Partagez| .

Baby, you don't know it yet but nothing can escape me


Victoire De La Croix
avatar
Inscrit le : 21/01/2018
Messages : 16
Avatar : Danielle Campbell
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Lun 22 Jan - 19:00


Victoire De La Croix



Nom : De La Croix • Prénom : Victoire • Surnom : Vicki après libre à vous de m'en donner d'autres • Age et date de naissance : 23 ans née le 17 janvier 1995 • Lieu de naissance : Austin au Texas • Études/Métier : Secrétaire • Statut civil : Compliqué • Orientation sexuelle : Hétérosexuel • Célébrité sur l'avatar : Danielle Campbell


Physique :

 
De par mon physique, il est vrai que j'attire l'attention et le moins que l'on puisse c'est que j'adore ça. Même, je joue de mon physique notamment avec mon visage que l'on pourrait dire de véritable poupée et de princesse issue des contes de fées. Je sais d'ailleurs l'utiliser à bon escient rien qu'avec une petite moue angélique et un sourire envoûtant pour mieux garder les idées sournoises et plutôt coquines que j'ai en tête. Par moment, c'est plus fort que moi, je me mordille la lèvre alors pour éviter que cela se remarque, je passe discrètement ma main dessus laissant mes yeux verts intenses observer la personne en face de moi que l'on a l'impression de voir une jeune femme totalement innocente et gênée alors que la réalité était toute autre. Je mets également mon visage en valeur avec mes cheveux bruns foncés que j'aime laisser ondulé, bouclé ou même complètement raide. Je joue discrètement avec en bougeant une mèche pour mieux hypnotiser mon entourage. Par moment, il m'arrive de changer allant vers un balayage vers le blond ou du chatain clair selon mon humeur. J'aimais surtout changer en fonction de la situation qui se présentait. Sinon, je suis de taille plutôt modeste à savoir 1m60 mais ce n'est pas du tout un complexe pour moi bien au contraire. Je compense par une démarche décidée et jouant de tous mes atouts pour mieux captiver mon entourage. J'aime sentir les regards portés sur ma personne.

Après, mes formes sont plutôt généreuses ce qui me laisse l'avantage de mettre le tout en valeur au travers de tenues plutôt sexy et par moment classe. D'ailleurs, j'aime par-dessus tous les vêtements que je recherche toujours la pièce unique mettant en valeur mes armes favorites à savoir ma poitrine et mes fesses. Vous pourrez me voir souvent avec un décolleté, une jupe ou même par moment une robe avec une fente laissant apparaître subtilement ma jambe droite. Après, si je suis seule, j'opte souvent pour une tenue encore plus décontractée mais je préfère mieux le cacher. Je préfère de loin que l'on voit de moi quelqu'un de jolie et de séduisante. Ensuite, au niveau maquillagqe, j'arbore toujours quelque chose de simple en accentuant davantage sur mon teint de jolie poupée. Les soins méga voyants ne m'intéressent pas. Je suis une bombe tout de même pas un truc moche de service allant au carnaval. La nature m'a gâté fallait le dire car je n'ai pas besoin de beaucoup d'entretiens pour le maintenir ainsi. Il me suffit d'un peu de fitness pour le remettre sur les rails. Après ce n'est pas pour autant que je ne vais apprécier un bon restaurant.


Caractère :


Il y a tellement de choses que l'on peut entendre à mon sujet que je sois belle, intelligente, splendide, merveilleuse mais la réalité est que je suis une garce et une manipulatrice hors pair. Ne pensez pas pouvoir m'échapper, quand je tisse ma toile, il est déjà trop tard. J'aime jouer avec les apparences, manipuler les faits comme les transformer à mon avantage, cacher des informations pour mettre mes proies à genoux et obtenir tout ce dont je désirais. Si le jeu gagne en difficulté, je ferai tout pour arriver au bout du jeu. Je rafolle simplement des défis. Je suis une personne de bien obstinée et surtout sans scrupules. C'est comme « une seconde peau chez moi » que d'user de mensonges et de ruses pour arriver à mes fins. Je reste quelqu'un de capricieuse et de persévérante. Je ne connais pas la réponse « non ». Je trouvais que c'était un vilain mot. Ma devise est que ce mot se transforme en un « oui » en racontant des histoires qui semblent des plus véridiques alors que la réalité était toute autre. Ne vous dites surtout pas que je fais cela par le plus grand des hasards car cela serait un mensonge. Je suis plutôt observatrice et logique regardant attentivement tous les tics et regards de mes victimes. Ainsi, je pouvais me servir de ce que j'apprenais à bon escient. Par contre, il est difficile de deviner ce que je peux penser. A vrai dire, je suis quelqu'un de plutôt mystérieux. Je ne suis pas du genre à me confier facilement. De même, je n'accorde pas ma confiance à n'importe qui.

Il faut le dire, je suis une sacrée séductrice et une allumeuse que l'on n'en faisait plus laissant en grande partie ma plastique faire son œuvre et alliant aussi mon intelligence. J'adore m'amuser en essayant de titiller mes proies avec des petites allusions laissant place à une imagination aussi débordante qu'indescriptible. J'aime torturer mes victimes et ainsi, elles se retrouveraient complètement éprises de ma personne. Après le mieux encore est de jeter les personnes complètement inutiles et avec cruauté afin de les mettre à terre. Je suis  quelqu'un d'exigeante. Je désire avant tout trouver la perle rare qui m'apportera gloire, pouvoir et fortune. Je suis aussi ambitieuse désirant atteindre le sommet. Je choisis les cibles avec grand soin regardant si cela sert mes intérêts au travers d'une grande observation. J'attise beaucoup de jalousies autour de moi et cela m'est égal, même, cela m'amuse. Je savoure ce moment que je désire encore plus attiser leur jalousie et leur envie en jouant encore plus avec les hommes histoire d'esseuler mes rivales. D'un autre côté, je suis une personne plutôt intelligente sachant utiliser les bons mots au moment opportun. On m'a toujours appris que les mots avaient un pouvoir important. D'ailleurs, c'est pour cela que j'aime faire autant d'allusions et de sous-entendus. Par contre, je suis une personne très rancunière. Si quelqu'un se décide à me barrer la route dans mes projets ou bien de me trahir, je me vengerai de la pire des façons. Il vaut mieux fuir loin que d'essayer une confrontation perdue d'avance. Celui qui en fait le plus les frais c'est mon enfoiré de copain vu qu'il joue aux jeux idéos sans arrêt ou à regarder des matchs de foot sans oser me regarder un instant. Alors mieux vaut être avec moi que contre moi pour votre propre protection.

A côté de cela, j'ai une peur irrépressible des araignées. Je n'aime pas voir leurs pattes que je m'enfuis rapidement. Il m'est difficile de cacher cette peur. J'ai quand même de bons côtés étant protectrice envers ceux qui comptent le plus à mes yeux mais c'est surtout pour préserver mes desseins. En apparence, on peut voir en moi une fille toute mignonne  mais si on s'approche de quelqu'un en qui je tiens justement, de ma proie, je me montrerai jalouse et super possessive en utilisant leurs faiblesses et détruisant leurs réputations à tout jamais. Quand je détruis quelqu'un, il se retrouve incapable de s'en relever. Je m'entoure des meilleurs. Je déteste à fond les faux-cul, les traitres, les lourds-dingues et ceux qui pensaient direct avoir gagné. Je suis sélective voilà tout. J'aime mener les choses à ma façon. J'aime quand même les choses simples comme le cinéma avec les grandes sagas ou des films sur l'histoire, prendre un café avec un muffin tout chocolat, des bons burgers, faire la fête, du shopping comme s'il en pleuvait, écouter de la musique tout particulièrement la musique autour d'un piano. Après, s'il y a bien une chose dont je rafolle c'est la chantilly que je mets sur les fraises ou bien de déguster sur un bon vacherin et même sur les crêpes. Oh également, je l'utilise pour autre chose mais il faut deviner pour cela.     

Histoire :


Le destin dans toute sa splendeur pouvait amener de sacrées surprises et c'était ce qui arriva. Mes parents pensaient avoir tout planifié dans les moindres détails alors qu'ils travaillèrent tranquillement dans un magasin d'outillage et de travaux. Cependant, lors d'un dîner, ma mère se sentit mal et barbouillé au point qu'il en était gâché. Elle se posait de nombreuses questions au point que l'idée de faire un test de grossesse lui traversa l'esprit. Elle apprit qu'elle était enceinte. C'était un bouleversement sans précédent pour eux, sachant en plus qu'ils avaient une affaire à faire tourner. Finalement, je fis mon arrivée le matin du 17 janvier 1995 alors qu'il pleuvait abondamment. N'ayant pas prévu mon arrivée, jamais ils n'avaient pensé à un prénom. C'était finalement ma mère qui choisit mon doux prénom pensant que je pouvais être source d'inspiration. Mon père, lui, était bien distant avec moi au point de ne pas s'y intéresser ne pensant qu'à son affaire. Cependant, ils ignoraient à quel point je deviendrais quelqu'un de surprenante sachant atteindre n'importe quel objectif.

Très jeune, je voulais déjà attirer l'attention. J'étais déjà une « princesse » qui désirait obtenir le plus d'attentions et de présents possibles. Avec mon père, je sentais d'avance que je n'aurais rien si ce n'était que son indifférence la plus totale. C'était un sombre crétin. Par contre, avec ma mère, je pouvais réaliser mon rêve. Elle était la seule à se préoccuper de mon bien-être alors quoi de mieux que de profiter. Ainsi, il me suffisait d'user de ma petite moue comme des pleurs et de ce visage de poupée qui me caractérisait tant pour atteindre mon rêve. J'avais déjà de ses idées mais je désirais déjà le meilleur. Ma mère pensait tellement à mon bien-être qu'elle vint à chaque fois me voir pour me caliner et me raconter de douces histoires. Afin de ne pas me faire engueuler, j'esquissais un sourire des plus angéliques pour l'attendrir. Cela fonctionnait puisque je recevais encore plus de bisous. Elle craquait à chaque fois quand je faisais cela et j'en profitais comme il se devait. Cependant, mon crétin de père, voyant que ma mère n'était plus là, venait en trombe pour l'y déloger. Il n'était pas question de voir ma mère partir. Alors, je me remis de plus bel à pleurer et même à crier histoire de le dégager. Une engueulade avait eu lieu entre mes parents et cela me satisfaisait car je restais davantage auprès de ma mère et des douces attentions qu'elle me procurait. Par contre, j'étais toujours prête à obtenir bien davantage.  Le peu était bien loin d'être ma tasse de thé. Ma mère m'offrait en plus des activités que toute petite fille rêverait de connaître ou une éducation et ce malgré son emploi du temps.  Elle m'apprenait à recevoir les gens comme également de pratiquer une balade constructive afin de connaître toutss les plantes possibles mais également une balade équestre. Ma mère désirait simplement me transmettre ce qu'elle aimait tant mais voilà, j'étais loin à force d'être la fille obéissante. J'avais besoin d'une attention bien plus grandes et des cadeaux comme s'il en pleuvait. Alors lors d'une excursion avec le poney, et alors qu'elle ne prêtait plus attention à moi, je fis mine de tomber me faisant quand même mal au bras mais cela valait le coup. Ma mère m'ayant entendu arriva affolé pour me prendre dans ses bras, me rassurer et m'amener directement à l'hôpital pour me soigner. J'étais choyée comme personne. J'avais un plâtre pendant un temps mais au moins, j'avais davantage d'attention. Ma mère était d'une force à toute épreuve mais voilà, du fait des difficultés avec l'affaire familiale, mes parents avaient décidé de me faire garder par la soeur de mon crétin de père. J'étais certaine que c'était l'idée du crétin vu qu'il ne supportait pas la relation que j'avais avec ma mère et que lui, je le snobais effrontément. Je n'avais aucune raison de faire attention à un crétin vu qu'il ne faisait que constamment m'ignorer. L'affront qu'il venait de me faire allait se payer très cher. Je pensais que ma mère aurait pu le défier mais visiblement, elle ne faisait rien. Je me donnais comme mission de causer du tort de telle sorte à mettre celui qui m'ignorait plus bas que terre. En arrivant dans le lieu, je voyais le style vraiment campagnard avec l'odeur qui allait avec, le bazar mais aussi la décoration kitch. Je me demandais si je n'avais pas changé d'époque. En plus, je voyais la télé pourri style années 1960. Ca allait être dur d'être dans un tel lieu. Je ne voulais pas être là pendant trop longtemps. Là, je rencontrais ensuite ma tante qui avait l'air complètement à l'ouest et qui tenait en main une collection de dauphins en verre. J'étais tombée dans une maison de fou. Il ne manquait plus que pleins d'animaux de compagnie pour dresser le tableau. Mes parents partirent me laissant dans ce lieu cauchemardesque. Puis là, la vieille peau  commença à me commander et à penser que je serais sa servante. Mais pour qui elle se prenait cette pouffe ? Je devais tout faire pour récupérer ma place dans ma maison auprès de ma mère et de récupérer toute l'attention comme des présents. Alors face à cette femme, j'étais une véritable diablesse cassant les assiettes, jetant la vaisselle moche, cachant des objets dont elle tenait par-dessus tout et hurlant lorsqu'elle recevait du monde. J'étais capricieuse à souhait mais au moins, je commençais à lui faire vivre un véritable enfer. J'étais loin d'en avoir fini. Je comptais obtenir ce que je désirais et pour cela, il n'y avait rien de mieux que de la faire chanter en lui disant que si je n'avais pas mes parents au téléphone, elle perdrait sa collection, sa décoration et même sa tranquillité d'esprit à tout jamais. Je me montrerai ferme pour la piéger. Alors, un jour, alors qu'elle allait m'engueuler de nouveau, je pris de suite un de ses dauphins en verre le cassant au sol puis j'en repris un deuxième histoire de la menacer encore plus. Ainsi, je lui disais que si elle n'appelait pas ma famille de suite, je ferais de sa vie un enfer indescriptible. Ma tante qui avait toujours un mot à me dire pour me rabaisser se retrouvait coincée. Elle ne savait pas comment s'en sortir. Après, elle pensait que je bluffais. Elle ne fit rien au départ. Par la suite, je recommençais de plus bel la menaçant que je dirai qu'elle avait commis des choses indescriptibles sur ma personne et que l'on me croirait plus qu'elle. Elle était prise au piège et pire encore, elle sentait qu'elle pouvait tout perdre. Elle n'avait pas d'autre choix que d'accepter la proposition. Elle appella ma famille et tomba sur ma mère. Elle me la passa aussitôt. Seulement, tellement j'étais en colère contre ma tante, je me disais que l'histoire que j'avais sorti me servira à sortir d'ici. Je voulais faire payer ma tante au centuple ainsi qu'à mon enfoiré de patriarche. Je montrais ainsi à ma mère à quel point j'étais triste et anéantie d'être si loin d'elle et que ma tante était horrible avec moi faisant des choses ignobles. Je réclamais à ce qu'elle vienne vite me chercher et que l'on reprenne notre vie avec des larmes pour mieux l'amadouer. Je désirais qu'elle se sente coupable avant tout qu'elle se précipiterait immédiatement dans cette demeure. Ensuite, elle m'offrirait des présents, du shopping et bien plus encore. Ma mère m'assura qu'elle allait venir et elle le fit. Lorsqu'elle arriva, cela me réjouissait à un point indescriptible. Mais les retrouvailles étaient loin de se passer comme je l'espérais. Je sentais que les choses étaient différentes. Peut-être que c'était moi après tout. Elle m'emmenait quand même loin de cette demeure de dingue. J'avais quand même la satisfaction d'avoir détruit la vie de ma tante et par conséquent de m'être vengée aussi de mon crétin de père. D'ailleurs, il l'avait bien mauvaise sur cet épisode et mon égo en ressortit grandi. Avec ma mère, finalement, elle m'emmena faire une sortie d'abord dans les boutiques puis ensuite m'emmenant à un café bien fréquenté où les muffins étaient à tomber par terre. Ne ressentant plus la même chose que lorsque je me trouvais en sa présence avant d'être chez ma tante, je désirais lui donner une leçon. Il n'y avait rien de mieux que de lui faire honte. Je comptais user de ma commande pour immédiatement l'embarasser en la jetant à terre. Je serai fine et déterminée pour atteindre mon but. La commande se passait à merveille. Je jeta avec violence la commande en criant pour que tout le monde voit la scène. C'était la honte assurée. Ma mère ne savait plus où se mettre. Elle allait même m'engueuler pour mon action mais comme on la regardait, elle se retrouva piégée. Honteuse, elle m'emmena au loin du café. J'avais réussi mon coup à merveille que ma mère essayait de me couvrir de présents. Seulement, maintenant, ce qu'elle me donnait était bien loin de me suffire. Il me fallait désormais chercher dans d'autres domaines pour satisfaire le moindre de mes désirs.   
 
J'avais eu l'idée de me mettre à la musique et tout particulièrement au piano. J'aimais le son qui s'en dégageait, cette mélodie si magnifique et qui avait le pouvoir de nous transporter vers des niveaux de conscience tant inexplorée. Souvent, pour pratiquer, je m'esquivais vers une salle pour tenter d'apprendre. Sentir les touches était tout simplement magique que j'y revenais souvent sans que personne ne remarque quoi que ce soit. Puis un jour, je vis rapidement un concours des plus intéressants. J'aimais la compétition. Je désirais me mesurer à d'autres. Je désirais être admirée par tous et attiser la jalousie de mes rivaux. Je rêvais de les voir se planter en beauté. Cela me réjouirait d'avance. D'abord, je devais trouver les personnes susceptibles de me faire de l'ombre. Ainsi, je surveillais discrètement tous les participants et j'en repérais quelques-uns. Ma mère ne se doutait absolument pas de ce que je faisais et c'était tant mieux. Il y avait une rivale qui par contre se croyait fortement arrivée, n'hésitant pas à scander à tout le monde à quel point personne ne pourrait la battre. Je détestais par-dessus tout celles qui se la pétaient grave. Je n'avais qu'une seule envie à savoir de la remettre à sa place. Continuant mon enquête, j'appris rapidement le nom de cette prétentieuse, pimbêche et grognasse de service qui plus est. Maintenant, il était temps de passer aux choses sérieuses. Je pensais directement désaccorder les pianos. Ensuite, je comptais faire accuser ma rivale de tous les mots pour atteindre mon rêve. Je me montrerais fine et obstinée pour réussir mon projet. Je m’attelais à la tâche discrètement d'un air tout à fait innocent alors que tout le monde regardait dans toutes les directions. En plus, j'ajoutais une difficulté en déchaussant les pieds des chaises pour les voir trébucher. Je voulais que le spectacle soit total. Au moins, je pouvais constater que la sécurité était nuelle dans ce genre de concours. Le moment fatidique arriva et j'attendais avec délectation le moment où tout le monde se planterait en beauté. Le tout arriva tel que je l'avais prévue et c'était magistral. Je voyais mes rivaux se ramasser en beauté et ne pas faire leur musique comme ils l'espéraient. Tout le monde se posait de nombreuses questions à commencer par trouver qui avait pu faire une chose pareille. Il était temps de les achever. Je jouais la jeune fille complètement désemparée en disant que c'était la faute de ma rivale pour les mettre à terre. Voyant que j'étais désorientée, les gens se tournaient vers ma rivale l'accusant d'avoir gâché le concours. En plus, les personnes étaient gentilles au point de vouloir que je joue. Ma victoire était totale sur tous les fronts. J'affichais un sourire plutôt malicieux lors de mon show. C'était à cet instant que ma mère me retrouva. Elle était à la fois fière mais aussi en colère de m'avoir perdu encore une fois. Aucune personne ne s'était doutée de mon implication. Ma mère en colère me refusa  le fait que je persévère dans la musique mais cela avait provoqué de nombreuses disputes avec le patriarche. Voyant que j'avais réussi une mission magistrale, il était temps de passer à la vitesse supérieure en supprimant un nuisible de la liste des personnes me barrant la route.  

Alors que j'avais fait mon entrée à l'école, c'était à cet instant que mon père décida de vouloir se comporter en tant que tel. Je ne savais pas s'il avait fumé la moquette ou quoi mais il avait a priori une conscience. En réalité, il avait décidé tout simplement que je sois une gentille fille bien obéissante voulant aider la famille au sein du magasin. Non mais quel enfoiré de première ! Je n'allais pas lui faire de cadeaux à cette enflure. Le seul moyen de le contrer était de lui faire perdre littéralement le contrôle afin de provoquer une dispute tellement forte que cela provoquerait une dispute plutôt intense et qui mettrait un terme à la relation entre mes parents. Etais-je cruel ? Non, je voulais garder l'attention sur ma personne et puis je n'avais pas besoin d'un enfoiré comme paternel. Je me construisais moi-même et j'étais loin d'en avoir fini. Ma mère allait ssans le savoir être l'instrument de ma vengeance. Il suffisait que je sois en détresse pour la faire accourir le plus rapidement possible. Elle n'aura d'autre choix que de l'expédier au loin. Je me montrerai désemparée et peureuse pour piéger tout le monde. J'étais tranquillement en train de manger en plus un bon cœur coulant au chocolat quand il osa me déranger. C'était un sacrilège de me déranger en plein pêché mignon. Je me levai le regardant avec insistance pour l'effrayer. Je ne voulais pas qu'il puisse se dire que j'allais me soumettre non mais. Il n'était pas question que je lui donne même quoi que ce soit. Il était plutôt troublé par ce que je faisais mais je devais passer à la vitesse supérieure. Je vins encore plus près de lui me montrant plutôt cruel, franche et abjecte pour le provoquer. En effet, je lui disais qu'il n'était qu'un minable, bon à rien, incapable de penser directement aux siens, abjecte et obsédé par que son cul. Je n'y allais pas de main morte mais au moins, cela allait le titiller. Il était tellement énervé qu'il voulait me gifler mais il n'avait pas une force bien suffisante ou qu'il n'était qu'une simple mauviette. Finalement, ma mère entendit le bruit. C'était le moment de passer à la phase finale. Alors je me mis à pleurer suppliant que l'on me vienne en aide pour achever  mon plan. Ensuite, je regardai ma mère complètement désemparée et perdue pour l'inciter à passer à l'action. Il fallait user de toutes les subterfuges pour arriver à mes fins. Ma mère agissait telle une tigresse en le mettant dehors et lui intimant qu'elle allait divorcer et prendre tout ce qui lui revenait de droit. Et voilà un boulet à la porte ! J'étais ravie de ma performance fallait le dire. Maintenant, au moins, je pouvais vivre tranquille avec ma mère mais c'était sans compter sur le fait que je venais en partie de me compliquer les choses.      

La nouvelle vie loin du boulet était loin d'être simple. Cependant, j'étais loin de me défiler face aux difficultés bien au contraire. Je savais m'adapter. Après tout, une princesse devait avoir tout ce dont elle rêvait et même au-delà. Ma mère, elle, travaillait sans relâche pour tenter de nous faire vivre alors il me fallait trouver un autre moyen de satisfaire le moindre de mes désirs. Cela commençait par les études ? Oh là, surtout pas. C'était d'ailleurs à cet instant que je me pris conscience de l'étendue de mes capacités.  Je pensais que le simple fait d'avoir des personnes sous mes ordres me permettra de me faciliter les choses dans ce lieu. J'avais repéré des jeunes hommes riches qui correspondaient à ce que je désirais. Il y en avait un qui sortait du lot pour le moment et c'était un jeune homme  plutôt réservé. Il lisait constamment des livres. C'était une proie à portée de main. Le meilleur moyen pour l'atteindre était de l'amener à me protéger contre une menace extérieure. Je prendrais quelqu'un au hasard pour qu'il soit cette menace et amener ma proie à me défendre. Je jouerai la personne perdue et désorientée pour atteindre mon but. Ainsi, je bousculai de suite un jeune homme plutôt dur pour mettre la situation en place. Celui-ci était à la fois surpris mais surtout en colère. Il n'avait qu'une envie à savoir de me le faire payer. Ainsi, il vint de suite vers moi histoire de prendre sa revanche. Il était temps de mettre la suite de mon plan en place. Je fis mine de jouer la fille en détresse en pleurant et en suppliant que l'on me vienne en aide pour attiser le côté protecteur de ma proie. Le jeune homme vint à regarder ce qui était en train d'arriver et me vit. Pour lui, le fait que quelqu'un puisse faire du mal à une jeune femme innocente c'était un crime impardonnable. D'habitude dans ce genre de situation, il se serait tout simplement enfui mais là, il n'en était pas question. Il se leva frappant celui qui me menaçait de toutes ses forces. Il mit la personne à terre. J'étais plutôt satisfaite de la suite des évènements qu'il fallait maintenant resserrer mon emprise pour l'avoir en tant que sous-fifre. Alors, je me blottis dans ses bras l'enlaçant pour l'amadouer. Celui-ci était tellement touché qu'il me promit qu'il allait me protéger dorénavant et prendre soin de moi. J'avais réussi mon coup de main de maître. Je me rapprochai ainsi de lui devenant une confidente et amie qu'il me couvrit de somptueux présents comme le fait de me couvrir lors de mes sorties en dehors des cours ou de prendre mes affaires en cas de besoin. Seulement, ce simple désir de présents allait augmenter vers quelque chose de bien plus ambitieux à savoir la fortune, la gloire et le pouvoir espéré. 

En grandissant, j'avais continué mes actions et ce, de manière bien exponentielle. Je ne pouvais m'empêcher de remarquer le regard de ses hommes bien intéressés et qui rêvaient d'être auprès de moi et cela satisfaisait pleinement mon égo. Je reconnaissais que j'avais un réel don sur les hommes et je devais l'exploiter un maximum. Je désirais être auprès d'un homme suffisamment riche pour combler tous mes désirs, même les plus inassouvis. Mais avec ce qui arrivait, j'attisais également d'autres regards à savoir de jalousie de ses femmes qui voyaient en moi une menace. C'était plutôt plaisant cette situation et je devais grave en profiter. Ainsi, je n'avais qu'à donner une bonne leçon à ses jeunes grognasses et rien de mieux que de toucher à leurs petits amis. Il me suffisait de clairement allumer leurs amis pour les mettre à terre. Je me montrerai subtile et déterminée pour atteindre mon but. Ainsi, je vins directement vers mes proies les embrassant fougueusement puis leur murmurant au creux de l'oreille de venir directement avec moi pour les apâter. Ils étaient complètement sous mon charme qu'ils rêvaient de me suivre. En plus leurs petites amies étaient anéanties de les voir ainsi. J'avais obtenu satisfaction que je les laissais tous en plan tout en titillant à la fin ce que je désirais pour les mettre à terre. J'avais provoqué de sérieux ravages et je n'en avais pas fini, loin de là. Mon sous-fifre, lui, pensait au fur et à mesure qu'il pourrait avoir une chance avec moi. Seulement, il n'avait clairement rien de ce que je recherchais. Alors, en connaissant le moindre de ses secrets, je faisais courir la rumeur comme quoi il était gay et qu'il était amoureux du meneur de jeu de l'équipe de foot qui pour cacher ce qu'il ressentait, se réfugier dans les bras de jeunes filles vulnérables. Pire, pour prouver mes allégations, j'avais fait en sorte qu'ils se fassent suivre et que des photos soient prises de manière à ce que cela soit bien interprétée. J'avais réussi mon coup comme personne que je m'étais libérée d'un poids. Maintenant, je pouvais clairement m'attaquer aux cibles de choix. J'entendis parler d'une fête d'étudiants qui allait se dérouler. Il ne fallait pas manquer une chose pareille et même encore plus si normalement, je ne devrais pas m'y trouver. L'interdit était ce que j'adorais le plus au monde. Je m'habillais de manière sexy pour pouvoir y assister. Je m'y rendais sans aucune difficulté. Même les jeunes hommes posaient leurs regards sur moi. J'étais comme une reine, c'était flatteur et j'avais l'embarras du choix. Tout d'abord, je devais observer les proies potentielles et cela commençait sur la piste de danse. Ainsi, personne ne remarquera mon action. Je vis donc au loin un jeune homme qui semblait ne pas se sentir au mieux dans ce lieu. Elle se disait que le mieux à faire était de l'entrainer dans l'ambiance en tentant de l'amener à se confier et ensuite de l'emmener à devenir irrationnel. Elle se montrera entreprenante et malicieuse pour le piéger. Ainsi, je vins directement vers lui effleurant malicieusement le haut de sa cuisse approchant de ce que je désirais et lui murmurant qu'il n'était pas seul pour le dérouter. Je désirais le déboussoler, l'amener à ne penser qu'à ma personne. Il était tellement troublé qu'il ne pouvait s'empêcher de m'admirer. Sa chaleur enivrait mon être que je désirais voir ce qui allait ensuite arriver. Ensuite, je laissais ma main aller vers l'intérieur de sa cuisse alors que tout le monde pouvait regarder pour l'enflammer. Il était totalement soumis à ma volonté ce qui était jouissif. Je l'avais visiblement subjugué à un point indescriptible tellement il n'osait pas faire de mouvements.  Tout se passait au-delà de toutes mes espérances que voulais passer à l'étape supérieure. Il était tellement conquis que je désirais voir ce moment ne jamais s'arrêter. Je sortis ensuite le grand jeu guidant ses mains vers mon haut le relevant légèrement puis frôler ensuite mes formes généreuses et mimant ce que je lui réservais pour le torturer. Je désirais qu'il soit obsédé par ma personne et là, je le contrôlerais comme bon me semble. Enfin, je laissais ma main caresser sa joue descendant sur son torse et titillant ses fesses pour le désarçonner. Il était tellement fasciné qu'il ne pouvait s'empêcher de m'observer. C'était tellement exaltant à voir mais je voulais le voir prendre des initiatives. Je lui fis un clin d'oeil  jouant avec mon index en guise d'invitation pour l'inciter à me rejoindre. Il craquait qu'il vint à me dire qu'il ferait n'importe quoi pour moi. J'avais visé le gros lot vu que j'avais un héritier sous mes yeux dans la télécommunication. Il pouvait m'apporter tout ce dont je désirais et davantage. Il n'était pas question que je le laisse s'échapper une seule seconde. Il était inspiré qu'il m'emmena à l'étage et on vit un moment des plus mémorables. J'avais pu attraper cette cible de main de maître que je pouvais le montrer à tout le monde. Je pouvais influer encore plus sur les choses comme en plus de profiter de doux présents. Cependant, au fil du temps, les cadeaux fabuleux et inoubliables que j'obtenais comme des robes ou de doux parfums se transformaient en des présents beaucoup moins prestigieux comme de simples bijoux de pacotille. C'était une ordure de la pire espèce de m'avoir fait un coup pareil. Ma vengeance allait être terrible. Je menais finement ma petite enquête afin de voir ce qui clochait dans la réduction des cadeaux. Là, je découvris avec stupéfaction que monsieur voyait une pouffe blonde de service. Il fallait qu'il paye de la pire des manières. Le moyen à ma disposition était du chantage et plus c'était humiliant, plus cela serait jouissif. Je lui faisais croire que j'avais une photo de lui et de la pouffe montrant des positions suggestives, qu'il avait un petit kiki et qu'elle avait un secret bien honteux. Ainsi, je lui disais que s'il ne voulait pas que le tout soit révélé, il devait me payer une somme plus que conséquente. L'argent était une compensation plus que généreuse. Il craignait tant pour sa réputation qu'il me paya une somme généreuse. Par contre, je ne voulais pas tenir parole alors je fis courir le bruit discrètement pour les deux fautifs. Ils étaient détruits pour toujours. Encore, le tout était loin d'être suffisant. Alors, en plus, je désirais le faire arrêter sur le champ. Le mieux était de faire croire aux policiers que je m'étais faite agressée. Je me montrerai vulnérable pour piéger le traître. Ainsi, je téléphonai faisant mine qu'il m'était arrivé quelque chose chez l'enfoiré en question pour les faire venir. Ils accoururent aussitôt. D'ailleurs, il y avait un policier qui sortait du lot et qui visiblement tenait à ce que je m'en sorte. C'était l'occasion inespérée de réaliser mon rêve d'arrêter cet enfoiré. Le mieux à même était de charmer le flic. Je me montrerai deséspérée pour le piéger. Ainsi, je vins tout doucement à jouer la gênée posant ma tête sur son épaule pour mieux l'attendrir. Celui-ci était conquis qu'il me rassura m'assurant que le tout était terminé. J'étais satisfaite mais c'était loin de suffire. Alors je fis mine d'être perdue effleurant furtivement sa joue et descendant lentement sur le haut de son torse pour le dérouter. Il voulait résister à cette attraction mais c'était dur. Sa chaleur exaltait mon être qu'il était temps maintenant que le policier réalise son rêve et il n'y avait rien de mieux que de le laisser sur sa faim. Je lui murmurai que si celui qui m'avait fait du mal était arrêté, je me montrerai très reconnaissante. L'enfoiré était arrêté, et je n'avais pas besoin de montrer un échange de bons procédés. J'étais une sacrée manipulatrice fallait le dire. Je me remettais en quête d'un homme qui pourrait enfin satisfaire mes rêves de gloire, de pouvoir et de fortune et ce avec une observation encore plus importante qu'auparavant.     

Je n'étais pas tombée au départ sur cette perle qui satisferait mes désirs. Je me servais d'ailleurs d'eux comme des distractions les jetant les uns après les autres. Certaines pouffes sans cervelle m'admiraient qu'elles rêvaient d'être mon amie. Elles ne réfléchissaient en aucune façon à croire qu'elles avaient rien dans le crâne. En réalité, je voyais qu'elles désiraient connaître mon secret. Il n'était pas question de dévoiler des recettes cela ne se faisait pas. Je haissais au plus haut point les faux-cul de bas étage. C'était ce qu'elles étaient d'ailleurs. D'ailleurs, leur sourire était le signe de leurs intentions malsaines. Je n'allais pas me laisser faire non mais. J'affichais un sourire en retour malicieux et me montrant gentille en apparence. En réalité, je préparais l'offensive. J'enquêtais discrètement pour trouver leur poin faible et ensuite m'en servir. Je ferai courir tout simplement des rumeurs afin de ruiner leurs réputations de pimbêche sans cervelle. Ainsi, elles ne pourraient plus se relever. Il était vrai que la réputation faisait tout dans ce monde et je le comprenais. Le mieux était quand je les faisais passer pour des « marie couche-toi là » avec des photos compromettantes prises par des personnes rêvant de sortir avec moi. Ainsi, je testais en même temps la solidité de ses prétendants. Je choisissais par la suite les meilleures photos possibles. Le résultat était merveilleux vu que les filles étaient considérées comme de pures traînées. Pour la chef, je désirais m'en occuper et d'une manière bien particulière. Je désirais asseoir mon influence et de manière permanente. Je décidais de faire un film et rien de mieux que ce soit entre moi et son copain. Je désirais tant la faire enrager. Je me montrerai allumeuse et coquine pour réaliser mon souhait. Je trouvai rapidement ma proie alors que celui-ci sortait d'un cours de badminton. Immédiatement, je me rendis aux vestiaires jouant la fille coquine. Une chose en entraînant une autre et on passait à l'acte. Je montrai ensuite le résultat à la personne concernée. Sa tête était déconfite littéralement. C'était juste tellement magnifique. Je ne me laisserai jamais de ce spectacle. Je désirais même en rajouter une couche. Alors, je  lui souriais en lui disant que jamais elle ne m'arriverait à la cheville, qu'elle n'avait aucun charisme pour m'atteindre. Je rajoutais à la fin qu'elle n'était qu'une merde que l'on pouvait écraser encore et encore. Je la laissais dans sa merde histoire de la voir se torturer davantage. Ma stratégie était une pleine réussite et je la savourais encore et encore. Mais voilà, le destin semblait m'offrir quelque chose encore bien plus intéressant, même qui allait bouleverser mon existence.

Avec ce que je faisais, mes notes en avaient pris un sacré coup et si je désirais avoir mon diplôme pour poursuivre, je devais trouver un moyen infaillible de remonter le tout. Celui qui me faisait la misère était mon professeur de communication. C'était essentiel dans le diplôme que je préparais à savoir dans le secrétariat. Je savais que pour réussir, il me fallait user de chantages. Avant de commencer, j'avais placé sous mon bureau un enregistreur me permettant d'atteindre le résultat. Pour y arriver, je devais le charmer. Il ne pourra pas voir venir mon action. Quand il sera complètement sous mon influence, je pourrai le mener par le bout du nez qu'il n'aura d'autre choix que de satisfaire la moindre de mes exigeances. Je me montrerai entreprenante et déterminée pour le piéger. Je m'étais habillée de manière sexy pour le dérouter. Il me fallait toute son attention qu'il n'aura pas l'idée une seule seconde de s'enfuir. Je mis en route l'enregistreur discrètement afin de commencer. Je m'avançais ensuite en bougeant mes hanches sensuellement pour le titiller. Il était tellement fasciné qu'il en perdait les mots. Cette situation satisfaisait pleinement mon égo même, il en ressortait grandi. Celui-ci s'approcha de moi en essayant de me faire reprendre mes esprits. Pour me faire changer d'avis, il pouvait courir. La résistance était si belle à voir que cela m'inspirait encore plus. Je devais montrer qu'il n'allait pas s'en sortir comme cela. Le moyen était de mettre en scène une situation de harcèlement et de tentative de viol pour le piéger. Je me montrerai effrayée et désemparée pour le mettre à terre. Je me mis à crier, pleurant et sortant précipitemment. Je lui disais ainsi que s'il ne me mettait pas de bonnes notes, je porterais plainte auprès de l'administration de l'établissement. Bien sûr, pour mieux le mettre à terre, je pointais le fait que le rectorat puisse apprendre également ce qui s'était passé. Cela aurait pour conséquence que plus jamais il ne pourrait exercer son métier. Il était coincé qu'il accepta sans broncher en augmentant ma moyenne. La garantie du diplôme était au moins en poche. Cependant, lors de ma sortie, je rencontrai directement un jeune homme de riche famille. On s'était rentrés littéralement dedans. Au début, je m'étais dit que c'était un crétin comme les autres mais je le reconnus immédiatement. Je vis qu'il pouvait m'amener dans une famille très réputée et bien sûr richissime. La gloire et la fortune pouvait être à portée de main. Comme je sortais justement par rapport à mes notes, je pouvais me servir de lui comme témoin. Je jouais ainsi la jeune femme déboussolée pour mieux attiser son côté protecteur. Là, il vint à me protéger en me promettant qu'il ferait tout pour moi. C'était déjà une grande étape dans le plan. Mais je devais m'immiscer bien plus alors je sortis le grand jeu. Alors que l'on se rapprochait devenant des confidents et amis, je vis l'occasion d'un diner pour lui sortir mon numéro. J'avais même sorti une belle musique d'ambiance. Il était subjugué, même fasciné. Bien sûr, une chose en entrainant une autre et on passait à l'acte dans un moment intense. Seulement, depuis, monsieur ne daigne même plus m'inviter à dîner, à sortir simplement. IL ne pensait qu'à ses jeux à la noix ou bien de regarder du sport constamment à la télé. Quel crétin je vous jure, mais je ne l'avais pas dit, c'était que j'avais d'autres projets bien plus ambitieux. Quel est-il ? Il faudra me suivre pour cela.
   

Prénom/Pseudo : Julie/Rising Pheonix • Âge : 33 ans • Présence : plutôt le soir et le week end sinon congés et jours fériés la journée  • Comment as-tu connu le forum ? On me l'a présenté et j'ai fait j'arrive:D • Premier compte ou multi-compte ? premier compte • Quelque chose à ajouter ? J'ai hâte de m'amuser.


Hamilton Roosevelt
avatar
Inscrit le : 21/01/2018
Messages : 26
Avatar : Chris Evans
Crédits : Hershelves
Date de naissance : 15/09/1983
Mes rps : /

Bloc notes : - Trouver une baby-sitter pour Sofia et Jade.
- Embaucher une infirmière pouvant s'occuper de Kate-Lynn
- Foutre mon frère à la porte

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Marty
• ÂGE : 24 ans
• BLOC NOTE :


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Lun 22 Jan - 19:04

Sois la bienvenue jolie créature.
Isabelle Tucker
avatar
Inscrit le : 18/01/2018
Messages : 35
Avatar : Taylor Marie Hill
Date de naissance : 17/03/1998
Mes rps : Willow - Charlie - Andria - Melyna - Helwan

Bloc notes : 1. C'est une grande perfectionniste.- 2. La vie à l'université est une bouffée d'air frais car elle a grandit dans un environnement très stricte. Elle tente de se détacher de l'emprise de sa mère - 3. Elle est ambitieuse - 4. Se compare constamment aux autres et ne peut s'empêcher de vouloir faire mieux. - 5. Peut-être légèrement borderline - 6. Geekette à ses heures perdues -

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Popy
• ÂGE : 29 ans
• BLOC NOTE :


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Lun 22 Jan - 19:07

Bienvenue !
J'ai hâte de connaitre un peu l'histoire de ce personnage au caractère bien trempé !
Victoire De La Croix
avatar
Inscrit le : 21/01/2018
Messages : 16
Avatar : Danielle Campbell
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Lun 22 Jan - 19:11

Hamilton : Merci beaucoup de cet accueil charmant beau gosse Very Happy Very Happy Réserve-moi un lien d'enfer Very Happy

Isabelle : Merci de cet accueil, et l'histoire va arriver Very Happy

Morrigan Davenport
avatar
Inscrit le : 25/10/2017
Messages : 74
Avatar : Jennifer Morrison
Crédits : Coloursofyourmind
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Lun 22 Jan - 19:21

Bienvenue!!! Par contre, je comprends pas pourquoi t'écris les descriptions physiques et mentales au passé. Elle n'est plus comme ça maintenant? Le souci est que tu mélanges avec du présent, du coup ça fait un peu étrange. J'espère ne pas te vexer, je veux qu'aider, bisous.

Ps: Ton perso a l'air intéressant et travaillé en tous cas♥️
Louis Le Roy
"Je pense. Non il n'y aura pas de suite."
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 1328
Avatar : Andy Samberg
Crédits : TAG (vava) astra (signa)
Date de naissance : 01/06/1988
Afficher


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Lun 22 Jan - 19:47

BIENVENue! J’espère voir un rp avec à son ca pourrait être rigolo vu son caractère à ton perso comme à lui @Jason si tu passes par là



Milou 4ever

L'escalope Milanaise
is fucking mine.
Pas toucher.
Victoire De La Croix
avatar
Inscrit le : 21/01/2018
Messages : 16
Avatar : Danielle Campbell
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Lun 22 Jan - 20:01

Morrigan : Merci beaucoup pour l'accueil et également pour l'aide Very Happy Voilà, c'est modifié. Merci également pour le personnage Very Happy

Louis : Merci pour l'accueil.
Zara Marshall
ADMIN ∎ coney island queen ♛
avatar
Inscrit le : 03/11/2013
Messages : 1687
Avatar : Scarlett Leithold
Mes rps : (2) - BarthelemyGaryYou?

Bloc notes :





Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: yellowsubmarine
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Lun 22 Jan - 20:07

Bienvenue I love you


And I find it kinda funny, I find it kinda sad, the dreams in which I'm dying are the best I've ever had. minori
Victoire De La Croix
avatar
Inscrit le : 21/01/2018
Messages : 16
Avatar : Danielle Campbell
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Lun 22 Jan - 20:16

Merci ce cet accueil Very Happy
Tyler L. Redfield
avatar
Inscrit le : 18/11/2016
Messages : 833
Avatar : Dylan O'Brien
Crédits : Everliam Bazzart google PRD (y en a plus de 160 aléatoire)
Date de naissance : 02/11/1992
Mes rps : dispo par MP^^, avec une idée quand meme XD

▬Feat Hades : ici
▬Feat Jayden : ici
▬Feat shane : ici
▬Feat Barthelemy : ici




Bloc notes :





- Il a les yeux bleu mais porte des lentilles marron, il n'y a que Matt, sont petit frère, qui soit au courant.
- Il a un tatouage d’ailes d’ange dans le dos, un des ailes est normal et l’autre n’est fait que d’os, il a aussi deux piercing a la langue horizontalement, et un plus intime.
- Il a un chiot husky yuki offert par Ryan avant sa mort.
- Il est toujours puceau T-T.
- Tyler n'as eut qu'une relation sérieuse (Ryan Carter RIP).
- Il a perdu son premier amour (Ryan Carter) dans un accident de voiture, ou lui a surveccu.
- Il est PDG de la Carter corps car Ryan la mit dans son testament.
- Il a aussi hérité de la fortune et d'autre bien de Ryan.
- Il essaye de tourné la page et de grandir mais il n'y arrive pas toujours.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Everliam
• ÂGE : 28
• BLOC NOTE : nop


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Lun 22 Jan - 20:33

Bienvenue ^^


Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 5280
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


En ligne
Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Lun 22 Jan - 20:40

Oh la jolie demoiselle ! Elle me plait déjà ! En plus, j'ai toujours adoré le prénom Victoire
Bienvenue parmi nous et au plaisir de rp ensemble



Meredith D. Greenberg
avatar
Inscrit le : 05/10/2016
Messages : 555
Avatar : Keira Knightley
Crédits : eilyam (av) | black pumpkin (sign)
Mes rps :

RaphaelLucasElijah

Afficher


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Mar 23 Jan - 1:45

bienvenue sur le forum Smile


you'll never see me

I BREAK DOWN, ONLY ALONE I WILL CRY OUT LOUD. I KNOW I'VE HEARD THAT TO LET YOUR FEELINGS SHOW IS THE ONLY WAY TO MAKE FRIENDSHIPS GROW, BUT I'M TOO AFRAID NOW.
Gabrielle M. DeBeauroy
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 85
Avatar : Charlotte Free
Crédits : Valinwë
Mes rps : Disponible ♥ ! N'hésitez pas à venir me demander !
Louis #2• En cours
Barthelemy • En cours
Curtis • Terminé
Libre • En cours
Dance squad • En cours

Bloc notes :
• Gabrielle n'a jamais connue sa mère, mais porte son prénom (Marie).
• Elle est achluophobe, elle a une peur panique du noir.
• Elle pense retourner en France pendant un moment mais personne n'est au courant.
• Malgré son comportement de séductrice, elle n'a jamais eu de relation stable.
• Gabrielle adore les films d'animations, que ce soit Disney, Pixar, Dreamworks ou même les film d'animation japonais.
• Elle aimerait un jour pouvoir faire du doublage ou jouer à Broadway.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Neo
• ÂGE : 19 ans
• BLOC NOTE :


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Mar 23 Jan - 8:16

Bienvenue chez nous ! J'aime beaucoup cette belle demoiselle !
J'espère que tu vas te plaire ici !
Albane W. Hollander
Tumbling through an endless diamond sky
avatar
Inscrit le : 04/03/2017
Messages : 3102
Avatar : Chloë Moretz
Crédits : eilyam (av) ○ anesidora (sgn)
Date de naissance : 07/07/1996
Mes rps :
INDISPONIBLE
SidonieKelly
Elijah ○ Raphael


Bloc notes :


broken crayons still color the same.


○ ○ ○ ○ ○


NOW
○ Elle se questionne toujours à propos de sa famille biologique.
○ Elle se laisse porter par les événements.
○ Elle s'accroche à son violon.
○ Elle sort davantage, a l'impression de redécouvrir Austin.

ABOUT ME
○ Aveugle dans une mer houleuse
○ Musicienne à la dérive sur son violon
○ Confidente à ses heures perdues
○ Mélancolique de toujours


○ ○ ○ ○ ○

#ShipArmy:
 






Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: anesidora (Emily).
• ÂGE : 17 yo.
• BLOC NOTE :


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Mar 23 Jan - 8:25

Bienvenue par ici



i wish i could see that music lives. forever. that it's stronger than death. stronger than time. and that its strength hold us together when nothing else can.
Victoire De La Croix
avatar
Inscrit le : 21/01/2018
Messages : 16
Avatar : Danielle Campbell
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Mar 23 Jan - 11:26

Merci à vous tous pour l'accueil.
Oriana A. Da Silva
L'innocence sauve du désespoir
avatar
Inscrit le : 30/09/2017
Messages : 211
Avatar : Natalie Dormer
Crédits : Neon Démon (signature) ; Junkie (avatar)
Date de naissance : 01/01/1995
Mes rps :
RP : Indisponible
x Hamilton
x Helwan
x Oscar
x Andria
x Melyna


Bloc notes :
Hope, ma fille, ma vie, mon espoir


Afficher


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Mar 23 Jan - 15:09

Bienvenue à toi





Chaque personne qu'on s'autorise à aimer est quelqu'un qu'on prend le risque de perdre △Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d'amour ? Ce n'est pas de pouvoir se rappeler ce qu'on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisse s'en aller... Tu la perds à jamais !
Leevi J. Valentine
ADMIN ∎ Broken Heart
avatar
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 262
Avatar : Nicolas Simoes
Crédits : Cheeckeyfire
Mes rps : Raphaël ¥ Silver#2 ¥ Avalon ¥ Louis ¥ Nell ¥ Brynley ¥ Lexy
(¥ Finn/Jax en pause)


Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Mar 23 Jan - 15:50

Bienvenuuuuuue !
Roh mais ça à l'air d'être une garce comme on les aime !
Victoire De La Croix
avatar
Inscrit le : 21/01/2018
Messages : 16
Avatar : Danielle Campbell
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Mar 23 Jan - 15:53

Oriana : Merci beaucoup pour l'accueil Very Happy

Riley De Rothschild
avatar
Inscrit le : 06/01/2018
Messages : 143
Avatar : Finn Cole
Crédits : Myself (avatar) ASTRA (signature)
Date de naissance : 02/01/1994
Mes rps :


GARYELIJAHCHARLIE RICHARDALBANE ∞ SILVER

[INDISPONIBLE]


Bloc notes :

↓ EN CE MOMENT DANS SA VIE ↓

→ Il cherche qui a massacré sa bagnole
→ Il révise pour ses prochains examens
→ Il a envie de se faire tatouer
→ Il cherche à avoir des nouvelles de Ruby

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Vanessa (delusion angel)
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Mar 23 Jan - 16:21

Bienvenue sur LBS


Better an oops than a what if
We're all stories in the end. Just make it a good one, eh?
Victoire De La Croix
avatar
Inscrit le : 21/01/2018
Messages : 16
Avatar : Danielle Campbell
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Mar 23 Jan - 17:53

Merci pour l'accueil.
Esteban Saunders
avatar
Inscrit le : 21/01/2018
Messages : 17
Avatar : jordy baan
Crédits : balaclava
Mes rps : charlie + pao

Bloc notes :

Afficher


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Mar 23 Jan - 18:31

Bienvenue à ta petite demoiselle au fort caractère!
Victoire De La Croix
avatar
Inscrit le : 21/01/2018
Messages : 16
Avatar : Danielle Campbell
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Jeu 25 Jan - 1:11

Merci pour l'accueil.
Helwan Sanbreher
avatar
Inscrit le : 10/01/2018
Messages : 351
Avatar : Nick Bateman
Crédits : © anesidora
Date de naissance : 10/01/1983
Mes rps :
DISPONIBLE
dix sujets
Andria - Anaëlle - Oriana
Melyna - Tyler - Isabelle
Lélia - Louis - Athéna
Indylla


Bloc notes :


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: psychomuz
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE : messagerie ouverte


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Jeu 25 Jan - 3:22

bienvenue !!



STAY LIKE YOU ARE - Helwan.
Victoire De La Croix
avatar
Inscrit le : 21/01/2018
Messages : 16
Avatar : Danielle Campbell
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Jeu 25 Jan - 20:23

Merci pour l'accueil.
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 5280
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


En ligne
Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le Ven 26 Jan - 18:14


Félicitations, ta fiche est validée !


Quel personnage

C’est le moment de te jeter à l’eau et de te mêler aux habitants de notre belle ville !  N’hésite pas à ouvrir un ou plusieurs RP libres ou à mpotter les membres ou le staff pour un sujet, tu verras, on attend que ça !  
Si tu veux pimenter ton jeu avec des défis, trouver des sujets libres qui n’attendent que toi ou trouver des coupains avec qui jouer, fais donc un petit tour par ICI !  
Pour ne pas que ton personnage se retrouve à dormir à la belle étoile, n’oublie pas d’aller demander un toit et si tu n’aimes pas la solitude, profites-en pour réclamer un ou plusieurs colocataires !
Tu peux également créer ton Journal de Bord où tu pourras entre autres répertorier tes liens et tes sujets ainsi que noter tout ce que tu veux au sujet de ton personnage. Tu as carte blanche !
Pour terminer, je te laisse le lien du Guide du Forum qui t’aidera sans doute si tu te sens un peu perdu(e).  Si tu as d’autres questions, ma boîte à MP ainsi que celle des autres membres du staff est toujours ouverte !  
Bon jeu !




Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Baby, you don't know it yet but nothing can escape me , le

Baby, you don't know it yet but nothing can escape me

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Personnage :: Présentations :: Fiches validées-