Partagez| .

Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan]


Andria L. Giudicelli
ADMIN ∎ With or Without You
avatar
Inscrit le : 27/01/2018
Messages : 451
Avatar : Simon Baker
Crédits : TAG (vava) FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 13/01/1977
Mes rps :
INDISPONIBLE (5/5)


- Keleos
- Tommy
- Morrigan
- Zeus
- Charlie #4

Afficher


Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan], le Ven 2 Fév - 0:28


Pourquoi du riz d'abord?
Morrigan x Andria
Un monde dans ma paroisse en ce jour si heureux, chacun garde le silence ne voulant raté un morceau de cette scène qui se joue devant nos yeux. Je regarde les deux amoureux avec un sourire ravi collé aux lèvres, bien que ce genre d'évènements me rend triste au final, ne pouvant qu'imaginer le malheur qui s'en suit après; un divorce. "Vous pouvez embrasser la mariée!" finis-je par dire. Ces deux derniers s'exécutent, la musique de base résonne en plein dans l'Eglise et tous se lèvent pour applaudir les jeunes mariés. Et j'en fais de même. Ils se tournent vers moi et je les embrasse à mon tour en leur murmurant un "Tout le bonheur du monde les amis!" avant de me détacher d'eux et de leur faire signe pour que j'aille me changer et suivre la fête dans la salle qu'ils ont réservé pour l'occasion. Une bonne heure plus tard, il n'y a plus personne dans ma paroisse et c'est en remettant comme il faut ma veste que je me pointe au point de rendez-vous, tenant avec moi un gros paquet que je dépose à côté des autres. Un serveur passe devant moi et j'attrape à la volée une coupe de champagne. Chacun profite de cette cérémonie pour discuter et rire entre eux, et je reste là, près du buffet à les observer un sourire joyeux collé à mon visage. J'aimerais bien vivre une fois de plus un tel scénario mais j'ai beaucoup trop peur de l'engagement et de voir ma fiancée s'enfuir avec un autre que je me dis que je préfère rester célibataire pour le moment. Une femme s'avance dans ma direction pour rejoindre le buffet. Je détourne mon regard de la foule avant de le poser innocemment sur elle. "Une amie des heureux élus?" lui demandais-je pour faire la conversation.
code by bat'phanie

 




That's me in the corner, That's me in the spotlight, Losing my religion
Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 1560
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Snowqueen (me)
Date de naissance : 24/10/1983
Bloc notes : A venir: Sonny, Esvir, Mérédith Laëna Maxine, Heather, Blake, Nell ou autre de ses persos + Alexis.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Matmatah
• ÂGE : +30
• BLOC NOTE : I want to break free!


En ligne
Re: Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan], le Sam 24 Fév - 12:02

Pourquoi du riz d'abord?
Les mariages sont toujours beaux. Que ce soit à la télévision ou en vrai. Ils sont riches en émotions, ils me donnent envie de me caser, mais il me rappelle que l'engagement c'est sérieux, et même si j'aimerais trouver un jour le grand amour, c'est le pas que je ne suis pas prête à franchir. Pourtant, je ne suis pas frileuse, quand il s'agit d'y assister... Sauf... Sauf quand il y a la messe. J'aime bien les messes, c'est tout beau, tout mignon... Mais ça dure souvent trop longtemps, et surtout les bénédictions nuptiales. C'est normal, rien n'est laissé au hasard, et certains sacrements sont plus longs à dispenser que d'autres... Mais.. J'ai fais la fête la veille, comme souvent, alors quand ça dure... Je pique du nez...

Cela m'était arrivé quelques fois pendant cette cérémonie, et j'espère que les gens n'y ont vu que du feu. C'est plus fort que moi... Quand je suis dans une église, je m'ennuie mais aussi je me sens bien, apaisée par tous ces chants d'amour, le mélange des deux fait, qu'il m'arrive de baver sur mon siège et de me redresser souvent, soudainement, en m'en rendant compte. Aujourd'hui n'a pas fait exception. Sauf que pour une fois, j'ai tenu le choc avec beaucoup plus de motivation... Et pour cause, je suis irrécupérable. Le prête est juste une BOMBE ATOMIQUE, et le voir en habit... Cela m'avait pas laissé indifférente. Je devrais me sentir coupable d'avoir ce genre de pensées envers un homme saint? Oui... Mais... NON. Sinon, ça ne serait pas moi...

La fin de la cérémonie ne fait qu'ouvrir les réjouissances, et après le traditionnel lancer de bouquet, que j'avais évité de justesse- bon, je l'admets- que j'avais en fait reçu à même les mains sans lever le petit doigt et dont je m'étais débarassée dans les mains de ma voisine comme si on m'avait brûlée à la chaux, je m'invitais dans le cortège et en avant pour l'aventure. J'allais pouvoir m'amuser au mariage d'un de mes meilleus potes.

Je venais de féliciter Ben et son épousée. Je les laissais tranquille, ils avaient d'autres invités qui s'empressaient de venir leur faire, à leur tour, leurs louanges. Le contraire m'aurait étonné. J'allais alors vers le buffet pour grignotter, retrouvant là-bas, de bonne grâce, le prête. Je lui souris, un peu engluée dans une sorte de rêverie:

-Oui... J'ai du mal à réaliser que l'un de mes deux meilleurs amis est marié..  Ben... A l'écouter, il y a même pas un an, il renonçait aux femmes, puis il est tombé sur Mindy... Et cela a fait effet boule de neige...

Ce qui pouvait paraître dangereux, parfois certains couples se marient vites, trop vites, et un mois après ils demandent le divorce. Mais je connaissais Ben, s'il s'était marié aussi rapidement, c'est que c'était la personne idéale... Il a tellement douté avec ses ex...

Peut-être que c'est parce que c'est un prêtre, mais j'ai envie de lui faire une petite confidence:

-Il va me manquer... Nos parties de pokers deshabilleurs du vendredi soir ne sont déjà plus les mêmes sans lui, alors maintenant qu'il est marié...

Je rougis. Je n'avais pas honte, ce n'était ni par timidité, ou à cause de ce que je venais d'avouer, mais parce que je me rendais compte de mon égoïsme soudain:

-Pardon mon père... Je vous choque sans doute...

Il ne m'était pas venu à l'esprit que ma vie dissolue pourrait le dérouter parce qu'il était homme d'Eglise, non, ma conduite, je m'en moquais un peu. Après un bref silence je repris:

-En fait, ne vous méprenez pas... Je sais que je devrais être heureuse pour mon ami. Il a enfin trouvé chaussure à son pied, et il semble heureux... C'est juste qu'une partie de moi qui tient à lui, a du mal à le laisser partir... Vous comprenez?

Merde, je devais arrêter de parler et d'étaler ce que je ressentais, c'était ni le lieu, ni le moment. Je captais un verre de champagne qui passait par là, et l'engloutissais rapidement de peur de dire plus de bêtises encore.
Codage par Libella sur Graphiorum
Andria L. Giudicelli
ADMIN ∎ With or Without You
avatar
Inscrit le : 27/01/2018
Messages : 451
Avatar : Simon Baker
Crédits : TAG (vava) FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 13/01/1977
Mes rps :
INDISPONIBLE (5/5)


- Keleos
- Tommy
- Morrigan
- Zeus
- Charlie #4

Afficher


Re: Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan], le Mar 27 Fév - 21:05


Pourquoi du riz d'abord?
Morrigan x Andria
Je lui souris. "Il ne suffit parfois d'une rencontre pour tout chambouler." répondis-je donc, ne réalisant pas non plus qu'il ait enfin passé le cap et qu'il ait trouvé la femme de sa vie. J'espère simplement que je ne vais pas assister à son désarroi à cause d'un futur divorce si cela vient un jour. Puis un petit rire sort de ma bouche en entendant sa confidence. Décidément, les gens n'ont peur de rien en ma présence. J'ai l'impression d'être Wonder Woman avec son lasso de vérité dès que des personnes m'approchent. "Ne vous en faite pas et par pitié, pour ce soir, appelez moi Andria. Je vous en prie." lui répondis-je au tac au tac en entendant cette appellation que les gens m'adressent dès qu'ils me voient. Je suis ici pour passer du bon temps sans qu'on me prenne la tête avec mon métier. Je veux juste l'oublier quelques instants. "Je suis persuadé que vous retrouverez quelqu'un. Je veux bien y participer à l'avenir. J'étais un adepte de poker dans ma jeunesse, à la seule différence qu'on ne se déshabillait pas non, on pillait les copains." avouais-je à mon tour en rigolant. Cette jeune femme est intéressante et me fais rire. Je suppose que c'est un bon début. En plus de ça, elle est ravissante. C'est à peu près toutes les pensées que j'ai en la cotoyant. Du moins, pour le moment je suppose. Lorsqu'elle m'avoue qu'une partie d'elle ne veut pas qu'il parte, je ne peux m'empêcher d'hocher la tête. Je sais très bien ce que ça fait, cette sensation. "En toute honnêteté, c'est exactement ce que j'ai ressenti lorsque mon ex femme et moi avons divorcé et qu'elle s'est enfuie avec mon meilleur ami de l'époque. J'avais toujours cette vague impression qu'elle m'appartenait même s'il fallait que je me fasse à la raison, elle n'était plus mienne." lui avouais-je une fois de plus. Et bien, Andria. Que t'arrive-t-il pour que tu te dévoiles ainsi? Seules les personnes avec qui tu traines encore et qui t'ont connu à cette période savent que tu as été marié, les autres ne s'en doutent pas, à part lorsqu'ils te voient torturé ton doigt, te rappelant que tu avais une alliance. Je laisse un petit silence planer. "C'est étrange que nous ne nous soyons jamais rencontré. Je connais bien Mindy et Ben, bien que Ben plus que son épouse mais je m'entends très bien avec ces deux derniers." lui dis-je en continuant de la regarder. "Par contre, je ne sais pas si je resterais longtemps ici. Les fêtes de mariage, ce n'est pas vraiment mon truc, u alors juste quelques temps avant que ce bonheur ne m'éclate en pleine poire et me fasse m'enfuir." ajoutais-je, un petit sourire aux lèvres, gêné de cette faible révélation.
code by bat'phanie

 




That's me in the corner, That's me in the spotlight, Losing my religion
Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 1560
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Snowqueen (me)
Date de naissance : 24/10/1983
Bloc notes : A venir: Sonny, Esvir, Mérédith Laëna Maxine, Heather, Blake, Nell ou autre de ses persos + Alexis.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Matmatah
• ÂGE : +30
• BLOC NOTE : I want to break free!


En ligne
Re: Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan], le Sam 21 Avr - 21:49

Pourquoi du riz d'abord?

Je reposais lentement mon verre, méditant les paroles du séduisant pasteur. Il avait probablement raison. Je n'avais pas encore trouvé chaussure à mon pied mais je ne désespérais pas de trouver, et en attendant je profitais de ma vie et de mon célibat. Si cela me tombait au coin de la figure, j’espérais au moins que je saurais le reconnaître. J'avais déjà eu bien des coups de cœur pour divers hommes, mais jamais je n'étais tombée amoureuse, dans mes souvenirs. J'étais surtout amoureuse de ma liberté, et c'était ce qui me jouerait probablement bien des tours. Je n'ai jamais vécu de relation sérieuse et posée, je n'avais jamais pris la peine au fond. Je ne le regrettais pas, c'est juste un fait. Je ne m'étais jamais investie pour savoir ce que cela aurait pu donner. Secrètement, j'attendais le coup de foudre pour ainsi vivre une vie amoureuse, je ne voulais pas me mettre en couple et voir après, comme font bien des jeunes de nos jours. Parce qu'après, l'un tombait amoureux et souffrait, l'autre pas...

Je ne su que rire, quand il me pria de l'appeler par son prénom et contenir un réflexe idiot:

-Andria... ça fait prénom de gonzesse!

Je passa ma main sur mon visage en me rendant compte de ma gaffe, sans réussir à m'excuser. Je glissais dessus, en ayant un petit rire nerveux, puis je fixais le pasteur avec sérieux, cette fois-ci:

-Même pas cap..., le défiais-je tranquillement. Etait-il aussi ouvert qu'il le laissait prétendre? En attendant, il ne savait pas où il mettait les pieds avec moi. La nudité, c'était pas ce qui me faisait peur. Si vous êtes sérieux, j'accepte que vous veniez pour la soirée strip-poker... On peut pas trop se piller mutuellement, l'argent courre pas les rues et je préfère dépenser cette argent à boire un bon coup à la santé du voisin avec mes amis...

Quand j'entendis sa confidence, je me saisis d'une autre coupe que j'avalais avec la même rapidité que la première. C'est à dire que la confidence était difficile à avaler. Il était pasteur, je savais donc qu'il pouvait prendre femme, donc ça ne me choquait pas. C'est surtout ce qu'il lui était arrivé qui me bouleversa un peu. Cela bousculait mon petit côté fleur bleue. Il est vrai que j'avais déjà vu l'amour faire des ravages sur certaines personnes mais il m'était difficile de concevoir ce qu'il avait vécu. Pour moi, quand on aimait quelqu'un, c'était pour la vie, quelque chose de sérieux, pas un truc ou on était sensé se faire du mal. Et l'amitié était encore plus sacrée à mes yeux. Je ne répliquais pas, même si mes yeux ronds comme des soucoupes devait trahir le fil de mes pensées. Cela dit, je voyais bien que l'homme semblait mal à l'aise avec ce sujet.

Et on était là pour passer une bonne soirée, pas pour ruminer les peines et les douleurs. Je prie un troisième verre dans ma main, mais pour le lui offrir cette fois-ci:

-C'est pas si étrange... Je vais jamais à l'Eglise... Et je suis assez exclusive avec mes amis... Donc généralement, ils me parlent pas trop de leurs autres connaissances... Ils savent que ça me fait flipper... C'est totalement idiot mais j'ai tellement peur de perdre les gens que j'aime...

J'ouvris grand la bouche en comprenant avec quelle facilité déconcertante l'homme arrivait à me faire parler de moi-même alors que je ne lui avais même pas rendu la courtoisie de me présenter. Je la refermais d'un coup. En même temps, je ne faisais qu'être moi-même. Il n'y aucun mal à cela, jusqu'à preuve du contraire.

Me rendant compte que j'avais encore la coupe en main je la lui tendis:

-Pour vous... ça vous aidera à rester un peu... J'espère... Parce que je peux décemment pas me permettre de partir de la soirée de mariage de mon meilleur ami... J'aimerais bien que vous restiez... Je comprends que ça soit compliqué de voir des gens heureux quand on a vécu ce que vous avez vécu mais...

Je lui fis un sourire chaleureux:

-Je peux pas vous laisser partir sans m'avoir accordé au moins une danse, nan? Vous savez danser au moins? En plus je vous ai même pas dit mon prénom... Andria... Enfin non, mais prénom c'est pas Andria...

Voilà que je bafouillais maintenant. Je me repris et lui tirais la langue, puis déclarais:

-Et bien... Je vous "interdit" formellement de partir tant que vous n'aurez pas deviné mon prénom...

C'était totalement puéril, pas sérieux du tout comme genre de blague, un peu étrange comme petit défi, mais je voulais lui donner une raison "agréable" ou au moins ludique, de rester un peu plus longtemps. Si ça se trouve, quelqu'un m'interpellerait dans l'assistance et il découvrirait bien assez tôt mon prénom mais c'était dans ma nature de jouer un peu...
Codage par Libella sur Graphiorum
Andria L. Giudicelli
ADMIN ∎ With or Without You
avatar
Inscrit le : 27/01/2018
Messages : 451
Avatar : Simon Baker
Crédits : TAG (vava) FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 13/01/1977
Mes rps :
INDISPONIBLE (5/5)


- Keleos
- Tommy
- Morrigan
- Zeus
- Charlie #4

Afficher


Re: Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan], le Ven 27 Avr - 21:34


Pourquoi du riz d'abord?
Morrigan x Andria
Je baisse la tête, un petit sourire aux lèvres, les sourcils légèrement rehaussés, ne m'attends guère à cette remarque bien que l'ayant entendu de nombreuses fois durant le cours de ma vie. "Ne vous gênez pas." répondis-je en rigolant. Puis j'hausse les sourcils. Serait-elle en train de remettre ma parole en jeu sur mes propos? La parole de Dieu? J'exagère probablement oui mais j'aime bien jouer de ça. "Dites moi une heure, un jour et je serais là. On peut même faire un tournoi dans mon bureau, à l'Elgise si ça vous dit." ajoutais-je avant qu'elle ne se confie à moi. Je ne pensais pas faire du service même durant cette occasion mais je laisse échapper un soupir. Je ne connais que trop bien ces impressions bien que les miennes ne soient pas aussi extrêmes si je puis dire. "Ce n'est pas parce qu'ils ont d'autres amis qu'ils vous lâcheront. Vous devez être amis depuis un moment, ça ne s'arrêtera pas de si tôt." lui dis-je en essayant de la rassurer avant qu'elle ne me supplie presque de rester, me poussant à danser avec elle. "C'est une prise en otage! A moi!" m'exclamais-je en rigolant, passant l'une de mes mains au dessus de ses reins, l'autre tenant sa main d'une poigne ferme. "Il va falloir me donner des indices alors... Est-ce un prénom courant? Un prénom de plantes, fleurs? Ou encore une ville qui sait?" lui demandais-je. Beaucoup utilisent ces prénoms pour nommer leurs enfants donc autant tenter... Tout en la faisant suivre le rythme, nous nous rapprochons peu à peu du jeunes couples. Mon regard s'attriste, voulant m'échapper le plus vite que possible. "Ce n'est pas raisonnable de me garder si longtemps. J'ai beaucoup à faire en vrai." lui dis-je tristement en la regardant dans les yeux. "Mais dites m'en plus... Je ne sais pas, un prénom peut-être d'une célébrité? D'un personnage de film, de série ou même de jeu vidéo?" continuais-je à l'interroger.
code by bat'phanie

 




That's me in the corner, That's me in the spotlight, Losing my religion
Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 1560
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Snowqueen (me)
Date de naissance : 24/10/1983
Bloc notes : A venir: Sonny, Esvir, Mérédith Laëna Maxine, Heather, Blake, Nell ou autre de ses persos + Alexis.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Matmatah
• ÂGE : +30
• BLOC NOTE : I want to break free!


En ligne
Re: Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan], le Sam 28 Avr - 11:28

Pourquoi du riz d'abord?


Les paris étaient lancés. On peut dire qu'il en avait dans le caleçon en tous cas, à sa manière de renchérir. Cela aurait pu avoir le don de m'intriguer mais j'appréciais également ce genre de caractère. Il ferait un bon joueur de poker. En attendant, je me focalisais sur ses paroles rassurantes sans savoir si elles m'avaient convaincues ou pas. Il était difficile de me calmer au sujet de mes angoisses sur mes proches.

Tout cela passa subitement au second plan, quand nous nous mîmes à danser. Je fus heureuse de l'entendre rire et trouvais son humour touchant. Je grimaçais presque en entendant évoquer les noms de ville. Je ne sais pas quelle tête j'aurais fait s'il était venu à mes parents l'idée de m'appeler Austin ou Dallas. Quoi que pour le premier, je trouvais cela assez saillant.

-Je pense pas que ça soit un nom courant, et non, ni fleur, ni nom de ville...

Il posait les bonnes questions, il avait l'esprit vif, trop peut-être pour son propre bien, car je sentis mon estomac descendre bien en bas de mon corps et mon petit cœur de femme sensible s'éveiller en croisant son regard. Il était rare de m'attrister, mais j'étais fatalement le genre de personne qui se mettent à pleurer en en voyant une autre pleurer. J'aurais voulu trouver un geste, une parole réconfortante, mais parfois les mots sont vains, et je compris que ce serait le cas. Je le fixais alors, perdant un peu de ma légèreté et de mon sourire, d'un air de compassion, qui veut dire "je comprends ta douleur mec", et pas cet air qui dit "j'ai pitié".

Je me resaissis pourtant, et cherchais quel genre d'indice je pourrais lui donner pour que cela ne soit pas à la fois trop facile, mais à la fois pas trop sujet à la réflexion et lassant:

-Hum... Je ne connais pas de célébrité qui ait porté ce prénom, ni de personnage de film, de série ou de jeux vidéo...  

Je crevais d'envie de lui poser plein de questions, pour rebondir sur les siennes mais ne serait-ce justement pas plus cruel encore pour lui? Je ne m'étais jamais posé autant de questions avant d'agir. Je suis du genre naturel.

-Si cela peut vous aider, je suis d'origine mi-irlandaise, mi écossaise, comme beaucoup de gens aux U.S.A... Mes parents se sont inspirés de la mythologie de leur propre culture celte.

Joueuse, je fis durer un peu le suspens entre deux pas de danse et poursuivais:

-Même si je n'ai pas le nom d'une célébrité à proprement parler, j'ai toutefois un prénom d'un personnage "célèbre" dans mon pays...  Celui d'une déesse... C'est la protagoniste d'un livre de Joseph Delaney... L'Epouvanteur. Vous connaissez?

Je me stoppais dans la danse, même si celle-ci n'était pas terminée, manquant de peu de lui marcher sur les pieds. Jusqu'ici, il avait été un très bon conducteur mais j'avais du mal à rester concentrée sur trop de facteurs à la fois.

-Il fait chaud dans cette salle, ça vous dit d'aller un peu dehors? Et c'est quoi toutes ces choses dont vous avez à vous occuper en urgence? Je pourrais peut-être vous prêter main forte?
Codage par Libella sur Graphiorum
Andria L. Giudicelli
ADMIN ∎ With or Without You
avatar
Inscrit le : 27/01/2018
Messages : 451
Avatar : Simon Baker
Crédits : TAG (vava) FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 13/01/1977
Mes rps :
INDISPONIBLE (5/5)


- Keleos
- Tommy
- Morrigan
- Zeus
- Charlie #4

Afficher


Re: Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan], le Dim 29 Avr - 20:32


Pourquoi du riz d'abord?
Morrigan x Andria
Malgré tous ses indices, je reste neutre, complètement perplexe. J'essaie de me faire une liste interne de noms irlandais et écossais mais à part "Saoirse? Dearbhla?" demandais-je avant d'entendre la suite de ses indices. Je secoue la tête de gauche à droite. "Navré. Ce livre ne me dit rien." J'arque un sourcil. Je vais devoir rester ici une éternité il faut croire. Et s'il faut, elle ne me laissera pas partir de sa vie si je ne réponds pas à cette énigme. Je suis bloqué dans ses filets. Comment vais-je m'en sortir? Et c'est sur cette question que la jeune femme arrête la danse. Je me sens perdu. Ai-je fait quelque chose de mal? J'hoche la tête en guise d'approbation à sa proposition et la suis à l'extérieur, me dirigeant vers une de ces tables de terrasse en bois. "Des papiers à gérer, des trucs par rapport au mariage. C'était surtout une excuse pour m'échapper du coup je vous remercie d'avoir voulu sortir. J'avais besoin de prendre l'air." lui avouais-je. Une jambe par dessus l'autre, les mains se tenant à mon genou, je la regarde et lui souris. "Vous ne voulez toujours pas me donner la réponse? Je donne ma langue au choix. Je suis nul pour les devinettes." lui dis-je une moue embarrassée avant de dévier mon regard sur le ciel étoilé qui se présente à nous. J'inspire et expire assez bruyamment, un long soupir. "Vous croyez au paradis et à l'enfer?" lui demandais-je. Je me rassois correctement en me mettant face à elle. "Vous avez un jeu de cartes peut-être sur vous, quitte à vous montrer mes talents au poker." Je suis calme, comme ce calme d'une personne exténuée alors qu'il n'y a pas lieu d'être. Je ne sais pas ce qu'il s'est vraiment passé entre l'intérieur et ici bas mais bien que me sentant mieux, je ne parviens pas à me régénérer.
code by bat'phanie

 




That's me in the corner, That's me in the spotlight, Losing my religion
Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 1560
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Snowqueen (me)
Date de naissance : 24/10/1983
Bloc notes : A venir: Sonny, Esvir, Mérédith Laëna Maxine, Heather, Blake, Nell ou autre de ses persos + Alexis.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Matmatah
• ÂGE : +30
• BLOC NOTE : I want to break free!


En ligne
Re: Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan], le Dim 29 Avr - 22:07

Pourquoi du riz d'abord?

Qu'il ne trouve pas son mon prénom, ça n'avait pas grande importance à mes yeux. J'avais initié ce jeu car j'aime jouer, et surtout pour essayer de le faire rester un peu, probablement égoïstement, car je ne voulais pas être seule ce soir, car je voulais oublier que je perdais un peu de mon ami, et parce que son bonheur me faisait songer au mien.

J'avais l'impression de m'être raccrochée à Andria comme à une roue de secours, le premier type sympa qui m'avait adressé la parole, en quelque sorte, et j'ai comme l'impression que lui aussi a besoin de moi en tant que personne sympathique. De toute façon, la tristesse de son regard faisait que je n'avais pas envie de le lâcher, et puis, je l'aimais bien. Il était drôle et atypique comme homme d'Eglise. Du peu que je le connaissais.

Il restait cependant énigmatique, presque mystérieux, et cela attisait ma curiosité. Ce n'était pas une curiosité malsaine mais celle qui vous pousse à apprendre à connaître l'autre parce qu'on décèle quelque chose d'intéressant en lui. Une personne qu'on aime bien dés le départ. C'était rare, mais ça arrive.

Nous sortions finalement, le pasteur acceptant de prendre l'air. Cela me fait plaisir de pouvoir continuer la conversation, j’espérais en apprendre un peu plus sur lui. Il ne distillait pas beaucoup d'information sur lui, mais qu'importait son livre préféré ou autre détails insignifiants dans nos vies, l'important était parfois dans ce qu'on ne disait pas.

J'appréciais qu'il avoue avoir usé d'une excuse bidon pour s'éloigner. Au moins il se montrait honnête. Je lui rendis son sourire, en me hissant sur la table pour m'y asseoir, et haussais les épaules:

-Je vous trouvais pas si nul... Mais toutes les bonnes choses doivent se terminer au risque de devenir lassante. Je m'appelle Morrigan...


Cela n'avait rien d'exceptionnel en tous cas, on ne l'entendait juste pas tous les jours. Et je préfèrais ça à la variante Morgane...

-Je suis désolée, je n'ai pas mon jeu de cartes avec moi... Il est resté dans ma chambre, même si j'avais songé à l'emmener ce soir pour draguer un peu. C'est le seul avantage à être célibataire quand on va à un mariage. Espérer avoir une touche dans la soirée. Pour ce qui est du paradis et de l'enfer... Bon, plus sérieusement, auriez vous donc besoin de vous confesser?

Je riais nerveusement, je trouvais ça comique en un sens, comme si les rôles pouvaient s'inverser, puis repris mon sérieux, en le fixant dans les yeux, baissant légèrement la tête pour mieux y voir puisque j'étais un peu surrelevée par rapport à lui.

-Je veux bien vous entendre, si c'est ce dont vous avez besoin... Mais je vais d'abord répondre à votre question. Je crois en Dieu, en une puissance supérieure qui nous gouverne. Pour ce qui est du paradis et de l'enfer... Je suis plus mitigée... En fait, je pense que ça existe mais que c'est un peu... hypocrite exposé comme cela l'est dans la bible...

Certes, je ne fréquentais pas l'Eglise, mais je connaissais un peu mon sujet, en réelle croyante. Je le choquerais peut-être avec mon franc parler mais fallait prendre le diable par les cornes, parfois:

-En fait... On nous baptise pour nous laver de nos pêchés, pas vrai? Du coup on redémarre un peu comme un pc qui reboot, une page vierge... Mais forcément qu'on va recommencer à fauter, donc ça veut dire qu'on serait tous condamnés à aller en Enfer? J'ai plus foi en le pardon et la rédemption qu'en la damnation éternelle. Même si certains mériteraient probablement de croupir en Enfer... Mais c'est pas à moi d'en juger.


Je ne pensais pas parler religion ce soir, encore moins avec lui, mais il avait l'air assez ouvert et prêt à entendre des trucs:

-Andria... Vous doutez?

Je pose ma main sur son épaule, en un geste amical, en me disant qu'il aurait peut-être mieux valu que j'aille chercher mon jeu chez moi plutôt qu'initier cette conversation. J'avais peur de m'engager en terrain miné ou lui faire plus de peine encore. Ou carrément de le gonfler.
Codage par Libella sur Graphiorum
Andria L. Giudicelli
ADMIN ∎ With or Without You
avatar
Inscrit le : 27/01/2018
Messages : 451
Avatar : Simon Baker
Crédits : TAG (vava) FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 13/01/1977
Mes rps :
INDISPONIBLE (5/5)


- Keleos
- Tommy
- Morrigan
- Zeus
- Charlie #4

Afficher


Re: Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan], le Lun 30 Avr - 20:34


Pourquoi du riz d'abord?
Morrigan x Andria
"C'est joli comme prénom tiens. Et original." lui dis-je avant qu'elle ne me parle de cette conception des mariages qui n'en restent pas moins une légende à mon égard, finissant toujours seul ou étant juste l'homme qui uni les deux partis. Alors que j'ouvrais la bouche pour répondre à sa question, je la referme aussitôt, elle enchainant sur la suite. Je ne m'attendais pas à une réponse si détaillée. Je ne comprenais pas dans un premier temps pourquoi elle trouvait ça hypocrite mais son explication se tient. J'aime bien connaitre la vraie façon de penser des gens quant au sujet de la religion. "Dieu seul peut nous juger." Je rigole. Les phrases bateaux de ce genre qui ont toujours réponses à tout. J'aime m'en servir lorsque je n'ai rien à en dire. Puis une autre question. "Douter? A quel sujet?" lui demandais-je, ne voyant pas où elle veut me mener. "Et pour vous répondre, je n'ai pas besoin de me confesser ne vous en faites pas." Un sourire. Je pourrais lui dire tout et n'importe quoi mais ce n'est pas dans ma nature. J'ai aussi le droit à mon jardin d'Eden non? "Vous avez l'habitude de partir seule avec des inconnus lors de mariage?" lui demandais-je. J'ai beau être le Pasteur, le représentant du père de tous, je n'en reste pas moins un être humain. "Des mauvaises expériences dans ce genre de cérémonie peut-être?" continuais-je. Des petites anecdotes, j'en avais à la pelle, des retournements de situation dont on ne s'attendait pas ou des choses plus tragiques lors de mon discours lorsque les deux amants allaient se passer la bague au doigt. J'en avais vu des vertes et des pas mûres oui.
code by bat'phanie

 




That's me in the corner, That's me in the spotlight, Losing my religion
Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 1560
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Snowqueen (me)
Date de naissance : 24/10/1983
Bloc notes : A venir: Sonny, Esvir, Mérédith Laëna Maxine, Heather, Blake, Nell ou autre de ses persos + Alexis.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Matmatah
• ÂGE : +30
• BLOC NOTE : I want to break free!


En ligne
Re: Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan], le Mar 1 Mai - 12:06

Pourquoi du riz d'abord?

Je rejoints le père sur le fait que Dieu seul peut nous juger, parce qu'il est le seul à pouvoir tout voir, tout savoir et à pouvoir lire dans nos coeurs. Nous sommes sa création, donc il sait comment il nous a forgé, il nous connaî  par coeur, sait quelles épreuves nous avons traversé et le caractère qu'il nous a donné. Cette phrase était donc pour moi plus lourde de sens qu'une phrase légère, elle me parlait, et j'y croyais. Peut-être à tort, qui sait?

Je hausse les épaules en retirant ma main:

-A quel sujet? J'ai envie de dire qu'on peut douter de tout et rien mais je vous ai surtout cru tourmenté. Mea culpa, j'ai dû me faire des idées. Pour ma défense, il est rare qu'on commence une conversation par un "vous croyez en l'Enfer ou au paradis". C'est pas une question que je qualifierai d'anodine, c'est une question très intime à mon goût. Alors je me suis demandée pourquoi vous la posiez, et que sans doute vous aviez quelque chose à dire à propos du Paradis et de l'Enfer. Mes amis qui me posent cette question, c'est quand ils ont fait une connerie et qu'ils en ont gros sur la conscience.

Encore une fois je lui dévoilais ma façon de penser et ma logique. Elle était peut-être alambiquée, mais c'est ainsi que je ressentais les choses et je le disais avec authenticité. Je n'aime pas cacher ce que je suis, qui je suis et comment je pense, bien que je ne demande pas aux autres de faire pareil.

Bien que sa nouvelle question me surprit, je ne m'en offusquais pas:

-D'habitude, les mariages ont lieu dans ma famille. Comme je suis fille unique, autant dire que je n'ai pas assisté à une foultitude de mariage. Celui de Ben, c'est le premier mariage d'ami auquel j'assiste, donc où je rencontre potentiellement des inconnus. Après, j'ai pas tendance à beaucoup me poser de questions quand la personne est en souffrance. Et vous l'étiez tout à l'heure. Je suis sans doute très naïve, mais j'agis avec mon coeur. Je dis pas que ça me joue pas des tours, mais je suis ainsi faite.

Je le dévisage quelques secondes:

-J'aime bien parler avec vous. Voilà tout. Pour ce qui est des mauvaises expériences en mariage, bah non,  mais je sais que souvent je passe de bons moments en famille. Mais voir les gens en couple, bah, ça fait quelque chose. Même quand on est célibataire. Rencontrer quelqu'un à un mariage, qui est aussi célibataire que vous, bah... ça vous donne à penser que l'autre partage peut-être la même galère. On se sent un peu compris.

Je souris puis rigole un peu, le sujet devenant trop sérieux:

-Soyez flatté, je ne suis que les beaux hommes blonds aux yeux clairs...

Certes, dis comme cela, ça n'avait rien de rassurant, mais c'était le but de cet humour un peu tordu, en jouant la fausse "névrosée".

Je lui fais un clin d'oeil puis soupire:

-Mais il a fallu que je tombe sur un qui était bien trop sage...

En vérité, cela ne m'embêtait qu'à moitié. Je savais saisir l'instant présent et apprécier aussi bien une discussion à bâtons rompus qu'un flirt passager. Et en dehors des mariages, il m'était arrivé de suivre un inconnu dans un café, car je marchais au coup de coeur et au coup de tête. C'était un gigolo, et je m'en fichais qu'il le soit. Le mec était sympa et j'avais apprécié le moment avec lui. Pourquoi ne pas le dire à Andria? Parce qu'il s'en ficherait probablement, et parce que de toute façon, ce n'était pas ce qu'il avait demandé. Il avait seulement évoqué les mariages.

Cette fois, c'est moi qui lève les yeux au ciel pour admirer les étoiles, en posant ma main contre ma joue, tandis que mon coude reposais sur ma cuisse:

-Et vous Andria? Vous suivez aussi n'importe quelle femme qui vous laisse une échappatoire pour filer à l'anglaise?, lançais-je sur un ton amusé.

Si cela était le cas, je ne le retenais pas, même si mes paroles ne cherchaient aucunement à le faire partir. Je ne voulais juste pas qu'il reste par simple politesse envers moi, s'il désirait vraiment s'éclipser. J'avais des questions plus triviales à lui poser, certaines plus profondes, une question surtout, mais je ne la posais pas pour l'instant. Si je la posais, je la posais à l'homme d'Eglise, et non plus à l'homme tout court. Ce n'était ni le lieu, ni le moment. Et je n'avais pas envie de cela. Je voulais justement entrevoir l'homme derrière le symbole. J'entendis des rires, puis une des portes coupe-feu s'ouvrir. Deux personnes en sortirent pour aller regagner leurs voitures pour je ne sais quoi faire tandis que nous passions le temps dehors, avec le quarantenaire.

Codage par Libella sur Graphiorum
Andria L. Giudicelli
ADMIN ∎ With or Without You
avatar
Inscrit le : 27/01/2018
Messages : 451
Avatar : Simon Baker
Crédits : TAG (vava) FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 13/01/1977
Mes rps :
INDISPONIBLE (5/5)


- Keleos
- Tommy
- Morrigan
- Zeus
- Charlie #4

Afficher


Re: Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan], le Mar 1 Mai - 21:53


Pourquoi du riz d'abord?
Morrigan x Andria
J'hausse les épaules, mine de rien. "C'est surtout qu'il y a les étoiles et donc le ciel, j'ai juste fait ce rapprochement." Une réponse totalement cohérente et surtout sincère. Je n'avais rien d'autre en tête que ça à la vue de ce spectacle dégagé. Je souris en voyant qu'elle a de bonnes intentions envers moi. Je ne doutais pas non plus à ce sujet là mais qu'elle s'inquiète autant pour si peu? Je n'aime juste pas les mariages. Peut-être que je me remarierais? Peut-être pas? Dieu seul le sait mais c'est juste que parfois, je préfère me morfondre plutôt que de profiter de l'instant présent. "Ne vous en faite pas pour moi." lui répondis-je en baissant la tête, un sourire aux lèvres. "Oui je comprends. Ca peut donner l'impression que les gens avancent et que nous on stagne. Qu'on n'évolue pas pour un sou et qu'on a raté sa vie. Beaucoup se disent que le but d'une vie c'est l'amour, le mariage, les enfants et un boulot qui paye bien. Oui c'est l'idéal mais les gens ne comprennent que la notion de bonheur et de plénitude différent de tout à chacun." C'est bien la première fois durant cette soirée que je parviens à en placer une aussi longue. Je rigole. "Ce genre de phrases pourrait être mal interprété vis-à-vis à une certaine communauté." Je m'excuse. Cette plaisanterie n'était peut-être pas à la portée de tous. Ce n'est pas bien de se moquer du malheur des autres mais si on ne peut plus plaisanter... Je souris. "Sage, c'est que vous croyez." Elle pensera ce qu'elle veut de cette petite phrase. Je la drague? Je serais peut-être prêt à tout à ce moment précis? Mais elle me retourne la question dans un autre sens. "Si ça peut me donner une excuse pour partir, alors oui." Honnête. Je n'ai plus rien à dire. J'ai juste envie qu'on reste là, quelques minutes dans le silence, en profiter pleinement pour recharger les batteries, mes propres batteries. Le hululement des hiboux était présent, ainsi que celui des insectes nocturnes. "Votre terre natale ne vous manque pas? Ou vous avez toujours été ici? C'est juste qu'au vu de vos origines, peut-être que vous avez vécu là-bas avant de débarquer ici." Je brise le silence que j'avais besoin pour continuer.
code by bat'phanie

 




That's me in the corner, That's me in the spotlight, Losing my religion
Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 1560
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Snowqueen (me)
Date de naissance : 24/10/1983
Bloc notes : A venir: Sonny, Esvir, Mérédith Laëna Maxine, Heather, Blake, Nell ou autre de ses persos + Alexis.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Matmatah
• ÂGE : +30
• BLOC NOTE : I want to break free!


En ligne
Re: Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan], le Ven 4 Mai - 22:23

Pourquoi du riz d'abord?

Quand il m'explique alors le pourquoi d'une telle question, je prends pleinement conscience que j'avais extrapôlé. Je n'en étais pas à ma première bourde avec quelqu'un mais sur l'instant j'étouffais un rire nerveux, en me sentant un peu idiote d'avoir trop poussé la réflexion. Je vais parfois dans les extrêmes, je suis ce que certains appelleraient une personne entière, d'autres une personne passionnée. Je suis juste moi avec le lot de défauts que cela comporte.

Je haussais les épaules. Je ne forçais pas les gens à parler quand ils n'en avaient pas envie, et si le fait que je m'inquiète pouvait gêner, j'essayais d'étouffer l'affaire, même si au fond de moi je brûlais toujours de savoir si je me plantais réellement ou pas. Dans tous les cas, je faisais des efforts pour ne pas forcer les gens et pour faire taire mes appréhensions. Mes inquiétudes me sont propres mais j'ai parfois un peu de mal à ne pas encombrer les gens avec, même si je ne le souhaite pas.

Je réfléchissais à ses mots. Ce n'était pas tellement ce que j'éprouvais. Je savais bien que la définition du bonheur se résumait pas à certaines choses. Là c'était le padre qui développait au final:

-Pas tellement. C'est juste que quand les gens sont en couples et que tu en es entouré, t'as juste l'impression d'être à l'écart, de ne rien avoir avec eux... Qu'ils sont dans une dimension, et toi dans une autre. Et puis quand t'as un grand besoin d'affection, être face à des personnes qui s'embrassent ou se titillent à tout bout de champ... ça stimule certaines parties de nous...

Je roulais des yeux, excédée. Je parlais surtout ce coup-ci bel et bien d'hormones, même si là encore je ne voulais pas verser dans l'à priori "en couple, pas en manque", parce que ça non plus c'était prévu. C'était juste que personnellement, même si je n'avais rien contre les histoires d'un soir , et que j'avais même eu mes petits succès par le passé, il arrivait parfois de traverser des périodes dignes d'une traversée du désert de Gobi... Alors, je suis certes pas une bête, mais je reste un être humain...

En tous cas je n'avais aucune réticence à parler crûment de ces choses là mais c'était bizarre d'évoquer la chose à ce stade de la conversation... Pas plus que de parler de strip poker, non?

-Pis c'est pas tant que les gens aient une idée différente de ce que doit être le bonheur qui est chiant en soi.. C'est le fait qu'ils essaient de l'imposer à tout ceux qu'ils rencontrent... Je crois qu'on fait tous ça..

Pour ce qui était de ce que rétorquait le pasteur, j'appréciais l'humour sous toutes ses formes mais sa réplique m'avait quand même scié. Je ne pensais tellement pas à cela... Et je ne m'attendais tellement pas à ce qu'il rebondisse dessus. Je me mis à éclater de rire, même si ce n'était pas le genre de propos que je sous entendais. Bah, c'était que du second degré, y'avait pas mort d'homme. Si Andria avait eu l'air de parler sérieusement ou d'être pince sans rire, peut-être que cela m'aurait alarmé.

Je rigolais de nouveau quand il laissa plâner le doute sur sa prétendue sagesse. En même temps, je n'avais assisté qu'à la version posée de l'homme, bien qu'il prétendait pouvoir rivalisr aux cartes avec moi. Ce petit côté "j'ai pas froid aux yeux" contrastait avec ce que je m'imaginais de sa profession mais ce n'était justement pas déplaisant. Au moins, il était loin d'être gonflant lui.

Je ne prenais pas mal sa franchise, au moins, c'était direct et j'appréciais également cette qualité à sa juste valeur. Je laisse le silence plâner, regardant tantôt le ciel, fixant tantôt la pelouse ou mes chaussures et profitais de l'air nocturne. Juste assez rafraîchissant pour que l'air ne soit pas trop lourd et pas trop frais pour qu'on ne choppe pas froid ou qu'on grelotte.

Alors que je m'attaquais à la contemplation de mes ongles afin de me donner une contenance, je sortie de ma rêverie.

-Ma terre natale? Ah euh, oui, enfin non...

Je le fixe quelques instants comme pour me laisser le temps de sortir de ma bulle cotonneuse:

-J'ai des origines irlandaises et écossaises de par mes parents, mais je suis née à Austin... En fait j'ai beaucoup voyagé avec ma mère quand j'étais gamine... et c'est vrai que je suis allée plusieurs fois en Irlande. Forcément j'y ai de la famille. Donc oui, ils me manquent. Mais je suis plus attachée aux gens et aux souvenirs qu'à une terre spécifique. Même si la nature y est un peu plus préservée dans les petits patelins... Et que j'affectionne les balades en forêt ou les randonnées dans les collines verdoyantes. Mais j'aime bien Austin, je m'y sens bien. J'y ai fais mes études. Et puis, y'a Ben et Jerry... Ce sont mes repères depuis mon adolescence maintenant... Et entre nous, mon métier de bibliothécaire me permets pas de me payer des vacances tout le temps... Quand j'y retourne, c'est l'un de mes parents qui m'avancent les frais, car c'est pour les grandes occasions...

J'aimais faire la fête, profiter de la vie. C'est sûr que si je mettais de côté, je pourrais probablement faire plus de voyages. Sauf qu'il m'était difficile d'économiser autant entre le loyer et les quelques sorties que j'estime nécessaires à ma survie. Certes, je pourrais éviter le shopping mais...

Je réfléchissais finalement à son prénom, tapotant mon menton du doigt. Il n'était pas commun mais je n'arrivais pas à en déterminer la provenance, la Russie? L'Italie?:

-Et vous Andria? Avez-vous des origines ou votre prénom sonne juste "d'ailleurs"? C'est la première fois que je l'entends... D'ailleurs je vous demande pardon pour tout à l'heure. J'ai pas été très classe à ce sujet. Et sinon... La danse? Le peu de temps que ça a duré, ça vous a plu? Vous vous défendez pas mal...

Codage par Libella sur Graphiorum
Andria L. Giudicelli
ADMIN ∎ With or Without You
avatar
Inscrit le : 27/01/2018
Messages : 451
Avatar : Simon Baker
Crédits : TAG (vava) FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 13/01/1977
Mes rps :
INDISPONIBLE (5/5)


- Keleos
- Tommy
- Morrigan
- Zeus
- Charlie #4

Afficher


Re: Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan], le Mer 16 Mai - 22:42


Pourquoi du riz d'abord?
Morrigan x Andria
C'est aussi un point de vue en effet. Un point de vue que je n'ai pas mentionné mais une autre façon de voir les choses, c'est un fait. J'aime beaucoup la chanson d'Anais à ce sujet d'ailleurs. Mais ce n'est pas le moment pour penser à ça. La conversation se tourne sur un côté plus personnel, d'où nous venons. Je trouve que ça en dit long sur la personne même si on ne doit pas non plus s'arrêter sur sa provenance. "Oui, en fait c'est comme pour moi. Je viens de Corse. Mon père est corse, ma mère américaine et il l'a suivi ici et j'y vais que de temps en temps. De mon côté ça me manque. J'aime beaucoup la mentalité et l'ambiance de cette île de rêve." Je souris, un peu nostalgique. "Si un jour vous avez l'occasion d'y aller, n'hésitez pas. En tout cas pour vos terres celtes, je prendrais le premier avion qu'on me donne pour découvrir du pays." Un nouveau sourire. Je me lève en me tapant sur les genoux et regarde la jeune femme. "Je vais y aller maintenant. J'ai déjà passé beaucoup de temps ici et je ne veux plus faire parti de ce lot pour le moment." Un petit rire gêné. "Ce n'est pas contre vous et je serais ravi de vous recroiser une prochaine fois. Peut-être pour une autre danse?" Clin d'oeil. Je lui attrape la main et lui fais un baise-main avant de la raccompagner à l'intérieur et de la laisser aux mains des autres invités. "En espérant que cette soirée vous soit bénéfiques." Je la lâche et prends la sortie pour me diriger vers ma voiture et me mettre un peu plus au chaud. Le contact allumé, je monte le son de la radio et fais demi-tour pour rentrer tranquillement chez moi.
code by bat'phanie

 




That's me in the corner, That's me in the spotlight, Losing my religion
Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 1560
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Snowqueen (me)
Date de naissance : 24/10/1983
Bloc notes : A venir: Sonny, Esvir, Mérédith Laëna Maxine, Heather, Blake, Nell ou autre de ses persos + Alexis.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Matmatah
• ÂGE : +30
• BLOC NOTE : I want to break free!


En ligne
Re: Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan], le Sam 19 Mai - 19:33

Pourquoi du riz d'abord?
J'ignorais plein de choses sur la Corse. Je savais que c'était une île, rattachée administrativement à la France parce que j'ai déjà eu l'occasion de passer en France pendant une tournée de ma mère, mais c'est tout ce dont je me souvenais à son sujet. Je lui fais un petit signe de tête, comme une promesse silencieuse de m'y rendre si un jour la vie m'en donnait l'occasion. Pour ce qui était de mes origines, je déclarais brièvement:

-Qui sait, peut-être qu'un jour je vous emmènerai dans mes bagages.

Cela pourrait être un gage à me réclamer si je perdais une partie de poker contre lui un de ces jours. Enfin, si on se revoyait bien en cette occasion et s'il ne se dégonflait pas. Le moment fatidique fini par arriver. Le pasteur avait envie de s'en aller, qui étais-je pour l'en empêcher. De toute façon je ne pouvais pas décemment passer la soirée dehors. Bon gré, mal gré, j'allais faire la fête en essayant de zapper que désormais je devais partager mon meilleur ami avec Mindy, et puis me réjouir de son bonheur.

Je fus un peu surprise du baise-main pour prendre congés, mais ce n'était pas déplaisant. D'autant plus que le geste avait été ponctué d'une mignonne petite boutade. Je ris une dernière fois avant de rentrer, me retourne quelques secondes pour offrir un dernier sourire chaleureux au pasteur et de souffler un bref:

-Merci... Prenez soin de vous...

Je rentrais dans la salle après avoir jeté un dernier regard à Andria là où il s'était tenu quelques secondes avant et fus ensuite happée par le brouhaha de la salle et par les festivités qui n'avaient pas attendu que je revienne pour battre toujours plus leur plein, et fut retrouvée par mes deux meilleurs amis qui me cherchaient depuis quelques minutes pour prendre une photo, puis nous allions faire les fous sur la piste avant d'entamer le repas.
Codage par Libella sur Graphiorum
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan], le

Pourquoi du riz d'abord? [ft. Morrigan]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2018-