Partagez| .

levé d'soleil sous la pluie (elijah)


Scar Blue
Tu ne peux pas faire partie du crew si tu n'as pas de cernes
avatar
Inscrit le : 10/05/2018
Messages : 328
Avatar : Magdalena Zalejska
Crédits : Pando
Mes rps :

ELIJAHJAEDENMIKKELCURTISAKSELESVIRJACKSON


Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 18
• BLOC NOTE : Big up à Malbe, Manal, Vanessa, Alex et Hortie !


levé d'soleil sous la pluie (elijah) , le Sam 12 Mai - 22:02

Un oeil d'ouvert et elle bâille, un second et elle se redresse. Assise en tailleur sur son pseudo matelas, composé de plaids et de vêtements trouvés au hasard, elle se demande bien pendant trente secondes ce qu'elle fout là avant de se souvenir de la veille. Une soirée improvisée, dont elle a connu les hôtes seulement queqlues heures avant de les suivre dans une grande maison excentrée de la ville. Elle a été invitée par des musiciens, ou des cuisiniers, elle ne sait plus trop. Et puis, c'est pas si important, tant qu'elle s'est amusée. D'ailleurs, c'est étonnant qu'elle ait dormi seule, elle a peut-être fait des conneries hier et ne s'en souvient plus ? Appréhendant le souvenir, elle se change rapidement les idées et préfère quitter le salon. Nouant ses cheveux dans un chignon complètement négligé, elle s'avance en chaussettes au travers des nombreux matelas en prenant précaution de ne marcher sur les cheveux ou les doigts de personne. Elle prend une couverture au passage, dans laquelle elle s'enroule, et emprunte la première porte qu'elle trouve. Elle ne connaît rien de cette maison, alors elle avance, cherchant une sortie extérieure. Ses recherches l'emmènent au garage, dont la porte est ouverte vers la cour. La brune s'adosse contre le capot d'une voiture et commence à rouler un joint, histoire de bien se réveiller. Elle n'a pas eu le temps de chercher la machine à café.


Des abysses de ton spleen à la cime de mon spliff
Voyage abyssal sous mon tapis sale, où résident des acariens aquatiques, de la marie-jeanne. Pour asthmatique, et des farines animales; est-ce admirable, fantastique ou simplement minable ?
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 688
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : astra (signa)
Date de naissance : 31/10/1991
Bloc notes :


Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: levé d'soleil sous la pluie (elijah) , le Mer 16 Mai - 15:50


Levé d'soleil sous la pluie
Scar X Elijah
La voiture dans laquelle je me suis retrouvée se met à bouger et par réflexe je me redresse, apercevant ainsi un tapas en train de fumer. Doucement, je baisse le rétroviseur pour regarder la tête que j'ai. Des cheveux en bataille, des cernes bien marquées mais ce détail ne change pas vraiment de d'habitude, un noeud de papillon complètement défait avec deux ou trois boutons cassés. Je regarde le reste de la voiture et remarque qu'il semble être assez tôt. Le moteur aurait tourné donc tourné toute la nuit? Bien. J'ai de la chance que la batterie ne soit pas à plat, d'autant plus que ce n'est pas la mienne. Je passe ma main dans mes cheveux et appuie sur un bouton pour que la jeune fille se fasse arroser avec le lave vitre. Je m'assois sur le siège conducteur et ouvre la portière, sentant l'odeur de la marijuana. "Bien matinale dis-moi." Je cherche dans mes poches mon paquet de cigarettes et viens m'assoir à côté d'elle. J'en cale une entre mes lèvres et croise mes jambes. "Une sacrée soirée non? Je ne sais toujours pas comment on a débarqué ici depuis qu'on en a parlé tous les deux." Je l'allume et recrache la fumée. "Tu as réussi à attraper quelqu'un dans tes filets dis moi?" Je lui souris, prêt à lui donner le nom de championne si elle y était parvenue. "Tu sais où on est d'ailleurs? On doit être loin d'Austin. Faudra qu'on trouve un moyen de rentrer sauf si tu préfères rester ici..."
code by bat'phanie

 



Darkness is your candle.
Michael Loceff ☽ The beauty about killing someone who no one thinks you're willing to kill is, of course, that you throw people out of their comfort zone. And that's good because you want people to be on the edge of their seats.
Scar Blue
Tu ne peux pas faire partie du crew si tu n'as pas de cernes
avatar
Inscrit le : 10/05/2018
Messages : 328
Avatar : Magdalena Zalejska
Crédits : Pando
Mes rps :

ELIJAHJAEDENMIKKELCURTISAKSELESVIRJACKSON


Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 18
• BLOC NOTE : Big up à Malbe, Manal, Vanessa, Alex et Hortie !


Re: levé d'soleil sous la pluie (elijah) , le Mer 16 Mai - 22:28

Un coup de langue plus tard et revoilà Scar, le bedo en bouche. Les bras croisés, les frissons sur les épaules recouvertes d'une fine couverture, les cheveux en bataille et les cicatrices sur les cuisses. Aucun doute, elle vient bien d'passer une soirée comme elle les aime. Ce genre de soirées où tu bois, bois, bois. Où tu bois à en faire rire les invités, à te foutre à poil dans une piscine d'eau glacée, à parler à des inconnus de sujets tellement philosophiques, comme si vous vous connaissiez depuis toujours, puis boire à n'plus te souvenir de rien le lendemain. R.i.e.n. Les souvenirs laissés sous le matelas, entre les murs, au fond du bain, loin des coeurs qui auraient du se rappeler. « Putain » laisse-t-elle échapper, recrachant sa fumée précipitémment et se redressant de la même manière, avertie par des coups d'jets d'eau dans l'dos. Celui qui vient d'l'arroser avec les essuies glaces vient la rejoindre, lui laissant sous-entendre qu'ils se sont déjà croisés la veille. Scar écoute sans broncher, se contentant d'se nourir de sa came en se passant une main sur le visage. « C'est dommage.. » commence-t-elle, en interpretant les dix futures secondes silencieusement. « J't'ai oublié dans l'alcool. » dit-elle en relevant la tête vers le jeune homme. « J'aurais bien aimé m'souvenir de ce visage. » conclut-elle finalement en haussant les épaules, faisant valser ses yeux vers les nuages gris qui s'épaisssent un peu plus haut. « C'est le black-out pour moi. Tu t'souviens d'quelque chose? J'ai foutu quoi hier? J'me suis réveillée seule sur un matelas fait d'sales tissus, encore avec ma culotte. » Elle souffle puis tire sur sa tige. « Et toi? Tu t'es tapé une des blondes siliconées de type 95D? » demande-t-elle sérieusement, un sourire en coin faisant appel à ses fossettes. « J'ai l'impression qu'on avait rien à foutre ici. Va vite falloir qu'on s'tire. J'sais pas, on doit être à 20km du centre. J'me rappelle pas avoir fait beaucoup d'route quand j'me suis faite emmenée ici. » La brune se relève du capot, s'avançant vers les voitures de garées. « C'est ouf comme il est grand ce garage. Ils doivent être vraiment blindés ici ! » complimente-t-elle à sa façon. « Y'en a une qui t'appartient? » demande-t-elle au garçon, intéressée. Au pire, elle a toujours une idée derrière la tête, la belle. Toujours un sale coup dans la tête, la bête.


Des abysses de ton spleen à la cime de mon spliff
Voyage abyssal sous mon tapis sale, où résident des acariens aquatiques, de la marie-jeanne. Pour asthmatique, et des farines animales; est-ce admirable, fantastique ou simplement minable ?
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 688
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : astra (signa)
Date de naissance : 31/10/1991
Bloc notes :


Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: levé d'soleil sous la pluie (elijah) , le Jeu 17 Mai - 0:54


Levé d'soleil sous la pluie
Scar X Elijah
 J'hausse les épaules à mon tour. "Dommage oui. Vu la soirée, tu fais bien d'oublier certains passages." Je rigole, légèrement gêné. Il n'y a rien eu entre nous, si c'est la question que vous vous posez. Je ne me suis pas saoulé à mort. Je n'avais pas besoin de me vider la tête de cette façon. "On est venus dans une sorte de bus. Tout le monde semblait se connaître. On était un peu exclus du coup on est restés ensemble. Je te rappelle mon nom par la même occasion, Elijah. Puis c'est parti en grand n'importe quoi entre des personnes qui couchaient à droite à gauche sans gêne, d'autres qui s'amusaient avec une roulette russe... De ton côté, tu t'éclatais à draguer celui qui avait le plus de fric. Apparemment, ça ne t'a pas réussi ou peut-être. Je t'ai lâché des yeux pour partir me réfugier ici." lui racontais-je avant qu'elle me pose plus ou moins une question similaire. "Non, personne. Ce genre de femmes, ce n'est pas vraiment mon genre." Bien que les blondes m'attirent, je ne suis pas attiré par les filles trop superficielles, voire vulgaires. J'ai tendance à les envoyer sur les roses, direct. Tout en fumant ma cigarette, je l'écoute me répondre et je me redresse à mon tour, passant ma main sur l'angle que fait le bras tenant cette même clope. "Et bien... Aucune de ces voitures m'appartient mais ça peut vite changer." Je rigole avant de coincer ma clope entre mes lèvres et d'attraper dans ma poche intérieure, une paire de gants en cuir. Je m'avance vers une voiture et tente de l'ouvrir. Un échec. Je regarde dans le garage et aperçois un cintre. Je le récupère, prends une pince coupante et parviens à plier l'un des bouts puis retourne à la voiture. J'introduis le fil de fer entre la vitre et le joint du bas et le tourne pour faire en sorte que j'harponne bien le levier avec le crocher et finis par soulever le loquet. Je m'introduis dans la voiture en prenant soin d'ouvrir à la jeune Scar pour qu'elle me rejoigne et me penche pour sortir finalement et chercher les outils nécessaires pour démonter le cache et récupérer le bon faisceau pis retire les isolants pour ensuite les coller entre eux à l'aide d'un scotch. Il semblerait que tout fonctionne comme prévu pour le moment et j'en suis presque à oublier la présence de l'adolescente. Je baisse légèrement le son de la radio qui s'est activé et reprends mes branchements en dénudant le film du démarreur et en le frottant rapidement contre celui de la batterie, chose qui fait que le moteur démarre. Je souris en appuyant sur l'accélérateur. "On y est presque." Je maintiens ce mouvement et attrape un tournevis dans la boîte à outil que je pose à l'extérieur de la voiture et à briser le verrou de direction pour avoir libre accès au volant. Je claque la porte, commence à avancer et à quelques mètres, jette ma cigarette au sol. Tout en appuyant sur un bouton, aimant toucher à tout, il semblerait que le toit se replie sur lui même, donnant libre cour à une décapotable. "Je suis chaud pour aller n'importe où comme ça. Dis moi juste où." Je monte le son de la radio et de la même main libre, attrape mes lunettes de soleil que j'enfile sur le bout de mon nez. "Un peu de délinquance m'avait manqué même si ça, ce n'est pas grand chose." lui dis-je en parlant légèrement fort pour qu'elle puisse m'entendre à travers le vent et la musique. Et c'est avec un poing en l'air et un "Youhou!" que j'exprime ma joie et cette fureur de vivre qui m'avait manqué.
code by bat'phanie

 



Darkness is your candle.
Michael Loceff ☽ The beauty about killing someone who no one thinks you're willing to kill is, of course, that you throw people out of their comfort zone. And that's good because you want people to be on the edge of their seats.
Scar Blue
Tu ne peux pas faire partie du crew si tu n'as pas de cernes
avatar
Inscrit le : 10/05/2018
Messages : 328
Avatar : Magdalena Zalejska
Crédits : Pando
Mes rps :

ELIJAHJAEDENMIKKELCURTISAKSELESVIRJACKSON


Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 18
• BLOC NOTE : Big up à Malbe, Manal, Vanessa, Alex et Hortie !


Re: levé d'soleil sous la pluie (elijah) , le Jeu 17 Mai - 15:24

Scar soupire dans un rire, tirant longuement sur son joint. Ça ne l'étonne pas, de se recevoir ce genre de réflexion. C'est souvent c'qu'on lui dit après une soirée. Genre "meuf t'as bien fait d'te bourrer la gueule hier, t'sais même pas c'qui t'es arrivé." Sale habitude. « J'aurais sûrement gagné plus de thunes à jouer à la roulette russe plutôt qu'à jouer les michtos. » constate-t-elle au second degré sans pour autant le montrer, un sourire en coin de lèvres. « Du coup si tu m'as quitté des yeux, tu n'sais pas d'où vient ça? » qu'elle demande au garçon, en levant sa jambe pour lui faire voir son bleu sur la cuisse. Haussant les épaules l'air de dire "tant pis, on s'en branle", elle sourit à la réponse d'Elijah - du coup, autant utiliser son prénom maintenant qu'elle le connait. Il n'est pas branché blonde aux big boobs. « Ça va. J'ai failli croire que j'avais une chance avec toi. » balance-t-elle en s'faisant passer pour le cliché de Barbie, ironiquement. Attirée par l'attirail des voitures, Scar se balade dans l'allée du garage, les yeux brillants et l'coeur qui fait vroum vroum. « Non mais c'est un délire... t'as vu ces bijoux? » Impressionnée, elle n'a qu'une envie : monter dans une des caisses et s'barrer avec. Apparemment, le garçon a la même idée qu'elle. Aussi tordu celui-là! Cool. Elle continue sa petite visite tout en le laissant faire, il a l'air de s'y connaitre en braquage de caisse. Quand il touche à la finalité et lui ouvre la portière, Scar s'jette dans la voiture, un putain d'sourire en bouche. « Allez embraye. » dit-elle doucement, continuant de le regarder faire. Le moteur démarre, la radio annonce un son bandant et Scar, excitée, s'met à rire. « Accélère, accélère, j'entends quelqu'un ! » La voiture quitte le garage, emmenant avec elle ses deux voleurs. « Salut les connards ! Z'avez qu'à nous payer l'ticket d'bus du retour ! » crie-t-elle en levant son majeur, alors qu'ils avancent tellement vite qu'ils se retrouvent sur un chemin de campagne à 100km/h. "Woooooouh" la brune laisse ses cris et ses rires s'échapper, dont les tonalités s'envolent contre le vent. Complice avec le conducteur, elle rit et lui tape amicalement sur l'épaule, le bonheur pendu à son sourire. Elle n'a pas encore envie qu'ça s'arrête. Elle s'sent vivre, à l'intérieur d'cette décapotable, aux côtés d'cet inconnu aussi timbré qu'elle. Lui retirant ses lunettes des yeux dans un geste enfantin, elle les place sur les siens, tournant la tête vers lui et faisant du playback sur les paroles sortant d'la station, en alternant avec une moue amusée. Elle essaie d'le faire rire, tant pis s'il ne regarde plus la route, c'est l'dernier d'ses soucis. Le trajet dure, et ils arrivent au moment où l'soleil commence à pointer le bout de son nez. « Gare-toi là, gare-toi là! » s'exclame la brune, pressée d'sortir de la voiture. Une fois cette dernière à l'arrêt, elle ouvre la portière et commence à courir sur le chemin avant de passer sous une clôture électrique et de marcher au travers des champs de blé. Les feuilles montent haut, ça pique les jambes épilées au rasoir la veille. « Viens, on va s'caler là-bas! » Où ça? On verra bien ! La belle continue sa route, se retournant pour faire signe de la main à Elijah. « Sinon j'te les rendrai jamais... ! » le provoque-t-elle en agitant les lunettes de soleil, riant comme une gamine et se mettant à courir juste après.


Des abysses de ton spleen à la cime de mon spliff
Voyage abyssal sous mon tapis sale, où résident des acariens aquatiques, de la marie-jeanne. Pour asthmatique, et des farines animales; est-ce admirable, fantastique ou simplement minable ?
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 688
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : astra (signa)
Date de naissance : 31/10/1991
Bloc notes :


Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: levé d'soleil sous la pluie (elijah) , le Ven 18 Mai - 15:21


Levé d'soleil sous la pluie
Scar X Elijah
 La course prend de son ampleur, décidant d'accélérer de plus en plus pour mieux sentir cette liberté de nouveau naissante. J'ai bien fait de reprendre la conduite à l'aide de Charlie. Cet engin a du bon, bien que préférant toujours mon cheval de fer. J'ai beau être déconcentré par la jeune adolescente, je souris tout de même à ses prestations, tentant de récupérer les lunettes qu'elle m'a retiré. Je ne supporte pas la luminosité et ces verres sont ce que j'ai de plus précieux si je puis dire ainsi. Sans même réfléchir, je tourne le volant violemment pour me garer à l'endroit demandé par la brunette et la regarde s'extraire de la voiture. Je coupe donc le contact, comprenant que je n'ai pas vraiment le choix que de sortir à mon tour. A la vue de la lumière, je plisse les yeux, me donnant un air plus froid et me fais une sorte de casquette à l'aide de ma main. Cette Scar a l'air si joyeuse. Je ne saurais dire pourquoi mais elle me rappelle en quelques sortes Vaughn, cette fureur de vivre toujours aussi présente. Je m'avance petit à petit, passant en dessous des barrières électriques et commence à courir en sa direction. Elle a envie de jouer? Jouons. Je parviens à arriver à sa hauteur et la plaque contre le sol et parviens à récupérer les lunettes qu'elle gardait bien fermement. "C'est qui le boss maintenant?" lui dis-je en rigolant avant de me relever et de les remettre sur le nez. Mains dans les poches, je fais ma petite marche matinale à travers les épis de blé. Je n'aurais jamais pensé que cet endroit des Etats Unis serait si riche et si reposant. Je n'ai même jamais pensé à m'y aventurer avant aujourd'hui. Je me retourne pour chercher des yeux la jeune femme. "Scar? T'es où encore?" J'arque un sourcil. Tant pis. Je m'avance encore un peu histoire de trouver l'endroit parfait et tel un ange, je me laisse tomber au sol, le blé amortissant légèrement le choc. La nature. Le silence brisé par les bestioles à l'intérieur de ces plantes. Puis des pas. Tenterait-elle de me faire une farce? Je pourrais bien m'échapper et lui faire croire qu'elle m'a trouvé mais je suis si bien ici, jamais je ne pourrais me relever. "Allez, ramène toi ici un peu. On est vraiment bien." lui dis-je, fermant les yeux, passant mes mains derrière la tête. "T'as quel âge rappelles moi?" Si elle est bien trop jeune, je suppose qu'un coup de coeur qui aurait pu naitre va vite s'effondrer. Dans tous les cas je pourrais la considérer comme une... "Partenaire in crimes." m'exclamais-je à haute voix, oubliant le temps de quelques instants qu'elle se trouve non loin de moi.
code by bat'phanie

 



Darkness is your candle.
Michael Loceff ☽ The beauty about killing someone who no one thinks you're willing to kill is, of course, that you throw people out of their comfort zone. And that's good because you want people to be on the edge of their seats.
Scar Blue
Tu ne peux pas faire partie du crew si tu n'as pas de cernes
avatar
Inscrit le : 10/05/2018
Messages : 328
Avatar : Magdalena Zalejska
Crédits : Pando
Mes rps :

ELIJAHJAEDENMIKKELCURTISAKSELESVIRJACKSON


Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 18
• BLOC NOTE : Big up à Malbe, Manal, Vanessa, Alex et Hortie !


Re: levé d'soleil sous la pluie (elijah) , le Sam 19 Mai - 15:43

La brune, elle s'retrouve allongée sur l'blé, les cheveux bien empaillés et le rire toujours aussi naturel. Elle tente d'se débattre peut-être une dizaine de secondes, hochant la tête de gauche à droite, serrant les lunettes qu'elle tenait entre son pouce et son index. Puis, faut s'rendre à l'évidence. Elijah prend facilement l'dessus en position d'force et récupère ses lunettes avant d'se relever. Amusée, Scar suit ses pas. « C'est toujours moi. » répond-t-elle, avec un sourire en coin et l'regard qui crie toujours à la provocation. Appellée par la nature, elle dévie quelque peu son chemin, cueillant des fleurs au passage. Les arbres arrivent à leur floraison, et promettent d'être bien hydratés en vue de la pluie qui s'annonce. Après quelques instants passés seule, Scar entend la voix d'Elijah. Elle en suit l'intonation pour le rejoindre. Arrivant devant lui et le voyant faire l'Ange au creux des herbes, elle lui tourne autour en lui faisant tomber des pétales sur le corps. Arrivant à sa ceinture, elle écarte ses jambes pour se placer debout juste devant lui. « J'ai l'âge que tu m'donnes. » répond-t-elle, comme s'il s'agissait de la réponse exacte, au jour près. Scar, elle dit souvent qu'elle n'a pas d'âge. Parce qu'elle a vécu trop d'choses trop tôt, parce qu'elle a grandit trop vite en jouant les adultes à l'adolescence, parce qu'elle n'a jamais mis sa première dent de lait sous l'oreiller et qu'elle s'est faite bercer sur du rap sale, pas sur des belles comptines. Scar décide de s'allonger près du garçon, imitant sa position. Le terme de partner in crimes la fait sourire, c'est qu'il y aura un après. Quelque chose qui lui prouvera qu'pour une fois, elle vient d'rencontrer quelqu'un qui voudra la revoir. « Deal. » propose-t-elle en amorçant un high five avec lui. Il est l'seul à pouvoir l'terminer, en signe de synonyme d'complicité. Après quelques secondes, Scar tourne la tête vers Elijah, l'regardant attentivement. « J'ai eu d'la chance d'tomber sur un garagiste ou un agent de la CIA ? » demande-t-elle d'abord, amusée. « Comment t'as su faire tout ça, toute à l'heure? » continue-t-elle plus sérieusement, réellement curieuse. Il n'a pas perdu d'temps, il a branché les câbles et fait démarrer l'moteur. Comme si cette voiture avait toujours été la sienne. Au-dessus d'leur tête, les nuages arrivent à vive allure, assombrissant le ciel pourtant bleu il y a peu, et faisant éclore un son d'tonerre, l'éclair suivant trois secondes plus tard. Heureuse, Scar n'bouge pas. Elle attend la pluie. « C'est tellement beau, putain. » se répéte-t-elle, admirative des éclats d'Eden.


Des abysses de ton spleen à la cime de mon spliff
Voyage abyssal sous mon tapis sale, où résident des acariens aquatiques, de la marie-jeanne. Pour asthmatique, et des farines animales; est-ce admirable, fantastique ou simplement minable ?
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 688
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : astra (signa)
Date de naissance : 31/10/1991
Bloc notes :


Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: levé d'soleil sous la pluie (elijah) , le Sam 19 Mai - 18:00


Levé d'soleil sous la pluie
Scar X Elijah
 Un visage tombé en plein dans la fontaine de jouvence, un joie aussi prononcé, le goût du risque, de la liberté et de la provocation. Elle aura donc vingt ans pour moi, peu importe son âge réel, elle restera bien trop jeune pour que je tente quoi que ce soit bien que n'étant pas mon genre de faire le premier pas. Son "deal" me fait esquisser un sourire et je lui rends son high-five. Elle m'a bel et bien entendu mais ça ne fait rien. Ca semble lui allait. Peut-être ferons-nus de grandes choses ensemble? Peut-être mettrais-je vite un ola pour que je ne replonge pas totalement dans le délit? Seul l'avenir nous le dira. Je suis rangé pour le moment bien qu'ayant fait une infraction il n'y a même pas une heure de ça. Je rigole en entendant sa question. Apparemment, ça l'a fasciné. Il ne faut pas grand chose. "Le talent tout simplement. Ni plus, ni moins." Un sourire aux lèvres, amusé. Le temps semble s'assombrir, faisant même déversé la colère de Dieu par son tonnerre. Ne te fâche pas, il la retrouvera sa caisse, ne t'en fais pas. Mais le temps à venir ne me perturbe pas plus que ça. Ce n'est pas maintenant que je vais bouger alors que je viens à peine de m'installer. "On devrait peut-être commencer à songer de se lever et de retourner à la voiture non?" lui demandais-je, pensant encore aux câbles à l'air que j'ai laissé pour pouvoir la redémarrer en suivant. Je détends doucement mes bras pour chercher dans mes poches un peu de liquide. Rien. "Tu as de l'argent sur toi, dis moi?" Si ce n'est pas le cas, on devrait se mettre dans la peau de Thelma et Louise pour faire le plein. Une faute de plus ou de moins, nous ne sommes plus à ça près. Levant les jambes en l'air, je les jette en avant pour me relever, tendant la main à la belle Scar. "On aura tout le temps de profiter du temps et des nuages qui défilent en route." lui dis-je en prenant le chemin inverse. Je renouvelle l'expérience et reprends commande de la voiture, la radio nous mettant un petit Kenny Loggins pour accompagner notre escapade. Je bouge continuellement sous l'énergie que cette chanson dégage et fais une déviation à une station service. "Le plan: fais vite." lui dis-je. "N'importe quelle essence." Je la regarde, faisant aussi le guet. Voyant les personnes nous observer, je reconnecte les câbles et fais un signe de tête à la brunette pour qu'elle me rejoigne. Il semblerait que les commerçants aient compris, les voyant sortir de leur office. J'appuie aussitôt sur la pédale d'accélération pour déguerpir aussi vite que nous sommes arrivés et reprends la route. "T'as pas un petit creux dis moi?" Un vol? Qu'il en soit ainsi, même si c'est au drive d'un fast-food en se faisant passer pour des clients qui attendent leur commande.
code by bat'phanie

 



Darkness is your candle.
Michael Loceff ☽ The beauty about killing someone who no one thinks you're willing to kill is, of course, that you throw people out of their comfort zone. And that's good because you want people to be on the edge of their seats.
Scar Blue
Tu ne peux pas faire partie du crew si tu n'as pas de cernes
avatar
Inscrit le : 10/05/2018
Messages : 328
Avatar : Magdalena Zalejska
Crédits : Pando
Mes rps :

ELIJAHJAEDENMIKKELCURTISAKSELESVIRJACKSON


Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 18
• BLOC NOTE : Big up à Malbe, Manal, Vanessa, Alex et Hortie !


Re: levé d'soleil sous la pluie (elijah) , le Sam 19 Mai - 20:47

Le talent. Songeuse, Scar sourit discrètement, l'esprit traversé par une dizaine de rêves. Elle aimerait bien, l'avoir, c'talent là. Celui qui t'coule dans les veines dès la naissance, et qui te parcourera l'corps jusqu'à ta dernière prise de sang. Ce genre de talent qui t'prouve que t'es quelqu'un, que t'as quelque chose et qu'tu fais pas simplement semblant de vivre. Ce même talent qui articule tes actes, tes idéaux, tes ambitions et tes fantasmes. « Ni plus, ni moins. » qu'elle chuchotte après l'garçon. Parce que Scar, elle n'en a pas d'talent. Elle n'est bonne qu'à faire croire aux autres qu'elle est douée dans la connerie. Quand il lui demande si elle a d'la thune sur elle, Scar hoche la tête à l'horizontale en s'pinçant les lèvres. « J'suis fauchée. » Depuis quelques temps, elle enchaîne les galères et les vols. Mais c'est sa vie de bohème, cette vie qu'elle a elle-même choisi d'mener. La brunette acquiesce lorsque Elijah lui propose de bouger, il s'rait temps. Cet instant lui échappe trop, elle est trop mélancolique pour rester à noircir son âme autant qu'Dieu noircit l'ciel. La foudre, c'est elle. Mais elle est électrique, pas sombre. Ni une, ni deux, elle choppe la main d'son binôme pour le suivre jusqu'à la voiture. Ambiancée par le rythme d'un bon vieux cd, elle tape du pied, bouge la tête et affiche une bouche en coeur euphorique. C'est l'genre de son qui lui donne envie d'danser de la country dans un bar typique texan, pile dans l'thème. Rapidement, Elijah dévie vers une station service. A son signal, la brune descend d'la caisse et la nourrit d'une essence quelconque, l'plan, c'est d'faire vite. Lançant des regards complices au conducteur, elle se précipite à refoutre le tuyeau dans la borne, sautant par-dessus la portière pour remonter à bord. « Déso pas déso. » lance-t-elle sur un air enfantin. Ils décollent dans la seconde, laissant derrière eux des employés nerveux qui gueulent au voleur. Scar, ça la fait rire, fort, cristallin. Un rire de vie. « J'mangerais bien italien. » répond-t-elle lorsque Elijah lui demande si elle a faim.« On s'prendrait bien un Domino's à emporter? » rit-elle, l'regard rivé vers son coéquipier, pleine de malice. Quelques minutes plus tard, arrivés en ville, Elijah se gare devant le restaurant et Scar descend d'la voiture avec classe, l'arrivée doit être clean. « J'en ai pour quinze minutes, attends moi là. Et sois prêt pour les 24h d'Austin, va falloir être plus rapide qu'les allemands ! » avertit-elle d'un clin d'oeil complice envers le conducteur. Sereine, elle se détache les cheveux, relève son tee-shirt pour en faire un crop-top et s'annonce au comptoir toute souriante. Toute innocente, la bête. Commande passée, préparée, puis déposée sous ses yeux, elle prétexte devoir retirer de l'espèce au distributeur en face, après trois refus consécutifs de sa carte bancaire. Elle a perdu en crédibilité mais elle a du gagné de l'estime et d'la confiance en jouant d'ses charmes auprès du serveur. Elle tourne les talons, engagée à prendre la sortie pour aller retirer, puis se retourne vivement pour s'emparer de la pizza et taper un sprint jusqu'à la voiture dans laquelle elle saute une nouvelle fois. « Foooooooonce ! » s'exclame-t-elle, l'coeur palpitant face au serveur qui la rattrapait de peu. Repartis à fond vers un Ailleurs, Scar s'assoit plus confortablement dans le siège. « Une grande hawaïenne s'il vous plait, j'adoore les ananas. » s'imite-t-elle au comptoir, en regardant Elijah, riant de plus belle. Et ça gronde dans l'ciel, les gamins s'font taper sur les doigts par les figures divines jouant les moralisateurs d'cette scène beaucoup trop réelle pour croire à une vie après la mort.


Des abysses de ton spleen à la cime de mon spliff
Voyage abyssal sous mon tapis sale, où résident des acariens aquatiques, de la marie-jeanne. Pour asthmatique, et des farines animales; est-ce admirable, fantastique ou simplement minable ?
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 688
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : astra (signa)
Date de naissance : 31/10/1991
Bloc notes :


Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: levé d'soleil sous la pluie (elijah) , le Lun 21 Mai - 18:30


Levé d'soleil sous la pluie
Scar X Elijah
Tout se passe comme prévu pour le moment. J'acquiesce lorsqu'elle me parle de pizza, de toute façon, du moment qu'on mange, ça m'est complètement égal. Je me stationne juste devant le magasin, l'attendant, tout en gardant un oeil, jouant avec l'accélérateur pour la garder en vie. Elle se précipite dans la voiture et je redémarre au quart de tour, m'éloignant le plus rapidement possible de ces zones. Je rigole en l'écoutant m'imiter son interprétation. "Des blaireaux." Ils ne sont pas très futés les gens ils faut croire. Notre pseudo-réputation de Bonnie and Clyde se voit être salie par des gens assez limités intellectuellement parlant. "Dis moi que tu as pris quelque chose de plus banal, le sucré-salé, je ne suis pas fan. Au pire j'te passerais les ananas." lui dis-je avant d'aller plus en direction de la ville. Tout droit, toujours la même destination, à un moment donné je tourne pour qu'on s'arrête non loin du Lake. Il faut croire qu'on a été embarqué dans un endroit bien trop proche de la ville pour qu'on ne se fasse pas avoir. Déjà que les caméras pouvaient nous faire du tort... La police ne cherchera pas bien loin pour retrouver la caisse. Je m'arrête et descends de la voiture pour mettre correctement la capote et de rentrer à l'intérieur une fois de plus. Je claque la portière. Il n'y a plus de musique qui tourne. Juste le silence que le paysage dégage, parfois accompagné de quelques bruits de tonnerre avant que la pluie de s'abat sur nous. J'attrape la pizza que la jeune femme avait choisi pour moi, et tout en m'affalant dans le siège en allongeant mes jambes, j'enfourche une part dans ma bouche. "Tu as pensé à prendre à boire?" C'est ce qui me perturbe le plus sur le moment. De ma main libre, je remonte les lunettes comme un serre-tête et continue à manger. "Pour aimer faire autant de choses illégales on va dire... Tu as dû souvent avoir des problèmes avec la justice non?" lui demandais-je. "C'est quoi le pire que tu aies fait au juste?" ajoutais-je avant de finir ma part et de laisser la croûte de côté. J'en reprends une autre et laisse tomber ma tête en arrière. "Comment tu es tombé dans tout ça?" C'est une question qui me turlupine, ayant eu le même genre de discussion avec mon patron. Le pourquoi du comment de mes délits. C'est assez important de savoir ce qu'une personne a vécu pour expliquer ses actes actuels. Peut-être qu'elle ne me dira rien mais j'espérais tout de même une réponse assez claire pour que je puisse faire mes hypothèses et trouver la réelle raison à sa délinquance.
code by bat'phanie

 



Darkness is your candle.
Michael Loceff ☽ The beauty about killing someone who no one thinks you're willing to kill is, of course, that you throw people out of their comfort zone. And that's good because you want people to be on the edge of their seats.
Scar Blue
Tu ne peux pas faire partie du crew si tu n'as pas de cernes
avatar
Inscrit le : 10/05/2018
Messages : 328
Avatar : Magdalena Zalejska
Crédits : Pando
Mes rps :

ELIJAHJAEDENMIKKELCURTISAKSELESVIRJACKSON


Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 18
• BLOC NOTE : Big up à Malbe, Manal, Vanessa, Alex et Hortie !


Re: levé d'soleil sous la pluie (elijah) , le Mer 23 Mai - 0:51

Scar fait d'gros yeux, elle n'pensait pas pouvoir un jour rencontrer quelqu'un qui n'aime pas le sucré-salé. « Nan mais t'es fou. C'est l'meilleur. J'pensais qu'on allait bien s'entendre, bah finalement non. T'as tout gâché Clyde ! » s'amuse-t-elle à balancer, un sourire en coin dissimulé à travers sa moue sérieuse. « Mais bon, au moins j'aurais plus d'ananas ! » rajoute-t-elle. C'est son fruit préféré, elle n'va certainement pas cracher dessus. Les deux jeunes finissent par se garer à l'intérieur d'un parc ouvert, avec en prime une vue sur le Lake. « T'sais si tu veux m'pécho, c'est pas la meilleure technique pour y arriver. J'suis pas love du romantisme ! » le provoque-t-elle, évidemment au second degré. Enfin, avec Scar, pour savoir la comprendre, faut au moins apprendre les quatre-vingt-sept degrés qui parcourent son esprit malsain. S'installant plus confortablement à son tour après avoir ouvert sa portière pour respirer l'air frais d'avant pluie d'après, elle ouvre à son tour sa pizza pour en manger la première part. « Non j'ai zappé. Mais t'as d'quoi boire là, s'tu veux ! » qu'elle continue d'le taquiner, en lui pointant d'la tête le lac juste en face d'eux. Elle finit par regarder son co-équipier dans les yeux, riant juste ensuite. Bah ouais, c'est con, mais c'est son humour, à Scar. Taquin, mutin, gamin. L'genre de blague qui n'sert à rien. Juste à vous rappeler que la légéreté des esprits existe. Tout deux continuent à prendre leur repas, Scar ne se gênant pas pour récupérer quelques ananas par-ci par là sur la pizza d'Elijah, et l'regardant avec des yeux de merlan frit à chaque fois qu'il l'a surprend. Salle gosse. Mais pas tant criminelle que ça. « Et qui t'dit qu'c'était pas mon premier trip illégal ? » commence-t-elle l'air sérieux en haussant les épaules. Après tout, on la prend souvent pour une gamine toute innocente. « J'me suis pris peut-être deux/trois gardes à vue. Mais en général, j'me démerde pour pas m'faire choper. » Elle continue de manger sa pizza - putain c'qu'elle a faim. « C'est quoi l'pire que t'aies fait, toi? » demande-t-elle intriguée. Si elle parle, il parle. Elle est toute curieuse, Scar. C'mec là, il est mystérieux. Il attire les questions, les pensées, puis peut-être un peu l'coeur aussi. A moins qu'ce ne soit que l'adrénaline. Comme d'habitude. « J'suis tombée dans quoi? La vie? » amorce-t-elle en s'foutant un peu d'la gueule du monde. La vie, c'est pas ça ma fille. C'est pas les vols, la fraude et la drogue. La vie c'est joli. C'est pas qu'une illusion. « T'sais quand t'as pas d'parents pour t'éduquer, tu finis par faire trembler l'monde. C'est la rue qui m'a appris. » se contente-t-elle de répondre, avec sincérité. Elle a pas vécu sans domicile, Scar, mais elle n'a pas eu d'parents. Son père l'a laissée, elle avec sa folle de mère. « Et personne n'était là pour m'imposer de limite. » Et elle n'en fait qu'à sa tête, Scar. Peu importe, elle vit au-dessus des règles et des ordres. Elle dérange tout partout, elle fout l'bordel où elle va, elle-même en est un.


Des abysses de ton spleen à la cime de mon spliff
Voyage abyssal sous mon tapis sale, où résident des acariens aquatiques, de la marie-jeanne. Pour asthmatique, et des farines animales; est-ce admirable, fantastique ou simplement minable ?
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 688
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : astra (signa)
Date de naissance : 31/10/1991
Bloc notes :


Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: levé d'soleil sous la pluie (elijah) , le Mer 23 Mai - 23:14


Levé d'soleil sous la pluie
Scar X Elijah
Je rigole à sa remarque. "Ca me fend le coeur si tu savais." Je prends une mine triste qui est -je le sais bien- pas du tout crédible. Je ne m'attendais pas qu'elle me sorte ce genre de phrase aussi naturellement mais c'est vrai que ça serait un bon paysage. Du moins, il parait que c'est romantique, bien que je ne comprenne pas pourquoi. J'vois juste un moyen de dissimuler un corps bien qu'il risquerait de remonter à la surface."Non, si j'avais voulu te choper je t'aurais fait boire. Aussi simple que ça." rétorquais-je tout en la regardant prendre mes ananas. Une chipie cette fille. Elle ne s'arrête jamais. Je la regarde en coin et souris. Qu'elle est bête. Mais pas dans le sens méchant du terme bien entendu. C'est juste que sa spontanéité à dire n'importe quoi tout le temps me fascine presque. Je ne relève pas cependant et continue à bouffer avant qu'elle me pose une sorte de question rhétorique. "Qu'est-ce que tu as fait pour finir en garde à vue?" lui demandais-je, réfléchissant aux délits commis. "Vendre de la drogue je pense." C'est mieux que de dire que j'ai déjà assassiné des gens. Mais je ne m'attendais pas à tant venant de sa part. Ma connerie était partie, bien que jamais réellement exposé. Elle, malgré son jeune âge connaissait donc un minimum la vie. Certes, toujours immature mais elle cache probablement une grande sagesse dans le fond et sait se défendre. La rue, c'est comme la vie, c'est la jungle. Il faut se battre pour survivre. "On a plus de points communs que je ne l'imaginais." répondis-je à cette histoire tragique. "Tu es où déjà?" lui demandais-je, histoire de savoir quel genre de ville elle a pu fréquenter, tenter de voir la mentalité des gens du coin dont elle appartenait. "T'avais quel âge quand tu trainais dans les rues? Tes parents étaient où? T'es orpheline?" Ce ne sont pas les détails que nous avions discuté nous et moi avant de se mettre misère. Du moins, pour elle. Mais je voyais bien son jeu. "De mon côté, c'était à Los Angeles surtout, ayant quitté San Francisco. J'voulais plus avoir affaire à mes parents, ils ont vite disparu de ma vie." Très bref certes, mais peu de personnes savent cela de moi. J'enchaine mes parts de pizzas. "Tu n'as jamais cherché à te ranger ou tu veux juste continue dans cette direction?" Je ne pense pas qu'elle désire une vie stable et encore moins à son âge. Je me rappelle encore quand j'avais 20 ans. Bien que je faisais mes études à côté, je ne voulais pas d'une vie simple et monotone. Certes, ce n'est toujours pas le cas presque 7 ans après mais j'ai juste voulu me retirer de l'illégalité.
code by bat'phanie

 



Darkness is your candle.
Michael Loceff ☽ The beauty about killing someone who no one thinks you're willing to kill is, of course, that you throw people out of their comfort zone. And that's good because you want people to be on the edge of their seats.
Scar Blue
Tu ne peux pas faire partie du crew si tu n'as pas de cernes
avatar
Inscrit le : 10/05/2018
Messages : 328
Avatar : Magdalena Zalejska
Crédits : Pando
Mes rps :

ELIJAHJAEDENMIKKELCURTISAKSELESVIRJACKSON


Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 18
• BLOC NOTE : Big up à Malbe, Manal, Vanessa, Alex et Hortie !


Re: levé d'soleil sous la pluie (elijah) , le Jeu 24 Mai - 19:59

Scar arque un sourcil en affichant un sourire amusé lorsqu'Elijah lui avoue comment il s'y aurait prit s'il avait voulu la chopper. « L'alcool, c'est trop facile. J'te pensais plus apte à relever des défis. » Faire boire une nana pour la foutre dans son lit, quoi d'plus accessible ? Mais elle n'juge pas, chacun ses techniques. Et puisqu'elle n'en a aucune, autant qu'elle la ferme. Elle continue de manger sa pizza - qui lui semble interminable. Soit parce qu'elle mange trop vite, soit parce qu'elle n'a déjà plus faim. Pourtant, après la soirée qu'ils ont passé la veille, elle était on ne peut plus affamée c'matin en se réveillant. Ainsi, elle pose son carton à l'arrière de la voiture, s'essuyant les mains et approchant son sac à dos sur ses genoux. C'qu'elle a fait pour finir en garde à vue ?  « Outrage à agent pendant une manifestation, et la plupart du temps c'était une trop grosse quantité d'possession d'drogue. » confie-t-elle tout en commençant à se rouler une clope, ayant abandonné son joint quelque part dans l'champ d'blé qui a allité leurs corps sous un soleil levant et une pluie rabaissante. C'est dingue, mais elle s'est jamais faite chopper pour ses plus gros délits Scar, elle n'a jamais été connue par les services de police pour délit de fuite, infraction, vol et cambriolage, bien que parfois soupçonnée - elle le sait. « Quoi, t'étais dealer ? » s'enthousiasme-t-elle sans aucune raison. S'en rendant compte, elle reprend son p'tit air sérieux, léchant sa feuille à rouler pour terminer sa clope. « T'as fait d'la prison ? » demande-t-elle sur l'coup, sans prendre de pincette, comme d'habitude. Elle allume sa roulée et en tire les premières lattes, souriant dans un souffle tout en crachant sa fumée lorsque l'garçon remarque qu'ils ont plus de points communs que c'qu'il pensait. « Y'a peut-être une chance qu'notre duo d'Bonnie & Clyde puisse poursuivre ses aventures alors. » rétorque-t-elle avec un petit sourire, bien que grandement sincère. S'en suit un p'tit interrogatoire surprise auquel Scar réagit avec un léger rire amusé. « T'es bien curieux dis-moi. » commence-t-elle, tirant à nouveau sur sa clope. « J'suis d'Austin, j'ai toujours été ici. J'ai commencé à traîner dans les rues quand j'ai compris qu'je n'me sentais pas chez moi dans ma propre maison. J'voulais fuir ma mère, surtout. Comme mon père l'a fait quand j'étais gamine, m'laissant seule avec elle. » Elle décide d'arrêter d'en parler juste à temps, avant d'sentir des larmes de haine lui monter aux yeux. Elle cligne plusieurs fois, histoire d'faire partir ces souvenirs ravageurs dans un tsunami d'conneries. « Vraiment plus d'points en commun qu'on l'imaginait. » rajoute-t-elle après qu'il se soit confié lui aussi. Il n'a pas non plus eu d'modèle parental dans sa vie, et ça, c'est un truc d'fort. Etant pour elle un sujet plus que sensible, elle décide de n'pas enchérir avec des questions là-dessus, elle sait à quel point ça peut blesser ou simplement foutre mal à l'aise, à quel point ça peut plomber une discussion. Alors, ils parlent d'eux. C'est plus simple. « Pour l'instant, j'me pose pas d'question. J'garde ce mode de vie là. Et toi, t'en es où, maintenant ? Cette virée avec moi, c'n'était qu'un délit en plus dans ta vie d'voyou ou un sale crime qui t'rappelle des mauvais souvenirs d'ta vie passée ? » Elle le regarde attentivement, curieuse d'en savoir d'avantage sur lui.


Des abysses de ton spleen à la cime de mon spliff
Voyage abyssal sous mon tapis sale, où résident des acariens aquatiques, de la marie-jeanne. Pour asthmatique, et des farines animales; est-ce admirable, fantastique ou simplement minable ?
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 688
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : astra (signa)
Date de naissance : 31/10/1991
Bloc notes :


Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: levé d'soleil sous la pluie (elijah) , le Ven 25 Mai - 22:58


Levé d'soleil sous la pluie
Scar X Elijah
Des défis de ce genre? Pourquoi perdre son temps? J'hausse les épaules et lui souris. Il semblerait qu'elle n'ait fait que des délits mineurs, du moins, j'aime considérer ce genre de choses comme mineur. J'hoche la tête. Très bien. Mais je ne m'attendais pas à tant d'enthousiasme une fois de plus. Je vais finir par croire que je deviens peu à peu son modèle dans l'illégalité. "Oui." Rien de plus, rien de moins mais suffisamment pour répondre à sa question. Puisque je te le dis? Puis je secoue la tête en signe de négation. "On ne m'a jamais attrapé et je ne pense pas qu'on se doute de ça venant de moi." Bien trop discret il faut croire, du moment qu'on n'est pas effacé dans la vie. Je lui souris. J'aime tellement cette appellation. Ca a son charme. Peut-être car je me revois le film dans la tête à chaque fois que j'en entends parler. "Nous verrons ça, Parker." lui répondis-je accompagné d'un clin d'oeil. Je ne suis pas contre refaire quelques fautes mais je ne prendrais pas non plus de trop grands risques. C'est derrière moi tout ça. C'est comme ça que je le vois. Sauf s'il s'agit d'une question de survie. Il est vrai qu'avoir volé cette voiture n'avait rien à voir avec de la survie mais il fallait qu'on rentre. Nous aurions pu attendre que d'autres nous raccompagnent aussi, c'est vrai mais je suis quelqu'un d'autonome, j'aime faire les choses par moi-même. Je tire sur ma cigarette en l'écoutant. Je sens bien que ce n'est pas un de ses sujets préférés et je préfère en finir là avant qu'elle ne craque. L'amour des parents est important dans une vie sur on ne veut pas finir comme nous avons fini. J'ai cette amère impression que j'en dis beaucoup trop à mon sujet. Certes, ce ne sont que des faits que je pourrais dire à qui je veux -bien que me méfiant tout de même du domaine dont ils font partis- mais même ces anecdotes innocentes me donnent comme une impression de revenir dans le passé et cela m'intrigue très légèrement. "Je suis rangé. J'ai un boulot que j'aime et je ne fais plus de conneries. Oui ça me manque parfois et ce délit ce n'était qu'un de plus dans ma vie mais si j'avais pu éviter, je l'aurais fait." J'aurais pu l'éviter. Après tout, c'est moi qui ai lancé la chose. "C'est fatiguant de rester dans l'illégalité, toujours avoir un oeil sur les gens, ne jamais dormir sur ses deux oreilles... On peut parfois finir parano." Bien que ce ne soit pas mon cas. Peut-êter le devrais-je d'ailleurs? Je continue de grignoter ma pizza tout en fumant. Il faut que cette conversation cesse rapidement. "Mais d'un côté ça me rappelle le passé et c'est une période que je n'ai pas envie de dévoiler, même si je t'ai dit des choses par-ci, par-là." finissais-je avant de finir la dernière part et de poser la boite à l'arrière. J'enclenche la voiture. "Où allons-nous maintenant?" lui demandais-je d'un ton légèrement plus sec.
code by bat'phanie

 



Darkness is your candle.
Michael Loceff ☽ The beauty about killing someone who no one thinks you're willing to kill is, of course, that you throw people out of their comfort zone. And that's good because you want people to be on the edge of their seats.
Scar Blue
Tu ne peux pas faire partie du crew si tu n'as pas de cernes
avatar
Inscrit le : 10/05/2018
Messages : 328
Avatar : Magdalena Zalejska
Crédits : Pando
Mes rps :

ELIJAHJAEDENMIKKELCURTISAKSELESVIRJACKSON


Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 18
• BLOC NOTE : Big up à Malbe, Manal, Vanessa, Alex et Hortie !


Re: levé d'soleil sous la pluie (elijah) , le Hier à 1:46

Si elle avait su, Scar... Si elle avait su qu'elle se réveillerait d'une soirée improvisée à vingt km de chez elle, un trou d'creusé dans son souvenir de la veille. Si elle avait su qu'elle volerait une cabriolet brûlante d'beauté et d'vitesse, avec un inconnu aussi insoumis et indocile qu'elle. Si elle avait su qu'ils escroqueraient ensemble une station essence suivi d'un fast food, leurs coeurs battant à l'unisson sous l'impulsion de cette frénésie d'abolir toutes les règles, et de sentir leurs âmes se rebeller contre ce monde fait de mesures et d'exigeances. Tout ça, à sept heure du matin, sous l'orage qui cache le soleil, préférant leur cogner dessus, à ces deux gentils brigands. Si elle avait su, Scar, elle aurait immadiatement accepté l'invitation, puis elle embarquerait à nouveau dans cette folle aventure des dizaines et des dizaines de fois. Parce que cette sensation qui l'imprègne, assise dans cette voiture, face à ce lac qui reflète les cordes de pluie, le ventre rassasié et aux côtés de cet ancien prisonnier, elle est indescriptible. C'est une sensation forte, du genre de celles qui rendront cet instant immortel et gravé hargneusement dans son âme construite de rêve, de fougue et de passion.  « T'as l'air d'être un mec bien, Elijah. » qu'elle répond de façon spontannée, après ses confidences. Il n'a sûrement pas envie de creuser le sujet, et puis, à vrai dire, cette conversation fait bien de se cloturer maintenant. Parce que ce genre de confessions à l'aube d'un nouveau jour, ça lui donne des frissons, à Scar. Sentant la fin de ce moment, la brunette s'empare des cartons de pizza - plus ou moins terminés pour l'un et pour l'autre, et sort de la voiture, courant sous la pluie pour atteindre la poubelle qu'elle avait apperçue à travers le vitre. Elle jette leurs restes de repas et revient jusqu'à la voiture toujours à la même allure, mais malgré tout trempée après ça. Elle reçoit un spasme la faisant frissoner d'un seul coup, et décide d'attraper le plaid qu'elle avait balancé à l'arrière de la voiture. Rassurée lorsque son Clyde chauffe à nouveau le beau bolide qui les abrite, elle réfléchit un instant à la prochaine direction qu'ils vont emprunter. « J'dirais pas non pour un p'tit vent chaud aux Bahamas là, j'avoue.  » annonce-t-elle alors qu'Elijah commence à rouler. Scar, ébranlée, décide de retirer ses vêtements pour se retrouver qu'en soutien-gorge, qu'elle couvre rapidement de cette couverture volée chez les musiciens - ou les cuisiniers, on ne sait toujours pas. Les cheveux ruisselants, elle s'essuie le visage du revers de sa main, toute aussi trempée, et se rend compte que cet acte n'a strictement servi à rien. « Oh, et si on allait sur le circuit du quartier Est ?  » reprend-t-elle, enthousiaste. « J'suis sûre qu'elle a pas encore tout envoyé, celle-là !  » rajoute-t-elle en parlant de la voiture. Ils roulent vite, depuis toute à l'heure, assez pour fuir de ceux qu'ils volent, mais Scar est persuadée qu'un modèle comme ça possède bien plus d'allure que ce qu'ils n'ont pour l'instant testé.


Des abysses de ton spleen à la cime de mon spliff
Voyage abyssal sous mon tapis sale, où résident des acariens aquatiques, de la marie-jeanne. Pour asthmatique, et des farines animales; est-ce admirable, fantastique ou simplement minable ?
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: levé d'soleil sous la pluie (elijah) , le

levé d'soleil sous la pluie (elijah)

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Le reste du monde-