Partagez| .

Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn]


Aller à la page : 1, 2  Suivant
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 1078
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) jayden ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (6/5)


- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza
- Lloyd
- Poppy

Bloc notes :



Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Jeu 1 Mar - 17:35

Such a lovely place, such a lovely face
Un hôtel macabre, probablement abandonné. Il n'y a pas une trace de vie par ici, un endroit paisible comme je les aime. Un sac sur le dos, chaque pas fait craquer le plancher et laisse sortir un peu de poussière, saleté qui a sûrement eu le temps nécessaire pour se cacher durant ces années. Et je m'arrête pour regarder les lieux en silence. Ce silence que j'aime tant mais qui vient de se faire défoncer la gueule à coup de pelle par une autre présence. Rapidement je me retourne et aperçois une jeune femme, châtain, plus ou moins grande. Rien qu'en la regardant, je peux voir une certaine fureur de vivre comparé à la mienne qui est moins subtile. Je fais quelques pas en arrière pour ne pas qu'elle me voit, mais me laissant tout de même un espace pour que je puisse l'observer. "Qui es-tu?" demandais-je comme si ces lieux m'appartenaient. Elle dégage vraiment quelque chose, un je-ne-sais-quoi qui me laisse presque perplexe. Il n'y a qu'une chose pour laquelle je suis plus ou moins sûr. Ces deux êtres dans un seule espace, ça ne peut pas vraiment être possible. Elle est de feu, je ne suis que de glace. Je me demande bien comment va finir ce choc thermal.

Codage par Libella sur Graphiorum




i lost myself somewhere in the darkness
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Jeu 1 Mar - 17:46

Parfois, quand tout ce qui est autour m’échappe, j’me tire. J’vais dans ce vieil hôtel abandonné, au bout de la ville, où la poussière vole aux claquements de mes talons, où les rats courent entre mes jambes. Ça m’permet de décompresser, de m’dire que finalement la vie est pas si terrible à affronter, et que je galérais bien plus quand je jouais à la Wii contre mon cousin. Alors je m’promenais dans les pièces, et ça pouvait sembler glauque, mais j’me sentais à ma place, seule, isolée, pensive. C’était agréable comme sensation, tu peux m’croire, quand t’as vécu ça, c’est comme une drogue, t’en veux toujours un peu plus. Alors aujourd’hui, j’avais vécu une journée normale, et le train-train m’horripilait ; j’avais déboulé dans le hall de l’hôtel en courant, aussi pratique que ce puisse être avec des talons. Le silence m’avait apaisé, puis il était arrivé. Beau, ça, c’était un fait. Et étrangement proche, même s’il me semblait loin ; y avait eu quelque chose dans l’air, une tension, j’ai cru que le verre allait exploser. « Qui es-tu ? » Sa voix était rauque. Je ne m’approchais pas, je restais sur mes gardes. « Je suis la gérante de l’hôtel. Et toi ? » Ce n’était qu’un petit mensonge, non ?

Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 1078
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) jayden ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (6/5)


- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza
- Lloyd
- Poppy

Bloc notes :



Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Jeu 1 Mar - 17:59

Such a lovely place, such a lovely face
Un mensonge? Ca commence bien. D'autant plus que c'était celui que je voulais utiliser au cas où l'on me retournerait la question. "Le propriétaire. Du moins, l'arrière-petit-fils de ce dernier. J'en ai donc hérité, je passais par là pour faire l'état des lieux." lui répondis-je le plus naturellement possible. Je me décale une fois de plus, pour finalement me montrer à elle, comme pour me démasquer. En la voyant, j'affiche un sourire presque amusé. Deux jeunes qui ont plus ou moins le même âge et qui tentent de cacher la vraie raison de leur venue ici. Un comportement d'adolescents. "Une tentative de shooting urbex ou juste un échappatoire?" lui demandais-je donc, comme un interrogatoire. Pourquoi venir ici et maintenant alors qu'en temps normal personne ne traîne dans ce manoir, ce taudis d'hôtel à effrayer de simples pucelles? Je fais quelques pas de plus pour m'avancer vers elle, tout en laissant une certaine distance entre nous. "Elijah." lui dis-je simplement, sans rien ajouter de plus.

Codage par Libella sur Graphiorum




i lost myself somewhere in the darkness
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Jeu 1 Mar - 18:08

La tension était palpable. J’aimais pas ça. « Le propriétaire. Du moins, l'arrière-petit-fils de ce dernier. J'en ai donc hérité, je passais par là pour faire l'état des lieux. » Allons donc. Lui aussi était mauvais menteur, ses fossettes le trompaient. Je sentais que l’atmosphère tendait à une détente, mais hors de question de baisser les armes. « Et bien, j’constate que j’suis pas la seule à mentir ici... » Un sourire aguicheur, l’idéal pour tromper l’ennemi. « La confiance est pourtant essentielle dans une relation stable, on t’l’a jamais dit ? » Abaisser ses cartes, ne jamais dévoiler son jeu. Jamais. J’en avais fait les frais il y a quelques années, je ne voulais plus être autre chose que ce glaçon. « Une tentative de shooting urbex ou juste un échappatoire ? » A ton avis ? « Tu penses vraiment que j’ferais de l’urbex en talons, babe ? » Les hommes sont parfois peu observateurs. C’est dommage ; lui semblait différent, et là, en quelques secondes, il avait perdu tout de ce mystère et de ce charme qui l’avait entouré. C’était assez triste. Il s’était avancé vers moi, quelques pas, et j’avais répondu en ne reculant que d’un seul. Ni frigide, ni coincée. « Vaughn. »
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 1078
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) jayden ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (6/5)


- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza
- Lloyd
- Poppy

Bloc notes :



Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Jeu 1 Mar - 18:23

Such a lovely place, such a lovely face
Je souris en baissant la tête. Une relation stable? Je n'ai jamais connu cela au cours de ma vie bien que ce soit l'une des choses que j'ai souvent entendu dans ma vie: la confiance est maitre de toute relation. Oui c'est bien, mais qui dit que je veux engager une quelconque relation avec cette dernière? "Ce n'est rien d'autre qu'une tenue. Je pourrais très bien faire du vélo ou de la moto en talons si l'envie m'en prenait." lui répondis-je en relevant le regard vers elle. J'hoche la tête à l'entente de son prénom. Un nom qui me semble familier. Je ne saurais dire pourquoi. L'aurais-je déjà rencontré? Et cet accent, qui m'est si plaisant. A croire que les gens de la côté ouest préfèrent se retrouver dans ce trou paumé. Allez savoir. Je laisse un silence planer, une fois de plus. Deux idiots qui tentent de sortir les griffes pour savoir qui est le plus fort des deux. "Tu peux te rapprocher tu sais, je ne vais pas t'agresser." lui dis-je en brisant cette légère tension qu'il y a entre nous. Je m'avance un peu plus, analysant chaque trait de son visage. J'ai vraiment l'impression de la connaître. Une vie antérieure? Cette vie actuelle? Je tente de rechercher le pourquoi du comment dans mes souvenirs. "Vaughn... Vaughn... Vaughn Holly... Je ne sais plus quoi?" essayais-je en étant persuadé d'être sur la bonne voie. Je sais que de mon côté, les personnes qui me connaissaient avant mes dix ans ne me reconnaissent pas, mon visage ayant été bien touché par la puberté sans pour autant avoir une une tête de détraqué avec ses boutons plein la face. Mais elle, elle a toujours cet air sauvage que je peux me rappeler vaguement lorsque je la revois dans la cour de récréation de l'une de ces écoles à San Francisco.

Codage par Libella sur Graphiorum




i lost myself somewhere in the darkness
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Jeu 1 Mar - 18:33

Ce mec est carrément dingue. Il regarde le sol en souriant -me dites pas qu’il est allergique à la poussière ? j’ai pas de place sur la banquette arrière s’il faut l’emmener aux urgences !- et ça m’fait un peu flipper. « Ce n'est rien d'autre qu'une tenue. Je pourrais très bien faire du vélo ou de la moto en talons si l'envie m'en prenait. » Je souris. « C’est clair que les talons t’iraient à merveille. » Toujours cette conne d’ironie ; Vaughn, tu peux pas être cool une seule fois ? Le mec est clairement pas méchant, un peu bizarre okay, mais il a rien d’un type dangereux. Et puis y a cette drôle d’atmosphère, ça m’fout la trouille un peu. « Tu peux te rapprocher tu sais, je ne vais pas t'agresser. » Allons donc. Ne me dites pas qu’il va me sortir le vieux discours romantique à deux balles ? Putain, ce truc est encore moins original que les phrases d’accroche reçues sur Tinder. « C’est gentil de m’y autoriser, mais j’suis très bien là où j’suis. » Il s’approche. Merde. Où est la bombe lacrymo, dans mon sac ? S’il m’attaque je fuis. J’aime pas cette proximité. Ça fait trop longtemps qu’un corps mâle, habillé, n’a pas été aussi près de moi. Et puis… Mon nom de famille. Il le prononce. Tout revient en un éclair. « Elijah ? » Je doute quand même. Il est devenu beau gosse ! « J’aurais dû me douter que le pire des petits copains du collège avait des goûts douteux, mais de là à venir dans un hôtel miteux… »
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 1078
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) jayden ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (6/5)


- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza
- Lloyd
- Poppy

Bloc notes :



Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Jeu 1 Mar - 18:48

Such a lovely place, such a lovely face
Le pire des petits copains du collège? Voilà. Tout s'explique. Je comprends mieux pourquoi ce ton interrogatoire lorsqu'elle a répété mon prénom. "Dawson Elijah Carter. Je préfère mon deuxième prénom à mon premier, tu ne m'en voudras pas." la corrigeais-je. Prononcer ce nom pourrait presque me donner la nausée, moi qui m'était juré de ne jamais le réutiliser. Notre histoire date d'au moins dix ans, je ne sais même plus combien de temps ça a duré, ni le genre de relation dans notre relation qu'on avait. Je me rappelle juste de quelques brides, ce ton toujours aussi sarcastique et ce, depuis son plus jeune âge. Devrais-je lui demander plus de détails? Est-ce que ça m'intéresse au fond? "Ca fait si longtemps... Qu'est-ce que tu fais ici, à Austin? Tu poursuis tes études? En quoi?" lui demandais-je pour en avoir un peu plus à son sujet. J'ai juste l'impression qu'un fantôme du passé est en train de me hanter. Déjà Mikkel et mon Cayden, maintenant ça remonte encore plus. Pourquoi ne puis-je donc pas avancer simplement, comme j'en ai envie? Je recule d'un ou deux pas avant de faire demi-tour et de m'installer dans les escaliers qui craquent sous mon poids. "Tu vas rester debout longtemps ou tu vas te décider à me rejoindre? Ce n'est pas en restant ainsi et en te donnant l'air plus grande que tu me seras supérieure." lui dis-je, un petit rire moqueur sortant de ma bouche. J'ai bel et bien pris de la confiance depuis mon collège. C'est un fait. Je ne sais même plus à quelle période j'ai été avec elle. Durant la période où l'on me tabassait ou celle où je commençais à me métamorphoser en ce que je suis maintenant?

Codage par Libella sur Graphiorum




i lost myself somewhere in the darkness
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Jeu 1 Mar - 18:57

J’aime pas les retrouvailles, vraiment pas. C’est simple, tout cet amas de formules de politesse, de gentillesse, de trucs mignons, ça n’me correspondra définitivement jamais. « Je sais, j’ai suivi ton évolution sur les réseaux sociaux avec attention. » Un blanc. « Bien sûr que non, je n’te stalke pas, juste, les changements de nom, ça m’a toujours intriguée. » J’ai que des images en noir et blanc dans la tête, le brun doit ignorer que si je lui avais donné son premier baiser, c’était aussi lui qui m’avait donné le mien. C’était quelque chose de marquant pour une jeune fille. J’avais quitté tout ça, les grosses lunettes, l’appareil dentaire, la peau amochée par les tâches, j’avais changé. On dit souvent qu’on peut r’connaître quelqu’un à sa silhouette ; ici, ç’aurait été impossible, nous nous étions tous les deux métamorphosés. « Ça fait si longtemps... Qu'est-ce que tu fais ici, à Austin? Tu poursuis tes études ? En quoi ? » Tant de questions. Oui ça fait longtemps, et le reste, tu peux m’faire croire que ça t’intéresse, je ne t’croirais jamais. « Je bosse le chant. ‘pour ça, j’m’étais dit qu’au moins tu reconnaîtrais ma voix. » Une personne normale dirait et toi ? mais je m’en moquais. Je savais ce qu’il avait dû devenir ; le genre de mecs à tuer des chats et à revendre leur peau. Il était allé s’asseoir dans la poussière, et m’avait invité à le rejoindre. Désirant garder cette hiérarchie, j’avais pris place juste au-dessus de lui, à l’avant-dernière marche. Tant pis pour le pantalon gris, j’le laverais plus tard.
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 1078
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) jayden ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (6/5)


- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza
- Lloyd
- Poppy

Bloc notes :



Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Jeu 1 Mar - 19:55

Such a lovely place, such a lovely face
J'esquisse un sourire. "Je ne suis sur aucun réseau social, tu as dû juste te tromper si tel avait été le cas." lui répondis-je. Pour ce qui est des changements de noms, personne n'est au courant, juste les personnes qui m'ont connu sur le moment, comme les gens de cette ville connaisse Elijah Fitzgerald, ma seconde famille le petit Cayden Page et les gens comme elle, de la belle ville de San Francisco, sous le nom de Dawnson Carter. Mais mes nombreuses identités n'ont jamais été révélées, ni doutées, ni même soupçonnées. "J'aurais pu mais ta voix et ton nom m'a juste rappelé à l'ordre." Je la regarde venir à moi et s'installer. Il n'y a pas à dire, elle a toujours ce côté fier que je ne supportais pas déjà à l'époque bien que je faisais avec. Le genre de filles qui sait ce qu'elle vaut, et qui n'a que le physique pour elle même si à l'époque, elle n'était pas aussi bien formée qu'elle ne l'est aujourd'hui. "Pourquoi le pire des copains d'abord?" lui demandais-je en rigolant en me tournant vers elle, laissant mes bras s'accouder sur mes genoux. Je suis persuadé qu'il y a eu pire que moi malgré ce que j'ai pu lui faire. Si du moins, je lui ai fait un truc. Je ne sais même plus qui a quitté qui et pour quel motif. C'est pour vous dire. Puis je la regarde de nouveau, mémorisant chaque aspect de sa personne. Et surtout un mot. Pourquoi? Et une autre interrogation. Que faire en présence de son ex dont on ne se rappelle de rien si ce n'est son prénom et d'une vague relation? On aurait pu se la jouer cliché à se jeter dans les bras après tant et tant d'années mais le contact physique, très peu pour moi. On aurait pu aussi se battre et se mettre à hurler mais après ces années, le mal qu'on s'est peut-être fait a été vite oublié. C'est donc comme deux cons, assis sur ces escaliers, qu'on tente de faire je ne sais quoi. Qui cèdera le plus vite pour partir? Je ne compte pas quitter cet endroit de sitôt. Il m'est cher et je ne compte pas le lui reléguer.

Codage par Libella sur Graphiorum




i lost myself somewhere in the darkness
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Sam 10 Mar - 14:12

L’voir sourire, voir ces fossettes qui avaient déjà leur place sur ses joues il y a plus de dix ans, ça m’ramenait tout droit à San Francisco, aux bancs dans la cour, à l’herbe qu’on devait pas piétiner sinon on voyait les agents courir vers nous pour nous foutre une raclée à base de « tes parents t’ont pas élevé, gamine ? ». Les pauvres, s’ils avaient su… La tentation avait toujours été forte d’leur répondre « ah bah non, désolée, papa passe la nuit chez sa maîtresse, et maman s’bourre la gueule chez son amant, alors les coquillettes, c’est moi qui les fait toute seule comme une grande ». Mais j’me suis toujours dit que c’était sincèrement une trop longue phrase pour un simple carré d’herbe moche. « Je ne suis sur aucun réseau social, tu as dû juste te tromper si tel avait été le cas. » On peut même plus mentir en paix, sérieux ? « Non, t’as raison, ça d’vait être sur copains d’avant. Parce que c’est ce que t’es, non ? » Un sourire, naïveté, vanne bien pourrie. « Un copain d’avant... » Même pas un rire de ma part, juste cet air enfantin peint sur la tronche, comme si j’étais fier de c’que j’venais d’dire. « Pourquoi le pire des copains d'abord ? » Là, j’me laissais aller à un rire. Sérieux, il s’en rappelait pas ? C’est pas possible -notre relation avait été faite de hauts et de bas, et d’événements marrants qui avaient provoqué la moquerie de tout l’collège. « Tu t’souviens de rien ? Même pas des pains au chocolat que t’avais volé dans l’bureau du proviseur pour nos deux mois ? Ni des fleurs que t’avait arrachées à l’entrée pour m’les offrir, avant d’te faire choper par les agents ? » Un air faussement navré, un sourire malicieux accroché aux lèvres. « Tu m’déçois pas mal si t’as oublié tout ça. C’était l’bon vieux temps. T’étais marrant comme copain quand même. » Une curiosité malsaine, mais j’m’en fichais, j’avais besoin qu’il réponde à cette question, comme si c’était la seule chose qui me préoccupait. « T’as une copine ? »
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 1078
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) jayden ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (6/5)


- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza
- Lloyd
- Poppy

Bloc notes :



Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Sam 10 Mar - 19:46

Such a lovely place, such a lovely face
Un copain d'avant oui et j'espère que cette erreur ne va point se reproduire. Mais je ne le pense pas d'après ce qu'elle me dit. J'étais donc ce type. Un sourire s'affiche sur mes lèvres, des conneries que j'ai bien pu faire. "On ne pourra m'enlever le mérite d'être un minimum romantique." lui répondis-je en baissant le regard au sol avant de rigoler doucement. Puis la question fatale. Je fouille dans mon sac pour y dégotter un paquet de cigarettes et en mets une entre mes lèvres avant de l'allumer et de recracher la fumée. Je lui en propose une en lui montrant le paquet. "Non personne. Je ne suis pas du genre à être en couple, je préfère être un loup solitaire. Je ne sais même plus si j'ai eu une relation digne de ce nom après toi. Il faut croire que tu m'as suffi et que je ne voulais plus avoir affaire à une grenouille pareille." lui dis-je en prenant une autre taffe. "Et toi?" lui demandais-je à mon tour par simple curiosité, histoire d'avoir autant d'informations sur elle. Je continue et m'occupe à faire des ronds en l'air. "Ne m'en veux pas de ne rien me rappeler. On s'est aimés au moins? On était heureux malgré notre jeune âge?" continuais-je à lui demander.

Codage par Libella sur Graphiorum




i lost myself somewhere in the darkness
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Dim 11 Mar - 14:10

C’est marrant, parce que dans son regard, j’voyais rien de l’étincelle folle de désir que j’pouvais discerner dans les yeux des autres mecs. Non, lui il ne regardait pas mon corps, il se contentait d’analyser c’que j’étais devenue, toute seule. Son regard avait bien sûr glissé sur mes hanches, mais c’était comme ça : tout le monde était amené à l’faire un jour ou l’autre. « Romantique avant c’est sûr… Tu vas mater encore longtemps ? » Le taquiner, c’était agréable. Il me rappelait les longues nuits de tristesse, de pleurs, à San Francisco, quand j’n’avais personne pour m’consoler. Personne, à part lui. J’avais été un peu folle amoureuse de lui. Il sortit une cigarette -j’pensais même pas être enceinte à c’moment là !-, et m’en tendit une, que je saisis. J’happais une longue taffe. « Oui enfin la grenouille, personne l’a embrassée, elle est devenue princesse toute seule. » Je riais faiblement. « Non, j’ai personne. Je vogue par-ci, par-là. » Ne pas lui parler d’Arnaud. Se contenter de l’oublier, faire comme si c’n’était qu’un simple détail. « Oui on s’est aimés. J’étais carrément dingue de toi. » C’était au moins franc. Il pourrait pas me traiter de menteuse. « On était tout à fait heureux, deux outsiders dont tout le monde se moquait. Mais j’m’en foutais, et toi aussi. On s’était bien trouvés, finalement. » Une nouvelle taffe, la fumée qui volait. J’étais bien, là, dans ces escaliers.
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 1078
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) jayden ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (6/5)


- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza
- Lloyd
- Poppy

Bloc notes :



Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Dim 11 Mar - 17:29

Such a lovely place, such a lovely face
Je souris. Depuis quand je la regarde? J'essaie de me rappeler les moments où j'ai posé mes yeux réellement sur elle mais je ne m'en rappelle pas. Essaie-t-elle de jouer avec moi? "Que dis-tu? Je laisse ça aux autres, je préfère me concentrer sur ta personne à travers tes yeux." lui répondis-je. Ca pouvait faire penser à une phrase de lover tout cassé, ce n'était même pas prévu mais comme on dit que les yeux sont le reflet de l'âme, c'est plutôt dans cet optique que je pensais avoir tourné ma phrase. Et je souris une fois de plus en entendant sa remarque. "Je n'en doute pas, tu as toujours été très indépendante dans le fond." lui répondis-je. Je suis fier d'elle, de ce qu'elle est devenue. Je ne sais pas tout à la perfection mais d'après son comportement elle a une certaine joie de vivre, une fougue qui la fait passer pour une personne sûre d'elle et elle est prête à conquérir les mondes et les hommes qui sont ou ne sont pas encore à ses pieds. Une femme forte et dominatrice comme beaucoup rêveraient d'être, arriver à ce sommet. Et je l'écoute une fois de plus, voulant tout de même en apprendre plus bien qu'on se soit perdu de vue. Elle m'apprend que j'ai été amoureux. Comment ça fait? je ne sais pas. Est-ce que c'est ce que je ressens pour la jeune violoniste, cette Albane? Je ne saurais dire pourquoi mais je m'imagine tout un scénario où cette dernière voudrait encore de moi et qu'elle rencontrerait Albane une fois que je serais avec elle, et je m'imagine au milieu, entre une femme qui veut je-ne-sais-pourquoi détruire mon couple et l'autre qui serait brisée par cette même femme qui ne signifie plus rien du tout pour moi. Je tente de sortir de ma rêverie et lui adresse un sourire. "Je pense que c'est toujours ce qu'on se dit quand on trouve une autre personne dans le même délire. Mais c'est fini et il faut passer à autre chose. Tu m'as vite oublié?" lui demandais-je un petit sourire taquin, repensant à quand j'ai plus ou moins quitté ce monde, trop prêt de ces gens, où je vivais une double vie. Si ce n'est pas malheureux. Je ne saurais dire si ça me fait du bien de discuter avec elle ou pas. Quand j'y pense, pourquoi s'intéresser à la vie d'une ex? "On va se croiser souvent dans cet endroit?[/b]" lui demandais-je en tirant toujours des lattes. "Va falloir se faire un planning car je ne supporte pas être dérangé quand j'ai besoin d'être seul et de prendre l'air et pour rien au monde je me séparerais de cet endroit." lui avouais-je en la regardant droit dans les yeux, un petit sourire aux lèvres.

Codage par Libella sur Graphiorum




i lost myself somewhere in the darkness
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Dim 11 Mar - 17:40

J’reconnais le pli de ses lèvres, quand il sourie. J’sais même pas pourquoi je regarde sa bouche, c’est juste de la curiosité, j’pense. Une curiosité malsaine, mais j’me rappelle quand même qu’un jour, ces lèvres-là se sont posées sur les miennes, et qu’un jour même, ma main s’était promenée sur le torse du brun. C’était grave bizarre, mais c’était marrant, alors j’rigolais toute seule avec une image de lui et de millions de mains sur son torse. « Mes yeux t’diront rien du tout. J’ai appris à voiler tout c’que j’voulais là-dedans. » Je lui souriais moi aussi, un de ces grands sourires, qui mangeait la moitié de mon visage, tandis qu’une boucle blonde retombait devant. C’était super cool. J’sais pas trop pourquoi j’dis ça, parce qu’à la fois c’était cool de le revoir, lui, et en plus l’ambiance était agréable. Tout était cool. « Indépendante ? Hon’... » Formule un peu trop familière à mon goût, je le regardais, brusquement interdite. Garder le contrôle. J’me redressais, les bras posés sur mes cuisses, plantant mon regard dans le sien. « ...c’est pas de l’indépendance, c’est d’l’intelligence. Un mec ça brise les coeurs autant qu’une nana ça casse les couilles. J’évite les hommes, j’évite les femmes, j’trace mon simple chemin et... » Une taffe. La cendre tomba en bas des escaliers. Tant pis, personne v’nait ici à part moi… et lui apparemment. « … j’suis pas blessée. L’amour ça casse les gens. Moi j’suis bien toute seule. » Une dernière taffe. J’écrasais la cigarette avec le talon de mes chaussures, puis l’envoyait se promener un peu plus loin. Je l’regardais dans le blanc des yeux, en sachant que c’était déconcertant, au moins autant pour lui qu’pour moi. Tant pis, au diable la gêne. Il semblait pensif. Il pensait à une autre fille peut-être ? Il avait paru un peu songeur quand j’lui avais posé des questions sur ses amours actuels. Une aventure qui s’profilait ? On avait menti tous les deux, dans l’fond. J’lui avais pas parlé de Jayden, mais à bien y réfléchir, Jay c’était rien, juste un mec avec qui j’vivais des nuits de folie parfois. Jayden. J’venais de penser à lui. « Oui, j’t’ai vite oublié. Et toi ? » Un sourire, gentil, sincère. Rien d’intéressé, juste que j’aimais être brossée dans l’sens du poil, et que les compliments, tout le monde adorait ça. « Je n’arrêterais pas de venir non plus. Et j’viens que quand j’ai envie, donc ça s’prévoit pas à l’avance. Désolée. » C'était clair au moins.
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 1078
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) jayden ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (6/5)


- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza
- Lloyd
- Poppy

Bloc notes :



Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Mar 13 Mar - 22:07

Such a lovely place, such a lovely face
J'entends bien tout son discours sur le fait que l'amour blesse les gens et qu'elle n'est pas indépendante mais seulement intelligente. Il faut croire que la modestie est l'une des qualités qu'elle n'a jamais su avoir, ou alors à l'époque où elle n'était pas aussi plaisante à voir. Je laisse traîner mon regard sur le mégot qu'elle envoie au loin. "Ca a été rapide aussi. Regarde, au point que tu as dû me rafraichir légèrement la mémoire sur nous deux." lui répondis-je en scrutant le sol avant de finir ma cigarette et de la jeter vers le même endroit qu'elle. "Et bien, ça sera un lieu de rencontre éternelle je pense si nos âmes sont plus ou moins meurtries au même moment." dis-je en me relevant avant de monter à l'étage. Je suis là pour me ressourcer après tout. Sans même l'attendre, espérant qu'elle fasse sa vie comme bon l'enchante, je regarde les tableaux accrochés aux murs puis les environnements. Je suis persuadé que cet endroit a une histoire plus sombre quelle ne l'y parait. Puis un cri. Je me retourne vite. Je ne sais si c'est Vaughn qui a dégagé autant d'effroi en un son ou un bruit extérieur. Est-ce une blague pour nous faire sortir de là? Peu importe. Je ne bougerai pas. "Tout va bien en bas?" demandais-je à la jeune blonde. Qu'est-ce qui pouvait bien se... Je commence à renifler l'air ambiant, une odeur de bois se fait sentir, et il semblerait que ce même bois crépite. Je fais vite demi-tour afin de tenter de retrouver la fille que j'ai apparemment aimé. "Vaughn? Vaughn? T'es où bordel?" demandais-je sur un ton agressif en me dirigeant vers la provenance du cri.

Codage par Libella sur Graphiorum




i lost myself somewhere in the darkness
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Mer 14 Mar - 14:59

Sans vraiment qu’je sache pourquoi, l’entendre parler d’un lieu de rencontres éternelles, ça m’fait sourire. On est tous les deux étincelants, au sens propre du terme, à notre manière, et il n’y aucun doute sur le fait que chacune de ces rencontres risque d’être étrange. Revoir son corps se promener près d’moi comme si de rien n’était, au fond, ça me rend presque liquide ; j’sais même pas pourquoi j’ai peur, j’en sais rien, tout c’que j’sais c’est que le temps que je réfléchisse et que je rouvre les yeux, il avait disparu. Comme avant. Secouant la tête dans le vide comme un cheval qui verrait du foin, une odeur vient à moi. Du bois. J’ai toujours détesté c’t’odeur, en partie parce que c’était comme ça que sentait la maison des deux vieux qui servaient de parents à ma mère. J’revoyais la cheminée crépiter, je visualisais tellement l’truc que j’en arrivais même à en entendre les sons. C’est un grattement sur ma jambe qui me fit rev’nir sur terre. Baissant la tête d’une traite, je le vis. Un rat. Ou une grosse souris. Je détestais ça, et je me mis à hurler, avant de partir, talons en main, dans une pièce au hasard. Même pas l’temps de voir pourquoi il y avait du feu que j’étais cachée dans une vieille armoire, où les vêtements tombaient par poignée de tissu et où une araignée assez travailleuse avait tissé une toile. J’entendais des cris ; Elijah avait peur des rats ? « Je suis là ! Dans l’armoire ! » Phrase des plus inutiles ; j’entendais des pas venir dans la chambre.
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 1078
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) jayden ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (6/5)


- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza
- Lloyd
- Poppy

Bloc notes :



Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Mer 14 Mar - 22:34

Such a lovely place, such a lovely face
Dans l'armoire? Sérieusement? Il y a le feu et elle a eu la bonne idée de se dire que le mieux était de sa cacheer dans un meuble en bois? Elle me désespère. Cependant, je m'en vais la chercher et la sors de là. "T'es inconsciente ou quoi?" l'engueulais-je en nous dépêchant de partir d'ici. Les sorties sont presque bloquées à cause de l'ampleur que les flammes prennent. Un bout de l'étage s'abat devant nous et je nous recule pour ne pas être touchés. "Ca va tu n'as rien?" lui demandais-je. Je regarde aux alentours et aperçois une fenêtre avec un peu de flammes devant, mais pas assez pour qu'on reste bloqués. Je balance mon sac dessus pour la briser et enlève ma veste en me rapprochant pour enlever le reste de verres cassés. "Vas y passe et attends moi devant." lui dis-je avant de la suivre, de récupérer mon sac et de la rejoindre. Nous sommes comme deux cons. Comme au tout début. "Nous avons commis un crime je crois. Accidentel, certes, mais un crime." lui dis-je en regardant l'hôtel flamber. "Au moins, nous n'aurons plus le souci de nous recroiser quand on aura besoin de souffler." ajoutais-je.

Codage par Libella sur Graphiorum
[/quote]




i lost myself somewhere in the darkness
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Mer 28 Mar - 15:51

Moi, inconsciente ? T’crois pas si bien dire, mon coco. Mais j’comprenais pas pourquoi Elijah disait ça. L’armoire c’était pile la bonne cachette, mourir en étant entourée d’vêtements, qui n’en rêvait pas ? Trêve d’ironie, j’suivais son plan sans broncher. C’est qu’ça sentait pas mal le cramé là-dedans, et j’voulais pas faire une crise d’asphyxie. Il avait fait les choses comme s’il voyait des hôtels cramer tous les jours. Son calme était incroyable. Une fois dehors, j’voyais c’que les flammes avaient fait. « Et ben. Bordel. » Il me rejoint, et sur l’coup j’sais pas quoi dire. Merci ? Pardon ? J’sais pas trop, j’suis perdue, j’sais pas comment me comporter avec c’mec-là. Sa remarque ironique provoque un sourire sur mon visage. « C’est toi qui le dit… Les coïncidences, babe, ça s’prévoit pas, sinon ça s’appellerait pas comme ça. »
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 1078
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) jayden ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (6/5)


- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza
- Lloyd
- Poppy

Bloc notes :



Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Jeu 29 Mar - 19:45

Such a lovely place, such a lovely face
Je reste là sans rien dire et souris simplement à mon tour à sa remarque. Que faisons-nous? Je ne veux pas voir les autorités mais dans ces circonstances il le faut bien. "On se la joue Bonnie et Clyde, à partir sans ne rien dire?" lui demandais-je en la regardant. "Ou tu préfères qu'on en parle? Ou qu'on garde ça pour nous?" ajoutais-je. Dernière option que je préfère au dessus de tout bien entendu. Je prends ma respiration et expire aussitôt assez bruyamment puis fais demi-tour avant de reprendre une cigarette que j'allume une fois de plus. Je ne sais même pas si on a vraiment le droit de rester dans cet endroit mais beaucoup de jeunes y venaient, j'en suis persuadé. Je laisse traîner mes pas sur le sol de terre sèche. "Tu viens?" lui demandais-je toujours de dos en m'arrêtant.

Codage par Libella sur Graphiorum




i lost myself somewhere in the darkness
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Sam 7 Avr - 13:47

Ses mots me font rire. C’mec a clairement de bonnes références ; nous, Bonnie et Clyde ? Moi, la Bonnie blonde enceinte, brûlant les hôtels sans même l’vouloir, lui le Clyde un peu perdu dans son identité, brun ténébreux aux cigarettes incendiaires ? Le tableau était marrant, on aurait fait la une de pas mal de journaux. « Non, on va en parler à personne. J’ai clair’ment pas besoin de soucis en ce moment, tu vois ? L’hôtel était fréquenté par personne d’autre que toi et moi et les rats qui sont actuellement en train de hurler à la mort. » A cette image, je me rends compte de ce que j’ai dit, et j’sens que j’vais vomir. Reculant un peu dans une démarche bizarre, j’me baisse derrière un buisson presque dépouillé de ses feuilles, et j’sais pas si c’est l’bébé ou juste la vision des rats qui crament, mais j’suis clairement pas bien.
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 1078
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) jayden ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (6/5)


- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza
- Lloyd
- Poppy

Bloc notes :



Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Dim 8 Avr - 15:57

Such a lovely place, such a lovely face
J'hoche la tête pour approuver sa décision. Ce sera notre secret et peut-être qu'en effet, personne ne remarquera la disparition de cet établissement. Il semblerait cependant, qu'elle ait un autre plan que celui de déguerpir. Bien. Je la regarde, arque un sourcil et la vois partir derrière un buisson. "Tu sais, je te vois. Tu aurais pu vomir sur mes chaussures ça reviendrait au même." lui dis-je avant de faire demi-tour et de m'avancer vers elle. De mon sac, je sors un mouchoir et lui passe avant d'attraper un chewing-gum et de lui en filer un. "Je te pensais plus solide que ça fasse à de tel abomination." ajoutais-je avant de réfléchir rapidement. Je ne dis pas qu'elle a l'habitude de ce genre de choses, mais pourquoi ces visions la perturberaient? Elle a bien disséqué des animaux en cours de bio et compagnie. Elle ne semblait pas plus touchée que ça. "Ca fait combien de temps déjà?" lui demandais-je donc, la seule conclusion étant celle-là. "C'était voulu ou pas? Si c'est pas le cas, je lui éclaterais la gueule à ce fumier." lui dis-je en imaginant le pire de ce qu'elle pourrait m'en dire. On s'est certes retrouvés, cela n'empêche en rien l'attention et l'affection que je lui porte même si j'étais à deux doigts de l'oublier.

Codage par Libella sur Graphiorum




i lost myself somewhere in the darkness
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Dim 8 Avr - 18:53

« Je sais bien que tu m’vois, Eli. » J’me relève lentement, pour pas trop secouer mes intestins : ils ont pris suffisamment cher pour le moment. Ca m’fait bizarre de raccourcir son prénom, ça crée une sorte d’intimité, qui, sans m’mettre mal à l’aise, est un peu étrange. « Y a pas un seul foutu buisson avec des feuilles ici. A croire qu’y a déjà eu du feu avant. » J’lui fais un sourire immense, assez heureuse de cette phrase. C’est carrément déroutant, mais j’éprouve aucun remord. J’veux dire… Cet hôtel était désert depuis des lustres, personne allait vraiment le regretter, si ? Je choisis d’ignorer sa remarque sur ma prétendue force… On parlait quand même de rats en train de miauler dans les flammes, et j’imaginais toutes les mamans rats désespérées cherchant leurs bébés avant de brûler. Buark. Ses questions sur mon bébé me touchèrent ; j’trouvais ça mignon de sa part de s’inquiéter ainsi. « Ca va bientôt faire trois mois. Et non… Le bébé n’est pas désiré. J’t’ai dis, personne n’veut de moi ici. Le père et moi nous sommes engueulés, il veut rien avoir à faire avec le bébé alors voilà… J’suis mère célibataire. » Un faible sourire. J’lui avais un peu menti ; j’comptais bien faire assumer ce gamin à Jayden.
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 1078
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) jayden ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (6/5)


- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza
- Lloyd
- Poppy

Bloc notes :



Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Mer 11 Avr - 18:00

Such a lovely place, such a lovely face
Je reste là, sans broncher, n'ayant que pour seul objectif de régler les comptes à ce père qui veut abandonner sa progéniture. Certes, il n'est pas désiré mais ce n'est pas une raison pour lâcher lamentablement la mère. Peut-être que ça me préoccupe plus que ça ne le devrait car je la connais, car j'ai été attachée à cette fille qui est maintenant femme. "J'ai juste une question. Pourquoi ne pas te l'avoir fait retirer? Je suis persuadée que tes parents t'auraient laisser et aider à passer cette épreuve, d'autant plus que ton père ferait tout pour sa fille chérie." lui demandais-je, une expression tout aussi neutre sur le visage. "Ou vous auriez pu être intelligents et vous protéger même si on est jamais à l'abri d'un accident." ajoutais-je. Je me rapproche d'elle, laissant échapper un soupir de désespoir quant à cette situation. C'est lamentable. "Une tête brûlée. Cette expression t'a toujours décrit."

Codage par Libella sur Graphiorum




i lost myself somewhere in the darkness
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Mer 11 Avr - 18:12

Y a cette odeur de cramé dans l’air, ça contraste total’ment avec c’que j’lui dis. Tant pis, j’peux bien sacrifier la beauté d’mes mots à la fumée d’l’incendie si c’est pour tout lui expliquer. « Mon père… Tu sais très bien qu’il a jamais rien foutu pour moi, Eli. J’me suis toujours démerdée toute seule. Depuis que j’ai 5 ans, ça a toujours été comme ça. » Je passe ma main sur mon ventre, le gamin bouge pas encore mais ça m’fait quand même quelque chose d’imaginer que bientôt, il me donnera sa petite main et qu’on marchera tous les deux, abandonnés de tous… Ou pas. « Et j’l’ai pas retiré car j’ai toujours voulu avoir un bébé… Même si ça va être compliqué, j’aurais au moins quelqu’un avec moi, pour toujours. » Je sens qu’il est en colère, et il s’approche de moi, j’constate qu’il est plus grand que moi, j’me sens même pas menacée, non, alors je m’approche aussi. « Et toi t’as toujours été un loup mystérieux… » C’est comme ça que je le vois, tantôt doux, tantôt dominant. Et toujours énigmatique. « Alors tu vois, à nous deux on prouve que le feu peut rien détruire, sauf la solitude. On était faits pour s’entendre. »
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 1078
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) jayden ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (6/5)


- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza
- Lloyd
- Poppy

Bloc notes :



Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le Mer 11 Avr - 18:28

Such a lovely place, such a lovely face
Il est vrai. Mais peut-être qu'une fois dans sa vie du moins, il l'aurait pu l'aider. Je voulais y croire sur le moment. Je laisse échapper un autre soupir. "T'as une bonne situation au moins, Vaughn? "" lui demandais-je. Je pourrais peut-être l'aider un temps si durant cette période, ces 6 prochains mois elle ne parvient pas à convaincre l'autre enfoiré qui l'a laissé. Mais est-ce que ça voudrait dire que je fais preuve de pitié envers elle? Surtout que je ne supporte pas vraiment les enfants? Non. Mauvaise idée que de proposer mon aide. J'ai tendance à penser que le malheur qui arrive aux autres leur est tout à fait mérité, qu'il ne fallait pas faire de la merde, qu'il fallait penser aux conséquences. Aider les gens, ça peut être bien d'un côté, mais ça peut vous attirer des ennuis aussi, tout comme ces derniers en profiteraient et le jour où vous avez besoin d'aide, ils vous diront que c'est impossible. Les gens sont égoïstes. Je suis égoïste dans un sens, quand il s'agit de mon propre intérêt, de ma survie. La question est donc résolue. Puis elle se rapproche de moi et me qualifie. Je souris. J'ai souvent entendu cette expression et j'aime l'entendre de sa bouche. Même durant la période où nous étions ensemble, elle n'a jamais pu me cerner réellement. "On était oui." lui répondis-je, soulignant bien ce fait. "Peut-être qu'on le pourrait encore, peut-être plus intensément qu'auparavant, peut-être pas mais peut-on réellement renouer des liens qui se sont une fois déliés?" Il est tout à fait possible de refaire un noeud avec la même corde oui, mais est-ce que j'en ai vraiment envie?

Codage par Libella sur Graphiorum




i lost myself somewhere in the darkness
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn], le

Such a lovely place, such a lovely face [ft. Vaughn]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2018-