Partagez| .

... BRUUUH. [ft. Milan]


Louis Le Roy
"Je pense. Non il n'y aura pas de suite."
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 1300
Avatar : Andy Samberg
Crédits : TAG (vava) astra (signa)
Date de naissance : 01/06/1988
Afficher


... BRUUUH. [ft. Milan], le Lun 22 Jan - 0:43

 
... BRUUUH.

13h. Arrivée en salle des professeurs. Comme à mon habitude, je prends un café et m'en vais ouvrir mon casier pour voir ce qui m'attend durant les heures de pauses auxquelles j'ai le droit, bien qu'en ce moment je ne suis plus sûr de rien entre Leevi et nos catastrophes et la belle rencontre que j'avais faite avec Milan, l'Italien pour lequel mon cœur a succombé en un rien de temps, chose qui m'étonne toujours autant. D'ailleurs, je ne l'ai pas recroisé depuis dans ce grand bâtiment et malgré l'après-midi que nous avons passé tous les deux, je n'ai même pas pensé à prendre ses coordonnées. Quel boulet que je fais! Je lui fais tout un speech pour lui dire que je suis prêt à m'engager avec lui, bien que je veuille qu'on prenne notre temps mais d'un autre côté je ne fais rien pour le faire se sentir désirer. Bien. Je fouille mon casier ouvert entre temps et aperçois un bout de papier qui n'a rien à faire là. "Retrouve moi à l'infirmerie à 14h15." signé Milan. Quand on parle du loup. Il veut que je quitte mon cours en plein milieu pour aller le retrouver? Bien. Je pars en classe, et m'échappe précipitamment, récupérant mes affaires comme je peux, tout en disant aux élèves que la leçon du jour est terminée, je file donc à l'infirmerie, ni vu, ni connu. J'aperçois donc le rital à l'intérieur. Je m'avance près de lui, un peu dubitatif quant à ce lieu de rencontre. Un baiser affectueux sur l'épaule, ce dernier étant plus grand que moi, je m'échappe sur le lit pour m'y assoir. "Pourquoi ce lieu insolite? Même dans les toilettes, j'aurais trouvé ça plus normal mais ici? Ca ne va pas? Tu es malade? Oh me dis pas que tu as une MST ou le AIDS, d'autant plus que ce n'est pas ici que tu vas te faire dépister." lui dis-je avant de faire une pause. Je laisse balancer mes jambes dans le vide en attendant tout en remontant mes lunettes le long de mon nez. "Ne m'en veux pas si je ne t'ai pas recontacté depuis mais je n'avais aucun moyen pour. Je vais rarement sur les réseaux sociaux et les numéros du personnel ne sont pas affichés en libre service sur les murs en salle des profs. J'aurais pu prendre des risques et fouiller dans les dossiers du Doyen cependant... Mais bien que tu mérites que je me prenne une balle pour toi, je savais bien qu'un moment donné on allait se voir ici donc j'ai aussi un peu laisser le temps au temps faut dire..." ajoutais-je en me passant une main dans les cheveux, la laissant tomber avant de tendre l'autre pour que Milan me la prenne et que je puisse le faire venir jusqu'à moi.
Codage par Libella sur Graphiorum



Milou 4ever

L'escalope Milanaise
is fucking mine.
Pas toucher.
Milan Joplin
italian charm, can you screw it
avatar
Inscrit le : 13/12/2017
Messages : 117
Avatar : Nathan Niehaus
Crédits : solosands (avatar) + ASTRA (signa) + VOCIVUS (icons)
Date de naissance : 07/06/1993
Mes rps : DISPO.
un
deux
trois
quatre
cinq

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: let me spell.
• ÂGE : mystère.
• BLOC NOTE : ...


Re: ... BRUUUH. [ft. Milan], le Sam 27 Jan - 22:30

... BRUUUH

Milouis

i hear the birds on the summer breeze, i drive fast, i'm alone at midnight

 
Tu avais mené ton cours avec brio aujourd’hui ; comme d’habitude, aurais-tu pensé, tu doutais même de l’avoir déjà foiré depuis que tu enseignais à Austin. Mais tu te disais que cette fois, tu avais préparé un cours comme jamais auparavant : passionné par le sujet comme ça n’avait pas été depuis longtemps, tes mots étaient sortis seuls, et tu avais vraiment l’impression, en sortant de l’amphithéâtre, que tu avais appris quelque chose qu’ils retiendraient à tes élèves. Ce sentiment t’avait fait chaud au cœur, mais ce n’était clairement pas comparable à ce que tu avais éprouvé en ouvrant ton casier. C’était un simple mot, mais ça pardonnait entièrement ce manque de nouvelles de Louis que tu avais pu déploré -tu avais réussi à te persuader que tout ça n’était que du vent et tu tentais de l’oublier, il avait promis de te rappeler sans jamais le faire et ça t’avait beaucoup déçu. Retrouve-moi à l’infirmerie à 14h10. C’était signé Louis. Ce n’était là que quelques mots, mais ils suffirent à te réconforter et à rendre ta journée encore plus agréable ; la simple perspective de revoir ton « ami » te rendait réellement heureux, et tu avais compté les minutes avant l’heure fatidique. Quand enfin tu arrivais sur les lieux prévus, avec bien entendu cinq minutes de retard, comme toujours chez toi, mais pourtant bien le premier, tu attendais, les yeux sur le sol ; s’il te foutait un lapin celui-là, il allait t’entendre.

C’est un baiser tendre sur l’épaule qui te fit sursauter et te retourner vers ton français préféré. « Salut toi. » Ta voix était étrangement rauque, mais elle caressait les murs avec une langueur qui montrait à quel point tu étais content de retrouver Louis. Il prit la parole, alignant comme d’habitude beaucoup de mots dans beaucoup de phrases, mais tu ne décrochais pas, l’écoutant avec attention. Ta stupeur fut immédiate. « Comment ça, pourquoi ce lieu insolite ? C’est à toi qu’il faudrait poser la question… C’est toi, après tout, qui m’a amené ici. Attends, ne me dis pas que... » Tu sortais le mot, que tu avais gardé dans la poche près de ton cœur de ta veste blanche à petits flamants jaunes, et, le dépliant, lui tendais. « Tu vois ? Mince, tu as Alzheimer c’est ça ? Tu veux qu’on en parle ? » Tu le rejoignais sur le lit, t’asseyant à ses côtés, lui prenant la main. « Tu te souviens de qui je suis, au moins ? Parce que tu ne m’as donné aucune nouvelle… »




who said i was an angel ?
MILOUIS 4EVER ☽ so i don't have to get ready, ain't no setting up, when i give it i make sure i give more than enough, yeah, you know, you know this, you know, you notice
Louis Le Roy
"Je pense. Non il n'y aura pas de suite."
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 1300
Avatar : Andy Samberg
Crédits : TAG (vava) astra (signa)
Date de naissance : 01/06/1988
Afficher


Re: ... BRUUUH. [ft. Milan], le Lun 29 Jan - 17:02

 
... BRUUUH.

Je reste perplexe. Il essaie de me faire marcher là. J'hausse les sourcils en le dévisageant. Il me prend vraiment pour un abruti fini. Je regarde donc le mot qu'il me tend. Ha oui. Au moins sur ça, je ne peux rien nier mais ce n'est malheureusement pas mon écriture. J'affiche donc un petit sourire. Qui diable serait donc capable de nous faire ça? Une personne qui nous aurait vu quand j'ai déjeuné avec de dernier. Je le laisse parlant, ne voulant pas casser son délire pour le moment. Je pose mon regard sur sa main tenant la mienne et fronce les sourcils. "Je... Oui, je me rappelle de toi et je me suis déjà excusé de n'avoir rien dit durant ces quelques jours mais peut-être que je voulais inconsciemment te revoir comme par hasard, quelque chose qui n'est pas prévu comme un miracle du ciel qui veut nous faire une offrande pour égayer notre journée." lui répondis-je avant de m'approcher timidement vers lui et de poser mes lèvres sur les siennes. Je lâche cependant sa main et fouille dans ma poche. Je tripote doucement le bout de papier pris avant d'inspirer et d'expirer fortement. "Non vraiment. Je pensais que c'était toi qui avait pris l'initiative de me voir." lui dis-je en lui tendant le papier sans même le regarder, mes yeux fixant le sol. Je sais bien que je me fous de ce que peuvent penser les gens mais faire espérer deux hommes qui ne se sont même pas contactés pour se revoir, je trouve ça culotté, voire cruel. "Tu en as parlé à quelqu'un? Car je sais que de mon côté je n'en ai parlé à personne." lui dis-je. Est-ce qu'avec cette affirmation il pensera que j'ai honte de lui et que je veux le cacher? Ce n'est vraiment pas le cas pourtant. "Je ne crois pas avoir eu d'aventures désastreuses avant de te connaître et qui pourrait se venger en essayer tant bien que mal de justement... Nous faire du mal. Ou alors les personnes que j'ai pu blesser ne sont pas à Austin, ni même aux Etats-Unis donc... Tu as un amant ou ancien amant jaloux dans ton entourage?" lui demandais-je, une expression d'inquiétude sur mon visage.
Codage par Libella sur Graphiorum



Milou 4ever

L'escalope Milanaise
is fucking mine.
Pas toucher.
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: ... BRUUUH. [ft. Milan], le

... BRUUUH. [ft. Milan]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Université :: Howard Hall :: Infirmerie-