Partagez| .

Une meuf bourrée est... une meuf bourrée... [Marlon]


Gaëlle M. Dubois
De la drogue dans le sang et de la fumée dans les poumons
avatar
Inscrit le : 21/05/2018
Messages : 54
Avatar : Bryden Jenkins
Crédits : Amnesis
Mes rps : Ash - Cillian - Willow - Loïc - Marlon - Livio - Robbie

Bloc notes : /

Afficher


Une meuf bourrée est... une meuf bourrée... [Marlon] , le Mer 23 Mai - 22:32

Il commence à se faire tard. Non en fait, il est super tard. Il doit un truc comme quatre ou cinq heures du matin. Ouais c'est tard ça mais c'est mon horaire. C'est normal, c'est l'heure à laquelle je rentre chez moi quasiment tous les soirs. Il y a une trotte entre ici et chez moi putain ! J'ai la flemme de rentrer... Pourtant je vais pas dormir dans la rue... quoique, ce serait pas la première fois hein. Je suis complètement torchée et je sais pas trop où je suis. Peut-être que si je tourne à droite, j'arriverais chez moi... Ou alors il faut continuer tout droit ? Et merde... Je suis perdue. Je suis trop conne. Je suis trop conne et perdue. Je dois avoir l'air maligne tiens... J'avance au hasard. Je ne vois pas le banc devant moi et je fonce dedans, je m'éclate le genoux au moment du choc et je m'étale par terre au passage. Aïe. C'est qui l'abruti qui a décidé de foutre des bancs dans la rue ? Qu'il aille se faire foutre celui-là, connard va ! Je me relève péniblement, les trous de mon jean se sont agrandis, je vais avoir un beau bleu sur le genou et les paumes de mes mains sont égratignées. Fait chier. Je réprime une envie de gerber, je vais avoir un goût putain de dégueulasse dans la bouche après. Je m'arrête un instant devant un panneau de signalisation pour tenter de trouver mon chemin, mais les lettres se mélangent dans ma tête et j'éclate simplement de rire. Putain, je suis cuite.

Y a un mec qui passe pas loin et sans chercher à l'observer plus d'une seconde je cours à moitié vers lui. Enfin, il me semble que je cours mais en réalité je dois clopiner et faire des zigzags... Arrivée à sa hauteur, je pose une main sur l'épaule de l'homme pour me stabiliser.

-Eh ! je crie juste à côté de son oreille. Tu sais... c'est par où le... sud de la ville ? je bégaie en respirant trop fort.



DESTROYED GIRL
her lungs are ashes and her blood is drugs. she survives because she's too dumb to live.
(@POE, BEERUS)
Marlon Ramirez
in cuāuhtli in ocēlōtl
avatar
Inscrit le : 11/05/2018
Messages : 717
Avatar : D.J. Cotrona
Date de naissance : 15/06/1983
Bloc notes :





Afficher


Re: Une meuf bourrée est... une meuf bourrée... [Marlon] , le Ven 25 Mai - 16:47

L'apocalypse tant redoutée n'a pas eu lieu et c'est tant mieux, mais a nuit de la purge a quand même été un chaos infernal. L'occasion parfaite pour tous les connards les plus cons de la ville de se mettre sur la tronche en pensant ne rien craindre, ça te donne quelques morts, pas mal de blessés, une foule de débiles violents en garde à vue et environ un million de trucs à faire en même temps. Les renforts sont repartis, les gars sont fatigués et à cran, du coup ça se met en maladie ou ça pète un câble en plein service. Et qui paye les pots cassés? Ben c'est bibi, qui fait des heures supp' à en crever et n'a pas vu son lit depuis... il sait plus depuis quand. Au moins 48 heures, probablement plus.

Il est cinq heures du mat et après avoir dû gérer trois crises successives, Marlon en a eu marre, a poussé une bonne gueulante et a claqué la porte. Il rentre chez lui et puis c'est tout. La ville peut brûler, il en a absolument rien à foutre. Qu'ils crèvent tous, ça lui fera moins de boulot. Il est en train de marcher vers sa voiture quand une fille a l'air chelou titube vers lui. Au début, il a peur qu'elle soit blessée mais il se rend bien vite compte que ce n'est pas le cas. Non, encore une fille qui va certainement lui pleurer dessus en lui racontant sa vie merdique. Mais non, elle se contente juste de lui demander le chemin vers le sud de la ville. Plus vague, tu meurs. Elle tient à peine debout, a clairement du mal à focaliser son regard sur quoi que ce soit et elle pue la binouze bon marché à plein nez. Marlon est à deux doigts de lui passer les menottes pour l'amener décuver dans une cellule mais la foutre au milieu de psychopathes dans cet état, il peut décemment pas et puis il a suffisamment été dans la même situation pour avoir un minimum de sympathie, même dans son état de fatigue avancé. "Le sud, c'est super loin. Tu veux que je te déposes quelque part? Ça t'évitera de marcher pendant deux heures..." Il se demande pourquoi il s'emmerde à trouver une excuse, elle est tellement torchée qu'il y a genre 0,2% de chance qu'elle se dise que c'est potentiellement une mauvaise idée de monter dans la voiture d'un inconnu en pleine nuit quand on a bu au mois 10 verres de trop.
Gaëlle M. Dubois
De la drogue dans le sang et de la fumée dans les poumons
avatar
Inscrit le : 21/05/2018
Messages : 54
Avatar : Bryden Jenkins
Crédits : Amnesis
Mes rps : Ash - Cillian - Willow - Loïc - Marlon - Livio - Robbie

Bloc notes : /

Afficher


Re: Une meuf bourrée est... une meuf bourrée... [Marlon] , le Mer 30 Mai - 14:41

J'ai du mal à garder mon équilibre et je dois plisser les yeux pour avoir une image nette de l'homme à qui je parle. Je crois qu'il hésite un peu. En fait, si ça se trouve, il hésite longtemps mais ma notion du temps s'est barrée en même temps que ma sobriété alors je sais pas trop. Si ça se trouve ça fait déjà une heure que je suis là. Non pas possible, le mec se serait barré quand même. Ou alors, lui aussi il est bourré en fait... Non il n'en a pas l'air il me semble.

Je rigole quand il me dit que le sud c'est super loin. Je pensais que c'était loin mais quand-même, super loin, c'est super la loose. C'est trop nul. Je rigole tellement que je manque de tomber à nouveau et heureusement que je m'accroche à mon sauveur de la nuit sinon je serais à nouveau par terre, étalée comme une crêpe de la chandeleur lourde de chocolat. Tiens je me ferai bien des crêpes en rentrant. Est-ce que j'ai du lait ? Aucune idée. Ou alors, j'irai tranquillement me rouler un petit joint pour m'endormir. Ça c'est une idée encore meilleure. Je suis incroyable des fois avec mes idées de génie. Bon cela dit, il faut d'abord rentrer à mon appart.

L'homme me demande si je veux qu'il me dépose quelque part et je m'empresse de hocher la tête de haut en bas. Je crois que j'aurais beaucoup plus de chances d'arriver entière, ou d'arriver tout court si je me fais accompagner. Sage décision et bonne idée le monsieur du milieu de la chaussée ! Eh en fait c'est lui le génie !

-Ouais je veux bien, je réponds avec un sourire débile. Mais euh... je sais plus l'adresse, je continue d'un ton mystérieux, tu veux bien m'aider jusqu'à ce que je reconnaisse mon immeuble ?

Une fois ma phrase terminée, je pars dans un nouvel éclat de rire.



DESTROYED GIRL
her lungs are ashes and her blood is drugs. she survives because she's too dumb to live.
(@POE, BEERUS)
Marlon Ramirez
in cuāuhtli in ocēlōtl
avatar
Inscrit le : 11/05/2018
Messages : 717
Avatar : D.J. Cotrona
Date de naissance : 15/06/1983
Bloc notes :





Afficher


Re: Une meuf bourrée est... une meuf bourrée... [Marlon] , le Mer 6 Juin - 18:28

Bon, au moins la jeune fille a l'alcool joyeux et rieur, vu le fou rire qu'elle se tape quand Marlon lui annonce que le sud est loin d'où ils se trouvent. Alors que Marlon, lui, quand il boit, ça finit soit en déprime total, soit en baston avec un autre abruti. Il la rattrape comme il peut quand elle menace de se casser la gueule (vu l'état de ses mains, c'est sûrement pas la première fois qu'elle chute...) et elle finit par se calmer suffisamment pour accepter son invitation. Qu'il regrette immédiatement quand elle lui annonce ne pas se souvenir de l'adresse. Il est pas encore rentré chez lui, à s'occuper de tous les déchets de la ville. Mais bon, il se sentirait mal de la laisser toute seule dans cet état.

La voiture n'est pas très loin, et il la guide en lui tenant l'avant-bras pour pouvoir la stabiliser un peu et éviter qu'elle ne s'éclate la tête contre le trottoir. "Que tu te souviennes plus de l'adresse c'est une chose, mais il va quand même me falloir un nom de quartier ou au moins un point de repère." Sinon, il sera obligé de la lâcher au pif. Il va pas non plus passer la nuit (qui se transforme petit à petit en matin, d'ailleurs...) à tourner en rond pour une fille complètement cuite. En tout cas, elle, ça la fait rire. Il aurait limite mieux valu qu'elle est l'alcool violent, il aurait eu une raison de la foutre en cellule et laisser les autres se démerder avec. Arrivé à la caisse, il déverrouille les portes et l'aide à se hisser sur le siège passager avant de grimper côté conducteur et de démarrer le moteur.

Il y a une vieille chanson de Selena à la radio et Marlon s'engouffre dans les rues, prenant la direction générale du sud. "Si tu reconnais un truc ou que le chemin te reviens..." En attendant, il ouvre les fenêtres parce que la jeune femme ne sent pas exactement la rose...
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Une meuf bourrée est... une meuf bourrée... [Marlon] , le

Une meuf bourrée est... une meuf bourrée... [Marlon]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2018-