Partagez| .

Non mais vous l’entendez ?! « Vous devriez fuiiiire de temps en temps ! ». Elle est exaspérante. - Abigail


Rachel Porter
As-tu jamais dansé avec le diable au clair de lune ?
avatar
Inscrit le : 18/04/2018
Messages : 70
Avatar : Scarlett Johansson
Date de naissance : 22/11/1984
Mes rps :
Disponibilité RPG: Limité (4/10)

AndriaLeeviDale#2AbiCharlieRaphael



Bloc notes :
Dieu crée les dinosaures.
Dieu détruit les dinosaures.
Dieu crée l’homme.
L’homme détruit Dieu.
L’homme crée les dinosaures.
Les dinosaures mangent l’homme.
Et la femme hérite de la Terre.




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Andromeda
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Non mais vous l’entendez ?! « Vous devriez fuiiiire de temps en temps ! ». Elle est exaspérante. - Abigail, le Mer 25 Avr - 17:33

Non mais vous l’entendez ?! « Vous devriez fuiiiire de temps en temps ! ». Elle est exaspéranteRachel & Abigail

Quelque part sur une route du Suriname, une voiture noire roule à vive allure. Au volant, se trouve Rachel Porter, officiellement professeur d'histoire et d'archéologie à l'université d'Austin, officieusement chasseuse de trésor, principalement pour les musées d'Austin et du Texas, mais aussi pour tous ceux qui ont les moyens de se payer ses services. Alors qu'elle tente de ne pas quitter la route, la jeune femme attrape son téléphone et appui sur le numéro deux. Appel abrégé. Et pas de n'importe qui. Celui d'Abigaïl Simmons. Certainement la personne qui se rapproche le plus d'une amie pour Ashe. Mais c'est avant tout une avocate. Et vu la voiture de flics locaux qui lui colle au cul et qu'elle tente vainement de semer, elle ne va pas tarder à avoir besoin de ses services. Répondeur.

« Abi, c'est Ashe. Tu devrais prendre le premier vol pour le Suriname. Je vais avoir besoin de toi très vite. Je te rappelle pour te dire ou se trouve précisément ma futur cellule. »

Sans plus d'explication, Ashe balança le téléphone sur le fauteuil passager afin de se concentrer sur sa conduite. Elle réussit à rouler pendant encore vingt minutes avant de tomber en panne sèche d'essence. C'était con, mais vu la durée de sa course-poursuite, c'était pas étonnant. Il était inutile de tenter de fuir à pied. Elle attrapa son téléphone qu'elle planqua dans son soutien-gorge avant que les flics n'arrivent. Elle posa calment les mains sur le volant et obéi docilement. Cela n'était pas son genre, mais avec les forces de l'ordre, elle préférait éviter de s'emporter afin de ne pas aggraver son cas.

Quelques heures plus tard, elle se retrouvait dans une cellule de ce qui pourrait se rapprocher d'un commissariat de police dans la capitale. Lorsqu'elle fut sûre d'être seule, elle envoya un message un Abi afin de lui indiquer où elle pouvait la rejoindre. Espérant qu'elle ferait vite. Car s'il y a bien une chose que Rachel déteste le plus au monde, c'est croupir derrière des barreaux. Bon d'accord, elle avait enfreint une toute petite loi ridicule, envoyé son poing dans la figure de l'agent de sécurité qui tentait de la stopper avant de piquer une bagnole et de partir à fond de train sur les routes.

Alors qu'elle tournait comme un lion en cage, rongeant désespérément son frein, Ashe tentait de remettre en ordre les événements qui l'avaient conduits dans cette situation. Elle allait certainement devoir faire un récit détaillé à Abi lorsque cette dernière arriverait.

© 2981 12289 0


Qu’est ce que l’on fait de l’amour ?Très surfait. Sur un plan biochimique,
tu arrives au même résultat en mangeant
deux ou trois tablettes de chocolat.
Abigail Simmons
avatar
Inscrit le : 21/03/2018
Messages : 28
Avatar : Karen Gillan
Mes rps :

Bloc notes : /

Afficher


Re: Non mais vous l’entendez ?! « Vous devriez fuiiiire de temps en temps ! ». Elle est exaspérante. - Abigail, le Mar 1 Mai - 20:33

Non mais vous y croyez vous!! Encore une fois, la rouquine allait devoir se rendre dans une ville, non pire, un pays étranger pour sortir son amie du pétrin. Abigail gardait toujours son passeport dans son sac à main afin d'être prête à partir dès l'appel de son amie. Comme vous pouvez le constater, ce n'était pas la première fois que cela arrivait. La chasseuse de trésor avait une très grande facilité à se mettre dans le pétrin. Quoi qu'il en soit, l'avocate prit un billet d'avion de dernière minute et se dirigea vers l'endroit donné par la demoiselle.

Il n'y avait pas une tonne de commissariat dans la ville de Suriname. La demoiselle fit quelques recherches ici et là pour connaître les lois de l'endroit ainsi que la manière dont la justice évoluait dans le pays. Pourquoi se retrouvait-elle toujours dans ce genre d'endroit et jamais au Canada ou bien dans une autre ville aux États-Unis. Il fallait toujours qu'elle fourre son nez dans des endroits avec des policiers corrompus ou lorsque les lois d'extraditions ne sont que parures. Abi' l'avait sortie de la merde de nombreuses fois et voilà maintenant qu'elle devait le faire de nouveau.

Après plusieurs heures de vol, Abigail arriva enfin en sol inconnu et demanda au premier Taxi de se rendre à l'endroit que mentionnait Rachel dans son message. Une fois devant le commissariat, l'avocate prit une grande inspiration, afficha un air plus que sérieux avant d'entré en trombe comme le faisait les avocat dans les films. Ça impressionnait souvent les policiers des autres pays...

-Vous croyez que vous pouvez enfermer ma cliente sans qu'elle puisse faire appel à son avocate? Selon votre loi 34, vous êtes dans l'obligation de donner le droit à ma cliente un seul appel, ce qui est, sans aucun doute, un manquement lors de cette arrestation. Maintenant, vous allez m'emmener Mme Porter dans une salle sans caméra et sans micro pour mon entretient et sans attendre.

La demoiselle demeurait toujours aussi froide et fixa le policier droit dans les yeux en attendant de voir une réaction positive. Ce fut le cas. Ce qui semblait être le chef, me guida vers une salle ou je pris place en attendant que la demoiselle n'arrive enfin.
Rachel Porter
As-tu jamais dansé avec le diable au clair de lune ?
avatar
Inscrit le : 18/04/2018
Messages : 70
Avatar : Scarlett Johansson
Date de naissance : 22/11/1984
Mes rps :
Disponibilité RPG: Limité (4/10)

AndriaLeeviDale#2AbiCharlieRaphael



Bloc notes :
Dieu crée les dinosaures.
Dieu détruit les dinosaures.
Dieu crée l’homme.
L’homme détruit Dieu.
L’homme crée les dinosaures.
Les dinosaures mangent l’homme.
Et la femme hérite de la Terre.




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Andromeda
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Non mais vous l’entendez ?! « Vous devriez fuiiiire de temps en temps ! ». Elle est exaspérante. - Abigail, le Sam 19 Mai - 19:07

Non mais vous l’entendez ?! « Vous devriez fuiiiire de temps en temps ! ». Elle est exaspéranteRachel & Abigail

Cela faisait maintenant plusieurs heures que Rachel était coincé derrière les barreaux d'une prison locale du Suriname. Autant dire que cela n'avait rien à voir avec les cellules américaines, mais elle commençait à avoir l'habitude de ces endroits sordides. De toute manière, c'était toujours quand elle était à l'étranger qu'elle finissait en cellule. Son casier judiciaire était officiellement vierge aux États-Unis. Mais à travers le monde, c'était une autre histoire. Bon jamais rien de grave, toujours des petites infractions. Ce n'était pas grand chose, mais cela pouvait lui attirer des gros ennuis au final. Heureusement qu'elle pouvait toujours compter sur son avocate de choc Abigaïl. C'était une chance de l'avoir rencontré et de pouvoir autant compter sur elle. Depuis le temps, la rouquine avait fini par la considérer comme une amie.

Rachel savait qu'elle devait prendre son mal en patience, qu'elle devait laisser le temps à Abi de se libérer et surtout d'arriver. Elle n'était pas sa seule cliente, elle en avait conscience. Mais n'empêche que pour quelqu'un comme la chasseuse de trésors, c'était juste horrible d'être enfermé dans un endroit si petit. Et elle le faisait savoir au pauvre gars qui était venu lui apporter de quoi s'alimenter et se désaltérer. Sa seule chance, c'était d'être une ressortissante américaine. Du coup, elle bénéficiait d'un traitement légèrement plus humain. Cela n'était pas toujours le cas. Dans certains coins du monde, brandir son passeport américain était une très mauvaise idée et il avait fallu des trésors d'ingéniosité pour la sortir de là. Merci l'ambassade !

Enfin, quoi qu'il en soit, Rachel sut qu'Abigaïl était arrivée quand un officier vient la chercher pour l'emmener dans une petite salle. Pour la première fois depuis son arrestation, elle était calme et faisait mine de contrition. Elle faisait semblant bien entendu. Lorsqu'elle entra dans la pièce où l'attendait l'avocate, Ashe esquissa un sourire, soulagée de voir un visage amicale. Elle s'installa sur la chaise qui se trouvait en face de son interlocutrice et ne dit pas un mot jusqu'à ce qu'elles se retrouvent seules toutes les deux. À peine la porte se fut-elle refermée derrière le flic qu'elle lâcha un soupire et plongea son regard dans celui d'Abigaïl.

« Merci d'être venue si vite. Tu sais à quel point, je déteste me retrouver enfermer dans ces petites cellules délabrées. Et désolée de devoir encore une fois te faire parcourir le globe pour me sortir du pétrin. Mais je te jure que cette fois j'ai rien fait de grave. Enfin à la base... »

Rachel se laissa aller sur le fond de la chaise. Elle savait qu'elle allait se prendre quelques remarques sur son sale caractère. Même si elle n'aimait pas cela, elle devait bien avouer qu'elle le méritait. Après tout, dans 90 % des cas, c'était à cause de lui qu'Abi devait sauter dans un avion pour la sortir de la merde.

© 2981 12289 0


Qu’est ce que l’on fait de l’amour ?Très surfait. Sur un plan biochimique,
tu arrives au même résultat en mangeant
deux ou trois tablettes de chocolat.
Abigail Simmons
avatar
Inscrit le : 21/03/2018
Messages : 28
Avatar : Karen Gillan
Mes rps :

Bloc notes : /

Afficher


Re: Non mais vous l’entendez ?! « Vous devriez fuiiiire de temps en temps ! ». Elle est exaspérante. - Abigail, le Jeu 24 Mai - 16:35

Il fallait demeurer le plus stricte possible dans ce genre de pays pour obtenir vraiment ce que l'on voulait surtout concernant la justice. Dans certaine ville, il y avait une tonne d'agents corrompus par des pots de vin ou bien un manque flagrant de droits à la personne. L'avocate espérant que son amie de s'était fourrer dans le pétrin dans ce genre de pays, car tout allait être compliqué de façon exponentielle. Heureusement, dès l'arrivé de la rouquine, les agents coopéraient gentiment prouvant tout de même la présence d'un système de justice.

La demoiselle attendait sagement dans une pièce sans fenêtre et dans miroir. Heureusement, car souvent les miroirs dans les salles d’interrogation indiquait une fenêtre à sens unique pour que les gens à l'intérieur de voit rien à l'extérieur mais que des gens de l'extérieur puisse tout voir de l’interrogatoire. Abi attendait l'arrivé de son amie tout en tapotant des doigts sur la table. Oui, elle était un peu énervé de la situation. Elle se mettait toujours dans le pétrin et la rouquine devait s'envoler pour un pays étranger lui sauver la peau des fesses. Ce n'était pas la première fois. Bref, Ashe fit enfin son arrivé et attendit que le garde quitte la salle avant de parler comme l'avocate lui avait apprise.

-Même si tu détestes l'être, ça t'empêche pas d'y retourner quasi à tous les mois. Putain Ashe! C'est toujours rien de grave pour toi, mais un jour tu vas vraiment te mettre dans le pétrin et je vais pas être capable de te faire sortir! T'as fais quoi encore et omet aucun détail!

Oui, l'avocate avait besoin d'absolument tout savoir, aucun mensonge pour pouvoir trouver un plan d'attaque... ou plutôt de défense dans ce cas précis. Bref, après avoir parlé, Abigail soupira un peu avant de porter attention à chacun des mots de son amie.
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Non mais vous l’entendez ?! « Vous devriez fuiiiire de temps en temps ! ». Elle est exaspérante. - Abigail, le

Non mais vous l’entendez ?! « Vous devriez fuiiiire de temps en temps ! ». Elle est exaspérante. - Abigail

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Le reste du monde-