Partagez| .

Tu vas devoir m'obé... J'veux bien être sous ton emprise en fait [ft. Marlon]


Invité
Invité
avatar
Afficher


Tu vas devoir m'obé... J'veux bien être sous ton emprise en fait [ft. Marlon], le Ven 18 Mai - 23:26


Tu vas devoir m'obé... J'veux bien être sous ton emprise en fait
Marlon X Johnny

Johnny, quand il a une idée bien précise dans la tête, il ne l'a pas ailleurs. A peine arrivé aux commandes de la ville, qu'il prévoit déjà tous les éléments à mettre en place pour les prochaines animations d'Austin. Certains diraient que ce n'est pas son travail, que des organisateurs sont là exprès pour ça mais ce genre d'éléments n'est pas censé être mis à la vue de tous. Du moins, pour le moment. Dossiers en main au cas où qu'on le lui demande, il s'en va pour la gendarmerie et appelle d'urgence un représentant de la loi. Il était prêt à faire son speech et à se faire respecter mais à la vue de l'homme qui lui fait fasse, il ne peut s'empêcher de bugger quelques secondes avant de reprendre la totale possession de ses esprits. "Je... Bonjour. Puis-je vous parler seul à seul dans votre bureau s'il vous plait? C'est pour une histoire urgente." lui dit-il avant de lui tendre la main, ayant oublié la moindre des choses, la présentation. Pour la première fois de sa vie face à une personne qui a de l'autorité, il se sent comme un agneau dans une bergerie alors qu'il est censé lui faire face pour exposer ses idées. Il le suit, donnant des petits coups d'oeil parfois aux bouts de chairs qui forgent le haut de ses jambes mais reporte rapidement son regard dans les yeux noisettes de ce lieutenant.
code by bat'phanie

 


Marlon Ramirez
in cuāuhtli in ocēlōtl
avatar
Inscrit le : 11/05/2018
Messages : 601
Avatar : D.J. Cotrona
Date de naissance : 15/06/1983
Bloc notes :





Afficher


Re: Tu vas devoir m'obé... J'veux bien être sous ton emprise en fait [ft. Marlon], le Sam 19 Mai - 0:05


Marlon n'est pas vraiment de bonne humeur. Il vient passer une bonne vingtaine de minutes à hurler après deux officiers complètement débiles et incompétents pour avoir commis une sacrée faute qui pourrait permettre à un criminel de ne pas être poursuivi légalement s'il ne rattrape pas le coût, et les avoir fait pleurer ne l'a pas soulagé le moins du monde. Lorsqu'on l'appelle, il se retourne et répond un peu sèchement. "Quoi?!" L'homme qui lui fait face est grand, plus grand que lui, ce qui est quand même assez rare pour être souligné, et impeccablement habillé. L'homme veut lui parler seul à seul, pour une histoire supposément urgente. Etant donné le département dans lequel Marlon travaille, c'est tout à fait possible qu'il détienne des informations sensibles sur une affaire.

"Bien sûr," répond-il en lui serrant la main, retrouvant son professionnalisme, un peu honteux d'avoir passé ses frustrations sur un pauvre homme qui n'a rien demandé à personne. "Suivez-moi, je vous prie." Son bureau n'est vraiment pas loin, quelques mètres tout au plus, et une fois à l'intérieur il referme la porte derrière et invite l'homme à s'installer avant de s'assoir à son tour. "Je vous écoute," fait-il en posant ses mains devant lui sur le bureau, sa concentration tout entière sur l'homme et ses dossiers. Ce que l'homme lui dit... Marlon n'arrive pas à en croire ses oreilles. "Nan mais c'est quoi ce délire? Une purge? Faut arrêter de regarder la télé, hein... Et puis vous êtes qui, au juste?" Il jette un coup d'oeil aux dossiers qu'on lui tend. "Vous êtes complètement timbré..." Marlon hésite sur la démarche à suivre. On ne peut pas coffrer quelqu'un pour un crime qu'il n'a pas encore commis, certes, mais il ne peut pas laisser un fou furieux pareil dans la nature. En faisant appel à l'anti-terrorisme, peut-être, ou en le faisant interner de force à l'aide d'un médecin...

Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Tu vas devoir m'obé... J'veux bien être sous ton emprise en fait [ft. Marlon], le Sam 19 Mai - 16:23


Tu vas devoir m'obé... J'veux bien être sous ton emprise en fait
Marlon X Johnny


code by bat'phanie

 
Marlon Ramirez
in cuāuhtli in ocēlōtl
avatar
Inscrit le : 11/05/2018
Messages : 601
Avatar : D.J. Cotrona
Date de naissance : 15/06/1983
Bloc notes :





Afficher


Re: Tu vas devoir m'obé... J'veux bien être sous ton emprise en fait [ft. Marlon], le Lun 21 Mai - 12:12


Le Maire d'Austin... Et Marlon c'est le Roi du Mexique. Bon, cela dit... Maintenant qu'il y pense, le drôle de bonhomme a été salué par pas mal de monde, d'après ce qu'il a pu voir avant d'arriver au bureau. Il dit peut-être pas que des conneries, faudra vérifier tout ça. "Je viens tout juste de revenir en ville, j'avoue ne pas vraiment avoir suivi. C'est qu'on a eu pas mal de maires en très peu de temps..." Thomas Ford qui démissionne, Patrick Robinson apparemment décédé... C'est quand même louche tout ça.

"Donc, Monsieur le Maire. Une purge pour tuer tous les méchants..."
Certes, il y a des meurtres et quelques attaques en ville mais les statistiques ne sont pas pires que d'habitude et certainement pas pire qu'ailleurs, alors la peur dans le cœur des habitants, Marlon n'y croit pas une seconde. "En gros, vous voulez juste chier sur la Constitution et le système de justice de notre pays. Enfin, ça c'est dans l'optique où on vous laisse faire. Ce qui n'arrivera pas. Vous êtes bien conscient que votre idée est absolument illégale dans l'État du Texas mais aussi et surtout dans la loi fédérale. Même le juge le plus taré du Texas n'approuvera pas votre projet et la Cour Suprême vous taillera en pièces." Sans compter que personne sain d'esprit ne souhaiterait participer à ce genre de jeu malsain.

Marlon se retourne l'espace d'un instant pour pouvoir servir un verre d'eau au fou furieux assis en face de lui. "Vous pensez bien que je vais pas rester assis là à ne rien faire. Tout ça," il désigne les dossiers amenés pour l'infâme Mr Goode, "sera remontés à mes supérieurs et transmis aux autorités compétentes." Marlon n'est toujours pas convaincu de la véracité de tout ça mais préfère jouer le jeu: dans un cas comme dans l'autre, il espère bien faire oublier cette idée absurde à son interlocuteur.
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Tu vas devoir m'obé... J'veux bien être sous ton emprise en fait [ft. Marlon], le Mar 22 Mai - 1:14


Tu vas devoir m'obé... J'veux bien être sous ton emprise en fait
Marlon X Johnny
Il semble encore moins enthousiaste sur la situation le lieutenant chef. Et ça, Johnny, il n'aime pas. Il faut que tout soit de sa façon et qu'on ne le remette pas en question sinon il s'énerve mais il va tenter de la jouer plus doucement. Il hoche la tête avant de s'en prendre plein la tête. Il respire bruyamment. Il est déjà agacé. Peut-être qu'il aurait mieux fait de ne rien dire après tout mais la situation aurait probablement été pire. C'est décidé. Dorénavant, il ne supportera encore moins les flics, ces gens fermés d'esprit. Lui qui était concentré à regarder son fessier, il a oublié en une fraction de seconde. Ce n'est plus qu'un semi obstacle maintenant. "Vous voyez la chose d'une mauvaise façon je pense. La purge sert seulement à punir les personnes qui sont fautives. Certes, beaucoup de personnes pourraient en profiter mais l'objectif majeur de ceci n'est rien d'autre qu'un moment de justice. En une nuit. Je suis persuadé que la population d'Austin sera plus efficace que les autorités." Son ton est un poil trop sec à son goût pour ce genre d'affaires. "Certes, ils ont connu beaucoup de drames et d'histoire de ce genre mais ça ne veut pas dire qu'ils en sont moins affectés. D'autant plus si ces gangs se sont attaqués directement à des membres de leur famille. Récemment, il y a eu une fusillade. Il est même dit que depuis le début de l'année il y a eu 133 fusillades, et à peine 140 se cont écoulés. Vous pensez qu'ils se disent "une de plus ou de moins, de toute façon on est habitués"? Ca m'étonnerait Monsieur... Ramirez." Il prend une pause le p'tit Johnny. Peut-être que pour cet agent, ça ne le fera pas changer d'avis mais il tente tant bien que mal d'adoucir la vision qu'il porte sur la chose. Ce n'est pas si horrible pourtant. Quand les Avengers se battent pour sauver la ville, il n'y a personne pour les en empêcher. "Je ne veux pas que vous interveniez dans le sens que les personnes qui veulent rendre justice aux personnes disparues, ne soient pas accusés de quoi que ce soit. Bien entendu vous pourrez faire la purge vous aussi si c'est pour aider les citoyens à trouver les coupables, les personnes qui méritent d'être juger." ajouta-t-il.

code by bat'phanie

 
Marlon Ramirez
in cuāuhtli in ocēlōtl
avatar
Inscrit le : 11/05/2018
Messages : 601
Avatar : D.J. Cotrona
Date de naissance : 15/06/1983
Bloc notes :





Afficher


Re: Tu vas devoir m'obé... J'veux bien être sous ton emprise en fait [ft. Marlon], le Mer 23 Mai - 12:53

Marlon, déjà pas très patient de nature, commence à sentir sa colère revenir et son sang bouillir en lui. Évidemment, c'est lui qui voit les choses de la mauvaise manière et non pas ce type qui est un véritable psychopathe. "Beaucoup de personnes vont en profiter et encore plus de personnes innocentes vont en être les victimes," grogne-t-il, ne sachant pas lui-même pourquoi il continue de répondre au Maire (s'il s'agit véritablement du Maire) comme si ça allait vraiment arriver. Mais dans l'optique où ça arrive vraiment... Faudrait être sacrément con pour penser que seuls les gentils vont punir les méchants, et pas l'inverse. Quant à la population d'Austin plus efficace que les autorités... "On arriverait peut-être à de meilleurs résultats si on avait pas systématiquement droit à des restrictions budgétaires et si les criminels faisaient pas des magouilles avec les politiciens," répond-il sèchement. C'est que l'imbécile commence sérieusement à lui courir sur le haricot.

Le mec commence à lui faire un discours sur les fusillades et les attaques de gang. "Oui, les fusillades sont un peu trop courantes aux Etats-Unis et le Texas n'est clairement pas en reste. Faudrait peut-être songer à revoir la loi sur les armes à feu mais ça, c'est pas de mon ressort, c'est du vôtre." L'homme en noir continue à s'enfoncer en lui disant ce qu'il attend de lui. Ne pas empêcher les gens d'aller trucider des autres ou pire, les aider. "Bien sûr, quand on laisse le peuple décider de qui mérite d'être jugé et de mourir, ça se passe toujours bien. Ce que vous voulez faire, c'est une chasse aux sorcière, ni plus ni moins. Maintenant si vous le voulez bien, on me paye pour enquêter et arrêter des gens de façon tout à fait légale et en accord avec les lois de notre pays, donc si vous le voulez bien..." Marlon se lève et lève un bras en direction de la sortie. Il n'arrivera pas à être plus poli que ça.
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Tu vas devoir m'obé... J'veux bien être sous ton emprise en fait [ft. Marlon], le Dim 27 Mai - 17:27


Tu vas devoir m'obé... J'veux bien être sous ton emprise en fait
Marlon X Johnny
Johnny il sent bien que la tension et que le manque de patience du lieutenant est en train de monter en flèche et c'est bien un détail qui le ferait exploser à son tour. "Ils n'ont qu'à rester chez eux alors." réponde t-il sèchement à sa remarque. Il ne voit pas le problème. Il n'oblige personne, il propose juste. Mais voilà que Ramirez tente de lui faire comprendre quelque chose. Il arque un sourcil avant de sourire en coin. "Et bien je vous donnerai tout ce dont vous avez besoin. Faites moi juste une liste et peut s'arranger." Magouilles avec des criminels... En tant que flic il est plutôt mal placé pour faire ce genre de réflexions, étant les premiers à faire affaires avec les politiques et les criminels. Il ne doit probablement pas en être l'exception. Il lui sourit. "J'aimerais bien en parler à Trump mais je ne pense pas que je sois le bienvenu. Gay et noir, je pense qu'il aura en travers ce genre de demandes. Ha si j'étais président, je ferais en sorte que ça soit interdit mais je ne suis pas encore à ce stade bien que j'avance petit à petit." Il ne pouvait être que d'accord avec lui pour ce point, ces minorités étant les premiers à s'en prendre plein la tête alors qu'ils ne font rien de mal. Malgré le fait qu'ils soient en total désaccord, Johnny tente de garder son sang froid. Mais c'est plutôt dur, il faut le reconnaitre. Il se fait mettre à la porte en plus de ça. Quel culot! Johnny fronce légèrement les sourcils. "Au plaisir de vous revoir." Il lui adresse un sourire avant de partir. Il ne va en faire qu'à sa tête le maire. Si ce bon à rien n'est pas assez intelligent pour comprendre sa démarche, ce n'est pas sa faute après tout. Toutes les personnes qui seront injuriées, ce sera que le karma de Dieu qui s'abat sur eux. Il fera sa purge. C'est déjà en cours de route. A ses risques et périls.

code by bat'phanie

 
Marlon Ramirez
in cuāuhtli in ocēlōtl
avatar
Inscrit le : 11/05/2018
Messages : 601
Avatar : D.J. Cotrona
Date de naissance : 15/06/1983
Bloc notes :





Afficher


Re: Tu vas devoir m'obé... J'veux bien être sous ton emprise en fait [ft. Marlon], le Jeu 31 Mai - 21:45

Ils n'ont qu'à rester chez eux... C'est tellement débile comme réflexion que Marlon ne sait même pas quoi répondre. Quoi que ça vaut peut-être mieux, il ne voudrait pas se mettre à insulter l'homme en face de lui. Très sérieusement, il ne voit pas plus loin que le bout de son nez, c'est terriblement frustrant. Encore une fois, il faut être stupide ou naïf (ou les deux) pour croire que les gens seraient en sécurité chez eux. Quand Marlon soulève le manque de moyen, le maire se propose alors de lui venir en aide. "La liste risque d'être longue mais ne vous en faites pas, on vous en fera parvenir une." Évidemment, quand le sujet de la loi est abordé, il fait mine de ne rien pouvoir y faire, ironisant sur le fait de ne pas être président. "Déjà agir au niveau de la ville ou de l'état, ça serait pas mal. Tout est possible dans la vie, gay et mexicain je suis bien lieutenant de police," rétorque-t-il. Lui-même n'aurait jamais cru ça possible il y a quelques années, à cause de son expérience désastreuse à Sacramento, mais Austin lui a montré qu'avec un peu de courage et de volonté, on peut aller très loin.

Il est plus que temps de mettre fin à cette entrevue qui n'aurait déjà pas eu lieu d'être. Marlon enquête sur les crimes, il ne dirige pas le commissariat et encore moins la police de la ville. Mais bon, il faut croire que Monsieur le Maire n'est pas si malin que ça. "Oui, la prochaine fois je vous passerai peut-être les menottes," répond-il avec son beau sourire plein de dents et très faux-cul dont il a l'art. Il raccompagne mini Mussolini jusqu'à la porte avant de la claquer bruyamment. Il espère qu'on ne viendra plus le faire chier pour des conneries aujourd'hui.
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Tu vas devoir m'obé... J'veux bien être sous ton emprise en fait [ft. Marlon], le

Tu vas devoir m'obé... J'veux bien être sous ton emprise en fait [ft. Marlon]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2018-