AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Je laisserai filer un pet que sous les couvertures et seulement dans des circonstances désespérées. - Charlie


Rachel Porter
As-tu jamais dansé avec le diable au clair de lune ?
avatar
Inscrit le : 18/04/2018
Messages : 111
Avatar : Scarlett Johansson
Date de naissance : 22/11/1984
Mes rps :
Disponibilité RPG: fermée
Si tu veux RP avec Ashe, contacte moi par MP que je puisse te prévenir dès qu'une place se libère.

Dale#2AbiCharlieRaphaelKathlynSiennaCassandreDemyan





Bloc notes :
Dieu crée les dinosaures.
Dieu détruit les dinosaures.
Dieu crée l’homme.
L’homme détruit Dieu.
L’homme crée les dinosaures.
Les dinosaures mangent l’homme.
Et la femme hérite de la Terre.




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Andromeda
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Je laisserai filer un pet que sous les couvertures et seulement dans des circonstances désespérées. - Charlie, le Jeu 26 Avr - 20:38

Je laisserai filer un pet que sous les couvertures et seulement dans des circonstances désespérées.Rachel & Charlie

Rachel ouvre les yeux difficilement. Elle se retourne dans le lit et... Sort du brouillard brutalement. Elle n'est pas dans son lit ! Elle ne sait même pas où elle est. En revanche, elle sait très bien qu'elle a un mal de tête carabiné. Qu'a-t-il bien pu se passer ? Elle tente de faire le tri dans ses souvenirs de la veille, mais c'est compliqué. La dernière chose dont elle se souvient, c'est d'être sortie de chez elle après avoir reçu un appel de... Son père ! Seigneur dieu, elle devait être dans un sacré état de nerf la rouquine en sortant de chez elle. Elle n'arrive pas à se rappeler de leur conversation. Mais bon, cela ne devait rien avoir de réjouissant vu qu'ils ne s'étaient pas parlé depuis des années ces deux-là.

Ashe regarda la chambre autour elle. Sûrement celle d'un motel à première vue. Et elle a du sacrément boire. Elle distingua pas moins de cinq cadavres de bouteille sur le sol et un certain nombre de canettes de bière sur la table. Cependant, ce n'est pas ce qui l'inquiétait le plus. En effet, son regard s'était posé sur des fringues qui n'étaient pas elle et qui traînait par terre. Par réflexe, elle regarda sous le drap qui la recouvrait. Bon, elle ne portait que sa culotte. Mais cela ne voulait rien dire vu qu'elle ne supportait pas de dormir totalement nue. Alors, elle avait certainement passé la nuit avec quelqu'un, mais qui ?

Un bruit dans la salle de bain la sort de sa torpeur. Rachel se lève d'un bond, bien décidé à sortir de là avant que l'inconnue sorte de derrière la porte. Enroulée dans le drap, elle cherche ces fringues. Malheureusement, au moment où elle met enfin la main dessus, la porte derrière elle s'ouvre. La rouquine se fige. Oups, trop tard. Bon, et bien puisqu'elle est obligée de faire face à la personne avec qui elle a passé la nuit, autant en profité pour percer le mystère des événements et boucher les trous. Elle se retourne donc pour faire face au squatteur de salle de bain.

© 2981 12289 0

HJ: Sujet aussi bien ouvert à un mec qu'à une nana ^^


Qu’est ce que l’on fait de l’amour ?Très surfait. Sur un plan biochimique,
tu arrives au même résultat en mangeant
deux ou trois tablettes de chocolat.
Charlie L. Riviera
ADMIN ∎ WILD CHILD
avatar
Inscrit le : 18/01/2018
Messages : 351
Avatar : Levy Tran
Crédits : Gamyn
Mes rps : 4/6
ROBBIE#2 - ANDRIA#5 - RACHEL - Elijah#3



Bloc notes :



Afficher


Re: Je laisserai filer un pet que sous les couvertures et seulement dans des circonstances désespérées. - Charlie, le Jeu 26 Avr - 21:42

Ces trois semaines de road trip avaient été un pur plaisir. Charlie avait enfin pu souffler, ces vacances étaient tombées à point nommé. Elle avait fait plusieurs escales avec quatre types complètement à la ramasse mais ils s’étaient éclatés comme des tarés, comme s’ils savaient qu’ils allaient crever le lendemain et qu’ils devaient profiter à fond de leurs dernières heures. Chaque jour avec eux avait été une délicieuse aventure et Charlie s’était rendue compte de plusieurs choses : avoir des potes, des personnes autour de toi en qui tu peux avoir confiance, c’est l’plus beau cadeau d’la terre. Elle en avait fait des road trip la brune, mais celui-ci était de loin le meilleur qu’elle n’ait jamais fait, le meilleur voyage de sa vie. Du coup, pour leur retour à Austin, ils avaient décidé de faire une dernière nuit tous ensemble dans l’motel miteux de la ville et s’bourrer la gueule jusqu’à plus soif. Charlie, elle n’avait pas pensé une seule seconde à Andria, elle avait décidé de l’oublier et ces trois semaines avaient été une bénédiction. Elle pouvait passer à autre chose et en plus, elle n’avait pas souffert. Elle avait encore pas mal d’heures  de travail d’intérêt général à faire dans l’église mais elle était sereine, Andria n’avait plus d’emprise sur elle.  C’était sûr, ça devait s’passer comme ça. Alors cette nuit, avant que chacun d’entre eux reprennes leurs activités, ils avaient fait la fête et évidemment, c’était partit en couille mais au réveil, Charlie ne se rappelait plus vraiment.

Toujours dans les vapes, la belle ouvre les yeux. C’est brumeux et elle à la bouche sèche. Elle avait le ventre au bord des lèvres, signe qu’elle avait bien trop bu. Un mal de crâne lui lacérait les tempes et ses jambes étaient flagada. Elle se retourne vers l’intérieur du lit et remarque une chevelure rousse de l’autre côté. Oh.Oh. Charlie sourit, elle avait du bien profiter cette nuit. Elle lève les couvertures, elle est à poil la gazelle. Il était temps qu’elle disparaisse de cette chambre. Filer à l’anglaise après une nuit mouvementée dont elle ne se souvenait pas, c’était chose courante. En s’asseyant sur le lit, elle eut le tournis. Elle ne pourrait pas prendre la voiture dans cet état. Elle devait prendre le risque de prendre une douche, quitte à réveiller l’autre demoiselle. C’était ça ou rencontrer un platane : son choix était vite fait. Elle se lève et prend appuis sur les murs et avance jusque dans la salle de bains. La lampe allumée lui flingue les yeux. Elle fait couler la douche pour que l’eau chauffe et se regarde dans le miroir. Elle a une sale gueule, son mascara a coulé, elle ressemble à un panda. Elle aime bien les panda charlie. Ses cheveux sont en bataille, signe que la nuit a été mouvementée. Comme elle l’avait prévu, la douche lui fait du bien. Elle reste quelques instants, elle ne s’éternise pas. Elle passe sa tête sous l’eau, juste histoire de se rincer un coup. Elle finit par sortir et s’enrouler dans une serviette. Merde. Ses affaires sont dans la chambre. Elle se sèche, laisse tomber la serviette et ouvre la porte :

« HAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! » Elle sursaute et hurle. L’autre rouquine lui a foutu les jetons. Charlie, la regarde et sourit et fait un signe de la main « Salut ! J’prends juste mes affaires, et j’me casse ! »
Rachel Porter
As-tu jamais dansé avec le diable au clair de lune ?
avatar
Inscrit le : 18/04/2018
Messages : 111
Avatar : Scarlett Johansson
Date de naissance : 22/11/1984
Mes rps :
Disponibilité RPG: fermée
Si tu veux RP avec Ashe, contacte moi par MP que je puisse te prévenir dès qu'une place se libère.

Dale#2AbiCharlieRaphaelKathlynSiennaCassandreDemyan





Bloc notes :
Dieu crée les dinosaures.
Dieu détruit les dinosaures.
Dieu crée l’homme.
L’homme détruit Dieu.
L’homme crée les dinosaures.
Les dinosaures mangent l’homme.
Et la femme hérite de la Terre.




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Andromeda
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Je laisserai filer un pet que sous les couvertures et seulement dans des circonstances désespérées. - Charlie, le Mer 2 Mai - 19:22

Je laisserai filer un pet que sous les couvertures et seulement dans des circonstances désespérées.Rachel & Charlie

Bordel encore une hystérique ! Décidément, ces derniers temps, Rachel ne rencontrait que des gens qui gueulaient. Personne ne savait donc garder son calme dans cette ville ? Étrangement, elle était presque soulagée que se soit une jeune femme qui venait de sortir de la salle de bain. Même si cette dernière était totalement à poil. Cela ne dérangeait pas plus que cela la rouquine. Après tout, des corps de femmes nues, elle en voyait un chaque matin dan son propre miroir non ? Et puis passé la nuit avec une inconnue plutôt qu'un inconnu n'avait pas franchement les mêmes répercutions. Rapidement, la brunette au corps tatoué annonça qu'elle allait juste s'habiller et partir. « Hep minute papillon ! Tu ne comptes pas t'en sortir comme ca ? » Fut la pensée qui traversa l'esprit d'Ashe alors qu'elle se plaçait devant la porte afin que la demoiselle ne puisse pas filer aussi facilement. Elle posa alors ses mains sur ses hanches, faisant glisser le drap au passage sur le sol, et fixa intensément son interlocutrice.

« Tu ne partiras pas d'ici avant de m'avoir expliqué... Tout ce bazar ? »

Rachel savait pertinemment qu'elle ne supportait pas l'alcool, alors la brunette allait lui dire comment elle s'était retrouvée dans cette chambre miteuse à boire plus que de raison. Les dernières semaines avaient été rudes en émotions, elle devait bien le reconnaître, mais elle n'en était quand même pas arriver à vouloir se retourner le cerveau non ? Cela n'était absolument pas son genre. Elle avait toujours préféré aller taper sur quelque chose à la salle de sport, voir sur quelqu'un parfois. En bref, elle n'était pas du genre à abuser de l'alcool pour oublier ses problèmes.

« Il est franchement temps que je me barre de cette ville. »

Marmonna-t-elle sans prêter attention à son interlocutrice. Mais Rachel n'était pas du genre à oublier totalement la présence de l'inconnue. Pour l'instant, la rouquine était plutôt calme, elle cherchait juste à mettre ses idées aux claires et boucher les trous. Mais il ne fallait pas que la brune ne dise pas le moindre mot de travers. Cela risquerait de faire entre Ashe dans une colère comme rarement elle en avait. Et si cela devait arriver, la pauvre jeune fille risquait de se retrouver dans une situation plus que délicate. La chasseuse de trésor plissa les sourcils avant d'ajouter :

« Est ce que cette chambre est payée au moins ? Parce que je refuse de payer la note pour tout ca. »

Le ton froid et cassant habituel de Rachel avait re pointé le bout de son nez, signe que les dernières traces de sommeil disparaissait.

© 2981 12289 0


Qu’est ce que l’on fait de l’amour ?Très surfait. Sur un plan biochimique,
tu arrives au même résultat en mangeant
deux ou trois tablettes de chocolat.
Charlie L. Riviera
ADMIN ∎ WILD CHILD
avatar
Inscrit le : 18/01/2018
Messages : 351
Avatar : Levy Tran
Crédits : Gamyn
Mes rps : 4/6
ROBBIE#2 - ANDRIA#5 - RACHEL - Elijah#3



Bloc notes :



Afficher


Re: Je laisserai filer un pet que sous les couvertures et seulement dans des circonstances désespérées. - Charlie, le Dim 6 Mai - 0:50

Charlie trouve la situation amusante de s’être fait prendre la main dans le sac à filer à l’anglaise. Elle se fiche bien de l’image qu’elle peut donner de toute façons. Alors qu’elle tente de passer pour ramasser ses affaires, la rousse lui bloque le passage. Un dessine indéchiffrable se dessine sur le visage de la brune et elle hausse un sourcil. Elle hausse les épaules, qu’avait-elle à lui dire ? Elle ne s’en souvenait pas de toute manière et puis, elle se fichait de ce qu’elles avaient fait, elles s’étaient surement éclatées vu le mal de crâne qu’elle avait. Charlie fait un bruit crissant avec ses lèvres en levant les paumes vers le haut « J’sais pas, j’me rappelle pas » dit-elle. En quoi c’était important ? « On a surement picolé jusqu’à plus soif au vu des cadavres. On a une bonne descente faut croire » ajoute-elle en éclatant de rire. Elle passe sous le bras de la rouquine et cherche après ses sous-vêtements, elle s’en fiche d’être à poil Charlie, elle n’a pas d’pudeur. A la remarque de l’autre, elle se retourne : « Ouaiiis t’as raison, c’t’une ville pourrie. Même de passage, on n’en voudrait pas. » Elle trouve enfin sa culotte, l’enfile et passe son t-shirt sans soutien-gorge. Elle a tellement des ptits seins qu’elle en pas b’soin. Elle enfile son jeans et commence à rassembler ses affaires « Bah j’sais pas. Au pire on se barre sans payer, on s’en fiche. » C’était pas la première fois que Charlie partait sans payer, elle n’avait pas de scrupules. Elle croise les bras et s’approche de la demoiselle « T’sais si t’attends qu’je dise quoi que ce soit, j’en sais rien. J’sais juste que j’étais avec d’autres gars, mais ils ont disparu faut croire. »
Rachel Porter
As-tu jamais dansé avec le diable au clair de lune ?
avatar
Inscrit le : 18/04/2018
Messages : 111
Avatar : Scarlett Johansson
Date de naissance : 22/11/1984
Mes rps :
Disponibilité RPG: fermée
Si tu veux RP avec Ashe, contacte moi par MP que je puisse te prévenir dès qu'une place se libère.

Dale#2AbiCharlieRaphaelKathlynSiennaCassandreDemyan





Bloc notes :
Dieu crée les dinosaures.
Dieu détruit les dinosaures.
Dieu crée l’homme.
L’homme détruit Dieu.
L’homme crée les dinosaures.
Les dinosaures mangent l’homme.
Et la femme hérite de la Terre.




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Andromeda
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Je laisserai filer un pet que sous les couvertures et seulement dans des circonstances désespérées. - Charlie, le Sam 19 Mai - 18:40

Je laisserai filer un pet que sous les couvertures et seulement dans des circonstances désespérées.Rachel & Charlie

Rachel n'avait aucune difficulté à croire que la jeune femme ne se souvenait pas de la soirée vu qu'elle-même ne se rappelait de rien depuis le moment où elle avait quitté son domicile. En revanche, la quantité d'alcool ingurgité ne lui ressemblait tellement pas... Mais du coup, elle n'était pas plus avancée qu'à son réveil avec ces réponses évasives. Elle toisa la brunette de son regard d'acier, fronçant légèrement les sourcils. Elle cherchait à comprendre l'incompréhensible. Ce n'était pas nouveau pour elle. C'était même un peu la base de son boulot de chercheur de trésors.

Imitant son interlocutrice, Rachel laissa tomber le drap dans lequel elle s'était enveloppée en sortant du lit avant d'attraper ses fringues. Elle avisa un pantalon sur une chaise et l'attrapa. Loupé, ce n'était pas le sien. Elle le tendit à la jeune femme :

« Je crois que c'est à toi. »

Balança-t-elle alors que la brunette venait de confirmer qu'elle aussi trouvait cette ville pourrie. Cela fit sourire la rouquine, chose plutôt rare. Elle ne savait rien de cette jeune femme, mais elle commençait à l'apprécier. Surtout, quand elle proposa de partir sans payer. Après tout pourquoi pas. Il y avait peu de chance que se soit elle qui est prit la chambre à la base, donc son nom ne devrait apparaître nul part. Pas de problème. Enfin, dans le pire, elle pourrait toujours faire appel à Abi. Cela ne serait pas la première fois que l'avocate la sortirait du pétrin. Mais ce serait une première que se soit à domicile. Ashe avait fini par mettre la main sur ses fringues et enfila son chemisier après avoir remis rapidement son soutien-gorge. Elle attrapa le reste de ses affaires alors que son interlocutrice lui avouait qu'elle ne devait pas s'attendre à obtenir de quelconques détails sur la soirée et la nuit qu'elles venaient de passer ensemble. Ceci dit, s'il y avait des mecs avec elles à la base, cela expliquait certainement sa présence dans cette chambre. Entre le coup de fil de son paternel qui l'avait mit dans tous ses états et sa récente rencontre avec Andria, elle était encore sous le coup d'une vague d'émotions intenses. Et cela n'était vraiment pas son genre.

« La présence de quelques mecs est un début d'explication. »

Murmura-t-elle à finissant d'enfiler son pantalon.

« Dépêchons-nous de foutre le camp d'ici avant que quelqu'un ne vienne faire la chambre. »

Déclara Rachel en enfila rapidement ses pompes. Elle jeta un coup d’œil dans le miroir et fit une légère grimace. Elle avait des traces de maquillage autour des yeux et elle était toute décoiffé. Tant pis, elle n'avait pas envie de s'éterniser et de risquer de payer les pots cassés.

« Je meurs de faim. Ca te branche un petit-déjeuner ? »

Ashe ignorait totalement pourquoi elle venait d'inviter la brunette, mais bon maintenant que c'était fait elle n'allait pas revenir en arrière. Elle avait déjà les clefs de sa voiture à la main. La grande question étant où était, elle garé. Si seulement elle se souvenait où elle avait rencontré le petit groupe avant de finir dans ce lieu.

« Dis-moi, tu n'aurais pas souvenir de l'endroit où on s'est rencontré par hasard. »

Demanda-t-elle alors qu'elle avait la main sur la porte de la chambre, prête à partir. Son regard se perdit sur le bordel qui se trouvait dans la pièce. Ce n'était vraiment pas son style, mais clairement elle avait du passer une sacrée soirée.

© 2981 12289 0


Qu’est ce que l’on fait de l’amour ?Très surfait. Sur un plan biochimique,
tu arrives au même résultat en mangeant
deux ou trois tablettes de chocolat.
Charlie L. Riviera
ADMIN ∎ WILD CHILD
avatar
Inscrit le : 18/01/2018
Messages : 351
Avatar : Levy Tran
Crédits : Gamyn
Mes rps : 4/6
ROBBIE#2 - ANDRIA#5 - RACHEL - Elijah#3



Bloc notes :



Afficher


Re: Je laisserai filer un pet que sous les couvertures et seulement dans des circonstances désespérées. - Charlie, le Lun 21 Mai - 21:37

Elles commencent à se rhabiller chacune se foutant de la nudité de l’autre. Charlie ne savait pas ce qu’il s’était passé dans cette chambre et si elle avait oublié ce que ça ne devait pas être si fantastique que ça si leurs corps avaient joué ensemble. Charlie lui révèle qu’elle était avec ses potes de voyage et l’autre voit ça comme un indice « Boh, j’pense pas, on revient de voyage, on voulait juste passer une dernière soirée ensemble. » Lâche t-elle « Sauf si t’as craqué pour l’un d’eux et que tu t’es retrouvée dans mon lit sur un malentendu » Elle s’met à rire, la situation l’amuse. Elle hausse les épaules « Mais j’crois que t’aurais r’marqué que j’avais rien entre les jambes ». La rousse semble être d’accord avec Charlie, faut filer sans payer. La brune acquiesce d’un signe de tête et passe son sac sur son épaule après avoir mis ses chaussures aux pieds. Alors que Charlie était prête à sortir de cet endroit de luxure, l’autre lui propose d’aller déjeuner. C’était quoi ce délire ? Un plan drague ? Elle regarde la rousse de haut en bas « Nan merci, j’déjeune pas avec des gens avec qui j’viens d’passer la nuit. » Elle avait jamais eu d’coup d’un soir l’autre ? Elle savait pas les règles ? « heuuu » Charlie se concentre deux minutes, ouais, ça serait con qu’elle ait perdu sa voiture. Elle réfléchit deux minutes et se concentre. « Il me semble… » Elle lève les yeux vers elle « Que t’es arrivée avec nous ici en fait, on était dans un bar et tu nous as accompagné, fin j’pense. C’est assez confus. »
Rachel Porter
As-tu jamais dansé avec le diable au clair de lune ?
avatar
Inscrit le : 18/04/2018
Messages : 111
Avatar : Scarlett Johansson
Date de naissance : 22/11/1984
Mes rps :
Disponibilité RPG: fermée
Si tu veux RP avec Ashe, contacte moi par MP que je puisse te prévenir dès qu'une place se libère.

Dale#2AbiCharlieRaphaelKathlynSiennaCassandreDemyan





Bloc notes :
Dieu crée les dinosaures.
Dieu détruit les dinosaures.
Dieu crée l’homme.
L’homme détruit Dieu.
L’homme crée les dinosaures.
Les dinosaures mangent l’homme.
Et la femme hérite de la Terre.




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Andromeda
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Je laisserai filer un pet que sous les couvertures et seulement dans des circonstances désespérées. - Charlie, le Mer 23 Mai - 23:42

Je laisserai filer un pet que sous les couvertures et seulement dans des circonstances désespérées.Rachel & Charlie

La jolie brune lui explique qu'elle avait voyagé avec les gars en question. Mais « craquer » sur un mec n'était pas franchement le genre de Rachel. Le dernier qui avait tenter de la draguer avait mal fini sa soirée. Quoiqu'il en soit, avec l'alcool, c'était peut-être possible. Autant dire que ce mec-là n'avait pas du pouvoir toucher une nana ce soir-là. Quoiqu'il en soit, avec l'alcool, c'était peut-être possible. Mais elle en aurait des traces. Son corps lui dirait s'il s'était passé quelque chose. Hors en-dehors de son mal de crâne, elle n'avait aucune des « courbatures » habituelles après avoir eut une relation intime.

« Je ne pense que si j'ai fini dans ton lit, c'est parce que j'ai beaucoup trop bu et que j'ai dû tomber comme une masse. Et d'ailleurs rien ne prouve que c'est pas toi qui a fini dans le mien. »

La rouquine se connaissait suffisamment pour savoir qu'elle avait dû commencer à sentir la fatigue l'a gagné au bout du cinquième verre. Elle qui ne supportait absolument pas l'alcool, il n'y avait rien de surprenant là-dedans. Elle avait très bien pu se dessaper avant de glisser sous la couette. Elle n'aimait pas dormir totalement à poil, mais tout habiller non plus. Elle était chiante sur à peu près tout la rouquine, sauf la bouffe ! D'ailleurs elle commençait à avoir faim et sans réfléchir proposa à la jeune femme un petit-déjeuner. Cette dernière refusa en expliquant qu'elle ne restait jamais avec les gens avec qui elle passait la nuit. D'ailleurs, elle commençait à avoir faim et sans réfléchir proposa à la jeune femme un petit-déjeuner. Ashe avait bien trop mal au crâne pour tenter de discuter. D'ailleurs à peine fut elle sortie qu'elle farfouilla dans son sac à main pour y trouver sa paire de lunettes de soleil qu'elle glissa sur son nez dans la foulée avant de partir à la recherche de sa voiture. Son interlocutrice avait l'air de dire qu'elle les avait d'abord rencontré dans un bar avant de les suivre au motel. Sa voiture ne devait pas être loin, c'était obligé. D'ailleurs, elle appuya sur sa clé pour déclencher l'ouverture à distance. Un bip sonore retenti. YES ! Le véhicule était à porter. Les dernières semaines avaient été plutôt merdiques pour Rachel. Alors paumée, sa voiture aurait été la cerise sur le gâteau.

« Pour un peu, je remercierais le Seigneur. »

Rien que d'y penser, elle s'énervait à nouveau. Décidément... La « mise au point » avec son ex, la mésaventure sur le pont, ou plutôt sous le pont et sa visite dans une cellule du Suriname tout cela en trois semaines ! Sans oublier d'ajouter le coup de fil de son père hier et sa gueule de bois aujourd'hui à la liste. Alors non, elle ne remercierait certainement pas le Seigneur pour avoir garé sa voiture sur le parking du motel.

« Il n'aurait manqué que je l'oublie quelque part pour finir mon mois comme il a commencé. »

Rachel parlait plus pour elle-même que pour son interlocutrice. D'ailleurs, elle se tourna soudain vers elle.

« Bon, je suppose que tu n'as pas besoin que je dépose quelque part ? »

Vu que la brunette lui avait collé un vent pour l'invitation à petit-déjeuner, Ashe supposait qu'elle n'avait pas besoin d'un taxi et du coup elle lui faisait savoir avec sa délicatesse habituelle.

© 2981 12289 0


Qu’est ce que l’on fait de l’amour ?Très surfait. Sur un plan biochimique,
tu arrives au même résultat en mangeant
deux ou trois tablettes de chocolat.
Charlie L. Riviera
ADMIN ∎ WILD CHILD
avatar
Inscrit le : 18/01/2018
Messages : 351
Avatar : Levy Tran
Crédits : Gamyn
Mes rps : 4/6
ROBBIE#2 - ANDRIA#5 - RACHEL - Elijah#3



Bloc notes :



Afficher


Re: Je laisserai filer un pet que sous les couvertures et seulement dans des circonstances désespérées. - Charlie, le Mar 5 Juin - 19:53

Charlie trouvait la rousse amusante quoiqu’un peu coincée. Ses souvenirs étaient flous… Elle se souvenait d’un bar aux couleurs criardes où la musique hurlait dans les enceintes. Elle se revoit encore dansant comme une débile avec Louis, accumulant des shots de vodka avec les autres. Ils hurlaient, dansaient pour clôturer en beauté ce petit road-trip de trois semaines. Ils n’étaient pas du tout apte à reprendre la voiture, c’est sans doute pour ça qu’ils s’étaient retrouvés dans ce motel. Elle se revoit marcher au milieu de la route, bras dessus bras dessous avec ses 4 petits mecs et Rachel. Mais d’où elle sortait, ça c’était le mystère. Elle avait sans doute passé la soirée à s’éclater avec eux mais elle avait beau réfléchir, Charlie ne se souvenait pas vraiment de plus de détails. Peut-être qu’en discutant avec elle, elle se rappellerait de certaines choses ? Néanmoins, c’était pas sa priorité, elle s’en fichait un peu, elle voulait juste rentrer chez elle.

« Ha mais en fait si ! J’ai pas ma voiture avec moi ! J’habite du côté d’Austin East. Ca s’rait vraiment cool de ta part ! Au pire, j’veux bien marcher, c’pas 10 km qui vont m’faire peur. Fin comme tu préfères ! »

Elle suit la rouquine sur le parking qui venait de faire bipper sa voiture. Etant donné qu’elle n’avait rien dit, Charlie supposait qu’elle était la passagère de la demoiselle. Elle s’installe du côté passager et attache sa ceinture. Elle regarde le Motel à travers la vitre pour voir si elle ne voit pas un de ses compagnons de route. C’est l’néant, y’a rien qui bouge, l’endroit semble mort. Elle hausse les épaules et s’calle dans son siège. Elle remarque un chapelet qui pend à son rétroviseur :

« T’es croyante ? »

Evidemment, Charlie pense directement à Andria. Elle a pas vraiment envie de le revoir mais au fond d’elle, elle est impatiente de revoir sa gueule d’ange.
Rachel Porter
As-tu jamais dansé avec le diable au clair de lune ?
avatar
Inscrit le : 18/04/2018
Messages : 111
Avatar : Scarlett Johansson
Date de naissance : 22/11/1984
Mes rps :
Disponibilité RPG: fermée
Si tu veux RP avec Ashe, contacte moi par MP que je puisse te prévenir dès qu'une place se libère.

Dale#2AbiCharlieRaphaelKathlynSiennaCassandreDemyan





Bloc notes :
Dieu crée les dinosaures.
Dieu détruit les dinosaures.
Dieu crée l’homme.
L’homme détruit Dieu.
L’homme crée les dinosaures.
Les dinosaures mangent l’homme.
Et la femme hérite de la Terre.




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Andromeda
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Je laisserai filer un pet que sous les couvertures et seulement dans des circonstances désespérées. - Charlie, le Sam 30 Juin - 19:04

Je laisserai filer un pet que sous les couvertures et seulement dans des circonstances désespérées.Rachel & Charlie

Caché par ses lunettes de soleil, Ashe leva les yeux au ciel. Décidément, cette nana ne savait pas ce qu'elle voulait. Cependant, elle n'était pas du genre à la laisser en galère et ce malgré son sale caractère. Et puis elle avait besoin de prendre l'air. Elle prit donc la direction de son véhicule sans rien dire. Son interlocutrice prendrait cela comme elle le voudrait, elle s'en moquait pas mal dans le fond. Alors qu'elle avançait, elle ne put s'empêcher de se demander comment elle n'avait pas pu voir sa voiture en sortant de la chambre. C'était la seule voiture bleue Miami et surtout la seule porche. Autant dire qu'elle détonnait un peu dans le décor miteux du motel. Elle avait une sacrée gueule de bois pour sûr. Une fois qu'elle fut installé derrière le volant, la rouquine appuya sur le bouton pour décapoter la voiture. Elle avait besoin de sentir le vent sur son visage pour se remettre le cerveau à l'endroit. Pendant ce temps, sa camarade de chambrée s'installa à côté d'elle. Bon et bien direction le quartier est de la ville. Au moment où elle démarra, elle entendit la jeune femme lui demander si elle était croyante. Ashe baissa ses lunettes sur le bord de son nez et par-dessus ses lunettes regarda l'objet qui devait certainement être à l'origine de la question.

« Non, je ne le suis pas. Ou plus. J'en sais trop rien. »

Elle remonta ses verres solaires du bout du son index avant de soupirer. Cet objet était un cadeau qu'elle tenait d'une femme rencontrer lors d'un de ses nombreux voyages. Elle trouvait ironique de le garder attaché là alors que c'était le genre de truc qui lui rappelait des souvenirs qu'elle aurait préféré oublié.

« Ce chapelet c'est plus un espèce de grigri qu'un symbole pieux pour moi. Bien qu'aujourd'hui, il ait tendance à me rappeler mon crétin d'ex mari. »

À peine eut elle terminé sa phrase qu'elle attrapa l'objet et l'arracha brutalement et le balança sur les genoux de sa passagère.

« S'il te plaît, garde-le, sinon balance le par-dessus la portière. »

Sur ces bonnes paroles, Ashe mit sa voiture en marche et quitta le parking. Ce n'était franchement pas le moment de repenser à sa dernière conversation avec Andria. Sur le coup, elle s'était sentie soulagée d'un point et ravi de la réaction de ce dernier. Mais maintenant, cela l'agaçait encore plus sans franchement, car elle culpabilisait de l'avoir poussé dans ses retranchements. Peut-être qu'un jour elle parviendrait à s'excuser comme elle aurait voulu le faire trois semaines plutôt.

© 2981 12289 0


Qu’est ce que l’on fait de l’amour ?Très surfait. Sur un plan biochimique,
tu arrives au même résultat en mangeant
deux ou trois tablettes de chocolat.
Charlie L. Riviera
ADMIN ∎ WILD CHILD
avatar
Inscrit le : 18/01/2018
Messages : 351
Avatar : Levy Tran
Crédits : Gamyn
Mes rps : 4/6
ROBBIE#2 - ANDRIA#5 - RACHEL - Elijah#3



Bloc notes :



Afficher


Re: Je laisserai filer un pet que sous les couvertures et seulement dans des circonstances désespérées. - Charlie, le Sam 4 Aoû - 12:15

Charlie s’invite dans la voiture de la rouquine. Elle remarque instantanément  ce chapelet qui pend à son rétroviseur. Charlie n’a jamais vraiment compris pourquoi les gens s’obstinaient à croire en un type avec des sandales. Un pseudo hippie qui a sans doute pris trop de LSD et qui était persuadé d’avoir soigné les gens. Des tarés en réalité. Elle avait bien rencontré Andria, Charlie. Il était croyant, prêtre ou pasteur, elle s’en fichait mais il avait ce quelque chose de différent. En réalité, il lui plaisait bien plus que ce qu’elle aurait cru. Sa fuite, ce road trip pendant trois semaines avait été une libération mais chaque soir, dans sa tente, ses pensées étaient toujours tournées vers ce blond au regard azur foudroyant. Soudain, la voiture se décapote et Charlie kiffe sentir le vent contre sa peau. Ça faisait du bien après cette soirée agitée.

« Comment ça t’en sait trop rien ? » Charlie haussa les épaules. Au fond elle s’en fichait, elle voulait juste faire la conversation. L’objet était beau malgré sa connotation. La manière dont le bois était travaillé, les légers détails lui rappelaient quelque chose mais elle ne savait plus vraiment quoi exactement. Alors qu’elle avait voulu tendre le bras pour y regarder de plus près, la pilote lui lança sur ses genoux.

« Ton ex était croyant ?  Ca devait pas être facile tous les jours , nan ? » Evidement, elle pense à Andria, au couple qu’elle pourrait former, éventuellement, avec lui. Commet pourrait-elle passer en temps à être avec un type qui prie 24h sur 24 ? C’est difficile à imaginer pour elle ? Du coup, elle bombarde la rousse de questions : « Tu crois qu’ils baisent avant le mariage ? » Juste une question comme ça…  Parce que chevaucher Andria, elle ne dirait pas non la brune mais s’il faut se marier pour ça, JAMAIS.

Charlie prend le chapelet et le fait danser entre ses doigts. Elle le regarde de plus près. Ce chapelet, elle l’a déjà vu avant, elle en est sûre. Elle en est intimement persuadée même. Elle se revoit petite, il y a des années auparavant lorsqu’elle habitait toujours dans les Philippines ; avec sa mère et son père. Charlie avait fait une crise de nerfs, elle ne souhaitait pas d’un précepteur, elle voulait passer du temps avec sa mère. Elle se perd dans ses souvenirs. Elle se souvient que sa mère lui avait donné ce chapelet pour qu’elle soit avec elle-même si elle était en train d’étudier les tables de multiplications. C’était un vieil objet. Un objet qui se transmettait de génération en génération, vieux de beaucoup trop d’années pour les compter. « J’ai exactement le même… » Chuchote-t-elle d’une voix calme et concentrée. Il était perdu dans ses affaires, mais elle avait le même, elle l’avait gardé toutes ces années. « Y’a un truc qui s’ouvre normalement… » Elle chipote à la croix. Elle se souvenait que ça avait été un casse-tête de l’ouvrir mais après quelques maniements, la croix se scinde en deux et un petit papier jauni tombe sur ses genoux. « HAHA ! Je le savais ! » Tous les souvenirs de la légende que sa mère lui racontait avant de dormir lui virent en tête. « Comment t’as eu ce chapelet ? c’est typique de mon pays, tu sais ? Y’a une histoire de fou là-dessous ! »
Rachel Porter
As-tu jamais dansé avec le diable au clair de lune ?
avatar
Inscrit le : 18/04/2018
Messages : 111
Avatar : Scarlett Johansson
Date de naissance : 22/11/1984
Mes rps :
Disponibilité RPG: fermée
Si tu veux RP avec Ashe, contacte moi par MP que je puisse te prévenir dès qu'une place se libère.

Dale#2AbiCharlieRaphaelKathlynSiennaCassandreDemyan





Bloc notes :
Dieu crée les dinosaures.
Dieu détruit les dinosaures.
Dieu crée l’homme.
L’homme détruit Dieu.
L’homme crée les dinosaures.
Les dinosaures mangent l’homme.
Et la femme hérite de la Terre.




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Andromeda
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Je laisserai filer un pet que sous les couvertures et seulement dans des circonstances désespérées. - Charlie, le Dim 5 Aoû - 17:30

Je laisserai filer un pet que sous les couvertures et seulement dans des circonstances désespérées.Rachel & Charlie

Ashe avait sérieusement d'un cachet d'aspirine ou d'un bon verre de vodka, histoire de faire passer cette fichue gueule de bois. Et puis repensé à Andria ne l'aidait pas à aller mieux. Cela avait même tendance à avoir l'effet contraire. Son ex mari faisait parti de cette catégorie de personne qu'elle appelait « levure. » Vous savez, ceux qui vous gonflent à la seconde où vous les voyez... Ceci dit vu que quatre-vingt-dix pourcent de la population mondiale entraient dans ce groupe à ses yeux, ce n'était pas surprenant. La voix de sa passagère retenti et lui demandait pourquoi elle ne savait pas réellement si elle était croyante.

« Pour faire simple, je ne crois pas en Dieu tel que les religions veulent nous l'imposer. Je dirais que je crois en la force de l'univers et que rien n'arrive jamais totalement par hasard. »

Dans son boulot, la rouquine avait souvent dû étudier des croyances disparus depuis longtemps. Du coup, elle avait fini par penser que si le Dieu dont on nous rabâchait les oreilles depuis des lustres était arrivé à ce niveau, c'était uniquement parce qu’il avait de meilleurs commerciaux. Ben oui quoi, avouez qu'un type qui transforme l'eau en vin, qui marche sur l'eau et qui ressuscite, ça à quand même plus de gueule que l'esprit des arbres, du vent ou du soleil.

« La religion, ce n'est que de la propagande finalement. »

Ajouta la rouquine avant de partir dans un grand éclat de rire quand son interlocutrice annonça que cela ne devait pas être facile tous les jours de vivre avec un croyant.

« Il n'est pas que croyant. Il est pasteur. Alors oui, cela n'a pas franchement aidé notre couple, mais ce n'est pas uniquement pour cela que c'est mon ex. Quant au sexe, que se soit avant ou après le mariage, c'est.... Compliqué, dirais je. Je n'étais encore qu'une gamine quand je me suis mariée, donc j'imagine que ma libido était très développée à ce moment-là. Du coup, j'ai fini par aller voir ailleurs.  »

Ashe n'avait aucune honte à parler de sa vie. Elle n'avait rien à cacher et de toute manière si ce qu'elle disait ne plaisait pas, elle s'en moquait royalement. Sans oublier que la brune ne devait pas être du genre à fréquenter les employés de Dieu.

« Mais en quoi cela t'intéresse d'ailleurs ? »

Demanda-t-elle en jetant à œil à sa passagère qui jouait avec le chapelet cette dernière avait l'air de beaucoup s'y intéresser. Aux yeux d'Ashe, c'était simplement un objet qu'on lui avait offert lors d'un passage dans un village. Elle ne savait même plus où c'était d'ailleurs. Sans rien dire, la chasseuse de trésor laissait faire la jeune femme. Elle n'avait jamais pris la peine de regarder ce chapelet de près. Et finalement, elle aurait dû. S'arrêtant à un feu, la rouquine releva ses lunettes sur sa tête et regarda son interlocutrice.

« On me l'a offert dans le cadre de mon boulot. Ça remonte à plusieurs années déjà. Je ne me souviens plus vraiment des circonstances exactes. C'était une femme plutôt âgée qui me l'a donné à mon départ. J'avais passé quelques semaines dans son village, car j'effectuais des fouilles pas très loin. »

Expliqua-t-elle en attrapant le petit bout de papier délicatement. Vu sa couleur, il n'était pas tout jeune. Son instinct professionnel la poussa à reprendre le chapelet des mains de sa passagère et d'y remettre le papier. Il ne manquerait plus qu'il soit abîmer ou détruit parce que ce truc n'a pas été ouvert dans les bonnes conditions. Tout en faisant, Ashe demanda :

« Raconte-moi ça ! Cela pourrait me mettre sur la piste d'une nouvelle expédition. »

Une fois qu'elle eut remis le petit papier dans le chapelet et refermé celui-ci, elle le glissa dans le vide-poche de sa portière. Finalement, il y allait ressortir quelque chose de positif et d'intéressant de cette folle nuit de beuverie.

© 2981 12289 0


Qu’est ce que l’on fait de l’amour ?Très surfait. Sur un plan biochimique,
tu arrives au même résultat en mangeant
deux ou trois tablettes de chocolat.
Charlie L. Riviera
ADMIN ∎ WILD CHILD
avatar
Inscrit le : 18/01/2018
Messages : 351
Avatar : Levy Tran
Crédits : Gamyn
Mes rps : 4/6
ROBBIE#2 - ANDRIA#5 - RACHEL - Elijah#3



Bloc notes :



Afficher


Re: Je laisserai filer un pet que sous les couvertures et seulement dans des circonstances désespérées. - Charlie, le Mar 28 Aoû - 17:12

Dans la voiture, bien que la brune est une gueule de bois à faire donner le mal de tête aux morts, elle s’intéresse à la conversation. Parler de religion, non, ça elle s’en fiche mais la rouquine semble avoir eu une relation avec un type très croyant et ça, ça l’intéresse. La brune est rassurée que la rouquine ait la même vision de la religion qu’elle. Une propagande ? C’est clairement ça. Dans son enfance, elle avait eu une éducation stricte fondée sur la religion catholique. Elle connaissait la Bible presque par cœur à l’époque, il lui en reste encore des bribes à l’heure actuelle. Elle se souvient des longs bénédicités à déclamer avant chaque repas, à chaque prière à dire à voix haute agenouillée au bord de son lit sous le regard avisé de sa mère qui jugeait ses paroles.

« J’suis d’accord avec toi. Je crois plus au karma qu’à ces choses-là. » Elle secoue la tête de haut en bas. « Ouais, de la propagande, c’est carrément ça. Un tissu de mensonge pour rassembler dans le but de diviser pour mieux régner »
Charlie, elle vomi la religion. C’est sans doute pour ça qu’elle a du mal à accepter ses sentiments pour Andria. C’est un comble de tomber sous le charme d’un pasteur alors qu’on se revendique agnostique. Charlie manque de s’étrangler. Pasteur. Son ex était pasteur. Il y avait trop de coïncidences pour que ça soit une de plus.
« Pasteur ? Il s’appelle Andria ? » Elle regarde la route en clignant des yeux « Je crois que si le destin nous a fait nous rencontrer, c’est pour de bonnes raisons… » Si c’était vraiment de lui dont elle parlait, elle avait mille et une questions à lui poser. « Ça m’intéresse car, un homme d’église m’intéresse mais j’ai du mal à le comprendre et à oser lui dire les choses. Son métier me fait flipper. » Deux mondes différents. Rachel allait peut être l’aider et l’éclairer. Elle allait peut être lui donner des conseils, la mettre en garde peut-être ? Après tout, c’était son ex-femme, elle ne serait pas vraiment objective mais ça aiderait quand même Charlie.

Après avoir retourné le chapelet entre ses doigts, elle parvint à l’ouvrir et Rachel en fut surprise. Elle devait être archéologue ou un truc du genre. Une femme loin d’être banale en somme, tout comme Charlie. Charlie se tourne vers elle et sourit.
« Je crois qu’il nous faudra plus d’un trajet en voiture pour se parler. Et si on allait se faire ce déjeuner ? » Charlie sourit, elle appréciait de plus en plus la rouquine « T’as réussi à m’intéresser. En tout cas, plus que tes petites fesses » Lança Charlie avec un clin d’œil amusé.
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Je laisserai filer un pet que sous les couvertures et seulement dans des circonstances désespérées. - Charlie, le

Je laisserai filer un pet que sous les couvertures et seulement dans des circonstances désespérées. - Charlie

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2018-