Partagez| .

Le rire est le grelot du sexe — Aksel x Esvir


Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 579
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + DANDELION
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

Disponible (6/10)



▸ Aksel M. Lennox (6) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Aks/Eli/Jay/Robbie/Esvir ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ Morrigan

Bloc notes :
HER AND ONLY HER.
▸ Ce qu'elle écoute en boucle :
▸ Russe de naissance, américaine de cœur.
▸ Un tempérament de feu.
▸ Tatouée de partout.
▸ Directrice du meilleur café d'Austin.
▸ Toujours à la recherche d'énergie créative.
▸ Elle habite seule dans une jolie maison.
▸ Elle possède une grosse voiture, qui fait beaucoup de bruit.


HER AND THE OTHERS.
▸ Amoureuse d'Aksel.
▸ Petite sœur de Demyan.
▸ Elle travaille avec Leevi, qu'elle considère comme son meilleur ami.
▸ Blonde de Scar.

Tchertionak


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Le rire est le grelot du sexe — Aksel x Esvir, le Jeu 17 Mai - 20:23

Le rire est le grelot du sexe
Aksel
feat.
Esvir


 

 



 

 



Une rencontre, ou une putain de révélation. Je ne sais pas ce qu'il m'avait fait mais en rentrant, j'avais le sourire. J'aimais le jeu, j'aimais ce fil sur lequel on marchait aussi bien l'un que l'autre, tenant une posture d'équilibriste. Et quand l'un des deux tombaient, l'autre allait le chercher. Bon, ça semblait chiant dit comme ça. Mais au final, c'était un immense jeu du chat et de la souris qui s'installait au fur et à mesure. Et j'aimais ça. On va dire qu'il s'amusait à changer les règles du jeu pour les pousser à leurs limites, et ça m'intéressait. Ca me plaisait, ça m'attirait dans un sens. Le sourire aux lèvres, je passais la porte de chez moi. Ma maison m'avait manqué. L'odeur de l'encens et des bougies, les baies vitrées qui donnaient sur le jardin. Tout.

J'attendais un SMS de sa part pour me dire qu'il arrivait, après tout, il avait mon adresse et mon numéro de téléphone, pas besoin de plus pour s'amuser. A peine dans l'entrée, je retirais ma salopette, et mon t-shirt, pour rester les seins à l'air dans le plus grand des calmes. J'étais bien en petite culotte. Mais bon, sa tête risquait de me faire partir en fou rire s'il me voyait comme ça. L'idée de rester dans cette tenue - si on pouvait appeler ça une tenue - me traversait l'esprit un instant avant de me dire que ce serait mieux que j'ai au moins un t-shirt sur moi. J'savais bien qu'en soit, ça lui plairait. Mais le deal c'était qu'on passe la nuit ensemble, pas qu'il jute dans son pantalon en arrivant.

Il était 20h, j'attendais tranquillement, en rangeant un peu la maison. Ce qu'elle était grande cette maison, en tous cas, pour moi toute seule, c'était bien assez grand. Un grand salon, avec une immense bibliothèque, une cuisine américaine bien aménagée, une salle de bain avec une douche à l'italienne, une grande entrée, un beau dressing et une mezzanine qui me servait de chambre. Mais surtout, il y avait un jardin. Pas très grand mais quand même bien pour faire des barbecues,  ou se poser dans le jacuzzi le temps d'une soirée avec une bière en main. Je lui avait dit que je me ferais pardonner, et j'allais le faire. Je voulais juste le faire languir comme il avait jamais languit avant de lui donner ce qu'il voulait, et encore, seulement s'il était sage.

Mon téléphone, posé sur la table basse s'était mis à vibrer quand je commençais mon hamburger. J'avais mis le pain à cuire tranquillement, je faisais revenir les steaks. Je savais que j'en mangerais deux, j'aimais trop manger. Je râlais parce que j'avais les mains pleines de cheddar et que je pouvais pas l'attraper. En voyant le numéro, et l'écriture sans faute, je me suis doutée que c'était lui. Je l'enregistrais à "Glyphosate". Après tout, c'était comme ça que ça avait commencé. Je savais qu'il était pas loin, je souriais en coin. J'attendais qu'il rentre et qu'il pète un câble en voyant ma collection de jeux vidéos. Y a avait de tout. De tout !

J'allais lui ouvrir la porte quand il sonnait. Vêtue d'un t-shirt trop grand pour moi et de ma culotte. Après tout, avec les tatouages j'étais pas forcément nue.

️ Gasmask





( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 434
Avatar : Nekfeu
Crédits : Gasoline
Mes rps : Esvir#6 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Marlon



Bloc notes :


Afficher


Re: Le rire est le grelot du sexe — Aksel x Esvir, le Ven 18 Mai - 1:15


Le rire est l'grelot du sexe
Esvir x Aksel


Sur l’chemin du r’tour, il s’demandait s’il irait bien rejoindre la gamine chez elle. Faut dire, qu’elle le faisait tourner en bourrique. Ca lui f’rait ptete le spieds d’voir que tout n’est pas acquis, mais Aksel, il a trop les couilles pleines pour évaluer correctement le pour et l’contre. Et puis, elle était marrante, ça lui changerait des soirées avec ses potes. D’ailleurs, Aks, il va rarement chez ses conquêtes, ça n’arrive jamais. Il s’était pas fixé d’règle, c’était juste l’habitude. Et puis, aller chez les filles, c’pas son délire, il veut pas découvrir leur monde. Et puis qu’sa piaule soit un temple de passe, ça l’dérange pas vraiment.

Il rentre chez lui et s’pose dans l’canapé pour faire le point deux s’condes. Il se refait l’film des quelques heures passées avec elle. Quelques heures ? Tout s’était déroulé très vite en réalité. Chez lui, au calme, il s’sentait seul. L’rire de la gamine lui manquait. Il s’lève pour se changer les idées et file sous la douche. Sous l’jet d’eau brûlante, il s’pose des questions. C’est comment chez elle ? C’est quel genre de nana ? En tout cas, elle n’est pas comme celles qu’il a l’habitude de ramener et ça, c’est tout l’défi. Et Aks, il adore les défis. Okay, D’habitude, c’est des codes binaires qui lui prennent la tête, pas les gonzesses, mais ça chamboule ses habitudes, et ça l’fait rire le gamin. Si elle lui convient, elle deviendrait ptête une pote, une pote améliorée. Il a pas vraiment d’potes féminins, il doit surement être trop insupportable pour ça. Et puis, les nanas, c’est bien trop chiant. Et pas q’cinq jours par mois. Il s’frotte le corps, s’rince et enroule la serviette autour d’sa taille et s’matte dans l’miroir. C’pas vraiment un mec musclé, il pousse sur son bide, ça r’bondit pas encore, c’est l’principal. T’façon il n’a pas b’soin d’son ventre pour montrer d’quoi il est capable. Il rapproche son visage et il s’rend compte qu’sa moustache est plus très nette et en quelques tours d’lame, tout s’équilibre. Il sort d’la salle de bain et manque de s’exploser la figure en glissant sur le sol carrelé humide.

Dans sa tanière, c’est l’dilemme. Il est d’vant sa garde-robe et matte ses vêtements en boule. Il sait pas c’qu’il doit porter. C’pas comme si c’était un rencart, mais il d’vait mettre toutes les chances d’son côté pour l’emballer. T’façon, c’pas comme si il avait du choix, pour lui les vêtements, c’est juste une excuse pour pas s’balader à poil. Du coup, il choppe un jeans noir et s’décide à enfiler le seul T-shirt blanc qu’il a. Puis il file d’vant son PC. C’est l’heure d’la négociation. Il éteint les lumières, lance le modificateur de voix et démarre la vidéo conférence…

Il choppe son perfecto, son tabac et de quoi bien rire ce soir. Il glisse le tout dans les poches de son jeans et d’son perfecto noir. Une vrai ptite racaille. Il a pas pris soin d’se coiffer, il fait jamais d’façon et puis avant d’sortir, il éteint les lampes et visse sa casquette verte kaki sur la tête. Dans l’ascenseur il envoie un sms pour la prévenir : il arrive. « Poupée, je suis en chemin. ;-). » Smiley, qui cligne signifie baise indigne. Oui madame, ça va être ta fête ce soir. Merde. Les capotes. Demi-tour. Faut toujours qu’il oublie quelque chose. Il en choppe quatre dans sa table de nuit, y’a assez pour ce soir.

Il grimpe sur son skate et commence à arpenter les rues d’Austin. Faire du skate la nuit, c’est kiffant. Il fait aller son pied sur le bitume tout en espérant qu’il avait bien retenu l’plan sur google map. Il a pas d’smarphones, savez, faire du skate en consultant une carte, c’pas évident. Il arrive d’vant une maisonnette qui semble cacher une famille. Il s’dit que c’est étrange. Une meuf qui habite seule dans une maison c’est pas chelou ? Il glisse la planche sous son bras et sonne à la porte. Il verrait bien, au pire, il lui téléphone s’il est perdu. Il entend des pas précipités et la porte s’ouvre sur poupée à moitié à poil. « J’vois qu’tu m’a pas attendu pour t’mettre à l’aise. » Sans y être invité, il entre et pose son skate dans l’couloir et s’met à rouler en f’sant l’tour du propriétaire. C’est surtout pour éviter d’la matter, parcqu’il s’est senti rougir en voyant ses ptites jambes pleine d’encre. Elle était bonne à s’damner la meuf. Il roule dans l’salon, c’est du parquet, il s’en fiche. Vu la baraque elle d’vait avoir assez thune pour le lustrer. « Tain, en fait, t’es un princesse, toi. » Chez elle, c’est un autre monde. Tout est rangé, tout est propre. Il trouve enfin l’canap et saute dessus en passant par derrière et s’vautre dedans. « Vas-y poupée, sors les bougies et lance nous Barry White »



code by bat'phanie

 
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 579
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + DANDELION
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

Disponible (6/10)



▸ Aksel M. Lennox (6) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Aks/Eli/Jay/Robbie/Esvir ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ Morrigan

Bloc notes :
HER AND ONLY HER.
▸ Ce qu'elle écoute en boucle :
▸ Russe de naissance, américaine de cœur.
▸ Un tempérament de feu.
▸ Tatouée de partout.
▸ Directrice du meilleur café d'Austin.
▸ Toujours à la recherche d'énergie créative.
▸ Elle habite seule dans une jolie maison.
▸ Elle possède une grosse voiture, qui fait beaucoup de bruit.


HER AND THE OTHERS.
▸ Amoureuse d'Aksel.
▸ Petite sœur de Demyan.
▸ Elle travaille avec Leevi, qu'elle considère comme son meilleur ami.
▸ Blonde de Scar.

Tchertionak


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Le rire est le grelot du sexe — Aksel x Esvir, le Ven 18 Mai - 1:45

Le rire est le grelot du sexe
Aksel
feat.
Esvir


 

 



 

 



Y a quelqu'un qui sonne à la porte. Déjà, son SMS était assez prévenant pour le coup, et puis ce petit smiley, on allait pas se le cacher. On savait ce que ça voulait dire. Je me précipite à la bordel, les mains pleine de ketchup et de sauce de mon hamburger. Bordel, ce que j'avais faim. C'est à cause de lui d'abord si j'avais faim. Il m'avait fait courir toute la journée, petit con. Je me décide à ouvrir. Je le regarde, il me regarde, on se sourit, il regarde mes jambes, il rougit. Loupé, ducon. Je t'ai vu, et je te vois aussi rouler sur mon parquet. Je lève les yeux au ciel. Je le laisse s'amuser, je termine mon hamburger à la sauce Esvir. J'avale avant de parler, je parle pas la bouche pleine, moi, je suis bien élevée. "Je suis chez moi, je vais pas t'attendre pour me mettre à l'aise." Je lui tire la langue.

Je rigole en le voyant faire le tour de la maison, il a l'air totalement halluciné le pauvre garçon. Je vais me laver les mains et je le rejoins dans le canapé. J'ignore sa réponse un instant avant de me vautrer à mon tour dans le canapé. Près de lui, mais pas trop. Histoire de mettre un petite distance, quand même. Je manque de m'étouffer avec mon verre d'eau. D'ailleurs, je lui en ait pas proposer, c'est malpoli. Du coup, je me relève pour lui ramener un verre d'eau, au cas où. Et là, par contre, je viens me mettre contre lui. Je me pose, tranquillement. "Ca va, t'es bien dans mon canapé?". Je me redresse un peu en voyant son perfecto. Mes yeux brillent en le voyant, il est canon. Le perfecto, ein. Pas lui. Enfin, si. Un peu. J'hausse un sourcil en le regardant. "Mais, tu t'es habillé classe pour moi ou je rêve?" Putain, si il avait fait ça. Ca craignais pour moi. Je l'avais accueillie avec mon t-shirt d'AC/DC tout pourri, tout grand, tout défoncé. Je souris en coin en venant reposer ma tête sur lui. Mais bon, il avait une des plus belles vues sur mon cul avec ce t-shirt, il allait pas trop se plaindre, j'pense.

Je me redresse. C'est trop bizarre de le voir chez moi, aussi sage dans un sens. J'attends qu'il se détende et moi aussi. C'est surtout moi qui suis tendue en fait. Je me relève encore une fois pour aller me chercher une clope et une bière. "T'en veux une aussi? Ou autre chose peut-être, je sais pas ce que tu bois, béb... sale môme." Va vraiment falloir qu'il me dise son prénom parce que je commence à avoir envie de l'appeler par des petits surnoms à la con, dans le genre de "poupée" mais version masculine. Je me dis que "Glyphosate" fera bien l'affaire sinon. En attendant de savoir, je ramène mes fesses dans le canapé. Près de lui cette fois, et plus sur lui. J'attends qu'il bouge. Qu'il vienne vers moi, qu'on reparte en chasse comme aujourd'hui. Là, on est trop sage. Ca nous ressemble pas. Du coup, je me lance. Me rappelant de sa révérence et de son baise-main. De son nez contre le mien. De ses défis continus. "Quand est-ce que j'aurais le droit de connaitre votre véritable prénom mon cher ami? Il y a de nombreux surnoms qui me passe par la tête mais ce sont plus ceux que l'on dit dans une partie de jambe en l'air." J'espère le faire tiquer.

️ Gasmask





( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 434
Avatar : Nekfeu
Crédits : Gasoline
Mes rps : Esvir#6 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Marlon



Bloc notes :


Afficher


Re: Le rire est le grelot du sexe — Aksel x Esvir, le Ven 18 Mai - 14:32


Le rire est l'grelot du sexe
Esvir x Aksel



Aks dès qu’il l’a voit ouvrir la porte en petite tenue, il a un coup d’chaud. Faut dire que sans sa salopette, elle est encore plus agréable à r’garder la gamine. Son t-shirt trop grand aux couleurs d’un bon vieux groupe de rock Australien, il aimerait bien s’y glisser lui aussi. Faut dire, il s’attendait pas à  la voir comme ça, elle l’a pris par surprise. Et la surprise était tellement étonnante qu’il s’était mis à rougir. Feindre l’indifférence, c’était son plan d’attaque. Il fait un bête commentaire puis s’élance sur son skate pour s’changer les idées et non pas parcequ’il est curieux d’decouvrir sa maison, sans faire d’remarque sur c’qu’elle lui rétorque. Fagotée d’ci t-shirt beaucoup trop grand, il préfère éviter son r’gard parcequ’il l’a trouve carrément sexy. Une fille comme ça, Aks n’en n’a jamais eu. Ptete parcequ’il a pas assez confiance en lui pour aller vers elles, c’pas l’même monde et les différentes classes elles s’melangent pas. Faut voir comment Jack et Rose ont fini sur l’Titanic... C’bien trop dangereux d’vouloir quelque chose qui a une assurance vie bien plus grande que la sienne. Sa mere, voyant qu’son fils approchait d’la trentaine lui a souvent dit qu’il devrait songer à rencontrer quelqu’un. L’ptit il a jamais présenté quelqu’un à sa mere, en trouver une qui vaille vraiment la peine c’est compliqué.

Aksel fait l’tour du Rez d’chaussée le temps qu’le rouge de ses joues disparaissent. Il porte son regard sur la deco, sur les étagères, il préfère éviter d’croiser ses longues gambettes. Finalement, il s’jete dans l’canape avec un sentiment d’malaise. Cette maison, c’est pas c’qu’il a l’habitude de connaître. Autant il a d’la thune, autant il vit dans un dépotoir, un truc disloqué qui a un toit. Elle, elle vit dans un palace comme si elle avait toujours connu ça. Aks il vient du Bronx et elle de Manhattan. La troisième classe contre la première. Elle vient s’foutre à côté d’lui, Aksel la r’garde du coin d’l’oeil. Il se r’garde. Bien habillé lui ? Il a juste troqué son jogging d’pyjama. Et ouais, d’accord, il avouera pas qu’il a fait un effort et qu’il s’est cassé la tête pendant 20 Minutes pour savoir c’qu’il allait porter. « C’pas une soirée déguisée ? Sorry, j’pensais qu’tu s’rais la groupie et moi John Travolta. » dans Grease , entendons-nous bien. Parcq’pour l’moment, John, a son âge, il a rien de très séduisant. Elle bouge et s’ramene avec un verre d’eau. Il a une gueule à avoir besoin d’s’hydrater ?  Il veut juste se vider. Ouaip. C’est c’qu’il veut... il est plus très sûr. Elle vient poser la tête sur son épaule la gamine. Aksel il regarde devant lui. Pourquoi elle fait ca ? Sont pas en couple.

Heureus’ment ça dure pas longtemps, elle se lève, revient avec une binouze. Bébé ? Il est pas con, il sait c’qu’elle voulait dire. Putain. Dans quelle galère il s’était embarqué ? Elle faisait ptete partie d’ses p’tites riches qui ont l’fantasme de s’tapper un gars d’la rue avec la prétention d’croire qu’il tom’bras amoureux d’elle ? « Ouaip. » Il sait pas quoi ajouter d’autre parc’que s’il lui dit d’pas l’app’ler bébé , elle continuera juste pour le faire chier. Bébé... c’est quand même un sale surnom. L’genre de truc qui t’donne envie d’vomir sur toute forme de romantisme. Sale môme, il préfère. Elle s’rassied. Sans sa bière. Du coup, il lui vole la sienne, faut pas deconner. Il a b’soin d’se détendre. Il peut pas s’empêcher d’tourner sa tête vers elle et d’lui sourire lorsqu’elle s’remet a parler comme s’ils étaient d’la haute. Elle veut savoir son prénom. Ça d’vient une obsession ! Il porte la bouteille à ses lèvres et boit une longue gorgée avant d’repondre, levant les sourcils faussement choqué. « Ma douce, est-ce une manière de parler ? Je suis profondément choqué d’entendre de pareils propos sortant de votre si délicieuse bouche. » Il s’leve, s’prend les pieds dans l’tapis et garde l’équilibre comme si d’rien n’était. Il sort l’tabac d’as poche et s’roule une clope tout en continuant d’parler « Poupée, j’te l’ai dit. Des infos comme ça, ça s’merite. Et c’pas parce que t’hexibe ton ptit cul sous mon nez qu’tout est acquis. » Il s’marre, lui lance un clin d’œil et allume sa clope sans d’mander s’il peut intoxiquer les murs d’la maison d’la blonde. Il s’balade dans l’salon, plus il est loin d’son corps mieux c’est. Il tombe face à une étagère d’jeux d’console « Pas mal poupée » il penche la tête pour r’garder les titres, et passe son doigt sur la tranche: « nan...nan...nan...nan... » Il souffle avant d’se tourner vers elle, l’air désolé. « T’aurais pu être la Go parfaite... » il laisse un temps puis il s’remet a sourire, en fait elle l’était sûrement. Parce que les jeux, ils sont bons et qu’ca l’étonne. À chaque seconde, à chaque minute elle le surprend et ça Stephen, il kiffe grave.


code by bat'phanie

 
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 579
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + DANDELION
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

Disponible (6/10)



▸ Aksel M. Lennox (6) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Aks/Eli/Jay/Robbie/Esvir ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ Morrigan

Bloc notes :
HER AND ONLY HER.
▸ Ce qu'elle écoute en boucle :
▸ Russe de naissance, américaine de cœur.
▸ Un tempérament de feu.
▸ Tatouée de partout.
▸ Directrice du meilleur café d'Austin.
▸ Toujours à la recherche d'énergie créative.
▸ Elle habite seule dans une jolie maison.
▸ Elle possède une grosse voiture, qui fait beaucoup de bruit.


HER AND THE OTHERS.
▸ Amoureuse d'Aksel.
▸ Petite sœur de Demyan.
▸ Elle travaille avec Leevi, qu'elle considère comme son meilleur ami.
▸ Blonde de Scar.

Tchertionak


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Le rire est le grelot du sexe — Aksel x Esvir, le Ven 18 Mai - 15:05

Le rire est le grelot du sexe
Aksel
feat.
Esvir


 

 



 

 



Il tique pas. Putain. Il l'avait dit, ça commençait à devenir une obsession. C'était pas juste. Il savait mon prénom et je ne connaissais pas le sien. Finalement, je connaissais rien de lui à part ses fossettes et son caractère de merde. Mais quel caractère de merde aussi. Pas celui qui te fait dire que c'est un gros con et que c'est sans doute la personne la plus inutile sur Terre. Non. Lui, c'était celui qui te mettait au défi et qui te proposait de continuer le débat en douce. C'était fun et sympathique. C'était ludique, qui plus est. J'aimais ça et j'aimais aussi de voir sa petite gêne et ses joues rouges face à moi. A croire que je l'intimidais, mais la vraie question était qui intimidait le plus l'autre?.

Je souris en coin quand il me parle de soirée déguisée, il est con bordel. "Dans ce cas, t'aurais pu faire un effort pour ta gueule." Je me pince les lèvres en me retenant de rire un instant. Je regarde ailleurs. Je reviens avec ma bière dans la main, j'allais me lever pour en reprendre une quand il me pique la mienne. Je soupire un coup, avant de froncer les sourcils. Bon, ok. Y'avait pas marqué mon prénom dessus et c'était pas une bière attitrée mais, il recommence à m'embêter. J'en conclus qu'il se détend. Je me relève pour en reprendre une du coup, quand je l'entends me reparler avec un accent de la haute. Je me mords la lèvre et prend ma bière, que j'ouvre pour boire dedans. Je bois une longue gorgée à mon tour avant de rétorquer :"Votre notion de mérite m'est égale, vous connaissez mon prénom et je ne connais pas le votre. Je me demande donc, quelle est votre notion d'égalité ? Il n'est pas juste de connaitre mon véritable prénom alors que je ne connais pas le votre. Qui vous dit que je n'aurais pas aimé m'appeler Kelly aujourd'hui ? " J'hausse un sourcil en tenant son regard. Bordel, il me fait craquer avec ses yeux noisettes.

Et là, c'est le drame. Il se prend les pieds dans le tapis et manque de se péter la gueule. Je me retourne avant d'éclater de rire et de le voir faire comme si de rien n'était. "Je t'ai vu, ein." Je reviens lentement vers le canapé pour me mettre dedans et m'allumer une clope, toujours avec son briquet. Je le regarde faire, je le regarde farfouiller. Ah, il s'arrête devant la première bibliothèque, celle avec les jeux vidéos. Je souris en coin mais il reste pas longtemps quand je l'entends dire "non" et me dire que j'aurais pu être, je cite "la go parfaite", à croire qu'il sait pas parler normalement. "Soit déjà content de connaitre une nana avec autant d'intérêt pour les jeux, et qui est capable de te mettre une fessée sur n'importe lequel d'entre eux." Je lève un sourcil en le regardant. Oui, je te met au défi, sale môme. Je vais te botter le cul.

J'attrape une des manettes qui est sous la table basse, et je me lève pour ouvrir le placard avec les consoles. Y en a pas mal dedans : Xbox, Playstation etc. "Je te laisse choisir, sale môme. T'as même le droit de choisir le jeu." Je souris en coin, ma bière à la main et la clope au bec.

️ Gasmask





( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 434
Avatar : Nekfeu
Crédits : Gasoline
Mes rps : Esvir#6 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Marlon



Bloc notes :


Afficher


Re: Le rire est le grelot du sexe — Aksel x Esvir, le Sam 19 Mai - 23:49


Le rire est l'grelot du sexe
Esvir x Aksel



Il sourit en coin, l’genre de sourire de canaille, ce sourire qui donne envie de donner des baffes tant il est charmeur « J’croyais qu’j’te plaisais comme ça, pourtant, poupée » rétorque-t-il en papillonnant des yeux. Et puis des efforts il en avait fait l’air de rien, elle s’rendait pas compte la gamine. Il avait fait l’effort d’prendre une douche d’se r’tailler la moustache et mettre des vêtements propres. Il lui avait même offert le privilège d’mettre un t-shirt blanc alors qu’il ne jure que par les couleurs sombres. Il avait tenté d’mettre un maximum de chance de son côté pour pouvoir la pécho cette belle blonde. Elle résistait et c’est c’qui rendait l’combat intéressant. Sauf que la résistance fait tomber les barrières d’Aksel, il n’a pas l’habitude d’avoir la possibilité d’perdre lorsqu’il joue à un jeu, quel qu’en soit le type. La blonde, elle remettait tout en cause, tout en question. Elle l’appâtait puis elle partait en courant, elle jouait avec lui car elle savait qu’elle aurait toujours l’avantage. Et Aks, il voulait briser ça, il voulait aussi la titiller, l’appâter, lui faire comprendre que l’jeu pouvait s’retourner contre elle. Sauf qu’il n’y arrivait pas, et ça l’frustrait. Du coup, il jouait la carte de l’indifférence, du moins il essayait. Les filles, c’est prouvé scientifiquement –j’dis pas d’conneries-, l’indifférence les rend dingues lorsqu’elles ont été au centre de l’attention. Il choppe sa bière, parcequ’elle avait qu’à bien s’douter qu’c’était un buveur de binouse, non mais. « Esvir, dans notre société, la question n’est pas à légalité mais à l’équité. Vous êtes en terrain connu en me séquestrant chez-vous, je n’ai aucun avantage, donc laisser moi garder le mystère concernant mon identité. » Il fait mine de souffler et fait des gestes maniérés de manière très exagérée : « Et puis, si vous voulez que je vous appelle Kelly, faisons ainsi ! » Il avait bien compris qu’elle ne le laisserait pas tranquille tant qu’elle n’aurait pas son prénom, c’était son ticket vers le lit d’la belle et il ferait tout pour le conserver le plus possible. Peut-être même qu’il ne lui dirait jamais.

« Qui t’dis qu’t’es la seule à avoir des jeux, poupée ? T’crois qu’t’es la seule meuf à qui j’parle ? » Il ment à moitié, il en avait bien rencontré des meufs un peu geek, sauf que leur jeu c’était leur profil instagram et leurs divers comptes sur les réseaux sociaux. Et Aks, il en a rien à foutre de ça, il n’est même pas inscrit sur Facebook ou tweeter. Pas les mêmes priorités. Et puis, lui rappeler qu’elle n’était pas la seule fille sur terre, va p’tete calmer sa confiance en soi. Il pouvait très bien r’partir et trouver une autre meuf, plus docile qui accepterait d’lui donner sans rechigner c’qu’il désire. Il regarde en l’air et soupire « Parle pas trop vite poupée, t’connait pas mes talents. » Elle voulait l’défoncer à la console ? Très bien, il la défoncerait autrement plus tard. D’toute façon, ça f’sait partie du deal. « Mortal Combat, c’est c’qu’tu voulais non ? » lâche-t-il, clope au bec, avant d’prendre le jeu et d’l’installer dans la playstation. Il déteste la X-box. C’est emmerdant et il n’a pas une bonne prise sur la manette.

« C’est parti ! » s’écrie-t-il en s’jetant dans l’canapé. Il écrase sa clope dans l’cendar, et boit une gorgée. Il s’pose à côté d’elle et lui lance un regard noir en souriant. Il aime bien c’jeu Aksel et même s’il pourrait carrément l’embrasser là tout d’suite, il détourne le r’gard et s’concentre sur l’écran. Plus l’attente est longue, plus la jouissance de la victoire est puissante. Sauf qu’le gamin, il s’attendait pas à s’faire défoncer la gueule contre elle. Il n’aime pas perde, ça l’énerve grave. « J’te laisse un point d’avance » L’jeu lance la revenge mais en quelques coup, l’perso d’la blonde défonce le chien. Aksel s’énerve et gueule « Ptain, mais elle va pas ta manette de merde là ! ». Il s’tourne vers elle, fâché. Il voit bien qu’elle se marre. Il chope le cousin derrière lui et lui balance sur la gueule « C’pas drôle… ESVIR ! » Il ricane mais il l’a quand même mauvaise d’s’être fait battu par une meuf.


code by bat'phanie

 
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 579
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + DANDELION
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

Disponible (6/10)



▸ Aksel M. Lennox (6) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Aks/Eli/Jay/Robbie/Esvir ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ Morrigan

Bloc notes :
HER AND ONLY HER.
▸ Ce qu'elle écoute en boucle :
▸ Russe de naissance, américaine de cœur.
▸ Un tempérament de feu.
▸ Tatouée de partout.
▸ Directrice du meilleur café d'Austin.
▸ Toujours à la recherche d'énergie créative.
▸ Elle habite seule dans une jolie maison.
▸ Elle possède une grosse voiture, qui fait beaucoup de bruit.


HER AND THE OTHERS.
▸ Amoureuse d'Aksel.
▸ Petite sœur de Demyan.
▸ Elle travaille avec Leevi, qu'elle considère comme son meilleur ami.
▸ Blonde de Scar.

Tchertionak


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Le rire est le grelot du sexe — Aksel x Esvir, le Dim 20 Mai - 12:11

Le rire est le grelot du sexe
Aksel
feat.
Esvir


 

 



 

 



Il sourit quand je l'attaque sur son visage. Bordel, entre le sourire et les fossettes qui ressortent, je sais plus où me mettre pour pas craquer tout de suite. Il relance le jeu, toujours, encore et plus fort à chaque fois. J'aime tellement ça. A croire qu'il fallait qu'il arrive pour que je me ressente vivante, encore une fois. Il m'fait rire, du coup je rigole encore plus en le voyant papillonner des yeux. ACHEVEZ MOI. "Mouais, pas sûre que tu m'plaises comme ça, ein." Je lève un sourcil et j'cache mon sourire mensonger en prenant une gorgée de bière, terminant ma cigarette dans le canapé. Il repart sur nos discours de la haute. Ca aussi ça me fait beaucoup, beaucoup rire, même trop par moment. J'ai presque peur que mon rire de cochon ressorte et qu'il prenne la porte directement. Si, si. Vous savez. Le gros rire bien dégueulasse qu'on sort quand on part en fou rire. Chez moi, y en a deux : le rire de cochon et le rire d'écureuil qui fait "krkrkrkrkrkrkrkr" avant que tu t'étouffes comme un connard. Vraiment, j'en ai peur. Je lui souris en reprenant mon calme. Faut dire que son petit sourire, il m'a tué. Je me sentais bizarre en le voyant sourire avec ce sourire là. Je reprends notre discours, calmement. "Il faut éventuellement vous préciser monsieur que vous êtes venu de votre plein gré. Rien ne vous empêchait de me mettre un lapin, bien que je ne l'aurais pas du tout apprécié, soyez en sûr et certain. De plus, la porte est ouverte si vous voulez partir. Vous n'êtes donc pas séquestré. Loin de là. Séquestré par vos désirs animaux concernant ce que vous souhaitez faire avec ma chair, peut-être mais, la porte est ouverte. Et j'aimerais grandement savoir votre prénom, afin d'éviter de crier le mauvais au moment .." Je marque un arrêt, l'arcade sourcilière arquée histoire de capter son attention, je reprends lentement, soutenant son regard. ".. peut-être prochain, où nous satisferons nos désirs animaux.". Je termine ma phrase en buvant un peu de bière, toujours en tenant son regard. Mais je m'éloigne, pour ouvrir la baie vitrée. Si y a trop de fumée, on va plus se voir et ce sera bête de gâcher une aussi belle vue pour lui et moi.

Mais, ce petit con ruine tout. En me précisant bien que j'étais pas la seule nana à avoir des jeux et à qui il parlait. J'arque un sourcil en faisant la moue. Un peu déçue avant de reprendre de plus belle. "Parce que tu crois que t'es le seul mec à qui je parle aussi ? Et pour la collection de jeux, ça m'étonnerait que tes pouffiasses aient la même bibliothèque que la mienne. Autant en bouquins, qu'en jeux et qu'en films." Bon, d'accord. Le "pouffiasse" est parti tout seul, mais il a touché un point sensible. Il l'a sans doute remarqué vu le ton que j'ai employé. Ca passe, on passe à autre chose. Je l'entends encore se vanter de ses fameux talents. Il a pas vu les miens. "J'attends encore de les voir, ein." Il choisit Mortal Kombat. Parfait, je vais pouvoir lui botter le cul comme il se doit.
Il le met sur la Playstation, encore mieux, gamin.

Il revient dans le canapé, j'attrape ma manette, il prend la sienne. Il est grand après tout. Avec nos esprits de compétitions, il prend l'adversaire juré du mien. Sub Zero x Esvir vs Scorpion x Aksel. Ca va détonner, je le sais d'avance. Il m'lance son regard noir et je lui lance le mien, d'abord il est plus beau que le sien. Le jeu commence. Je souris en coin et commence l'attaque. Je souris en coin quand je le défonce, je gueule comme un goret que je l'ai enfin éclaté. Devant sa mine décrépie, je souris et je me met à rire. J'dis rien, je rigole juste. Il blâme la manette, mauvais perdant. Je continue de rire, il est fâché je crois. Et là, c'est le drame. Je me reçois un coup d'oreiller dans la face. "Oh putain." Il m'a appelé par mon prénom pour m'énerver en prime. J'ris. J'attrape le coussin que je viens de me prendre. Je pose ma manette sur la table en l'entendant rire. Bordel, ce rire. Je me damnerais pour l'entendre à longueur de journée. Le coussin en main, je me lève sur le canapé et lui tape dessus avec. "Tu veux que je te botte le cul à la bataille d'oreiller maintenant ?!"

️ Gasmask





( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 434
Avatar : Nekfeu
Crédits : Gasoline
Mes rps : Esvir#6 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Marlon



Bloc notes :


Afficher


Re: Le rire est le grelot du sexe — Aksel x Esvir, le Lun 21 Mai - 0:15


Le rire est l'grelot du sexe
Esvir x Aksel



Elle le cherche l’autre. Grave. Alors, lui il s’infiltre comme il peut mais, il aime trop ce jeu entre eux pour la mettre KO trop rapidement. Du coup, ils batifolent comme des moineaux à la saison des chaleurs. J’les compare à c’moment dans Bambi où les oiseaux picorent et sifflotent et s’font les jeux doux. Ouaip, c’est à gerber. « Mytho » qu’il lâche lorsqu’elle dit qu’il n’lui plait pas fringué comme ça. Elle l’avait dit qu’il était bien fringué, c’est qu’elle l’avait reluqué. Elle se marre la blonde et c’est encore un point pour l’gamin. Ouaip, il sait qu’les femmes elles kiffent qu’un mec les fait rire, c’est basique. Il boit sa bière, tranquille et vautré, puis quand ils s’remettent à parler comme des vicomtes, bah il s’tient droit et exagère ses manières. Ça l’fait marrer, mais l’jour où il d’vient réellement comm’ ça, faut l’flinguer. « MES désirs animaux ? Très chère, vous les partagez. Je ne suis pas sûr que si je vous abandonnais là tout de suite, vous en seriez ravie. Je vois bien l’effet que je vous fais… » Il s’penche vers son visage et plante ses yeux dans les siens tandis qu’elle tient son regard « Vos pupilles s’élargissent, Poupée. » Il passe toute la paume d’sa main sur le visage dl’a blonde de haut en bas, juste pour l’emmerder, brouillant ainsi sa vue.

Il r’garde les jeux sur l’étagère, il s’y interesse mais joue au mec qui s’en fou, parce qu’il s’doute bien que ça va la faire zutter qu’il réagisse comme ça. Et puis, elle avait tenté d’le rendre jaloux avec l’serveur là, ça n’avait pas marché. A son tour d’essayer. Jackpot. Elle s’énerve et fait la moue. Ptain, elle est grave mignonne quand elle fait ça, il a envie d’lui prendre ses lèvres et d’les emprisonner dans les siennes. « T’sais, j’m’en fous qu’tu parles à des gars. J’me doute bien qu’ta pas des clients dans ton café d’bourges hippies. » Il la r’garde, l’sourire en coin « Des pouffiasses ? Ouaip t’as surement raison mais ça, c’est juste d’la jalousie poupée parce qu’elle on d’jà goûté au mâle » dit-il en montrant son corps d’ses mains. Quelle crapule, c’mec.  Elle est impatiente la gamine, elle veut voir ses talents ? Okay, c’parti.

Dans l’canapé il s’excite comme un dingue sur la manette, grogne. Il connaît les combos, les enchaînements, mais rien y fait, la Go, l’ratatine. Frustré et blessé dans son égo, il lui balance un cousin sur la gueule pour plus l’entendre rire. Pas trop fort, c’pas une brute quand même. Il accentue son prénom, juste pour la faire tiquer un peu plus, il aime bien l’énerver. Il pourrait avoir la médaille d’or, c’est clair. Sauf qu’elle se marre et dépose la manette sur la table avant d’s’lever et lui assener un coup d’oreiller sur la tronche. Sa casquette tombe tandis qu’il s’protège l’visage avec ses mains avant d’l’attraper par les jambes et d’l’a chasser. V’la qu’elle tombe sur le divan. Aksel, il l’enjambe et viens s’assoir sur son ventre. « Tu veux vraiment jouer à ça ? » Il s’penche pour lui attraper les poignets qu’il fixe au-d’ssus sa ptite tête claire. Il baisse son torse contre le sien et approche son visage du sien. Leurs nez se touchent, les yeux d’Aksel brillent ; l’envie s’réveille. « A ce jeu, t’as aucune chance d’gagner… » Il approche ses lèvres des siennes, leurs souffles se mélangent et il n’la quitte pas du r’gard « Dommage… » Il s’relève et s’échappe « C’est l’heure d’la clope magique ! » Il éclat de rire et fouille dans ses poches pour en sortir son matos, assis à côté d’elle il la r’garde du coin d’l’œil. Il aurait pu, mais ça aurait été trop facile.



code by bat'phanie

 
[/quote]
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 579
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + DANDELION
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

Disponible (6/10)



▸ Aksel M. Lennox (6) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Aks/Eli/Jay/Robbie/Esvir ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ Morrigan

Bloc notes :
HER AND ONLY HER.
▸ Ce qu'elle écoute en boucle :
▸ Russe de naissance, américaine de cœur.
▸ Un tempérament de feu.
▸ Tatouée de partout.
▸ Directrice du meilleur café d'Austin.
▸ Toujours à la recherche d'énergie créative.
▸ Elle habite seule dans une jolie maison.
▸ Elle possède une grosse voiture, qui fait beaucoup de bruit.


HER AND THE OTHERS.
▸ Amoureuse d'Aksel.
▸ Petite sœur de Demyan.
▸ Elle travaille avec Leevi, qu'elle considère comme son meilleur ami.
▸ Blonde de Scar.

Tchertionak


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Le rire est le grelot du sexe — Aksel x Esvir, le Lun 21 Mai - 0:43

Le rire est le grelot du sexe
Aksel
feat.
Esvir


 

 



 

 



Je me mords la lèvre quand il me dit que je suis une menteuse. Il a pas tord. Son perfecto lui sied à merveille et cette gueule de petit connard, lui va tout autant. Je le regarde, j'ris dans l'emportement. Il m'fait sourire, il m'fait rire. J'aime ça. Je pose mon doigt sur ses lèvres pour lui dire de la fermer, lui intimant un "Chut." aussi doux que possible. Il repart dans ses délires de comtes et de comtesses, ça me plait quand il parle comme ça. J'arrive a jauger son vocabulaire. Je le laisse parler, il a raison et il le sait mais je dirais rien parce que j'ai pas envie qu'il déguerpisse tout de suite. Il me parle de mes pupilles en se rapprochant et passe sa main sur mon visage comme un petit salaud. Je ris et je viens lui attraper un doigt entre mes dents. Gentiment. Sans le mordre trop fort. Je parle pas, je plante juste mes yeux dans les siens avant de relâcher son doigt. "T'as pas vu les tiennes, alors."

Il tente de me rendre jalouse, et c'est réussi. Des fois, le contrôle des émotions ne fonctionnent pas comme on l'aurait voulu. J'soupire en l'entendant. Ma moue est toujours sur mon visage mais je tente de l'effacer, en vain. "T'inquiète pas, mes yeux en profitent très bien. Et mon pseudo café d'bourges et d'hippies, il est très bien comme il est." Tu me vexes quand tu m'dis ça. Je l'aime bien mon café, et tu sais que c'est un point sensible, j'sais que t'en joues mais ça me plait pas. En plus, je sais très bien que t'as aimé mon café. Je te regarde avec ton sourire en coin. Je te réponds, un peu méchamment. "En attendant, je suis sûre qu'y en a pas une seule qui te fait bander comme moi. Et tu le sais." Je m'allume une clope dans mon canapé, je reprends du poil de la bête, prête à l'attaque.

Mon coussin t'arrive sur la tronche et je continue les coups, je souris en coin, je m'amuse. Mais tes mains viennent s'en prendre à mes jambes, tu me fais tomber sur le canapé. Heureusement. Un peu plus et c'était les urgences, super soirée. J'tombe, je souris en coin en te sentant venir sur moi. Tu m'attrapes les poignets pour les relever. Je souris en coin. "J'espère que t'es comme ça au lit, aussi." Mon ventre fait des trucs bizarres, je me sens chaude sous ton corps. Je me mords la lèvres quand tu viens. Nos nez se touchent, j'adore et je frotte le mien contre le tien. Un peu d'action ne fait pas de mal. Je te regarde, je regarde tes yeux noisettes qui me font craquer. Je relève ton défi en souriant en coin. "T'es sûr de ton coup, là?". Je sens tes lèvres s'approcher des miennes, ton souffle chaud sur mes lippes. Je me mords la lèvre en me demandant si tu vas aller au bout de la chose. Mais non, tu t'arrêtes et j'souris encore plus. Chouette, le jeu continue. Je te met un petit coup de tête. "Allons fumer cette clope magique, sale môme." Je te souris un instant en te regardant rire comme un con. J'ouvre la baie vitrée, j'allume les lumières du jardin et je commence à relever mon t-shirt. "Jacuzzi?" T'avais voulu jouer, on allait jouer. Et ce jacuzzi, j'irai topless, rien que pour te faire bander.

️ Gasmask





( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 434
Avatar : Nekfeu
Crédits : Gasoline
Mes rps : Esvir#6 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Marlon



Bloc notes :


Afficher


Re: Le rire est le grelot du sexe — Aksel x Esvir, le Lun 21 Mai - 1:06


Le rire est l'grelot du sexe
Esvir x Aksel


Il f’sait chaud dans la maison d’la poupée, l’atmosphère était électrique, pas tendue non, mais pleine de sous-entendus chargés d’électricité, d’attraction. Parfois ça frise l’explosion lorsqu’le gamin, il lui fait d’la peine mais il s’en rend pas compte. Il se fiche un peu d’c’que peuvent ressentir les gens. Mais elle ? Est-ce qu’il s’en fiche réellement ? Pas sûr. Il sait pourtant qu’il l’a vexé, mais il s’excuse pas, elle avait qu’à pas l’chercher. Son café, c’tait ça : un café d’bourges hippies ; des bobos qui s’croient plus malins qu’les autres à consommer local et bio. Des abrutis qui surfent sur la mode et les tendances du moment. Elle est jalouse, ça s’voit comme l’nez au milieu d’la figure. Et ça l’fait rire ce sale gamin, alors il hausse les épaules et lâche « Tracasse, si tes sage, ton tour viendra. » Ouais, elle est bonne. Elle est bandante, elle a raison, elle le sait. Elle joue d’ça pour l’appâter et comme un con, Aksel, guidé par sa troisième jambe, il fonce tête baissée. Il va la sauter, la faire frétiller comme jamais.

Sur l’canapé la température monte d’un cran. Couché sur elle, il sent ses sens s’activer. Il en a envie d’son corps et d’goûter à ses lèvres. Les poignets au d’ssus d’sa tête, cette position l’excite un peu. Ils pourraient baisser les armes et en finir là, mais jouer est tellement plus plaisant et il s’jure qu’il craquera pas l’premier. Mais l’autre, elle l’attire, elle lui fait tourner la tête avec ses paroles. Sale manipulatrice. « Tu l’sauras bien assez vite, poupée » Il avait envie d’la déshabiller, là maintenant. L’jeu est sympa, mais il joue avec le feu, il va finir par s’brûler. Il la titille mais bordel, c’est dur d’pas flancher. Leurs nez s’touchent en une douce caresse. Ses yeux, ils s’perd dedans, alors il brise le silence, sinon il pourrait lâcher l’jeu, déclarer forfait et s’laisser aller. « C’toi mon coup, alors ouais, j’suis sûr » il s’approche, son souffle est doux sur son visage, il ne reste que quelques millimètres mais il s’relève et s’écarte avant d’passer la barrière. Ça d’vient compliqué. Elle lui fou un coup d’tête et accepte l’idée du joint, t’façon, il l’aurait quand même fumé, ça va calmer ses hormones en ébullition. Il prépare la tige tandis qu’elle se lève et ouvre la baie vitrée face à eux, celle qui donne dans l’jardin. Il jete un œil vers elle lorsqu’elle lui propose un jacuzzi. Elle est en ptite culotte. Aksel dégluti et s’concentre sur son occupation. Faut qu’il le fume, histoire d’rabaisser la tension dans son pantalon. Il l’allume et file la r’joindre dehors. Il s’pose sur une chaise de jardin et pose ses pieds sur la table. Il irait pas dans c’jacuzzi. Il aime pas l’eau, en réalité il déteste ça. La piscine, les trucs à bulles, la mer, ça l’angoisse, ça l’fait paniquer. Il r’garde le ciel dégagé, les étoiles, les constellations. Il tourne la tête vers elle, fixe ses yeux, mais c’est chaud, ses seins captent parfois son r’gard, il a du mal à t’nir son regard. « Vas-y amuse toi, moi j’te r’garde. » Hors de question d’lui dire qu’il avait la phobie d’l’eau. Hors de question. Jamais.

code by bat'phanie

 
[/quote]
[/quote]
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 579
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + DANDELION
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

Disponible (6/10)



▸ Aksel M. Lennox (6) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Aks/Eli/Jay/Robbie/Esvir ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ Morrigan

Bloc notes :
HER AND ONLY HER.
▸ Ce qu'elle écoute en boucle :
▸ Russe de naissance, américaine de cœur.
▸ Un tempérament de feu.
▸ Tatouée de partout.
▸ Directrice du meilleur café d'Austin.
▸ Toujours à la recherche d'énergie créative.
▸ Elle habite seule dans une jolie maison.
▸ Elle possède une grosse voiture, qui fait beaucoup de bruit.


HER AND THE OTHERS.
▸ Amoureuse d'Aksel.
▸ Petite sœur de Demyan.
▸ Elle travaille avec Leevi, qu'elle considère comme son meilleur ami.
▸ Blonde de Scar.

Tchertionak


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Le rire est le grelot du sexe — Aksel x Esvir, le Lun 21 Mai - 1:31

Le rire est le grelot du sexe
Aksel
feat.
Esvir


 

 



 

 



Je souris en coin en le regardant. Putain, ce qu'il est con. Il sait qu'il m'a vexé mais il s'excusera pas et je le sais. Tant pis, j'passe à autre chose. Je sais très bien qu'il y reviendra au café, rien que pour mes yeux et ma chute de reins. Oui, je suis jalouse et oui, je t'emmerde aussi. Je ris quand il me dit que mon tour viendra, comme si j'attendais que ça. Mais, au final, il a raison. J'attends qu'ça. Je soupire et termine ma clope, le laissant ricaner dans son coin. Tout seul, comme un con. Je lève un sourcil en le regardant, il allait pas être simple à avoir mais le jeu en valait la chandelle.

Ca s'échauffe, ça se regarde, ça se toise dans un sens pour mieux se retrouver dans l'autre. Je te souris quand tu me regardes. Tes yeux plantés dans les miens. J'ai envie de te bouffer, d'en faire mon casse croute. Je soupire contre ton souffle, je me mords encore la lèvre mais j'ai envie d'attraper les tiennes. J'souris en t'entendant. "Tant mieux si t'en aies sûr, bébé." Je m'arrête quand tu te relèves. Je souris en coin maintenant, je sais ce que je vais te faire. Et tu vas dormir sur ta béquille si tu continues à m'emmerder, tu le sais. J'ouvre la baie vitrée, je laisse mon t-shirt par terre. Je le ramasserais plus tard. Topless, je m'avance dans le jardin et la petite brise fait pointer mes seins. Faut dire qu'avec les piercings, c'est rare quand ils pointent pas. Je regarde où t'en es. Ta mine me tue. T'as l'air tellement perdu devant mon corps à moitié nu. Je souris en coin avant de rentrer dans le jacuzzi. Je vois bien la bosse qui se trame dans ton pantalon mais j'dis rien. Je profite de la chaleur de l'eau et de la brise du soir. Il fait beau, c'est le principal. T'as pas l'air de vouloir me rejoindre, je te regarde te poser sur la table et sur la chaise. Je te souris en voyant que tu fais comme chez toi. "Tu me rejoins pas ?" Je te regarde, mes seins sont cachés par le bord du jacuzzi. "Tu me feras fumer, sale môme ?" Mes yeux se plongent dans les tiens, on est pas loin. "Tu veux pas te rapprocher, histoire que je sois pas obligée de gueuler à travers le jardin?" Faut dire que la table était en face du jacuzzi mais à trois mètres de loin. J'ai envie que tu viennes près de moi, que tu t'dises "Bordel, elle m'rend fou."

️ Gasmask





( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 434
Avatar : Nekfeu
Crédits : Gasoline
Mes rps : Esvir#6 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Marlon



Bloc notes :


Afficher


Re: Le rire est le grelot du sexe — Aksel x Esvir, le Lun 21 Mai - 1:57


Le rire est l'grelot du sexe
Esvir x Aksel


« M’appelle pas comme ça. » Là, il rigole pas. Il déteste c’genre d’attention. C’est bon pour les amoureux, les gens qui sont trop cons pour pas penser qu’à leur gueule. Bébé. Ça lui donne la gerbe, ça l’aide à s’rel’ver. Aks, c’pas un mec né pour aimer les femme et les gâter, c’est l’connard qui les fait vibrer l’temps d’un soir voir d’quelques mois avant qu’elles s’cassent avec l’prince charmant. Aksel , c’est du divertissement, il en veut pas des sentiments. D’toute façon, il est même pas sûr qu’il pourrait en avoir. Les gens qui s’regardent dans l’blanc des yeux ca l’fait bien rire et ça l’dégoute. Et puis les marmots là, non merci. C’pas un mec qui finira avec une go, c’est un mec qui s’tappera celles qui passent et qui finira sa vie seul avec ses bout d’pizza. Ouais, c’est un super programme. Les meufs, c’est qu’des emmerdes. Sauf qu’il peut pas s’empêcher d’lui sourire après avoir joué au mec distant quelques secondes. Faut dire qu’avec ses yeux brillants, la blonde, il a pas envie d’râler.

Il peut pas détacher d’son p’tit cul et du bas d’ses reins qu’elle vient de dévoiler. Il pourra vous dire tout l’contraire mais l’dos d’une meuf, c’est la partie qu’il trouve la plus sexy, la plus sensuelle. Il reste scotché sur la courbe de son dos, ses fesses s’dissipent, il retient chaque pli, chaque muscle, du bas au haut d’son dos. Il a envie d’lui croquer la nuque. Il décide à s’lever, s’pose sur  la cahsie, les pieds en l’air. Elle exhibe ses seins d’vant lui, ça fait son effet. C’est vraiment l’genre de fille qu’il s’disait qu’il pourrait jamais ramener dans son lit, une fille trop bien, trop belle, trop riche. Il profite du spectacle, parcequ’il s’dit qu’tout ça est éphémère. Elle s’glisse dans l’eau et tout en fumant son joint comme un baron d’cartel de drogue, il la matte. Ca s’raidit là plus bas. Faut dire, qu’elle sort le grand jeu, ça devient tendu pour lui de résister. Sauf, qu’il n’ira pas dans l’eau et que ça le bloque un peu tout ça « Nope, j’ai trop chaud. » Excuse en carton mais il s’met à rougir. Il vient d’avouer qu’elle lui faisait d’l’effet, ça l’rend confus et il s’met à tousser la fumée qu’il a avalé d’travers. Elle est décidément trop bien pour lui, Esvir. Tout en continuant d’tousser il attrape sa chaise et lui tend l’joint au-dessus de l’eau. Il fourre sa tête dans sa manche, il va crever à cracher ses poumons d’la sorte. C’est d’sa faute à elle, s’il s’est étouffé. Il s’assied à côté d’elle mais en biais, de sorte à pouvoir la r’garder dans les yeux. « Elle est contente la dame comme ça ? ». Il s’couche sur sa chaisse, l’cul au bord et tends les jambes. Il croise les mains sur son bide et lève la tête. Les étoiles, il aime bien les r’garder « Tiens, c’marrant, on voit parfaitement la Constellation du Lion » Il lève un doigt vers le ciel « Là r’garde, Les deux plus lumineuses c’est l’bord du buste juste au-d’ssus celle à droite, c’est l’sommet d’la tête. » Il sait pas trop pourquoi il s’met à parler d’ça, ça sort tout seul, il s’focalise sur autre chose, mais l’herbe commence aussi à faire effet sans doute «  Les grecs y voyaient un lion et les chinois un ch’val, mais entre nous, ça r’semble plutôt  à un cintre mal fabriqué »


code by bat'phanie

 
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 579
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + DANDELION
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

Disponible (6/10)



▸ Aksel M. Lennox (6) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Aks/Eli/Jay/Robbie/Esvir ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ Morrigan

Bloc notes :
HER AND ONLY HER.
▸ Ce qu'elle écoute en boucle :
▸ Russe de naissance, américaine de cœur.
▸ Un tempérament de feu.
▸ Tatouée de partout.
▸ Directrice du meilleur café d'Austin.
▸ Toujours à la recherche d'énergie créative.
▸ Elle habite seule dans une jolie maison.
▸ Elle possède une grosse voiture, qui fait beaucoup de bruit.


HER AND THE OTHERS.
▸ Amoureuse d'Aksel.
▸ Petite sœur de Demyan.
▸ Elle travaille avec Leevi, qu'elle considère comme son meilleur ami.
▸ Blonde de Scar.

Tchertionak


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Le rire est le grelot du sexe — Aksel x Esvir, le Lun 21 Mai - 2:16

Le rire est le grelot du sexe
Aksel
feat.
Esvir


 

 



 

 



J'retiens quand tu me dis que tu veux pas que je t'appelles comme ça. D'habitude, c'est sur le ton du rire. Là, t'es beaucoup plus sérieux. T'as vraiment l'air de pas aimer ça et j'ai pas envie de te faire chier ou quoi que ce soit. Y a deux mesures : le sérieux et la rigolade, là c'est sérieux. T'aimes pas. Je le retiens et je tâcherai de te trouve un autre surnom mais pour ça, faut que je sache ton prénom.

Je suis dans l'jacuzzi, et tu veux toujours pas venir. Tu me dis que t'as trop chaud. Je souris en coin avant de me mettre à rire. Il a trop chaud l'petit. On se demandera pas pourquoi, on le sait déjà. Je te regarde du coin de l'œil. Je te vois rougir, je me mords les lèvres. T'es beau comme mec et ton petit côté "sensible" me plait. Je t'entends t'étouffer avec le bédo. Je me relève d'un coup, espérant que tu crèves pas sur place. Je me retrouverais bien conne d'un coup. J'attrape le joint, je le pose et j'sors de l'eau pour venir près de toi. M'en fou de mes seins, m'en fou de tout. Je veux juste voir si tu vas bien. "Eh, t'étouffes pas, ein. J'ai encore besoin de toi pour me satisfaire." Je rigole à moitié avant de te regarder t'étouffer de plus belle. "Merde." Je pars en vitesse chercher de l'eau et te passe le verre. "Tiens, bois un coup, ça te fera pas de mal." Tu te remets un peu, et je retourne dans le jacuzzi. Je rallume le bédo en tirant une longue latte dessus. Je te vois venir près de moi, je te souris avant de te répondre. "Yes, c'est parfait. Merci. J'aime pas crier, sauf quand.. je te fais pas de dessin." Je te souris en guettant ta réaction, j'ai pas envie que tu t'étouffes encore une fois. Et là, tu me sors un truc intéressant. Je lève la tête en suivant ton doigt et je me cale dans le jacuzzi pour bien voir, j'sens que ça va être une discussion sympathique. Je t'écoute, je suis attentive. J'aime bien quand tu me fais partager ta science. Je tire sur le joint, et je relâche la fumée en t'écoutant. Je ris quand tu m'annonces que pour toi on dirait un cintre. "Ouais, ou un gros fer à repasser. Regarde avec la poignée et tout." Je rigole de ma connerie, je te regarde. J'sens mon cœur qui devient fou entre le joint et toi. Je soupire un instant et pose ma main sur ta jambe. "Tu m'dis ton prénom?", je te fais mes plus beaux yeux.

️ Gasmask





( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 434
Avatar : Nekfeu
Crédits : Gasoline
Mes rps : Esvir#6 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Marlon



Bloc notes :


Afficher


Re: Le rire est le grelot du sexe — Aksel x Esvir, le Lun 21 Mai - 2:39


Le rire est l'grelot du sexe
Esvir x Aksel


Dehors, la brise fait du bien, faut dire qu’le joint aussi jusqu’à c’qu’il étouffe à cause d’une connerie qu’il a dite. Il se sent con à tousser comme un pré pubère troublé par une paire de seins qui lui font d’l’effet. Il tousse à en cracher ses organes, mais la blonde, elle vient vite à sa rescousse avec un verre d’eau qu’il prend sans la peine de dire merci, il a trop d’b‘soin d’cet élixir de vie. Il a presque pas entendu c’qu’elle lui disait mais qu’elle s’tracasse pas, il en faut plus pour l’mettre au tapis l’sale gosse. Ses yeux s’humidifient à cause d’la toux mais ça passe. Il a bien envie d’lui balancer l’eau qu’il reste dans l’fond son verre à la tronche, mais il risquerait d’mouiller l’joint. Et ça, il n’a pas envie. « J’vais t’engager comme infirmière poupée. » Il la r’garde avec ses yeux qui brillent d’une lueur animale mais la voir à moitié nue dans l’eau et l’imaginer en infirmière, c’est trop pour ses hormones. Il r’garde donc les étoiles, faut qu’il s’calme. Surtout qu’elle en rajoute une couche avec ses allusions. Ptete qu’il serait jamais à la hauteur ? Elle a l’air d’être l’genre de meuf épanouie, qui sourit grave à la vie, lui c’est un grain d’poussière, un grain d’sel (Big up Cillian). Il s’laisse emporter dans ses réflexions et ses connaissances qu’il partage un peu tout haut avec la gamine. Lui il trouve que ça r’semble à un cintre, elle à un fer à repasser. Il se marre, en fait, il éclate de rire par c’qu’il s’demande c’qu’un fer à repasser foutrait dans l’ciel. « Ouaip, pas mal, ca s’tient » Ca y r’ssemble un peu en plus, il sait pas comment les gens ont pu y voir un animal, ils étaient sans doute défoncés. Il sursaute quand il sent la chaleur de sa main sur sa jambe, il quitte les étoiles pour se plonger dans celles qu’elle a dans les yeux. Il sait pas trop s’il a envie d’lui dire son prénom en réalité, c’est ptete mieux comme ça. D’t’façon, un prénom ça veut rien dire. Il aime bien sentir sa main sur sa cuisse, elle pourrait rester là qu’ça l’dérangerait pas. Il s’penche vers elle et croise les bras sur le r’bord du jacuzzi. Il cale son menton à l’intersection d’ses avant-bras « Pourquoi tu tiens tant à savoir mon prénom ? On s’en fiche non ? » Ses yeux bleux scintillent dans ses yeux marrons « Tu m’auras oublié demain matin, quel est l’intérêt ? Ça veut rien dire un prénom. C’est juste pour pas se donner des numéros. » Aksel à ptete un peu trop corsé l’joint, il s’met à philosopher, à oublier sa manie d’langage du gars des rues « C’est un prétexte pour s’attacher et on a pas besoin de ça, j’te jure. C’est inutile, un détail. » Il lui vole le joint des mains, tire un coup avant d’lui rendre « T’sais, tu pourrais t’appeler Mary ou Nicole, pour moi, ça change rien. Poupée, ça m’va très bien. J’te l’aurais jamais demandé ton prénom. »

code by bat'phanie

 
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 579
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + DANDELION
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

Disponible (6/10)



▸ Aksel M. Lennox (6) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Aks/Eli/Jay/Robbie/Esvir ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ Morrigan

Bloc notes :
HER AND ONLY HER.
▸ Ce qu'elle écoute en boucle :
▸ Russe de naissance, américaine de cœur.
▸ Un tempérament de feu.
▸ Tatouée de partout.
▸ Directrice du meilleur café d'Austin.
▸ Toujours à la recherche d'énergie créative.
▸ Elle habite seule dans une jolie maison.
▸ Elle possède une grosse voiture, qui fait beaucoup de bruit.


HER AND THE OTHERS.
▸ Amoureuse d'Aksel.
▸ Petite sœur de Demyan.
▸ Elle travaille avec Leevi, qu'elle considère comme son meilleur ami.
▸ Blonde de Scar.

Tchertionak


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Le rire est le grelot du sexe — Aksel x Esvir, le Lun 21 Mai - 3:05

Le rire est le grelot du sexe
Aksel
feat.
Esvir


 

 



 

 



Je te regarde, tu me fais sourire en m'disant que tu m'engages comme infirmière. "Je viendrais t'soigner, va. J'ai juste eu peur que tu me laisses toute seule pendant que tu crevais dans ton coin. Je t'avoue que j'ai un peu flipper." Je soupire en te regardant. "Oui, tu m'as fait peur, vraiment peur.". C'est le joint et les émotions qui parlent.

On rigole ensemble à propos du cintre ou du fer à repasser. Question de point de vue. Je te souris quand tu m'dis ça s'tient. "Bhein ouais, tu crois que je raconte que des conneries ?" Le joint me détend, ça me fait du bien. Je me laisse aller dans l'eau, je flotte tranquillement en regardant le ciel. Je m'imagine en train de nager dedans, de regarder les étoiles de plus près. Je me redresse pour te regarder. Je te souris en coin et je viens poser ma main sur ta cuisse. Ton sursaut m'fait sourire encore plus largement. "Doucement, c'est que moi." Je suis calme dans mes paroles, dans mes gestes, je suis attentive. J'écoute ce que t'as a me raconter. Mais, ça ne dure pas. Je te demande juste ton prénom et je l'ai toujours pas. Je lève les yeux au ciel. Tu te rapproches, et j'approche ma tête de la tienne. Front contre front, je t'écoute. Je soupire, mon nez touche le tien. J'aime le contact. "Si je tiens tant à ton prénom, c'est parce que je veux savoir qui t'es, vraiment. Donc, non. Je m'en fiche pas." Ton regard soutient le mien et je passe ma main froide et humide sur ta joue. "Qui te dit que je t'aurais oublié ? Toi qui a l'air d'aimer l'éventualité des choses. Imagine que je passe une bonne nuit avec toi, genre le coup de toute ma vie, t'vois ? " Je te regarde, je me mords la lèvre. J'ai envie que tu sois un bon coup, un truc qu'on rate pas et que quand on le rate, on s'en morde les doigts. "Qui te dit que demain soir, j'aurais pas encore envie de te revoir et d'pouvoir m'dire "Merde, lui, il m'a marqué." ?" Je te souris en coin quand tu me piques le joint. "J'sais très bien qu'on a trois tonnes de dénominations masculines possibles, c'est pas le problème. C'est juste que je pars du principe que tout le monde est différent. Et si c'est toi qui me baise, c'est pas un autre. Je veux pouvoir mettre un nom sur la personne qui me fait kiffer ma nuit. En l'occurrence, toi." Je le reprends. J'ai toujours les yeux dans les tiens. "Oui, toi, ça te va très bien. Moi, non. Je veux savoir ton véritable prénom. Je sais que j'ai ton numéro de téléphone, que je pourrais te recontacter quand j'en aurais envie. Mais je veux savoir qui est l'idiot qui a choisit Stephen comme prénom. Je veux connaitre le cerveau de l'affaire." Je te regarde encore, nos lèvres ne sont pas loin. J'ai envie de les poser contre les tiennes.

️ Gasmask





( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Aksel M. Lennox
ADMIN ∎ Le ptit Grain D'Sel
avatar
Inscrit le : 12/05/2018
Messages : 434
Avatar : Nekfeu
Crédits : Gasoline
Mes rps : Esvir#6 - Ryoichi - Robbie - Jayden - Le Rp du Démon - Marlon



Bloc notes :


Afficher


Re: Le rire est le grelot du sexe — Aksel x Esvir, le Mar 22 Mai - 0:07


Le rire est l'grelot du sexe
Esvir x Aksel


Aksel lève un sourcil lorsqu’elle lui dit qu’elle viendrait l’soigner. En temps normal, ça lui aurait plus comme réponse, sauf que sa réponse le fait cogiter. Elle avait eu peur qu’il crève. Y’a un bug dans la tête d’Aksel, elle a l’air sincère quand elle dit qu’elle a eu vraiment peur. Pourquoi ? Pourquoi elle dit ça la go ? Elle imagine des trucs ou bien ? Ca l’perturbe sa réflexion.

Dans l’jardin à regarder les étoiles les phrases de la blonde sont loin, l’autre il r’garde les étoiles. Il est bien. Posey à r’darder les constellations, il lui parle de celle du lion, il est un peu foncedé l’gamin. Il voit un cintre, l’autre un fer à r’passer. Il bug sur les étoiles et s’prend un délire et commence à lier plusieurs étoiles entre elle pour faire un champ d’fer à repasser. Dans son trip il sursaute lorsqu’elle le touche et elle le rassure comme un animal blessé. Il la r’garde l’air chelou « Ca va, j’pas eu peur, j’étais dans mes pensées. » Il lui prend quoi ? Elle s’comporte bizarrement d’puis qu’il s’est étouffé. Elle revient à la charge à son prénom du coup, l’sale gosse il lui explique en long et en large pour quoi il lui dira pas. Evidemment la blonde elle l’entends pas d’cette oreille.

Elle veut savoir qui il est , vraiment.

Il serait ptete le coup de sa vie.

Elle voudra ptete le revoir.

Aksel cligne des yeux, il sent un trou dans son estomac. Bordel, elle avait pas compris qu’elle était juste un coup d’un soir ? Okay, ils avaient un bon felling, mais il n’comptait pas la r’voir, faut pas déconner. C’est juste une meuf de passage même si elle est sacrément bonne. Il commence à flipper grave l’môme. Il a pas envie d’lui faire croire des trucs, il l’apprécie la Go. Il faut qu’il décampe avant qu’ça parte en couille cette histoire. Elle lui parle comme si elle était déjà attachée à lui et ça, Aksel, il a du mal à accepter. Putain, il voulait juste la sauter et elle est en train d’tout gâcher. Au fond, tout l’monde sait que c’est lui la mauvaise herbe, mais il ne comprend pas encore qu’Esvir va lui bouffer ses pensées. Il la regarde, il recule sa tête, il prend d’la distance. Tout sourire à disparu. Il se lève. Il va pas assumer, y’a trop d’responsabilités en jeu. Il va pas sauter cette fille et prendre le risqu’elle lui colle comme une sangsue. Il va l’regretter, c’est clair, mais il est trop secoué par les révélations d’la fille. Raison de plus pour garder l’anonymat. Il resterait Stephen le con.

« Il est tard faut qu’je file. »

Il fourre les mains dans ses poches et rentre dans le salon et embarque son skate sous l’bras. Il ramasse sa casquette. Il l’entend sortir de l’eau. Elle va pas lui casser les couilles quand même ? Il s’élance dans l’hall.

code by bat'phanie

 
Esvir Lilith Astankov
Contradiction ambulante.
avatar
Inscrit le : 28/04/2018
Messages : 579
Avatar : Alysha Nett
Crédits : T-rex + Sial. + DANDELION
Date de naissance : 31/03/1991
Mes rps :

Disponible (6/10)



▸ Aksel M. Lennox (6) ▸Tommy Powell ▸ Scar Blue (2) ▸ Aks/Eli/Jay/Robbie/Esvir ▸ Demyan ▸ Andrew ▸ Morrigan

Bloc notes :
HER AND ONLY HER.
▸ Ce qu'elle écoute en boucle :
▸ Russe de naissance, américaine de cœur.
▸ Un tempérament de feu.
▸ Tatouée de partout.
▸ Directrice du meilleur café d'Austin.
▸ Toujours à la recherche d'énergie créative.
▸ Elle habite seule dans une jolie maison.
▸ Elle possède une grosse voiture, qui fait beaucoup de bruit.


HER AND THE OTHERS.
▸ Amoureuse d'Aksel.
▸ Petite sœur de Demyan.
▸ Elle travaille avec Leevi, qu'elle considère comme son meilleur ami.
▸ Blonde de Scar.

Tchertionak


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Le rire est le grelot du sexe — Aksel x Esvir, le Mar 22 Mai - 0:32

Le rire est le grelot du sexe
Aksel
feat.
Esvir


 

 



 

 



Je le regarde, il a l'air de flipper. J'hausse un sourcil en le voyant dans ses pensées. Merde. "Gros, ça va ?" Je crois que je l'ai perdu. Encore une fois où j'aurais du fermer ma gueule, à tout vouloir tout de suite, on perd tout d'un coup. Je soupire en le regardant. Je m'attends d'avance à ce qu'il se barre rapidement. Je le sais, je le sens. Je me passe un coup d'eau sur le visage quand il m'sort une phrase. Une seule, qui me déchire de l'intérieur. "Il est tard faut qu'je file." Je soupire et je le vois rentrer. "Putain, quelle conne." Je me le murmure à moi même en faisant claquer mes mains contre l'eau. Je me lève, je prend son joint quand je l'entends ramasser ses affaires.

Je rentre, j'attrape mon t-shirt mais il a déjà passé la porte. Je met mon t-shirt et j'sors dans la rue pour le regarder, savoir où il est. Je le vois pas. Trop tard. J'espère juste qu'il tombera pas sur de mauvaises personnes en rentrant. Je me pose sur le porche, j'ai toujours son joint dans ma main. Je le rallume avec son briquet avant de me mordre la lèvre et de me parler toute seule. "Bien joué, Esv. Bravo." Je soupire et inspire un grand bol d'air. Je prends ma tête entre mes mains avant de rentrer dans la maison en claquant la porte.

️ Gasmask





( be the master of your life )

NOT A SLAVE
.


Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Le rire est le grelot du sexe — Aksel x Esvir, le

Le rire est le grelot du sexe — Aksel x Esvir

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2018-