Partagez| .

Thomas – Comme un véritable texan


Jay Pierce
Nothing a dry martini can't cure
avatar
Inscrit le : 18/03/2018
Messages : 101
Avatar : Justin Hartley
Crédits : Angie
Date de naissance : 29/01/1982
Mes rps :
Disponible

AbiEmmettWillowVaughn
MikaelaMaxenceThomasCollectif - Andria & Charlie



Bloc notes :

"Une pomme par jour éloigne le médecin... si on vise bien"
Winston Churchill


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Andromeda
• ÂGE : 30 ans
• BLOC NOTE :


Thomas – Comme un véritable texan, le Mer 28 Mar - 17:52

Thomas & Jay
Bien que Jay se considérait comme un véritable citadin, il n'en ressentait pas moins le besoin d'avoir des moments de vie plus authentique, plus proche de la nature. On ne parlait pas non plus de vivre sans eau courante ou électricité ou encore autre truc du genre. Il lui fallait quand même un minimum de confort. Mais le grand blond aimait bien de temps en temps quitter la ville pour des endroits plus « reculé et campagnard ». Pour ceux qui ne connaissaient pas son passé, il pouvait sembler bizarre que ce besoin d'authenticité soit à la même période chaque année. Mais pour ceux qui savent ce que cette période représente, il n'y a rien de plus normal à ce que le jeune homme cherche à se retirer de la vie publique si on peut dire. Cette année, il ne se rendra pas dans son chalet du New Jersey. Trop loin. Il faut quand même qu'il puisse se rendre rapidement en ville en cas d'urgence. Et c'est là que Kateline, sa géniale assistante depuis deux ans, eut une idée et contacta un des premiers investisseurs texans de la nouvelle filiale de « Pierce industries ». En effet, la jeune femme c'était souvenue d'une conversation où l'homme disait posséder un ranch où il ne se rendait que pour les fêtes de famille et les vacances d'été. Le reste du temps, c'était son régisseur qui le faisait tourner et l'entretenait. Peut-être qu'en jouant de son charme, l'assistante de l'homme d'affaires pourrait le convaincre de leur prêter. Ben oui quoi, elle comptait bien accompagner son patron dans sa retraite afin de veiller sur lui comme elle le faisait depuis qu'il avait repris l'entreprise.

Voilà donc comment Jay et Kateline se retrouvèrent à prendre la route ce lundi-là. Le ranch en question n'était qu'à deux heures de route. Sauf quand le jeune homme était au volant. Il avait choisi de faire le trajet par les petites routes, afin d'éviter un maximum la circulation et de pouvoir profiter pleinement de sa voiture de sport. La semaine s'annonçait agréable question météo et le grand blond se voyait déjà partir à cheval à travers champs, ce qui eut pour effet de faire naître un sourire sur son visage. Il n'était pas un excellent cavalier, mais il se défendait malgré tout. À peine arrivée sur place, ils furent accueillis avec chaleur par le régisseur. L'homme d'affaires mit tout de suite les points sur les « i » en expliquant qu'il voulait vivre cette semaine comme un véritable Texan et qu'il ne voulait pas être « choyé » parce qu'il était l'invité du propriétaire des lieux. Le régisseur accepta bien volontiers et lui expliqua donc les règles de la maison ainsi que son fonctionnement et planning. Cela n'effraya en rien le jeune homme. C'était un travailleur et en plus les différentes corvées lui permettraient de s'entretenir physiquement. Du coup, c'était pour le mieux.

Deux jours s'écoulèrent paisiblement au rythme de la vie du ranch. Jay passait ses journées en jean et chemise à carreaux ce qui faisait rire son assistante. Cette dernière s'occupait d'entretenir la maison et de veiller à ce que son patron puisse manger en rentrant. À les regarder ainsi, on pourrait croire qu'ils étaient en couple, mais il n'en était rien. Kateline était plus comme une mère qui veillait sur son petit. Dès leur première rencontre, elle s'était prise d'affection pour le jeune homme et avait rapidement dépassé le cadre professionnel dans leur relation, la transformant en une amitié sincère. Alors que la jeune femme était partie faire quelques courses, Jay décida d'aller faire une balade à cheval. Vêtue comme un vrai cow-boy, il partit donc au petit trop à travers champs, assurant à son régisseur qu'il serait de retour avant la nuit tombé. Après deux petites heures de balade, il fit arrêter son cheval dans une clairière et le laissa brouter tranquillement tandis qu'il s'allongeait à l'ombre d'un arbre, faisant glisser son Stetson sur ses yeux et mastiquant un brin d'herbe façons Lucky Luke. Un bras calé sous la tête, il finit par s'endormir.
© 2981 12289 0


Jay Pierce
Le succès n'est pas final, l'échec n'est pas fatal,
c'est le courage de continuer qui compte
codage par Laxydunbar
Thomas S. Butler
MODO ∎ Truth or Dare?
avatar
Inscrit le : 27/03/2018
Messages : 128
Avatar : Heath Ledger
Crédits : solosand (signa)
Mes rps :
DISPONIBLE (9)


- Jason
- Jay
- Clary
- Tatum
- RP COMMUN
- Gary
- Nyx
-Havane
- Matteo

Afficher


Re: Thomas – Comme un véritable texan, le Ven 30 Mar - 22:58


Comme un véritable texan
Jay X Thomas
Quitte à être un touriste, autant faire du tourisme me direz-vous. Oui j'en ai bien conscience que je vais devoir crécher dans cette ville pendant un bon bout de temps histoire de faire comprendre à mon frère que je suis son frère et que je ne lui veux rien de mal. Déjà, j'ai vu le mec, il n'a pas l'air d'être très commode et il semble se prendre la tête pour beaucoup de choses. Je pense que je vais devoir supporter ça I guess. Mais peu importe. J'ai eu pas mal de mal à trouver l'office de tourisme du coin et ils m'ont conseillé de partir dans un ranch et de tester tous les commerces du coin. Si j'avais su que j'aurais eu le droit à ce genre de conseils, j'aurais déjà gagné une bonne demi-heure. Du coup, comme la tradition des texans dans ma vision est très limité, je m'fringue avec une chemise à carreau, des santiags, un jeans serré avec sa ceinture à grosse boucle et un chapeau avec un petit foulard autour du coup. Il n'y a rien de bien intéressant ici, la mer de la Californie commence décidément à me manquer alors que je ne suis arrivé il n'y a qu'une ou deux semaines... Il m'en aura fallu de peu, croyez moi. Je parcours l'endroit à pieds, n'ayant que ça comme transport. Je suis même persuadé qu'à un moment donné je vais croiser un groupe d'Amish ou alors des demeurés du même type mais pour l'instant rien. Le manque de population m'effraie de plus en plus. Et par miracle, après une longue balade, j'aperçois un zigoto qui s'est endormi en plein milieu de nulle part. Je m'arrête à côté de lui et crache au sol, les deux mains à la ceinture. "Et alors mon p'tit bonhomme, on s'est perdu?" lui demandais-je mais il n'a pas l'air d'être perturbé par ma présence. Je le regarde de son long et observe sa tenue. Je suis persuadé que c'est un touriste lui aussi, j'en donnerais ma main à couper. Deux clichés vivants en une seule scène. J'ai l'impression de faire parti de Brokeback Mountain là. "Eh oh, Réveille toi là, ton cheval est parti." lui dis-je en lui donnant un petit coup dans la jambe. "Tu vas mourir si tu restes là, va y avoir de l'orage et rester sous un arbre c'est pas une bonne idée, mec." ajoutais-je, lui disant que des conneries pour qu'il revienne d'entre les morts.
code by bat'phanie

 


cool

story bro
There's so many different worlds. So many different suns. And we have just one world. But we live in different ones.
Jay Pierce
Nothing a dry martini can't cure
avatar
Inscrit le : 18/03/2018
Messages : 101
Avatar : Justin Hartley
Crédits : Angie
Date de naissance : 29/01/1982
Mes rps :
Disponible

AbiEmmettWillowVaughn
MikaelaMaxenceThomasCollectif - Andria & Charlie



Bloc notes :

"Une pomme par jour éloigne le médecin... si on vise bien"
Winston Churchill


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Andromeda
• ÂGE : 30 ans
• BLOC NOTE :


Re: Thomas – Comme un véritable texan, le Mar 10 Avr - 20:55

Thomas & Jay


Depuis combien de temps, Jay était-il assoupi sous cet arbre ? Il l'ignorait. Il n'avait aucune notion du temps qui passait. Cela lui arrivait rarement, lui qui courait toujours après le temps, qui souhaitait même parfois que les journées fassent trente-six heures au lieu de vingt-quatre, pour une fois, il en profitait. Pourtant, sa tranquillité n'allait pas durer.

Au début le grand blond ne réalisa pas que quelqu'un lui parlait. Se fut seulement lorsqu'il sentit un petit coup sur sa jambe qu'il comprit qu'il n'était plus seul. Il ouvrit doucement un œil et du bout de son index, il releva son chapeau pour voir qui était là. Son regard se leva vers le visage de l'inconnu qui était venu le secouer. Il se redressa en position assise, s'appuyant contre le tronc d'arbre derrière lui.

« Je peux t'aider ? »

Demanda-t-il laconique.

Jay observait son interlocuteur en mordillant distraitement le brin d'herbe qu'il avait toujours coincé aux coins des lèvres. Il avait l'impression de sortir tout d'un épisode de la série « Dallas » avec cet énergumène. S'il avait la même dégaine que celui qui le faisait face, alors il comprenait mieux pourquoi Kateline peinait à ne pas rire en le voyant. Oh et puis flûte ! Il était loin de tout et personne ici ne savait qui il était alors autan s'amuser. Le grand blond finit par se lever et jeta un coup d’œil alentours. Il fut surpris de ne voir aucun cheval, autre que le sien, ni aucun autre moyen de transport à proximité.

« Tu es à pied ? »

Demanda-t-il sans cacher sa stupeur. La méfiance prit soudain la place. Qu'est-ce qu'un type seul et à pied pouvait, il faire au milieu de nul part ?

© 2981 12289 0


Jay Pierce
Le succès n'est pas final, l'échec n'est pas fatal,
c'est le courage de continuer qui compte
codage par Laxydunbar
Thomas S. Butler
MODO ∎ Truth or Dare?
avatar
Inscrit le : 27/03/2018
Messages : 128
Avatar : Heath Ledger
Crédits : solosand (signa)
Mes rps :
DISPONIBLE (9)


- Jason
- Jay
- Clary
- Tatum
- RP COMMUN
- Gary
- Nyx
-Havane
- Matteo

Afficher


Re: Thomas – Comme un véritable texan, le Ven 13 Avr - 21:46


Attaque de chèvres
Nyx X Thomas
"Pour être honnête mon p'tit bonhomme, c'est pas moi qui semble avoir besoin d'aide. J'suis pas à terre moi." lui répondis-je en souriant avant qu'il me pose une question qui pourtant semble évidente. "Et bien j'ai perdu mon cheval et ça toi être toi cow-boy qui me l'a volé. J'pensais qu'entre nous, il n'y avait pas de ça mais il s'avère que je me sois trompé, l'indien. Tu ne fais plus parti de mon clan dorénavant." lui dis-je jouant à merveille mon rôle. Peut-être vais-je rencontrer des gens un peu fou ici. Je me recule et écarte mes jambes comme si j'étais prêt à débrailler des flingues pour un combat sans fin, du moins, jusqu'à qu'on ne se prenne pas de balle. "T'es pas du coin toi, ça se voit." lui dis-je avant de faire craquer mes doigts entre eux. "Tu sais, nous, on n'aime pas trop les étrangers..." ajoutais-je sur un ton de film western. C'est d'ailleurs l'hôpital qui se fout de la charité avec cette réplique. Je suis imprégné de répliques en tout genre, étant à Hollywood, la capitale des films et ma mère qui tentait de faire carrière là-dedans.
code by bat'phanie

 


cool

story bro
There's so many different worlds. So many different suns. And we have just one world. But we live in different ones.
Jay Pierce
Nothing a dry martini can't cure
avatar
Inscrit le : 18/03/2018
Messages : 101
Avatar : Justin Hartley
Crédits : Angie
Date de naissance : 29/01/1982
Mes rps :
Disponible

AbiEmmettWillowVaughn
MikaelaMaxenceThomasCollectif - Andria & Charlie



Bloc notes :

"Une pomme par jour éloigne le médecin... si on vise bien"
Winston Churchill


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Andromeda
• ÂGE : 30 ans
• BLOC NOTE :


Re: Thomas – Comme un véritable texan, le Jeu 19 Avr - 22:44

Thomas & Jay


Jay commença à voir légèrement rouge que l'homme qui se tenait debout face à lui l'appela « mon p'tit bonhomme. » Nan mais pour qui il se prenait à se montrer aussi familier avec lui. Pourtant, il ne réagit pas, cela n'était pas dans sa nature. Il esquissa un léger sourire avant de répondre :

« Tu n'as jamais vu un mec piquer un somme sous un arbre ? Cela ne veut pas dire que j'ai besoin d'aide. »

Pourtant la situation ne s'arrangeait guère lorsque la conversation se poursuivit et que l'homme d'affaires fut surprit de voir cet homme à pied au milieu de nul part. La réponse qui lui fut donner par son interlocuteur le désarçonna quelque peu et il commençait à se demander s'il n'avait pas a faire à un cinglé. Peut être devrait il se méfier d'avantage. Jay se releva donc et d'un geste instinctif épousseta son pantalon d'un geste du revers de la main.

« Ok, tu sais quoi, je crois que tu as regarder trop de western dans ta vie. Tu ferais bien de revenir à la réalité mon gars. Un jour cela pourrait t'attirer des noises tu sais. »

Jay n'était pas du genre à chercher la bagarre. Si cela venait à s'apprendre qu'il s'était battu bonjour sa réputation et son image auprès de ses employés. Il était plutôt du genre à s'inquiéter pour les autres. Alors si cet homme avait un problème mental, il se devait de lui venir en aide et de ne pas l'abandonner à lui même dans cette clairière, loin de tout.

« Il commence à se faire tard, tu veux que je te ramène en ville ? »

Demanda-t-il en regardant autour de lui afin de repérer sa monture qui s'était éloigné pour brouter tranquillement. Que lui avait expliquer le régisseur du ranch déjà. Ah oui. Il glissa ses doigts entre ses lèvres et tenta de siffler pour faire savoir au cheval qu'il était temps de revenir. Loupé. Ok pas grave, il allait retenter. Peut être que c'était l'inconnu qui le rendait un peu nerveux pour le coup.

© 2981 12289 0


Jay Pierce
Le succès n'est pas final, l'échec n'est pas fatal,
c'est le courage de continuer qui compte
codage par Laxydunbar
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Thomas – Comme un véritable texan, le

Thomas – Comme un véritable texan

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Autres quartiers & reste du monde :-