Partagez| .

Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan]


Andria L. Giudicelli
MODO ∎ Faith is like WI-FI
avatar
Inscrit le : 27/01/2018
Messages : 272
Avatar : Simon Baker
Date de naissance : 13/01/1977
Mes rps :
DISPONIBLE (7)


- Helwan
- Morrigan
- Rose
- Indylla
- Bambi
- Charlie et Jay
- Ache

Afficher


Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan], le Ven 2 Fév - 0:28


Pourquoi du riz d'abord?
Morrigan x Andria
Un monde dans ma paroisse en ce jour si heureux, chacun garde le silence ne voulant raté un morceau de cette scène qui se joue devant nos yeux. Je regarde les deux amoureux avec un sourire ravi collé aux lèvres, bien que ce genre d'évènements me rend triste au final, ne pouvant qu'imaginer le malheur qui s'en suit après; un divorce. "Vous pouvez embrasser la mariée!" finis-je par dire. Ces deux derniers s'exécutent, la musique de base résonne en plein dans l'Eglise et tous se lèvent pour applaudir les jeunes mariés. Et j'en fais de même. Ils se tournent vers moi et je les embrasse à mon tour en leur murmurant un "Tout le bonheur du monde les amis!" avant de me détacher d'eux et de leur faire signe pour que j'aille me changer et suivre la fête dans la salle qu'ils ont réservé pour l'occasion. Une bonne heure plus tard, il n'y a plus personne dans ma paroisse et c'est en remettant comme il faut ma veste que je me pointe au point de rendez-vous, tenant avec moi un gros paquet que je dépose à côté des autres. Un serveur passe devant moi et j'attrape à la volée une coupe de champagne. Chacun profite de cette cérémonie pour discuter et rire entre eux, et je reste là, près du buffet à les observer un sourire joyeux collé à mon visage. J'aimerais bien vivre une fois de plus un tel scénario mais j'ai beaucoup trop peur de l'engagement et de voir ma fiancée s'enfuir avec un autre que je me dis que je préfère rester célibataire pour le moment. Une femme s'avance dans ma direction pour rejoindre le buffet. Je détourne mon regard de la foule avant de le poser innocemment sur elle. "Une amie des heureux élus?" lui demandais-je pour faire la conversation.
code by bat'phanie

 


G > ^ v

≈ And it's not a cry that you hear at night. It's not somebody who's seen the light. It's a cold and it's a broken Hallelujah. Hallelujah ≈

Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 204
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Coloursofyourmind
Date de naissance : 24/10/1983
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Matmatah
• ÂGE : +30
• BLOC NOTE : I want to break free!


Re: Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan], le Sam 24 Fév - 12:02

Les mariages sont toujours beaux. Que ce soit à la télévision ou en vrai. Ils sont riches en émotions, ils me donnent envie de me caser, mais il me rappelle que l'engagement c'est sérieux, et même si j'aimerais trouver un jour le grand amour, c'est le pas que je ne suis pas prête à franchir. Pourtant, je ne suis pas frileuse, quand il s'agit d'y assister... Sauf... Sauf quand il y a la messe. J'aime bien les messes, c'est tout beau, tout mignon... Mais ça dure souvent trop longtemps, et surtout les bénédictions nuptiales. C'est normal, rien n'est laissé au hasard, et certains sacrements sont plus longs à dispenser que d'autres... Mais.. J'ai fais la fête la veille, comme souvent, alors quand ça dure... Je pique du nez...

Cela m'était arrivé quelques fois pendant cette cérémonie, et j'espère que les gens n'y ont vu que du feu. C'est plus fort que moi... Quand je suis dans une église, je m'ennuie mais aussi je me sens bien, apaisée par tous ces chants d'amour, le mélange des deux fait, qu'il m'arrive de baver sur mon siège et de me redresser souvent, soudainement, en m'en rendant compte. Aujourd'hui n'a pas fait exception. Sauf que pour une fois, j'ai tenu le choc avec beaucoup plus de motivation... Et pour cause, je suis irrécupérable. Le prête est juste une BOMBE ATOMIQUE, et le voir en habit... Cela m'avait pas laissé indifférente. Je devrais me sentir coupable d'avoir ce genre de pensées envers un homme saint? Oui... Mais... NON. Sinon, ça ne serait pas moi...

La fin de la cérémonie ne fait qu'ouvrir les réjouissances, et après le traditionnel lancer de bouquet, que j'avais évité de justesse- bon, je l'admets- que j'avais en fait reçu à même les mains sans lever le petit doigt et dont je m'étais débarassée dans les mains de ma voisine comme si on m'avait brûlée à la chaux, je m'invitais dans le cortège et en avant pour l'aventure. J'allais pouvoir m'amuser au mariage d'un de mes meilleus potes.

Je venais de féliciter Ben et son épousée. Je les laissais tranquille, ils avaient d'autres invités qui s'empressaient de venir leur faire, à leur tour, leurs louanges. Le contraire m'aurait étonné. J'allais alors vers le buffet pour grignotter, retrouvant là-bas, de bonne grâce, le prête. Je lui souris, un peu engluée dans une sorte de rêverie:

-Oui... J'ai du mal à réaliser que l'un de mes deux meilleurs amis est marié.. Ben... A l'écouter, il y a même pas un an, il renonçait aux femmes, puis il est tombé sur Mindy... Et cela a fait effet boule de neige...

Ce qui pouvait paraître dangereux, parfois certains couples se marient vites, trop vites, et un mois après ils demandent le divorce. Mais je connaissais Ben, s'il s'était marié aussi rapidement, c'est que c'était la personne idéale... Il a tellement douté avec ses ex...

Peut-être que c'est parce que c'est un prêtre, mais j'ai envie de lui faire une petite confidence:

-Il va me manquer... Nos parties de pokers deshabilleurs du vendredi soir ne sont déjà plus les mêmes sans lui, alors maintenant qu'il est marié...

Je rougis. Je n'avais pas honte, ce n'était ni par timidité, ou à cause de ce que je venais d'avouer, mais parce que je me rendais compte de mon égoïsme soudain:

-Pardon mon père... Je vous choque sans doute...

Il ne m'était pas venu à l'esprit que ma vie dissolue pourrait le dérouter parce qu'il était homme d'Eglise, non, ma conduite, je m'en moquais un peu. Après un bref silence je repris:

-En fait, ne vous méprenez pas... Je sais que je devrais être heureuse pour mon ami. Il a enfin trouvé chaussure à son pied, et il semble heureux... C'est juste qu'une partie de moi qui tient à lui, a du mal à le laisser partir... Vous comprenez?

Merde, je devais arrêter de parler et d'étaler ce que je ressentais, c'était ni le lieu, ni le moment. Je captais un verre de champagne qui passait par là, et l'engloutissais rapidement de peur de dire plus de bêtises encore.
Andria L. Giudicelli
MODO ∎ Faith is like WI-FI
avatar
Inscrit le : 27/01/2018
Messages : 272
Avatar : Simon Baker
Date de naissance : 13/01/1977
Mes rps :
DISPONIBLE (7)


- Helwan
- Morrigan
- Rose
- Indylla
- Bambi
- Charlie et Jay
- Ache

Afficher


Re: Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan], le Mar 27 Fév - 21:05


Pourquoi du riz d'abord?
Morrigan x Andria
Je lui souris. "Il ne suffit parfois d'une rencontre pour tout chambouler." répondis-je donc, ne réalisant pas non plus qu'il ait enfin passé le cap et qu'il ait trouvé la femme de sa vie. J'espère simplement que je ne vais pas assister à son désarroi à cause d'un futur divorce si cela vient un jour. Puis un petit rire sort de ma bouche en entendant sa confidence. Décidément, les gens n'ont peur de rien en ma présence. J'ai l'impression d'être Wonder Woman avec son lasso de vérité dès que des personnes m'approchent. "Ne vous en faite pas et par pitié, pour ce soir, appelez moi Andria. Je vous en prie." lui répondis-je au tac au tac en entendant cette appellation que les gens m'adressent dès qu'ils me voient. Je suis ici pour passer du bon temps sans qu'on me prenne la tête avec mon métier. Je veux juste l'oublier quelques instants. "Je suis persuadé que vous retrouverez quelqu'un. Je veux bien y participer à l'avenir. J'étais un adepte de poker dans ma jeunesse, à la seule différence qu'on ne se déshabillait pas non, on pillait les copains." avouais-je à mon tour en rigolant. Cette jeune femme est intéressante et me fais rire. Je suppose que c'est un bon début. En plus de ça, elle est ravissante. C'est à peu près toutes les pensées que j'ai en la cotoyant. Du moins, pour le moment je suppose. Lorsqu'elle m'avoue qu'une partie d'elle ne veut pas qu'il parte, je ne peux m'empêcher d'hocher la tête. Je sais très bien ce que ça fait, cette sensation. "En toute honnêteté, c'est exactement ce que j'ai ressenti lorsque mon ex femme et moi avons divorcé et qu'elle s'est enfuie avec mon meilleur ami de l'époque. J'avais toujours cette vague impression qu'elle m'appartenait même s'il fallait que je me fasse à la raison, elle n'était plus mienne." lui avouais-je une fois de plus. Et bien, Andria. Que t'arrive-t-il pour que tu te dévoiles ainsi? Seules les personnes avec qui tu traines encore et qui t'ont connu à cette période savent que tu as été marié, les autres ne s'en doutent pas, à part lorsqu'ils te voient torturé ton doigt, te rappelant que tu avais une alliance. Je laisse un petit silence planer. "C'est étrange que nous ne nous soyons jamais rencontré. Je connais bien Mindy et Ben, bien que Ben plus que son épouse mais je m'entends très bien avec ces deux derniers." lui dis-je en continuant de la regarder. "Par contre, je ne sais pas si je resterais longtemps ici. Les fêtes de mariage, ce n'est pas vraiment mon truc, u alors juste quelques temps avant que ce bonheur ne m'éclate en pleine poire et me fasse m'enfuir." ajoutais-je, un petit sourire aux lèvres, gêné de cette faible révélation.
code by bat'phanie

 


G > ^ v

≈ And it's not a cry that you hear at night. It's not somebody who's seen the light. It's a cold and it's a broken Hallelujah. Hallelujah ≈

Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 204
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Coloursofyourmind
Date de naissance : 24/10/1983
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Matmatah
• ÂGE : +30
• BLOC NOTE : I want to break free!


Re: Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan], le Sam 21 Avr - 21:49

Je reposais lentement mon verre, méditant les paroles du séduisant pasteur. Il avait probablement raison. Je n'avais pas encore trouvé chaussure à mon pied mais je ne désespérais pas de trouver, et en attendant je profitais de ma vie et de mon célibat. Si cela me tombait au coin de la figure, j’espérais au moins que je saurais le reconnaître. J'avais déjà eu bien des coups de cœur pour divers hommes, mais jamais je n'étais tombée amoureuse, dans mes souvenirs. J'étais surtout amoureuse de ma liberté, et c'était ce qui me jouerait probablement bien des tours. Je n'ai jamais vécu de relation sérieuse et posée, je n'avais jamais pris la peine au fond. Je ne le regrettais pas, c'est juste un fait. Je ne m'étais jamais investie pour savoir ce que cela aurait pu donner. Secrètement, j'attendais le coup de foudre pour ainsi vivre une vie amoureuse, je ne voulais pas me mettre en couple et voir après, comme font bien des jeunes de nos jours. Parce qu'après, l'un tombait amoureux et souffrait, l'autre pas...

Je ne su que rire, quand il me pria de l'appeler par son prénom et contenir un réflexe idiot:

-Andria... ça fait prénom de gonzesse!

Je passa ma main sur mon visage en me rendant compte de ma gaffe, sans réussir à m'excuser. Je glissais dessus, en ayant un petit rire nerveux, puis je fixais le pasteur avec sérieux, cette fois-ci:

-Même pas cap..., le défiais-je tranquillement. Etait-il aussi ouvert qu'il le laissait prétendre? En attendant, il ne savait pas où il mettait les pieds avec moi. La nudité, c'était pas ce qui me faisait peur. Si vous êtes sérieux, j'accepte que vous veniez pour la soirée strip-poker... On peut pas trop se piller mutuellement, l'argent courre pas les rues et je préfère dépenser cette argent à boire un bon coup à la santé du voisin avec mes amis...

Quand j'entendis sa confidence, je me saisis d'une autre coupe que j'avalais avec la même rapidité que la première. C'est à dire que la confidence était difficile à avaler. Il était pasteur, je savais donc qu'il pouvait prendre femme, donc ça ne me choquait pas. C'est surtout ce qu'il lui était arrivé qui me bouleversa un peu. Cela bousculait mon petit côté fleur bleue. Il est vrai que j'avais déjà vu l'amour faire des ravages sur certaines personnes mais il m'était difficile de concevoir ce qu'il avait vécu. Pour moi, quand on aimait quelqu'un, c'était pour la vie, quelque chose de sérieux, pas un truc ou on était sensé se faire du mal. Et l'amitié était encore plus sacrée à mes yeux. Je ne répliquais pas, même si mes yeux ronds comme des soucoupes devait trahir le fil de mes pensées. Cela dit, je voyais bien que l'homme semblait mal à l'aise avec ce sujet.

Et on était là pour passer une bonne soirée, pas pour ruminer les peines et les douleurs. Je prie un troisième verre dans ma main, mais pour le lui offrir cette fois-ci:

-C'est pas si étrange... Je vais jamais à l'Eglise... Et je suis assez exclusive avec mes amis... Donc généralement, ils me parlent pas trop de leurs autres connaissances... Ils savent que ça me fait flipper... C'est totalement idiot mais j'ai tellement peur de perdre les gens que j'aime...

J'ouvris grand la bouche en comprenant avec quelle facilité déconcertante l'homme arrivait à me faire parler de moi-même alors que je ne lui avais même pas rendu la courtoisie de me présenter. Je la refermais d'un coup. En même temps, je ne faisais qu'être moi-même. Il n'y aucun mal à cela, jusqu'à preuve du contraire.

Me rendant compte que j'avais encore la coupe en main je la lui tendis:

-Pour vous... ça vous aidera à rester un peu... J'espère... Parce que je peux décemment pas me permettre de partir de la soirée de mariage de mon meilleur ami... J'aimerais bien que vous restiez... Je comprends que ça soit compliqué de voir des gens heureux quand on a vécu ce que vous avez vécu mais...

Je lui fis un sourire chaleureux:

-Je peux pas vous laisser partir sans m'avoir accordé au moins une danse, nan? Vous savez danser au moins? En plus je vous ai même pas dit mon prénom... Andria... Enfin non, mais prénom c'est pas Andria...

Voilà que je bafouillais maintenant. Je me repris et lui tirais la langue, puis déclarais:

-Et bien... Je vous "interdit" formellement de partir tant que vous n'aurez pas deviné mon prénom...

C'était totalement puéril, pas sérieux du tout comme genre de blague, un peu étrange comme petit défi, mais je voulais lui donner une raison "agréable" ou au moins ludique, de rester un peu plus longtemps. Si ça se trouve, quelqu'un m'interpellerait dans l'assistance et il découvrirait bien assez tôt mon prénom mais c'était dans ma nature de jouer un peu...
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan], le

Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Austin North :: Autres lieux-