Partagez| .

(Libre) En tout bien, tout honneur, qu'il aille au diable


Keleos K. Auditore
The Kindness inside her Heart
avatar
Inscrit le : 08/05/2018
Messages : 236
Avatar : Miranda Kerr
Crédits : Le cercle des secret,graphiorum
Mes rps : Crédit: Signature (crackle bones)

Yoshi








Bloc notes : Snoopi





Afficher


(Libre) En tout bien, tout honneur, qu'il aille au diable, le Lun 28 Mai - 16:48

Réservé merci de ne pas y répondre

En tout bien, tout honneur, qu'il aille au diableCe matin, je me suis réveiller et j'avais une résolution en tête. J'étais fatiguer de devoir faire des efforts, pour certaines personnes, qui n'en valaient vraiment pas la peine.  Dès, qu'il a mit les pieds dans mon bureau, j'aurais du le virer avec un bon coup de pied aux fesses. Trop bonne, trop conne. Seulement, j'en avais assez de me montrer gentille avec tout le monde, il est tant, qu'il comprenne, qui je suis et j'étais une Auditore. Et aujourd'hui, je dis stop. Toute ses larmes que, j'ai verser, tout ce chagrin étaient loin derrière moi, mais a colère était présente et cela depuis un moment, il était tant, que je l'envoi voir ailleurs. Ses excuses, j'en ai rien n'a foutre. Pour moi, ce n'est que du vent

M'habillant d'un simple jogging et d'une paire de baskets, j'appelle rapidement mon ex pour lui donner rendez vous dans le parc, qui se trouve à côté de mon agence événementiel. J'avais aucune envie de lui parler dans mon agence. Je donne à manger avant à mes animaux et va prendre les clés de ma voiture, ainsi que le dossier du futur mariage de mon ex. Je sors de la maison fermant bien derrière moi. Je m'installe derrière le volant de ma corvette et je pars direction le parc dans le quartier de downtown.

En arrivant dans le parc, je patiente quelques minutes, je regardais le banc où j'ai pleure après l'avoir revu après plusieurs années sans jamais le croiser, c'est lui qui a provoquer tout cela et il n'a mérité aucune de mes larmes, je le vois donc arrivée au loin. Il va pour me faire la bise, mais je me recule

- Ce rendez vous... N'est pas de courtoisie, mon cher... J'ai bien réfléchi et je pense déjà, que tu as un sacré culot d'être venu me voir, pour que j'organise ton mariage au point, où je me suis demander si ce n'était pas, pour me torturer... Mais maintenant fini d'être gentille... Tu te démerde pour te trouver un autre organisateur d'événement, je ne veux plus jamais voir ta gueule de puttana

Je lui claque le dossier sur le banc pour tourner les talons et de partir, lorsqu'il m'attrape le poignet et il n'y allait pas doucement, non mais y a des hommes ça les amuse de me marqué ? " mais, Kel !! Tu ne peux pas me faire cela ". Je me tourne lui envoyant une belle gifle au visage, mon regard rempli de colère. Il fini par me lâcher se tenant la joue.

- Oh si, je peux le faire ! Et j'aurais dû te dire non, dès le départ en te virant de mon bureau ! De plus, tu vas me laisser tranquille ! Tu ne cherche plus à me voir, ni même me contacter ou je t'assure. Je ferais de ta vie un enfer. Parole d'une Auditore, j'ai de quoi détruire tes projets de mariage... Non parce que, ta futur femme est au courant, que tu vas voir ailleurs ? Continu à me faire chier et elle le sera  

J'esquisse un sourire froid et sans aucune trace de bienveillance dans ma voix. '' Et qu'est ce que, je vais lui dire puisque tu ne veux pas organiser le mariage ? ". Un petit rire mesquin s'échappe de ma voix

- Oh, mais beau menteur comme, tu peux l'être. Je suis sûr, que tu trouveras, mais évite de me donner une mauvaise image, parce que certaine photo pourrait très bien apparaître dans un journal, j'ai un ou deux journaliste, qui me doivent un service... Je te souhaite une bonne journée

Je tourne les talons et cela pour de bon, je m'attache rapidement les cheveux et part courir avant de me poser sur un banc, j'avais un grand sourire sur les lèvres libéré d'un poids qui me pesait sur les épaules depuis plusieurs semaines. Je vis alors une personne, qui manquait de peu de se faire culbuté par un vélo, mais celui ci le frôle tout de même. Il avait des courses dans la main et l'un de ses sacs tombent par terre. Je me lève et me précipite pour venir l'aider à ramasser ses provisions

- Bonjour, laisser moi vous aidez

Je me redresse ensuite, mettant une de mes mèches rebelles, qui s'est échappé de ma queue de cheval, derrière l'oreille

- Il y en a, qui ne font même plus attention aux personnes autour d'eux... Vous allez bien ? Il ne vous a pas blesser moins ?  

Dis je avec un sourire radieux, bizarrement ma bonne humeur était revenu, mais j'espérais, que mon ex allait vraiment me laisser tranquille, car j'avais tourner la page pour ma part. S'il cherche les ennuis, je donnerais les photos de lui avec une autre femme à sa fiancée et des doubles à un journal de la ville. Je suis sûr, que cela fera sensation puisqu'il est avec une chanteuse de country, j'ai bien fait de le faire suivre par un détective finalement, il n'avait pas changer.

© 2981 12289 0




Je donne un sourire sans savoir où ça le mène s'il peut consoler pour qu'il me revienne.
Kathlyn Espinosa
avatar
Inscrit le : 25/06/2018
Messages : 522
Avatar : Gina Rodriguez
Crédits : Yenko
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: (Libre) En tout bien, tout honneur, qu'il aille au diable, le Lun 9 Juil - 13:57





Avec
Keléos


Encore une nuit de garde mouvementée, mais j'avais noté la veille que le frigo était vide. Si Théo voulait manger ce soir, je devais faire les courses entre deux pauses. Je reprenais le travail dans moins de deux heures donc c'était le moment tout trouvé pour les faire. Comme ça je pourrais faire une sieste avec lui en rentrant directement cette après-midi. Il faudrait bien-sûr que j'aille d'abord le rechercher chez maman mais comme ce n'est pas bien là ce n'est pas dérangeant.

Je sortais d'une petite épicerie avec deux sacs de provisions et je comptais aller les déposer dans le coffre de ma voiture. C'est en passant par le parc pour profiter du beau temps et de la vue de la verdure ressourçante que je me fis presque bousculé. Un monsieur en vélo était passé en vrombe et au lieu d'attendre que je me décale en entendant sa clochette tintinabuler, il avait continué de tracer comme un lapin blanc en retard. Je manquais de perdre l'équilibre en l'esquivant de justesse, sinon j'étais bonne pour un accident de travail, ce qui m'aurait plus que contrarié. Les courses dedans les étaient des denrées non périssables donc ce n'était pas bien grave qu'elles tombent au sol.

Néanmoins, une gentille demoiselle m'aida à ramasser mes affaires. Je n'étais pas du genre à apprécier ce genre de traitement mais la jeune femme avait voulu se montrer serviable avec moi alors je n'allais pas lui aboyer dessus non plus. Je me relevais finalement, quittant ma position accroupie, pour faire face à mon interlocutrice.

-J'ai rien de cassé... Il n'a pas eu le temps de me percuter... Je suis étonnée... Le genre humain m’écœure en général mais que vous vous soyez souciée de moi me redonnerait presque foi dans les êtres humains...

Depuis quand étais-je devenue si fataliste... Il fallait croire que les cernes sous mes yeux, et les cheveux complètements en pagaille étaient tout aussi symtomatiques de ma fatigue et de mon ras le bol que ce sentiment négatif qui commençait à me pourrir. On aurait dit une personne aigrie qui était au bout du roulot même si je ne m'en rendais pas compte. Certaines choses et m'a vie avaient un tant soit peu érodé mon esprit combatif ou du moins mon  côté optimiste qui voit le bon en tout être et en toute chose. En vérité, je ne me reconnaissais pas dans la personne qui s'adressait à la joggueuse aujourd'hui.

Je haussais les épaules, l'air un peu blasé:

-Vous savez, quand vous grandissez avec des gens qui se moquent des origines de votre père, ce genre d'énergumènes ça nous passe au dessus de la tête. Cela dit c'était sûr que s'il était arrivé la même chose avec Théo dans les parages, je n'aurais pas laissé couler aussi facilement. Le type se serait fait courser ou je lui aurais au moins balancé un truc dans ses rayons pour qu'il se casse la figure. Et ça encore, cela ne serait qu'un échauffement.

J'avisais sa tenue et demandais:

-Oh, vous êtes venue faire un peu de sport par ici? Cela fait longtemps que cela ne m'était pas arrivée.

Je me disais qu'il serait peut-être temps pour moi de me reprendre en main et de me remettre à faire du sport, mais j'en avais rarement le courage et la volonté dés que je sortais de l'hôpital. Même si je sais que mes nerfs mis à rude épreuve en aurait bien besoin. J'ignorais encore le retour de Neil à cette époque, sinon la motivation aurait probablement été toute trouvée. En tous cas, je peux pas m'empêcher de me comparer à cette femme toute souriante, pimpante et avenante, à celle que j'avais été il y a des années de cela. Cela produisit en moi une forme d'électrochoc.

Codage par Libella sur Graphiorum





**************************************************

Merci Yenko♥️

Kathlyn parle en: ff66cc
Chelsea parle en: 009933
Théo parle en: 00ccff
Keleos K. Auditore
The Kindness inside her Heart
avatar
Inscrit le : 08/05/2018
Messages : 236
Avatar : Miranda Kerr
Crédits : Le cercle des secret,graphiorum
Mes rps : Crédit: Signature (crackle bones)

Yoshi








Bloc notes : Snoopi





Afficher


Re: (Libre) En tout bien, tout honneur, qu'il aille au diable, le Mer 11 Juil - 13:51

En tout bien, tout honneur, qu'il aille au diableJe regardais la jeune femme en face de moi, j’étais soulager d’apprendre qu’elle n’avait rien eu de cassée. Elle n’a juste pas eu de chance avec quelques unes de ses provisions. Néanmoins, l’homme aurait pu au moins s’excuser ou l’éviter. Je vous jure certains manque d’éducation. Après avoir réglé mes soucis avec mon ex que j’espère ne plus jamais revoir, j’étais d’une certaine bonne humeur. Je rejoignais un peu son avis sur l’être humain cela dit, beaucoup ne pensait que par eux et ne regarder pas autour d’eux. C’est pour cela qu’il y a autant de malheureux dans la rue ou des gosses qui meurent de faim dans le monde. Je m’avise tout de même à le dire, j’avais quand même de l’espoir en l’humain, certains ne manquaient pas de coeur.

- Oh vous en faite pas avec ce genre de personne, la roue finit par tourner. Il a dû manquer d’éducation aussi durant sa jeunesse. Sinon, il aurait prit le temps de s’excuser ou de vous évitez. Être pressée, n’excuse pas ce genre de comportement. Cela dit, je suis contente qu’au moins vous n’avez rien de casser à cause de lui.

J’arque un sourcil lorsqu’elle m’explique que certaines personnes se moquaient des origines de son père. Non mais je n’aimais pas ça, c’était une chose que je détestais. Les propos raciste et haineux me mettaient hors de moi tout comme ceux qui se moquaient des sans abris, ils ne savent pas ce que l’avenir peut leur réserver, il faudrait ne pas l’oublier.

- Hélas ce genre de chose existe encore, c’est bien triste pour une civilisation qui se dit évolué d’ailleurs.

Mon sourire qui s’était un peu effacer à ses dires, revient de plus belle quand elle me demande si je suis venu ici pour courir, entre autre j’étais venu ici pour courir. Seulement sans mon chien cela me faisait bizarre seulement valait mieux pas qu’il voit mon ex, je pense qu’il aurait eu envie de le bouffer.

- Oui entre autre, j’ai besoin de courir le matin pour bien commencer la journée surtout lorsqu’elle s’annonce chargée.

Je me passais de lui dire qu’elle semblait bien fatiguée, cela serait déplacé de ma part et j’étais suffisamment éduqué pour ne pas paraître trop curieuse. Seulement, elle devait être beaucoup occuper pour avoir cet air fatigué sur le visage. On dirait moi lorsque je sors d’une grande soirée que j’ai préparer.

- Et si vous avez besoin de courir, il faut prendre le temps de le faire. Cela aide le corps à se sentir mieux même si au début, on n’en a pas vraiment l’impress

© 2981 12289 0




Je donne un sourire sans savoir où ça le mène s'il peut consoler pour qu'il me revienne.
Kathlyn Espinosa
avatar
Inscrit le : 25/06/2018
Messages : 522
Avatar : Gina Rodriguez
Crédits : Yenko
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: (Libre) En tout bien, tout honneur, qu'il aille au diable, le Sam 14 Juil - 0:19





Avec
Keléos


Je ne souhaitais de mal à personne mais il était vrai que la vie vous rendait généralement vos coups et elle était faite de hauts et de bas. Je ne me plaignais pas, malgré certains bas, le plus beau des hauts c'était mon fils et ma maman. Et je ne doutais pas qu'un jour la vie me ferait d'autres belles surprises.  J'étais d'accord avec elle cela dit sur le principe de politesse et je trouvais très juste qu'elle souligne que le fait de foncer dans les gens parce qu'on était pressé n'excusais rien.

Encore une fois, je la trouvais très juste dans ses raisonnements, les gens n'étaient pas malins et ils blessaient les autres. Je pense qu'il s'agit avant tout de méconnaissance ou de maladresse, je ne pensais pas que les gens étaient foncièrement mauvais, mais qu'ils avaient une vie difficile qui rendait difficile leur rapport aux autres. Mais cela n'excusait pas toute et parfois, comme dit tout à l'heure, ce genre de comportement me défrisaient tant que j'en perdrais presque fois en la gentillesse et la bonté de certains. Mais celle dont faisait preuve la jeune femme à mon égard venait de me rappeler qu'il y avait également des personnes sur lesquelles compte et qui n'étaient pas entachés par la facilité et la mesquinerie, que les gens n'étaient pas tous pareil, et que certains sortaient du lot.

Je haussais les épaules, c'était ainsi depuis la nuit des temps, les gens avaient besoin d'asseoir leur domination sur d'autres afin de se sentir supérieurs. Pour qui, pour quoi? Bonne question. En attendant, on n'était pas là pour refaire le monde et je préfèrais me concentrer sur ce qu'il y avait de bon en ce monde. Comme cette joggeuse.
 
Je souris, c'était un luxe que je ne pouvais plus me permettre de prendre soin de moi, il n'y a qu'à bien observer mon allure générale sur l'instant pour le comprendre ou au moins le deviner. Je ne comprenais cependant ce besoin vital de faire du sport mais la demoiselle me laissait entendre que cela lui faisait du bien pour affronter les obstacles de la journée. J'avais moi-même certains rituels, quand j'étais jeune, pour me préparer à ma journée, mais ce temps était révolu à présent.

-C'est vrai, mais je dois vous avouer que je manque parfois d'une bonne motivation, et surtout de temps que je ne peux pas me permettre de sacrifier.

On ne se connaissait pas, je ne me voyais pas lui raconter tous en détails, de ce fait je restais assez évasive sans me montrer désagréable pour autant. Un sourire étira cependant mes lèvres:

-J'imagine que si je faisais de l'exercice avec une autre personne, cela pourrait peut-être m'aider.


Est-ce que c'était une demande en sous cape, pas spécifiquement, mais c'était vrai, j'aurais besoin de quelqu'un pour me booster. Je n'étais juste pas prête pour tout cela, et peut-être que je me trouvais de fausses excuses mais je ne voulais pas sacrifier mon temps avec mon fils. Je sacrifiais déjà mon temps de sommeil. Je crois que mon corps serait incapable de suivre une course de toute façon, même en y allant petit à petit, car j'étais juste trop fatiguée:

-Au fait, je manque autant de politesse que cette personne sur son vélo... Je vous demande de bien vouloir m'excuser. Je m'appelle Kathlyn.

Je n'étais plus très douée pour faire connaissance avec les gens, j'avais même laissé certaines de mes amitiés se déliter au fil des ans au point où je ne voyais plus vraiment personne. De toute façon j'aurais été bien en peine de le faire. Je n'arrivais déjà pas à me dégager du temps pour moi...

Codage par Libella sur Graphiorum




**************************************************

Merci Yenko♥️

Kathlyn parle en: ff66cc
Chelsea parle en: 009933
Théo parle en: 00ccff
Keleos K. Auditore
The Kindness inside her Heart
avatar
Inscrit le : 08/05/2018
Messages : 236
Avatar : Miranda Kerr
Crédits : Le cercle des secret,graphiorum
Mes rps : Crédit: Signature (crackle bones)

Yoshi








Bloc notes : Snoopi





Afficher


Re: (Libre) En tout bien, tout honneur, qu'il aille au diable, le Mar 7 Aoû - 22:26

En tout bien, tout honneur, qu'il aille au diableJ’écoutais avec attentivement la jeune femme en face de moi, je ne peux pas me mettre à sa place sur son manque de temps, elle doit avoir une bonne raison de ne pas vouloir le sacrifier. Chacun à ses propres préoccupation. Je n’ai personne à la maison qui m’attend à part mes chiens et j’ai une personne qui s’en occupe quand je suis absente. je souris néanmoins quand elle me dit qu’elle manquait de motivation donc il n’y avait pas qu’une manque de temps, c’était aussi parce qu’elle n’en avait pas totalement envie.

Je pourrais faire le coach et l’y aider surtout avec ce qu’elle m’a dit ensuite, il est parfois plus facile de courir avec quelqu’un c’est vrai mais je ne connaissais pas son train de vie quotidien, je cours tout les matins pour être sûr de bien commencer la journée et l’été, je me levais parfois encore plus tôt pour éviter la chaleur. Je faisais attention à ma santé sinon j’avais deux frères et un père qui seraient capable de me coller pour être sûr que je prenne soin de moi.

- Et bien, je ne sais pas quel est votre quotidien, du moins vos horaires, je sais que les miennes peuvent ne pas être les mêmes tous les jours. Cela dit si vous le désirez peut être une fois par semaine on pourrait courir ensemble, je promets que je ferais doucement ou sinon si vous voulez vous maintenir en forme, il y a également le vélo d’appartement

Je l’écoute et elle finit par se présenter, il est vrai que nous avons pas eu ce réflexe mais je me présente pas à tout le monde cela dit quand je discute avec une personne mais après lui avoir proposer de courir avec moi, cela me semblait logique

- Et moi c’est Keleos mais on m’appelle souvent Kel

Lui dis je en souriant et puis je sors d’une poche, une carte avec mon numéro. J’en avais toujours en moi, bon c’était juste mon numéro professionnel mais au moins, elle pouvait me contacter.

- Tenez si jamais l’envie vous vient de courir. Je me ferais une joie de vous y accompagner et de vous encourager

© 2981 12289 0




Je donne un sourire sans savoir où ça le mène s'il peut consoler pour qu'il me revienne.
Kathlyn Espinosa
avatar
Inscrit le : 25/06/2018
Messages : 522
Avatar : Gina Rodriguez
Crédits : Yenko
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: (Libre) En tout bien, tout honneur, qu'il aille au diable, le Mer 15 Aoû - 16:03





Avec
Keléos


La gentille jeune femme prénommée Keléos me propose de courage un jour avec elle. Je trouve cette proposition très sympathique, d’autant plus qu’on venait seulement de se rencontrer. En attendant je trouvais que le feeling passait bien, alors je pourrais envisager d’aller courir un jour avec elle si nos emplois du temps respectifs nous le permettaient. Il faudrait juste que l’envie revienne. Mes horaires et mes journées étant ce qu’elles étaient, c’était compliqué de me résoudre à aller courir. Du moins assez régulièrement pour que cela finisse par être vraiment efficace. Le vélo d’appartement est aussi une belle alternative et je souris à cette mention même si au fond, je sais que je n’aurais pas les moyens d’investir sérieusement dans du matériel sportif, que ce soit sur le plan financier, ou émotionnel. Mon espace de vie aussi était restreint et connaissant Théo le vélo serait surtout accaparé par lui, qui n’en n’a absolument pas besoin.

-Je me contenterais de vous appeler Kéléos pour l’instant…

J’estimais que c’était plus respectueux à ce stade de la conversation. Je prends sa carte, après avoir déposé mes sacs à terre et la range consciencieusement dans mon portefeuille en me promettant un jour de m’en servir.

-Je n’ai pas des horaires régulières, et mon emploi du temps change parfois toutes les semaines, ou toutes les deux semaines, je ne pourrais pas vous donner un jour à fréquence régulière mais si j’arrive à m’en sortir, pourquoi pas… C’est si généreusement proposé… Que ce serait un crime de refuser…

Je ramasse mes sacs de courses et propose :

-Je dois retourner au travail pour y mettre mes courses au frais ou dans la voiture. Je termine mon service plus tôt dans l’après-midi, mais je dois aller récupérer mon fils chez ma mère. Je prévoyais de l’emmener dans un parc pour se balader après sa sieste. Cela vous dirait de partager notre petit goûter ? Je pourrais vous rejoindre ici, si l’envie vous en dit…

En fait, ce n’était pas trop mon genre de chercher de la compagnie humaine mais je ressentais comme un besoin de voir du monde aujourd’hui, et comme le feeling passait bien... C’est peut-être causé par cette rencontre fortuite mais j’avais besoin de parler à un autre adulte. Je me rendais compte que je me dévouais tellement à mon fiston que la majeure partie des conversations dans la journée, même avec ma mère tournaient autour de sa vie. Il n’y a aucun mal en soi, mais quand on passe son temps à parler à un enfant quand on est adulte, cela limite les champs de discussion.

Codage par Libella sur Graphiorum





**************************************************

Merci Yenko♥️

Kathlyn parle en: ff66cc
Chelsea parle en: 009933
Théo parle en: 00ccff
Keleos K. Auditore
The Kindness inside her Heart
avatar
Inscrit le : 08/05/2018
Messages : 236
Avatar : Miranda Kerr
Crédits : Le cercle des secret,graphiorum
Mes rps : Crédit: Signature (crackle bones)

Yoshi








Bloc notes : Snoopi





Afficher


Re: (Libre) En tout bien, tout honneur, qu'il aille au diable, le Jeu 30 Aoû - 17:56

En tout bien, tout honneur, qu'il aille au diable
Je souris lorsqu'elle me parle d'horaire qui n'était pas fixe, je savais très bien ce qu'elle voulait dire et encore j'étais une bourreau de travail, je ne pouvais pas m'en passer, cela me permettait d'être active. Je n'aimais pas rester sans rien faire. Je me prévois toujours un truc de prévu dans une journée même quand je ne travail pas. J'incline légèrement la tête

- Je vois, j'ai aussi souvent un emploi du temps chargé et ce n'est jamais le même sur les différentes semaines. Je rentre parfois même à l'aube pour repartir à midi travailler à nouveau. Enfin, j'aime mieux cela que rester à rien faire toute une journée.

Je souris toujours, dire qu'il y a quelques minutes en arrière, j'étais sur les nerfs à cause de mon ex mais bon il faut dire que j'ai fini par m'en libérer et donc je vais mieux maintenant comme si j'avais enlever un poids sur mes épaules. Et cette rencontre était des plus agréable, bien la façon dont on s'est rencontrer. Je réfléchis à sa demande et je me dis que cela me fera du bien de sortir un peu du bureau ou du quotidien de la semaine.

- Et bien. Pourquoi pas ? Se sera même avec plaisir de vous rejoindre.

Lui répondis je avec sincérité, je regardais l'heure sur ma montre et cela passer rudement vite. Il va falloir que je m'active et cours un peu pour ensuite prendre une douche et partir au travail. J'allais être en retard et cela me fit légèrement grimacer, je n'aimais pas les retard et encore moins quand c'était moi.

- Et bien on se dit à tout à l'heure ? Vers quel heure d'ailleurs ?

Une fois qu'elle me donne une heure approximative, je décide qu'il étant de couper court à la discussion et de me bouger les fesses.

- Bon, je vais être en retard si je continu, je vais continuer mon footing à tout à l'heure Kathlyn et ravi de vous avoir rencontrer malgré la façon dont cela s'est produit.

Je souris lui fait un signe de la main et part à l'opposer pour finir mon footing et rentrer chez moi pour me préparer à partir au travail

© 2981 12289 0




Je donne un sourire sans savoir où ça le mène s'il peut consoler pour qu'il me revienne.
Kathlyn Espinosa
avatar
Inscrit le : 25/06/2018
Messages : 522
Avatar : Gina Rodriguez
Crédits : Yenko
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: (Libre) En tout bien, tout honneur, qu'il aille au diable, le Ven 31 Aoû - 21:26





Avec
Keléos


La demoiselle a elle-même un emploi du temps compliqué, mais visiblement la bougeotte, de ce que je comprends. Cela me fait rire, parce que j’imaginais très bien mon fils en version adulte, agir ainsi. Je n’étais pas en reste pour me démener, mais j’étais obligée d’être plus posée à la maison pour contenir Théo ou remettre notre chez nous en ordre et en état de propreté, ou bien de sortir pour le faire bouger. Mais si j’étais seule, jeune et célibataire, je pense que je serais plutôt du genre à me poser devant un film ou dans un bon bain et à m’assurer qu’on ne viendrait pas m’embêter pour sortir. Je n’ai plus envie de cela. Aller prendre un verre et discuter posément dans un bar ? J’aurais pu, si je n’avais pas eu des soucis d’addiction. Mais tout cela, les gens n’étaient pas obligés de le savoir, et jamais je ne leur en aurais parlé de mon propre chef. Seuls les gens proches sont au courant. Autant dire… Ma mère.

La demoiselle accepte et redemande à quelle heure nous devons nous rejoindre. Comme c’est pour le goûter, je donne une fourchette horaire entre 16h et 16h30 sans m'offusquer le moins du monde qu’elle prenne congé. En plus, laisser le corps se refroidir après l’exercice, ce n’est pas génial. Autant qu’elle profite d’être encore prête pour terminer sa course.

-À tout à l’heure oui…

C’est vrai que les circonstances de notre rencontre auraient pu être meilleures, mais les évènements s’étaient déroulés autrement, aurions nous parlé ensemble en nous croisant. Avec un peu de chance nous aurions échangé des civilités rapides, un bonjour, un signe de tête, et on en serait restés là. Cette fois-ci, la surprise avait été bonne. Je lui rends son signe de la main comme je peux avec mes paquets de courses dans les bras en souriant également avec une aménité sincère. Je me dépêche de regagner le travail et de poser mes courses dans l’endroit adéquat. Cette après-midi, je sifflais en travaillant. De bien meilleure humeur que d’habitude.

*
* *


À l’heure prévue, et même avec un peu d’avance, comme d’habitude, j’arrivais au parc avec Théo à qui j’avais expliqué qu’une personne gentille et qui m’avait aidé le jour même allait nous rejoindre.

-Alors on va devoir attendre pour manger les madeleines et les petits fruits maman ?, fit Théo en balançant ses jambes sur le banc, avec beaucoup d'impatience. Il n'attendait que deux choses avec nervosité. L'heure de la mangeaille, et le moment de se dégourdir les jambes.
-Oui.
-Et pour le jus d’orange ?
-Pareil, c’est la politesse. Tu te souviens qu’on a bien tout partagé pour que tout le monde en ait ?
-Oui…, fit-elle avec une moue presque déçue en sachant ce qui allait suivre.
- Donc tu ne picoreras pas tout dans les petites barquettes des autres? Tu les donneras alors à la dame tout à l’heure, ça te va ?
-Oui maman… Je peux aller jouer, en attendant ?
-Vas-y…

Bien que je surveille l’arrivée de la jeune femme, je conserve toujours un œil prudent sur Théo. Déjà, parce qu’on ne sait jamais ce qui peut se produire, et je voulais être sûre de pouvoir réagir en temps voulu, et surtout parce que je ne voulais vérifier qu’il ne se chamaille pas avec d’autres enfants. Je gronderai mon fils s’il fait une bêtise injustifiée, mais si je voyais qu’on prenait plaisir à l’embêter, j’interviendrais. En attendant, même si j’avais la peur au ventre, j’estimais qu’il avait sept ans et que je devais le laisser un peu autonome. Si j’étais toujours derrière lui, il n’apprendrait pas à se débrouiller dans la vie et avec les autres. Paradoxal, non ? Car je n'étais pas encore prête à le voir voler de ses propres ailes. Mais lui, l'était-il? Je devais respecter le rythme de mon fils également et sa volonté. Mère poule, mère louve. Entre deux, il n’y avait pas tellement de distance.

Codage par Libella sur Graphiorum





**************************************************

Merci Yenko♥️

Kathlyn parle en: ff66cc
Chelsea parle en: 009933
Théo parle en: 00ccff
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: (Libre) En tout bien, tout honneur, qu'il aille au diable, le

(Libre) En tout bien, tout honneur, qu'il aille au diable

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Autres lieux-