu'on leur demande mais ne se surpasser pas parce que certains cavaliers leurs donnaient peu d'attention, j'étais proche de Persane c'était ma meilleure amie et un membre à part entière de ma famille, je pense que c'est pour cela que par sa petite taille que tout le monde avait dénigrer au début, elle s'est toujours surpasser se donnant bien plus à chaque événement, je m'en veux parfois de l'avoir embarquer la dedans, j'ai souvent cette impression de l'avoir amener à ce destin tragique, elle ne méritait pas de mourir ainsi, elle aurait méritée une retraite comme Bing Bang dans un pré à manger de l'herbe et à se reposée, elle n'a pas eu cette chance.

- je m'excusais surtout pour mon comportement... J'ai été particulièrement froide et je pense quand on vient dans ce genre d'endroit c'est pour se détendre et bien mangée

Mon troisième verre de whisky arriva sur la table et je le pris dans la main pour en boire une gorgée avant de le reposer sur la table. Je voulais retrouver cette bonne humeur avant que l'homme ne vienne, je me dis qu'il valait mieux que je mange quelque chose et donc, je pose le livre dans mon sac pour ne pas le salir, j'avais horreur des tâches ou d'une simple corne sur mes livres. Je lève le nez sur la jeune femme qui s'est présenter

- Je suis enchantée Morrigan, vous avez le prénom d'une femme représentait dans la mythologie celte irlandaise comme une déesse.

Je souris et après avoir choisi mon plat, je ferme d'une seule main la carte et demande à la serveuse du chili con carne et lui rend la carte, je laisse Morrigan faire son choix et lorsque l'homme qui m'a parlé part, j'étais soulager. Je sentais une tension s'atténuée peu à peu à moins que c'était de nouveau le whisky qui faisait son petit effet. Je regarde Morrigan, je n'aimais pas les mensonges.

- Je suis désolé, la vérité c'est que je suis cette jeune femme. J'en ai juste marre d'entendre toujours la même chose, je l'ai assez entendu de la bouche de mon connard de père. J'ai préférée mentir à cause de l'autre, je ne voulais pas qu'il revienne m'importuner sur un passé que j'ai envie de laisser derrière moi

Je ne le portais pas dans mon coeur, je ne l'aimais pas car je n'étais rien d'autre qu'un objet à ses yeux pour apportaient une notoriété à ses yeux. J'ai jamais eu un câlin, quand je voyais à l'école les petites fille avoir la tendresse de leurs parents et moi rien, je me suis toujours demandée à cet âge là si j'avais pu faire quelque chose de mal. La vérité, aujourd'hui je savais que mes parents ne m'aimaient pas. J'étais en quelques sortes seule au monde, seule contre tous. Je me battrais néanmoins aujourd'hui pour avoir la vie que je désire. Rien de plus rien de moins. J'étais libre et plus personne ne m'obligera à faire quelque chose que je ne veux pas et plus personne pour me faire chanter pour m'éloigner du seul endroit où je me sentais dans mon élément et c'était les chevaux et pas besoin de concours, j'ai juste besoin de se contact avec eux.

© 2981 12289 0


CASSANDRE M.
    Je préfère vivre une vie d'amour et de passion que de gloire et d'argent. Je préfère une vie simple et heureuse. que d'être une milliardaire malheureuse. Le coeur ne s'achète pas, il se gagne
Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 1670
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Snowqueen (me)
Date de naissance : 24/10/1983
Bloc notes : A venir: Sonny, Esvir, Mérédith Laëna Maxine, Heather, Blake, Nell ou autre de ses persos + Alexis.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Matmatah
• ÂGE : +30
• BLOC NOTE : I want to break free!


Re: (libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent, le Dim 24 Juin - 20:03


On dit que certains deviennent euphoriques quand ils boivent. Je lui fais un signe de la main comme pour lui faire comprendre que je passais sur sa saute d'humeur. Elle était sous le coup d'une émotion et moi-même je savais bien ce que c'était. Elle avait raison sur le fait qu'ici c'était le lieu pour se détendre plus que de se battre, mais justement, c'était pour cette raison même que je trouvais que cela valait mieux d'oublier tout cela. Je ne m'attachais pas à ce genre de choses même si sur le moment ça génère un sentiment un peu étrange, pas forcément toujours agréable mais pour moi cela passait aussi vite que c'était venu, surtout quand on ne fait pas du mal intentionnellement. En plus, comme je ne la connaissais pas, je ne lui avais pas laissé ce pouvoir de m'en faire.

Je la fixe, agréablement surprise, quand elle me parle de mon prénom:

-Oui, merci, je suis au courant, fis-je en riant un peu. Puis je pose mon menton sur mon poing toute en continuant de la regarder dans les yeux. Elle boit, mais ce n'est pas un problème pour moi. Le whisky, n'était pas forcément ma boisson fétiche, mais il m'arrivait parfois d'en boire. Je lui préférais le Scotch. Par contre, repris-je, je suis ravie et étonnée que vous en sachiez quelque chose. Généralement les gens ne savent pas cela puisque mon prénom n'est pas courant dans le coin. Viendriez-vous de la même patrie que moi? Ou bien êtes vous simplement cultivée?

Dans les deux cas cela m'allait. Même si pour le coup je devais paraître assez narcissique de parler de moi. La jeune femme opte pour un chili et moi pour une part de pizza au fromage et une bière. Je fronce les sourcils quelques secondes en apprenant que la demoiselle m'avait menti. Je n'aimais pas le mensonge, il m'arrivait moi-même de mentir pour plaisanter avec les gens ou pour les protéger. Elle même l'avait fait pour se protéger seule et je ne lui en voulais pas, au contraire. D'autant plus que je trouvais louable qu'elle me fasse finalement part de la vérité. Je n'étais pas fâchée en fait, du moins pas à cause d'elle, mais à cause du fait qu'elle ait été obligée de mentir parce qu'on l'y a poussé. Pour qu'elle n'interprète pas mal mes expressions faciales, je lui expliquais alors:

-Je trouve cela minable qu'on vous ait forcé de mentir en vous mettant sous pression... Je suis de plus en plus fâchée par l'intrusion de ce monsieur...

La jeune femme a un franc parler qui aurait pu en repousser plus d'un, moi non, au contraire, et j'essayais de me mettre à sa place. Déjà, de base, je n'aimais pas qu'on me dise ce que j'ai à faire ou comment je dois vivre, ensuite, me dire que cela provenait d'un parent qui était sensé partager la peine de sa propre enfant... Cela me désolait encore plus. Comment peut-on manquer cruellement de coeur à ce point envers sa progéniture?

Je louais le ciel de m'avoir dotée de parents aimants et suffisament compréhensifs, qui me connaissaient assez pour que cela n'en arrive jamais à cette extrêmité. Je savais déjà que j'étais chanceuse, mais elle ne me fit que me le confirmer.

-De toute façon... fis-je d'une voix douce et chaleureuse, personne ne devrait avoir à vous dire quoi faire ou comment penser? Personne ne sait ce qui se passe dans votre cœur et votre tête, pourquoi vouloir décider à votre place?

Je tapotais doucement sa main d'un geste qui se voulait amical et rassurant, sans penser à l'idée que cela pourrait gêner. Je suis comme ça, du genre tactile, que ce soit avec des hommes ou des femmes. Toucher une personne ne signifie pas spécifiquement qu'il y a une arrière pensée en jeu.

Je ne sais pas si cela lui ferait du bien. Je n'essayais pas spécifiquement d'abonder dans son sens, mais il était clair que je partageais son point de vue. Certains ressassaient les douleurs des autres comme si elle leur appartenait alors que parfois on cherche juste  à aller de l'avant. Une leçon que j'appliquais généralement pour moi, même si pour certaines raisons, j'ai un trait de ma vie que je n'arrive pas à tirer:

-Oublions ces gens là...
, proposais-je, au moins le temps de cette soirée?

Je tourne ma tête pour voir une serveuse m'apporter la bière et nous annoncer que les plats seraient bientôt prêts, malgré un petit souci en cuisine. Je levais alors le coude et fit le geste de trinquer avec la jeune femme:

-A la bonne notre!

©️ Justayne



Merci encore, Yenko♥️

Il peut arriver que Momo parle en #cc66ff ou en deeppink selon rps ou codages. Si jamais cela vous pique les yeux, n'hésitez pas à me le dire.

Spoiler:
 
Cassandre MacKenzie
Calamity Jane
avatar
Inscrit le : 08/06/2018
Messages : 59
Avatar : Behati Prinsloo
Mes rps :

Celui qui partage ma vie



Bloc notes : /

Afficher


Re: (libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent, le Mar 26 Juin - 12:43

On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent
Elle semblait étonner que je savais l'origine de son prénom. J'étais du genre à lire tout et n'importe quoi, bon je lisais plus de roman d'aventures particulièrement les romans de Nicholas Evans, je connaissais par coeur celui de " l'homme qui murmurait à l'oreille des cheveux " un livre qui vous fait vivre des émotions intenses, il vaut mieux avoir un bon paquet de mouchoir. Je souris à la jeune femme du nom de Morrigan

- Je lis beaucoup, j'ai lu quelques romans qui font référence à cette déesse. En ce moment, je n'ai plus grand chose à faire que lire... Je sais que je suis sur un nouveau départ mais je ne sais pas spécialement dans quoi je m'embarque, je vis au jour le jour car on a tellement voulu planifié le moindre de mes mouvements ou le moindre détail de ma vie que aujourd'hui j'ai envie de vivre sans prendre le temps de réfléchir.

Je l'écoute après lui avoir avouer que j'ai menti, j'ai bien cru qu'elle était en colère de lui avoir menti et au fond j'en avais que faire. Si on me jugeait j'avais pris l'habitude, après tout quand j'ai arrêtée les concours, j'en ai entendu des vertes et des pas mûres. Cela expliqué parfois que mon cher père était furieux contre moi, selon lui je salissais son nom. Enfin bref, elle me dit le fond de sa pensée et une part de moi était soulager qu'elle me comprenne un minimum; Je hausse néanmoins les épaules et retire ma main lorsqu'elle cherche à me réconfortée, j'avais du mal à être tactile avec les êtres humains. Je l'étais avec les animaux car ils m'ont beaucoup apportée mais bien que en tant générale je pouvais me montrée franche et que j'avais pas ma langue dans ma poche. Je me méfiais beaucoup des autres. Il y avait que Hank a qui j'avais réellement confiance.

- J'ai pris l'habitude de mentir, au début je ne cherchais pas à mentir. J'ai juste eu milliers de reproches et la plus courante été " si j'avais eu votre potentiel, je n'aurais pas hésiter à continuée ma carrière " ou bien encore " vous auriez dû ne pas montée ce jour là, vôtre jument serait encore en vie " c'est ses derniers qui me font le plus de mal, ils ne savent même pas par quoi j'ai traversée, ni la pression qu'il peut avoir derrière le rideau.

On lui sert sa bière et plusieurs minutes après nos plats finissent par arriver. Je goûte mon chili et c'était super bon.

- Enfin bref quand on devient une personne public parfois c'est compliqué, on a toujours des mécontent mais comme vous dites personne ne peut décidée à ma place, en tout cas aujourd'hui j'ai bien l'intention de vivre comme j'en ai envie

© 2981 12289 0


CASSANDRE M.
    Je préfère vivre une vie d'amour et de passion que de gloire et d'argent. Je préfère une vie simple et heureuse. que d'être une milliardaire malheureuse. Le coeur ne s'achète pas, il se gagne
Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 1670
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Snowqueen (me)
Date de naissance : 24/10/1983
Bloc notes : A venir: Sonny, Esvir, Mérédith Laëna Maxine, Heather, Blake, Nell ou autre de ses persos + Alexis.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Matmatah
• ÂGE : +30
• BLOC NOTE : I want to break free!


Re: (libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent, le Jeu 28 Juin - 10:16


On dit que certains deviennent euphoriques quand ils boivent.

J'en apprends plus sur le pourquoi la jeune femme est assez bien renseignée sur mon prénom. Apparemment, elle est très cultivée, mais cela reste quand même rare qu'une personne cultivée connaisse ce point, alors cela me fait plaisir, quelque part. Je comprends son sentiment, en partie. Je n'aurais jamais accepté qu'on me dise comment vivre ou quoi faire. Cela dit, je ne pouvais ressentir ce que c'était quand on agissait à votre place. Je crois que je n'aurais pas pu résister à me rebeller avant mais comme on est tous différent, on ne réagit pas de la même façon à diverses situations. En attendant, cela devait être dur de réussir à faire le point sur sa propre vie quand on n'est plus habitué à avoir cette liberté de penser ou d'agir. Normal qu'elle soit dans l'expectative. Par contre, là où le bas blesse est peut-être que justement, elle devrait commencer à partir dans l'exploration de ce qui lui plaît réellement, selon moi. Cela dit, elle doit avoir besoin aussi de pouvoir se poser pour réussir à passer à autre chose. C'est plus qu'humain, et quand un truc me déçoit il m'arrive parfois de prendre du temps avant de me relever. On peut pas forcément être 24 heures sur 24 au taquet.

Je la vois retirer sa main, alors que j'en suis encore à méditer ses propres paroles. Je ne sais pas ce que j'ai fais de mal, je n'ai pas l'impression d'avoir mal agit en faisant ce geste, qui n'était que naturel mais tout le monde n'est pas aussi tactile que moi, je peux l'encaisser même si cela me dépasse et me fait quelque chose.

Elle me décontenance un peu en expliquant que le mensonge était devenu comme une seconde nature. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle développe le sujet, mais visiblement, elle en avait gros sur la patate et besoin de relâcher tout ce qu'elle avait sur le cœur. C'était probablement plus sain même si sur le moment j'avais plus l'impression de ressembler à un punching-ball qu'à une confidente. J'encaisse sa franchise que j'apprécie toujours autant, la laisse déballer ce qu'elle a sur le cœur.

Je regarde ma bière et en bois une gorgée puis observe mon assiette avec la part de pizza. Je manquais crier au scandale en voyant le peu de fromage qu'il y avait dessus, c'était une hérésie! Ce qui m'empêcha d'aller crier au scandale c'est quand elle me parle de personne publique. Je manque m'étouffer avec ma bière. Je tousse un peu et tapote mon sternum de mon point:

-Bah dis donc! Excusez ma franchise mais je comprends qu'en tant que personne publique on manque d'intimité et que les gens cherchent à tout savoir sur vous et qu'ils se permettent bien des choses en pensant que vous leur appartenez et que vous devez rendre des comptes... Mais même quand on n'est pas une personne publique c'est compliqué quand on te traite ainsi... Enfin, je pense que personne publique ou pas, le respect se doit à tout le monde, et on reste des êtres humains avant toute chose...  Et je peux vous dire que même sans être connu, y'a toujours quelqu'un qui vient vous juger pour ce que vous faîtes ou non... Alors oui, vaut mieux ne pas se préoccuper de l'avis d'autrui et avancer comme on l'entend...

Je croque dans ma part de pizza comme si de rien était et ronchonne:

-Et en plus elle n'est pas bonne...

Je fixe la jeune femme et demande, en agitant ma part de pizza encore dans ma main, dans sa direction:

-Vous avez songé à vous vider la tête ailleurs, loin du monde, justement... Je pense pas que ce soit le lieu opportun si vous ne voulez pas rencontrer des gens qui vont vous embêter... Quoi que ça serait con de devoir se priver de ce qu'on veut parce que certains crétins sont dénués de savoir vivre et de compréhension...Après tout, que les gens que ça dérange se cassent...

Je jetais ma pizza dans mon assiette, déçue de son goût, et de son aspect caoutchouteux. J'en avais mangé des meilleures et elles me rappelaient tellement trop de bons souvenirs que les pizzas que je mangeais depuis me paraissaient insipides.

-Cela vous dirait d'aller faire un tour au lac après mangé? On peut se récupérer quelques bouteilles et les vider là-bas?


Cela m'était arrivé de me bourrer la tronche quand j'étais pas bien, mais c'était bien triste de le faire seule, et sans doute plus drôle de le faire à deux. Je m'en fichais moi, que la petite soit pas commode, au contraire, son caractère bien trempé était source d'inspiration à mes yeux, même si j'étais surprise.

©️ Justayne



Merci encore, Yenko♥️

Il peut arriver que Momo parle en #cc66ff ou en deeppink selon rps ou codages. Si jamais cela vous pique les yeux, n'hésitez pas à me le dire.

Spoiler:
 
Cassandre MacKenzie
Calamity Jane
avatar
Inscrit le : 08/06/2018
Messages : 59
Avatar : Behati Prinsloo
Mes rps :

Celui qui partage ma vie



Bloc notes : /

Afficher


Re: (libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent, le Jeu 5 Juil - 14:42

On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent
Elle manque de s’étouffer en buvant sa bière, je lève un regard vers elle. Ma franchise devait certainement la choquer, je n’étais pas du genre à me cacher enfin si à moitié mais je disais plus souvent les choses que je pensais. L’autre homme avait juste eu de la chance que je sois dans un meilleur jour que d’habitude, il m’est arrivé une ou deux fois de mettre mon poing à la figure de personne qui ne manque pas d’air et vous crache sa méchanceté gratuitement, qui pense mieux savoir certaines choses que celle qui l’est vit au quotidien, je ne suis pas violente au premier regard mais lorsqu’on me pousse à bout, je peux montrer mon côté obscur et être une véritable peste. Mon physique de poupée me rend dangereuse parce que personne ne s’imagine que derrière cette apparence, il y a un dragon qui sommeille en moi et qui ne faut surtout pas mettre en colère.

- N’allez pas vous étouffer, j’aurais bien du mal à vous faire le bouche à bouche

Je me marre et fini par l’écouter avec attention, elle n’avait pas tord mais va dire cela à mes parents enfin surtout mon père, ma mère ne fait qu’accepter le plus souvent ses exigences sans broncher. En tout cas, j’avais fini avec les siennes. Il pouvait toujours courir sur le haricot, s’il pensait que je lui obéirais à nouveau. Je n’étais plus cette petite fille naïve pleine de chagrin, ses actes ont fait de moi une personne forte. J’avais juste des sentiments et un coeur, je m’en servais, une chose qu’il ne savait pas faire, il y avait que l’argent qui compter pour lui.

- J’imagine que pour n’importe qui cela serait compliqué de se faire limite traiter comme un objet qu’on a acquis et qu’on fait ceux que l'on veut de celle ci mais en plus lorsqu’on est connu comme je l’ai été dans le monde hippique, c’est encore plus compliquer. Rentrer dans les compétitions et c’est un monde impitoyable qui s'ouvre et soit tu arrive à suivre le mouvement ou sois tu te fais dévorer par les requins, j’étais entre les deux, j’avais quand même un bon entraîneur pour être là lorsque c’était nécessaire… Mais lorsqu’on rentre dans ce monde et surtout lorsqu’on est jeune et qu’on a déjà tout pour concourir auprès des plus grands, on attend encore plus de votre personne, c’est une forme de pression. Je la subissais au quotidien mais je gérais parce que j’avais ce lien cavalier cheval unique. Je pouvais tout affronter une fois sur son dos mais tout a fini au drame et ce monde, je le déteste car c’est en partie celui ci qui me l’a enlevée.

Plein de regrets sont venu après la mort de Persane, je m’en suis voulu et je m’en veux encore d’être montée ce jour là. J’aurais dû écouter cette petite voix qui me disait non, il ne faut pas et puis j’avais la pression derriere, mon père qui me poussait à monter sur la selle, je l’aurais pas fait il aurait probablement eu honte que sa fille a déclarer forfait mais je sais que moi non et elle serait toujours là avec moi, je buvais encore une fois d’une traite ma boisson mais cela ne suffisait pas. Je sentais tout ce chagrin qui remontait à la surface. Quand, je l’ai fait piquer, j’ai juste eu l’impression d’avoir tout perdu. Je fini mon assiette et lève le nez sur Morrigan qui n’avait pas fini son assiette, mon plat état délicieux mais je savais que je ne prendrais pas de pizza ici.

- Et bien, je ne dirais pas non. Je crois même en avoir besoin et pour ce qui est de s’éloigner de la civilisation pour ne plus être déranger ? il en est hors de question, cela reviendrait au faite qu’il contrôle ma vie et à la mort de Persane, je me suis promis que plus jamais cela arriverait. Je ne laisserais plus jamais personne contrôler ma vie.

Je me colle contre le dossier de la chaise et stop la serveuse qui passait avec des plats, j’ai même manqué de lui faire peur.

- Mademoiselle, je voudrais avoir la note si vous plaie. Cette charmante demoiselle et moi même, nous allons partir. Merci

Elle s’éloigne pour servir les clients et retourne vers le bar pour prendre la note. Je range mon livre et prend mon portefeuille.


© 2981 12289 0


CASSANDRE M.
    Je préfère vivre une vie d'amour et de passion que de gloire et d'argent. Je préfère une vie simple et heureuse. que d'être une milliardaire malheureuse. Le coeur ne s'achète pas, il se gagne
Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 1670
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Snowqueen (me)
Date de naissance : 24/10/1983
Bloc notes : A venir: Sonny, Esvir, Mérédith Laëna Maxine, Heather, Blake, Nell ou autre de ses persos + Alexis.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Matmatah
• ÂGE : +30
• BLOC NOTE : I want to break free!


Re: (libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent, le Sam 7 Juil - 19:12


On dit que certains deviennent euphoriques quand ils boivent.

Cette jeune femme ne manque pas d'humour mais elle me fait encore vachement sourciller quand elle parle de la pression. Il est vrai que je ne connais pas son histoire, donc cela ne me viendrait pas de remettre en cause ce qu'elle a vécu. Et honnêtement, je suis très triste pour elle qu'elle ait eu à vivre cela. Personne ne le devrait. Mais dire que parce que quand t'es riche ou plus jeune, t'as la pression, plus qu'un autre, je trouve cela assez exagéré. Je connais bien des gamins pauvres qui sont obligés de se démener la tronche à l'école car aller à l'école c'était tout un honneur pour la famille au point qu'ils se devaient de ne pas échouer. Cependant, cela reste quand même son histoire et on ne peut pas la comparer à une autre. Alors je l'accepte comme elle est même si je la trouve un peu égocentrique  là.  Parce qu'elle l'est, comme toute personne en souffrance. Et elle avait l'air de l'être plus que ce qu'elle laissait entrevoir. En plus je n'ignorais pas que le milieu équin est un milieu de requin... Comme tous les métiers où y'a des capitaux en jeux.

Fort  heureusement, cette personne, malgré son vécu, a l'air de vouloir rebondir, et c'est une raison de plus que de l'aider à ne pas s’apitoyer sur son sort et à se confronter à sa propre douleur. Cela aide généralement à tourner la page. Cela marchait comme cela pour moi. Mais allez savoir, c'est comme les médicaments, ce qui est bien pour l'un ne l'est pas forcément pour l'autre. Cela dit, qu'importe le moyen qu'on allait employer, l'important était de faire tomber la pression et l'alcool aidait souvent pour cela, même su c'est pas le grand remède à tout et que ça peut parfois même apporter plus de problèmes que de solutions.

Je suis contente alors qu'elle accepte ma proposition. Je suis aussi super contente qu'elle exprime le fait de ne pas vouloir être le pantin de son père et de devoir fuir. Elle comptait prendre sa vie à bras le corps, et j’espérais pouvoir lui donner un petit coup de pouce, si elle désirait être aidée.

Je souris et laisse tomber la pizza qui m'avait franchement écœurée. Tant pis pour ma faim de loup, j'avais l'estomac qui refuserait de manger un autre truc de toute façon pour le moment. 
Sitôt dit, sitôt fait, la demoiselle interpella la serveuse afin qu'elle nous apporte l'addition.

Par contre, il était hors de question qu'elle paye quoi que ce soit:

-Vous devriez ranger votre portefeuille, je me charge de l'addition. Cela me fait plaisir... S'il vous plait...

Je vois la serveuse disparaître pour déposer des trucs à une autre table, en ramasser d'autres et s'exécuter après avoir déposé son plateau sur le bar.
Je la vois pianoter sur une machine et le petit rouleau caractéristique sort enfin de la machine, et je soupire:

-C'est le truc qui m'agace, qu'ils impriment ça sur papier. Je sais que c'est normal pour que le client ait le détail de ce qu'il a consommé, mais je m'y ferai pas à tout ce gâchis de papier, comme avec les tickets de carte bleue...

Je paye ce que mon interlocutrice m'autorise à payer à savoir la moité, parce qu'elle est dure en affaires, et me lève pour la mener vers la sortie et à la supérette la plus proche et entre dans la boutique accompagnée de la jeune femme. Je lance un petit coucou à Hank qui ne m'a pas vu depuis quelques semaines mais ne délaisse pas Cassandre pour autant:

-Au fait, vous avez un moyen de transport? Parce que le lac à pieds c'est un peu loin. Alors moi je m'en fous de marcher, c'est juste qu'on aura de l'alcool à transporter et perso je suis à pied ou prend le bus généralement..., l'interrogeais-je en commençant à chopper deux trois alcools différents histoire qu'on ait assez pour la soirée.  

Je savais que c'était un peu inconscient, mais je me disais que sinon on pourrait toujours faire de l’auto-stop pour se faire véhiculer jusqu'au lac. Suffirait qu'on cède une ou deux bouteilles de bière en guise de remerciements et le tour serait joué.

©️ Justayne



Merci encore, Yenko♥️

Il peut arriver que Momo parle en #cc66ff ou en deeppink selon rps ou codages. Si jamais cela vous pique les yeux, n'hésitez pas à me le dire.

Spoiler:
 
Cassandre MacKenzie
Calamity Jane
avatar
Inscrit le : 08/06/2018
Messages : 59
Avatar : Behati Prinsloo
Mes rps :

Celui qui partage ma vie



Bloc notes : /

Afficher


Re: (libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent, le Mer 11 Juil - 13:33

On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent Je regardais Morrigan, j’étais des plus étonnée par ses dires, j’arque un sourcil. Je n’allais pas la laisser payer la totalité de la note sachant qu’en plus elle n’a rien manger et sans oublier les verres de whisky que j’ai bu avant. Je pouvais faire néanmoins une concession et la laisser prendre la moitié. Cela froisser un peu ma fierté parce que j’étais tout à fait capable de payer. Je soupir et me met tout de même à sourire.

- Il est hors de question que vous payez la totalité. On fait moitié moitié et ce n’est pas négociable

Dis je alors que la serveuse venait à nous, j’enlève ma carte bancaire du portefeuille prête à payer ma part

- On fait moitié jeune demoiselle

Dis je en tendant ma carte à la serveuse qui la glisse ensuite dans le lecteur de carte. Elle me le tend et je compose mon code pour lui retourner le lecteur. Elle me donne le ticket et je arque un sourcil à nouveau en entendant Morrigan puis peu pas m’empêcher de sourire

- Cela est pratique pour ceux qui oublie la somme qu’ils ont payé et qu’il puisse faire leur compte sans craindre d’avoir oublié une somme… Mademoiselle tenait, vous l’avez mérité

Répondais je à la serveuse en lui donnant un billet de vingt dollar car c’était la vérité, je l’ai fais courir pour mes verres et j’estime qu’un travail à la service de la personne devrait être mieux payer enfin après l’avenir des humains ne m’intéressaient pas plus que cela. Je préférais m’inquiétais pour le sort de la faune sauvage. Je me lève et fini par suivre Morrigan jusqu’à une supérette. Elle semblait connaître la personne d’ailleurs. Je la laisse le saluer et va vers le rayon alcool et surtout le whisky, j’adorais ça et je ne buvais rien d’autre en alcool, mon côté écossais surement. Je me baisse et prendre deux bouteilles d’une marque écossaise d’ailleurs. Je jette un regard à la jeune femme qui m’accompagne.

- J’ai mon pick up qui n’est pas loin, je vis un peu loin pour marcher à pied. Je vis dans un vieux ranch à East Austin avec mon vieux poney et mon chien

Dis je en souriant, le ranch faisait parti de la ville mais le reste en était en dehors derrière mon ranch. J’avais achetée rapidement cet endroit pour ne pas qu’un opportuniste détruise cet endroit pour construire c’est chose horrible qu’il appelait un centre commercial. Il y en avait plein ailleurs pas besoin de détruire des prés et une forêt. D’ailleurs, je recherchais des chevaux pour le repeuplé. La personne avant moi l’avait vendu lasser de cette vie, je serais le contraire et cela parce que j’aimais les chevaux, j’aimais leur contact. J’ai tellement souffert du manque d'affection de mes parents que les chevaux ont été mon salut.

- On peut allez payer si tu le souhaite. Tu devras d’ailleurs me guider car je me perds encore dans la ville bien qu’elle n’est pas aussi grande que New York, je la connais pas suffisamment pour connaître tous ses lieux. Puis, j’ai un meilleur sens de l’orientation dans la forêt, je l’avoue
© 2981 12289 0


CASSANDRE M.
    Je préfère vivre une vie d'amour et de passion que de gloire et d'argent. Je préfère une vie simple et heureuse. que d'être une milliardaire malheureuse. Le coeur ne s'achète pas, il se gagne
Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 1670
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Snowqueen (me)
Date de naissance : 24/10/1983
Bloc notes : A venir: Sonny, Esvir, Mérédith Laëna Maxine, Heather, Blake, Nell ou autre de ses persos + Alexis.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Matmatah
• ÂGE : +30
• BLOC NOTE : I want to break free!


Re: (libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent, le Mer 11 Juil - 21:03


On dit que certains deviennent euphoriques quand ils boivent.

Je repensais à son argument sur le fait que ça aidait les gens à faire leurs comptes. Je trouvais qu'à l'heure de la technologie actuelle, les gens n'avaient plus besoin de cela, puisque la plupart des banques permettaient une consultation en ligne pour les particuliers. À croire que faire un tableur excelle pour savoir quel chèque n'a pas été débité ou quelle somme n'a pas encore été tiré d'une carte bancaire devait relever du parcours du combattant. Bon, je me mettais à la place des anciennes générations et des gens mal à l'aise avec l'informatique... Mais bon, fallait croire qu'essayer d'apprendre en disant "non, je ne saurais pas faire" par pure flemmardise de se casser la tête, valait bien les milliers d'arbres décimés à leurs yeux pour leurs petits papiers. Viva la "pollucion"...

Le pourboire qu'elle avait donné à la serveuse avait aussi été une curiosité que je ne comprenais pas. Bon, la générosité, ça me connaissait, mais je trouvais quand même que c'était énorme comme somme. Enfin, je ne pouvais pas me le permettre, c'est peut-être pour cela que ça me paraissait étrange. Mais je n'allais surtout pas le lui reprocher. Je suis moi même souvent dans l’excès, et si j'avais eu la possibilité, y'aurait fort à parier que je l'aurais fait aussi. Je crois que comme moi, elle donnerait sa chemise à un sans-abri. C'était sympa de découvrir cette qualité chez une personne aussi brute de décoffrage, mais ce n'était pas surprenant. Bien, souvent, ce sont les gens comme ça qui cachent un gros cœur en or sous leur carapace de gens forts.

Toutes ces réflexions m'avaient tourneboulé dans la tête, mais je notais que sa préférence était allée au fameux whisky. Elle avait l'air d'avoir une histoire d'amour avec cet alcool, comme j'en avais une avec la bière... Et le Scotch. Je fais la blinde de bières, de whisky comme elle l'aime et de tequila. Je pense qu'on serait bonne pour la soirée, et même je dirais que j'avais franchement dû voir pour quatre. Je suis impayable.

Je pose le tout dans un grand panier et l'écoute parler de son ranch:

-Vous élevez quoi d'autres dans votre ranch ?
Je ne remarquais pas que je sautais du tu au vous de temps à autres.

Parce que pour moi ranch signifiait avant tout vaches, et autres bêtes de la même espèce, et équidés à gogo ! Les chiens ne pouvaient pas non plus manquer à l'appel :

-En effet, ce n'est pas la porte à côté... Si vous avez besoin d'un coup de main un jour, faites le moi savoir. Même si c'est pour faire de la publicité pour vous dans ma biblioth... Ah euh... Je me dis que vous avez peut-être envie de rester incognito... Mais ce n'est pas là-bas qu'il y a une si belle et grande forêt ?

Les yeux pétillants d'excitation, je devenais songeuse en imaginant l'endroit :

-Vous devez tellement être tranquille et au calme là-bas... Et ça doit faire de jolis paysages à observer !, m'extasiais-je sans retenue.

Maintenant que le souci du moyen de locomotion était réglé, je demandais simplement :

-C'est quoi le nom de vos animaux ? Et votre poney, c'est un Shetland ? Je vais aider dans un refuge pour chiens quand j'ai du temps libre. Vous pourriez peut-être venir avec moi un de ces jours si vous voulez?

J'étais trop enthousiaste comme d'habitude et mon engouement pouvait peut-être paraître un peu trop précipité, mais j'étais ainsi.

Je payais avec elle, et puis l'attirais au-dehors, les bras chargés. À la dernière minute, comme si j'avais besoin de me donner bonne conscience, j'avais attrapé quelques paquets de chips et de gâteau apéritif pour caler nos estomacs. Du moins, si on se retrouvait avec la gueule de bois, cela ferait moins de mal de vomir s'il était rempli.

J'attendais qu'elle indique l'emplacement de son pick-up et gloussais un peu :

-Niveau sens de l'orientation, je ne suis pas mieux... Tu m'en veux, si on se perd ?

Je ne plaisantais pas malheureusement pas, et réfléchis un peu :

-Je pense pouvoir faire le gps si on suit les lignes de bus dans un premier temps, c'est mon point de repère. Après, c'est assez bien indiqué quelle direction il faut prendre pour aller au lac. Y'a pas mal de familles qui squattent là-bas pendant les week-ends, il paraît. Et aussi étrange que ça paraisse, je n'y étais encore jamais allé avant... Quand on débouchera aux alentours du lac, t'en fais pas, on saura qu'on est arrivées. T'as pas peur des bains de minuit, non?

Enfin, à la réflexion, ce ne serait peut-être pas malin, voire même dangereux si on le faisait. Je m'interrogeais, à savoir si c'était une bonne idée d'aller là-bas:

-Dis... Cela serait peut-être mieux de reconsidérer la sortie au lac le jour où on sera sobres, non ? Parce que je n'ai pas envie que l'une d'entre nous se noie par mégarde... On ne sera pas en l'état pour sauver l'autre... Et on peu de chance qu'on vienne nous sauver. Par contre, si tu connais la forêt comme ta poche, c'est franchement moins risqué !

Cela m'énervait quand mon côté tête sur les épaules refaisait surface, mais c'était salutaire et il ne fallait pas compter sur moi pour risque d'écourter ma vie. Vivre comme on le voulait ne voulait pas dire faire n'importe quoi de sa vie non plus. Y'a des limites au carpe diem et surtout à la connerie. J'avais largement passé mes vingt ans.

©️ Justayne



Merci encore, Yenko♥️

Il peut arriver que Momo parle en #cc66ff ou en deeppink selon rps ou codages. Si jamais cela vous pique les yeux, n'hésitez pas à me le dire.

Spoiler:
 
Cassandre MacKenzie
Calamity Jane
avatar
Inscrit le : 08/06/2018
Messages : 59
Avatar : Behati Prinsloo
Mes rps :

Celui qui partage ma vie



Bloc notes : /

Afficher


Re: (libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent, le Mar 7 Aoû - 22:30

[left]On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent Montant dans mon pick up, je trouvais Morrigan un peu trop excité, elle était bien plus expressive que ma personne du moins c’est ainsi que je le voyais, je ne me laissais pas aller à mes émotions seulement quand il s’agissait des animaux et particulièrement les chevaux, j’avais un lien si étroit avec eux. Lorsqu’elle me dit qu’elle n’a pas le sens de l’orientation, je souris et décide de prendre alors mon téléphone comme gps et met l’adresse du lac, je n’avais pas envie qu’on tourne en rond.

- Dans ce cas, je prend mon gps

Je démarre et accélère pour partir vers le lac, j’étais alors concentrer sur la route et silencieuse, je ne parle pas en roulant, je n’aimais pas ça alors lorsque j’entends Morrigan, j'attendais qu’on soit à un feu rouge pour me tourner et lui répondre.

- Dans la forêt c’est encore moins prudent ma jolie, il y a souvent des grizzly qui se promènent la nuit alors à moins que tu es envie de faire un câlin à l'un d’entre eux, le lac est largement mieux personnellement et puis la nuit, on n’a pas le même sens d’orientation, j’adore la forêt je retrouve mon chemin mais je ne la connais pas suffisamment pour m’amuser à y aller la nuit.

Je tourne à un feu et trouve une place pour nous garer à un parking, je sors de la voiture et me dirige vers le lac, si elle ne voulait plus boire dans ses lieux tant pis pour moi c’était le lieu parfait et puis je n’avais pas l’intention de m’approcher trop du lac, je n’étais pas inconsciente non plus.

Je pose le tout sur l’herbe et enlève ma veste, quel idée de se mettre en veste, il faisait chaud. Avant de boire, j’avais comme une envie de me baigner. J'ôte mes vêtements restant en sous vêtements et puis à mûre réflexion, il faisait noir et l’endroit était désert puis je n’étais pas pudique alors lorsque je suis au bord de l’eau, j’enlève mes sous vêtements et me mouille la nuque avant de plonger dans l’eau du lac. Elle était froide mais pas trop avec les journées de chaleurs qu’ils y avaient en ce moment

- Et Morrigan ramène toi, elle est super bonne

Je me marre et me met à plonger sous l’eau pour découvrir le fond du lac et revient à la surface une minute plus tard et regarde Morrigan sur la berge me demandant si elle va venir dans l’eau. Alors je reviens vers la berge et lui envoi de l’eau sur elle ou du moins essaye avant de reculer et plonger sous l’eau à nouveau en voyant un un mec passait, je sors ensuite juste la moitié de la tête pour le voir continuer son chemin tranquillement lorsque je sors le visage totalement, j’étais à moitié morte de rire. J’avais beau ne pas être pudique. Je n’avais aucune envie que le gars s’arrête pour qu’il se pose des questions ou qu’il décide de rester parce qu’il y a une sirène dans l’eau.
© 2981 12289 0


CASSANDRE M.
    Je préfère vivre une vie d'amour et de passion que de gloire et d'argent. Je préfère une vie simple et heureuse. que d'être une milliardaire malheureuse. Le coeur ne s'achète pas, il se gagne
Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 1670
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Snowqueen (me)
Date de naissance : 24/10/1983
Bloc notes : A venir: Sonny, Esvir, Mérédith Laëna Maxine, Heather, Blake, Nell ou autre de ses persos + Alexis.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Matmatah
• ÂGE : +30
• BLOC NOTE : I want to break free!


Re: (libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent, le Dim 12 Aoû - 10:41


On dit que certains deviennent euphoriques quand ils boivent.

Je vois que bon nombre de mes questions sont restées sans réponses et en plus j’ai pas voix au chapitre quand je veux argumenter raisonnablement mes choix. Le lac c’est juste plus dangereux quand on est bourré et quand on est bourré on évalue mal les distances et on n’a pas la même façon de penser les choses. Cela n’avait rien avoir avec le faite d’être inconsciente ou pas. On est plus apte à faire des conneries qu’on aurait jamais faites quand on était sobre, j’en savais un rayon sur le sujet, assez pour comprendre que si je laissais la jeune femme seule il pourrait lui arriver des bricoles.

Quelle idée j’avais eu moi… J’aurais dû proposer de picoler chez moi, cela aurait été encore le plus simple. J’allais devoir assumer et jouer les Sam, bien que je ne sache pas conduire… Ce n’est pas grave, je ferai une sorte de nuit à la belle étoile pour veiller sur la demoiselle même si je me gardais bien de le lui dire. Et même si je n’appréciais pas qu’on me foute dans une situation que je ne voulais pas vivre.

Quand je la vois retirer sa veste j’en suis encore à me demander comment tout cela va finir et quelques idées me passent par la tête. Je pique discrètement les clés, et cherche un endroit où les mettre sans que ça soit gênant pour moi les garder mais pas facilement retrouvable par n’importe qui, encore moins pour une personne bourrée. J’avais bien envie de piquer une tête, c’était bien moi qui avait parlé de bain de minuit bien avant qu’on arrive au lac. C’est que j’en avais bien l’intention de toute façon. Sauf que du coup je ne me voyais pas aller me baigner avec les clés cachées dans mon soutien gorge. Surtout que moi non plus je ne suis pas du genre pudique, donc il ne faudrait pas long feu avant que je fasse tomber mes propres sous-vêtements.

Eurêka ! Dans l’idée, c’est pas génial, ni très propre mais je pourrais toujours me passer de remettre mon soutien gorge pour le retour. Alors sans même avoir ôté le moindre vêtement je le dégrafais et le faisais passer en dessous mes fringues puis déposais les clés à l’intérieur de sorte à bien les caler et qu’elles ne glissent pas :

-Certains mecs diraient que vous êtes des petites veinardes…, soufflais-je tout bas.

Je creusais un trou à même le sol près de la souche d’un arbre et me dépêchait en entendant la demoiselle m’appeler.

-J’arrive ! Je fais pipi…

Ce qui aurait pu être vrai, après tout j’aurais pu prendre mes précautions avant d’entrer dans l’eau. Je finissais par cacher mon soutif et le recouvrait de terre, en essayant d’aplatir au maximum le monticule. Dans le noir, ça ne se verrait pas, et je saurais retrouver l’endroit.

J’arrive sur le rebord et cache mes mains que j’ai époussetées au mieux derrière mon dos. J’en profiterai quand je serais dans l’eau pour me les nettoyer. Je me mets à rire quand je me fais éclabousser et le mec qui passe dans les parages pour promener son clébard m’offre une distraction toute trouvée. Je glisse mes mains dans l’eau et les nettoie, puis renvoie de l’eau au visage de la miss pour lui faire comprendre que je ne suis pas fâchée. Au contraire, je suis aussi joueuse que lui. J’aime me mettre moi-même nue et je ne suis pas du genre pudique non plus mais il m’est déjà arrivé de me faire coffrer à cause de dénonciateurs et de passer une nuit en garde à vue.

Je dis rapidement bonsoir au mec, caresse et papouille le chien, puis une fois que l’homme semble avoir disparu, je retire tout et repousse mes vêtements sur le rebord. Je voudrais être sûre de les retrouver une fois qu’on sortirait… Mais… Mais je ne voulais pas grelotter dedans s’ils étaient mouillés, alors je le bougeais plus loin encore.

Je m’installe sur le bord de la rive, et fais glisser mes doigts de pieds dans un premier temps, avant de m’y plonger jusqu’aux épaules sans prendre le temps d’y penser. Je pousse juste un petit cri en trouvant l’eau froide même si avec la chaleur ambiante, ça me ferait vite du bien. Je profite d’être sobre pour plonger un peu puis tente de chatouiller la miss au niveau des côtes pour lui faire savoir que je suis là.

Je ne suis pas sûre de la réaction qu’elle pourrait avoir donc je m’éloigne un peu en remontant à la surface en riant. Je remets mes cheveux en place sur mon crâne et de mes deux doigts je pressais mes joues pour faire croire que je les avais gonflées d’eau. Je suis peut-être téméraire, mais autant j’aurais fait cela dans une piscine bien entretenue, autant je ne ferai pas cela dans un lac où on ne sait pas trop ce qui peut traîner. Même si on s’y baignait…

©️ Justayne



Merci encore, Yenko♥️

Il peut arriver que Momo parle en #cc66ff ou en deeppink selon rps ou codages. Si jamais cela vous pique les yeux, n'hésitez pas à me le dire.

Spoiler:
 
Cassandre MacKenzie
Calamity Jane
avatar
Inscrit le : 08/06/2018
Messages : 59
Avatar : Behati Prinsloo
Mes rps :

Celui qui partage ma vie



Bloc notes : /

Afficher


Re: (libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent, le Jeu 30 Aoû - 19:27

[left]On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent Une fois que le mec est disparu de notre horizon, je me mets à nager dans l'eau alors que Morrigan vient doucement dans l'eau du lac. Je me mets à faire la planche en me mettant sur le dos en regardant la lune et ses milliers d'étoiles dans le ciel, elles avaient quelque chose de rassurant et d'apaisant. Je ne m'attendais pas du tout à une attaque lorsque je sens des chatouilles sur les côtés, je pousse un petit rire et me tortille avant de filer sous l'eau essayant de fuir la jeune femme qui me chatouillait. Une fois à quelques mètres loin d'elle, je la regarde me mettant en verticale, je n'avais plus pied là où j'étais et je souris.

- Vilaine, je n'aime pas les chatouilles

Je lui envoi de l'eau au visage en riant. J'étais très sensible surtout au niveau des côtes, c'était horrible quand on me chatouillait à chaque fois je partais dans un fou rire incontrôlable. Je replonge sous l'eau et va jusqu'au fond cherchant à attraper un caillou et revient à la surface, s'il y avait un autre endroit que le cheval où je me sentais bien c'était bien dans l'eau. Je regarde Morrigan et une blague me vient en tête

- Non de Dieu c'est quoi le gros truc qui m'a toucher la cuisse ?  

Je fais mine de regarder autour de moi . Je laisse un petit cri et puis regarde de nouveau avec de gros yeux Morrigan m'échapper, jouant le jeu jusqu'au bout pour qu'elle marche dedans.

- ça m'a encore toucher !

Je m'approche en ayant le plus possible le regard de quelqu'un qui était effrayer. Intérieurement je me marrais la poire comme pas possible
© 2981 12289 0


CASSANDRE M.
    Je préfère vivre une vie d'amour et de passion que de gloire et d'argent. Je préfère une vie simple et heureuse. que d'être une milliardaire malheureuse. Le coeur ne s'achète pas, il se gagne
Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 1670
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Snowqueen (me)
Date de naissance : 24/10/1983
Bloc notes : A venir: Sonny, Esvir, Mérédith Laëna Maxine, Heather, Blake, Nell ou autre de ses persos + Alexis.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Matmatah
• ÂGE : +30
• BLOC NOTE : I want to break free!


Re: (libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent, le Mer 5 Sep - 11:20


On dit que certains deviennent euphoriques quand ils boivent.

Elle ne réagit pas à ma tentative de plaisanter et j’en suis un peu déçue. Cela dit, elle m’éclabousse en représailles de mes chatouilles et mon réflexe est de lui renvoyer de l’eau également. En attendant, je retenais qu’elle les craignait autant que moi. Je riais comme elle, à notre petit jeu sans m’offusquer du « vilaine » qu’elle me lance. Je sais que cela n’a rien de méchant, c’est à peu près le terme que j’aurais utilisé si j’avais été dans la même situation qu’elle.

Cela dit, je me fige sur place quand elle parle d’un truc qui lui touche la cuisse. Normalement, mis à part un petit animal, il ne pouvait pas se trouver grand-chose de méchant dans le lac. Cependant, je commence à m’inquiéter, quand même, ne marchant pas à sa ruse, courant carrément comme un lapin. Au début, je pensais à une petite herbe qui l’aurait frôlée. Mais étant donné qu’elle conservait son sérieux, et qu’elle avait évoqué un gros truc, je commençais à me poser des questions.

C’est quand elle ponctua sa blague d’un cri que je me mis à crier de façon réflexe. Je n’étais pas du genre chochotte, mais là, avec son sérieux, elle me fait franchement paniquer. Pas de quoi me faire reculer pour le coup, mais plus tôt continuer à le paralyser sur place. Quand elle se rapproche de moi l’air encore plus effrayé, je m’avançais alors courageusement vers elle. Si un truc cherchait à l’attraper ou qu’une bestiole qui n’aurait pas dû y être était dans le lac, je ne voulais pas lui laisser courir de risque. J’essayais d’attraper son bras pour la ramener vivement vers le rebord de la rive :

-Vite ! Faut regagner la terre ferme !

Ma main allait-elle se refermer sur du vide ? En attendant, c’est moi qui butais du talon contre un petit caillou, parce qu’on était encore à un endroit où on avait pied, et je glissais en arrière. Je me retrouvais engloutie et allongée sur le dos, sous l’eau, avant d’avoir eu le temps de prendre ma respiration. Heureusement, ma tête n’avait heurté que de la terre ramollie par l’eau.

©️ Justayne



Merci encore, Yenko♥️

Il peut arriver que Momo parle en #cc66ff ou en deeppink selon rps ou codages. Si jamais cela vous pique les yeux, n'hésitez pas à me le dire.

Spoiler:
 
Cassandre MacKenzie
Calamity Jane
avatar
Inscrit le : 08/06/2018
Messages : 59
Avatar : Behati Prinsloo
Mes rps :

Celui qui partage ma vie



Bloc notes : /

Afficher


Re: (libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent, le Jeu 13 Sep - 21:17

On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent Alors que je m’avançais vers Morrigan avec l’air effrayé et que cela n’était guère qu’une blague, je la vis tomber en arrière, je me mord la lèvre, je m’en voulais presque de la blague que je venais de faire. Non en faite, je m’en voulais totalement car elle aurait pu sérieusement se faire mal, j’accours presque vers elle alors qu’elle a glisser en arrière pour l’aider à se lever. Je pris alors la mine presque celle d’une enfant qui venait de faire une grosse bêtise car je voulais juste lui faire peur avec cette blague mais je me rends compte que c’était loin d’être la chose à faire. Je me demandais si je réfléchissais parfois.

- Ca va allé ? Tu ne t’es pas fait mal ? Vient on sort de l’eau.

Je sors de l’eau oubliant presque que j’étais nu tout en l’aidant à en sortir également, je m’inquiétais bien plus de savoir si elle allait bien. Je n’osais lui dire que je lui avais fait une blague lorsque j’étais dans l’eau car la suite des événements c’était de ma faute. Je soupir légèrement, j’étais exaspérer par moi même et c’était une chose bien rare.

- Excuse moi, c’est de ma faute que tu as glisser. Si tu préfère, on va à un autre endroit mais pas la forêt c’est pas le meilleur endroit pour boire non plus.

Je ne lui avais pas dis totalement pourquoi c’était de ma faute mais un truc me disait qu’elle le comprendrait et je comprendrais à mon tour qu’elle veut partir et me fuir pour l’avoir mis en danger. Elle était plutôt gentille et moi avec mon humour bien noire, j’ai été très maladroite.
© 2981 12289 0


CASSANDRE M.
    Je préfère vivre une vie d'amour et de passion que de gloire et d'argent. Je préfère une vie simple et heureuse. que d'être une milliardaire malheureuse. Le coeur ne s'achète pas, il se gagne
Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 1670
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Snowqueen (me)
Date de naissance : 24/10/1983
Bloc notes : A venir: Sonny, Esvir, Mérédith Laëna Maxine, Heather, Blake, Nell ou autre de ses persos + Alexis.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Matmatah
• ÂGE : +30
• BLOC NOTE : I want to break free!


Re: (libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent, le Mer 19 Sep - 11:02


On dit que certains deviennent euphoriques quand ils boivent.

On ne peut pas dire que j’étais proche de la noyade, même si je venais de boire la tasse et que l’eau était probablement pleine de trucs ignobles, mais l’aide pour me relever de Cassie n’était pas superflue. Je recrachais l’eau, l’air dégoûté, mais cela serait bientôt un souvenir vite oublié, quand la belle s’enquiert de ma santé. Je tousse un peu, et j’ai le vieux réflexe à la noix d’essayer de me débarbouiller la langue avec le bras, ce qui était encore pire.

-Oh, putain! Va me falloir une bonne bière pour faire passer tout ça… Mais… Mais ça va, plus de surprise et de peur que de mal.

Je n’étais pas gênée de notre nudité à toutes les deux, et même si le type au chien revenait passer par là ce n’était pas ce qui m’inquiétait. Je ne voulais surtout pas qu’on se retrouve au commissariat de police avec tout l’alcool qu’on avait en réserve et vu la tenu dans laquelle on se promenait.

-Ne dis pas de sottises. Je suis juste maladroite, puis ce genre de choses peut arriver à tout le monde. Par contre on devrait se fringuer pour ne pas avoir d’ennuis…


J’étais sincère, ce n’était pas la première fois qu’un tel incident se produisait, et que je me retrouvais dans une drôle de situation. Je finis même par en rire en me « revoyant » tomber. Hilare, je remettais péniblement mes vêtements. Enfin, j’essayais. Essayez de vous refringuer quand vous êtes trempés. Puis à la fin, je récupérais mon soutien-gorge caché avec les clés. Au moins, on ne nous les avait pas piqués. C’est déjà ça de gagné.

-Et si on allait chez moi ?, fis-je, en lui tendant ses clés de voiture sous le nez.

Je ne sais pas si c’est Cassie qui a cet effet sur moi en m’offrant un semblant de seconde jeunesse, mais j’avais un tas de conneries qui m’étaient venu en tête, des lieux insolites ou aller boire, mais si on se faisait prendre, on aurait de gros problèmes. Je crois que c’est surtout que ça me ramenait à l’époque où je faisais les 400 coups avec Ben et Jerry… Depuis quand j’étais devenue raisonnable ?

-Mon colocataire n’est pas là, et je t’avoue que j’ai rien contre le fait d’aller me changer et me doucher maintenant… Je suis pas du genre chochotte, mais je sens ma peau qui me tire… Pas toi ? On dérangera personne là-bas, et si on fait une connerie, on est sur place… Le tout sera de ranger le lendemain, en espérant ne pas avoir fait trop de dégâts.

Je gloussais une nouvelle fois, car ça, ce n’était pas gagné d’avance. Surtout avec autant d’alcool à portée de main qu’il faudrait d’ailleurs songer à ramasser.

©️ Justayne



Merci encore, Yenko♥️

Il peut arriver que Momo parle en #cc66ff ou en deeppink selon rps ou codages. Si jamais cela vous pique les yeux, n'hésitez pas à me le dire.

Spoiler:
 
Cassandre MacKenzie
Calamity Jane
avatar
Inscrit le : 08/06/2018
Messages : 59
Avatar : Behati Prinsloo
Mes rps :

Celui qui partage ma vie



Bloc notes : /

Afficher


Re: (libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent, le Lun 24 Sep - 14:46

On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent Lorsqu’elle me rassure, j’étais soulager de savoir qu’elle allait bien, non mais sérieusement je me suis vraiment inquiéter pour elle. D’habitude pour les humains, je ne m’en faisais pas trop mais bizarrement avec elle, je me sentais très bien. Elle est d’une agréable compagnie. Elle me ramène à nouveau à la réalité me rappelant qu’on était visible et complètement à poil. Je me marre quand même comme ci j’avais raté mon adolescence cela dit c’était un peu le cas. Je n’avais pas le droit de faire le moindre écart sinon j’avais mon père sous le dos. Je remets mes vêtements tant bien que mal

- Tu as raison, il vaut mieux être un minimum raisonnable.

Je regarde l’heure, il était déjà assez tard mais je n’avais aucune envie de rentrer. Prête à ouvrir une bouteille, voilà que Morrigan me pointe les clés de voiture sous le nez. Je réfléchis à sa proposition et me dit que cela serait peut être une meilleure idée surtout que je ne serais plus du tout en état de conduire ma voiture.

- Et bien allons chez toi puisque tu le propose gentiment.

Heureusement, je me suis bien occuper des mes animaux avant de partir quoi que Fluffy risque de ne pas trop apprécier de ne pas me voir rentrer,Je prend les clés de la voiture et prend les sacs repartant vers la voiture.

- Tu me donneras l’adresse de ton appartement que je puisse l’installer sur le gps.

Lui répondais je avec un sourire sur le visage, oubliant les événements où j’ai eu une belle frayeur en la voyant chuter en arrière. Je fini par montrer dans mon pick up et installe le sac derrière. Je démarre déjà le moteur et attend que Morrigan monte à son tour. Je mets déjà la ceinture d’ailleurs.
© 2981 12289 0


CASSANDRE M.
    Je préfère vivre une vie d'amour et de passion que de gloire et d'argent. Je préfère une vie simple et heureuse. que d'être une milliardaire malheureuse. Le coeur ne s'achète pas, il se gagne
Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 1670
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Snowqueen (me)
Date de naissance : 24/10/1983
Bloc notes : A venir: Sonny, Esvir, Mérédith Laëna Maxine, Heather, Blake, Nell ou autre de ses persos + Alexis.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Matmatah
• ÂGE : +30
• BLOC NOTE : I want to break free!


Re: (libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent, le Mar 2 Oct - 7:55


On dit que certains deviennent euphoriques quand ils boivent.

En fait moi aussi je me sentais redevenir adolescente en sa compagnie, c’était un peu bizarre, mais ça faisait en même temps un peu de bien de retrouver un peu sa jeunesse aux côtés d’une personne qui était aussi barjo que soi. C’est quoi déjà le dicton qui circule en ce moment sur les réseaux sociaux ? «  La clé du bonheur? Trouver des amis avec la même déficience mentale que toi. ». Oui, je me sentais totalement en adéquation avec ce principe à l’heure qu’il était.

Pourtant on se rhabille, il faut croire que je me suis assagie depuis que je suis avec mon beau cow-boy. En attendant, je me réjouis qu’elle accepte de venir à la maison, c’était vraiment plus prudent pour nous deux. Je l’aide à tout recharger après qu’on se soit habillées et lui indique mon adresse. Je grimpe dans le pick up non sans mal et cela me fait attraper un gros fou rire. Il était étonnant d’ailleurs que ma poisse et ma maladresse ne m’aient pas fait tomber du pick-up la première fois, mais on n’était pas à l’abri.

Je m’installe finalement côté passager et attends qu’elle rentre les informations dans son gps tandis que je m’accroche. Je ne rigole pas avec la sécurité routière, bien que je n’ai jamais utilisé autre chose que les transports en commun dés que je l’ai pu.

-En route mauvaise troupe !

Je souris en repensant à cette phrase souvent lancé par mon père quand j’étais petite. Là encore cela avait été rare qu’on monte en voiture, préférant de loin la marche et les transports en commun, l’un pour l’envie et le côté plus simple, l’autre par économie de carburant et pour l’écologie.

Je tourne le visage de Cassandre, avant qu’elle ait commencé à rouler. Pas question de la déconcentrer alors qu’elle conduit. Je claque un baiser amical spontané sur la joue et la fixe avec gratitude :

-Merci d’avoir rappelé le grain de folie qui sommeillait en moi !

Ce n’était pas parce que j’étais plus calme que je devais en perdre mon identité et ma personnalité. Les ingrédients qui plaisaient à mon homme. Je me rends compte alors pourquoi il ne faut pas se couper de tout quand on est en couple. Les amis sont là pour vous rappeler qui vous êtes. Je me disais que c’était encore une leçon à retenir et puis franchement, j’appréciais passer du temps avec la belle. Ce qui était rare quand j'étais en présence de femme. Heureusement, je connaissais quelques exceptions, même si je n'avais jamais eu de près comme de loin, une femme dans ma vie qui se rapprocherait de la véritable meilleure amie, au sens où je l'entendais.

-Je sens qu'on va bien se marrer… On risque de réveiller tout le voisinage… Mais pour une nuit ils diront rien… Je connais les gens de l’immeuble. Honnêtement, c’est la première fois que je vais faire un peu de raffut, ils m’en tiendront pas rigueur.

Oui, parce que j’avais beau être bonne vivante, je n’en faisais pas pâtir les voisins pour autant, tout le long de l’année. C’est ce qu’on appelle le respect.  

©️ Justayne



Merci encore, Yenko♥️

Il peut arriver que Momo parle en #cc66ff ou en deeppink selon rps ou codages. Si jamais cela vous pique les yeux, n'hésitez pas à me le dire.

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: (libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent, le

(libre) On dit que certains deviennent euphorique lorsqu'ils boivent

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Bars et Restaurants :: Austin Paradise-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet