Partagez| .

(Libre) Une journée tranquille et paisible


Keleos K. Auditore
The Kindness inside her Heart
avatar
Inscrit le : 08/05/2018
Messages : 215
Avatar : Miranda Kerr
Crédits : Le cercle des secret,graphiorum
Mes rps : Crédit: Signature (crackle bones)

Yoshi








Bloc notes : Snoopi





Afficher


(Libre) Une journée tranquille et paisible , le Mer 9 Mai - 21:29


Une journée tranquille et paisible

Aujourd’hui est une journée tranquille, nous sommes un dimanche et il faisait beau, le ciel était bleu, le soleil brille de mille feux, l’odeur du printemps plane dans les airs et les oiseaux chante tout en sautant d’arbre en arbre. Alors au lieu de rester ma journée dans ma maison à rien faire. Je décide de sortir. Bon, elle était déjà bien entamé, il était 9 heures, mais je me suis permise de dormir plus longtemps. Je pousse mes deux chiens et mon chat qui se sont invité dans mon lit pour pouvoir sortir. Je pose les pieds à terre. Puis part prendre une douche, je me munis d’un débardeur, mini short et basket, c’était une journée détente après tout. Pas de travail, je laisse mon téléphone professionnel à la maison et prend celui qui est réservé à mes proches. Ce soir, d’ailleurs faudra que je passe voir mon père, je ne l’avais pas vu de la semaine

Je prends Yoshi et Snoopi avec moi, je voulais faire un tour au parc et même si la semaine, ils se promenaient depuis que, j’ai engagé une dog sitters la semaine,. J’aimais passer des moments privilégiés avec eux.
Je les fais monter à l’arrière de la voiture et les attaches en cas que je freine brusquement, je préférais les savoir bien accrocher. Je m’installe à mon tour et démarre. Nous voilà donc parti pour une journée tranquille. Avant de partir au parc, je vais me chercher à la boulangerie, des viennoiseries et un café. J’avais une petite faim. Je mange directement dans la voiture tout en faisant gaffe à la circulation

En arrivant près du parc, je gare ma voiture sur un des parkings et paye pour la journée, je mets le ticket à l’intérieur de la voiture, attrape mon sac et ouvre la portière arrière de ma voiture pour sortir mes deux chiens, ils étaient déjà excité. Ce qui me fit sourire et à plusieurs fois, j’ai du leurs demander de se calmer, je prend une balle dans le coffre. Je ferme bien derrière moi et nous allons au parc. Je fini par les lâcher et m’amuse avec eux, leurs lançant la balle et les regarde se chamailler un peu. Je souris en étant totalement détendu. Je fini par me vautrer par terre. Mes chiens me rejoins, je les câline leur tête sur mon ventre.

Jusqu’à que Yoshi se lève et court en aboyant joyeusement comme un fou, je me demandais bien, ce qui lui arriver. C’est la, que je le vois aller vers une personne, il était trop sociable ce chien, tout comme sa maîtresse, Snoopi lui est plus protecteur, du genre à montrer les crocs si une personne inconnu s’approche de moi. Je me lève alors et appelle Yoshi pour qu’il revienne, mais il réclamait des câlins à la personne. Je me rapproche de lui et de la personne à qui il a décidé, qu’il était son ami et l’attache

- Bonjour veuillez m’excuser, il aime presque tout le monde. J’espère, qu’il ne vous a pas importuner

Dis je avec la personne affichant un sourire radieux sur mon visage. J’étais de bonne humeur et bien, les coups dur de la vie, certains moments bien sombre, je ne l’avais pas perdu et cela, je le devais à mes proches qui ont toujours été la pour moi et particulièrement Lorenzo, mon grand frère. Le moindre soucis, je sais qu’il viendrait rapidement me voir et m’aider à le résoudre, mais bon la plupart du temps, je me débrouillais toute seule, j’étais une grande fille après tout.


Codage par Libella sur Graphiorum
Cillian Callahan
L’homme craint ce qu’il ne peut voir.
avatar
Inscrit le : 19/05/2018
Messages : 55
Avatar : Jesse Lee Soffer
Date de naissance : 23/04/1985
Mes rps :

Bloc notes :
Mes deux amours, ma raison de vivre




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: (Libre) Une journée tranquille et paisible , le Lun 21 Mai - 2:14



Une journée tranquille et paisible

Cillian et Keleos

Aujourd'hui, c'est dimanche et pour une fois, je ne suis pas de service. Mais il ne fallait pas compter faire la grâce matinée. En effet dès huit heures du matin, je suis secoué dans tous les sens par mes petites terreurs. J'ai beau les adorés, dans ces moments-là, je ne peux que les maudire. Pourtant, au bout de quelques minutes, je finis par ouvrir les yeux et je les attrape tous les deux pour les chatouiller. C'est ce que j'appelle un réveil dynamique. Mais avec deux garçons de presque six ans, je n'ai pas d'autre choix que d'être au taquet dès le levé. Nous chahutons pendant un moment. Les rires fusent à travers ma chambre, c'est agréable. Malgré l'absence d'une mère, je fais de mon mieux pour que la joie règne entre nos murs. Pourtant, cela ne m'empêche pas d'avoir des moments de faiblesse. Dans ces moments-là Alex et Nicky débarquent toujours pour me faire un câlin qui me remet d'aplomb. C'est comme s'ils savaient que leur maman me manquait terriblement. Enfin, nous arrêtons de jouer quand Alex m'annonce qu'il a faim. J'envoie les enfants devant la télé. Le dimanche, ils ont le droit de prendre le petit-déjeuner en regardant les dessins animés. Je leur sers un verre de jus d'orange et leur donne un biscuit pendant que je prépare des pancake. La cuisine n'a jamais été mon point fort, mais en tant que parent célibataire, je n'ai pas eut d'autres choix. Heureusement que mes enfants s'entendent bien, sinon je crois que j'aurais pété un plomb depuis longtemps. C'est certainement l'un des avantages d'avoir des jumeaux. Une fois le petit-déjeuner près, je verse un peu de sirop d'érable dessus et les coupes en morceaux avant de déposer les assiettes sur la table basse. Alex se jette dessus alors que Nicky pose son regard sur moi. Je ne sais pas ce qu'il attend. Je m'assois sur le canapé, ma tasse de café à la main et attends qu'il me dise ce qu'il à me dire. Mais il ne prononce pas un mot et se contente de venir déposer un baiser sur ma joue. Je souris et l'embrasse sur le front avant de l'inviter à aller rejoindre son frère pour manger. Alors que Nicky entame son déjeuner, Alex vient s'asseoir sur mes genoux. Les mains et le visage tout collant, lui aussi me fait un câlin avant de retourner à son assiette. Nous restons tranquillement devant la télé durant un moment. On profite de notre petit moment en famille. Ce sont les garçons qui décident soudainement d'aller jouer dans leur chambre. Je m'extirpe du canapé et fais la vaisselle avant d'aller prendre ma douche et de troquer le short de basket qui me sert de pyjama contre un jean et un t-shirt noir. Je décide qu'il serait dommage de rester enfermé alors qu'il fait si beau. Je vais donc voir les jumeaux et leur annoncent qu'on va aller passer la journée au parc et que je prépare un pique-nique. Des cris de joie explosent brusquement dans la maison. Les jumeaux sautillent et préparent déjà quelques jouets et me demandent naturellement de prendre leurs vélos. Je sors leurs vêtements et pendant qu'ils s'habillent, je vais préparer de quoi manger. Quand je charge la voiture, j'ai l'impression qu'on part pour quinze jours et me met à rire tout seul. Les garçons grimpent dans leurs sièges auto et je les attache avant de prendre place derrière le volant et de partir direction Zilker Park. En chemin, nous chantons des comptines avant qu'Alex et Nicky ne me racontent des blagues entendu au jardin d'enfants. L'ambiance est bonne et je me sens léger. Même si je ne peux m'empêcher de penser qu'il manque quelqu'un sur le siège passager. Maeve est dans mes pensées à chaque instant.

Une fois arrivée au parc, je me gare et sort les vélos avant même de sortir les garçons. Je sais que c'est la première chose qu'ils vont me demander. Sans que j'ai besoin de leur dire, ils s'équipent de leurs casques et je me rends compte à quel point, ils grandissent. Lorsque j'ai récupéré notre matériel et fermé la voiture, je donne le feu vert aux garçons et ils partent en pédalant dans le parc. Ils partent à une cinquantaine de mètres devant moi avant de faire demi-tour et de revenir. Ils savent parfaitement qu'ils n'ont pas le droit de s'éloigner trop et qu'on risque de rentrer bien plus vite que prévu s'ils n'obéissent pas. Soudain, Alex s'arrête et descend de son tricycle alors que Nicky revient vers moi avant de repartir vers son frère. Alors que je me rapproche, je me demande ce qu'il peut bien arriver à mon rejeton. Je réalise bien vite qu'il est en train de jouer avec un chien. Alex et les animaux... Il faudrait que je pense à en prendre un à l'occasion. Mais je préfère attendre encore un peu.

Alors que j'ai rejoint Alex et que Nicky se cacher derrière mes jambes, une jeune femme s'est rapproché de nous et s'excuse du dérangement. J'esquisse un sourire avant de répondre :

« Il n'y a pas de mal. Et j'ai l'impression qu'ils ont l'air de bien s'entendre. »

J'ai à peine le temps de finir ma phrase que je sens que Nicky tire sur mon pantalon. Je me retourne pour le regarder et il me fait signe de me baisser. Je m'exécute sans discuter et lorsque je suis à la hauteur, il me murmure un truc à l'oreille. Je ris doucement avant de lui répondre :

« Je ne sais pas. Demande à la dame, elle ne va pas te manger te sais. »

Contrairement à Alex, Nicky est plutôt timide. Surtout avec les adultes. Alex lui parle à tout le monde et je dois avouer que cela m'inquiète un peu parfois. Quoiqu'il en soit, Nicky se cache de nouveau derrière mes jambes lorsque je me relève et fait de nouveau face à la jeune femme.

« Il veut savoir comment s'appelle votre chien et s'il a le droit de le caresser. »

Expliquais-je à la jeune femme avec un sourire chaleureux.

©️ YOU_COMPLETE_MESS




Cette insupportable colère qui étouffe le chagrin au point que le souvenir de l’être aimé n’est plus qu’un poison dans tes veines.Et un jour tu te surprend à souhaiter que la personne aimée n’aie jamais existé pour être libéré de ta peine.
Keleos K. Auditore
The Kindness inside her Heart
avatar
Inscrit le : 08/05/2018
Messages : 215
Avatar : Miranda Kerr
Crédits : Le cercle des secret,graphiorum
Mes rps : Crédit: Signature (crackle bones)

Yoshi








Bloc notes : Snoopi





Afficher


Re: (Libre) Une journée tranquille et paisible , le Mar 22 Mai - 9:12


Une journée tranquille et paisible


Mon regard se dépose alors sur cet homme qui m'adresse la parole, un sourire s'affiche sur mon visage. Il était plutôt grand, une tête de plus que moi, il devait faire dans les 1m80. Je baisse ensuite le regard sur les deux garçons, qu'il l'accompagnaient et je présumer, qu'ils étaient ses fils, d'ailleurs ils se ressemblaient comme de goutte d'eau, ils étaient donc des jumeaux, l'un d'eux étaient plus timide, alors que l'autre était son contraire. Yoshi s'amusait avec lui, il adorait les gosses enfin, il aimait un peu trop de monde. Il était très sociable, comme la plupart des shiba inu. Tout d'un coup une grosse touffe blanche ce place entre moi et l'homme. C'était Snoopi et son instinct protecteur, quoi que je dirais plutôt possessif pour le coup, il pousse un petit grognement, je lui caresse le bout des oreilles et lève à nouveau le visage, de mon regard bleu, j'observe le père de ses deux garçons

- Il s'appelle Yoshi et il s'entend presque avec tout le monde. Surtout les enfants... Désolé pour lui

Dis je en caressant la tête de Snoopi, avec un sourire radieux, mon chien blanc plaque alors sa tête contre mes cuisses, content d'avoir un peu de mon attention

- Il s'appelle Snoopi et il est très protecteur avec moi... un peu trop peut être... Et moi, c'est Keleos... Mais, qui sont ses deux charmants jeunes hommes

Je me baisse légèrement toujours en affichant un magnifique sourire sur mon visage, j'adorais les enfants. Si, je n'aurais pas aussi peu confiance envers la gente masculine, j'aurais probablement déjà eu mon premier enfant depuis un bout de temps, mais donner à nouveau mon coeur, pour prendre le risque qu'on me le brise, il était hors de question. Surtout, quand je sais que mon ex était plus intéresser par l'argent de ma famille, que par moi même. Je me redresse et passe une main dans mes cheveux pour les placer à nouveau en arrière. Yoshi se laissait câliner par le jeune garçon, qui était venu le voir.

- S'il veut continuer à jouer avec Yoshi cela me pose pas de problème, j'ai une balle, s'il souhaite lui lancer.

Snoopi était un peu plus détendu, il était placer sur le côté, bon il était toujours presque coller à moi, pas loin de mes pieds, on peut dire que c'était un très bon chien et surtout de garde, je pense que si une personne s'avisait à vouloir me faire du mal, il aurait de grave problème avec Snoopi, je le voyais très attentif les oreilles droites. Mon regarde se porte sur l'enfant le plus timide. Il était tellement mignon, que j'aurais presque pu lui faire un câlin, mais cela serait déplacer et pourrait le mettre encore plus mal à l'aise. Néanmoins de ma voix douce, je lui dis

- Tu sais, je ne vais pas te manger et puis avec un papa comme le tient, cela serait impossible.

Je lui fais un clin d'oeil et sort la balle de ma poche pour la donner à l'autre garçon qui était tout excité à jouer avec Yoshi.

- Vous avez de la chance d'avoir des enfants aussi adorable

Dis je à l'homme en le regardant lui affichant un de mes sourires les plus franc Plus, je regarde les deux petits et plus, je m'imaginais à mon tour un jour en avoir

- J'aimerais bien un jour en avoir aussi. Je ne vous ai jamais vu dans le coin, vous êtes nouveau en ville ? Enfin, il est vrai que certains dimanche, je suis plus en train de faire du bénévolat, qu'autre chose.
Codage par Libella sur Graphiorum




Je donne un sourire sans savoir où ça le mène s'il peut consoler pour qu'il me revienne.
Cillian Callahan
L’homme craint ce qu’il ne peut voir.
avatar
Inscrit le : 19/05/2018
Messages : 55
Avatar : Jesse Lee Soffer
Date de naissance : 23/04/1985
Mes rps :

Bloc notes :
Mes deux amours, ma raison de vivre




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: (Libre) Une journée tranquille et paisible , le Mar 22 Mai - 20:34



Une journée tranquille et paisible

Cillian et Keleos

Tout en gardant mon attention fixée sur la jeune femme qui est en train de me parler, je ne peux m'empêcher de garder un œil sur Alex qui est en train de jouer avec le chien. Comme n'importe quel enfant de cet âge, il peut parfois être un peu brutal et un incident peu vite arrivé. Mais apparemment, je m'inquiète pour rien. Ma petite terreur à l'air de se tenir tranquille, même s'il fait preuve de plus de dynamisme que son frère qui est toujours caché derrière mes jambes. Heureusement qu'il est bien accrocher et que j'ai une ceinture pour le maintenir parce que j'aurais fini avec le jean sur les chevilles tellement Nicky s'y accrochait. Lorsque la jeune femme présenta les deux chiens, il sorti quand même de dernière mes jambes, mais reste coller contre moi. Je glisse ma main sur l'arrière de sa tête et réponds à la question de celle qui vient de se présenter sous l'identité de Keleos.

« Le grand timide là, c'est Nicky et celui qui se fou totalement de notre présence, c'est Alex. Quant à moi, c'est Cillian. Et c'est un plaisir de faire votre connaissance Keleos »

La jeune femme se baisse alors pour être à la hauteur de Nicky. Je trouve cela chouette qu'elle prenne cette peine. Il n'y a pas beaucoup d'adultes qui prenne cette peine lors de leur première rencontre avec les enfants. Nicky me jette un coup d’œil alors qu'elle lui assure que tant que je serais là, je ne la laisserais pas lui faire du mal. Il a l'air d'être d'accord avec elle et attrape la balle qu'elle lui tend avant d'aller rejoindre son frère en courant.

« Je crois que vous avez passé le test avec succès. »

Déclarais-je avant de l'entendre me dire que j'avais de la chance d'avoir des enfants aussi adorables. Quand je vois tout le bardas que je me trimballe, sans parler des vélos qu'ils ont laisser en plan, pour finalement jouer avec chien, j'ai comme un doute et je ne peux m'empêcher de rire en répondant :

« Je vous les laisse une petite semaine si vous voulez et on en reparlera. »

J'ai beau dire, j'aime mes enfants plus que tout et ne peux m'empêcher de sourire en les voyant s'amuser avec autant de plaisir. Si je pouvais, je les empêcherais de grandir pour les garder à cet âge éternellement. Même s'ils sont épuisant à la longue.

« Vous avez l'air d'être encore suffisamment jeune pour avoir des enfants. Je suis sûr que ça viendra bien plus vite que vous ne l'imaginer. Mais je vous déconseille les jumeaux... »

En digne papa poule que je suis, je garde un œil sur les jumeaux et commence à marcher dans leur direction, attrapant un vélo dans chaque main au passage, car je trouve qu'ils s'éloignent un peu trop à mon goût, et ceux sans demander son avis à Keleos. Mais je pense qu'elle doit comprendre.

« Il y a un parc plus près de chez nous où nous nous rendons d'habitude. Mais comme j'ai prévu de faire un pique-nique aujourd'hui, je me suis dit qu'on pourrait aller voir plus loin. Et puis avec mon boulot, je n'ai pas énormément de dimanche de libre. »

Au bout de quelques mètres, je finis par m'arrêter et pose les vélos au sol ainsi que le sac contenant le pique-nique et les jouets des garçons. Mes deux zigotos ont l'air d'avoir trouvé leur terrain de jeu et on cesser de courir avec le chien. Ils se lancent la balle mutuellement pendant que le pauvre animal court de l'un à l'autre pour l'attraper. En les voyants, ainsi, je suis sûr que dans quelques minutes, ils vont débarquer en me réclamant à chien. Ce ne sera pas la première fois et je vais bien être obligé de céder à un moment donné. Leur anniversaire étant dans quelques jours, je vais peut-être en profiter pour l'occasion. C'est à voir.

©️ YOU_COMPLETE_MESS




Cette insupportable colère qui étouffe le chagrin au point que le souvenir de l’être aimé n’est plus qu’un poison dans tes veines.Et un jour tu te surprend à souhaiter que la personne aimée n’aie jamais existé pour être libéré de ta peine.
Keleos K. Auditore
The Kindness inside her Heart
avatar
Inscrit le : 08/05/2018
Messages : 215
Avatar : Miranda Kerr
Crédits : Le cercle des secret,graphiorum
Mes rps : Crédit: Signature (crackle bones)

Yoshi








Bloc notes : Snoopi





Afficher


Re: (Libre) Une journée tranquille et paisible , le Ven 25 Mai - 20:00


Une journée tranquille et paisible


Je regardais le jeune garçon partir rejoindre son frère et j'étais attendrit en le voyant faire pour allez s'amuser avec Yoshi. Mon second chien restait à côté de moi et regardait l'homme. Non mais, je vous jure Snoopi est un vrai jaloux même avec mon frère Lorenzo c'est difficile de se faire un câlin sans, que lui essaye de se mettre entre. Je surveille tout de même la scène, avec mon chien qui s'amusait avec les petits garçons,

- Ah oui, je suis jeune c'est vrai, mais ce n'est pas le soucis, je pourrais en avoir un, si je voulais même seule, j'ai eu juste une mauvaise expérience dans le passé avec quelqu'un et cela m'a vacciné... Je suis donc, une célibataire endurci

Au point, qu'une amie m'avait quand même organisé un week end avec un homme et qu'elle m'a en quelques sortes piégé, pour que j'y aille. Enfin bref, je vois que les enfants s'éloignent avec le chien. Avec Cillian, nous les suivons pour ne pas qui soient trop loin, je savais que Yoshi reviendrait une fois épuiser, mais valait mieux ne pas les perdre tous de vue.

- Ah oui, je vois... Je ne vis pas dans ce quartier, mais dès que je peux avec mes chiens, je viens ici, j'aime beaucoup ce parc, mais comme vous, je peux être très occuper entre mon travail déjà et le bénévolat

En voyant la scène avec Yoshi et les garçons, je me mis à rire. Au moins, il sera épuiser lorsqu'on rentrera. Je m'assois alors dans l'herbe et sort une pomme de mon sac pour croquer dedans, j'avais une petite faim. Mon amour de Snoopi s'allonge devant moi mettant sa tête sur mes jambes croisé en tailleur, je fais un bisou sur sa truffe et lui caresse le pelage de ma main libre avec toute la douceur, que je possédais

- D'ailleurs, vous faite quoi dans la vie. Si ce n'est pas indiscret ? J'aime beaucoup vos enfants, ils doivent bien animé la maison.

Je croque à nouveau dans ma pomme et observe la scène au loin

Codage par Libella sur Graphiorum




Je donne un sourire sans savoir où ça le mène s'il peut consoler pour qu'il me revienne.
Cillian Callahan
L’homme craint ce qu’il ne peut voir.
avatar
Inscrit le : 19/05/2018
Messages : 55
Avatar : Jesse Lee Soffer
Date de naissance : 23/04/1985
Mes rps :

Bloc notes :
Mes deux amours, ma raison de vivre




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: (Libre) Une journée tranquille et paisible , le Mer 27 Juin - 17:47



Une journée tranquille et paisible

Cillian et Keleos

Alors que la jeune femme s'assoie sur l'herbe, je décide d'en faire autant après avoir déposé le sac de pique-nique. Je ne peux m'empêcher d'avoir un petit pincement au cœur quand je l'entends parler de son célibat. Elle a l'air tellement résignée. Je trouve cela triste, car elle a l'air plutôt jeune et elle a encore tout le temps devant elle pour ce genre de chose. Mais elle me donne l'impression d'avoir fait une croix sur la vie de couple. Cependant, je sais à quel point ce genre de sujet peut être délicat dans ma situation, je préfère donc ne pas continuer sur le sujet. Nous continuons tranquillement notre discussion. J'avoue que depuis que nous nous sommes installés à Austin, j'apprécie grandement les rencontres que j'y fais. Ici, les gens sont ouverts et discutent facilement. Cela doit aussi venir de moi qui me sens plus tranquille malgré le récent retour de mon passé. Apparemment, elle aussi est quelqu'un de fort occupé. Du coup, cela rend cette petite rencontre encore plus sympathique, car elle prend le temps de discuter. Je l'observe quelques instants avec son chien et ne peux retenir un sourire devant ce tableau. On m'a toujours dit que les gens qui aimaient les animaux aimaient les gens. Le comportement de Keleos ces dernières minutes me laisse penser que c'est vrai. Je reporte mon attention sur les enfants pendant qu'elle me demande ce que je fais dans la vie et que les enfants doivent bien animer la maison.

« Je suis secouriste, mais j'envisage de démarrer la formation de pompier. J'espère avoir une place lors de la prochaine cession de formation. En tout cas le capitaine de ma brigade fait le nécessaire pour. »

Je pousse un léger soupir à l'évocation de ce détail. Les demandes sont nombreuses comparer au nombre de places disponible. Cela dépend de la quantité de postes vacants. Et l'idée de savoir que je dois éventuellement ma place parce qu'un de mes collègues a été gravement blessé ou pire encore ne m'enchante pas. Enfin, quoiqu'il en soit, j'aimerais pouvoir un jour quitter l'ambulance pour le camion échelle. Et les jumeaux en seraient très fiers, ils me l'ont déjà fait savoir.

« Quant aux enfants, il est clair qu'on ne s'ennuie pas. Il y en a toujours un pour entraîner l'autre dans une bêtise et je peux faire une croix sur l'idée de faire une grasse matinée. Mais heureusement, j'ai trouvé une nounou géniale qui en plus de s'adapter à mes horaires, sait parfaitement canaliser mes deux canailles. Je crois que sans elle, je ne m'en sortirais pas. »

Je n'avais aucun mal à admettre que j'étais un papa débordé. Ceci dit, je ne fais pas forcément preuve d'une grande autorité avec les enfants. C'est à cause de moi qu'ils n'ont pas de maman, alors forcément je leur passe beaucoup de chose. Mais la nounou recadre tout ça d'une main de fer dans un gant de velours. Et en plus, elle s'occupe de l'entretient de la maison. Je constate que les jumeaux font leur retour vers nous, suivis de près par leur camarade de jeux à quatre pattes. Ce dernier doit être totalement épuisé. Alex vient me demander un petit truc à boire et je farfouille dans le sac pour en sortir deux gourdes et lui donne la sienne. Avec Nicky, ils vont s'asseoir un peu plus loin et s'allongent dans l'herbe certainement pour tenter d'observer les insectes. C'était leur nouvelle lubie depuis quelque temps. Une fois que les enfants se furent éloigné, je regarde la jeune femme et demande en souriant :

« Et vous, qu'est ce qui occupe donc autant votre temps ? »

©️ YOU_COMPLETE_MESS




Cette insupportable colère qui étouffe le chagrin au point que le souvenir de l’être aimé n’est plus qu’un poison dans tes veines.Et un jour tu te surprend à souhaiter que la personne aimée n’aie jamais existé pour être libéré de ta peine.
Keleos K. Auditore
The Kindness inside her Heart
avatar
Inscrit le : 08/05/2018
Messages : 215
Avatar : Miranda Kerr
Crédits : Le cercle des secret,graphiorum
Mes rps : Crédit: Signature (crackle bones)

Yoshi








Bloc notes : Snoopi





Afficher


Re: (Libre) Une journée tranquille et paisible , le Mer 11 Juil - 13:40


Une journée tranquille et paisible

Je quittais rarement la scène des deux enfants s’amusant avec Yoshi, j’adorais les enfants et le gens en générale mais depuis quelques temps j’y pensais beaucoup, alors je sentais un peu de chagrin m’envahir, je prouvais encore que j’avais vraiment grandit et en tant que femme, j’étais prête à l’idée de devenir maman. Je n’avais juste plus confiance aux hommes, je n’avais plus confiance à leur confier mon coeur qui a été piétiné par l’un d’entre eux. Je savais que si je commençais à fréquenter quelqu’un, je ne pourrais pas donner qu’un quart. Lorsque j’entreprend quelques choses, je ne le fais pas à moitié et je donne tout avec une grande passion avec ma famille, j’étais comme cela et dans mon travail, dans le bénévolat et aussi avec mes chiens, je leurs donnais beaucoup seulement, ils me l’ont toujours bien rendu. J’avais juste cette peur qu’on me brise à nouveau alors lorsqu’un homme s’approche un peu trop de moi, je fini par m’en éloigner. je soupirai intérieurement et regarde Cillian

- Oh vous devez être un héros aux yeux de vos enfants avec un tel métier et je suis sûr que vous y arriverez à devenir un pompier, il suffit d’y croire et s’en donner les moyens

Lui répondis je avec un sourire qui masquer parfaitement mon chagrin, j’étais la spécialiste pour cacher mes émotions négatives contres des émotions positives, un simple sourire et personne ne voyait que je me sentais mal. Je ne voulais pas qu’on me voit ainsi, je veux toujours qu’on me voit comme une fille qui sourit tout le temps et puis il y avait déjà de la peine dans le monde, je ne voulais pas en rajouter. Je n’avais pas à me plaindre, je n’étais pas à la rue, je gagnais bien ma vie et j’ai une famille soudée alors que d’autres n’ont pas cette chance. en écoutant Cillian, je pouvais comprendre que les enfants avaient plus de maman. Cela me sert le coeur et je ne pouvais m’empêcher d’avoir le coeur qui se sert un peu à cette pensée mais ils avaient un père géniale et qui ferait tout pour eux, cela était réconfortant. L’un d’eux revient pour demander de l’eau a Cillian, je souris et le regarde s’éloigner avec son frère ensuite. Je tourne mon regard à nouveau vers l’homme présent à côté de moi et lui souris

- Alors, je suis organisatrice d’événements et durant mon temps libre, je fais beaucoup de bénévolat pour aider la ville et surtout les sans abris, mon rêve serait de leur ouvrir un endroit où dormir et qu’il n’est plus jamais froid ou faim. Bien sûr, je suis consciente que je ne peux pas tous les aider mais en faisant déjà beaucoup pour eux, je pense leur être d’une grande aide. Je ne supporte pas voir ses gens souffrir… voilà ceux que je fais de mon temps, rien d’exceptionnel

Yoshi vient vers nous et je lui donne un peu d’eau dans une main et lui mouille la truffe un peu, il était épuisé, je savais que j’allais devoir le porter jusqu’à la voiture, signe que je serais tranquille aujourd’hui avec lui.

Codage par Libella sur Graphiorum
[/quote]




Je donne un sourire sans savoir où ça le mène s'il peut consoler pour qu'il me revienne.
Cillian Callahan
L’homme craint ce qu’il ne peut voir.
avatar
Inscrit le : 19/05/2018
Messages : 55
Avatar : Jesse Lee Soffer
Date de naissance : 23/04/1985
Mes rps :

Bloc notes :
Mes deux amours, ma raison de vivre




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: (Libre) Une journée tranquille et paisible , le Jeu 26 Juil - 19:56



Une journée tranquille et paisible

Cillian et Keleos

Je m’apercevais rapidement que la jeune femme était aussi attentive que moi au jeu des enfants avec le chien. Était ce l'animal où les garçons qu'elle surveillait ? Je ne serais pas le dire. Quoiqu'il en soit, en cas de soucis, mieux valait qu'elle soit aussi réactive que moi, car elle connaissait mieux son compagnon à quatre pattes que moi. Cependant, aucun souci ne pointait son nez. Sans pourtant baisser notre vigilance, nous continuions à deviser comme deux personnes qui se rencontrent pour la première fois le font, abordant des sujets personnels sans pour autant être intime. Je souriais lorsqu'elle déclarait que mes enfants devaient être fier de moi. C'était sans doute vrai... Enfin, tant qu'ils ne connaissaient pas la vérité sur notre passé. J'ai toujours la crainte qu'ils se mettent à me haïr le jour où ils apprendront les circonstances de la mort de leur mère. Je chassais bien vite cette pensée de mon esprit. Je verrais bien le moment voulu. Rapidement, les jumeaux cessèrent leur jeu avec le chien pour revenir vers nous. Le pauvre animal était épuisé. Après avoir donné de quoi boire aux garçons, ses derniers s'éloignèrent et s'allongèrent dans l'herbe, se tenant tranquille pour le moment. Les gardant dans mon champ de vision malgré tout, je portais mon attention sur Keleos et lui demandait ce qu'elle faisait dans la vie. Rien d'exceptionnel ? Je n'étais pas d'accord avec elle et lui fit savoir.

« Je ne dirais pas cela. Prendre sur son temps libre pour s'occuper des autres, surtout des moins bien loti que nous, est quelque chose d'exceptionnel en soit je trouve. Si tout le monde en faisait autant, les choses seraient bien plus simples, vous ne croyez pas ? Et franchement, je trouve cela admirable de faire passer le bien-être des autres avant soi. »

Mes dernières paroles étaient teintées d'une certaine admiration. Pour ma part, j'avais fait le choix de venir en aide aux autres de manière professionnelle pour ainsi dire. J'étais payé pour cela. Mais ce n'était pas le cas de mon interlocutrice et je trouvais cela encore plus admirable. Sous prétexte que nous mettions parfois notre vie en danger, les gens nous voyaient comme des sortes de héros. Peut-être moins que les pompiers, certes, mais quand même. Cependant, je trouvais qu'une personne qui faisait cela sans contre-partie étant encore plus héroïque que mes collègues et moi. C'est à ce moment-là que les jumeaux décidèrent de refaire leur apparition. Nicky vient doucement s'asseoir à côté de moi tandis qu'Alex se plantait devant Keleos et l'observait en silence pendant quelques secondes avec un grand sérieux. Avant que j'ai le temps de réagir, je l'entendais demander :

« Tu es très jolie. Est ce que tu es un ange ? »

Et franchement, je trouve cela admirable de faire passer le bien-être des autres avant soi.

©️ YOU_COMPLETE_MESS




Cette insupportable colère qui étouffe le chagrin au point que le souvenir de l’être aimé n’est plus qu’un poison dans tes veines.Et un jour tu te surprend à souhaiter que la personne aimée n’aie jamais existé pour être libéré de ta peine.
Keleos K. Auditore
The Kindness inside her Heart
avatar
Inscrit le : 08/05/2018
Messages : 215
Avatar : Miranda Kerr
Crédits : Le cercle des secret,graphiorum
Mes rps : Crédit: Signature (crackle bones)

Yoshi








Bloc notes : Snoopi





Afficher


Re: (Libre) Une journée tranquille et paisible , le Mar 7 Aoû - 22:37


Une journée tranquille et paisible


Tout en calant Yoshi sur mes genoux et lui caressant la tête. je regardais Cillian. Je souriais et plus franchement qu’il y a quelques minutes, rejoignant son opinion, il est vrai que beaucoup son égoïste et pense qu’à leur petit confort, beaucoup ne se préoccupe pas des autres et c’était bien triste de voir une telle chose alors que notre société est suffisamment avancée dans le temps pour venir en aide aux plus démunis.

- Je suis bien d’accord avec vous, si tout le monde s’y mettait, il y aurait moins de peine dans ce monde… Admirable ? Je trouve cela juste naturel en faite. Mais merci, du moins je fais de mon mieux, d’ailleurs j'organise un grand bal de charité pour les plus démunis. Le plus gros sera mis de côté pour faire un refuge. Je n’ai juste pas encore trouver les lieux pour créer un tel endroit pour les hommes et femmes qui vivent dans la rue.

Je glisse un regard doux, je faisais tout pour laisser parler mon coeur, bon à certains moments, je le faisais taire par peur d’être déçu et de souffrir, mais cela c’est juste du côté sentimental. J’aimerais tellement croire qu’il y a un homme fait pour moi qui m’attend seulement je n’ai plus confiance à la gent masculine et si je me mets dans une relation amoureuse, je ne serais pas donner le minimum; je donnerais tout comme dans chaque chose que j’entreprends. Alors, autant ne pas mettre un pied là-dedans, si c’est pour encore tomber sur un homme comme mon ex, qui profitera juste de mon nom ou de la fortune de ma famille ou du moins essayerait, mon ex n’a pas réussi, mais il m’a quand même fait du mal. Je regarde les garçons lorsque l’un d’entre eux m’observe avec attention et il était si sérieux qu’on aurait cru qu’il me passait à nu. Lorsqu’il prononce ses mots, bizarrement mes pommettes se mirent à rougir légèrement. C’est fou l’innocence d’un enfant, j’ai déjà entendu des hommes parlaient de mon physique et de la façon dont certains me regardaient plus part péché que par innocence à me trouver simplement jolie. Alors je souris au garçon de façon radieuse, laissant mon plus beau sourire apparaître sur mon visage en passant une mèche de mes cheveux derrière mon oreille qui s’était échappée.

- Oh que tu es chou, toi… Non, je ne suis pas un ange… Je suis juste une jolie fille enfin à ce qu’il parait, je suis jolie… il faut demander l’avis à ton père qu’est ce que tu en penses.

Je lui fais un clin d’oeil d’humeur taquine et croque à nouveau dans ma pomme, appréciant son goût acidulé et sucré à la fois, moi et les pommes c'est une vraie histoire d’amour.

Codage par Libella sur Graphiorum




Je donne un sourire sans savoir où ça le mène s'il peut consoler pour qu'il me revienne.
Cillian Callahan
L’homme craint ce qu’il ne peut voir.
avatar
Inscrit le : 19/05/2018
Messages : 55
Avatar : Jesse Lee Soffer
Date de naissance : 23/04/1985
Mes rps :

Bloc notes :
Mes deux amours, ma raison de vivre




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: (Libre) Une journée tranquille et paisible , le Ven 10 Aoû - 22:39



Une journée tranquille et paisible

Cillian et Keleos

Alors que nous échangions tranquillement sur l'intérêt que nous portons l'un et l'autre à nos congénères, Alex et Nicky nous rejoignirent. Alex s'était planté devant Keleos et la regardait avec un très grand sérieux avant de demander si elle était un ange. Cela me donna envie de rire, mais j'ai rapidement compris qu'il y avait autre chose derrière la tête de ma petite canaille. À la façon dont Nicky se collait à moi, je me doutais qu'il savait ce que mijotait son frère. Cependant, une fois qu'il eut obtenu sa réponse, je réalisais qu'il était déçu de cette dernière. Alors que je m'apprêtais à demander pourquoi cette question, Nicky me murmura quelques mots à l'oreille qui me firent hausser un sourcil. J'ai comme l'impression que mes deux gargouilles sont en train de comploter quelque chose, mais je n'arriverais pas à savoir quoi pour le moment. Cependant la façon dont avait répondu la jeune femme à mon fils me toucha quelque peu. Elle faisait preuve d'une certaine humilité et modestie qui n'était sur-joué comme cela peut parfois arriver quand on dit à une jeune femme qu'elle est belle. Même si j'étais d'accord avec Alex, pas sûr que mon interlocutrice le prenne de la même manière si cela était venu de moi. De toute façon, je n'aurais jamais eut l'idée de lui dire. Mais du coup, comme Keleos avait invité le petit garçon à interroger son père, ce dernier se tourna vers lui et attendit une réponse. Je me sentais soudain un peu mal à l'aise.

« Et bien oui, Keleos est une très jolie femme. Pourquoi tu demandes cela ma crapule ? »
« Ben, tu dis toujours que maman elle était belle comme un ange alors je me demandais si des fois elle pouvait la connaître. » Me répondit-il comme si c'était une évidence.

Je me sens un peu stupide sur le coup. Décidément, les jumeaux posent de plus en plus de questions sur leur maman. Je pense que cela est dû à leur âge. Ils cherchent à comprendre les choses et je vais devoir faire attention à mes paroles si je ne veux pas crouler sous les « pourquoi ». J'attrape mes enfants et les attire sur mes genoux.

« Vous savez les garçons, quand je dis que votre maman était belle comme un ange, c'est une image. Cela ne signifie pas que les jolies demoiselles sont des anges. D'accord ? »

Je ne suis pas sûr que mes petits monstres avaient tout comprit, mais ils acquiescent d'un signe de tête. Nicky resta sur mes genoux alors qu'Alex se relevait pour retourner vers Keleos.

« Je peux te faire un bisou sur la joue ? » Demanda-t-il soudain timide.

Alors que je regarde mon fils effectuer sa première tentative de séduction, je ne peux m'empêcher de sourire. J'ai bien l'impression que mes petits gars grandissent trop vite. Étrangement, je me sens un peu gêné par cette situation. Pourtant, je laisse mon fils se dépatouiller tout seul. Après tout, autant qu'ils apprennent tout de suite.

©️ YOU_COMPLETE_MESS




Cette insupportable colère qui étouffe le chagrin au point que le souvenir de l’être aimé n’est plus qu’un poison dans tes veines.Et un jour tu te surprend à souhaiter que la personne aimée n’aie jamais existé pour être libéré de ta peine.
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: (Libre) Une journée tranquille et paisible , le

(Libre) Une journée tranquille et paisible

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: South Austin :: Zilker Park-