Partagez| .

someone i'll always laugh with (Morrigan)


Gary Beauxmurs
MODOjules was everything
avatar
Inscrit le : 12/01/2018
Messages : 133
Avatar : ryan gosling
Crédits : Tag (avatar) + VOCIVUS (icons)
Date de naissance : 24/02/1986
Mes rps : FULL.
un
deux
trois
quatre
cinq
six
sept

Bloc notes :

my love


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: let me spell
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


someone i'll always laugh with (Morrigan), le Sam 27 Jan - 23:24

Assis dans le canapé, des dizaines de feuille étendus sur la table basse, je pensais. Milo était chez son grand-père ; c’est ainsi que j’appelais mon oncle, cet homme qui, après tout, avait mis tant de ferveur à m’élever qu’il en était devenu un père, un pilier si important de ma vie que je lui confiais mon fils sans aucune hésitation, et régulièrement. Je m’étais dis ainsi que je pourrais travailler en toute quiétude sur cette soirée mondaine qui devait se dérouler dans peu de temps et pour laquelle je peinais tant à avancer. Il y avait bien entendu Morrigan à l’appartement, mais je ne me faisais pas de soucis ; nos rapports jusque là avaient toujours été très cordiaux, elle savait que je bossais et je me doutais qu’elle ne ferait pas trop de bruit… Le silence était là, mais l’inspiration ne l’était décidément pas ; cela faisait deux heures que je griffonnais des mots, puis les rayais, avant de jouer avec mon crayon ou de me laisser divertir par une connerie diffusée à la télé que j’avais allumé par défaut, pour meubler les heures qui passaient sans que je n’avance.


mon cerveau me tend des pièges, me fait croire que j'ai la solution, mais au fond on est tous les mêmes, on se fait du mal et on tourne en rond © crazy soul
Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 464
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Philia
Date de naissance : 24/10/1983
Mes rps : RPs en cours:♥️Barty ♥️Gary ♥️ Dale ♥️ Erin♥️ Leger incident feat Freya ♥️

A venir: Avec Sonny/Esvir/...

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Matmatah
• ÂGE : +30
• BLOC NOTE : I want to break free!


Re: someone i'll always laugh with (Morrigan), le Sam 24 Fév - 10:14

Someone I'll always laugh with



J'aime faire la fête, mais j'aime aussi m'occuper et prendre soin des gens que j'apprécie. Mon coloc, en plus d'être séduisant, était très sympa avec moi, depuis le début de mon emménagement, et je le respectais au plus haut point. Alors quand il bossait, même si je brûlais de mettre la musique à fond, histoire de me défouler, je restais sagement tranquille, dans ma chambre, écouteur sur les oreilles, résistant à l'envie de hurler les paroles qui brayaient dans mon casque. Je prenais mon mal en patience. Ce jour fût une exception qui confirmait la règle. J'avais dormi plus tard que d'habitude, donc quand j'intervins dans le salon, en pyjama short, cela faisait une bonne heure que j'avais constaté que Gary bossait dur comme fer. Il ne fallait pas toujours aussi longtemps pour qu'il trouve une idée du tonnerre et boucle certains de ses dossiers.

Dans le doute, j'entrouvris la porte de ma chambre, et entendant le son de la télévision, je me dis que quelque chose clochait. Je sortis tranquillement, pour constater qu'il était toujours face à ses feuilles, mais cela ne lui ressemblait pas de faire autre chose en même temps. Il devait être soucieux, et quand un ami est soucieux, on essaie de lui remonter le moral. Alors certes, on en était pas encore à ce stade tous les deux, mais je me devais d'apporter un peu de douceur et de réconfort à mon blondinet de coloc. Ne serait-ce que pour me faire pardonner mon impudeur la plupart du temps, quand je sors de la salle de bain sans serviette ou que je débarque dans le salon en sous-vêtement, oubliant que je ne suis pas la seule personne à vivre ici.

Je cherchais même pas à l'aguicher en plus. Je suis juste comme ça au quotidien et il m'est difficile de chasser mes habitudes. Ce matin, j'avais un peu plus fait attention. Sans bruit, je me faufilais dans la cuisine, préparant un jus de fruit maison, un chocolat chaud, et un mugcake à la confiture de myrtille. J'avais pas assez de courage pour les pancakes, pis la surprise aurait été vite grillée.

C'est plateau en main, que je débarquais devant lui, en souriant. J'essayais de moduler le volume de ma voix, j'avais tendance à être trop enthousiaste, déjà au réveil, et m'approchais de lui lentement:

-Et voilà un petit machin pour faire revenir la santé... Coucou

Codage par Libella sur Graphiorum
Gary Beauxmurs
MODOjules was everything
avatar
Inscrit le : 12/01/2018
Messages : 133
Avatar : ryan gosling
Crédits : Tag (avatar) + VOCIVUS (icons)
Date de naissance : 24/02/1986
Mes rps : FULL.
un
deux
trois
quatre
cinq
six
sept

Bloc notes :

my love


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: let me spell
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: someone i'll always laugh with (Morrigan), le Sam 24 Fév - 21:02

J’astiquais mes méninges sans trouver quel était le foutu verrou qui m’empêchait de terminer ce foutu projet, aucune foutue idée ne me venant. Les yeux oscillant entre les bikinis fluos des filles sur l’écran de la télé et les feuilles qui s’amoncelaient devant moi, les unes déchirées, les autres presque vierges, le crayon qui faisait des figures impressionnantes dans mes doigts d’habituées, et ces conneries que disaient les gens sur la télé, le cadre était impressionnant. J’eus une pensée pour mon fils, qui était parti jouer dans le square tôt ce matin, avant de revenir me dire qu’il passerait la journée chez une copine, la fille de l’une de mes voisines. A neuf ans, il accumulait déjà les amoureuses ; les unes diraient plus tard qu’il était bien le fils de son père. Je revoyais les boucles blondes de Milo, ses yeux bleus, ceux de sa mère, dans lesquels j’avais un jour plongé, nageur dans un lagon abandonné, sans jamais pouvoir en revenir. J’étais désespérément distrait, et rien ne me permettrait de finir ce fichu projet dans les temps, si je ne me concentrais pas davantage.

J’entendis à peine la porte de Morrigan s’entrouvrir. Cette fille était une perle, elle se comportait toujours très bien avec Milo, et avec moi aussi. C’était sincèrement la meilleure colocataire que nous aurions pu trouver, et j’étais plus que satisfait de notre cohabitation ; ce n’était pas réellement une amie, non, mais peu à peu, elle gagnait sa place dans notre vie. Quiconque plaisait à Milo me plaisait irrémédiablement. Les enfants ne se trompent jamais, ils n’accordent pas leur confiance à ceux qui ne la méritent pas. Et puis… Elle avait de bons goûts musicaux, en témoignaient les instants où j’entendais ses hauts-parleurs rugir. Ça non plus, ça ne trompait pas.

Plongé de nouveau dans mes idées, je discernais à peine sa présence dans la cuisine, les bruits étant infimes. Quand enfin elle apparut dans mon champ de vision, c’était les cheveux un peu plus en bataille que d’habitude, et un plateau à la main. Mon regard vint se poser sur ce dernier ; toujours rester prude, ne pas faire attention au fait qu’elle soit en short. Elle avait une sorte d’impudeur qui ne me dérangeait pas ; j’avais déjà vu des femmes nues, et il m’apparaissait clairement que rien ne se passerait jamais entre nous. Au contraire, le fait qu’elle puisse se montrer ainsi me rendait service ; certains matins, j’avais moi-même peu envie de mettre autre chose qu’un caleçon… Et il m’était déjà arrivé d’oublier ma serviette ou de la croiser à la sortie de la douche. C’était ainsi. « Et voilà un petit machin pour faire revenir la santé... Coucou. » Je lui fis un sourire. Cette attention était louable, cela me faisait plaisir. « Coucou Morrigan. Attends, j’enlève deux trois trucs que tu puisses t’asseoir. » M’exécutant, je jetais sur la table basse mes cahiers et le manteau de Milo -merde, il l’avait oublié !


mon cerveau me tend des pièges, me fait croire que j'ai la solution, mais au fond on est tous les mêmes, on se fait du mal et on tourne en rond © crazy soul
Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 464
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Philia
Date de naissance : 24/10/1983
Mes rps : RPs en cours:♥️Barty ♥️Gary ♥️ Dale ♥️ Erin♥️ Leger incident feat Freya ♥️

A venir: Avec Sonny/Esvir/...

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Matmatah
• ÂGE : +30
• BLOC NOTE : I want to break free!


Re: someone i'll always laugh with (Morrigan), le Jeu 22 Mar - 16:42

Someone I'll always laugh with



Premier bon point, je ne l'avais pas fait sursauter. Deuxième bon point, ou pas, il avait l'air d'être au point mort avec son travail, donc, je ne l'interrompais pas dans quoi que ce soit. Troisième bon point, ma présence ne sembla pas le déranger. Au mieux, il me fit de la place pour que je vienne déposer mes fesses dans le canapé. Ce qui était sympa mais pas forcément un choix judicieux quand on connaît un minimum ma maladresse ou ma poisse légendaire.

-Tu n'as vraiment pas peur pour tes dossiers, toi?

Heureusement, pour une fois, je ne trébuchais sur rien, et finis par m'installer à ses côtés, plaçais le plateau sur ses genoux pour être bien sûre de ne pas créer de catastrophe:

-Tiens, j'ai cru comprendre que tu avais du mal à bosser, du coup, je pense qu'une pause s'impose. Des fois quand on s'arrête un peu, on revient avec des idées plus claires...

Je me mordillais l'ongle tandis que j'essayais de faire taire ma curiosité, mais au bout de quelques secondes ce fut trop difficile de résister:

-Tu bosses sur quoi? Un mariage?

Je le fixais, comme intriguée, puis pris le manteau de Milo pour le replier sur mes genoux. J'observais la petite fringue en me mettant à sourire. J'ai plus de la trentaine passée, et mon horloge biologique continuait de tourner, il faudrait que je songe à m'y mettre un jour, mais pour cela, il fallait trouver le bon et cette heure-là n'était pas encore venue. En attendant, je me satisfaisais des moments passés avec la chère petite tête blonde et son papa, même si cela ne pouvait être une famille par procuration puisque je n'éprouvais que des sentiments amicaux et respectueux envers Gary, mais quelque part, ça compensait. Et cela faisait du bien de ne pas avoir cette pression sur les épaules. Je ne sais pas comment font les couples recomposés, mais j'aurais dû mal à ne pas me sentir mal à l'aise à me demander constamment comment ne pas tout faire foirer avec le gosse d'un autre.

Fatidiquement, j'étouffais la question qui me brûlait les lèvres en me les mordillant. Je ne voulais pas manquer de tact ou le peiner en lui demandant comment il faisait pour s'occuper seul de Milo. Je reposais alors le petit manteau replié, sur la table basse, posais mes mains sur mes genoux.

Codage par Libella sur Graphiorum
Gary Beauxmurs
MODOjules was everything
avatar
Inscrit le : 12/01/2018
Messages : 133
Avatar : ryan gosling
Crédits : Tag (avatar) + VOCIVUS (icons)
Date de naissance : 24/02/1986
Mes rps : FULL.
un
deux
trois
quatre
cinq
six
sept

Bloc notes :

my love


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: let me spell
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: someone i'll always laugh with (Morrigan), le Sam 7 Avr - 13:26

« Figure-toi que j’avais presque oublié le fait que tu ais deux pieds gauches et les deux mains qui vont avec. » Je lui fis un immense sourire, c’était une simple vanne. « Sauf en terme de cuisine, ça sent drôlement bon ce que tu as fait, waouh. Je serais même prêt à faire une pause dans tout ce bazar juste pour goûter ces délices ! »

Tandis qu’elle posait le plateau sur mes genoux, je lui fis un grand sourire, rempli de gratitude. C’était assez sympa, ce petit dèj improvisé, d’autant plus qu’elle avait raison, j’avais bien besoin d’une pause. « Merci beaucoup. » Je jetais un œil à mes dossiers et à tout le fatras que j’avais créé sur la table basse de notre salon. « Ça se voit tant que ça que je suis en pleine galère ? Non, sérieusement… Des fois les clients abusent. Ils me font des demandes presque impossibles à réaliser, et puis se contredisent, avant de prévenir trois jours avant qu’en fait ils préféreraient ça par rapport à ça, et que finalement le repas qu’on avait prévu ne convient pas, donc faut prévenir le traiteur, qui se vexe, raccroche, et il faut en trouver un autre, bla bla bla... » Le ton était rapide, et j’avais fini par soupirer. Je me plaignais rarement de mon boulot : j’avais une situation confortable, un travail que j’avais choisi, une entreprise toute à moi, des employés sympathiques auxquels je tenais beaucoup, et puis… Chaque jour était différent, il n’y avait aucune routine, et j’y tenais tout particulièrement. Mais ce genre de dossier m’agaçait, puisque les clients pensaient que nous ne vivions que pour eux, appelaient à des heures indécentes pour des changements de dernière minute… C’était assez énervant, à la longue.

Je la regardais plier le manteau bordeaux de mon fils, puis le poser sur la table, et je lui fis un vrai sourire sincère. « Je sais même pas où il est parti celui-là. J’ai vaguement entendu un prénom, et il parlait d’une sortie au zoo… Ou à l’aquarium, ou au parc, enfin bref, j’espère qu’il rentrera vite et entier. »


mon cerveau me tend des pièges, me fait croire que j'ai la solution, mais au fond on est tous les mêmes, on se fait du mal et on tourne en rond © crazy soul
Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 464
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Philia
Date de naissance : 24/10/1983
Mes rps : RPs en cours:♥️Barty ♥️Gary ♥️ Dale ♥️ Erin♥️ Leger incident feat Freya ♥️

A venir: Avec Sonny/Esvir/...

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Matmatah
• ÂGE : +30
• BLOC NOTE : I want to break free!


Re: someone i'll always laugh with (Morrigan), le Jeu 26 Avr - 10:30

Someone I'll always laugh with



Je riais de bon cœur à sa vanne. Cela n'avait rien de méchant et en plus cela ne faisait que refléter la stricte vérité que j'avais moi-même énoncée. Par contre j’espérais qu'il n'y ait pas que l'odeur de ce que j'avais préparé qui soit alléchante, il valait mieux pour moi que le goût suive le reste. J'étais d'ailleurs impatiente qu'il mange pour connaitre le verdict mais ce n'était pas le point important de la conversation, donc je ne lui en fis pas part.

Je souriais quand je fus remerciée et évitais de répondre à sa question oratoire, pour le laisser libre de se décharger comme il avait l'air d'en avoir besoin. Je ne sais pas comment j'aurais géré ce genre de dossiers à sa place et surtout ce genre de clients mais je ne suis pas certaine de pouvoir conserver si longtemps ma patience avec des gens aussi exigeants. D'un autre côté, moi-même parfois capricieuse, il m'arrivait de revenir sur certains choix, alors je pouvais comprendre, mais je comprenais aussi le ras le bol de mon colocataire. Surtout qu'il était de bonne constitution et que donc, s'il se mettait à dire ouvertement combien cela le pesait, c'est que ces gens avaient vraiment dus aller très loin.

-Les gens abusent souvent, c'est certain...

Et oui, comme ils payent un service, les gens pensent que les employés sont leurs larbins. Je me disais qu'il devrait sans doute poser quelques limites pour recadrer les gens et que le client n'avait pas toujous à être roi et que la communication et la courtoisie devrait arranger bien des situations du genre, mais je savais également à quel point les gens pouvaient être de vraies plaies. Je m'abstins cependant de rentrer dans ce genre de discours qui ne l'aiderait pas. Il avait besoin d'écoute, pas qu'on en rajoute une couche. Et puis je mettais un point d'honneur à ne pas m'imiscer dans sa vie professionnelle. S'il perdait son affaire par ma faute, je ne me le pardonnerais pas.

La discussion dévia quelques secondes sur le petit bonhomme de Gary que je rassurais comme je pouvais en posant ma main sur son avant bras:

-T'en fais pas... Il est entre de bonnes mains... Je suis sûre qu'il s'éclate comme un petit fou, et que quand il rentrera il aura des tas d'anecdotes à te raconter, que vous rigolerez, et que s'engagera sans doute une petite partie de chatouilles avant de filer se mettre en pyjama... Il doit te manquer, non?

Parler de son fils pouvait être une bonne stratégie pour l'aider à se détendre. Quand on pense à des choses agréables, il est plus facile de voir les évènements sous un autre jour, voire un meilleur angle, et on est bien plus efficace. Il fallait que je lui change les idées. Mais ce sujet venait de raviver en moi le souvenir de mes erreurs passées. Et celle là, c'était une des rares que je regrettais. Avoi dû abandonner mon enfant... Qu'est-ce qu'elle était devenue? Est-ce qu'elle était heureuse aujourd'hui, quel âge devrait elle avoir maintenant? Est-ce que ma présence lui manquait? Est-ce qu'elle savait que j'existe ou lui avait on servit un discours me faisant passer pour morte pour l'aider à avancer? Est-ce que je la reverrais un jour et est-ce que j'aurais l'occasion de me racheter? Je me mis quelques secondes à rêvasser de ce que la vie aurait pu être ensemble, elle et moi, en train de rire en regardant la télé, les moments du coucher, des câlins et des bisous. Je chassais rapidement ces idées noires et pensées mais un voile de tristesse avait dû se voir sur mon visage pendant que j'y réfléchissais.

Pour éviter un silence gênant et surtout ne pas dévaler cette pente, je me ressaisis. C'était le moment  pour aider Gary, pas pour lui faire perdre le moral. Peut-être qu'un jour je lui parlerais de mon enfant, mais pour l'instant, bien que je lui fasse confiance, je n'étais pas prête à en parler. Je détournais alors l'attention en faisant mine de me saisir d'un dossier, dont je lu la couverture, puis le reposais respectueusement là où il avait été posé auparavant. Ce fut assez pour raviver ma curiosité, et je proposais alors la seule chose que j'étais susceptible de lui apporter en plus de mon écoute:

-Est-ce que tu veux que je t'aide? Que je passe des coups de fils pour toi? Est-ce que y'a pas une possibilité de faire autrement sans devoir être obligé de tout changer? Au pire, on peut trouver des adresses dans un annuaire et aller démarcher tous les deux. Comme ça, cela permettra d'avoir un visu direct sur les possibilités qui s'offrent à nous et nous rendre compte de comment sont certains commerçants et comment ils fonctionnent? Peut-être que te dégourdir les jambes pour voir les gens au lieu de juste leur téléphoner te donnera le sentiment d'agir et t'insufflera un brin de motivation et d'inspiration? En tout cas ça t'aérera l'esprit et quand tu replongeras le nez dans les dossiers tu sera plus efficace. Tu verras les choses d'un autre œil... Des fois, trop se focaliser sur quelque chose ça nous bloque. Y revenir plus tard décoince la situation... Et ça te fera du bien de changer d'air!

Encore une fois, je me montrais trop bavarde mais joviale et optimiste! Je souris, confiante, ma main toujours posée sur son avant bras, et essayais de lui insuffler force et courage comme je le pouvais. Si cette carte là ne marchait pas, j'avais un plan B en réserve, en espérant que celui-ci soit plus efficace en cas d'échec du premier.

Codage par Libella sur Graphiorum
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: someone i'll always laugh with (Morrigan), le

someone i'll always laugh with (Morrigan)

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Les logements-