Partagez| .

Libre ▬ Pas de quoi devenir claustrophobe, enfin presque


Invité
Invité
avatar
Afficher


Libre ▬ Pas de quoi devenir claustrophobe, enfin presque, le Mar 30 Jan - 12:02

N’ayant pas pu se rendormir après avoir entendu un bruit provenant du couloir, elle a décidé de se lever. Et même de se rendre dans les bâtiments de l’université beaucoup plus tôt. Peut-être qu’elle aura au moins la chance d’avoir la place de son choix pour une fois. Une douche et une préparation rapide et la voilà prête pour sa journée. Elle ne fait jamais de chichi quand elle doit aller en cours. A quoi bon de toute façon ? Elle est là pour étudier après tout, et surtout écouter le professeur parler. Il lui a quand même fallu 30 minutes avant de partir. Vivre en résidence universitaire c’est tellement plus simple. Et tellement plus proche. Pas besoin de faire des kilomètres. En cinq minutes tu peux être là facilement. Et c’est son cas. Ayant du temps devant elle, elle se rendit jusqu’au panneau d’affichage, regardant rapidement les nouvelles du jour. Il n’y a rien de spéciale visiblement. C’est dommage. Elle se rendit dans l’amphithéâtre dans lequel elle doit avoir cours. Posant ses affaires dans les premières places pour pouvoir être tranquille après. Il y a quand même deux personnes, sans doute des élèves qui ne vivent pas là, qui vivent plus loin et qui doivent compter sur les transports en commun. Qu’est-ce que ça doit être ennuyeux. Enfin ça l’est, elle a déjà fait l’expérience plusieurs fois elle aussi. Ayant une envie pressante, elle se lève assez rapidement, laissant ses affaires. Elle a tout juste le temps d’y aller avant que le cours commence. Elle laisse ses affaires dans la classe, auprès de personnes qu’elle connaît, ses amies. Puis elle se rend jusqu’aux toilettes. Tranquillement, elle fait tout ce dont elle a besoin. Seulement voilà, c’est en voulant ressortir de la cabine qu’elle se rend compte que la porte est bloquée. Impossible de l’ouvrir. « - Oh non. » Elle essaie plusieurs fois en forçant un peu mais rien y fait. Elle frappe alors sur la porte plusieurs fois. « - Il y a quelqu’un ? Je suis coincée. » Elle écoute, essayant d’entendre s’il y a une personne. Elle soupire longuement s’en voulant de ne pas avoir pris son portable avec elle. Elle aurait au moins pu prévenir quelqu’un. Elle reste à l’écoute du moindre bruit mais elle n’apprécie pas se sentir prise au piège comme ça. Tournant en rond quelques minutes, elle finit par s’asseoir au sol complètement désespéré.
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Libre ▬ Pas de quoi devenir claustrophobe, enfin presque, le Sam 3 Fév - 14:14

Pas de quoi devenir claustrophobe, enfin presque
Isabelle aussi s'était levé tôt ce matin et, comme tout les matins, elle avait enfilé ses vêtements de sport pour affronter les froides rues d'Austin. En effet, depuis quelques semaines, l'étudiante s'était mis en tête de reprendre le sport de façon régulière et n'avait trouvé d'autre moment que d'aller courir dès le matin au réveil. Son planning de d'élève à l'Université était déjà bien chargé mais elle ne pouvait s'empêcher de se fixer de nouveaux objectifs et il faut l'avouer, l'absence d'exercice physique lui manquait. Elle passa alors calmement la porte de son studio et la referma doucement, elle ne voulait pas réveillé sa colocataire qui dormait à point fermée et c'est également sur la pointe des pieds qu'elle traversa la résidence universitaire. Bien que, comme son nom l'indique, Isabelle habitait au milieu de centaines d'étudiants, tous n'était pas autant studieux qu'elle, beaucoup étaient de grands fêtards et avaient surement besoin de rattraper quelques heures de sommeil avant de retourner en cours.
Isabelle entama sa course endurante et fit le tour du quartier universitaire. Elle n'était pas en forme ce jour-ci et son manque d'énergie porta préjudice à ses habitudes sportives - peut être que le fait de n'avoir rien avaler ne l'aida pas également. Après une petite demi-heure de course, elle sentit qu'il était grand temps que son corps ne suivait plus et qu'il fallait qu'elle rentre. Il était hors de question qu'elle repousse ses limites et qu'elle ne soit plus capable de suivre un cours correctement. L'étudiante entra alors dans l'établissement scolaire qui semblait se réveiller doucement. Elle passa la porte des toilettes de l'étage, encore essoufflée et se passa de l'eau sur le visage, cette course l'avait exténué et ce n'était pas dans ses habitudes de paraître aussi faible. Elle se retourna alors et vit qu'une porte était fermée à clé, elle tenta de reprendre son souffle le plus rapidement possible pour que l'inconnue ne la voit pas dans cet état de faiblesse intense.


Codage par Libella sur Graphiorum
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Libre ▬ Pas de quoi devenir claustrophobe, enfin presque, le Jeu 8 Fév - 11:56

Que faire si ce n’est attendre ? Ce n’est plus un choix à l’heure actuelle. Peut-être que ses amies se demanderont où elle reste et viendront voir après elle. Mais ça n’est pas certain. Après tout interrompre un cours ça n’est pas bien vu généralement. Passant les mains sur son visage, elle soupire longuement. Elle ne sait pas vraiment quoi faire. Elle n’a rien pour s’occuper non plus. Puisque tout est dans l’amphi. Elle continue d’être attentive aux bruits extérieurs, dans l’espoir que quelqu’un vienne et essaie de lui ouvrir la porte. Au moins essayé ça n’est pas trop demandé. Elle fronce les sourcils finalement quand elle entend un bruit. Elle n’est pas certaine au début, puis quand elle entend l’eau du lavabo s’écouler, elle en est certaine. Sans attendre plus longtemps, elle se lève. Frappant sur la porte. « - Hey, il y a quelqu’un ? » Elle demande toujours, on ne sait jamais. Mais comme elle sait très bien que oui, elle ne tarde pas pour reprendre. « - Je sais que tu es là. Je t’ai entendu. Et je continue d’entendre ton souffle. » Elle écoute toujours attentivement, appuyant plusieurs fois sur la poignée de la porte, toujours sans succès. « - Je suis coincée. Est-ce que tu pourrais m’aider ? » Elle hausse un sourcil attendant une réponse. Elle ne sait pas qui c’est. Mais elle retrouve un petit peu d’espoir tout d’un coup et ça fait forcément du bien. Elle espère qu’elle n’est pas tombée sur une personne mauvaise.
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Libre ▬ Pas de quoi devenir claustrophobe, enfin presque, le

Libre ▬ Pas de quoi devenir claustrophobe, enfin presque

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2018-