Partagez| .

Trouver un inconnu et rendre l'autre jaloux, simple. [JAY/AND/CHA]


Charlie L. Riviera
ADMIN ∎ WILD CHILD
avatar
Inscrit le : 18/01/2018
Messages : 237
Avatar : Levy Tran
Crédits : Jae.
Mes rps : MILAN - ROBBIE - ANDRIA#3/Jay - ROADTRIP - ELIJAH#2 - LIBRE -



Bloc notes :



Afficher


Trouver un inconnu et rendre l'autre jaloux, simple. [JAY/AND/CHA], le Mer 11 Avr - 19:11


Trouver un inconnu et rendre l'autre jaloux, simple.
Jay alias Steven x Andria x Charlie

Mercredi 17h00.

Charlie quitte le salon de tatouage avec une boule au ventre. Le genre de boule invisible mais tellement lourde qu’elle pourrait jouer des tours à la gravité. Elle n’avait plus revu le pasteur depuis une semaine, depuis qu’ils s’étaient un peu trop rapprochés laissant Charlie dans un drôle d’état, encore plus perturbée et perdue qu’avant. Elle voulait oublier cette soirée et ses lèvres mais impossible. Elle y pensait encore trop souvent. Elle le détestait. Plus que n’importe qui.

Elle traverse les rues qui mènent à l’eglise afin de continuer à purger sa peine, son foutu travail d’intérêt général. Il lui en restait encore beaucoup trop à prester. Elle entre enfin dans la grande bâtisse religieuse où quelques fidèles trainent encore. Charlie, elle passe à côté et les ignorent. Ils n’ont pas encore l’habitude de voir débarquer une jeune femme en jeans déchiré, portant un T-shirt des Rolling stones dans un endroit comme celui-ci. Charlie fait exprès de claquer ses talons au sol, elle veut se faire remarquer comme d’habitude. Près de l’autel les choristes se mettent en place et attendent leur chef : Charlie. Elle a pas trop le choix de s’occuper d’eux et de leurs chansons. Elle traverse la Nef et passe à côté d’Andria qui ne lui accorde pas un seul regard. Ca la fait mousser Charlie. Il voulait l’ignorer ? Très bien.

« Bonjour ! Allais, tout l’monde en position, on s’grouille, on a du pain sur la planche. » Charlie parle fort et son écho résonne dans toute l’église. Elle a une autorité naturelle qui contre toute attente à gagner le respect de sa chorale. « Aujourd’hui, on va répéter la chanson cinq du carnet que je vous ai donné y’a deux semaines. » Charlie jubile et sourit. Deux trois fidèles s’installent sur les bancs pour écouter la répétition, c’était assez habituel. Les chœurs commencent à chanter « 99 Red Ballons », une chanson qui dénonce la guerre, une chanson qui montre que nos actes ont des conséquences, une chanson militante qui n’a absolument pas sa place dans une église, mais ça Charlie elle le savait, elle l’avait fait exprès. Il lui avait dit lors de leur premier Rendez-vous : des chants adaptés. Mais s’il comptait sur elle pour chanter Happy day, il se trompait. Surtout après ce qu’il s’était passé.

Charlie en profite pour accompagner les cœurs au violon un instrument délicat qu’elle avait eu le loisir d’apprendre lorsqu’elle était jeune. Elle l’avait trouvé dans une veille armoire de la réserve de l’église. Ce tableau était charmant. Du coin de l’œil, elle avait remarqué que Le Pasteur avait tourné la tête vers eux, un air difficilement décryptable. Et puis, y’avait aussi cet homme, franchement séduisant qui s’était approché. Elle ne l’avait pas encore vu trainer dans l’église. Lorsque la chanson fut terminée, Charlie donna des instructions aux choristes avant de se pencher vers l’inconnu en chuchotant « Vous êtes un amateur de chants religieux ou vous êtes plus là pour le spectacle ? » lâche-t-elle enjôleuse en descendant les marches. Elle voit le pasteur s’approcher, elle continue de s’approcher de l’inconnu. A sa hauteur, elle roucoule « Steven ! Tu viens m’voir à l’église maintenant ? ». Elle entoure les bras autour de l’inconnu, lance un clin d’œil discret et embrasse langoureusement ce pauvre homme qui venait de se retrouver dans une stratégie de Charlie pour rendre jaloux Monsieur l’pasteur. C’était pas sa faute, c’était Elijah, c’est lui qui lui avait dit de faire ça et elle sentait que ça pourrait marcher. Mesdames, Messieurs, la vengeance est servie glaciale !

code by bat'phanie

 
Jay Pierce
Nothing a dry martini can't cure
avatar
Inscrit le : 18/03/2018
Messages : 101
Avatar : Justin Hartley
Crédits : Angie
Date de naissance : 29/01/1982
Mes rps :
Disponible

AbiEmmettWillowVaughn
MikaelaMaxenceThomasCollectif - Andria & Charlie



Bloc notes :

"Une pomme par jour éloigne le médecin... si on vise bien"
Winston Churchill


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Andromeda
• ÂGE : 30 ans
• BLOC NOTE :


Re: Trouver un inconnu et rendre l'autre jaloux, simple. [JAY/AND/CHA], le Mer 11 Avr - 23:01

Charlie & Andria


Jay n'était pas du genre croyant. On pouvait même dire qu'il était totalement athée. Cependant, en cette fin de mercredi après-midi, il était bel et bien présent dans ce qu'on appelle la maison de dieu. La raison ? Et bien, il cherchait à savoir s'il pouvait venir en aide aux habitants du coin. Et rien de tel qu'un pasteur pour l'aiguiller sur les éventuelles associations à subventionner ou bien les œuvres qui ont besoin de donations. Voir peut être même l'église en elle-même si elle a besoin de rénovation. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, il ne faisait pas cela pour redorer son blason ou donner une bonne image de lui. La plupart du temps, il apportait son aide de façon anonyme. Le grand blond était un véritable altruiste et faisait preuve d'une vraie générosité. D'ailleurs, s'il était à Austin depuis quelques mois, c'était pour implanter une nouvelle filiale qui devrait, si tout se passe comme il l'espérait, faire un premier pas pour aider à lutter contre la faim dans le monde. Pour l'instant, tout cela n'était qu'à l'état de projet et il avait conscience que cela prendrait des années avant de voir enfin les premiers essaies à la technologie qu'il espérait mettre en place. Enfin là n'est pas le sujet de notre histoire.

Jay avait donc libéré un créneau dans son emploi du temps sur chargé et de se déplacer jusqu'à l'église. Lorsqu'il entra dans la nef, il constata que la chorale était sur le point de répéter. Ne voulant pas interrompre quoique ce soit, il resta légèrement en retrait dans l'allée centrale. Le jeune homme haussa un sourcil en tendant la chanson choisie. Pas franchement l'idée qu'il se faisait d'une chorale d'église, mais en amateur qu'il était, il appréciait le choix. Cela lui donnait le sentiment que le pasteur qui dirigeait cette communauté était ouvert d'esprit et il trouvait cela intéressant. Lorsque la jeune femme qui dirigeait les chœurs se retourna, il ne fut pas surpris de la voir aborder un t-shirt des Rolling Stone. Le look de la jeune femme était hors des sentiers battus et cela collait totalement avec le choix du titre interpréter. Un sourire aux lèvres, il s'apprêtait à se diriger vers le pasteur pour lui demander un entretient quand la directrice de chorale se pencha vers lui pour lui demander s'il était amateur de chant religieux ou s'il venait insister au spectacle. Un sourire aux lèvres, il s'apprêtait à se diriger vers le pasteur pour lui demander un entretient quand la directrice de chorale se pencha vers lui pour lui demander s'il était amateur de chant religieux ou s'il venait insister au spectacle. Steven ? C'était à lui qu'elle s'adressait ? Mais avant qu'il n'est le temps de réagir, le grand blond se retrouva avec les bras de la jolie brune autour de lui et ses lèvres collées aux siennes. Pendant une fraction de seconde, il resta les bras ballant et les yeux écarquillés. Puis instinctivement, ses bras passèrent dans le dos de l'inconnu et il lui rendit son baiser. Il ne comprenait rien à ce qu'il lui arrivait, mais ce n'était pas désagréable enfin de compte. Si on accueillait les nouveaux membres de la communauté de cette manière, il regrettait de ne pas être allé à l'église plutôt. Une fois le baiser terminé, il regarda la jolie brune en souriant et répondit à sa question :

« Oui, tu me manquais »

Jay ne savait pas dans quoi il s'embarquait, mais il avait décidé de jouer le jeu. Cela l'amusait et il avait l'impression de revenir quinze ans en arrière. Son instinct lui disait qu'il devait certainement servir à rendre quelqu'un jaloux. Jetant un rapide coup d’œil autour de lui, il repéra le pasteur et vu la tête des autres fidèles qui se trouvaient là, c'était certainement à lui que s'adressait cette petite mascarade. Il approcha ses lèvres de l'oreille de la jolie brune et lui murmura :

« Je veux bien entrer dans votre jeu si vous me dites votre nom ? »

© 2981 12289 0


Jay Pierce
Le succès n'est pas final, l'échec n'est pas fatal,
c'est le courage de continuer qui compte
codage par Laxydunbar
Andria L. Giudicelli
MODO ∎ Faith is like WI-FI
avatar
Inscrit le : 27/01/2018
Messages : 271
Avatar : Simon Baker
Date de naissance : 13/01/1977
Mes rps :
DISPONIBLE (8)


- Helwan
- Morrigan
- Rose
- Kaeo
- Indylla
- Bambi
- Charlie et Jay
- Ache

Afficher


Re: Trouver un inconnu et rendre l'autre jaloux, simple. [JAY/AND/CHA], le Mer 11 Avr - 23:38


Trouver un inconnu et rendre l'autre jaloux, simple.
Jay x Charlie

Une, deux, trois semaines se sont écoulées depuis qu'elle était arrivée ici la p'tit Charlie. Elle avait fait quelques heures, il est vrai mais il lui en restait bien une bonne trentaine. Et comme chaque mois, comme la première fois qu'on s'est rencontrés, je me mets à compter les pièces dans le fond de cette Eglise, ne voulant pas traîner dans mon bureau entouré de ces quatre murs qui me donnent l'impression d'être coupé du monde. Puis un sursaut. Je ne m'attendais pas à un tel dynamisme et lorsque je relève la tête, je la vois, prenant en main la chorale comme il se doit. Je ne l'ai même pas vu rentrer, étant trop concentré. Quelle honte. Je ne sais pas pourquoi le rouge me monte aux joues. Non pas que je sois intimidé mais je ne sais plus comment me comporter avec elle. Je me replonge dans mes comptes en me surprenant à bouger légèrement en entendant la chanson choisit et à chanter l'air dans ma barbe. C'est une bonne chanson pour un entraînement et pour se motiver, et en plus, ça me rappelle ma jeunesse. Que de nostalgie! Puis la voilà qui appelle un autre homme. Steven? Elle a l'air contente de le voir. Mon regard se pose sur ces deux gens, fronçant légèrement les sourcils. Elle me veut, me désire et je la retrouve avec un autre homme? Soit elle est vite passé à autre chose, soit elle trompait déjà son compagnon, soit elle tente de me rendre jaloux. Si le but étant cette dernière option, je pense qu'elle sera déçue du résultat et ça ne fera qu'aggraver notre relation. Cependant, je n'aime pas la voir embrasser quelqu'un d'autre. Est-ce ça la jalousie? Je m'éclaircie la voix et me redresse pour me diriger vers eux. "Te voilà enfin Charlie! Monsieur." dis-je en tendant la main vers ce dernier. "Tu comptes leur faire chanter des chansons adéquates dis moi? Non pas que ça me dérange, de mon côté ça m'irait, à la rigueur, mais certains paroissiens se sentiraient outrés et crieraient au blasphème." ajoutais-je en rigolant. Je reste silencieux quelques instants en regardant le jeune homme. "Mais je suis ravi de rencontrer l'homme qui partage ta vie. Ca fait combien de temps vous deux?" demandais-je par simple curiosité.
code by bat'phanie

 


G > ^ v

≈ And it's not a cry that you hear at night. It's not somebody who's seen the light. It's a cold and it's a broken Hallelujah. Hallelujah ≈

Charlie L. Riviera
ADMIN ∎ WILD CHILD
avatar
Inscrit le : 18/01/2018
Messages : 237
Avatar : Levy Tran
Crédits : Jae.
Mes rps : MILAN - ROBBIE - ANDRIA#3/Jay - ROADTRIP - ELIJAH#2 - LIBRE -



Bloc notes :



Afficher


Re: Trouver un inconnu et rendre l'autre jaloux, simple. [JAY/AND/CHA], le Jeu 12 Avr - 13:40


Trouver un inconnu et rendre l'autre jaloux, simple.
Jay alias Steven x Andria x Charlie

Charlie, faut toujours qu’elle se complique la vie. Qu’elle trouve toujours une idée complexe alors qu’il serait bien plus simple parfois de discuter où d’ignorer. Elle aime enfoncer les clous Charlie, foutre encore plus de mystères là où la carafe est pleine à rebord. Entre elle et Andria, rien n’avait de sens. Elle ne voulait plus de lui et il courait après elle alors qu’il y a trois semaines encore, elle aurait tout donné pour avoir un échange charnel avec lui, mais ça c’était avant. Avant que les sentiments prennent la place de la simple attirance physique. Alors elle joue à un jeu dangereux, l’asiatique. Peut-être aussi pour se changer les idées mais aussi pour faire souffrir le pasteur. Elle le détestait pour ce qu’il avait déclenché. Heureusement pour elle, l’inconnu entra totalement dans son jeu. Elle aurait eu l’air malin s’il avait fait une scène dans l’église, criant au scandale. Steven semble assez réceptif et accueille son langoureux baiser avec passion. C’était bien différent des baisés échangés avec le pasteur, il n’y avait pas cette étincelle, ce truc qui l’avait fait fuir. C’était moins agréable, mais Charlie préférait nettement les relations physiques aux sentimentales. De toute façon, elle s’était juré de ne jamais en avoir car, lorsqu’on s’attache à quelqu’un, on prend le risque de souffrir et la brune avait assez souffert dans sa jeune vie. Alors évidement, elle faisait souffrir les autres.

« Charlie » chuchota-t-elle à l’oreille de Steven. Ce nom lui était sorti de nulle part et elle trouvait qu’il lui allait plutôt bien
.
Rapidement Andria s’approcha d’eux et Charlie faisait tout ce qu’elle pouvait pour ne pas croiser son regard. Elle voulait se détacher de lui mais rien que sentir sa présence à quelques mètres d’elle, la perturbait. Alors elle plongeait ses yeux dans les beaux yeux de Steven et s’accrochait à ses pupilles comme si c’était sa seule bouée pour ne pas se noyer. Elle regarda les fidèles avant de dire « Si, ils ne sont pas contents, je les assomme avec mon violon » lâche-t-elle avant de se tourner vers le pasteur. Son ton est insolent « Dieu est miséricordieux, nan ? » Qu’est-ce qu’elle en avait à foutre que les gens se scandalisent ?

L’homme qui partage ta vie. Rien que cette tournure de phrase provoque un frisson désagréable chez Charlie. Le jour où ça arrivera, il pleuvra dans l’église. C’est-à-dire, jamais. « Je ne vous savais pas si curieux ! » s’exlama-t-elle. Elle se demandait si elle devait prendre la main de Steven, pour accentuer encore plus les choses, mais les démonstrations en public, ce n’est pas son fort, ça la met mal à l’aise. « Oh mais c’est tout simple, Steven est entré au salon pour se faire tatouer il y a quelques mois. Et depuis, il n’a jamais lâché le morceau, j’ai bien du craquer à un moment donné pour lui faire plaisir, n’est-ce pas ? » Mes yeux papillonnent comme une fille banale et amoureuse. « Il peut être très persuasif quand il veut » Elle glousse. Elle trouvait ce jeu de plus en plus amusant et attendait patiemment la suite de la conversation.


code by bat'phanie

 
Jay Pierce
Nothing a dry martini can't cure
avatar
Inscrit le : 18/03/2018
Messages : 101
Avatar : Justin Hartley
Crédits : Angie
Date de naissance : 29/01/1982
Mes rps :
Disponible

AbiEmmettWillowVaughn
MikaelaMaxenceThomasCollectif - Andria & Charlie



Bloc notes :

"Une pomme par jour éloigne le médecin... si on vise bien"
Winston Churchill


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Andromeda
• ÂGE : 30 ans
• BLOC NOTE :


Re: Trouver un inconnu et rendre l'autre jaloux, simple. [JAY/AND/CHA], le Jeu 12 Avr - 20:03

Charlie & Andria


Jay ignorait totalement pourquoi il avait accepté de se prêter à ce petit jeu. Mais fallait avouer que la jolie brune avait de sacrer arguments pour le convaincre. Et puis, il trouvait cela marrant de se faire appeler Steven et de se mettre dans la peau d'un autre pendant quelque temps. La belle brune lui répondit qu'elle se prénommait Charlie dans un murmure. Oh moins, il avait un début d'information. Il ignorait totalement dans quoi il s'aventurait et comment toute cette histoire allait ce terminé. Enfin, cela lui ferait toujours une bonne histoire à raconter à son meilleur ami lors de leur prochaine rencontre. Le pasteur finit par se rapprocher d'eux et le salua en lui tendant la main. Étant un homme bien élevé, il la serra et se contenta d'un hochement de tête. L'homme d'église enchaîna rapidement sur le choix de la chanson que la Charlie avait choisir de faire interpréter à la chorale. Il avait l'air de le prendre bien, mais avait quand même rappeler la jeune femme à l'ordre. Cela le fit sourire légèrement. Le grand blond porta son regard sur la demoiselle et déglutie légèrement. C'était à elle de répondre et de mener la danse, car il ignorait tout de la situation entre ses deux-là et surtout ce qu'elle aurait bien puis lui raconter si elle avait déjà abordé le sujet de son copain.

La jolie brune avait un sacré tempérament en vu de ses réponses plutôt cinglantes concernant sa réaction vis-à-vis des protestataires à ses choix musicaux. Personnellement, cela ne lui poserait aucun problème. Fallait bien avouer que les chants religieux n'étaient plus vraiment à la page dans le monde actuel. L'homme d'affaires ne put s'empêcher de hausser un sourcil lorsque Charlie expliqua qu'ils s'étaient soit disant rencontrer dans son salon de tatouage et que ce dernier voulait se faire couvrir la peau d'un joli dessin. Il avait un doute quant à la crédibilité de cette histoire alors qu'il se présentait en costume cravate de luxe. Il parait qu'il faut se méfier des apparences selon le dicton. Et puis après tout cela n'était pas une mauvaise idée de se faire un petit tatouage discret que seul les plus intimes pourraient voir. Il faudrait qu'il y pense à l'avenir. La suite du petit speech de la demoiselle le fit sourire. Elle n'avait pas toute a fait tord quand elle le disait persuasif. Il ne put s'empêcher de faire remarquer :

« Persuasif et têtu. Mais si je n'avais pas ce trait de caractère, je n'en serais pas là où j'en suis. »

La seule chose que Jay espérait dans toute cette histoire, c'est que cela ne lui retombe pas sur le coin du nez à la fin.

« Et puis il faudrait être idiot pour laisser filer une aussi ravissante jeune femme. »

Ajouta-t-il, histoire d'enfoncer un peu le clou. Il avait bien compris que l'homme qui lui faisait face était la raison de cette mascarade. De façon tout à fait naturel, il passa son bras autour de la taille de Charlie comme il l'aurait fait s'il s'agissait sa véritable petite amie et attendit la suite des événements en souriant.

© 2981 12289 0


Jay Pierce
Le succès n'est pas final, l'échec n'est pas fatal,
c'est le courage de continuer qui compte
codage par Laxydunbar
Andria L. Giudicelli
MODO ∎ Faith is like WI-FI
avatar
Inscrit le : 27/01/2018
Messages : 271
Avatar : Simon Baker
Date de naissance : 13/01/1977
Mes rps :
DISPONIBLE (8)


- Helwan
- Morrigan
- Rose
- Kaeo
- Indylla
- Bambi
- Charlie et Jay
- Ache

Afficher


Re: Trouver un inconnu et rendre l'autre jaloux, simple. [JAY/AND/CHA], le Ven 13 Avr - 22:09


Trouver un inconnu et rendre l'autre jaloux, simple.
Jay x Charlie

J'entends bien la petite histoire à leur sujet, leur rencontre et je vois bien cette complicité qui se dégage mais je ne veux pas y croire. Etre stupide pour laisser filer une fille comme ça, oui c'est un fait et je ne me reconnais pas dans cette phrase vu que justement, je ne voulais pas qu'elle parte et qu'elle me revienne bien que je ne pense pas l'avoir perdu à 100%. Elle détourne le regard à chaque fois que je tente de croiser le sien, ça ne peut pas être qu'une coïncidence. "Oh, je vois. Et bien félicitations à vous deux dans ce cas. Je suis content que tu aies réussi à garder un homme à tes côtés alors en espérant qu'il te rendra heureuse." dis-je en regardant Charlie, un petit sourire aux lèvres. Je reporte toute mon attention sur ce Steven. "En tout cas, vous avez du courage pour la supporter. Quel est donc votre secret?" lui dis-je en rigolant. "Et du coup, vous avez aimé la prestation? Elle fait du bon travail n'est-ce pas?" lui demandais, connaissant déjà plus ou moins la réponse qu'il allait me donner. Cependant, j'ai appris une chose concernant Charlie; elle est tatoueuse et ça je l'ignorais. Ca ne m'avance en rien mais c'est un détail qui m'explique pourquoi elle passe quelques minutes de son temps à gribouiller sur le premier papier vierge qu'elle voit. "Et bien, si vous n'avez pas plus besoin de moi, je m'en vais dans mes locaux et reprendre mes comptes." Un sourire pincé, regardant l'heureux couple avant de baisser mon regard et de le reporte sur l'homme.
code by bat'phanie

 


G > ^ v

≈ And it's not a cry that you hear at night. It's not somebody who's seen the light. It's a cold and it's a broken Hallelujah. Hallelujah ≈

Charlie L. Riviera
ADMIN ∎ WILD CHILD
avatar
Inscrit le : 18/01/2018
Messages : 237
Avatar : Levy Tran
Crédits : Jae.
Mes rps : MILAN - ROBBIE - ANDRIA#3/Jay - ROADTRIP - ELIJAH#2 - LIBRE -



Bloc notes :



Afficher


Re: Trouver un inconnu et rendre l'autre jaloux, simple. [JAY/AND/CHA], le Lun 16 Avr - 13:53


Trouver un inconnu et rendre l'autre jaloux, simple.
Jay alias Steven x Andria x Charlie

Charlie, elle avait péché le bon poisson en prenant Steven pour son nouveau petit ami. Il entrait parfaitement dans son jeu et Charlie sentait qu’elle pouvait se lâcher parce qu’il jouerait son rôle à la perfection. Néanmoins, voir Andria comme ça, elle ne prenait pas autant plaisir qu’elle l’avait imaginé, même si ce petit jeu l’amusait. La vengeance avait pris une tournure amère, alors que le pauvre n’avait rien à voir dans cette histoire. Ce n’était pas sa faute s’il avait réussi à charmer la brune, c’était aps sa faute si elle était tombée sous charme. Mais Charlie l’en tenait responsable, il avait franchi une limite qu’il n’aurait pas dû franchir, elle était un peu comme son employée, y’avait des règles. Alors qu’elle, d’habitude, les règles elle s’en fichait pas mal. Au fond, si elle ne l’avait pas provoqué le premier jour, peut-être que tout cela ne serait pas arrivé.

« Oui et tu as de quoi être fière de toi » dit-elle à Steven. Elle n’avait aucune idée du métier qu’il exerçait mais vu sa façon de s’habiller et de se comporter, il devait exercer un métier prestigieux et avoir plein de thunes. Pas comme un Pasteur. « Merci. Pour le moment, il s’en sort bien ! » Dit-elle en évitant de regarder le pasteur. Il avait peur qu’il lise en elle aussi facilement qu’il l’avait déjà fait. Parce qu’il arrivait à faire ça Andria, à comprendre les secrets de Charlie et sa manière de fonctionner. Elle regarde alors Steven en lui faisant le plus adorables des sourires. Ils jouaient leur rôle à la perfection se lançant des fleurs chacun à leur tour.

« Le secret c’est sans doute qu’il ne m’a jamais forcée, n’est-ce pas Steven ? » BAM. Punchline. Parce que c’est comme ça qu’elle l’avait ressenti, la dernière fois. Il l’avait emmenée sur une table dans un parc, l’embrassant à pleine bouche ouvrant des portes qu’elle s’était juré de laisser fermer pour toujours. Et puis elle avait dit stop, mettant un terme à tout ça mais lui il avait continué de la séduire, la touchant délicatement comme fleur délicate. Et ça l’avait ébranlée alors autant lui montrer qu’il avait franchi une limite qu’elle n’était pas prêt de lui pardonner. Elle prend soin de laisser Steven au Pasteur, de toute façon, elle ne voit pas ce qu’elle pourrait dire, tout serait dans ses actes à présent. Il tente de partir, de toute façon, on n’avait pas besoin de toi, pense-t-elle pour elle-même. Néanmoins, si un homme comme Steven était venu à l’église ce n’était pas pour compter les cierges, il devait avoir une bonne raison.


code by bat'phanie

 
[/quote]
Jay Pierce
Nothing a dry martini can't cure
avatar
Inscrit le : 18/03/2018
Messages : 101
Avatar : Justin Hartley
Crédits : Angie
Date de naissance : 29/01/1982
Mes rps :
Disponible

AbiEmmettWillowVaughn
MikaelaMaxenceThomasCollectif - Andria & Charlie



Bloc notes :

"Une pomme par jour éloigne le médecin... si on vise bien"
Winston Churchill


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Andromeda
• ÂGE : 30 ans
• BLOC NOTE :


Re: Trouver un inconnu et rendre l'autre jaloux, simple. [JAY/AND/CHA], le Lun 16 Avr - 19:54

Charlie & Andria


Jay s'amusait de la situation, même s'il n'aimerait pas ce retrouvé à la place du pasteur qui se trouvait être le dindon de la farce. Même s'il n'était absolument pas croyant, mentir à un homme de dieu le dérangeait un peu. Bon, il avait fait pire dans sa vie, mais ce n'était pas une raison. Il se retrouvait un peu le cul entre deux chaises comme on dit. Cependant, il ne se défaisait pas de son sourire et continuait à jouer le jeu du petit couple avec cette jolie brune qu'il ne connaissait ni d'Eve, ni d'Adam. Le grand blond se retrouvant pourtant prit au dépourvu lorsque l'homme en face de lui demanda quel était son secret pour réussir à supporter Charlie. Elle n'avait pourtant pas l'air si chiante que cela aux premiers abords. Mais il fallait toujours se méfier de l'eau qui dort et des apparences. La jeune femme répondit que le secret venait sans doute du fait qu'il ne l'avait jamais forcée. Il se demandait bien de quoi elle pouvait parler et surtout ce qui avait bien put se passer entre ces deux-là. Quand tout cela serait terminé, il allait devoir demander à Charlie de lui raconter toute l'histoire. Surtout maintenant qu'il y était mêlé de près. Il se racla doucement la gorge avant d'ajouter un complément d'explication :

« La patience et des nerfs d'acier. Ce sont deux arts que j'ai dû apprendre à maîtriser très tôt dans le cadre de mon métier. Cela m'aide beaucoup dans ma vie privée et à supporter Charlie. »

Finit-il par répondre ne mentant qu'à moitié pour la peine. Le pasteur lui demanda également comment il avait trouvé la prestation et le travail de Charlie.

« C'est un côté d'elle que ne connaissait pas vraiment. Mais j'avoue que j'ai beaucoup aimé ce que j'ai entendu. »

Répondit-il en toute sincérité. Jay avait vraiment aimé ce qu'il avait entendu en entrant dans l'église et de se retrouver dans ce piège. L'homme avec qui il discutait s'apprêtait à prendre congé quand l'homme d'affaires se rappela pourquoi il était venu en ce lieu. Merde comment allait-il s'en sortir sans griller la couverture que lui avait imposé la jolie brune. Bon, il allait devoir improvisé.

« Avant que vous ne partiez, je dois vous avouer que je ne suis pas venu ici pour voir Charlie. Mais c'est vous que je venais rencontrer. Je suis là pour raison professionnel si je peux dire cela comme ça.. »

Il porta son regard sur Charlie en souriant.

« Enfin, cela n'est pas totalement pour rien que j'ai choisi cet horaire pour passer. Quand je peux lier l'utile à l'agréable, pourquoi ne pas en profiter. Quoiqu'il en soit, si vous pouviez m'accorder quelques minutes de votre temps ou bien me dire quel moment repasser. »

© 2981 12289 0


Jay Pierce
Le succès n'est pas final, l'échec n'est pas fatal,
c'est le courage de continuer qui compte
codage par Laxydunbar
Andria L. Giudicelli
MODO ∎ Faith is like WI-FI
avatar
Inscrit le : 27/01/2018
Messages : 271
Avatar : Simon Baker
Date de naissance : 13/01/1977
Mes rps :
DISPONIBLE (8)


- Helwan
- Morrigan
- Rose
- Kaeo
- Indylla
- Bambi
- Charlie et Jay
- Ache

Afficher


Re: Trouver un inconnu et rendre l'autre jaloux, simple. [JAY/AND/CHA], le Mer 18 Avr - 16:21


Trouver un inconnu et rendre l'autre jaloux, simple.
Jay x Charlie

Ai-je réellement bien entendu ce que j'ai entendu? La forcer? Depuis quand la victime c'est elle dans l'histoire? Elle m'a fait du rentre dedans, me poussant à bout et comme un imbécile j'ai craqué. Certes, je l'ai embrassé et tout le pataquès qu'il y a eu avec mais elle ne semblait pas contre. Dois-je le lui rappeler? Devant son "homme" en plus de ça? Je passe outre et les écoute se répondre l'un et l'autre, cette complicité de couple qui ne durera pas pendant très longtemps. Je me retourne, étant prêt à repartir car ce cher Steven veut parler affaires. J'arque un sourcil. En quoi mon Eglise ou bien ses fonds peuvent lui être utile? Je ne pense pas avoir les ressources nécessaires pour pouvoir l'aider mais s'il a une idée derrière la tête... "Suivez moi alors. Charlie tu restes là bien entendu, tu as du travail qui t'attend." Je repars dans la bonne direction. "Vous savez pourquoi elle travaille pour moi?" lui demandais-je en rigolant, sachant que la belle demoiselle peut très bien m'entendre. S'il invente une histoire, je saurais tout de suite que ce n'est que du bluff et donc la théorie que j'imaginais serait bel et bien une affirmation. J'ouvre la porte de mon bureau, le laissant passer d'abord et jette un coup d'oeil sur la fille qui enivre mes pensées et mon coeur avant de la regarder de haut en bas et de secouer la tête. Je pénètre à mon tour dans la pièce et referme la porte derrière moi. Je me dirige vers ma chaise pour m'y assoir. "Je vous écoute alors." lui dis-je en montrant un siège pour qu'il s'y assoit à son tour.
code by bat'phanie

 


G > ^ v

≈ And it's not a cry that you hear at night. It's not somebody who's seen the light. It's a cold and it's a broken Hallelujah. Hallelujah ≈

Charlie L. Riviera
ADMIN ∎ WILD CHILD
avatar
Inscrit le : 18/01/2018
Messages : 237
Avatar : Levy Tran
Crédits : Jae.
Mes rps : MILAN - ROBBIE - ANDRIA#3/Jay - ROADTRIP - ELIJAH#2 - LIBRE -



Bloc notes :



Afficher


Re: Trouver un inconnu et rendre l'autre jaloux, simple. [JAY/AND/CHA], le Jeu 19 Avr - 11:21


Trouver un inconnu et rendre l'autre jaloux, simple.
Jay alias Steven x Andria x Charlie

Mais comment ose-t-il me donner des ordres comme ça ? Il me dégage de la conversation comme si je ne valais rien. Je roule des yeux lorsqu’il me demande de rester pour faire mon taf. Bien. Par contre, je prie pour que Jay ne fasse pas de conneries. La situation m’échappe. C’est pire que la cata mais bordel, c’est génial. Au moins, tout sera clair. Néanmoins je me conforte en me disant qu’en si peu de temps de relation, on ne sait pas grand-chose sur la vie de l’autre. Et puis Steven c’était un malin et il était parfaitement entré dans mon jeu. J’avais pêché le bon poisson. Avec un sourire hypocrite, j’attrape mon violon « Mais oui, évidemment, Patron ! » Je me retourne vers Jay, me lève sur la pointes des pieds et lui vole un baiser timide avant de remonter les quelques escaliers vers mes bras cassés d’artistes. « Okay, Chanson 7 ! ». J’glisse mon violon sous le menton et je les regarde partir. Andria se retourne et je croise son regard. Je n’arrive pas à le quitter des yeux. Il me juge et secoue la tête. Je tourne la tête, outrée. Pourquoi est-ce que je rendais les choses compliquées ? Au lieu de m’en sortir, chacun de mes gestes m’enfoncent encore plus, et bientôt je me retrouverais coincée. Il suffisait que je lâche prise et que je laisse mon cœur guider un peu ma vie pour une fois, mais j’veux pas souffrir. Les premières notes de « Thunderstuck » s’échappent de mon violon comme si les notes annonçaient une tempête. Malgré deux petites années à ne pas pratiquer cet instrument, je n’avais pas perdu la main et je retrouvais le plaisir de la musique, un plaisir oublié, enfoui qui se rattachait à l’époque où j’étais encore Charlotte. Inconsciemment, cette chanson traduisait exactement ce que je ressentais pour Andria. L’esprit humain est tellement complexe. Les chœurs commencent à chanter, j’oublie quelques instants Steven et le pasteur, je m’acharne sur les cordes, tente de garder le rythme. Ma frustration traverse l’archet et se transforme en une énergie débordante. « My mind raced, and I thought what could I do». Ouais, il s’est emballé tout seul mon esprit, ma solution à moi c’était de fuir, de trouver toutes les solutions pour qu’il me déteste. C’était finalement ça mon objectif, le pousser à me haïr, quitte à le décevoir. Je ne pouvais plus supporter qu’il me regarde avec ses yeux attendris. « Sound of the drums, beating in my heart » C’était ça le problème, à chaque fois que je le voyais mon cœur s’emballais aussi fort que mes mouvement de bras sur les cordes. Ça devait cesser, putain, ça devait s’arrêter. Cette chanson, c’était un putain de message que je lui envoyais, mais également une prise de conscience. Une boule de nerfs, de rage se forme dans ma gorge mais je tiens bon. Les chœurs sont bons et putain, cette chanson donne trop bien. Les fidèles clapent des mains en rythme. Je me sens vivante, on me regarde. Alors je continue de m’acharner. « Broke all the rules, played all the fools » On a dépassé une limite, moi la première. Le rentre dedans, son rejet, ça avait alimenté un lien, un lien difficile à comprendre. On s’est joué l’un de l’autre, je m’étais perdue dans mon propre jeu. « You've been, thunderstruck ! » Ouaip, j’ai été foudroyée. J’ai acté ma mise à mort. Fallait que je me casse, que j'reprenne la route pour l'oublier.

code by bat'phanie

 
Jay Pierce
Nothing a dry martini can't cure
avatar
Inscrit le : 18/03/2018
Messages : 101
Avatar : Justin Hartley
Crédits : Angie
Date de naissance : 29/01/1982
Mes rps :
Disponible

AbiEmmettWillowVaughn
MikaelaMaxenceThomasCollectif - Andria & Charlie



Bloc notes :

"Une pomme par jour éloigne le médecin... si on vise bien"
Winston Churchill


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Andromeda
• ÂGE : 30 ans
• BLOC NOTE :


Re: Trouver un inconnu et rendre l'autre jaloux, simple. [JAY/AND/CHA], le Hier à 1:03

Charlie & Andria



Jay était venu dans ce lieu pour une bonne raison et malgré tout ce qui venait de se passer durant les dernières minutes ainsi que l'histoire dans laquelle il avait accepté de s'embarquer ne lui avait pas fait perdre le nord si on peut dire. Cependant, il aurait pu revenir plus tard. Pourtant, quand le pasteur s'apprêta à prendre congé, il l'interpella pour lui faire savoir qu'à la base, c'était lui qu'il venait voir et non la jeune femme. Bon d'accord, il avait accentué un peu le jeu en expliquant qu'il n'avait pas choisi cet horaire par hasard et tout le pataquès. Ouais, il n'était pas mauvais comédien, mais cela commençait à sérieusement le déranger de mentir dans la maison du Seigneur même s'il n'était pas croyant. Suite à sa demande, l'homme l'invita à le suivre sans oublier de rappeler à Charlie qu'elle avait du travail. Le grand blond esquissa un sourire quand elle vient lui volé un baiser après avoir ironiquement répondu au pasteur. Il emboîta le pas à son interlocuteur et jeta un coup d'œil à la jolie brune alors qu'elle donnait ses directives et commençait à jouer les premières notes de « Thunderstuck » , un de ses chansons favorites. Il ne put cependant profiter de la chanson, car il fut rappelé à l'ordre par Andria qui lui demandait s'il savait pourquoi la jeune femme travaillait ici. Par pure charité n'était sans doute pas la bonne réponse. Il ne savait pas trop pourquoi, mais il sentait comme une sorte de pression peser sur ses épaules. Après tout rien ne l'empêchait de tout déballer au mec et de laisser Charlie se démerder. Pourtant, il n'en fit rien et avait même la crainte de merder. Son côté altruiste sans doute. À force de toujours vouloir aider, il se retrouvait coincé entre ses deux-là.

Jay porta toute son intention sur son interlocuteur et répondit avec le plus de naturel :

« Oh et bien j'avoue que je n'en sais rien. J'ignore ce que Charlie à bien pu faire avant de me rencontrer. Et pour être honnête, je m'en moque. L'important à mes yeux n'est pas ce qu'elle était avant, mais ce qu'elle est maintenant et ce qu'elle sera plus tard. Je pars du principe que le passé est derrière nous et qu'on ne peut rien y changer. Alors pourquoi ressasser nos erreurs. Autant aller de l'avant et laisser une seconde chance à ceux qui nous entoure vous ne croyez pas ? »

À peine eut-il fini de parler qu'il se demandait s'il avait été suffisamment convaincant.

Rapidement, les deux hommes se retrouvèrent seuls dans le bureau du pasteur. Ce dernier alla s'asseoir et invita Jay à en faire de même d'un geste tout en lui demandant ce qu'il désirait. Le grand blond s'installa sans se faire prier et se racla doucement la gorge avant de se lancer dans son speech dont il devait dorénavant changer quelques détails.

« Et bien, voilà, je travaille pour « Pierce Industries. » Mon patron, Monsieur Pierce, tente d'ouvrir une nouvelle filiale au Texas. C'est un homme très généreux qui cherche à venir en aide à autant de gens que possible aussi bien localement qu'à l’international. Il m'a donc chargé de faire le tour de toutes les associations, fondations ou autres organismes qui pourraient avoir besoin de fonds afin de partager au mieux notre budget pour les donations allouées à l'état du Texas. »

Il s'interrompit une seconde et observa l'homme qui lui faisait face en souriant légèrement. Bon d'accord, cela aurait été certainement plus percutant s'il avait joué son propre rôle comme prévu. Il sortit de sa poche intérieure son téléphone dernier cri afin de prendre quelques notes. Pratique ces appareils.

« Je souhaiterais donc connaître les différentes actions que vous entreprenez, le budget dont vous disposez et celui dont vous auriez besoin pour faire fonctionnez tout cela sans inquiétude. Enfin, si vous souhaitez l'aide de notre société bien entendu. »

Soudain l'homme d'affaires se prit a espérer que le pasteur refuse afin de déguerpir au plus vite et laisser cette drôle d'histoire derrière lui.

© 2981 12289 0


Jay Pierce
Le succès n'est pas final, l'échec n'est pas fatal,
c'est le courage de continuer qui compte
codage par Laxydunbar
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Trouver un inconnu et rendre l'autre jaloux, simple. [JAY/AND/CHA], le

Trouver un inconnu et rendre l'autre jaloux, simple. [JAY/AND/CHA]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Austin North :: Red River Church-