Partagez| .

Maelström (feat. Havane)


Matteo Mastroianni
Eat Me, Drink Me
avatar
Inscrit le : 11/04/2018
Messages : 80
Avatar : Ben Barnes
Crédits : avatar:nephilim signature: anaëlle
Mes rps : Check it out!

Bloc notes : /

Afficher


En ligne
Maelström (feat. Havane), le Jeu 12 Avr - 18:02

Je ne suis pas propriétaire du Maelström mais je le considère quand même un peu comme mon bébé. La réputation du restaurant, ses deux étoiles au guide Michelin, je les ai gagnées à la sueur de mon front, j'en ai payé le prix avec mon sang et mes larmes.

Quand je suis arrivé ici, c'était une brasserie comme les autres, banale, zéro originalité. Ça m'a pris du temps, beaucoup d'énergie et m'a coûté ma vie sociale ainsi que ma vie sentimentale mais le résultat est là, et je fais en sorte que tous mes efforts, tous mes sacrifices n'aient pas été fait en vain. Alors je travaille toujours plus, invente sans cesse de nouvelles recettes, tente de maîtriser de nouvelles techniques, dévore tous les bouquins qui sortent... Et j'écoute aussi ce que les clients ont à me dire. Parce que c'est pour ça que je fais ce métier. Pour satisfaire et faire rêver mes clients. Leur apporter excellence et perfection.

Le service est quasiment terminé, et même si on ne sert que 22 couverts tous les soirs, il a été intense comme d'habitude. Les derniers desserts ont été envoyés, l'équipe est occupée à faire la plonge et nettoyer la cuisine de fond en comble. Je retire mon tablier, vérifie que ma veste est toujours immaculée avant de quitter la cuisine. Je m'approche de la première table où une demoiselle aux cheveux blonds et bouclés déguste le dessert du soir, un savarin revisité au sirop de pamplemousse avec son sorbet yuzu. Je m'approche en souriant pour demander, "Tout se passe bien?" J'ai rarement des retours négatifs mais j'ai toujours la boule au ventre, la peur de décevoir, qu'une mauvaise critique soit postée sur Trip Advisor ou Yelp et vienne faire s'effondrer le château de rêve que j'ai mis des années à bâtir...
Havane C. Rizzo
ADMIN ∎ Faith & Kind
avatar
Inscrit le : 16/03/2018
Messages : 78
Avatar : Rose Bertram
Crédits : Roses noires
Mes rps : Matteo - Thomas - Kenny - Rachel



Bloc notes :

Afficher


Re: Maelström (feat. Havane), le Ven 13 Avr - 21:12

Des fois, la solitude me pèse. C’est la première fois pour moi que je suis loin de ma famille autant de temps. J’ai le mal du pays, une boule au ventre qui me dit qu’il est temps de rentrer mais la vérité, c’est que j’en ai encore pour un an. Les kilomètres nous ont déjà séparés eux et moi, mais je n’étais jamais seule. Y’avait mon équipe, notre team et notre entraîneur. On partait entres filles au front, affronter d’autres équipes. Ici c’était bien différent et j’avais eu la prétention de croire que ça allait être facile : faux. Je suis seule dans une ville que je ne connais pas, dans amis, sans points de repères. Alors je marche et je découvre la ville car pour l’instant l’université est fermée, c’est les vacances scolaires. Faut dire, c’est une ville comme les autres. Banale. Cependant j’avais hâte de rencontrer des gens de discuter et travailler mon anglais.

J’étais entrée dans ce restaurant car il était coté dans le guide que je trimballais dans mon sac. Une tenue chic était évidemment obligatoire et je n’avais eu aucun scrupule à souper seule, il fallait que je me nourrisse et c’était encore mieux si c’était de la gastronomie. Tout était délicieux et je prenais le temps de déguster chaque bouchée lentement. L’entrée et le plat de résistance ne m’avaient absolument pas déçue quant au désert, c’était... plus particulier. J’avais eu envie de goûter quelque chose d’insolite, quelque chose que je n’avais jamais goûté. Mes prières furent exaucées car lorsque l’assiette arrive devant moi, je ne sais pas ce que je vais manger.Néanmoins je devais avouer que la présentation me laissait bouche bée malgré le côté énigmatique du plat. Je chipote avec le bout de ma cuillère pour tenter d’y déceler quelque chose de connu, je suis perplexe.

« Oh! » je sursaute. Je rougis instantanément, je n’avais pas vu l’homme arriver et il devait sans doute se demander pourquoi je chipotais dans mon assiette. « Toute était délicieux ! » lui répondis-je honnêtement avec un sourire « J’ai juste de mal avec le dessert, je dois bien l’avouer. En vérité je ne encore l’ai pas goûté » avouais-je en baissant les yeux sur mon assiette « Je ne sais pas si j’ai envie à détruire ce œuvre artistique en goûtant » c’était à moitié vrai, je ne disais pas toute la vérité mais je n’avais absolument aucune envie de décevoir l’homme qui travaillait dans ce restaurant. Et j’esperais Surtout qu’il allait comprendre ce que je racontais


HJ: je suis sur mon telephone, je mettrais tout ça en forme correctement quand je serais sur mon pc
Matteo Mastroianni
Eat Me, Drink Me
avatar
Inscrit le : 11/04/2018
Messages : 80
Avatar : Ben Barnes
Crédits : avatar:nephilim signature: anaëlle
Mes rps : Check it out!

Bloc notes : /

Afficher


En ligne
Re: Maelström (feat. Havane), le Mer 18 Avr - 18:32

J'ai visiblement surpris la demoiselle, qui a l'air embarrassée de ne pas m'avoir vu arriver. Elle me rassure en me disant que tout était délicieux et je crois détecter une pointe d'accent dans sa voix mais je ne suis pas certain. Et là, mon visage se décompose lorsqu'elle me fait comprendre qu'elle a un problème avec son dessert. Dans ma tête je m'imagine tout de suite le pire: tout d'abord je me vois aller engueuler mon chef pâtissier en cuisine et puis ensuite, retirer le dessert de la carte. Mon cerveau bouillonne, je réfléchis à toute vitesse pour essayer de trouver quelque chose d'autre. Puis elle développe un peu, expliquant un peu plus la situation et je me retiens de pousser un soupir de soulagement. "Ha, merci! Il ne faut pas hésiter, ça serait dommage de se priver. L'acidité du yuzu, c'est un agrume japonais, contrebalance parfaitement la très légère amertume du pamplemousse et la douceur du sirop vanillé qui a servi à imbiber le baba." J'espère juste que ce que je suis en train de lui raconter n'est pas du chinois pour elle.

"Mais si ce n'est pas à votre goût, on peut très bien vous préparer un autre dessert un peu plus conventionnel," je propose tout de suite après. Les mecs en cuisine risquent de me maudire moi et mes descendants (si j'en ai un jour...) sur douze générations mais tant pis, on ne peut pas laisser une cliente insatisfaite. Pas dans mon resto, en tout cas. Et alors qu'on parle, je réalise alors d'où vient son accent. "Je suis presque sûr qu'il nous reste du tiramisu, et je n'en mettrai pas ma main à couper mais de la panna cotta également," je suggère en italien. Histoire de lui rappeler la maison.



AND WITH ONE KISS

You inspired a fire of devotion that lasts for twenty years. What kind of man loves like this? What kind of man?
Havane C. Rizzo
ADMIN ∎ Faith & Kind
avatar
Inscrit le : 16/03/2018
Messages : 78
Avatar : Rose Bertram
Crédits : Roses noires
Mes rps : Matteo - Thomas - Kenny - Rachel



Bloc notes :

Afficher


Re: Maelström (feat. Havane), le Jeu 19 Avr - 13:25

Idiote comme je suis, je vois bien que ma réponse ne lui convient pas et qu’il semble à son tour embarrassé. Mon intention n’était pas de dire que son désert n’était pas bon, loin de là ! Rapidement, je précise les raisons et il semble soulagé de constater que son dessert n’est pas un échec gustatif. Loin de moi l’idée de dénigrer quoi que ce soit et même si je n’avais pas apprécié le dessert, j’aurais fait semblant de l’aimer, juste pour ne pas blesser qui que ce soit. Ça arrive à tout le monde de faire des erreurs ! J’écoute attentivement la description de ce chef d’œuvre et plus il parle plus cela me mets l’eau à la bouche. Alors que je m’apprêtais à enfin goûter toutes ces saveurs, il me propose un autre dessert dont du Tiramisu et de la Panna cotta. Il m’avait grillée, en même temps, ce n’était pas bien compliqué vu que mon anglais était catastrophique : « Oh Non Non ! Che vais gouter ! » J’attrape ma fourchette et ajoute « Mais merci dé votrrre gentillesse ! » Néanmoins, si un jour, j’avais une folle envie de me retrouver à la maison, je viendrais goûter les desserts de mon pays ici « Che viendrais goûter oune autrrre jour » dis-je, toute sourire. Tout ce que j’avais goûté ici m’avait totalement subjuguée, je n’avais donc aucune crainte quant à ce dessert bien qu’il soit assez différent de ce que j’ai l’habitude de manger. Je porte la première bouchée à mes lèvres et directement, une odeur citronnée vient chatouiller mes narines. Le dessert fond dans ma bouche, je ferme les yeux pour profiter de ce délice. « Mamamia ! » soufflais-je. Ce désert, c’était une véritable tuerie. Ne sachant pas à qui j’avais à faire, je l’invite à s’assoir « Vous voulez vous gouter ? » Dis-je en prenant une fourchette de la table à côté que je lui tends. « C’est de la bomba ! » je l’encourage à s’assoir d’un geste de la main. Je dois surement être rouge pivoine mais j’essaie de braver ma timidité à aller vers les inconnus. Il n’avait pas le profil d’un tueur en série et il s’était montré gentil. Je n’avais donc, rien à craindre même si les américains avaient parfois des comportements déroutants. « Quel est ici, votre trrravail ? » demandais-je, curieuse en enfournant une seconde bouchée.  
Matteo Mastroianni
Eat Me, Drink Me
avatar
Inscrit le : 11/04/2018
Messages : 80
Avatar : Ben Barnes
Crédits : avatar:nephilim signature: anaëlle
Mes rps : Check it out!

Bloc notes : /

Afficher


En ligne
Re: Maelström (feat. Havane), le Ven 20 Avr - 15:58


Mon désarroi doit se lire sur mon visage parce que la jeune femme s'empresse de chopper sa fourchette pour goûter tout en refusant poliment ma proposition de lui ramener un dessert un peu moins gastronomique et un peu plus traditionnel, laissant entendre par la même occasion qu'elle compte revenir une autre fois. J'espère que ce sera le cas.

Je l'observe avec grande attention lorsqu'elle porte la première bouchée à ses lèvres et un grand sourire s'étire sur mon visage lorsque j'observe d'abord la surprise puis le plaisir sur son visage fin. "De la bomba... " je répète, toujours avec le sourire. Ça ferait une belle phrase d'accroche dans mon livre d'or, ça. "Ravi que ça vous plaise!"

Elle m'invite à m'asseoir, ce que je refuse habituellement lorsque ça arrive mais aujourd'hui, je sais pas, je me laisse aller. Il n'y a quasiment plus de clients, j'ai le temps, personne ne m'attend à la maison. Je prends machinalement la fourchette qu'elle me tend mais ne touche pas à l'assiette, ça serait je pense complètement déplacé de ma part. D'autant plus que j'ai déjà mangé et que je fais attention à ma ligne. Pas enfin de finir bedonnant comme le paternel, merci bien. Elle me demande alors qui je suis et bien que mon ego en prenne un coup, cette candeur me fait rire. "Matteo Mastroianni, le chef du restaurant," je me présente alors en lui tendant ma main.



AND WITH ONE KISS

You inspired a fire of devotion that lasts for twenty years. What kind of man loves like this? What kind of man?
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Maelström (feat. Havane), le

Maelström (feat. Havane)

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: South Austin :: Les restaurants-